DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Lien dominicains-Institut du bon Pasteur du jadis "terrible" Philippe Laguérie, qui tempêtait au Chardonnet de Paris, qui l'eut cru??

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
christianK



Masculin Messages : 953
Inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Lien dominicains-Institut du bon Pasteur du jadis "terrible" Philippe Laguérie, qui tempêtait au Chardonnet de Paris, qui l'eut cru??   Lun 31 Oct 2016, 19:54


En effet l'abbé Raffray, originairement de la FSSPX (encore en 2006, mais plus en 2009), enseigne chez les dominicains de l'Angelicum, université s. Thomas d'Aquin, à Rome! Peut-être pas si surprenant puisque ce fut le lieu de Garrigou-Lagrange, très prisé chez les tradis, mais quelle nouvelle pour feu Congar dans sa tombe...

Il faut dire que le prof est qualifié: maitrise de maths avant sa formation philosophique et théologique à la FSSPX, études chez les dominicains thomistes de Toulouse, doctorat en philo médiévale en Sorbonne.

En plus, il poursuit son enseignement à Courtalain au séminaire de l'Institut du Bon Pasteur, institut dirigé par Philippe Laguérie!!! Donc un prof chez les dominicains, sous Philippe Laguérie.............

Quel extraordinaire symbole!


--------------------------------------------------------------





Abbé Raffray : À vrai dire, c’est surtout la Providence qui a œuvré dans ma nomination comme professeur de philosophie à l’Angelicum. Après la défense de ma thèse et l’obtention de mon doctorat en Sorbonne, le doyen de la faculté de philosophie, un dominicain que j’avais rencontré au cours de mes études, m’a proposé ce poste tout simplement parce qu’ils cherchaient un professeur diplômé. L’abbé Laguérie y a vu immédiatement l’occasion de mettre en œuvre notre charisme sous cet aspect intellectuel, par la formation de bons prêtres à l’école de saint Thomas d’Aquin : c’est aussi cela, défendre et diffuser la Tradition (ici intellectuelle) dans et au service de l’Église !
Je dois dire que j’ai été très bien reçu dans cette université, haut lieu de la théologie dominicaine et donc de l’école thomiste. Ce qui est, à vrai dire, le plus enthousiasmant, c’est de participer à une œuvre de renouveau qui va bien plus loin que les cours que je peux moi-même donner : dans ces universités pontificales, se retrouvent des séminaristes et religieux de tous les horizons, appelés souvent à des responsabilités lorsqu’ils retourneront dans leurs diocèses ou leurs communautés. Si je peux donc, à ma mesure, leur transmettre ce que j’ai moi-même reçu, alors je ne ferai rien d’autre que l’œuvre, précisément, de la « tradition » (du latin « tradere », transmettre).


Abbé Raffray : Ma famille a toujours été très attachée à la Tradition : déjà mon grand-père paternel, à Saint-Brieuc, avait fait appel aux prêtres de Mgr Lefebvre, au début des années 70, pour y maintenir la messe tridentine. Ma mère, qui est mexicaine, est quant à elle héritière de traditions catholiques très vivantes encore aujourd'hui, d'une foi très profonde, et très éloignée de toutes les compromissions de nos pays d'anciennes chrétientés. Pour ma part, je suis né troisième d'une famille de 9 enfants; nous avons toujours été éduqués dans la foi catholique, la prière en famille, le respect des prêtres et des autorités de l’Église, le sens chrétien du devoir accompli et de la fidélité à ses engagements. J'en remercie de tous cœur mes parents, car nous savons comme il est difficile de nos jours d'éduquer une famille chrétienne.

Quant à ma vocation, elle est plutôt intellectuelle, pourrais-je dire. Même si elle est née très jeune, elle s'est imposée à moi lors de mes études de mathématiques et de philosophie, à l'Université : la découverte de saint Thomas d'Aquin a été une étape décisive, au sens où j'ai pris conscience de la puissance d'une juste intelligence de la foi. Notre foi n'est pas sentimentale, elle est ancrée dans la raison, elle est justifiable, défendable, seule raisonnable car elle seule correspond à la nature de l'homme et à son exigence de rationalité.

Depuis mon ordination, à Sainte-Anne d'Auray en 2009, je me suis donc consacré principalement à l'étude (j'ai obtenu une licence canonique – mastère – de théologie chez les dominicains de Toulouse puis un doctorat de philosophie à la Sorbonne) et à l'enseignement, auprès des séminaristes et de différents groupes de fidèles. Ma conviction est qu'il est temps que les "traditionalistes" prennent au sérieux la défense et le développement de leurs arguments
------------

Abbé Matthieu Raffray
(De Deo Creante)
Français, d'origine mexicaine, né à Rouen en 1979. Il est titulaire d'un Master de Mathématiques sur la Théorie des ensembles et la Logique Intuitionniste, d'une licence canonique en théologie et d'un doctorat de philosophie (Sorbonne). Sa thèse sur la notion de relation chez saint Albert le Grand et saint Thomas d'Aquin est en cours d'édition. Il réside actuellement à Rome, où il enseigne la philosophie à l'Université Pontificale Saint Thomas d'Aquin (Angelicum). En plus de ses sessions de théologie à Courtalain, il est responsable de l'organisation de l'apostolat des prêtres de l'Institut du Bon Pasteur en Amérique Latine, où il se rend chaque trimestre.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lien dominicains-Institut du bon Pasteur du jadis "terrible" Philippe Laguérie, qui tempêtait au Chardonnet de Paris, qui l'eut cru??
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Institut du Bon Pasteur
» taux de réussite du BTS
» Etude de l'Institut Pasteur sur le COCA-COLA
» Mgr Lacrampe ne veut pas du Bon Pasteur
» L' ETUDE du CERVEAU : LIEN entre NEURONES et SYSTEME VEINEUX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: