DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Qui sont les prêtres de demain ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Qui sont les prêtres de demain ?    Dim 16 Oct 2016, 11:33

Qui sont les prêtres de demain ?

Le pape François nous invitait ce 26 mars 2014 à prier pour les prêtres. Qui sont nos futurs prêtres ? Comment conçoivent-ils leur rôle et leur avenir ? Entretien avec le P. Robert Scholtus, ancien supérieur du séminaire des Carmes à Paris.


Croire.com : Cinquante séminaristes sont en formation au séminaire des Carmes. Quel genre d’hommes sont-ils ?

Robert Scholtus : J’insisterais d’abord sur leur immense diversité, dont celle de l’âge. Ils ont entre 23 et 63 ans. Exceptionnellement, cette année, nous avons deux veufs, pères et grands-pères, qui ne feront ici que quelques mois d’études. Mais généralement, la moyenne d’âge est de 28-29 ans. Il y a aussi la diversité des diocèses : nous accueillons des séminaristes qui viennent de vingt diocèses de France, auxquels s’ajoutent des jeunes venant de Corée, de Colombie.

Les candidats d’origine africaine, pour les diocèses de France, sont aussi de plus en plus nombreux. Sans oublier un gros effectif qui se destine aux Missions étrangères de Paris. Enfin, ils sont très divers de par leur formation initiale : grandes écoles, Sciences po, conservatoire, diplômés en gestion, communication, chercheurs en santé publique, en chimie organique, etc.

Ont-ils des points communs ?


Ils ont tous fait des études, puisque c’est un séminaire universitaire. Et puis, ils ont tous beaucoup voyagé, roulé leur bosse. On peut dire aussi qu’ils viennent pour la plupart de familles chrétiennes, plutôt nombreuses. Autrefois, les prêtres étaient des ruraux, aujourd’hui, ils sont plutôt issus de la bourgeoisie et des classes moyennes. Ce qui ne veut pas dire que leur projet soit toujours bien accueilli par leur famille… Sans doute parce que l’image du prêtre inspire plus d’inquiétudes qu’autrefois.

Spirituellement, se ressemblent-ils ?

Tous ont vécu une expérience spirituelle profonde, une rencontre personnelle du Christ. Dans chacune de leur histoire, cela se lit d’une façon particulière. Je relève aussi l’importance décisive des JMJ. C’est un événement d’Église qui tout à coup a ranimé leur fierté d’être chrétien. La figure de Jean-Paul II reste très forte. Il y a aussi chez beaucoup quelque chose qui relève d’une conversion radicale. Être chrétien aujourd’hui, s’affirmer comme tel n’est pas simple, et quand ils expérimentent la profondeur de la foi, les dimensions de l’Église, ils sont enthousiastes.

Les sentez-vous très différents des jeunes prêtres de votre génération ?

Ma génération était autre, oui, bien sûr. Nous sommes nés ecclésialement dans le Concile. Nous étions dans une dynamique d’ouverture au monde, avec des choses à se faire pardonner, nous étions portés par une euphorie de la société, un mouvement d’émancipation. Nous voulions sortir du ghetto catholique pour aller vers les hommes "d’aujourd’hui", comme on disait alors ! Alors que Vatican II a été pour nous un événement, pour des jeunes d’aujourd’hui, c’est de l’histoire ancienne. Eux ont le sentiment d’être issu de ce monde que nous voulions rejoindre. Leur souci, c’est d’exister en tant que chrétiens dans ce monde sécularisé. D’où chez eux un désir, parfois exacerbé, de visibilité et d’identité. D’où aussi leur questionnement sur la place du prêtre dans la société et dans une Église vieillissante.

Justement, comment envisagent-ils la place qu’ils auront à prendre et le rôle qu’ils auront à jouer ?

Ils ne veulent pas s’excuser d’être là. Ils veulent exister en tant que prêtres. Ils ne contestent pas qu’ils auront à travailler différemment avec des laïcs, d’ailleurs ils ont plus de savoir-faire que leurs aînés en matière de relations, de management, mais ils ont le souci d’affirmer leur spécificité. Ils ont aussi un désir très fort d’annoncer l’Évangile. Ils appartiennent à leur génération "globalisée", ils participent aussi à l’individualisme contemporain. J’ai de l’admiration pour leur fraîcheur, leur élan, leur enthousiasme, même s’ils ont une part de naïveté. Ce qui m’inquiète parfois, c’est le peu de cas qu’ils font des médiations sociales et ecclésiales.

La vie spirituelle tient-elle une grande place dans leur vie ?

Ce sont des hommes de prière, mais dont la spiritualité quand ils entrent au séminaire relève du "bricolage". Ils sont passés par Taizé, ont connu un mouvement charismatique, ont goûté à la vie monastique. Ce sont des autodidactes. Du coup, ils éprouvent le besoin de se solidifier, de se construire, car ils mesurent les fragilités d’une vie de prêtre. Ils ont une demande forte de vie spirituelle et de prière.

Le célibat est-il largement débattu entre vous ?

Non, il n’est pas au centre du débat communautaire. Nos séminaristes ne contestent pas l’idée du célibat, alors que notre génération en discutait beaucoup. Même les évêques en discutaient ! En revanche, c’est une question pour chacun qui concerne son engagement définitif. Une question que nous abordons tant d’un point de vue théologique que d’un point de vue psycho-affectif. Et chacun a un accompagnateur spirituel… Le temps de formation est long et notre souci est de leur permettre de prendre un engagement dans la liberté, car c’est la principale condition pour qu’ils y demeurent fidèles.

Comment envisagez-vous votre rôle dans ce travail de formation ?

Une vocation s’inscrit dans une trajectoire. Notre travail avec eux consiste donc à vérifier leurs points d’appui et un certain nombre de passages à accomplir, comme dans tout travail éducatif. Il y a les lents, les indécis, ceux qui ont peur, ceux qui sont très pressés. On évalue les qualités requises, leur capacité d’adaptation, leur souplesse spirituelle. Le principal ennemi du prêtre est la rigidité dans les relations et l’exercice du ministère. Et comme nous ne voulons pas fabriquer des clones, l’important aussi pour nous est de permettre à chacun d’intégrer sa singularité et ses charismes dans une dynamique d’Église. Il faut valoriser les personnes, tout en veillant à ne pas en faire des individualistes.

Quels sont les défis auxquels un jeune prêtre est confronté en priorité ?

La première difficulté tient à un problème générationnel qui me navre. Les jeunes prêtres ne sont pas forcément bien accueillis dans les diocèses, ils sont souvent précédés d’une mauvaise réputation. Ceux qui portent un col romain, en particulier, sont souvent perçus comme conservateurs. C’est vrai pour certains, mais ce n’est pas le cas de la grande majorité. D’un autre côté, je reconnais qu’il est difficile de demander à un prêtre pour qui l’abandon de l’habit ecclésiastique a été un soulagement de comprendre qu’un jeune puisse en avoir le désir. Il faut savoir prendre de la distance, et travailler au dialogue intergénérationnel. C’est très difficile, et je reconnais que la cassure est profonde. Chaque génération doit jouer sa partition et comprendre que c’est sur le terrain que se fait la vérité.

Une seconde difficulté tient au fait qu’il n’existe plus vraiment de "profil de carrière". Autrefois, on débutait comme vicaire, puis on était nommé curé d’une petite paroisse, puis d’une plus grosse. On pouvait aussi être aumônier d’un mouvement à plein-temps, ou détaché pour un ministère particulier. Dans le contexte actuel, on assiste à une sorte de nivellement, comme si la pénurie imposait un modèle unique de prêtre. Un prêtre qui, sans avoir eu le temps de l’apprendre, doit savoir exercer intelligemment son autorité, tenir sa place sans devenir un tyran, savoir manager des équipes, déléguer, écouter… et demeurer un homme de Dieu capable d’accompagner spirituellement des personnes.

Hommes de l’eucharistie ou hommes de la Parole, comment les jeunes prêtres se situent-ils ?

Cette vieille opposition est sans cesse ranimée, c’est dommage. À mon époque, on a tellement insisté sur le prêtre, homme de la Parole, en l’opposant à l’homme de l’autel enfermé dans sa sacristie, qu’aujourd’hui la tentation est de tout recentrer de l’autre côté. Les jeunes prêtres accordent une grande place à l’eucharistie, y compris à l’adoration eucharistique ! Je plaide moi aussi pour la centralité de l’eucharistie, mais à condition de ne pas céder à un rétrécissement ritualiste. Le prêtre n’est pas un diseur de messe. L’eucharistie qu’il préside fait de lui un homme de communion animé par la charité pastorale du Christ.

De quel style de prêtre ont besoin les communautés aujourd’hui ? De prêtres qui les encouragent. Elles comptent sur leur élan, leur enthousiasme, leur confiance et sur leur témoignage de foi. Car le prêtre est d’abord un homme de foi, un baptisé qui, au nom du Christ, rassemble ses frères pour les entraîner sur le chemin de la mission. Ce que les chrétiens attendent de leurs prêtres, c’est qu’ils soient des hommes pétris d’Évangile, des hommes bons avant toute chose. Les vocations sont en baisse, peu de jeunes gens se tournent aujourd’hui vers le sacerdoce.

Comment vivez-vous cette situation ?

Moi qui passe ma vie avec de futurs prêtres, mon étonnement est qu’il y en ait encore ! Et je déplore qu’on les traite souvent comme les survivants d’une race en voie d’extinction. J’admire le risque qu’ils prennent, le choix radical qu’ils font, leur capacité à se lancer dans l’aventure ecclésiale à l’heure où certains ne parlent que de son déclin. Et s’il m’arrive de m’inquiéter de leur avenir, je leur dois d’avoir renouvelé mon espérance. Devenir prêtre, ce n’est pas accéder à un "état" ou à une simple fonction, c’est se lancer dans une aventure spirituelle, à la suite du Christ, pour le service de l’humanité.

Propos recueillis par Sophie de Villeneuve.
http://croire.la-croix.com/Definitions/Mots-de-la-foi/Pretre/Futurs-pretres

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Dim 16 Oct 2016, 11:35

Comment devenir prêtre ?

"Je connais un jeune garçon qui rêve d'être curé. Mais voilà il n'est pas brillant à l'école. Pourra-t-il tout de même devenir prêtre ?" La réponse père Denis Jachiet à la question d'un internaute.

Ce jeune garçon a un cœur large et ouvert à la vie de Dieu. Son enthousiasme, son amour de Jésus et son désir d'être prêtre sont de grandes choses. Nous, adultes, devons accueillir cela avec beaucoup de respect et de sérieux. Nous croyons que l'Esprit Saint agit dans les cœurs qui lui sont ouverts. Nous croyons aussi qu'il les prépare à pouvoir un jour répondre librement aux appels de Dieu. Ce garçon a encore bien du chemin à parcourir avant de pouvoir décider un jour en pleine liberté de choisir la voie du Sacerdoce… ou une autre.

D'ici là, pour ne pas entraver sa route ni peser sur ses choix, il ne faut pas le considérer ou le présenter comme un "futur curé". C'est une confidence qu'il a pu nous faire et nous en sommes touchés. Nous pouvons l'encourager et le remercier pour la confiance qu'il nous fait. Nous l'inviterons aussi à garder cela dans son cœur, comme Marie, en attendant le moment venu.

Pas une question de diplômes!

Vous vous inquiétez à cause de son niveau scolaire. Pourra-t-il être admis s'il n'est pas un élève brillant ? Quel niveau d'étude exige-t-on des futurs prêtres?

L'appel au ministère de prêtre n'est pas une question de diplômes. Il y a aujourd'hui, comme par le passé, d'excellents prêtres qui n'ont pas fait d'études supérieures ou qui n'ont pas le baccalauréat. Le prêtre n'est pas un savant ou un expert, c'est un homme de Dieu. C'est quelqu'un qui a reçu un appel du Seigneur que l’Église a reconnu et confirmé. Il a été choisi pour s'attacher au Christ et se mettre au service des hommes avec ce qu'il est, qualités et défauts, talents et limites.

Il est vrai que l’Église vérifie que les limites humaines des candidats sont compatibles avec l'exercice du ministère de prêtre. Il doit pouvoir en effet écouter les autres, leur parler de Dieu mais aussi lire et comprendre sa Parole pour l'expliquer. Ce ne serait pas possible sans avoir acquis un certain nombre de bases de l'enseignement secondaire. Il existe même des possibilités de remise à niveau scolaire avant le séminaire pour ceux qui en auraient besoin.

Développer les talents confiés par Dieu

Vous voyez que cela ne demande pas d'être brillant élève ni de s'épuiser en cherchant à se surpasser à l'école. La priorité ce n'est pas de suivre plein de cours particuliers mais d'aimer le Seigneur et de le servir généreusement, y compris en faisant son travail scolaire. Ce qui est nécessaire, c'est que le futur prêtre ait développé les talents que Dieu lui a confiés. Celui qui fait ce qu'il peut en classe, sans paresse ni angoisse, peut être confiant qu'il ne fait pas obstacle à ce que le Seigneur attend de lui et qu'il pourra s'engager dans la voie où il sera appelé.

J'ai connu un enfant qui avait cessé à un moment de faire des efforts à l'école en prétextant auprès de ses parents qu'il voulait devenir prêtre et que par conséquent le travail scolaire n'avait plus beaucoup d'importance ! Son père ne l'a pas entendu de cette oreille et il a eu droit à une saine mise au point qui l'a remis au travail. La paresse n'est pas un chemin de croissance spirituelle ni de réponse à sa vocation !

Suivre une formation permet d'acquérir des compétences techniques et humaines et de cultiver les dons qu'on a reçus. C'est souvent bénéfique pour ceux qui veulent entrer au séminaire. Ils auront pu, au cours de cette formation, mener à bien un engagement qui les aura construits. Dieu demande à ceux qu'il appelle au sacerdoce de se donner tout entier pour le servir et d'y engager leur volonté et leur intelligence. De même que les 12 apôtres que Jésus a appelés ne se ressemblaient pas, il n'y a pas deux itinéraires de vocation identiques. Certains laissent une carrière professionnelle derrière eux pour entrer au Séminaire tandis que d'autres y accèdent au début de l'age adulte.

Une dernière chose. Ne faisons pas du sacerdoce des prêtres une profession parmi d'autres. On ne comprend rien à ce don que Dieu fait à son Église si on le catalogue parmi les métiers des hommes, avec à la clé un niveau d'études et un type de rémunération.

Dites plutôt à cet enfant que le prêtre est quelqu'un qui trouve son bonheur et sa joie à faire connaître et aimer Jésus et que cela lui donne beaucoup de force pour servir son Seigneur.

Père Denis Jachiet, délégué au Service des vocations du diocèse de Paris ; octobre 2007

http://croire.la-croix.com/Definitions/Mots-de-la-foi/Pretre/Comment-devenir-pretre

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Dim 16 Oct 2016, 11:42

Témoignage d'un futur prêtre

"Et pourtant, j'ai le moral !" explique François Durand, 28 ans, qui sera ordonné prêtre dimanche prochain, dans le diocèse de Mende.

A 28 ans, vous allez devenir prêtre d'un diocèse où le plus jeune prêtre, après vous, a 41 ans. Démoralisant ?

François Durand : Et pourtant, j'ai le moral ! C'est une aventure la foi, même si je suis lucide sur l'Église : les bases sont ébranlées, et elles le seront encore plus dans l'avenir. Mais, plus j'étudie, plus j'approfondis mes connaissances, plus je trouve que le christianisme tient la route ! Sur le plan philosophique, humain, spirituel. Donc il ne faut pas avoir honte de ce choix, ni de notre religion. Notre foi n'est pas irrationnelle, elle est fondée. Je refuse que l'on me renvoie au passé, en me disant qu'aujourd'hui, cet engagement n'est plus pertinent. Et, de toute façon, on ne peut pas décider d'un engagement de toute une vie en fonction des peurs ou des craintes que l'on peut avoir.

Quelles sont ces peurs justement ?

La peur de l'isolement. Comme vous l'avez souligné, je vais être le seul jeune prêtre du diocèse. La dernière ordination a eu lieu il y a trois ans, mais il s'agissait d'une vocation tardive, donc de quelqu'un de plus âgé. Avant, c'était il y a douze ans. Cela ne peut pas ne pas interroger... Je serai le seul de ma génération en Lozère. Je ressens le besoin de développer une vie affective : amitié avec des étudiants connus lorsque j'étais en école d'ingénieur, amitié avec des couples, des copains d'enfance. J'ai peur, aussi, qu'on me demande trop. D'où la nécessité, pour moi, de ne pas m'investir seulement dans mon ministère, et de cultiver des temps de respiration. ­

Et le célibat ?

Cela induit une certaine fragilité. C'est un manque, et on ne peut pas le nier. En même temps, lorsque c'est vécu comme une adhésion au Christ, le célibat est aussi le signe de quelque chose qui nous dépasse. Mais il faut le vivre de manière équilibrée. Moi, j'ai un repère : je regarde si je suis aussi bien avec des couples, avec des célibataires ou avec des femmes. Si ce n'est pas le cas, s'il y a un mode de relation que je préfère, alors je me pose des questions. Mais ce qui est décourageant, c'est lorsque les chrétiens pratiquants, eux-mêmes, ne comprennent pas le célibat, le remettent en cause, disent que cela ne sert à rien ! Alors qu'on aurait besoin d'être soutenus, ce sont les premiers à critiquer ce choix. Je suis toujours interrogé là-dessus... Et jamais sur les autres dimensions de mon engagement. Les jeunes, par exemple, m'interpellent souvent sur le célibat. Mais il est vrai que le célibat est aussi là pour questionner...

Les récents scandales de pédophilie ne sont-ils pas durs à vivre pour un futur prêtre ?

C'est une image très lourde à porter. Au séminaire, on en a beaucoup parlé entre nous. Aujourd'hui, la pédophilie, on est obligé d'y penser, d'avoir cela en tête, tout le temps, lorsqu'on s'occupe des enfants. Parfois, c'est au détriment de relations plus spontanées et plus vraies. C'est dommage... En même temps, c'est bien que tout cela sorte. Il faudrait encore plus de transparence. De ce point de vue, dans l'Église, il y a encore du travail à faire.

Êtes-vous bien préparé à ces problèmes au séminaire ?

Le séminaire ne peut pas tout. On nous a beaucoup parlé psychologie, affectivité. On nous a aussi présenté les aspects législatifs. On a travaillé sur l'homosexualité, les relations hommes-femmes. Mais ce qui joue un rôle, c'est d'abord, me semble-t-il, l'équilibre affectif que l'on a reçu dans notre éducation, notre famille, notre entourage.

http://croire.la-croix.com/Definitions/Mots-de-la-foi/Pretre/Temoignage-d-un-futur-pretre





Vos

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Dim 16 Oct 2016, 12:37

Nous recevions 9 propédeutes ce we à ma paroisse, j'en ai accueilli un. Un jeune homme pieux et qui a évolué, à la base, dans une famille athée (ses grands-parents sont catholiques, ses parents athées), l'Esprit-Saint a touché son coeur il y a quelques années, et il a décidé, après une licence, de prendre une année pour opérer le discernement nécessaire. Sur les neuf, 3 ont plus de trente ans. C'était une grande joie de les avoir avec nous dans notre paroisse Smile
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Dim 16 Oct 2016, 13:17

Je ne doute pas non plus que c'est une grande joie pour toi de le recevoir et discuter avec lui.
D'après ce qui est plus haut, est-il plus ou moins d'acccord avec les articles ? (si vous avez eu le temps d'en discuter !)

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Dim 16 Oct 2016, 13:37

Espérance a écrit:
Je ne doute pas non plus que c'est une grande joie pour toi de le recevoir et discuter avec lui.
D'après ce qui est plus haut, est-il plus ou moins d'acccord avec les articles ? (si vous avez eu le temps d'en discuter !)

Nous n'avons qu'évoqué certaines choses, il est jeune aussi.. mais conscient déjà qu'il va être confronté à certaines difficultés et la première, à l'heure actuelle, est.. les autres (copains notamment) qui ne vont pas tous comprendre son choix radical. Seul son meilleur ami est au courant. En tous cas, j'ai pu constater qu'ils étaient bien entourés, que le programme rapidement décrit de la propédeutique est complet. J'ai été touchée par son engagement, si jeune déjà et cette question qui taraude suffisamment pour se donner le temps de bien l'examiner. C'est beau je trouve Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Dim 16 Oct 2016, 13:51

Témoignage d'un futur séminariste

Voilà des sources intéressantes.

Le Chanoine du Diocèse que j'ai choisi m'a précisé que l'Eglise Belge souhaite que les futurs prêtres soient porteurs d'un CESS/Bac. Je lui ai rapporté mon témoignage, mon Appel. Il a trouvé cela beau, mais trop radical d'un seul coup.

Pour moi c'est à l'exact opposé de ma vie, mon passé, tout ce à quoi je me préparais : richesses, biens, luxe, faste, haute position sociale. Ca m'est tombé dessus comme un coup de massue le soir de la naissance de la Vierge (je ne l'ai appris que par la suite).

Toutefois il faut prendre en compte la conjoncture actuelle : la formation des Imams. Je ne la connais pas mais il est évident que si certains ont obtenu le Bac, d'autres peuvent l'obtenir si c'est absolument vital du point de vue ecclésiastique et politiquement plus correct.

J'y vois aussi un test de volonté, d'endurance et de foi : moi, si éloigné de l'Eglise. Si loin de Dieu, bien qu'il fut toujours à mes côtés, ainsi que le Christ, même si je m'en suis très longtemps écarté. C'est trop radical et je comprends la position du Chanoine qui m'a fait comprendre à mi-mots que si les diplômes posaient problème, on pourrait "esquiver". Si cela met en danger l'Eglise veuillez détruire immédiatement ce passage. Pas le reste.

Cette transformation intrinsèque ne peut venir toute seule ni en un claquement de doigts. Le cerveau reptilien demeure.

Concernant la jeunesse : les (trop) jeunes séminaristes n'ont pas le temps de vivre. Donc comment savoir de quoi on parle sans d'abord l'avoir expérimenté soi-même ?
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Dim 16 Oct 2016, 20:03

Loup Nocturne a écrit:
C'est trop radical et je comprends la position du Chanoine qui m'a fait comprendre à mi-mots que si les diplômes posaient problème, on pourrait "esquiver". Si cela met en danger l'Eglise veuillez détruire immédiatement ce passage. Pas le reste.

je ne vois pas pourquoi cela mettrait en danger l'Eglise, mais sachez cependant que ce qui se dit entre son directeur de conscience et soi-même n'est pas à clamer sur tous les toits.

Et je persiste à dire que ce forum n'a pas vocation de répondre aux questions que vous pouvez (que vous devez même) poser aux personnes compétentes.

En plus, apparemment, vous mélangez prêtres et religieux, alors que c'est une vocation différente : on est appelé à la prétrise pour un diocèse ou religieux pour une famille religieuse et là, ça n'empêche pas de devenir prêtre ensuite.

Mais ça, apparemment, depuis le temps que je vous le dis, vous passez au-dessus.



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Lun 17 Oct 2016, 08:14

J'ai effacé ma réponse d'hier. Trop vague, trop floue. En plus je suis concentré, je visite le kot étudiant ce matin avec le vicaire épiscopal / chanoine. Je suis assez calme étrangement.

Je mélange prêtre et religieux : oui. Un prêtre est automatiquement un religieux mais pas l'inverse. Ca, je percute. Pour les cas de mariage cela devrait être proscrit.
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Lun 17 Oct 2016, 09:01

Loup Nocturne a écrit:
J'ai effacé ma réponse d'hier. Trop vague, trop floue. En plus je suis concentré, je visite le kot étudiant ce matin avec le vicaire épiscopal / chanoine. Je suis assez calme étrangement.

Je mélange prêtre et religieux : oui. Un prêtre est automatiquement un religieux mais pas l'inverse. Ca, je percute. Pour les cas de mariage cela devrait être proscrit.

Pas tout à fait. La plus part des prêtres sont séculiers, ils ne sont pas dans des instituts religieux, sauf si vous donnez au terme religieux une notion plus vaste, et dans ce cas même des laïcs sont aussi des religieux.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Lun 17 Oct 2016, 10:01

monge a écrit:
Loup Nocturne a écrit:
J'ai effacé ma réponse d'hier. Trop vague, trop floue. En plus je suis concentré, je visite le kot étudiant ce matin avec le vicaire épiscopal / chanoine. Je suis assez calme étrangement.

Je mélange prêtre et religieux : oui. Un prêtre est automatiquement un religieux mais pas l'inverse. Ca, je percute. Pour les cas de mariage cela devrait être proscrit.

Pas tout à fait. La plus part des prêtres sont séculiers, ils ne sont pas dans des instituts religieux, sauf si vous donnez au terme religieux une notion plus vaste, et dans ce cas même des laïcs sont aussi des religieux.

Tout à fait : les prêtres dépendent de l'évêque et le religieux d'une hiérarchie de leur congrégation : supérieur de la communauté, supérieur provincial, supérieur général. Ils font leur noviciat, prononcent des vœux et ensuite peuvent être prêtres et les évêques demandent parfois qu'ils participent à la vie paroissiale d'un secteur.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Lun 17 Oct 2016, 15:47

monge a écrit:
Loup Nocturne a écrit:
J'ai effacé ma réponse d'hier. Trop vague, trop floue. En plus je suis concentré, je visite le kot étudiant ce matin avec le vicaire épiscopal / chanoine. Je suis assez calme étrangement.

Je mélange prêtre et religieux : oui. Un prêtre est automatiquement un religieux mais pas l'inverse. Ca, je percute. Pour les cas de mariage cela devrait être proscrit.

Pas tout à fait. La plus part des prêtres sont séculiers, ils ne sont pas dans des instituts religieux, sauf si vous donnez au terme religieux une notion plus vaste, et dans ce cas même des laïcs sont aussi des religieux.

Espérance a écrit:
monge a écrit:
Loup Nocturne a écrit:
J'ai effacé ma réponse d'hier. Trop vague, trop floue. En plus je suis concentré, je visite le kot étudiant ce matin avec le vicaire épiscopal / chanoine. Je suis assez calme étrangement.

Je mélange prêtre et religieux : oui. Un prêtre est automatiquement un religieux mais pas l'inverse. Ca, je percute. Pour les cas de mariage cela devrait être proscrit.

Pas tout à fait. La plus part des prêtres sont séculiers, ils ne sont pas dans des instituts religieux, sauf si vous donnez au terme religieux une notion plus vaste, et dans ce cas même des laïcs sont aussi des religieux.

Tout à fait : les prêtres dépendent de l'évêque et le religieux d'une hiérarchie de leur congrégation : supérieur de la communauté, supérieur provincial, supérieur général. Ils font leur noviciat, prononcent des vœux et ensuite peuvent être prêtres et les évêques demandent parfois qu'ils participent à la vie paroissiale d'un secteur.

Salut à vous deux ! :beret: ange1

Pour info : je viens de visiter le kot/cellule étudiant du séminaire. C'est magnifique, la vue est splendide, et je serai bien au calme. Le protocole est très strict mais j'y suis heureusement habitué. Pas d'internet en dehors des études, pas d'animaux, pas trop de musique (heureusement j'écoute du classique en oreillettes), pas de tabac, d'alcool, etc. C'était le petit coup narcissique du Loup.

Pour reprendre le sujet : je commence à mieux comprendre grâce à vos réponses.

Par contre ce qui m'embête c'est qu'un prêtre ne soit pas automatiquement religieux, il est tout de même un Ministre de Dieu ! Nous avons des conceptions différentes du terme "religieux" me semble-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Lun 17 Oct 2016, 16:01

Loup Nocturne a écrit:
monge a écrit:
Loup Nocturne a écrit:
J'ai effacé ma réponse d'hier. Trop vague, trop floue. En plus je suis concentré, je visite le kot étudiant ce matin avec le vicaire épiscopal / chanoine. Je suis assez calme étrangement.

Je mélange prêtre et religieux : oui. Un prêtre est automatiquement un religieux mais pas l'inverse. Ca, je percute. Pour les cas de mariage cela devrait être proscrit.

Pas tout à fait. La plus part des prêtres sont séculiers, ils ne sont pas dans des instituts religieux, sauf si vous donnez au terme religieux une notion plus vaste, et dans ce cas même des laïcs sont aussi des religieux.

Espérance a écrit:
monge a écrit:
Loup Nocturne a écrit:
J'ai effacé ma réponse d'hier. Trop vague, trop floue. En plus je suis concentré, je visite le kot étudiant ce matin avec le vicaire épiscopal / chanoine. Je suis assez calme étrangement.

Je mélange prêtre et religieux : oui. Un prêtre est automatiquement un religieux mais pas l'inverse. Ca, je percute. Pour les cas de mariage cela devrait être proscrit.

Pas tout à fait. La plus part des prêtres sont séculiers, ils ne sont pas dans des instituts religieux, sauf si vous donnez au terme religieux une notion plus vaste, et dans ce cas même des laïcs sont aussi des religieux.

Tout à fait : les prêtres dépendent de l'évêque et le religieux d'une hiérarchie de leur congrégation : supérieur de la communauté, supérieur provincial, supérieur général. Ils font leur noviciat, prononcent des vœux et ensuite peuvent être prêtres et les évêques demandent parfois qu'ils participent à la vie paroissiale d'un secteur.

Salut à vous deux ! :beret: ange1

Pour info : je viens de visiter le kot/cellule étudiant du séminaire. C'est magnifique, la vue est splendide, et je serai bien au calme. Le protocole est très strict mais j'y suis heureusement habitué. Pas d'internet en dehors des études, pas d'animaux, pas trop de musique (heureusement j'écoute du classique en oreillettes), pas de tabac, d'alcool, etc. C'était le petit coup narcissique du Loup.

Pour reprendre le sujet : je commence à mieux comprendre grâce à vos réponses.

Par contre ce qui m'embête c'est qu'un prêtre ne soit pas automatiquement religieux, il est tout de même un Ministre de Dieu ! Nous avons des conceptions différentes du terme "religieux" me semble-t-il.

Heureuse de savoir que l'endroit vous plait !

Le religieux entre dans une congrégation, par exemple "les assomptionnistes", qui ont été fondés par le Père Emmanuel d'Alzon, il y a une branche masculine : les Augustins de l'Assomption (qui sont à l'origine de Bayard Pesse et La Croix) et des branches féminines : les Oblates de l'Assomption, les religieuses de l'Assomption, les Orantes de l'Assomption, les Petites Sœurs de l'Assomption.
J'en oublie peut-être...

Tous ces religieux et religieuses font un pré-postulat, un postulat, un noviciat, puis des premiers vœux. Je pense que les vœux définitifs peuvent être après 7 ans de vœux temporaires.

Chaque famille n'a pas le même charisme : les Assomptionnistes ne sont pas des Jésuites ni des Bénédictins...

Je ne sais pas si j'ai été claire, si non, n'hésitez pas,, je connais bien le sujet... (et boulo aussi)

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Mer 19 Oct 2016, 09:39

Chère Espérance,

Merci ! Malgré quelques blocages administratifs tout se met en place et j'entre officiellement le 1er. C'est un grand choc et un grand renversement pour moi, je n'étais pas du tout préparé mais Dieu est là.

Concernant les familles de religieux je commence à mieux comprendre. Donc un prêtre séculier comme je m'apprête à l'être n'est pas automatiquement un religieux dans le sens où il appartiendrait à une famille. Cas concret : je vais dépendre du diocèse donc de l'Evêque, mais nous ne sommes ni bénédictins ni jésuites etc...

Le Pape est un ancien jésuite ou encore actuel jésuite ?

Donc :

1. Est-ce qu'il a du quitter sa famille religieuse pour son nouveau "poste" ?
2. Est-ce qu'il a le droit d'appartenir à une famille religieuse malgré son poste ?
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Mer 19 Oct 2016, 09:48

Loup Nocturne a écrit:
Chère Espérance,

Merci ! Malgré quelques blocages administratifs tout se met en place et j'entre officiellement le 1er. C'est un grand choc et un grand renversement pour moi, je n'étais pas du tout préparé mais Dieu est là.

Concernant les familles de religieux je commence à mieux comprendre. Donc un prêtre séculier comme je m'apprête à l'être n'est pas automatiquement un religieux dans le sens où il appartiendrait à une famille. Cas concret : je vais dépendre du diocèse donc de l'Evêque, mais nous ne sommes ni bénédictins ni jésuites etc...

Le Pape est un ancien jésuite ou encore actuel jésuite ?

Donc :

1. Est-ce qu'il a du quitter sa famille religieuse pour son nouveau "poste" ?
2. Est-ce qu'il a le droit d'appartenir à une famille religieuse malgré son poste ?

Oui, je pape est un jésuite et le restera malgré qu'il est pape.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Mer 19 Oct 2016, 09:52

Wikipedia a écrit:
La Compagnie de Jésus (Societas Jesu, SJ ou s.j.) est un ordre religieux catholique masculin dont les membres sont des clercs réguliers appelés « jésuites ». La Compagnie est fondée par Ignace de Loyola et saint François Xavier et les premiers compagnons en 15391 et approuvée en 1540 par le pape Paul III. Dissoute en 1773, elle fut rétablie en 1814 par le pape Pie VII. Au début du XXIe siècle, elle constitue numériquement, avec un peu moins de 17 000 membres en 2013, l'ordre religieux masculin pleinement intégré le plus important au sein de l'Église catholique, où elle n'est devancée que par l'ensemble divisé des branches franciscaines. Son actuel supérieur général est Adolfo Nicolás.

Comme les autres religieux, les jésuites professent les trois vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance mais prononcent également un quatrième vœu qui leur est propre, celui de l'obéissance spéciale au Pape en ce qui concerne les missions, « selon ce qui est contenu dans les Lettres apostoliques et les Constitutions ». La Compagnie obéit à des « Constitutions » définies par Ignace de Loyola et approuvées par la première Congrégation générale, suivant lesquelles les jésuites n'adoptent aucun habit religieux particulier mais suivent en ce domaine ce que font les prêtres séculiers. Ils ne recherchent pas les honneurs. Leur histoire compte ainsi peu d'évêques ou cardinaux et le pape François, élu en mars 2013, est le premier pape jésuite.

1. Pourquoi les jésuites ont-ils été dissous puis reconstitués/réhabilités ?

2. Comment se fait-il que le très saint père ait été élu, lui, 1er pape jésuite ?

3. Comme vous l'avez peut-être lu, j'ai été élevé très proche des jésuites. A 11-12 ans (donc terminale d'école primaire chez nous), mon dernier devoir a été tellement brillant qu'il fut envoyé en copie chez les Jésuites dans les archives. J'étais dans un institut catholique à côté d'une église et le vieil instituteur était un Jésuite. Quel rapport avec mon devoir et pourquoi l'avoir envoyé là-bas ?
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9386
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Mer 19 Oct 2016, 22:14

1) La " Compagnie de Jésus " ( les " jésuites " ) , fondée par un ancien militaire , a souvent fait des jaloux au sein de l'église ( et en-dehors d'elle ) pour son esprit de corps et sa volonté d'excellence . Le supérieur général des Jésuites est souvent surnommé " le pape noir " .
L'animosité que provoque leur esprit de corps a plusieurs fois amené des papes mal conseillés à dissoudre la " Compagnie de Jésus " . Elle s'est relevée chaque fois .

2) Le pape François a d'abord été supérieur provincial des jésuites en Argentine , puis choisi comme évêque à la place d'un membre du clergé séculier , compte tenu des difficultés particulières de l'Argentine , puis archevêque de Buenos Aires , cardinal , et enfin élu pape au dernier conclave des cardinaux par suite de la renonciation de Benoît XVI .

3) Les jésuites ont la réputation ( méritée ) de discerner les élèves prometteurs et de diffuser leurs oeuvres .

Au temps de ma scolarité à Charleroi ( Belgique - 1953 ) , les assomptionnistes ont eu quelque mal à créer un établissement d'enseignement secondaire non loin de celui , très réputé , des jésuites . Ils y sont parvenus .  Un établissement tenu par les marianistes à la périphérie verte de Charleroi avait acquis la réputation , quant à lui , de donner une deuxième chance aux élèves des jésuites recalés par suite de leur sélection sévère .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Mer 19 Oct 2016, 22:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Mer 19 Oct 2016, 22:19

Merci Boulo, où est le noviciat des Jésuites ? et vont-ils tous jusqu'à la prétrise ?

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9386
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Mer 19 Oct 2016, 22:30

http://www.jesuites.be/Le-noviciat-jesuite.html

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Mer 19 Oct 2016, 22:44

boulo a écrit:
1) La " Compagnie de Jésus " ( les " jésuites " ) , fondée par un ancien militaire , a souvent fait des jaloux au sein de l'église ( et en-dehors d'elle ) pour son esprit de corps et sa volonté d'excellence . Le supérieur général des Jésuites est souvent surnommé " le pape noir " .
L'animosité que provoque leur esprit de corps a plusieurs fois amené des papes mal conseillés à dissoudre la " Compagnie de Jésus " . Elle s'est relevée chaque fois .

2) Le pape François a d'abord été supérieur provincial des jésuites en Argentine , puis choisi comme évêque à la place d'un membre du clergé séculier , compte tenu des difficultés particulières de l'Argentine , puis archevêque de Buenos Aires , cardinal , et enfin élu pape au dernier conclave des cardinaux par suite de la renonciation de Benoît XVI .

3) Les jésuites ont la réputation ( méritée ) de discerner les élèves prometteurs et de diffuser leurs oeuvres .

Au temps de ma scolarité à Charleroi ( Belgique - 1953 ) , les assomptionnistes ont eu quelque mal à créer un établissement d'enseignement secondaire non loin de celui , très réputé , des jésuites . Ils y sont parvenus .  Un établissement tenu par les marianistes à la périphérie verte de Charleroi avait acquis la réputation , quant à lui , de donner une deuxième chance aux élèves des jésuites recalés par suite de leur sélection sévère .

Merci Boulo pour cet éclairage.

J'étais donc prometteur, c'est bien loin. Et si la discipline est aussi stricte je tiens à être chez eux plutôt qu'ailleurs. Que faire ?
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9386
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Mer 19 Oct 2016, 22:50

Je ne sais pas où vous habitez , Loup Nocturne . J'ai cité le site des jésuites belges . Je recherche le site des jésuites français . A suivre .

PS Pardon pour mon erreur entre clergé régulier et clergé séculier . J'ai rectifié .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9386
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Mer 19 Oct 2016, 22:54

www.jesuites.com

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Mer 19 Oct 2016, 22:57

J'ai été élevé chez les Jésuites et par hasard je suis retombé sur un instit' Jésuite, loin de chez moi. Selon ce que vous dites j'étais prometteur. Je n'ai rien fait de plus que suivre mon chemin et cette intelligence damnée.

Pour le reste on m'a toujours attaqué pour mes positions extrêmement droitardes, à l'ancienne, "comme ça", le retour à la plume et l'encre par exemple. Pour inculquer la discipline. Ainsi fus-je élevé.


Dernière édition par Loup Nocturne le Jeu 20 Oct 2016, 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9386
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Mer 19 Oct 2016, 23:07

Loup Nocturne a écrit:
...

J'ai été élevé chez les Jésuites ...



A Charleroi ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Mer 19 Oct 2016, 23:07

Non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Mer 19 Oct 2016, 23:18

Pour vous éclairer et ne pas jouer à l'homme mystérieux, à l'époque mon père était de retour en Belgique donc j'ai poursuivi mes études en école catholique (primaires) jusqu'à 12 ans. Ecole + église, là je me sentais bien. En plus j'avais été étrier d'or très jeune et champion de Belgique de TREC (techniques de randonnées équestres de compétition). Plus mon intelligence et en fin d'année l'envoi de mon devoir chez les Jésuites et ma nomination orale par l'ancien jésuite qui prenait sa retraite juste à ce moment (instituteur). Tout a été envoyé à St-Berthuin mais ça a brûlé. J'étais extrêmement proche de là.

Par la suite, mon intelligence m'a poursuivi comme une bête sauvage et j'ai été exclu de tout le système : classe, camarades, écoles, absolument tout. Et j'ai décidé de sacrifier ma vie. Ca n'a pas abouti. Arnaud connaît la suite. Puis j'ai été indépendant.

Mais cet esprit Jésuite ne m'a jamais quitté et je me demandais d'où il venait, vous venez de m'apporter la réponse !

PS : à 12 ans on ne faisait plus aucune faute d'orthographe, car intolérées. Ce n'était pas acceptable.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9386
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Mer 19 Oct 2016, 23:21

Conformément aux directives de transparence de l'Eglise en matière de pédophilie , le site des jésuites de France publie ce jour la condamnation d'un de leurs membres .

En Belgique , la commission Adriaenssens chargée de mettre au jour ces agissements , avait dû constater des cas dans le clergé séculier et dû déplorer que , pour le clergé régulier , aucune congrégation ne soit épargnée .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Mer 19 Oct 2016, 23:22

Pas de rapport.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9386
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 06:13

Je voulais avertir , simplement , que si vous allez sur le site des jésuites , vous allez tomber sur l'information en première page , qui prouve que les congrégations religieuses et notamment les jésuites , ont bien appliqué les directives de " nettoyage " du Vatican , nécessaires pour ranimer l'attrait vers la vie religieuse après le scandale de la pédophilie dans l'enseignement catholique ( scandale qui n'est pas le monopole de l'église catholique romaine , bien évidemment ) .

Si vous êtes tenté d'entrer dans la " Compagnie de Jésus " , vous devez le savoir .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 10:15

Donc le nettoyage a été fait...

Désolé de perturber le fil initial mais j'ai des choses à dire concernant ce Jésuite qui a marqué mon enfance et toute ma vie. Modèle de droiture, érudit. J'ai eu la chance de tomber dans sa toute dernière année (après, retraite !). Et des instits comme lui doivent se faire rares.

Toute l'école était terrorisée de passer "dans sa classe". Respect, ordre, discipline de fer, air méchant. Mais d'une si profonde gentillesse. Et d'un tel savoir.

Ce n'est que le dernier jour qu'il m'a "confessé" qu'il avait vu en moi un gigantesque potentiel, dixit : "je n'ai rien vu de tel depuis des années".

Ce n'est pas pour me mettre en avant, mais comprendre la psychologie du Jésuite. Ensuite comme cadeau d'adieu il m'a fait venir chez lui regarder ses poissons et rencontrer sa femme. Ses livres. Il m'avait prédestiné aux langues. Et il avait tout compris, je suis polyglotte.

Comme il répétait souvent : l'excellence est pour les faibles. Seule la maîtrise véritable doit être le chemin. Ca a marqué toute ma vie.

Cet homme n'a jamais eu un seul geste déplacé ou quoi que ce soit. Il était modèle de droiture, de vertu. Ensuite, pendant des années j'ai erré. Après j'ai été envoyé à l'étranger et n'ai appris sa mort qu'en rentrant ici. Cela m'a bouleversé et je n'ai même pas pu assister à son enterrement.
Revenir en haut Aller en bas
Marc Hassyn



Masculin Messages : 303
Inscription : 12/08/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 10:43

Une de mes connaissances aurait dit : "En voilà un qui ne se prend pas pour la moitié d'un caca !" Pouffer de rire

Loup Nocturne, à quoi vous sert d'étaler à longueur de posts votre colossal manque d'humilité ? (et de pudeur !)

Votre "formidable intelligence" ne vous dicte-t-elle pas que vos propos vous rendent antipathique ? C'est sans doute que votre intelligence possède quelques béances...
Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 10:44

Marc :

Revenir en haut Aller en bas
Marc Hassyn



Masculin Messages : 303
Inscription : 12/08/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 11:01

Oh ! Ne vous donnez pas cette peine... Ça fait longtemps que nous avions compris que vous étiez un immmeeense génie incompris parmi une foule d'imbéciles.

Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 11:05

C'est difficile de vivre avec mais on finit par s'y habituer.
Revenir en haut Aller en bas
Marc Hassyn



Masculin Messages : 303
Inscription : 12/08/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 12:01

Et vous ambitionnez la prêtrise ? Mais vous n'en avez pas l'ombre du début de la moindre miette de la qualité essentielle, primordiale. Fasse le Seigneur que cela n'arrive jamais (pour le bien des fidèles), ou qu'Il vous fasse découvrir les vertus de l'humilité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 12:19

Marc Hassyn a écrit:
qu'Il vous fasse découvrir les vertus de l'humilité.

Dès lors qu'on s'ouvre à l'action de l'Esprit-Saint en nous, il ne peut en être autrement.

Paix mes frères.

N'oublions pas que même le dernier des orgueilleux, ou celui qui nous agace, est l'enfant du Père, et qu'il est le Christ souffrant, qui a oublié, jamais su, qu'il était aimé de Dieu. Sa réaction, d'orgueil puisque là c'est ce dont on parle, est d'abord l'expression d'une souffrance intérieure (une réaction à un "je ne suis rien" intérieur et qui va tenter de compenser par un "je suis le plus..").

Brisons là, voulez-vous ?
:bisou:
Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 12:23

Meta, tu l'as verbalisé à ma place. Je n'aurais pas formulé la chose comme ça.

Si seulement on pouvait se comprendre, se voir, échanger verbalement, connaître le parcours de l'autre. Entre nous, frères et soeurs en humanité.

Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 13:18

Au sujet des Jésuites je ne trouve pas toutes les infos derrière la vitrine. De plus je suis déjà inscrit dans un diocèse comme propédeute (c'est séculier), j'ignore si j'ai le droit de jésuitiser cela. (PS : oui j'invente des mots, c'est tout nouveau)

J'admire leur ordre, leur discipline de fer, leur érudition. Du moins les jésuites à l'ancienne.

Qu'est-ce que cela implique d'être donc religieux jésuite tout en étant dans un diocèse séculier ?
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 13:32

Dommage, tu supprimes toujours ce que tu as écrit et pourrait induire une discussion sérieuse sur ce qu'il convient d'appeler l''Éveil, l'appel, et tu préfères en rester aux anciennes apparences brillantes et glauque de la mue du vieux serpent, du loup, du lycanthrope.

Tu n'autorises pas à voir ta métamorphose, dis-tu...et tu évoques les contradictions qui en émerge.

Justement, cette transformation si elle est bien comprise, érige le "Nouvel Homme" au-dessus du "vieil homme" (pour utiliser la terminologie de saint Paul)
Si le vieil homme s'exprime encore, c'est au prix de gros conflits intérieurs, car ses obscurités sont sorties au grand jour, il les voit à  la lumière du Nouvel Homme (qui est le Christ en nous, le Germe)
Jésus parle de cela en disant qu'on ne met pas du vin nouveau (encore en train de fermenter) dans de vieilles outres, quand le vin est vieux et plat, sinon elles éclatent.
Et aussi la métaphore du tissu neuf qu'on coud sur un tissu usagé, car ce dernier finira par craquer un peu plus loin.

La fermentation se fait dans l'obscurité.
La lumière qui est passée par une fissure et qui a éclairé l'obscurité de notre âme est un grand moment, c'est ce qu'on appelle l'Eveil, dans d'autres traditions. Chez les chrétiens, c'est la Pentecôte, une ébriété spirituelle qui agit pendant quelques temps, qui infuse notre intelligence et notre coeur, et qui se retire doucement, car, après c'est à nous de développer la photo....

La conséquence de ce flash spirituel fait qu'une grande Charité se développe, à sa grande surprise, on n'éprouve plus le besoin de se défendre, car on ne se sent plus attaqué, on n'a rien plus rien à perdre, on ne ressent plus d'humiliation parce qu'il n'y a plus d'orgueil, ou alors en nette régression.
On enseigne l'ignorant avec du tact et de la patience, parce qu'on se souvient quel état était le notre, avant que la graine de Lumière soit semée.
On ne parle plus de sa personne qui disparaît derrière le Christ, c'est le Christ lui-même qui se charge de la transformer et de bâtir sur ce qu'on est déjà, mais en taillant sévèrement Smile

Comment vas-tu faire pour supporter les remarques et les critiques au séminaire ?
Si en plus, elles viennent d'un personnage humble, sans prestige apparent, avec les défauts que tu détestes le plus ?

Attention, le danger d’être Fruit avant de l'avoir mangé et digéré, est grand !
Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 13:39

Chère JB (j'espère que ça n'a aucun rapport avec le Whisky),

Je supprime car nécessaire. Prudence. La moindre faille montrée, et l'autre s'engouffre dedans. Pour exploiter et détruire. Ne rien laisser de trop visible, mais le faire quand même quand on sent que c'est le moment.

Là j'ai reçu un grand coup de massue en pleine face, je suis toujours en train de m'en remettre. Choc psychologique et mystique. Première question : pourquoi moi, pourquoi Tu m'infliges ça, encore, alors que tout m'éloigne de Toi ?

Puis ce fut une évidence.

Et cette vieille peau qui est laissée derrière soi... c'est difficile de l'abandonner parce qu'elle est belle, mais elle sent mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 14:23

@ JB : difficile à verbaliser mais je suis tombé là-dessus par pur hasard : https://www.youtube.com/watch?v=tP6tQ7OEFlY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 14:32

Loup Nocturne a écrit:
@ JB : difficile à verbaliser mais je suis tombé là-dessus par pur hasard : https://www.youtube.com/watch?v=tP6tQ7OEFlY

Difficile à comprendre ce combat intérieur intense, sauf à l'avoir vécu ou vu chez quelqu'un de proche, c'est une césure, un déchirement intérieur de l'ancien contre le nouveau (ce nouveau qui est déjà là puisqu'il permet de voir qu'on est déchiré - sinon on serait très bien dans son ancienne peau).

Nul ne peut combattre à la place d'autrui.. seulement l'enjoindre à continuer sans relâche car la lumière nécessaire à voir (un peu) son propre état est là, et elle fait son oeuvre si on ne s'y oppose pas. Qui a dit que cela se fait sans souffrances ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 14:42

Meta,

Cette réalisation de vocation, c'est un peu comme accoucher de soi-même : cela se déroule dans la douleur, des souffrances, et je suis actuellement dans cette étape de Travail.

J'ignore pourquoi j'ai été appelé. Tu connais un peu ma vie, tout m'éloignait de ça. C'est super difficile à mentaliser, à exprimer, à expliquer.

C'est comme un "retour aux sources" qui est plus fort que soi sans qu'on l'aie demandé. Je suis déchiré de l'intérieur, jusque dans mon mental qui est pourtant hyper résistant (pare-balles), et je me livre comme un enfant sans protège-dents et sans gants. Sans armes, à part cette intelligence damnée.

J'ai aussi des éclairs de lucidité, qui me bouleversent. Constater qu'on s'est totalement fabriqué soi-même, qu'on est un produit de soi, est une hérésie, c'est casser le petit cochon rose pour en récupérer la monnaie. Et cette monnaie est sale. Puis on constate qu'on est un fruit. Ou un animal, en pleine métamorphose. Puis on découvre qu'on est humain. C'est le pire de tout : détruire sa propre divinité mentale pour accéder à la simplicité. Se dépouiller de l'ego.

Tout ça se fait par étapes et sans réponses aux questions : pourquoi moi ? Je ne Te voulais, je ne Te cherchais pas, laisse-moi en paix, mais ta Lumière est si brillante et Ta volonté doit s'exécuter, ainsi soit-il.

Le cheminement est compliqué, le processus mental est douloureux, comme l'accouchement de soi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 14:57

Loup Nocturne a écrit:
pourquoi moi ? Je ne Te voulais, je ne Te cherchais pas, laisse-moi en paix mais ta Lumière est si brillante et Ta volonté doit s'exécuter, ainsi soit-il.

Qui dit ça ? (en toi, dans ton mental)

Voilà la réponse à ta question.
Voilà l'origine de la souffrance.
Voilà ce que tu dois jeter à la poubelle.

Celui qui ne veut pas de Dieu dans sa vie mais qui sait qu'Il existe, et que Sa Lumière l'aveugle, et que, de toutes façons, Il est déjà vainqueur de ce combat. Ce combat tu le vis intérieurement, est un combat intérieur de puissances, tu as un choix à faire. Laisser celui qui dit cela en toi poser des questions en boucle, en geignant qu'il n'a pas de réponse à ses questions, est stérile : cela t'éloigne de Dieu (c'est fait pour). Ne l'écoute plus geindre.. il les connaît les réponses à ses questions. Il ne veut pas perdre sa proie, c'est tout.

EDIT : je précise, que je ne parle pas de possession diabolique (au cas où certains le penseraient..) c'est juste écouter ce qui nous influence par le biais de nos pensées.


Dernière édition par Métanoia le Jeu 20 Oct 2016, 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 15:12

Non Méta, c'est plus difficile que cela, même si je suis d'accord avec toi.

Cette schizophrénie provoquée mystiquement (appel), vient-elle des anges ou des démons ? Vient-elle du Créateur ? Ou n'est-ce qu'une ruse pour tromper le Loup de guerre ?

Tu sais, en Antarctique, arrivé à un certain point, c'est magnétique : même les boussoles ne fonctionnent plus (pôle magnétique). Là je ne semble plus avoir d'instruments de repérage et de défense, c'est pareil. Je suis désorienté et vulnérable et j'ai horreur de ça tout en le recherchant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 15:27

Loup Nocturne a écrit:
Non Méta, c'est plus difficile que cela, même si je suis d'accord avec toi.

Cette schizophrénie provoquée mystiquement (appel), vient-elle des anges ou des démons ? Vient-elle du Créateur ? Ou n'est-ce qu'une ruse pour tromper le Loup de guerre ?

Tu sais, en Antarctique, arrivé à un certain point, c'est magnétique : même les boussoles ne fonctionnent plus (pôle magnétique). Là je ne semble plus avoir d'instruments de repérage et de défense, c'est pareil. Je suis désorienté et vulnérable et j'ai horreur de ça.

La ruse ne vient pas de Dieu.
Le doute non plus.
Là, tu as encore une fois l'origine de ton état déboussolé, la résistance intérieure par un foisonnement stérile de pensées qui s'opposent de manière virulente au souffle de l'Esprit-Saint.

On reconnaît l'arbre à ses fruits, si cela vient du démon (cet appel mystique) ton père spirituel le verra vite.. justement car tu n'auras pas les fruits de l'Esprit-Saint.

J'ai vu un reportage il y a quelques mois sur Sainte Françoise Romaine (sur KTO), cette Sainte voyait les personnes et chacun avec un Ange et un démon qui soufflait ses inepties à l'oreille des gens. On est tous pareils, on doit faire un choix entre les pensées que l'on a, c'est à cela que doivent s'appliquer ta force intérieure et tes prières : résister à défaut de vaincre; faire le choix d'avancer dans les ténèbres en faisant confiance à Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 15:43

La ruse vient automatiquement de Dieu.

Preuve : il a donné l'intelligence donc la ruse. Il donne l'humanité comme l'animalité. Ou autre.

Le doute vient de nous, ça c'est certain.

Pour le reste je suis incapable d'ouvrir une Bible actuellement, l'une de mes croix s'est brisée toute seule, etc. Je fais des rêves de plus en plus étranges : les femmes de mon passé, les coups, la guerre, la vie et la mort. En plusieurs langues.

Ce que je vis là est dur, plus dur que moi, et je m'étais imaginé plus dur que le roc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 15:52

Loup Nocturne a écrit:
La ruse vient automatiquement de Dieu.

Preuve : il a donné l'intelligence donc la ruse.

Alors là non... certainement pas, ce n'est pas Dieu qui est appelé " le père du mensonge, le rusé ou encore le malin" pukel

Pour le reste, ce sont les traces visibles du combat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité_



Masculin Messages : 338
Inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 15:59

Une croix qui explose toute seule c'est normal ?

Celle de ma grand-mère en plus, à laquelle je tenais.

Les traces visibles du combat ? Peut-être. Cela impliquerait trop de choses occultes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui sont les prêtres de demain ?    Jeu 20 Oct 2016, 16:04

Loup Nocturne a écrit:
Une croix qui explose toute seule c'est normal ? Celle de ma grand-mère en plus, à laquelle je tenais.

On peut être confronté au paranormal aussi .. (voir les vidéos d'Arnaud à ce sujet).

Loup Nocturne a écrit:
Les traces visibles du combat ? Peut-être.

Je parlais des rêves en fait (des cauchemars) comme traces "visibles" (car tu t'en rappelles) du combat intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
 
Qui sont les prêtres de demain ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ce que sont les Maîtres Ascensionnés Par Maître Saint-Germain
» Confusion des chefs des prêtres
» Nos collègues sympas
» Théorie du véhicule supraluminique
» Australie: Un Yowie observé non loin de la ville de Leura ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: