DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Octobre, le mois du rosaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Octobre, le mois du rosaire    Sam 8 Oct - 7:19

MERCI de respecter ce fil, destiné aux CATHOLIQUES.
Tout commentaire qui serait contre sera supprimé.


3- Le chapelet et la très Sainte Vierge (24 mn).

Rappel de la place de Marie dans la vie d'un chrétien. Quelles sont les qualités de Marie en tant que femme et mère ?
Qu'est-ce que le rosaire ? Quelles sont les vertus du rosaire tout au long de la vie chrétienne (étude à partir des sept demeures de sainte Thérèse d’Avila) ?
10 octobre 2015



Octobre, le mois du rosaire

Le rosaire est le nom d'une prière composé de quatre chapelets d'oraison, consacrée à Marie. En 1883, le pape Léon XIII décrétait que le mois d'octobre de cette année-là serait entièrement consacré à "la Saint Reine du Rosaire". Depuis, octobre est traditionnellement resté le mois du Psautier de Marie. Le P. Jacques Nieuviarts, assomptionniste, nous en dit plus. Publié 8 octobre 2015

Chaque année les Dominicains organisent à Lourdes le pèlerinage du Rosaire. La prière du rosaire comprend 150 "Je vous salue Marie" partagés en trois parties.

Quelle est son origine ? Comment le réciter ?


Le "Je vous salue Marie" n'est pas apparu d'un seul coup. Cette prière à Marie est née peu à peu dans la piété de l'Eglise, pour ne se fixer dans sa forme définitive que vers 1500. Pourtant, dès le 12e siècle, saint Bernard contribua à développer cette prière à Marie sous la forme naissante du chapelet ou du rosaire. Et Saint Dominique au siècle suivant, en répandit l'usage, prescrivant à ses religieux de porter un chapelet à leur ceinture. La grande peste de 1349, qui ravagea tous les royaumes d'Europe, amena les foules à un surcroît de piété, qui contribua également à l'essor de la piété mariale. Et c'est en fait au siècle suivant que cette prière prit le nom de Rosaire.
 
Le Pape Pie V engagea l’Église entière à cette prière, face à l'avancée turque qui menaçait l'Europe. C'est ainsi que fut attribuée au Rosaire la victoire décisive de Lépante, en 1571. La fête de Notre-Dame du Rosaire, célébrée le 7 octobre, a été instituée par le Pie V en 1573, pour remercier Marie de cette victoire. En 1883, le pape Léon XIII décrétait solennellement que le mois d'octobre de cette année-là serait entièrement consacré à "la Saint Reine du Rosaire". Depuis, le mois d'octobre, durant lequel comme au mois de mai, on prie particulièrement la Vierge, est appelé le mois du Rosaire.

Un chapelet de roses

Au sens strict, le chapelet est un "petit chapeau" ou comme une couronne. On avait en effet coutume, au Moyen Age, de couronner de roses les statues de la Vierge, chaque rose symbolisant une prière, d'où le mot de rosaire.
 
Un rosaire comprend 150 "Je vous salue Marie", qui rappellent les 150 Psaumes, et on a longtemps appelé le Rosaire Psautier de Marie. Les 150 "Je vous salue Marie" furent partagés en trois parties, en l'honneur de la Trinité. Puis chaque partie en cinq dizaines, chacune étant précédée d'un Notre Père et suivie du Gloire au Père ou Gloria, en l'honneur de la Sainte Trinité.



Méditer l'histoire du Salut


Le Rosaire est ainsi une forme de prière répétitive et très simple, durant laquelle on médite sur la place de Marie dans le mystère du salut, pour s'y associer. Cette prière en effet n'est pas pure répétition : elle est méditation, accueil du mystère de Dieu qui touche et rejoint nos vies. Le chapelet ou le rosaire sont ainsi une méditation de l'Evangile, l'accueil pour le croyant, de la vie du Seigneur.
 
Dans la récitation du chapelet, chaque mystère est annoncé ou médité et suivi d'une dizaine de chapelet. Pour ne pas perdre le compte, les fidèles utilisaient un collier de cent cinquante grains, nommé "patenôtre",qui est à l'origine des chapelets actuels. Le rosaire a longtemps compté quinze mystères, répartis en 3 séries : les mystères joyeux, douloureux et glorieux, ce qui amenait aux 150 Je vous salue Marie, qui en faisaient le Psautier de Marie. Mais Jean-Paul II a rajouté en 2002 cinq nouveaux mystères : les mystères lumineux. Contemplons donc cette immense fresque de la foi.

Les mystères joyeux


Les premiers mystères que l'on prie sont les mystères joyeux. Ils rappellent et contemplent le mystère de la naissance et l'enfance de Jésus. Ce sont : 1. L'Annonciation : l'ange Gabriel est envoyé par Dieu à Marie, pour lui annoncer qu'elle serait mère du sauveur (Luc 1, 26-38). 2. La Visitation : Marie rend visite à Elisabeth, enceinte elle aussi, malgré son âge et sa stérilité. Elle mettra au monde Jean-Baptiste. Marie chante alors son action de grâce à Dieu, dans le Magnificat (Luc 1, 39-56). 3. La Nativité : la naissance de Jésus à Bethléem et la joie des bergers et des pauvres, l'adoration aussi des mages venus d'Orient (Luc 2, 1-21). 4. La Présentation de Jésus au Temple, comme la Loi juive le demandait pour tout premier-né masculin. Joseph et Marie se conforment à cet usage. Syméon et Anne reconnaissent en l'enfant le Messie attendu par Israël (Luc 2, 22-40). 5. Le Recouvrement de Jésus, lorsque Jésus est retrouvé au Temple, au terme de trois jours, au cours du pèlerinage effectué par Joseph et Marie comme c'était la coutume (Luc 2, 41-51).

Les mystères lumineux


Les mystères lumineux, introduits par Jean-Paul II en 2002 sont tout entiers centrés sur la personne de Jésus : « Si l'on veut indiquer à la communauté chrétienne cinq moments significatifs - mystères lumineux - de cette période de la vie du Christ, il me semble, dit Jean-Paul II, que l'on peut les mettre ainsi en évidence : 1. au moment de son Baptême au Jourdain (Marc 1, 21), 2. dans son auto-révélation aux noces de Cana (Jean 2, 1-12), 3. dans l'annonce du Royaume de Dieu avec l'invitation à la conversion : (Marc 1, 15, Marc 2, 3-13, Luc 7, 47-48), 4. dans sa Transfiguration (Luc 9, 35 ) et enfin 5. dans l'institution de l'Eucharistie, expression sacramentelle du mystère pascal (Jean 13, 1). Chacun de ces mystères est une révélation du Royaume désormais présent dans la personne de Jésus.

Les mystères douloureux


Les mystères douloureux s'associent à la Passion et à la mort de Jésus : 1. L'agonie de Jésus au jardin des Oliviers (Matthieu 26, 36-56), 2. la Flagellation (Marc 25, 15), 3. le Couronnement d'épines (Matthieu 27, 27-31), 4. Le Portement de la Croix (Luc 23, 26-30) et 5. Le Crucifiement et la Mort de Jésus sur la Croix (Jean 19, 17-37).

Les mystères glorieux


Les mystères glorieux méditent tour à tour : 1. La Résurrection de Jésus (Matthieu 28, 5-8), 2. L’Ascension (Marc 16, 19-20), 3. La Pentecôte (Actes 2, 1-13), 4. L'Assomption de Marie (Apocalypse 12, 14-16) et 5. Le Couronnement Marie dans le Ciel (Apocalypse12, 1).
 
L’Église a coutume de répartir la prière et la méditation de l'ensemble de ces mystères du Rosaire sur les jours de la semaine, pour qu'ils irriguent ainsi l'ensemble de la vie : le lundi et le samedi, les mystères joyeux, le mardi et le vendredi, les mystères douloureux, le mercredi et le dimanche, les mystères glorieux, et le jeudi, les mystères lumineux.

Au rythme de la vie humaine


Jean-Paul II à plusieurs reprises a redit la richesse de cette prière, ainsi dans cette homélie du 29 octobre 1978 : "Je voudrais, disait-il, attirer votre attention sur le Rosaire. [] Le Rosaire est ma prière préférée. C'est une prière merveilleuse. Merveilleuse de simplicité et de profondeur. Dans cette prière, nous répétons de multiples fois les paroles de l'Archange et d'Élisabeth à la Vierge Marie. Toute l'Église s'associe à ces paroles.  Sur l'arrière-fond des Ave Maria défilent les principaux épisodes de la vie de Jésus Christ. Réunis en Mystères joyeux, douloureux et glorieux, ils nous mettent en communion vivante avec Jésus à travers le Coeur de sa Mère, pourrions-nous dire. En même temps, nous pouvons rassembler dans ces dizaines du Rosaire tous les événements de notre vie individuelle ou familiale, de la vie de notre pays, de l'Église, de l'humanité : c'est-à-dire nos événements personnels ou ceux de notre prochain, et en particulier de ceux qui nous sont les plus proches, qui nous tiennent le plus à coeur."
 
C'est ainsi que la simple prière du Rosaire s'écoule au rythme de la vie humaine.

Jacques Nieuviarts, assomptionniste, bibliste.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Sam 8 Oct - 10:31

Notre-Dame du Rosaire, priez pour nous !
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 12024
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Sam 8 Oct - 11:19

La Basilique de St Raphael est Notre Dame de la Victoire (Lépante). Et hier, 7 Octobre, jour de la fète de Nd du rosaire était aussi le premier vendredi du mois (sacré coeur)! Heureuse coincidence!
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 12024
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Sam 8 Oct - 13:15

Un fioretti du rosaire
Citation :

Un étudiant, qui autrefois priait mais ayant perdu la ferveur de son enfance, aperçoit un jour un chapelet sur le bord de la route.
Sa première pensée fut de passer outre. Mais son amour pour la Sainte Vierge se réveillant, il le ramassa et le nettoya en disant: « Si je ne puis le rendre à la personne qui l’a perdu, je le donnerai à la Sainte Vierge elle-même, puisque tous les chapelets sont destinés à l’honorer ; je vais le déposer sur son autel, dans la première église que je rencontrerai. »
Il entre dans la première église et va tout droit à l’autel de la Sainte Vierge, qui attendait son enfant et lui obtint une inspiration : « Récite ton chapelet avant de le déposer sur l’autel. »

Sois prêtre, mon enfant
Notre étudiant ému, se met à genoux, et, comme jadis, il récite, comme il faut, le chapelet demandé, mais un flot de pensées l’assaille ; il lui semble qu’une voix lui parle au coeur et lui dit d’une façon claire : « Sois prêtre, mon enfant. Tu es devenu infidèle à l’appel de mon Fils et cependant c’est ta seule vocation ; reviens à ton amour d’autrefois et suis ta vocation. »

Ces paroles furent comme un trait de lumière qui pénétra le jeune homme au plus profond de son âme. Après avoir beaucoup réfléchi et prié plus encore, il s’écrie : « Oui, ma Mère, c’est d’accord, je reviens à Vous. Avec votre secours, je serai prêtre de Jésus-Christ. »

Il tint parole et devint donc prêtre, un très bon prêtre. En plus de ses autres prières, il aimait à réciter son chapelet tous les jours, en égrenant le pauvre chapelet qu’il avait trouvé sur la route et qui lui avait valu la faveur de sa vocation de prêtre.

Quelques années plus tard, la volonté de Dieu appela ce jeune prêtre comme aumônier dans un hôpital. Un jour, on y amena un pauvre malade qui s’écria tout de suite en entrant : « Ne me parlez jamais de religion, je suis un incrédule et ne crois à rien. » Cependant l’aumônier le visita avec bonté mais il se vit repousser avec dédain.
Alors, il lui dit :
– Eh bien! mon ami, je vais réciter un chapelet pour vous.
– Ne me parlez pas de chapelet, répond le malade.
– Mais cette prière ne peut que vous faire du bien.
– Au contraire, Monsieur l’Abbé, le chapelet est la cause de mon malheur.
– Comment cela, mon ami ? Que voulez-vous dire par là ?
– Je vais vous le dire, puisque vous le désirez. Dans mon enfance, ma mère me faisait réciter le chapelet avec elle, tous les jours. Devenu grand, je dus aller en ville apprendre un métier. Là, de mauvais camarades m’entraînèrent au mal, au mépris de la loi de Dieu. J’étais dans ces mauvaises dispositions, lorsque je fus rappelé à la maison. Ma mère était mourante. Pour ne pas lui faire de la peine, je dissimulais et lui promis tout de même de dire une partie du rosaire, autant que possible chaque jour. Ma pauvre mère me donna alors son chapelet. Après son enterrement, je retournai à l’atelier. Mais en chemin, le démon me mit dans l’esprit cette pensée : « Débarrasse-toi de ce chapelet et jette-le à terre ». Je le fis et le rejetai avec mépris sur la route. Depuis lors, je suis toujours malheureux et je me crois maudit.

Le prêtre très ému lui-même demanda :
« En quel mois et quelle année, cela s’est-il passé ? Sur la réponse précise du malade, le prêtre tire le chapelet de sa poche et dit : « Mon ami, reconnaîtriez-vous ce chapelet ? » Le malade ne put que jeter ce cri : « C’est le chapelet de ma mère ! »

Alors il le saisit avec amour et l’embrassa longuement en pleurant. 720
– Eh bien! reprit l’aumônier, ce chapelet, que vous appelez la cause de votre malheur, a été pour moi la cause de mon bonheur, je lui dois d’être prêtre. Maintenant, mon ami, il va devenir l’occasion de votre bonheur.
– Oui, Monsieur l’abbé, je veux me confesser. – Demain, je viendrai vous administrer les derniers sacrements. En attendant, je vous laisse le chapelet pour réparer votre faute; je le reprendrai plus tard.

Quelques jours après, le malade mourait en baisant le chapelet de sa mère, heureux et sanctifié… Le prêtre reprit son pauvre petit chapelet et ce cher souvenir ne le quitte jamais.

Une remarque : ne soyez pas un esprit fort! Ne méprisez pas les fioretti!
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Dim 9 Oct - 14:08

Pourquoi dire le chapelet ?

Guillaume de Menthière, prêtre du diocèse de Paris, professeur de théologie aux Bernardins, auteur de Marie de Nazareth (Mame), répond aux questions de Sophie de Villeneuve,rédactrice en chef de Croire.

Sophie de Villeneuve : A quoi sert la prière répétitive du chapelet ? Et d'abord, de quand date-t-elle ?

G. de M. : On dit qu'elle a été communiquée par la Vierge elle-même à saint Dominique, donc ver le XIIe siècle. Elle se met en place petit à petit et se fixe au XVIe siècle.
 
Mais les paroles du Je vous salue Marie sont bien tirées de l'Evangile ?

G. de M. : Le Je vous salue Marie, c'est autre chose que le chapelet. Le chapelet tel qu'on le récite encore aujourd'hui est fixé avec saint Pie V, au XVIe siècle.
 
C'est donc ancien ?

G. de M. : Oui, et c'est aussi très recommandé par le magistère. C'est presque une obsession pontificale depuis le XVIe siècle. Il n'y a pas un pape qui n'ait recommandé, et avec force, la prière du rosaire, comme un moyen très bénéfique pour les chrétiens de s'associer aux mystères du Christ.
 
Il y a une différence entre chapelet et rosaire ?

G. de M. : Oui, le chapelet est une partie du rosaire, le rosaire étant la totalité des mystères à méditer, mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux. Le chapelet ne médite qu'une série de mystères.
 
Et pourquoi les papes se sont-ils autant pris d'affection pour cette prière ?

G. de M. : C'est très étonnant. Savez-vous que Léon XIII, le grand pape de la doctrine sociale de l'Eglise, a écrit pas moins de onze encycliques sur le rosaire ? Sans compter les lettres et les décrets où il insiste pour que le peuple de Dieu reprenne le chapelet en main. Pie XII faisait un usage très courant du chapelet, il recommandait cette prière qu'il appelait « le bréviaire de l'Evangile ». Jean XXIII a consacré sa première encyclique au chapelet. La première audience générale de Paul VI, le lendemain de son élection, est consacrée au chapelet. Ne parlons même pas de Jean-Paul II !
 
Et le pape François ?


G. de M. : Il en parle aussi beaucoup. Il dit que la prière est un combat, et que ce qui peut nous aider dans ce combat, c'est l'arme du rosaire. Il y a dans la prière du rosaire un exercice d'endurance et de persévérance qui nous rend forts, contre notre ennemi à tous qui est le diable lui-même. Car le combat dont il est question, c'est le combat spirituel.
 
Pourtant c'est une prière répétitive, sur laquelle on peut s'endormir, non ?

G. de M. :Justement, c'est en cela qu'elle porte du fruit. Jean-Paul II, dans son document Rosarium Virginis Mariae, une lettre apostolique qui date de 2002, souligne que c'est une prière très adaptée à la nature humaine, parce que nous avons besoin de répétition. Il dit très justement que de nos jours on va chercher dans des techniques de méditation orientales, dans le bouddhisme, dans l'hindouisme, des techniques très avancées qui jouent toujours elles aussi sur le modèle de la répétition, de la mémoire, de l'invocation, qui est très adapté à la nature humaine.
 
Qu'est-ce qu'on peut recommander à ceux qui n'ont jamais pu réciter un chapelet ou un rosaire ?

G. de M. : On peut leur conseiller d'abord de lire cette lettre de Jean-Paul II, qui explique très bien ce que c'est. Il commence par dire que la prière du chapelet est une prière christologique, c'est-à-dire qu'elle a pour but de nous faire méditer les mystères du Christ et de nous faire entrer en communion avec ces mystères. Pie XII disait ces mots magnifiques : « Le chapelet, c'est le sacrifice du soir », la messe étant le sacrifice du matin, car à l'époque on disait la messe le matin. Certes, le rosaire n'est pas à mettre sur le même plan que l'eucharistie.
 
Combien de temps dure un rosaire ?

G. de M. : On dit un chapelet en vingt minutes environ, il faut donc compter une heure et demi environ pour un rosaire.
 
Donc il faut se lancer, le pratiquer, et si l'on s'endort au milieu, ce n'est pas grave ?

G. de M. : Ce n'est jamais grave. Thérèse de Lisieux a confessé qu'elle a toujours eu beaucoup de mal, tout au long de sa vie de religieuse, avec le chapelet, et elle disait que durant son oraison, deux heures par jour au Carmel, elle dormait la plupart du temps. Et elle en plaisantait, en disant : « Je ne m'en soucie pas, car je pense que les parents aiment autant leurs petits enfants quand ils dorment dans leurs bras que quand ils bredouillent à leurs côtés. » Il faut la simplicité et l'humilité d'une petite Thérèse pour pouvoir dire des choses comme ça ! Cela dit, le chapelet n'est pas un anesthésiant, je n'irai pas jusqu'à dire qu'il est recommandé de dormir au milieu. Le chapelet est fait pour porter sur le Christ le regard plein d'amour et de tendresse de la Vierge Marie. C'est à l'école de Marie que l'on entre le mieux dans le mystère du Christ.
 
Le chapelet n'est pas exclusif d'autres formes de prière ?

G. de M. : Bien sûr que non. C'est une forme de prière très approuvée par l'Eglise, et qui a fait ses preuves.
 
Quelles sont ces preuves ? Quels fruits porte-t-elle ? Résister à la tentation du mal, dites-vous, et puis ?

G. de M. : Le bienheureux Bartolo Longo (1841-1926), un grand apôtre du rosaire, a bâti la ville nouvelle de Pompéi à la force du chapelet. Le chapelet était la prière préférée de Jean-Paul II, et il est devenu le symbole de son pontificat. On sait les fruits qu'il a portés dans sa vie. On pourrait multiplier les exemples des apôtres du rosaire, comme Maximilien Kolbe également. Le rosaire leur a permis d'avoir constamment à l'esprit les mystères du Christ. Moi qui vis à Paris, j'ai bien des occasions d'agacement, dans le métro, dans la bousculade, en attendant dans une administration... Il n'y a prendre son chapelet !
 
Vous l'avez sur vous, en ce moment ?

G. de M. : Bien sûr. Plutôt que de s'énerver, il vaut mieux prendre son chapelet, penser à Jésus présenté au Temple, contempler Marie, Joseph, les colombes, en répétant à Marie les mots qui sont pour l'essentiel issus de l'Ecriture.
 
On peut rajouter des prières personnelles, des intentions ?

G. de M. : J'aime me référer à Jean-Paul II qui invite à la sobriété. Le Notre Père ouvre la récitation des dix Je vous salue Marie, pendant lesquels on médite un mystère de la foi, et l'on termine par un Gloria. Beaucoup rajoutent de petites prières personnelles, et je n'y vois aucun inconvénient dans la prière privée, mais je crois que dans la prière publique il faut s'en tenir à beaucoup de simplicité, même si le pape dit qu'on peut ajouter ce qu'il appelle des « clausules », pour mieux entrer dans le mystère, comme par exemple quand on médite la résurrection du Christ, on peut dire « Et Jésus, le fruit de tes entrailles, qui est ressuscité d'entre les morts, est béni ».

http://croire.la-croix.com/Definitions/Priere/Prier-le-Rosaire/Pourquoi-dire-le-chapelet

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 375
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Dim 9 Oct - 14:28

http://www.mariereine.com/neuvaine-a-notre-dame-du-rosaire/

Une idée de neuvaine à Notre-Dame du rosaire. Pour ma part, je l'ai commencée vendredi dernier, elle est très bien faite et ça peut être un bon chemin pour augmenter sa dévotion en Marie ?
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Dim 9 Oct - 16:33

Notre Dame du Rosaire



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Dim 9 Oct - 16:34

aristote a écrit:
http://www.mariereine.com/neuvaine-a-notre-dame-du-rosaire/

Une idée de neuvaine à Notre-Dame du rosaire. Pour ma part, je l'ai commencée vendredi dernier, elle est très bien faite et ça peut être un bon chemin pour augmenter sa dévotion en Marie ?

Merci Aristote I love you

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 12024
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Dim 9 Oct - 18:14

Question miracles ou merveilles du rosaire, je vous conseille ce fil où en trouve de gentils!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Dim 9 Oct - 18:30

Merci Espérance pour ce fil Very Happy et merci Aristote pour la neuvaine !
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 375
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Dim 9 Oct - 18:50

Merci à vous tous ! ☺
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Lun 10 Oct - 15:56

Bonjour à tous,

je confie à vos intentions de prière du saint Rosaire, notre petite communauté foi & lumière, en Provence.
C'est une communauté qui accueille et accompagne des handicapés, mentaux, psychiques et moteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Lun 10 Oct - 16:48

Olivier2 a écrit:
Bonjour à tous,

je confie à vos intentions de prière du saint Rosaire, notre petite communauté foi & lumière, en Provence.
C'est une communauté qui accueille et accompagne des handicapés, mentaux, psychiques et moteurs.

d'accord Olivier.

Peut-être pourriez-vous en dire un peu plus sur cette communauté dans la rubrique "témoignages" ?


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 12024
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Lun 10 Oct - 20:59

N'oublions pas les gentilles colombes ND du Rosaire de fatima

En 1946, le Portugal célébrait le troisième centenaire de sa consécration à Notre-Dame de la Conception par le roi Jean IV, et ND de Fatima fut couronnée le 13 mai par le cardinal légat Aloisi-Masella devant 800.000 fidèles pour la clôture du Congrès marial d’Evora, où fût prononcé le vœu 300 ans plus tôt, puis une grande procession solennelle de plus de 400 kilomètres commença autour de la Vierge pèlerine.

Ce voyage triomphal qui dura du 22 novembre au 24 décembre et qui attira des foules immenses fut marqué le 29 novembre par 5 colombes que lâcha Terezinha Campos à Bombarral et qui après s’être élevée dans les airs, à grande hauteur, revinrent se poser l’une après l’autre au pied de la statue et se prosterner devant elle, tournées vers elle, dans des attitudes tout çà fait étonnantes.

A partir de ce jour, de nombreuses colombes furent lâchées et beaucoup venaient se réfugier au pied de la statue, restant de longues journées, de jour comme de nuit, sans chercher à s’alimenter, sans picorer la statue ou les fleurs, sans être perturbées par la foule, se tournant vers les orateurs ou vers le Saint Sacrement ou le crucifix quand ils sont mis sur l’autel, suivant la statue dans les voitures ou les avions lorsqu’elle partit en voyage sur les 5 continents, ou bien attendant la statue à l’endroit où elle allait être placée.

L’épisode des colombes frappa grandement l’esprit du peuple portugais : le Cardinal de Lisbonne exprima sa stupéfaction dans son radio-message de Noël 1946 et les journaux du pays reflétèrent cet émoi. L’Abbé Miguel de Oliveira écrivit ainsi dans le numéro de 7 décembre de Novidades, presqu’entièrement consacré aux colombes de Notre-Dame : « Au bout de quelques siècles, il ne manquera pas des esprits forts qui souriront de notre naïveté et demanderont comment il fut possible au milieu du XX° siècle de créer une légende moyennâgeuse. Mais ce n’est pas une légende, ô hommes de l’avenir ! C’est une réalité que nos yeux contemplent ; c’est de l’histoire authentique dont témoignent des centaines et des centaines de milliers de personnes. »



sur http://docteurangelique.forumactif.com/t4994-les-colombes-de-fatima
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 12024
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Mar 11 Oct - 15:58

Les 15 Promesses de la Sainte Vierge

1) A tous ceux qui réciteront dévotement mon Rosaire, je promets ma protection toute spéciale et de très grandes grâces.

2) Celui qui persévérera dans la récitation de mon Rosaire recevra quelques grâces signalées.

3) Le Rosaire sera une armure très puissante contre l'enfer; il détruira les vices, délivrera du péché, dissipera les hérésies.

4) Le Rosaire fera fleurir les vertus et les bonnes œuvres et obtiendra aux âmes les miséricordes divines les plus abondantes; il substituera dans les cœurs l'amour de Dieu à l'amour du monde, les élevant au désir des biens célestes et éternels. Que d'âmes se sanctifieront par ce moyen!

5) Celui qui se confie en moi par le Rosaire ne périra pas.

6) Celui qui récitera pieusement mon Rosaire, en considérant ses mystères, ne sera pas accablé par le malheur. Pécheur, il se convertira; juste, il croîtra en grâce et deviendra digne de la vie éternelle.

7) Les vrais dévots de mon Rosaire seront aidés à leur mort par les secours du ciel.

8) Ceux qui récitent mon Rosaire trouveront pendant leur vie et à leur mort la lumière de Dieu, la plénitude de ses grâces et ils participeront aux mérites des bienheureux.

9) Je délivrerai très promptement du purgatoire les âmes dévotes à mon Rosaire.

10) Les véritables enfants de mon Rosaire jouiront d'une grande gloire dans le ciel.

11) Ce que vous demanderez par mon Rosaire, vous l'obtiendrez.

12) Ceux qui propageront mon Rosaire seront secourus par moi dans toutes leurs nécessités.

13) J'ai obtenu de mon Fils que tous les confrères du Rosaire aient pour frères, en la vie et à la mort, les saints du ciel.

14) Ceux qui récitent fidèlement mon Rosaire sont tous mes fils bien-aimés, les frères et sœurs de Jésus-Christ.

15) La dévotion à mon Rosaire est un grand signe de prédestination.

(La Sainte Vierge à Saint Dominique et au Bienheureux Alain de la Roche)



Cela ne doit pas etre complètement faux! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 12024
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Mer 12 Oct - 16:40

Demain 13 Octobre (Nd De fatima il y a 99 ans= ND du Rosaire), jour du verdict pour Asia Bibi!

Prions le chapelet pour elle!
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Mer 12 Oct - 16:41

Merci René de le rappeler Very Happy

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Mer 12 Oct - 16:48

:sts:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9465
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Mer 12 Oct - 18:00



Ce qui m'étonne, en vos dévotions, c'est la place démesurée que tient Marie, quant au Dieu du Baptême. Car, le ratio d'Ave Maria/ Credo, Pater et Gloria Patri est disproportionné. Je préfère encore me cantonner au Credo, au Pater et au Gloria Patri, puisque je ne crois qu'au Dieu, au nom duquel j'ai été baptisé.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Mer 12 Oct - 18:07

Le Christ est Dieu. Marie et les saints sont des petits humains. Tout vient donc de Dieu y compris le fait que, EXPLICITEMENT, il élève le saint qui s'abaisse au dessus de lui.

Voici la phrase où Jésus le dit :

Jean 14, 12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera, lui aussi, les oeuvres que je fais ; et il en fera même de plus grandes, parce que je vais vers le Père.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9465
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Mer 12 Oct - 18:29

Arnaud Dumouch a écrit:
Le Christ est Dieu. Marie et les saints sont des petits humains. Tout vient donc de Dieu y compris le fait que, EXPLICITEMENT, il élève le saint qui s'abaisse au dessus de lui.

Voici la phrase où Jésus le dit :

Jean 14, 12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera, lui aussi, les oeuvres que je fais ; et il en fera même de plus grandes, parce que je vais vers le Père.

Pourquoi, alors, au baptême, n'est-il fait mention QUE du Dieu trinitaire?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Mer 12 Oct - 18:32

saint Zibou a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Le Christ est Dieu. Marie et les saints sont des petits humains. Tout vient donc de Dieu y compris le fait que, EXPLICITEMENT, il élève le saint qui s'abaisse au dessus de lui.

Voici la phrase où Jésus le dit :

Jean 14, 12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera, lui aussi, les oeuvres que je fais ; et il en fera même de plus grandes, parce que je vais vers le Père.

Pourquoi, alors, au baptême, n'est-il fait mention QUE du Dieu trinitaire?

L'article sur la communion des saints contient l'Eglise du Ciel, avec Marie, les saints et les anges.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Mer 12 Oct - 20:53

Arnaud Dumouch a écrit:
Le Christ est Dieu. Marie et les saints sont des petits humains. Tout vient donc de Dieu y compris le fait que, EXPLICITEMENT, il élève le saint qui s'abaisse au dessus de lui.

Voici la phrase où Jésus le dit :

Jean 14, 12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera, lui aussi, les oeuvres que je fais ; et il en fera même de plus grandes, parce que je vais vers le Père.

"Celui qui s'élève sera abaissé et celui qui s'abaisse sera élevé." :jesus:
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9465
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Mer 12 Oct - 22:21

Arnaud Dumouch a écrit:
saint Zibou a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Le Christ est Dieu. Marie et les saints sont des petits humains. Tout vient donc de Dieu y compris le fait que, EXPLICITEMENT, il élève le saint qui s'abaisse au dessus de lui.

Voici la phrase où Jésus le dit :

Jean 14, 12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera, lui aussi, les oeuvres que je fais ; et il en fera même de plus grandes, parce que je vais vers le Père.

Pourquoi, alors, au baptême, n'est-il fait mention QUE du Dieu trinitaire?

L'article sur la communion des saints contient l'Eglise du Ciel, avec Marie, les saints et les anges.

Lorsque je parle du Credo, je ne considère que le Symbole, originel, de Nicée-Constantinople.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 1:20

On a eu les créditistes, on a maintenant les credoïstes. Pouffer de rire
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9465
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 1:29

Chrysostome a écrit:
On a eu les créditistes, on a maintenant les credoïstes. Pouffer de rire

Avec vous, on a les incrédules, pour ne pas dire: les septiques...
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 5:39

saint Zibou a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Le Christ est Dieu. Marie et les saints sont des petits humains. Tout vient donc de Dieu y compris le fait que, EXPLICITEMENT, il élève le saint qui s'abaisse au dessus de lui.

Voici la phrase où Jésus le dit :

Jean 14, 12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera, lui aussi, les oeuvres que je fais ; et il en fera même de plus grandes, parce que je vais vers le Père.

Pourquoi, alors, au baptême, n'est-il fait mention QUE du Dieu trinitaire?

Dans la célébration du baptême catholique, il y a la litanie des saints. Les saints font parti de la Sainte Famille de Dieu, La Sainte Trinité, au sein de laquelle Jésus nous introduit avec Lui, faisant de nous les enfants de Dieu et ses frères et sœurs.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 12024
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 5:43

Je rappelle que ce fil est dédié à la prière

Merci de ne pas le faire dévier

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 7:38

J'ai commencé le chapelet à la Miséricorde Divine de Sainte Faustine, je me sens plus en congruence avec, probablement car le Christ est au coeur de ce chapelet même si je ne m'empêche pas de réciter le rosaire à la Vierge Marie si l'occasion s'en présente ou dans certains cas particuliers.

On parle souvent d'aller au Christ par Marie, moi c'est l'inverse on dirait.. je crois, en réalité, que je n'ai pas vu auparavant l'action de Marie en moi, je commence à la voir en relisant mon passé (et notamment en ayant trouvé "par hasard" un chapelet dans la rue lorsque j'avais 5 ans.. ce chapelet, malgré les 19 déménagements faits depuis et les nombreux cartons perdus, est toujours avec moi 47 ans après !).

Etant proche du Christ (tout contre Lui..), Marie est devenue une Mère pour moi (une belle-mère aimante et douce, comme je le disais sur un autre fil) et je me sens accueillie par elle, mais sans avoir de dévotion forte ou d'amour très fort, juste une compréhension douce, un regard d'une bienveillance à faire fondre tous les coeurs.

Très Sainte Vierge Marie : je t'aime I love you (mais celui qu'aime tout mon être, c'est le Seigneur et l'Eternel est mon Père, Abba).

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 7:50

RenéMatheux a écrit:

Je rappelle que ce fil est dédié à la prière

Merci de ne pas le faire dévier


Merci René.

Oui, saint zibou, laissez ce fil pour les catholiques.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 12024
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 8:01

13 Octobre 1917 : ND du Rosaire

Le Grand Miracle du soleil
Citation :
Citons le professeur Almeida Garrett  :
«  Il devait être 13 h 30 [heure légale] lorsque s’éleva, à l’endroit précis où se trouvaient les enfants, une colonne de fumée, déliée, ténue et bleutée, qui monta droit jusqu’à deux mètres peut-être, au-dessus des têtes et s’évanouit à cette hauteur. Ce phénomène dura quelques secondes, parfaitement visible à l’œil nu… La fumée se dissipa subitement et, au bout d’un certain temps, le phénomène revint se produire une deuxième puis une troisième fois… Je restais convaincu que ces colonnes de fumée étaient produites par quelque encensoir balancé dans lequel brûlait de l’encens.
«  … Soudain, j’entendis le brouhaha de milliers de voix, et je vis toute cette multitude, dispersée dans le large espace qui s’étendait à mes pieds, tourner le dos à l’endroit vers lequel, jusque-là, convergeaient toutes les impatiences anxieuses, et regarder le soleil du côté opposé…
«  Je me tournai à mon tour, vers ce point d’attraction de tous les regards, et je pus voir le soleil, semblable à un disque bien net, à l’arête vive, qui luisait sans blesser la vue… Il ne pouvait se confondre avec le soleil vu à travers la brume, – il n’y en avait d’ailleurs pas à ce moment –, car il n’était ni voilé, ni brouillé. À Fatima, il conservait lumière et chaleur, et se dessinait nettement dans le ciel, avec son bord en arête vive comme une table à jeu… Le plus étonnant est d’avoir pu fixer aussi longtemps le disque solaire dans tout son éclat de lumière et de chaleur, sans avoir mal aux yeux, et sans éblouissement de la rétine.  »
Soudain, l’astre se mit à trembler, à se secouer avec des mouvements brusques, pour finalement tourner sur lui-même à une vitesse vertigineuse, en lançant des gerbes de lumière.
«  Le soleil prenait toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, ajoute un autre témoin. Tout prenait les mêmes couleurs  : nos visages, nos vêtements, la terre elle-même.  »

Le moment terrible arriva enfin  : le soleil sembla tomber sur la terre. Écoutons encore le professeur Garrett  :
«  On entendit soudain une clameur, comme un cri d’angoisse de toute cette foule. Le soleil, en effet, conservant son mouvement rapide de rotation, sembla se détacher du firmament et, rouge sang, s’avancer vers la terre, en menaçant de nous écraser de sa masse ignée. Ce furent quelques secondes terrifiantes.  »

Le fils de Maria Carreira, Jean, le jeune estropié, en témoigna lui aussi  : «  J’ai vu le soleil tourner et il semblait descendre. Il était comme une roue de bicyclette.  »
Une dame ajouta encore  : «  Je l’ai parfaitement vu descendre comme s’il venait s’écraser sur la terre. On aurait dit qu’il se détachait du ciel et qu’il courait sur nous. Il s’est maintenu à une petite distance au-dessus de nos têtes  ; mais cette sorte d’attaque fut de très courte durée… Il semblait très près des gens et il continuait à tourner à l’envers.  »
Le jeune ingénieur Mario Godinho déclara, après que le soleil eut repris sa place  : «  De ces milliers de bouches, j’entendais des clameurs de joie et d’amour à la Très Sainte Vierge. Et alors j’ai cru. J’avais la certitude de n’avoir pas été victime d’une suggestion. J’avais vu le soleil comme jamais je ne le reverrai.  »

Chose merveilleuse, le phénomène put être admiré au-delà de Fatima. Au petit village d’Alburitel, situé à dix-huit ou dix-neuf kilomètres de Fatima, la population entière put jouir du miracle solaire. Monsieur l’abbé Lourenço a raconté ses souvenirs  :
«  J’avais alors seulement neuf ans, et je fréquentais l’école primaire de mon village. Il était près de midi [heure solaire] quand nous fûmes surpris par des cris et des exclamations, poussés par des hommes et des femmes qui passaient dans la rue, devant notre école. L’institutrice, très bonne et très pieuse, mais facilement impressionnable et très timide, fut la première à sortir dans la rue, et ne put empêcher les enfants de sortir tous, eux aussi, à sa suite. Dans la rue, les gens pleuraient et criaient, montrant le soleil, sans répondre aux questions que leur posait notre institutrice, très émue.
«  C’était le grand miracle, que l’on voyait très distinctement du haut de la colline où se trouve mon village… Je me sens incapable de le décrire tel que je le vis alors. Je regardai fixement le soleil, et il me semblait avoir pâli, de telle sorte qu’il n’éblouissait pas les yeux. Il paraissait un globe de neige qui tournait sur lui-même. Puis, soudain, il sembla descendre en zigzag comme s’il allait tomber sur la terre. Épouvanté, je courus me mettre au milieu de la foule. Tout le monde pleurait, attendant la fin du monde d’un instant à l’autre. Près de nous, se trouvait un incroyant, un homme sans religion, qui avait passé toute sa matinée à se moquer des naïfs qui faisaient un tel voyage pour aller voir une petite fille à Fatima. Je le regardai. Il était comme paralysé, figé, les yeux fixés sur le soleil. Puis je le vis trembler de la tête aux pieds, lever les mains au ciel, et tomber à genoux dans la boue, en criant  :
– Notre-Dame  ! Notre-Dame  !…
«  Pendant ce temps, les gens continuaient à crier et à pleurer, et à demander pardon à Dieu de leurs péchés… Puis, nous courûmes vers les deux chapelles du village qui se remplirent en quelques instants…
«  Au bout de quelques minutes, le soleil reprit sa place.. Quand tout le monde se fut persuadé que le danger était passé, il y eut une explosion de joie. Tous éclataient en cris d’action de grâces  :
– Miracle  ! Miracle  ! Bénie soit Notre-Dame  !  »
Dernier fait étonnant  : tous les gens de la foule, qui étaient pour la plupart trempés jusqu’aux os, constatèrent avec joie et stupéfaction qu’ils étaient secs. Le fait est attesté dans le procès canonique. L’académicien Marques da Cruz, qui fit enquête à ce sujet, écrit  : «  Cette foule immense se trouvait toute trempée, car la pluie n’avait pas cessé depuis l’aube. Mais, quoique ce fait puisse paraître incroyable, après le miracle, tout le monde se sentait à l’aise et avait ses habits complètement secs, ce qui fit l’objet de l’étonnement général…  »

Dès le surlendemain de l’événement, le 15 octobre, Avelino de Almeida, rédacteur en chef de “ O Seculo ”, le grand quotidien anticlérical et maçonnique de Lisbonne, que nul n’aurait pu soupçonner de prendre parti en faveur de cette affaire, rapporta ainsi le miracle dont il fut le témoin ébahi  :
Miracle de la danse du soleil à Fatima - 13 octobre 1917
«  … Depuis la route, où s’étaient massées les voitures, et où plusieurs centaines de personnes étaient demeurées, faute d’avoir assez de courage pour s’avancer à travers le terrain boueux, on voit l’immense multitude se tourner vers le soleil qui apparaît au zénith, dégagé des nuages. Il ressemble à une plaque d’argent mat, et il est possible de le fixer sans la moindre gêne. Il ne brûle pas les yeux. Il n’aveugle pas. On dirait qu’il se produit une éclipse. Mais voici que jaillit une clameur immense, et ceux qui sont plus près de la foule l’entendent crier  :
– Miracle  ! Miracle  !…Merveille  !… Merveille  !…
«  Aux yeux éblouis de ce peuple, dont l’attitude nous transporte aux temps bibliques et qui, stupéfait, la tête découverte, contemple l’azur du ciel, le soleil a tremblé, le soleil a eu des mouvements insolites et brusques, en dehors de toutes les lois cosmiques, “ le soleil a dansé ”, selon l’expression typique des paysans.  »

Violemment mis en cause par toute la presse anticléricale, Avelino de Almeida renouvela son témoignage, quinze jours plus tard, le 29 octobre. Cette fois, il illustrait son récit d’une dizaine de photographies de l’immense foule extasiée, et répétait comme un refrain tout au long de son article  : «  J’ai vu… J’ai vu… J’ai vu.  »
Et il concluait, avec beaucoup d’à-propos  :
«  Miracle, comme criait le peuple  ? Phénomène naturel, comme disent les savants  ? Pour l’instant, je ne me soucie pas de le savoir, mais seulement d’affirmer ce que j’ai vu… Le reste est affaire entre la Science et l’Église.  »
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 14:57

saint Zibou a écrit:


Lorsque je parle du Credo, je ne considère que le Symbole, originel, de Nicée-Constantinople.

Le symbole des Apôtres est plus ancien et il est en usage en Occident dans les Églises catholique et protestantes.


Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur ; qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers ; le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l’Esprit Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9465
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 14:58

petero a écrit:
saint Zibou a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Le Christ est Dieu. Marie et les saints sont des petits humains. Tout vient donc de Dieu y compris le fait que, EXPLICITEMENT, il élève le saint qui s'abaisse au dessus de lui.

Voici la phrase où Jésus le dit :

Jean 14, 12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera, lui aussi, les oeuvres que je fais ; et il en fera même de plus grandes, parce que je vais vers le Père.

Pourquoi, alors, au baptême, n'est-il fait mention QUE du Dieu trinitaire?

Dans la célébration du baptême catholique, il y a la litanie des saints. Les saints font parti de la Sainte Famille de Dieu, La Sainte Trinité, au sein de laquelle Jésus nous introduit avec Lui, faisant de nous les enfants de Dieu et ses frères et sœurs.

Est-ce au nom des saints, que nous sommes baptisés?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 15:02

saint Zibou a écrit:
]

Est-ce au nom des saints, que nous sommes baptisés?

C'est en communion avec les saints que la Trinité nous fait entrer dans son Eglise qui est composée de la Trinité, des anges, des saints, des âmes en état de grâce, en ce monde et dans l'autre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9465
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 15:14

Arnaud Dumouch a écrit:
saint Zibou a écrit:
]

Est-ce au nom des saints, que nous sommes baptisés?

C'est en communion avec les saints que la Trinité nous fait entrer dans son Eglise qui est composée de la Trinité, des anges, des saints, des âmes en état de grâce, en ce monde et dans l'autre.

C'est pourquoi, je prie le NOTRE Père, sans sombrer dans l'idolâtrie...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 15:18

Nous, membres des Eglises fondées par les Apôtres confessons la grandeur de la Rédemption de Jésus qui, loin de garder pour lui tout, met en avant ses amis. Il n'est pas un roi comme les rois de la terre.

Il est le serviteurs de ceux qui veulent le servir.

Voici le texte :
Citation :

Jean 14, 12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera, lui aussi, les oeuvres que je fais ; et il en fera même de plus grandes, parce que je vais vers le Père.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Lino



Masculin Messages : 429
Inscription : 08/12/2014

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 15:52

saint Zibou a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
saint Zibou a écrit:
]

Est-ce au nom des saints, que nous sommes baptisés?

C'est en communion avec les saints que la Trinité nous fait entrer dans son Eglise qui est composée de la Trinité, des anges, des saints, des âmes en état de grâce, en ce monde et dans l'autre.

C'est pourquoi, je prie le NOTRE Père, sans sombrer dans l'idolâtrie...

Lorsque vous allez à l'église vous parlez bien avec vos amis ou vous faites connaissance avec des personnes, au moins pour leur donner la paix du Christ, non ?

Ça ne fait pas pour autant de vous quelqu'un qui méprise le prêtre et place au dessus de lui les membres de la paroisse.

:beret:
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9465
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 16:02

Arnaud Dumouch a écrit:
Nous, membres des Eglises fondées par les Apôtres confessons la grandeur de la Rédemption de Jésus qui, loin de garder pour lui tout, met en avant ses amis. Il n'est pas un roi comme les rois de la terre.

Il est le serviteurs de ceux qui veulent le servir.

Voici le texte :
Citation :

Jean 14, 12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera, lui aussi, les oeuvres que je fais ; et il en fera même de plus grandes, parce que je vais vers le Père.

1- Toute société des baptisés, qui confesse Jésus-Christ, tel que dépeint par le Symbole, originel, de Nicée-Constantinople, conformément aux Écritures, est APOSTOLIQUE, les autres, non.
2- Le Christ est l'unique médiateur entre Dieu et tous les hommes, de manière aussi exclusive que Dieu est Dieu. Prier les saints revient à les ad-orer, ce qui est de l'idolâtrie!
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 16:12

Saint Zibou, vous n'êtes pas catholique, veuillez s'il vous plait nous laisser ce fil sur le Rosaire.
Merci.

Vous polluez ce fil avec vos commentaires, alors que vous pouvez en ouvrir un autre.

Si notre dévotion de catholiques à la Vierge vous dérange tant que cela, abstenez vous de commenter.


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9465
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 16:21

Espérance a écrit:
Saint Zibou, vous n'êtes pas catholique, veuillez s'il vous plait nous laisser ce fil sur le Rosaire.
Merci.

Vous polluez ce fil avec vos commentaires, alors que vous pouvez en ouvrir un autre.
Qui êtes-vous pour dénier ma catholicité, sur quelle base?
Annoncer Jésus-Christ, c'est polluer un site chrétien?

Si notre dévotion de catholiques à la Vierge vous dérange tant que cela, abstenez vous de commenter.
Je donne mon point de vue de baptisé, selon la foi baptismale: ça vous gêne?

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 16:23

saint Zibou a écrit:
Espérance a écrit:
Saint Zibou, vous n'êtes pas catholique, veuillez s'il vous plait nous laisser ce fil sur le Rosaire.
Merci.

Vous polluez ce fil avec vos commentaires, alors que vous pouvez en ouvrir un autre.
Qui êtes-vous pour dénier ma catholicité, sur quelle base?
Annoncer Jésus-Christ, c'est polluer un site chrétien?

Si notre dévotion de catholiques à la Vierge vous dérange tant que cela, abstenez vous de commenter.
Je donne mon point de vue de baptisé, selon la foi baptismale: ça vous gêne?


Oui, ça gène pas mal de catholiques quand un fil est dédié à la Vierge Marie et qu'on vient le commenter en critiquant.
J'ai reçu des mp dans ce sens et j'avais annoncé la couleur en ouvrant le fil.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 17:29

saint Zibou a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Nous, membres des Eglises fondées par les Apôtres confessons la grandeur de la Rédemption de Jésus qui, loin de garder pour lui tout, met en avant ses amis. Il n'est pas un roi comme les rois de la terre.

Il est le serviteurs de ceux qui veulent le servir.

Voici le texte :
Citation :

Jean 14, 12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera, lui aussi, les oeuvres que je fais ; et il en fera même de plus grandes, parce que je vais vers le Père.

1- Toute société des baptisés, qui confesse Jésus-Christ, tel que dépeint par le Symbole, originel, de Nicée-Constantinople, conformément aux Écritures, est APOSTOLIQUE, les autres, non.
2- Le Christ est l'unique médiateur entre Dieu et tous les hommes, de manière aussi exclusive que Dieu est Dieu. Prier les saints revient à les ad-orer, ce qui est de l'idolâtrie!

Quand vous demandez une info à quelqu'un, vous ne l'adorez pas. C'est la même chose avec les saints.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 17:31

Chrysostome a écrit:
saint Zibou a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Nous, membres des Eglises fondées par les Apôtres confessons la grandeur de la Rédemption de Jésus qui, loin de garder pour lui tout, met en avant ses amis. Il n'est pas un roi comme les rois de la terre.

Il est le serviteurs de ceux qui veulent le servir.

Voici le texte :
Citation :

Jean 14, 12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera, lui aussi, les oeuvres que je fais ; et il en fera même de plus grandes, parce que je vais vers le Père.

1- Toute société des baptisés, qui confesse Jésus-Christ, tel que dépeint par le Symbole, originel, de Nicée-Constantinople, conformément aux Écritures, est APOSTOLIQUE, les autres, non.
2- Le Christ est l'unique médiateur entre Dieu et tous les hommes, de manière aussi exclusive que Dieu est Dieu. Prier les saints revient à les ad-orer, ce qui est de l'idolâtrie!

Quand vous demandez une info à quelqu'un, vous ne l'adorez pas. C'est la même chose avec les saints.

Non, c'est pas ça.
On vénère les saints, et on adore Dieu, c'est différent.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Jeu 13 Oct - 17:38

Le Rosaire, ma prière préférée...

« Je voudrais attirer votre attention sur le Rosaire.
Le Rosaire est ma prière préférée. C'est une prière merveilleuse. Merveilleuse de simplicité et de profondeur.

Dans cette prière, nous répétons de multiples fois les paroles de l'Archange et d'Élisabeth à la Vierge Marie. Toute l'Église s'associe à ces paroles.

On peut dire que le Rosaire est, d'une certaine manière, une prière-commentaire du dernier chapitre de la Constitution Lumen gentium du IIe Concile du Vatican, chapitre qui traite de l'admirable présence de la Mère de Dieu dans le mystère du Christ et de l'Église.

En effet, sur l'arrière-fond des Ave Maria défilent les principaux épisodes de la vie de Jésus Christ.
Réunis en Mystères joyeux, douloureux et glorieux, ils nous mettent en communion vivante avec Jésus à travers le Cœur de sa Mère, pourrions-nous dire.

En même temps, nous pouvons rassembler dans ces dizaines du Rosaire tous les événements de notre vie individuelle ou familiale, de la vie de notre pays, de l'Église, de l'humanité : c'est-à-dire nos événements personnels ou ceux de notre prochain, et en particulier de ceux qui nous sont les plus proches, qui nous tiennent le plus à cœur.

C'est ainsi que la simple prière du Rosaire s'écoule au rythme de la vie humaine.

Au cours de ces dernières semaines, j'ai eu l'occasion de rencontrer beaucoup de personnes représentant divers milieux, nations, Églises et communautés chrétiennes.

Je veux assurer que je n'ai pas manqué de traduire ces rapports dans le langage de la prière du Rosaire, pour que tous puissent se retrouver au cœur de la prière qui donne à toutes choses leur pleine dimension.

J'ai reçu aussi ­ et le Saint-Siège pareillement ­ de nombreuses manifestations de bienveillance provenant d'hommes du monde entier. Je veux traduire ma gratitude dans les dizaines du Rosaire pour pouvoir l'exprimer non seulement d'une manière humaine, mais aussi dans la prière, dans cette prière si simple et si riche.

De tout cœur, je vous exhorte tous à la réciter. »

Saint Jean Paul II, homélie du 29 octobre 1978, extraits.

http://www.spiritualite-chretienne.com/marie/priere_3.html

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 12024
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Ven 14 Oct - 15:41

De Saint louis Marie Grignon de Montfort

Pour moi, qui écris, j'ai appris, par ma propre expérience, la force de cette prière [Le Rosaire] pour convertir les cœurs les plus endurcis. J'en ai trouvé sur lesquels toutes les plus terribles vérités prêchées dans une mission n'avaient fait aucune impression et qui, pour avoir, par mon conseil, pris la pratique de réciter tous les jours le Rosaire, se sont convertis et donnés tout à Dieu. J'ai vu une infinie différence entre les mœurs des peuples des paroisses où j'avais fait des missions, parce que les uns, ayant quitté la pratique du chapelet et du Rosaire, étaient retombés dans leurs péchés; et les autres, pour l'avoir conservée, s'étaient conservés dans la grâce de Dieu et augmentaient tous les jours dans la vertu. »
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Ven 14 Oct - 17:25

« Qui, mieux que Marie a vécu une vie simple en la sanctifiant ?

Qui, mieux que Marie, a accompagné Jésus dans toute sa vie, joyeuse, souffrante et glorieuse, est entrée dans l'intimité de ses sentiments filiaux pour le Père, fraternels pour les autres ?
Qui, mieux que Marie, associée maintenant à la gloire de son Fils, peut intervenir en notre faveur ?
Elle doit maintenant accompagner votre vie. Nous allons lui confier cette vie. L'Eglise nous propose pour cela une prière, toute simple, le Rosaire, le chapelet, qui peut calmement s'échelonner au rythme de nos journées.

Le Rosaire, lentement récité et médité, en famille, en communauté, personnellement, vous fera entrer peu à peu dans les sentiments du Christ et de sa Mère, en évoquant tous les événements qui sont la clef de notre salu

Au gré des Ave Maria, vous contemplerez le mystère de l'Incarnation du Christ, la Rédemption du Christ, et aussi le but vers lequel nous tendons, dans la lumière et le repos de Dieu.
Avec Marie, vous ouvrirez votre âme à l'Esprit Saint, pour qu'Il inspire toutes les grandes tâches qui vous attendent.

Que Marie soit votre guide et votre soutien. »

St Jean-Paul II, le 6 mai 1980.

http://www.spiritualite-chretienne.com/marie/priere_3.html

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 12024
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Sam 15 Oct - 8:22

http://reinformation.tv/boko-haram-rosaire-nigeria-jallais-60705-2/

Boko Haram s’essouffle. Le mouvement islamiste s’est replié dans les forêts et évite désormais la guerre frontale, même si les opérations kamikazes subsistent bel et bien. Chacun s’en félicite, du président nigérian au chef des armées. On loue les Comités de vigilance des populations, on applaudit les Bataillons d’intervention rapide, les succès de la coalition de forces des pays voisins, l’aide américaine en termes de logistique… Un évêque invoque une autre explication de ce recul bienfaisant : l’arme de Lépante, le Rosaire, qu’il a fait réciter le plus possible à ses fidèles, dans les foyers, les écoles, les paroisses, depuis près de deux ans

Comme Dieu le lui avait, en personne, demandé.

Le Major Général Lucky Irabor, chef des armées nigérianes, s’est sans doute vanté cette semaine d’avoir expulsé les terroristes de « leurs derniers bastions connus », jusqu’à les enfoncer dans la forêt de Sambisa… C’est quand même trop de considération pour ces forces humaines qui, malgré leurs mérites, en doivent surtout au Ciel.

C’est ce que pense et ce que dit Mgr Oliver Dashe Doeme. « Avant, les membres de Boko Haram étaient partout. Mais maintenant, ils ne sont plus partout », a -t-il dit au « Catholic Herald ». Et c’est « principalement à cause des prières du peuple ».
Et pas n’importe quelle prière : celle du Rosaire. C’est grâce au Rosaire, affirme l’évêque de Maiduguri, et par la Sainte intercession de la Vierge Marie.

C’était il y a un an et demi, en avril 2015. Mgr Oliver Dashe Doeme révèle que Notre-Seigneur lui est apparu, quelques mois auparavant, alors qu’il priait devant le Saint-Sacrement. Sans mot dire, Il lui tendit une épée qui, dès qu’elle toucha la main de l’évêque, se transforma en chapelet… Il lui dit alors trois fois ces mots : « Boko Haram is gone », « Boko Haram est parti ».

« Je n’ai pas eu besoin d’un prophète pour me donner une explication. C’était clair : avec le chapelet, nous serons capables d’expulser Boko Haram de notre diocèse. Avec l’intervention de la Mère de Jésus, que j’aime tant, je vais encourager de nombreuses personnes à prier le chapelet et nous allons déloger Boko-Haram. Et c’est exactement ce qui est en train de se produire. La plupart des diocèses où Boko-Haram était présent, retrouvent leur liberté et les gens reviennent chez eux. »


Les terroristes ont été, depuis lors, effectivement, constamment repoussés, tant et si bien que le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, a déclaré en décembre dernier que Boko Haram avait été vaincu. Ce fou furieux islamiste, friand des vidéos YouTube où il se plaisait à se mettre en scène, ne se montre plus sur le Net depuis l’année dernière. Et il semble que son alliance avec l’Etat Islamique ne soit plus d’actualité.

Cette terreur de l’Afrique centrale a fait, depuis 2009, 17.000 morts et 2,5 millions de déplacés. Dans le diocèse de Mgr Dashe, les catholiques sont passés de 125.000 à 50.000 fidèles. Rien que ce diocèse fait état de 5.000 morts, 100.000 déplacés et 350 églises ruinées…sans parler des écoles évacuées pour la plupart.

Mais il y avait le chapelet, cette arme du Ciel au pouvoir immense, qui « a fait des merveilles, a libéré les nations », comme l’a rappelé Mgr Dashe, évoquant la bataille de Lépante en 1571, lorsque les forces navales chrétiennes ont vaincu la flotte bien plus puissante de l’Empire ottoman… « Tant que nous allons à un endroit avec Sa mère, en particulier en priant le chapelet, qui est la forme la plus prononcée de la dévotion mariale, nous serons victorieux. »
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Sam 15 Oct - 8:40

salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
RenéMatheux



Masculin Messages : 12024
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Sam 15 Oct - 11:36

Prions le chapelet pour le pretre qui voulu se suicider en pleine messe


http://docteurangelique.forumactif.com/t21646-tentative-de-suicide-d-un-pretre-en-pleine-messe#788017
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Octobre, le mois du rosaire    Sam 15 Oct - 20:00

« Quand on récite le chapelet, on revit les moments importants et significatifs de l'histoire du salut ; on parcourt de nouveau les différentes étapes de la mission du Christ. Avec Marie, on tourne son cœur vers le mystère de Jésus. On place Jésus au cœur de notre vie, de notre temps, de nos villes, à travers la contemplation et la méditation de ses saints mystères de joie, de lumière, de douleur et de gloire...

Que Marie nous aide à accueillir en nous la grâce qui émane de ses mystères, afin qu'à travers nous elle puisse "irriguer" la société, à partir de nos relations au quotidien, et la purifier de si nombreuses forces négatives en l'ouvrant à la nouveauté de Dieu. Le rosaire, quand il est prié de manière authentique, non d'une manière mécanique et superficielle, mais profonde, apporte en effet la paix et la réconciliation. Il contient en lui-même la puissance qui guérit du très Saint Nom de Jésus, invoqué avec foi et amour au centre de chaque Ave Maria. »

Benoît XVI, le 3 mai 2008.

http://www.spiritualite-chretienne.com/marie/priere_3.html

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
 
Octobre, le mois du rosaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Octobre le mois du Rosaire VIERGE MARIE
» Mois d'octobre mois du Rosaire " MEDITONS"
» Octobre, le mois du ROSAIRE*!!
» Octobre mois du Rosaire/
» MOIS D'OCTOBRE, MOIS DU ROSAIRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: