DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Georges Brassens (la messe en latin...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Georges Brassens (la messe en latin...)   Sam 21 Oct 2006 - 3:14

Georges Brassens
Tempête dans un bénitier

Tempête dans un bénitier
Le souverain pontife avec
Les évêques, les archevêques
Nous font un satané chantier

Ils ne savent pas ce qu'ils perdent
Tous ces fichus calotins
Sans le latin, sans le latin
La messe nous emmerde

A la fête liturgique
Plus de grand's pompes, soudain
Sans le latin, sans le latin
Plus de mystère magique
Le rite qui nous envoûte
S'avère alors anodin
Sans le latin, sans le latin
Et les fidèl's s'en foutent

O très Sainte Marie mèr' de
Dieu, dites à ces putains
De moines qu'ils nous emmerdent
Sans le latin

Je ne suis pas le seul, morbleu
Depuis que ces règles sévissent
A ne plus me rendre à l'office
Dominical que quand il pleut

Il ne savent pas ce qu'ils perdent
Tous ces fichus calotins
Sans le latin, sans le latin
La messe nous emmerde

En renonçant à l'occulte
Faudra qu'ils fassent tintin
Sans le latin, sans le latin
Pour le denier du culte
A la saison printanière
Suisse, bedeau, sacristain
Sans le latin, sans le latin
F'ront l'églis' buissonnière

O très Sainte Marie mèr' de
Dieu, dites à ces putains
De moines qu'ils nous emmerdent
Sans le latin.

Ces oiseaux sont des enragés
Ces corbeaux qui scient, rognent, tranchent
La saine et bonne vieille branche
De la croix où ils sont perchés

Ils ne savent pas ce qu'ils perdent
Tous ces fichus calotins
Sans le latin, sans le latin
La messe nous emmerde

Le vin du sacré calice
Se change en eau de boudin
Sans le latin, sans le latin
Et ses vertus faiblissent
A Lourdes, Sète ou bien Parme
Comme à Quimper Corentin
Le presbytère sans le latin
A perdu de son charme

O très Sainte Marie mèr' de
Dieu, dites à ces putains
De moines qu'ils nous emmerdent
Sans le latin
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Sam 21 Oct 2006 - 3:42

faut-il être grossier pour défendre une idée...? :?
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Sam 21 Oct 2006 - 11:31

Hi, hi, j'ai jamais osé la mettre, celle-là ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Josaphat



Masculin Messages : 696
Inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Sam 21 Oct 2006 - 12:21

Clotilde a écrit:
faut-il être grossier pour défendre une idée...? :?

Allons allons...dans la bouche de Brassens les grossièretés se muent en poésie..décidément y a plus rien de sacré Laughing ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://altertransblogalisation.skynetblogs.be
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Sam 21 Oct 2006 - 12:31

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Georges Brassens
Tempête dans un bénitier

Tempête dans un bénitier
Le souverain pontife avec
Les évêques, les archevêques
Nous font un satané chantier

Ils ne savent pas ce qu'ils perdent
Tous ces fichus calotins
Sans le latin, sans le latin
La messe nous emmerde


A la fête liturgique
Plus de grand's pompes, soudain
Sans le latin, sans le latin
Plus de mystère magique
Le rite qui nous envoûte
S'avère alors anodin

Sans le latin, sans le latin
Et les fidèl's s'en foutent


O très Sainte Marie mèr' de
Dieu, dites à ces putains
De moines qu'ils nous emmerdent
Sans le latin

Je ne suis pas le seul, morbleu
Depuis que ces règles sévissent
A ne plus me rendre à l'office
Dominical que quand il pleut

Il ne savent pas ce qu'ils perdent
Tous ces fichus calotins
Sans le latin, sans le latin
La messe nous emmerde

En renonçant à l'occulte
Faudra qu'ils fassent tintin

Sans le latin, sans le latin
Pour le denier du culte
A la saison printanière
Suisse, bedeau, sacristain
Sans le latin, sans le latin
F'ront l'églis' buissonnière

O très Sainte Marie mèr' de
Dieu, dites à ces putains
De moines qu'ils nous emmerdent
Sans le latin.

Ces oiseaux sont des enragés
Ces corbeaux qui scient, rognent, tranchent
La saine et bonne vieille branche
De la croix où ils sont perchés

Ils ne savent pas ce qu'ils perdent
Tous ces fichus calotins
Sans le latin, sans le latin
La messe nous emmerde

Le vin du sacré calice
Se change en eau de boudin

Sans le latin, sans le latin
Et ses vertus faiblissent
A Lourdes, Sète ou bien Parme
Comme à Quimper Corentin
Le presbytère sans le latin
A perdu de son charme

O très Sainte Marie mèr' de
Dieu, dites à ces putains
De moines qu'ils nous emmerdent
Sans le latin

Il est particulièrement atroce de penser que sans le latin, pour certains "fidèles", le Kyrie, le Gloria, le Credo, le Sanctus, l'Agnus Dei, les leçons, le sermon et l'anamnèse ne veulent plus rien dire...
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Sam 21 Oct 2006 - 12:48

Zibounet, je suis d'accord avec vous (pour une fois :? ) et avec Brassens qui dit que la messe en latin :

- est de la magie
- est un rite envoutant
- est occulte

Si "la messe qui n'est pas en latin emmerde" et que l'on croit que sans elle
"Le vin du sacré calice Se change en eau de boudin", c'est qu'on n'a rien compris au mystère del'eucharistie et qu'on confond messe et scène de théatre
Revenir en haut Aller en bas
Nelly Emont



Messages : 492
Inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Lun 23 Oct 2006 - 14:10

Certes, mais je crois qu'il ne faut pas demander plus à Brassent qu'il ne pouvait en donner. Il n'était pas chrétien et sa chanson est comme les autres : l'expression d'un esprit anarchiste dont le grand plaisir est de se moquer de tout ceux dont il lui semble qu'ils ont un esprit peu ouvert. De plus pour l'avoir entendu jadis, il était d'une mauvaise foi étonnante. Il nous reste des chansons très belles, d'autres moins belles, et quelques unes franchement choquantes (on peut se souvenir de celle qu'il écrivit sur la guerre....). Mais bon, on ne peut attendre d'un anarchiste qu'il plaide pour ce qui lui semble insupportable. Et l'on sait qu'en matière d'Eglise, il ne supportait que le Père Duval, la "calotte chantante.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Lun 23 Oct 2006 - 16:31

Josaphat a écrit:
Clotilde a écrit:
faut-il être grossier pour défendre une idée...? :?

Allons allons...dans la bouche de Brassens les grossièretés se muent en poésie..décidément y a plus rien de sacré Laughing ;)

Je ne faisais pas référence à Brassens ;)
Revenir en haut Aller en bas
Josaphat



Masculin Messages : 696
Inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Lun 23 Oct 2006 - 16:58

Clotilde a écrit:
Josaphat a écrit:
Clotilde a écrit:
faut-il être grossier pour défendre une idée...? :?

Allons allons...dans la bouche de Brassens les grossièretés se muent en poésie..décidément y a plus rien de sacré Laughing ;)

Je ne faisais pas référence à Brassens ;)


A excuse j'avais pas vu.
Revenir en haut Aller en bas
http://altertransblogalisation.skynetblogs.be
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Lun 23 Oct 2006 - 18:39

Chère Nelly,

Vous y allez un peu fort, avec brassens. C'était quelqu'un de très humain, et il exprime sa réaction sicère devant Vatican II. Sans doute est-ce la réaction de quelqu'un qui n'a pas forcément compris le mystère de lamesse, mais tout le monde n'est pas obligé d'avoir le même cheminement spirituel.
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Lun 23 Oct 2006 - 18:44

Eh.....Brassens a quand même chanté :


La prière
Paroles: Poème de Francis Jammes



Par le petit garçon qui meurt près de sa mère
Tandis que des enfants s'amusent au parterre
Et par l'oiseau blessé qui ne sait pas comment
Son aile tout à coup s'ensanglante et descend
Par la soif et la faim et le délire ardent
Je vous salue, Marie.

Par les gosses battus, par l'ivrogne qui rentre
Par l'âne qui reçoit des coups de pied au ventre
Et par l'humiliation de l'innocent châtié
Par la vierge vendue qu'on a déshabillée
Par le fils dont la mère a été insultée
Je vous salue, Marie.

Par la vieille qui, trébuchant sous trop de poids
S'écrie: " Mon Dieu ! " par le malheureux dont les bras
Ne purent s'appuyer sur une amour humaine
Comme la Croix du Fils sur Simon de Cyrène
Par le cheval tombé sous le chariot qu'il traîne
Je vous salue, Marie.

Par les quatre horizons qui crucifient le monde
Par tous ceux dont la chair se déchire ou succombe
Par ceux qui sont sans pieds, par ceux qui sont sans mains
Par le malade que l'on opère et qui geint
Et par le juste mis au rang des assassins
Je vous salue, Marie.

Par la mère apprenant que son fils est guéri
Par l'oiseau rappelant l'oiseau tombé du nid
Par l'herbe qui a soif et recueille l'ondée
Par le baiser perdu par l'amour redonné
Et par le mendiant retrouvant sa monnaie
Je vous salue, Marie.

Rolling Eyes ;)
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Lun 23 Oct 2006 - 18:46

Et il a mis en musique de magnifiques poèmes de grand auteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Mar 24 Oct 2006 - 8:27

Clotilde a écrit:
faut-il être grossier pour défendre une idée...? :?

Chère Clotilde,

Bien que je ne souhaite nullement mettre en doute votre culture générale, sachez que Georges Brassens n'a jamais été grossier. C'était un très grand poète, dont on apprend aujourd'hui les textes dans les écoles. Votre attitude puritaine me dépasse un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Mar 24 Oct 2006 - 9:04

je ne faisais pas référence à Georges Brassens....bis répétitas... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Mar 24 Oct 2006 - 9:08

Clotilde a écrit:
je ne faisais pas référence à Georges Brassens....bis répétitas... Rolling Eyes

Alors à qui stp?
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Mar 24 Oct 2006 - 9:25

Pour défendre l'idée du retour à la célébration de la messe en latin, je ne crois pas qu'il soit utile à JCMD d'évoquer ces putains de moines qu'ils nous emmerdent sans le latin par le biais de la chanson de Brassens. Il me semble... :? surtout si c'est pour évoquer le sacré, comme il (JCMD) le dit concernant la messe en latin.... Idea
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Mar 24 Oct 2006 - 10:04

Clotilde a écrit:
Pour défendre l'idée du retour à la célébration de la messe en latin, je ne crois pas qu'il soit utile à JCMD d'évoquer ces putains de moines qu'ils nous emmerdent sans le latin par le biais de la chanson de Brassens. Il me semble... :? surtout si c'est pour évoquer le sacré, comme il (JCMD) le dit concernant la messe en latin.... Idea

Clotilde, je ne crois pas que l'intention de JCMD était malveillante. Il a cité ce texte parce que pour lui c'est une manière de faire passer un message qui a plus d'impact sous la plume de Brassens. Tu prends toujours tout au premier dégré.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Mar 24 Oct 2006 - 10:12

Je ne crois pas non plus que son intention était malveillante et ce n'est pas non plus ce que j'ai dit. Je crois simplement que ce n'était pas utile et que cela aurait plutôt tendance à provoquer l'effet contraire à celui qu'il souhaitait.

Je prends les choses comme elles sont écrites. Point. Merci d'en faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Mar 24 Oct 2006 - 10:40

Clotilde a écrit:
Je ne crois pas non plus que son intention était malveillante et ce n'est pas non plus ce que j'ai dit. Je crois simplement que ce n'était pas utile et que cela aurait plutôt tendance à provoquer l'effet contraire à celui qu'il souhaitait. Ça c'est ton interprétation, pas la mienne.

Je prends les choses comme elles sont écrites. Point. Merci d'en faire de même. Clotilde, je te suggère de baisser le ton stp. Tu n'es pas ma directrice de conscience que je sache.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Mar 24 Oct 2006 - 10:49

Ecossais a écrit:
Clotilde a écrit:
Je ne crois pas non plus que son intention était malveillante et ce n'est pas non plus ce que j'ai dit. Je crois simplement que ce n'était pas utile et que cela aurait plutôt tendance à provoquer l'effet contraire à celui qu'il souhaitait. Ça c'est ton interprétation, pas la mienne.

ai-je dis le contraire?

Citation :
Je prends les choses comme elles sont écrites. Point. Merci d'en faire de même. Clotilde, je te suggère de baisser le ton stp. Tu n'es pas ma directrice de conscience que je sache.

toi non plus Tongue
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Mer 25 Oct 2006 - 18:46

madame de Croc mignon a écrit:
Eh.....Brassens a quand même chanté :


La prière
Paroles: Poème de Francis Jammes



Par le petit garçon qui meurt près de sa mère
Tandis que des enfants s'amusent au parterre
Et par l'oiseau blessé qui ne sait pas comment
Son aile tout à coup s'ensanglante et descend
Par la soif et la faim et le délire ardent
Je vous salue, Marie.

Par les gosses battus, par l'ivrogne qui rentre
Par l'âne qui reçoit des coups de pied au ventre
Et par l'humiliation de l'innocent châtié
Par la vierge vendue qu'on a déshabillée
Par le fils dont la mère a été insultée
Je vous salue, Marie.

Par la vieille qui, trébuchant sous trop de poids
S'écrie: " Mon Dieu ! " par le malheureux dont les bras
Ne purent s'appuyer sur une amour humaine
Comme la Croix du Fils sur Simon de Cyrène
Par le cheval tombé sous le chariot qu'il traîne
Je vous salue, Marie.

Par les quatre horizons qui crucifient le monde
Par tous ceux dont la chair se déchire ou succombe
Par ceux qui sont sans pieds, par ceux qui sont sans mains
Par le malade que l'on opère et qui geint
Et par le juste mis au rang des assassins
Je vous salue, Marie.

Par la mère apprenant que son fils est guéri
Par l'oiseau rappelant l'oiseau tombé du nid
Par l'herbe qui a soif et recueille l'ondée
Par le baiser perdu par l'amour redonné
Et par le mendiant retrouvant sa monnaie
Je vous salue, Marie.

Rolling Eyes ;)

Il s'agit d'un poème de Francis Jammes interprété par Georges Brassens. sur la même mélodie, il a aussi chanté ce très beau poème d'Aragon :


Citation :

Il n'y a pas d'amour heureux

Rien n'est jamais acquis à l'homme Ni sa force
Ni sa faiblesse ni son coeur Et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix
Et quand il croit serrer son bonheur il le broie
Sa vie est un étrange et douloureux divorce
Il n'y a pas d'amour heureux

Sa vie Elle ressemble à ces soldats sans armes
Qu'on avait habillés pour un autre destin
A quoi peut leur servir de se lever matin
Eux qu'on retrouve au soir désoeuvrés incertains
Dites ces mots Ma vie Et retenez vos larmes
Il n'y a pas d'amour heureux

Mon bel amour mon cher amour ma déchirure
Je te porte dans moi comme un oiseau blessé
Et ceux-là sans savoir nous regardent passer
Répétant après moi les mots que j'ai tressés
Et qui pour tes grands yeux tout aussitôt moururent
Il n'y a pas d'amour heureux

Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard
Que pleurent dans la nuit nos coeurs à l'unisson
Ce qu'il faut de malheur pour la moindre chanson
Ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson
Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare
Il n'y a pas d'amour heureux

Il n'y a pas d'amour qui ne soit à douleur
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit meurtri
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit flétri
Et pas plus que de toi l'amour de la patrie
Il n'y a pas d'amour qui ne vive de pleurs
Il n'y a pas d'amour heureux
Mais c'est notre amour à tous les deux


Louis Aragon (La Diane Francaise, Seghers 1946)
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Mer 25 Oct 2006 - 18:51

Ah oui, exact : je n'y pensais plus à celui-là !
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Mer 25 Oct 2006 - 21:36

C'est ce "parpaillot" de Brassens qui a dit :

Citation :

Quand on aime vraiment quelqu'un
Il ne meurt pas
Il s'absente un moment.
(George Brassens)


Dernière édition par le Mer 25 Oct 2006 - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Georges Brassens (la messe en latin...)   Mer 25 Oct 2006 - 21:54

Y a-t-il plus belle définition de "la vie éternelle" ?
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
 
Georges Brassens (la messe en latin...)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Messe en latin
» Le Pape accorde la messe en latin à des prêtres intégristes
» Messe en Latin
» Georges Brassens
» Vidéo d'une Messe en latin !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Société, Politique-
Sauter vers: