DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La foi du charbonnier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La foi du charbonnier   Mar 03 Oct 2006, 22:21

Sur ce forum comme sur d'autres, nous soulevons nombre de questions qui concernent directement notre foi ; et si la foi était quelque chose de plus simple, de plus évident..., celle des petits enfants ou de ceux qui leur ressemblent? Comme le charbonnier d'autrefois, qui vivait en solitaire dans ses bois, et qui, malgré son absence d'instruction, pouvait aimer Dieu de tout son coeur : l'Esprit Saint l'éclairait lui aussi tout autant! I love you

Voici un fabliau du Moyen Âge, pour étayer ce propos ; il s'agit du conte : "Le Jongleur de Notre-Dame", de Gautier de Coincy (1177-1236).

[ Moine bénédictin, prieur du couvent Saint-Médard de Soissons, il est surtout connu pour son recueil des « Miracles de Nostre Dame », ouvrage qui offre un double intérêt : il propose la perspective d'une société où l'ordre se dissout et où seule la dévotion à la Vierge peut offrir un refuge, mais surtout il se penche sur le vécu humain, chaque situation de vie fournissant l'occasion d'analyses psychologiques pénétrantes.]


"Quand il entend sonner la messe, il se dresse tout ébahi : «Ah! fait-il, comme je suis malheureux! À cette heure, chacun fait son devoir, et moi je suis ici comme un bœuf à l'attache qui n'est bon qu'à brouter et à manger sa nourriture. Que dire? Que faire? Par la mère de Dieu, oui, je ferai quelque chose. Personne n'aura rien à dire : je ferai ce que j'ai appris, je servirai, selon mon métier, la mère de Dieu en son moutier. Les autres la servent en chantant, et je la servirai, moi, en sautant.
Il ôte sa cape, se dévêt ; près de l'autel il pose son habit, mais pour éviter de rester nu, il garde une petite cotte qui était très fine et délicate... Vers la statue il se retourne très humblement, et la regarde : «Dame, fait-il, à votre garde je confie mon corps et toute mon âme. Douce reine, douce Dame, ne dédaignez pas ce que je sais, car je veux m'efforcer de vous servir, de bonne foi, avec l'aide de Dieu, sans nul dommage. Je ne sais ni chanter ni lire, mais je veux choisir pour vous les plus beaux de mes tours. [...] Dame, qui n'êtes pas amère pour ceux qui vous servent justement, quoi que je fasse, que ce soit pour vous.»
Alors il commence à faire des sauts, bas et petits et grands et hauts, d'abord dessus et puis dessous, puis se remet à genoux devant la statue et s'incline : «Ah! fait-il, très douce reine, par votre pitié, par votre noblesse, ne dédaignez pas mon service.» Alors, il saute et gambade et fait, avec ardeur, le tour de Metz, autour de sa tête. Il s'incline devant la statue ; il la vénère ; de toutes ses forces, il l'honore ; après, il fait le tour français, et puis le tour champenois, puis le tour d'Espagne et les tours qu'on fait en Bretagne et puis le tour de Lorraine : il s'applique autant qu'il le peut. Ensuite, il fait le tour romain, et met devant son front sa main, et danse avec grâce, et regarde très humblement l'image de la mère de Dieu : «Dame, fait-il, voici un beau tour. Si je le fais, c'est pour vous seule, car j'ose bien dire, et je m'en vante, que je n'y prends nul plaisir. Mais je vous sers et je m'acquitte : les autres vous servent ; moi aussi, je vous sers. Dame, ne dédaignez pas votre serviteur, car je vous sers pour votre joie. Dame, vous êtes la perfection qui embellit tout le monde!» Alors il met les pieds en l'air et sur ses deux mains va et vient, sans toucher terre de ses pieds. Ses pieds dansent et ses yeux pleurent...

Le jongleur répète tous les jours ces tours, jusqu'à ce qu'il soit découvert par un moine qui avertit l'abbé des étranges occupations de leur frère. Cachés derrière l'autel, les deux assistent aux tours du jongleur, fermement décidés à le chasser du couvent.

L'abbé et le moine regardent tout l'office du convers, et les tours qu'il fait si divers, ses gambades et ses danses : ils le voient s'incliner vers la statue et sauter et bondir, jusqu'à en défaillir. Il s'efforce jusqu'à une telle lassitude qu'il tombe à terre, malgré lui ; il s'est assis, si épuisé que, d'effort, il est couvert de sueur ; sa sueur coule goutte à goutte sur le sol de la crypte. Mais, sans attendre, elle le secourt, la douce Dame qu'il servait si naïvement : elle sut bien venir à son aide.
L'abbé regarde de tous ses yeux : il voit de la voûte, descendre une Dame si glorieuse que jamais nul n'en vit d'aussi brillante, d'aussi richement vêtue ; jamais il n'en fut d'aussi belle : ses vêtements sont merveilleux, d'or et de pierres précieuses. Avec elle, voici les anges du ciel, là-haut, et les archanges qui viennent autour du jongleur ; ils l'apaisent et le soutiennent. Quand ils sont rangés autour de lui, tout son coeur s'est calmé. [...] La douce et noble reine tient une étoffe blanche : elle évente son ménestrel, tout doucement, devant l'autel. La noble Dame, la très bonne, lui évente le cou, le corps et le visage, pour le rafraîchir : elle a bien soin de le réconforter...

Les deux témoins se retirent confus. L'abbé convoque le jongleur, provoque sa confession, feint de le réprimander, puis le félicite et l'exhorte à persévérer dans sa dévotion."
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: La foi du charbonnier   Mar 03 Oct 2006, 22:24

Citation :
malgré son absence d'instruction, pouvait aimer Dieu de tout son coeur

cela rejoint la paraboles des talents"ou mines".
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La foi du charbonnier   Mar 03 Oct 2006, 22:28

Tiens, je n'y avais pas songé ; ne s'agit-il pas de faire fructifier ce que nous sommes? De devenir ce que nous sommes? Merci. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: La foi du charbonnier   Mar 03 Oct 2006, 22:55

Fanny a écrit:
Tiens, je n'y avais pas songé ; ne s'agit-il pas de faire fructifier ce que nous sommes? De devenir ce que nous sommes? Merci. I love you

oui faire fructifier nos talents en fonction de qui nous sommes(de ce que nous avons recu au debut).
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La foi du charbonnier   Mer 04 Oct 2006, 15:29

Mzerci, JCMD. I love you

Nous avons tout reçu, au début (comme vous dites joliment) : nous devons donc tout faire fructifier... Smile ; retroussons les manches! bounce Il n'est jamais trop tard, n'est-ce pas?

En lisant ce fabliau, je me demande si les plus ignorants en matière théologique, ne seront pas les premiers dans le Royaume? En vertu de l'humilité, si chère au coeur d'Arnaud?

Le Christ l'affirme (de mémoire) : Eh bien moi, je vous le dis, ce sont ces petits qui entreront dans le Royaume...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: La foi du charbonnier   Mer 04 Oct 2006, 17:19

Fanny a écrit:
Mzerci, JCMD. I love you

Nous avons tout reçu, au début (comme vous dites joliment) : nous devons donc tout faire fructifier... Smile ; retroussons les manches! bounce Il n'est jamais trop tard, n'est-ce pas?

En lisant ce fabliau, je me demande si les plus ignorants en matière théologique, ne seront pas les premiers dans le Royaume? En vertu de l'humilité, si chère au coeur d'Arnaud?

Le Christ l'affirme (de mémoire) : Eh bien moi, je vous le dis, ce sont ces petits qui entreront dans le Royaume...

ceux qui s'abandonneront totalement à Dieu heriteront du Royaume des Cieux oui.

c'est vraiment tres beau.
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Nelly Emont



Messages : 492
Inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: La foi du charbonnier   Ven 13 Oct 2006, 13:51

Sans doute la foi du charbonnier existe t-elle ! et sans doute est-elle admirable d'humilité et de simplicité. Je pense qu'elle doit être le fait d'un certain nombre de gens. Mais je pense plutôt, qu'à moins d'être dépourvu de raison ou d'intelligence, nous ne pouvons en rester là. Spontanément nous cherchons à connaître ce que nous aimons. C'est une inclination naturelle. On ne verrait pas une "amoureuse" se contenter de regarder béatement celui qu'elle aime. Forcément l'amour engage la connaissance. Sainte Thérèse de Lisieux n'était pas une grande théologienne : mais quel savoir et quelle force dans ses paroles. Son amour sans bornes pour le Christ lui a appris à Le connaître et elle est Docteur de l'Eglise ! Aussi faut-il sans doute pratiquer les deux : la confiance sans bornes que l'on prête au charbonnier, mais dans le même temps l'effort de la connaissance qui nous porte à connaître Celui qu'on aime.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Fée Violine



Féminin Messages : 1359
Inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: La foi du charbonnier   Ven 13 Oct 2006, 23:46

il me semble aussi que l'humilité et l'ignorance sont des choses différentes.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La foi du charbonnier   Sam 14 Oct 2006, 08:25

Fée Violine a écrit:
il me semble aussi que l'humilité et l'ignorance sont des choses différentes.

C'est vrai.

Car l'amour se NOURRIT de la connaissance de son ami.

Mais je pense que pour ce charbonnier, il était infusé par Dieu une connaissance expérimentale profonde, et en fait très précise, d'origine céleste.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Nelly Emont



Messages : 492
Inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: La foi du charbonnier   Sam 14 Oct 2006, 11:06

La foi du charbonnier est une expression populaire qui désigne une croyance aveugle, qui ne réfléchit pas, ne discute pas (Grand Larousse de la Langue française).
Les "charbonniers" constituant la Charbonnerie, d'origine française dont l'inventeur fut un franc-comtois, Pierre-Joseph Briot, et c'est lui qui permit, dans la région des Abruzzes, l'implantation des Carbonari. un genre de société secrète dont l'objet était de défendre les populations contre le régime autoritaire. Briot était également FM. Revenu en France, il se met sous la protection du ministre de la police qui, lui pourchasse les frères de la Charbonnerie. Prône une république idéale, l'Ausania, ainsi que des rites d'initiation qui donne un caractère religieux à l'association. etc... (CF. Pierre CHEVALIER, "Histoire de la Maçonnrie française, t. II, p. 160, à 168. c'est à cette époque que se joua l'affaire des 4 Sergents de la Rochelle).
Il n'y a donc a priori aucun rapport entre l'expression "foi du charbonnier" et l'épisode des Carbonari. Car si la foi du charbonnier désigne une croyance aveugle, on doute fort qu'elle puisse s'appliquer à la Charbonnerie. A moins que, celle-ci étant à la fois une organisation de type militaire où l'on demandait également un engagement religieux, "foi du charbonnier" se réfère à une obligation d'obéissance aveugle. Je n'ai pas la réponse à la question.
En tout cas, bien loin de moi l'idée de lier la première expression à l'histoire de la Charbonnerie.... Simplement de faire un parallèle entre ce sens populaire, plutôt péjoratif, et la nécessité de n'en pas rester à la "foi du charbonnier".
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Nelly Emont



Messages : 492
Inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: La foi du charbonnier   Sam 14 Oct 2006, 12:11

J'ai simplement essayé d'expliquer que l'expression "foi du charbonnier" avait un sens cautionné par un dictionnaire. Et que dans cette "explication", il n'était aucunement question des carbonari.
Si elle prend un sens particulier dans la Maçonnerie, c'est ce que l'on appelle "par accident", (ce qui veut simplement dire que le sens nouveau dépend d'une histoire qui à l'origine ne fait pas partie de la définition). Personnellement, il a fallu que vous parlier de la charbonnerie, pour que je fasse un rapprochement. Mais je crois qu'il n'y a pas de rapport entre les deux, sauf si évidemment la Charbonnerie trouve un sens qui lui convient dans l'expression et qu'elle la fasse sienne.
Mais lorsque le commun des mortels parle de la foi du charbonnier, c'est à la définition du dictionnaire que, inconsciemment il se réfère. Pas à la maçonnerie qu'il ne connait que fort peu et encore moins aux Charbonniers qui n'est qu'un épisode fort court dans l'histoire de la Maçonnerie. Tout ne se rapporte pas forcément à la Maçonnerie.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Nelly Emont



Messages : 492
Inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: La foi du charbonnier   Sam 14 Oct 2006, 14:47

J'ai trouvé ceci dans un dictionnaire des locutions françaises : "La foi simple et naïve qui croit sans discuter
"Fleury de Bellingen (?) prétend que ce proverbe aurait pour origine le conte suivant : Un charbonnier étant enquis par le diable de ce qu'il croyait répondit : "toujours je crois ce que l'Eglise croit". Et pressé par le même esprit de lui dire ce que croyait l'Eglise, il réplique : "Elle croit ce que je crois". Et ayant toujours persévéré dans ses réponses, il rendit le diable confus.
Mais Fleury de Bellingen ne nous dit pas où il a trouvé ce conte. Peut-être l'a-t-il pris sous son bonnet, et le charbonnier en l'occurrence est-il ici comme un exemple d'homme simple. Notons que les Anciens disaient : la foi du centurion (ou centenier).

Si l'auteur est aussi clair dans tout son dictionnaire que dans ce petit article, on ne va pas aller bien loin.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
 
La foi du charbonnier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dr Charbonnier
» Jean-Jacques Charbonnier.
» Dr Charbonnier
» docteur Charbonnier
» Le dernier Livre du docteur Charbonnier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives diverses-
Sauter vers: