DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 le mois de Mai, le mois de Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: le mois de Mai, le mois de Marie   Sam 30 Avr 2016, 13:54

Ce fil ne concerne que les catholiques, pour échanger sur Marie, la prier, durant ce mois qui lui est consacré.
Merci



_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)


Dernière édition par Espérance le Sam 30 Avr 2016, 14:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Sam 30 Avr 2016, 13:56




_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Sam 30 Avr 2016, 14:03

La dévotion du pape François à Marie

Le Saint-Père a montré à plusieurs reprise son attachement à l'Immaculée Conception.

"Nous avons entendu le chant de Marie, le Magnificat : c'est le cantique de l'espérance, le cantique du Peuple de Dieu en marche dans l'histoire", déclarait-il lors de son homélie du 15 août 2013.

Le pontife a souvent rappelé que Marie apprenait aux catholiques à "être de vrais disciples". "Nous sommes venus frapper à sa porte, elle nous a ouvert, elle nous a fait entrer et nous a montré son fils. Elle nous demande maintenant : 'Tout ce qu'il vous dira, faites-le !'" (Jn 2, 5).

Marie, a souligné le pape François, est aussi celle qui a "invoqué l'Esprit Saint avec les apôtres au cénacle".

"Au centre de la foi, se trouve la confession de Jésus, Fils de Dieu, né d'une femme qui nous introduit, par le don de l'Esprit Saint, dans la filiation adoptive", a-t-il également écrit dans son Encyclique Lumen Fidei.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Sam 30 Avr 2016, 14:05


_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Lino



Masculin Messages : 426
Inscription : 08/12/2014

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Sam 30 Avr 2016, 14:15

Tenez, voici une lecture qui pourra aider à méditer et prier un peu tous les jours :

http://jesusmarie.free.fr/grignion_traite_vraie_devotion_a_la_sainte_vierge.html

Ce mois de mais tombe bien, cela fait quelques jours que je repousse la lecture de ce traité fleur 6

Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Sam 30 Avr 2016, 14:27

Marie s'est tenu droite au pied de la croix (stabat mater). C'est le plus grand sacrifice que l'on puisse faire : voir son fils (et son fils parfait) souffrir ce supplice abominable et offrir et son fils et sa souffrance à Dieu. Marie a fait bien mieux qu'Abraham
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Sam 30 Avr 2016, 14:51




LA VIERGE DE BOTTICCELLI

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Sam 30 Avr 2016, 15:43

Salve Regina:

https://www.youtube.com/watch?v=d5p_U8J0iRQ
Revenir en haut Aller en bas
Belen



Féminin Messages : 260
Inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Sam 30 Avr 2016, 16:20

Prière simple à Marie

Je te prie
Au cœur de ma foi
Au creux de ton silence
A la brise légère de ton Oui

Je me réfugie dans tes bras
Qui ont porté celui que mon cœur aime
Qui ont guidé ses premiers pas
Qui l’ont laissé partir sur les routes de la haine
Et du Royaume déjà là

Je te prie de cœur à cœur de femme
De communion d’entrailles de mère
D’émerveillement de la grâce d’être filles
Toi d’Israël
Et moi d’Eglise
Et toutes deux du Père infini

Je prie ton vrai visage
Je prie ton silence discret
Je prie ton sourire qui se tait

Je te prie pour l’Eglise
Je te prie pour la Vérité
L’autre nom de ton Fils
Que ton sein a porté

Dissipe les brumes du mensonge
Et nous redirons ton humble silence
Eclaire enfin ceux qui vont décider
Et nous saurons à nouveau qui tu es


Véronique Belen Juin 2015
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histoiredunefoi.fr
Belen



Féminin Messages : 260
Inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Sam 30 Avr 2016, 17:42



Magnifique statue de Notre Dame de Grasse au musée des Augustins de Toulouse (artiste anonyme français du XVe).
La beauté de ce visage juvénile m'a bouleversée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histoiredunefoi.fr
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Sam 30 Avr 2016, 21:23


_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Dim 01 Mai 2016, 10:24



Prière à Notre-Dame du Travail

 Aide-nous à travailler chaque jour
dans le respect, la liberté et la justice,
rends-nous forts dans la douleur,
simples et purs dans nos joies,
fermes et clairs dans les décisions que nous devons prendre.

Remplis-nous de foi, d’espérance et de charité
pour nous sentir frères et soeurs de tous
pour fortifier les faibles, réconforter les fatigués
et partager nos satisfactions et nos aliments
avec ceux qui n’en n’ont pas ou qui se sentent seuls.

http://www.paris.catholique.fr/priere-a-notre-dame-du-travail.html

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Lun 02 Mai 2016, 18:59

LA VIERGE À MIDI DE PAUL CLAUDEL



Il est midi. Je vois l’église ouverte. Il faut entrer.
Mère de Jésus-Christ, je ne viens pas prier.

Je n’ai rien à offrir et rien à demander.
Je viens seulement, Mère, pour vous regarder.

Vous regarder, pleurer de bonheur, savoir cela
Que je suis votre fils et que vous êtes là.

Rien que pour un moment pendant que tout s’arrête.
Midi !
Être avec vous, Marie, en ce lieu où vous êtes.

Ne rien dire, regarder votre visage,
Laisser le cœur chanter dans son propre langage,

Ne rien dire, mais seulement chanter parce qu’on a le cœur trop plein,
Comme le merle qui suit son idée en ces espèces de couplets soudains.

Parce que vous êtes belle, parce que vous êtes immaculée,
La femme dans la Grâce enfin restituée,

La créature dans son honneur premier et dans son épanouissement final,
Telle qu’elle est sortie de Dieu au matin de sa splendeur originale.

Intacte ineffablement parce que vous êtes la Mère de Jésus-Christ,
Qui est la vérité entre vos bras, et la seule espérance et le seul fruit.

Parce que vous êtes la femme, l’Eden de l’ancienne tendresse oubliée,
Dont le regard trouve le cœur tout à coup et fait jaillir les larmes accumulées,

Parce que vous m’avez sauvé, parce que vous avez sauvé la France,
Parce qu’elle aussi, comme moi, pour vous fut cette chose à laquelle on pense,

Parce qu’à l’heure où tout craquait, c’est alors que vous êtes intervenue,
Parce que vous avez sauvé la France une fois de plus,

Parce qu’il est midi, parce que nous sommes en ce jour d’aujourd’hui,
Parce que vous êtes là pour toujours, simplement parce que vous êtes Marie, simplement parce que vous existez,

Mère de Jésus-Christ, soyez remerciée !

Paul Claudel

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Stéphan



Masculin Messages : 48
Inscription : 11/09/2009

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Lun 02 Mai 2016, 23:35

Couronnée d'étoiles - Nous te saluons

Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Mar 03 Mai 2016, 13:41

La Conversion de Tobie-Alphonse Ratisbonne !

L’homme le moins disposé à se convertir : juif, athée, frivole, railleur. Mais la grâce n’est-elle pas plus forte que tout péché et que toute résistance, surtout quand cette grâce est demandée par la puissante prière de l’Immaculée de Dieu ?

Apparition de Marie à Alphonse RatisbonneIl naît à Strasbourg, le 1er mai 1814, d’une famille de banquiers alliée aux plus riches financiers israélites. Son éducation familiale se fait en dehors de tout principe religieux, comme sa formation intellectuelle. On est alors en pleine vague d’anticléricalisme. Etudiant à Paris, puis associé à son oncle à Strasbourg, Alphonse songe surtout à s’amuser. Par ailleurs, tendre et généreux, point du tout attaché à l’argent.

Son frère s’étant converti au catholicisme en 1827 (il deviendra prêtre), il le prend en aversion et coupe pratiquement toute relation avec lui.

En 1841 – il a alors 27 ans – Alphonse se fiance à une nièce de 16 ans, dont la grâce et la douceur purifient et élèvent quelque peu ses sentiments. En attendant le mariage fixé à l’année suivante; il entreprend un voyage d’agrément, dont la première étape le conduit à Naples, où il arrive le 9 décembre 1841, non sans avoir en cours de route exprimé maints blasphèmes à l’égard de la Vierge Immaculée et des choses religieuses.

Sans nulle envie d’aller à Rome, il s’y trouve amené à là suite d’une série de hasards qu’il ne peut s’expliquer à lui-même. Il y arrive le 6 janvier 1842. Nouveau hasard : il y rencontre le surlendemain un ami d’enfance, Gustave de Bussières, qui l’invite chez son père, où il rencontre le frère de Gustave, Théodore, converti au catholicisme… et ami de Théodore Ratisbonne.

Alphonse met à profit son séjour romain pour visiter en dilettante musées, églises et antiques souvenirs. Au moment où il s’apprête à quitter Rome, le 15 janvier, un nouveau « hasard » le conduit, presque malgré lui, chez Théodore de Bussières. Au cours de l’entretien, où s’exhale avec ironie sa haine du catholicisme, M. de Bussières lui propose, à brûle-pourpoint, … la Médaille Miraculeuse. Surprise et protestation de Ratisbonne.

– Mais, dit M. de Bussières, d’après votre manière de voir, cela doit vous être parfaitement indifférent, et c’est me faire à moi un très grand plaisir.

– Oh ! qu’à cela ne tienne ! s’écrie Alphonse, en éclatant de rire…

Et il accepte qu’on lui passe la médaille au cou, non sans donner libre cours à ses plaisanteries blasphématoires.

Voulant aller jusqu’au bout, M. de Bussières ajoute :

– Mais maintenant, il faut compléter l’épreuve. Il s’agit de réciter matin et soir le « memorare » (le souvenez-vous).

Alphonse proteste contre ces « sottises »… mais s’exécute, acceptant même d’en copier le texte.

– Soit, je vous promets de réciter cette prière ; si elle ne me fait pas de bien, du moins ne me fera-t-elle pas de mal.

De nouveaux « hasards » lui feront retarder son départ… et rencontrer celui qu’il ne veut pas revoir : M. de Bussières. C’est ainsi que le 20 janvier il l’accompagne jusqu’à l’église Saint André delle Fratte pour y faire une commission. Tandis que M. de Bussière se rend à la sacristie pour traiter des préparatifs de funérailles, Batisbonne visite l’église. Revenant au bout de dix minutes, M. de Bussières le trouve… agenouillé devant la chapelle de St-Michel, baigné de larmes, étranger à ce qui se passe autour de lui.

Que s’est-il passé ? Revenu enfin à lui, Alphonse ne peut répondre aux questions, mais saisissant la Médaille qu’il avait sur lui, il baise avec effusion l’image de la Vierge. Ce n’est que dans la journée qu’il peut enfin s’expliquer. Tirant à nouveau la Médaille, il la baise, la montre en s’écriant:

– Je l’ai vue ! Je l’ai vue !

Puis, tout ému il raconte :

– J’étais depuis un instant dans l’église lorsque, tout à coup, je me suis senti saisi d’un trouble inexprimable. J’ai levé les yeux ; tout l’édifice avait disparu à mes regards ; une seule chapelle avait, pour ainsi dire, concentré toute la lumière et, au milieu de ce rayonnement, a paru, debout, sur l’autel, grande, brillante, pleine de majesté et de douceur, la Vierge Marie, telle qu’elle est sur ma médaille ; une force irrésistible m’a poussé vers elle. La Vierge m’a fait signe de la main de m’agenouiller, elle a semblé me dire : « C’est bien ! ». Elle ne m’a point parlé, mais j’ai tout compris.

Plus tard, il racontera qu’au premier moment il avait pu contempler la Reine du ciel dans la splendeur de sa beauté, mais que ses regards n’avaient pu soutenir l’éclat de cette lumière divine. Trois fois il avait essayé de la regarder encore, trois fois il n’avait pu élever les yeux que jusqu’à ses mains, d’où s’échappaient, comme sur la Médaille, en gerbes lumineuses, des torrents de grâces.

Il écrira encore :

– Toutes mes préventions contre le christianisme s’étaient évanouies, sans laisser la moindre trace. Au moment du « geste », un bandeau tomba de mes yeux ; ou plutôt tous les bandeaux dont j’étais enveloppé tombèrent successivement et rapidement, comme fond la neige sous un brillant soleil. Je sortais d’un abîme de ténèbres, d’un tombeau et j’étais vivant, parfaitement vivant.

Conversion extraordinaire s’il en fût, tant par son caractère prodigieux que par le changement opéré clans l’esprit et le cœur de Ratisbonne. Conversion qui fit beaucoup parler, on s’en doute, tant en France qu’à l’étranger. Une enquête canonique fut ouverte, qui conclut à la réalité du fait, inséré depuis dans l’office de la Médaille Miraculeuse.

Alphonse Ratisbonne, quelques jours après sa conversion fut baptisé, communia et reçut la confirmation. Alphonse Ratisbonne, devenu prêtre en 1848, il se joignit à son frère Théodore, qui venait de fonder la congrégation des Prêtres et des Dames de Sion vouée à la conversion d’Israël. Il s’installa en Palestine et consacra sa vie au catéchuménat des convertis d’origine juive, au sein de sa congrégation de Notre-Dame de Sion, pendant plus de trente cinq ans. Il mourut en 1884.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Mar 03 Mai 2016, 18:04

Petite histoire de l'Ave Maria

L'Ave Maria - c'est-à-dire "Je vous salue Marie", en latin - est une prière qui remonte au XIIIe siècle, lorsque plusieurs conciles la proposèrent aux chrétiens. Historique.


C'est à partir du XIIIe siècle que plusieurs conciles en France, en Espagne, en Angleterre et en Germanie proposèrent cette prière au peuple chrétien : elle faisait partie de celles que tout fidèle devait connaître.
Les moines cisterciens et les religieux dominicains contribuèrent très activement à sa diffusion. Saint Bonaventure et saint Thomas d'Aquin reprirent aussi cette prière dans leurs traités.

Elle se compose de deux parties distinctes, d'origine différente.

La première moitié de l'Ave Maria est constituée des salutations de l'ange Gabriel et d’Élisabeth à Marie, empruntées à l'évangile de saint Luc (ch. 1), dans les récits de l'Annonciation (verset 28) et de la Visitation (verset 42).
Formant maintenant un tout, ces deux salutations ont été rapprochées en une seule formulation qu'on trouve déjà à partir du Ve siècle dans les liturgies grecques.

La seconde partie est plus récente.

Elle est composée de demandes à Marie, ajoutées à partir du XVIe siècle. Dans un bréviaire édité à Paris en 1509, il est prescrit qu'au commencement de l'office, après le Pater Noster, on dira l'Ave Maria en y ajoutant : "Sancta Maria, Mater Dei, ora pro nobis peccatoribus, nunc et in hora mortis nostrae. Amen" ("Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Ainsi soit-il").

Cette formule a prévalu peu à peu, après l'adoption, par le pape Pie V en 1568, du nouveau bréviaire romain où elle est mise en bonne place.

Au début du XVIIe siècle, elle est en usage dans toute l'Église.

En résumé, l'Ave Maria constitue une petite, mais véritable prière universelle avec deux composantes : invocation dans la première partie et demandes dans la seconde. Sa teneur, d'une grande simplicité, en facilite l'emploi dans le monde entier, tant en public qu'en privé.

Réjouis-toi, Marie, pleine de grâce,
le Seigneur est avec toi,
tu es bénie entre toutes les femmes,
et Jésus, le fruit de tes entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Prie pour nous, pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort, Amen !


http://www.croire.com/Definitions/Fetes-religieuses/Annonciation/Petite-histoire-de-l-Ave-Maria

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Mer 04 Mai 2016, 10:21

Miracles relatifs au manteau de Notre Dame de Guadalupe


Le premier miracle du manteau de la Vierge Marie a été réalisé par la Mère de Dieu le 12 décembre 1531. La Vierge Marie avait demandé à saint Juan Diego d'aller au sommet du Mont Tepeyac pour y cueillir les fleurs qui s'y trouvaient, afin de les apporter à l'évêque de Mexico qui avait demandé au Ciel un signe pour s'assurer de la véracité de la demande de Marie par l'intermédiaire de son humble messager. La Sainte Vierge demandait en effet que l'on construise une chapelle en son honneur au sommet du mont.

Ainsi, quand Juan Diego se présenta à l'évêque Zumárraga, il ouvrit son poncho et laissa tomber les fleurs qui étaient des roses de Castille. Mais ce qui étonna davantage les témoins fut de les voir disparaître au moment même où ceux-ci les pre­naient des mains de Juan Diego.

En déposant son poncho devant l'évêque, on aperçut dessiné l'image de la Très Sainte et tou­jours Vierge la Mère du vrai Dieu, image qui se conserve toujours aujourd'hui. Le 26 décembre 1531, il y eut une procession au Mont Tepeyac où se réunirent de nombreux indiens chichimèques ; ceux-ci jouaient avec leurs arc et leurs flèches et dansaient selon leurs coutumes. Malheureusement une flèche tirée au hasard transperça la gorge d'un indien qui accompagnait le "Manteau". Il mou­rut à l'instant. C'est devant l'image que l'on retira la flèche et aussitôt on vit se former une cicatri­ce et l'indien ressuscita. A partir de ce moment là, les indiens se convertirent au catholicisme au nombre de 9 millions.

En 1751, Michel Cabrera analysa avec Joseph Ibarra le poncho et ils constatèrent que l'image n'a­vait aucune marque de pinceau.

En 1791, de l'acide muriatique tombé sur le côté droit supérieur avec une proportion de 50 % d'a­cide nitrique et 50 % d'acide chlorhydrique, faisant un trou de 10 cm de diamètre. Trente jours après le tissu était reformé sans que personne n'intervint pour réparer l'accident. Aujourd'hui encore, il reste une marque de la tache et seulement au moyen d'un instrument de précision on peut observer des traces de brûlure.

Au XVIIIe siècle, on fit une copie très semblable de l'original avec le même tissu de maguey (fibres végétales de cactus) : malgré tout, la copie était réduite en poussière quelques quinze années après, tandis que l'original possède déjà près de 500 ans, ce qui est un phénomène inexplicable. Le manteau mesure 1.71 de haut sur 1.05 de large.

Le 14 novembre 1921, le tailleur de pierre Lucien Perez, un anarchiste, dépose un bouquet de fleurs au pied du manteau de Juan Diego, dans lequel il avait mis une charge de dynamite qui détrui­sit tout alentour, mais laissa intacte le poncho ainsi que la vitre qui le protégeait.

En 1929, le photographe Alfonso Marcué Gonzalez découvrit une figure humaine dans l'œil droit de la Vierge. En 1936, l'évêque de Mexico fit analyser trois fibres du manteau (ce qui donnera plus tard le prix Nobel de chimie pour l'année 1938 et 1949). Le Dr. Richard Khun d'origine juive découvrit que la peinture de l'image n'avait aucune origine végétale, minérale ni même animale, ni aucun élément des 111 pigments connus dans le monde. Khun en déduit que la peinture n'est pas d'origine humaine.

En 1956, l'ophtalmologue Torruela Bueno découvre qu'en approchant l'œil pour réaliser un fond d'œil, la pupille se ferme et en en retirant la lumière, la pupille se dilate de nouveau comme s'il s'a­gissait d'un œil humain. En juillet 1956, le Dr. Lavoignet après huit mois d'intense travail découv­re le phénomène optique de la triple image de Purkinge-Samson qui correspond à ce que perçoit l'œil humain, c'est-à-dire les trois réfractions de l'objet vu.

En février 1979, le Dr. José Aste Tonsmann, chef du Centre Scientifique d'IBM à Mexico, décou­vre à son tour, grâce à de puissants ordinateurs des phénomènes inexplicables : dans les pupilles des yeux de la Vierge Marie, qui ont un diamètre de 8 mm., sous forme digitalisée, on peut voir douze personnages qui regardent l'image de la Vierge de Guadalupe. Mais là ne s'arrête pas le côte mer­veilleux de la surprise. En effet, en agrandissant la pupille de l'un des personnages de la scène, c'est-­à-dire de l'évêque Juan de Zumárraga, donc un agrandissement de quelques milliers de fois de ceux de la Vierge, soit 2500 fois plus, on aperçoit alors l'indien Saint Juan Diego montrant le poncho avec l'image de la Vierge de Guadalupe. Ainsi, en un quart de micron qui est la π partie de millionième de millimètre, le Professeur Aste Tonsmann put voir une scène extraordinaire, découverte qui lui ôta le sommeil pendant plusieurs nuits.

Le 7 mai 1979, les scientifiques Jody Brand Smith, professeur d'esthétique et de philosophie et Philipp Serna Callahan, biophysicien de l'Université de Floride et spécialiste en peinture et memb­res tous deux de la NASA, n'ont pas rencontré de peinture dans l'original du poncho. Ils prouvent que ce n'est pas une photographie qui aurait imprimé le tissu.

Ils découvrirent également que le poncho conserve sans aucune explication la température du corps humain oscillant autour de 36,6°-37°.

Puis le 22 décembre 1981, le RP Mario Rojas, découvre à son tour à l'Observatoire "Laplace" de Mexico que les étoiles du manteau correspondent au solstice d'hiver du 12 décembre 1531 à 10 : 26 sur le territoire de Mexico, c'est-à-dire à l'heure où saint Juan Diego déploya son poncho devant l'é­vêque. Les astronomes ont certifié le fait.

Deux anges furent peints par la suite à côte de la Vierge en dehors des rayons mais trente jours après ils disparurent et aujourd'hui, grâce à des outils très spécialisés et sophistiqués, on peut en trouver la trace. On aperçoit également les traces d'une couronne peinte sur le chef de la Vierge. Ces différentes peintures dateraient du XVIIIe siècle.

Une peinture a été appliquée sur l'ange de la partie inférieure, sur l'or des rayons et l'argent du cordon et sur le serpent au-dessous des pieds de la Vierge. Cette peinture est en train de disparaître pour restituer les couleurs originales gravées le 12 décembre 1531.

Si l'on approche à moins de 10 cm. de la toile on ne voit que les fibres du manteau sans aucune couleur. Les scientifiques de la NASA découvrirent en outre qu'en passant un rayon laser sur la toile mais de façon latérale le rayon passe sans toucher la peinture ni la toile de telle sorte que l'image est suspendue en l'air à trois dixième de millimètres au-dessus du tissu.

Enfin, le gynécologue, en posant son stéthoscope sur la ceinture de la Sainte Vierge Marie qui est enceinte, entendit le bruit des battements du cœur et constata qu'ils s'élevaient à 115-120 pulsations à la minute ce qui correspond aux battements cardiaques du cœur de l'Enfant Jésus, tout comme ceux d'un foetus dans le sein de sa mère.

Le 24 avril 2007, à la fin de la messe offerte pour les enfants avortés non nés, l’assistance de la Basilique se demandait ce qu’attendait d’elle la Très Sainte Vierge de Guadalupe : le conseil municipal de Mexico venait de légaliser l’avortement à la demande jusque là interdit. Tandis que beaucoup de fidèles prenaient des photographies de l’ayate de Tepeyac, exposé et vénéré dans le Basilique et au pied duquel la foule des pèlerins défile sur un tapis roulant, l’image de la Vierge a commencé à s’effacer, pour donner place à une lumière intense qui émanait de son ventre, constituant un halo brillant ayant la forme d’un embryon. Avec un cadrage et un grossissement important il est possible d’apprécier la position de la lumière qui provient réellement du ventre de l’image de la Sainte Vierge et n’est ni un reflet, ni un artéfact. L’ingénieur Luis Girault qui a étudié l’image ainsi réalisée a confirmé l’authenticité du négatif et a pu préciser qu’il n’avait été ni modifié ni altéré, par superposition d’un autre image par exemple. Il a découvert que l’image ne provient d’aucun reflet, mais sort littéralement de l’intérieur de l’image de la Vierge. La lumière produite est très blanche, pure et intense, différente des lueurs photographiques habituelles produites par les flashes. Cette lumière est entourée d’un halo et paraît flotter à l’intérieur de l’abdomen de la Vierge. Ce halo possède la forme et les mesures d’un embryon. En effet si on examine plus précisément encore cette image en la faisant tourner dans un plan sagittal, on distingue à l’intérieur du halo certaines zones d’ombre qui ont les caractéristiques d’un embryon humain dans le sein maternel.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Jeu 05 Mai 2016, 12:17

Miracle de ma médaille miraculeuse


Un moine de l'Abbaye de Latroun en Israël a communiqué un témoignage
qu'il a recueilli de la bouche même du Père Joseph, curé d'Anjara :
Nasser, jeune musulman, parachutiste de l'armée jordanienne à Amman, fait
lors d'un saut une chute qui lui déplace une vertèbre et l'oblige à garder le
lit. On ne peut le guérir. Il est fiancé à une jeune musulmane, élève chez les
Soeurs du Rosaire. Grande est la tristesse des fiancés. On envoie Nasser à
Londres où, après une piqûre malheureuse, il se trouve paralysé à vie. Il
revient à l'hôpital militaire d'Amman. Les parents de la fiancée pensent à
rompre les fiançailles et Nasser lui-même est de cet avis.
Or, une amie de la fiancée, Soeur L. du Rosaire, en visite mue par le Saint
Esprit, donne à Nasser une Médaille Miraculeuse. Il la baise et la porte.
Soeur L. lui dit : "Ce que les médecins ne peuvent faire, Dieu le fera et te
guérira."
Cette nuit-là, Nasser entend une voix en lui : "Nasser tu es guéri, lève-toi."
Il répond : "Impossible je suis paralysé à vie."
Une deuxième fois, la voix lui dit : "Nasser lève-toi, tu es guéri".
Même réponse.
Une troisième fois, la voix lui dit : "Je suis la Mère de Jésus, en son Nom, je
te guéris, lève-toi." Et en même temps, il sent deux mains vigoureuses qui le
mettent debout. Il est guéri. Exultant de joie, vraiment guéri, il réveille tout
l'hôpital. Médecins et infirmières n'en croient pas leurs yeux.
Le lendemain, il demande un certificat reconnaissant que sa guérison est
miraculeuse. On ne lui fait qu'un certificat comme quoi sa guérison est
humainement inexplicable. Qu'importe, Nasser se fait l'apôtre de Marie et
clame partout que « Sittna Mariam », Notre-Dame Marie, l'a guéri. Il prend
part avec sa fiancée à une messe d'action de grâce. Rien ne s'oppose plus à
leur union. Et Mgr Sinnaan, évêque d'Amman est informé du fait soumis à
son appréciation, ainsi que du désir de Nasser de devenir chrétien.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Ven 06 Mai 2016, 19:28

PRIÈRE DE JACQUES LOEW




Marie, j’aime vous regarder
dans votre humanité quotidienne,
jeune fille et femme, inconnue de tous,
mère attentive, épouse soigneuse,
femme semblable à toutes les femmes,
et toujours disponible quand Dieu lui demande :
"Où es-tu ?"

J’aime aussi vous voir au tympan des cathédrales,
la femme aux douze étoiles,
la Vierge des icônes au manteau de pourpre royale.

Mais, avec Thérèse de l’Enfant Jésus
s’exprimant sans mots superflus, je m’émerveille :
"Elle est plus mère que reine."

Oui, tout le reste est fioritures
devant les trois mots : "Mère de Dieu".
"Mère de Dieu", ces trois mots,
je n’aurais jamais trop d’heures de silence
pour les contempler.

Comme ces plantes du désert
qui attendent des jours, des années peut-être,
une pluie pour germer,
il nous faut les redire
jusqu’à ce que votre Fils les féconde en nous.

Cette phrase, pour moi,
est souverainement essentielle :
"Femme, voilà ton fils, Fils, voilà ta mère",
ces ultimes paroles que dit Jésus en croix
aujourd’hui me sont dites, à moi :
déjà réalisées à l’instant de l’Annonciation...

C’est pourquoi avec la Tradition entière,
ajoutant ma voix à la multitude
qui accomplit votre prophétie :
"Oui, désormais, tous les âges
me diront bienheureuse"
(et nul ne vous connaissait alors),
je redis sans me lasser
la prière des pécheurs et des saints :
"Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous, pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort."

Jacques Loew,
extraits d’une prière tirée de "Mon Dieu dont je suis sûr",
(Editions Bayard, 1983)

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Ven 06 Mai 2016, 22:51

1968 : Les apparitions de Marie à Zeitun (Egypte)



1924 : Après un songe, un homme construit une église...
En 1920, un propriétaire copte aisé, Tawfiq Khalil Bey, se proposait de construire un immeuble sur un terrain qu’il possédait à Zeitoun, quartier populaire de la banlieue du Caire. La Vierge lui apparut en rêve et lui promit que s’il construisait une église à la place du bâtiment projeté, elle honorerait le lieu d’une manière singulière. L’église fut bâtie en 1924 par l’architecte italien Leomingelli au croisement de la rue Touman-Bey et d’une autre appelée depuis lors « avenue Khalil ».

1968 : les apparitions
La nuit du mardi 2 avril 1968, à vingt-deux heures trente, des mécaniciens et des chauffeurs musulmans des transports publics arrivant à leur garage, juste en face de l’église, aperçurent tout à coup une « dame en blanc agenouillée » près de la croix au sommet du dôme.
Les apparitions continuèrent pendant des mois...
Les apparitions étaient précédées de phénomènes lumineux décrits par les témoins comme des "pluies de diamants". Puis surgissaient des "colombes de lumière" qui parfois s'alignaient en forme de croix. Parfois, d’abondants nuages de couleur ocre répandaient autour d’elle "une odeur d’encens". Après ces signes précurseurs, notre Dame apparaissait.
Son éclat, semblable à celui du soleil, était tel qu’on avait peine à discerner les détails de son apparence. Parfois elle se penchait vers la foule en souriant et en bénissant avec un rameau d'olivier. Parfois à genoux devant la croix qui est sur la coupole.
Son image ressemblait en bien des points à celle de l’Immaculée Conception vue par Catherine Labouré en 1830, image qui avait été largement popularisée en Egypte par les missions et les écoles catholiques.
Occasionnellement, la Vierge fut aperçue tenant l’Enfant Jésus dans ses bras, ou encore en compagnie de saint Joseph et de Jésus, âgé d’environ douze ans.
Une grande affluence de chrétiens coptes et de musulmans
Pendant plusieurs semaines, la foule présente atteignit jusqu’à 250 000 personnes, créant d’impressionnants embouteillages. Les musulmans en grand nombre, récitant des versets du Coran, y côtoyaient les chrétiens chantant des hymnes coptes. La foule montait sur les toits et les terrasses et se pressait dans la rue. Des femmes et des enfants restaient debout toute la nuit, manifestant une incroyable résistance physique.
- See more at: http://www.mariedenazareth.com/qui-est-marie/1968-les-apparitions-de-marie-zeitun-egypte#sthash.ztfmlAfZ.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Dim 08 Mai 2016, 09:32

Lors de son apparition à Fatima (au Portugal) le 13 juillet 1917, la Sainte Vierge avait annoncé : « Pour empêcher la guerre je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Coeur Immaculé et la Communion réparatrice des Premiers Samedis ».

Le 10 décembre 1925, elle apparaît avec l'Enfant-Jésus à ses côtés à Sœur Lucie, au couvent des sœurs Dorothées de Pontevedra (en Espagne). Elle lui dit alors : « Regarde, ma fille, mon coeur entouré d'épines que les hommes ingrats, à tout moment, lui enfoncent par des blasphèmes et des ingratitudes. Toi, du moins, cherche à me consoler et dis que je promets d'assister à l'heure de la mort, avec toutes les grâces nécessaires au salut, tous ceux qui, le Premier Samedi cinq mois de suite, se confesseront, recevront la Sainte communion, réciteront le chapelet et me tiendront compagnie pendant quinze minutes en méditant les 15 mystères du Rosaire avec l'intention de me faire réparation ».

Le 15 février 1926, l'Enfant-Jésus apparaît de nouveau à Sœur Lucie. Celle-ci lui expose la difficulté que plusieurs âmes ont de se confesser le samedi et demande que la confession dans les huit jours soit valide. Jésus lui répond alors : « Oui, elle peut remonter à beaucoup plus de jours encore, pourvu qu'en me recevant on soit en état de grâce et qu'on ait l'intention de réparer les offenses faites au Cœur Immaculé de Marie ».
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Dim 08 Mai 2016, 09:35

Il y a, dans ce fébrile Japon, un très pauvre couvent où vivent, le plus chrétiennement qu’elles le peuvent, cinq religieuses d’un Institut séculier. Elles disposent d’une chapelle avec la présence constante du Très Saint Sacrement. Près du tabernacle, une statue représentant la Sainte Vierge, debout sur un globe et adossée à la Croix, réplique de la Vierge apparue à Amsterdam (apparition reconnue depuis lors) : Notre Dame de Tous les Peuples.


Agnès Sasagawa Katsuko, née en 1931 avait été opérée d’une appendicite, mais lors de l’anesthésie, une injection abusive provoqua la paralysie, Agnès a 19 ans. Son père, homme de grande noblesse, ne voulut pas attaquer le corps médical. Il disait (m’a confié Agnès) : « Le médecin s’est trompé sans malice en essayant de soigner ma fille, je n’exercerai aucune vengeance ».
Une infirmière catholique lui fait connaître alors le Christ. La conversion d’Agnès s’accomplit dans la paix, en dialogue avec un moine bouddhiste, respectueux de sa conscience.
En 1956, son état empire : elle est dans le coma. Les sœurs de Nagasaki envoient de l’eau de Lourdes à la clinique de Myôkô. A peine l’eau est-elle entrée dans la bouche d’Agnès qu’elle reprend connaissance : ses membres figés retrouvent leur mobilité. Alors âgée de vingt-cinq ans, elle travaille de tout son cœur comme catéchiste à l’église de Myôkô-Kogen.
Mais, devenue sourde, elle met fin à ses tâches de catéchiste, puis entre chez les Servantes de l’Eucharistie à Yuzawada – sœurs contemplatives dont la communauté avait été fondée par Mgr Jean Shojiro Itô, évêque de Niigata.


Le jeudi soir 5 juillet 1956, elle commence à prier et soudain, elle ressent dans le creux de sa main gauche une blessure de deux centimètres de large sur trois centimètres de long, en forme de croix : en apparence, c’est une égratignure, mais la sensation d’une piqûre profonde, comme d’une aiguille, l’empêche de dormir. A trois heures du matin, soudain, elle entend une voix (son ange gardien) :
« Ne crains pas ! Ne prie pas seulement à cause de tes péchés, mais en réparation de ceux de tous les hommes. Le monde actuel blesse le Très Saint Cœur de Notre-Seigneur par ses ingratitudes et ses injures. La blessure de Marie est beaucoup plus profonde que la tienne. Maintenant, allons ensemble à la chapelle. »
Agnès continue sa prière devant la statue : une réplique de la Vierge apparue à Amsterdam (apparition reconnue depuis lors), Notre Dame de Tous les Peuples.
La voix se tait, l’ange disparaît. La contemplation a été longue ; l’horloge indique cinq heures du matin (premier vendredi du mois). Les sœurs arrivent à la chapelle. Agnès n’ose aller regarder de plus près les mains de la statue, elle demande à une de ses compagnes, sœur K., de regarder. La sœur regarde et se prosterne très émue. Agnès la rejoint : elle perçoit sur les mains de la Vierge une blessure analogue à la sienne, le sang suinte également.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Lun 09 Mai 2016, 10:33

Très Sainte Vierge Marie,
Mère du Christ et Mère de l'Eglise,
Par Ton intercession,
Donne-nous de reconnaître et d'accueillir
Toujours mieux la beauté, l'unicité et l'actualité inépuisables
Du Don par excellence que Dieu a fait à l'humanité :
Son Fils unique, Jésus-Christ,
Qui est « le Chemin, la Vérité et la Vie »

D'après Benoit XVI, Motu proprio 28.6.2005

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Lun 09 Mai 2016, 16:10

La Vang était, à la fin du XVIIe siècle, un hameau perdu dans la forêt tropicale, à 60 km environ au nord de Hué, au Vietnam. Des catholiques cherchèrent refuge dans cette forêt à la suite de terribles persécutions, en 1773. Un soir, après la prière, une dame vêtue de blanc apparut et dit : "Mes enfants, ce que vous avez demandé, je vous l'accorde". La paix revenue, une chapelle fut construite en 1800, à laquelle succéderont des sanctuaires plus vastes. Le pèlerinage a lieu tous les trois ans, le 8 août.

C'est la Vierge de La Vang qui a enlevé les derniers obstacles à mon mariage! Sans elle je ne serais sans doute pas marié!

En effet j'avais un doute sur ma fiancé à cause d'un malentendu (où ni l'un ni l'autre n'etions responsable) Dans un rève, la vierge l'a levé n me disant aussi ce qui allait se passer le lendemain et que je ne pouvais absoluement pas prévoir!
Prudent, j'ai quand même été à La Vang pour demander à Marie de ne pas me laisser tromper si ce rève ne venait pas d'Elle!

Résultat : je me suis enfin marié!


C'est un témoignage que je vous donne! Ceux qui ne voudrons pas me croire me traiteront de menteur! Libre à eux!
Moi je La Remercie!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Lun 09 Mai 2016, 16:17

Ca alors ! J'espère que, grâce à la neuvaine que vous faites pour moi, vous obtiendrez la même chose de la Vierge.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Lun 09 Mai 2016, 18:25

Notez que j'ai attendu pendant 38 ans pour rencontrer celle que Dieu m'avait destiné! carton rouge Shocked What the fuck ?!? :titanic:

Mais la neuvaine à notre dame du perpétuel secours, on m'a toujours dit (et j'ai vu) que c'est très efficace!

Ceci dit vous pouvez toujours essayer de decider de vous mettre à la dévotion aux sacré coeur et au coeur immaculée! Dieu VEUT cette dévotion! Il doit etre pret à vous encourager (=exaucer) pour que vous la fassiez vous aussi! Et j'ai vu encore bien mieux avec cette dévotion là!
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Lun 09 Mai 2016, 19:58

Prière de consécration à Marie - Père M-D Philippe



Comme le Père vous a choisie, ô Marie
pour être son enfant immaculée,
l'épouse de Joseph
et la Mère de son Fils bien-aimé
et de toute l'Église,
dans une communion plénière à l'Esprit Saint,
nous vous choisissons aujourd'hui
comme Mère et Reine de toute notre famille
et nous vous consacrons
notre âme et notre corps,
toutes nos activités
et tout ce qui nous appartient, sans exception.
Exercez sur chacun de nous
votre miséricorde la plus maternelle.
Apprenez-nous à aimer toujours plus
Jésus et le Père, et par eux,
à nous aimer les uns les autres dans l'Esprit Saint,
en nous découvrant toujours plus profondément
dans la lumière de Jésus,
en nous respectant mutuellement
et en nous choisissant chaque jour
dans un amour plus divin et plus simple.
O Marie, donnez à chacun de nous
d'accomplir chaque jour,
dans un don personnel,
la volonté du Père,
pour que toute notre famille
témoigne au milieu du monde
de l'amour de Jésus victorieux du mal.

Ainsi soit-il

Père Marie-Dominique PHILIPPE
Prière récitée chaque jour dans la Congrégation Saint Jean, après la Messe.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Lun 09 Mai 2016, 22:47

Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Mar 10 Mai 2016, 12:48

Les apparitions de Bétania, au Vénézuéla, ont commencé en 1976 et ont d’abord été privées, puis elles sont devenues publiques. La voyante principale, Maria Esperanza est décédée en 2001.
Aujourd’hui, depuis 1987, les apparitions à Maria Esperanza sont reconnues dans leur authenticité et comme faits surnaturels.
Le message est significatif, c’est un appel à la prière pour la conversion des pécheurs, pour la solidarité avec les plus pauvres, et la réconciliation des peuples et des nations.


Dans le domaine agricole (Finca) de Betania (village de Cua, Etat de Miranda, Venezuela), à deux heures de Caracas, près d’une grotte située sur une colline riche en végétation exubérante, la Vierge est apparue à Maria Esperanza Medrano de Bianchini, propriétaire du domaine, née le 22 novembre 1928, mariée le 8 décembre 1956.
Elle a été gratifiée de charismes extraordinaires que l’évêque a examinés : clairvoyance à distance, visions d’avenir, lévitations, transfiguration, stigmatisation, don de guérison, communion reçue mystérieusement, émission mystérieuses de parfum et fleurs.
La Vierge lui apparut pour la première fois le 25 mars 1976, au-dessus de la grotte, à côté d’une source :
« Ma fille, je vous ai donné mon cœur, je vous le donne et vous le donnerai toujours. Je suis votre refuge. »
La Vierge « rayonnante de lumière » dit à Maria Esperanza:
« Je suis la réconciliatrice des peuples. »
Le 25 mars 1978, quinze personnes « voient la Vierge ».
Le 25 mars 1984, après la messe, les gens se détendaient et soudain, la Vierge leur apparut, au-dessus de la cascade. Et tout cela, pour des gens très divers. "Au moins cinq cents à mille personnes, mais, à mon avis, beaucoup plus de mille", estime l’évêque. Ils voient sans transe ni extase aucune, sans déconnexion avec le monde extérieur (apparition collective analogue à Zeitoun).
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Mar 10 Mai 2016, 12:54

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Mar 10 Mai 2016, 17:55

Vierge Marie, gardez-moi un coeur d'enfant

Sainte Marie, Mère de Dieu,
Gardez-moi un coeur d'enfant,
Pur et transparent comme une source ;
Obtenez-moi un coeur simple,
Qui ne savoure pas les tristesses ;
Un coeur d'enfant magnifique à se donner,
Tendre à la compassion;
Un coeur fidèle et généreux,
Qui n'oublie aucun bien
Et ne tienne rancune d'aucun mal.
Faites-moi un coeur doux et humble,
Aimant sans demander de retour;
Joyeux de s'effacer dans un autre coeur
Devant votre Divin Fils;
Un coeur grand et indomptable,
Qu'aucune ingratitude ne ferme,
Qu'aucune indifférence ne lasse,
Un coeur tourmenté de la Gloire de Jésus-Christ,
Blessé de son Amour
Et dont la plaie ne guérisse qu'au Ciel.

Ainsi soit-il

Père Léonce de Grandmaison

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Mer 11 Mai 2016, 13:03


Le sanctuaire de Lipa a pour origine une manifestation de la Vierge Marie en 1948, accompagnée par une pluie de pétale de roses.
Le 12 septembre 1948, vers dix-sept heures, Teresita Castillo, novice au carmel de Lipa, se promène dans le jardin de son couvent. Soudain, elle aperçoit un arbuste dont les feuilles remuent puis elle entend une voix douce : « N’aie pas peur, ma fille. Embrasse le sol. Ce que je vais te dire, tu devras le faire pendant quinze jours consécutifs. Tu viendras me rendre visite ici. Mange un peu d’herbe. »
Le lundi 13 septembre 1948, à dix-sept heures, Teresita revient sur les lieux. Elle s’agenouille et récite un Ave Maria. Elle voit remuer les feuilles de l’arbuste. Soudain, elle voit une « belle dame », souriante, les mains jointes, portant un chapelet doré dans la main droite, une robe blanche, une ceinture étroite ; ses pieds nus sont posés sur un petit nuage à 50 cm du sol. « Sois fidèle et viens ici, qu’il pleuve ou que le soleil brille, entend Teresita. – Qui êtes-vous, belle dame ? – Je suis ta Mère, ma petite. »
Le 14 septembre 1948, la Vierge l’attend au même endroit, les bras ouverts. « Je désire que ce lieu soit béni demain. – A quelle heure ? – A l’heure à laquelle ta mère supérieure décidera. N’oublie pas les événements des prochains jours. » La Vierge bénit la religieuse puis disparaît.
Le lendemain, vers quinze heures, l’évêque auxiliaire de Lipa et l’aumônier du carmel bénissent les lieux. Teresita voit la Vierge les bras ouverts. « Embrasse la terre et mange un peu d’herbe. Prends un papier et un crayon, et écris ce que je vais te dire, dit l’apparition. Mes filles, je vous demande de croire en moi, et de garder ce message comme un secret entre vous. Aimez-vous les unes les autres comme de vraies sœurs. Venez souvent me rendre visite. Faites de ce lieu un endroit sacré et respecté. Cueillez les pétales. Je vous bénis toutes. » Après cette apparition, une pluie de pétales de roses est constatée par toutes les personnes présentes. […]
Le 16 septembre 1948, Teresita a une nouvelle apparition. La Vierge lui précise l’endroit exact où Elle désire qu’on place sa statue et lui demande de préciser à l’aumônier que cette statue sera ressemblante à celle de Notre-Dame de Lourdes. Elle demande aussi de dire à la mère supérieure de réciter le chapelet sur le lieu des apparitions les jours suivants. La Vierge bénit Teresita et disparaît.
Teresita voit encore la Vierge dans les jours suivants, qui lui conseille l’humilité et l’obéissance. Elle recommande à la communauté de pratiquer la simplicité et l’humilité car ce sont les vertus qu’Elle préfère. La Vierge demande que chaque sœur soit consacrée à Elle selon saint Louis-Marie Grignion de Montfort. Le dimanche 26 septembre 1948, la Vierge répète ces conseils à la voyante. « Dis aux sœurs de s’aimer les unes les autres, lui dit-Elle. Je ne vous demande de faire de grandes choses comme vous souhaiteriez, car vous êtes mes petites filles. N’oubliez pas de vous consacrer à moi le 7 octobre. Soyez sages. Je suis Marie, Médiatrice de toutes les grâces. »
Le 3 octobre suivant, une « pluie de pétales » se produit.
Le vendredi 12 novembre 1948, Teresita voit la Vierge après la messe. « Les gens ne croient pas à mes paroles. Priez beaucoup, mes filles, à cause des persécutions. Priez pour les prêtres. Ce que je demande ici, c’est la même chose que j’ai demandée à Fatima. Faites pénitence pour ceux qui ne croient pas. C’est ma dernière apparition en ce lieu. »
Des guérisons sont évoquées.
Le 6 décembre 1948, un rapport officiel a été transmis à Mgr A. Verzosa, évêque de Lipa. Le prélat a béni le lieu des apparitions, a nommé une commission d’enquête et a déclaré que la Vierge était la source de la « pluie de pétales ».
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Mer 11 Mai 2016, 18:58

Prière de consécration à Marie - Marthe Robin

O Mère Bien-Aimée,

Vous qui connaissez si bien
les voies de la sainteté et de l'Amour,
Apprenez-nous à élever souvent
notre esprit et notre coeur vers la Trinité,
A fixer sur Elle
notre respectueuse et affectueuse attention.
Et puisque vous cheminez avec nous
sur le chemin de la Vie Eternelle,
Ne demeurez pas étrangère aux faibles pèlerins,
Que votre charité veut bien recueillir.
Tournez vers nous vos regards miséricordieux,
Attirez-nous dans vos clartés,
Inondez-nous de vos douceurs,
Emportez-nous dans la lumière et dans l'Amour,
Emportez-nous toujours plus loin et très haut
Dans les splendeurs des cieux.
Que rien ne puisse jamais troubler notre paix,
Ni nous faire sortir de la pensée de Dieu ;
Mais que chaque minute nous emporte plus avant
Dans les profondeurs de l'auguste Mystère,
Jusqu'au jour où notre âme,
Pleinement épanouie
aux illuminations de de l'union divine,
Verra toutes choses
Dans l'éternel Amour et dans l'Unité.

Servante de Dieu Marthe Robin
1902 -1981

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Jeu 12 Mai 2016, 01:13

MAGNIFICAT



Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

Son amour s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.

Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race, à jamais.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles.
Amen.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Jeu 12 Mai 2016, 14:11

Depuis 1968, la Vierge apparaît régulièrement en Egypte et les millions de musulmans, comme de chrétiens, se sont véritablement frotté les yeux en découvrant la Mère du Christ flottant au-dessus de l'église de Zeitoun, de Choubra ou encore d'Assiout. Ainsi, la Vierge est apparue pendant presque trois ans à Zeitoun et a été vue chaque soir par plus de 100.000 croyants et athées, y compris le président égyptien de l'époque Nasser. Encore plus incroyable, elle a repris ses apparitions spectaculaires en 2000 à Assiout. Mais en Europe, ces apparitions ont été passées sous silence. Pourtant, et pour la première fois dans l'histoire, ces apparitions mariales ont été photographiées et, certaines même filmées.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Jeu 12 Mai 2016, 21:56

Vierge Marie, nous avons recours à Vous

Marie, nous avons recours à vous
dans tous nos besoins corporels et spirituels
avec beaucoup de simplicité, de confiance et de tendresse.

Marie notre Mère :

Mon âme a recours à vous
dans les doutes,
pour être éclairé;

dans mes égarements,
pour être redressé;

dans les tentations,
pour être soutenu;

dans les faiblesses
pour être fortifié;

dans les chutes,
pour être relevé;

dans les découragements,
pour être encouragé;

dans les scrupules,
pour en être oté;

dans les croix, les travaux et les difficultés de la vie,
pour être consolé.

Marie, vous êtes le recours ordinaire de mon âme.
Marie, je ne crains pas de Vous importuner et de déplaire à Jésus
en demandant Votre prière, Votre intercession.

Très Sainte Vierge Marie, je me consacre à Vous. Par Vous à Jésus. Par Jésus, au Père.
Très Sainte Vierge Marie, je suis tout à Vous.


d'après Saint Louis-Marie Grignion de Montfort

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Ven 13 Mai 2016, 12:39

En ce dimanche 13 mai 1917 la messe finie, les enfants revinrent à la maison, prirent le sac qui contenait leur repas, et allèrent, avec les brebis, jusqu'à un terrain à la Cova da Iria quand soudain ils virent comme un éclair. Ils se regardent tout surpris. Ils savent qu'il n'y a pas d'éclair sans orage. Ils lèvent les yeux vers le ciel, mais, ni du côté du Levant, ni du côté de Santa Catarina, il n'y a le moindre indice de pluie. Pas le plus léger nuage ne vient obscurcir l'azur du ciel. Pas le plus léger souffle de vent. Le soleil est splendide, l'atmosphère chaude et calme. Cependant, ils décidèrent de rentrer à la maison.

Les petits descendirent donc la pente, poussant les brebis en direction de la route. Arrivés à la moitié de la pente, environ à la hauteur d'un grand chêne-vert qui se trouvait là, ils virent un autre éclair puis une Dame toute vêtue de blanc, et qui répandait la lumière autour d'Elle.

Surpris par cette Apparition, les enfants s'arrêtèrent à environ 1m50 de distance d'Elle. Alors la Dame dit :

- N'ayez pas peur, je ne vous ferai pas de mal.
- D'où venez-vous ?, demanda Lucie.
- Je suis du Ciel, répondit Notre-Dame.
- Et que voulez-vous de moi ?
- Je suis venue vous demander de venir ici pendant six mois de suite, le 13, à cette même heure. Ensuite, je vous dirai qui je suis et ce que je veux. Après je reviendrai encore ici une septième fois.
- Et moi, est-ce que j'irai au Ciel aussi ?, dit l'enfant.
- Oui, tu iras.
- Et Jacinthe ?
- Aussi.
- Et François ?
- Aussi, mais il devra réciter beaucoup de chapelets.
Lucie demanda au sujet de deux jeunes filles mortes depuis peu : Maria, 16 ans, fille de José das Neves, et Amélia, 19 ans, qui allaient chez elle apprendre à tisser :
- Est-ce que Maria est déjà au Ciel ?
- Oui, elle y est.
- Et Amélia ?
- Elle sera au Purgatoire jusqu'à la fin du monde.
Il semble que cette jeune fille est décédée dans des circonstances comportant un irrémédiable déshonneur en matière de chasteté.
- Voulez-vous vous offrir à Dieu pour supporter toutes les souffrances qu'Il voudra vous envoyer, en acte de réparation pour les péchés par lesquels Il est offensé, et de supplication pour la conversion des pécheurs ?
- Oui, nous voulons.
- Vous aurez alors beaucoup à souffrir, mais la grâce de Dieu sera votre réconfort.

Pendant qu'Elle prononçait ces paroles, Notre-Dame ouvrit les mains et, comme par un reflet qui émanait d'Elles, une lumière intense s'en dégagea. Lucie dit plus tard que « cette lumière intense pénétra notre cœur jusqu'au plus profond de notre âme. Elle nous faisait nous voir nous-mêmes en Dieu, qui était la lumière, plus clairement que nous nous voyons dans le meilleur des miroirs ».

Les enfants se mirent à genoux en récitant intérieurement cette prière :

« Ô, Très Sainte Trinité, je Vous adore.
Mon Dieu, mon Dieu,
je Vous aime dans le Très Saint-Sacrement. »

Avant de partir, Notre-Dame ajouta :
- Récitez le chapelet tous les jours afin d'obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre.
- Quand arrivera la fin de la guerre ?
- Je ne peux le dire encore, tant que je ne t'ai pas dit aussi ce que je veux.

Après ces paroles, Elle s'éleva doucement, en direction du levant, jusqu'à disparaître dans le Ciel. La lumière qui l'environnait semblait lui ouvrir un chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Ven 13 Mai 2016, 19:46

Doux Coeur de Marie, soyez mon salut ; - (Fatima)

Doux Coeur de Jésus, soyez mon amour ;
Coeur Immaculé de Marie, convertissez les pécheurs ;
Préservez leurs âmes de l'enfer. »

(Prière que chantonnait Jacinthe en gardant ses brebis ou en cueillant des fleurs)

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Ven 13 Mai 2016, 19:51

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Sam 14 Mai 2016, 18:30

Suite du 13 Mai :le 13 Octobre 1917

En juillet 1917, Lucie, Jacintha et François avaient transmis la promesse de la Sainte Vierge de donner à Fatima le 13 octobre "un miracle que tous verront pour vous croire". Cette prédiction s'est répandue rapidement dans tout le Portugal, si bien que le 13 octobre 1917 à midi, c'est une foule qu'on a estimé à 70.000 personnes, pèlerins ou curieux, qui se retrouve sur place.

Le temps est pluvieux et les assistants sont trempés. A midi, la pluie cesse, les enfants entrent en extase, et la foule n'entend pas la Vierge qui s'adresse à Lucie : « Je veux te dire que l'on fasse ici une chapelle en mon honneur. Je suis Notre-Dame du Rosaire. Que l'on continue toujours à réciter le chapelet tous les jours. La guerre va finir et les militaires rentreront bientôt chez eux. » Lucie lui demanda si elle pouvait guérir les malades : « Les uns oui, les autres non. Il faut qu'ils se corrigent et qu'ils demandent pardon de leurs péchés ». Notre-Dame prit alors un air plus triste. « Qu'ils n'offensent pas davantage Dieu Notre Seigneur, car Il est déjà trop offensé ». Ouvrant alors les mains, elle les fit se réfléchir sur le soleil que Lucie désigna à la foule en se retournant : « Regardez le soleil ! ».

C'est alors que tous purent contempler pendant une douzaine de minutes, un spectacle grandiose, stupéfiant et unique au monde. Dans un ciel maintenant bleu et sans nuages, le soleil n'éblouit pas et on peut le fixer à volonté. Il tremble et s'agite, fait des mouvements brusques et finalement se met à tourner sur lui-même, lançant des faisceaux de différentes couleurs sur la foule. Le phénomène s'arrête puis se reproduit par deux fois, avant que le soleil ne semble se précipiter en zigzags sur la terre, irradiant une chaleur de plus en plus intense.

La foule est très émue. Les gens sont à genoux. Un vieillard jusque là incroyant agite les bras en l'air en criant : "Vierge sainte ! Vierge bénie !". Et de tous côtés se déroulent des scènes analogues. Car tous ont vu la même chose. Et finalement, alors que tous étaient trempés jusqu'aux os, chacun a la surprise de trouver le sol et ses habits absolument secs.

L'Evêché de Leira Fatima recueillera à la suite du « miracle du soleil » des milliers de témoignages écrits, qui concordent tous. Ces événements étonnants ont été repris dans les jours suivants par toute la presse portugaise chrétienne ou anti-cléricale, tous les journalistes présents ayant vu exactement la même chose. Il y a des photos et des témoignages ont été recueillis jusqu'à 40 km à la ronde. Le quotidien laïc "O Seculo" a même fait sa "Une" sur le miracle du soleil, avec un reportage et des photos tout à fait conformes à ce que tout le monde a vu. Les faits miraculeux seront vite reconnus par l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Dim 15 Mai 2016, 16:53

Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Lun 16 Mai 2016, 16:21

C’est arrivé le 17 janvier 1871. L’invasion allemande déferle vers la Loire. Le village de Pontmain, cinquante kilomètres au nord de Laval, est menacé.

Peu avant dix-huit heures, Jeannette Détais, l’ensevelisseuse (c’est son métier d’indigente), apporte aux Barbedette des nouvelles des soldats. Eugène en profite pour faire la pause et observer « les signes dans le temps » : le ciel est limpide, étoilé, et la neige couvre les toits. Va-t-il revoir l’aurore boréale du 11 janvier ? Non, mais tout autre chose qui l’intrigue et l’attire : du côté de la Grande Ourse, au-dessus du toit de la maison Guidecoq, voici une silhouette humaine : robe bleue parsemée d’étoiles d’or (analogue à celles du plafond de l’église) ; un sourire dans le ciel ; les mains de cette femme sont un geste d’accueil. Eugène est saisi et déconcerté : « Je la regarde, et elle me regarde », dira-t-il. Elle semble heureuse de le voir. Elle le pénètre, mais sans extase.



Un message

Arrivent Françoise Richer et Jeanne-Marie Lebossé : deux filles de l’école. Elles voient et battent des mains, joyeuses, comme les garçons : « Oh ! la belle Dame ! »

On avertit le curé : l’abbé Guérin (soixante-neuf ans). Il arrive inquiet, avec sa gouvernante munie d’une lanterne. La prière s’est déjà improvisée.

Deux tout-petits regardent aussi avec un sourire ravi : Eugène Friteau (deux ans), infirme, enveloppé dans le châle de sa maman, et Augustine Boiteau, encore plus petite, qui gazouille avec enthousiasme : « Le Zésus ! le Zésus ! »

Les voyants signalent alors : « V’là d’què qui s’fait » (quelque chose se fait). Un cadre s’est formé autour de l’apparition, une sorte de mandorle, ornée de quatre bougies à l’intérieur. Une petite croix rouge est apparue à l’endroit du cœur. Il y a maintenant plus de cinquante personnes : « V’là qu’elle tombe en humilité » (c’est-à-dire en tristesse), dit Eugène.

Une banderole apparaît dans le ciel, horizontalement.
«Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps, Mon Fils se laisse toucher.»

L’apparition confirme la phrase d’un sourire

La phrase consolante s’achève par un point conclusif : « gros comme un soleil », disent les enfants.



La croix dans le ciel
Le message est terminé, mais voici un nouveau signe : les enfants le décrivent : « Un grand crucifix apparaît dans le ciel. Notre-Dame le tient devant elle, à deux mains, légèrement incliné. Une croix d’environ 40 centimètres », ont-ils évalué. En haut, un écriteau est fixé : « JESUS-CHRIST » ; rouge, couleur du sang versé durant la Passion et aujourd’hui dans la guerre qui déferle. La foule chante le Parce Domine : Epargne, Seigneur ! C’est le moment le plus poignant. La tristesse devient plus profonde sur le visage de l’apparition. Une étoile monte dans le ciel. Elle vient allumer successivement les quatre bougies de la mandorle. Notre-Dame salue cette lumière d’un nouveau sourire.

Il est environ vingt heures trente : « Faisons tous ensemble la prière du soir », demande le curé. Pendant l’examen de conscience, avant l’acte de contrition, une dernière phase commence. Les enfants la décrivent au fur et à mesure : Un grand voile blanc apparaît aux pieds de la Vierge. Il monte lentement devant elle et la cache progressivement, de bas en haut.

Chacun rentre chez soi, dans le recueillement et l’espérance. L’angoisse de la guerre s’est évanouie. Les Allemands ne viendront pas jusqu’à Pontmain. Tous les soldats du village reviendront successivement sains et saufs. La joie est profonde et discrète.

Le devenir des voyants et le pèlerinage
Les voyants devenus prêtres ou religieux ont servi toute leur vie, fidèlement et sans éclat, sans que cela motive un procès de béatification pour aucun.

L’apparition de Pontmain est exemplaire dans la simplicité populaire de cette prière villageoise et paroissiale, ingénument improvisée et dans l’obscure fidélité du bien qui ne fait pas de bruit.

Le jugement des autorités est positif.

Dès lors, le pèlerinage se développe. On construit la chapelle. La fréquentation, avant tout diocésaine, s’étend à l’échelle nationale et même internationale. Des pèlerins allemands y viennent régulièrement, jusqu’à ce jour. Plus de 200 000 pèlerins viennent chaque année
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Mar 17 Mai 2016, 10:23

Quand donc les coeurs seront-ils remplis de ton amour maternel ?

Quand sera-t-il, O notre Maman Immaculée,
que Tu deviendras la Reine de tous et de chaque âme en particulier ?
Quand ?
Tu vois combien il y en a qui ne te connaissent pas encore
et qui ne T'aiment pas encore !
Combien y a-t-il encore de coeurs sur cette pauvre terre
qui, entendant parler de toi, demandent :
Qui est Marie ? Qui est l'Immaculée ?
Les malheureux, ils ne connaissent pas leur Mère,
ils ne savent pas combien, Toi, Tu les aimes ;
ils ne s'en rendent même pas compte...
Et tout de même, malgré tout cela,
Tu les aimes aussi,
et Tu voudrais qu'ils Te connaissent et qu'ils T'aiment,
et qu'ils louent l'infinie Miséricorde du Coeur divin de Ton Fils
dont Tu es la personnification.
Quand donc tous ceux-ci Te connaîtront-ils et T'aimeront-ils,
et vont-ils être remplis de Ta paix et de Ton bonheur.
Quand donc toutes les âmes sur tout le globe terrestre
vont-elles connaître la bonté et l'amour de Ton Coeur envers elles ;
quand donc chaque âme Te dira-t-elle sa reconnaissance
avec un amour fervent et non pas seulement avec un sentiment passager,
mais en T'offrant totalement sa volonté,
afin que Toi-même Tu gouvernes les coeurs de tous
et chaque coeur en particulier,
et que Tu puisses les former à l'image du Coeur Sacré de Ton divin Fils,
les rendre heureux, les diviniser ?
Quand sera-t-il ?


Saint Maximilien-Marie Kolbe

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Mar 17 Mai 2016, 12:36

Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Mar 17 Mai 2016, 19:36

En 1291, pour sauver la Sainte Maison de Nazareth où fut conçu le Christ de la profanation des musulmans qui venaient de reprendre la Terre Sainte, des anges la transportèrent jusqu’en Dalmatie. Puis, le 10 décembre 1294, ils la transportèrent jusqu’à Lorette en Italie où elle se trouve toujours. Ainsi, il se trouve actuellement à Nazareth, les fondations d’une maison sans la maison qui va avec (ce qui n’a rien d’extraordinaire en soi) et à Lorette, se trouve une maison sans fondations (ce qui est impossible normalement) correspondant exactement aux fondations de Nazareth. Il est de plus possible de passer une feuille de papier sous les murs de cette maison… Lire plus de détails et de preuves ici et ici.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Jeu 19 Mai 2016, 11:11


_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Ven 20 Mai 2016, 16:25

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Ven 20 Mai 2016, 19:16

Mère Admirable,

Trésor de calme et de sérénité,
Nous l'aimons pour la lumière
De ses yeux baissés,
Pour la paix de son Visage,
Pour l'attitude révélatrice de sa plénitude intérieure.
Elle est la Vierge de l'Invisible et de l'Essentiel.
Supplions-la de nous détacher,
de nous déprendre de tout ce qui se voit
Pour nous ramener et nous fixer
sur l'Invisible que ses yeux regardent :
L'Invisible Présence,
L'Invisible Vie,
L'Invisible Action,
L'Invisible Amour.
Que dans nos journées occupées, surchargées,
Elle nous garde dans la lumière
Des choses qui ne se voient pas.
Qu'à travers l'accessoire
Qui nous sollicite et nous séduit souvent,
Elle nous donne aussi
Le sens et la faim de l'Essentiel.


M.T. de Lescure

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Ven 20 Mai 2016, 21:24

Le Dr Gustave Boissarie, alors président du bureau des constatations, répliquait en exposant le cas de Pierre De Rudder, guéri en 1875, reconnu miraculé en 1908. Ce bûcheron belge avait eu la jambe brisée par la chute d'un arbre huit ans plus tôt. Depuis, sa double fracture ouverte du tibia et du péroné n'avait pu être réduite par les médecins, qui se proposaient d'amputer le membre gangreneux. Un voisin de Pierre De Rudder racontait que le bûcheron pouvait plier sa jambe de manière "à faire sortir par la plaie les deux extrémités de l'os cassé". Le Dr Hoestenberghe, qui examine De Rudder en 1875, décrit ainsi la blessure: "Au fond de cette plaie on voyait les deux os à une distance de trois centimètres l'un de l'autre. La partie inférieure de la jambe était mobile dans tous les sens." La même année, De Rudder se traîne sur ses béquilles jusqu'à une réplique de la grotte de Massabielle construite à Oostacker, en Flandre, par de riches philanthropes belges. Il en repart sur ses deux jambes. Prudentes, les autorités médicales attendront sa mort et l'autopsie de sa jambe exhumée pour se prononcer. Tibia et péroné sont prélevés par le même Dr Hoestenberghe, qui constate, avec une centaine de médecins réunis en commission spéciale, que la réparation osseuse "n'a pu se faire par des moyens naturels"...
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mois de Mai, le mois de Marie   Sam 21 Mai 2016, 09:55

Donne-nous des cœurs pleins de miséricorde

Ô Marie, donne-nous des cœurs attentifs, humbles et doux pour accueillir avec tendresse et compassion tous les pauvres que tu envoies vers nous.
Donne-nous des cœurs pleins de miséricorde pour les aimer, les servir, éteindre toute discorde et voir en nos frères souffrants et brisés la présence de Jésus vivant.
Seigneur, bénis-nous de la main de tes pauvres. Seigneur, souris-nous dans le regard de tes pauvres.
Seigneur, reçois-nous un jour dans l’heureuse compagnie de tes pauvres.

Jean Vanier (né en 1928)

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
 
le mois de Mai, le mois de Marie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mois d'août : mois consacré au Coeur Immaculé de Marie.
» Mois d'août : mois consacré au Coeur Immaculé de Marie.
» Pourquoi un « mois de Marie » ?
» Mois de juillet "mois du précieux sang de Jésus"
» Bébé 8 mois ne fait pas ses nuits

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: