DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?
Oui
33%
 33% [ 4 ]
Non
67%
 67% [ 8 ]
Sans opinion
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 12
 

AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84177
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 10:58

Mgr Huonder exclut le sacrement des malades en cas de suicide assisté
07.12.2016 par Raphaël Zbinden

Mgr Vitus Huonder, évêque de Coire, a exclu qu’une personne recourant au suicide assisté puisse bénéficier du sacrement des malades. Dans une lettre ouverte publiée le 4 décembre 2016 à l’occasion de la Journée mondiale des droits humains (10 décembre), le prélat grison estime que même les soins palliatifs peuvent, en certaines circonstances, être contraires au processus naturel de la mort et en cela à la volonté de Dieu.

“Ce n’est pas à nous de décider de la vie et de la mort. Dieu pourvoit à notre vie. Dieu pourvoit à notre mort”, écrit Mgr Huonder dans son message intitulé “Mourir humainement au regard de la foi”. L’évêque se réfère, pour son argumentation, à des documents tels que le Catéchisme de l’Eglise catholique ou à la déclaration vaticane Iura et bona sur l’euthanasie, publiée en 1980.

Pas de soins médicaux “à tout prix”

Pour l’évêque, “la volonté d’un patient de recourir au suicide assisté met le prêtre dans une “impossibilité complète” de lui administrer l’onction des malades. “Car, dans de telles circonstances, les conditions de réception [du sacrement] ne sont pas remplies”, commente-t-il. Le prêtre peut alors seulement prier pour lui et le recommander à la miséricorde de Dieu.
En ce qui concerne les soins palliatifs, Mgr Huonder juge que l’accompagnement médical doit être effectué avec un discernement tout particulier. “En fin de compte, le processus naturel de la mort ne doit pas être affecté, car il est aussi l’expression de la volonté créatrice de Dieu”, souligne-t-il. “La morale n’exige pas que des soins thérapeutiques soient apportés à tout prix”, note-t-il. L’évêque de Coire répète qu’en aucun cas l’accompagnement d’un mourant ne doit correspondre à une assistance au suicide.

Du bruit sur les réseaux

Les déclarations de Mgr Huonder ont fait grand bruit en Suisse alémanique, notamment sur les réseaux sociaux gérés par kath.ch. Des conceptions très opposées du rôle de l’Eglise et des sacrements ont surgi.
Pour certains, le sacrement des malades devrait être accessible à tous, de façon inconditionnelle. Une internaute assure ainsi sur Facebook que “c’est l’Eglise qui doit être au service des personnes et non pas les personnes au service de l’Eglise”. Beaucoup mettent en avant également l’amour du prochain et la miséricorde pour soutenir le droit de chacun à bénéficier du sacrement.
Les partisans de la conception de Mgr Huonder estiment, eux, que seules les personnes se conformant aux règles de l’Eglise peuvent recevoir les sacrements, et que le suicide en est clairement une infraction. Selon eux, il faut faire la distinction entre prier pour une personne en souffrance, la bénir et lui accorder l’onction des malades. Beaucoup soulignent que d’accorder le sacrement à une personne qui va se suicider rendrait ce dernier “inopérant”.
Un internaute, probablement prêtre, avertit ainsi: “Je n’administrerai jamais le sacrement des malades à une personne qui veut se tuer. Cela contredirait totalement la signification du sacrement”. Cette idée d’une contradiction interne revient chez plusieurs intervenants des réseaux sociaux. “La confession fait partie intégrante du sacrement des malades, relève ainsi une internaute. La confession est valable seulement si on ne commet plus le péché. Or le suicide est bien un péché.”


[size]
Selon Dignitas, Mgr Huonder se contredit et fait preuve “d’ignorance”
L’association d’aide au suicide Dignitas a réagi le 6 décembre à la lettre de l’évêque de Coire par un communiqué. Le texte met en avant les prétendues “contradictions” du prélat. L’évêque affirme dans sa lettre que “le processus de la mort naturelle ne doit pas être affecté” et que Dieu seul peut décider de l’heure du décès de la personne. Dignitas répond que cela fait des décennies que l’homme “joue à Dieu” et que la médecine influe, qu’on le veuille ou non, sur la vie et la mort des patients.
En référence à l’intitulé du texte de l’évêque, “Mourir humainement au regard de la foi”, l’association d’aide au suicide soutient que ce n’est ni à elle, ni à l’Eglise de juger ce qu’est une mort “digne et humaine”, mais “uniquement à la personne elle-même”.
Dignitas reproche en outre à Mgr Huonder son “ignorance” du fait que beaucoup de ses membres sont chrétiens et que certains ont déjà fait appel à des prêtres pour les accompagner dans leurs derniers instants.
L’association surtout active en Suisse alémanique affirme que si l’Eglise respectait plus la volonté des personnes de choisir leur mort, “moins de gens lui tourneraient le dos”. Dignitas accuse en outre l’Eglise de ne pas s’engager assez dans l’apaisement des souffrances humaines, “une tâche dont, eu égard à sa tradition, elle devrait se charger”. (cath.ch/kath/com/rz)[/size]

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84177
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 11:29

adamev a écrit:


Impossible!!! Les malheurs du monde sont le fond de commerce de toutes les religions...

Vous aimeriez bien que les hommes soient heureux en s'installant sur terre...

Ca ne marche pas comme cela. Le Marxisme a essayé au prix de 100 millions de morts en 70 ans (ceux qui s’obstinaient à résister à sa conception du bonheur sur terre).

L'Eglise catholique fait petit bras en comparaison : 153 000 Procès en inquisition durant 1000 ans. 10 000 condamnations à mort.

Certes, on préférerait que ces 10 000 victimes n'aient pas été là. Mais remarquez que la bête humaine a été bien excitée depuis que la religion est chassée


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
k11

avatar

Féminin Messages : 1085
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 11:31

Le sacrement des malades donne la force et le courage de supporter l’épreuve.
L’union du malade à la souffrance de Jésus au moment de sa Passion.
Le réconfort, la paix et le courage pour supporter chrétiennement les souffrances de la maladie ou de la vieillesse. (... etc)

donc, offrir ce sacrement a une personne qui veut ce "tuer" avant son heure.. me semble impossible sur ce point là.. cela va a l'encontre des fruits de ce sacrement....

dignitas ferait bien d'ouvrir un tit peu ses n'oeils ... car l'eglise est de tout temps engagé dans l'apaisement des souffrances humaines........ au cas ou... <3


Dernière édition par k11 le Dim 11 Déc 2016, 11:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 11:33

En refusant le suicide assisté, l'Église refuse de laisser envahir sa prédication par l'aliénation du monde!
Revenir en haut Aller en bas
monge

avatar

Masculin Messages : 4359
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 11:49

k11 a écrit:
Le sacrement des malades donne la force et le courage de supporter l’épreuve.
L’union du malade à la souffrance de Jésus au moment de sa Passion.
Le réconfort, la paix et le courage pour supporter chrétiennement les souffrances de la maladie ou de la vieillesse. (... etc)

donc, offrir ce sacrement a une personne qui veut ce "tuer" avant son heure.. me semble impossible sur ce point là.. cela va a l'encontre des fruits de ce sacrement....

dignitas ferait bien d'ouvrir un tit peu ses n'oeils ... car l'eglise est de tout temps engagé dans l'apaisement des souffrances humaines........ au cas ou... <3

voilà qui est clair et bien dit. CQFD
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29206
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 12:28

adamev a écrit:
Dignitas accuse en outre l’Eglise de ne pas s’engager assez dans l’apaisement des souffrances humaines, “une tâche dont, eu égard à sa tradition, elle devrait se charger”.

Impossible!!! Les malheurs du monde sont le fond de commerce de toutes les religions...

Même de celles dont on n'entend jamais parler (bouddhisme, hindouisme, shintoïsme) ?

Je crois plutôt que le malheur du monde actuel, c'est l'humanisme athée véhiculé par la fm.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 14:52

Je me jette dans l'arène, sachant bien ce que certains vont me répondre Crying or Very sad

Je ne connais pas la personne,elle n'est pas de mon village, c'est la belle-soeur d'une cousine : elle a un cancer depuis des années et souffre énormément. Les diverses chimios n'ont rien amélioré.

En octobre, elle a demandé à sa cancérologue combien de temps il lui restait à vivre, parce que ça devenait impossible pour elle de souffrir nuit et jour, malgré la morphine. Elle ne mange plus, mais elle fume (comme elle tremble, elle attend que quelqu'un soit là pour allumer sa cigarette).

La semaine dernière, la cousine par qui nous avons des nouvelles est allée la voir et est revenue bouleversée, car le généraliste aurait voulu qu'elle aille au service des soins palliatifs de l'hôpital, mais elle a refusé, disant qu'elle préférait mourir chez elle.

Ses enfants habitent en Auvergne, ils sont là en ce moment, elle voulait les revoir avant de demander une dose plus forte de morphine ou prendre une boite de médicaments elle même et "partir".

La cousine a demandé au curé de la paroisse de passer la voir pour essayer de la raisonner vu que ce qu'elle va faire, elle en est sûre, c'est avaler une boite de je ne sais quel médicament, bien que tous les jours, l'infirmière augmente la dose de morphine. Mais le cœur tient.

Il a accepté et elle était présente quand il est arrivé. Elle est passée nous dire comment cela s'était passée la visite du curé vendredi.  

Il a réuni les enfants auprès de leur mère (et elle aussi) et a dit qu'ils allaient prier, il lui a demandé si elle était prête à se trouver devant Dieu, elle a répondu "oui, je suis prête, j'ai demandé pardon à tous ceux que j'ai pu blesser dans ma vie, j'ai arrangé mes affaires avec le notaire, mais je n'en peux plus, je souffre trop, ce n'est plus une vie et en plus, j'em.... tout le monde puisque je ne peux pas rester seule. Si Dieu me refuse l'entrée du paradis, ça ne pourra pas, de toute façon, être pire que ce que je vis".
Une fois encore, elle a dit qu'elle voulait mourir chez elle.

Le curé a demandé à tout le monde de quitter la chambre et est resté avec elle pour si elle voulait se confesser.
Il est sorti très très affecté et a dit qu'il allait revenir pour lui donner les derniers sacrements.

Ce qu'il a fait dans l'heure.

Elle n'est pas encore partie, mais hurle toujours de douleurs, de jour comme de nuit.

Dans cette situation, d'après vous donc, le curé n'avait pas à lui donner un sacrement ? la prière aurait dû suffire ?

Hé bien, là encore, je me demande où est la compassion ?

Donc, pour le sondage, j'ai voté "oui".
Revenir en haut Aller en bas
k11

avatar

Féminin Messages : 1085
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 15:08

il a bien fait de lui donner les sacrements....!

dans ce cas..... bien qu'elle dise souhaiter mourir... cela est bien normal de le dire et meme le vouloir a ce stade ....
qui ne le dirait pas... (ou ne le penserait) pas, en agonisant a un tel point de souffrance....

mais.... elle n'a pas fait de démarche clair en ce sens (rdv pour euthanasie)(boites de médicaments cumulé et caché sous l'oreiller) etc...

alors peut etre... que ce sacrement lui sera Fort utile en ses jours douloureux....
ainsi que la présence de ses proches ....
Crying or Very sad :bisou:
:sts:


Dernière édition par k11 le Dim 11 Déc 2016, 15:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6139
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 15:10

Bonjour Espérance, cette personne n'est pas dans le cas dont parle Mgr Huonder. Ce qu'elle demande c'est que l'on abrège ses souffrances (ce qu'on traduit à tort aujourd'hui par "demande d'euthanasie"), d'où la morphine qu'on lui administre par doses de plus en plus importantes (donc dans le but d'apaiser ses souffrances et non de l'euthanasier).

Dans des cas de trop grosses souffrances je m'étonne que plutot que de recourir à l'euthanasie on ne mette pas la personne dans un état de coma artificiel ? Ainsi on respecterait sa dignité et on laisserait la maladie aller jusqu'à son terme sans pour autant laisser la patiente agoniser ou la médecine se prendre pour Dieu en mettant volontairement fin à ses jours.

Tout de même nous ne sommes pas des bêtes, se sont les animaux qu'on achève parce qu'ils sont incapable de donner un sens à la souffrance, ils ne peuvent que la subir. Il faut trouver une façon plus digne d'agir avec les êtres humains. Je ne dis pas les laisser souffrir, encore une fois, il existe bien des moyens de faire cesser une souffrance, avec le coma artificiel dans les cas extrêmes.


Dernière édition par Thy Kingdom come le Dim 11 Déc 2016, 15:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84177
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 15:11

Le curé doit l'accompagner, de tout son coeur comme il le fait. Et lui indiquer les soins palliatifs. On pousse la morphine et des antidouleurs. Au pire, la personne dort.

Mais il ne PEUT pas lui donner l'extrême onction (sacrement des malades appliqué à l'heure de la mort) si elle maintient son désir de se suicider. Il l'entoure, prie avec elle.

Par contre, si elle décide de tout faire pour essayer de tenir, il lui donne aussitôt le sacrement des malades (qui est le même sacrement mais EN VUE DE SE BATTRE ET DE VIVRE).

Vous comprenez Espérance : Les sacrement sont là pour indiquer ce que Dieu veut. L'Eglise n'a pas le pouvoir d'en détourner le sens.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84177
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 15:12

Thy Kingdom come a écrit:


Dans des cas de trop grosses souffrances je m'étonne que plutot que de recourir à l'euthanasie on ne mette pas la personne dans un état de coma artificiel ?

D'autant plus que l'Eglise accepte ce genre de soin palliatif.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 15:31

k11 a écrit:
il a bien fait de lui donner les sacrements....!

dans ce cas..... bien qu'elle dise souhaiter mourir... cela est bien normal de le dire et meme le vouloir a ce stade ....
qui ne le dirait pas... (ou ne le penserait) pas, en agonisant a un tel point de souffrance....

mais.... elle n'a pas fait de démarche clair en ce sens (rdv pour euthanasie)(boites de médicaments cumulé et caché sous l'oreiller)  etc...

alors peut etre... que ce sacrement lui sera Fort utile en ses jours douloureux....
ainsi que la présence de ses proches ....
Crying or Very sad :bisou:
:sts:

Merci k-11, je pense aussi comme toi.

Je trouve que ce curé a fait ce qu'il fallait, la grâce du sacrement peut aussi avoir aidé les enfants à faire changer d'avis leur mère, qui acceptera les soins palliatifs.

Par contre, cela me choque que l'on puisse refuser un sacrement comme le disent Philippe et Arnaud : on en reviendrait donc à refuser aussi des obsèques religieuses dans ce cas là ?
Revenir en haut Aller en bas
k11

avatar

Féminin Messages : 1085
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 15:38

en fait... je ne peux m’empêcher de penser au Christ dans ce genre de cas....
Il aurait pu partir du jardin des oliviers, en courant.... sachant ce qui l'attendait...
il était condamné a mort, Il le savait ....

...puis, après avoir été écorché vif , de coups de fouet, l'avons nous vu dire: la c'est trop...! donnez moi un flingue que j'abrège mes souffrances!?
non...! il a continué... il a même porté sa croix jusqu'au calvaire... en ce faisant craché dessus....
insulté.... ..... puis crucifié ...

quel exemple .... :sts:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 15:42

k11 a écrit:
en fait... je ne peux m’empêcher de penser au Christ dans ce genre de cas....
Il aurait pu partir du jardin des oliviers, en courant.... sachant ce qui l'attendait...
il était condamné a mort, Il le savait ....

...puis, après avoir été écorché vif , de coups de fouet, l'avons nous vu dire: la c'est trop...! donnez moi un flingue que j'abrège mes souffrances!?
non...!  il a continué...  il a même porté sa croix jusqu'au calvaire... en ce faisant craché dessus....
insulté.... ..... puis crucifié ...

quel exemple .... :sts:

c'est vrai ! :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
k11

avatar

Féminin Messages : 1085
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 15:44

Espérance a écrit:
k11 a écrit:
il a bien fait de lui donner les sacrements....!

dans ce cas..... bien qu'elle dise souhaiter mourir... cela est bien normal de le dire et meme le vouloir a ce stade ....
qui ne le dirait pas... (ou ne le penserait) pas, en agonisant a un tel point de souffrance....

mais.... elle n'a pas fait de démarche clair en ce sens (rdv pour euthanasie)(boites de médicaments cumulé et caché sous l'oreiller)  etc...

alors peut etre... que ce sacrement lui sera Fort utile en ses jours douloureux....
ainsi que la présence de ses proches ....
Crying or Very sad :bisou:
:sts:

Merci k-11, je pense aussi comme toi.

Je trouve que ce curé a fait ce qu'il fallait, la grâce du sacrement peut aussi avoir aidé les enfants à faire changer d'avis leur mère, qui acceptera les soins palliatifs.

Par contre, cela me choque que l'on puisse refuser un sacrement comme le disent Philippe et Arnaud : on en reviendrait donc à refuser aussi des obsèques religieuses dans ce cas là ?

si... cette femme... venait a affirmer que après le sacrement ... elle va mettre fin a ses jours....
je comprendrais que le sacrement lui soit refusé...

dans le sens ou elle demanderait a Dieu: la force de pouvoir supporter son martyre jusqu'au bout !
et dans l'autre: elle n'en veut pas et veux ce tuer...

ce serait impossible....
on ne peut vouloir: supporter jusqu'au bout son martyre par la Grace de Dieu... puis ce tuer 2 sec apres ....
c'est en ce sens, que cela n'est pas possible

:bisou:  I love you


Dernière édition par k11 le Dim 11 Déc 2016, 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84177
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 15:49

Espérance a écrit:
k11 a écrit:
il a bien fait de lui donner les sacrements....!

dans ce cas..... bien qu'elle dise souhaiter mourir... cela est bien normal de le dire et meme le vouloir a ce stade ....
qui ne le dirait pas... (ou ne le penserait) pas, en agonisant a un tel point de souffrance....

mais.... elle n'a pas fait de démarche clair en ce sens (rdv pour euthanasie)(boites de médicaments cumulé et caché sous l'oreiller)  etc...

alors peut etre... que ce sacrement lui sera Fort utile en ses jours douloureux....
ainsi que la présence de ses proches ....
Crying or Very sad :bisou:
:sts:

Merci k-11, je pense aussi comme toi.

Je trouve que ce curé a fait ce qu'il fallait, la grâce du sacrement peut aussi avoir aidé les enfants à faire changer d'avis leur mère, qui acceptera les soins palliatifs.

Par contre, cela me choque que l'on puisse refuser un sacrement comme le disent Philippe et Arnaud : on en reviendrait donc à refuser aussi des obsèques religieuses dans ce cas là ?

Attention,de même que la vérité sans amour blesse, l'amour sans vérité noie. Il conduira des milliers de gens à se suicider. Et ils devront faire leur purgatoire dans l'autre monde. C'est plus long. C'est plus difficile car c'est moins efficace.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6139
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 15:50

Espérance a écrit:
k11 a écrit:
il a bien fait de lui donner les sacrements....!

dans ce cas..... bien qu'elle dise souhaiter mourir... cela est bien normal de le dire et meme le vouloir a ce stade ....
qui ne le dirait pas... (ou ne le penserait) pas, en agonisant a un tel point de souffrance....

mais.... elle n'a pas fait de démarche clair en ce sens (rdv pour euthanasie)(boites de médicaments cumulé et caché sous l'oreiller)  etc...

alors peut etre... que ce sacrement lui sera Fort utile en ses jours douloureux....
ainsi que la présence de ses proches ....
Crying or Very sad :bisou:
:sts:

Merci k-11, je pense aussi comme toi.

Je trouve que ce curé a fait ce qu'il fallait, la grâce du sacrement peut aussi avoir aidé les enfants à faire changer d'avis leur mère, qui acceptera les soins palliatifs.

Par contre, cela me choque que l'on puisse refuser un sacrement comme le disent Philippe et Arnaud : on en reviendrait donc à refuser aussi des obsèques religieuses dans ce cas là ?

J'ai juste dit qu'il faut discerner là où il y a une demande de suicide assistée, validée et accomplie, et là où il y a une demande de faire cesser des souffrances insupportables (jusqu'à la possibilité de mettre le patient dans un état de coma artificiel)

Dans le cas de la personne dont vous parlez il ne s'agit évidemment pas d'une demande d'euthanasie et donc le prêtre a bien fait de lui administrer les sacrements étant donné qu'elle se trouve en phase terminale d'un Cancer.

_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6139
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 15:55

Arnaud Dumouch a écrit:
Espérance a écrit:
k11 a écrit:
il a bien fait de lui donner les sacrements....!

dans ce cas..... bien qu'elle dise souhaiter mourir... cela est bien normal de le dire et meme le vouloir a ce stade ....
qui ne le dirait pas... (ou ne le penserait) pas, en agonisant a un tel point de souffrance....

mais.... elle n'a pas fait de démarche clair en ce sens (rdv pour euthanasie)(boites de médicaments cumulé et caché sous l'oreiller)  etc...

alors peut etre... que ce sacrement lui sera Fort utile en ses jours douloureux....
ainsi que la présence de ses proches ....
Crying or Very sad :bisou:
:sts:

Merci k-11, je pense aussi comme toi.

Je trouve que ce curé a fait ce qu'il fallait, la grâce du sacrement peut aussi avoir aidé les enfants à faire changer d'avis leur mère, qui acceptera les soins palliatifs.

Par contre, cela me choque que l'on puisse refuser un sacrement comme le disent Philippe et Arnaud : on en reviendrait donc à refuser aussi des obsèques religieuses dans ce cas là ?

Attention,de même que la vérité sans amour blesse, l'amour sans vérité noie. Il conduira des milliers de gens à se suicider. Et ils devront faire leur purgatoire dans l'autre monde. C'est plus long. C'est plus difficile car c'est moins efficace.

C'est ça le pire, croyant échapper à la souffrance on la retrouve démultipliée de l'autre côté (et qui plus est stérile pour soi même) car personne ne peut échapper à la Croix qui est l'unique Chemin vers le Ciel.

Cela ne veut pas dire qu'il faut faire une théologie de la souffrance, la souffrance doit être soulagée surtout pour nos frères. Il serait absurde de leur dire de souffrir car ainsi ils obtiendront leur Ciel !! Mais c'est une grave erreur que de prétendre que la souffrance ne peut dans certains cas être soulagée que par le meurtre du patient (car l'euthanasie est bien un meurtre déguisé, et d'ailleurs le médecin est généralement plus coupable que le patient car plutot que de le mettre dans un état de coma artificiel si la morphine n'a pas d'effet il met fin définitivement à ses jours prétextant que rien ne peut soulager ses souffrances ce qui est faux)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
RenéMatheux



Masculin Messages : 14272
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 15:56

Espérance a écrit:

Elle n'est pas encore partie, mais hurle toujours de douleurs, de jour comme de nuit.

Dans cette situation, d'après vous donc, le curé n'avait pas à lui donner un sacrement ? la prière aurait dû suffire ?
Nul ne peut juger la douleurs des autres! Personne!

C'est toujours le meme problème! Les lois de Dieu sont bonnes! Mais après il n'y a plus que des exceptions!
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6139
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 15:58

k11 a écrit:
en fait... je ne peux m’empêcher de penser au Christ dans ce genre de cas....
Il aurait pu partir du jardin des oliviers, en courant.... sachant ce qui l'attendait...
il était condamné a mort, Il le savait ....

...puis, après avoir été écorché vif , de coups de fouet, l'avons nous vu dire: la c'est trop...! donnez moi un flingue que j'abrège mes souffrances!?
non...!  il a continué...  il a même porté sa croix jusqu'au calvaire... en ce faisant craché dessus....
insulté.... ..... puis crucifié ...

quel exemple .... :sts:

Oui nous avons tous à porter notre croix. Dans la foi nous croyons que Jésus la porte avec nous ce qui l'allège grandement. Nous devons porter courageusement notre croix et aider nos frères plus faibles à porter la leur pour la rendre plus légère, par notre amour et notre affection. Le médecin a aussi un rôle et un devoir à ce niveau. Mais par par le meurtre !

Si la patiente crie de douleur jour et nuit comme en témoigne Espérance cela ne doit pas être un argument (fallacieux) pour légitimer l'euthanasie mais cela indique qu'il faut changer cette patiente d'hôpital car ce n'est plus un hopital mais une salle de torture. Au XXIème siècle c'est incroyable qu'on puisse prétendre qu'aucune douleur ne puisse être soulagée sauf par la mort.

_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal


Dernière édition par Thy Kingdom come le Dim 11 Déc 2016, 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84177
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 16:02

RenéMatheux a écrit:
Espérance a écrit:

Elle n'est pas encore partie, mais hurle toujours de douleurs, de jour comme de nuit.

Dans cette situation, d'après vous donc, le curé n'avait pas à lui donner un sacrement ? la prière aurait dû suffire ?
Nul ne peut juger la douleurs des autres! Personne!

C'est toujours le meme problème! Les lois de Dieu sont bonnes! Mais après il n'y a plus que des exceptions!

Il y a bien sûr des cas ultimes. Mais ils ne peuvent être accompagnés d'un rituel sacramentel et d'une pratique qui sembleraient en faire une loi universelle.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6139
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 16:10

Que penser de ce prêtre ?

http://www.lalibre.be/actu/belgique/gabriel-ringlet-pretre-accompagne-les-patients-jusqu-a-l-euthanasie-55e71d483570ebab3d7bd41d

Vous êtes présent au moment où se pratique l’injection létale ?

C’est une deuxième étape beaucoup plus récente, qui remonte à deux ans. Ce n’est pas simple de poser cet acte. Ne peut-on pas faire quelque chose qui l’élargisse, qui le dépasse pour qu’il ne soit pas simplement "technique" ? Autrement dit : est-ce qu’une parole est possible dans ces moments-là ? Je me suis très vite rendu compte que ce qu’on me demandait, c’était une démarche rituelle, au moins autant pour l’équipe soignante que pour le patient. Je devais réfléchir de manière très concrète à ce qui pourrait être une célébration ou plutôt, car ce mot est un peu trop ample, un accompagnement rituel, symbolique de ce moment-là. De faire en sorte que le patient, sa famille, le médecin, une infirmière, un bénévole… aient l’occasion de poser une parole, de dire un texte poétique, d’amener des gestes ou un parfum. Je me suis rendu compte que ça comptait vraiment énormément.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
J&B

avatar

Féminin Messages : 2398
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 16:14

Ben chez nous, à l’hôpital cantonal, on les expédie ad patres sans rien demander à personne !


A mon père qui est mort d'un un cancer à 84 ans et qui était encore lucide et pas du tout mourant, ils ont augmenté la dose de morphine dans l'après-midi et il est mort au petit matin, le coeur a lâché.

Il paraît que c'est le protocole européen, m'a dit l'infirmière en chef, d'un ton méprisant et agressif, quand je lui ai demandé des explications, et : "Vous auriez voulu qu'il meure étouffé ?" Que répondre à ça ?

De quel droit font-ils cela sans avertir personne, et surtout pas mon père qui savait qu'il n'y aurait pas de rémission ?
Lui qui était un catholique fervent, si on lui avait dit ce qui allait advenir, il aurait très certainement demandé les derniers sacrements, au lieu de ce traitement de "confort" comme ils disent.
Ce n'était pas une erreur, ils le savaient puisqu'une infirmière a téléphoné le soir, nous disant que papa n'allait peut-être pas passer la nuit.
Elle nous l'a dit, non pas en tant qu'infirmière, mais en tant que personne qui souhaiterait que le corps médical fasse de même pour elle, lorsque le jour viendra pour son père ou sa mère.
Heureusement qu'il reste encore des gens un peu humain dans ces hôpitaux qui se vantent d'être à la pointe du progrès technique.

Je lui en suis très reconnaissante, car au moins, nous avons pu le veiller jusqu'à sa mort, prier avec lui, même s'il n'était plus conscient, à cause de la morphine, son âme, son esprit était là et sera toujours.

On lui a volé ses derniers instants.
Je ne sais pas si c'est leur manière d'agir habituelle, mais c'est de l'euthanasie pure et simple.
Ils font ce qu'ils veulent et pourront toujours justifier leurs actes, car ce sont eux les médecins, ils savent...



Si une personne demande le suicide assisté ET les derniers sacrements, il sait lui-même que c'est contradictoire il essaie simplement d'atténuer son jugement sur lui-même. Sinon, il ne demanderait soit l'un, soit l'autre, mais pas les deux.

Dans le cas de mon père que je présente, il aurait sans doute demandé les sacrements, s'il avait su que son délai était si court.
Il ne les a pas eus, mais je sais pourtant qu'il est auprès de Dieu, car j'en ai eu des signes forts. Cela fait maintenant 4 ans.

Je ne vote pas, car Dieu seul est juge et je trouve qu'il ne nous appartient pas de juger quelqu'un dans ses angoisses, ses doutes et ses contradictions de fin de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84177
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 16:20

salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Oculus

avatar

Masculin Messages : 2763
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 16:33

je pense que tout dépend de ce que l'on entend par suicide assisté :
s'il s'agit d'abréger complètement le processus de l'agonie en présence d'une espérance de vie de quelques semaines ou jours pour raison d'inutilité et de mépris de la souffrance , je pense que c'est contradictoire avec la passion de notre Seigneur qui a souffert au delà de tout ce que l'on peut imaginer pour nous , et donc je vois mal comment on peut manquer de respect au Seigneur et en même temps recevoir un sacrement en son nom . ceci n'est nullement contradictoire avec la pratique antidouleur des soins palliatifs , y compris la sédation profonde terminale .
même désapprobation des services hospitaliers qui suppriment les patients pour faire de la place dont a besoin ou les maintiennent au delà du raisonnable , il y a des pratiques de soins clairement non respectueuses des patients ...
s'il s'agit avec une espérance de quelques heures de la pratique de la sédation profonde terminale en plein accord avec les patient et leurs familles , je crois que la réception du viatique est un geste
de compassion qui ne juge pas et permet de donner du courage à tous , donc je suis d'accord avec le fait de le donner dans ce cas .
ce qui n'est pas envisageable pour un chrétien c'est de penser que le confort prime avant toute chose.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 14272
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 16:56

Arnaud Dumouch a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Espérance a écrit:

Elle n'est pas encore partie, mais hurle toujours de douleurs, de jour comme de nuit.

Dans cette situation, d'après vous donc, le curé n'avait pas à lui donner un sacrement ? la prière aurait dû suffire ?
Nul ne peut juger la douleurs des autres! Personne!

C'est toujours le meme problème! Les lois de Dieu sont bonnes! Mais après il n'y a plus que des exceptions!

Il y a bien sûr des cas ultimes. Mais ils ne peuvent être accompagnés d'un rituel sacramentel et d'une pratique qui sembleraient en faire une loi universelle.
La douleur peut etre assimilé à un cas de folie! Peut on refuser un sacrement à quelqu'un comme cela? Le folie, c'est aussi ne plus controler tous ses actes ni son cerveau! il faut bien se rappeler que les fous ne sont pas incapable de raisonner! J'ai connu quelqu'un qui se tapait la tete contre les murs! Mais c'était très logique pourtant!
de toutes façons, Jesus a dit "pourquoi m'as tu abandonné? Alors on peut tous le dire, surtout ceux qu'Il aime!!!


Dernière édition par RenéMatheux le Dim 11 Déc 2016, 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29206
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 17:06

L'Église est contre le suicide assisté, pourquoi donnerait-elle le sacrement des malades à des gens qui ont choisi de faire fi de ses enseignements ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Dim 11 Déc 2016, 17:40

Merci J&B pour votre témoignage.

Pour mes parents, ça n'a pas été la même chose, ma sœur est intervenue auprès de l'aumônier (qu'elle connaissait) et maman a eu les derniers sacrements mais il me semble qu'elle était déjà dans un état comateux. J'étais près d'elle quand elle est morte et j'ai récité le "je vous salue Marie" quand elle a rendu son dernier soupir.

Par contre, papa a reçu les derniers sacrements par ce même prêtre et a communié, alors qu'il "bouffait du curé" depuis au moins 50 ans...

Je sais aussi qu'ils sont tous les deux Là-Haut, j'en ai la ferme conviction, car j'ai reçu ce que j'appelle comme vous J&B "des signes"...

Oui, il y a du personnel très humain et heureusement ! l'année dernière, une de mes cousines était en phase terminale et le médecin a appelé tous les enfants pour les prévenir qu'ils arrêtaient la machine (pour les reins). A ce moment là, il y avait ici, à DA, un foromeur de cet hôpital qui m'avait bien expliqué le processus. Les enfants ont pu rester jusqu'à la fin avec leur mère qui est décédée dans la nuit et ont été aidés psychologiquement par du personnel de nuit.

On ne peut pas mettre tout le monde dans le même sac et c'est vrai aussi que trop souvent, il y a des abus. Mais, en général, l'hôpital appelle le soir (pourquoi toujours le soir, ça je me demande ?) pour dire que la personne ne passera pas la nuit.

Mais face à la douleur des personnes qui ont des agonies épouvantables, je trouve que nous n'avons pas à leur refuser au moins la bénédiction d'un prêtre.

Et... pour reprendre la fameuse phrase du Curé d'Ars : " Entre le parapet du pont et l'eau il a eu le temps de faire un acte de repentir "


Chrysostome a écrit:
L'Église est contre le suicide assisté, pourquoi donnerait-elle le sacrement des malades à des gens qui ont choisi de faire fi de ses enseignements ?

que vas-tu dire alors à celui ou celle qui se tort de douleur et qui refuse de quitter sa maison pour aller à l'hôpital ?

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Théodéric



Messages : 8125
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Lun 12 Déc 2016, 02:21


de toutes façons ce que demande ceux qui se suicident c'est l’assistance de Dieu en le demandant a l’Église ?
donc qu'ils se bilent pas Dieu ils vont le rencontrer dés qu'ils auront fini ici et c'est a Lui qu'ils devraient déjà demander aide et avis si ils refusent d'entendre l’Église !

si tu crois qu’un personne a tord , hé bien va chercher de l'aide ailleurs ! mais ne vient pas lui reprocher son refus , sinon pourquoi dis tu espérer dans le sacrement des malades et refuser la règle de celui qui le donne ?

l’Église n'a rien d'autre a Donner que Jésus et si vous n'êtes pas d'accord avec ce que l’Église propose ou dit , hé bien voyez directement avec Jésus , et c'est bien ce qui va se passer !

en fait ce que veut un grand nombre , c'est de la religion mièvre et fade sans sens, ils veulent leur petit service sur mesure comme à la sécu avec son ticket ses droits le reste je ne veux pas savoir !
; le seul a qui ils ne pensent pas c'est a Dieu ; donc ils ne veulent pas la Vérité mais des droits religieux vide !
Jésus ne proposait pas de fermer les yeux des malades mais de les ouvrir !
Quand Il Bénissait c'était pour les guérir, les libérer, voir les ressusciter , si l’Église s'en était tenu a cela elle n'aurait aucun souci maintenant, mais voila on a voulu verser dans la religion le rituel creux les produits annexe a n'en plus finir la poudre de perlimpinpin et aujourd'hui ceux ci se fichent du Christ ils veulent un service sur mesure qui cade a leur caprice !
il suffit d'en revenir aux bases de la foi, avec Jésus et les apôtres c'était limpide !

lorsque 'lon voit les apôtres agir et prier sur un malade qui demande il y a un résultat concret de l'Esprit du Christ , si on en revient à cela tous les quiproquos disparaissent ! le reste c'est de l'enfumage !!
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 14272
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Lun 12 Déc 2016, 10:51

Chrysostome a écrit:
L'Église est contre le suicide assisté, pourquoi donnerait-elle le sacrement des malades à des gens qui ont choisi de faire fi de ses enseignements ?
Parce que nul ne peut résister à la souffrance!
Parce que Jésus lui même a dit "pourquoi m'as tu abandonné"?
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 14272
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Lun 12 Déc 2016, 10:52

adamev a écrit:
Mon père qui a souffert le martyr a eu droit à un vague Notre Père de l'aumonier avec mention "on ne fait plus de tralala devant les mourants".
Ben oui! C'est l'Eglise moderniste que vous défendez!
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé

avatar

Masculin Messages : 3158
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Mer 14 Déc 2016, 06:05

Dans notre diocèse, la décision est laissé au prêtre et à son discernement.

Un prêtre nous a dit qu'il avait été demandé pour «assister» à l'injection létale, en donnant la main au malade. Une genre de demande de cautionnement de l'Église au suicide assisté.

Il a refusé.

Il a donné les derniers sacrements, et a fait les funérailles de la personne en question.

C'est la bonne attitude, je crois.

On donne les derniers sacrements lors d’exécution de criminels dans les pays où la peine de mort existe, et on les refuseraient à des gens qui n'ont eu de bonnes vies sous prétexte qu'ils font un mauvais choix de fin de vie?

L'Église n'acceptera jamais le suicide assisté.

Mais laissons à Dieu le soin de trancher à la fin.

Comme plusieurs font ce choix par orgueil, et j'irais jusqu'à dire pas égoïsme, l'égoïsme de ne pas savoir recevoir les soins palliatif de fin de vie, pour ne pas être dépendant des autres, alors que c'est l'heure justement de se rendre compte qu'on doit se laisser aimer, ils auront à en rendre compte.

Ha, oui, mais chuttt! c'est tabou. Il ne faut pas en parler, c'est politiquement incorrect.

Il y aura probablement une loi qui sortira bientôt pour empêcher de s'exprimer là-dessus.

Et nous tomberons sous le coup de la loi...

:greenange:
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84177
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Mer 14 Déc 2016, 06:17

L'assoiffé a écrit:


On donne les derniers sacrements lors d’exécution de criminels dans les pays où la peine de mort existe, et on les refuseraient à des gens qui n'ont eu de bonnes vies sous prétexte qu'ils font un mauvais choix de fin de vie?

Ce n'est pas pareil. Le condamné à mort ne se suicide pas...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
k11

avatar

Féminin Messages : 1085
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Mer 14 Déc 2016, 10:53

c'est comme si une personne demandait une greffe de rein, pour pour mieux supporter la vie ....
vous, bonne poire, vous lui donné un de vos 2 reins ...
la personne ce fait greffer un de vos rein .. elle vous dis merci!!!!!!!!! car grace a cela elle va pouvoir affronter la vie!!!
puis quelques heure plus tard... elle ce "suicide" (comme elle l'avait prévu en plus) avec votre rein qui vient de lui être greffé...(?)

sauf que la ... c'est pas d'un rein que l'on parle...
mais du sacré....!

c'est ca que je ne comprends pas...
comment peut on: demander a Dieu, avoir un sacrement pour nous donner la force de nous battre!
et de l'autre: faire tout l'inverse ...

alors je sais pas c'est quoi pour vous, ce sacrement ...?
comment vous voyez cela?
pour ceux qui sont "pour donner ce sacrement" a une personne qui avec certitude va ce suicidé ?

comment vous justifiez auprès de Dieu le fait de demander qu'il vous aide a vous battre,
et de l'autre vous vous suicidez?

je comprends pas  scratch

c'est pour cela que je demande: comment comprenez vous ce sacrement?
pour vous: que va apporter ce sacrement a une personne qui va faire l'inverse du but de ce sacrement????


Jésus, aurait il aidé des personnes a ce suicidés dans sa vie ? ou a vivre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Mer 14 Déc 2016, 11:09

Je n'ajouterais qu'un mot là-dessus :

La personne dont j'ai donné le témoignage est décédée, comment ?  je ne sais pas.

Mais le curé qui l'a entendue en confession et qui lui a donné le sacrement des malades, ne l'a, au moins, pas jugée. Et il a prié et rassemblé la famille autour d'elle pour prier avec lui.

Ce fil m'a bouleversée, parce que je me dis que, dans ce cas, les personnes qui souffrent, que rien ne les soulagent, qui n'en peuvent plus, qu'ils font aussi souffrir leurs proches puisqu'ils sont impuissants à les soulager, faudra t-il qu'on leur refuse des obsèques religieuses ?

ou bien alors, personne ne dit rien pour qu'on ne sache pas: elle est décédée, point final et le médecin est tenu par le secret professionnel.

En tout cas, face à la souffrance d'une personne en fin de vie, je me sens toute petite et je me dis "si une parole, un geste (lui tenir la main), une prière, peut la soulager, on doit le faire"

Et ce que dit toujours notre pape "qui suis-je pour juger" ?

Je ne reviens plus sur ce fil, cela me rend malade.
Revenir en haut Aller en bas
k11

avatar

Féminin Messages : 1085
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Mer 14 Déc 2016, 11:15

ils sont libre de ce suicidé....
c'est Leur Choix!

mais... pourquoi demander la force a DIEU de ce battre?
c'ètait la ma question .....

c'est pas moi qui vait les juger sur leur choix... ma tante c'est suicidé en milieu d'année.... sans etre en fin de vie.
mais pourquoi, pour un croyant , demander a Dieu, La Force de ce battre? si on veut avec certitude ce suicider?
c'était en cela ma question.... comment entendez vous qu'on puisse recevoir ce sacrement dans ses conditions:
que va apporter ce sacrement?

j'ai accompagné ma belle maman il y a 1 an et quelques mois, en fin de vie, suite de son cancer... jusqu'a sa mort...
dans les derniers jours, elle ne communiquait plus..... ne faisant que lui tenir la main et lui embrasser les mains, le front; prières...
juste rester la... veiller jour et nuit sur elle .... on se sens si inutile et petit .... oui... je comprends....


Dernière édition par k11 le Mer 14 Déc 2016, 11:50, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Mer 14 Déc 2016, 11:19

k11 a écrit:
ils sont libre de ce suicidé....
c'est Leur Choix!

mais... pourquoi demander la force a DIEU de ce battre?
c'ètait la ma question .....

c'est pas moi qui vait les juger sur leur choix... ma tante c'est suicidé en milieu d'année.... sans etre en fin de vie.
mais pourquoi, pour un croyant , demander a Dieu, La Force de ce battre? si on veut avec certitude ce suicider?
c'était en cela ma question.... comment entendez vous qu'on puisse recevoir ce sacrement dans ses conditions:
que va apporter ce sacrement?

je réponds pare que c'est toi qui poses la question :ce n'est pas la malade qui a demandé à voir le prêtre mais sa famille.
Ce qui s'est dit ensuite entre elle et le curé, personne ne le saura jamais.
Revenir en haut Aller en bas
k11

avatar

Féminin Messages : 1085
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Mer 14 Déc 2016, 11:25

Espérance a écrit:
k11 a écrit:
ils sont libre de ce suicidé....
c'est Leur Choix!

mais... pourquoi demander la force a DIEU de ce battre?
c'ètait la ma question .....

c'est pas moi qui vait les juger sur leur choix... ma tante c'est suicidé en milieu d'année.... sans etre en fin de vie.
mais pourquoi, pour un croyant , demander a Dieu, La Force de ce battre? si on veut avec certitude ce suicider?
c'était en cela ma question.... comment entendez vous qu'on puisse recevoir ce sacrement dans ses conditions:
que va apporter ce sacrement?

je réponds pare que c'est toi qui poses la question :ce n'est pas la malade qui a demandé à voir le prêtre mais sa famille.
Ce qui s'est dit ensuite entre elle et le curé, personne ne le saura jamais.

merci Espérance Thumright :bisou:
pardonnez moi, si mes questions remuent ... elles sont sincère, c'est vraiment pour comprendre et je vous remercie d'avoir fait l'effort :bisou:
ps: mes questions n’étaient pas uniquement destiné a vous, en rapport a cette dame..
mais bien a tout ceux qui sont pour... histoire de comprendre ce qu'ils voyent de positif pour le suicidé ... de recevoir ce sacrement
 :bisou:

je m'escuse encore, si mes questions ont blessé des personnes ... ce n’était vraiment pas mon but ... et je ne pensais pas une seule seconde qu'elles puissent blesser ... j'en suis désolée  Embarassed  :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84177
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Mer 14 Déc 2016, 12:35

Espérance a écrit:


Mais le curé qui l'a entendue en confession et qui lui a donné le sacrement des malades, ne l'a, au moins, pas jugée. Et il a prié et rassemblé la famille autour d'elle pour prier avec lui.

Il ne s'agit pas de la juger mais d'unir l'amour à la vérité enseignée par le Christ : "Tenez bon. Préférez les soins palliatifs car cette vie prépare l'autre. Attendez patiemment avec tous les antidouleurs, l'heure où le Christ viendra. Vous ne le regretterez pas."

En effet, si cette personne qui s'est suicidée est maintenant en train d'apprendre ce qu'elle aurait pu acquérir en quelques jours en cette vie dans ses derniers moments, dans un autre purgatoire, ne regrette-t-elle pas ?

L'amour seul noie

La vérité seule déchire.

L'amour uni à la vérité, c'est le salut.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'assoiffé

avatar

Masculin Messages : 3158
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Mer 14 Déc 2016, 13:48

Sacrements et rites funéraires : Devant l’aide à mourir, les évêques de l’Atlantique promeuvent compassion et écoute

Mercredi, 7 Décembre, 2016 - 12:59

Réagissant aux défis pastoraux posés par les gens qui ont recours à l’aide médicale à mourir, les évêques catholiques de l’Atlantique estiment que les soins spirituels et pastoraux ne peuvent être réduits à des normes associées à la réception des sacrements ou à la célébration des rites funéraires chrétiens.

Les membres de l’Assemblée des évêques de l’Atlantique ont publié le 27 novembre une lettre de quatre pages sous forme de «réflexion pastorale sur l’aide médicale à mourir».

«Nous croyons que tous les prêtres, les diacres et ministres laïques – particulièrement ceux et celles qui œuvrent quotidiennement auprès des malades et des personnes vulnérables, à domicile, dans les foyers de soins, les hospices ou les hôpitaux – doivent incarner la compassion et se faire signe de tendresse et de la miséricorde de Dieu dans tout ce qu’ils et elles font et avec toutes les personnes qu’ils et elles rencontrent», écrivent les dix évêques de l’Atlantique, dont ceux de Halifax, Moncton et Saint-Jean (Terre-Neuve).

La lettre insiste sur le besoin d’accompagner les familles et les patients, ainsi que sur la nécessité d’être des témoins d’espérance.

«En ce qui concerne les soins pastoraux prodigués aux personnes qui considèrent l’assistance médicale à mourir, nous devons garder en tête que la raison d’être de la pastorale aux malades est de transmettre la compassion du Christ, son amour et sa miséricorde. En outre, au moment de donner suite à des demandes de recevoir les sacrements de Réconciliation, de l’Onction des malades et de l’Eucharistie ainsi qu’à la demande de célébration de funérailles chrétiennes, il importe que nous tenions compte de la condition affective, de la situation familiale et du contexte de foi de la personne souffrante concernée», disent les évêques.

Leur position s’éloigne donc de celle des évêques d’Alberta, qui, plus tôt cet automne, s’était montrés plus restrictifs dans l’accès aux sacrements pour les personnes qui ont recours à l’aide médicale à mourir, une position qui avait choqué plusieurs personnes et suscité plusieurs réactions, y compris au sein de l'épiscopat québécois.


Un «soutien compatissant»

Pour les évêques de l’Atlantique, «le sacrement de Pénitence et de Réconciliation se célèbre dans une perspective de pardon des péchés déjà commis et non de ceux qui pourraient être éventuellement commis». Selon eux, «le fait de recevoir le sacrement de l’Eucharistie au moment d’approcher la fin de sa vie, peut conduire la personne à grandir dans son union avec le Christ». Quant aux rites funéraires, ils promeuvent un accueil «bienveillant» et une façon de traiter la situation qui démontre une «ouverture au dialogue».

«À tous et à toutes, à chacun et à chacune, nous voulons affirmer que les soins spirituels et pastoraux ne peuvent être réduits à des normes associées à la réception des sacrements ou à la célébration des rites funéraires chrétiens», poursuivent-ils. «Il est important que nous entretenions un dialogue pastoral avec les personnes et leurs familles qui envisagent d’avoir recours à l’euthanasie ou au suicide médicalement assisté et qui requièrent les services de l’Église. Il va de soi que nous les assurions d’un soutien compatissant de prière. On peut anticiper que le résultat d’une telle rencontre pastorale sera de faire la lumière sur une situation complexe et qu’il sera possible de discerner ce qu’il est indiqué de faire dans les circonstances; y inclus, s’il est approprié ou non de célébrer les sacrements.»


Priorité aux soins palliatifs


Les évêques de l’Atlantique profitent cependant de leur lettre pour réitérer leur opposition à l’aide médicale à mourir.

«L’euthanasie et le suicide médicalement assisté peuvent être des pratiques considérées légales mais ces pratiques ne reflètent pas nos valeurs chrétiennes sur le sens de la vie, de la souffrance et de la mort. L’Évangile est un message de bonne nouvelle et d’espérance devant la douleur et la souffrance», ajoutent-ils, rappelant leur préférence pour des soins palliatifs de qualité, y compris à domicile.

La lettre a été publiée pour coïncider avec le début de l’Avent. Elle est signée des évêques catholiques du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Île-du-Prince-Édouard et de Terre-Neuve.


Philippe Vaillancourt, Présence - information religieuse

Radio VM

Donc discernement des pasteurs selon la situation.

Ce seront les diocèses qui traceront la ligne.

L'Ouest canadien a pris une autre voie.

Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 8125
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Jeu 15 Déc 2016, 00:52

k11 a écrit:
ils sont libre de ce suicidé....
c'est Leur Choix!

mais... pourquoi demander la force a DIEU de ce battre?
c'ètait la ma question .....

c'est pas moi qui vait les juger sur leur choix... ma tante c'est suicidé en milieu d'année.... sans etre en fin de vie.
mais pourquoi, pour un croyant , demander a Dieu, La Force de ce battre? si on veut avec certitude ce suicider?
c'était en cela ma question.... comment entendez vous qu'on puisse recevoir ce sacrement dans ses conditions:
que va apporter ce sacrement?

j'ai accompagné ma belle maman il y a 1 an et quelques mois, en fin de vie, suite de son cancer... jusqu'a sa mort...
dans les derniers jours, elle ne communiquait plus..... ne faisant que lui tenir la main et lui embrasser les mains, le front; prières...
juste rester la... veiller jour et nuit sur elle .... on se sens si inutile et petit .... oui... je comprends....

K11, bonsoir,

en toute chose on doit s'appliquer a rejoindre la personne au fond de sa faiblesse et autant que l'on en est capable ne pas cautionner a faute !
donc il faut AImer mais se rappeler que l'Amour nous vient de Celui Qui Est Vérité, donc si on prétend AImer au détriment de la Vérité on ne fait que s'égarer a 2 !!

que l'on puisse finir cette vie en ce monde dans la maladie je le comprend parce que l'on peut s’offrir au Christ !
mais combien en sont capable et surtout conscient ?

ensuite si on relis bien ce que Jésus fait et dit de faire aux apôtres et a ceux qui croient en Lui c'est de guérir les malades en Son Nom !!
je sais bien que beaucoup se disent que j'abuse , pourtant a plusieurs reprises Jésus engueule les apotres car ils ne le font pas !!

ici je vois tellement de personnes résignées ou souriantes que je me dis qu'elles ne réalisent même pas que Jesus pourrait elle aussi les engueuler de ne pas faire ce qu'IL dit de faire !
ça aussi c'est la mission pleine et entière de l'Eglise !
on est là a enterrer les morts comme des morts , Jésus et les Apôtres c'était qu'en même autre chose et en Principe le Corps du Christ l’Épouse du Christ c'est nous !!

on va me répondre que c'ets surtout affaire de Charisme , hé bien non la guérison c'est surtout affaire d'Amour d eFoi de Charité envers tous ceux que l'épreuve écrase , relisez donc ce que Jésus fait et dit " lors de certaines guérison ou les fois où Il pleure !"

il ne s'agit pas de faire de la théologie du sacrement , il s'agit de souffrir pour ceux qui souffrent en vain de pleurer pour ceux dans le désarroi alors que l'on a en nous la solution :jesus: de crever d'Amour pour l'homme qui ne voit pas la moindre étincelle d’espérance de Lumiére de Dieu , d'avoir Soif de la lui manifester par simple charité !
mais le temps que l'on s'enfume de religion on ne bouge pas on est satisfait de sa science !

ha oui Jesus était exigent avec les apôtres Il savait que le coeur de l'homme et dur et lent a comprendre !!
le monde a Besoin du Christ qui est en nous et Jésus Est Acte du Père Oeuvre de Salut seulement faut le payer de sa vie d'homme y a pas d'échappatoire !! on reçoit le Ciel pour autant qu'on lâche le monde !!!

je ne dis pas tout cela contre toi, mais pour t'encourager a aller plus loin là où il ne reste que le Feu et une blessure !!
tu as tenu la main d'un ou des mourant tu sais combien on a rien que Jésus, il faut relire Jésus pour Jésus pas pour la religion il faut désirer le Feu de l'Esprit dans l’Évangile qui Est Parole Éternel
tant d'humains meurent sans Christ et il faut s'y peut pour qu'ils ouvrent les yeux et Le découvrent ! sunny fleur 6
Revenir en haut Aller en bas
k11

avatar

Féminin Messages : 1085
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Jeu 15 Déc 2016, 11:53

Théodéric a écrit:
Spoiler:
 


...
quand je dis "ils sont libre de ce suicidé .... c'est leur choix..."
c'est un fait.

est ce que je reste passive si on me dit: "je veux me tuer"?
Certainement pas! je ne vais pas applaudir ...! et encore moins les aider a réaliser cet acte...

est ce que j'ai de la compassion pour les personnes qui vivent cela...?
Oui... je suis moi meme passé par la... il y a quelques années,  ma dernière ts, ma laissé une cicatrice derrière la nuque (la ou mon col roulé a glissé).
je sais qu'ils souffrent vraiment......
c'est pas pour autant que je vais leur dire bravo! allez y! je compatis!


est ce que cet acte a des conséquences?
Oui, pour les proches!!
comme pour la personne qui a réalisé cet acte, et qui en répondra devant le Seigneur.


si je le peux... je vais faire tout ce que je peux pour aider, et amener la personne a ce faire aider!!

pour ma tante... j'ai fait ce que j'ai pu; elle n'en etait pas a sa première tentative, la première qu'elle a fait, j'avais 17ans .
mais cette année... elle a reussi son projet...

ma belle maman ne c'est pas fait euthanasier quant a elle... elle est décédé des suites de son cancer.
(bien qu'elle est fait la demande d'euthanasie et que cela fut accepté!) ... nous avons décidé d'emménagé chez elle, pendant des mois ... puis elle a laissé tomber ce projet d’euthanasie... puis la dernière semaine, elle est entré a l'hopital, ou nous avons dormi sur place, avec elle, et sommes resté jusqu'a son dernier souffle.

bref.. je ne vais pas développer plus sur le sujet... j'en suis incapable aujourd'hui...

merci théodéric :bisou:


Dernière édition par k11 le Jeu 15 Déc 2016, 18:50, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Jeu 15 Déc 2016, 12:41

personne ne doit juger.

et il faut savoir que:
- pour le coma artificiel, la personne ne sait plus communiquer avec nous mais il n'existe aucune preuve qu'elle ne souffre pas (mais bon... l'entourage croit qu'elle dort çà doit rassurer)
- que les anti douleurs, même la morphine, peuvent être sans effet chez certaines personnes qui vivent ainsi dans d'atroces souffrances impossibles à calmer.

des recherches récentes en neurologie montrent qu'on pourrait calmer les douleurs via certaines techniques mentales de méditation. mais là certains viendront dire que c'est diabolique. et qu'il faut donc souffrir sans doute.

Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé

avatar

Masculin Messages : 3158
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Jeu 15 Déc 2016, 18:35

Ce n'est pat tout à fait dans le sujet, mais voici le manifeste du collectif des médecins contre l’euthanasie au Québec.

Nous affirmons que:

   La personne en fin de vie doit bénéficier de soins médicaux diligents et compétents pour le soulagement de la douleur, des malaises et de la souffrance qu’elle éprouve et dont elle souhaite être libérée. Le médecin a l’obligation de déployer à sa demande tous les moyens que lui offre sa profession pour arriver à cette fin.

   Les volontés du malade qui refuse ou qui veut interrompre des traitements doivent toujours être respectées.

   Les moyens évolués et modernes de l’approche palliative et les outils thérapeutiques disponibles permettent à toute personne d’être bien soulagée en fin de vie: ces moyens doivent devenir accessibles sur l’ensemble du territoire.

   Le médecin qui se voit confronté à une situation où une personne sous ses soins, évoluant vers la fin de sa vie, est mal soulagée en dépit de ses meilleures interventions, doit pouvoir obtenir l’aide d’un collègue ou d’une ressource experte en soins palliatifs en vue de mettre en œuvre des moyens alternatifs visant à soulager le malade de façon optimale.

   Dans les situations où le malade demeure aux prises avec une souffrance mal contrôlée par les meilleurs outils de la médecine palliative, la sédation est une option utile. Titrée jusqu’à l’atteinte du confort du malade, son but est le maintien de sa qualité de vie, comme pour les autres moyens de la médecine palliative.

   L’acte de provoquer volontairement et directement la mort d’un patient par injection létale ou tout autre moyen ne peut en aucune circonstance être considéré comme un «soin » et est contraire au Code de déontologie du médecin.

Tuer la personne qui souffre, même avec la plus grande compassion, n’est pas un soin. Il n’est jamais nécessaire de provoquer la mort d’un patient pour mettre un terme à ses souffrances.

La tradition hippocratique vieille de 2400 ans qui interdit l’euthanasie est un critère de civilisation. Elle a pour objectif la protection des faibles, et le maintien du lien de confiance dans la relation médecin-patient. Elle interpelle le médecin, les autres soignants et les proches à travailler avec science et ingéniosité à réconforter et à soulager les malades en créant un climat de solidarité mutuelle.

L’interdit de l’euthanasie a été sagement codifié il y a 2400 ans en dépit du fait que c’était à une époque de moyens limités pour soulager le malade; il est ironique de le voir contesté de nos jours, dans un monde médical pourvu d’autant de moyens.
   
L’introduction de l’euthanasie ou du suicide assisté doit aussi être rejetée à cause de l’expérience des pays qui ont commis l’imprudence de les dépénaliser. Elle engendre souvent des problèmes plus graves que ceux qu’on prétendait vouloir régler. Parmi ceux documentés dans la littérature médicale on retrouve:

- Des taux élevés d’euthanasies sans consentement

- L’impossibilité de faire respecter les balises instaurées et la procédure de déclaration des euthanasies

- Des effets dommageables sur la relation médecin-patient

- Des conflits au sein des équipes soignantes et des familles

   Les Collèges des médecins doivent continuer d’assumer leur rôle de protection du public et de la vie et appuyer les médecins dans leur quête d’une médecine palliative de qualité et accessible, qui permettra à tout patient d’être bien soulagé durant sa maladie et en fin de vie.

PS: Ce n'est pas moi qui le dit...

Ne pas juger est une chose, ne pas se servir de son jugement en est une autre.

On voit vite, lorsqu'on s'y intéresse, que ce n'est pas une solution intéressante.  Intéressante pour les finances de l'État, oui, mais pour le reste...

J'ai parlé à plusieurs gens qui accompagnent les malades en fin de vie.  J'en ai rencontrer aucun qui soit pour l'eutanasie pour les raisons invoquées plus haut...

Ça ne veut pas dire qu'il n'y en a pas.

Comme c'est hors sujet, je ferme la parenthèse...
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 8125
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Ven 16 Déc 2016, 05:37

Bonjour Rebelle3

je te met quelques remarque en bleu dans tes lignes !


rebelle3 a écrit:
personne ne doit juger.

et il faut savoir que:
- pour le coma artificiel, la personne ne sait plus communiquer avec nous mais il n'existe aucune preuve qu'elle ne souffre pas (mais bon... l'entourage croit qu'elle dort çà doit rassurer)

pour avoir été mis a plusieurs reprises en coma artificiel je peux en parler un peu (ça vaut pour mon expérience) quand c'est bien fait non tu ne souffre plus , mais si c'est pas assez profond tu es mal c'est vrai même si ce n'est plus une douleur vive c'ets une agression végétative c'est vraiment oppressant.
par contre lorsque l'on te sort d coma, c'est terrible, tu surgit du (néant) dans une douleur totale là c'est la terreur et stupeur instantanée !
quand j'ai eu mon accident, ils ont tenté un peu ce qu'ils avaient mais ça marchait pas , alors ma santé a plongée et c'est dégradée du coup j'avais des crises de tachycardie le cœur qui s’emballe a cause de la fièvre des infection des douleurs (du nerfs écrasés) alors pour le ralentir ils enfoncés mes yeux dans les orbites avec les pouces pour compresser les artères qui passe derrière, cela fait extrêmement mal surtout si on te le fait plusieurs fois par jour, a un moment j'avais les yeux plats , du coup ils m'ont mis des compresses sur les yeux j'étais aveugle, , puis comme l'infection gagnée , ils m'ont injectés un antibiotique qu'ils n'utilisent pas car il rend sourd , là sourd aveugle et muet car j'étais sous intubation c'est vraiment l'horreur car , vu l'importance du choc, je ne savais pas où j'étais je en comprenais pas pourquoi je souffrais tant , ni pourquoi ils semblaient me torturer ?
donc le coma artificiel fonctionnait , mais ds que j'en sortais je débarquais dans un monde infernal avec un corps qui n'était que souffrance et sans communication possible , je ne savais pas que j'étais devenu sourd ; mais dans le coma artificiel profond je ne me souvient de rien ! heureusement qu'il sont fait cela car pour l'organisme c'était le repos , sinn je faisais arrêt cardiaque sur arrêt cardiaque a cause de la douleur
et tout cela a duré des mois !



- que les anti douleurs, même la morphine, peuvent être sans effet chez certaines personnes qui vivent ainsi dans d'atroces souffrances impossibles à calmer.


c'est sûr que cela doit dépendre des organisme et des temparements !
ensuite quand j'ai un peu récupéré, j'ai hurlé des mois sur mon lit d’Hôpital rien ne calmait la douleur je ne pouvais même pas empêcher les cris de sortir ça gueulait tout seul !!
mes parents 'mont dit par la suite que lorsqu'ils garait la voiture sur le parking au loin du service réanimation, on m'entendait hurlé ce qui impressionnait les visiteurs !
ds qu'il sont pût j'ai été déplacé dans une sorte de bungalow un peu extérieur (spécial hurleur ??) car pour les autres malades ça devait être pénible , jour et nuit !!
comme disait un médecin a mes parents , "le temps qu'il crie c'est qu'il vit" Confused ! "et puis la souffrance c'est secondaire" (surtout qu'en c'est pas sois !)
mais bon on survit à la souffrance mais c'est qu'en même pas facile même très dur !


des recherches récentes en neurologie montrent qu'on pourrait calmer les douleurs via certaines techniques mentales de méditation. mais là certains viendront dire que c'est diabolique. et qu'il faut donc souffrir sans doute.

disons que c'est pas sans risque de dérapage incontrôlés qui puissent permettre l'intrusion d’esprits !
dés qu'il y a manipulation et que la personne perd le contrôle le flou c'est pas sans risque ! mais cela l'athéisme ne veut pas le savoir !!
dégats collatéraux !
Embarassed

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?   Ven 16 Déc 2016, 08:53

merci pour ce témoignage Théodéric sunny
Revenir en haut Aller en bas
 
Sondage: Un prêtre peut-il accorder le sacrement des malades en cas de suicide assisté?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel crédit peut-on accorder à cette prophétie ?
» L'EPLE peut-il accorder un prêt à l'Association Sportive ?
» L’euthanasie et le suicide au cœur des préoccupations
» Sondage chez les cathos américains - Pourquoi deviennent-ils protestants ?
» peut-on m'interdire de faire acheter un cahier de grammaire?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: