DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Comment neutraliser un terroriste / comment identifier un kamikaze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Comment neutraliser un terroriste / comment identifier un kamikaze   Jeu 28 Juil 2016, 18:57



Dernière édition par Thy Kingdom come le Ven 29 Juil 2016, 07:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Comment neutraliser un terroriste / comment identifier un kamikaze   Jeu 28 Juil 2016, 19:02

Sans arme, comment neutraliser un terroriste



C’est une technique extrême qui entraine définitivement une perte de vision partielle ou totale.

Ce n’est donc absolument pas à utiliser dans une simple bagarre ou pour un petit vol, mais uniquement pour neutraliser un agresseur qui veut vous tuer, ou vous mutiler, vous violer…
Elle est parfaite contre un terroriste, dans notre pays où les politiciens protégés par des policiers d’élite avec des balles de guerre interdisent aux citoyens honnêtes de porter une arme, pour ne plus voir des centaines de personnes se faire abattre pendant des heures.

Pas besoin de force ou de capacité physique particulière. Même un très petit gabarit peut le faire très efficacement contre un colosse ou un champion d’arts martiaux.



Plusieurs personnes qui attaquent ensemble les yeux peuvent presque instantanément neutraliser un criminel armé en le débordant.



Déjà que l’on n’a pas d’yeux dans le dos pour voir ce qui s’y passe, alors quand plusieurs personnes agissent en même temps de tous les côtés, c’est presque imparable.

Quelqu’un qui ne voit plus ne peut plus se servir d’une arme pour viser des personnes éloignées ou qui s’enfuient.
L’arme à feu reste dangereuse pour les personnes très près, mais au lieu de partir et se retrouver devant le canon, il est possible de se mettre dans la zone non dangereuse en se rapprochant encore plus, là où il est possible de toucher l’adversaire.

http://se-preparer-aux-crises.fr/sans-arme-comment-neutraliser-un-terroriste/
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Comment neutraliser un terroriste / comment identifier un kamikaze   Jeu 28 Juil 2016, 19:18

Comment faire face à une attaque au gaz chloré?

L’un des plus grands dangers encourus par le retour des djihadistes passés par l’Etat Islamique en Syrie ou en Irak, c’est le risque d’une attaque au gaz de chlore dans le métro par exemple, ou le RER et par extension dans tout endroit avec une forte affluence.

D’après un expert britannique, « presque tous les djihadistes qui retournent dans leur pays ont reçu une formation suffisante et savent très bien comment utiliser le chlore et d’autres toxines comme une arme de terreur. »

Alors comment faire dans pareille situation?

Encore une fois, comme vous pourrez le lire plus bas, vous devez être en « alerte » et maintenir un état de vigilance en permanence dès que vous êtes dans des lieux publics. Si vous voyez des gens tomber devant vous faites demi-tour et fuyez, même si vous ne comprenez pas.

Si vous voyez un nuage qui pourrait vous faire penser à de la pollution, ne vous approchez pas, fuyez dans le sens opposé au vent… sinon vous risquez de ne pas courir assez vite.

En cas d’une attaque au chlore gazeux (l’ISIS en aurait un paquet de flacons), évitez le nuage qui sera jaune-vert. Mais sachez qu’un gaz peut aussi être inodore et incolore.

Essayez de monter et dirigez vous vers un endroit plus élevé. Généralement les gaz toxiques sont plus lourds que l’air et dans un cas d’attaque chimique il ne faut pas s’enfoncer sous terre, mais s’élever dans les airs! On vous bombarde il faut descendre, on vous gaze, il faut monter!

Si vous avez de l’eau et un tissu, mouillez-le et respirez à travers. Ce n’est pas un masque à gaz mais c’est mieux que rien. Si vous n’avez pas d’eau… urinez et respirez. Ma femme me regarde ébahie d’un tel conseil. Désolé ma chérie mais c’est de cette façon-là que les soldats des tranchées survivaient. D’ailleurs mon arrière grand-père téléphoniste à Verdun en savait quelque chose!

Encore une fois, en cas d’attaque chimique, de gens qui suffoquent ou qui tombent alors qu’il semble ne rien se passer (pas de tir de kalach par exemple) vous avez probablement un neurotoxique dans l’air.

J’en profite pour vous remettre le texte d’hier concernant les conseils pour améliorer ses chances de survie à une attaque terroriste.

En cas d’attaque vous avez 3 options qui s’offrent à vous. Pas une de plus. Il va falloir choisir et vite.

Retenez le CCC !

Cela veut dire Courir, se Cacher ou Combattre. Ce sont vos trois options. Bien souvent vous n’aurez pas vraiment le choix.

Face à une attaque vous allez devoir réagir vite, réagir bien. Vous allez devoir affronter deux problèmes de base de la psychologie humaine. La sidération (ou la tétanie) et l’affolement du « je ne sais pas quoi faire… ». Ces deux phénomènes sont tout simplement mortels.
Courir (ou la fuite)

Votre priorité absolue est de fuir. C’est la meilleure de toutes les options. Dans tous les cas vous devez évacuer la zone d’attaque par tous les moyens possibles. Vous aurez, préalablement lorsque vous êtes arrivés dans un lieu public, salle de concert, de cinéma ou même musée, repéré les issues de secours. A tout moment vous devez savoir par où partir. Lorsque vous êtes dans une salle de spectacle soyez situés toujours à proximité d’une issue de secours. Dans votre fuite tentez de prendre le maximum de gens avec vous, vous les sauverez sans doute. Soyez autoritaires et ne laissez pas le choix.

Lorsque vous courez et que ça tire dans votre dos, ne courez pas en ligne droite. Faites des zigzag (dans un couloir de faible longueur largeur, prenez vos jambes à votre coup vous ferez les zigzag plus tard, y’a pas la place). La raison est simple. Celui qui n’a jamais fait de tir ou n’a pas d’instruction militaire, n’a pas idée du fait que bien viser ce n’est pas si facile, une cible qui bouge et qui change rapidement d’endroit est difficile à toucher car il est difficile pour le tireur d’ajuster avec précision ses coups.

Courez le plus vite et le plus loin possible. Ceux qui veulent s’abriter derrière une voiture peuvent le faire… mais une carrosserie de voiture n’arrête aucune balle… encore moins de kalach car c’est des calibres puissants. Donc pour s’abriter derrière une voiture, on se met derrière la roue… à l’avant avec le moteur qui fait obstacle car un moteur lui arrête une balle… pas le reste d’une voiture qui sera trouée comme une passoire.

J’ai aussi vu des gens s’abriter de manière super pertinente derrière une… poubelle verte « mairie de Paris » en plastic… le plastic c’est fantastique mais ça ne stoppe pas les balles de kalach… Réfléchissez, même si c’est dur. Pensez, pensez, pensez !

Quand il n’y aucun endroit où se cacher… allongez-vous par terre pour offrir le moins de prise possible aux balles perdues ou pas.

Cachez-vous !

Si vous ne pouvez pas fuir, cachez-vous, planquez-vous ! C’est la deuxième des moins mauvaises solutions. N’oubliez pas d’éteindre la sonnerie de votre téléphone portable, parce que sinon, le copain qui veut savoir si vous allez bien et qui a la brillante idée de vous téléphoner à ce moment-là va vous faire trouer la peau !

Cachez-vous ça veut dire barricadez-vous, planquez-vous, fermez à clef si vous pouvez, sinon improvisez un système de fermeture. Une cale placée sous la porte peut bloquer son ouverture, un tuyaux de lance à incendie aussi en servant de corde pour attacher une poignée par exemple…

Éteignez la lumière. Tentez de rentrer en contact avec les secours ou avec un proche par sms silencieux qui communiquera avec les services de secours. Ne faites aucun bruit pour ne pas attirer l’attention des méchants. Le premier qui pleure, qui tremblotte ou qui gémit, vous pouvez l’assommer !

Si vous ne pouvez ni fuir, ni vous cacher, alors battez-vous !

Combattre !

La plus mauvaise des plus mauvaises solutions, mais il n’y a pas le choix. Beaucoup parmi vous ne se battront pas ou seront tués avant de pouvoir le faire. Lorsque ça tire, couchez vous ou accroupissez-vous au sol.

Vous ne pourrez intervenir avec une chance raisonnable de succès (c’est-à-dire supérieure à zéro) qu’au moment où le ou les tireurs rechargeront leurs armes. C’est valable quand il y a un tireur. En cas de tireurs multiples, jouez le tout pour le tout si vous en avez la force morale (je ne sais pas si j’y arriverai) mais c’est le scénario le pire et c’était celui du Bataclan. Impossible de neutraliser plusieurs tireurs en même temps.

Dans un tel cas, « recommandez votre âme à Dieu. Puis faites le mort… je rappelle qu’un mort a les yeux souvent ouverts et immobiles… un mort ne fait pas semblant de dormir (vous pouvez aussi tourner la tête vers le sol). Trempez-vous dans le sang du voisin si vous n’êtes pas suffisamment blessés pour faire un mort crédible. Je sais, c’est immonde, mais il faut survivre à un moment de guerre et la survie est souvent à ce prix.

Dans tous les cas, tentez d’agir en groupe. Si homo sapiens a pu survivre et se hisser tout en haut de la chaîne alimentaire ce n’est pas parce que l’homme est le plus fort mais parce que nous sommes l’espèce animale qui a su développer les stratégies de groupe les plus puissantes. A plusieurs vous pouvez neutraliser un tireur. Souvenez-vous de l’attentat raté du Thalys. Ils ont failli y laisser leur peau mais ils ont sauvé la leur et celles des 500 autres passagers par leur action… de groupe.

Enfin improvisez des armes. Un pieds de chaise ou de table, un magazine enroulé et serré très fort est aussi solide qu’une matraque par exemple, un extincteur, ou encore un stylo planté dans l’œil (faudra bien viser et vous aurez qu’un essai donc c’est pas gagné du tout) montez à l’assaut avec votre groupe lorsque le tireur recharge.
Lorsque les forces d’intervention arrivent…

Ils viennent sans doute de se faire tirer dessus, ils ne savent pas si vous êtes hostiles ou victimes. Montrez vos mains… Toujours ! Ne tenez rien, ne dissimulez pas vos mains, tenez les bien en évidence, signalez votre statut, blessé, pas blessé, civil, votre nombre. Indiquez toujours ce que vous allez faire… et obéissez aux ordres. Ce serait dommage d’avoir survécu à tout ça pour vous faire neutraliser par un policier trop nerveux.

Vous pouvez penser que c’est improbable, mais lors de l’assaut au Bataclan, la situation était extrême et inconnue… donc tout est possible dans un tel contexte.
Conclusion :

Soyez toujours prêts et préparez-vous au pire.

Soyez vigilants et observez votre environnement.

Quand quelqu’un vous semble suspect (et au diable les délits de sale-gueule, laissez-ça aux débats stériles entre bobos des plateaux télé) surveillez toujours les mains. Les mains et les mains. Le danger vient toujours des mains.

Quand vous rentrez quelque part soyez toujours en mesure de savoir par où en sortir en cas de problème.

Quand vous entendez des gros boum et des pétards, arrêtez de faire vos bisounours socialos bien pensants ! Pensez d’abord que c’est une Kalach, tant mieux si ce n’était que des pétards et pas l’inverse du genre tient des pétards…. ho zut alors une kalach !

Les CCC, courir, se cacher ou combattre.

Enfin, au moment où j’écris ces lignes nous avons plusieurs dizaines de nos compatriotes soit morts soit blessés que l’on est incapable d’identifier. On ne vous le dit pas trop mais au Bataclan, la réalité c’est que vous avez trois kamikazes qui se sont fait sauter… il ne reste pas grand chose.
On ne vous le dit pas trop mais une balle de calibre militaire dans la tête cela donne une « gueule cassée ». Alors les militaires depuis bien longtemps ont réglé le problème avec des plaques d’identification… Vous pouvez parfaitement vous équiper de telles plaques d’identification.

Cela peut même être un cadeau pour noël… bon ma femme me dit que c’est morbide comme idée. Je le concède mais je ne suis pas non plus d’humeur très joyeuse.

Nom, prénom, groupe sanguin numéro de sécu ou encore un ICE (in case of emergency) qui est le numéro de téléphone auquel on peut joindre l’un de vos proches. En fait s’il m’arrive quelque chose, je ne voudrais pas que mes proches restent dans l’incertitude. Et puis que les services de santé connaissent votre groupe sanguin et vos antécédents médicaux ce n’est pas une mauvaise idée.

N’hésitez pas à partager le plus largement possible ces conseils.

Préparez-vous, il est déjà trop tard !

http://www.economiematin.fr/news-attaque-terroriste-survie-aide-conseils-danger-sannat
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Comment neutraliser un terroriste / comment identifier un kamikaze   Jeu 28 Juil 2016, 19:31

Autre conseil, si l'attaque a lieu dans un bus en général au dessus de chaque porte il y a une vanne d'ouverture de secours. Il suffit alors de la tirer vers le bas ou de la tourner dans le sens horloger pour que la porte s'ouvre. Ensuite tout le monde dehors et on court pour sauver sa peau.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Comment neutraliser un terroriste / comment identifier un kamikaze   Jeu 28 Juil 2016, 19:33

Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Comment neutraliser un terroriste / comment identifier un kamikaze   Ven 29 Juil 2016, 07:09

Comment identifier un kamikaze ? Les conseils de l’ONU

« Une peau claire de la partie inférieure du visage prouvant un rasage récent » ou encore « très concentré et vigilant, se parlant à lui-même (peut-être en train de faire sa dernière prière) » : l’ONU a dispensé des conseils au personnel du Système des Nations unies (SNU) au Tchad pour permettre d’identifier un kamikaze.

Cet avis de sécurité a été publié par le département de la sûreté et de la sécurité des Nations unies au Tchad le 13 juillet, soit deux jours après un attentat suicide qui a fait au moins 15 morts sur le marché central de N’Djamena. Son but est de donner« des indications aidant à la détection d’individus suspects dont l’attitude suggère qu’ils sont porteurs d’engins explosifs artisanaux ». Contacté par Le Monde Afrique, l’UNDSS Tchad n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet.

Pour identifier un kamikaze, l’ONU préconise de faire attention au « port de vêtements lourds et épais, quelle que soit la saison, ou très amples pour dissimuler des explosifs ». Et la note de poursuivre : « Par conséquent, le suspect transpire abondamment à cause de la tension, le stress et le port de vêtements inappropriés au climat. »

« L’attitude détachée de quelqu’un se sachant condamné »

Le kamikaze peut aussi « dégager un parfum inhabituel aux notes fleuries ou végétales » pour l’ONU, qui y voit « la volonté de sentir bon en entrant au paradis ». « Toujours sur le qui-vive », le kamikaze « marche avec détermination », et peut être identifié grâce à un « port de sac ou sac à dos » dont « les fils [de son engin explosif] partent du sac. »

Pour identifier un « candidat au suicide », il est donc recommandé de veiller à « l’attitude détachée de quelqu’un se sachant condamné ». Il peut par exemple « ne pas réclamer sa marchandise ou son dû après achat. »

L’avis stipule que ces « indications » sont fournies par l’ONU « dans le contexte de la récurrence d’attentats suicides à N’Djamena et probablement sur l’ensemble du territoire ». Depuis le début du mois de juin, trois attentats suicides ont été perpétrés dans la capitale tchadienne. Le 11 juillet, un homme dissimulé sous un voile intégral avait fait exploser une charge explosive, tuant au moins 15 personnes.

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/07/29/comment-identifier-un-kamikaze-les-conseils-de-l-onu-a-ses-employes-tchadiens_4703457_3212.html
Revenir en haut Aller en bas
 
Comment neutraliser un terroriste / comment identifier un kamikaze
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment identifier un officier adjoint à l'état-major
» Comment enrichir une phrase ?
» comment mettre sa photo
» Comment adorer le Saint-Sacrement ?
» Comment entretenir l’amitié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: