DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le camp Clinton fomentait le noyautage de l’Église catholique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erkos



Masculin Messages : 530
Inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Le camp Clinton fomentait le noyautage de l’Église catholique   Ven 14 Oct 2016, 10:14

http://fr.aleteia.org/2016/10/13/wikileaks-le-camp-clinton-veut-il-fomenter-un-printemps-catholique/

La troisième fournée d’e-mails livrée ces derniers jours par Wikileaks réserve une surprise de taille. Les fuites visent toujours le cercle le plus étroit des relations politiques d’Hillary Clinton, candidate démocrate à la présidence des États-Unis d’Amérique. Elles sont abondamment exploitées par l’équipe de campagne du candidat républicain Donald Trump et par de nombreux titres de la presse anglo-saxonne. En France c’est le silence. Aux États-Unis, c’est une déflagration.
On y découvre que le plus proche et plus ancien collaborateur de Madame Clinton entend fomenter un « Printemps catholique » au sein de l’Église en y infiltrant des idées progressistes révolutionnaires jusqu’à l’implosion. Parmi les milliers de courriers électroniques divulgués par l’équipe de hackers de Julian Assange, ceux du directeur de campagne d’Hillary Clinton n’en finissent plus d’alimenter la polémique. Ni commentés ni surtout démentis par le camp démocrate, ils trahissent par exemple le double langage de la candidate sur le contrôle des frontières ou la régulation de la finance. Tel un Janus aux deux visages, Hillary affiche sa fermeté sur ces points depuis le début de la campagne mais Mrs. Clinton tient des propos autrement plus libéraux devant son entourage. Il est nécessaire pour le personnel politique d’avoir parfois une position publique et une position privée assure-t-elle. Curieuse entorse aux principes démocratiques américains qui honnissent le parjure.
L’Église, « dictature médiévale » dans le viseur


Un e-mail montre ainsi un activiste de gauche et le bras droit d’Hillary Clinton discuter avec désinvolture de cette « révolution » qu’ils entendent fomenter au sein de l’Église catholique.
L’intitulé du courriel envoyé à John Podesta est sans équivoque : « Lancement d’un printemps catholique ? Le rêve ». Il est signé Sandy Newman, président fondateur de l’organisation progressiste à but non-lucratif Voices for Progress, ancien employeur et ami intime du président Obama. « Il doit y avoir un printemps catholique, où les catholiques eux-mêmes exigeraient la fin d’une dictature moyenâgeuse et l’arrivée d’un peu de démocratie et de respect de l’égalité des sexes (gender equality) dans l’Église catholique. »

Sandy Newman, qui est de confession juive, admet ne pas savoir grand-chose de l’Église catholique et ne se déclare pas prêt lui-même à mener cette campagne de subversion de la doctrine catholique. « Même si l’idée n’est pas folle, je ne suis pas qualifié pour y participer et je n’ai pas pensé du tout à la façon dont on pourrait planter les graines de la révolution, ou qui serait à même de les planter. »
John Podesta le rassure et lui demande de s’en remettre à lui et à ses amis qui ont déjà créé les organisations explicitement conçues pour infiltrer l’Église catholique avec leur idéologie progressiste. Mais il le prévient que le moment n’est pas idéal pour la révolution totale — du moins pour l’instant.
« Nous avons créé l’organisation Catholics in Alliance for the Common Good pour faire advenir cette heure. Mais nous manquons de commandement (leadership) pour agir tout de suite. De même concernant les Catholics United. Comme la plupart des Printemps, je pense que celui-ci fonctionnera de la base vers le sommet », écrit-il.

Les catholiques traités en parias


La conversation révèle en outre le mépris des progressistes radicaux pour les catholiques et l’Église. Lundi dernier, WikiLeaks publiait de nombreux e-mails traduisant les moqueries des cadres démocrates envers les catholiques conservateurs. L’universitaire John Halpin, du Center for American Progress (un think-tank démocrate), envoyait à Podesta en 2011 un e-mail d’une rare violence à l’encontre du patron de l’époque de la chaîne Fox-News, dénigrant sa foi catholique : « C’est un abâtardissement incroyable de la foi ».
John Halpin n’est pas tendre lorsqu’il s’épanche sur les catholiques devant Podesta et Jennifer Palmieri, directrice de la communication de la campagne Clinton. « Ils sont attirés par une pensée systématiquement et sévèrement rétrograde sur le sujet des rapports entre les sexes (gender relations) et ignorent totalement toute idée de démocratie chrétienne. » Et la directrice de campagne d’acquiescer : « Je suppose qu’ils s’imaginent que leur religion est la plus conservatrice qui soit politiquement et socialement acceptable. Leurs amis riches ne comprendraient pas qu’ils deviennent évangéliques ! » Le professeur Halpin approuve : « Ils peuvent toujours jeter par-ci par-là leur pensée thomiste et leur principe de subsidiarité pour paraître sophistiqués, personne ne comprend foutre rien à ce dont ils parlent ».

Une insulte dirigée contre des millions de personnes


Le président de la Chambre des Représentants [la chambre basse du Parlement américain, ndlr] Paul Ryan, élu républicain du Wisconsin, a dénoncé des commentaires « stupéfiant ». « Dénigrer l’Église catholique comme sévèrement rétrograde (severly backwards) est une insulte dirigée contre des millions de personnes à travers le pays » a déclaré le fervent catholique dans un communiqué cinglant. « À tout le moins, ces déclarations révèlent l’attitude hostile de la campagne de Clinton envers les gens croyants en général. »

« Les Américains croyants devraient prendre tout cela en sérieuse considération et décider si ce sont les valeurs que notre prochain président doit porter. Si Hillary Clinton continue d’employer des personnes aux vues si partiales et sectaires, nous saurons clairement où se situent ses priorités » a-t-il ajouté.
Les chevaux de Troie de la révolution


L’organisation Catholics in Alliance for the Common Good (CACG) a été fondée par Tom Periello en 2005. À son conseil d’administration siège Fred Rotondaro. L’un et l’autre sont des compagnons de route du Centre for American Progress, fondé par… John Podesta. Rotondaro appelle régulièrement à l’ordination des femmes ou bien affirme que les « amours homosexuelles viennent de Dieu ».
Catholics United fut fondée en 2005, par deux activistes démocrates : Chris Korzen et James Salt. L’organisation a condamné les évêques qui refusaient de distribuer la communion aux hommes politiques soutenant l’avortement. Elle dénonce régulièrement les « tentatives honteuses d’utiliser les sacrements catholiques en tant qu’arme politique ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le camp Clinton fomentait le noyautage de l’Église catholique   Ven 14 Oct 2016, 11:07

http://www.les-crises.fr/bill-clinton-a-pris-26-fois-en-seulement-trois-ans-le-lolita-express-lavion-de-jeffrey-epstein-le-delinquant-sexuel/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le camp Clinton fomentait le noyautage de l’Église catholique   Ven 14 Oct 2016, 11:09

Hillary Clinton a toujours soutenu l’avortement comme un droit, et elle défend son remboursement par les contribuables, et notamment les avortements tardifs ou postnataux. Elle choisira des juges à la Cour suprême qui feront tout pour verrouiller ces « droits », et sans doute pour longtemps. http://fr.aleteia.org/2016/09/02/clinton-ou-trump-pour-les-catholiques-la-peste-ou-le-cholera/
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Le camp Clinton fomentait le noyautage de l’Église catholique   Ven 14 Oct 2016, 11:49

ces gens sont vraiment l'Antichrist !
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28498
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le camp Clinton fomentait le noyautage de l’Église catholique   Ven 14 Oct 2016, 12:30

batman
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3481
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Le camp Clinton fomentait le noyautage de l’Église catholique   Ven 14 Oct 2016, 12:43

Oculus a écrit:
ces gens sont vraiment l'Antichrist !
Oui, j'espère que Trump sera élu: un bon chrétien qui n'a rien à se reprocher et planifie un futur vertueux pour les US, sans aucun doute ! fumeur

En fait, les américains ont le choix entre Satan et ... Belzébuth. Bon vote.
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Le camp Clinton fomentait le noyautage de l’Église catholique   Ven 14 Oct 2016, 13:43

on peut voir le choix des américains actuel comme la punition d'avoir un pays basé sur le mensonge, le fric et les armes , c'est à dire en fait le bizness des avocats ! batman fumeur
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12269
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le camp Clinton fomentait le noyautage de l’Église catholique   Ven 14 Oct 2016, 14:40

Ce qui est clair dans ce post de tête... c'est que l'église catholique état-unienne... vote Trump...
Ca vous étonne????
Toujours distinguer entre la cathoclique et sa hiérarchie et la grande majorité des croyants qui sont des gens raisonnables qui réfléchissent... les autres...
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9442
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le camp Clinton fomentait le noyautage de l’Église catholique   Ven 14 Oct 2016, 16:29

Hillary est la seule à pouvoir opposer son veto à une révocation de l'"Obamacare", par les Républicains du Congrès. N'oublions pas qu'au U.S.A, certains miséreux doivent se faire prescrire de la nourriture par un médecin, pour avoir accès à des banques alimentaires, afin de pouvoir manger. Voilà, pourquoi on diabolise la Clinton. Assange et Cie me font vomir!
Revenir en haut Aller en bas
Erkos



Masculin Messages : 530
Inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Le camp Clinton fomentait le noyautage de l’Église catholique   Mar 18 Oct 2016, 21:59

Suite ! http://fr.aleteia.org/2016/10/18/scandale-wikileaks-larcheveque-de-philadelphie-reagit-au-printemps-catholique-appele-de-ses-voeux-par-le-camp-clinton/

En 2008, dans les dernières semaines précédant l’élection Obama-McCain, deux jeunes hommes étaient venus me voir à Denver. Ils étaient membres de Catholic United, un groupe se décrivant comme « engagé pour la justice sociale ». Ils m’avaient fait part de leur grande préoccupation face aux manipulations « d’agents » catholiques au sein du parti républicain. Et ils espéraient que mes confrères évêques et moi-même ne seraient pas tentés d’assimiler l’Église à des politiques militantes et partisanes (sous-entendu : des politiques pro-avortement).

Une machinerie politique 
Ce fut une expérience intéressante. Ces deux personnes étaient clairement engagées pour la campagne d’Obama et le parti démocrate, c’était des « créatures » appartenant à une machinerie politique, et non des hommes d’Église. Ils étaient manifestement moins intéressés par le contenu des enseignements de l’Église que par leur influence. Et je pense qu’ils considéraient les évêques comme étant assez bêtes pour qu’on puisse se servir d’eux, ou du moins pour faire en sorte qu’ils n’apportent pas leur soutien au camp adverse. Or, il se trouve qu’en matière de matraquage intellectuel servile et partisan, ces deux jeunes hommes n’ont pas fait qu’égaler leurs cousins républicains, ils les ont surpassés. Grâce à leur travail de sape et à celui d’autres activistes de ce type, les catholiques américains ont contribué à faire élire une administration particulièrement hostile aux institutions religieuses, aux croyants, à la liberté et à la question religieuse en général.
Je n’ai plus jamais revu ces deux individus. Les dommages causés par les membres actuels de la Maison Blanche font qu’il n’est apparemment plus nécessaire d’aller courtiser les évêques américains.

« Il faut qu’il y ait un Printemps catholique.. »
Mais on n’est jamais au bout de nos surprises, et alors qu’on pense avoir touché le fond, les choses peuvent toujours empirer. Je veux bien sûr parler des mails particulièrement méprisants envers les catholiques échangés au sein du comité de campagne pour le parti démocrate et publiés cette semaine par Wikileaks. Voyez plutôt : Sandy Newman, président de Voices for Progress, qui écrit à John Podesta, chef du comité de campagne d’Hillary Clinton pour lui demander « si les évêques s’opposant à la couverture contraceptive » pourraient constituer l’élément déclencheur d’un réveil des consciences menant à une révolution. « Il faut qu’il y ait un Printemps catholique, au cours duquel les catholiques eux-mêmes réclament la fin d’une dictature moyenâgeuse », écrit encore Newman.

Bien sûr, il ajoute : « Peut-être que cette idée montre juste ma grande méconnaissance à l’égard de l’Église catholique, du pouvoir économique qu’elle a sur les prêtres et les religieuses qui en ont besoin pour vivre. » Il se demande néanmoins : « Comment faire germer une révolution ? » Ce à quoi John Podesta répond : « Nous avons créé Catholics in Alliance for the Common Good dans ce but… un peu comme Catholics United ».
Un autre de ces mails issus du camp Clinton, cette fois-ci rédigé par John Halpin (Center for American Progress) se moque des catholiques soi-disant conservateurs, et plus particulièrement des convertis. « Ils doivent probablement être attirés par la pensée unique et par des relations homme-femme particulièrement rétrogrades, et ne connaissent pas du tout le concept de démocratie chrétienne ». Dans un autre mail, il ajoute : « Ils peuvent bien déblatérer sur la “pensée thomistique” et la “subsidiarité”, cela leur donne l’air intelligent sous prétexte que personne ne comprend de quoi ils parlent… ».

Hostilité affirmée du pouvoir politique contre l’Église
Le soir où ces e-mails sont sortis, j’ai moi-même reçu ce message courroucé de la part d’un procureur très respecté sur le plan national (et non catholique), spécialiste en matière d’affaires entre l’Église et l’État : « J’ai été très choqué par les mails [de l’équipe Clinton]. Ces apparatchiks politiques font preuve du plus grand sectarisme. Une Église est parfaitement en droit de se protéger quand elle est attaquée en tant que telle par des politiques issus de la société civile, ce qui est le cas dans cette affaire ».
Il est manifeste qu’au cours des huit dernières années, l’administration au pouvoir (qui partage les mêmes valeurs que ces gens-là) s’est montrée particulièrement hostile à l’égard des institutions religieuses. Cette affaire prouve clairement que cette vision des choses est délibérée et qu’elle ne fera que s’accentuer, a fortiori si ces personnes sont amenées à exercer des fonctions dans le prochain gouvernement.

Faire coïncider la religion avec la vision laïque ? 
Ces activistes cherchent, de manière assez stratégique, à rendre le catholicisme « moins catholique », à le remodeler pour qu’il ne soit plus en adéquation avec les enseignements de Jésus, mais plutôt avec leur vision de la religion. Au fond, ce qu’ils veulent, c’est essayer de faire coïncider la religion avec leur vision laïque du bien et du mal, en adéquation avec leurs politiques. C’est la raison fondamentale pour laquelle les Pères fondateurs ont quitté l’Angleterre, et ont exigé que le gouvernement n’ait rien à dire en matière de religion. Regardez où nous en sommes aujourd’hui. Nous avons des politiciens qui essaient de monter un complot pour porter un coup aux valeurs catholiques. Ils font même un parallèle entre cette prise de contrôle et une opération militaire au Proche-Orient, ce qui montre bien à quel point ils sont dans leur monde, et combien ils détestent l’Église. J’avais espéré ne jamais vivre ça, ne jamais vivre une époque rappelant celle où mon arrière-grand-père, un pasteur protestant, a été tué par les communistes qui eux aussi détestaient la religion et voulaient la détruire ».
Évidemment, ce serait fantastique si le comité de campagne de Clinton pouvait désavouer publiquement le contenu de ces mails outrageux. Les catholiques arriérés que nous sommes et qui croient vraiment ce que disent les Écritures et l’Église en seraient vraiment très heureux.
Voici le point de vue d’un de mes amis sur le choix qui nous est proposé pour les élections du mois de novembre : d’un côté un homme vulgaire, un rustre incapable de se contrôler et qui ne respecte pas les femmes ; de l’autre une personne manipulatrice, froide, menteuse, assoiffée de pouvoir depuis toujours et entourée d’anti-catholiques primaires.
Dans un pays où « le choix » (sous-entendu pour ou contre l’avortement) est devenu la nouvelle religion nationale non officielle, celui qui nous est proposé pour les prochaines élections est particulièrement maigre…
Revenir en haut Aller en bas
 
Le camp Clinton fomentait le noyautage de l’Église catholique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aide de camp
» JESUS CAMP
» Camembert : tout fout le camp...
» Aide de camp du maréchal NEY
» CARRIER (Louis-Anthelme) Maréchal de camp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: