DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Christianisme et antisémitisme...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
saint Zibou



Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Christianisme et antisémitisme...   Ven 23 Déc 2016, 17:09

Mister be a écrit:
saint Zibou a écrit:
Mister be a écrit:
saint Zibou a écrit:


Donc, l'Église n'est pas responsable, puisqu'elle n'a jamais consacré cette notion, de façon confessionnelle.
Alors, pourquoi avez-vous accusé l'Église?

Etes-vous de si mauvaise foi...?

L’expression latine Oremus et pro perfidis Judaeis était l’exorde d’une oraison prononcée dans la liturgie catholique lors de la prière du Vendredi saint. Introduite au VIIe siècle, elle signifiait originellement « Prions aussi pour les Juifs incroyants »ou « Prions aussi pour les Juifs infidèles », au sens où ces derniers n'adhéraient pas à la foi chrétienne.
Cependant, avec l’évolution de la liturgie et les traductions dans les langues communes, notamment le français (« Prions aussi pour les Juifs perfides afin que Dieu Notre Seigneur enlève le voile qui couvre leurs cœurs et qu’eux aussi reconnaissent Jésus, le Christ, Notre-Seigneur »), l’expression a rapidement changé de sens. Elle est devenue très vite, dans un contexte d’antijudaïsme, synonyme de « déloyauté », « fourberie », puis perçue par certains comme étant gravement offensante, voire antisémite

La traduction liturgique en langue vernaculaire date justement de VII, pour l'Église romaine. Pour les Églises grecques ou protestantes, il n'y a pas non plus d'anti-sémitisme. Alors, je me demande en quel monde vous vivez?

C'est vrai le fidèle lambda parle le latin et le comprend comme Cicéron le parlait et le comprenait....Mais c'est pareil pour toutes les églises chrétiennes et leur fidèle...l'antisémitisme n'est pas l'apanage de l'église romaine....Luther értait virulent envers les Juifs au point que Hitler va adhérer à ses conceptions antisémites...je vis dans le même monde que vous !

Citer Hitler pour abattre le protestantisme, alors là, il faudrait interroger les conclusions de la comédie sanglante de Nuremberg, en 1946...
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Christianisme et antisémitisme...   Ven 23 Déc 2016, 17:12

Mister be a écrit:
saint Zibou a écrit:
Mister be a écrit:
saint Zibou a écrit:


Existe-t-il un document confessionnel consacrant le caractère "déicidaire" du peuple juif? Si oui, lequel? Si non, pourquoi en rendre l'Église responsable?

Relisez vos conciles et vous verrez l'antisémitisme de rédacteurs qui ne demandent que de couper les racines hébraïques et de faire de la substitution condamnée par VII

Ah oui, à que le DÉFINITION de concile faites-vous allusion? Car, je ne puis lire dans les consciences...

Vous voulez que je vous les cites?

Toute l'histoire de l'Eglise  a été marquée par un rejet du judaïsme. Les premières prises de positions de certains Pères de l'Eglise, en passant par les Croisades, le Concile de Latran IV en 1215, l'expulsion des juifs des pays catholiques vers la fin du Moyen-Age, en sont des exemples.

Le silence controversé du pape Pie XII sur le sort des juifs durant la Seconde Guerre Mondiale a marqué l'histoire de l'Eglise, même s'il est vrai qu'il y eut des prêtres et des évêques pour sauver des juifs de l'extermination.

D'ailleurs, les discussions actuelles au sein de l'Eglise pour la béatification de ce pape renforce encore le doute sur l'orientation actuelle de l'Eglise sur ses relations avec le judaïsme.
J'aimerais bien que vous citiez-oui-les textes des conciles incriminés. Par contre, il y aurait beaucoup à s'interroger au sujet du silence imposé par la "loi" Gayssot, qui renforce les doutes, à propos des relations du judaïsme et de la société post-moderne, depuis 1946...
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Messages : 10049
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Christianisme et antisémitisme...   Ven 23 Déc 2016, 20:46

saint Zibou a écrit:
Mister be a écrit:
saint Zibou a écrit:
Mister be a écrit:


Relisez vos conciles et vous verrez l'antisémitisme de rédacteurs qui ne demandent que de couper les racines hébraïques et de faire de la substitution condamnée par VII

Ah oui, à que le DÉFINITION de concile faites-vous allusion? Car, je ne puis lire dans les consciences...

Vous voulez que je vous les cites?

Toute l'histoire de l'Eglise  a été marquée par un rejet du judaïsme. Les premières prises de positions de certains Pères de l'Eglise, en passant par les Croisades, le Concile de Latran IV en 1215, l'expulsion des juifs des pays catholiques vers la fin du Moyen-Age, en sont des exemples.

Le silence controversé du pape Pie XII sur le sort des juifs durant la Seconde Guerre Mondiale a marqué l'histoire de l'Eglise, même s'il est vrai qu'il y eut des prêtres et des évêques pour sauver des juifs de l'extermination.

D'ailleurs, les discussions actuelles au sein de l'Eglise pour la béatification de ce pape renforce encore le doute sur l'orientation actuelle de l'Eglise sur ses relations avec le judaïsme.
J'aimerais bien que vous citiez-oui-les textes des conciles incriminés. Par contre, il y aurait beaucoup à s'interroger au sujet du silence imposé par la "loi" Gayssot, qui renforce les doutes, à propos des relations du judaïsme et de la société post-moderne, depuis 1946...

Je vais mettre une vidéo ça sera plus facile:




La loi gayssot....je ne connaissais pas....par contre:incitation à la haine raciale et négation de la Shoah. (Remer, entre-temps, avait fui l'Allemagne, s'établissant en Espagne puis en Égypte et en Syrie. Il est mort en 1997.)4

Belgique[modifier | modifier le code]

Son homologue belge est la loi du 23 mars 1995 (en) tendant à réprimer la négation, la minimisation, la justification ou l'approbation du génocide commis pendant la Seconde Guerre mondiale par le régime national-socialiste allemand, puis celle du 12 décembre 2002, dite « Loi Mahoux », tendant à lutter contre les discriminations. L'extension de la loi belge de 1995 a été débattue au Sénat en juin 2005 et a achoppé sur la qualification juridique du génocide arménien2.

Un organisme de droit public, le Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme, dépendant directement des services du Premier ministre est essentiellement chargé de veiller à l'application de ces trois lois en estant en justice le cas échéant.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Christianisme et antisémitisme...   Ven 23 Déc 2016, 21:24

Mister be a écrit:
saint Zibou a écrit:
Mister be a écrit:
saint Zibou a écrit:


Ah oui, à que le DÉFINITION de concile faites-vous allusion? Car, je ne puis lire dans les consciences...

Vous voulez que je vous les cites?

Toute l'histoire de l'Eglise  a été marquée par un rejet du judaïsme. Les premières prises de positions de certains Pères de l'Eglise, en passant par les Croisades, le Concile de Latran IV en 1215, l'expulsion des juifs des pays catholiques vers la fin du Moyen-Age, en sont des exemples.

Le silence controversé du pape Pie XII sur le sort des juifs durant la Seconde Guerre Mondiale a marqué l'histoire de l'Eglise, même s'il est vrai qu'il y eut des prêtres et des évêques pour sauver des juifs de l'extermination.

D'ailleurs, les discussions actuelles au sein de l'Eglise pour la béatification de ce pape renforce encore le doute sur l'orientation actuelle de l'Eglise sur ses relations avec le judaïsme.
J'aimerais bien que vous citiez-oui-les textes des conciles incriminés. Par contre, il y aurait beaucoup à s'interroger au sujet du silence imposé par la "loi" Gayssot, qui renforce les doutes, à propos des relations du judaïsme et de la société post-moderne, depuis 1946...

Je vais mettre une vidéo ça sera plus facile:




La loi gayssot....je ne connaissais pas....par contre:incitation à la haine raciale et négation de la Shoah. (Remer, entre-temps, avait fui l'Allemagne, s'établissant en Espagne puis en Égypte et en Syrie. Il est mort en 1997.)4

Belgique[modifier | modifier le code]

Son homologue belge est la loi du 23 mars 1995 (en) tendant à réprimer la négation, la minimisation, la justification ou l'approbation du génocide commis pendant la Seconde Guerre mondiale par le régime national-socialiste allemand, puis celle du 12 décembre 2002, dite « Loi Mahoux », tendant à lutter contre les discriminations. L'extension de la loi belge de 1995 a été débattue au Sénat en juin 2005 et a achoppé sur la qualification juridique du génocide arménien2.

Un organisme de droit public, le Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme, dépendant directement des services du Premier ministre est essentiellement chargé de veiller à l'application de ces trois lois en estant en justice le cas échéant.

En effet, vous sombrez dans la facilité. Car, comme le disait Schopenhauer, avec beaucoup d'à propos: "
Jéhovah est le Dieu des juifs, qui sont son peuple, et cela ne regarde personne". De sorte que, si Jésus-Christ n'est pas Dieu fait homme, ni le Tanak ni le Nouveau Testament ne concernent le gentils. Si Jésus-Christ est Dieu fait homme, c'est, lui, la racine, des juifs et des gentils, le véritable Israël. Ainsi, l'Église n'a rien à voir avec le judaïsme post-christique.  fou

Ensuite, l'origine du terme "Église" provient du grec:  "Ekkésia", de Ek/hors de et Kaléô/appeler, appeler hors de, d'où rassemblement. Alors, votre raccourci hébraïque est tout à fait ridicule... :mortderire:

Puis, aucun concile œcuménique, reçu par toute la chrétienté, protestants, catholiques et orthodoxes, soit les six premiers (325-681), n'a jamais rien dogmatisé à propos des juifs. En ce qui a trait aux canons, il ne s'appliquent plus depuis longtemps... En ce qui concerne les conciles non-œcuméniques, ils n'ont qu'une autorité suggestive, pas normative.
Enfin, pour les lois mémorielles, elles prouvent bien plus la validité de la contestation qu'elles ne défendent la véracité des thèses, qu'elles prétendent protéger... siffler
Revenir en haut Aller en bas
Nathan2

avatar

Masculin Messages : 1138
Inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Christianisme et antisémitisme...   Dim 25 Déc 2016, 07:25

Né dans la religion juive et converti au catholicisme je n'ai pas ou très peu rencontré d'antisémitisme dans le catholicisme. Dans le milieu orthodoxe (à l'époque où j'étais catéchumène j'allais parfois à la messe roumaine) j'ai parfois rencontré un peu d'antisémitisme. Les autres églises chrétiennes je ne les connais pas.
Dans le milieu catholique traditionaliste où la réforme de Vatican II n'est pas passée l'antisémitisme est à peu près au même niveau que dans l'église orthodoxe, c'est-à-dire que les critiques envers la synagogue et le désir de conversion des juifs demeurent.
Je n'ai pas eu l'occasion de fréquenter de près le milieu traditionaliste, je me contente le plus souvent d'assister aux messes. Ce n'est que récemment dans le milieu tradi que j'ai rencontré cette expression :
Un juif converti reste encore un juif.

J'ai été choqué sur le moment par le discours de cette personne : ne veut-il pas que les juifs se convertissent alors ?
J'ai rencontré quelques juifs convertis et tous étaient de vrais catholiques, sans ambiguité, sans perfidie.
Mais si le ton avec lequel cette maxime était proférée n'était pas bon je dois reconnaître maintenant qu'il y a de la vérité en elle. Car, et j'en parle par expérience, si mon désir de conversion et ma conversion m'ont amenés à abandonner beaucoup de ce qui, du judaïsme devait être abandonné, et à accomplir ce qui du judaïsme devait s'accomplir, l'ancienne alliance de laquelle j'étais issu me marquait encore subtilement. Elle me marquait non pas tant religieusement (je n'ai pas fait ma bar-mitsva) que par les liens de sang.
Ce lien est subtil c'est-à-dire il n'est pas forcément conscient, mais il est fort. J'ai pris conscience de ces attaches subtiles en moi, je les ai enlevées (j'ai demandé au Christ à ce que toutes les traces de haine anti-chrétienne subtilement héritées me soient retirées). J'ai changé de regard.
De mon judaïsme je garde le désir de convertir mes anciens corréligionnaires, je garde aussi vivant l'esprit du judaïsme d'avant la venue du Christ. Mais je me méfie comme de la (autocensure) de la synagogue de satan, des quelques hauts responsables juifs continuateurs de Caïphe. Ils ont su mettre de l'eau dans leur vin dans leur discours public adressé aux juifs et aux goyim, mais ils n'en restent pas moins, au niveau spirituel, des (autocensure).


La justice française, saisie par la Ligue des droits de l'homme, vient de demander à ce que la crèche présente dans la mairie de Paray-le-Monial soit enlevée. Paray-le-Monial est jumelée avec Bethléem. La crèche avait été offerte par la ville de Bethléem. 2016 ans après, les Hérode et les Caïphe modernes rodent encore. Ils reprennent du poil de la bête.
2016 après J.C 2016 après JDN (Jésus de Nazareth) voilà comment désormais il faudra écrire les dates (cette réécriture des dates historiques est en train de se mettre en place).
Que sera 2017 si nous renions encore plus le Christ ?


Bon anniversaire Jésus, malgré tout !
Pour te consoler d'avoir perdu ta divinité tu pourras toujours te consoler d'avoir gagné la particule de la noblesse (Jésus De Nazareth).
Garde la précieusement ta divinité mon divin enfant. Cache la derrière ta noblesse, car on veut à nouveau te mettre à mort.
Saint Joseph, protégez l'Eglise et le Christ.

Paris en ce 25 décembre 2016
Revenir en haut Aller en bas
Oculus

avatar

Masculin Messages : 2763
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Christianisme et antisémitisme...   Dim 25 Déc 2016, 14:21

Bonjour Nathan 2,

Hier soir à la messe de ma paroisse , Eglise bondée comme jamais , places toutes prises 10 minutes avant le début , familles entières, des bébés aux très âgés . face à cela , un unique prêtre très âgé de plus de 80 ans , comme l'était le Père Hamel  assassiné . messe très classique avec le Credo de Nicée -constantinople au lieu du symbole . Dehors , une unique voiture de police veille , que je suis allé saluer et remercier à la sortie . pas de contrôle des sacs ni des gens à l'entrée , bref près de 1000 personnes heureuses d'être là et de prendre  quand même des risques pour y aller dans le contexte
tendu de cette fin 2016 .
J'ai repensé à cette phrase célèbre d'Alfred Loisy : "Jésus a annoncé le Royaume , et c'est l'Eglise qui est venue " pour me dire qu'il s'était trompé dans sa formulation , il aurait dû dire et c'est la Religion qui est venue , car l'Eglise Jésus l'a bel et bien voulue et créée par l'eucharistie et ses apôtres . Mais en même temps que dans cette assemblée totalement inhabituelle , je décèle un réflexe de cohésion nationale autour des valeurs millénaires de notre civilisation polie comme un galet par les vagues des siècles chrétiens , je décèle aussi authentiquement l'Eglise dans cette assemblée. Un peu comme sous les pavés la Plage , sous la Religion  L'Eglise .
Les deux sont indissociables . Combien de formes différentes a revêtu cette religion au cours des siècles , c'est proprement hallucinant . Chaque époque a suscité sa religion populaire à la fois authentique et inauthentique . La superposition composite de toutes les traces de toutes les époques se lit dans l'incroyable bazar architectural et mobilier de nos édifices avec toutes leurs traces sédimentées , à commencer par la façade grélée des balles de la grande guerre et qui n'a jamais été refaite .
Finalement , en quoi sommes nous fidèles au Christ  et en quoi sommes nous infidèles ?
particulièrement face à l'antisémitisme chrétien . avons -nous fabriqué des anticorps efficaces contre cette peste qui pourrait resurgir? qu'est-ce qui nous en protège aujourd'hui plus qu'hier ?
Pour moi , ce qui nous protègera plus que tout c'est de Rejudaïser Marie .
Quand Marie redeviendra la jeune femme du Magnificat , dépositaire de la foi et de l'héritage d'Israël et qu 'elle redeviendra celle qui a donné à Jésus sa Judéité et son héritage Juif , que nous pourrons la partager avec nos frères juifs comme Israël faite Eglise et plus grande femme d'Israël,
ce jour là , nous serons prémunis définitivement contre tous les jugements négatifs et contre tous les antisémitismes , telle est la conviction qui petit à petit a fait son chemin en moi ...
les crèches , ça n'est pas grave . ça vient du petit village de Greccio où Saint françois d'Assise inventa la première crèche vivante ,
c'est de la religion populaire . Mais si sous la Crèche , nous décelons la pauvreté radieuse de la Sainte famille et la Gloire inouïe des armées célestes de musiciens qui nous transportent , là nous aurons progréssé vers l'Eglise .
Les obstacles doivent nous faire progresser parceque "Rien n'est impossible à Dieu " .
Revenir en haut Aller en bas
Nathan2

avatar

Masculin Messages : 1138
Inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Christianisme et antisémitisme...   Lun 26 Déc 2016, 16:39

L'Eglise a revêtu de multiples formes, ce que résume les sept Eglises de l'Apocalypse.
Où en est-Elle aujourd'hui ? Les avis divergent. Personnellement je pense que nous sommes à la fin de la cinquième Eglise (Sardes) et au seuil de la sixième (Philadelphie). D'où que je pense que l'Eglise soit tiède voire égarée mais que cela ne saurait rester ainsi.
Ces vicissitudes annoncées de l'Eglise, ou plutôt de la forme religieuse qu'elle prend comme vous le dites justement, doivent nous encourager à prendre de la hauteur face à ce que la religion peut avoir d'inauthentique afin de garder ferme la foi.

Rejudaïser Marie ? L'Eglise a toujours reconnue l'importance du judaïsme pour les vies de Marie et de Jésus, mais parfois la religion a voulu trop rejeter cette source juive du christianisme (forme religieuse plus populaire que papale je crois, mais je connais peu la question). En fait le judaïsme d'avant la venue du Sauveur était lui-même protéiforme, et l'erreur du christianisme a été de rejeter parfois en bloc le judaïsme. Pharisiens, Esséniens, Saducéens : ce n'est pas pareil !

D'un point de vue populaire, rejudaïser Jésus ou Marie serait important car les sources juives du christianisme sont importantes pour tous les chrétiens. Et aussi parce que cela aiderait les juifs à reconnaître Jésus comme le Messie annoncé. Par contre cela ne doit pas aller jusqu'à dire que les juifs n'ont pas à se convertir au catholicisme puisque le dépot de la foi serait déjà dans leur religion, ou que la piété juive serait une source suffisante de salut aujourd'hui.

La conversion des juifs doit être un acte libre. Entre la reconnaissance que Jésus est le Messie et la conversion religieuse, le passage n'est pas toujours évident. La Bible juive nous annonce clairement le Sauveur, mais que nous devions alors nous convertir à l'Eglise fondée par Pierre n'est pas aussi clair. Personnellement il m'a fallu quelques années entre ma certitude que Jésus était le Messie et ma conversion au catholicisme.

En tant que catholique je ne peux que souhaiter que les juifs rejoignent l'Eglise. C'est un chemin de salut plus sûr que la simple croyance en la messianité de Jésus. Le 'baptème de désir' n'a pas la même valeur que les sacrements.
Mais je ne dirais pas : hors de l'Eglise point de salut. Il peut y avoir des exceptions.
Revenir en haut Aller en bas
Nathan2

avatar

Masculin Messages : 1138
Inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Christianisme et antisémitisme...   Lun 26 Déc 2016, 16:57

Il y a quelques mois j'ai fait une neuvaine pour le salut des âmes non baptisées, et spécialement pour les âmes juives.
Après cette neuvaine, j'ai ressenti un appel intérieur pour prier pour l'âme d'Isthak Rabin. Je marchais le long d'un cours d'eau et au moment où j'ai terminé ma prière j'ai entendu un gros poisson faire un saut dans l'eau.
Ishtak Rabin a sans doute rejoint la barque de Pierre et a été sauvé.
Revenir en haut Aller en bas
Nathan2

avatar

Masculin Messages : 1138
Inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Christianisme et antisémitisme...   Lun 26 Déc 2016, 19:11

Un rêve que j'ai fait à l'époque de mon catéchuménat.

Je passe devant une belle boutique très sobre. A l'intérieur deux personnes de bonne tenue tiennent la boutique, elles portent une kippa. Attiré par ce signe religieux, je rentre dans la boutique (sympathie a priori entre coréligionnaires fréquente dans le judaïsme). Ils me sourient. La boutique est nue, il n'y a rien à vendre. Juste une grande planche en bois derrière laquelle ils se tiennent. Ils m'invitent à m'approcher. Lorsque je suis à leur hauteur l'un d'eux m'agrippe la main avec une force démesurée. Leur corps se couvre de lèpre. C'est HORRIBLE. Mais j'arrive à me détacher et à fuir.
Il y avait sur la devanture de la boutique un écusson rouge, mais je n'ai pas su donner un sens à ce symbole lorsque j'y suis entré.
Revenir en haut Aller en bas
Nathan2

avatar

Masculin Messages : 1138
Inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Christianisme et antisémitisme...   Lun 26 Déc 2016, 19:25

@saint Zibou (" le Talmud est aussi peu compromis par les crises économiques…")

et à votre avis, pourquoi Jésus a-t-il chassé les marchands du Temple ?
Jésus en général ne se mettait pas en colère lorsque le sacré était profané, il se contentait de le faire remarquer.
Jésus voyait loin.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be

avatar

Masculin Messages : 10049
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Christianisme et antisémitisme...   Mar 27 Déc 2016, 14:03

saint Zibou a écrit:
Mister be a écrit:
saint Zibou a écrit:
Mister be a écrit:


Vous voulez que je vous les cites?

Toute l'histoire de l'Eglise  a été marquée par un rejet du judaïsme. Les premières prises de positions de certains Pères de l'Eglise, en passant par les Croisades, le Concile de Latran IV en 1215, l'expulsion des juifs des pays catholiques vers la fin du Moyen-Age, en sont des exemples.

Le silence controversé du pape Pie XII sur le sort des juifs durant la Seconde Guerre Mondiale a marqué l'histoire de l'Eglise, même s'il est vrai qu'il y eut des prêtres et des évêques pour sauver des juifs de l'extermination.

D'ailleurs, les discussions actuelles au sein de l'Eglise pour la béatification de ce pape renforce encore le doute sur l'orientation actuelle de l'Eglise sur ses relations avec le judaïsme.
J'aimerais bien que vous citiez-oui-les textes des conciles incriminés. Par contre, il y aurait beaucoup à s'interroger au sujet du silence imposé par la "loi" Gayssot, qui renforce les doutes, à propos des relations du judaïsme et de la société post-moderne, depuis 1946...

Je vais mettre une vidéo ça sera plus facile:




La loi gayssot....je ne connaissais pas....par contre:incitation à la haine raciale et négation de la Shoah. (Remer, entre-temps, avait fui l'Allemagne, s'établissant en Espagne puis en Égypte et en Syrie. Il est mort en 1997.)4

Belgique[modifier | modifier le code]

Son homologue belge est la loi du 23 mars 1995 (en) tendant à réprimer la négation, la minimisation, la justification ou l'approbation du génocide commis pendant la Seconde Guerre mondiale par le régime national-socialiste allemand, puis celle du 12 décembre 2002, dite « Loi Mahoux », tendant à lutter contre les discriminations. L'extension de la loi belge de 1995 a été débattue au Sénat en juin 2005 et a achoppé sur la qualification juridique du génocide arménien2.

Un organisme de droit public, le Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme, dépendant directement des services du Premier ministre est essentiellement chargé de veiller à l'application de ces trois lois en estant en justice le cas échéant.

En effet, vous sombrez dans la facilité. Car, comme le disait Schopenhauer, avec beaucoup d'à propos: "
Jéhovah est le Dieu des juifs, qui sont son peuple, et cela ne regarde personne". De sorte que, si Jésus-Christ n'est pas Dieu fait homme, ni le Tanak ni le Nouveau Testament ne concernent le gentils. Si Jésus-Christ est Dieu fait homme, c'est, lui, la racine, des juifs et des gentils, le véritable Israël. Ainsi, l'Église n'a rien à voir avec le judaïsme post-christique.  fou

Ensuite, l'origine du terme "Église" provient du grec:  "Ekkésia", de Ek/hors de et Kaléô/appeler, appeler hors de, d'où rassemblement. Alors, votre raccourci hébraïque est tout à fait ridicule... :mortderire:

Puis, aucun concile œcuménique, reçu par toute la chrétienté, protestants, catholiques et orthodoxes, soit les six premiers (325-681), n'a jamais rien dogmatisé à propos des juifs. En ce qui a trait aux canons, il ne s'appliquent plus depuis longtemps... En ce qui concerne les conciles non-œcuméniques, ils n'ont qu'une autorité suggestive, pas normative.
Enfin, pour les lois mémorielles, elles prouvent bien plus la validité de la contestation qu'elles ne défendent la véracité des thèses, qu'elles prétendent protéger... siffler

A parce que vous trouvez que l'antisémitisme est simple à déceler, à admettre, à expliquer?
Il y a ce qui est évident et ce qui est dissimulé derrière de belles images, derrière de beaux discours...

Si D.ieu s'est fait homme en Jésus Christ...c'est parce que Jésus Christ faisait partie d'un peuple qui a été formé depuis Abraham pour l'accueillir en son sein...La racine des Juifs et des gentils est la Thora, Parole de D.ieu...Si l'Eglise a tout à voir avec le Judaïsme qui l'a fait naître par et à travers Jésus Christ....si votre église n'a plus rien à voir avec le judaîsme post-Christique, c'est qu'elle est coupée de ses racines qui la nourrissent mais c'est un autre débat...

Ensuite, il y a bien un tronc commun entre église,synagogue et kahal...soit un lieu de rassemblement ou le rassemblement lui-même et le raccourci hébraïque dont on a fait n'est pas si risible que ça mais le sujet n'est pas d'ordre sémantique, quoique refuser de faire cette distinction entre les termes en dit tout aussi long sur vous

Enfin ne pas admettre que les écritures des Evangiles ne sont pas empreintes d'antisémitisme qui a perduré jusqu'à nos jours, c'est bien faire un déni d'une réalité qui est presque éternelle ....devons-nous continuer ce débat que vous avez initié sur ce forum?


Revenir en haut Aller en bas
Mister be

avatar

Masculin Messages : 10049
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Christianisme et antisémitisme...   Mar 27 Déc 2016, 15:12

Ne faisons pas le procès des religions qui cachent bien souvent les faces de l'Eternel...ce n'est pas le sujet ici mais l'antisémitisme qui n' épargne personne ni les chrétiens, ni les Musulmans et encore moins les Juifs...

Essayons de comprendre d'où ça vient cette haine viscérale du Juif et par conséquent de D.ieu...
Et bien que ce ne soit pas le sujet ici,le fait de rejudaïser Marie contribuera à redonner la vraie dimension féminine ,réceptacle qui doit accueillir la semence de toute l'humanité
Rejudaïser Marie,comme dans l'apocalypse pour que par son talon(Jacob qui doit devenir Israel pour écraser de ce talon la tête du Narash(serpent antique qui représente cet antisémitisme
Merci Oculus!

Le Juif n'a pas à être converti mais a espérer que le voile lui tombe des yeux...Lisez-vous Saint Paul parfois?
Revenir en haut Aller en bas
 
Christianisme et antisémitisme...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Peste et antisémitisme
» Allende, la face cachée : antisémitisme et eugénisme
» Composante psy (?) du racisme et antisémitisme
» Antisionisme = Antisémitisme par Martin Luther King
» Regain d'antisémitisme...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: