DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 15:24

Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié

Publié le 17 septembre 2016 à 15h00

Modifié le 17 septembre 2016 à 15h21




C'est une première en Belgique : un mineur souffrant d'une maladie en phase terminale a été euthanasié.
Un mineur a été euthanasié à sa demande : il s'agit d'une premier cas en Belgique depuis une modification dans la loi sur l’euthanasie datant de 2014.
Wim Distelmans, président de la Commission fédérale de contrôle et d’évaluation de l’euthanasie, n'a rendu publics ni l’âge ni l’identité du mineur, reprend Le Monde. Seule information diffusée : il ou elle souffrait d’une maladie en phase terminale.
"Il n’y a heureusement que très peu d’enfants qui entrent en considération, mais cela ne signifie pas que nous devrions leur refuser le droit à une mort digne", a souligné Wim Distelmans. Tout comme il a précisé que ce cas de figure demeurait exceptionnel et réservé aux cas qualifiés de désespérés.

La Belgique est le seul pays au monde à autoriser, sans limite d’âge, des mineurs atteints d’une maladie incurable, vivant avec une "souffrance physique constante et insupportable qui ne peut être apaisée", à choisir d’abréger leurs souffrances. C’est à l’enfant ou adolescent de prendre l’initiative de la demande, avec le consentement des parents. Une équipe médicale et un psychiatre ou psychologue indépendant étudient ensuite la demande.

L'annonce de ce cas provoquera-t-elle un débat en Belgique ? En France, une douloureuse et interminable bataille judiciaire s'est engagée depuis des années au sein de la famille de Vincent Lambert sur les conditions de sa fin de vie.

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/monde/belgique-pour-la-premiere-fois-un-mineur-est-euthanasie-17-09-2016-11221220.php#1XP1SbGmVmlTPMGR.99

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 16:05

Sad
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2637
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 16:09

La machine est en marche.

Prochains sur la liste:

- Malades mentaux;
- Les inutiles à la société (version consumériste de la société);
- Les dépressifs et le mal-être (souffrance insupportable);

C'est une politique du confort des biens portants.

Bientôt, lorsqu'on sera malade, on le demandera car on nous aura convaincu qu'on est un poids pour la société, qu'on embête nos proches, qu'on doit mourir dignement (comme si on perdait sa dignité parce qu'on est malade).

Ici, maintenant que la loi est en vigueur, on peut obtenir l’euthanasie lorsqu'il n'y a plus d'espoir de guérison, peu importe s'il y a souffrance ou non.  Ça n'aura pas pris 3 mois avant que ça dérape.

On commence maintenant à faire des pressions sur les maisons de soin palliatif.  On avait dit qu'un institution pourrait refuser de «servir» l'eutanasie, et bien ça n'a pas pris 5 mois avant que celle qui refuse se voit mise en accusation dans les médias.  Plusieurs ont déjà cédé.

La politique du pied dans la porte...

C'est vraiment monstrueux.  et ça ne fait que commencer.

Sad

_________________
« A force de tout voir l’on finit par tout supporter…A force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… A force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » [Saint Augustin]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 16:23

L'assoiffé a écrit:
Ici, maintenant que la loi est en vigueur, on peut obtenir l’euthanasie lorsqu'il n'y a plus d'espoir de guérison, peu importe s'il y a souffrance ou non.  Ça n'aura pas pris 3 mois avant que ça dérape.

On commence maintenant à faire des pressions sur les maisons de soin palliatif.  On avait dit qu'un institution pourrait refuser de «servir» l'eutanasie, et bien ça n'a pas pris 5 mois avant que celle qui refuse se voit mise en accusation dans les médias.  Plusieurs ont déjà cédé.

Ah oui quand même... No

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 16:39

Pourquoi avoir combattu le nazisme si c'est pour faire pareil ?

spiderman
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 16:51

Chrysostome a écrit:
Pourquoi avoir combattu le nazisme si c'est pour faire pareil ?

spiderman

Ah mais là c'est pour "leur bien", c'est pas pareil.. Satan sous l'apparence du "bien" No

C'est vraiment l'apostasie générale Sad
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9464
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 17:32

L'assoiffé a écrit:
La machine est en marche.

Prochains sur la liste:

- Malades mentaux;
- Les inutiles à la société (version consumériste de la société);
- Les dépressifs et le mal-être (souffrance insupportable);

C'est une politique du confort des biens portants.

Bientôt, lorsqu'on sera malade, on le demandera car on nous aura convaincu qu'on est un poids pour la société, qu'on embête nos proches, qu'on doit mourir dignement (comme si on perdait sa dignité parce qu'on est malade).

Ici, maintenant que la loi est en vigueur, on peut obtenir l’euthanasie lorsqu'il n'y a plus d'espoir de guérison, peu importe s'il y a souffrance ou non.  Ça n'aura pas pris 3 mois avant que ça dérape.

On commence maintenant à faire des pressions sur les maisons de soin palliatif.  On avait dit qu'un institution pourrait refuser de «servir» l'eutanasie, et bien ça n'a pas pris 5 mois avant que celle qui refuse se voit mise en accusation dans les médias.  Plusieurs ont déjà cédé.

La politique du pied dans la porte...

C'est vraiment monstrueux.  et ça ne fait que commencer.

Sad

"Un politique de confort des bien-portants." Cela est tout à fait juste. Néanmoins, je crains plus que tout que l'euthanasie ne remplace les soins palliatifs, comme l'avortement s'est substituée à la contraception. Car, qui nous dit que la sécurité sociale, par mesure d'économie, ne placera pas les incurables devant le dilemme suivant: ou bien souffrances intolérables, sans opiacés, ou bien euthanasie?... affraid
Revenir en haut Aller en bas
Jean Luc Ettore



Masculin Messages : 150
Inscription : 01/08/2016

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 17:50

avec un chapelet , et la grâce de Dieu , on aurait fait tellement mieux .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 17:56

L'assoiffé a écrit:
La machine est en marche.

Prochains sur la liste:

- Malades mentaux;
- Les inutiles à la société (version consumériste de la société);
- Les dépressifs et le mal-être (souffrance insupportable);

C'est une politique du confort des biens portants.

Bientôt, lorsqu'on sera malade, on le demandera car on nous aura convaincu qu'on est un poids pour la société, qu'on embête nos proches, qu'on doit mourir dignement (comme si on perdait sa dignité parce qu'on est malade).

Ici, maintenant que la loi est en vigueur, on peut obtenir l’euthanasie lorsqu'il n'y a plus d'espoir de guérison, peu importe s'il y a souffrance ou non.  Ça n'aura pas pris 3 mois avant que ça dérape.

On commence maintenant à faire des pressions sur les maisons de soin palliatif.  On avait dit qu'un institution pourrait refuser de «servir» l'eutanasie, et bien ça n'a pas pris 5 mois avant que celle qui refuse se voit mise en accusation dans les médias.  Plusieurs ont déjà cédé.

La politique du pied dans la porte...

C'est vraiment monstrueux.  et ça ne fait que commencer.

Sad
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/08/04/31003-20150804ARTFIG00108-belgique-laura-24-ans-en-depression-demande-l-euthanasie.php Publié le 04/08/2015
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9464
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 18:00

Chrysostome a écrit:
Pourquoi avoir combattu le nazisme si c'est pour faire pareil ?

spiderman

La guerre des alliés contre les vieillards, les femmes et les enfants, allemands, par les bombes aux phosphore, à Dresde ou à Hambourg, en 1944-45, n'était pas aussi barbare, vous croyez?
Revenir en haut Aller en bas
k11



Féminin Messages : 576
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 18:43

c'est un dur sujet....

argh... si la personne est condamné ... qu'elle Souffre ...

a un moment, les soins palliatif son bien sympas mais voila,
ca va un petit temps luter contre la douleur (et encore ! généralement la personne est complètement pété a la morphine, nauséeuse et délirante.... youpi.) et ne sers qu'a rallonger du temps de vie horrible ....  
(après tout dépends du type de cancer hein etc, ou bien même, du seuil de tolérance de la personne etc etc )

ou alors sans aucun soin, hein.... une mort a la Rambo, dans une souffrance horrible et plus rapide et pseudonaturel!

ou Euthanasie ...

c'est pas moi qui vais juger bon ou non,  que cette personne décide de partir maintenant ...ou a petit feu aidé par la médecine palliative ou abruptement et violemment sans traitement.

met venue en tête une de mes peurs .....
si un jour, je suis atteinte d'une tumeur au cerveau inopérable par exemple....
que mon comportement change et que je devienne violente pour autrui par exemple.... agressive physiquement ou moralement envers les gens ou encore envers des enfants ...horrible,
et que cela ne s'arrangera pas et que je suis de toute façon condamnée ......
j'avoues que la.... pour ma part, j'y penserais très fort.

je ne suis par pour l’euthanasie a l'aveugle pour tout et n'importe quoi! comme vous dites pour:
- Malades mentaux;
- Les inutiles à la société ;
- Les dépressifs et le mal-être;
venir a utiliser ce procédé pour ces personnes, non condamné , serait pour moi tout a fait scandaleux .
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9464
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 19:03

k11 a écrit:
c'est un dur sujet....

argh... si la personne est condamné ... qu'elle Souffre ...

a un moment, les soins palliatif son bien sympas mais voila,
ca va un petit temps luter contre la douleur (et encore ! généralement la personne est complètement pété a la morphine, nauséeuse et délirante.... youpi.) et ne sers qu'a rallonger du temps de vie horrible ....  
(après tout dépends du type de cancer etc, ou bien même du seuil de tolérance de la personne etc etc )

ou alors sans aucun soin, hein.... une mort a la Rambo, dans une souffrance horrible et plus rapide et pseudonaturel!

ou Euthanasie ...

c'est pas moi qui vais juger bon ou non,  que cette personne décide de partir maintenant ...ou a petit feu aidé par la médecine palliative ou abruptement et violemment sans traitement.

met venue en tête une de mes peurs .....
si un jour, je suis atteinte d'une tumeur au cerveau inopérable par exemple....
que mon comportement change et que je devienne violente pour autrui par exemple.... agressive physiquement ou moralement envers les gens ou encore envers des enfants ...horrible,
et que cela ne s'arrangera pas et que je suis de toute façon condamnée ......
j'avoues que la.... pour ma part, j'y penserais très fort.

je ne suis par pour l’euthanasie a l'aveugle pour tout et n'importe quoi! comme vous dites pour:
- Malades mentaux;
- Les inutiles à la société ;
- Les dépressifs et le mal-être;
venir a utiliser ce procédé pour ces personnes, non condamné , serait pour moi tout a fait scandaleux .

La question est de savoir à qui le crime profite? Car, de même que l'avortement a fini par être dé-criminalisé, à l'époque où la sécurité sociale pouvait prendre en charge la fille-mère et son enfant, en particulier, au Québec, vers 1970, alors qu'avant 1960, c'est l'Église qui assumait les orphelinats, ainsi, aujourd'hui, avec le vieillissement de la population, on autorise l'euthanasie, compte tenu de l'explosion des coûts de la santé et des retraites. Il n'y a pas de hasard, s'il y a eu coïncidence entre la "libéralisation" des lois et l'augmentation des coûts de la sécurité sociale...

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 19:06

Les soins palliatifs ne sont pas l'euthanasie, il ne faut pas tout mélanger.

Les services de soins palliatifs aident la personne à souffrir moins, aident aussi la famille mais ne pratiquent pas l'euthanasie.

Enfin, jusqu'à maintenant, c'est ainsi.


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 19:28

Je parle de la bretagne, je ne sais pas si c'est partout pareil, mais pour les soins palliatifs :




Qu'appelle t-on "soins palliatifs" ?

Equipe mobile de soins palliatifs

Toute personne malade dont l’état le requiert a le droit d’accéder à des soins palliatifs et à un accompagnement. (loi du 9 juin1999)

Les soins palliatifs sont des soins actifs pratiqués par une équipe pluridisciplinaire en institution ou à domicile visant à soulager la douleur, à apaiser la souffrance psychique, à sauvegarder la dignité de la personne malade et à soutenir son entourage. (Code de la santé publique articles L1110-9 et L1110-10)

Les soins palliatifs....sont applicables tôt dans le décours de la maladie, en association avec d’autres traitements pouvant prolonger la vie. (OMS 2002)

L’EMSP est une équipe interdisciplinaire et pluriprofessionnelle qui se déplace au lit du malade et/ou auprès des soignants, à la demande des professionnels de l’établissement de santé. Elle exerce une activité transversale. Elle a un rôle de conseil et de soutien auprès des équipes soignantes. Ils ne pratiquent pas d’acte de soins. (Circulaire du 19 février 2002)

http://www.ch-bretagne-atlantique.fr/nos-unites-et-services/annuaire-des-unites-et-services-526/equipe-mobile-de-soins-palliatifs-65.html?cHash=13090de302fb5d774388e055d83c5bee

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
k11



Féminin Messages : 576
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 19:32

Espérance a écrit:
Les soins palliatifs ne sont pas l'euthanasie, il ne faut pas tout mélanger.

Les services de soins palliatifs aident la personne à  souffrir moins, aident aussi la famille mais ne pratiquent pas l'euthanasie.

Enfin, jusqu'à maintenant, c'est ainsi.


absolument!
ma belle mère nous a quitté il y a 1 an. l'équipe médicale de soin palliatif a été formidable pour nous tous!
ils nous ont même laisser dormir avec elle pendant la dernière semaine (nous rajoutant un lit dans la chambre).
et les médecins ont été très attentif a la gestion de Sa douleur .... et la notre aussi en quelque sorte.

malgres cette tragique période, mon compagnon et moi gardons paradoxalement un doux souvenir de ce moment.
premièrement grace a la force de ma belle mère qui a été jusqu'au bout vraiment héroïque pour nous...
(elle avait pourtant pensé a l’euthanasie (en suisse) 1 an plus tot , avait préparé les démarches ... puis y a renoncé :bisou: )
et aussi , de part la douceur et l'écoute du personnel soignant de l'equipe de soin palliatif ...qui ont été vraiment formidable pour nous tous, tout le temps de son séjour. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 19:37

Merci k-11 pour ce témoignage.

Donc, c'est bien ce que je dis, il ne faut pas confondre "soins palliatifs" et euthanasie. Et de plus en plus, les soins palliatifs sont pratiqués à domicile.

:bisou:

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9464
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 19:40

Espérance a écrit:
Merci k-11 pour ce témoignage.

Donc, c'est bien ce que je dis, il ne faut pas confondre "soins palliatifs" et euthanasie. Et de plus en plus, les soins palliatifs sont pratiqués à domicile.

:bisou:

Nous ne confondons pas, nos alertons face aux dérives inévitables de l'autorisation de l'euthanasie. Car, l'enfer n'est pas pavé que de bonnes intentions...
Revenir en haut Aller en bas
k11



Féminin Messages : 576
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 19:44

Espérance a écrit:
Merci k-11 pour ce témoignage.

Donc, c'est bien ce que je dis, il ne faut pas confondre "soins palliatifs" et euthanasie. Et de plus en plus, les soins palliatifs sont pratiqués à domicile.

:bisou:

ah oui, cela n'a rien a voir! même en suisse! c'est un organisme bien spécifique qui s'occupe des euthanasies .

les soins palliatif eux n'ont rien a voir avec cela, ils s'occupent du "confort" du mourant et de la famille... peuvent ce déplacer a l’hôpital classic ou a domicile ou il existe aussi des "hopitaux palliatif" uniquement prévue a cet effet .

:bisou:
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 19:45

Quelle est la position de l’Eglise sur l’euthanasie ?

Pourquoi l’Eglise est-elle contre l’euthanasie ? N’est-il pas normal d’abréger la souffrance d’une personne âgée lorsque c’est elle qui le demande ?

- L’Eglise refuse qu’on limite la valeur de la vie de quelqu’un à sa possibilité de vivre sans souffrance. On touche à nouveau à l’essence de la vie : l’homme n’a pas le droit de détruire ce qu’il n’est pas capable de créer (une vie humaine).

- Elle encourage par contre les soins palliatifs, qui consistent à accompagner le malade en diminuant au maximum ses souffrances, soins qui justement évitent l’acharnement thérapeutique.

- Une personne vraiment entourée d’amour ne demande pour ainsi dire jamais l’euthanasie. Il s’agit plus d’un appel au secours que d’une demande réelle (comme les suicides ratés des adolescents). Y accéder consiste à supprimer le symptôme plutôt que le mal.

- Certains grands handicapés ont communiqué aux autres un fantastique dynamisme de vie (comme Jacques Lebret, sans yeux et sans mains, qui a témoigné de sa joie de vivre dans bien des écoles).

- Ici encore, l’Eglise protège la vie à sa fin comme à son début.

- Les notions de "vie ne valant pas la peine d’être vécue" et de "compassion pour la souffrance" sont apparues pour la première fois dans le discours de... Hitler. Elles étaient des préliminaires visant à justifier la suppression de milliers de personnes "économiquement non rentables".

https://qe.catholique.org/euthanasie/183-quelle-est-la-position-de-l-eglise-sur-l


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 19:50

Ce que dit le Pape concernant l’euthanasie : Extrait de « Evangelium Vitae »

65. Pour porter un jugement moral correct sur l’euthanasie, il faut avant tout la définir clairement. Par euthanasie au sens strict, on doit entendre une action ou une omission qui, de soi et dans l’intention, donne la mort afin de supprimer ainsi toute douleur. « L’euthanasie se situe donc au niveau des intentions et à celui des procédés employés ».

Il faut distinguer de l’euthanasie la décision de renoncer à ce qu’on appelle l’« acharnement thérapeutique », c’est-à-dire à certaines interventions médicales qui ne conviennent plus à la situation réelle du malade, parce qu’elles sont désormais disproportionnées par rapport aux résultats que l’on pourrait espérer ou encore parce qu’elles sont trop lourdes pour lui et pour sa famille.

Dans ces situations, lorsque la mort s’annonce imminente et inévitable, on peut en conscience « renoncer à des traitements qui ne procureraient qu’un sursis précaire et pénible de la vie, sans interrompre pourtant les soins normaux dus au malade en pareil cas ».

Il est certain que l’obligation morale de se soigner et de se faire soigner existe, mais cette obligation doit être confrontée aux situations concrètes ; c’est-à-dire qu’il faut déterminer si les moyens thérapeutiques dont on dispose sont objectivement en proportion avec les perspectives d’amélioration. Le renoncement à des moyens extraordinaires ou disproportionnés n’est pas équivalent au suicide ou à l’euthanasie ; il traduit plutôt l’acceptation de la condition humaine devant la mort.

Dans la médecine moderne, ce qu’on appelle les « soins palliatifs » prend une particulière importance ; ces soins sont destinés à rendre la souffrance plus supportable dans la phase finale de la maladie et à rendre possible en même temps pour le patient un accompagnement humain approprié.

Dans ce cadre se situe, entre autres, le problème de la licéité du recours aux divers types d’analgésiques et de sédatifs pour soulager la douleur du malade, lorsque leur usage comporte le risque d’abréger sa vie.

De fait, si l’on peut juger digne d’éloge la personne qui accepte volontairement de souffrir en renonçant à des interventions anti-douleur pour garder toute sa lucidité et, si elle est croyante, pour participer de manière consciente à la Passion du Seigneur, un tel comportement « héroïque » ne peut être considéré comme un devoir pour tous.

Pie XII avait déjà déclaré qu’il est licite de supprimer la douleur au moyen de narcotiques, même avec pour effet d’amoindrir la conscience et d’abréger la vie, « s’il n’existe pas d’autres moyens, et si, dans les circonstances données, cela n’empêche pas l’accomplissement d’autres devoirs religieux et moraux ».

Dans ce cas, en effet, la mort n’est pas voulue ou recherchée, bien que pour des motifs raisonnables on en courre le risque : on veut simplement atténuer la douleur de manière efficace en recourant aux analgésiques dont la médecine permet de disposer.

Toutefois, « il ne faut pas, sans raisons graves, priver le mourant de la conscience de soi » : à l’approche de la mort, les hommes doivent être en mesure de pouvoir satisfaire à leurs obligations morales et familiales, et ils doivent surtout pouvoir se préparer en pleine conscience à leur rencontre définitive avec Dieu.

Ces distinctions étant faites, en conformité avec le Magistère de mes Prédécesseurs et en communion avec les Evêques de l’Eglise catholique, je confirme que l’euthanasie est une grave violation de la Loi de Dieu, en tant que meurtre délibéré moralement inacceptable d’une personne humaine.
Cette doctrine est fondée sur la loi naturelle et sur la Parole de Dieu écrite ; elle est transmise par la Tradition de l’Eglise et enseignée par le Magistère ordinaire et universel.

Une telle pratique comporte, suivant les circonstances, la malice propre au suicide ou à l’homicide.

http://news.catholique.org/analyses/521-ce-que-dit-le-pape-concernant-l-euthanasie

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Lino



Masculin Messages : 429
Inscription : 08/12/2014

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 19:57

C'est déjà terrible mais on en est pas encore au stade de la mort assistée par "simple" caprice... de toute façon ceux qui y auront le plus recours seront ceux qui n'auront pas Marie comme exemple à suivre en attendant le retour du Christ....

C'est triste !
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 20:10

Lino a écrit:
C'est déjà terrible mais on en est pas encore au stade de la mort assistée par "simple" caprice... de toute façon ceux qui y auront le plus recours seront ceux qui n'auront pas Marie comme exemple à suivre en attendant le retour du Christ....

C'est triste !

Oui tout à fait Lino et c'est à nous chrétiens, de veiller à ce que cela ne se produise pas.
Si la famille est présente auprès du grand malade, elle a toujours la possibilité de s'exprimer.

Mais que faire quand c'est la personne elle-même qui demande l'euthanasie ? c'est en général pour soulager la famille justement Sad

Mais pour un mineur, c'est intolérable.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 20:19

Quel différence entre euthanasie et suicide? La souffrance?J 'ai jamais vu quelqu 'un qui souffre pas se suicider.Ensuite avais vous vu le 11/09/2001 des gens sauter du Wall trade center , peut-on parler de suicide?Non je pense pas ...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 20:29

L'euthanasie peut être appelée "suicide assisté", vu que c'est un médecin qui injecte le produit.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
k11



Féminin Messages : 576
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 20:30

philippe bis a écrit:
Quel différence entre euthanasie et suicide? La souffrance?J 'ai jamais quelqu 'un qui souffre pas se suicider.Ensuite avais vous vu le 11/09/2001 des gens sauter du Wall trade center , peut-on parler de suicide?Non je pense pas ...
Spoiler:
 

ils étaient condamné a mourir dans quelques minutes .
certain ont choisi de mourir tout de suite .... et pas par le feu , mais en ce jetant par la fenêtre.

j'appel pas cela un suicide. juste un choix urgent entre 2 morts violente et mort inévitable Sad


Dernière édition par k11 le Sam 17 Sep 2016, 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 20:33

k11 a écrit:
philippe bis a écrit:
Quel différence entre euthanasie et suicide? La souffrance?J 'ai jamais quelqu 'un qui souffre pas se suicider.Ensuite avais vous vu le 11/09/2001 des gens sauter du Wall trade center , peut-on parler de suicide?Non je pense pas ...
Spoiler:
 

ils étaient condamné a mourir dans quelques minutes .
certain ont choisi de mourir tout de suite .... et pas par le feu , mais en ce jetant par la fenêtre.

j'appel pas cela un suicide. juste un choix urgent entre 2 morts violente et inevitable
J 'ai pas dit le contraire , j 'ai dit "Non je pense pas ... "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 20:36

Espérance a écrit:
L'euthanasie peut être appelée "suicide assisté", vu que c'est un médecin qui injecte le produit.
Dans certain cas le médecin met tout a disposition et c 'est le "patient" qui applique le dernier geste "fatale".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 20:45

Je viens de voir un reportage sur Laura, 24 ans, qui a obtenu l'euthanasie en Belgique pour souffrances morales insupportables (une dépression dont elle ne sortait pas). Après des tentatives de suicide ratées, c'est un suicide assisté pour moi.

Je suis désolée pour elle qu'elle n'ait pas vu d'autre porte de sortie à sa souffrance Sad  et je regrette aussi que les moyens techniques et juridiques permettent cela. J'ai assisté longtemps des personnes en souffrances morales, prêtes à se suicider, ou qui avaient fait des tentatives parfois multiples, aujourd'hui elles sont toujours en vie (sauf une) et ne poseraient pas à nouveau leur geste. Ce qui leur paraissait insurmontable l'a finalement été, et elles ont trouvé des forces intérieures qu'elles ne soupçonnaient pas avoir.

Le débat est autre avec la maladie incurable, très douloureuse etc.. les soins palliatifs sont, pour moi, la meilleure solution.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 20:46

Le probléme c 'est de vouloir légiferer a tout vas sur tous les sujets.Un probléme car la légalisation ouvre la porte a l ' automatisation sans plus aucun discernement.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 21:22

philippe bis a écrit:
Le probléme c 'est de vouloir légiferer a tout vas sur tous les sujets.Un probléme car la légalisation ouvre la porte a l ' automatisation  sans plus aucun discernement.

comme je l'ai dit plus haut, c'est aussi à nous chrétiens et à la famille d'être attentifs et... aux professionnels aussi.
Comme le dit Métanoia qui a accompagné des personnes en souffrance.




_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 21:40

Espérance a écrit:
comme je l'ai dit plus haut, c'est aussi à nous chrétiens et à la famille d'être attentifs.

Tout à fait.. pour l'une d'elles, une connaissance, je n'ai su que des années après qu'un jour, alors qu'elle avait tout préparé pour se suicider le soir même, elle m'avait appelée et nous avions discuté deux ou trois heures (elle ne m'a rien dit de son projet) et ce que j'avais dit l'avait dissuadée de le faire (sans même que je m'en aperçoive !).
En fait, l'écoute, la compassion, le soutien, le temps que j'ai pris juste pour elle, etc.. avaient été déterminants ce jour-là.

De mon côté, je me rappelle bien avoir eu cette longue conversation avec elle mais pas d'avoir pensé qu'elle avait cette intention.. je me rappelle, en revanche, l'avoir sentie très seule, triste et sans espérance.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 21:59

Espérance a écrit:
philippe bis a écrit:
Le probléme c 'est de vouloir légiferer a tout vas sur tous les sujets.Un probléme car la légalisation ouvre la porte a l ' automatisation  sans plus aucun discernement.

comme je l'ai dit plus haut, c'est aussi à nous chrétiens et à la famille d'être attentifs et... aux professionnels aussi.
Comme le dit Métanoia qui a accompagné des personnes en souffrance.



Hélas le "législateur" depuis longtemps ne nous demande plus notre avis .Autre exemple actuel https://www.planning-familial.org/sites/internet/files/declaration-droits-sexuels-ippf.pdf avais vous été consulté?Pas moi...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Sam 17 Sep 2016, 22:35

Espérance a écrit:
Spoiler:
 

salut
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2637
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Dim 18 Sep 2016, 00:19

k11 a écrit:
je ne suis par pour l’euthanasie a l'aveugle pour tout et n'importe quoi! comme vous dites pour:
- Malades mentaux;
- Les inutiles à la société ;
- Les dépressifs et le mal-être;
venir a utiliser ce procédé pour ces personnes, non condamné , serait pour moi tout a fait scandaleux .

Et bien, ça va venir ma petite dame.

Et on vous convaincra que ce sera pour leur bien.

Et vous allez finir par y croire parce que ce sera politiquement correct.

Et on vous dira «Qui êtes vous pour faire souffrir de pauvres malades mentaux et de pauvre dépressifs qui n'ont pas demandé à venir au monde?»

«Quelle manque de compassion!»

Et vous vous sentirez mal de faire souffrir ces pauvres gens.

Et c'est comme ça que la cassette va partir et que tous le monde n'y verra que du feu...

Sad

_________________
« A force de tout voir l’on finit par tout supporter…A force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… A force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » [Saint Augustin]
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2637
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Dim 18 Sep 2016, 00:50

Arguments contre l’euthanasie


Veuillez noter que nous incluons le suicide assisté ou « l'aide médicale à mourir » lorsque nous employons le mot « euthanasie » dans ce document.

L'euthanasie est un homicide.

Dans la majorité des pays, le fait de tuer une autre personne est un homicide, même si l'intention est de « soulager la douleur », et même si la personne est en phase terminale d'une maladie.

L'euthanasie n'a jamais sa raison d'être – encore moins avec l'avènement des soins palliatifs.

Les soins palliatifs fournis par une équipe bien formée assistent le patient, sa famille et ses proches. De bons soins palliatifs arrivent à contrôler la souffrance physique, psychologique, sociale, spirituelle et existentielle. Dans les cas extrêmes, on utilise la sédation palliative qui est non seulement déjà légale, mais efficace. Jamais elle ne raccourcit ou ne prolonge la vie. Il n'y a environ que 20% des citoyens canadiens qui ont accès aux soins palliatifs.

L'euthanasie est incompatible avec les soins palliatifs.

L'Organisation mondiale de la Santé affirme que les soins palliatifs « n'entendent ni accélérer ni repousser la mort ». 90% des médecins qui travaillent en soins palliatifs au Canada s'opposent à l'euthanasie.

On assiste à des dérapages là où l'euthanasie et le suicide assisté sont légaux.

Il est impossible d'établir des balises vraiment strictes pour limiter l'euthanasie aux personnes pour lesquelles elle est prévue dans la loi. En fait, les balises ne resistent pas à l'épreuve de la pratique. D'après le Professeur Étienne Montero, Doyen de la faculté de droit de l'Université de Namur en Belgique, il est extrêmement difficile de respecter une stricte interprétation des conditions légales une fois l'euthanasie permise. Il existe plusieurs cas documentés de dérapages dans les pays où l'euthanasie est légale et dans les pays ou les états américains où le suicide assisté est légal. Par exemple, en Belgique des jumeaux sourds ont été euthanasiés à leur demande parce qu'ils devenaient aveugles. Toujours en Belgique, une dame a été euthanasiée parce qu'elle souffrait d'anorexie. Aux Pays-Bas, une dame a été euthanasiée parce qu'elle devenait aveugle et ne pouvait plus voir la saleté. Voir l'infographique au sujet des dérapages. En Oregon, aux États-Unis, une dame a reçu une lettre de sa compagnie d'assurance refusant de payer pour sa chimiothérapie, mais lui offrant un suicide assisté.

Le droit de mourir implique le devoir de tuer.

Le soi-disant « droit de mourir » (du patient) implique le devoir de tuer (pour quelqu'un d'autre, en l'occurrence le médecin).

Les membres du personnel médical qui commettront une euthanasie subiront des séquelles personnelles.

L'acte euthanasique n'est pas une chose facile et paisible. C'est un geste difficile à poser - et le personnel médical en subit le contrecoup. En Belgique, les médecins ont droit à une psychothérapie après avoir euthanasier un patient. Il n'est pas rare de voir les infirmières belges prendre un jour de congé quand elles savent qu'une euthanasie a été prévue.

L'euthanasie dévalue certaines vies.

Accepter l'euthanasie revient à accepter que certaines vies ( comme celles des aînés ou des personnes en situation de handicap) valent moins que d'autres. Légaliser l'euthanasie enverrait un message clair : il vaut mieux être mort que malade ou en situation de handicap.

Pour une personne en santé, il est trop facile de percevoir la vie avec un handicap ou une maladie comme un désastre, plein de souffrances et de frustrations.

L'euthanasie n'est pas dans l'intérêt supérieur de la personne.

Il est facile d'imaginer des cas où un patient pourrait demander l'euthanasie librement ou sous pression, alors que cela va à l'encontre de son intérêt supérieur. Si, par exemple:

   -Le diagnostic est erroné et le patient ne souffre pas d'une maladie terminale.
   -Le pronostic est erroné et le patient ne mourra pas rapidement.
   -Le patient ne reçoit pas de bons soins et sa souffrance pourrait être soulagée autrement.
   -Le médecin ne connaît pas toutes les options de traitement qui pourraient être offertes au patient.
      Les vétérinaires reçoivent cinq fois plus de formation que les médecins au sujet du traitement de la douleur!
   -Le patient est déprimé et croit que sa situation est pire qu'elle ne l'est vraiment.
   -Le patient entretient des craintes irréalistes sur de possibles douleurs futures.

En fait, la demande d'euthanasie est souvent un appel à l'aide. Le patient ne veut pas vraiment mourir, il veut voir ses symptômes et ses peurs traités et soulagés.

L'euthanasie risque de fragiliser des patients.

L'accès à l'euthanasie pourrait causer un conflit interne chez le patient, partagé entre la peur de souffrir et le désir de continuer à vivre des moments riches avec sa famille et ses proches. Ainsi, dans le contexte d'une société favorable à l'euthanasie, le patient qui éprouve de la difficulté à vivre une maladie exigeante auraient à porter un fardeau additionnel. De plus, face à un médecin qui guérit et qui tue, le patient vivrait une incertitude qui ajouterait à sa vulnérabilité.
L'euthanasie incite les personnes vulnérables à mettre fin à leur vie.

Directement ou indirectement, l'euthanasie cause de multiples pressions sur les personnes âgées et les personnes en situation de handicap. Ces pressions proviennent de la famille ou de la société. Les patients qui sont malades ou dépendants se sentent souvent sans valeur et estiment être un fardeau pour leur famille et leurs proches. Le nombre croissant d'abus ou de négligence envers les personnes âgées ou celles en situation de handicap illustre bien qu'il s'agit là d' une question importante à considérer.

Un système de santé surchargé limite la qualité des soins et peut créer une pression sur les patients, les poussant à choisir la mort. Quant aux patients abandonnés par leur famille, ils pourraient penser que l'euthanasie est la seule solution pour eux.

L'euthanasie risque de faire augmenter le taux de suicide.

Notre société cherche par tous les moyens à réduire le taux de suicide. Le Québec vit même chaque année une Semaine de prévention du suicide, une initiative que d'aucuns voudraient bien voir reproduite dans l'ensemble du Canada. Il est important de noter que dans les états américains qui ont légalisé le suicide assisté, le taux des suicides non assistés a augmenté.

Peine de mort et euthanasie.

Depuis l'abolition de la peine de mort au Canada, il n'est permis à personne de provoquer la mort d'une autre personne. Cet acte est
irréversible.

L'euthanasie rendrait les hôpitaux non sécuritaires.

Bien des gens hésiteraient à se faire traiter à l'hôpital. L'euthanasie est en contradiction avec les exigences de dignité et de véritable compassion qui sont au cœur de la médecine.

L'euthanasie n'est pas nécessaire pour éviter l'acharnement thérapeutique.

La loi prévoit déjà que tout patient a le droit de refuser un traitement ou de demander qu'on interrompe un traitement déjà commencé.

L'euthanasie mènera au déclin des soins pour les gens en phase terminale.

L'hôpital universitaire de Genève a réduit son équipe de soins palliatifs après que la Suisse ait décidé d'autoriser les suicides assistés. Aux Pays-Bas, il existe un cas confirmé d'un patient euthanasié pour libérer un lit d'hôpital. Au Brésil, bien que l'euthanasie soit illégale, un médecin a récemment été accusé de sept meurtres après avoir tué des patients aux soins intensifs. Une enquête est en cours pour élucider 300 autres cas de morts douteuses, probablement causées par le même médecin. Que serait-il arrivé si l'euthanasie avait été légale?

L'euthanasie pourrait devenir une méthode économique de « traiter » les personnes en phase terminale.

Le coût des poisons utilisés pour causer la mort par euthanasie est d'environ 50 $ par injection, alors qu'un traitement de chimiothérapie coûte des milliers de dollars.

Il existe peu d'études et de données sur les conséquences de l'euthanasie sur la société.

Nous savons que l'euthanasie est à la hausse dans les pays qui l'ont légalisée : une hausse de 18% aux Pays-Bas en 2011, puis une autre hausse de 13 % en 2012. De plus, selon le journal The Lancet, 23 % des euthanasies ne sont pas rapportées. Les suicides assistés ne sont pas inclus dans les rapports sur l'euthanasie aux Pays-Bas, mais ils comptent pour près de 6 % de plus. En Oregon, où le suicide assisté est légal depuis 1997, on a rapporté une hausse de 306 % de suicides assistés, mais il est impossible de savoir quel est le nombre veritable car le système prévu pour recueillir les données est imparfait. Une chose est sûre : à la base de toute vie en société, il doit exister une confiance réciproque entre tous les citoyens. Chacun doit avoir la certitude que personne ne le tuera. Nous assistons déjà à des dérapages inquiétants là où l'euthanasie ou le suicide assisté est légal. Les impacts négatifs, comme la hausse du taux de suicide, ne manquent pas. Cependant, les études et rapports disponibles ne fournissent pas les données nécessaires et complètes pour bien saisir les effets destructeurs de la légalisation de l'euthanasie sur la société. N'oublions pas qu'en permettant à un citoyen d'en tuer un autre (pour des motifs de fausse compassion), on ouvre un boîte de Pandore. Comment pourra-t-on ensuite condamner le citoyen qui, pour une autre raison, décidera de tuer un voisin?

Gains secondaires néfastes.

Bien des motifs pourraient pousser des personnes ou des groupes à encourager un malade à demander l'euthanasie : pour un gouvernement, ce pourrait être la volonté de réduire les dépenses en santé; pour une famille, le désir d'en finir avec la culpabilité ou un devoir de présence; pour des héritiers, la hâte de profiter des biens légués par un membre de la famille.

L'euthanasie va à l'encontre de la valeur et de la dignité intrinsèque de la personne.

La Déclaration universelle des droits de l'homme garantit le droit à la vie pour tout individu. Elle proclame les droits fondamentaux de la personne humaine, dont le respect de sa dignité et de sa valeur. La Convention relative aux droits des personnes handicapées des Nations Unies promeut le respect de la dignité intrinsèque des personnes en situation de handicap. La vie humaine doit être respectée indépendamment de l'âge, du sexe, de la race, de la religion, du statut social ou du potentiel de réussite. La vie humaine est bonne en elle-même ; elle n'est pas un moyen permettant d'arriver à une fin. Par conséquent, il est interdit d'enlever délibérément la vie à une personne.

Danger : pente glissante.

L'euthanasie « volontaire » nous place tout en haut d'une pente glissante qui pourrait bien mener à l'euthanasie involontaire de gens qu'on estime indésirables. Ce scénario peut paraître extrême, mais il faut savoir que des idées qu'on croit d'abord impossibles et impensables peuvent rapidement devenir acceptables. Prenons l'exemple de la Belgique : 10 ans après la légalisation de l'euthanasie, la loi (dont on disait qu'elle prévoyait des balises sérieuses) a été modifiée pour permettre l'euthanasie des enfants atteints de maladies incurables, peu importe leur âge.

Source: Vivre dans la dignité

_________________
« A force de tout voir l’on finit par tout supporter…A force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… A force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » [Saint Augustin]
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Dim 18 Sep 2016, 00:55

Euthanasie = État nazi !
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2637
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Dim 18 Sep 2016, 01:22

Chrysostome a écrit:
Euthanasie = État nazi !

Aktion T4


_________________
« A force de tout voir l’on finit par tout supporter…A force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… A force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » [Saint Augustin]
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2637
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Dim 18 Sep 2016, 01:32

Le Manifeste du collectif des médecins contre l’euthanasie (Québec)

Nous affirmons que:

1- La personne en fin de vie doit bénéficier de soins médicaux diligents et compétents pour le soulagement de la douleur, des malaises et de la souffrance qu’elle éprouve et dont elle souhaite être libérée. Le médecin a l’obligation de déployer à sa demande tous les moyens que lui offre sa profession pour arriver à cette fin.

2- Les volontés du malade qui refuse ou qui veut interrompre des traitements doivent toujours être respectées.

3- Les moyens évolués et modernes de l’approche palliative et les outils thérapeutiques disponibles permettent à toute personne d’être bien soulagée en fin de vie: ces moyens doivent devenir accessibles sur l’ensemble du territoire.

4- Le médecin qui se voit confronté à une situation où une personne sous ses soins, évoluant vers la fin de sa vie, est mal soulagée en dépit de ses meilleures interventions, doit pouvoir obtenir l’aide d’un collègue ou d’une ressource experte en soins palliatifs en vue de mettre en œuvre des moyens alternatifs visant à soulager le malade de façon optimale.

5- Dans les situations où le malade demeure aux prises avec une souffrance mal contrôlée par les meilleurs outils de la médecine palliative, la sédation est une option utile. Titrée jusqu’à l’atteinte du confort du malade, son but est le maintien de sa qualité de vie, comme pour les autres moyens de la médecine palliative.

6- L’acte de provoquer volontairement et directement la mort d’un patient par injection létale ou tout autre moyen ne peut en aucune circonstance être considéré comme un «soin » et est contraire au Code de déontologie du médecin. Tuer la personne qui souffre, même avec la plus grande compassion, n’est pas un soin. Il n’est jamais nécessaire de provoquer la mort d’un patient pour mettre un terme à ses souffrances. La tradition hippocratique vieille de 2400 ans qui interdit l’euthanasie est un critère de civilisation. Elle a pour objectif la protection des faibles, et le maintien du lien de confiance dans la relation médecin-patient. Elle interpelle le médecin, les autres soignants et les proches à travailler avec science et ingéniosité à réconforter et à soulager les malades en créant un climat de solidarité mutuelle. L’interdit de l’euthanasie a été sagement codifié il y a 2400 ans en dépit du fait que c’était à une époque de moyens limités pour soulager le malade; il est ironique de le voir contesté de nos jours, dans un monde médical pourvu d’autant de moyens.

7- L’introduction de l’euthanasie ou du suicide assisté doit aussi être rejetée à cause de l’expérience des pays qui ont commis l’imprudence de les dépénaliser. Elle engendre souvent des problèmes plus graves que ceux qu’on prétendait vouloir régler. Parmi ceux documentés dans la littérature médicale on retrouve:

       - Des taux élevés d’euthanasies sans consentement
       - L’impossibilité de faire respecter les balises instaurées et la procédure de déclaration des euthanasies
       - Des effets dommageables sur la relation médecin-patient
       - Des conflits au sein des équipes soignantes et des familles

   

8- Les Collèges des médecins doivent continuer d’assumer leur rôle de protection du public et de la vie et appuyer les médecins dans leur quête d’une médecine palliative de qualité et accessible, qui permettra à tout patient d’être bien soulagé durant sa maladie et en fin de vie.

Source: Collectif des médecins contre l’euthanasie (Québec)

_________________
« A force de tout voir l’on finit par tout supporter…A force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… A force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » [Saint Augustin]
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14486
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Dim 18 Sep 2016, 02:25

Faut que les boomers disparraissent au plus vite et leurs projénitures aînés surtout. La majorité des décideurs actuels sont des boomers, voilà le gros problème actuel. Quand ils ne seront plus avec les commandes du pouvoir, pas mal de choses reviendront vers le juste milieu. Mais en attendant, tolérons l'euthanasie, car du moins théoriquement, cela favorisera leur disparition plus rapidement et du coup, diminuera les coûts collectifs que les plus jeunes devront assumer. Après, ce sera interdit de nouveau par les futurs décideurs composés
de dernières générations. N'oubliez pas un autre point, est que à cause des boomers, ayant inauguré le chacun pour soi, le peu de natalité comme conséquence, contribut fortement à l'immigration massive que nous supportons depuis 20 ans.

Exemple symbolique comme quoi les décideurs boomers n'y seront plus pour longtemps:

A gauche, Angela Merkel en 2005 et à droite en 2016
:beret:
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Dim 18 Sep 2016, 03:22

L'assoiffé a écrit:
Chrysostome a écrit:
Euthanasie = État nazi !

Aktion T4


Spoiler:
 

N'est-ce pas le même motif qui est sous-entendu de nos jours ("Ça coûte cher, les malades...") ?
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14486
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Dim 18 Sep 2016, 03:58

De toute manière, aux Pays-Bas, ils ont commencés depuis un certains temps.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9391
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Dim 18 Sep 2016, 06:40

Les media signalent que la Belgique est le seul Etat au monde à avoir légalisé l'euthanasie de mineurs
( depuis deux ans ) . C'est la première fois que la loi est appliquée , comme indiqué dans le post de lancement .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
k11



Féminin Messages : 576
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Dim 18 Sep 2016, 10:15

L'assoiffé a écrit:
k11 a écrit:
je ne suis par pour l’euthanasie a l'aveugle pour tout et n'importe quoi! comme vous dites pour:
- Malades mentaux;
- Les inutiles à la société ;
- Les dépressifs et le mal-être;
venir a utiliser ce procédé pour ces personnes, non condamné , serait pour moi tout a fait scandaleux .

Et bien, ça va venir ma petite dame.

Et on vous convaincra que ce sera pour leur bien.

Et vous allez finir par y croire parce que ce sera politiquement correct.

Et on vous dira «Qui êtes vous pour faire souffrir de pauvres malades mentaux et de pauvre dépressifs qui n'ont pas demandé à venir au monde?»

«Quelle manque de compassion!»

Et vous vous sentirez mal de faire souffrir ces pauvres gens.

Et c'est comme ça que la cassette va partir et que tous le monde n'y verra que du feu...

Sad


heu non je ne pense pas....  Confused j'espère pas en tout cas que un jour ils puissent me convaincre de ce soit disant "bienfait" de TUER des personnes dépressive ou traînant des pathologies mentale invalidante etc ....

quand au manque de compassion pour ces pauvres dépressifs ....qu'on pourrait me souffleter au visage....
je leur sortirait volontiers quelques dossiers médicaux assez balaise... et je parlerais en connaissance de cause.
depuis petite, je souffre de bipolarité, de la personnalité borderline, phobies social , agoraphobie.... fais 2 ts dans ma vie et je parle même pas de mon etat de santé physique...  
bref, a la niche ses assassins culpabilisant, qui voudraient éradiquer des âmes non condamné , dont la souffrance est plus grande que ce monde!

parce que oui, effectivement .... guérir ou du moins stabiliser, gérer ses émotions, sa souffrance, est un travail long de presque tout une vie pour certains et vraiment douloureux . Mais je sais aujourd'hui que ça en vaut vraiment la peine de se battre!

alors biensur que, il y a quelques années, dans mon violent état , complètement out et en crise, j'aurais vraiment moi même adhéré a cela ... logique.... dans ces etats la! (pour ma part cela a commencé a l'age de 9ans ou j'ai posé un grand couteau de cuisine sur ma poitrine et voulu courir me jeter contre le mur pour que le couteau me pénètre la poitrine .... la chose qui ma retenu c'est ma petite soeur... et le fait que dans ma petite tete je me suis dis... que meme si mes parent m'aimaient pas, bein, ils seraient peut etre triste..... alors je l'ai pas fait.... j'ai reposé le couteau ... a 13 ans je me coupais les bras , stratégie spontané qui me soulageais paradoxalement ... et j'ai arrêter complètement ce comportement addictif vers 24 ans.... etc etc etc ps: parents héroïnomane et alcoolique , foyer d’accueil et j'en passe.. hein bref...)
la mort on en rêve ... de toute les manières possible... et sa ma poursuivi jusqu’à peu...

aujourd'hui , avec le recul et un peu plus lucide , bien sur que je trouve cela Infecte qu'on tue des personnes dépressive!
biensur que dans ces états on veut "creuver" ...
mais nous on est pas lucide !!!!!!! on est malade et en crise !!!!!
alors si des personnes soit disant Saine d'Esprit viennent a proposer ou autoriser cela .....
mais c'est sur qu'il y aura foule !!!
c'est ignoble ........ c'est pas aider ça!!! ..... c'est TUER ! en plus de la: non assistance a personne en danger.....

bref... je peux pas rester longtemps, ou développer,
je m'en va retourner a mes cartons (en plein déménagement  rambo )  

croisons les doigts,
du moins prions fort pour qu'un tel Délire ne voit plus le jour ..... comme cette pauvre jeune femme depressive qu'ils ont tuer Sad
c'est horrible...

:bisou:


Dernière édition par k11 le Dim 18 Sep 2016, 11:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Dim 18 Sep 2016, 11:10

Déja des soeurs hors la loi parce que elle veulent pas donner des contraceptifs , demain parce que elle voudront pas "assister" des "droits a mourir" et a l 'IVG et a l 'IVG nouvelle version puisque l 'on parle maintenant d 'IVG "tardif"... http://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Actualite/Monde/Aux-Etats-Unis-Petites-soeurs-pauvres-appellent-Cour-supreme-2016-01-21-1200732925
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Dim 18 Sep 2016, 12:30

ysov a écrit:
Faut que les boomers disparraissent au plus vite et leurs projénitures aînés surtout.
...
en attendant, tolérons l'euthanasie, car du moins théoriquement, cela favorisera leur disparition plus rapidement et du coup, diminuera les coûts collectifs que les plus jeunes devront assumer.
Exemple symbolique comme quoi les décideurs boomers n'y seront plus pour longtemps:
A gauche, Angela Merkel en 2005 et à droite en 2016
Angela Merkel:
 

C'est moche Ysov.. pouvez-vous mettre une photo de vous à 11 ans d'intervalle, au même âge qu'elle (quand vous l'aurez) et ne pas vous montrer tel que vous serez : décrépi, fatigué, usé ?


ysov a écrit:
Après, ce sera interdit de nouveau par les futurs décideurs composés de dernières générations. N'oubliez pas un autre point, est que à cause des boomers, ayant inauguré le chacun pour soi, le peu de natalité comme conséquence, contribut fortement à l'immigration massive que nous supportons depuis 20 ans.

Je suis d'accord avec vous que cette génération a cédé aux mirages du chacun pour soi et n'a pas pris les mesures adéquates pour garantir des droits à la retraite des boomers (on ne peut pas dire qu'ils l'ignoraient, cela m'a été enseigné lorsque j'avais 14 ans en économie), et alors même qu'ils défendaient ces droits à la retraite par répartition. Et oui aussi, l'immigration a été choisie par eux pour tenter de garantir que la population active soit suffisante pour payer ces retraites. Et oui aussi, la même génération a été plus prompte à ouvrir les vannes des budgets de l'Etat pour l'aide sociale sans aucun souci de contrôle ni de respect des nécessaires investissements à faire pour que l'Etat ne se retrouve pas dans la situation actuelle (qui devrait voir une très forte diminution du montant des retraites versées à ceux qui sont nés vers 1960). Ils ont été inconséquents ? Oui, après moi le déluge.
Mais pour qui votent les français actuellement ? Les mêmes.
Est-ce que les français sont prêts à modifier leur train de vie pour compenser ? Non.
Va-t-on vers un effondrement monétaire comme en Grèce ? Probablement.

Est-ce que, pour autant, je me conforte dans l'idée qu'ils vont demander l'euthanasie pour leur propre confort et que c'est tant mieux ? Non, car je ne les considère pas comme autre chose que des âmes perdues, des brebis perdues. Je ne les condamne pas car, mis devant les intrications politiques et économiques, puis-je dire "Moi, j'aurais fait autrement ?" je n'en suis pas certaine du tout.. Et là, j'avoue ma propre inconséquence : je me suis détournée de ces combats politiquo-médiatiques en un confortable "laisser faire puisque c'est tous les mêmes" et, au vu des votes non exprimés ou blancs, je suis loin d'être la seule.
Prenons aussi notre part dans cette gabegie.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Dim 18 Sep 2016, 12:44

k11 a écrit:

Spoiler:
 

Tu es entourée et aidée. Et sur ce forum, tu es comme dans une famille, nous t'aimons bien. N'aie crainte, et, comme tu dis, prions. On ne va pas généraliser non plus ce qui se passe une fois ou deux.
Bon courage pour ton déménagement :bisou:

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3587
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Dim 18 Sep 2016, 13:12

k11 a écrit:
la mort on en rêve ... de toute les manières possible... et sa ma poursuivi jusqu’à peu...


L'homme de Foi devrait rêver et désirer la mort, disons...une bonne mort, car à la mort on peut tout aussi bien connaitre (enfin) le bonheur parfait, comme cela peut être le début de grande souffrance au purgatoire ou en Enfer si on n'est pas mort en état de sainteté.
Disons le rêve légitime d'un chrétien devrait être de mourir dans un état de sainteté et le plus vite possible.
Si donc un croyant trouve une occasion pour mourir en état de sainteté (martyr de sang..) c'est avec un grand empressement et une grande joie qu'il va s'y précipiter
Revenir en haut Aller en bas
Jean Luc Ettore



Masculin Messages : 150
Inscription : 01/08/2016

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Dim 18 Sep 2016, 13:29

monge a écrit:
k11 a écrit:
la mort on en rêve ... de toute les manières possible... et sa ma poursuivi jusqu’à peu...


L'homme de Foi devrait rêver et désirer la mort, disons...une bonne mort, car à la mort on peut tout aussi bien connaitre (enfin) le bonheur parfait, comme cela peut être le début de grande souffrance au purgatoire ou en Enfer si on n'est pas mort en état de sainteté.
Disons le rêve légitime d'un chrétien devrait être de mourir dans un état de sainteté et le plus vite possible.
Si donc un croyant trouve une occasion pour mourir en état de sainteté (martyr de sang..) c'est avec un grand empressement et une grande joie qu'il va s'y précipiter

:amen: Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Jean Luc Ettore



Masculin Messages : 150
Inscription : 01/08/2016

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Dim 18 Sep 2016, 13:33

oh oui ! sinon tous nos martyrs seraient morts pour rien . d'une part ,
d'autre part , car Jésus s'étonnant de ce que tout le monde voulait qu'il reste ici bas avec les douze
leur à dit : vous devriez vous réjouir de ce que je vais au Père !...
et donc , oui , nous devrions également nous réjouir nous de même , d'aller au Père .
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié    Dim 18 Sep 2016, 14:12

Ce sujet ici est sur l'euthanasie, la mort DONNEE comme un meurtre. Il n'y a donc pas à mélanger avec notre souhait plus ou moins sincère de mourir, car l'on voit souvent de grands malades, justement au moment où ils apprennent qu'ils vont mourir, ne plus la désirer du tout, même s'ils ont signé avec l'association "mourir dans la dignité"

Et puis, il serait bon aussi de respecter un peu ceux qui "passent par là" ou un proche.. Pour parler clairement, ceux qui ont eu l'idée un jour de se suicider et qui peuvent être choqués de lire certains posts.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
 
Belgique. Pour la première fois un mineur est euthanasié
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» J'enseigne pour la première fois en lycée. J'ai besoin de conseils...
» « Pour la première fois, il les envoie »
» [Question] Votre "première fois" avec la magie ?
» pp 6ème pour la 1ère fois: quels conseils??
» Bref, j'enseigne pour ma première fois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: