DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les disciples d'Emmaüs - Pourquoi ne l'ont-ils pas reconnu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4622
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Les disciples d'Emmaüs - Pourquoi ne l'ont-ils pas reconnu ?   Mer 30 Mar 2016, 14:20

Question : S'ils sont des disciples de Jésus, les disciples d'Emmaüs devaient donc le connaître. Pourquoi ne l'ont-ils pas reconnu même s'ils ont marché très longtemps avec Lui? D'après moi, serait-ce parce que ce n'était pas Jésus en chair et en os ou plutôt serait-ce parce qu'ils ont pu découvrir que le Christ était présent dans notre prochain? Celui qui marchait avec eux pourrait-il être un humain comme nous et la révélation de ces disciples serait de découvrir que Jésus est ressuscité et est vivant à travers les personnes que nous rencontrons? Merci pour votre éclairage. (M. Robert)

---

Réponse : Votre question est excellente et vous apportez vous-même de bons éléments de réponse (« D'après moi... »). Vous savez que les Évangiles sont beaucoup plus que des comptes rendus descriptifs des événements, du genre journalistique. Dans le cas du récit des disciples d'Emmaüs (Lc 24,13-35) Luc, qui a rédigé ce texte bien après les événements, rapporte un événement réel (c'est-à-dire une apparition) mais la façon dont il raconte cet événement a pour but de faire passer un enseignement très riche touchant à l'évangélisation. Quelques mots donc sur le sens de ce récit dans l'oeuvre de Luc afin de mieux répondre à votre question historique du « pourquoi ils ne l'ont pas reconnu ».

Ce récit est placé à la fin de l'Évangile, c'est-à-dire à la charnière entre l'évangélisation par Jésus et l'évangélisation par les apôtres qui fera l'objet du deuxième tome de l'oeuvre de Luc, c'est-à-dire les Actes des Apôtres. Dans ce texte, Luc nous présente en quelque sorte, sous forme de récit, un petit traité sur la mission, c'est-à-dire sur l'évangélisation. Il présente Jésus comme un modèle d'évangélisateur (modèle pour les apôtres, qui vont prendre le relais de Jésus, et pour tous les disciples qui vont suivre et ont à témoigner de Jésus). Comme les gens de la communauté chrétienne de Luc, nous pouvons faire nôtres les différentes étapes que suit Jésus pour évangéliser, c'est-à-dire conduire à la rencontre de foi :

aller rejoindre les gens sur les routes de leurs vies (v. 13-16);

leur permettre d'exprimer ce qu'ils vivent, leurs espoirs et déceptions (v. 17-24);

leur apporter l'éclairage de l'Écriture pour voir clair dans leur cheminement (v. 25-27);

leur donner le goût d'aller plus loin dans la connaissance de Jésus et de le rencontrer dans l'Eucharistie (v. 28-32).

Nous pouvons, ensuite, relire l'histoire en suivant les deux voyageurs, qui nous représentent comme disciples, et en voyant comment chaque étape de la narration représente une étape d'un cheminement spirituel, d'un parcours de rencontre de Jésus ressuscité: voir comment ils ont passé progressivement de l'éloignement du groupe des disciples (l'Église) à un retour joyeux où, solidaires en Église, ils témoignent de leur foi. On saisira alors que Luc, par sa manière de raconter le récit, veut enseigner aux gens de sa communauté, et à nous aujourd'hui, que nous ne sommes pas défavorisés par rapport aux disciples de Jésus car nous avons des lieux où Jésus se donne à rencontrer : dans les événements, même tristes, de notre vie (v. 13-24); dans l'Écriture Sainte, que nous sommes invités à lire (v. 25-27); dans l'Eucharistie (v. 28-31). Mais, comme pour les disciples, si Jésus nous donne des signes de sa présence, c'est ultimement dans la foi que nous pouvons vraiment le reconnaître (v. 31).

Vous voyez donc que la manière si riche avec laquelle Luc nous raconte l'apparition à Emmaüs, une cinquantaine d'années après que l'événement s'est passé, n'a pas pour but premier de rapporter en détail l'événement de l'apparition telle qu'elle s'est déroulée. Bien sûr, Luc rapporte un événement qui a réellement eu lieu, une apparition réelle. Qu'est-ce qui s'est passé exactement? Nous ne le savons pas. Le récit nous dit cependant un certain nombre de choses, que vous soupçonnez d'ailleurs, de par la formulation de votre question. Jésus ressuscité « n'était pas en chair et en os »... sinon il ne serait pas vraiment ressuscité! La résurrection, en effet, n'est pas la réanimation du cadavre de Jésus. Jésus ressuscité est passé à un autre mode d'existence. Son corps n'est plus « charnel » mais, pour employer l'expression de saint Paul, c'est un corps « spirituel » (1 Co 15,44). Il ne pouvait pas être visible par les seuls yeux du corps. C'est pourquoi, les disciples auront besoin des yeux de la foi (v. 31) pour le reconnaître, c'est-à-dire pour dire qu'il est Vivant, qu'il a vaincu la mort. Cependant, ce récit d'Emmaüs, comme les autres récits d'apparition, nous dit que Jésus ressuscité a manifesté sa présence par des signes particuliers, privilégiés, à ses disciples qui l'avaient connu dans son existence terrestre. De sorte que la foi des disciples, sur le témoignage de qui se fonde la nôtre, est raisonnable.

Qu'est-ce que les disciples d'Emmaüs ont vécu exactement? Quel signe précis ont-ils eu que Celui qu'ils avaient vu mort était vivant et présent à leur vie? Il est difficile de le préciser à partir du récit de Luc, qui a une autre visée. Mais, comme vous dites si bien, Luc nous dit dans ce récit que, nous aussi, nous avons des signes de la présence du Ressuscité, des signes qui deviennent parlants si nous ouvrons les yeux de notre foi : le prochain à aimer, l'Évangile à lire, le repas eucharistique à fréquenter...

http://www.interbible.org/interBible/decouverte/comprendre/1999/clb_991022.htm

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6485
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Les disciples d'Emmaüs - Pourquoi ne l'ont-ils pas reconnu ?   Jeu 31 Mar 2016, 20:03

Thy Kingdom come a écrit:
Question : S'ils sont des disciples de Jésus, les disciples d'Emmaüs devaient donc le connaître. Pourquoi ne l'ont-ils pas reconnu même s'ils ont marché très longtemps avec Lui? D'après moi, serait-ce parce que ce n'était pas Jésus en chair et en os ou plutôt serait-ce parce qu'ils ont pu découvrir que le Christ était présent dans notre prochain? Celui qui marchait avec eux pourrait-il être un humain comme nous et la révélation de ces disciples serait de découvrir que Jésus est ressuscité et est vivant à travers les personnes que nous rencontrons? Merci pour votre éclairage. (M. Robert)

---

Réponse : Votre question est excellente et vous apportez vous-même de bons éléments de réponse (« D'après moi... »). Vous savez que les Évangiles sont beaucoup plus que des comptes rendus descriptifs des événements, du genre journalistique. Dans le cas du récit des disciples d'Emmaüs (Lc 24,13-35) Luc, qui a rédigé ce texte bien après les événements, rapporte un événement réel (c'est-à-dire une apparition) mais la façon dont il raconte cet événement a pour but de faire passer un enseignement très riche touchant à l'évangélisation. Quelques mots donc sur le sens de ce récit dans l'oeuvre de Luc afin de mieux répondre à votre question historique du « pourquoi ils ne l'ont pas reconnu ».

    Ce récit est placé à la fin de l'Évangile, c'est-à-dire à la charnière entre l'évangélisation par Jésus et l'évangélisation par les apôtres qui fera l'objet du deuxième tome de l'oeuvre de Luc, c'est-à-dire les Actes des Apôtres. Dans ce texte, Luc nous présente en quelque sorte, sous forme de récit, un petit traité sur la mission, c'est-à-dire sur l'évangélisation. Il présente Jésus comme un modèle d'évangélisateur (modèle pour les apôtres, qui vont prendre le relais de Jésus, et pour tous les disciples qui vont suivre et ont à témoigner de Jésus). Comme les gens de la communauté chrétienne de Luc, nous pouvons faire nôtres les différentes étapes que suit Jésus pour évangéliser, c'est-à-dire conduire à la rencontre de foi :

   aller rejoindre les gens sur les routes de leurs vies (v. 13-16);

   leur permettre d'exprimer ce qu'ils vivent, leurs espoirs et déceptions (v. 17-24);

   leur apporter l'éclairage de l'Écriture pour voir clair dans leur cheminement (v. 25-27);

   leur donner le goût d'aller plus loin dans la connaissance de Jésus et de le rencontrer dans l'Eucharistie (v. 28-32).

    Nous pouvons, ensuite, relire l'histoire en suivant les deux voyageurs, qui nous représentent comme disciples, et en voyant comment chaque étape de la narration représente une étape d'un cheminement spirituel, d'un parcours de rencontre de Jésus ressuscité: voir comment ils ont passé progressivement de l'éloignement du groupe des disciples (l'Église) à un retour joyeux où, solidaires en Église, ils témoignent de leur foi. On saisira alors que Luc, par sa manière de raconter le récit, veut enseigner aux gens de sa communauté, et à nous aujourd'hui, que nous ne sommes pas défavorisés par rapport aux disciples de Jésus car nous avons des lieux où Jésus se donne à rencontrer : dans les événements, même tristes, de notre vie (v. 13-24); dans l'Écriture Sainte, que nous sommes invités à lire (v. 25-27); dans l'Eucharistie (v. 28-31). Mais, comme pour les disciples, si Jésus nous donne des signes de sa présence, c'est ultimement dans la foi que nous pouvons vraiment le reconnaître (v. 31).

    Vous voyez donc que la manière si riche avec laquelle Luc nous raconte l'apparition à Emmaüs, une cinquantaine d'années après que l'événement s'est passé, n'a pas pour but premier de rapporter en détail l'événement de l'apparition telle qu'elle s'est déroulée. Bien sûr, Luc rapporte un événement qui a réellement eu lieu, une apparition réelle. Qu'est-ce qui s'est passé exactement? Nous ne le savons pas. Le récit nous dit cependant un certain nombre de choses, que vous soupçonnez d'ailleurs, de par la formulation de votre question. Jésus ressuscité « n'était pas en chair et en os »... sinon il ne serait pas vraiment ressuscité! La résurrection, en effet, n'est pas la réanimation du cadavre de Jésus. Jésus ressuscité est passé à un autre mode d'existence. Son corps n'est plus « charnel » mais, pour employer l'expression de saint Paul, c'est un corps « spirituel » (1 Co 15,44). Il ne pouvait pas être visible par les seuls yeux du corps. C'est pourquoi, les disciples auront besoin des yeux de la foi (v. 31) pour le reconnaître, c'est-à-dire pour dire qu'il est Vivant, qu'il a vaincu la mort. Cependant, ce récit d'Emmaüs, comme les autres récits d'apparition, nous dit que Jésus ressuscité a manifesté sa présence par des signes particuliers, privilégiés, à ses disciples qui l'avaient connu dans son existence terrestre. De sorte que la foi des disciples, sur le témoignage de qui se fonde la nôtre, est raisonnable.

    Qu'est-ce que les disciples d'Emmaüs ont vécu exactement? Quel signe précis ont-ils eu que Celui qu'ils avaient vu mort était vivant et présent à leur vie? Il est difficile de le préciser à partir du récit de Luc, qui a une autre visée. Mais, comme vous dites si bien, Luc nous dit dans ce récit que, nous aussi, nous avons des signes de la présence du Ressuscité, des signes qui deviennent parlants si nous ouvrons les yeux de notre foi : le prochain à aimer, l'Évangile à lire, le repas eucharistique à fréquenter...

http://www.interbible.org/interBible/decouverte/comprendre/1999/clb_991022.htm

Bonsoir Thy Kingdom come

lorsque Jésus apparait successivement aux apôtres ils ne Le reconnaissent pas, même après la Résurrection oùIL mange du poisson pour démontrer qu'IL a un corps !!

Le visage Divin ne peut être Limité a un trait de visage humaine  !!

j'ai eu l'occasion de voir au purgatoire une personne que je connaissais très bien= ma grand-mère bien que sa situation était fort peu enviable, elle été tout de même totalement changée et si l'Esprit ne me confirmait pas intérieurement que c'était elle, je ne l'aurait pas humainement reconnue par ma nature humaine !!  
c'était elle mais revêtu de la Noblesse que l'on reçoit au Baptême,et pour autant elle était bloquée au purgatoire !
donc si les apôtres ont vu Jésus en cette état de Transfiguration, je ne suis pas étonné qu'ils ne l'aient pas reconnu, de plus IL limite Sa Gloire a cet instant car ce que j'ai vu chez ma grand-mère serait en ce monde vraiment impressionnant alors Celle du Seigneur Jésus !!!
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Les disciples d'Emmaüs - Pourquoi ne l'ont-ils pas reconnu ?   Ven 01 Avr 2016, 22:41

Thy Kingdom come a écrit:
Question : S'ils sont des disciples de Jésus, les disciples d'Emmaüs devaient donc le connaître. Pourquoi ne l'ont-ils pas reconnu même s'ils ont marché très longtemps avec Lui? D'après moi, serait-ce parce que ce n'était pas Jésus en chair et en os ou plutôt serait-ce parce qu'ils ont pu découvrir que le Christ était présent dans notre prochain? Celui qui marchait avec eux pourrait-il être un humain comme nous et la révélation de ces disciples serait de découvrir que Jésus est ressuscité et est vivant à travers les personnes que nous rencontrons? Merci pour votre éclairage. (M. Robert)

---

Réponse : Votre question est excellente et vous apportez vous-même de bons éléments de réponse (« D'après moi... »). Vous savez que les Évangiles sont beaucoup plus que des comptes rendus descriptifs des événements, du genre journalistique. Dans le cas du récit des disciples d'Emmaüs (Lc 24,13-35) Luc, qui a rédigé ce texte bien après les événements, rapporte un événement réel (c'est-à-dire une apparition) mais la façon dont il raconte cet événement a pour but de faire passer un enseignement très riche touchant à l'évangélisation. Quelques mots donc sur le sens de ce récit dans l'oeuvre de Luc afin de mieux répondre à votre question historique du « pourquoi ils ne l'ont pas reconnu ».

    Ce récit est placé à la fin de l'Évangile, c'est-à-dire à la charnière entre l'évangélisation par Jésus et l'évangélisation par les apôtres qui fera l'objet du deuxième tome de l'oeuvre de Luc, c'est-à-dire les Actes des Apôtres. Dans ce texte, Luc nous présente en quelque sorte, sous forme de récit, un petit traité sur la mission, c'est-à-dire sur l'évangélisation. Il présente Jésus comme un modèle d'évangélisateur (modèle pour les apôtres, qui vont prendre le relais de Jésus, et pour tous les disciples qui vont suivre et ont à témoigner de Jésus). Comme les gens de la communauté chrétienne de Luc, nous pouvons faire nôtres les différentes étapes que suit Jésus pour évangéliser, c'est-à-dire conduire à la rencontre de foi :

   aller rejoindre les gens sur les routes de leurs vies (v. 13-16);

   leur permettre d'exprimer ce qu'ils vivent, leurs espoirs et déceptions (v. 17-24);

   leur apporter l'éclairage de l'Écriture pour voir clair dans leur cheminement (v. 25-27);

   leur donner le goût d'aller plus loin dans la connaissance de Jésus et de le rencontrer dans l'Eucharistie (v. 28-32).

    Nous pouvons, ensuite, relire l'histoire en suivant les deux voyageurs, qui nous représentent comme disciples, et en voyant comment chaque étape de la narration représente une étape d'un cheminement spirituel, d'un parcours de rencontre de Jésus ressuscité: voir comment ils ont passé progressivement de l'éloignement du groupe des disciples (l'Église) à un retour joyeux où, solidaires en Église, ils témoignent de leur foi. On saisira alors que Luc, par sa manière de raconter le récit, veut enseigner aux gens de sa communauté, et à nous aujourd'hui, que nous ne sommes pas défavorisés par rapport aux disciples de Jésus car nous avons des lieux où Jésus se donne à rencontrer : dans les événements, même tristes, de notre vie (v. 13-24); dans l'Écriture Sainte, que nous sommes invités à lire (v. 25-27); dans l'Eucharistie (v. 28-31). Mais, comme pour les disciples, si Jésus nous donne des signes de sa présence, c'est ultimement dans la foi que nous pouvons vraiment le reconnaître (v. 31).

    Vous voyez donc que la manière si riche avec laquelle Luc nous raconte l'apparition à Emmaüs, une cinquantaine d'années après que l'événement s'est passé, n'a pas pour but premier de rapporter en détail l'événement de l'apparition telle qu'elle s'est déroulée. Bien sûr, Luc rapporte un événement qui a réellement eu lieu, une apparition réelle. Qu'est-ce qui s'est passé exactement? Nous ne le savons pas. Le récit nous dit cependant un certain nombre de choses, que vous soupçonnez d'ailleurs, de par la formulation de votre question. Jésus ressuscité « n'était pas en chair et en os »... sinon il ne serait pas vraiment ressuscité! La résurrection, en effet, n'est pas la réanimation du cadavre de Jésus. Jésus ressuscité est passé à un autre mode d'existence. Son corps n'est plus « charnel » mais, pour employer l'expression de saint Paul, c'est un corps « spirituel » (1 Co 15,44). Il ne pouvait pas être visible par les seuls yeux du corps. C'est pourquoi, les disciples auront besoin des yeux de la foi (v. 31) pour le reconnaître, c'est-à-dire pour dire qu'il est Vivant, qu'il a vaincu la mort. Cependant, ce récit d'Emmaüs, comme les autres récits d'apparition, nous dit que Jésus ressuscité a manifesté sa présence par des signes particuliers, privilégiés, à ses disciples qui l'avaient connu dans son existence terrestre. De sorte que la foi des disciples, sur le témoignage de qui se fonde la nôtre, est raisonnable.

    Qu'est-ce que les disciples d'Emmaüs ont vécu exactement? Quel signe précis ont-ils eu que Celui qu'ils avaient vu mort était vivant et présent à leur vie? Il est difficile de le préciser à partir du récit de Luc, qui a une autre visée. Mais, comme vous dites si bien, Luc nous dit dans ce récit que, nous aussi, nous avons des signes de la présence du Ressuscité, des signes qui deviennent parlants si nous ouvrons les yeux de notre foi : le prochain à aimer, l'Évangile à lire, le repas eucharistique à fréquenter...

http://www.interbible.org/interBible/decouverte/comprendre/1999/clb_991022.htm

La réponse est dans le récit de cet évènement :

"16 Mais leurs yeux étaient aveuglés, et ils ne le reconnaissaient pas. (Luc (Bible liturgique) 24)

16 mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître. (Luc (Bible de Crampon) 24)


S'ils avaient vraiment reconnus Jésus du premier coup, ils auraient pris la poudre d'escampette, car ils ne s'attendaient pas du tout à ce que Jésus leur apparaisse. Allez savoir si le choc n'aurait pas provoqué une crise cardiaque !!!

Tu te vois rentrer des l'enterrement de ta grand-mêre et tout à coup la voir qui marche à côté de toi ? Imagines-tu le choc que cela te ferait.

Jésus a préféré se faire reconnaître à la fraction du pain.

Je crois qu'il n'y a pas d'autre explication. Idem quand il apparaît à Marie-Madeleine dans le jardin près du tombeau, si vraiment Jésus s'était montré à elle sans prendre la précaution qu'elle ne le reconnaisse pas de suite, elle aurait certainement hurlé de peur et se serait enfuie Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11471
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Les disciples d'Emmaüs - Pourquoi ne l'ont-ils pas reconnu ?   Ven 01 Avr 2016, 23:03

Les disciples d'emmaus, les apotres en Galilée et d'autres fois ne l'ont pas reconnu!

Cela a un avantage colossal : si ce recit était inventé, affabulé, l'auteur ne serair pas aller dire une stupidité pareil qui finalement pourrait discréditer grave sont récit! Impossible!
Conclusion : les recits des évangiles sur la résurection sont certainement vrais!
Conclusion: ils disent la vérité
Conclusion : on a la preuve quasi absolue de la résurection de Jesus

Alleluia
cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4622
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Les disciples d'Emmaüs - Pourquoi ne l'ont-ils pas reconnu ?   Sam 02 Avr 2016, 18:52

Ce témoignage des disciples d'Emmaüs semble expliquer que Jésus s'était présenté à eux sur le chemin mais qu'ils ne le reconnurent pas. Comme si Jésus, depuis sa résurrection, ne se laissait plus voir par les yeux mais par le coeur, éclairé par l'Esprit Saint.
On dit ensuite qu'une fois arrivés au village, ils invitent cet étranger dans lequel ils ne reconnaissent pas encore Jésus, à passer la soirée avec eux.

Ensuite l'étranger se met à rompre le pain et à le partager avec les disciples. A ce moment seulement ils reconnaissent Jésus, comme si leurs yeux le voyaient enfin sur le visage de cet étranger. Mais ce n'est pas le cas, ils voient Jésus avec les yeux de leur coeur, non pas sur le visage de l'étranger. Je dit étranger car c'est le mot utilisé par les disciples d'Emmaüs quand ils parlent à Jésus ("Tu es le seul étranger à ne pas connaitre cette histoire") et aussi parce que cette histoire a un sens second et bien plus profond qui nous rejoint encore 2000 ans après les faits. Cet homme, Jésus incognito, leur avait dit un peu plus tôt « Esprits sans intelligence ! Comme votre cœur est lent à croire »
On dirait donc qu'après la fraction du pain, leur coeur se met à croire à ce qu'ils ne voient toujours pas de leurs yeux.
On dit en effet qu'ils reconnurent Jésus mais celui ci disparu à leur regard. Ils le reconnurent donc à la fois dans l'étranger et dans le pain rompu. Jésus se trouvait réellement dans ce pain qui, une fois consommé, faisait naître Jésus dans notre propre Coeur.

Cela semble vraiment le sens de cet événement d'Emmaüs. Et on pourrait y trouver un sens second dans la personne du prêtre ou du chrétien dans lequel se cache Jésus. Surtout le prêtre car on sait que par exemple à travers les sacrements c'est Jésus lui même qui est présent. Quand un catholique se confesse à un prêtre, il se confesse à Jésus en personne. Même s'il ne le voit pas avec les yeux, son coeur le perçoit à travers le sacrement, et lors de l'Eucharistie, à travers la fraction du pain et sa consécration.

Cet épisode d'Emmaüs semble donc confirmer la foi catholique dans la présence réelle du Christ dans le pain rompu et consacré, et la présence réelle de Jésus dans ses ministres ordonnés.

Citation :
Quand il fut à table avec eux,
ayant pris le pain,
il prononça la bénédiction
et, l’ayant rompu, il le leur donna.
Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent,
mais il disparut à leurs regards.

=> Ils le reconnurent non pas sur le visage de l'étranger mais dans le pain rompu et partagé. En effet, on précise bien "il disparut à leur regard". Ce ne sont pas leurs yeux qui reconnaissent Jésus mais leur coeur. Après sa résurrection seul le coeur du disciple peut le discerner dans le pain eucharistique et dans la personne du prêtre.

Sans doute qu'après cet épisode, Jésus a poursuivi sa route (en mode invisible), mais Il demeurait désormais présent personnellement et réellement dans le coeur de ses disciples, et au milieu d'eux, par son Esprit Saint et à travers l'eucharistie.

Et c'est ce qui poursuit lors de chaque eucharistie 2000 ans plus tard.

_________________
Spoiler:
 


Dernière édition par Thy Kingdom come le Sam 02 Avr 2016, 18:58, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4622
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Les disciples d'Emmaüs - Pourquoi ne l'ont-ils pas reconnu ?   Sam 02 Avr 2016, 18:53

RenéMatheux a écrit:
Les disciples d'emmaus, les apotres en Galilée et d'autres fois ne l'ont pas reconnu!

Cela a un avantage colossal : si ce recit était inventé, affabulé, l'auteur ne serair pas aller dire une stupidité pareil qui finalement pourrait discréditer grave sont récit! Impossible!
Conclusion : les recits des évangiles sur la résurection sont certainement vrais!
Conclusion: ils disent la vérité
Conclusion : on a la preuve quasi absolue de la résurection de Jesus

Alleluia
cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers

En effet !

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Les disciples d'Emmaüs - Pourquoi ne l'ont-ils pas reconnu ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les disciples d'Emmaüs - Pourquoi ne l'ont-ils pas reconnu ?
» Méditation : les disciples d'Emmaüs
» LES DISCIPLES D'EMMAÜS
» Les disciples d'Emmaüs
» Pourquoi les disciples n'ont-ils pas reconnu spontanément Jésus après sa résurrection ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: