DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gilles de Québec

avatar

Masculin Messages : 1372
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mar 22 Nov 2016, 02:22



Le respect dû aux morts se perd

(TROIS-RIVIÈRES) Le respect dû aux morts semble se perdre. Les funérailles sont de plus en plus expédiées rapidement, souvent sans cérémonie religieuse, et on sent un malaise s'installer quand vient le moment de disposer des cendres des défunts.

Au Québec, près de 70 % des dépouilles sont maintenant incinérées alors que la loi ne tient pas compte de ce changement de coutume. Or, on observe une certaine désinvolture chez des Québécois face aux cendres des défunts. Il arrive que des familles les laissent tout simplement au salon funéraire, sans se soucier de ce qu'il en adviendra. Des propriétaires de salon funéraire, un peu catastrophés, se font même dire de les jeter, tout simplement. Une attitude détachée qu'on ne voit jamais quand le corps est embaumé et enterré.

D'autres personnes traînent sur elles des cendres de leur défunt, soit dans un médaillon soit insérées dans une minuscule pyramide de polymère qu'elles n'hésitent pas à poser devant elles, pour la chance, lors d'une partie de bingo par exemple! Une attitude qualifiée de fétichisme par certains prêtres.

Selon les chiffres fournis par la Corporation des thanatologues du Québec, 58 % des gens font enterrer les cendres dans un cimetière, 4 % les laissent dans un colombarium du cimetière, 15 % dans un colombarium de maison funéraire tandis que 23 % les rapportent dans la famille.

Devant certaines dérives, la Corporation des thanatologues du Québec a exercé des pressions auprès du gouvernement pour qu'on resserre la législation adoptée en 1974. Dans ce domaine, le Québec accuse un net retard. De l'aveu même de Nathalie Samson, directrice générale de la corporation, l'intervention des thanatologues vise à protéger la dignité des morts.

Un projet de loi a été déposé par l'ex-ministre Yves Bolduc et attend toujours son adoption. Le nouveau ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a été sensibilisé à son tour et a laissé entendre qu'une adoption serait possible, peut-être dès 2015.

«Le projet de loi comprend plusieurs modifications, dont une qui concerne la disposition des cendres, confirme Mme Samson. Le débat est plus large que la crémation et les cendres, il concerne aussi le respect dû aux morts. C'est un débat éthique sur la dignité de la personne défunte qui demeure une personne même si elle est réduite en cendres.

C'est aussi avoir le respect de l'intégrité du corps (beaucoup de familles divisent les cendres) ainsi que le respect dû aux endeuillés. On est devant un débat de société finalement. C'est un dossier qui ne coûterait rien au gouvernement et qui pourrait se régler facilement, s'il y a une volonté.»


Dans son état actuel, le projet de loi prévoit que les cendres humaines ne pourront être remises par le titulaire d'un permis d'entreprise de services funéraires qu'à une seule personne et qu'elles devront l'être dans un contenant rigide qui les contient en totalité. Le titulaire d'un permis qui remettra à une personne des cendres humaines devra inscrire à son registre des activités funéraires les renseignements prévus par règlement du gouvernement.

De plus, nul ne pourra disperser des cendres humaines à tout endroit où elles pourraient constituer une nuisance ou de manière à ne pas respecter la dignité de la personne décédée. Et enfin, la personne qui dispose du contenant dans lequel ont été déposées des cendres humaines ou qui les disperse devra déclarer à l'entreprise de services funéraires, ayant pris en charge le cadavre, le lieu où ont été inhumées ou dispersées les cendres, afin qu'on l'inscrive au registre des activités funéraires de cette entreprise.

Mme Samson précise que les thanatologues ne sont pas d'accord avec toutes ces dispositions. S'ils ne s'opposent pas à la dispersion des cendres, ils mettent un bémol sur leur division entre les membres d'une famille.

«On a beau exiger qu'on remettre toutes les cendres aux familles, dans un seul contenant, rien n'empêche les familles de les diviser par la suite. Ça n'a pas de bon sens. Si le gouvernement permet la division des cendres, on pense que ce devrait être un professionnel qui le fasse, car il a le détachement nécessaire pour le faire de façon respectueuse et sécuritaire. Mais il faut que le gouvernement mette ses culottes sur cette question. Mais nous pensons qu'on ne devrait pas diviser les cendres, car on ne divise pas un corps. C'est une question de respect

Par ailleurs, Mme Samson juge que ce n'est pas à l'entreprise privée de tenir un registre sur la dispersion des cendres. Les thanatologues croient que la chose devrait plutôt relever d'un registre d'état civil comme les naissances, mariages et décès.

De son côté, l'Assemblée des évêques du Québec, a émis un avis dès 2010, dans lequel on soulignait que l'absence de législation relative aux cendres entraînait des situations pour le moins discutables, comme des cendres abandonnées dans une maison vendue, la découverte lors de travaux d'urnes enterrées sans identification, des demandes pour inhumer des cendres d'une personne dans deux endroits différents, le désir de se débarrasser d'objets contenant des cendres comme un médaillon, etc.

«Notre expérience dans l'accompagnement des personnes en deuil nous oblige à dire que l'on ne doit pas traiter avec autant de légèreté les dépouilles des êtres chers, écrivaient les évêques. Si des règles strictes sont faites pour ne pas profaner un cadavre, il nous apparaît tout aussi normal de vouer le même respect aux restes humains lorsqu'ils sont réduits à l'état de cendres.»

Rappelons qu'il y a quelques année encore, l'Église s'opposait à la crémation des corps, sensés ressusciter à la fin des temps.

par Louise Plante


Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29203
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mar 22 Nov 2016, 02:38

Y en a qui veulent même servir de récif corallien:

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1001173/renaitre-cendres-recif-ocean-pacifique-mort-funeraire-aquatique-vie

Rolling Eyes

Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec

avatar

Masculin Messages : 1372
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mar 22 Nov 2016, 02:57

Merci Chrysostome pour ce partage ! Crying or Very sad

27 octobre 2016


Crémation : Le Vatican incite à remplir les cimetières

Pour éviter tout malentendu, Rome publie une nouvelle instruction sur la sépulture des défunts.

Alors que la tendance à la crémation ne cesse de grimper – elle représente, aujourd’hui, en France près d’un tiers des obsèques et environ la moitié dans les grandes villes – l’Église catholique arrive pour mettre un peu d’ordre. Le 25 octobre dernier, la congrégation pour la doctrine de la foi a publié une nouvelle instruction Ad resurgendum cum Christo sur la sépulture des défunts et la conservation des cendres en cas d’incinération, dans laquelle elle réaffirme la préférence de l’Église pour l’inhumation des corps. La crémation est donc acceptée, mais « ni la dispersion, ni la conservation des cendres à domicile, sauf dans des cas exceptionnels et en attendant qu’un lieu sacré puisse accueillir les restes du défunt », précise-t-elle.

L’inhumation, « plus digne »

L’inhumation, « en souvenir de la mort, de la sépulture et de la résurrection du Seigneur, mystère à la lumière duquel se manifeste le sens chrétien de la mort », est d’abord et avant tout « la forme la plus idoine pour exprimer la foi et l’espérance dans la résurrection du corporelle », réaffirme l’instruction. En ensevelissant les corps des fidèles, l’Église confirme la foi en la résurrection de la chair et veut mettre l’accent sur la grande dignité du corps humain, en tant que partie intégrante de la personne, dont le corps partage l’histoire ».

Grâce à la sépulture des corps dans les cimetières, « dans les églises ou les espaces réservés à cet usage », la tradition chrétienne préserve « la communion entre les vivants et les morts » contre la tendance de plus en plus répandue à « dissimuler ou privatiser l’événement de la mort ainsi que la signification qu’il revêt pour les chrétiens ». De la sorte, précise le texte, on évite « d’éventuels oublis et manques de respect qui peuvent advenir surtout après la disparition de la première génération, ainsi que des pratiques inconvenantes ou superstitieuses ».

La crémation oui, mais…

Mais si l’Église continue de préférer l’inhumation des corps, elle n’interdit pas la crémation, ne voyant pas « de raisons doctrinales pour prohiber cette pratique ». En effet, « la crémation du cadavre ne touche pas à l’âme et n’empêche pas la toute-puissance divine de ressusciter le corps », explique-t-elle. Mais pas question de « tolérer des attitudes et des rites impliquant des conceptions erronées de la mort, considérée soit comme l’anéantissement définitif de la personne, soit comme un moment de sa fusion avec la Mère-nature ou avec l’univers, soit comme une étape dans le processus de réincarnation, ou encore comme la libération définitive de la “prison” du corps ».

Des circonstances graves et exceptionnelles « liées à des conditions culturelles à caractère local » sont admises pour conserver des cendres chez soi, mais sur stricte autorisation de « l’Ordinaire, en accord avec la Conférence épiscopale ou le Synode des évêques des Églises orientales ». Toutefois, précise l’instruction, les cendres « ne peuvent être distribuées entre les différents cercles familiaux » et les conditions de conservation doivent être « respectueuses et adéquates ».

Bientôt la Toussaint

La fête de la Toussaint approche. Juste après, la commémoration des morts, le 2 novembre. Les cimetières se remplissent de visiteurs, de fidèles qui viennent prier pour leurs défunts. Cette visite des cimetières est une profonde expression d’un article du Credo : la communion des saints. « Nous y allons pour prier pour les personnes chères qui nous ont quittés, comme une visite que nous leur rendons pour leur exprimer, encore une fois, notre affection, pour les sentir encore proches de nous (…) il y a un lien très étroit entre nous qui cheminons encore sur cette terre et tant de nos frères et sœurs qui ont déjà rejoint l’éternité », expliquait à ce propos Benoît XVI.

Chaque année, à ces dates, le Pape invite « à penser à tous ceux dont personne ne se souvient, aux victimes des guerres, à ceux qui sont tués parce qu’ils sont chrétiens ». Il rappelle et insiste beaucoup sur ce lien entre  la Toussaint et la commémoration des morts, le 2 novembre. Deux fêtes « intimement liées tout comme la joie et les larmes trouvent en Jésus-Christ, une synthèse qui est le fondement de notre foi et de notre espérance », ne cesse de rappeler le pape François.

par Isabelle Cousturié


Commentaire personnel : Je suis entièrement d'accord avec ce texte du Vatican.
Aujourd'hui, les gens n'ont aucun respect pour les cendres de la personne décédée... Au Québec, certains vont jusqu'à séparer les cendres entre chaque membre de la famille. Quel manque de respect qui frôle la profanation !

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29203
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mar 22 Nov 2016, 03:00

Je ne vois pas l'intérêt de garder les cendres d'un défunt chez soi... Je crois que le mieux est d'avoir une photo de la personne si on ne veut pas l'oublier. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec

avatar

Masculin Messages : 1372
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mar 22 Nov 2016, 03:10

Chrysostome a écrit:
Je ne vois pas l'intérêt de garder les cendres d'un défunt chez soi... Je crois que le mieux est d'avoir une photo de la personne si on ne veut pas l'oublier. Smile
Je connais certaines personnes qui se sont fabriquées un petit autel, où reposent les cendres du défunt avec des bougies, des photos et de l'encens !!! affraid C'est quasiment de l'idolâtrie envers le défunt. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mar 22 Nov 2016, 10:59

Chrysostome a écrit:
Je ne vois pas l'intérêt de garder les cendres d'un défunt chez soi... Je crois que le mieux est d'avoir une photo de la personne si on ne veut pas l'oublier. Smile

je pense qu'en France, c'est interdit

Citation :
D’après la loi de 2008, il est interdit de conserver les cendres au domicile de la famille du défunt. Cependant, disperser les cendres est tout à fait possible pour conserver ensuite l’urne vide chez soi. L’éparpillement peut avoir lieu dans un espace aménagé tel qu’un cimetière ou un site cinéraire, ou dans la nature (éventuellement en cavurne dans une propriété privée : accepté que dans de rares occasions) .

Dans ce cas, la personne qui s’est occupée des funérailles doit faire la déclaration à la mairie du lieu de naissance du défunt, pour que son identité et le lieu de dispersion soient enregistrés et notés dans un registre. La dispersion des cendres sur une voie publique est formellement interdite.

http://www.lassurance-obseques.fr/guide-obseques/cremation-dispersion-cendres-funeraires/
Revenir en haut Aller en bas
k11

avatar

Féminin Messages : 1071
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mar 22 Nov 2016, 11:07

alors, pour ma part, j'ai eut les cendres de belle maman a la maison (décédé en suisse, puis ramené en france par nos soin), le temps que la ceremonie (au cimetière, ce face, car pas le droit de cérémonie et messe a l'eglise!!!) (qui n'acceptait pas... vu qu'il y a eut crémation)
...... heureusement, il faisait beau !

et oui, j'ai mis en attendant l'urne sur un tit autel, avec sa photo et des bougies et des résines d'encens également! a la maison.
de l’idolâtrie ? certainement pas!
du Respect! de l'Amour!
peut etre aurait il fallu la mettre au placard en attendant .....? au milieu des chaussettes ? entre deux pile de papiers ?

;)


Dernière édition par k11 le Mar 22 Nov 2016, 20:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mar 22 Nov 2016, 11:27

C'est bizarre ça, car une cousine à mon mari décédée à Orléans est arrivée chez nous dans une urne et a été mise tout de suite dans l'église pour la cérémonie religieuse.
Bon, ça faisait bizarre c'est vrai, on a plus l'habitude d'un cercueil que d'une urne.

Un cousin a aussi gardé l'urne de sa femme sur un petit autel pendant un an, puis je l'ai tellement taraudé pour qu'il disperse les cendres que nous l'avons accompagné pour les disperser dans un ruisseau où elle aimait aller se promener autour.

Mes parents ont tout les deux eu leurs cendres dispersées au Jardin du Souvenir.J'ai beaucoup de mal personnellement, encore maintenant, à l'accepter,mais c'était leur volonté.
Revenir en haut Aller en bas
k11

avatar

Féminin Messages : 1071
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mar 22 Nov 2016, 11:33

Bein oui.... ils ont refusé .... j'ai pas compris non plus.
nous disant que comme elle a été incinéré , ca ce faisait pas tellement de mettre une urne dans l'église etc...

je l'ai pris assez mal , j'avoues.....
mais bref... peut importe... tout c'est bien passé au cimetière. maintenant elle repose en Paix auprès du Seigneur, et au cimetière auprès de son mari dans le même sépulcre, comme elle le désirait. :sts:  I love you

ps: nous avons par la suite, pu faire célébrer plusieurs messes a son attention, a l'eglise :sts:


Dernière édition par k11 le Mar 22 Nov 2016, 16:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec

avatar

Masculin Messages : 1372
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mar 22 Nov 2016, 16:16

Bonjour "k11" et Espérance ! sunny

Ici au Québec, le gouvernement passera très bientôt une loi interdisant aux gens de disposer des cendres comme bon il leur semble. thumleft

2016-03-24 adoption de la loi 66 - loi sur les activités funéraires

Je vous partage maintenant un texte de l'Assemblée des  Évêques du Québec à ce sujet :



Les évêques contre la dispersion des cendres

(Québec) S'il n'en tenait qu'à l'Assemblée des évêques catholiques du Québec, la famille ne recevrait plus les cendres d'un défunt. Celles-ci seraient plutôt traitées comme des restes humains et demeureraient au cimetière ou au columbarium.

«Pour nous, la dispersion est une difficulté extrêmement importante. On perd de vue l'unicité de la personne», a affirmé Mgr Louis Dicaire, évêque auxiliaire du diocèse de Saint-Jean-Longueuil, jeudi lors des consultations particulières et des auditions publiques sur le projet de loi sur les activités funéraires.

La dispersion d'une partie des cendres de l'ex-chef néo-démocrate Jack Layton sur l'île Algonquin de Toronto, où il s'était marié, avait été évoquée plus tôt dans la journée. L'Assemblée des évêques n'approuve pas cette pratique et considère que pour en disposer dignement, les cendres devraient toujours finir au cimetière ou au columbarium.

Comme des cadavres

L'Assemblée des évêques recommande que les cendres soient traitées comme les cadavres et les restes humains, dont la loi prescrit les façons de disposer, et souhaiterait voir les lieux de sépulture être revalorisés.

«On apprécie que le projet de loi oblige le directeur de funérailles à remettre les cendres à une seule personne dans un contenant rigide. Cependant, le proche a toujours la possibilité d'en disposer à sa guise. Et on a tous été témoins d'histoires de malheur et de pratiques désolantes», a déploré Germain Tremblay, adjoint au secrétaire général de l'Assemblée des évêques.

«Ce n'est pas un sujet banal et innocent. On continue à croire que le cimetière et le columbarium sont les endroits appropriés pour disposer des restes humains, car, en ces lieux, le défunt n'est plus la seule propriété de ses proches, mais il fait partie de la mémoire collective», a poursuivi M. Tremblay, ajoutant que l'Assemblée ne voulait pas ainsi «diriger les gens jusqu'après leur mort» et que son approche n'était pas religieuse, mais bien «anthropologique et psychologique».

Risques

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a mentionné aux représentants de l'Assemblée que c'était volontairement que le projet de loi, qui interdit de disposer des cendres en un endroit où elles constitueraient une nuisance ou d'une façon qui serait contraire à la dignité de la personne, n'était pas plus précis sur le sujet.

«Le cas de M. Layton, manifestement, pour sa famille, la disposition de ses cendres était digne, même si certains pourraient considérer ça moins digne. Moi, je pourrais imaginer la dispersion de mes propres cendres d'une façon que d'autres ne jugeraient pas digne», a expliqué le politicien, évoquant les risques qu'il pourrait y avoir à légiférer pour définir le concept de dignité.

Le sujet a aussi été ramené sur la table par l'Association des cimetières chrétiens du Québec, dont la présidente Monique Morin a plaidé pour que le cimetière soit reconnu comme la destination finale des cendres.

«Il est primordial que ce soit au cimetière, et non pas sur un terrain de golf ou dans un bac à ordures comme on a déjà vu. On pourrait même en avoir sur nos balcons!» a déclaré Mme Morin, ajoutant qu'elle avait déjà vu des familles placer les cendres d'un défunt dans une boîte de cigares cubains ou dans une bouteille de Coke.

par Ian Bussières

Revenir en haut Aller en bas
k11

avatar

Féminin Messages : 1071
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mar 22 Nov 2016, 16:23

L'Assemblée des évêques recommande que les cendres soient traitées comme les cadavres et les restes humains, dont la loi prescrit les façons de disposer, et souhaiterait voir les lieux de sépulture être revalorisés. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec

avatar

Masculin Messages : 1372
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mar 22 Nov 2016, 16:48

Mardi, 17 mai 2016


Le respect des morts

Les rites funéraires sont des indicateurs du respect que l’on accorde aux êtres humains.

À notre folle époque, nombre de gens ayant perdu ces repères ou qui s’en croient affranchis mettent en scène leur mort selon leurs goûts douteux.

Les entrepreneurs de pompes funèbres ne sont pas au bout de leur peine, car la loi sur les activités funéraires est si floue qu’elle permet les dérapages.

Nouveaux rites

Dans nos sociétés judéo-chrétien­nes, les rites entourant la mort sont sacralisés par la liturgie religieuse. Or, avec l’abandon des pratiques religieu­ses, il a fallu inventer de nouveaux rites. Nous avons tous assis­té à des cérémonies funèbres où l’on affiche des photos du défunt en maillot de bain, un verre de bière à la main, l’air hagard. Sans parler des témoignages intimes, à la limite de la décence, qui plongent l’assistance dans le malaise.

Que dire des facétieux qui exigent que l’on répande leurs cendres devant le garage où ils avaient leurs habitudes d’amateur de char? Que penser des vivants qui perdent l’urne de leurs parents ou d’autres qui, après quelques années, la recyclent en pot de fleurs ?

Doit-on exposer une femme embaumée et assise à une table selon sa volonté ou un golfeur debout avec un bâton à la main ? Du déjà vu aux États-Unis. Le législateur ne sait plus poser les limites du respect et de la décence devant les restes humains.

Fantasmes

Le législateur subirait donc le diktat des droits de la personne. Après le droit de mourir dans la dignité, voilà le droit de disposer de son corps après la mort selon ses fantasmes de vivant.

La société n’est plus alors la garan­te de quelques principes qui sacrali­sent l’être humain au-delà de sa vie.

N’y aura-t-il à l’avenir que les propriétaires de chiens et de chats pour perpétuer les rites mortuai­res ?

Denise Bombardier   

Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec

avatar

Masculin Messages : 1372
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mer 07 Déc 2016, 00:45

mardi 6 décembre 2016


Ils se sont fait voler les cendres de leur bébé

Un couple de Calgary, déjà endeuillé par la mort de leur plus jeune fils, cherche désespérément ses cendres, qui ont été volées la semaine passée.

Vendredi, le sac à main de Laura Hudson lui a été volé dans le bar de l'hôtel où elle demeurait avec son mari.

Ils étaient en ville pour assister à une cérémonie en l'honneur de leur fils, Hunter, à l'Hôpital pour enfants de l'Alberta, rapporte Global News.

Le bébé s'est noyé cet été.

Vidéo : http://globalnews.ca/video/3104899/babys-ashes-stolen-from-calgary-pub/


Le couple a décidé d'aller prendre un verre après la cérémonie, au bar de l'hôtel Sheraton.

Selon la police, Laura et son mari jouaient à la loterie vidéo lorsqu'ils se sont rendu compte que le sac à main avait été volé.

Les cendres se trouvaient à l'intérieur.

Les caméras de surveillance de l'hôtel montrent que deux femmes sont parties avec le sac...
Spoiler:
 

Huffington Post Québec par Michelle Butterfield

    
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29203
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mer 07 Déc 2016, 03:02

Quelle idée de garder des cendres dans un sac à main ou dans sa maison...

Le mieux, c'est qu'elles soient au columbarium ou au cimetière.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29203
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mer 07 Déc 2016, 03:04

Gilles de Québec a écrit:
Spoiler:
 

salut

Le monde est devenu fou ! fou
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415

avatar

Masculin Messages : 4432
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mer 07 Déc 2016, 10:33

Je ne comprends pas très bien la polémique... De quoi l'église se mèle t elle ?
On s'en fout de savoir ce que les gens font des cendres de leur défunt tant qu'il n'y a pas d'impact sur la salubrité public, non ?
Revenir en haut Aller en bas
k11

avatar

Féminin Messages : 1071
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mer 07 Déc 2016, 11:07

osef oui et non....

imaginons que votre pere; frere; soeur ou x et y, viennent a mourir...
et par exemple, le mari de votre soeur ; ou x ou y , vient a vouloir jeter les cendres dans la mer pour suivre une croyance; ou pour suivre la volonté d'une défunte qui ne connaissait rien ou n'avait pas pensé a tout cela ....

mais le désir de votre père, lui est différent, est serait de pouvoir ce recueillir sur un sépulcre ou logent le corps de sa fille par exemple....

cela pourrait etre vécu durement pour certain ....

l'eglise se mêle de réexpliquer un peu les valeurs du respect du au mort, et cela ne fait pas de mal il me semble.

Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415

avatar

Masculin Messages : 4432
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mer 07 Déc 2016, 11:12

Je comprends que cela puisse poser un problème familiale au même titre que les héritages...
Mais d'un point de vue spirituel, le respect du corps ou des cendres est très secondaire et ne peut pas être associé au respect du défunt lui-même.
Ce n'est que de la poussière sans aucune identité.

Ceci dit, je comprend le besoin d'avoir un lieu ou un objet nous rappelant du défunt mais enfin cet objet ou ce lieu n'est pas lié au défunt lui-même spirituellement parlant.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mer 07 Déc 2016, 11:46

Hillel31415 a écrit:
Je ne comprends pas très bien la polémique... De quoi l'église se mèle t elle ?
On s'en fout de savoir ce que les gens font des cendres de leur défunt tant qu'il n'y a pas d'impact sur la salubrité public, non ?

On pourrait, peut-être, créer un district funéraire distinct, dans les nécropoles: pourquoi pas la "Vallée de Ghî hinnom"?
*
*
*
*
:mortderire:
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415

avatar

Masculin Messages : 4432
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mer 07 Déc 2016, 12:33

Vallée de Ghi Hinnom... On avait déja "au jour d'aujourd'hui" dans le genre insupportable redondant...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29203
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mer 07 Déc 2016, 12:37

Hillel31415 a écrit:
Je ne comprends pas très bien la polémique... De quoi l'église se mèle t elle ?
On s'en fout de savoir ce que les gens font des cendres de leur défunt tant qu'il n'y a pas d'impact sur la salubrité public, non ?

Chez vous, quelle est la règle en la matière ?
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mer 07 Déc 2016, 12:40

Hillel31415 a écrit:
Vallée de Ghi Hinnom... On avait déja "au jour d'aujourd'hui" dans le genre insupportable redondant...

Certes, pour les esthètes d'Haceldama, mon pléonasme peut donner mal au ventre... siffler
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415

avatar

Masculin Messages : 4432
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mer 07 Déc 2016, 13:22

Chrysostome a écrit:
Hillel31415 a écrit:
Je ne comprends pas très bien la polémique... De quoi l'église se mèle t elle ?
On s'en fout de savoir ce que les gens font des cendres de leur défunt tant qu'il n'y a pas d'impact sur la salubrité public, non ?

Chez vous, quelle est la règle en la matière ?

Je sais qu'on ne peut pas disperser les cendres c'est illégal par exemple.. Après je ne sais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 83615
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mer 07 Déc 2016, 13:26

Hillel31415 a écrit:
Je comprends que cela puisse poser un problème familiale au même titre que les héritages...
Mais d'un point de vue spirituel, le respect du corps ou des cendres est très secondaire et ne peut pas être associé au respect du défunt lui-même.
Ce n'est que de la poussière sans aucune identité.

Ceci dit, je comprend le besoin d'avoir un lieu ou un objet nous rappelant du défunt mais enfin cet objet ou ce lieu n'est pas lié au défunt lui-même spirituellement parlant.

La plupart des gens ne se "fichent" pas des cendres de ceux qu'ils ont aimé.

Il y a une sorte de lien affectif et psychologique que vous auriez tort de mépriser

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 83615
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mer 07 Déc 2016, 13:30

Hillel31415 a écrit:


Je sais qu'on ne peut pas disperser les cendres c'est illégal par exemple.. Après je ne sais pas...

Il paraît ! Et là, pour le coup, c'est absurde. Les cendres sont écologiques.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Hillel31415

avatar

Masculin Messages : 4432
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mer 07 Déc 2016, 14:12

http://www.lassurance-obseques.fr/guide-obseques/cremation-dispersion-cendres-funeraires/

En fait ce n'est pas interdit mais réglementé pour éviter les abus.
Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec

avatar

Masculin Messages : 1372
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mer 07 Déc 2016, 16:05



Projet de loi 66: entrevue avec Gaétan Barrette

La dispersion des cendres humaines sera plus étroitement surveillée

Les cendres humaines

Le projet de loi touche au délicat sujet de la dispersion des cendres humaines. Pour le ministre Barrette, il était impératif de le faire.

«Actuellement, on peut faire à peu près ce que l’on veut avec les cendres. On peut les répandre n’importe où. Il n’y a pas de règles. Nous considérons qu’il y a lieu de préciser tout cela», estime le ministre.

De son côté, Mme  Morin qui ne mâche pas ses mots pour décrire l'enjeu que représente la dispersion des cendres humaines.

«C’est aberrant ce qui ce passe actuellement! Nous voyons toutes sortes de choses! Nous constatons que des personnes répandent les cendres de leurs proches dans des endroits inimaginables et inappropriés.»

Cette situation a déjà été soulignée par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec dans un mémoire présenté devant un comité d’étude sur la question des activités funéraires mis sur pied par le gouvernement en 2010. Dans ce mémoire les évêques écrivaient: «Nous voulons soulever le fait que l’absence de législation relative aux cendres entraîne des situations qui sont pour le moins discutables. En voici quelques exemples: des cendres sont laissées dans une maison lorsqu’elle est vendue; des [personnes] font des travaux sur un terrain et découvrent une urne non identifiée; des gens se présentent dans nos paroisses pour faire inhumer des cendres d’une personne qu’ils ne veulent plus garder dans un pendentif; des personnes souhaitent inhumer les cendres dans deux endroits différents».

Les évêques faisaient remarquer au comité que «si des règles sont faites pour ne pas profaner un cadavre, il nous apparaît tout aussi normal de vouer le même respect aux restes humains lorsqu’ils sont réduits à l’état de cendres». Les auteurs du mémoire relevaient «que peu importe que le corps soit inhumé ou incinéré, l’Église lui voue la même considération. Elle y voit toujours les restes d’une créature de Dieu, qui a été habitée par l’Esprit saint et qui est promise à la résurrection».

Pas de police des cendres

Afin de mieux encadrer le droit des familles de disposer des cendres humaines de leur proche, Québec prévoit certaines dispositions. L’article 71 du projet de loi stipule que «nul ne peut disperser des cendres humaines à un endroit où elles pourraient constituer une nuisance ou d’une manière qui ne respecte pas la dignité de la personne décédée». De plus, l’article 72 mentionne que «la personne qui inhume des cendres humaines ou qui les disperse doit déclarer à l’entreprise de services funéraires ayant pris en charge le cadavre le lieu où ont été inhumées ou dispersées ces cendres, pour inscription au registre des activités funéraires de cette entreprise».

Pour Monique Morin ces articles sont «vagues». Elle fait remarquer que rien dans ces articles n’empêchera une famille ou une personne qui prend en charge les cendres humaines d’un proche de ne pas respecter son engagement. «Après qu’elles auront signé le registre, qui va les suivre pour savoir ce qu’elles feront avec les cendres?», se demande la directrice de l’Association des cimetières chrétiens.

«On ne va quand même pas instaurer une police des cendres! rétorque le ministre Barrette. Je pense que nous pouvons raisonnablement nous fier à la bonne foi des gens.»

«Nous sommes pour une certaine liberté en ce qui a trait au lieu d’épandage des cendres des proches, précise Mme Monique Morin. Cependant, il faut que cet épandage soit réalisé dans le plus grand des respects, car il s’agit de cendres humaines.»

Avant que le projet de loi 66 ne soit adopté, il doit encore passer par plusieurs étapes. «J’espère que l’adoption de la loi se fera bientôt», confie le ministre qui souligne que durant les quinze dernières années d’autres tentatives afin de réunir les lois et les règlements qui régissent le monde funéraire sont mortes au feuilleton.

Pour la présidente de l’Association des cimetières chrétiens, «la société a tout intérêt à avoir une loi qui donne des lignes de conduite garantissant le traitement respectueux de nos défunts».

Extrait de : La dispersion des cendres humaines sera plus étroitement surveillée

Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 7818
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Jeu 08 Déc 2016, 03:02

Hillel31415 a écrit:
Je comprends que cela puisse poser un problème familiale au même titre que les héritages...
Mais d'un point de vue spirituel, le respect du corps ou des cendres est très secondaire et ne peut pas être associé au respect du défunt lui-même.
Ce n'est que de la poussière sans aucune identité.

Ceci dit, je comprend le besoin d'avoir un lieu ou un objet nous rappelant du défunt mais enfin cet objet ou ce lieu n'est pas lié au défunt lui-même spirituellement parlant.

Hillel ,

tu es Chrétien ??

si oui alors rappel toi qu'a la Résurrection du Christ on a jamais retrouvé son corps le tombeau était vide !!

ton corps c'est toi c'est ta présence en tant qu'âme en ce monde créé !
à la Résurrection ce sera aussi nos corps même si ils sont devenus corps Glorieux il y a un lien une Unité une continuation , là tu n'exprime qu'une idée fausse !
prie regarde qui tu es au Présent et tu verras que le corps n'est pas rien, même si on peut accepter de le perdre le bon sens ne demande pas de le mépriser !

le corps n'est pas matiére, il est Chair et c'est là que vient reposer l'Esprit dans ce temple, tout cela ce n'est pas rien tout cela il faut le voir dans l'Ordre Divin !
qu'un non Chrétien s'en fiche ça ce comprend , mais de la part d'un Chrétien chez qui l'Esprit considère le corps comme un temple faudrait tout de même y revoir !!  :hello:
Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec

avatar

Masculin Messages : 1372
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Ven 13 Jan 2017, 19:46

vendredi 13 janvier 2017


Même dans la mort, la taxe carbone s’applique !

Après avoir perdu sa mère au petit matin du 1er janvier, la dernière chose que Terry MacLeod voulait faire est s'occuper des détails des funérailles, mais une ligne sur les coûts de la crémation l'a faite sursauter. Le salon funéraire lui a facturé 100 dollars en raison de la nouvelle taxe carbone.

« Ça semblait élevé », a expliqué Terry MacLeod. « Je ne savais pas quoi penser. Je ne voulais pas entrer en conflit. Je voulais juste finaliser tout ça. »

Ed Connon a eu la même expérience avec ce salon funéraire. Une taxe carbone de 100 dollars lui a été facturée pour la crémation de sa mère. « J’avais du mal à y croire. La taxe carbone vient tout juste d’entrer en vigueur », a-t-il déploré.

Citation :
«Un tel montant correspond à ce qui serait facturé à une famille pour sa consommation de gaz naturel pour environ une année.»
Après l’enquête de l’équipe de Go Public de CBC, le salon funéraire a reconnu une erreur de comptabilité. Tous leurs clients auraient dû être facturés 10 dollars. L’entreprise s’est excusée et remboursera tous les clients.

Le ministre du Développement économique et du Commerce de l’Alberta, Deron Bilous, estime cependant que les entreprises devraient faire preuve de plus de transparence et d’honnêteté dans leur calcul de la taxe carbone. D’après les calculs de son ministère, les frais additionnels à une crémation devraient se situer entre un et quatre dollars.

« La taxe carbone entraîne une hausse des coûts pour certains », reconnaît le ministre.

Citation :
«C’est important que les entreprises soient justes dans leur calcul et sur les répercussions sur le consommateur.» - Deron Bilous, ministre du Commerce de l'Alberta
Spoiler:
 
Ed Connon avec des photos de ses parents

Une partie de la confusion peut toutefois être attribuée au gouvernement provincial de l’avis de la professeure à l’Université de Calgary, Jennifer Winter. Une large campagne d’éducation publique s’est concentrée sur l'effet sur les consommateurs, mais peu d’attention a été portée aux commerces et petites entreprises. Le calcul de leur coût est toutefois plus complexe à cause de frais indirects à leurs activités comme le chauffage de leurs locaux, l’essence de leurs véhicules ou les coûts additionnels facturés par les sous-traitants.

Ed Connon a fait le même constat quand il a voulu étudier ce qui serait un montant juste de taxe carbone pour la crémation. Le site internet du gouvernement est selon lui vague et il aimerait plus de lignes directrices pour les industries pour aiguiller les consommateurs. « Il y a une taxe carbone sur à peu près tout, mais personne ne sait lorsque nous sommes facturés pour quelque chose en dehors du quotidien si le prix est juste », a-t-il expliqué.

Le président de Alberta Funeral Services Regulatory Board, Cameron Davis, prévient que tous les Canadiens subiront une augmentation des frais de crémation quand toutes les provinces devront établir un prix sur le carbone.     siffler

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29203
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Ven 13 Jan 2017, 22:36

On n'est pas assez taxés comme ça, il faut encore qu'ils nous taxent quand on meurt ! Thumbdown
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 7818
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Sam 14 Jan 2017, 01:09

Ben la taxe carbone , Ben non elle est pas bonne !! Very Happy

je vais choisir les asticots , j'espére qu'ils sont pas taxés sur le gaz ?
remarquez pour calculer le pet d'un asticot ; Bonjour !!! :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec

avatar

Masculin Messages : 1372
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Sam 14 Jan 2017, 02:16

Chrysostome a écrit:
On n'est pas assez taxés comme ça, il faut encore qu'ils nous taxent quand on meurt ! Thumbdown
Publié le 12 janvier 2017


Des prestations de décès insuffisantes

DÉCÈS. Dans un centre de dons, dans le stationnement d’une épicerie et tout récemment, à l’intérieur d’un sac lancé dans les eaux du fleuve, en Mauricie ; des cendres humaines sont retrouvées abandonnées dans des endroits aussi inusités qu’inappropriés un peu partout dans la province. Et si cela venait en partie d’une prestation de décès insuffisante pour disposer dignement de « papa et maman » ?

Du moins, c’est le constat auquel est parvenue la Corporation des thanatologues du Québec. À son décès, un travailleur laisse des dizaines de milliers de dollars dans le régime de retrait du Québec (Retraite Québec) pour lequel il a cotisé toute sa vie.  

Si ce dernier a le malheur de ne pas mourir dans un accident de la route ou sur son lieu de travail, sa famille devra se contenter que de 2 500 $. Une somme bien insuffisante pour payer des funérailles convenables. 

« La prestation de décès est limitée et plafonnée à 2 500 $ depuis bientôt 20 ans », a expliqué le directeur général du Complexe funéraire J.D. Garneau de Trois-Rivières, Ronny Bourgeois.  

Citation :
Chaque semaine, dans nos salons funéraires, on voit des familles mises devant un choix déchirant : soit s’endetter, soit réduire les funérailles au minimum. Ronny Bourgeois, DG chez Complexe funéraire J.D. Garneau

Actuellement, calcule M. Bourgeois, il en coûte en moyenne 6 800 $ pour des funérailles. Pas étonnant donc de voir des familles escamoter le rituel funèbre, faute de pouvoir se payer une sépulture. 

« Chaque semaine, dans nos salons funéraires, on voit des familles mises devant un choix déchirant : soit s’endetter, soit réduire les funérailles de papa ou maman au minimum. C’est inacceptable pour un travailleur qui a cotisé toute sa vie au régime de retraite », a-t-il dénoncé.

Le gouvernement du Québec s’apprête d’ailleurs à réviser en profondeur son régime de retraite. Comme plusieurs autres complexes funéraires, J.D. Garneau souhaite que cela comprenne une bonification de la prestation de décès.

Il y a quelques jours, cette question était encore exclue des consultations parlementaires qui débuteront le 17 janvier.

« Nous avons finalement été entendus », a lancé avec soulagement M. Bourgeois. « Le gouvernement Couillard nous a répondu positivement et une indexation sera envisagée lors des consultations. »

Selon ce dernier, la prestation de décès devra être bonifiée au minimum à 5000$, soit au même niveau que la SAAQ ou la Commission de la Santé et Sécurité au Travail. 
 
Quand mourir coûte très cher :

CERCUEIL : 2 000 à 6 000 $ (les plus chers peuvent coûter jusqu'à 50 000 $)

FRAIS DE SERVICES : les frais et les services offerts varient selon les régions et les salons funéraires. En Estrie et dans les environs, ces frais se situent entre 3 200 $ et 4 000 $. À Québec, ça peut facilement dépasser les 6 000 $.

SERVICE RELIGIEUX : cela comprend le creusage de la fosse, les avis de décès dans les journaux, les fleurs, le repas, la gravure de monument, etc. On parle d'un autre 2 000 $ facile.

TOTAL : 7 000 $ et plus

par Marianne Côté
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 7818
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Sam 14 Jan 2017, 02:45

Bon hé bien je vais offrir le service funéraire en croco ,
ce sera moitié moins cher et pas besoin de cercueil ni de cendre !

mes crocodiles ne seront nourrit qu'au corps humain et ils feront cela de façon la plus saine et écologique qui soit !
et si vous le désirez pour 1200euros vous recevrez dans l'année une paire de chaussure en croco dédicacée au nom du défunt !!

pour ce qui est d'abandonner les cendres n'importe où ??
autant trouver un pti coin en forêt et les y verser puis recouvrir de terre !!

enfin je ne suis pas pour la crémation !
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29203
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Sam 14 Jan 2017, 02:57

Il y a un nouveau procédé qui serait moins cher que la crémation:

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/715407/aquamation-defunt-granby-cremation-ecologique
Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec

avatar

Masculin Messages : 1372
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Sam 14 Jan 2017, 16:11

Chrysostome a écrit:
Il y a un nouveau procédé qui serait moins cher que la crémation:
Une crémation sans feu

Notre procédé est une alternative plus naturelle et écologique à la crémation et à l’inhumation. C’est l’eau plutôt que le feu qui est utilisé pour retourner le corps à Mère Nature.

Le nom scientifique du procédé pour cette crémation sans feu est hydrolyse alcaline. C’est le même processus qui intervient lorsqu’un corps est mis en terre. Le processus est accéléré en combinant chaleur et alcalinité à une eau en mouvement. C’est pourquoi nous l’appelons aquamation.





*************************************************************


L'aquamation, pour partir les pieds devant et dans l'eau

Selon les entreprises qui développent les appareils, l'aquamation requiert trois à dix fois moins d'énergie que la crémation. Néanmoins, aucune étude scientifique ne s'est encore penchée sur la technique. Au Canada, aux États-Unis et en Australie, quelques pompes funèbres proposent déjà l'aquamation à leurs clients.

Les Québécois espèrent d'ailleurs importer le dispositif en France. Reste à savoir si l'aquamation est compatible avec la loi française et si elle plaira à nos services funéraires...

L'aquamation, pour partir les pieds devant et dans l'eau - Allodocteurs

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29203
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Sam 14 Jan 2017, 16:21

Il y a aussi les "obsèques spatiales":

https://fr.wikipedia.org/wiki/Obs%C3%A8ques_spatiales
Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec

avatar

Masculin Messages : 1372
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Sam 14 Jan 2017, 16:28

Chrysostome a écrit:
Il y a aussi les "obsèques spatiales":

https://fr.wikipedia.org/wiki/Obs%C3%A8ques_spatiales
thumleft
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Sam 14 Jan 2017, 16:31

Gilles de Québec a écrit:


Le respect dû aux morts se perd

(TROIS-RIVIÈRES) Le respect dû aux morts semble se perdre. Les funérailles sont de plus en plus expédiées rapidement, souvent sans cérémonie religieuse, et on sent un malaise s'installer quand vient le moment de disposer des cendres des défunts.

Au Québec, près de 70 % des dépouilles sont maintenant incinérées alors que la loi ne tient pas compte de ce changement de coutume. Or, on observe une certaine désinvolture chez des Québécois face aux cendres des défunts. Il arrive que des familles les laissent tout simplement au salon funéraire, sans se soucier de ce qu'il en adviendra. Des propriétaires de salon funéraire, un peu catastrophés, se font même dire de les jeter, tout simplement. Une attitude détachée qu'on ne voit jamais quand le corps est embaumé et enterré.

D'autres personnes traînent sur elles des cendres de leur défunt, soit dans un médaillon soit insérées dans une minuscule pyramide de polymère qu'elles n'hésitent pas à poser devant elles, pour la chance, lors d'une partie de bingo par exemple! Une attitude qualifiée de fétichisme par certains prêtres.

Selon les chiffres fournis par la Corporation des thanatologues du Québec, 58 % des gens font enterrer les cendres dans un cimetière, 4 % les laissent dans un colombarium du cimetière, 15 % dans un colombarium de maison funéraire tandis que 23 % les rapportent dans la famille.

Devant certaines dérives, la Corporation des thanatologues du Québec a exercé des pressions auprès du gouvernement pour qu'on resserre la législation adoptée en 1974. Dans ce domaine, le Québec accuse un net retard. De l'aveu même de Nathalie Samson, directrice générale de la corporation, l'intervention des thanatologues vise à protéger la dignité des morts.

Un projet de loi a été déposé par l'ex-ministre Yves Bolduc et attend toujours son adoption. Le nouveau ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a été sensibilisé à son tour et a laissé entendre qu'une adoption serait possible, peut-être dès 2015.

«Le projet de loi comprend plusieurs modifications, dont une qui concerne la disposition des cendres, confirme Mme Samson. Le débat est plus large que la crémation et les cendres, il concerne aussi le respect dû aux morts. C'est un débat éthique sur la dignité de la personne défunte qui demeure une personne même si elle est réduite en cendres.

C'est aussi avoir le respect de l'intégrité du corps (beaucoup de familles divisent les cendres) ainsi que le respect dû aux endeuillés. On est devant un débat de société finalement. C'est un dossier qui ne coûterait rien au gouvernement et qui pourrait se régler facilement, s'il y a une volonté.»


Dans son état actuel, le projet de loi prévoit que les cendres humaines ne pourront être remises par le titulaire d'un permis d'entreprise de services funéraires qu'à une seule personne et qu'elles devront l'être dans un contenant rigide qui les contient en totalité. Le titulaire d'un permis qui remettra à une personne des cendres humaines devra inscrire à son registre des activités funéraires les renseignements prévus par règlement du gouvernement.

De plus, nul ne pourra disperser des cendres humaines à tout endroit où elles pourraient constituer une nuisance ou de manière à ne pas respecter la dignité de la personne décédée. Et enfin, la personne qui dispose du contenant dans lequel ont été déposées des cendres humaines ou qui les disperse devra déclarer à l'entreprise de services funéraires, ayant pris en charge le cadavre, le lieu où ont été inhumées ou dispersées les cendres, afin qu'on l'inscrive au registre des activités funéraires de cette entreprise.

Mme Samson précise que les thanatologues ne sont pas d'accord avec toutes ces dispositions. S'ils ne s'opposent pas à la dispersion des cendres, ils mettent un bémol sur leur division entre les membres d'une famille.

«On a beau exiger qu'on remettre toutes les cendres aux familles, dans un seul contenant, rien n'empêche les familles de les diviser par la suite. Ça n'a pas de bon sens. Si le gouvernement permet la division des cendres, on pense que ce devrait être un professionnel qui le fasse, car il a le détachement nécessaire pour le faire de façon respectueuse et sécuritaire. Mais il faut que le gouvernement mette ses culottes sur cette question. Mais nous pensons qu'on ne devrait pas diviser les cendres, car on ne divise pas un corps. C'est une question de respect

Par ailleurs, Mme Samson juge que ce n'est pas à l'entreprise privée de tenir un registre sur la dispersion des cendres. Les thanatologues croient que la chose devrait plutôt relever d'un registre d'état civil comme les naissances, mariages et décès.

De son côté, l'Assemblée des évêques du Québec, a émis un avis dès 2010, dans lequel on soulignait que l'absence de législation relative aux cendres entraînait des situations pour le moins discutables, comme des cendres abandonnées dans une maison vendue, la découverte lors de travaux d'urnes enterrées sans identification, des demandes pour inhumer des cendres d'une personne dans deux endroits différents, le désir de se débarrasser d'objets contenant des cendres comme un médaillon, etc.

«Notre expérience dans l'accompagnement des personnes en deuil nous oblige à dire que l'on ne doit pas traiter avec autant de légèreté les dépouilles des êtres chers, écrivaient les évêques. Si des règles strictes sont faites pour ne pas profaner un cadavre, il nous apparaît tout aussi normal de vouer le même respect aux restes humains lorsqu'ils sont réduits à l'état de cendres.»

Rappelons qu'il y a quelques année encore, l'Église s'opposait à la crémation des corps, sensés ressusciter à la fin des temps.

par Louise Plante



Cet article a sûrement été payé par les entrepreneurs de pompes funèbres, qui voient leurs profits fondre comme neige au soleil. Car, en notre système économique, où le travail est une marchandise (capitalisme), la sexualité, une marchandise (hédoniste), pourquoi la mort devrait échapper à la loi commune, sous prétexte d'un sentimentalisme petit-bourgeois? De plus, lorsqu'on considère l'hypocrisie des campagnes anti-suicide des jeunes, alors qu'ailleurs, on va jusqu'à concevoir des lois pour aider les aînés, fardeau social, à mettre fin à leurs jours, selon "LEUR" bon plaisir, on s'aperçoit qu'en notre monde libéral, le fric, la chair à canon ou à usine sont la seule réalité qui intéresse les puissances d'argent. A ce titre, il n'y a qu'à se souvenir de l'invasion mahométane, orchestrée par Pompidou et consorts, pour faire pression sur le monde syndical, pour comprendre que, depuis 1970, on se moque que l'Hexagone soit français ou arabe, pourvu qu'il rapporte. On pourrait dire la même chose des autres instances politico-économiques de l'Europe continentale.
Alors, la "morale" des puissants, ils peuvent se la mettre où ce que je pense! :mortderire:
Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec

avatar

Masculin Messages : 1372
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Sam 14 Jan 2017, 19:18



Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec

avatar

Masculin Messages : 1372
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Sam 14 Jan 2017, 19:50





Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 7818
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Dim 15 Jan 2017, 01:21

un élevage de piranhas ça devrait être rentable en plus ensuite on ouvre une poissonnerie Bio !!

il y a aussi la méthode soleil vert , mais il faut attendre un peu qu'on se fasse au gout des insectes ensuite ça devrait être faisable !!

vous connaissez l'histoire des africains qui sont a l’enterrement de la mamie ?
aprés la cérémonie , ils discutent tous de la vie avec elle , et il y en a un qui lui en veut , donc il à le courage de dire " houai mais elle était amer qu'en même !" et il insiste !
alors un autre pour le calmer lui dit " bon ben si tu veux pas de viande reprend au moins des carottes !!" affraid clown2
Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec

avatar

Masculin Messages : 1372
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Dim 15 Jan 2017, 17:32






Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec

avatar

Masculin Messages : 1372
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mar 17 Jan 2017, 00:43



Capsules funéraires: devenez un arbre après votre mort !

Si la tradition nous accoutume au cercueil de bois ou, au contraire, à la crémation, il existe peu d’originalité en la matière. Il est cependant courant de planter un arbre en la mémoire d’un être important. Mais que diriez-vous si l’on vous disait votre corps pourrait servir d’engrais à un arbre après votre mort ? Grâce aux capsules funéraires c’est désormais possible. Et si on pouvait « devenir » cet arbre ?

Anna Citelli et Raoul Bretzel on développé un cercueil biologique et biodégradable.

Celui-ci prend la forme d’un œuf géant qui servirait de graine pour une nouvelle vie : un arbre.

Une fois enterré, un plant d’arbre serait placé par dessus pour puiser ses ressources dans celui ou celle qui aura fait le choix de donner un nouveau sens à son dernier voyage.



Les concepteurs tiennent à ne pas en rester au stade conceptuel. Ils projettent de créer le premier cimetière d’arbres plutôt que les habituelles rangées de tombes. Objectif : que la mort des Hommes, comme celle de toutes choses, puisse créer de nouvelles vies, plutôt que d’abattre des arbres pour enterrer des cercueils. On ne viendrait plus se recueillir devant une pierre, mais devant un arbre, au cœur d’une forêt sacrée, qu’il faudrait éventuellement entretenir et aimer.

Anna Citelli et Raoul Bretzel, deux designers italiens, ont créé les Capsula Mundi. C’est un conteneur en forme d’œuf, fabriqué avec un matériau moderne, du bio-plastique à base d’amidon, dans lequel on place le corps dans une position fœtale. Ensuite, on plante un arbre ou une graine sur l’œuf qui se nourrit par le corps en dessous. L’arbre est choisi lorsque la personne est vivante, les parents et les amis s’en occupent lorsque la mort survient. Grâce aux capsules funéraires, un cimetière ne sera plus rempli de pierres tombales et deviendra une forêt sacrée.



Selon leur site web:

« Capsula Mundi permet de planter un arbre de plus. En plantant des arbres les uns à côté des autres, cela permet de créer une forêt au fil du temps. Les gens pourront se promener au milieu de ces arbres, en souvenir de leurs proches. »

Source :
Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec

avatar

Masculin Messages : 1372
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Ven 03 Fév 2017, 18:57



C'est une cigarette mentholée à la main et un pack de bières à ses pieds que Miriam Burbank a ''assisté'' à ses propres funérailles.

Les funérailles les plus étranges du monde

Bizarre, vous avez dit bizarre ? Miriam Burbank, de la Nouvelle-Orléans, a eu droit à un enterrement pour le moins original, comme le rapporte Brain Magazine. Alors qu'elle s'est éteinte à l'âge de 53 ans, ''Mae Mae'', comme la surnommaient ses filles, s'est en allée dans une ambiance festive. Les deux soeurs ont décidé de reproduire un moment de vie qui aurait plu à leur mère, visiblement très bonne vivante. Pour ce faire, elle ont confié la charge à une entreprise funéraire de la mettre en scène. Flanquée de lunettes noires, les ongles peints, assise à sa propre table, elle semble passer un bon moment avec ses convives.

Tous les détails ont été travaillés pour respecter sa mémoire. Un verre de scotch, un paquet de bières Busch, une cigarette mentholée... et en prime, des boules à facettes pour faire la fête. Ses filles ont voulu ''faire quelque chose d'incroyable pour qu'on ne l'oublie jamais''. Pari réussi. Lorsque les amis sont arrivés, ils ont plutôt bien accueilli l'initiative des filles : ''on a l'impression d'entrer dans sa maison'', confie l'une des personnes assistant aux funérailles. La petite assemblée a terminé  l'enterrement en esquissant quelques pas de danse face à la défunte. Sacrée soirée !




Source :  Par Paulina Jonquères d'Oriola    

      siffler      
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29203
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Ven 03 Fév 2017, 19:12

Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec

avatar

Masculin Messages : 1372
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Lun 06 Fév 2017, 21:02





En plein centre d'Accra, les morts reposent sous les déchets
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29203
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Lun 06 Fév 2017, 21:58

Je vois la même chose chez nous.

Les cimetières sont fréquentés par du monde qui manque de savoir-vivre. Thumbdown
Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Québec

avatar

Masculin Messages : 1372
Inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mar 07 Fév 2017, 01:38

Chrysostome a écrit:
Je vois la même chose chez nous.

Les cimetières sont fréquentés par du monde qui manque de savoir-vivre.
Thumbdown
Dans le cimetière où ma défunte mère est enterrée, c'est très tranquille et pas de vandalisme. thumleft

Cependant à l'occasion, des jeunes viennent y boire de la bière le soir venu !

Le prêtre m'avait déjà dit : "Tant qu'ils ne brisent rien, on peut à limite les tolérer". Bien sûr, les paroisses n'engageront pas des policiers pour surveiller les cimetières. Pouffer de rire

Malheureusement, il y a encore des profanations dans les cimetières du Québec, comme c'est arrivé dans celui-ci dans la ville de Québec :


Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29203
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mar 07 Fév 2017, 02:57

Gilles de Québec a écrit:
Cependant à l'occasion, des jeunes viennent y boire de la bière le soir venu !

Le prêtre m'avait déjà dit : "Tant qu'ils ne brisent rien, on peut à limite les tolérer".

Oui mais quand ils sont chauds, la raison prend le bord ! drunken
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29203
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...   Mar 07 Fév 2017, 16:37

Les selfies funéraires gagnent le Québec

http://www.lapresse.ca/actualites/201702/06/01-5066973-les-selfies-funeraires-gagnent-le-quebec.php

Revenir en haut Aller en bas
 
Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...
» Non respect de la loi anti-tabac
» question respect règles d'hygiène alimentaire
» La construction des édifices religieux
» Le nombre de victimes de la faim recule...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: