DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Le SUICIDE : Un fléau mondial ! Prions pour les jeunes et moins jeunes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gilles de Québec



Masculin Messages : 245
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Le SUICIDE : Un fléau mondial ! Prions pour les jeunes et moins jeunes   Lun 28 Nov 2016, 18:15



Développer le tchat pour prévenir le suicide chez les jeunes

À l’occasion de la Journée nationale de prévention du suicide le 5 février, S.O.S Amitié a poursuivit son action et développe le tchat pour mieux venir en aide aux jeunes qui ne prennent pas le téléphone.

Les priorités en 2016 sont doubles pour S.O.S Amitié qui reçoit chaque année en France près de 700 000 appels : renforcer l’écoute au téléphone mais aussi développer l’écoute par tchat. Le service tchat est maintenant ouvert de 17 h à 1 h du matin. Cette écoute est primordiale à la fois parce que la demande est en croissance constante mais également parce qu’elle s’adresse à des jeunes appelants qui ne prennent pas le téléphone : 52% des appelants par tchat ont moins de 25 ans, 10% ont moins de 15 ans et 20% des tchateurs évoquent directement le suicide alors qu’ils ne sont que 2% au téléphone.

Pour atteindre cet objectif de 24 heures sur 24 par tchat, S.O.S Amitié a décidé de modifier son processus de formation. Un écoutant de S.O.S Amitié était jusqu’à présent exclusivement formé à l’écoute au téléphone. Il pouvait, après deux ans de pratique se spécialiser sur le tchat. En 2016, les écoutants seront, dès leur formation initiale, formés aux deux pratiques d’écoute et choisiront leur spécialisation à l’issue de cette formation. Ce nouveau processus devrait permettre d’accroître plus rapidement le nombre des écoutants tchateurs et donc les possibilités d’écoute par ce média : « Être là au bon moment est particulièrement important pour éviter à un jeune de passer à l’acte. Une écoute 24 h sur 24 sauve des vies », précise Jean-Pierre Igot, président de S.O.S Amitié France.

Mardi dernier, le 2 février, S.O.S Amitié Paris Île-de-France a inauguré son 8e centre d’écoute à Paris-Pereire afin de répondre à 35 000 appels supplémentaires, une écoute rendue possible grâce au recrutement de 70 bénévoles écoutants sur trois ans. « Ce nouveau centre va notamment permettre de développer les échanges par tchat », souligne Jean-Pierre Igot.

Fred Testot ambassadeur d’une collecte de dons lancée par des étudiants

Depuis 56 ans, S.O.S Amitié est un acteur majeur de la prévention du suicide par l’écoute. L’écoutant peut permettre d’apaiser cette souffrance intolérable quand elle n’est pas verbalisée,  et peut être alors, de remettre en cause la décision de la personne qui appelle. Les associations S.O.S Amitié, parrainées par Christophe Malavoy, acteur et auteur, sensibilisent et mènent sans relâche des campagnes d’information auprès de tous les publics, notamment auprès des jeunes.

À l’occasion de l’ouverture du 8e centre d’écoute francilien, l’humoriste et comédien Fred Testot a décidé de soutenir la cause de S.O.S Amitié en devenant l’ambassadeur de la campagne de collecte de dons lancée par les étudiants de l’école ISCPA ouverte sur Alvarum, une plateforme qui restera active toute l’année 2016 pour recevoir des dons. Les étudiants de l’Institut supérieur des médias soutiennent depuis trois ans l’association S.O.S Amitié Paris Île-de-France à travers différentes actions de communication dont la création de ce site de crowdfunding.

Autre bonne nouvelle : depuis la fin 2014, une plateforme téléphonique permet à 15 postes en France de se renvoyer les appels. En 2016, 15 postes supplémentaires bénéficieront de cette facilité et, en 2017, tous les postes d’écoute de S.O.S Amitié seront interconnectés pour répondre de mieux en mieux à la souffrance psychique des appelants.

Chaque année, autour du 5 février, date de la Journée nationale pour la prévention du suicide, les associations régionales de S.O.S Amitié organisent dans les régions, diverses manifestations de sensibilisation, tant des médias, que des professionnels et du grand public.

Quelques chiffres

– En France, le suicide est la cause de près de 11 000 décès par an ;

– Il est la 1ère cause de mortalité chez les 25-34 ans et la 2e chez les 15-24 ans ;

– dans le monde, 800 000 suicides ont été recensés en 2014, soit une personne toutes les 40 secondes (source OMS 2014) ;

– dans les pays développés, trois fois plus d’hommes que de femmes décèdent par suicide ;

– S.O.S Amitié reçoit chaque année en France près de 700 000 appels ;

– 1 600 bénévoles écoutants pour prévenir le suicide sont présents 24 h/24, 7 j/7 et 365 j/an ;

– en 2015, 12 800 appels ont évoqué le suicide, soit 2,4% des appels analysés. Ce chiffre est, depuis trois ans, en augmentation (1,9% en 2013, 2,2% en 2014).

Lire aussi : Suicide : si c’est un péché grave, celui qui a attenté à sa vie s’est-il condamné ?

par Fanny Magdeleine
Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec



Masculin Messages : 245
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le SUICIDE : Un fléau mondial ! Prions pour les jeunes et moins jeunes   Lun 28 Nov 2016, 18:40



EMI due à une tentative de suicide.  Note du Dr. Jeff Long : « C’est l’une des EMI les plus profondes jamais relatées. J’encourage TOUT LE MONDE à la lire »



EMI de DW.


Source:
Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec



Masculin Messages : 245
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le SUICIDE : Un fléau mondial ! Prions pour les jeunes et moins jeunes   Lun 28 Nov 2016, 19:39




Un suicidé peut-il aller au Ciel ?


Le signe d’un désastre

La plupart des sociétés ont considéré le suicide comme un désastre. Même si cet acte par exemple au Japon pouvait être accompli avec courage, ce suicide était en réalité l’acte ultime d’un échec insupportable.


Le respect de la dignité humaine

Sur le plan humain, le respect de la dignité humaine, c’est le respect de toute vie humaine. Y compris la sienne. Ce qui fonde les droits de l’homme, c’est le respect de la dignité humaine ; en niant la valeur de ma propre vie, c’est le droit à la vie des plus pauvres et des plus faibles dans le monde dont je nie la valeur, la légitimité.

Promouvoir les Droits de l’homme exige que l’on respecte sa propre vie.


La position des Chrétiens

Les Chrétiens ajoutent à cette réprobation la question du Ciel : s’il y a une vie après la mort de bonheur qui nous est promise, le Ciel, ou le Paradis, la vie ici-bas a un but, " un sens ", une valeur, et l’on ne s’en va pas comme ça.


En effet personne n’a pu se donner la vie à lui-même. La vie, c’est un don extraordinaire que l’on reçoit, et les Chrétiens donnent un nom au donateur : le Seigneur Dieu.

En y réfléchissant, il n’y a pas de raison, de motif à ce don, puisque avant de le recevoir, nous n’existions pas et ne pouvions donc avoir ni valeur ni mérite. Il n’y a donc pas d’autre raison à ce don que l’amour gratuit : en donnant l’existence à un être Dieu aime déjà celui qui n’est pas encore.

Se suicider c’est donc rejeter le don absolu de la vie, c’est rejeter l’amour. C’est refuser que la vie terrestre puisse déboucher ultimement sur une vie d’amour infinie que Dieu propose. Comme si celui qui nous a appelé du néant à la vie par amour n’était pas capable de continuer son amour pour nous au delà de la vie terrestre.

Même s’il y a eu suicide, l’espérance est toujours possible

Mais la réprobation du suicide ne veut pas dire réprobation de celui qui s’est suicidé. Si quelqu’un que nous aimons s’est suicidé, il est possible pour un chrétien d’espérer : au temps du Curé d’Ars, au 19ème siècle, une personne s’était suicidée en se jetant d’un pont dans l’eau. A la personne qui pleurait sa mort et désespérait de son salut éternel, le Saint Curé dit :

" Entre le pont et l’eau, il a eu le temps de se tourner vers la miséricorde de Dieu ".


Sépulture chrétienne ?

Longtemps l’Église Catholique a refusé la sépulture chrétienne aux suicidés, pour marquer une réprobation sociale et spirituelle sur cet acte. Mais aujourd’hui, on s’est rendu compte que cet acte , le suicide, est un geste effectué très souvent dans un état de détresse grave. Ce état de détresse affecte gravement les capacités de discernement et la liberté.


L’Eglise considère donc qu’il est, le plus souvent , impossible de juger réellement ce qui s’est passé, par exemple à quel point le suicidé était malade psychologiquement. Avait-il les moyens de résister à cette pression vers un geste fatal ? Aussi, tout en continuant à réprouver fortement le geste en soi du suicide, l’Eglise applique la miséricorde aux suicidés et accorde la sépulture dans la plupart des cas.

Le Catéchisme de l’Eglise Catholique dit : " Lorsque des troubles psychologiques graves, l’angoisse ou la crainte grave de l’épreuve, de la souffrance ou de la torture sont en cause, la responsabilité du suicidaire est diminuée ". (CEC, 2282).

Pouvons nous prier pour un suicidé ?

Bien sûr nous pouvons prier pour le salut d’une personne qui s’est suicidée, que ce soit une personne de notre famille, un ami ou toute autre personne. Les indications précédentes, et l’exemple de ce que disait le Curé d’Ars nous incitent à ne pas juger, mais à espérer et à prier.

" On ne doit pas désespérer du salut éternel des personnes qui se sont données la mort. Dieu peut leur ménager, par des voies que lui seul connaît, l’occasion d’une salutaire repentance " ( Cat. De L’Eglise Cath., n° 2283).

Ceux qui croient et espèrent le font par la grâce de Dieu. Et ce même Seigneur Dieu qui nous a donné cette grâce nous invite à croire et à espérer pour les autres.

Source :
Un suicidé peut-il aller au Ciel ? - La mort et l'au-delà - Catholique.org

Nous vous prions, Seigneur, de répandre sur tous ceux qui souffrent, soit dans l'espace comme Esprits errants, soit parmi nous comme Esprits incarnés, les grâces de votre amour et de votre miséricorde. Prenez en pitié nos faiblesses. Vous nous avez faits faillibles mais vous nous avez donné la force de résister au mal et de le vaincre. Que votre miséricorde s'étende sur tous ceux qui n'ont pu résister à leurs mauvais penchants, et sont encore entraînés dans une mauvaise voie. Que vos bons Esprits les entourent ; que votre lumière luise à leurs yeux, et qu'attirés par sa chaleur vivifiante, ils viennent se prosterner à vos pieds, humbles, repentants et soumis.

Nous vous prions également, Père de miséricorde, pour ceux de nos frères qui n'ont pas eu la force de supporter les épreuves terrestres. Vous nous donnez un fardeau à porter, Seigneur, et nous ne devons le déposer qu'à vos pieds ; mais notre faiblesse est grande, et le courage nous manque quelquefois en route. Ayez pitié de ces serviteurs indolents qui ont abandonné l'œuvre avant l'heure… Que votre justice les épargne et permette à vos bons Esprits de leur apporter le soulagement, les consolations et l'espoir de l'avenir. Ainsi soit-il !

Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec



Masculin Messages : 245
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le SUICIDE : Un fléau mondial ! Prions pour les jeunes et moins jeunes   Lun 28 Nov 2016, 21:05



N'est-ce pas que la télévision mentionne de plus en plus de suicides ?

De nos jours, la télévision mentionne de plus en plus de suicides de personnes talentueuses et très appréciées. Devant la désespérance du cœur humain, il est certain qu'on doit s'abstenir de juger, car le jugement appartient seulement au Seigneur.

Que dire aux personnes qui voudraient comprendre davantage ? 

Je me rappelle ces paroles de Marthe Robin, cette mystique de notre temps : « La misère appelle la miséricorde ».

J'aime cette citation... Faute peut-être de trouver présence encourageante et réconfort, certains mettent fin à leur vie. Leurs signaux de détresse n'ont pas été décelés à temps. Les proches n'ont pu les secourir et les orienter vers des centres spécialisés dans la prévention du suicide.

Le suicide restera toujours une tragédie. Pour nous, chrétiens, nous savons que Dieu seul est maître de nos vies et que nous ne pouvons y mettre fin. Nous savons également que la souffrance, si pénible soit-elle, physique ou morale, a valeur d'éternité si elle est offerte en union avec les souffrances de Jésus. Notre foi nous rappelle ces vérités quand viennent les nuages et les tempêtes de la vie. Nous puisons force dans la prière et la contemplation du Christ souffrant pour nous. En même temps, nous devons chercher à améliorer les soins palliatifs qui peuvent enrayer la souffrance.

Le suicide n'est pas une solution valable et il faut nous en convaincre plus que jamais. Autrement, nous risquons de suivre les exemples que nous présentent les mass media. C'est avec un sens de leur responsabilité que les médias doivent parler des suicides. Il leur faut éviter de présenter les suicides comme nouvelles prioritaires, ne pas spécifier les méthodes employées, ne pas romancer la raison du suicide. Autrement, après la diffusion de la nouvelle, par la télévision, la radio ou la presse, se produit un effet d'imitation chez les indécis et les cas de suicide se multiplient. Il est inapproprié et faux de dire que les suicidés ont posé un geste courageux; non, c'est une action de faiblesse, que Dieu seul jugera sans doute, mais qui est loin d'être un modèle à suivre. Le courage n'est pas là.

Voyez ce que dit le Catéchisme de l'Église catholique : « Le suicide contredit l'inclination naturelle de l'être humain à conserver et à perpétuer sa vie. Il est gravement contraire au juste amour de soi. Il offense également l'amour du prochain... Le suicide est contraire à l'amour du Dieu vivant... » (No 2281).

Il est aussi écrit : « Des troubles psychiques graves, l'angoisse ou la crainte grave de l'épreuve, de la souffrance ou de la torture peuvent diminuer la responsabilité du suicidaire » (No 2282). Ces considérations nous empêchent de juger la personne qui met fin à ses jours. Elles nous invitent à consoler les proches que ce deuil afflige.

Père Gérard Desrochers, C.Ss.R + Communauté internationale, Sainte-Anne-de-Beaupré

Revue Sainte Anne. Mensuel d'actualités catholiques. Sainte-Anne-de ...


Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec



Masculin Messages : 245
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le SUICIDE : Un fléau mondial ! Prions pour les jeunes et moins jeunes   Mar 29 Nov 2016, 19:34



Qu’advient-il de l’âme d’une personne après un suicide ?

Qu’advient-il de l’âme/esprit d’une personne après un suicide ? Récemment, une de mes proches amies s’est suicidée et je crains beaucoup qu’elle ne soit plus en paix avec elle-même.Elle souffrait d’un trouble anxieux causé par une enfance difficile et bien qu’elle aimait la vie, ses ami(e)s et sa famille, elle était autant incapable d’être indépendante que tranquille.

Ensemble, nous avons lutté contre ce problème pendant longtemps.Créative et affectueuse, elle avait beaucoup voyagé et vécu loin de nous durant quelques années, ce qui lui a permis de devenir indépendante.Elle craignait pour sa santé mentale – elle m’avait expliqué qu’elle voulait mourir par amour pour elle-même et parce que toutes les pensées qui lui traversaient l’esprit pouvaient finir par la rendre folle.Je l’aimais beaucoup et ne pouvais pas supporter l’idée qu’elle aurait cette lutte toute sa vie.Je cherche en moi la signification de cette perte.

Conseil :Il est évident que vous étiez et êtes une amie très proche et affectueuse. Vous avez souffert avec votre amie jusqu’à la fin et même au-delà. Vous vous souciiez de son bien-être et de son état émotionnel et spirituel. Mais après ce drame, elle est entrée dans l’éternité malgré tout ce que vous ou quelqu’un d’autre pourrait faire.

Tout d’abord, je veux vous dire que personne n’est responsable du suicide et de la mort de votre amie. Son suicide est la conséquence de son choix et de son instabilité psychologique. Ne laissez donc pas une fausse culpabilité et l’auto-accusation vous gagner. Vous et les autres avez essayé de l’aider. Mais c’est cette femme qui a fait le choix malgré vos supplications et de votre intervention.

Ensuite, vous devez faire le deuil de la mort de votre amie. Vous traverserez plusieurs phases de perte : le choc et le refus, la protestation et l’acceptation de la réalité de sa mort, la colère, la confusion, la dépression et enfin, la réorganisation. Il est normal de faire le deuil. Il est également important de prendre soin de vous. Vous avez peut-être besoin de conseils. Rencontrez votre pasteur si vous avez besoin de prière et de soutien. Lisez votre Bible, particulièrement les Psaumes et l’évangile de Jean. Jésus parle de l’amour de Dieu pour vous et pour le monde, Son plan pour vous donner la vie éternelle (Jean 3 : 16) et une vie abondante (Jean 10 : 10). Les Saintes écritures vous apporteront la consolation et l’espoir pour l’avenir – l’espoir pour l’éternité.

La Bible contient des récits de personnes qui sont commis le suicide, mais elle ne dit pas là où leurs âmes sont allées – au ciel ou en enfer. Mais Jésus a promis : « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand bien même il serait mort. » Jean 11 : 25

Si votre amie avait fait du Christ son Seigneur et son Sauveur, elle est au paradis aujourd’hui.
Comment est-ce que je le sais ? Parce que Jésus a dit : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au père que par moi. » Jean 14 : 6


Jésus a déclaré qu’Il est Dieu, a proclamé la vérité et les paroles de Dieu. Il est mort sur la croix pour les péchés du monde entier et a ressuscité d’entre les morts le troisième jour. Plus de 500 témoins ont vu le Christ ressuscité !

C’est pourquoi vous pouvez avoir un espoir sûr pour l’avenir ! Vous pouvez être certaine que le Christ a beaucoup aimé votre amie et la jugera avec justice.

Le suicide est une expérience accablante pour ceux qui ont aimé la victime. Il se produit parce que la personne est plongée dans une grande dépression et ne reçoit pas le traitement approprié – mental, émotionnel, physique et spirituel.

Mais bien qu’étant un péché, le suicide peut être pardonné au pied de la croix où tous les péchés sont effacés quand une personne croit au Sauveur qui s’est sacrifié pour racheter le monde.

Vous ne comprendrez jamais ce qui s’est passé. Une vie a été perdue. Mais, sachez que Dieu peut transformer cette circonstance en bien. Dieu peut devenir plus vivant dans votre vie en ces temps de souffrance. Il peut vous donner du courage et faire de vous une personne de caractère avec des valeurs fortes. Dieu peut vous manifester Son amour et Sa consolation dans votre douleur. Dieu peut vous donner plus de sagesse pour aider les autres qui souffrent.

Ce monde est égaré, il n’est pas notre demeure. Nous ne sommes que des passagers. Votre amie n’a pas réussi à surmonter le désarroi émotionnel et mental qu’elle vivait. Mais vous le pouvez. Avec Dieu, vous pouvez avoir la victoire.

Elle a fini son séjour sur la terre et Dieu lui a permis de s’en aller. Il ne l’a pas laissé se suicider parce qu’Il est l’auteur du mal. Il permet aux gens de faire les choix qui vont même à l’encontre de Sa volonté. Mais vous pouvez trouver l’espoir et le courage pour découvrir la volonté de Dieu pour votre vie sur terre. Vous pouvez laisser un héritage qui donnera aux autres de l’espoir pour l’avenir et pour l’éternité.

Nous avons tous des rêves et des regrets. Jésus nous dit qu’il est venu nous offrir une nouvelle vie. Que pourrait devenir votre vie si vous repartiez à neuf ?


L’espoir


Personne ne peut vivre une vie parfaite. Mais nous pouvons tous goûter à la paix et à la grâce que nous offre Jésus-Christ.

Vous pouvez vivre une relation profonde avec Jésus-Christ dès maintenant en accueillant son règne en vous. Aimeriez-vous l’inviter à venir habiter en vous par son Esprit afin que vous puissiez le connaître et le suivre? Vous n’avez qu’à exprimer ce désir à Dieu, par la prière. Ce ne sont pas les mots qui comptent, mais plutôt l’attitude de votre cœur. Voici une prière qui peut vous servir de modèle :

Seigneur Jésus-Christ, je veux te connaître. Merci pour ta mort sur la croix pour mes péchés. Je t’ouvre tout grand mon cœur et je t’invite à venir régner en moi par ton Esprit et me délivrer de mon péché. Dirige ma vie. Fais de moi la personne que tu veux que je sois. Merci pour le pardon de mes péchés et le don de la vie éternelle. Amen.


Si cette prière reflète le désir sincère de votre cœur, vous pouvez l’exprimer à Dieu. Jésus promet de venir habiter en vous en réponse à votre foi.

Si vous avez invité Jésus à prendre la direction de votre vie, remerciez-le souvent pour sa présence en vous et pour sa promesse de ne jamais vous quitter ou vous abandonner. En découvrant de plus en plus son amour infini pour vous et sa volonté pour votre vie, vous vivrez la vie abondante qu’il est venu vous offrir.

Qu'advient-il de l'âme d'une personne après un suicide ...

Revenir en haut Aller en bas
 
Le SUICIDE : Un fléau mondial ! Prions pour les jeunes et moins jeunes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prions pour notre Frère Nicodème qui part en voyage..
» Prions pour la Maman de Christiane...
» Prions pour la PAIX dans le monde
» Prions pour le Maghreg
» Prions pour les victimes du tremblement de terre en Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: