DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Comment rester en relation avec Dieu quand tout s’accélère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Comment rester en relation avec Dieu quand tout s’accélère   Ven 11 Nov 2016, 10:36

Comment rester en relation avec Dieu quand tout s’accélère

Recueilli par Isabelle Demangeat, le 11/11/2016 à 6h17

Comment garder une place à la spiritualité dans un quotidien chargé et où tout s’accélère ? À l’occasion du Congrès national du Mouvement chrétien des cadres qui se tient à Paris, les 12 et 13 novembre, trois cadres et dirigeants témoignent.



Cadres de la Défense assistant à la messe du mercredi. Une « respiration » dans un quotidien soumis à la rentabilité. / Stéphane OUZOUNOFF/CIRIC

Daniel Zerbib, juif, la cinquantaine, père de trois enfants, dirigeant d’une entreprise de transport

« Ma pratique religieuse est allée crescendo. Au départ, je ne faisais pas le shabbat : j’allais parfois à la synagogue le samedi, mais je m’y rendais en voiture, je répondais au téléphone… Et puis, au début des années 2000 j’ai perdu mes parents. J’ai eu alors envie de me rapprocher davantage de la religion, d’être davantage croyant, d’approfondir ma relation à Dieu. J’en éprouvais réellement le besoin.

Peu à peu, cela a eu une incidence dans ma vie professionnelle et personnelle : je ressentais une grande sérénité, un apaisement et j’accordais de plus en plus de temps à ma famille. J’ai alors commencé, en 2006, à vouloir respecter de plus en plus le shabbat. Et, dans cette optique, j’ai mis en place une organisation spéciale : j’ai embauché des salariés pour qu’ils puissent me remplacer le samedi, prévenu mes clients de l’impossibilité de me joindre ce jour ou lors des fêtes. J’essaie même, en vacances, de chercher un lieu proche d’une synagogue et où il sera possible de manger casher.

Le fait de respecter ces temps de prière m’a permis de devenir quelqu’un de moins matérialiste, d’être moins impulsif : je prends le temps maintenant de répondre aux gens. »

Jérôme Bétous, catholique, fondateur et directeur associé de la société CoPrime, cabinet en management de projets

« Il y a eu un moment clé dans ma carrière. Alors que j’étais salarié d’une entreprise où je travaillais de 5 heures à 23 heures, je me suis retrouvé en situation de burn-out : dans la rue, sans savoir où j’étais, comment je m’appelais ni qui j’étais. J’ai alors décidé de changer d’entreprise, en 2007, et de tenter d’en créer une en mettant en place un respect du temps de travail de chacun. J’ai également rejoint le mouvement des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC) pour m’aider à prendre ce chemin-là. Je ressentais en effet l’envie d’avancer dans ma relation à Dieu, en lui consacrant notamment du temps dans mes journées.

Prendre le temps de la prière, c’est un gage pour moi de prise de recul, l’occasion de vivre justement un temps qui n’est pas accéléré, où le cerveau se libère. Entrer en relation avec Dieu permet une capacité d’analyse. Ce qui est très précieux lors de prises de décisions : cela permet de prendre le temps de s’interroger sur leurs portées et leurs fruits et de ne pas faire de choix inconsidérés.

Concrètement, nous tentons, chaque jour, de faire une prière en famille ou en couple. J’essaie aussi, de me mettre ce que j’appelle des « rappels à l’ordre » : je reçois l’Évangile et les psaumes du jour sur mon téléphone portable, j’ai importé les saints du jour sur mon agenda, j’essaie, en déplacement, de repérer une église à proximité…

Ne pas subir cette accélération est une réelle lutte qui peut s’apparenter à celle de l’abstinence à la cigarette par exemple. En tant que dirigeant, cette accélération se manifeste de la part des clients qui sont de plus en plus exigeants avec des délais de plus en plus courts. Mais aussi dans la croissance des responsabilités : il y a cette impression de toujours être en gestion de crise. Mes petits moyens pour ne pas y céder : j’ai bloqué mes notifications sur mon portable pour décider, moi-même, de ce que je veux voir. Je ne porte plus de montre, également. »

Éric Boel, catholique, dirigeant, gérant de la société Les tissages de Charlieu (Loire) qu’il a rachetée en 1997

« La prière au quotidien c’est, selon moi, l’occasion de reprendre conscience que notre travail est là pour poursuivre l’œuvre créatrice du Dieu faite pour le bien commun. Elle permet, en ce sens, de retrouver le sens profond des choses et de rappeler le sens premier du travail.

À partir du moment où j’ai voulu approfondir ma relation à Dieu, au début des années 2000 alors que ma femme a subi un anévrisme la laissant lourdement handicapée et que je me suis remis à prier, j’ai clairement vu le sens de mon travail évoluer. Alors que je pensais qu’il permettait de faire vivre des salariés et des familles et de conserver des savoir-faire locaux, je me suis alors dit qu’il pouvait permettre, aussi, l’épanouissement des salariés dans leur travail, de les faire évoluer dans leur dignité. J’ai alors proposé aux salariés de la partie « création » de l’entreprise de travailler en télétravail afin de leur permettre d’allier vie de famille et vie professionnelle. J’incite également les opérateurs, face à un problème, à ne pas se tourner immédiatement vers leurs responsables mais à chercher, avant tout, à trouver une solution…

Concrètement, tous les matins, je prie en courant sur mon tapis électrique pendant 20 minutes. Je confie à Dieu cette journée qui démarre pour mes enfants, ma famille, mes amis, mon entreprise, le pays, le monde, pour qu’il avance vers le bien commun. Et je récite la prière du Notre Père et un Je vous salue Marie, je lis l’Évangile du jour, j’essaie d’aller à la messe tous les dimanches. »

Recueilli par Isabelle Demangeat

http://www.la-croix.com/Religion/Religion-et-spiritualite/Comment-rester-en-relation-avec-Dieu-quand-tout-s-accelere-2016-11-11-1200802367

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
 
Comment rester en relation avec Dieu quand tout s’accélère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment savoir que je suis en contact avec Dieu quand je prie ?
» Comment avoir une intimité avec Notre-Seigneur Jésus-Christ
» Tout faire avec Dieu
» QUAND VOUS PRIEZ... OBTENEZ-VOUS CE QUE VOUS DÉSRIEZ ?
» Tout faire avec Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: