DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
aristote



Messages : 374
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Ven 30 Sep 2016, 15:55

Adamev a écrit:
A ridiculiser les obscurantistes de votre acabit.
Petit rappel un rapport sexuel même consenti entre un adulte et un mineur de moins de 15 ans est puni par la loi. Circonstance aggravante la position d'autorité de l'adulte sur le mineur.

Je pense que vous faites preuve de naïveté. Le document de l'IPPF est bel et bien destiné aux "décideurs politiques", et je ne fais que citer le document lui-même. Que la loi actuelle punisse un rapport sexuel même consenti entre un adulte et un mineur de moins de 15 ans est du bon sens, mais je doute au train où vont les choses que ce bon sens soit encore partagé pour longtemps.. De fait, il est déjà bien entamé !
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Messages : 374
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Ven 30 Sep 2016, 15:56

De fait, on est rendu là :

https://www.planning-familial.org/sites/internet/files/declaration-droits-sexuels-ippf.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Ven 30 Sep 2016, 16:14

En 1960 14000 enfant mort née ( donc apres la naissance) et vous vous parlez de 180 000 avortements avant la loi veil !... http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/IP873.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Ven 30 Sep 2016, 16:17

En 1918 400 000 naissances  ( que) vivants ... (guerre)
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Ven 30 Sep 2016, 22:54

aristote a écrit:
Adamev a écrit:
A ridiculiser les obscurantistes de votre acabit.
Petit rappel un rapport sexuel même consenti entre un adulte et un mineur de moins de 15 ans est puni par la loi. Circonstance aggravante la position d'autorité de l'adulte sur le mineur.

Je pense que vous faites preuve de naïveté. Le document de l'IPPF est bel et bien destiné aux "décideurs politiques", et je ne fais que citer le document lui-même. Que la loi actuelle punisse un rapport sexuel même consenti entre un adulte et un mineur de moins de 15 ans est du bon sens, mais je doute au train où vont les choses que ce bon sens soit encore partagé pour longtemps.. De fait, il est déjà bien entamé !

On appelle ça procès d'intention... pas reluisant.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Ven 30 Sep 2016, 22:57

aristote a écrit:
Adamev a écrit:
ce sont les sources officielles. A partir :
- du nombre d'av ayant donné des suites hospitalières (curetage...)
- des estimations de ceux "réussis" sans suite
- de celui des femmes ayant avorté dans les pays "libéraux" (Hollande, RU...) voire aussi très catholiques (Espagne, Italie, Belgique...)..
C'est le total de ces données qui permet de situer le nombre entre 150 et 180 000. Bien loin des 10 000 avancé par les pro-vie et du million avancé par les pro-avort. Simone Veil évoquait un chiffre réaliste autour de 350 000.

Google est votre ami "Statistiques des avortement en France"

A vrai dire, le nombre d'avortements avant le vote de la loi n'est pas fondamental. Il reste en effet que c'est cette "loi" qui a ouvert la porte sur des dérives qui ont gagné en force aujourd'hui !

Alors il n'est pas plus fondamental aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Ven 30 Sep 2016, 22:59

Chrysostome a écrit:
adamev a écrit:
philippe bis a écrit:
Quand une information devient de la propagande? Vous savez très bien qu'à l'armée quand dans une "chambrée" il y avait un suicide tout le monde était "exempté", de même dans une école quand il y a un suicide  (il y a une urgence psychologique), car il y a un effet de contagion.La loi veil  loin d'avoir résolu bien des proplémes en a rajouté et a encouragé l'avortement, ne parle t -on pas aujourd'hui d'avortement comme méthode contraceptive? "Aidez un peuple donnez-lui 10 lois, tué un peuple donné lui 1000 lois"!

Arrêtez ces c.onneries!!! Avant la loi IVG il y avait (estimation entre 150 et 180 000 avortement par an). Aujourd'hui on est à 220 000 (valeur réelle stabilisée depuis près de 10 ans). Si l'on tient compte de l'accroissement de la population et de l'abaissement de l'âge du premier rapport sexuel l'avortement est en régression. Et c'est tant mieux.
Dommage seulement que l'obscurantisme cathoclique s'acharne pour faire abroger toute les mesures préventives et la contraception (avant, pendant ou après l'acte).  

Et si ça permettait aux gens d'être responsables de leurs actes, à apprendre à se contrôler ?

Donc vous êtes pour le rétablissement des tourniquets avec l'alternative des aiguilles à tricoter...
Mais de quelle secte chrétienne êtes-vous???

Parce qu'avec le système en place, c'est le bar ouvert: au diable les responsabilités, je fais ce que je veux, quand je veux, avec qui je veux...

Donc vous êtes pour le rétablissement du tourniquet avec l'alternative des aiguilles à tricoter...
Mais de quelle secte chrétiennes êtes-vous?
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Ven 30 Sep 2016, 23:02

philippe bis a écrit:
adamev a écrit:
philippe bis a écrit:
Avant la loi IVG 180 000 avortement par an ?? Vos sources??

ce sont les sources officielles. A partir :
- du nombre d'av ayant donné des suites hospitalières (curetage...)
- des estimations de ceux "réussis" sans suite
- de celui des femmes ayant avorté dans les pays "libéraux" (Hollande, RU...) voire aussi très catholiques (Espagne, Italie, Belgique...)..
C'est le total de ces données qui permet de situer le nombre entre 150 et 180 000. Bien loin des 10 000 avancé par les pro-vie et du million avancé par les pro-avort. Simone Veil évoquait un chiffre réaliste autour de 350 000.

Google est votre ami "Statistiques des avortement en France"
Dans toutes l 'EU peut etre mais 180 000 avortement en France avant la loi veil vous rever  ( plutot un cauchemar) adamev!! ( mais est-ce pour vous donner bonne conscience? ) ...

Non c'est vous qui êtes dans le déni de vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Ven 30 Sep 2016, 23:06

adamev a écrit:
Chrysostome a écrit:
adamev a écrit:
philippe bis a écrit:
Quand une information devient de la propagande? Vous savez très bien qu'à l'armée quand dans une "chambrée" il y avait un suicide tout le monde était "exempté", de même dans une école quand il y a un suicide  (il y a une urgence psychologique), car il y a un effet de contagion.La loi veil  loin d'avoir résolu bien des proplémes en a rajouté et a encouragé l'avortement, ne parle t -on pas aujourd'hui d'avortement comme méthode contraceptive? "Aidez un peuple donnez-lui 10 lois, tué un peuple donné lui 1000 lois"!

Arrêtez ces c.onneries!!! Avant la loi IVG il y avait (estimation entre 150 et 180 000 avortement par an). Aujourd'hui on est à 220 000 (valeur réelle stabilisée depuis près de 10 ans). Si l'on tient compte de l'accroissement de la population et de l'abaissement de l'âge du premier rapport sexuel l'avortement est en régression. Et c'est tant mieux.
Dommage seulement que l'obscurantisme cathoclique s'acharne pour faire abroger toute les mesures préventives et la contraception (avant, pendant ou après l'acte).  

Et si ça permettait aux gens d'être responsables de leurs actes, à apprendre à se contrôler ?

Donc vous êtes pour le rétablissement des tourniquets avec l'alternative des aiguilles à tricoter...
Mais de quelle secte chrétienne êtes-vous???

Parce qu'avec le système en place, c'est le bar ouvert: au diable les responsabilités, je fais ce que je veux, quand je veux, avec qui je veux...

Donc vous êtes pour le rétablissement du tourniquet avec l'alternative des aiguilles à tricoter...
Mais de quelle secte chrétiennes êtes-vous?

Le tourniquet ? Va falloir me l'expliquer, celle-là ! surprised
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Ven 30 Sep 2016, 23:32

adamev a écrit:
philippe bis a écrit:
adamev a écrit:
philippe bis a écrit:
Avant la loi IVG 180 000 avortement par an ?? Vos sources??

ce sont les sources officielles. A partir :
- du nombre d'av ayant donné des suites hospitalières (curetage...)
- des estimations de ceux "réussis" sans suite
- de celui des femmes ayant avorté dans les pays "libéraux" (Hollande, RU...) voire aussi très catholiques (Espagne, Italie, Belgique...)..
C'est le total de ces données qui permet de situer le nombre entre 150 et 180 000. Bien loin des 10 000 avancé par les pro-vie et du million avancé par les pro-avort. Simone Veil évoquait un chiffre réaliste autour de 350 000.

Google est votre ami "Statistiques des avortement en France"
Dans toutes l 'EU peut etre mais 180 000 avortement en France avant la loi veil vous rever  ( plutot un cauchemar) adamev!! ( mais est-ce pour vous donner bonne conscience? ) ...

Non c'est vous qui êtes dans le déni de vérité.
1918 400 000 naissances et 180 000 avortement par an les années suivantes soit presque 40 % du total des naissances mais vous etes en pleine auto-justification mon pauvre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Ven 30 Sep 2016, 23:35

Chrysostome a écrit:
adamev a écrit:
Chrysostome a écrit:
adamev a écrit:


Arrêtez ces c.onneries!!! Avant la loi IVG il y avait (estimation entre 150 et 180 000 avortement par an). Aujourd'hui on est à 220 000 (valeur réelle stabilisée depuis près de 10 ans). Si l'on tient compte de l'accroissement de la population et de l'abaissement de l'âge du premier rapport sexuel l'avortement est en régression. Et c'est tant mieux.
Dommage seulement que l'obscurantisme cathoclique s'acharne pour faire abroger toute les mesures préventives et la contraception (avant, pendant ou après l'acte).  

Et si ça permettait aux gens d'être responsables de leurs actes, à apprendre à se contrôler ?

Donc vous êtes pour le rétablissement des tourniquets avec l'alternative des aiguilles à tricoter...
Mais de quelle secte chrétienne êtes-vous???

Parce qu'avec le système en place, c'est le bar ouvert: au diable les responsabilités, je fais ce que je veux, quand je veux, avec qui je veux...

Donc vous êtes pour le rétablissement du tourniquet avec l'alternative des aiguilles à tricoter...
Mais de quelle secte chrétiennes êtes-vous?

Le tourniquet ? Va falloir me l'expliquer, celle-là ! surprised
Parce que il croit que aujourd 'hui c 'est moins horrible , quel refoulement incroyable ( au mieux)...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Ven 30 Sep 2016, 23:38

Chrysostome a écrit:
Le tourniquet ? Va falloir me l'expliquer, celle-là ! surprised

M'étonne pas... allez demander ça au premier couvent de bonnes sœurs venu... Vous n'oublierez pas non plus de leur demander de visiter leur ossuaire... ou ce qu'il en reste;


Dernière édition par adamev le Ven 30 Sep 2016, 23:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Ven 30 Sep 2016, 23:38

Méme le dalai lama est contre , mais ça fait mieux de dire que il est pour que quand la vie de la mére est menacé ( ce qui représente un nombre faible par rapport au nombre totale) ...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Ven 30 Sep 2016, 23:43

philippe bis a écrit:
adamev a écrit:
philippe bis a écrit:
adamev a écrit:


ce sont les sources officielles. A partir :
- du nombre d'av ayant donné des suites hospitalières (curetage...)
- des estimations de ceux "réussis" sans suite
- de celui des femmes ayant avorté dans les pays "libéraux" (Hollande, RU...) voire aussi très catholiques (Espagne, Italie, Belgique...)..
C'est le total de ces données qui permet de situer le nombre entre 150 et 180 000. Bien loin des 10 000 avancé par les pro-vie et du million avancé par les pro-avort. Simone Veil évoquait un chiffre réaliste autour de 350 000.

Google est votre ami "Statistiques des avortement en France"
Dans toutes l 'EU peut etre mais 180 000 avortement en France avant la loi veil vous rever  ( plutot un cauchemar) adamev!! ( mais est-ce pour vous donner bonne conscience? ) ...

Non c'est vous qui êtes dans le déni de vérité.
1918     400 000 naissances  et  180 000 avortement par an les années suivantes soit presque 40 % du total des naissances mais vous etes en pleine auto-justification mon pauvre...

Personne n'a jamais parlé de comparer ce qui n'est pas comparable : 1918 ne peut pas se comparer aux années qui ont précédé celle de la loi IVG. Vous essayez de tordre la vérité pour justifier votre hostilité à cette loi qui par ailleurs n'a jamais obligé personne à y recourir. Etre croyant doit effectivement rendre idiot (voyez l'étymologie de "crédulus").


Dernière édition par adamev le Sam 01 Oct 2016, 09:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Ven 30 Sep 2016, 23:45

philippe bis a écrit:
Méme  le dalai lama est contre , mais ça fait mieux de dire que il est pour que quand la vie de la mére est menacé ( ce qui représente un nombre faible par rapport au nombre totale) ...

Depuis quand le DL est-il une référence en matière de vie quotidienne??? Ceci étant il dit ce qu'il veut et personne n'est obligé de le suivre ... sauf les moutonssss.
De toutes façon "religieux de tous les pays unissez-vous" contre tout ce qui n'est pas votre pensée étroite.
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 374
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Sam 01 Oct 2016, 17:36

Hillel a écrit:
D'après vous ceux que vous appelez les "travelos" ne devraient pas avoir les même droits que vous et moi dans notre société ?
Vous voulez les faire enfermer ? Les considérer comme des des sous êtres humains ?

Je pense que beaucoup de personnes sont abimés à cause de l'emprise qu'a le diable sur eux, bien souvent parce qu'ils sont victimes et non les artisans de leur mal être.

>Ce texte souhaite assurer la liberté à chacun d'assumer l'identité sexuelle qui lui convient sans discrimination. Que voulez vous d'autre ? Qu'on lynche les homosexuels ? Qu'on lynche les pécheurs, peut être ?
Encore une fois ce n'est pas parce qu'ils ont cette liberté que ça oblige qui que ce soit à devenir homosexuel, il ne faut pas être stupide.
Non ce n'est pas la "normalité" voulu par Dieu mais c'est un état de fait pour certaines personnes, à la charge de chacun, dans ce cadre de liberté, d'enseigner à ses enfants ce qu'il pense sur la moralité.
Néanmoins on ne peut pas imposer ses croyances ou sa moralités aux autres, c'est fondamental.
Du moment que leur actions ne nous affecte pas, il est inique d'imposer (contre la liberté de conscience donc) une vision concernant le péché à nos contemporains.
Sauf à vouloir imposer une charia catholique, ce qui est, me semble t il, pas (plus) du tout la vision du vatican.

Vision outrancière ! Il ne s'agit pas de donner un coup de marteau sur la tête des homosexuels ! Leurs actions ne vous affectent pas ? Et si elles nous affectent ? Si voir deux hommes ou deux femmes s'embrasser dans l'espace public nous affecte ?

Encore une fois, c'est une vision à sens unique. Vous imposez le point de vue selon lequel la tendance homosexuelle doit être "normalisée". Mais par là vous l'encouragez, vous en faites insidieusement la promotion et, partant, vous contraignez ceux qui ne pensent pas comme vous à approuver cette position, à ne pas faire de vague. Mais ne pas faire de vague c'est risquer d'aller n'importe où et de faire n'importe quoi.

Vous nous demandez de ne pas être moralisateur, mais vous l'êtes incroyablement ! Tenez, vous clamez haut et fort à qui veut l'entendre que tant que vous n'êtes pas blessé par l'autre, il n'y a pas de quoi faire un drame de ses actions. Seulement, si vous acceptez toutes ces fameuses actions, que vous vous dites "tolérants", vous vous exposez tout simplement à devenir un parfait inconscient de ce qu'il est juste et de ce qu'il n'est pas juste de faire ! Et vous ne voyez en prime le prochain (j'insiste sur le mot) non plus comme un être avec qui partager, mais un être que tout sépare.

C'est vous qui imposez une frontière entre vous et les autres, nous nous cherchons à partager, c'est là la différence fondamentale.
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 374
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Sam 01 Oct 2016, 17:50

Adamev a écrit:
Personne n'a jamais parlé de comparer ce qui n'est pas comparable : 1918 ne peut pas se comparer aux années qui ont précédé celle de la loi IVG. Vous essayez de tordre la vérité pour justifier votre hostilité à cette loi qui par ailleurs n'a jamais obligé personne à y recourir. Etre croyant doit effectivement rendre idiot (voyez l'étymologie de "crédulus").

Cette loi impose une obligation : celle de ne pas la contester. Et cela devient de plus en plus criant dans notre société. Cette contrainte est illégitime, parce qu'elle impose une loi qui n'est pas juste. Nous vivons en société n'est-ce pas ? Nous formons une communauté ? Alors pourquoi ne pas penser au bien commun ? La justice doit présider à toutes nos actions, surtout en politique où c'est le bien commun qui est en jeu !

Plus on écarte Dieu, plus on sacralise la loi, voilà votre nouvelle religion. Elle a ses bigots, c'est évident.

Je suis content que vous fassiez appel à la notion de croyance. En effet, le croyant est celui qui adopte l'attitude juste pour rendre un culte à Dieu. Il conforme sa pensée et son action à la loi de Dieu, c'est en cela qu'il est croyant. Vous vous imaginez bien que tout croyant est pécheur, et qu'il est facile de devenir infidèle dans notre pensée et nos actions. Mais le croyant revient vers Dieu pour lui demander de lui pardonner.

Etre croyant, c'est pour moi un véritable idéal, car c'est un chemin de perfection qui est une planche de salut..
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Sam 01 Oct 2016, 23:05

aristote a écrit:
Adamev a écrit:
Personne n'a jamais parlé de comparer ce qui n'est pas comparable : 1918 ne peut pas se comparer aux années qui ont précédé celle de la loi IVG. Vous essayez de tordre la vérité pour justifier votre hostilité à cette loi qui par ailleurs n'a jamais obligé personne à y recourir. Etre croyant doit effectivement rendre idiot (voyez l'étymologie de "crédulus").

Cette loi impose une obligation : celle de ne pas la contester. ..

Faux! La loi la loi n'interdit rien d'autre que les contre-publicités mensongères sur l'IVG et les contraintes physiques et morales sur les personnes (pour ou contre l'IVG).

Etre croyant, c'est pour moi un véritable idéal, car c'est un chemin de perfection qui est une planche de salut..

J'espère pour vous que cette planche n'est pas savonneuse???
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 374
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Dim 02 Oct 2016, 09:52

Adamev a écrit:
Faux! La loi la loi n'interdit rien d'autre que les contre-publicités mensongères sur l'IVG et les contraintes physiques et morales sur les personnes (pour ou contre l'IVG).

Ah vous avez raison ! Par contre les publicités promouvant l'IVG sont encouragées ! Bravo, de là à décourager toute personne de contester publiquement la loi, il n'y a qu'un pas, qui est franchi allègrement désormais, que vous le déploriez ou que vous l'approuviez ! D'autre part, on peut intégrer dans les contraintes morales toutes les alternatives proposées à l'avortement, qui peuvent permettre à des femmes de ne pas subit une IVG..

En réalité, parce que cette loi est injustifiable, on cherche à la faire accepter par la contrainte, c'est là un fait. La contrainte est là, la violence est dans cette approbation institutionnelle de l'avortement et, en pratique, dans son interdiction de la contester. Regardez ces pressions pour empêcher à des organismes (Fondation Jérôme Lejeune pour ne citer qu'elle) d'agir en faveur de la vie. Enfin, peut-être, et je dis bien peut-être, qu'un conformisme social paresseux vous incite à ne pas réfléchir à d'autres options qui pourraient se présenter aux femmes, ouvrant la voie à une saine et vraie libération (sans en exclure la douleur, bien humaine).
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Dim 02 Oct 2016, 10:33

Vous pensez de moi ce que vous voulez ma première chemise s'en moque.
Dura Lex Sed Lex. Les publicités en faveur de l'IVG sont un mal nécessaire compte tenu des affirmations, agissements et désinformations sectaires de toute une frange politico-religieuse (pas seulement catho). La loi n'a jamais ouvert un droit. C'est devenu une revendication en réaction à ces mêmes affirmations, agissements et désinformations.
Les voies d'une "saine et vraie libération" passent
- Par l'éducation morale et sexuelle
- Par la promotion de la contraception (y compris masculine)
- Par le développement de solutions alternatives.
- Par la promotion sociale et l'élévation des conditions de vie...
- Par la reconnaissance politique du droit des femmes "de décider par elles-mêmes du moment pour elles d'être mères".

Beaucoup existe dans ces domaines et beaucoup reste à faire et on vous attend pour militer sur tous ces sujets.

Ceci étant il restera un certain nombre de femmes qui ne voudront pas conduire à terme une grossesse non désirée... vous faites quoi pour elles... les aiguilles à tricoter? La loi est justement là pour les protéger de toutes sortes de connards.

Voilà jeune c(h)réti(e)n de 24 ans ce qu'en pense un vieux chnoque de 78 ans qui vous collerait volontiers une baffe pour vous apprendre à ne pas porter de jugement sur qui ne vous est pas connu et p.e vous faire sortir de votre "conformisme religieux paresseux" (les coups de pieds au c.ul ça aide à faire monter les idées dans la tête).

Ne vous en déplaise et à tous vos épiscopes les femmes ont un droit imprescriptible "celui de décider par elles-mêmes du moment pour elles d'être mères". Et m.erde à tous les esprits chagrins qui veulent les en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Dim 02 Oct 2016, 12:41

adamev a écrit:
Ne vous en déplaise et à tous vos épiscopes les femmes ont un droit imprescriptible "celui de décider par elles-mêmes du moment pour elles d'être mères". Et m.erde à tous les esprits chagrins qui veulent les en empêcher.

Et les maris, ils n'ont pas un mot à dire ?

Dans un couple, il me semble que ce genre de décision se décide à deux, non ?
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 374
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Dim 02 Oct 2016, 14:16

Adamev:
 

Adamev,

je passerai sur vos insultes, je regrette que vous y ayez recours pour exprimer légitimement vos idées. Pour ma part, une discussion est toujours une occasion opportune d'exprimer avec clarté et bienveillance nos convictions, mais je pense pouvoir le faire aussi avec fermeté. Vous ne vous en privez pas au demeurant.

L'évocation d'un conformisme social vous chagrine ? Si je me suis permis d'utiliser ce mot, c'est au regard de la perte de sens moral que je constate actuellement. On devient simplement conformiste par perte de sens. C'est confortable, mais c'est paresseux et c'est risqué.

Il est quand même incroyable que vous parveniez à affirmer que "la loi n'a jamais ouvert un droit". Cette loi est une loi de combat, elle est née dans un contexte féministe promouvant les droits des femmes ! Et si elle était au départ destinée à une application bien circonscrite, elle a ouvert la porte à la reconnaissance des droits sexuels dont nous avons aujourd'hui le porte-étendard avec le document de l'IPPF. Cette loi est un assaut sur les consciences, l'IVG est une arme, et c'est l'arme de ceux qui affirment que la liberté de chacun est subordonnée à sa subjectivité ! C'est tout simplement la mauvaise réponse à des situations difficiles que connaissent des femmes (et des hommes ?), et qui attendent une solution.

Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Dim 02 Oct 2016, 14:37

Chrysostome a écrit:
adamev a écrit:
Ne vous en déplaise et à tous vos épiscopes les femmes ont un droit imprescriptible "celui de décider par elles-mêmes du moment pour elles d'être mères". Et m.erde à tous les esprits chagrins qui veulent les en empêcher.

Et les maris, ils n'ont pas un mot à dire ?

Dans un couple, il me semble que ce genre de décision se décide à deux, non ?

Certes mais vous semblez ignorer que pour un homme ça dure quelques minutes (au mieux) alors que pour la femme ça dure neuf mois+++++. alors... à qui de décider???
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Dim 02 Oct 2016, 14:48

aristote a écrit:
Adamev:
 

Adamev,

je passerai sur vos insultes, je regrette que vous y ayez recours pour exprimer légitimement vos idées. Pour ma part, une discussion est toujours une occasion opportune d'exprimer avec clarté et bienveillance nos convictions, mais je pense pouvoir le faire aussi avec fermeté. Vous ne vous en privez pas au demeurant.

d'accord alors faites-le sans jugement ni mépris (propre aux crédulus).

L'évocation d'un conformisme social vous chagrine ? Si je me suis permis d'utiliser ce mot, c'est au regard de la perte de sens moral que je constate actuellement. On devient simplement conformiste par perte de sens. C'est confortable, mais c'est paresseux et c'est risqué.

Prenez-moi pour une bille. votre propos n'avait rien de général...

Il est quand même incroyable que vous parveniez à affirmer que "la loi n'a jamais ouvert un droit". Cette loi est une loi de combat, elle est née dans un contexte féministe promouvant les droits des femmes ! Et si elle était au départ destinée à une application bien circonscrite, elle a ouvert la porte à la reconnaissance des droits sexuels dont nous avons aujourd'hui le porte-étendard avec le document de l'IPPF. Cette loi est un assaut sur les consciences, l'IVG est une arme, et c'est l'arme de ceux qui affirment que la liberté de chacun est subordonnée à sa subjectivité ! C'est tout simplement la mauvaise réponse à des situations difficiles que connaissent des femmes (et des hommes ?), et qui attendent une solution.

Lisez la loi et vous verrez qu'elle n'ouvre pas un droit. Encore une fois cette loi qui est d'ordre public protège les femmes en situation d'avorter (personne n'y juge leurs motivations) et elle n'oblige personne à y recourir. Le "droit" n'est en fait qu'une revendication légitime face aux insanités proférées par les pro-vie.
Pour le reste vous n'êtes qu'un perroquet qui répète ce qu'on lui a enseigné... sans prendre le recul nécessaire.


Où y a t il insulte quand vous vous permettez d'écrire "...qu'un conformisme social paresseux vous incite à ne pas réfléchir à d'autres options qui pourraient se présenter aux femmes...". Ce sont là propos de trouduc... qui ne mérite pas autre chose qu'une baffe et un coup de pied aux fesses.
Et ce d'autant que vous faites mine d'ignorer toutes les mesures existantes pour éviter l'avortement... c'est p.e insuffisant alors qu'attendez-vous pour vous mobiliser au lieu de vous figer dans une attitude totalement négativiste.

d'autant que vous ne répondez pas non plus aux deux questions posées :
Ceci étant il restera un certain nombre de femmes qui ne voudront pas conduire à terme une grossesse non désirée... vous faites quoi pour elles... les aiguilles à tricoter?
Ne vous en déplaise et à tous vos épiscopes les femmes ont un droit imprescriptible "celui de décider par elles-mêmes du moment pour elles d'être mères". Vous êtes contre?
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Dim 02 Oct 2016, 17:35

adamev a écrit:
Chrysostome a écrit:
adamev a écrit:
Ne vous en déplaise et à tous vos épiscopes les femmes ont un droit imprescriptible "celui de décider par elles-mêmes du moment pour elles d'être mères". Et m.erde à tous les esprits chagrins qui veulent les en empêcher.

Et les maris, ils n'ont pas un mot à dire ?

Dans un couple, il me semble que ce genre de décision se décide à deux, non ?

Certes mais vous semblez ignorer que pour un homme ça dure quelques minutes (au mieux) alors que pour la femme ça dure neuf mois+++++. alors... à qui de décider???

Aux deux, toujours !

Quand vous avez voulu des enfants, est-ce que Madame a prise toute seule la décision ?
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Dim 02 Oct 2016, 18:07

A deux en effet mais le choix du moment c'est elle uniquement.
Tout comme nous avons décidé ensemble des moyens de contraception mais c'est seul que j'ai  décidé de l'assumer moi-même pour lui éviter d'avoir à le faire... d'autant qu'en plus du risque pour sa santé je n'ai jamais eu aucune confiance dans les méthodes dites naturelles.
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 374
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Dim 02 Oct 2016, 23:21

Adamev,

vous semblez vous inscrire dans la ligne de Madame Rossignol par exemple, qui évoquait dans les colonnes du Huffington Post du 30 septembre dernier "la résistance qui s'exerce encore, de multiples manières, à la reconnaissance pleine et entière de leur liberté [des femmes] de choisir d'avoir ou non un enfant".

Vous affirmez que la revendication du droit à l'avortement est la réaction (légitime dites-vous) aux contestations qu'expriment les "Pro-vie" envers le libre accès à l'IVG permis par la loi. D'abord, permettez-moi de saluer la reconnaissance (peut-être purement nominale) du terme par lequel se qualifient les contestataires. Car vous placez d'emblée, et peut-être à votre insu, la discussion sur le terrain du partage et d'un réel dialogue (non pas de sourd), ce qui m'enchante réellement. En effet, c'est bien par ce simple terme que vous reconnaissez que les opposants à l'avortement ont un discours au contenu positif sur la vie, autrement dit une charpente intellectuelle qui, si vous pouvez ne pas l'approuver, existe et mérite d'être écouté.

J'en suis réellement ravi, et fort de cette espoir d'être écouté, je me lance avec confiance dans la conversation.

Adamev a écrit:
Ne vous en déplaise et à tous vos épiscopes les femmes ont un droit imprescriptible "celui de décider par elles-mêmes du moment pour elles d'être mères". Vous êtes contre?

Vous ne dites pas autre chose que ce qu'affirme Madame Rossignol elle-même. Je vous le dis tout de go, ce droit n'a de fondamental que le nom. Il n'est fondamental que pour ceux qui l'ont créé et pour leurs partisans. La décision d'avorter existe (elle ne date pas d'hier), elle peut trouver des conditions à sa réalisation, mais je resterais en superficie de la discussion si j'en restais là. En réalité, il se pose une question existentielle. Qui suis-je ? D'où viens-je ? Où vais-je ? Reconnaître qu'en toute bonne conscience une femme peut subir une IVG, au nom de la liberté fondamentale de choisir, en dépit de tout sens moral, cela revient tout simplement à renoncer au sens même de la liberté. De fait, votre "liberté" peut tout aussi bien n'en être pas une, et sa réalité tombe d'elle-même, comme un fruit pourri.

C'est cela que je dénonce, l'affirmation de son moi qui plonge ses racines dans un renoncement complet à toute autorité qui viendrait sensibiliser ma conscience au sens moral de mes actes.

C'est cela le droit, la liberté, le choix, portés comme un cache-sexe qui masquent un vide. Oui c'est cela, c'est une coquille vide ! Elle peut bien se présenter sous l'artefact de la "bonne conscience", elle n'en est pas moins vide. Il n'y a aucune légitimité à revendiquer un tel droit, parce qu'il n'existe pas. Il y a à la rigueur un choix, derrière lequel se cache une décision, qui conduit à trouver les conditions d'une réalisation. Mais il n'est pas justifiable.

En cherchant à donner "bonne conscience", en affirmant le "droit" à l'IVG, on aseptise littéralement la conscience morale ! C'est un assaut grossier sur la dignité de l'être humain, sur l'humanité même, qui est en grand péril devant une telle violence morale (et psychologique, voire pourquoi pas peut-être un jour physique ?) !

Adamev a écrit:
il restera un certain nombre de femmes qui ne voudront pas conduire à terme une grossesse non désirée... vous faites quoi pour elles... les aiguilles à tricoter?

La réponse découle naturellement de ce que j'ai dis avant. L'IVG n'est pas une réponse, elle est brandie comme un droit, alors qu'elle fait partie de cet arsenal législatif qui détourne la conscience de la vérité. Il est évident qu'une femme peut attendre son enfant dans des circonstances douloureuses ! Est-ce une raison suffisante pour lui offrir l'occasion de s'en débarrasser, comme une solution acceptable compte-tenu du contexte de sa grossesse ? Je pense plutôt qu'un soutien moral et psychologique lui sera nécessaire, pour lui permettre de porter son rejeton et d'enfanter dans les meilleures conditions possibles. La réponse, concrète, est aussi respect de sa conscience morale. Il faut aussi l'informer de toutes les alternatives à l'avortement qui existent, ce qui lui permettra d'être plus convaincue dans sa décision de garder son enfant.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Dim 02 Oct 2016, 23:33

Rien que du blabla...

Deux questions :

- Il restera un certain nombre de femmes qui ne voudront pas conduire à terme une grossesse non désirée... vous faites quoi pour elles... les aiguilles à tricoter ou vous les enfermez dans un de vos couvents ligotées jusqu'à ce qu'elles accouchent? Vous êtes pour? Oui ou non???

- Ne vous en déplaise et à tous vos épiscopes les femmes ont un droit imprescriptible "celui de décider par elles-mêmes du moment pour elles d'être mères". Vous êtes contre? Oui ou non???
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 374
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Dim 02 Oct 2016, 23:35

Voilà la réponse d'un "c(h)réti(e)n" de 24 ans qui, s'il n'a pas accumulé les années autant que vous et vu blanchir son front au soir de son existence, n'en a pas moins la volonté de tirer leçon de sa courte vie et de recueillir les fruits que lui donnent toute occasion de pouvoir discuter !

Si vous avez retenu du mépris dans ce que je vous ai dit plus haut, sachez que je n'en avais aucun. Vous avez peut-être ressenti le "conformisme moral" comme un motif d'accusation, mais je ne le voulais pas ainsi. La provocation est toutefois, avec vous je crois, de bonne guerre !
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 374
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Dim 02 Oct 2016, 23:37

Ma réponse est plus haut, si elle est trop longue, je vous prendre le temps de la lire, sinon ma foi, tant pis !
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Dim 02 Oct 2016, 23:46

Ne vous défilez pas répondez sVP. Oui ou non c'est pas compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Dim 02 Oct 2016, 23:54

adamev a écrit:
Rien que du blabla...

Deux questions :

- Il restera un certain nombre de femmes qui ne voudront pas conduire à terme une grossesse non désirée... vous faites quoi pour elles... les aiguilles à tricoter ou vous les enfermez dans un de vos couvents ligotées jusqu'à ce qu'elles accouchent? Vous êtes pour? Oui ou non???

- Ne vous en déplaise et à tous vos épiscopes les femmes ont un droit imprescriptible "celui de décider par elles-mêmes du moment pour elles d'être mères". Vous êtes contre? Oui ou non???
Le gouvernement français a réussi l’exploit unique en Europe de faire croître le nombre d’interruptions volontaires de grossesse, déjà invraisemblablement élevé, en menant une véritable propagande et en prenant un certain nombre de mesures pouvant être objectivement perçues comme incitatives à l’avortement (par ex. le remboursement des frais de gynécologie à 100% mais 70% seulement si la grossesse est menée à terme). L’Allemagne a adopté des mesures diamétralement opposées aux nôtres. Les études y comptabilisent moins de 100 000 IVG par an contre 230 000 en France (1 grossesse sur 4 est interrompue avant terme). La baisse outre-Rhin, a atteint 50% en moins de 15 ans. http://fr.aleteia.org/2016/09/30/delit-dentrave-a-livg-le-senat-refuse-dexaminer-lamendement/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Dim 02 Oct 2016, 23:56

On a compris pour vous c 'est OUI et entre stop ou encore c 'est ENCORE! Vous dormez bien?...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 00:04

C 'est un etre humain! C 'est pas un CASTOR! Le fœticide...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 00:14

99% de ceux qui sont pour l 'avortement sont contre la peine de mort!C 'est curieux , ce sont souvent les mèmes qui veulent la mort des innocents qui sont pour la survie des coupables ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 00:19

quand la loi elle-même est criminelle,
ce sont les défendeurs de la vie qui ont des idées 'nauséabondes'... le mal c 'est le bien, le juste est le mauvais... ( c 'est tout a fait comme dans les cérémonies luciférienne , satanique , quel drole de "hasard")  
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 00:25

Un livret pro-vie dans un établissement catholique ( et dans un forum catholique) , c’est vrai que c’est étrange ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 00:32

En mai 68, c’était la lutte pour s’affranchir du patriarcat. Nous voulons “jouir sans entrave” criait-on sur les barricades. Finies les contraintes du “fais pas ci, fais pas ça”, pas de limites, plus d’interdictions, faire ce que l’on veut quand on veut dans toutes les sphères de sa vie, et particulièrement la vie sexuelle. Trente ans après, où en est-on ? La libération sexuelle a bien eu lieu notamment grâce aux progrès de la contraception mais les claps de fin sont parfois bien douloureux pour nos jeunes : déceptions amoureuses ( suicide,dépression,violences), harcèlements sur le web, addictions à la pornographie , MST et inutile de se mentir de très nombreux avortements précoces.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 00:37

Laurence Rossignol s’appuie sur la loi Veil pour légitimer son projet de créer un délit d’entrave numérique à l’IVG. Or en cela, elle fait un contre-sens puisque la loi Veil n’a jamais créé un droit à l’IVG mais l’a dépénalisé à certaines conditions comme étant un moindre mal au vu de la santé publique. C’est donc une loi de TOLERANCE ( comme les maisons) qui, rappelons-le, a pour OBJET un MAL que l’on supporte car sa suppression apparaît comme pire. Simone Veil dans son discours du 26 novembre 1974 affirme explicitement que cette loi « ne crée aucun droit à l’avortement » mais qu’elle est là pour « le contrôler et en dissuader les femmes ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 00:38

On constate donc ici un dérapage sévére de notre société...
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 374
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 08:39

Adamev,

ok je vous réponds. Pour la première question, je suis opposé à toute interruption volontaire de grossesse. Mais je suis opposé aux options que vous présentez, bien sûr. Vous ne seriez pas un peu excessif ? Les aiguilles à tricoter ? Les enfermer ? Vous savez, être Pro-vie, ce n'est pas être un barbare. C'est simplement proposer une solution toute simple : la grossesse peut être menée à terme dans de bonnes conditions. Mais l'information sur ce que représente réellement l'IVG est indispensable pour dissuader les femmes d'y avoir recours.

Pour la deuxième question, un droit imprescriptible ? Si c'est pour mettre un terme à la vie de leur enfant, bien sûr que non. Je pense que la vie de l'enfant a tout autant de valeur que celle de la mère. Mais la décision de concevoir un enfant ne fait-elle pas participer également l'homme ? Où est-ce que vous le rejetez aux oubliettes ? Enfin, qui vous permet de parler au nom des femmes ?
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 10:31

philippe bis a écrit:
On a compris pour vous c 'est OUI et entre stop ou encore c 'est ENCORE! Vous dormez bien?...

Comme vous ne racontez que des bip je rererere...précise ma position.
Je suis dans son principe contre l'avortement que je considère être un crime contre l'humain en devenir.
Je suis pour la loi IVG, le planning familial et la contraception sous toutes ses formes hors avortement. Car je constate que quelles que soient les mesures prises en faveur de l'enfant à naître il y aura toujours des femmes qui refuseront (et c'est leur droit) de conduire une grossesse non désirée à terme (quand bien même on essayerait de les dissuader d'avorter). Et je refuse que ces femmes soient condamnées à user de pratiques abortives criminelles qui non seulement tueront l'embryon mais également tueront la mère ou la rendront définitivement stérile.
Je suis pour une éducation précoce à la sexualité, au respect de soi et de l'autre... en luttant notamment contre les stéréotypes de genre et pour une diffusion très large des moyens de la contraception autre que naturelle (qui comme les autres fait obstacle au plan divin).
Et je suis pour tout ce qui est susceptible d'améliorer les conditions de vie des familles et des femmes élevant des enfants (par ex salaire familial).

Encore une fois on ne peux pas verser des larmes de crocos sur les avortements et en même temps s'opposer à la contraception et aux moyens de l'éducation.

C'est clair comme ça?  

Partant de là je réitère mon propos "le choix du moment d'être mère est un droit imprescriptible pour les femmes"... c'est pourquoi l'éducation sexuelle et à la contraception doivent être largement diffusées.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 11:05

Pour ceux qui ne sauront pas lire, je remets ce que vient de dire adamev :


Je suis dans son principe contre l'avortement que je considère être un crime contre l'humain en devenir.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 11:20

adamev a écrit:
philippe bis a écrit:
On a compris pour vous c 'est OUI et entre stop ou encore c 'est ENCORE! Vous dormez bien?...

Comme vous ne racontez que des bip je rererere...précise ma position.
Je suis dans son principe contre l'avortement que je considère être un crime contre l'humain en devenir.
Je suis pour la loi IVG, le planning familial et la contraception sous toutes ses formes hors avortement. Car je constate que quelles que soient les mesures prises en faveur de l'enfant à naître il y aura toujours des femmes qui refuseront (et c'est leur droit) de conduire une grossesse non désirée à terme (quand bien même on essayerait de les dissuader d'avorter). Et je refuse que ces femmes soient condamnées à user de pratiques abortives criminelles qui non seulement tueront l'embryon mais également tueront la mère ou la rendront définitivement stérile.
Je suis pour une éducation précoce à la sexualité, au respect de soi et de l'autre... en luttant notamment contre les stéréotypes de genre et pour une diffusion très large des moyens de la contraception autre que naturelle (qui comme les autres fait obstacle au plan divin).
Et je suis pour tout ce qui est susceptible d'améliorer les conditions de vie des familles et des femmes élevant des enfants (par ex salaire familial).

Encore une fois on ne peux pas verser des larmes de crocos sur les avortements et en même temps s'opposer à la contraception et aux moyens de l'éducation.

C'est clair comme ça?  

Partant de là je réitère mon propos "le choix du moment d'être mère est un droit imprescriptible pour les femmes"... c'est pourquoi l'éducation sexuelle et à la contraception doivent être largement diffusées.
blablabla, c 'est oui ou non? ( comme vous aimez le dire)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 11:22

5- Tu ne commettras pas de meurtre. http://www.eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/vivre-sa-foi-a-tous-les-ages/vivre-en-chretien/372284-les-10-commandements/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 11:28

fœticide
nom masculin http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/f%C5%93ticide/186396
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 11:39

Une morale a la carte c 'est de l 'ordre de la méme tentation que une religion a la carte ( on choisis et prend ce qui nous arrange , un peu de réincarnation par çi,un peu de paradis par la, un peu d 'amour par çi mais surtout pas d 'enfer éternel!) https://www.youtube.com/watch?v=DBXaKjMsTbI
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 11:41

https://www.google.fr/search?q=new+age&espv=2&biw=1272&bih=586&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjokcvjq77PAhVGVhQKHeNEALEQ_AUIBygC flower afro fleur4 fleur1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 12:06

2272 La coopération formelle à un avortement constitue une faute grave. L’Église sanctionne d’une peine canonique d’excommunication ce délit contre la vie humaine. http://www.vatican.va/archive/FRA0013/_P7U.HTM
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 12:08

l’Église fait encourir une « excommunication » (qui interdit la vie sacramentelle) à celui qui, le sachant et le voulant, provoque un avortement. http://www.eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/accueil/sengager-dans-la-societe/science-et-ethique/textes-et-documents-de-reference-sur-lavortement/372360-avortement-extrait-du-catechisme-pour-adultes/
Revenir en haut Aller en bas
Erkos



Masculin Messages : 526
Inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 14:38

adamev a écrit:
Car je constate que quelles que soient les mesures prises en faveur de l'enfant à naître il y aura toujours des femmes qui refuseront (et c'est leur droit) de conduire une grossesse non désirée à terme (quand bien même on essayerait de les dissuader d'avorter).

Cette question ne doit pas être aborder en terme de Droit mais en terme moral et par la raison sinon c'est la porte ouverte à toute les dérives (meurtre, droit de jouissance sans entrave, stérilité générationnel,etc..)

L’État est si excellent pour débloquer des budgets et trouver des solutions dans l'urgence quand c'est à propos du grand remplacement, pourquoi ne pas créer des instituts pour accueillir ces pauvres enfants plutôt que de les tuer.

Tuer un criminel qui ne se repent pas même si c'est tuer il y a une certaine idée de la justice humaine mais tuer des enfants pas née c'est la représentation même de l'innocence je ne comprend vraiment pas votre point de vue si ce n'est que c'est QUE idéologique.

Néanmoins je salut votre défense de la vie Thumright (même si vous utilisez toute la novlangue actuel)
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 14:50

Espérance a écrit:
Pour ceux qui ne sauront pas lire, je remets ce que vient de dire adamev :


Je suis dans son principe contre l'avortement que je considère être un crime contre l'humain en devenir.

Il n'y a pire âne qu'un cheval qui recule ni pire sourd qui ne veut pas entendre... ni pire imbécile que celui qui ne veut pas comprendre.

Cependant Espérance je m'étonne qu'en tant que femme vous ne souteniez pas cet autre principe qui veut que chaque femme dispose du droit imprescriptible de décider du moment pour elle d'être mère.
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 374
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)   Lun 03 Oct 2016, 15:14

Mais Adamev je vous rejoins totalement sur le premier principe ! Mais les deux principes que vous présentez entrent si facilement en contradiction ! Comment tolérer que les femmes puissent avoir la liberté totale de choisir le moment pour elles d'être mères, si l'enfant qu'elles portent en elles est un être humain à part entière ?

Permettez-moi de vous demander de préciser (encore un peu plus) votre pensée : l'IVG en tant que tolérance accordée dans des cas exceptionnels (à l'origine) est-elle même ainsi compatible avec l'humanité de l'embryon ? Ne s'agit-il toujours pas d'un "crime" comme vous le soulignez dans votre premier principe ? Je ne sais pas, je ne fais que vous demander.
Revenir en haut Aller en bas
 
La déclaration internationale des droits sexuels (bientôt dans nos écoles ?)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (DUDH)
» Une religion sans Dieu. Les Droits de l’Homme contre l’Evangile !
» Déclaration Universelle des Droits de l'Homme - Article 18
» Les plantes médicinales bientôt interdites dans L'UE
» Préparer le DELF B1 et B2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: