DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 François Fillon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Pignon



Messages : 2361
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: François Fillon   Mer 30 Nov 2016, 19:06

Hillel31415 a écrit:
Est ce qu'on va enfin inverser la tendance sur ce forum liberalo-fasciste ? C'est la luttheuu finalleuuu... cheers

Pignon> Elle n'est pas faussée c'est juste du bon sens... Vous êtes né avec une petite cuillère en argent dans la bouche, sans doute que ces réalités vous échappent...

Non, j'ai monté mon entreprise tout seul avec un capital de -800€.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Erkos



Messages : 534
Inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: François Fillon   Mer 30 Nov 2016, 19:07

Charles Maurras a quelque chose à dire à Monsieur Fillon :

"Vous avez opté pour la liberté. La liberté c'est la concurrence. La concurrence, c'est le plus fort. Le plus fort, c'est le plus riche. Le plus riche, quand la richesse est devenue en partie anonyme, mobilière, c'est le moins responsable, et le moins noble et le moins sûr. C'est souvent le plus grossier, le plus vicieux. Il faut renverser ce maître indigne ou l'accepter avec ses conséquences. Venez vous battre contre lui ou fichez-nous la paix."

Le texte "Ploutocratie et liberté" en intégralité :

► http://maurras.net/textes/219.html
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Messages : 2361
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: François Fillon   Mer 30 Nov 2016, 19:08

Marc Hassyn a écrit:
adamev a écrit:
Triple peine pour le pauvre : TVA + produits de moindre qualité = risques de santé accrus. (...) Tu me diras que ce con de pauvre l'a ka bosser plus.

Excellent résumé de la doctrine néo-libérale, à laquelle tous les partis dits "de gouvernement" sont affidés, droite et "gauche" confondues.

Ce que j'ai du mal à concevoir, c'est qu'on puisse concilier cette idéologie anti-solidaire avec le christianisme.

Lisez ça, ignorant :

https://www.google.fr/amp/s/www.contrepoints.org/2013/11/02/144828-reconcilier-catholicisme-et-liberalisme/amp
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Marc Hassyn



Masculin Messages : 302
Inscription : 12/08/2016

MessageSujet: Re: François Fillon   Mer 30 Nov 2016, 19:18

Pignon a écrit:
Oh punaise ! Les gauchistes s'engoufrent massivement sur le fil avec leur grille de lecture marxiste périmée et invalidée sur le temps long, on est mal !

Vous avez raison : votre grille de lecture libérale-sécuritaire-xénophobe-antisociale, elle, semble malheureusement valide sur le temps long... disons... un règne de mille ans? (Dieu, que les gens ont la mémoire courte...)

Pignon a écrit:
Lisez ça, ignorant :

Je préfère être ignorant que mal-comprenant comme vous. C'est la folle idéologie néo-libérale débridée qu'il faut combattre, pas un libéralisme raisonné et contrôlé. Je me demande parfois si vous savez lire.
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3496
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: François Fillon   Mer 30 Nov 2016, 19:19

Pignon a écrit:

Non, j'ai monté mon entreprise tout seul avec un capital de -800€.
Laissez moi deviner: événementiel, vous êtes payé par un parti politique pour faire le troll sur la toile et écrire des avis positifs sur eux ? geek
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2361
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: François Fillon   Mer 30 Nov 2016, 19:21

Marc Hassyn a écrit:
Pignon a écrit:
Oh punaise ! Les gauchistes s'engoufrent massivement sur le fil avec leur grille de lecture marxiste périmée et invalidée sur le temps long, on est mal !

Vous avez raison : votre grille de lecture libérale-sécuritaire-xénophobe-antisociale, elle, semble malheureusement valide sur le temps long... disons... un règne de mille ans? (Dieu, que les gens ont la mémoire courte...)

Pignon a écrit:
Lisez ça, ignorant :



Je préfère être ignorant que mal-comprenant comme vous. C'est la folle idéologie néo-libérale débridée qu'il faut combattre, pas un libéralisme raisonné et contrôlé. Je me demande parfois si vous savez lire.

à nouveau

Réconcilier catholicisme et libéralisme

Si le christianisme est une religion de liberté, le libéralisme peut en revanche apparaître à la fois comme sa réalisation et sa négation, ce qui n’est naturellement pas le cas du socialisme, toujours ressenti, et à raison, comme la double négation de la vérité et de la liberté.

Face au libéralisme, l’Église romaine est en réalité plus tiraillée qu’on ne le croit : intransigeante sur les principes et accueillante aux hommes, elle a, par la voix de Grégoire XVI, Léon XIII, Pie IX ou encore Pie X, fermement condamné le libéralisme, comme participation au modernisme, ferment révolutionnaire et exaltation de l’autonomie individuelle contre Dieu. Et pourtant, l’un d’entre eux, Pie IX, le pape du Syllabus, avait choisi comme Premier Ministre Pellegrino Rossi, figure libérale assumée, bien que modérée, renouant ainsi avec la généalogie des idées libérales. Celles-ci ont en effet toujours puisé dans le terreau de la chrétienté occidentale, que viendra ensuite politiser la chute de l’Empire romain d’Occident à partir de l’an 476. Ce sont les idées libérales qui ont par ailleurs contribué à l’avènement d’une Europe occidentale décentralisée et fondée, comme l’Église, sur le principe de subsidiarité : c’est l’émergence des parlements (les diètes dans les pays d’Europe Centrale et Orientale), des états-généraux, des chartes (à l’instar de la « Magna Carta » du Royaume-Uni en 1215 qui établit l’Habeas Corpus et de la « Joyeuse Entrée » du Brabant) et enfin des villes libres en Italie, aux Pays-Bas, en France et en Allemagne. C’est dans ce contexte que naît peu à peu une économie libérale, sous l’impulsion déterminante de clercs d’Europe du Sud (des dominicains, puis des jésuites, italiens, portugais et espagnols, tous jusnaturalistes et moralistes), désireux de réinterpréter la pensée de Saint Thomas d’Aquin et formant ce que le XXème siècle baptisera ex post l’École de Salamanque. C’est d’elle ensuite que les économistes libéraux de la tradition dite autrichienne – pour qui l’économie est une science morale dont l’unique objet d’étude est l’action humaine – revendiqueront les principes, et notamment celui d’utilité subjective. Le courant libéral en Occident, c’est aussi la montée en puissance des droits naturels (la vie, la liberté et la propriété), qui s’appliquent à tous, y compris au Prince. Si catholiques et libéraux s’accordent à voir en chacun un individu rationnel, libre et responsable, à faire du droit de propriété un principe sacré et du respect des droits d’autrui une éthique universelle, ainsi qu’à pratiquer une charité privée en lieu et place de la mensongère solidarité étatique, pourquoi alimenter encore aujourd’hui un antagonisme largement artificiel entre catholicisme et libéralisme, unis dans un même combat contre l’État et son éternelle menace totalitaire ? Le catholique et le libéral ne jettent-ils pas le même regard méfiant sur l’obsession athéiste, particulièrement antireligieuse, qu’on retrouve au cœur de tous les totalitarismes du siècle passé, du nazisme au communisme, du fascisme mussolinien à ses répliques latino-américaines et de toutes les idéocraties antilibérales contemporaines, du dirigisme socialiste au républicanisme laïciste ? S’il est vrai que certains libéraux ont émis le désir d’adapter les idées religieuses à la culture moderne, insistant par exemple sur le fait que le monde a changé en deux mille ans au point que la terminologie biblique serait devenue incompréhensible à nos contemporains, ce n’est pas le cas des autrichiens adeptes de l’économie comme science des échanges, ce que Friedrich von Hayek nommera la « catallactique ».  

« Or chaque homme, par sa nature même, possède innée en lui la lumière de la raison qui dirige ses actes vers sa fin. Et s’il convenait à l’homme de vivre solitaire, comme il en va pour beaucoup d’animaux, cette lumière lui suffirait pour l’orienter vers sa fin ; chacun serait à soi-même son roi, sous le règne suprême de Dieu, en tant que, par le don divin de la raison, il se dirigerait soi-même dans ses actes. Mais la nature de l’homme veut qu’il soit un animal social et politique, vivant en collectivité. »  Saint Thomas d’Aquin

Il y a que, comme toujours au sujet du libéralisme, le débat est truqué. Il suffit de prononcer ce mot – attaque suprême, surtout lorsqu’il est précédé des imbéciles préfixes ultra ou néo – pour que l’on ne sache plus de quoi on parle et que les esprits s’échauffent inutilement. Car le libéralisme ne revêt jamais le sens politiquement correct de social-démocratie ; encore moins celui de capitalisme privé sans marché, c’est-à-dire étatisé et in fine antilibéral, le seul pourtant qu’aient hélas vraiment connu l’Amérique latine (Mexique en tête), le Japon et la France, qui a en réalité traversé, comme absente à elle-même et à sa tradition, deux siècles d’arlequinade républicaine dirigiste et laïciste. Le libéralisme, au nom duquel jamais on ne fit couler la moindre goutte de sang, ce n’est pas non plus le creuset moderniste de 1789, encore moins celui de 1793, révolution à jamais entachée par treize mois de dictature jacobine et par les hauts faits du dirigisme montagnard. Pour aplanir le chemin entre catholicisme et libéralisme, il faut se réhabituer à trouver absurde l’idée même d’un pouvoir laïque et sécularisé, parce qu’en réalité il ne peut y avoir de politique que mêlée de religion. C’est dans cet esprit que, dans ses Considérations sur la Révolution française, Joseph de Maistre donne quatre interprétations théologiques des évènements politiques survenus en France à cette époque, exonérant définitivement le courant libéral de toute collusion avec l’impiété moderniste révolutionnaire : 1789 serait soit une punition divine, soit une cabale sataniste, soit un complot protestant, soit une conjuration athéiste. S’il devait donc manquer un trait d’union entre le catholicisme et le libéralisme aujourd’hui, ce que je suis loin d’exclure, ce serait une authentique théologie politique, dans le cadre de laquelle la religion catholique offrirait au libéralisme l’habitude générale de se comporter davantage en vue de l’avenir.

N’est-ce pas là d’ailleurs une idée qu’Alexis de Tocqueville avait déjà formulée il y a plus de cent cinquante ans ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Marc Hassyn



Masculin Messages : 302
Inscription : 12/08/2016

MessageSujet: Re: François Fillon   Mer 30 Nov 2016, 20:07

Pignon? a écrit:
Il y a que, comme toujours au sujet du libéralisme, le débat est truqué. Il suffit de prononcer ce mot – attaque suprême, surtout lorsqu’il est précédé des imbéciles préfixes ultra ou néo – pour que l’on ne sache plus de quoi on parle et que les esprits s’échauffent inutilement.

Bien au contraire. Le débat est truqué lorsqu'on vante comme soi-disant libéral un système prédateur inégalitaire qui n'a de libéral que le nom. En fait, Bidule a le droit de s'enrichir, pendant que Machin a le droit de cr..ver la gu..le ouverte. Ce qui est truqué, c'est faire de croire que le libéralisme (libéralisme économique, en fait, qui n'est qu'une appellation indolore de capitalisme) n'a en rien changé. Il est bien devenu NÉO- en même temps qu'ULTRA-, dans la mesure où il a bel et bien changé de visage en changeant de règles du jeu, depuis qu'on a dérégulé de manière inconsidérée et irresponsable dans les années 80-90. "Après moi, le déluge", s'est dit une oligarchie inconsciente de la bombe à retardement qu'elle allumait.

Mais le système, sans contrepartie depuis l’effondrement du bloc communiste, s'est emballé et la folie d'une poignée voulant toujours plus a rompu des équilibres fragiles. Le système est à bout de souffle, car il a créé trop de misère et de précarité dans nos sociétés. Les bénéficiaires de cette idéologie ont cru que le sécuritaire allait empêcher les digues de céder, mais c'était reculer pour mieux sauter: l'obstination de l'oligarchie financière n'a fait qu'accroître les ressentiments du peuple le jetant dans les bras de l'extrême-droite.

Ce qui est profondément imbécile, ce n'est pas l'utilisation de préfixes, c'est de ne pas comprendre ce mécanisme mortifère.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2361
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: François Fillon   Mer 30 Nov 2016, 20:25

Non, le libéralisme "ultra" n'existe pas, déjà, le libéralisme "tout court" n'a quasiment jamais été effectif et c'est bien ça le problème.
Aujourd'hui nous vivons dans une société oligarchique, ce qui est totalement antinomique avec le libéralisme authentique.
Le modèle économique dans lequel nous sommes est hybride, étatiste et oligarchique, les deux en synergie.
Vous comprenez ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Erkos



Masculin Messages : 534
Inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: François Fillon   Mer 30 Nov 2016, 20:49

http://www.breizh-info.com/2016/11/30/54199/alain-de-benoist-fillon-primaire-lepen-republicains

Breizh-info.com : La victoire de François Fillon signifie-t-elle une «révolution conservatrice» comme beaucoup, à droite, le laissent entendre. Avec Fillon assiste-t-on au « triomphe de la droite des valeurs » ?

Alain de Benoist : Des valeurs cotées en Bourse, c’est en effet probable. Pour les autres, vous me permettrez d’en douter.

La droite HLM (« hors les murs ») cherchait depuis des mois un candidat qui soit plus libéral en matière économique et plus « conservateur » en matière sociétale que ne l’est aujourd’hui le Front national. Ce candidat, elle l’a trouvé. Il s’appelle François Fillon. Il présente bien, il est convenable, propre sur lui, bien élevé, fidèle à sa femme, il n’épile pas ses sourcils, il vote en faveur de l’IVG et n’a pas la moindre intention de revenir sur la loi Taubira mais en son for intérieur il n’en pense pas moins (sic). De surcroît il va à la messe, et puis il habite un manoir, ce qui fait décidément de lui un homme très bankable.

Personnellement, je me réjouis bien entendu de la défaite du maire de Bordeaux, qui avait cru intelligent de faire une campagne de gauche dans une primaire de droite, comme de celle du mari de Carla Bruni, qui n’a pas vu qu’une primaire « ouverte » lui serait fatale. Fillon, me semble-t-il, a d’ailleurs surtout été perçu comme un moyen de se débarrasser de ces deux-là. Mais à mes yeux, cela ne suffit pas à en faire un héros.

D’abord et avant toute chose, je suis un adversaire du capitalisme libéral. Or, François Fillon, si sympathique qu’il puisse être (mais ce ne sont pas les individus qui m’intéressent), est de toute évidence un libéral. Si j’en crois les médias, c’est même un « ultra-libéral ».

Je ne peux donc que lui être ultra-hostile. Son programme nous ramène directement au XIXe siècle : destruction des services publics, suppression de l’impôt sur la fortune et hausse de deux points de la TVA (ce qui augmentera le coût des produits de première nécessité), démantèlement du système de santé (exclusion des « petits risques » de la couverture maladie), simplification des licenciements, diminution des allocations chômage, proposition faite aux travailleurs de travailler plus en étant payés moins, baisse des retraites et des salaires, soumission à la Commission de Bruxelles, problème des banlieues réduit à l’emploi, nouveaux cadeaux aux entreprises pour faciliter l’embauche (alors que celle-ci dépend de la demande, et que la demande est tuée par la baisse du pouvoir d’achat induite par les politiques d’austérité). Bref, une « casse sociale » qui correspond très exactement au programme du MEDEF.

Henri Guaino, qui n’est pas à proprement parler un gauchiste, parle déjà du « pire programme de casse sociale imaginé depuis 1944 ». Il ajoute, non sans raison, que « ce sont les politiques économiques absurdes qui minent la protection sociale, et non la protection sociale qui détruit l’économie ». François Fillon, c’est d’abord le candidat patronal du Wall Street Journal et des actionnaires du CAC 40.

Cela dit, je suis bien conscient que ce n’est pas ce programme qui lui a permis de remporter la victoire. Et que ceux qui ont voté pour Fillon ont d’abord voté pour sa personne. Mais pour être franc, je suis vraiment fatigué de cette droite bourgeoise imbécile, dénuée de la moindre structuration idéologique, toujours à la recherche d’un « homme providentiel », et à laquelle il suffit de faire de vagues promesses qui n’engagent à rien pour qu’en toute bonne conscience elle puisse se concentrer sur la seule chose qui l’intéresse vraiment, à savoir la défense de ses intérêts. Comme disait Céline, « ce sont les surfaces les plus lisses qui prennent le mieux la peinture ». Cette droite conservatrice et « nationale-libérale », qui n’a jamais été capable de comprendre qu’elle adhère à un système économique qui détruit tout ce qu’elle prétend conserver, qui mélange libéralisme économique et conservatisme social, logique du profit et appel aux « valeurs », ordre moral réactionnaire et xénophobie, n’a rien pour me plaire – et c’est pourquoi je la combat depuis toujours.

On le sait, certains cathos ont préféré voter pour Fillon plutôt que pour Jean-Frédéric Poisson, plus proche pourtant de leurs convictions, mais qui avait aussi pris position pour un revenu de citoyenneté et qui estime que « le libéralisme est la pensée unique d’aujourd’hui, qu’il soit majoritairement économique comme le libéralisme de droite, ou majoritairement sociétal, comme le libéralisme de gauche, les deux n’étant évidemment pas incompatibles ». Poisson se prononçait aussi « contre la domination du marché sur tous les domaines de la société humaine ». Un discours insupportable pour ceux qui, oubliant les critiques du pape François dirigées contre le néolibéralisme, voient avant tout dans l’Église une « gendarmerie sacrée » (Georges Sorel) destinée à mater les « classes dangereuses ».
Revenir en haut Aller en bas
Marc Hassyn



Masculin Messages : 302
Inscription : 12/08/2016

MessageSujet: Re: François Fillon   Mer 30 Nov 2016, 20:57

Pignon, lisez-vous ce que l'on vous répond ? Apparemment non. J'ai écrit plus haut: "un système prédateur inégalitaire qui n'a de libéral que le nom". Je suis donc bien d'accord avec vous, même s'il nous est pourtant vendu sous cette appellation. C'est un tour de passe-passe sémantique: on dit "libéral" et les gens pensent "liberté"... même si c'est la liberté du renard libre dans un poulailler libre, pour reprendre la célèbre citation. L'étiquette ne fait pas le contenu de la bouteille.

Oui, je suis d'accord, une oligarchie financière a détourné la démocratie à son profit. En siphonnant littéralement les richesses produites par la majorité. Ce système ne peut pas fonctionner longtemps, tout au plus quelques générations lorsque la situation initiale était à la prospérité.

Or, alors que le système est moribond car touchant à ses limites, Fillon votre chouchou veut appliquer un remède digne des médecins caricaturés par Molière: soigner les désastres causés par le néolibéralisme (appelons-le comme ça, faute de mieux) par de nouvelles mesures néolibérales qui depuis 30 ans au moins ont prouvé que non seulement elles étaient inefficaces, mais qu'en plus elles aggravait la situation. Fillon a raté son quinquennat avant même d'avoir été élu, et je lui prédis s'il est élu un mandat pire encore que celui de Hollande, avec une fronde sociale comme la France n'en a pas connu depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2361
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: François Fillon   Mer 30 Nov 2016, 22:00

Bon bin on est d'accord sauf sur Fillon, pourquoi vous m'enquiquinez ?
Fillon est l'homme de transition,  celui qui ouvre la voie vers le "national libéralisme".
Le national libéralisme est la seule alternative au mondialisme* et au socialisme internationaliste (*apatride,  oligarchique et socialiste - selon la formule consacrée : socialisation des pertes et privatisation des bénéfices).
Vive le national libéralisme !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 2361
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: François Fillon   Mer 30 Nov 2016, 22:29

La formule gagnante pour demain: le national libéralisme CQFD

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: François Fillon   Mer 30 Nov 2016, 23:37

PHILIPPE DE VILLIERS FRANÇOIS FILLON ET LES BILDERBERG

Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2361
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: François Fillon   Mer 30 Nov 2016, 23:42

Philippe de Villiers a été le premier mentor de Bruno Retailleau, futur premier ministre ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: François Fillon   Mer 30 Nov 2016, 23:56

FILLON VEUT CONFIER L’ÉCONOMIE HEXAGONALE AU PRÉSIDENT DU GROUPE BILDERBERG

Citation :
Candidat officiel du parti « Les Républicains » pour l’élection présidentielle française, François Fillon a déjà pré-sélectionné ceux de son entourage qui pourraient se charger de restructurer l’économie hexagonale au profit de l’oligarchie.

Bien qu’il agite le spectre d’une montée en force de la « société civile », les conseillers dont s’entoure Fillon sont sans surprise des membre du capitalisme d’état hexagonal. Tous sont issus de l’ENA et ont piloté à ce titre les grandes entreprises française sous tutelle étatique.
PARMI EUX, HENRI DE CASTRIES DONT PARIS-MATCH FAISAIT UN PORTRAIT ÉLOGIEUX EN MAI DERNIER :

Henri de Castries est un ancien de la promotion Voltaire de l’ENA, dont sont issus François Hollande, Ségolène Royal, Dominique de Villepin ou Jean-Marc Janaillac, nouveau patron d’Air France. Tout comme Emmanuel Macron, ancien banquier, a contribué rapprocher le gouvernement du monde de l’entreprise, l’ex-patron d’Axa pourrait jouer ce rôle auprès de François Fillon.

De Castries est pressenti pour diriger le ministère de l’économie en cas de victoire de l’ex-premier ministre de Nicolas Sarközy.

BFMTV
Henri de Castries pourrait quant à lui faire partie de ces ministres « issus de la société civile ». Issu de la noblesse du Languedoc, Henri de Castries était le dixième patron français le mieux payé en 2008, il était PDG d’Axa jusqu’en août dernier. C’est un ami de François Fillon et pourrait devenir ministre de l’Economie.

Une « société civile » bien étrange où ouvriers, salariés et autres chefs d’entreprise de type PMI-PME auront bien du mal à se sentir appartenir.

Mais l’oligarchie a d’autres priorités.
LE JOURNAL PATRONAL «CHALLENGES» EST EXTATIQUE :

A l’inverse, Henri de Castries a travaillé depuis le début sur le programme du vainqueur de la primaire de la droite. Quand ce dernier était encalminé, il ne l’a jamais lâché. Ensemble, ils sont allés à New York, pour lever de l’argent pour la campagne, ce qui est un des plus efficaces témoignages de fidélité. D’ailleurs, François Fillon n’a cessé de mettre en avant ce compagnonnage, et l’ex-PDG était ostensiblement auprès de lui, à la tribune de son dernier meeting, le 25 novembre, deux jours avant la victoire.

De Castries n’est autre que le président du groupe oligarchique transnational « Biderberg » où chefs d’état, oligarques et journalistes des grands médias dominants coordonnent leurs efforts à l’échelle du monde occidental pour mettre en œuvre leurs différents projets.

A ce titre, Henri de Castries percevait le Brexit comme une menace existentielle pour l’UE, un des volets globaux du projet globaliste des intérêts qu’il représente.

L’EXPRESS RELATAIT EN JUIN :

« Si le Royaume-Uni vote le départ de l’UE, toute complaisance dans les négociations qui s’ensuivront encourageront d’autres pays à négocier des traitements spéciaux avec le bloc, ce qui menacera d’accélérer le démantèlement de l’Europe”, a conclu de Castries.

En somme, de Castries est le partisan d’une négociation brutale et punitive vis-à-vis de Londres afin de décourager toute émancipation du projet d’intégration socialiste sous clef oligarchique qu’est l’UE.

Posted by La Rédaction on 30th novembre 2016 | 139 views

François Fillon et Henri de Castries

BREIZATAO – POLITIKEREZH (30/11/2016) Candidat officiel du parti « Les Républicains » pour l’élection présidentielle française, François Fillon a déjà pré-sélectionné ceux de son entourage qui pourraient se charger de restructurer l’économie hexagonale au profit de l’oligarchie.

Bien qu’il agite le spectre d’une montée en force de la « société civile », les conseillers dont s’entoure Fillon sont sans surprise des membre du capitalisme d’état hexagonal. Tous sont issus de l’ENA et ont piloté à ce titre les grandes entreprises française sous tutelle étatique.

Parmi eux, Henri de Castries dont Paris-Match faisait un portrait élogieux en mai dernier (source) :

Henri de Castries est un ancien de la promotion Voltaire de l’ENA, dont sont issus François Hollande, Ségolène Royal, Dominique de Villepin ou Jean-Marc Janaillac, nouveau patron d’Air France. Tout comme Emmanuel Macron, ancien banquier, a contribué rapprocher le gouvernement du monde de l’entreprise, l’ex-patron d’Axa pourrait jouer ce rôle auprès de François Fillon.

De Castries est pressenti pour diriger le ministère de l’économie en cas de victoire de l’ex-premier ministre de Nicolas Sarközy.

BFMTV (source) :

Henri de Castries pourrait quant à lui faire partie de ces ministres « issus de la société civile ». Issu de la noblesse du Languedoc, Henri de Castries était le dixième patron français le mieux payé en 2008, il était PDG d’Axa jusqu’en août dernier. C’est un ami de François Fillon et pourrait devenir ministre de l’Economie.

Une « société civile » bien étrange où ouvriers, salariés et autres chefs d’entreprise de type PMI-PME auront bien du mal à se sentir appartenir.

Mais l’oligarchie a d’autres priorités. Le journal patronal « Challenges » est extatique (source) :

A l’inverse, Henri de Castries a travaillé depuis le début sur le programme du vainqueur de la primaire de la droite. Quand ce dernier était encalminé, il ne l’a jamais lâché. Ensemble, ils sont allés à New York, pour lever de l’argent pour la campagne, ce qui est un des plus efficaces témoignages de fidélité. D’ailleurs, François Fillon n’a cessé de mettre en avant ce compagnonnage, et l’ex-PDG était ostensiblement auprès de lui, à la tribune de son dernier meeting, le 25 novembre, deux jours avant la victoire.

De Castries n’est autre que le président du groupe oligarchique transnational « Biderberg » où chefs d’état, oligarques et journalistes des grands médias dominants coordonnent leurs efforts à l’échelle du monde occidental pour mettre en œuvre leurs différents projets.

A ce titre, Henri de Castries percevait le Brexit comme une menace existentielle pour l’UE, un des volets globaux du projet globaliste des intérêts qu’il représente.

L’Express relatait en juin (source) :

« Si le Royaume-Uni vote le départ de l’UE, toute complaisance dans les négociations qui s’ensuivront encourageront d’autres pays à négocier des traitements spéciaux avec le bloc, ce qui menacera d’accélérer le démantèlement de l’Europe”, a conclu de Castries.

En somme, de Castries est le partisan d’une négociation brutale et punitive vis-à-vis de Londres afin de décourager toute émancipation du projet d’intégration socialiste sous clef oligarchique qu’est l’UE.

« Gouvernement invisible » des ploutocraties occidentales

Le Bilderberg, fondé dans les années 50, est un groupe occulte qui, aux côtés d’autres structures du même type comme la Trilatérale, se charge de poser le véritable agenda stratégique et politique des états occidentaux. On doit à ses membres de l’élite globale des opérations de déstabilisation générale de pays entiers, comme en Italie dans les années 70 :

Dans un entretien, l’ancien ministre Philippe de Villiers, indiquait que François Fillon s’était rendu dans une réunion secrète du groupe. Interrogé par l’ancien président du conseil général de Vendée sur les raisons de ce déplacement, Fillon avait benoîtement répondu : « Que veux-tu ? Ce sont eux qui nous gouvernent ».

Un coup d’état déguisé

La nomination ultérieure de Henri de Castries à la tête de l’économie hexagonale, au moment où le système globaliste implose sous le poids de ses contradictions internes, est révélatrice de la radicalisation de l’oligarchie. Il s’agit de prendre en main directement la seconde économie du continent européen.

Ce que François Fillon entend réaliser en renforçant l’intégration de type socialiste – dirigée et pyramidale – de l’économie ouest-européenne dans un système unitaire. Un coup d’état déguisé, proche de ce qui s’est passé en Italie avec l’éviction de Silvio Berlusconi lorsque ce dernier a voulu quitter l’Euro.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 12005
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: François Fillon   Jeu 01 Déc 2016, 07:00

Marc Hassyn a écrit:

Cela ne vous a pas effleuré l'esprit, "Monsieur-je-m'en-fous-de-ces-salauds-de-pauvres" ?.
Eh la nullité, je te signale que j'ai été et pauvre et malade et sans emploi pendant plus de 15 ans.
Nullité!

En plus les gauchards sont toujours de repus ventrus!
Tu gagne combien par mois?
Tu vis où?
Revenir en haut Aller en bas
Waddle



Masculin Messages : 1655
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: François Fillon   Jeu 01 Déc 2016, 10:34

adamev a écrit:
La tienne de nullité mon cher matheux n'est pas moins remarquable.
Quand un riche paye 50 euros de TVA... c'est au pire 2 places de cinéma qu'il ne peut pas s'offrir.
Quand un pauvre paye 50 euros de TVA c'est une paire ou deux de (mauvaises) chaussures qu'il ne peut pas acheter à son (ses) enfant(s).

Pour l'un c'est un peu de superflu pour l'autre c'est du nécessaire.
T'a trop lu la doctrine sociale mon bon.

J'ajoute que le pauvre reçoit des allocs ou aides en % plus élevées que le riche mais quand le riche dépense (par exemple) les 2/3 de son revenu (allocs comprises) en produits de première nécessité (de bonne qualité) le pauvre lui dépense (exemple) 95% du sien en produits de première nécessité (de moindre qualité). Tous les deux payeront de la TVA l'un sur 2/3 de son revenu l'autre sur 95%... et donc pour le pauvre sur la quasi totalité des allocs et aides reçues.
Triple peine pour le pauvre : TVA + produits de moindre qualité = risques de santé accrus.

De l'intérêt de raisonner en terme d'impact (raisonnement humaniste d'inspiration marxisto-chrétienne) et pas seulement en terme de chiffre brut (d'inspiration libéralo-libérale).

Tu me diras que ce con de pauvre l'a ka bosser plus.

Marc Hassyn et Wadle ont donc raison... Toi le matheux, le pignon et qq autres vous n'êtes que de ces infâmes que Voltaire voulait voir écraser.
Thumright

(Sauf pour les infâmes... Ils ne le sont pas)
Revenir en haut Aller en bas
Waddle



Masculin Messages : 1655
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: François Fillon   Jeu 01 Déc 2016, 10:36

Pignon a écrit:
Oh punaise ! Les gauchistes s'engoufrent massivement sur le fil avec leur grille de lecture marxiste périmée et invalidée sur le temps long, on est mal !

Excellent argument!
Le débat est très élevé!

Pour ce que je lis, ce sont les "gauchistes" qui ont apporté les arguments les plus fournis ici.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2361
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: François Fillon   Jeu 01 Déc 2016, 11:54

Waddle a écrit:
Pignon a écrit:
Oh punaise ! Les gauchistes s'engoufrent massivement sur le fil avec leur grille de lecture marxiste périmée et invalidée sur le temps long, on est mal !

Excellent argument!
Le débat est très élevé!

Pour ce que je lis, ce sont les "gauchistes" qui ont apporté les arguments les plus fournis ici.

Aucun n'a répondu sur les 60% du PIB des dépenses publiques, et la TVA sociale est une mesure très performante comme nous l'avons vu chez tous nos voisins qui l'ont appliquée.[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
RenéMatheux



Masculin Messages : 12005
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: François Fillon   Ven 02 Déc 2016, 06:41

Waddle a écrit:
adamev a écrit:
La tienne de nullité mon cher matheux n'est pas moins remarquable.
Quand un riche paye 50 euros de TVA... c'est au pire 2 places de cinéma qu'il ne peut pas s'offrir.
Quand un pauvre paye 50 euros de TVA c'est une paire ou deux de (mauvaises) chaussures qu'il ne peut pas acheter à son (ses) enfant(s).

Pour l'un c'est un peu de superflu pour l'autre c'est du nécessaire.
T'a trop lu la doctrine sociale mon bon.

J'ajoute que le pauvre reçoit des allocs ou aides en % plus élevées que le riche mais quand le riche dépense (par exemple) les 2/3 de son revenu (allocs comprises) en produits de première nécessité (de bonne qualité) le pauvre lui dépense (exemple) 95% du sien en produits de première nécessité (de moindre qualité). Tous les deux payeront de la TVA l'un sur 2/3 de son revenu l'autre sur 95%... et donc pour le pauvre sur la quasi totalité des allocs et aides reçues.
Triple peine pour le pauvre : TVA + produits de moindre qualité = risques de santé accrus.

De l'intérêt de raisonner en terme d'impact (raisonnement humaniste d'inspiration marxisto-chrétienne) et pas seulement en terme de chiffre brut (d'inspiration libéralo-libérale).

Tu me diras que ce con de pauvre l'a ka bosser plus.

Marc Hassyn et Wadle ont donc raison... Toi le matheux, le pignon et qq autres vous n'êtes que de ces infâmes que Voltaire voulait voir écraser.
Thumright

(Sauf pour les infâmes... Ils ne le sont pas)
Les waddle, hassyn adamev, je me répète : durant 15 ans, j'ai été pauvre malade et sans emploi!

Et j'ajoute que vos pensées sont des pensées de riches repus ventrus! Combien gagnez vous? Dans quel quartier habitez vous?
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12280
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: François Fillon   Ven 02 Déc 2016, 09:42

RenéMatheux a écrit:
Les waddle, hassyn adamev, je me répète : durant 15 ans, j'ai été pauvre malade et sans emploi!

Mon pauvre... c'est p.e parce que t'as pas assez prié????

Et j'ajoute que vos pensées sont des pensées de riches repus ventrus! Combien gagnez vous? Dans quel quartier habitez vous?

C'est justement parce que je suis un peu plus riche que d'autres (par mon travail pendant que tu te lamentais sur ton sort) que j'ai pu avoir du temps pour réfléchir au sort que des Fillon et quelques autres réservent au plus grand nombre.

Puisque le thème du fil est sur Fillon je voudrais quand même rappeler qu'il fut l'artisan du mépris jeté sur le vote référendaire relatif au projet de Constitution Européenne. Vote négatif que Sarko et Fillon ont foulé aux pieds en faisant voter positivement leur majorité parlementaire.

Alors Fillon catho? Même pas (il soutient la loi IVG). Démocrate? L'histoire récente (voir ci-dessus) fait que j'ai un gros doute?
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 12005
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: François Fillon   Ven 02 Déc 2016, 11:42

adamev a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Les waddle, hassyn adamev, je me répète : durant 15 ans, j'ai été pauvre malade et sans emploi!
C'est justement parce que je suis un peu plus riche que d'autres (par mon travail pendant que tu te lamentais sur ton sort) que j'ai pu avoir du temps pour réfléchir au sort que des Fillon et quelques autres réservent au plus grand nombre.

pendant que tu te lamentais sur ton sort !!!!!!!!

Voilà toute la compassion d'adamev, pour les pauvres et les malades!
Pendant que les pauvres se lamentent sur leur sort, adamev reflechit aux pauvres!.
Et cela ose donner de conseils!
Quel ignominie!

Ah cela quand on demande aux donneurs de conseils bien pensants combien il gagnent, .........
Infect![/quote]
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: François Fillon   Ven 02 Déc 2016, 12:14

Thy Kingdom come a écrit:

Depuis lundi, le Pape se découvre de nouveaux disciples : les politiques.



Quand on apprend que Mr Fillon va à la messe et semble apprécier le Pape!  ... alors tout n'est peut-être pas perdu...  

U.D.P

http://fr.aleteia.org/2016/11/23/quand-le-pape-est-recupere-par-twitter/

Melanchon, Obama, le lobby gay et consort apprécie le Pape eux aussi... Votre fanatisme envers François vous rend décidément aveugle...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12280
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: François Fillon   Ven 02 Déc 2016, 14:46

RenéMatheux a écrit:
adamev a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Les waddle, hassyn adamev, je me répète : durant 15 ans, j'ai été pauvre malade et sans emploi!
C'est justement parce que je suis un peu plus riche que d'autres (par mon travail pendant que tu te lamentais sur ton sort) que j'ai pu avoir du temps pour réfléchir au sort que des Fillon et quelques autres réservent au plus grand nombre.

pendant que tu te lamentais sur ton sort !!!!!!!!

Dis donc le matheux tu as oublié quelque chose... "par mon travail"... qui a aussi suivi une période de chômage et quelques soucis de santé... ce qui ne m'a pas empêché de me remuer le c.l pour en retrouver. En tsK ça ne me sert pas d'argument dans une discussion.
Je n'ai jamais dit faire preuve de compassion pour quiconque. En ts K pour toi. Pour ma part je ne confonds pas la compassion souvent hypocrite et l'attention agissante portée à l'autre. C'est ce qui explique une partie de mes engagements. Les pauvres se battent l'œil de ma compassion. Quant aux malades ce qui leur importe c'est plus une présence attentive que de pleurer sur leur sort.
Quant à réfléchir heureusement que je n'attends pas après tes divagations pour me faire idée de ce que pourrait être une action politique intelligente.

Ah cela quand on demande aux donneurs de conseils bien pensants combien il gagnent, .........
Si tu m'avais lu tu saurais que je vis aujourd'hui d'une retraite de cadre sup... sans complexe ni culpabilité.

Infect!
Jaloux...
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: François Fillon   Ven 02 Déc 2016, 15:02

monge a écrit:
Thy Kingdom come a écrit:

Depuis lundi, le Pape se découvre de nouveaux disciples : les politiques.




Quand on apprend que Mr Fillon va à la messe et semble apprécier le Pape!  ... alors tout n'est peut-être pas perdu...  

U.D.P

http://fr.aleteia.org/2016/11/23/quand-le-pape-est-recupere-par-twitter/

Melanchon, Obama, le lobby gay et consort apprécie le Pape eux aussi... Votre fanatisme envers François vous rend décidément aveugle...

et quand allez-vous cesser de critiquer le pape ? vous devenez vraiment fatiguant !

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: François Fillon   Ven 02 Déc 2016, 15:07

je verrouille ce fil qui part dans tous les sens.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9377
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: François Fillon   Ven 02 Déc 2016, 20:53

Non , l'observateur externe que je suis , constatait que cela allait plus ou moins dans le même sens , malgré les apparences , mais de façon parfois peu courtoise , pour ne pas dire grossière ( dans le chef d'un contributeur ) . Vous avez bien fait de verrouiller , Espérance .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
 
François Fillon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Une fan de François Fillon crée un site magnifique pour lui rendre hommage.
» Selon François Fillon, les élèves travaillent trop, et les enseignants pas assez !
» [Le Point / Brighelli] Ce que François Fillon veut pour l'école
» Droite "sans complexe" ?
» Municipales - En cas de duel FN ou PS au 2nd tour, François Fillon appelle à voter "pour le moins sectaire"... qui n'est pas forcément le PS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: