DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Option préférentielle des pauvres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Dim 15 Oct 2006, 19:23

Théophane a écrit:
C'est très bien d'aider ceux qui sont dans le besoin par une législation qui leur est plus favorable, mais quand cela devient contraignant pour ceux qui n'ont pas de problèmes financiers, c'est là que la loi devient injuste.
En France on fait tout pour prendre l'argent à ceux qui en ont.


Posant alors son regard sur lui, Jésus se mit à l'aimer. Il lui dit : "Une seule chose te manque : va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres et tu auras un trésor au ciel ; puis viens et suis-moi."


Mais lui, à ces mots, devint sombre et s'en alla tout triste, car il avait de grands biens.


Alors Jésus regarde tout autour de lui et dit à ses disciples : "Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d'entrer dans le royaume de Dieu !"

No comment
Revenir en haut Aller en bas
Fée Violine



Messages : 1359
Inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Dim 15 Oct 2006, 21:18

Arnaud dit à Eric :

Citation :
Je ne vois pas dans vos messages un appel à la justice, mais une envie pour les plus riches EN EUROPE, et un grand mépris pour les appel à la collaboration entre capital et monde ouvrier, au profit d'une lutte de classes.

Arnaud, je n'arrive pas à comprendre où tu vois de l'envie chez Eric ???
Tu dis toujours que les pauvres envient les riches, mais pourquoi attribuer cette opinion aussi aux autres ?
En fait, ce sont plutôt les riches qui envient les pauvres, qui veulent tout, comme dans la parabole que Nathan raconte au roi David (les mentalités humaines ne changent pas, à travers les millénaires).
Revenir en haut Aller en bas
Fée Violine



Messages : 1359
Inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Dim 15 Oct 2006, 21:20

Théophane a écrit:
C'est très bien d'aider ceux qui sont dans le besoin par une législation qui leur est plus favorable, mais quand cela devient contraignant pour ceux qui n'ont pas de problèmes financiers, c'est là que la loi devient injuste.
En France on fait tout pour prendre l'argent à ceux qui en ont.

je crains de ne pas te comprendre, Théophane. Tu préférerais qu'on prenne l'argent à ceux qui n'en ont pas ? Evidemment, je comprends qu'en tant que riche, tu n'apprécies pas les lois sociales. Mais en tant que chrétien ....
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Dim 15 Oct 2006, 22:43

Fée Violine a écrit:
Théophane a écrit:
C'est très bien d'aider ceux qui sont dans le besoin par une législation qui leur est plus favorable, mais quand cela devient contraignant pour ceux qui n'ont pas de problèmes financiers, c'est là que la loi devient injuste.
En France on fait tout pour prendre l'argent à ceux qui en ont.

je crains de ne pas te comprendre, Théophane. Tu préférerais qu'on prenne l'argent à ceux qui n'en ont pas ? Evidemment, je comprends qu'en tant que riche, tu n'apprécies pas les lois sociales. Mais en tant que chrétien ....

Ce que je veux dire c'est que dans notre pays, quand on a rien on reçoit tout de l'Etat, tandis que dès que l'on a un peu d'argent on doit payer. Par exemple pour mon inscription à la fac j'ai du payer le tarif normal tandis que certains n'ont eu à donner que 13 €.

Et puis, je ne me considère pas comme un "riche". C'est vrai que je n'ai pas de problèmes financiers, mais par ma personnalité et ma façon d'être je suis quelqu'un de simple.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Lun 16 Oct 2006, 14:36

Code:
En France on fait tout pour prendre l'argent à ceux qui en ont.

Les récentes réformes de l'imposition sur le revenu ont été dans le sens d'alléger le poids de cet impôt pour les revenus supérieurs : diminution de la progressivité de cet impôt, remise en cause de l'impôt sur la fortune.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Lun 16 Oct 2006, 14:41

Théophane a écrit:
Fée Violine a écrit:
Théophane a écrit:
C'est très bien d'aider ceux qui sont dans le besoin par une législation qui leur est plus favorable, mais quand cela devient contraignant pour ceux qui n'ont pas de problèmes financiers, c'est là que la loi devient injuste.
En France on fait tout pour prendre l'argent à ceux qui en ont.

je crains de ne pas te comprendre, Théophane. Tu préférerais qu'on prenne l'argent à ceux qui n'en ont pas ? Evidemment, je comprends qu'en tant que riche, tu n'apprécies pas les lois sociales. Mais en tant que chrétien ....

Ce que je veux dire c'est que dans notre pays, quand on a rien on reçoit tout de l'Etat, tandis que dès que l'on a un peu d'argent on doit payer. Par exemple pour mon inscription à la fac j'ai du payer le tarif normal tandis que certains n'ont eu à donner que 13 €.

Et puis, je ne me considère pas comme un "riche". C'est vrai que je n'ai pas de problèmes financiers, mais par ma personnalité et ma façon d'être je suis quelqu'un de simple.

Ce n'est pas une question de comportement individuel, Jean-François. J'en connais, des riches qui sont "simples" dans leur façon d'être. Cela n'enlève rien au fait qu'ils sont riches. Ce n'est pas un crime d'être riche ; c'est un fait.

Pour ton inscription à la fac, est-ce que tu t'es posé la question de savoir pour ceux qui payaient 13€, quelle proportion cela représentait pas rapport aux revenus de leurs parents ?

Une chose est claire : qu'on soit riche ou pauvre, on rechigne naturellement à délier les cordons de sa bourse.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Lun 16 Oct 2006, 16:50

lagaillette a écrit:
Code:
En France on fait tout pour prendre l'argent à ceux qui en ont.

Les récentes réformes de l'imposition sur le revenu ont été dans le sens d'alléger le poids de cet impôt pour les revenus supérieurs : diminution de la progressivité de cet impôt, remise en cause de l'impôt sur la fortune.

Oui mais on doit toujours payer beaucoup sur les héritages, et ce n'est pas normal. Et les notaires ne se gênent pas pour se remplir les poches.


lagaillette a écrit:
Ce n'est pas une question de comportement individuel, Jean-François. J'en connais, des riches qui sont "simples" dans leur façon d'être.
Moi je suis plutôt tendance bourgeois-bohème ;) J'aime bien ce style.


Citation :
Cela n'enlève rien au fait qu'ils sont riches. Ce n'est pas un crime d'être riche ; c'est un fait.
Pour beaucoup c'est un crime ; à croire qu'il faudrait ne rien avoir pour être honnête.


Citation :
Une chose est claire : qu'on soit riche ou pauvre, on rechigne naturellement à délier les cordons de sa bourse.
Pas moi. Quand je dépense c'est toujours de bon cœur, surtout si c'est pour faire plaisir aux personnes que j'apprécie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
eric zeltz



Messages : 89
Inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Lun 16 Oct 2006, 19:10

Citation :
c'est le ton d'Eric, qui me semble trop passionné et condamne trop durement l'Europe Occidentale malgré ses immenses efforts de justice sociale.

Où as-tu vu que je condamnais l'Europe occidentale en tant que telle, Arnaud?
Je constate seulement, comme toutes les associations qui travaillent à lutter contre la pauvreté et la misère, qu'il y a de la pauvreté et de la misère en France. Et pas du tout de façon homéopatique.
Et je sais qu'en Belgique il en est de même: j'y ai de la famille à Bruxelles pour me renseigner.
Sans doute que les "immenses efforts de justice sociale" faits par ceux qui ont les richesses et le pouvoir ne sont pas encore suffisants.
Sans doute aussi que les "structures de péché" issues du capitalisme et dont parle Jean Paul II sont encore bien présentes pour ainsi perpétuer la misère dans des sociétés pourtant globalement très riches.
Il faut donc lutter à convertir ces "structures de péchés" qui organisent l'égoïsme de nombre de possédants et décideurs: je m'y emploie à mon niveau jour après jour. En ramenant ma fraise dans certains forums, par exemple...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Lun 16 Oct 2006, 23:54

Chère Fée,

La majorité massive des entreprises sont des PME (ni actions, ni bourse).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Mar 17 Oct 2006, 00:16

L'arbre de vie de notre époque :







Ce ne sont plus les étoiles sur la tête d'une Reine du monde mais d'un roi....


L'effigie du Roi Albert II ainsi qu'un monogramme – un A majuscule couronné – s'inscrivent entre les douze étoiles symbolisant l'Europe.





I love you


Dernière édition par le Mer 18 Oct 2006, 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Mar 17 Oct 2006, 13:59

Arnaud Dumouch a écrit:
Chère Fée,

La majorité massive des entreprises sont des PME (ni actions, ni bourse).

En nombre, Arnaud, c'est vrai. Mais elles sont elles-mêmes soumises, tout comme les "prolétaires", à la loi d'airain du "marché", et des puissances financières.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
eric zeltz



Messages : 89
Inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Mar 17 Oct 2006, 21:27

Salut Arnaud,

Tu peux expliquer pourquoi t'as fait disparaître certains messages de ce fil?

Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Fée Violine



Féminin Messages : 1359
Inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Mar 17 Oct 2006, 23:44

ils ont été transférés dans un nouveau fil sur la doctrine sociale de Rerum novarum.
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Mer 18 Oct 2006, 11:54

Arnaud dit souvent que soutenir les revendications sociales, ce n’est pas rendre service aux pauvres . De son point de vue, il n’a pas tort. En effet, les pauvres ont tendance, ont la tentation, d’envier les riches. Or, on nous a appris au catéchisme que l’envie est un péché « capital », c'est-à-dire qui peut nous conduire à la perdition si nous y persistons. Il est donc mieux d’inviter ces pauvres à jouir de leur pauvreté comme d’une bénédiction puisque « Bienheureux les pauvres », et laisser les riches jouir tranquillement de leur richesse ; ils en ont bien assez, ces pauvres riches, du malheur qu’ils ont d’être riches. Car c’est un grand malheur d’être riche, d’après Luc 6:24

On pourrait prendre autrement cette question de l’envie. Dans une société où tout le monde bénéficierait des mêmes revenus, l’envie n’aurait plus lieu d’exister. On sait bien que c’est une utopie, ni réalisable, ni même souhaitable. On constate aussi que l’envie se porte assez naturellement sur celui qui a un peu plus : celui qui a un salaire de 1.000 € envie celui qui en a 2.000 ; celui qui en a 2.000 € estime qu’il en vaudrait bien 3 ou 4.000. Mais ni l’un ni l’autre ne penseront à envier celui qui en a 1 million, 2 ou 3 ; les chiffres, à ce niveau, dépassent l’imagination. A ce niveau, d’ailleurs, les choses se passent un peu différemment ; celui qui « palpe » un million d’€ par mois, « n’envie » pas celui qui en « palpe » deux ou trois. C’est plutôt, à ce niveau, une sorte de compétition sportive ; à qui battra le record.

En conclusion, on pourrait dire qu’il faut prendre des dispositions pour éliminer l’envie qui ronge le corps social. Il faudrait donc que les gens de condition précaire, ou modeste, renoncent à envier ceux qui sont mieux lotis qu’eux-mêmes. Ce serait tout de même plus facile si ceux qui sont en haut de l’échelle montraient l’exemple de la modération. Mais, « faut pas rêver ».

Basketball
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Fée Violine



Féminin Messages : 1359
Inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Mer 18 Oct 2006, 18:56

finalement, Jean-Pierre, tu as les mêmes idées qu'Arnaud à propos de l'envie et des relations entre riches et pauvres.
moi ça ne me paraît pas du tout évident.
d'abord les riches ne se trouvent jamais riches. Ils sont en permanence "fauchés en ce moment". Ils ont énormément de frais. Ils n'ont jamais assez d'argent. C'est pas eux, par hasard, qui envient leur prochain ? Pourquoi les propriétaires de milliers d'hectares, au Brésil ou ailleurs, ne peuvent-ils pas en laisser un peu aux paysans sans terre qui cherchent désespérément comment nourrir leurs enfants ? pourquoi veulent-ils tout garder ?
moi je suis plutôt pauvre (comme Arnaud, je suis en-dessous du seuil de pauvreté officiel. Ce qui ne veut pas dire que nous soyons vraiment pauvres. Tout est relatif). Depuis que ma fille a une bourse de mérite, elle est autonome financièrement, et je n'ai plus de découvert à la banque : je me sens riche !!! Je peux même entreprendre des réparations dans la maison !

Citation :
Dans une société où tout le monde bénéficierait des mêmes revenus, l’envie n’aurait plus lieu d’exister.
dit Jean-Pierre. Alors là, je suis sûre que non. Les envieux trouveront toujours des choses à envier. Il y a des gens qui veulent tout, qui n'ont jamais assez.
ça me rappelle mes enfants, quand ils étaient petits. Pierre était très jaloux de sa petite soeur Soline. Un jour ils étaient sur mes genoux, chacun sur un genou, je m'occupais donc d'eux également. Et Pierre a dit cette phrase mémorable :
"Soline a le meilleur genou" !

pour revenir aux problèmes sociaux, la solution ce serait quand même que chacun ait le nécessaire...
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Mer 18 Oct 2006, 19:11

Mieux vaut être pauvre "matériellement" et riche en "spiritualité".
Revenir en haut Aller en bas
eric zeltz



Messages : 89
Inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Mer 18 Oct 2006, 19:14

Il y a 2,4 milliards de personnes dans le monde qui vivent avec un revenu inférieur à 2 euros par jour.
Voilà le scandale auquel aboutit le capitalisme libéral sous sa forme actuelle et auquel participe allégrement l'Europe, modèle de réussite sociale pour Arnaud.
En France il y a 3 millions de personnes dans la misère d'après ATD-quart-monde.
Je dis bien dans la misère, pas dans la pauvreté.
Qui osera encore dire que le système actuel est une réussite sociale?
Arnaud, les deux doigts dans le nez, du moment que ça mette de l'eau dans le vin de sa théorie: grâce au brave pape Léon treizième du nom et à sa fameuse encyclique "Rerum Novarum" (qui a tout de même 120 ans et qu'il faudrait peut-être maintenant songer à rebaptiser "Rerum antiquarum", corrige moi Dom, si je fais une faute), la société actuelle occidentale toute entière coule des jours heureux, les ouvriers prospères donnant la main aux gentils patrons, tout cela chapeauté par des Etats soucieux uniquement du bien commun.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Mer 18 Oct 2006, 19:26

eric zeltz a écrit:
Il y a 2,4 milliards de personnes dans le monde qui vivent avec un revenu inférieur à 2 euros par jour.
Voilà le scandale auquel aboutit le capitalisme libéral sous sa forme actuelle et auquel participe allégrement l'Europe, modèle de réussite sociale pour Arnaud.
En France il y a 3 millions de personnes dans la misère d'après ATD-quart-monde.
Je dis bien dans la misère, pas dans la pauvreté.
Qui osera encore dire que le système actuel est une réussite sociale?
Arnaud, les deux doigts dans le nez, du moment que ça mette de l'eau dans le vin de sa théorie: grâce au brave pape Léon treizième du nom et à sa fameuse encyclique "Rerum Novarum" (qui a tout de même 120 ans et qu'il faudrait peut-être maintenant songer à rebaptiser "Rerum antiquarum", corrige moi Dom, si je fais une faute), la société actuelle occidentale toute entière coule des jours heureux, les ouvriers prospères donnant la main aux gentils patrons, tout cela chapeauté par des Etats soucieux uniquement du bien commun.

Malheureusement mon cher Eric. Depuis que le général a quitté le pouvoir, la somme des intérêts particuliers, constitue désormais l'intérêt général. (sans mauvais jeu de mots) Il y a suffisamment de "maux" pour ne pas en ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Mer 18 Oct 2006, 21:44

Dominique, je me suis un peu laissé aller avec mes élucubrations sur l’envie.

Profondément, j’ai une révolte viscérale, une haine, pour ce système économique où une minorité de nantis se pavanent sur leur tas d’or pendant que tant d’hommes et de femmes crèvent de misère dans le monde, et même dans nos sociétés « riches », comme le rappelle Eric.

Ce que tu dis de ta situation, Dominique, illustre bien le « Bienheureux les pauvres » ; c’est vrai que des pauvres comme toi, ou comme ceux dont tu parles sur le forum d’Amiens, peuvent dire qu’ils ont de la chance de vivre ce qu’ils vivent, ce qui n’est pas le cas de beaucoup de pauvres.

Le général de Gaulle ne reviendra pas, Ecossais ; et je ne suis pas sûr qu’il aurait réussi à régler la question de la justice sociale. Il ne nous reste que les luttes pour la faire avancer.

Mr.Red Mr. Green Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Jeu 19 Oct 2006, 10:33

C'est que Arnaud voit l'avenir par "Le Nouvel Ordre Mondial", un Gouvernement Unique.

Du moins je crois...

"Il voit le modèle Américain (c'est a dire Libéral) pour le monde entier!"
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Jeu 19 Oct 2006, 11:47

En Christ a écrit:
C'est que Arnaud voit l'avenir par "Le Nouvel Ordre Mondial", un Gouvernement Unique.

Du moins je crois...

"Il voit le modèle Américain (c'est a dire Libéral) pour le monde entier!"

C'est à peu près ça.

Après tout, c'est un choix.

Il a été traumatisé par l'expérience des pays dits communistes ; et maintenant, sa phobie, c'est l'Islam. C'est une phobie assez répandue.

A propos des pays dits communistes, il faudrait méditer ce qui se passe en Chine.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Jeu 19 Oct 2006, 13:08

lagaillette a écrit:


Le général de Gaulle ne reviendra pas, Ecossais ; et je ne suis pas sûr qu’il aurait réussi à régler la question de la justice sociale. Il ne nous reste que les luttes pour la faire avancer.

Mr.Red Mr. Green Mr.Red

Jean-Pierre, s'il revenait, il y aurait des cou-de pieds dans le cul qui ne seraient pas perdus. A commencer par nos dirigeants.
Peut-être n'aurait-il pas réussi (nous ne le saurons jamais), mais il est tout de même à l'origine de beaucoup d'avancées sociales dans notre Pays. Et s'il a su faire cela, et tu le sais Jean-Pierre, c'est parce que le général n'était ni de gauche ni de droite. Il était tout simpelment le "général", qui ramenait du bois dans le coffre de sa voiture pour se chauffer à l'Elysée, payait l'essence de sa voiture de fonction, payait l'eau et l'électricité des locaux qu'il occupait à l'Elysée, payait le goûter de ses petits enfants le jeudi qu'il recevait à l'Elysée, et a laissé dans les caisses de l'Etat ses indemnités de Président de la République qu'ils a toujours refusés, parce que c'était l'argent du contribuable, pas le sien. Il est aussi à l'origine de la participation aux bénéfices de l'entreprise pour les ouvriers. Je pourrais en core continuer longtemps. Mais comme je sais que tu es intellectuellement honnête, et que finalement, comme tu l'as souligné, politiquement, nous ne sommes pas si éloignés l'un de l'autre, voire pas du tout, tu ne dénigreras pas mes propos.
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Jeu 19 Oct 2006, 14:04

En Christ a écrit:
C'est que Arnaud voit l'avenir par "Le Nouvel Ordre Mondial", un Gouvernement Unique.

Du moins je crois...

"Il voit le modèle Américain (c'est a dire Libéral) pour le monde entier!"

Et je n'aime pas la pensée unique Libéral avec sa mondialisation économique. :x
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Jeu 19 Oct 2006, 14:48

Ecossais a écrit:
lagaillette a écrit:


Le général de Gaulle ne reviendra pas, Ecossais ; et je ne suis pas sûr qu’il aurait réussi à régler la question de la justice sociale. Il ne nous reste que les luttes pour la faire avancer.

Mr.Red Mr. Green Mr.Red

Jean-Pierre, s'il revenait, il y aurait des cou-de pieds dans le cul qui ne seraient pas perdus. A commencer par nos dirigeants.
Peut-être n'aurait-il pas réussi (nous ne le saurons jamais), mais il est tout de même à l'origine de beaucoup d'avancées sociales dans notre Pays. Et s'il a su faire cela, et tu le sais Jean-Pierre, c'est parce que le général n'était ni de gauche ni de droite. Il était tout simpelment le "général", qui ramenait du bois dans le coffre de sa voiture pour se chauffer à l'Elysée, payait l'essence de sa voiture de fonction, payait l'eau et l'électricité des locaux qu'il occupait à l'Elysée, payait le goûter de ses petits enfants le jeudi qu'il recevait à l'Elysée, et a laissé dans les caisses de l'Etat ses indemnités de Président de la République qu'ils a toujours refusés, parce que c'était l'argent du contribuable, pas le sien. Il est aussi à l'origine de la participation aux bénéfices de l'entreprise pour les ouvriers. Je pourrais en core continuer longtemps. Mais comme je sais que tu es intellectuellement honnête, et que finalement, comme tu l'as souligné, politiquement, nous ne sommes pas si éloignés l'un de l'autre, voire pas du tout, tu ne dénigreras pas mes propos.

Bien sûr que non, Ecossais, je ne dénigrerai pas tes propos. Je reconnais l'intégrité absolue du "général" en ce qui concerne la gestion des deniers publics. Je ne vois aucun homme politique qui ait été aussi scupuleux que lui sur ce point.
Je reconnais les avancées sociales qui ont eu lieu au temps où il était au pouvoir : maîtrise publique des grands secteurs de l'économie, instauration de la "Sécurité sociale", pour ne citer que ces deux points qui me viennent immédiatement à l'esprit.

Je ne suis pas sur la même longueur d'ondes pour ce qui est de "l'association capital-travail", qui était à la base de sa conception des rapports sociaux, mais cette divergence n'est pas fondamentale.

Je ne pense pas non plus qu'on puisse balayer d'un trait de plume le clivage "droite-gauche" en politique, tout en reconnaissant que ce clivage entraîne des querelles qui peuvent nuire à l'unité nationale, qui est aussi un impératif auquel le "général" était foncièrement attaché.
Je dois bien constater que, tout en refusant de s'enfermer dans le dilemne "droite-gauche", quand il a mis en selle Pompidou, l'homme de la banque Rothschild, il a ouvert la voie au retour de la droite au pouvoir.

Je reconnais que c'est un de ses grands mérites d'être resté aussi fermement attaché à l'idée de "nation", et la suite de l'histoire lui a donné raison : sa "prédiction" de l'écroulement de l'URSS avec le retour à la "Russie éternelle", et quand on voit combien reste ferme l'attachement des peuples à leur "nation".

La "chose politique" est une chose extrêmement complexe ; et le fait qu'on prenne parti d'un côté ou d'un autre n'implique pas qu'on juge que l'autre parti ait "tout faux". Mais il y a des valeurs fondamentales qui transcendent les divisions politiques : les respect de la personne humaine, la justice, la solidarité....d'autres encore peut-être ; la liste reste ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Jeu 19 Oct 2006, 15:09

lagaillette a écrit:


Bien sûr que non, Ecossais, je ne dénigrerai pas tes propos. Je reconnais l'intégrité absolue du "général" en ce qui concerne la gestion des deniers publics. Je ne vois aucun homme politique qui ait été aussi scupuleux que lui sur ce point.
Je reconnais les avancées sociales qui ont eu lieu au temps où il était au pouvoir : maîtrise publique des grands secteurs de l'économie, instauration de la "Sécurité sociale", pour ne citer que ces deux points qui me viennent immédiatement à l'esprit.

Je ne suis pas sur la même longueur d'ondes pour ce qui est de "l'association capital-travail", qui était à la base de sa conception des rapports sociaux, mais cette divergence n'est pas fondamentale.

Je ne pense pas non plus qu'on puisse balayer d'un trait de plume le clivage "droite-gauche" en politique, tout en reconnaissant que ce clivage entraîne des querelles qui peuvent nuire à l'unité nationale, qui est aussi un impératif auquel le "général" était foncièrement attaché.
Je dois bien constater que, tout en refusant de s'enfermer dans le dilemne "droite-gauche", quand il a mis en selle Pompidou, l'homme de la banque Rothschild, il a ouvert la voie au retour de la droite au pouvoir. Il l'a fait à contre coeur, Jean-Pierre, crois-moi. Il s'en est d'ailleurs mordu les doigts encore plus avec mai 68, où il a cédé aux assauts de Pompidou pour rouvrir la Sorbonne. Il a dit ce jour là à l'un de ses collaborateurs : «La Sorbonne, c'était pas du De Gaulle. C'était du Pétain.»

Je reconnais que c'est un de ses grands mérites d'être resté aussi fermement attaché à l'idée de "nation", et la suite de l'histoire lui a donné raison : sa "prédiction" de l'écroulement de l'URSS avec le retour à la "Russie éternelle", et quand on voit combien reste ferme l'attachement des peuples à leur "nation". Oui Jean-Pierre. C'est pour cela qu'il voulait une Europe allant de l'Atlantique à l'Oural. Pour barrer la route à l'hégémonie et l'impérialisme américain. Tu sais que Kennedy n'a pas été flingué gratuitement. Il l'a été parce qu'il avait réussi à établir un dialogue avec Nikita. Ils se respectaient ces deux là. Et le fameux « Ich Bin ein Berliner.» prononcé par Kennedy n'était rien de plus qu'un appel du pied à Kroutchev, qui lui aussi a d'ailleurs été flingué.
La "chose politique" est une chose extrêmement complexe ; et le fait qu'on prenne parti d'un côté ou d'un autre n'implique pas qu'on juge que l'autre parti ait "tout faux". Mais il y a des valeurs fondamentales qui transcendent les divisions politiques : les respect de la personne humaine, la justice, la solidarité....d'autres encore peut-être ; la liste reste ouverte. Qu'avons-nous fait des commandements du Christ? Nous les bafouons allègrement depuis 2000 ans. Il ne reste que des voeux pieux. Mais comme le dit Noël, nous disposons de l'arme ultime; le bulletin de vote.
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Option préférentielle des pauvres.   Jeu 19 Oct 2006, 18:28

Code:
quand il a mis en selle Pompidou, l'homme de la banque Rothschild, il a ouvert la voie au retour de la droite au pouvoir. Il l'a fait à contre coeur, Jean-Pierre, crois-moi.

Mais c’était logique. L’Etat ne peut pas tenir contre les tenants du pouvoir financier. Mais l’Histoire a aussi sa logique, implacable, contre laquelle il ne pouvait rien : remettant les rênes de l’Etat dans les mains des financiers, ceux-ci revenaient forcément au pouvoir.

De même pour mai 68. C’était un homme d’ordre, il ne voulait pas « la chienlit » ; et peut-on le lui reprocher ? Mais la roue de l’Histoire tournait dans le sens de la « libéralisation » des mœurs, du retour de l’individualisme après ce « court XXe siècle » dont parle l’historien britannique Eric J. Hobsbawm, et qui avait été le siècle des calamiteux collectivismes : le nazi et le soviétique. C’est ce retournement qu’a marqué mai 68 qui lui a été fatal. Mon ami dont je t’ai déjà bien parlé a une image que je trouve parlante : c’est « retomber de l’autre côté du cheval » ; on saute si bien sur le cheval qu’on retombe de l’autre côté : du collectivisme, à l’individualisme exacerbé. Comment se fait-il qu’on ne soit pas capables de tenir le milieu de la route sans tomber, tantôt dans le fossé droit, tantôt dans le fossé gauche ?

Code:
C'est pour cela qu'il voulait une Europe allant de l'Atlantique à l'Oural. Pour barrer la route à l'hégémonie et l'impérialisme américain. Tu sais que Kennedy n'a pas été flingué gratuitement. Il l'a été parce qu'il avait réussi à établir un dialogue avec Nikita. Ils se respectaient ces deux là. Et le fameux « Ich Bin ein Berliner.» prononcé par Kennedy n'était rien de plus qu'un appel du pied à Kroutchev, qui lui aussi a d'ailleurs été flingué.

Je ne pense pas que l’affaire de l’assassinat de Kennedy soit vraiment éclaircie ; certains disent que c’est Johnson qui en est l’instigateur parce que Kennedy voulait arrêter la guerre du Viet Nam.
Là aussi, de Gaulle a été visionnaire quand il a résisté comme il l’a fait à l’hégémonie et l’impérialisme américain. On en voit actuellement le contre exemple avec la vassalisation de l’Europe dans « l’alliance atlantique », vassalisation que se propose de renforcer notre petit Nicolas.

Code:
comme le dit Noël, nous disposons de l'arme ultime; le bulletin de vote.

Mais elle manque tellement d’efficacité quand on voit la dispersion de ceux qui entendent « résister » au rouleau compresseur de la « mondialisation libérale ». Elle a marché, cette arme ultime, à l'occasion du référendum sur la constitution européenne, mais il est plus facile de s'unir sur un refus que s'accorder sur un projet politique.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
 
Option préférentielle des pauvres.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Option préférentielle des pauvres.
» Méditation 210: Option préférentielle pour les pauvres.
» Option B Heeelp
» L'option fantôme
» Initiation à la vie politique Française Option B

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: