DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Indiens du Canada préfèrent mourir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16679
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Les Indiens du Canada préfèrent mourir   Dim 24 Avr 2016, 09:34

Les Indiens du Canada préfèrent mourir

M le magazine du Monde | 22.04.2016 à 19h23 • Mis à jour le 23.04.2016 à 20h00 | Par Louise Couvelaire

Ravagés par le chomâge, l’alcoolisme et l’oubli, des dizaines d’Amérindiens du Nord canadien mettent fin à leur jour. Le chef d’une communauté très touchée par cette vague de suicides a déclaré l’état d’urgence.

Ils sont cinq jeunes, ce vendredi 15 avril, à avoir tenté de se suicider. La semaine précédente, ils étaient 13, dont un garçon de 9 ans, à avoir conclu un sinistre pacte : mettre fin à leurs jours. Alertées par un adulte ayant surpris leur conversation, les autorités les avaient immédiatement conduits à l’hôpital pour une évaluation psychologique.

« J’implore le gouvernement »

Car à Attawapiskat, on ne prend pas ce genre d’intention à la légère. Dans ce village de 2000 habitants dans le nord de l’Ontario, 86 membres de la nation Cris ont essayé de mourir en septembre dernier. Ils étaient 28 en mars. Même s’il est plus marqué chez les jeunes, le phénomène touche tous les âges, de 11 à 71 ans. Si bien que le chef d’Attawapiskat, Bruce Shisheesh, a déclaré l’état d’urgence et donné l’alarme. « J’implore nos amis et le gouvernement, nous avons besoin d’aide. J’ai des cousins et amis qui ont tenté de se suicider », a-t-il déclaré à la télévision canadienne.

Ce village autochtone n’est pas le seul à faire face à une vague de suicides. En mars, une autre tribu Cris, Pimicikamak, plus à l’ouest, dans le Manitoba, avait elle aussi déclaré l’état d’urgence après la mort de plusieurs adolescents et 140 tentatives et menaces de suicide en trois mois. Même phénomène chez les Inuits de Kuujjuak, dans l’Arctique québécois, avec le suicide de cinq jeunes, âgés entre 15 et 20 ans.

« Il y a depuis longtemps de graves questions de santé mentale et de toxicomanie dans certaines communautés. » Un porte-parole du ministère de la santé

L’Assemblée des Premières Nations, l’organisation qui représente les 634 communautés amérindiennes à travers le Canada, décrit « une tragédie nationale qui exige une action immédiate ». Sa présidente, Perry Bellegarde, a réclamé la mise en place d’« une stratégie nationale de lutte contre le suicide ». Pour l’heure, à Attawapiskat, une équipe d’intervention de crise de 18 personnes, composée de travailleurs sociaux et d’intervenants en santé mentale, a été dépêchée en urgence. « Il y a depuis longtemps de graves questions de santé mentale et de toxicomanie dans certaines communautés », a reconnu un porte-parole du ministère de la santé dans la presse canadienne.

En 2007 déjà, une étude publiée par la Fondation autochtone de guérison (aujourd’hui dissoute) avait révélé que le taux de suicide chez les jeunes autochtones du Canada (Premières Nations, Inuits et Métis) était cinq à six fois supérieur à la moyenne nationale canadienne. Des communautés par ailleurs plus exposées à l’alcoolisme et à la violence. Les conditions de vie de ces populations sont pointées du doigt. Insalubrité des abris (sans eau ni électricité), surpeuplement (les familles s’entassent souvent à quinze dans quelques mètres carrés), taux de chômage élevé (jusqu’à 80 % dans certaines réserves), isolement (la ville la plus proche d’Attawapiskat, par exemple, est à 500 kilomètres)…

Les conséquences d’un « génocide culturel »

Autant de maux qui viennent s’ajouter à un traumatisme plus ancien : des générations ont été marquées par les séjours forcés en pensionnats organisés par le gouvernement jusque dans les années 1990. Des internats destinés à « évangéliser » et « assimiler » les enfants des réserves. En décembre dernier, la Commission de vérité et réconciliation du Canada a estimé que cette pratique avait constitué un « génocide culturel »…

Ce n’est pas la première fois que les tribus autochtones tentent d’alerter les autorités sur les conditions de vie déplorables des 1,4 million d’Amérindiens, Métis et Inuits qui composent un peu plus de 4 % de la population du Canada. En octobre 2011 déjà, la chef de la réserve d’Attawapiskat avait elle aussi décrété l’état d’urgence. Un an plus tard, elle avait planté son tipi dans la neige sur l’île de Victoria, près du Parlement canadien, à Ottawa, avant d’entamer une grève de la faim. Sans beaucoup de succès.

Cette fois-ci, le gouvernement de Justin Trudeau a prévu d’injecter 8,4 milliards de dollars en cinq ans pour améliorer les infrastructures, les logements et l’éducation. Dans un tweet daté du 10 avril, le premier ministre canadien a écrit que ces événements lui « brisaient le cœur » et promis d’« améliorer les conditions de vie pour tous les peuples autochtones ».

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/m-moyen-format/article/2016/04/22/les-indiens-du-canada-preferent-mourir_4907359_4497271.html#UPBgohF5cQzWJXV9.99

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Indiens du Canada préfèrent mourir   Dim 24 Avr 2016, 09:37

Résultat de l'histoire et des conversions forcées. Comme si notre mode de vie était le plus évolué et le meilleur au monde. Ces gens avaient compris qu'ils avaient besoin de la planète qui elle n'a pas besoin de nous pour vivre
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16679
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Les Indiens du Canada préfèrent mourir   Dim 24 Avr 2016, 09:39

rebelle2 a écrit:
Résultat de l'histoire et des conversions forcées. Comme si notre mode de vie était le plus évolué et le meilleur au monde. Ces gens avaient compris qu'ils avaient besoin de la planète qui elle n'a pas besoin de nous pour vivre

ils sont surtout oubliés !

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11981
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Les Indiens du Canada préfèrent mourir   Dim 24 Avr 2016, 10:11

rebelle2 a écrit:
Résultat de l'histoire et des conversions forcées. Comme si notre mode de vie était le plus évolué et le meilleur au monde. Ces gens avaient compris qu'ils avaient besoin de la planète qui elle n'a pas besoin de nous pour vivre
Quelle conversions forcées? Arretez de colporter ces ragots!
rebelle2 a écrit:
Ces gens avaient compris qu'ils avaient besoin de la planète qui elle n'a pas besoin de nous pour vivre
La planète n'est pas enfant de Dieu! Nous si!
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11981
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Les Indiens du Canada préfèrent mourir   Dim 24 Avr 2016, 10:12

Espérance a écrit:

ils sont surtout oubliés !
Ils ne sont pas à la mode, eux!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Indiens du Canada préfèrent mourir   Dim 24 Avr 2016, 10:33

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Indiens du Canada préfèrent mourir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canada, extermination des Indiens
» Le pape s'excuse auprès des amérindiens du Canada
» Mourir dans l'indignité...
» Elodée du Canada
» En ce lundi, au Canada, nous célébrons le jour de l'Action de grâce.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: