DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 La bénédiction d'Ismael, et non l'alliance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MustafaG



Masculin Messages : 94
Inscription : 21/04/2016

MessageSujet: La bénédiction d'Ismael, et non l'alliance.    Mar 26 Avr 2016 - 13:00

Citation :

Saint Augustin : agar et l'hérésie

SERMON III. AGAR ET L'HÉRÉSIE (1).


L'ancien Testament est spécialement pour les Juifs; car il leur promettait des biens charnels, incapables qu'ils étaient de recueillir lés biens spirituels. C'était là un royaume tout terrestre, une vie terrestre et profondément abaissée, livrée à la puissance de l'ennemi. Ils n'espéraient du Seigneur rien que de terrestre, ils le servaient pour ce motif.

Que l'on interroge les Chrétiens; n'en est-il pas, hélas! qui ressemblent à ces Juifs?

Ils sont comme eux de l’Ancien Testament. Peu m'importe le nom; c’est la vie que je considère.

De ce nombre sont aussi l'hérésie et le schisme. Agar s'enfuit devant Sara, Sara l'affligeait.

Comment s'en étonner?

Sara l'affligeait dans son corps. Si le parti de Donat a souffert aussi quelques ,afflictions, n'est-ce point Agar la servante d'Abraham qui est châtiée par sa maîtresse à cause de son orgueil ?

Que cette Agar écoute la voix de l'ange : « Retourne vers ta maîtresse, lui dit-il (2). »

« Mais comme alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui l'était selon l’esprit, de même encore aujourd'hui.

Or que dit l'Écriture?

Chasse la servante et son fils; car le fils de la servante ne sera point héritier avec le fils de la femme libre. (3) »

Cherchons à comprendre cette persécution, là même où l'Écriture en parle.

Que dit donc la Genèse ?

« Comme Ismaël jouait avec Isaac, Sara les vit. »

Où est ici le persécuteur ?

Où est le persécuté?

Sara les voit jouer et elle dit : « Chasse la servante, et son fils. »

Pourquoi les chasser?

Parce qu'elle les voit jouer. Mais saint Paul appelle ce jeu une persécution. C'est qu'Ismaël se jouait d'Isaac; il l'attirait pour le tromper.

Les jeux des enfants sont des simulacres d'affaires plus importantes; et quand le grand joue avec le petit, c'est pour le duper : il a en vue des desseins différents de ce qu'il fait paraître au petit, c'est-à-dire au faible avec lequel il joue. Ismaël était l’aîné et déjà affermi dans la malice : en jouant avec Isaac, il le trompait, il dupait ce petit comme on dupe au jeu. Sara s'aperçut que ce jeu était une persécution contre son fils, c'est pourquoi elle dit :

« Chasse la servante et son fils; car le fils de la servante ne sera point héritier avec le fils de la femme libre (1). »

L'Eglise dit aussi : Chasse les hérésies et leurs adeptes; car les hérétiques n'hériteront pas avec les catholiques.

Mais pourquoi n'hériter pas?

Ne sont-ils point de la race d'Abraham ?

N'ont-ils pas le Baptême de l'Eglise?

Ils ont le Baptême, et issus d'Abraham ils en seraient les héritiers; si leur orgueil ne les excluait de cet héritage. Tu nais de la même parole, du même sacrement; mais tu ne parviendras au même héritage de l'éternelle vie qu'à ta condition de rentrer dans l'Eglise Catholique.

Tu es de la race d'Abraham ; mais loin d'ici le fils de la servante à cause de son orgueil.


1. Gen. XVI, 9, 10. — 2. Gen. XVI, 6, 9. — 3. Gal. IV, 29, 30.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCE-vT6avdvq8Q4ZzBo3rRfA
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: La bénédiction d'Ismael, et non l'alliance.    Mar 26 Avr 2016 - 18:23

Dans "La Bible et sa culture, J.M Husser indique que la vision souvent péjorative ou trop minorée d'Ismael n'est pas justifiée par le texte biblique lui-même et répond plutôt à des besoins de polémique ultérieurs.
L'important c'était pour Abraham d'avoir un descendance, et Sarah partageait cette vision sinon elle n'aurait pas accepté que Agar enfante d'Abraham, cette attitude était conforme aux moeurs (J.M Husser invoque l'influence de l'Assyrie). Ismael se trouve de ce fait l'ainé.
Après la mort de Sarah, Abraham se remit avec Agar, il n'y avait pas eu de divorce, simplement un éloignement du aux relations entre les deux femmes, Isaac joue un rôle dans ces retrouvailles, Agar porte ensuite selon les juifs un nouveau nom, Ketoura. Ces retrouvailles montrent que la famille n'était pas fondamentalement désunie et que les deux branches vivaient dans des lieux assez proches géographiquement.
La naissance d'Ismael est annoncé à Agar par ces mots : "car Dieu  a entendu ta détresse".
Le nom d'Ismael fait référence par sa racine a la réponse divine, le nom signifiant par sa composition  : "El entend".
Cette expression  particulière "d'entendre la détresse" est employée uniquement en 4 autres occasions : pour Samson, Samuel, le Messie annoncé par Isaïe, et pour Jésus dans l'évangile de Luc, Ismael est en bonne compagnie.
Du fait de cette notion  messianique, le Talmud attribue à Ismael un rôle de médiateur, et le voir en rêve signifie que les prières seront exaucées.
Ce n'est donc pas uniquement le seigneur d'Abraham, Isaac et Israel, mais aussi celui de Abraham, Agar et Ismael.
Agar a vu un ange, mais J.M Husser suggère qu'elle a vu Dieu, car il dit que le verset "Ai je donc ici même vu le Dieu qui me voyait ?" ou encore "Ai je encore vu ici après celui qui me voit ? " qu'il note 16.13b (pour différencier d'un verset 13.13a disparu ou changé ?) est intraduisible et indiquerait plutôt  une hésitation de l'auteur, comme si il  avait voulu occulter une rencontre entre Dieu et  Agar, bien avant celle de Jacob et de Moïse.
Il est vrai que Agar n'est qu'une servante ou une esclave,  mais cela ne signifie rien au point de vue spirituel, les Juifs eux-mêmes ont été les esclaves des Egyptiens et la servitude sociale peut être l'expression symbolique de la servitude ou pauvreté dans le sens spirituel, qui correspond au véritable état de l'adorateur.
Revenir en haut Aller en bas
MustafaG



Masculin Messages : 94
Inscription : 21/04/2016

MessageSujet: Re: La bénédiction d'Ismael, et non l'alliance.    Mar 26 Avr 2016 - 22:14

1) La Bible on peut lui faire dire ce que l'on veut, c'est ce que font les protestants et d'autres amateurs du "sola scriptura".

2) La Bible, coupée de l'Eglise son interprète, ne vaut rien. Pire, elle est même un poison pour l'homme incliné au mal.

3) Les gens que tu cites n'intéressent que les égarés. Si tu veux intéresser un fils de Dieu, tu dois citer un texte autorisé par l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCE-vT6avdvq8Q4ZzBo3rRfA
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: La bénédiction d'Ismael, et non l'alliance.    Jeu 28 Avr 2016 - 9:11

L'Eglise catholique a admis l'analyse critique du texte également, je n'y peux rien, elle affirme que cela ne nuit pas à sa foi, il y a des catholiques parmi les biblistes, les biblistes ne prétendent pas définir le dogme.
On ne fait pas dire ce que l'on veut à la Bible, mais il y a des thèses diverses sur la composition des textes, et celui qui présente une thèse essaie de la justifier, il se situe uniquement au niveau de l'analyse littéraire ou historique.
Je ne suis pas un amateur de la sola scriptura. Sur le protestantisme, je suis l'avis de Guénon, qui le considérait comme une rupture avec la tradition, mais si l'Eglise elle-même admet l'analyse critique, on ne peut pas être plus royaliste que le roi.

Il y a deux strates dans le récit (je me référe ici à T.Römer).
L'expulsion est la version tardive, mais même dans ce qui reste on peut voir des traces du récit primitif.
Dans une version Hagar (j'écris avec un H, je vais dire pourquoi) s'enfuit d'elle-même, dans l'autre version on lui demande de partir.
Dans une version c'est l'attitude de Hagar envers Sarah qui entraine l'expulsion, dans l'autre c'est l'attitude d'Ismael envers Isaac.
Présenter Hagar comme une servante égyptienne est intentionnel, en fait il ne s'agit pas d'un nom égyptien, mais il découle de la racine sémite H-J-R (il n'y a pas de G dans le sémite, sauf dans certaines prononciations), cette racine signifiant "émigrer", comme dans "Hégire".
Les musulmans considèrent Ismael et Isaac comme deux prophètes qui ont chacun une dignité.
Pour Ibn Arabi, le verbe d'Isaac est l'expression d"une "sagesse de vérité", et le verbe d'Ismael d'une "sagesse sublime", ces termes résultent des lettres constitutives de leurs noms. Contrairement à l'avis majoritaire en islam, le Cheikh al Akbar considère  que c'est bien Isaac qui aurait du être sacrifié avant la substitution par le bélier. Il y a d'autres cas dans la Bible ou ce n'est pas l'ainé qui hérite comme pour Jacob et Esaü.
Revenir en haut Aller en bas
MustafaG



Masculin Messages : 94
Inscription : 21/04/2016

MessageSujet: Re: La bénédiction d'Ismael, et non l'alliance.    Jeu 28 Avr 2016 - 11:30

L'Eglise catholique admet l'interprétation et l'analyse critique des Pères, des Docteurs et des théologiens catholiques authentiques. Je pensais avoir été clair.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCE-vT6avdvq8Q4ZzBo3rRfA
 
La bénédiction d'Ismael, et non l'alliance.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bénédiction du Jour !
» prédiction en régression
» Fête de Ste Agnès: bénédiction de deux agneaux
» Une prédiction de déménagement
» De l'élection du Pontife à sa première bénédiction urbi et orbi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: