DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 3:37



Jean-Pierre Snyers écrit au pape…

Né en 1956, ancien professeur de religion, directeur de la revue Marie et Reine, auteur de plus de vingt ouvrages et lauréat de nombreux prix littéraires dans son pays, l’écrivain belge Jean-Pierre Snyers à pris sa plume pour écrire hier sur son blogue au pape François. Le destinataire ne manquera pas de considérer l’expéditeur comme un « rigide » : bienvenue au club ! N’empêche que notre écrivain dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas…
Tribune libre
B


Citation :
Bonjour pape François, avec tout le respect que j’ai pour vous, mais pas pour bon nombre de vos idées, je vous écris pour vous dire que je ne suis pas loin de quitter votre Église. Je n’aurais jamais cru qu’un pape puisse me conduire à envisager une telle rupture, mais vous avez réussi cette prouesse. Depuis votre élection, que vous devez en grande partie à l’obscur groupe Saint-Gall, je vous ai observé. Longtemps, je vous ai laissé le bénéfice du doute. Mais aujourd’hui, Saint Père, je ne peux plus reconnaître en vous Celui que vous représentez. En comparant vos discours avec ce qui est rapporté dans l’Écriture par les apôtres, je ne peux que constater que ce n’est plus l’Évangile décrit par celle-ci que vous nous présentez. Un exemple : vous parlez DES vraies religions, dont les fondements (doctrines) reposent selon vous sur la capacité de l’homme à se transcender vers l’absolu. En disant cela, vous laissez clairement entendre que la vérité est plurielle. Eh bien, il m’est de  impossible de souscrire à une telle affirmation sans renier purement et simplement que le Christ est, comme Il le dit, LA vérité et le seul chemin qui conduit au Père et à la vie éternelle.
Croyez-vous, comme saint Paul que le cœur de l’Évangile est le fait que Jésus est mort et ressuscité pour nous sauver du péché et de la damnation éternelle et que, par conséquent, notre salut est en Lui seul ? Croyez-vous comme lui que celui qui annoncerait autre chose est anathème (Épître aux Galates, 1, 7-9) ? Êtes-vous fidèle à l’appel de notre Rédempteur qui nous exhorte, non pas à dialoguer en vue d’établir une religion mondiale, mais d’essayer de convertir ceux qui ne Le connaissent pas ou qui Le refusent ? À entendre vos propos syncrétistes et relativistes et à voir vos agissements, pour moi, la réponse est non.
Quand vous dites à un athée (le journaliste Scalfari) que vous ne VOULEZ PAS essayer de le convertir, je ne puis reconnaître le langage d’un saint Pierre. Et quand vous ajoutez que le prosélytisme (qui n’est jamais que le zèle déployé par un nouveau converti en vue que les autres puissent découvrir le trésor qu’il a découvert), est une idiotie, je me dis que vous condamnez les apôtres et les premiers chrétiens qui ont payé de leur sang leur fidélité à Jésus-Christ. Non, ce n’est pas en affirmant que « Dieu n’est pas catholique, qu’un tel Dieu n’existe pas » que vous allez regonfler le moral de vos troupes et que vous inciterez les autres à se convertir. Car si, comme vous le pensez, Dieu n’est pas catholique, quelles raisons aurions-nous de l’être nous-mêmes ? Vous pensez réellement que notre Rédempteur (ou les apôtres) aurait dit : « Dieu n’est pas chrétien » ? Que générez-vous en tenant de tels propos sinon le doute et la confusion ? Qui amènerez-vous à la foi chrétienne à travers ce genre d’affirmation ? J’estime que vos sous-entendus sont désastreux à l’égard du peuple des croyants et des périphéries auxquels d’ailleurs vous n’annoncez jamais la Prédication apostolique.
Pape François : un jour, dans cet au-delà dont vous ne nous parlez pratiquement jamais, vous devrez répondre à Celui qui va vous demander : « Qu’as-tu fait avec ce que tu as reçu ? As-tu fidèlement veillé à l’intégrité de la foi ? As-tu prêché la conversion en vue du salut éternel des âmes ou t’es-tu seulement consacré au salut temporel des corps ? » Vous me direz : « Dieu est miséricorde, Il ne juge pas ». Si, Il juge ! Toute la Bible le clame et le Credo l’affirme aussi! Ne vous en déplaise, pour Jésus et pour ses disciples, il n’y a pas “des” vraies religions, il n’y en a qu’une seule et celles qui ne sont pas chrétiennes ils les appellent des idoles ! Dès lors, votre religion irénique n’ayant pas sa place dans la Bible, il serait peut-être temps que vous révisiez votre idéologie en fonction de ce qu’elle dit et que vous arrêtiez de la lire avec les lunettes de cet autre évangile que vous essayer d’imposer.
Oui, que vous essayer d’imposer ! Car, au vu de la manière brutale avec laquelle vous avez d’un seul coup limogé les 27 collaborateurs du cardinal Sarah pour les remplacer par vos perroquets, au vu des nominations à la pourpre cardinalice d’archevêques proches de la « mafia » Saint-Gall (le terme mafia est utilisé avec vantardise par le cardinal Danneels qui en faisait partie), vous signifiez au monde entier, votre volonté de rompre avec cette Tradition chère à vos deux prédécesseurs et à des évêques courageux comme le sont par exemple, le cardinal Sarah ou Monseigneur Léonard.
Saint père : qui êtes-vous vraiment ? Sur quel rivage conduisez-vous la barque de Pierre ? Vous me faites peur. Je commence franchement à penser que vous êtes au service d’autre chose que de la foi catholique. Et ce n’est pas le fait que vous vous agenouillez devant les migrants mais pas devant votre Seigneur présent dans l’hostie consacrée, qui va me rassurer. Ce n’est pas non plus votre présence en Suède pour fêter les 500 ans du schisme de Luther et votre absence à la procession de la Fête-Dieu et à celle du Congrès eucharistique qui a rassemblé tous les évêques d’Italie, qui contribuera à me faire croire que vous êtes dans la bonne voie.
En écrivant cette lettre, je me sens dans une peau bien étrange: celle d’un simple laïc qui est obligé de supplier le successeur de saint Pierre, les évêques et les prêtres, d’être fidèles à la foi apostolique et catholique. Dès lors, je rêve du jour où, plutôt que de vous apitoyer sur le réchauffement climatique, vous aurez enfin à cœur de vous intéresser au refroidissement de la foi ; je rêve du jour où les médias et le monde ne vous applaudiront plus, parce que vous aurez consenti à revenir à ce à quoi le Christ vous appelle : l’annonce de cette Vérité qui est le seul chemin vers le ciel et vers Dieu, notre Père. Ce jour viendra t-il ? Je ne sais, et pour ne rien vous cacher, j’en doute très fort. Puisse néanmoins Notre Seigneur et Notre-Dame faire en sorte qu’il en soit ainsi.

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Dim 13 Nov 2016 - 3:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 3:38

Cher Jean-Pierre, j'ai lu ton article : certaines erreurs pastorales du pape François sont manifestes et ont tendance à décourager les forces vives.

Une chose cependant m'invite à t'écrire. Selon moi, n'aies aucun doute sur l'Eglise et sur sa solidité fondée sur le Christ. Le Magistère est intact et je dirais même que le pape François a fait un apport au Magistère Doctrinal : il a développé la théologie pastorale, c'est à dire, tout en gardant pleinement la vérité, la nécessité de l'apporter aux personnes selon un devenir. 

Et c'est ici que toute la difficulté est. Jésus a été confronté aux mêmes doutes de la part de ses contemporains : S'il dit à la femme adultère : "Je ne te condamne pas", puis que les "médias" de l'époque font comme pour le pape François et ne rapportent que cette parole, omettent de rappeler l'autre phrase qu'il a dite : "Va ne pèche plus", alors voilà ce qu'il en ressort : "Luc 7, 34 Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs!"
Bref, je te mets en dessous l'introduction à la théologie pastorale que j'ai développé sur Internet dans un cours complet. Tu verras comme elle te réconciliera pleinement avec Pierre et avec la promesse de Jésus 


 
COURS DE PASTORALE (Faire progresser vers Dieu et vers l’amour du prochain)
https://www.youtube.com/playlist?list=PLuko328jWH_1Z8m6ovDDyG0-y746RS0jL
A partir du Synode sur la famille de 2014, élaboration d’un cours de Pastorale par Arnaud Dumouch, 2014.
Introduction ─ Statut et esprit de la théologie pastorale dans l’Eglise
 
Pastorale 1 ─ Occasion de ce cours et nécessité de se former en Pastorale (33 mn).
http://youtu.be/vb8DA1o9sSc
Qu’est-ce que la pastorale ? La science pratique et prudentielle du progrès de la vie morale de l’homme. Le pasteur chrétien mène les brebis vers le salut. Il ne peut se passer de cette formation, même si c’est le terrain qui lui apprendra. Il est, à l’égard du commandement de l’amour du prochain, l’équivalent de la théologie mystique pour le rapport à l’amour de Dieu (voir le « Château intérieur » de Sainte Thérèse d’Avila).
Nécessité de ce cours, dramatiquement négligé. Intention du pape François dans l’ouverture du synode sur la famille. Trois tentations selon lui (18 oct 2014, Radio Vatican): « Première tentation : La tentation du raidissement hostile, c’est-à-dire de vouloir s’enfermer dans la lettre (...), à l’intérieur de la loi (ceux qu’on appelle aujourd’hui des "traditionnalistes" ou aussi des "intellectualistes"). Deuxième tentation : « La tentation d’un angélisme destructeur, qui au nom d’une miséricorde traîtresse met un pansement sur les blessures sans soigner les causes. C’est la tentation des progressistes et des libéraux. Troisième tentation : « La tentation de négliger le dépôt de la foi en se considérant non comme les gardiens mais les propriétaires et les maîtres ou, de l’autre part, la tentation de négliger la réalité en utilisant une langue minutieuse et un langage pour dire tant de choses et ne rien dire. Nous appelons "byzantinisme" je crois, ces choses. »
Parce que la pastorale est une science pratique (donc prudentielle et faillible, sujette aux débats) éclairée par les principes universels de la théologie morale, elle traite de cas concrets. La place importante de la casuistique et le rôle essentiel de la théologie morale.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chopin



Masculin Messages : 110
Inscription : 11/11/2016

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 3:54

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous Arnaud: le pape n'a pas fait d'erreurs pastorales, ou alors dites-nous lesquelles.

Le pape exprime seulement des opinions qui n'engagent que lui, et il se garde bien de les imposer aux autres.
Il reste un homme libre d'opinions, laissons lui cette liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 4:01

Chopin a écrit:
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous Arnaud: le pape n'a pas fait d'erreurs pastorales, ou alors dites-nous lesquelles.

Le pape exprime seulement des opinions qui n'engagent que lui, et il se garde bien de les imposer aux autres.
Il reste un homme libre d'opinions, laissons lui cette liberté.
Il n'a pas vu assez vite la différence entre immigration musulmane et réfugiés. Puis il s'est repris récemment, sur les conseils du Cardinal Schönborn.

Il a cru que l'Europe était comme l'Amérique du Sud où le poids excessif de la doctrine et de la discipline pèse (ex : excommunication récente d'une petite fille de 11 ans ayant avorté après un inceste). Il a donc nommé en Europe des évêques non doctrinaux, alors que la doctrine y est malade et mourante, mais que la pastorale et l'attention aux pauvres y est vivante.

Durant la guerre de Daech, il a accueilli des réfugiés exclusivement musulmans au Vatican, alors que les Yézidis et les chrétiens étaient abandonnés de tous, sans Visa ni pour les USA ni pour l'Europe. Or les Yézidis sont à Daech ce que les Juifs étaient à Hitler. Et ma comparaison est réfléchie.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
monge



Masculin Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 4:35

Les différences entre Daesch et Nazis:
- Daesh donne une alternative, offre une porte de sortie: il suffit de devenir musulman! il suffit qu'un Yézidis se convertisse à l'islam et il échappe aux persécutions. Hiltler n'offrait qu'une seule issue aux juifs: la mort.
- Les Nazis cachaient leur crimes, donc quelques part ils savaient que ce qu'ils faisaient étaient vraiment des crimes, Daesch assume ses meurtres, et ses meurtres pour lui ne sont pas des crimes, mais la volonté de Dieu, et par conséquent c'est eux même qui filment leur crimes pour les montrer aux restes du monde, ils assument tout.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 5:19

Il y a bien d'autres différences encore (Exemple : athéisme / excès d'espérance théologale).

Mais le résultat est le même : génocide.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chopin



Masculin Messages : 110
Inscription : 11/11/2016

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 7:55

Arnaud Dumouch a écrit:
Il y a bien d'autres différences encore (Exemple : athéisme / excès d'espérance théologale).

Mais le résultat est le même : génocide.

Oui, la république athée a du sang sur les mains: plus de 200 000 enfants IVG assassinés par an, soit un génocide de 8 millions de français (sans compter l'europe et le monde) sur 40 ans que cette "loi criminelle de masse" existe!...

selon l'OMS, Chaque année, environ une grossesse sur cinq est interrompue volontairement.
En 2008, 43,8 millions d’avortements volontaires ont été pratiqués dans le monde, dont 38 millions dans les pays en développement

Sur 30 ans, cela revient à plus de  1,2 milliards d'êtres humains complètement innocents et sans défense tués dans le monde par l'IVG dont nous sommes tous responsables, la république française en premier.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 12005
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 8:09

Rassurez vous! L'assoiffé, the kingdom Come et Valtortiste vont excommuniés vite faite ce Jean-Pierre Snyers qui ose faire des critiques de leur dieu vivant!
Revenir en haut Aller en bas
Chopin



Masculin Messages : 110
Inscription : 11/11/2016

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 8:15

RenéMatheux a écrit:
Rassurez vous! L'assoiffé, the kingdom Come et Valtortiste vont excommuniés vite faite ce Jean-Pierre Snyers qui ose faire des critiques de leur dieu vivant!

Mais non, c'est pas ça, n'importe quoi, un peu de respect de l'homme svp.
Faut pas prendre les fidèles pour des boeufs.


Dernière édition par Chopin le Dim 13 Nov 2016 - 9:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 12005
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 9:17

.......
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 10:10

Il est évident que le Pape François vise par ses propos (rigidité, prosélytisme, etc.) les catholiques qui se communautarisent, restent entre eux et ferment leur coeur à leurs frères pécheurs, ces catholiques qui plutot que d'aimer leurs frères les jugent et les condamnent et les menacent d'aller en Enfer s'ils ne se convertissent pas. Voila ce qui n'est pas dans l'esprit de l'Evangile et que le Pape François fustige et il a bien raison. Il voit bien à quel point tant de catholiques condamnent les homosexuels, les divorcés remariés, en les écrasant avec la doctrine tout comme les pharisiens il y a 2000 ans écrasaient les pécheurs avec la loi de Moïse. Si je suis capable de comprendre ce que veut dire le Pape François sans me sentir aucunement visé par ses paroles pourquoi tant de catholiques tel que Jean-Pierre Snyers se sentent visés aujourd'hui ? C'est un mystère pour moi...

Pourquoi tant de catholiques croient entendre dans les paroles du Saint Père une critique de ceux qui restent fidèle à l'enseignement de Jésus (et j'en fais partie), de ceux qui vivent en conformité avec la doctrine mais qui par ailleurs aiment leur frères et ne les condamnent pas. Le Pape ne vise que les catholiques qui s'approprient la doctrine de l'Eglise et s'estiment justifiés parce qu'ils la respectent, alors que leur coeur est fermé à toute compassion et miséricorde envers leurs frères.

Quand comprendrez vous que François est le Pape des périphéries, tout en restant 100% catholique, le berger  qui laisse derrière lui les 99 brebis qui connaissent déjà Jésus et vivent de sa doctrine pour aller chercher la 100ème brebis perdue. Pourquoi tentez vous tant de le retenir près de vous sans vous soucier de cette 100ème brebis égarée qu'il souhaite retrouver ?

Je sais que pour beaucoup d'entre vous, qui vous dites Catholiques, les pécheurs qui ne connaissent pas encore Jésus doivent d'abord se convertir et vivre de la doctrine de l'Eglise avant de pouvoir ensuite, ayant montré patte blanche, entrer dans la bergerie et s'abreuver à l'eau vive. Pourtant votre raisonnement n'est pas chrétien ! Car on ne peut changer de vie ni comprendre et vivre de la sublime doctrine catholique qu'APRES avoir rencontré Jésus ! Vivre de cette doctrine n'est en aucune manière la condition pour pouvoir rencontrer Jésus.

Rappelez vous aussi que Jésus a dit que les plus grands pécheurs (prostituées, adultères) entreraient avant nous dans le Royaume de Dieu. Alors que vous les condamnez à l'Enfer ! Pourquoi Jésus dit-il cela si ce n'est parce que leur coeur est capable de bien plus d'amour que nombre de ceux qui se disent chrétiens mais ont un coeur de pierre vis à vis de la misère dans laquelle vivent leurs frères égarés.

Jésus n'a pas dit à Zachée : "convertis-toi, vis selon mon enseignement et ensuite j'irai manger chez toi", non, il lui a dit "aujourd'hui, ce soir même je dois venir manger chez toi". Pourtant Jésus savait qu'il était pécheur, quel scandale ! C'est à cette parole, après avoir rencontré le coeur miséricordieux de Jésus qui ne le condamnait pas, que Zachée s'est converti et a décidé de changer de vie. Gardons cela en tête et nous comprendrons la mission du Pape François.

Jean-Pierre Snyers a écrit:
Quand vous dites à un athée (le journaliste Scalfari) que vous ne VOULEZ PAS essayer de le convertir, je ne puis reconnaître le langage d’un saint Pierre.

Notre devoir n'est pas de convertir nos frères mais de témoigner de la miséricorde de Dieu, pour qu'ensuite notre frère soit touché par cet amour et en rencontrant Jésus décide de changer de vie. La conversion de notre frère athée n'est pas notre affaire mais celle de l'Esprit Saint dans le coeur de chaque homme.
Autre le semeur autre le moissonneur dit l'Ecriture. Autre le témoin, autre celui dont la mission est ensuite de convertir le coeur.

Jean-Pierre Snyers a écrit:
« Dieu n’est pas catholique, qu’un tel Dieu n’existe pas »

Etes vous donc incapable de comprendre le sens des paroles du Saint Père ? Il refuse tout comme moi de dire que Dieu est catholique dans le sens où il serait le Dieu des parfaits, des purs, de ceux qui vivent sur leur petite ile de pureté tandis que leurs frères meurent de ne pas connaitre Jésus.

Et on ne fait pas connaitre Jésus par de simples paroles mais avant tout par le silence du coeur. Dire "crois en Jésus arrête de pécher" à notre frère n'a pas de sens si par ailleurs notre coeur est fermé à sa souffrance et ne cherche pas d'abord à le rejoindre dans le concret de sa vie et de sa misère. Par contre en l'aimant, en ayant de la compassion pour lui, en n'exigeant pas de lui une manière de vivre que nous estimons bonne et sainte, mais dont il n'est pas capable dans l'immédiat, Jésus sera présent et le rejoindra bien plus efficacement que par nos paroles qui seraient bien souvent superflues et risquent trop souvent d'endurcir davantage le coeur de notre frère plus que de l'ouvrir à la grâce que Dieu veut lui donner à travers nous.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 10:44

Arnaud Dumouch a écrit:
Spoiler:
 

thumleft


Dernière édition par Thy Kingdom come le Dim 13 Nov 2016 - 10:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 10:46

Chopin a écrit:
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous Arnaud: le pape n'a pas fait d'erreurs pastorales, ou alors dites-nous lesquelles.

Le pape exprime seulement des opinions qui n'engagent que lui, et il se garde bien de les imposer aux autres.
Il reste un homme libre d'opinions, laissons lui cette liberté.

Exact ! Je ne comprends pas ces catholiques qui voudraient voir de l'infaillibilité dans les opinions personnelles et non doctrinales du Saint Père... Certains font de la papolatrie en voulant que le Pape soit infaillible en toutes ses paroles publiques. Et quand il se trompe ou dit une gaffe d'un point de vue pastoral c'est le scandale immédiat !

Même par rapport aux migrants le Pape s'exprime comme pasteur et non comme homme politique. Qu'il déplore la construction de murs est logique pour un pasteur chrétien. Mais il n'invite pas pour autant à ouvrir toutes nos frontières aux envahisseurs (il a bien fait de le préciser récemment vu que rares sont ceux qui l'avaient compris de la bonne oreille, celle pastorale et non pas politique). Il faut savoir discerner sinon, quand il y a confusion c'est souvent notre faute plus que la sienne. Car François essaie juste de nous pousser à aimer nos frères qui souffrent (par la faute de nos gouvernements qui plus est ! La responsabilité de la France et des USA dans ce qui se passe en Syrie est totale !), pour ce qui est du controle de nos frontières et de la sécurité ce n'est pas son affaire mais celles de nos gouvernements respectifs. Si nous nous faisons envahir c'est auprès de nos gouvernements que nous devons nous plaindre !


Dernière édition par Thy Kingdom come le Dim 13 Nov 2016 - 11:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 10:57

Arnaud Dumouch a écrit:
Spoiler:
 

Oui Arnaud, même si je défends François, il y a assurément un problème de discernement, voire une ignorance par rapport à la situation en Occident et la perte de la foi (pourtant annoncée à Fatima !). Cela explique donc pourquoi il remplace de si bons prêtres et évêques chez nous par des évêques et prêtres plus pastoraux, plus en phase avec l'orientation de son pontificat, mais qui par ailleurs semblent négliger la doctrine et la discipline liturgique.

Si Dieu nous a donné François c'est que le monde et l'Eglise aujourd'hui ont besoin d'un berger qui se concentre sur la pastorale plus que sur la doctrine. Le salut des âmes est prioritaire et Dieu sait ce qu'Il fait en ces temps troublés ! Mais il lui faudra très vite un successeur qui réaffirme le dépot de la foi et la doctrine, après que ce temps de tribulation sera passé. Je fais confiance à l'Esprit Saint !
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 11:06

Thy Kingdom come a écrit:
Rappelez vous aussi que Jésus a dit que les plus pécheurs (prostituées, adultères) entreraient avant nous dans le Royaume de Dieu. Alors que vous les condamnez à l'Enfer !

pourquoi ce procès d'intention que vous rabâchez constamment? qui a jugé les pécheurs?  qui a envoyé les pécheurs en Enfer? pour vous dire la vérité c'est être "rigide" et mentir, cacher la vérité c'est être miséricordieux. Pour vous dire la vérité c'est être un pharisien, mentir c'est ressembler au Christ.
Tenez des exemples simples et concrets:
La vérité est celle-ci: avoir librement  des relations sexuelles  en dehors du mariage est toujours un péché mortel et y persévérer jusqu'à la mort expose gravement à l'Enfer.
Le mensonge: dire que avoir librement des relation sexuelles en dehors du mariage peut ne pas être un péché ou peut être un péché véniel.

François dit le mensonge, et traite de "rigide" ceux qui disent la vérité.

La vérité: celui qui refuse de croire en Dieu, qui nie son existence s'expose gravement à l'Enfer.
Seulement en disant à un Athée ne pas vouloir qu'il se convertisse c'est comme refuser de dire à quelqu'un qui présente les symptômes d'une maladie mortelle la vérité à savoir qu'il risque de mourir s'il ne cherche pas à se soigner. Comme souvent le miracle fait que une personne sur 10 mil qui a cette maladie guérit sans traitement, on érige cette exception en règle, on dit que on peut très bien se sauver même si on refuse de croire en Dieu...
Où est la simple logique dans une telle attitude? c'est cette incohérence entre les vérités de la doctrine et la pastorale pratiquée qui perturbe. Comment raisonnablement quelqu'un qui a certainement conviction de Foi peut donner une pastorale qui est parfois en totale contradiction avec cette Foi?

En plus Vous prenez des images , des discours , des paraboles du Christ qui sont totalement différent du contexte actuel pour soutenir des contres-vérités.

vous dites par exemple
Thy Kingdom come a écrit:
Jésus n'a pas dit à Zachée : "convertis-toi, vis selon mon enseignement et ensuite j'irai manger chez toi", non, il lui a dit "aujourd'hui, ce soir même je dois venir manger chez toi". Pourtant Jésus savait qu'il était pécheur, quel scandale !

Une contre vérité: Zachée a fait des efforts lui même pour voir Jésus. Il a pris le risque de se présenter devant une foule qui lui est hostile, il a eu l'humilité de monter sur un arbre (imaginer un DG de société monter sur un arbre pour voir une personnalité qui passe dans un cortège). Donc il y a eu un effort de Zachée  d'un côté, puis la grâce du Chris de l'autre ce sont les deux qui ont produit la conversion de Zachée.
Donc Jésus recherchait l'intimité des pécheurs qui avaient déjà une certaine volonté une petite prédisposition à le rencontrer lui Jésus et à se convertir.


Dernière édition par monge le Dim 13 Nov 2016 - 13:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 11:07

Chopin a écrit:
Spoiler:
 

Merci pour ce rappel !
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 11:08

De toute façon Monge, nous avons bien compris que vous connaissez mieux le coeur des pécheurs que Dieu
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 11:30

Que restera-t-il du Pape François ?
jusqu'ici il a en fait remplacé une perception de la politique vaticane comme à Droite voire très à Droite par une perception de politique à Gauche voire très à gauche ...
Il n' a donc fait que de la Politique ...
De consistoire en Consistoire le Collège des Cardinaux électeurs nommé par lui va devenir majoritaire ment " périphérique " , c'est à dire que les européens n'auront plus beaucoup de chances de lui succéder . de nomination d'évêque en nomination d'évêque , il nomme des profils de "gauche " pour infléchir l'opposition de la majorité des évêques aux deux synodes sur la famille à ce qu'il voulait .
Bref on a l'impression plus d'une politique que d'une pastorale .
Il a visité pas mal de pays "périphériques " mais pas la France en bientôt 4 ans , il aurait sans doute fallu prévoir une messe sur ...le périphérique ? Pouffer de rire
Sur le plan canonique  qu'a-t-il changé  vraiment ? qu'incarne-t-il vraiment du point de vue théologique et liturgique ?
Bref n'a-t-il pas confondu jusqu'à présent le Tibre avec le Rio de la Plata ?
n'a-t-il pas échangé une réelle popularité extérieure contre une réelle impopularité intérieure?
la question est : " n'est-il pas préférable d'avoir les deux ? " pour agir sans entraves .
Bref on a l'impression d'une lutte sans mercis entre la Curie et Lui , était-ce évitable , inévitable ? l'avenir le dira .
mais il s'est sans doute entravé lui même ...


Dernière édition par Oculus le Dim 13 Nov 2016 - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 11:36

François est plus pasteur que docteur c'est évident, mais dire qu'il fait de la politique est faux.

S'il privilégie l'Afrique et l'Asie c'est parce qu'il a bien compris combien l'Occident a perdu la foi et il est le Pape des humbles et des pauvres, ceux dont parle le Magnificat, alors que la France fait partie de ceux qui doivnt être aujourd'hui abaissé car trop orgueilleux. Donc il préfère annoncer Jésus à ceux qui peuvent encore recevoir cette Bonne Nouvelle. Peut-être que la France avec ses centaines de milliers d'avortement chaque année et qui ne pense plus qu'en terme économique n'est plus capable de recevoir cette Bonne Nouvelle.

Que le Pape François ne visite pas la France, Fille ainée de l'Eglise, doit être pris comme un signe que c'est le Seigneur lui même qui est en colère contre cette nation qui a trahi les promesse de son baptême. Nous devons nous réveiller spirituellement pour implorer que le Seigneur vienne enfin nous visiter !
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 11:40

Liturgie : il faut relativiser les propos du pape François

"Le Saint Père a l'habitude d'accorder régulièrement des interviews, soit dans l'avion lors de ces voyages, soit à des journaux en d'autres moments. La dernière en date, au P. Spadaro, a déjà fait couler beaucoup d'encre, notamment chez ceux qui s'intéressent à l'état de la liturgie dans l’Église latine.

Cette question de la liturgie me tient à cœur. Aussi je vous fait part de quelques impressions personnelles sur cette récente interview.

La première chose à dire, et qui relativise beaucoup de choses, est que ces interviews ne constituent pas des actes du magistère. Le pape ne parle pas ici à toute l’Église en tant que pape, pasteur et docteur universels. Il parle en tant que personne privée. Ses dires ne sont nullement dépourvus d'intérêt, car ils nous permettent de mieux connaître sa vision personnelle des choses, et la vérité peut toujours sortir du choc des idées. Mais les paroles du pape dans ce contexte n'ont pas la force contraignante des documents magistériels, comme la constitution conciliaire Sacrosanctum Concilium, l'instruction Liturgiam authenticam ou le motu proprio Summorum Pontificum.

Ceci dit, voyons de plus près certaines choses dites par le Saint Père.

Il rejette la notion de réforme de la réforme. Mieux vaut en effet à l'avenir laisser tomber ce concept dans les débats liturgiques. Cette notion est en effet ambiguë car elle peut dans certains esprits être un vêtement qui recouvre en fait le rejet de la réforme conciliaire. Il est vrai que cette réforme a eu de bons fruits mais aussi de mauvais. Tout un discernement est donc à faire au cas par cas. Plutôt donc que de vouloir une réforme de la réforme qui serait un retour en arrière, il serait préférable de revenir à et d'étudier la réforme, telle que l’Église l'a vraiment voulue, dans ses documents les plus officiels. Tout ce travail serait beaucoup plus fructueux qu'une stérile opposition de principe aux propos du pape.

Il faut donc comprendre les paroles du pape comme une adhésion ferme à la réforme mais aussi comme un appel à se pénétrer des enseignements authentiques de l’Église, par exemple sur la place du latin et du chant grégorien, sur la qualité des traductions liturgiques, sur le caractère sacré que doit garder une célébration, sur la place du silence dans la liturgie. Là-dessus, le cardinal Sarah fait un excellent travail. On peut aussi convenir que ce que ce dernier a dit sur l'orientation de l'autel ne contient aucune contradiction avec les documents du magistère sur la liturgie. Le cardinal a une position équilibrée et il montre qu'il ne veut nullement agir en désaccord avec le pape. Il dit aussi qu'à long terme ce retour à une liturgie authentique est inéluctable. Car le pape n'est pas seul dans l’Église. Tenons compte aussi des jeunes générations à venir. Dans nos pays, nos assemblées seront de plus en plus constituées de croyants convertis et de personnes qui pratiqueront par conviction personnelle, et qui ne seront pas prêtes à accepter n'importe quoi au niveau liturgique. C'est là la conviction heureuse du cardinal Sarah, son espérance et son pari sur l'avenir.

On a aussi émis des craintes sur l'avenir de la liturgie tridentine. Il est bien possible que le Saint Père ne voie dans cette liturgie qu'un simple phénomène de mode, auquel il n'attache guère d'importance. Mais là aussi il ne s'agit que de son avis personnel. Mais comme il ne prend pas cela au tragique, faut-il donc avoir des craintes démesurées? Depuis le motu proprio Summorum Pontificum, l’Église veut manifestement que l'on reconnaisse à la liturgie traditionnelle sa valeur magistérielle, sa fonction d'éducatrice de la foi. Elle veut que cette reconnaissance porte aussi des fruits dans notre manière de célébrer le novus ordo. Du reste le pape veut vraiment arriver à une pleine réintégration de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X. Il faut dès lors tout analyser dans un contexte plus global.

Je regardais hier une vidéo sur la Communauté Saint Martin. Voilà un bon exemple de la fécondité que donne le sens profond de la Tradition de l’Église, dans une véritable fidélité au Siège de Pierre. Leur vie liturgique est profonde, sérieuse, à la fois traditionnelle et ouverte au monde d'aujourd'hui.

Aussi je demande de relire les propos du pape dans la lumière des enseignements authentiques de l’Église et d'une certaine manière de les relativiser. On a certes le droit de les lire avec un esprit critique mais il faut aussi tenir compte des signes des temps et des imprévus de Dieu. Un mouvement profond de retour à la vraie Tradition est lancé depuis plusieurs années et à la longue c'est lui qui s'affirmera."

Ref. Les interviews du pape

L’auteur de la formule « réforme de la réforme » liturgique est le pape Benoît XVI, qui n’est pas le premier venu et a signé, entre autres, maints écrits qui font autorité sur la manière de concevoir l’esprit de la liturgie.

JPSC

http://belgicatho.hautetfort.com/
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 11:49

je ne suis pas d'accord , le Peuple Français et surtout chrétien  n'est pas dans son gouvernement et ses lois . dans quel autre pays a-t-on vu tant de gens défiler contre le mariage pour tous ?
De surcroît , les Lois sont imposées par Bruxelles et l'UE , or il conforte l'idéologie mondialiste et globalisationiste de l'UE ,
qui impose un antichristianisme féroce et une islamisation rampante , puisqu'il a accepté le prix Charlemagne .
Il devrait bien plutôt condamner l'UE et n'est pas cohérent ...
Evidemment qu'il fait de la Politique , et d'ailleurs ça ne marche pas : les Catholiques des USA n'ont ils pas voté pour Trump qu'il avait nettement indiqué comme antichrétien ?

En faisant cela , il froisse et décourage beaucoup de gens aussi méritoires qu'ailleurs , ce n'est pas bien de facher les gens ! s'il est pasteur il ne doit porter de condamnation nulle part sous prétexte que ça serait moins chrétien que chez lui , mais encourager tout le monde . qu'en sait-il d'ailleurs si ce vieux pays ne nourrit pas en son sein un réveil chrétien dont il a le secret ?
L'Italie est autant sinon plus déchristianisée que la France , le taux de natalité y est bien inférieur
et la doctrine sociale de l'Eglise n'y est pas davantage appliquée vu que les jeunes ont un chomage absolument scandaleux .
Non tout ceci est une idéologie paupéristophile , et bien ce n'est pas parce qu'on est pauvre que c'est plus facile de devenir chrétien , ça reste à démontrer !
et même si c'était vrai , ce n'est pas en se comportant de cette manière qu'il se montrera pasteur de tous ...
ET puis des pauvres , il y en a de plus en plus en France :pratiquement un quart de la population ! grâce aux politiques économiques de l'UE  et aux traités irréformables signés par nous . le prochain président lui plaira-t-il plus que l'actuel ?
Bref , il ne restera rien du Pape François , s'il ne change pas sa façon d'agir ...
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 13:27

Thy Kingdom come a écrit:
De toute façon Monge, nous avons bien compris que vous connaissez mieux le coeur des pécheurs que Dieu
Mais qui a parlé du coeur des pécheurs ? pourquoi vouloir toujours insinuer qu'on juge? Dieu a dit par son Eglise que faire ceci ou faire cela l'offense gravement! et on doit dire cela à ceux qui le font! on peut le dire certes avec tact et attendre le moment opportun, mais on ne doit jamais aller jusqu'à dire que c'est possible qu'il n'offense pas Dieu quand ils commetent certain acte! car Dieu lui même l'a dit par son Eglise! voilà!
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 13:44

monge a écrit:
Spoiler:
 

de quelle offense vous parlez là ? et de quelle Eglise ? puisque vous refusez ce que dit le pape actuel, qui est quand même le chef de l'Eglise, il me semble ?

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9453
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 16:04

Arnaud Dumouch a écrit:
Spoiler:
 

Comparer le syncrétisme papal avec le dialogue œcuménique relève d'une mauvaise foi typique d'un intégriste.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 23:14

Il n'y a pas de syncrétisme théologique.

Il y a un respect des autres religions (charité).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chopin



Masculin Messages : 110
Inscription : 11/11/2016

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Dim 13 Nov 2016 - 23:27

Oui, le pape fait preuve de politesse pour assainir les relations entre les hommes d'abord, entre religions ensuite.
C'est typiquement l'attitude du Christ qui n'aborde pas le prochain et particulièrement les pécheurs, selon son "étiquette ou réputation mondaine" mais selon son humanité intégrale telle qu'elle est, sans jamais enfermer les gens dans des "identités mondaines artificelles".
C'est une des raisons concrètes qui me font aimer fortement notre Sauveur!
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Lun 14 Nov 2016 - 21:48

pour moi le problème dans tout cela ,
c'est que l'auteur du début de cette page confond Église et religion !!! il veut que l'on en reste a sa religion, mais est-ce qu'il arrive a voir que le pape tente de transmettre l’Évangile et Jésus et non une religion ??
certes on est pas forcé d'être d'accord avec sa façon de faire, mais les interlocuteurs savent très bien qu'il est Pierre donc Chrétien !
seulement faut il rabattre les oreilles des autres a coup de doctrine ou aller vers eux comme Jésus allait vers la Samaritaine ou Marie de Magdala !?
bien sûr ce qui fait extrêmement défaut en tout cela c'est les signes forts que Jésus accomplissait et qu'IL a dit aux apôtres de faire ne Son Nom , car a quoi cela sert d'aller bavarder gentiment si au final les autres ne réalisent pas que Jésus Est Dieu !?

là où l'Esprit de Jésus Est Là se produisent les Miracles du Christ on ne peut lire les évangiles sans y trouver constamment des miracles de même les actes des apotres les Miracles sont un Souffle Bienfaisant du Seigneur sur tous ceux qui espèrent en Lui !
lorsque l'on voit Pierre et Jean entrer au temple Pierre rien qu'en un mot guérit le paralytique ! quand Jésus va a la Synagogue IL guérit la femme courbée depuis 17ans ; ce n’est pas rien ce n'est pas un encouragement a la paresse spirituelle c'est simplement Le Bienfait de la Vie En Esprit !!

si les papes la hiérarchie les nonces les évêques les curés agissaient ainsi les églises seraient bien plus remplies et on parlerait du Dieu Présent et agissant au milieu de nous et non d'un Dieu ailleurs un autre jours après ce monde !!
là on papote comme des intellos on fait du discourt pour doctes mais l’Évangile c'est autre chose , c'ets la bonne nouvelle pour ceux qui souffrent ceux qui ont soif ceux qui sont hors du Chemin , mais là ce n'est que papotages sur la religion endormie !!
Si l'Esprit Est en nous , alors la foi est un Feu l'Esprit Est toujours aussi agissant qu'au temps des Apôtres tout simplement parce que l'Esprit Est Présent de Dieu !
nous nous sommes refroidit engoncé dans du blabla a n’en plus finir ! Jésus Lui Promet " des Fleuves d'Eau Vive , Un Feu sur terre , des Signes parlant " alors où cela est-il que sont devenus Ses Promesses ?
ha oui Il a dit " heureux ceux qui ont cru sans voir !" mais cela n'annule nullement le fait que guérir soigner purifier libérer les possédés soit aussi l'ordre de mission aux apotres ! et ils faisaient cela simplement sans tralala ritualisation a l’extrême , si c'est l'Esprit qui agit là, pourquoi on ne le fait plus ?
aurait on perdu le Feu ?

la Bonne Nouvelle avec Jésus c'était très simple aujourd'hui la simplicité y en a plus alors la majeur partie des hommes n'y comprennent RIEN , en plus comem on a perdu la Puissance du Signe on est devenu illisible !
Jésus savait parler simplement mais Limpidement à tout homme, même ses ennemis reconnaissaient que " Jamais Homme n'a parlé comme celui-là !" et Le Père Confirmait par des Signes témoignant en sa faveur ! nous on papote et si il y a un signe c'est le branlebas de combat pour le faire reconnaitre et canoniser celui a qui c'est arrivé ça dur 2 ou 3 siècle voir 5 !
on est vraiment totalement en dehors de l’Évangile relisez et voyez les faire le Feu de l'Esprit c'est autre chose que toute cette somnolence !!

le pape a des soucis avec son troupeau ? hé bien qu'il agisse comme Jésus comme Pierre qu'il parle et répande l'Esprit et que le Feu déborde de son cœur alors immanquablement le Père témoignera , mais là on roupille !!
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Ven 18 Nov 2016 - 17:25

Il n'y a au contraire jamais eu de pape plus fidèle à l'esprit et au coeur de l'Evangile que le Pape François jusque dans le moindre de ses actes, vivant ce qu'il enseigne, enseignement qui lui vient du Seigneur.

Je ne sais pas si des églises remplies seraient le signe que nous sommes davantage fidèles à ce que Dieu attend de nous. Ce serait plutot un signe que l'Eglise cherche davantage à plaire au monde.

Le message de Jésus et de son Eglise ne parvient à rejoindre que les petits et les humbles (on le voit lors de la dernières rencontre récente du Pape avec des milliers de sans abris, où toute les fois où il touche le coeur de personnes blessées par la vie), les pécheurs endurcis en restent volontairement éloignés et on n'a que faire d'avoir des pécheurs impénitents dans nos églises, parce qu'on les auraient caressés dans le sens du poil, sous prétexte qu'ainsi nos édifices seraient remplis.

Jésus a toujours été, tout comme l'Eglise à sa suite, signe de contradiction. Que son message soit de plus en plus inaudible aujourd'hui ne doit être compris que d'une façon : les hommes ont le coeur de plus en plus endurcis. Ce n'est pas à l'Eglise à changer son message (par exemple en tolérant les actes homosexuels ou l'avortement) mais au monde à se convertir.

Si les églises étaient remplies et si à coté de cela l'Eglise continuait de dispenser fidèlement l'enseignement reçu du Seigneur, cela indiquerait que les hommes se sont convertis en masse, que tous sont devenus petits et humbles, préférant servir Dieu que l'esprit de Mammon, et que le Règne de Dieu s'est établi sur terre comme il l'est au Ciel, évidemment on en est loin d'où la prière du Notre Père que nous récitons quotidiennement.

N'attendons dès lors pas que l'Eglise change son enseignement pour que les églises puissent se remplir, même si elle doit constamment l'actualiser pour pouvoir rejoindre les hommes de chaque époque, et qu'elle doit reconnaitre toutes les fois où elle a été un témoin peu fidèle de la miséricorde de Dieu - voire signe de scandale - à cause de certains de ses membres pécheurs, mais prions pour la conversion des pécheurs (qu'ils soient dans ou en dehors de l'Eglise d'ailleurs) et pour que l'Esprit Saint règne dans le coeur de tous les hommes.

Quant aux miracles que nous pouvons accomplir au nom de Jésus, cela ne dépend que de notre foi. Mais parvenir à toucher les coeurs de milliers de personnes comme le fait le Pape François est déjà un miracle et une preuve que c'est bien Jésus et son Esprit Saint qui agit à travers notre Saint Père.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Ven 18 Nov 2016 - 20:39

Thy Kingdom come a écrit:
Il n'y a au contraire jamais eu de pape plus fidèle à l'esprit et au coeur de l'Evangile que le Pape François jusque dans le moindre de ses actes, vivant ce qu'il enseigne, enseignement qui lui vient du Seigneur.

Je ne sais pas si des églises remplies seraient le signe que nous sommes davantage fidèles à ce que Dieu attend de nous. Ce serait plutot un signe que l'Eglise cherche davantage à plaire au monde.

Le message de Jésus et de son Eglise ne parvient à rejoindre que les petits et les humbles (on le voit lors de la dernières rencontre récente du Pape avec des milliers de sans abris, où toute les fois où il touche le coeur de personnes blessées par la vie), les pécheurs endurcis en restent volontairement éloignés et on n'a que faire d'avoir des pécheurs impénitents dans nos églises, parce qu'on les auraient caressés dans le sens du poil, sous prétexte qu'ainsi nos édifices seraient remplis.

Jésus a toujours été, tout comme l'Eglise à sa suite, signe de contradiction. Que son message soit de plus en plus inaudible aujourd'hui ne doit être compris que d'une façon : les hommes ont le coeur de plus en plus endurcis. Ce n'est pas à l'Eglise à changer son message (par exemple en tolérant les actes homosexuels ou l'avortement) mais au monde à se convertir.

Si les églises étaient remplies et si à coté de cela l'Eglise continuait de dispenser fidèlement l'enseignement reçu du Seigneur, cela indiquerait que les hommes se sont convertis en masse, que tous sont devenus petits et humbles, préférant servir Dieu que l'esprit de Mammon, et que le Règne de Dieu s'est établi sur terre comme il l'est au Ciel, évidemment on en est loin d'où la prière du Notre Père que nous récitons quotidiennement.

N'attendons dès lors pas que l'Eglise change son enseignement pour que les églises puissent se remplir, même si elle doit constamment l'actualiser pour pouvoir rejoindre les hommes de chaque époque, et qu'elle doit reconnaitre toutes les fois où elle a été un témoin peu fidèle de la miséricorde de Dieu - voire signe de scandale - à cause de certains de ses membres pécheurs, mais prions pour la conversion des pécheurs (qu'ils soient dans ou en dehors de l'Eglise d'ailleurs) et pour que l'Esprit Saint règne dans le coeur de tous les hommes.

Quant aux miracles que nous pouvons accomplir au nom de Jésus, cela ne dépend que de notre foi. Mais parvenir à toucher les coeurs de milliers de personnes comme le fait le Pape François est déjà un miracle et une preuve que c'est bien Jésus et son Esprit Saint qui agit à travers notre Saint Père.

Bonjour Kingdom Come,

il est certains que le seul message de l’Église est l’Évangile et on a absolument rien a y changer et ajouter , on est d'accord !!

pour les miracles j'insiste parce que Jésus les a toujours manifestés par Amour donc c'est l’Évangile Pratique venant du Cœur du Christ !
lorsque 'lon dit " ce sont de signe s!" il ne faut pas se tromper , ils ne sont pas de signes pour convaincre (acr alors ce serait de la manipulation) ce sont de Signe de l'Amour Actif Divin Signe de Vérité ! Signe que c'Est bien Dieu !

d'ailleurs un homme comme Nicodème ne s'y trompe pas !! "nous savons bien que si Dieu n'est pas avec toi aucun homme ne peut faire ce que tu fais !!"
un miracle qui ne serait que Puissance ne serait pa sun réel Miracle , un Miracle c'ets l'Amour a l'Oeuvre un Amour qui Relève et édifie celui qui le reçoit !
remarque que le s10 lépreux un seul semble s'être édifié sur le moment !! et Jésus met bien en garde après avoir libéré le possédé du cimetiére qui avait la légion de démons " prend garde qu'il ne t'arrive pire !"
malgré tout lorsque l'on agit par Amour et que le Seigneur répond ensuite c'est a l'autre d'assumer sa vie !
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)   Ven 18 Nov 2016 - 22:52

Thy Kingdom come a écrit:

Jésus a toujours été, tout comme l'Eglise à sa suite, signe de contradiction. Que son message soit de plus en plus inaudible aujourd'hui ne doit être compris que d'une façon : les hommes ont le coeur de plus en plus endurcis. Ce n'est pas à l'Eglise à changer son message (par exemple en tolérant les actes homosexuels ou l'avortement) mais au monde à se convertir.

C'est là le problème car l'église a CHANGE son enseignement dans certain domaine pour faire un pas vers le monde, et ça c'est un fait évident (pour moi et d'autres) que vous, vous niez, en faisant obstruction à votre raison et votre simple bon sens!
On fait un jeux malsain entre pastorale et doctrine, en donnant une pastorale qui est en contradiction avec la doctrine on se dit que l'essentiel est fait car on n'a pas touché à la doctrine sans oublier que les enseignement ambigus (une façon polie de ne pas dire enseignements faux) scandalisent les fidèles! le fidèle lui lit les enseignements qu'on lui donne comme des enseignements vrais, les subtilités de savoir si l'enseignement en question est "pastorale" ou "doctrinale" n'a donc aucun sens...
Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Pierre Snyers écrit au pape sur ses doutes (et la réponse d'Arnaud Dumouch)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Le pape François devient-t-il hérétique ? » (La réponse de Arnaud Dumouch)
» Le "dernier pape" de l'histoire serait Padre Jean Pierre de l'armée de marie
» BUZZINI Jean-Pierre Chef de Bataillon au 36è de Ligne
» COMPENDIUM EN HOMMAGES A LA MÉMOIRE DE JEAN-PIERRE KOFFEL
» pour le mariage de jean pierre et nadege

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: