DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Chapelet Notre Dame des sept douleurs (Kibeho, Rwanda) :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Chapelet Notre Dame des sept douleurs (Kibeho, Rwanda) :   Jeu 03 Mar 2016, 14:12

Bonjour,

Chapelet Notre Dame des sept douleurs :
(c'est un chapelet spécial de sept fois sept grains)

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.

* Sur la médaille de Notre Dame des sept douleurs :
Mon Dieu, je T'offre ce chapelet des sept douleurs pour Ta plus grande gloire, en l'honneur de Ta sainte Mère.
Je vais méditer et partager sa souffrance.
Je T'en supplie par les larmes qu'elle a versé à ce moment-là, donne-nous, à moi et à tous les pécheurs, le repentir de nos fautes.

* Trois premiers grains :
A moi, pécheur, obtiens, ainsi qu'à tous les pécheurs, la contrition parfaite de nos péchés.

* Acte de contrition :
Mon Dieu, j'ai un très grand regret de T'avoir offensé parce que Tu es infiniment bon et que le péché Te déplait.
Je prends la ferme résolution, avec le secours de Ta sainte grâce, de ne plus T'offenser et de faire pénitence.

* Dernier grain avant début du chapelet :
Mère pleine de miséricorde, garde présentes à notre cœur les souffrances de Jésus dans Sa Passion.

Première douleur :
Le vieillard Siméon annonce à Marie qu'un glaive de douleur transpercera son âme.
Lc 2,22-35

Ô Mère affligée, je prends part à la douleur dont fut remplie ton âme lorsque, à la vue de ton divin Enfant, saint Siméon te prédit que cet adorable Sauveur serait en butte aux contradictions des hommes, et qu'un glaive de douleur percerait ton âme.
Par ce cruel souvenir dont ton cœur était sans cesse déchiré, je te conjure, ô ma puissante Reine, de m'obtenir la grâce d'avoir toujours gravées dans mon cœur la Passion de notre Seigneur Jésus Christ et tes douleurs.

1 Pater, 7 Ave  + "Mère pleine de miséricorde, garde présentes à notre cœur les souffrances de Jésus dans Sa Passion."


Deuxième douleur :
La fuite en Égypte.
Mt 2,13-15

Ô Mère affligée, je prends part à la douleur que te causa votre fuite en Égypte avec ton adorable Fils, déjà poursuivi à mort par les hommes qu'Il venait sauver.
Par les fatigues et les angoisses de ce pénible voyage, par la pauvreté et l'humiliation de votre séjour en Égypte, je te supplie, ma tendre Souveraine, de m'aider à supporter, avec toi et comme toi, tous les maux de ce triste exil, afin d'arriver heureusement à la céleste patrie.

1 Pater, 7 Ave  + "Mère pleine de miséricorde, garde présentes à notre cœur les souffrances de Jésus dans Sa Passion."


Troisième douleur :
La disparition à Jérusalem de notre Seigneur Jésus Christ à douze ans.
Lc 2,41-52

Ô Mère affligée, je prends part à la douleur que te causa la perte de Jésus à Jérusalem.
Pendant trois jours tu l'as cherché avec gémissements et avec larmes, ne pouvant prendre un instant de repos en l'absence de celui qui était votre unique bien.
Par ces ardentes recherches, par cette séparation si longue et si amère, je te supplie, ô Vierge sainte, de m'obtenir la grâce de ne perdre jamais mon Dieu par le péché, mais de Lui être toujours uni sur la terre et de Le posséder éternellement dans le Ciel.

1 Pater, 7 Ave + "Mère pleine de miséricorde, garde présentes à notre cœur les souffrances de Jésus dans Sa Passion."


Quatrième douleur :
La Très sainte Vierge Marie rencontre notre Seigneur Jésus Christ chargé de la Croix.
Lc 23,27

Ô Mère affligée, je prends part à la douleur qui saisit ton âme à la rencontre de notre Seigneur Jésus Christ tout couvert de sans et de plaies, couronné d'épines et succombant sous le poids de Sa Croix.
Par le double glaive qui transperça alors ton cœur et celui de ton Fils bien-aimé, je te supplie de m'obtenir, ô très sainte Mère, une parfaite résignation à la volonté de mon Dieu, et la grâce de porter ma croix avec joie dans la compagnie de Jésus jusqu'au dernier soupir de ma vie.

1 Pater, 7 Ave + "Mère pleine de miséricorde, garde présentes à notre cœur les souffrances de Jésus dans Sa Passion."


Cinquième douleur :
La très sainte Vierge Marie au pied de la Croix.
Jn 19,25-27

Ô Mère affligée, je prends part à la douleur qui inonda ton âme au pied de la Croix de notre Seigneur Jésus Christ.
Mère pleine d'amour, par l'agonie que tu as soufferte avec tin Fils agonisant, et par la bonté ineffable avec laquelle tu nous as alors reçu pour tes enfants, obtiens-moi de notre Seigneur Jésus Christ crucifié la grâce de vivre et de mourir crucifié à toutes les choses du monde, afin que, vivant uniquement pour mon Dieu, et persévérant dans Son amour jusqu'à la mort, je puisse Le voir face à face et jouir de Lui en paradis.

1 Pater, 7 Ave + "Mère pleine de miséricorde, garde présentes à notre cœur les souffrances de Jésus dans Sa Passion."


Sixième douleur :
La très sainte Vierge Marie reçoit le corps inanimé de son Fils.
Jn 19,38-40

Ô Mère affligée, je prends part à la douleur qui transperça ton âme, quand tu as reçu entre tes bras le corps meurtri et ensanglanté de ton Fils, dont le côté avait été percé par la lance.
Par cette cruelle douleur, je te supplie de m'obtenir l'entrée du divine Cœur de notre Seigneur Jésus Christ, blessé et ouvert pour moi.
Que ce Cœur sacré soit ma demeure et tous mes délices pendant ma vie, et que j'y attende avec paix et confiance le moment de ma mort, pour ne plus m'en séparer pendant l'éternité.

1 Pater, 7 Ave + "Mère pleine de miséricorde, garde présentes à notre cœur les souffrances de Jésus dans Sa Passion."


Septième douleur :
La mise au tombeau de notre Seigneur Jésus Christ.
Jn 19,41-42

Ô Mère affligée, je prends part à la douleur où fut plongée ton âme, quand le corps sacré de ton cher Fils fut déposé dans le tombeau, et qu'il fallut t'éloigner, laissant ton cœur brûlant d'amour ensevelis avec ton Fils.
Par ton cruel martyre, ô Mère du pur amour, obtiens-moi le pardon de toutes mes offenses, protèges-moi contre les tentations, assistes-moi à l'heure de ma mort.
Je remets entre tes mains ma pauvre âme, objet de la Passion de notre Seigneur Jésus Christ et de tes douleurs.
Ne les abandonnes pas, ô Mère du miséricorde, que tu ne les ais introduite au séjour du bonheur éternel.

1 Pater, 7 Ave + "Mère pleine de miséricorde, garde présentes à notre cœur les souffrances de Jésus dans Sa Passion."


Ô Mère des Douleurs, obtiens-moi l'amour de notre Seigneur Jésus Christ, non pas un amour quelconque, mais un amour ardent, un amour qui nous porte aux œuvres et aux sacrifices.
Obtiens-moi d'aimer dans la joie et dans la douleur, dans le succès et dans l'insuccès, sur terre et au Ciel, pendant le temps et l'éternité.

Trois Pater + trois Ave.

Historique du chapelet et des apparitions de la Très sainte vierge Marie à Kibeho :

En 1982, la sainte Vierge Marie est apparue au Rwanda, à Kibeho et ces apparitions ont été reconnues officiellement par l’Église.
Le message principal est que le monde actuel se perd notamment par la négation du péché et donc l'absence de repentir.
Le Rosaire et le chapelet des sept douleurs sont donnés comme remède pour obtenir la grâce de la conversion, en se repentant et en demandant pardon, par une intercession pour nous-même et pour les autres.

Voici ce qu'annonce la sainte Vierge en avertissement :

"Ce que je vous demande, c'est le repentir.
Si vous récitez ce chapelet des sept douleurs, en le méditant, vous aurez alors la force du repentir.
Aujourd'hui beaucoup d'hommes ne savent plus demander pardon.
Ils mettent à nouveau le Fils de Dieu sur la Croix.
Aussi ai-je voulu venir vous le rappelez, surtout ici au Rwanda, car là je trouvais encore des hommes humbles, qui ne sont pas attachés à la richesse et à l'argent."


Ce chapelet n'est pas nouveau, il était récité jadis par certaines congrégation de religieux et religieuses comme les servites de Marie.
En 1942, l'Eglise a accordé une indulgence plénière et une indulgence partielle à sa récitation (Preces et pia opus XV).
Mais cette dévotion a été oubliée par la grande majorité des chrétiens qui ignorent aujourd'hui son existence, la Vierge Marie vient nous le rappeler, il ne remplace pas le Rosaire, il en est le complément.


Dernière édition par FreedomForKingKong78 le Jeu 03 Mar 2016, 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Chapelet Notre Dame des sept douleurs (Kibeho, Rwanda) :   Jeu 03 Mar 2016, 14:14



Partie 2 : https://www.youtube.com/watch?v=4X7SkAG4bqI

Partie 3 : Le chapelet explication : https://www.youtube.com/watch?v=tiENUpLx3Y0

Partie 4 : https://www.youtube.com/watch?v=fESHncLIQR8
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
 
Chapelet Notre Dame des sept douleurs (Kibeho, Rwanda) :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs
» Notre-Dame des Sept Douleurs
» NOTRE-DAME des SEPT-DOULEURS (15 septembre)
» Neuvaine pour préparer la fête de Notre-Dame des Sept Douleurs : du 6 au 14 septembre
» Litanies de Notre Dame des Sept Douleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: