DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

LA CHARITE DES INCROYANTS EST SALVATRICE
C'est probable
13%
 13% [ 2 ]
C'est certain
60%
 60% [ 9 ]
C'est impossible
20%
 20% [ 3 ]
Je N'en Sais Rien
7%
 7% [ 1 ]
Total des votes : 15
 

AuteurMessage
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Jeu 19 Oct 2006, 23:03

Citation :
Cette capacité salvatrice d'Amour, je la retrouve parfois en ceux qui se disent incroyants. Retenez bien ceci parce que ce que Dieu fera avec la charité de tous les incroyants ne sera plus un mystère caché. Oui, les derniers seront les premiers. Louez le Seigneur à cause de tous ces inconnus qui ne se connaissent pas eux-mêmes : ils sont Charité !

OUI, c'est Jésus qui parle...

Je vous dirai bientôt à qui !
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9400
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Jeu 19 Oct 2006, 23:24

Citation :
6 or, sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu
(Héb11/6)

Non! Y a-t-il une parole plus haute que celle de l'Évangile?(Gal1/8-9)
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 00:30

j'ai voté"impossible" car la Charité seule ne permet pas le Salut.

il faut avant tout la Foi.

sans la Foi,nos oeuvres sont vaines.
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 01:06

C'est évident puisque la charité est inspirée par l'Amour même qui réside dans le temple qui est l'âme.

L'homme répondant au 2ème commandemant inspiré par le Seigneur, l'honore ainsi sans le savoir, répondant ainsi partiellement au 1er commandement
Revenir en haut Aller en bas
Sânkhya



Messages : 800
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 01:12

Arnaud paraît avoir trouvé une solution potable avec sa thèse sur les NDE (qui n'est pas une impossibilité scientifique).
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 13:34

S'ils sont vraiment "incroyants", le "salut", qui est un concept religieux, ne signifie rien pour eux; et "la charité", c'est "faire l'aumône" : "à vot'bon coeur, monsieur ; faites-moi la charité d'un petit euro."
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Josaphat



Masculin Messages : 696
Inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 13:56

euh et croire en l'humanité de l'homme c'est pas de la charité...il faut pas une certaine foi pour ne pas s'arrêter aux exemples non-humanité voir d'inhumanité qui semble perpétuellement démentir cette foi, à commencer par notre propre exemple.
Il me semble bien plus difficile de croire en l'humanité de l'homme qu'en un Dieu d'amour qui ne nous déçoit jamais vu qu'on ne le voit nul part.

A moins qu'on ne le voit d'abord dans le coeur des hommes alors là il à en effet le pouvoir de nous déçevoir...qu'esst-ce que la foi si elle ne se confronte pas au doute.


Dernière édition par le Ven 20 Oct 2006, 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://altertransblogalisation.skynetblogs.be
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 14:23

Eh bien, à voir les réponses affraid , je me réjouis d'être catholique cheers

Je suis inconvertissable rambo que ce soit au protestantisme What a Face , au bouddhisme What a Face ou à l'athéisme What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Josaphat



Masculin Messages : 696
Inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 16:32

madame de Croc mignon a écrit:
Eh bien, à voir les réponses affraid , je me réjouis d'être catholique cheers

Je suis inconvertissable rambo que ce soit au protestantisme What a Face , au bouddhisme What a Face ou à l'athéisme What a Face

Aucun envie de te convertir je très heureux que tu te sentes bien dans ta catholitude Thumright , mais au moins explique toi sur ce post.
Revenir en haut Aller en bas
http://altertransblogalisation.skynetblogs.be
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 16:47

c'est lamentable de vous lire.

donc d'apres vous un paien peut se sauver en restant paien c'est à dire sans croire en Dieu?

vous avez perdu la tete,que Dieu vous guide.

et apres on s'étonne que plus aucun ne fasse son boulot d'évangélisation.

syncrétisme. :pr:
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 18:17

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
c'est lamentable de vous lire.

donc d'apres vous un paien peut se sauver en restant paien c'est à dire sans croire en Dieu?

vous avez perdu la tete,que Dieu vous guide.

et apres on s'étonne que plus aucun ne fasse son boulot d'évangélisation.

syncrétisme. :pr:
Cette façon de voir n'est pas catholique mais protestante
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9400
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 18:37

madame de Croc mignon a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
c'est lamentable de vous lire.

donc d'apres vous un paien peut se sauver en restant paien c'est à dire sans croire en Dieu?

vous avez perdu la tete,que Dieu vous guide.

et apres on s'étonne que plus aucun ne fasse son boulot d'évangélisation.

syncrétisme. :pr:
Cette façon de voir n'est pas catholique mais protestante

La Foi explicite est nécessaire pour être sauvé, même pour les romains: relisez les décrets de l'assemblée de Trente!
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 19:16

Code:
et croire en l'humanité de l'homme c'est pas de la charité...il faut pas une certaine foi pour ne pas s'arrêter aux exemples non-humanité voir d'inhumanité qui semble perpétuellement démentir cette foi, à commencer par notre propre exemple.

Comme tu le dis, Josaphat, c’est de la foi. Et on peut avoir foi en l’homme sans croire en Dieu.

Code:
Il me semble bien plus difficile de croire en l'humanité de l'homme qu'en un Dieu d'amour qui ne nous déçoit jamais vu qu'on ne le voit nul part.

Ce qui te semble difficile, Josaphat, peut être tout à fait facile à d’autres.
Dieu, comme on ne le voit pas, on peut tout imaginer à son sujet.
Et à supposer qu’il y en a un ; et lequel ?

Code:
qu'esst-ce que la foi si elle ne se confronte pas au doute ?

Question, en effet.

Moi, pour le moment, je crois, sans éprouver aucun doute ; mais tout en me disant que c’est bien possible que je me trompe ; et ça ne me trouble pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 19:19

Alinou le zibou a écrit:
madame de Croc mignon a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
c'est lamentable de vous lire.

donc d'apres vous un paien peut se sauver en restant paien c'est à dire sans croire en Dieu?

vous avez perdu la tete,que Dieu vous guide.

et apres on s'étonne que plus aucun ne fasse son boulot d'évangélisation.

syncrétisme. :pr:
Cette façon de voir n'est pas catholique mais protestante

La Foi explicite est nécessaire pour être sauvé, même pour les romains: relisez les décrets de l'assemblée de Trente!

Le "sauvé par la foi" ou "sauvé par les oeuvres" est un des sujerts qui nous opposent. Je connais un forum de discussion où ce sujet rempli déjà 34 pages. Toute la bible y est passée sans trouver d'entente I don't want that



Depuis l’époque de la Réforme et de la « justification par la foi seule » qu'elle a créée, les discussions vont bon train entre catholiques et protestants au sujet de la justification ! L’Église est claire sur ce point : c’est la grâce seule qui sauve ! Cependant nous devons coopérer à cette grâce par nos oeuvres : la foi premièrement, et la vie de la charité (autrement dit, les oeuvres de la foi) !

Dans la « controverse sur le salut » Paul est préférentiellement cité côté protestant, et Jacques côté catholique :

- Paul pour tenter de prouver que « seule la foi justifie », ce que la Bible ne dit jamais (c’est le mot « seule » que nous contestons).

- Et Jacques, côté catholique comme antithèse au mot "seule", puisqu’il écrit que : « la foi sans les oeuvres est stérile ! » (Jc2,20)

On voit même parfois d’outrageuses désinformations de la part de certains fondamentalistes qui affirment aux catholiques mal informés de leur propre foi, que le catholicisme enseigne que le salut s'obtient « par les oeuvres » : ils pensent que si on ne croit pas au salut par la foi seule, alors on croit au salut par les oeuvres ! Sauf que cela ne résume pas toutes les possibilité existantes, ni l’enseignement de la Bible.

Car cette formulation du salut par les oeuvres n'a jamais été catholique et est -par exemple- fermement condamnée par le concile de Trente1. Nous croyons au salut par la foi, mais la foi nécessite les oeuvres qui vont avec ! Qu’on repense à l’Évangile de Matthieu et à Jésus disant : « Ce n’est pas celui qui dit Seigneur, Seigneur, qui entre dans le Royaume de Dieu , mais celui qui fait la volonté de mon Père du Ciel » (Matt7,21).

Peut-on faire dire à Paul que le salut s'obtient par la foi seule ? Non, cela le ferait contredire Jacques directement et surtout enseigner ce qu’il n’écrit pas !

Mais nous l'avons vu, la dialectique est faussée : ce n’est pas le salut par la foi seule contre le salut par les oeuvres !

Ni Paul, ni Jacques n’entrent dans cette simplification erronée des fondamentalistes.

Cherchons donc à travers ces deux épîtres ce que l’une et l’autre enseignent et pourquoi !

Contextes :

Immédiatement, nous sommes frappés d’une chose : Paul et Jacques ne s’adressent pas aux mêmes populations : les gens auxquels ils écrivent pour les enseigner ont des cultures, des problématiques et des « travers » différents. C'est bien à des questions très différentes que chacun essaye de répondre.

Cela impliquera que Paul et Jacques ne viseront pas le même "moment" du salut dans leurs épîtres :

- Ceux auxquels Jacques s’adresse croient manifestement qu’il suffit d’avoir la foi pour être sauvés. Il va donc s’employer à les détromper !

- Ceux à qui Paul s’adresse croient –comme s’ils étaient encore sous l’Ancienne Loi- que leur salut de leurs propres oeuvres, par l’observation de la Loi. Paul s’efforcera là aussi de rectifier le tir.

Outre les assemblées différentes auxquelles ils s’adressent, Paul et Jacques sont eux-mêmes très différents : des différences culturelles qui conditionneront leur manière d’expliquer les choses!

Jacques est « Nourri de tradition biblique, il est si parfaitement au courant de la pensée et de la pratique synagogales que son origine juive ne fait aucun doute »2. Il est traditionnellement vu comme le chef de file des judéo-chrétiens, très proches des racines juives du christianisme.

Paul, est l’homme cosmopolite : originaire de Tarse (qui avait eu un statut privilégié à l’époque hellénistique), juif fervent et citoyen romain, devenu chrétien. Il est l’homme de la croisée des cultures gréco-romaine et judéo-chrétienne.

Notons enfin, qu'il est plus que probable que Paul avait connaissance de l’épître de Jacques quand il écrivit son épître aux Romains, dont Luther se servit abondamment pour justifier sa doctrine du salut par la foi seule !

Exposé

Cela nous fait arriver directement dans le vif du sujet :

« Jacques, comme tout Rabbi sait que la foi sans les oeuvres est inutile. »2 Et il le rappelle à maintes reprises et sous diverses formes dans son épître. Par le mot « oeuvres », Jacques désigne évidemment les oeuvres de l’amour (que nous appellerons indifféremment, oeuvres de la foi).

Il ne se doutait pas qu’il allait inquiéter Paul qui donne une autre signification à ce mot : pour lui « oeuvres » signifie les « oeuvres de la loi »!3

Philippe Rolland résume fort bien les choses :

" « Paul ne contredit pas Jacques. Il ne dit pas qu'on est "justifié sans les oeuvres", mais qu'on est "justifié sans les oeuvres de la loi". Tout le discours de Paul s'attache à démontrer que ce n'est pas la loi qui justifie. La foi n'est pas opposée aux oeuvres qui accompagnent la foi, comme chez Jacques, mais aux oeuvres de la loi, par lesquelles selon lui, les juifs veulent "établir leur propre justice" (Rm10,3; cf.Ph.3,9), c'est-à-dire faire de Dieu le simple spectateur de leurs mérites, en réclamant leur salaire comme un dû (Rm4,4). Ce qui importe à Paul, c'est de maintenir que nous sommes justifiés "gratuitement par sa grâce"(Rm3,24). Cette problématique est totalement ignorée de Jacques.

Paul ne nie évidemment pas que la foi doive produire des oeuvres bonnes. Il ne peut contredire ce qu'il avait d'abord écrit : "Quand j'aurais toute la foi, jusqu'à transporter des montagnes, si je n'ai pas l'amour, je ne suis rien" (1Co13,2); ou renier sa magnifique formule de Galates : "Ce qui compte, c'est la foi mise en oeuvre par l'amour" (Ga5,6).

Il faut bien comprendre la différence de perspective entre Jacques et Paul. Jacques est préoccupé de ce que certains chrétiens puissent s'imaginer qu'ils seront sauvés par la foi sans les oeuvres. Jacques ne fait pas de distinction entre être "sauvé" (Jc2,14) et être "justifié" (Jc2,21.24.25). Pour Jacques, comme pour toute la tradition biblique, le "juste" est dans la voie du salut : c'est un saint, un "ami de Dieu" (Jc2,23; cf.Jc5,6.16). Au contraire pour Paul, la justification et le salut sont deux étapes différentes du dessein de Dieu sur nous : "Quand nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous. Combien plus maintenant, justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère ! Car si, étant ennemis , nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, combien plus, étant réconciliés, serons- nous sauvés par sa vie" (Rm5,8-10). Pour Paul, la "justification" équivaut à la "réconciliation", préalable à la "sanctification" dont la "vie éternelle" est le fruit (Rm6,22).

Paul connaît mieux que Jacques la langue grecque de la Bible. Dans la Septante, le verbe "justifier" est un terme judiciaire : il s'agit de "déclarer innocent" un accusé (Exode23,7; Isaïe5,23). Quand la Bible dit : "Tu ne justifieras pas le coupable", elle ne veut évidemment pas dire : "Tu ne rendras pas juste un coupable", mais :" Tu ne l'acquitteras pas". Chez Jacques, "justifier" signifie "rendre juste", mais chez Paul cela signifie "pardonner", "réconcilier", "innocenter", "acquitter". Paul est inquiet de la formulation malhabile de Jacques : elle pourrait laisser entendre que, quand Dieu nous justifie, il ne nous considère pas encore comme ses amis, il attend que nous le lui prouvions. Aussi lève-t-il tout ambiguïté : « Étant justifiés par la foi, nous sommes en paix avec Dieu » (Rom5,1)3".

Illustration

Cette différence d’approche et de but de la démonstration se retrouve dans la manière dont l’un et l’autre se servent de l’exemple d’Abraham ! Plus encore, elle illustre la complémentarité des deux points de vue et le "moment" de la vie de la foi que chacun a en vu dans son discours !

Résumons d'abord, pour mieux la mettre à jour cette complémentarité :

L'homme ne saurait être justifié par lui-même, par la pratique de la loi : il a besoin de Dieu, de sa grâce : le salut ne vient pas de ses oeuvres mais de Dieu. Par la foi, l'homme entre dans le monde de la grâce et obtient la justification qui est l'entrée sur le chemin du salut. Mais l'homme ne peut en rester là : la vie en Dieu implique d'être un nouvel être, avec un nouveau comportement : plus d’œuvres de ténèbres, mais des oeuvres de lumière ! Pour que sa foi soit une foi qui sauve, elle doit s'incarner, tout comme le Verbe s'est incarné : sinon, elle reste une pure vue de l'esprit!

Commençons par le début : l'homme pas justifié par les oeuvres.

La Bible inscrit : "Que dire alors d'Abraham, notre ancêtre selon la chair. S'il tient sa justice des oeuvres, il a de quoi se glorifier. Mais non au regard de Dieu. Que dit en effet l'Écriture : ‘Abraham cru à Dieu et cela lui fut compté comme justice’. (...) Nous disons en effet que la foi d'Abraham lui fut compté comme justice. Comment donc lui fut-elle comptée ? Quand il était circoncis où avant qu'il le fut ? Non, pas après, mais avant; et il reçut le signe de la circoncision comme sceau de la justice de la foi qu'il possédait quand il était incirconcis" (Rm4,1-2;9-11).

Conclusion : c'est avant d'avoir pratiqué des oeuvres de justice qu'Abraham fut justifié ! C'est parce qu'il crut et eut confiance en Dieu que Dieu le revêtit de justice !

Nous voyons bien que les oeuvres dont il est question ici sont les oeuvres de la Loi, puisque la référence est faite à la circoncision ! Nous découvrons aussi l’importance de la foi.

Mais poursuivons avec Jacques :

"Abraham notre père, ne fut-il pas justifié par les oeuvres quand il offrit Isaac son fils, sur l'autel : tu le vois, la foi coopérait à ses oeuvres et par les oeuvres, sa foi fut rendue parfaite" (Jc2,21-22)

Or de quelles oeuvres est-il question ici ? Pas d' oeuvres de la Loi, car le sacrifice d'un fils n'en fait pas partie ! Mais d’œuvres la foi, car c'est par la foi qu'Abraham crut en Dieu et par elle qu'il accepta de lui offrir son unique enfant, sachant que Dieu pourvoirait pour le sacrifice ! C'est exactement ce que dit Paul ailleurs : "Par la foi, Abraham mis à l'épreuve, a offert son fils Isaac, son fils unique" (Hébreux11,17) [on peut lire avec profit Hébreux 11 en entier ici].

En réalité, dans l’optique chrétienne, foi et oeuvres de la foi (c’est-à-dire une vie transformée par Jésus Christ) sont indissociables ! Tout cela, comme chez Jacques est un tout qui concourt au même but ; le salut est une voie à suivre, un chemin à emprunter : le Christ vivant. Les promoteurs du « salut par la foi seule » sont d’ailleurs souvent par leur comportement, d’admirables chrétiens remplis de zèle pour le Seigneur et de charité pour leur prochain ! Comme quoi dans leur vie quotidienne, ils ne s’opposent pas aux oeuvres de la foi, aux oeuvres de la charité !

Ce qui prouve la foi d'Abraham, ce qui la rend efficace et opérante, c'est qu'elle s'incarne, qu'elle agit par la charité, comme le dit si bien Paul en Galates : "Ce qui compte, c'est la foi mise en oeuvre par l'amour" (Ga5,6).

Ainsi, nous voyons que les oeuvres de la foi (qui est la Charité, c’est-à-dire un don de Dieu elle aussi) sont indispensables au salut : "Si j'avais toute la foi, jusqu'à transporter les montagnes, si je n'ai pas l'amour, je ne suis rien" (1Co13,2).

Et les oeuvres de la foi, cette fameuse charité, cela n’est pas seulement aimer son prochain, c’est aussi aimer Dieu ; D'où l'importance des moyens de salut que Jésus a donné à son Église afin de persévérer jusqu'au bout et d'obtenir en héritage la vie éternelle ; celui qui croit que seule la foi sauve annule purement et simplement les paroles du Maître !4

En résumé :

Paul et Jacques, bien loin de se contredire, balisent l'itinéraire qui est celui du salut. Cet « itinéraire » est celui qu’enseigne l’Église catholique depuis toujours.

Cet itinéraire commence avec la foi en Dieu , mais se continue dans la poursuite de Ses chemins !

Nous pouvons ergoter sans cesse, objecter verset après verset, discuter en détail chaque interprétation que l'Église fait de l'Écriture, mais nous en reviendrons à cela : elle seule interprète authentiquement et de manière infaillible les Écritures ! C'est pour cela qu'elle est là; C'est un des mandats qu'elle a reçu du Christ : "De toutes les nations, faites des disciples... Apprenez-leur à observer tous les commandements que je vous ai prescrits" (Matt28,19-20).

Car finalement, la Parole est simple à comprendre ; Méfions-nous de ceux qui ne cessent de citer Paul (dont Pierre lui-même dit qu’il est parfois obscur dans ses lettres) afin de détourner quelques catholiques de l’Église. Encore une fois, quoi de plus simple à comprendre que la Parole de Jésus lui-même : « Ce n’est pas celui qui dit « Seigneur, Seigneur », qui entre dans le Royaume de Dieu , mais celui qui fait la volonté de mon Père du Ciel » (Matt7,21).
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9400
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 19:22

madame de Croc mignon a écrit:
Alinou le zibou a écrit:
madame de Croc mignon a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
c'est lamentable de vous lire.

donc d'apres vous un paien peut se sauver en restant paien c'est à dire sans croire en Dieu?

vous avez perdu la tete,que Dieu vous guide.

et apres on s'étonne que plus aucun ne fasse son boulot d'évangélisation.

syncrétisme. :pr:
Cette façon de voir n'est pas catholique mais protestante

La Foi explicite est nécessaire pour être sauvé, même pour les romains: relisez les décrets de l'assemblée de Trente!

Le "sauvé par la foi" ou "sauvé par les oeuvres" est un des sujerts qui nous opposent. Je connais un forum de discussion où ce sujet rempli déjà 34 pages. Toute la bible y est passée sans trouver d'entente I don't want that



Depuis l’époque de la Réforme et de la « justification par la foi seule » qu'elle a créée, les discussions vont bon train entre catholiques et protestants au sujet de la justification ! L’Église est claire sur ce point : c’est la grâce seule qui sauve ! Cependant nous devons coopérer à cette grâce par nos oeuvres : la foi premièrement, et la vie de la charité (autrement dit, les oeuvres de la foi) !

Dans la « controverse sur le salut » Paul est préférentiellement cité côté protestant, et Jacques côté catholique :

- Paul pour tenter de prouver que « seule la foi justifie », ce que la Bible ne dit jamais (c’est le mot « seule » que nous contestons).

- Et Jacques, côté catholique comme antithèse au mot "seule", puisqu’il écrit que : « la foi sans les oeuvres est stérile ! » (Jc2,20)

On voit même parfois d’outrageuses désinformations de la part de certains fondamentalistes qui affirment aux catholiques mal informés de leur propre foi, que le catholicisme enseigne que le salut s'obtient « par les oeuvres » : ils pensent que si on ne croit pas au salut par la foi seule, alors on croit au salut par les oeuvres ! Sauf que cela ne résume pas toutes les possibilité existantes, ni l’enseignement de la Bible.

Car cette formulation du salut par les oeuvres n'a jamais été catholique et est -par exemple- fermement condamnée par le concile de Trente1. Nous croyons au salut par la foi, mais la foi nécessite les oeuvres qui vont avec ! Qu’on repense à l’Évangile de Matthieu et à Jésus disant : « Ce n’est pas celui qui dit Seigneur, Seigneur, qui entre dans le Royaume de Dieu , mais celui qui fait la volonté de mon Père du Ciel » (Matt7,21).

Peut-on faire dire à Paul que le salut s'obtient par la foi seule ? Non, cela le ferait contredire Jacques directement et surtout enseigner ce qu’il n’écrit pas !

Mais nous l'avons vu, la dialectique est faussée : ce n’est pas le salut par la foi seule contre le salut par les oeuvres !

Ni Paul, ni Jacques n’entrent dans cette simplification erronée des fondamentalistes.

Cherchons donc à travers ces deux épîtres ce que l’une et l’autre enseignent et pourquoi !

Contextes :

Immédiatement, nous sommes frappés d’une chose : Paul et Jacques ne s’adressent pas aux mêmes populations : les gens auxquels ils écrivent pour les enseigner ont des cultures, des problématiques et des « travers » différents. C'est bien à des questions très différentes que chacun essaye de répondre.

Cela impliquera que Paul et Jacques ne viseront pas le même "moment" du salut dans leurs épîtres :

- Ceux auxquels Jacques s’adresse croient manifestement qu’il suffit d’avoir la foi pour être sauvés. Il va donc s’employer à les détromper !

- Ceux à qui Paul s’adresse croient –comme s’ils étaient encore sous l’Ancienne Loi- que leur salut de leurs propres oeuvres, par l’observation de la Loi. Paul s’efforcera là aussi de rectifier le tir.

Outre les assemblées différentes auxquelles ils s’adressent, Paul et Jacques sont eux-mêmes très différents : des différences culturelles qui conditionneront leur manière d’expliquer les choses!

Jacques est « Nourri de tradition biblique, il est si parfaitement au courant de la pensée et de la pratique synagogales que son origine juive ne fait aucun doute »2. Il est traditionnellement vu comme le chef de file des judéo-chrétiens, très proches des racines juives du christianisme.

Paul, est l’homme cosmopolite : originaire de Tarse (qui avait eu un statut privilégié à l’époque hellénistique), juif fervent et citoyen romain, devenu chrétien. Il est l’homme de la croisée des cultures gréco-romaine et judéo-chrétienne.

Notons enfin, qu'il est plus que probable que Paul avait connaissance de l’épître de Jacques quand il écrivit son épître aux Romains, dont Luther se servit abondamment pour justifier sa doctrine du salut par la foi seule !

Exposé

Cela nous fait arriver directement dans le vif du sujet :

« Jacques, comme tout Rabbi sait que la foi sans les oeuvres est inutile. »2 Et il le rappelle à maintes reprises et sous diverses formes dans son épître. Par le mot « oeuvres », Jacques désigne évidemment les oeuvres de l’amour (que nous appellerons indifféremment, oeuvres de la foi).

Il ne se doutait pas qu’il allait inquiéter Paul qui donne une autre signification à ce mot : pour lui « oeuvres » signifie les « oeuvres de la loi »!3

Philippe Rolland résume fort bien les choses :

" « Paul ne contredit pas Jacques. Il ne dit pas qu'on est "justifié sans les oeuvres", mais qu'on est "justifié sans les oeuvres de la loi". Tout le discours de Paul s'attache à démontrer que ce n'est pas la loi qui justifie. La foi n'est pas opposée aux oeuvres qui accompagnent la foi, comme chez Jacques, mais aux oeuvres de la loi, par lesquelles selon lui, les juifs veulent "établir leur propre justice" (Rm10,3; cf.Ph.3,9), c'est-à-dire faire de Dieu le simple spectateur de leurs mérites, en réclamant leur salaire comme un dû (Rm4,4). Ce qui importe à Paul, c'est de maintenir que nous sommes justifiés "gratuitement par sa grâce"(Rm3,24). Cette problématique est totalement ignorée de Jacques.

Paul ne nie évidemment pas que la foi doive produire des oeuvres bonnes. Il ne peut contredire ce qu'il avait d'abord écrit : "Quand j'aurais toute la foi, jusqu'à transporter des montagnes, si je n'ai pas l'amour, je ne suis rien" (1Co13,2); ou renier sa magnifique formule de Galates : "Ce qui compte, c'est la foi mise en oeuvre par l'amour" (Ga5,6).

Il faut bien comprendre la différence de perspective entre Jacques et Paul. Jacques est préoccupé de ce que certains chrétiens puissent s'imaginer qu'ils seront sauvés par la foi sans les oeuvres. Jacques ne fait pas de distinction entre être "sauvé" (Jc2,14) et être "justifié" (Jc2,21.24.25). Pour Jacques, comme pour toute la tradition biblique, le "juste" est dans la voie du salut : c'est un saint, un "ami de Dieu" (Jc2,23; cf.Jc5,6.16). Au contraire pour Paul, la justification et le salut sont deux étapes différentes du dessein de Dieu sur nous : "Quand nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous. Combien plus maintenant, justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère ! Car si, étant ennemis , nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, combien plus, étant réconciliés, serons- nous sauvés par sa vie" (Rm5,8-10). Pour Paul, la "justification" équivaut à la "réconciliation", préalable à la "sanctification" dont la "vie éternelle" est le fruit (Rm6,22).

Paul connaît mieux que Jacques la langue grecque de la Bible. Dans la Septante, le verbe "justifier" est un terme judiciaire : il s'agit de "déclarer innocent" un accusé (Exode23,7; Isaïe5,23). Quand la Bible dit : "Tu ne justifieras pas le coupable", elle ne veut évidemment pas dire : "Tu ne rendras pas juste un coupable", mais :" Tu ne l'acquitteras pas". Chez Jacques, "justifier" signifie "rendre juste", mais chez Paul cela signifie "pardonner", "réconcilier", "innocenter", "acquitter". Paul est inquiet de la formulation malhabile de Jacques : elle pourrait laisser entendre que, quand Dieu nous justifie, il ne nous considère pas encore comme ses amis, il attend que nous le lui prouvions. Aussi lève-t-il tout ambiguïté : « Étant justifiés par la foi, nous sommes en paix avec Dieu » (Rom5,1)3".

Illustration

Cette différence d’approche et de but de la démonstration se retrouve dans la manière dont l’un et l’autre se servent de l’exemple d’Abraham ! Plus encore, elle illustre la complémentarité des deux points de vue et le "moment" de la vie de la foi que chacun a en vu dans son discours !

Résumons d'abord, pour mieux la mettre à jour cette complémentarité :

L'homme ne saurait être justifié par lui-même, par la pratique de la loi : il a besoin de Dieu, de sa grâce : le salut ne vient pas de ses oeuvres mais de Dieu. Par la foi, l'homme entre dans le monde de la grâce et obtient la justification qui est l'entrée sur le chemin du salut. Mais l'homme ne peut en rester là : la vie en Dieu implique d'être un nouvel être, avec un nouveau comportement : plus d’œuvres de ténèbres, mais des oeuvres de lumière ! Pour que sa foi soit une foi qui sauve, elle doit s'incarner, tout comme le Verbe s'est incarné : sinon, elle reste une pure vue de l'esprit!

Commençons par le début : l'homme pas justifié par les oeuvres.

La Bible inscrit : "Que dire alors d'Abraham, notre ancêtre selon la chair. S'il tient sa justice des oeuvres, il a de quoi se glorifier. Mais non au regard de Dieu. Que dit en effet l'Écriture : ‘Abraham cru à Dieu et cela lui fut compté comme justice’. (...) Nous disons en effet que la foi d'Abraham lui fut compté comme justice. Comment donc lui fut-elle comptée ? Quand il était circoncis où avant qu'il le fut ? Non, pas après, mais avant; et il reçut le signe de la circoncision comme sceau de la justice de la foi qu'il possédait quand il était incirconcis" (Rm4,1-2;9-11).

Conclusion : c'est avant d'avoir pratiqué des oeuvres de justice qu'Abraham fut justifié ! C'est parce qu'il crut et eut confiance en Dieu que Dieu le revêtit de justice !

Nous voyons bien que les oeuvres dont il est question ici sont les oeuvres de la Loi, puisque la référence est faite à la circoncision ! Nous découvrons aussi l’importance de la foi.

Mais poursuivons avec Jacques :

"Abraham notre père, ne fut-il pas justifié par les oeuvres quand il offrit Isaac son fils, sur l'autel : tu le vois, la foi coopérait à ses oeuvres et par les oeuvres, sa foi fut rendue parfaite" (Jc2,21-22)

Or de quelles oeuvres est-il question ici ? Pas d' oeuvres de la Loi, car le sacrifice d'un fils n'en fait pas partie ! Mais d’œuvres la foi, car c'est par la foi qu'Abraham crut en Dieu et par elle qu'il accepta de lui offrir son unique enfant, sachant que Dieu pourvoirait pour le sacrifice ! C'est exactement ce que dit Paul ailleurs : "Par la foi, Abraham mis à l'épreuve, a offert son fils Isaac, son fils unique" (Hébreux11,17) [on peut lire avec profit Hébreux 11 en entier ici].

En réalité, dans l’optique chrétienne, foi et oeuvres de la foi (c’est-à-dire une vie transformée par Jésus Christ) sont indissociables ! Tout cela, comme chez Jacques est un tout qui concourt au même but ; le salut est une voie à suivre, un chemin à emprunter : le Christ vivant. Les promoteurs du « salut par la foi seule » sont d’ailleurs souvent par leur comportement, d’admirables chrétiens remplis de zèle pour le Seigneur et de charité pour leur prochain ! Comme quoi dans leur vie quotidienne, ils ne s’opposent pas aux oeuvres de la foi, aux oeuvres de la charité !

Ce qui prouve la foi d'Abraham, ce qui la rend efficace et opérante, c'est qu'elle s'incarne, qu'elle agit par la charité, comme le dit si bien Paul en Galates : "Ce qui compte, c'est la foi mise en oeuvre par l'amour" (Ga5,6).

Ainsi, nous voyons que les oeuvres de la foi (qui est la Charité, c’est-à-dire un don de Dieu elle aussi) sont indispensables au salut : "Si j'avais toute la foi, jusqu'à transporter les montagnes, si je n'ai pas l'amour, je ne suis rien" (1Co13,2).

Et les oeuvres de la foi, cette fameuse charité, cela n’est pas seulement aimer son prochain, c’est aussi aimer Dieu ; D'où l'importance des moyens de salut que Jésus a donné à son Église afin de persévérer jusqu'au bout et d'obtenir en héritage la vie éternelle ; celui qui croit que seule la foi sauve annule purement et simplement les paroles du Maître !4

En résumé :

Paul et Jacques, bien loin de se contredire, balisent l'itinéraire qui est celui du salut. Cet « itinéraire » est celui qu’enseigne l’Église catholique depuis toujours.

Cet itinéraire commence avec la foi en Dieu , mais se continue dans la poursuite de Ses chemins !

Nous pouvons ergoter sans cesse, objecter verset après verset, discuter en détail chaque interprétation que l'Église fait de l'Écriture, mais nous en reviendrons à cela : elle seule interprète authentiquement et de manière infaillible les Écritures ! C'est pour cela qu'elle est là; C'est un des mandats qu'elle a reçu du Christ : "De toutes les nations, faites des disciples... Apprenez-leur à observer tous les commandements que je vous ai prescrits" (Matt28,19-20).

Car finalement, la Parole est simple à comprendre ; Méfions-nous de ceux qui ne cessent de citer Paul (dont Pierre lui-même dit qu’il est parfois obscur dans ses lettres) afin de détourner quelques catholiques de l’Église. Encore une fois, quoi de plus simple à comprendre que la Parole de Jésus lui-même : « Ce n’est pas celui qui dit « Seigneur, Seigneur », qui entre dans le Royaume de Dieu , mais celui qui fait la volonté de mon Père du Ciel » (Matt7,21).

En quoi ce courriel-fleuve répond-t-il à ma remarque? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 20:27

madame de Croc mignon a écrit:

Cette façon de voir n'est pas catholique mais heretique

exact,votre façon de voir est heretique,anti-Biblique. :no
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 20:43

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
c'est lamentable de vous lire.

donc d'apres vous un paien peut se sauver en restant paien c'est à dire sans croire en Dieu?

vous avez perdu la tete,que Dieu vous guide.

et apres on s'étonne que plus aucun ne fasse son boulot d'évangélisation.

syncrétisme. :pr:

JCMD, tu lis de travers... être sauvé, c'est-à-dire accueillir l'amour de Dieu (jusqu'à l'heure de la mort) sans croire en Dieu, ce n'est évidemment pas possible... Idea
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 21:00

Clotilde a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
c'est lamentable de vous lire.

donc d'apres vous un paien peut se sauver en restant paien c'est à dire sans croire en Dieu?

vous avez perdu la tete,que Dieu vous guide.

et apres on s'étonne que plus aucun ne fasse son boulot d'évangélisation.

syncrétisme. :pr:

JCMD, tu lis de travers... être sauvé, c'est-à-dire accueillir l'amour de Dieu (jusqu'à l'heure de la mort) sans croire en Dieu, ce n'est évidemment pas possible... Idea

ok là je prefere!

le repenti n'est plus incroyant apres sa repentance. ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 22:06

madame de Croc mignon a écrit:
C'est évident puisque la charité est inspirée par l'Amour même qui réside dans le temple qui est l'âme.

L'homme répondant au 2ème commandemant inspiré par le Seigneur, l'honore ainsi sans le savoir, répondant ainsi partiellement au 1er commandement



Citation :

Je vois alors des mots : « Équité », « Amour » et « Justice ». La Dame dit :
« Tant que ces mots ne seront pas suspendus au-dessus de la tête des hommes et ne vivront pas dans leur cœur, la paix n’est pas en vue. »
Je vois ensuite une croix plantée dans le sol. Un serpent s’entortille autour d’elle ; tout ce qui m’entoure devient noir et sombre.
Puis je vois un glaive suspendu au-dessus de l’Europe et de l’Orient. De l’Occident apparaît une lumière. J’entends la Dame dire sur un ton plein de gravité :
« Peuples chrétiens, ce sont les païens qui vous l’apprendront. »
NOTRE DAME DE TOUS LES PEUPLES -
15e message - 28 mars 1948
[/quote]
http://docteurangelique.forumactif.com/viewtopic.forum?t=2060&highlight=notre+dame+de+tous+les+peuples
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 22:16

Citation :
« Peuples chrétiens, ce sont les païens qui vous l’apprendront. »

dire que les paiens ont des vertues,peut-etre supérieures aux notres sur beaucoup de vues,oui c'est fort possible.

d'ailleurs Saint-Paul le dit lui-meme. ;)

mais un paien,meme le meilleur des hommes,s'ils refusent la Foi en Jésus Christ ne sera pas sauvé.

quiconque prétend le contraire ,n'est pas Catholique. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 22:21

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
mais un paien,meme le meilleur des hommes,s'ils refusent la Foi en Jésus Christ ne sera pas sauvé.


forcément puisqu'il refuse d'être sauvé, même à l'heure de la mort. Idea
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9400
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 22:46

madame de Croc mignon a écrit:




Citation :

Je vois alors des mots : « Équité », « Amour » et « Justice ». La Dame dit :
« Tant que ces mots ne seront pas suspendus au-dessus de la tête des hommes et ne vivront pas dans leur cœur, la paix n’est pas en vue. »
Je vois ensuite une croix plantée dans le sol. Un serpent s’entortille autour d’elle ; tout ce qui m’entoure devient noir et sombre.
Puis je vois un glaive suspendu au-dessus de l’Europe et de l’Orient. De l’Occident apparaît une lumière. J’entends la Dame dire sur un ton plein de gravité :
« Peuples chrétiens, ce sont les païens qui vous l’apprendront. »
NOTRE DAME DE TOUS LES PEUPLES -
15e message - 28 mars 1948

De quelle pochette surprise la sortez vous, elle? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Sânkhya



Messages : 800
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 23:05

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
c'est lamentable de vous lire.

donc d'apres vous un paien peut se sauver en restant paien c'est à dire sans croire en Dieu?

vous avez perdu la tete,que Dieu vous guide.

et apres on s'étonne que plus aucun ne fasse son boulot d'évangélisation.

syncrétisme. :pr:

Désolé, mais c'est ça la leçon de la morale: les actions envers nos prochains importent plus que nos croyances religieuses. Car enfin, construire un monde meilleur ne suppose pas l'adhésion au catéchisme. Si les croyances étaient si importantes, Dieu aurait pris les moyens pour pouvoir être cru par l'ensemble de l'humanité.

Actuellement, les preuves de l'existence de Dieu dont discutent les philosophes sont assez sophistiquées et d'autant plus éloignées des non-philosophes, donc c'est que l'existence de Dieu n'est pas du tout évidente!

L'argument anthropique, par exemple, a supposé, pour être pensé, d'accéder à une connaissance profonde de la physique. Je ne dis pas que seuls les physiciens peuvent le comprendre, mais on ne pouvait pas le concevoir au Moyen Âge!
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 23:11

Alinou le zibou a écrit:
madame de Croc mignon a écrit:




Citation :

Je vois alors des mots : « Équité », « Amour » et « Justice ». La Dame dit :
« Tant que ces mots ne seront pas suspendus au-dessus de la tête des hommes et ne vivront pas dans leur cœur, la paix n’est pas en vue. »
Je vois ensuite une croix plantée dans le sol. Un serpent s’entortille autour d’elle ; tout ce qui m’entoure devient noir et sombre.
Puis je vois un glaive suspendu au-dessus de l’Europe et de l’Orient. De l’Occident apparaît une lumière. J’entends la Dame dire sur un ton plein de gravité :
« Peuples chrétiens, ce sont les païens qui vous l’apprendront. »
NOTRE DAME DE TOUS LES PEUPLES -
15e message - 28 mars 1948

De quelle pochette surprise la sortez vous, elle? Laughing

ZIBOUNET, figurez-vous que je suis en train d'aiguiser mes griffes : elles sont coupantes comme des rasoirs à couper net la tête d'un vilain oiseau....Avis !
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9400
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 23:18

madame de Croc mignon a écrit:
Alinou le zibou a écrit:
madame de Croc mignon a écrit:




Citation :

Je vois alors des mots : « Équité », « Amour » et « Justice ». La Dame dit :
« Tant que ces mots ne seront pas suspendus au-dessus de la tête des hommes et ne vivront pas dans leur cœur, la paix n’est pas en vue. »
Je vois ensuite une croix plantée dans le sol. Un serpent s’entortille autour d’elle ; tout ce qui m’entoure devient noir et sombre.
Puis je vois un glaive suspendu au-dessus de l’Europe et de l’Orient. De l’Occident apparaît une lumière. J’entends la Dame dire sur un ton plein de gravité :
« Peuples chrétiens, ce sont les païens qui vous l’apprendront. »
NOTRE DAME DE TOUS LES PEUPLES -
15e message - 28 mars 1948

De quelle pochette surprise la sortez vous, elle? Laughing

ZIBOUNET, figurez-vous que je suis en train d'aiguiser mes griffes : elles sont coupantes comme des rasoirs à couper net la tête d'un vilain oiseau....Avis !

Vous voulez pas que je dise:elle? Mais qui est-ce? Je parle de l'apparition, pas de la t.s.v.Marie de la Bible, mère de Dieu(Lc.1/35) Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Ven 20 Oct 2006, 23:36

Alinou le zibou a écrit:
madame de Croc mignon a écrit:
Alinou le zibou a écrit:
madame de Croc mignon a écrit:




Citation :

Je vois alors des mots : « Équité », « Amour » et « Justice ». La Dame dit :
« Tant que ces mots ne seront pas suspendus au-dessus de la tête des hommes et ne vivront pas dans leur cœur, la paix n’est pas en vue. »
Je vois ensuite une croix plantée dans le sol. Un serpent s’entortille autour d’elle ; tout ce qui m’entoure devient noir et sombre.
Puis je vois un glaive suspendu au-dessus de l’Europe et de l’Orient. De l’Occident apparaît une lumière. J’entends la Dame dire sur un ton plein de gravité :
« Peuples chrétiens, ce sont les païens qui vous l’apprendront. »
NOTRE DAME DE TOUS LES PEUPLES -
15e message - 28 mars 1948

De quelle pochette surprise la sortez vous, elle? Laughing

ZIBOUNET, figurez-vous que je suis en train d'aiguiser mes griffes : elles sont coupantes comme des rasoirs à couper net la tête d'un vilain oiseau....Avis !

Vous voulez pas que je dise:elle? Mais qui est-ce? Je parle de l'apparition, pas de la t.s.v.Marie de la Bible, mère de Dieu(Lc.1/35) Exclamation

Zavez qu'à lire spiderman :
http://www.de-vrouwe.net/french/index.html?introduction.htm
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Sam 21 Oct 2006, 09:45

J'ai mis "probable". Je n'ai pas la réponse, donc prudence. Il y a chez certains incroyants beaucoup plus d'amour du prochain que chez beaucoup de croyants et grenouilles de bénitiers. J'en connais un paquet, qui même après avoir communié, n'hésitaient pas à déverser leurs critiques sur telle ou telle personne, dès qu'ils avaient franchi le seuil de l'église.
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Sam 21 Oct 2006, 10:45

Ecossais a écrit:
J'ai mis "probable". Je n'ai pas la réponse, donc prudence. Il y a chez certains incroyants beaucoup plus d'amour du prochain que chez beaucoup de croyants et grenouilles de bénitiers. J'en connais un paquet, qui même après avoir communié, n'hésitaient pas à déverser leurs critiques sur telle ou telle personne, dès qu'ils avaient franchi le seuil de l'église.

Oui.

Et "amour du prochain" et "charité", y a une nuance.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Sam 21 Oct 2006, 11:22

lagaillette a écrit:
Ecossais a écrit:
J'ai mis "probable". Je n'ai pas la réponse, donc prudence. Il y a chez certains incroyants beaucoup plus d'amour du prochain que chez beaucoup de croyants et grenouilles de bénitiers. J'en connais un paquet, qui même après avoir communié, n'hésitaient pas à déverser leurs critiques sur telle ou telle personne, dès qu'ils avaient franchi le seuil de l'église.

Oui.

Et "amour du prochain" et "charité", y a une nuance.

Exact. Et tu as bien fait de le souligner. A force de galvauder les mots, on en revient à la tour de Babel.
Revenir en haut Aller en bas
Josaphat



Masculin Messages : 696
Inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Sam 21 Oct 2006, 11:50

lagaillette a écrit:
Code:
et croire en l'humanité de l'homme c'est pas de la charité...il faut pas une certaine foi pour ne pas s'arrêter aux exemples non-humanité voir d'inhumanité qui semble perpétuellement démentir cette foi, à commencer par notre propre exemple.

Comme tu le dis, Josaphat, c’est de la foi. Et on peut avoir foi en l’homme sans croire en Dieu.

Code:
Il me semble bien plus difficile de croire en l'humanité de l'homme qu'en un Dieu d'amour qui ne nous déçoit jamais vu qu'on ne le voit nul part.

Ce qui te semble difficile, Josaphat, peut être tout à fait facile à d’autres.
Dieu, comme on ne le voit pas, on peut tout imaginer à son sujet.
Et à supposer qu’il y en a un ; et lequel ?

Je pense que c'est dificile de croire en l'humanité de l'homme pour beaucoup de gens mais je pense justement que c'est par une certaine foi et un travail de sagesse que l'on peut dépasser cette difficulté. Et plus je trouve des réponses à la question "qu'est-ce que l'homme?" ou à la question qui suis-je qui est finalement la même (s'il est seulement possible de trouver des réponses à cette question) plus ça me semble facile de développer cette foi.
Code:
qu'esst-ce que la foi si elle ne se confronte pas au doute ?

Question, en effet.

Moi, pour le moment, je crois, sans éprouver aucun doute ; mais tout en me disant que c’est bien possible que je me trompe ; et ça ne me trouble pas.

C'est un peu la même chose pour moi dans le bouddhisme, la vie de tout les jours me confirme perpétuellement l'enseignement du Bouddha mais je laisse une place à l'incertitude, à une possibilité d'autres vérités qui puissent m'éclairer de manière différente sur la réalité parce que je sais qu'aucune sagesse ou tradition religieuse ne peut à elle seule embrasser toute la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
http://altertransblogalisation.skynetblogs.be
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Sam 21 Oct 2006, 15:35

Cher JCMD, vous avez écrit :

"c'est lamentable de vous lire.

donc d'apres vous un paien peut se sauver en restant paien c'est à dire sans croire en Dieu?

vous avez perdu la tete,que Dieu vous guide.

et apres on s'étonne que plus aucun ne fasse son boulot d'évangélisation.

syncrétisme"


Comme il vous a été répondu, le fils prodigue peut rentrer un jour dans la maison de son Père, et pourtant bien des personnes ont du mal à se faire à cette idée, à accepter la Miséricorde infinie... Rolling Eyes Comme le frère aîné, dans cette même parabole, ou comme ceux que le Maître de la vigne embauche, et qui voient "d'un sale oeil" ceux qui sont venus à la onzième heure : leur rétribution a été la même que la leur!!

Je suis d'accord avec vous : s'il y a repentance, conversion, alors le salut leur est ouvert... I love you


Cher Josaphat, vous écrivez :

"...je sais qu'aucune sagesse ou tradition religieuse ne peut à elle seule embrasser toute la réalité."

Si par "réalité" vous entendez vérité, je vous dirai que le Christ est La Vérité, la seule ; dans ce cas, le Christ seul peut vous combler : Il est toute la Vérité, le Centre de toute chose... sunny
Revenir en haut Aller en bas
Josaphat



Masculin Messages : 696
Inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Sam 21 Oct 2006, 19:34

Je vous le souhaite. mais mon chemin me comble aussi. sunny ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://altertransblogalisation.skynetblogs.be
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants   Sam 21 Oct 2006, 22:03

Alors, tout est bien, puisque vous cherchez en vérité... I love you
Revenir en haut Aller en bas
 
Un cadeau pour Sânkhya- Salut et charité des incroyants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lundi de Pentecôte férié: beau cadeau pour les aficionados
» cadeau pour celui qui trouve la solution
» Quel cadeau pour nos défunts ?
» Quel cadeau pour ses 2 ans ?
» Une idée de petit cadeau pour une classe de la part du FSE ? Un logiciel ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: