DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La monnaie dans les écritures saintes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Frère Louis



Masculin Messages : 59
Inscription : 18/02/2016

MessageSujet: La monnaie dans les écritures saintes   Mer 09 Mar 2016, 07:17

La monnaie au regard de la Bible et du Coran.


Examinons la définition d'Aristote de la monnaie.
Elle est unité de compte, réserve de valeur et intermédiaire des échanges.

Elle est une unité de compte qui permet d'évaluer la valeur d'un bien ou d'un service.
Elle est une réserve de valeur, lorsque je vais chez le coiffeur, le coiffeur exige d'être payé avec de la monnaie, afin de ne pas avoir perdu le temps qu'il a passé à me couper les cheveux, mais d'en avoir dégagé une certaine richesse utile ou non périssable.
En ce sens le coiffeur a sauvegardé la valeur de son travail.
Elle est intermédiaire des échanges car lorsque je veux me procurer quelque chose auprès de quelqu'un, elle m'évite d'avoir à me promener, par exemple, avec un sac de blé de ma production pour effectuer mon échange.
Elle évite donc les paiements en nature (en ressources), qui sont peu pratique.

En tant que croyant, il est intéressant de voir les travaux de l'Evêque de Lisieux à ce sujet, il y avait, selon lui deux conceptions contraire de la monnaie, la conception latine et la conception grecque.
Dans la conception latine de la monnaie, la monnaie est une marchandise comme une autre, sur laquelle on peut spéculer.
L’Etat peut intervenir sur la valeur de la monnaie afin de la faire varier.

Pour les grecques, la monnaie n'est pas une marchandise sur laquelle on peut spéculer, elle est un outil de mesure, au même titre que le mètre ou le gramme, elle est invariable.
En tant qu'elle est unité de compte, la conception grecque de la monnaie est juste.

Comment pourrait-on imaginer une unité de compte, juste, qui serait variable?
Ce serait comme de dire dans cette région, un mètre fait 60 cm alors que dans cette autre il ferait 100 cm .
Pourtant le monde actuel fonctionne avec la conception romaine de la monnaie et considère la monnaie comme quelque chose qui peut varier, cette conception est injuste.
Imaginez que vous commandiez 10 mètres de bois pour bâtir la charpente de votre maison, on vous livre 6 mètres en argumentant qu'entre le jour de votre commande et celui de votre livraison le mètre est passé de 100 cm à 60 cm.
Vous ne pouvez pas construire votre maison.
Pourtant, le système monétaire actuel fonctionne comme ce mètre variable qui vous aura fait perdre 4 mètres de charpente.
Il est à noter qu'aussi bien la Bible, que le Coran légifèrent sur les unités de compte.
La loi concernant l'invariabilité du poids et des mesures est aussi en vigueur pour la monnaie, puisqu'il est indéniablement une unité de mesure .

Lévitique 25:36, "Vous aurez des balances justes, des poids justes, des épha justes et des hin justes. Je suis l'Eternel, votre Dieu, qui vous ai fait sortir du pays d'Egypte." .
En tant qu’elle est une unité de mesure de la valeur du travail et de la valeur des marchandises, cette remarque sur les poids et les mesures vaut aussi pour pour la monnaie.
Ceci est absolument indéniable.
Cette remarque est réitérée en De 25:13, Pr 11:1, Pr 20:10, Ez 45:10, Mi 6:11.
Dans le Coran: 17:35, 26:181-182, 83:1-3...
La conception latine de la monnaie est donc totalement injuste du point de vue de la Bible, du Coran ainsi que de la justice économique des hommes.
Le système monétaire mondiale est donc totalement injuste, mal pensé et contraire à la parole religieuse.

Dans le livre de l'Apocalypse de Jean, l'argent électronique est même condamné, puisque la micropsie implacable de préférence dans la main ou dans le front y est fermement montré du doigt et nommée« la marque de la bête ».
De terribles condamnations sont promises à ceux qui la porteront.

Il est intéressant de se souvenir, pour un croyant, de l’anecdote racontée dans la vie de Saint Antoine du désert.
Ce saint ermite qui s’était retiré au désert fut selon sa biographie souvent la proie de la méchanceté des démons qui lui apparaissaient clairement.
Dans une de ces anecdotes, Saint Antoine du désert relate qu’il se moqua des démons qui le menaçaient et qui se voulaient très effrayants.
Il leur rétorqua « vous n’êtes que des démons en papiers », comment pourriez-vous m’effrayer?
Antoine vécu quelques centaines d’années après le Christ, nous étions encore à l’époque du bimétallisme.
Le standard monétaire était l’or ou l’argent.
Si il avait su que les deux guerres mondiales (entre autres folies meurtrières humaines) n’avaient pu avoir lieu sans ce changement du standard or au système de la planche à billet, se serait-il ris de ces démons de papier?
Vous avez compris, sans doute l’hypothèse que formule ici l’humble auteur de ce texte, Antoine du désert environ 1500 ans avant notre ère aurait vu en vision le démon le plus meurtrier de notre temps moderne: le papier monnaie…

Pour ce qui est de la révélation Coranique, dans un dialogue (Adith), entre Bilal et Mohammad, Mohammad décrit le caractère illicite d'une transaction.
Bilal a échangé deux paniers de dattes de mauvaise qualité contre un panier de dattes de bonne qualité, Mohammad est furieux, il considère que selon le Coran il s'agit d'une transaction frauduleuse.
Il est nécessaire de se rappeler que les dattes à cette époque servaient de monnaie lorsqu'on manquait de métaux précieux.
Echanger une unité de paiement contre deux unités de paiement n'était pas correct et nous comprenons pourquoi.
Il s'agissait là d'une spéculation monétaire.
Que dire du système monétaire, spéculatif, dans lequel nous vivons à l'heure actuel?
De ce modèle dans lequel 10 unités monnaie européenne valent des centaines d'unité monnaie d'autres pays?
De ce modèle dans lequel, 10 unités de monnaie européenne échangées contre une heure de travail, valent 100 unités monétaire étrangère, gagnées en plusieurs jours de travail?
Qu'il est absolument inique, au regard de la pensée divine et de ce que l’on pourrait appeler le bien absolue!

Qu'avons nous fait depuis Aristote de la monnaie?
Une unité de compte variable dans le temps et dans l'espace, une réserve de valeur variable, un intermédiaire des échanges variable, comme une mesure d'un litre qui ferait une fois 600ml, une fois 1000ml.
Quelque chose de totalement variable, ne reposant sur rien de solide, rien qui puisse inspirer la confiance.

Tout ce que nos livres religieux, les philosophes anciens, les sages recommandaient de ne pas faire, le système monétaire moderne l' a accomplit!

On comprend mieux pourquoi au temple, il est dit que Jésus renversa les tables des changeurs Jean(2:13-25) et dans la note 6 de l'édition Crampon, qu'il est sous entendu qu'il était plus sévère envers les changeurs de monnaie que les vendeurs d'oiseaux, qui servaient aux sacrifices des pauvres.
Et oui! Le change de monnaie dégageant un bénéfice pour le changeur est forcément une escroquerie.
Que dire dans ces conditions, du système actuel où, tout est variable.
Lorsque l'on vous prête de l'argent papier à intérêts, ces intérêts peuvent s’avérer variable!

Nous vivons dans un système absolument frauduleux, au regard des Ecritures Saintes. Méprisant totalement la notion de bien commun et de justice commerciale.

Le Coran a même consacré la sourate 83, "le poids et la mesure", qui rappelle les recommandations sur le poid et la mesure, qui avaient été formulées dans la Bible.

La sourate 17:35, rappel aussi cette nécessité de juste mesure "Donnez la pleine mesure quand vous mesurez; et pesez avec une balance exacte. C'est mieux (pour vous) et le résultat en sera meilleur.".

Dans les Hadith, il est dit:
"Abī Sa’īd al‑Khudri a rapporté que le Messager d’Allah a dit : « Or contre or, argent contre argent, blé contre blé, orge contre orge, datte contre datte, et sel contre sel. Une chose contre une même chose, le paiement se fait sur place, alors si quelqu'un donne plus ou demande davantage, l’accord s’est fait avec Riba (c’est une escroquerie), le receveur et le donneur en étant tout aussi coupables. »".
Encore une fois nous voyons que les relations monétaires actuels sont totalement frauduleuses et coupables, mais a-t-on encore besoin de le démontrer?.

Une petite citation du Christ raisonnera peut être dans le coeur de certains chrétiens…
Mt (6:24)"Nul ne peut servir deux maîtres; car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'
attachera à l'un, et méprisera l'autre; vous ne pouvez servir Dieu et Mammon (l'argent)"

Ceci nous démontre de manière philosophique et théologique que la monnaie est un moyen d'échange nécessaire, mais le système monétaire actuel est totalement aberrant et pervers, selon la Bible, le Coran et la justice commerciale universelle.
Revenir en haut Aller en bas
 
La monnaie dans les écritures saintes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peut-on connaître l'année du Retour du Christ à partir des Écritures Saintes ?
» Sur la réalité de l'Enfer d'après les Saintes Écritures !
» Saint Blaise Evêque et Martyr, Sainte Claudine Thévenet, commentaire du jour "Ni pièces de monnaie dans leur ceinture"
» BOURSES DE CE WEEK END DES 6 ET 7 MARS 2010
» Les signes de l'au delà

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: