DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Jeu 08 Sep 2016, 05:32

Pour cela, je vous invite à nous appuyer sur le noviciat, ce temps que prennent les personnes désireuses de se consacrer totalement à Dieu, avant de se consacrer à lui, avant de prononcer leurs vœux définitifs. Ces personnes, ne vivent-elle pas "en concubinage" avec le Christ Jésus, au sein de la communauté religieuse qui les accueille, avant de se marier à lui, de se donner totalement à lui par la consécration religieuse.

Ces novices, elles vivent la même vie que les religieuses consacrées, elles vivent avec Jésus, la vie que vivent les religieuses consacrées, pendant un temps assez long, au moins 7 ans, si ce n'est pas 10 ans. Pourquoi le concubinage ne serait-il pas vécu, par les chrétiens, comme un temps de noviciat en vue du mariage, et je parle du mariage à l'Eglise, ce mariage qui est le signe de l'amour que Jésus a pour nous, Jésus qui nous a aimé jusqu'à se donner totalement à nous sur la croix.

Le mariage n'est-il pas le signe du plus grand amour, qu'est l'Amour de Jésus ? Ce plus grand Amour, est-ce que Jésus nous demande de l'avoir, le jour où nous commençons à le suivre ? NON, parce que c'est justement pour nous conduire jusqu'à ce plus grand amour, qu'il nous a rejoint sur notre chemin, afin de nous conduire en nous accompagnant, jusqu'à ce plus grand Amour.

Comment pouvons-nous demander à des fiancés qui commencent à s'aimer, de se donner totalement l'un à l'autre, comme Jésus s'est donné à nous, avant d'avoir cheminé dans l'amour en compagnie du Christ ? A la limite on peux le demander à des jeunes qui depuis leur plus petite enfance chemine dans l'amour en compagnie de Jésus, et qui serait déjà prêts à aimer leur fiancés jusqu'à se donner totalement à elle dans le mariage. Mais à des jeunes qui n'ont pas découvert ce plus grand amour dont a témoigné le Christ, et vers lequel il veut nous conduire, comment pouvons-nous leur demander de d'entrer dans la vie de l'amour, en commençant par se donner dans l'amour, totalement l'un à l'autre; comme si on demandait à une personne qui veut se consacrer à Dieu, de commencer par se donner à Jésus totalement en prononçant ses vœux définitifs, avant de commencer son noviciat ?

Comprenez-vous où je veux en venir ?  On ne peux pas demander à des jeunes qui commencent à s'aimer, de se donner totalement l'un à l'autre, dans le sacrement de mariage, qui est pour moi ce qui correspond à la consécration religieuse. Le sacrement de mariage, c'est le signe du plus grand amour. Quand on assiste à un mariage, on devrait dire "voyez comme il s'aime" pour se donner l'un à l'autre pour toujours, à l'image du Christ qui s'est donné pour toujours à son Eglise.

Mais combien s'aime à ce point, jusqu'à se donner totalement l'un à l'autre pour toujours, après quelques mois ou 1 ou 2 ans de vie commune ? Ne serait-ce pas parce qu'on s'est donner l'un à l'autre trop vite dans le sacrement de mariage, qu'il y a eu des échecs ? Beaucoup de nos parents, ne s'aimaient pas jusqu'au don total, quand ils se sont donnés totalement l'un à l'autre. Ne les a-t-on pas obligé à se marier trop vite à l'Eglise ?

Est-ce que vivre en concubinage, c'est vraiment commettre un péché ? Est-ce que vouloir prendre le temps de se connaître, de vivre ensemble, avant de se donner totalement l'un à l'autre pour toujours, c'est vraiment commettre un péchés ?

Le sacrement de mariage on oubli trop souvent que ce sont les époux qui se le donnent, de fait c'est à eux de décider quand ils vont se donner totalement l'un à l'autre pour toujours et pas à nous les prêtes ou les diacres qui devons justement les accompagner comme Jésus le fait avec nous, sur le chemin du don total de soi à l'autre dans l'amour.

Je comprends le pape François quand il nous invite, nous prêtres ou diacres, à ne pas faire pressions sur les concubins pour qu'ils se donnent le sacrement de mariage. Cela ne veut pas dire "les conforter dans le concubinage", mais ne plutôt ne pas les pousser vers ce sacrement qu'ils ne sont peut-être pas prêt à se donner, car pas assez mur dans l'amour qu'ils ont l'un pour l'autre, ayant encore besoin de grandir dans l'amour pour se donner ainsi l'un à l'autre, dans cet amour, pour toujours. Par contre, quand on discerne qu'ils sont murs dans leur amour pour faire ce don, faisons pressions sur eux, en les encourageant.

Et quand le pape dit que certain concubinages sont de véritable mariage, il ne fait que reconnaître que dans certains couples qui vivent en concubinage, ils se sont déjà aimé jusqu'à se donner totalement l'un à l'autre, même s'ils ne l'ont pas fait devant le prêtre ou le diacre. Devant Dieu, ils se sont déjà marié, en s'appuyant sur la grâce reçue le jour de leur baptême et la grâce reçue dans le sacrement de l'eucharistie et le sacrement de réconciliation. Ils se sont déjà donnés le sacrement de mariage. Il ne leur reste plus qu'à recevoir la bénédiction de l'Eglise, la reconnaissance de l'Eglise.  

C'est comme la famille du centurion qui reçoit le baptême du Saint Esprit, directement du Saint Esprit et pas par Pierre qui donnait le baptême au Nom du Christ. Il y a des concubins dont l'amour a été "oint" par l'Esprit, avant même d'être venu devant le prêtre se donner l'un à l'autre, le sacrement de mariage. Dans l'amour qu'ils ont l'un pour l'autre, et qu'il se donne, Dieu s'est déjà donné à l'autre. Dans ce cas, comme Pierre qui a donné au centurion est à sa famille le baptême d'eau, qui est comme une reconnaissance dans ce cas du don déjà reçu, on doit bénir une telle union.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11468
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Jeu 08 Sep 2016, 07:06

Bon!

Eh bien vous dites radicalement et totalement le contraire de Jean Paul 2 qui disait

On ne se marie pas plus à l'essai qu'on ne meurt à l'essai"

Il serait temps de vous interroger, tous : vous etes en train de dire le contraire absolu de tout ce qu'a enseigné l'Eglise depuis toujours.

et vous y trouvez de bonnes raisons.


Alors c'est quoi la prochaine étape : l'avortement est un acte d'amour?

En tout cas, voilà où on en est. Si vous ne voyez pas qu'il y a quelque chose qui ne va pas avec Bergoglio.... Parce que c'est bien de lui que vienne ces idées immorales.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11468
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Jeu 08 Sep 2016, 07:32

En fait ce que vous dites et faites est extremement dangereux et mauvais!

Vous allez convaincre les jeunes qu'ils peuvent vivre en concubinage, c'est à dire de ne pas aimer totalement et pour la vie une personne, c'est à dire que l'amour de l'homme et de la femme n'est pas quelque chose de très beau et très grand.

Bref! Vous allez gacher leur vie terrestre et peut etre étérnelle.

Vous vous rendez compte du mal que vous allez faire? Tout cela pour suivre Bergoglio?

On en est où là? Les diacres qui enseignent à pecher et à gacher sa vie? On se croirait dans les années 70!

Vous vous rendez compte de ce qui va se passer quand vous allez vous trouver devant Dieu?

Si vous croyez cela, je vous conseille de démissionner!

Ah ! un point ! Tout cela je connais très bien ce problème parce que mon ainé va avoir 14 ans et je dois lui expliquer la vie le mieux possible!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Jeu 08 Sep 2016, 08:50

Tout à fait d'accord avec vous René !
Cette façon de voir est de ce monde : s'engager le moins possible pour n'être coupable de rien si cela casse. la simplicité de vie...
Nous devrions plus prier pour les couples pour que Dieu leur donne la grâce d'avoir la force de s'engager, de prendre le risque de faire la route ensemble, jusqu'à la fin de leur vie, même flétris, même sénile. A quoi sert le concubinage dans le cas où on est sûr que c'est le partenaire de sa vie ? Pourquoi ne pas s'engager alors ? Anti cléricalisme ? non même pas, puisque dans les exemples cités, ce sont des couples qui font baptiser leurs enfants !
non, c'est simplement par commodités : ne pas se marier à l'église, c'est ne pas être obliger de se supporter si "on se trompe" (dans tous les sens de cette expression).
Encore une fois, facilité et écocentrisme. Plutôt que de demander la grâce pour traverser les épreuves, on préfère ménager le terrain pour tourner le dos aux épreuves... Triste génération et triste religion.
Il faut prier pour nos religieux, pour qu'ils soient éclairés.

Matthieu 5 : 27 à 28
Vous avez entendu qu'il a été dit :
Tu ne commettras pas d'adultère. Mais moi je vous dis
que quiconque continue à regarder une femme au point
de la désirer, a déjà commis, dans son cœur, l'adultère avec elle.

Matthieu 5 : 37
Dites simplement oui si c'est oui, non si c'est non.
Tous les serments qu'on ajoute viennent du diable.
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3134
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Jeu 08 Sep 2016, 08:54

+1 René, Petero raconte n'importe quoi, comme 95% du temps.

Il se prend pour un pape ou Arnaud Dumouch, on ne sait pas trop...

Il a un melon de folie, un discernement aléatoire et des connaissances empiriques.

Faites le taire ! Pouffer de rire
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11468
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Jeu 08 Sep 2016, 09:19

Il y a des petits livres très bien pour apprendre aux adolescents ce qu'est vraiment l'amour et la grandeur du mariage chrétien, union des corps comprises.
Ceux que j'ai trouvé sont fait par le renouveau charismatique. Mes enfants les ont lus avec plaisir et beaucoup d'intéret.

Ces livres font découvrir la grandeur de l'amour humain! Et c'est tout le contraire de ce que vous dites Pétéro! Vous devriez les lire!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Jeu 08 Sep 2016, 16:16

Je vous conseille ce livre,amis catholiques

https://www.amazon.fr/hommes-femmes-viennent-dEden-sexualité/dp/2840242648?SubscriptionId=AKIAJNSJYVCR7XN22QVA&tag=theologi-20&linkCode=xm2&camp=2025&creative=165953&creativeASIN=2840242648
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Jeu 08 Sep 2016, 20:35

RenéMatheux a écrit:
Bon!

Eh bien vous dites radicalement et totalement le contraire de Jean Paul 2 qui disait

On ne se marie pas plus à l'essai qu'on ne meurt à l'essai"

Et où ais-je parler de "mariage à l'essai" ? J'ai parlé d'un accompagnement des couples vivants en concubinage, pour les conduire jusqu'au sacrement de mariage, ce qui veut dire qu'on ne doit pas rejeter ces couples qui vivent en concubinage. Il ne faut pas les regarder avec les yeux avec lesquels les pharisiens regardaient la femme prise en flagrant délit d'adultère. Il faut les regarder avec les yeux de Jésus, avec le cœur de Jésus, un cœur rempli de miséricorde qui n'est pas venu pour juger mais pour sauver.

On ne sauve pas un couple qui vit en concubinage en lui jetant la pierre comme vous le faites.

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 15777
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Jeu 08 Sep 2016, 21:38

petero a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Bon!

Eh bien vous dites radicalement et totalement le contraire de Jean Paul 2 qui disait

On ne se marie pas plus à l'essai qu'on ne meurt à l'essai"

Et où ais-je parler de "mariage à l'essai" ? J'ai parlé d'un accompagnement des couples vivants en concubinage, pour les conduire jusqu'au sacrement de mariage, ce qui veut dire qu'on ne doit pas rejeter ces couples qui vivent en concubinage. Il ne faut pas les regarder avec les yeux avec lesquels les pharisiens regardaient la femme prise en flagrant délit d'adultère. Il faut les regarder avec les yeux de Jésus, avec le cœur de Jésus, un cœur rempli de miséricorde qui n'est pas venu pour juger mais pour sauver.

On ne sauve pas un couple qui vit en concubinage en lui jetant la pierre comme vous le faites.


Tout à fait d'accord avec toi Petero et pas mal de couples qui se marient après parfois une dizaine d'années de concubinage le font parce qu'ils ont connu un prêtre qui leur en a parlé de façon claire.
Samedi, nous allons au mariage d'un jeune couple qui vit en concubinage depuis plus de 10 ans. Ils ont rencontré un prêtre pour la préparation du baptême de leur fille et ce que leur a dit ce prêtre, je n'en sais rien, mais c'est lui qui les mariera samedi. Une amie qui était à la préparation du mariage m'a dit toute à l'heure que c'était vraiment beau...

Je pense comme toi Petero que c'est de cela que veut parler le Pape.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9230
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Jeu 08 Sep 2016, 22:05

petero a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Bon!

Eh bien vous dites radicalement et totalement le contraire de Jean Paul 2 qui disait

On ne se marie pas plus à l'essai qu'on ne meurt à l'essai"

Et où ais-je parler de "mariage à l'essai" ? J'ai parlé d'un accompagnement des couples vivants en concubinage, pour les conduire jusqu'au sacrement de mariage, ce qui veut dire qu'on ne doit pas rejeter ces couples qui vivent en concubinage. Il ne faut pas les regarder avec les yeux avec lesquels les pharisiens regardaient la femme prise en flagrant délit d'adultère. Il faut les regarder avec les yeux de Jésus, avec le cœur de Jésus, un cœur rempli de miséricorde qui n'est pas venu pour juger mais pour sauver.

On ne sauve pas un couple qui vit en concubinage en lui jetant la pierre comme vous le faites.


Doit-on les accompagner jusqu'au sacrilège eucharistique?
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Jeu 08 Sep 2016, 22:07

saint Zibou a écrit:
petero a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Bon!

Eh bien vous dites radicalement et totalement le contraire de Jean Paul 2 qui disait

On ne se marie pas plus à l'essai qu'on ne meurt à l'essai"

Et où ais-je parler de "mariage à l'essai" ? J'ai parlé d'un accompagnement des couples vivants en concubinage, pour les conduire jusqu'au sacrement de mariage, ce qui veut dire qu'on ne doit pas rejeter ces couples qui vivent en concubinage. Il ne faut pas les regarder avec les yeux avec lesquels les pharisiens regardaient la femme prise en flagrant délit d'adultère. Il faut les regarder avec les yeux de Jésus, avec le cœur de Jésus, un cœur rempli de miséricorde qui n'est pas venu pour juger mais pour sauver.

On ne sauve pas un couple qui vit en concubinage en lui jetant la pierre comme vous le faites.


Doit-on les accompagner jusqu'au sacrilège eucharistique?

Qu'est-ce que vous appelez le sacrilège eucharistique ?
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11468
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Jeu 08 Sep 2016, 22:09

Espérance a écrit:
petero a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Bon!

Eh bien vous dites radicalement et totalement le contraire de Jean Paul 2 qui disait

On ne se marie pas plus à l'essai qu'on ne meurt à l'essai"

Et où ais-je parler de "mariage à l'essai" ? J'ai parlé d'un accompagnement des couples vivants en concubinage, pour les conduire jusqu'au sacrement de mariage, ce qui veut dire qu'on ne doit pas rejeter ces couples qui vivent en concubinage. Il ne faut pas les regarder avec les yeux avec lesquels les pharisiens regardaient la femme prise en flagrant délit d'adultère. Il faut les regarder avec les yeux de Jésus, avec le cœur de Jésus, un cœur rempli de miséricorde qui n'est pas venu pour juger mais pour sauver.

On ne sauve pas un couple qui vit en concubinage en lui jetant la pierre comme vous le faites.


Tout à fait d'accord avec toi Petero et pas mal de couples qui se marient après parfois une dizaine d'années de concubinage le font parce qu'ils ont connu un prêtre qui leur en a parlé de façon claire.
Samedi, nous allons au mariage d'un jeune couple qui vit en concubinage depuis plus de 10 ans. Ils ont rencontré un prêtre pour la préparation du baptême de leur fille et ce que leur a dit ce prêtre, je n'en sais rien, mais c'est lui qui les mariera samedi. Une amie qui était à la préparation du mariage m'a dit toute à l'heure que c'était vraiment beau...

Je pense comme toi Petero que c'est de cela que veut parler le Pape.

Où Petero a parlé de mariage à l'essai?


Petero a écrit:
Comprenez-vous où je veux en venir ?  On ne peux pas demander à des jeunes qui commencent à s'aimer, de se donner totalement l'un à l'autre, dans le sacrement de mariage, qui est pour moi ce qui correspond à la consécration religieuse. Le sacrement de mariage, c'est le signe du plus grand amour.

Ce que ce pretre leur a dit, Espérance? Il a du leur parler de la grandeur du mariage chrétien!

Il faut cesser de se cacher et de cacher la vérité!

Il faut cesser d'avoir peur de ce que nous croyons!


Dernière édition par RenéMatheux le Jeu 08 Sep 2016, 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9230
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Jeu 08 Sep 2016, 22:10

petero a écrit:
saint Zibou a écrit:
petero a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Bon!

Eh bien vous dites radicalement et totalement le contraire de Jean Paul 2 qui disait

On ne se marie pas plus à l'essai qu'on ne meurt à l'essai"

Et où ais-je parler de "mariage à l'essai" ? J'ai parlé d'un accompagnement des couples vivants en concubinage, pour les conduire jusqu'au sacrement de mariage, ce qui veut dire qu'on ne doit pas rejeter ces couples qui vivent en concubinage. Il ne faut pas les regarder avec les yeux avec lesquels les pharisiens regardaient la femme prise en flagrant délit d'adultère. Il faut les regarder avec les yeux de Jésus, avec le cœur de Jésus, un cœur rempli de miséricorde qui n'est pas venu pour juger mais pour sauver.

On ne sauve pas un couple qui vit en concubinage en lui jetant la pierre comme vous le faites.


Doit-on les accompagner jusqu'au sacrilège eucharistique?

Qu'est-ce que vous appelez le sacrilège eucharistique ?
Laisser communier des fornicateurs!
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Jeu 08 Sep 2016, 22:58

Le noviciat n'est-il pas une forme de fiançaille?

Qu'est-ce que le concubinage?

Anciennement,le concubinage était comsidéré comme de la fornication...Vivre maritalement avec une personne sans être marié

je me réfère à Hébreux 13: 4 et 1 Corinthiens 7: 2).

Est-ce qu'il y a une insidence sur une descendance spirituelle due au concubinage?Ou ça n'a rien à voir?



Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 06:38

saint Zibou a écrit:
petero a écrit:
saint Zibou a écrit:
petero a écrit:


Et où ais-je parler de "mariage à l'essai" ? J'ai parlé d'un accompagnement des couples vivants en concubinage, pour les conduire jusqu'au sacrement de mariage, ce qui veut dire qu'on ne doit pas rejeter ces couples qui vivent en concubinage. Il ne faut pas les regarder avec les yeux avec lesquels les pharisiens regardaient la femme prise en flagrant délit d'adultère. Il faut les regarder avec les yeux de Jésus, avec le cœur de Jésus, un cœur rempli de miséricorde qui n'est pas venu pour juger mais pour sauver.

On ne sauve pas un couple qui vit en concubinage en lui jetant la pierre comme vous le faites.


Doit-on les accompagner jusqu'au sacrilège eucharistique?

Qu'est-ce que vous appelez le sacrilège eucharistique ?
Laisser communier des fornicateurs!

Et depuis quand les personnes qui vivent ensemble tout en étant fidèle sont-ils des fornificateurs ? Depuis quand la fidélité dans l'amour, c'est de la fornification ? Il y a fornification quand on commet l'adultère, quand on trompe celui à qui on a donné son amour, à qui on a donné son corps, celui avec qui ont fait vie commune. Des concubins qu'il s'aiment et son fidèles, je ne vois pas quel péché d'adultère ils ont commis.

Ce n'est pas parce qu'ils se sont mis ensemble pour faire vie commune sans avoir reçu la bénédiction de Dieu donnée par le curé, que cela fait d'eux des pécheurs !!! N'est-ce pas ce que Dieu a voulu pour l'homme ? Qu'il quitte ses parents pour vivre avec la femme qu'il aime.

Le sacrement de mariage, c'est pas une autorisation que l'Eglise donne à l'homme pour qu'il vive avec la femme qu'il aime. C'est tout autre chose, c'est Dieu qui s'invite dans le couple qui veut faire vie commune ou qui fait déjà vie commune, pour enrichir leur amour, pour sanctifier leur amour, pour les aider à vivre dans la fidélité pour toujours, c'est à dire pour les aider si un jour la tentation de tromper l'autre se présente.

Moi, quand je reçois des personnes qui vivent depuis 10 ans dans la fidélité, je ne les traite pas de fornificateur, sous prétexte qu'ils ne sont pas mariés à l'église, surtout quand on sait que le mariage à l'église n'empêche pas certains de tromper leur femme. Je devrais être aussi dur avec un couple de concubin qui est resté fidèle, qu'un couple de marié qui lui n'est pas resté fidèle ?

Ce que regarde le Seigneur, ce n'est pas si on est marié à l'église ou pas, c'est la qualité de notre amour qu'il désire embellir. Le jeune homme riche, il aimait son prochain, cela ne fait aucun doute, et Jésus le lui a dit : "tu n'es pas loin du Royaume de Dieu".

C'est ce qu'il faut dire aux jeunes couples concubins qui viennent nous voir et qui s'aiment : "vous n'êtes pas loin du Royaume de Dieu", c'est à dire "de l'Amour parfait", de la charité qui vous permettra de tenir jusqu'au bout dans l'amour que vous avez l'un pour l'autre. Cette charité, c'est celle que Dieu répand par ses sacrements.

Jésus n'a pas reproché à ce jeune homme riche de ne pas vouloir le suivre. NON, il l'a invité à le suivre et quand ce jeune homme riche ne l'a pas suivi, il n'a pas jeté l'anathème sur lui. Jésus a simplement constaté que ce jeune homme n'était pas encore prêt pour le suivre. C'est comme lorsqu'on prépare des concubins au baptême de leur enfant, on leur parle du sacrement de mariage, on les invite à franchir le pas, à suivre Jésus venant par ce sacrement, enrichir leur amour. Maintenant, c'est à eux de prendre la décision de suivre Jésus, d'accueillir ce don que Jésus désire leur faire dans ce sacrement. On n'a pas à jeter sur eux l'anathème. Peut-être que ce pas, il le franchiront plus tard ; peut-être qu'il ne le franchiront jamais. C'est leur liberté.

Je ne suis pas devenu ministre du Christ pour jeter la pierre aux pécheurs, à tous ceux qui vient en situation irrégulière ; je suis devenu ministre du Christ pour aider tous ceux qui veulent sortir de leur situation irrégulière, à en sortir. Je n'ai pas été envoyé par Jésus pour juger, mais pour sauver celui qui ai perdu et qui veut être sauvé. Le salut cela ne s'impose pas, cela se propose. On ne sauve pas par force ; Jésus ne sauve pas par force.



Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 06:53

Mister be a écrit:
Le noviciat n'est-il pas une forme de fiançaille?

Qu'est-ce que le concubinage?

Anciennement,le concubinage était comsidéré comme de la fornication...Vivre maritalement avec une personne sans être marié

je me réfère à Hébreux 13: 4 et 1 Corinthiens 7: 2).

Est-ce qu'il y a une insidence sur une descendance spirituelle due au concubinage?Ou ça n'a rien à voir?


C'était quoi les fiançailles sinon qu'on se réservait l'un pour l'autre, en attendant le mariage, c'est à dire le jour où on déciderait de vivre ensemble, avec la bénédiction des parents et du curé. Les jeunes aujourd'hui qui s'aiment, ils décident de vivre ensemble sans la bénédiction des parents et du curé. Est-ce que cela fait d'eux des pécheurs ? NON. S'ils s'aiment vraiment, pourquoi ne quitteraient-il pas leur père et leur mère, pour vivre ensemble.

A ce que je sache, dans la Genèse, Dieu ne dit pas : "c'est ainsi que la femme, quittera avec leur accord, son père et sa mère, pour s'attacher à son mari" ? Dieu il bénit un homme et une femme qui s'aime, et qui décident de faire vie commune pour se dire leur amour d'une manière plus intime, même quand ils ne viennent pas à l'église demander la bénédiction du curé. Le sacrement de mariage n'est en rien une autorisation de vivre ensemble qui serait donné par Dieu !!! C'est tout autre chose, c'est Dieu qui, je le répète, qui désire faire du couple qui s'aime, une icône de la Trinité. Il n'est jamais trop tard, quand on vit ensemble, de demander à Dieu de faire de nous, dans l'amour qu'on a l'un pour l'autre, une véritable icône de Lui-même dans l'Amour qu'il a pour son Fils. Plus on le fait tôt, plus Dieu se réjouit, ce qui ne l'empêche pas de se réjouir pareillement quand au bout de 10 ans de vie commune ont vient demander le sacrement de mariage.



Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11468
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 07:55

Petero a écrit:
Et depuis quand les personnes qui vivent ensemble tout en étant fidèle sont-ils des fornificateurs ? Depuis quand la fidélité dans l'amour, c'est de la fornification ? Il y a fornification quand on commet l'adultère, quand on trompe celui à qui on a donné son amour, à qui on a donné son corps, celui avec qui ont fait vie commune. Des concubins qu'il s'aiment et son fidèles, je ne vois pas quel péché d'adultère ils ont commis.
Vous etes un sacré manipulateur.
Les concubins par definitions ne sont pas fidèles. Si ils sont concubins, c'est qu'ils refusent de s'engager pour la vie!
Sinon il se marieraient au moins devant le maire pour se faciliter la vie l'un à l'autre.
Les concubins ont toujours en tete l'idée qu'il pourrait se quitter.
C'est à dire qu'ils "s'aiment" pour quelque temps seulement!
C'est cela l'amour pour vous?

Quand on aime une fille, on désire vivre avec elle pour l'éternité et non seulement il ne vient pas à l'idée de la quitter un jour, mais au contraire l'idée qu'on pourrait la quitter est insupportable. Le mariage avec elle vous apparait comme la plus belle des choses
C'est cela l'amour et non votre erzatz où on s'aime que quelque jours!
Et vous appelez cela l'amour?
Incroyable!

Signé "le fils du diable" comme vous m'appelez! Monsieur le tolérant.


Dernière édition par RenéMatheux le Ven 09 Sep 2016, 09:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3041
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 08:35

petero a écrit:

Et depuis quand les personnes qui vivent ensemble tout en étant fidèle sont-ils des fornificateurs ?  Depuis quand la fidélité dans l'amour, c'est de la fornification ?
Depuis toujours! la fornication est l'acte sexuel avant le mariage et c'est ce que les concubins font! la fidélité c'est dans le mariage et non en dehors, on est fidèle par rapport aux engagements pris lors du mariage qu'il soit civil, traditionnel ou religieux. Tant qu'on n'a pas pris de tel engagement de façon publique on ne doit avoir aucun commerce charnel, c'est une faute reconnue dans toutes les sociétés humaines, sauf bien évidemment nos sociétés actuelles qui ont adoptées partiellement ou totalement les mœurs occidentales qui sont il faut le rappeler essentiellement diaboliques.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11468
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 09:13

Attention, Monge!
Il va vous traiter de fils du diable!
C'est son coté miséricorde et tolérance pour les pecheurs, mais seulement les pecheurs qui lui plaisent.

Vous auriez eu une chance d'y échapper si vous étiez musulman, protestant à la rigueur! Mais catholique, vous etes fils du diable!

Et cela fait depuis hier que j'attend que la moderation lui dise que c'est peut etre une insulte!
Mais c'est moi qu'espérance a engueulé! Alors je ne suis pas content!
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 09:43

petero a écrit:
Mister be a écrit:
Le noviciat n'est-il pas une forme de fiançaille?

Qu'est-ce que le concubinage?

Anciennement,le concubinage était comsidéré comme de la fornication...Vivre maritalement avec une personne sans être marié

je me réfère à Hébreux 13: 4 et 1 Corinthiens 7: 2).

Est-ce qu'il y a une insidence sur une descendance spirituelle due au concubinage?Ou ça n'a rien à voir?


C'était quoi les fiançailles sinon qu'on se réservait l'un pour l'autre, en attendant le mariage, c'est à dire le jour où on déciderait de vivre ensemble, avec la bénédiction des parents et du curé. Les jeunes aujourd'hui qui s'aiment, ils décident de vivre ensemble sans la bénédiction des parents et du curé. Est-ce que cela fait d'eux des pécheurs ?  NON. S'ils s'aiment vraiment, pourquoi ne quitteraient-il pas leur père et leur mère, pour vivre ensemble.

Dans ce cas, expliquez-moi le sacrement du mariage
Bien sûr qu'on doit quitter son père et sa mère pour fonder une cellule familiale
Ce cérémoniale du mariage ne serait qu'une prétention humaine?Voilà pourquoi il y a tant de divorces chrétiens...le sens profond du mariage n'y est plus et pourquoi? On reste sourd à l'appel de l'Esprit Saint car sans l'Esprit Saint,la valeur du mariage n'a pas de sens


A ce que je sache, dans la Genèse, Dieu ne dit pas :  "c'est ainsi que la femme, quittera avec leur accord, son père et sa mère, pour s'attacher à son mari" ?  Dieu il bénit un homme et une femme qui s'aime, et qui décident de faire vie commune pour se dire leur amour d'une manière plus intime, même quand ils ne viennent pas à l'église demander la bénédiction du curé. Le sacrement de mariage n'est en rien une autorisation de vivre ensemble qui serait donné par Dieu !!!  C'est tout autre chose, c'est Dieu qui, je le répète, qui désire faire du couple qui s'aime, une icône de la Trinité. Il n'est jamais trop tard, quand on vit ensemble, de demander à Dieu de faire de nous, dans l'amour qu'on a l'un pour l'autre, une véritable icône de Lui-même dans l'Amour qu'il a pour son Fils. Plus on le fait tôt, plus Dieu se réjouit, ce qui ne l'empêche pas de se réjouir pareillement quand au bout de 10 ans de vie commune ont vient demander le sacrement de mariage.

Revenons au début...l'Eternel crée Adam,homme et femme à son image et à sa ressemblance...
Toutes ses créations,il trouve ça bon!
Mais il se rend compte que créer l'homme femme et homme n'est pas si bon que ça car l'homme s'ennuie(C'est une métaphore bien sûr)

Il le sépare donc en créant la dualité et en mettant en lui le manque de la moitié dont il est amputé
La Bible nous dit qu'il recherche cette moitié dans toute la création jusqu'au moment où il rencontre son double,sa moitié,son âme sœur...c'est le fondement du mariage institué par le sacrement...Le rétablissement de l'UN symbole de l'Eternité et marque de l'Eternel...

Certains concubinages sont admis par D.ieu...je m'explique
Quel est le but de l'Eternel,son plan pour nous...c'est notre Salut.Bien d'accord avec moi?
Pour être sauvé,il faut nécessairement connaître l'humilité souvent octroyée par la croix(D.ieu nous brise pour notre salut et pas pour notre damnation)
Quel est l'entrave majeure à ce salut? l'orgueil!
Comment naît l'orgueil? par un sentiment d'auto-satifaction!
Imaginez,un chrétien qui a toutes les bénédictions dans la vie comme il est fragilisé à l'orgueil...
Et bien je suis persuadé que avoir une épouse incroyante qui ne veut pas se marier lui sert à devenir humble,à reconnaître qu'il n'est pas parfait...c'est écharde dans la chair dont parle Paul...
C'est elle qui fera redescendre sur terre son compagnon en lui faisant quitter sa bulle messianique...Doit-il la répudier?
Bien sûr que non!






Dernière édition par Mister be le Ven 09 Sep 2016, 12:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 09:53

Est-ce vrai Petero ? vous l'avez traité de fils du diable ?
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 11:58

Vous ne serez jamais fils de diable que moi car je suis Juif! :beret:
Cessons ces enfantillages! Thumbdown
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 15777
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 11:59

Mister be a écrit:
Vous ne serez jamais fils de diable que moi car je suis Juif! :beret:
Cessons ces enfantillages! Thumbdown

quel homme de paix vous êtes Mister be, merci d'être là Very Happy I love you

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 14:32

Invité a écrit:
Est-ce vrai Petero ? vous l'avez traité de fils du diable ?

Voici ce que j'avais écris (car cela a été effacé) :

C'est vous le fils du diable René et pas le pape François ....", après que René est écris ceci :

RenéMatheux a écrit:
"Je précise tout de même que j'ai cité deux phrases seulement sur tout ce que j'ai pu lire : disons 2 phrases sur 20.
Il n'empèche que ni un pape ni un cardinal ne devrait dire des choses pareilles sur des sujets aussi importants dans la vie d'un homme.

Elles montrent surtout un intellectualisme complètement à coté de la réalité! On ne voit nulle trace de l'Esprit Saint quand on lit de choses pareilles, mais bien l'intoxication déversée chaque jour par l'esprit du monde, la bien pensance quoi! Bref satan!

Je traduit : "on ne voit nulle trace de l'Esprit Saint quand on lit des choses pareilles (écrite par un pape, sous entendu le pape François, ni un cardinal), mais sous entendu "la trace de Satan".

Monsieur René ne comprends pas qu'on s'offusque de l'entendre traité le pape François de "Satan", ou de l'entendre l'appeler "Bergoglio" alors que lui-même est catholique ! Par contre il s'offusque quand je lui rétorque que c'est lui le fils du diable quand il se fait l'accusateur de ses frères qui vivent dans le concubinage.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 15:10

monge a écrit:
Depuis toujours! la fornication est l'acte sexuel avant le mariage et c'est ce que les concubins font!

la fidélité c'est dans le mariage et non en dehors, on est fidèle par rapport aux engagements pris lors du mariage qu'il soit civil, traditionnel ou religieux. Tant qu'on n'a pas pris de tel engagement de façon publique on ne doit avoir aucun commerce charnel, c'est une faute reconnue dans toutes les sociétés humaines, sauf bien évidemment nos sociétés actuelles qui ont adoptées partiellement ou totalement les mœurs  occidentales qui sont il faut le rappeler essentiellement diaboliques.

Je vous rappelle que dans la Genèse, le mariage c'est quand on quitte son père et sa mère pour mener vie commune, et c'est cette vie commune que Dieu bénit.

Quand un homme a quitté son père et sa mère pour fonder un foyer, pour mener vie commune avec la femme qu'il aime, et qu'il se donne charnellement à sa femme qu'il aime, je ne vois pas pourquoi il y aurait fornication !! Il y a fornication quand un homme fait l'amour avec une ou plusieurs femme, pas avec la femme avec laquelle il s'installe.

Des concubins qui sont fidèles, ils ne commettent pas le péché de fornication. Je n'ai jamais vu un prêtre demandé à des concubins de demander pardon d'avoir forniquer durant les 10 ans où ils ont vécus ensemble avant le mariage !!!

Quand on parle de "commerce charnel" on parle de prostitution. Les concubins ne se prostituent pas à ce que je sache. Depuis quand le concubinage c'est du commerce sexuel !!! Vous racontez vraiment n'importe quoi !!

C'est bien pour cela que le pape François invite les pasteurs au discernement dont vous manquez Monge. Vous vous faites l'accusateur de vos frères et sœurs, à l'image de l'accusateur des hommes devant Dieu.

Jésus, devant la samaritaine, qui, elle, forniquait, Jésus n'a pas porté d'accusation. Il lui a dit simplement : "je 5, tu as eu 7 maris ...." et il lui a annoncé que bientôt sa soif d'être aimé serait satisfaite, dans l'Eau Vive qu'il lui donnerait à boire.

Vous ne comprenez pas le pape François, que le Seigneur nous a donné, parce que vous avez UNE PIERRE à la place du cœur.
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3041
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 15:18

petero a écrit:
monge a écrit:
Depuis toujours! la fornication est l'acte sexuel avant le mariage et c'est ce que les concubins font!

la fidélité c'est dans le mariage et non en dehors, on est fidèle par rapport aux engagements pris lors du mariage qu'il soit civil, traditionnel ou religieux. Tant qu'on n'a pas pris de tel engagement de façon publique on ne doit avoir aucun commerce charnel, c'est une faute reconnue dans toutes les sociétés humaines, sauf bien évidemment nos sociétés actuelles qui ont adoptées partiellement ou totalement les mœurs  occidentales qui sont il faut le rappeler essentiellement diaboliques.

Je vous rappelle que dans la Genèse, le mariage c'est quand on quitte son père et sa mère pour mener vie commune, et c'est cette vie commune que Dieu bénit.

Et maintenant vous jouez au protestant, vous interprétez la bible selon votre convenance, juste pour soutenir un péché! ce que vous faites est vraiment infect!

La fornication c'est avoir l'union des corps en dehors du mariage! et ceci est un péché! depuis l'aube des temps toutes les sociétés humaines le savent, on ne quitte pas son père et sa mère comme on veut, mais selon les règles fixées par la société!
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11468
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 15:18

petero a écrit:
Invité a écrit:
Est-ce vrai Petero ? vous l'avez traité de fils du diable ?

Voici ce que j'avais écris (car cela a été effacé) :

C'est vous le fils du diable René et pas le pape François ....", après que René est écris ceci :

RenéMatheux a écrit:
"Je précise tout de même que j'ai cité deux phrases seulement sur tout ce que j'ai pu lire : disons 2 phrases sur 20.
Il n'empèche que ni un pape ni un cardinal ne devrait dire des choses pareilles sur des sujets aussi importants dans la vie d'un homme.

Elles montrent surtout un intellectualisme complètement à coté de la réalité! On ne voit nulle trace de l'Esprit Saint quand on lit de choses pareilles, mais bien l'intoxication déversée chaque jour par l'esprit du monde, la bien pensance quoi! Bref satan!

Je traduit : "on ne voit nulle trace de l'Esprit Saint quand on lit des choses pareilles (écrite par un pape, sous entendu le pape François, ni un cardinal), mais sous entendu "la trace de Satan".

Monsieur René ne comprends pas qu'on s'offusque de l'entendre traité le pape François de "Satan", ou de l'entendre l'appeler "Bergoglio" alors que lui-même est catholique ! Par contre il s'offusque quand je lui rétorque que c'est lui le fils du diable quand il se fait l'accusateur de ses frères qui vivent dans le concubinage.
Je l'ai traité de fils du diable de pécheur? Certes non car je suis incapable de le juger! Pas vous visiblement!
Je l'appelle Bergoglio car j'ai un doute que le pape ne soit encore B16. J'ai un doute Je n'y peux rien!
Et justement je suis étonné que celui qui écrive cela soit le pape.

Et bien sur, les deux phrases que j'ai contestés avec des raisons que j'ai donné, vous ne les avez pas cité ni répondu.
Vous vous contentez d'insultes et de jugement mais pas de dialogue!

Je comprend que vous ne m'appreciez pas vu que vous pronnez le mariage à l'essai fermement condamné par JP2 et que m'y suis opposé. Vous avez dit que c'était faux et j'ai cité vos paroles. Bien sur vous n'avez pas répondu.

Je comprend que vous ne vouliez pas répondre et préfériez juger et insulter les gens!
Le fait est que vous traitez ceux qui ne sont pas d'accord avec vous de fils du diable et qu'après vous allez parler de comprendre les pécheurs.......

Et puis, où vous etes douteux, c'est ce que vous avez changé de raison depuis tout à l'heure : tout à l'heure, c'était parce que je condamnais de pauvres pecheurs (ce qui n'est pas bien sauf si ce sont des fils du diable)

En tout cas, le fait est là : vous traitez ceux qui ne sont pas d'accord avec vous de fils du diable


Dernière édition par RenéMatheux le Ven 09 Sep 2016, 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11468
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 15:22

Tiens je vais citer le catéchisme de l'Eglise
Catéchisme a écrit:
2390 Il y a union libre lorsque l’homme et la femme refusent de donner une forme juridique et publique à une liaison impliquant l’intimité sexuelle.

L’expression est fallacieuse : que peut signifier une union dans laquelle les personnes ne s’engagent pas l’une envers l’autre et témoignent ainsi d’un manque de confiance, en l’autre, en soi-même, ou en l’avenir ?

L’expression recouvre des situations différentes : concubinage, refus du mariage en tant que tel, incapacité à se lier par des engagements à long terme (cf. FC 81). Toutes ces situations offensent la dignité du mariage ; elles détruisent l’idée même de la famille ; elles affaiblissent le sens de la fidélité. Elles sont contraires à la loi morale : l’acte sexuel doit prendre place exclusivement dans le mariage ; en dehors de celui-ci, il constitue toujours un péché grave et exclut de la communion sacramentelle.

2391 Plusieurs réclament aujourd’hui une sorte de " droit à l’essai ", là où il existe une intention de se marier. Quelle que soit la fermeté du propos de ceux qui s’engagent dans des rapports sexuels prématurés, " ceux-ci ne permettent pas d’assurer dans sa sincérité et sa fidélité la relation interpersonnelle d’un homme et d’une femme, et notamment de les protéger contre les fantaisies et les caprices " (CDF, décl. " Persona humana " 7). L’union charnelle n’est moralement légitime que lorsque s’est instaurée une communauté de vie définitive entre l’homme et la femme. L’amour humain ne tolère pas l’ "essai ". Il exige un don total et définitif des personnes entre elles (cf. FC 80).

C'est bien sur tout à fait conforme à ce que dit notre diacre (qui se vante de dire la meme chose que le pape)
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9230
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 15:29

petero a écrit:
saint Zibou a écrit:
petero a écrit:
saint Zibou a écrit:


Doit-on les accompagner jusqu'au sacrilège eucharistique?

Qu'est-ce que vous appelez le sacrilège eucharistique ?
Laisser communier des fornicateurs!

Et depuis quand les personnes qui vivent ensemble tout en étant fidèle sont-ils des fornificateurs ?  Depuis quand la fidélité dans l'amour, c'est de la fornification ? Il y a fornification quand on commet l'adultère, quand on trompe celui à qui on a donné son amour, à qui on a donné son corps, celui avec qui ont fait vie commune. Des concubins qu'il s'aiment et son fidèles, je ne vois pas quel péché d'adultère ils ont commis.

Ce n'est pas parce qu'ils se sont mis ensemble pour faire vie commune sans avoir reçu la bénédiction de Dieu donnée par le curé, que cela fait d'eux des pécheurs !!! N'est-ce pas ce que Dieu a voulu pour l'homme ?  Qu'il quitte ses parents pour vivre avec la femme qu'il aime.

Le sacrement de mariage, c'est pas une autorisation que l'Eglise donne à l'homme pour qu'il vive avec la femme qu'il aime. C'est tout autre chose, c'est Dieu qui s'invite dans le couple qui veut faire vie commune ou qui fait déjà vie commune, pour enrichir leur amour, pour sanctifier leur amour, pour les aider à vivre dans la fidélité pour toujours, c'est à dire pour les aider si un jour la tentation de tromper l'autre se présente.

Moi, quand je reçois des personnes qui vivent depuis 10 ans dans la fidélité, je ne les traite pas de fornificateur, sous prétexte qu'ils ne sont pas mariés à l'église, surtout quand on sait que le mariage à l'église n'empêche pas certains de tromper leur femme. Je devrais être aussi dur avec un couple de concubin qui est resté fidèle, qu'un couple de marié qui lui n'est pas resté fidèle ?

Ce que regarde le Seigneur, ce n'est pas si on est marié à l'église ou pas, c'est la qualité de notre amour qu'il désire embellir. Le jeune homme riche, il aimait son prochain, cela ne fait aucun doute, et Jésus le lui a dit : "tu n'es pas loin du Royaume de Dieu".

4 Que le mariage soit [tenu] en honneur à tous égards*, et le lit sans souillure ; mais** Dieu jugera les fornicateurs et les adultères.(Hé.13/4)
***
16 Jésus lui dit : Va, appelle ton mari, et viens ici.
17 La femme répondit et dit : Je n’ai pas de mari. Jésus lui dit : Tu as bien dit : Je n’ai pas de mari ; 18 car tu as eu cinq maris, et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari ; en cela tu as dit vrai. 19 La femme lui dit : Seigneur*, je vois que tu es un prophète. (Jn.4/16-17)


Dernière édition par saint Zibou le Ven 09 Sep 2016, 19:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2416
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 15:32

saint Zibou a écrit:
Laisser communier des fornicateurs!

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu - Chapitre 7, 1-5 a écrit:
« Ne jugez pas, pour ne pas être jugés ;
de la manière dont vous jugez, vous serez jugés ; de la mesure dont vous mesurez, on vous mesurera.
Quoi ! tu regardes la paille dans l’œil de ton frère ; et la poutre qui est dans ton œil, tu ne la remarques pas ?
Ou encore : Comment vas-tu dire à ton frère : “Laisse-moi enlever la paille de ton œil”, alors qu’il y a une poutre dans ton œil à toi ?
Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère.

J'espère que vous arriverez blanc comme neige devant Notre Seigneur Jésus.
Son jugement sera intransigeant comme vous l'êtes vous-même envers les autres...

siffler

Je suis d'accord avec Petero. L'Église a TOUJOURS prôné le mariage et le prônera TOUJOURS comme chemin de salut.

Mais la pastorale implique de trouvez comment atteindre le cœur des contemporains d'aujourd'hui.

Mais de mettre à l'écart les gens en les humiliants devant tous en leur refusant l'eucharistie, c'est mal. Et ça peut éloigner des gens de l'Église pour toujours.

Jésus n'est pas venu pour les bien portant, mais pour les MALADES. Il n'a jamais rejeter les malades d'amour, de santé mental ou physique.

J'ai vu une façon de faire tout à fait respectueuse envers la personne dans un diocèse près de chez nous.

Lors d'une retraite, on informait les gens qui n'était pas dans une situation régulière face au mariage qu'il n'était pas permis communier, conformément aux instructions de l'Évêque.

On le disait une fois au début en leur disant que l'on n'interviendrait pas si la personne y allait tout même en toute conscience.

À l'époque, j'étais parmi ce que vous appelez les fornicateurs (en union libre mais fidèle avec la même personne, étant donné qu'il y avait un grand mouvement anti-mariage dans la belle famille qui méprisait l'idée et qui empêchait l'idée même de mariage entre moi et ma conjointe. Nous avions déjà plusieurs enfants).

J'ai cesser librement à partir de ce moment de prendre la communion et demandez la communion spirituelle. J'ai priez le Seigneur Jésus de s'occuper à dénouer ma situation matrimoniale et fait le serment à Dieu de ne pas communier en obéissance tant que ce ne serait pas réglé en demandant la communion spirituelle chaque fois que j'allais à la messe.

Ça été un chemin spirituel incroyable. Je recevais des consolation intérieure inimaginable... Je souffrais aussi de ne pas pouvoir être conforme à ma vocation d'époux selon l'Église.

Seulement 6 mois plus tard, contre toute attente, ma conjointe me demandait en mariage sans que je ne lui ai jamais demandé (puisque c'était impossible, vu la pression dans sa famille), et envers et contre toute sa famille.

Je n'ose pas imaginer ce que le fait que le prêtre me refuse la communion devant tous le monde aurait provoqué. J'aurais calqué la porte en étant profondément humilié et je me serais senti rejeté.

Mais comme c'était une démarche libre, j'y ai consenti librement et le miracle a opéré!

Je suis maintenant marié depuis plusieurs années avec la bénédiction de ma belle famille, qui a finalement accepté et a participer avec entrain à la cérémonie!

Le frère de mon épouse s'est marié à l'Église deux ans plus tard.

Le Ciel a gagnés deux mariages impossibles par miséricorde!

cheers

PS: Vous pouvez vous moquer de moi, tout ce qui est écrit ici est sincère pour démontrer que Dieu, en me proposant une démarche libre de conversion, a réussi à dénouer cette impasse au delà de ce qui dépendait de ma propre volonté. Ce que aucune autre démarche rigide de légaliste et pharisien catho n'aurait réussi. Depuis ce temps, je sais que rien n'est impossible à Dieu.

_________________
« A force de tout voir l’on finit par tout supporter…A force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… A force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » [Saint Augustin]
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11468
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 15:37

L'assoiffé a écrit:
Mais la pastorale implique de trouvez comment atteindre le cœur des contemporains d'aujourd'hui.
Alors pourquoi avoir peur de témoigner de la grandeur de l'amour humain et du mariage chrétien?

Et si quelqu'un voit une condamnation là dedans qu'il m'explique où?
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 16:12

RenéMatheux a écrit:
En tout cas, le fait est là : vous traitez ceux qui ne sont pas d'accord avec vous de fils du diable

NON, je traite de "fils du diable", ceux qui sont sans miséricorde pour les pécheurs, comme l'a fait Jésus avec les pharisiens et les docteurs de la Loi. Pour eux, Jésus était, selon la Loi, un pécheur, un blasphémateur et voyez combien est grande la miséricorde dont ils ont fait preuves à leur égard.

Cessez de vous faire l'accusateur de vos frères pécheurs, l'ami et je cesserai de vous traitez de fils du diable. Les fils de Dieu ils ne montrent pas du doigts les pécheurs, comme vous le faites, ils vont vers eux pour leur proposer la Bonne Nouvelle.

Je vais prier pour que le Seigneur vous donne enfin ce cœur de chair à la place de votre cœur de pierre, qu'il a promis de mettre en nous, un cœur rempli de miséricorde.

Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11468
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 16:23

petero a écrit:
RenéMatheux a écrit:
En tout cas, le fait est là : vous traitez ceux qui ne sont pas d'accord avec vous de fils du diable
Cessez de vous faire l'accusateur de vos frères pécheurs, l'ami et je cesserai de vous traitez de fils du diable. Les fils de Dieu ils ne montrent pas du doigts les pécheurs, comme vous le faites, ils vont vers eux pour leur proposer la Bonne Nouvelle.
Il faudra me montrer où j'ai accusé qui que ce soit!
Petero a écrit:
Je vais prier pour que le Seigneur vous donne enfin ce cœur de chair à la place de votre cœur de pierre, qu'il a promis de mettre en nous, un cœur rempli de miséricorde.
Enfin une parole aimable!
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2416
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 17:55

RenéMatheux a écrit:
L'assoiffé a écrit:
Mais la pastorale implique de trouvez comment atteindre le cœur des contemporains d'aujourd'hui.
Alors pourquoi avoir peur de témoigner de la grandeur de l'amour humain et du mariage chrétien?

N'est-ce pas ce que j'ai tenté de faire?

RenéMatheux a écrit:
Et si quelqu'un voit une condamnation là dedans qu'il m'explique où?

J'ai écrit en réaction à ça:

saint Zibou a écrit:
Laisser communier des fornicateurs!

C'est le manque de compréhension de certain entre pastorale terrain (pour ramener le plus de brebis perdus) et le rigorisme religieux sans cœur et sans charité chrétienne.

:help:

_________________
« A force de tout voir l’on finit par tout supporter…A force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… A force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » [Saint Augustin]
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3134
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 18:08

Jésus manquerait il de charité chrétienne et de cœur ?

Il ne lapide pas la femme infidèle... pour autant il lui demande d’arrêter de pécher.

Le concubinage est un péché, la sexualité hors du mariage est un péché.
ON ne lapide pas les concubins, on leur montre de l'amour. Pour autant si ils veulent intégrer une église et suivre le Christ il est nécessaire qu'ils se marient ou cessent de vivre sous le même toît.
Il n'y a pas de tergiversation à avoir et il faut qu'ils soient mis au courant clairement de la chose.
Le péché, c'est le péché, on ne doit pas avoir un discours tiède afin que le bien ne soit pas appelé mal et le mal, bien.

La tolérance c'est face à l'accueil du pécheur, pas face à son péché.

Si nous perdons notre sel...

Quand on lit ce genre de connerie:
Petero a écrit:
Est-ce que vivre en concubinage, c'est vraiment commettre un péché ?Est-ce que vouloir prendre le temps de se connaître, de vivre ensemble, avant de se donner totalement l'un à l'autre pour toujours, c'est vraiment commettre un péchés ?
Mais non ce n'est pas un péché de vouloir s'essayer, on essaie bien une voiture avant de l'acheter, n'est ce pas Petero ?

Les fiançailles sont un temps prévu par Dieu, où l'on apprend à se connaitre, mais sans sexualité.

On s'interroge sur les diacres que l'église romaine nomme. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11468
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 18:52

L'assoiffé a écrit:
RenéMatheux a écrit:
L'assoiffé a écrit:
Mais la pastorale implique de trouvez comment atteindre le cœur des contemporains d'aujourd'hui.
Alors pourquoi avoir peur de témoigner de la grandeur de l'amour humain et du mariage chrétien?

N'est-ce pas ce que j'ai tenté de faire?
Ai je dis que non?
L'assoiffé a écrit:

RenéMatheux a écrit:
Et si quelqu'un voit une condamnation là dedans qu'il m'explique où?

J'ai écrit en réaction à ça:

saint Zibou a écrit:
Laisser communier des fornicateurs!

C'est le manque de compréhension de certain entre pastorale terrain (pour ramener le plus de brebis perdus) et le rigorisme religieux sans cœur et sans charité chrétienne.

:help:
Je disais où y a t il une condamnation quand je dis qu'il ne faut pas voir peur de de témoigner de la grandeur de l'amour humain et du mariage chrétien?

On ne ramène pas les brebis perdus en mettant Jesus sous cloche!
La première chose à faire c'est de témoigner de la bonne nouvelle et accessoirement de la grandeur du mariage.
Ceci dit dite moi où j'ai condamner qui que ce soit?
Quant au Zibou, il dit qu'il n'est pas recommandé du tout de communier lors de relations hors mariage! JP2 aussi d'ailleurs, pour autant que je me souvienne.!

Allez voir le témoignage d'une conversion que j'ai donné sur
http://docteurangelique.forumactif.com/t21420-fil-temoignages-de-conversion-au-christ
Cette fille nous lui avions dit ne ne pas communier (sans s'etre confessée).
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9230
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 19:10

L'assoiffé a écrit:
saint Zibou a écrit:
Laisser communier des fornicateurs!

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu - Chapitre 7, 1-5 a écrit:
« Ne jugez pas, pour ne pas être jugés ;
de la manière dont vous jugez, vous serez jugés ; de la mesure dont vous mesurez, on vous mesurera.
Quoi ! tu regardes la paille dans l’œil de ton frère ; et la poutre qui est dans ton œil, tu ne la remarques pas ?
Ou encore : Comment vas-tu dire à ton frère : “Laisse-moi enlever la paille de ton œil”, alors qu’il y a une poutre dans ton œil à toi ?
Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère.

J'espère que vous arriverez blanc comme neige devant Notre Seigneur Jésus.
Son jugement sera intransigeant comme vous l'êtes vous-même envers les autres...

siffler

Je suis d'accord avec Petero.  L'Église a TOUJOURS prôné le mariage et le prônera TOUJOURS comme chemin de salut.  

Mais la pastorale implique de trouvez comment atteindre le cœur des contemporains d'aujourd'hui.

Mais de mettre à l'écart les gens en les humiliants devant tous en leur refusant l'eucharistie, c'est mal.  Et ça peut éloigner des gens de l'Église pour toujours.

Jésus n'est pas venu pour les bien portant, mais pour les MALADES.  Il n'a jamais rejeter les malades d'amour, de santé mental ou physique.

J'ai vu une façon de faire tout à fait respectueuse envers la personne dans un diocèse près de chez nous.

Lors d'une retraite, on informait les gens qui n'était pas dans une situation régulière face au mariage qu'il n'était pas permis communier, conformément aux instructions de l'Évêque.  

On le disait une fois au début en leur disant que l'on n'interviendrait pas si la personne y allait tout même en toute conscience.

À l'époque, j'étais parmi ce que vous appelez les fornicateurs (en union libre mais fidèle avec la même personne, étant donné qu'il y avait un grand mouvement anti-mariage dans la belle famille qui méprisait l'idée et qui empêchait l'idée même de mariage entre moi et ma conjointe.  Nous avions déjà plusieurs enfants).

J'ai cesser librement à partir de ce moment de prendre la communion et demandez la communion spirituelle.  J'ai priez le Seigneur Jésus de s'occuper à dénouer ma situation matrimoniale et fait le serment à Dieu de ne pas communier en obéissance tant que ce ne serait pas réglé en demandant la communion spirituelle chaque fois que j'allais à la messe.

Ça été un chemin spirituel incroyable.  Je recevais des consolation intérieure inimaginable...  Je souffrais aussi de ne pas pouvoir être conforme à ma vocation d'époux selon l'Église.

Seulement 6 mois plus tard, contre toute attente, ma conjointe me demandait en mariage sans que je ne lui ai jamais demandé (puisque c'était impossible, vu la pression dans sa famille), et envers et contre toute sa famille.

Je n'ose pas imaginer ce que le fait que le prêtre me refuse la communion devant tous le monde aurait provoqué.  J'aurais calqué la porte en étant profondément humilié et je me serais senti rejeté.

Mais comme c'était une démarche libre, j'y ai consenti librement et le miracle a opéré!

Je suis maintenant marié depuis plusieurs années avec la bénédiction de ma belle famille, qui a finalement accepté et a participer avec entrain à la cérémonie!

Le frère de mon épouse s'est marié à l'Église deux ans plus tard.

Le Ciel a gagnés deux mariages impossibles par miséricorde!

cheers

PS: Vous pouvez vous moquer de moi, tout ce qui est écrit ici est sincère pour démontrer que Dieu, en me proposant une démarche libre de conversion, a réussi à dénouer cette impasse au delà de ce qui dépendait de ma propre volonté.  Ce que aucune autre démarche rigide de légaliste et pharisien catho n'aurait réussi.  Depuis ce temps, je sais que rien n'est impossible à Dieu.

"L'homme spirituel juge de tout et n'est lui-même jugé par personne." (I Cor.2/15)
Je jugeais d'une situation, pas de personnes précises. Vous êtes de la communauté romaine, alors je ne me prononcerai pas à propos de sa pastorale, puisque je me refuse de n'y communier jamais, avant de sérieux aménagements dogmatiques.
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2416
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 20:09

RenéMatheux a écrit:
Je disais où y a t il une condamnation quand je dis qu'il ne faut pas voir peur de de témoigner de la grandeur de l'amour humain et du mariage chrétien?

Je sais et mon commentaire n'était pas en réaction à ce que vous disiez, mais à ce que disait le Zibou.

RenéMatheux a écrit:
On ne ramène pas les brebis perdus en mettant Jesus sous cloche!
La première chose à faire c'est de témoigner de la bonne nouvelle et accessoirement de la grandeur du mariage.
Ceci dit dite moi où j'ai condamner qui que ce soit?

Même commentaire, je ne commentais pas votre réplique, mais celle de Zibou.

RenéMatheux a écrit:
Quant au Zibou, il dit qu'il n'est pas recommandé du tout de communier lors de relations hors mariage! JP2 aussi d'ailleurs, pour autant que je me souvienne.!

Oui, et l'Évêque de Rimouski aussi.

Mais la délicatesse avec laquelle il a demandé de l'appliquer, c'est là où intervient la pastorale terrain dénudé de légaliste, rigorisme et parisianisme supposément catho.

Et ça porte fruit car les brebis reviennent vers le pasteur. Thumright

RenéMatheux a écrit:
Allez voir le témoignage d'une conversion que j'ai donné sur
http://docteurangelique.forumactif.com/t21420-fil-temoignages-de-conversion-au-christ
Cette fille nous lui avions dit ne ne pas communier (sans s'etre confessée).

J'irai voir avec intérêt.

Promis!

Wink

_________________
« A force de tout voir l’on finit par tout supporter…A force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… A force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » [Saint Augustin]
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2416
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 20:19

saint Zibou a écrit:
"L'homme spirituel juge de tout et n'est lui-même jugé par personne." (I Cor.2/15)
Je jugeais d'une situation, pas de personnes précises. Vous êtes de la communauté romaine, alors je ne me prononcerai pas à propos de sa pastorale, puisque je me refuse de n'y communier jamais, avant de sérieux aménagements dogmatiques.

De la communauté Romaine catholique, effectivement.

On fera le message à notre magistère que le Saint Zibou attend que la curie romaine, avec plus de 1,1 milliard de personne adhèrant à l'unité de la foi, change sa dogmatique avant qu'il n'entre en pleine communion avec celle-ci.

Ça aura sûrement un effet choc... :beret: (c'est une blague, bien sûr...)

Ceci dit, vous vous privez de grandes grâces de rejeter l'Église du Christ...

Sad

_________________
« A force de tout voir l’on finit par tout supporter…A force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… A force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » [Saint Augustin]
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9230
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 21:47

L'assoiffé a écrit:
saint Zibou a écrit:
"L'homme spirituel juge de tout et n'est lui-même jugé par personne." (I Cor.2/15)
Je jugeais d'une situation, pas de personnes précises. Vous êtes de la communauté romaine, alors je ne me prononcerai pas à propos de sa pastorale, puisque je me refuse de n'y communier jamais, avant de sérieux aménagements dogmatiques.

De la communauté Romaine catholique, effectivement.

On fera le message à notre magistère que le Saint Zibou attend que la curie romaine, avec plus de 1,1 milliard de personne adhèrant à l'unité de la foi, change sa dogmatique avant qu'il n'entre en pleine communion avec celle-ci.

Ça aura sûrement un effet choc...  :beret: (c'est une blague, bien sûr...)

Ceci dit, vous vous privez de grandes grâces de rejeter l'Église du Christ...

Sad

Il y a un milliard de mahométans que je ne fréquente pas non plus.
Quant à l'Église, qui vous dit que je ne suis pas plus de l'Église que vous?
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 21:59

Hillel31415 a écrit:
Quand on lit ce genre de connerie:
Petero a écrit:
Est-ce que vivre en concubinage, c'est vraiment commettre un péché ?Est-ce que vouloir prendre le temps de se connaître, de vivre ensemble, avant de se donner totalement l'un à l'autre pour toujours, c'est vraiment commettre un péchés ?

Mais non ce n'est pas un péché de vouloir s'essayer, on essaie bien une voiture avant de l'acheter, n'est ce pas Petero ?

Bravo, belle image que vous avez de la femme en la comparant à une voiture qu'on veut s'acheter !!!

Personne ne vous a parlé "d'essayer", mais "de prendre le temps de se connaître, dans l'amour que l'on a l'un pour l'autre avant de se donner le sacrement de mariage.

Hillel31415 a écrit:
Les fiançailles sont un temps prévu par Dieu, où l'on apprend à se connaitre, mais sans sexualité.

Alors citez-moi Dieu qui donne à Adam et Eve, le commandement de prendre du temps pour se connaître, de se fiancer, avant de se connaître. A ce que je sache, Adam et Eve se sont donnés l'un à l'autre, sur demande de Dieu, alors qu'il ne s'étaient pas donnés le sacrement de mariage ?

Pouvez-vous me citer les versets de la Bible qui parle de l'échange de consentement d'Adam et Eve, du sacrement de mariage qu'ils se sont donnés ? Adam et Eve se sont mariés naturellement en faisant vie commune, en faisant une seule chair et en ayant des enfants.

Ce n'est que beaucoup plus tard, que les époux se sont donnés le sacrement de mariage, pour que leur amour soit sanctifié.

Aujourd'hui il est clair que l’on peut avoir des couples qui veulent faire un mariage naturel, s’engager l’un vis-à-vis de l’autre pour la vie (autrement, c’est nul), mais n’ont aucunement l’intention de faire un mariage chrétien, qui soit le signe de l’amour du Christ pour l’Église.

Le pape François estime que beaucoup de mariage sont valides parce qu’il y a un engagement fidèle : là, ce n’est pas au sens sacramentel, mais au sens du mariage naturel. Au mieux, il y aurait la grâce du sacrement, au sens d’un sacrement de désir, comme des catéchumènes peuvent être justifiés par la grâce du baptême, sans avoir reçu le baptême. lls en ont la grâce, mais pas le caractère sacramentel qui permet de recevoir les autres sacrement. De même les cohabitants qui ont une intention réelle de s’engager l’un envers l’autre pour la vie, dans la fidélité, pourraient faire un vrai mariage naturel, et même recevoir la grâce du sacrement, mais sans le lien sacramentel qui est un support permanent et stable pour recevoir la grâce. Donc ce ne serait pas exactement la grâce du sacrement, mais une grâce ponctuelle.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11468
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Ven 09 Sep 2016, 22:34

petero a écrit:
Hillel31415 a écrit:
Quand on lit ce genre de connerie:
Petero a écrit:
Est-ce que vivre en concubinage, c'est vraiment commettre un péché ?Est-ce que vouloir prendre le temps de se connaître, de vivre ensemble, avant de se donner totalement l'un à l'autre pour toujours, c'est vraiment commettre un péchés ?

Mais non ce n'est pas un péché de vouloir s'essayer, on essaie bien une voiture avant de l'acheter, n'est ce pas Petero ?

Bravo, belle image que vous avez de la femme en la comparant à une voiture qu'on veut s'acheter !!!

Personne ne vous a parlé "d'essayer", mais "de prendre le temps de se connaître, dans l'amour que l'on a l'un pour l'autre avant de se donner le sacrement de mariage.

Hillel31415 a écrit:
Les fiançailles sont un temps prévu par Dieu, où l'on apprend à se connaitre, mais sans sexualité.

Alors citez-moi Dieu qui donne à Adam et Eve, le commandement de prendre du temps pour se connaître, de se fiancer, avant de se connaître. A ce que je sache, Adam et Eve se sont donnés l'un à l'autre, sur demande de Dieu, alors qu'il ne s'étaient pas donnés le sacrement de mariage ?

Pouvez-vous me citer les versets de la Bible qui parle de l'échange de consentement d'Adam et Eve, du sacrement de mariage qu'ils se sont donnés ?  Adam et Eve se sont mariés naturellement en faisant vie commune, en faisant une seule chair et en ayant des enfants.

Ce n'est que beaucoup plus tard, que les époux se sont donnés le sacrement de mariage, pour que leur amour soit sanctifié.

C'est incroyable que vous obstinez à precher le mariage à l'essai.
Pourquoi vous dites le contraire de l'eglise? De quel droit?
Non?
Alors je recite le catechisme
CEC a écrit:
2390 Il y a union libre lorsque l’homme et la femme refusent de donner une forme juridique et publique à une liaison impliquant l’intimité sexuelle.

L’expression est fallacieuse : que peut signifier une union dans laquelle les personnes ne s’engagent pas l’une envers l’autre et témoignent ainsi d’un manque de confiance, en l’autre, en soi-même, ou en l’avenir ?

L’expression recouvre des situations différentes : concubinage, refus du mariage en tant que tel, incapacité à se lier par des engagements à long terme (cf. FC 81). Toutes ces situations offensent la dignité du mariage ; elles détruisent l’idée même de la famille ; elles affaiblissent le sens de la fidélité. Elles sont contraires à la loi morale : l’acte sexuel doit prendre place exclusivement dans le mariage ; en dehors de celui-ci, il constitue toujours un péché grave et exclut de la communion sacramentelle.

2391 Plusieurs réclament aujourd’hui une sorte de " droit à l’essai ", là où il existe une intention de se marier. Quelle que soit la fermeté du propos de ceux qui s’engagent dans des rapports sexuels prématurés, " ceux-ci ne permettent pas d’assurer dans sa sincérité et sa fidélité la relation interpersonnelle d’un homme et d’une femme, et notamment de les protéger contre les fantaisies et les caprices " (CDF, décl. " Persona humana " 7). L’union charnelle n’est moralement légitime que lorsque s’est instaurée une communauté de vie définitive entre l’homme et la femme. L’amour humain ne tolère pas l’ "essai ". Il exige un don total et définitif des personnes entre elles (cf. FC 80).

C'est radicalement opposé à ce que vous dites

Et les couples qui (selon l'eglise) vivent dans le péché sur qu'ils vous remercieront un jour de vos conseils!


Petero a écrit:
Aujourd'hui il est clair que l’on peut avoir des couples qui veulent faire un mariage naturel, s’engager l’un vis-à-vis de l’autre pour la vie (autrement, c’est nul), mais n’ont aucunement l’intention de faire un mariage chrétien, qui soit le signe de l’amour du Christ pour l’Église.
Alors qu'ils se marient à la mairie.
Et puis votre affirmation est mensongère sur le fond : vous répétez ce que vous avez entendu. Mais cela ne traduit pas la réalité
Je redonne le cas que j'ai connu d'un couple qui ont fini par se marier civilement. Ah oui! ils disaient qu'ils s'aimaient! Ah oui les gens le pensaient. Sauf que la femme a fini par avouer à la mienne qu'elle avait eu tout ce temps un peur bleu que son compagnon la quitte!
Sur que cela été agréable pour cette femme.
Alors la vision rose des concubinage elle est fausse.
Petero a écrit:

Le pape François estime que beaucoup de mariage sont valides parce qu’il y a un engagement fidèle : là, ce n’est pas au sens sacramentel, mais au sens du mariage naturel.
Cela pourrait! Mais il y en a très peu!
Parce que quand on devient concubin c'est toujours avec l'idée que l'on peut se quitter, chez l'un ou l'autre, voire les parents, etc. Il y a quelque chose de faux dès le début
Sinon, au moins pour la sécurité du conjoint et des enfants on se marie au moins civilement!

Et se marier est une grande joie! Et on la refuserait? Cela ne tient pas!
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3134
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?   Sam 10 Sep 2016, 09:58

petero a écrit:

Bravo, belle image que vous avez de la femme en la comparant à une voiture qu'on veut s'acheter !!!
Personne ne vous a parlé "d'essayer", mais "de prendre le temps de se connaître, dans l'amour que l'on a l'un pour l'autre avant de se donner le sacrement de mariage.
Hillel31415 a écrit:
Les fiançailles sont un temps prévu par Dieu, où l'on apprend à se connaitre, mais sans sexualité.
Alors citez-moi Dieu qui donne à Adam et Eve, le commandement de prendre du temps pour se connaître, de se fiancer, avant de se connaître. A ce que je sache, Adam et Eve se sont donnés l'un à l'autre, sur demande de Dieu, alors qu'il ne s'étaient pas donnés le sacrement de mariage ?
Pouvez-vous me citer les versets de la Bible qui parle de l'échange de consentement d'Adam et Eve, du sacrement de mariage qu'ils se sont donnés ?  Adam et Eve se sont mariés naturellement en faisant vie commune, en faisant une seule chair et en ayant des enfants.
Non, Adam et Eve furent vraiment marié. Et les enfants n'ont rien à voir concernant la validité ou pas d'un mariage...

Dieu constate qu'il n'est pas bon que l'homme soit seul, il entame un processus de recherche d'une aide semblable à lui et lui présente tous les animaux de la terre mais Dieu ne trouva aucun qui fut son aide semblable à Lui.
Gen 2:18 a écrit:
L’Eternel Dieu dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui.
19  L’Eternel Dieu forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les fit venir vers l’homme, pour voir comment il les appellerait, et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l’homme.
20  Et l’homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs ; mais, pour l’homme, il ne trouva point d’aide semblable à lui.
Dieu amène la femme à l'homme, comme il l'a fait de tous les animaux, c'est la période des fiançailles ! L'homme doit reconnaitre en la femme (cette femme en particulier) celle qui est semblable à lui.
Gen 2:21 a écrit:
Alors l’Eternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit ; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place.
22  L’Eternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme.
Et voici le mariage, il se fait devant Dieu, par une reconnaissance de l'homme de la femme comme étant son complément. (c'est le but des fiançailles, la reconnaissance de l'autre comme son complément, mais sans avoir eu de relations sexuels)
Dieu sanctionne cette reconnaissance par la formule universelle qui désigne le couple selon laquelle ils quitteront leur cellule familiale pour devenir une seule chair.
Gen 2:23 a écrit:

23  Et l’homme dit : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! on l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme.
24  C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.
Une seule chair ! C'est à ce moment là qu'ils deviennent une seule chair, cela implique qu'on ne peut séparer ce que Dieu a uni par le consentement de l'homme en sa présence.

petero a écrit:

Ce n'est que beaucoup plus tard, que les époux se sont donnés le sacrement de mariage, pour que leur amour soit sanctifié.

Aujourd'hui il est clair que l’on peut avoir des couples qui veulent faire un mariage naturel, s’engager l’un vis-à-vis de l’autre pour la vie (autrement, c’est nul), mais n’ont aucunement l’intention de faire un mariage chrétien, qui soit le signe de l’amour du Christ pour l’Église.
René vous a cité votre propre catéchisme, ce que vous dites est faux et vous appelez mariage ce qui n'en est pas un.

petero a écrit:

Le pape François estime que beaucoup de mariage sont valides parce qu’il y a un engagement fidèle : là, ce n’est pas au sens sacramentel, mais au sens du mariage naturel. Au mieux, il y aurait la grâce du sacrement, au sens d’un sacrement de désir, comme des catéchumènes peuvent être justifiés par la grâce du baptême, sans avoir reçu le baptême. lls en ont la grâce, mais pas le caractère sacramentel qui permet de recevoir les autres sacrement. De même les cohabitants qui ont une intention réelle de s’engager l’un envers l’autre pour la vie, dans la fidélité, pourraient faire un vrai mariage naturel, et même recevoir la grâce du sacrement, mais sans le lien sacramentel qui est un support permanent et stable pour recevoir la grâce. Donc ce ne serait pas exactement la grâce du sacrement, mais une grâce ponctuelle.
Le mariage est valide non parce qu'on est fidèle, mais parce qu'on a pris un engagement devant Dieu et les hommes d'être uni pour la vie (cad une seule chair en reconnaissant qu'il n'y a aucun moyen de séparation).
Le parallèle avec le baptême est très juste, si vous n'avez pas la possibilité de vous faire baptiser, vous l'êtes tout de même par l'intention.
Ce n'est pas le cas des concubins qui ont la possibilité de se marier réellement. (les situations où se n'est pas le cas doivent être très rares)
Cela les mets donc dans une situation de péché.
Revenir en haut Aller en bas
 
Et si nous changions notre regard sur certains concubinages ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre regard sur les migrants
» Bénédiction du 06 juillet : "Seigneur, ton amour soit sur nous, comme notre espoir est en toi."
» Pourquoi n'aimons-nous pas notre voix?
» en ce 19 septembre, nous fetons Notre-Dame de La Salette
» Vidéo: "Me voici devant toi ô Notre Père"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: