DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La gnose au nom menteur?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
adamev



Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Sam 12 Mar 2016, 10:47

Le(s) savoir(s) sont les marches qui permettent (peut-être) d'atteindre la Connaissance qui est à la fois intuition (qui n'est pas imagination) et expérience (qui n'est pas expérimentation). Ainsi et pour faire simple la remontée de l'échelle des effets et des causes permet d'atteindre la Cause des causes... Mais la Connaissance absolue (illumination) n'est donnée qu'à quelques individus par siècles.
Ma réponse sur les dogmes visait votre affirmation "mais c'est une réponse simple et rapide qui permet d'arrêter de chercher". Ce n'est pas pour rien que la plupart des religions (dont romaine) affirment en préambule de l'exposé de leurs dogmes "ce qu'il faut croire". Ce que la plupart des gens interprètent par "vérité". Inutile donc de chercher plus loin. Voilà pourquoi non seulement les dogmes n'ont jamais changé quiconque mais sont même totalement sclérosants.
Notre compréhension du monde n'est jamais plus grande que ce que notre intellect nous permet d'en voir. Pendant très longtemps mes ancêtres n'ont perçu le monde qu'à l'intérieur du vase clos de leur vallée (jusqu'au milieu du XIXème siècle on y accédait seulement par chemins muletiers). Ce n'est que par les voyages, à commencer par le service militaire qui leur a fait porter "sac en France", qu'ils ont pris conscience de la "vastitude" du monde. C'est par mes propres voyages que j'ai élargi cette perception largement au delà des frontières. Il y a là une part de savoir et une part de Connaissance.
Vous avez le droit de réduire le message évangélique à une simple formule... ce n'est heureusement pas le seul "vrai" de ce message qui n'est justement pas d'ordre "intellectuel".
Comment se transformer sans chercher? Se transformer pour quoi et pour qui?
Revenir en haut Aller en bas
dims



Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Sam 12 Mar 2016, 23:06

adamev,

Je ne suis pas d'accord quand vous dites que les dogmes sont sclérosants.

Pour être en bonne santé vous devez adaptez une alimentation et un mode de vie adéquate.
Et bien pour alimenter l'âme ( je ne parle pas de l'esprit ) il en est de même vous devez avoir un certain équilibre pour vous engager sur le chemin de la réalisation.

Les dogmes comme la nourriture saine ne sont certes pas une finalité.
Mais ils permettent néanmoins de se stabiliser et d'éviter certaines dérives, ce qui favorise la recherche intérieure.


Dernière édition par dims le Dim 13 Mar 2016, 00:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Messages : 2585
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Dim 13 Mar 2016, 00:38

adamev a écrit:
Le(s) savoir(s) sont les marches qui permettent (peut-être) d'atteindre la Connaissance qui est à la fois intuition (qui n'est pas imagination) et expérience (qui n'est pas expérimentation). Ainsi et pour faire simple la remontée de l'échelle des effets et des causes permet d'atteindre la Cause des causes... Mais la Connaissance absolue (illumination) n'est donnée qu'à quelques individus par siècles.

L’illumination ou la « connaissance absolue » n’arrive pas par hasard. C’est le fruit d’un long parcours. Lorsqu’on est détaché des choses matérielles, qu’on aime les gens et la nature, qu’on sent qu’on fait partie d’un grand tout unique et qu’on éprouve encore la sensation d’un manque ou d'un vide, c’est qu’il y a un déséquilibre entre la compréhension intellectuelle (le savoir) et la réelle qualité de l’être (la "connaissance intérieure vécue"). On oublie une étape essentielle : Les oeuvres ! Ce sont elles qui vont, dans un premier temps, remplir le vide. Même si d’un point de vue absolue ou d’un point de vue purement théorique nous sommes censés être réalisés, on ne peut brûler les étapes. Le détachement ultime ne peut venir qu’après la réelle et concrète réalisation des œuvres, c'est-à-dire après avoir démontré concrètement ne plus avoir de « je », en ne vivant plus pour soi mais pour les autres.

On doit changer et se transformer pour un seul but : Améliorer le monde au travers de l’amélioration de soi-même, sans attendre aucune récompense, sans chercher à gagner un paradis ou se réaliser d’une manière personnelle et égoïste, ou encore penser pouvoir en tirer un profit quelconque, comme par exemple vouloir arrêter de souffrir.  

Voilà ce que disent certains maîtres et ce à quoi je crois. A un certain degré d’évolution nous avons malheureusement tendance à confondre le savoir et la « connaissance vécue » sans même nous en rendre compte. Donc, il n’y a pas une connaissance absolue unique qui nous tombe dessus par hasard, mais une connaissance relative vécue qui nous permet de préparer notre âme à l’illumination ultime.

Alors voilà, est-ce que perdre le « je » et tout égoïsme est un dogme, à vous de voir !  Ce n’est pas plus un dogme que de croire à la « connaissance absolue » dans le sens de « illumination subite» ou « voie directe de la pleine réalisation ».

adamev a écrit:


Notre compréhension du monde n'est jamais plus grande que ce que notre intellect nous permet d'en voir. Pendant très longtemps mes ancêtres n'ont perçu le monde qu'à l'intérieur du vase clos de leur vallée (jusqu'au milieu du XIXème siècle on y accédait seulement par chemins muletiers). Ce n'est que par les voyages, à commencer par le service militaire qui leur a fait porter "sac en France", qu'ils ont pris conscience de la "vastitude" du monde. C'est par mes propres voyages que j'ai élargi cette perception largement au delà des frontières. Il y a là une part de savoir et une part de Connaissance.

Notre compréhension du monde ne dépend pas de l’intellect, ni de nos perceptions sensorielles, et encore moins de nos voyages dans le monde, mais de la qualité de notre supra conscience. C’est elle qui permet de discerner et qui donne le sentiment du vrai.

adamev a écrit:

Comment se transformer sans chercher? Se transformer pour quoi et pour qui?

La transformation ne se fait pas en cherchant. La recherche c’est le « je »  (l’ego) qui l’a fait. L’ego veut savoir, c’est plus fort que lui. Or, il ne s’agit pas de savoir, mais d’ÊTRE, ÊTRE Vérité. Le savoir, comme disait d’ailleurs plus haut J & B, n’est qu’un outil. La question est donc : « comment faire pour ÊTRE ». Comme je l’ai écrit plus haut, la seule chose à faire c’est d’annihiler tout égoïsme.

Qu’y a-t-il à chercher s’il s’agit d’annihiler tout égoïsme ? Rien ! Par contre, il n’y a qu’une seule manière de le faire, le démontrer à chaque instant et à chaque seconde de notre vie. Cependant, ce n'est pas suffisant d'avoir un comportement altruiste, il est nécessaire que nous nous transformions en profondeur de manière à ÊTRE altruiste. Pour cela il faut d'abord croire fermement que c'est la voie (dogme?) et ensuite avoir de la constance.

Les expériences de la vie ne permettent pas seulement de comprendre ce qui est juste et ce qui est faux, mais elles permettent surtout de le sentir !  La conscience vécue n’est pas une simple compréhension, mais une compréhension sentie ! Et c’est lorsqu’on sent qu’on a le cœur plein. Le cœur ne pense pas, ce n’est pas le mental, ce n’est pas l’intellect, il est Être !

Maintenant, pour quoi et pour qui ? Pour Dieu et la béatitude éternelle. Dieu est la seule réalité objective. Lorsqu’on EST le « je » n’est plus.

Gérard
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Dim 13 Mar 2016, 10:50

Amen...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2585
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Dim 13 Mar 2016, 11:11

adamev a écrit:
Amen...

Smile   Je vois... Vous donnez avec un seul mot toute la signification à la poésie que vous avez postée.

C'est bien beau de savoir que tout est UN, mais il faut aussi savoir ce que cela implique. Qu'auriez-vous aimé, des formules mathématiques de la connaissance absolue?

Je suis sûr que c'est la conclusion qui vous gêne (ou le ton péremptoire, mais je ne fais que rapporter ce que certains maîtres affirment et ce que je crois). Ha... que ne ferait pas un homme pour garder son "je" et le sentiment de l'existence éternelle de sa propre personne... Smile Ne vous inquiétez pas, une individualité demeure, mais elle n'est pas de la nature de ce que vous pensez.

Merci Adamev, puisque c'est votre choix, restez seul et continuez à chercher...

G.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Dim 13 Mar 2016, 12:04

Et vous quel image avez vous de votre femme,de votre voisine, de votre père ,de vos professeurs , de vos élèves,de Dieu...?
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2585
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Dim 13 Mar 2016, 14:02

philippe bis a écrit:
Et vous quel image avez vous de votre femme,de votre voisine, de votre père ,de vos professeurs , de vos élèves,de Dieu...?

C'est clair, on ne doit pas se fier aux apparences, le problème c'est que Dieu prend absolument toutes les apparences que l'on veut. Ça fait partie de sa grandeur et de son infinitude. A la finalité c'est ce que nous pensons qui nous rend heureux qui compte, même si on se trompe, au moins on l'aura expérimenté! Smile
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Dim 13 Mar 2016, 23:39

Gérard2 a écrit:
adamev a écrit:
Amen...

Smile   Je vois... Vous donnez avec un seul mot toute la signification à la poésie que vous avez postée.

C'est bien beau de savoir que tout est UN, mais il faut aussi savoir ce que cela implique. Qu'auriez-vous aimé, des formules mathématiques de la connaissance absolue?

Je suis sûr que c'est la conclusion qui vous gêne (ou le ton péremptoire, mais je ne fais que rapporter ce que certains maîtres affirment et ce que je crois). Ha... que ne ferait pas un homme pour garder son "je" et le sentiment de l'existence éternelle de sa propre personne...  Smile  Ne vous inquiétez pas, une individualité demeure, mais elle n'est pas de la nature de ce que vous pensez.

Merci Adamev, puisque c'est votre choix, restez seul et continuez à chercher...
G.

Trop de présupposés pour que ça vaille la peine d'argumenter.
"L'inaccessible étoile" aurait chanté Brel...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2585
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Lun 14 Mar 2016, 11:47

adamev a écrit:
Gérard2 a écrit:
adamev a écrit:
Amen...

Smile   Je vois... Vous donnez avec un seul mot toute la signification à la poésie que vous avez postée.

C'est bien beau de savoir que tout est UN, mais il faut aussi savoir ce que cela implique. Qu'auriez-vous aimé, des formules mathématiques de la connaissance absolue?

Je suis sûr que c'est la conclusion qui vous gêne (ou le ton péremptoire, mais je ne fais que rapporter ce que certains maîtres affirment et ce que je crois). Ha... que ne ferait pas un homme pour garder son "je" et le sentiment de l'existence éternelle de sa propre personne...  Smile  Ne vous inquiétez pas, une individualité demeure, mais elle n'est pas de la nature de ce que vous pensez.

Merci Adamev, puisque c'est votre choix, restez seul et continuez à chercher...
G.

Trop de présupposés pour que ça vaille la peine d'argumenter.
"L'inaccessible étoile" aurait chanté Brel...

"Tout est UN"! C'est un présupposé ou une évidence? Ce n'est pas vous qui m'accusiez d'enfoncer des portes ouvertes? Si tout est UN il faudra bien que nos conscience soient Unes et rejoignent l'Un absolu, non?

Le problème, cher Adamev, c'est de vouloir le beurre et l'argent du beurre. Vous voulez la liberté absolue (qui est celle de votre ego, faut pas se leurrer) tout en voulant la connaissance directe de la divinité. Le problème c'est que les deux sont incompatibles. La pleine liberté ne s'obtient que lorsqu'on est pleinement identifié à Dieu et, forcément, en l'état actuel de nos consciences cela nécessite des contraintes.

Je comprends votre questionnement : qui décide de quelles contraintes il s’agit? Personne, cher Adamev, personne, c’est vous qui décidez, à vous d’avoir le discernement nécessaire pour comprendre quel est le maître des maîtres qui enseigne la Vérité.

Mais après tout, de quelles contraintes vous ai-je parlé ? D’être altruiste ? Est-ce qu’une attitude qui apporte de la joie est réellement une contrainte ? A vous de voir. Quand vous m’avez posé la question « pour quoi et pour qui », je vous ai répondu « pour Dieu et la béatitude », parce que j’ai voulu éviter la réponse « nombrilisme », mais tout commence par le « nombrilisme », c’est inévitable.

Nous discutons pour le plaisir de discuter, mais de toute manière Dieu et Vérité et Lois. Personne ne peut se soustraire aux lois naturelles divines. Nous sommes tous soumis (la matière et le biologique y compris) à une invisible mais inéluctable loi évolutive. Qui s’oppose à son évolution souffre. Donc, autant comprendre quelle est la voie qui permettra d’arrêter de souffrir, ça peut énormément accélérer notre accession à une félicité durable, voire éternelle.

Si vous transformer pour Dieu ne vous parait pas suffisant, alors transformez-vous dans un premier temps pour vous, pour éprouver de la joie et ne plus souffrir, le reste viendra automatiquement.

Pourquoi vous ai-je écrit tout ça? Pour rien! Ou pour Dieu, C'est gratuit!

« Amen »  Smile
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Lun 14 Mar 2016, 14:15

"Tout est UN"! C'est un présupposé ou une évidence?

Ce n'est pas de ça dont il s'agit dans vos posts mais de vos affirmations sur ce que vous croyez que je crois, fais, pense (ou que je devrais croire, faire, penser... )... et que vous continuez d'étaler dans le post ci-dessus...
Votre propre égo... pas besoin de vos conseils pour transformer le mien...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2585
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Lun 14 Mar 2016, 14:46

adamev a écrit:
"Tout est UN"! C'est un présupposé ou une évidence?

Ce n'est pas de ça dont il s'agit dans vos posts mais de vos affirmations sur ce que vous croyez que je crois, fais, pense (ou que je devrais croire, faire, penser... )... et que vous continuez d'étaler dans le post ci-dessus...
Votre propre égo... pas besoin de vos conseils pour transformer le mien...

Ben alors ne posez pas de questions du type "Comment se transformer sans chercher? Se transformer pour quoi et pour qui?" Ensuite il ne faut pas vous étonner de recevoir la réponse de mon ego, aussi naïf soit-il.

Vous voulez discuter sans vouloir discuter. Il y a comme un petit air de condescendance dans votre attitude qui vous regarde, moi je me fiche de ce qu'on peut penser de ce que je poste, je le poste, c'est tout.

On parle de gnose et vous vous parlez d'apprendre à connaitre le monde en voyageant. Ok, "gnosez" comme vous voulez, Adamev. A chacun sa voie.

Gérard :hello:

Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 15 Mar 2016, 10:39

Votre pb mon cher, c'est sous prétexte de Gnose, de faire de la psychanalyse à deux balles autour du concept d'égo. Or le pb de l'égo ce n'est ni de le rabaisser, ni de le contraindre, ni... mais c'est d'apprendre à vivre avec. C'est toute la différence entre la domination et la maîtrise. Et en effet l'un des meilleurs moyens pour parvenir à cette maîtrise reste le cheminement lent du pèlerin au long cours qui permet la pleine conscience de soi et du monde... p.e pas aussi séparés que ça.
Ne te retourne pas dit le Chemin, ne t'arrête pas... aime ce que tu rencontre mais ne t'attache à rien.
Et comme vous le dites chacun sa voie...
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9371
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 15 Mar 2016, 12:56

adamev a écrit:
Votre pb mon cher, c'est sous prétexte de Gnose,  ...

" Gottman [ du Love Lab de Seattle ] donne une recette imparable pour transformer une doléance légitime , qui a toutes les chances d'être entendue , en une critique qui ne
déclenchera que du ressentiment , de la mauvaise volonté ou une contre-attaque virulente : il suffit d'ajouter à la fin : " C'est quoi ton problème ? "  " .

( " Guérir " par David Servan-Schreiber Robert Laffont 2003 , chap 12 La communication émotionnelle , sous-chapitre 3 L'apocalypse de la communication p 208 )

Et l'abréviation " pb " n'atténue que très partiellement l'agression .

( D'autant moins que le Plomb n'est pas un métal noble , d'après les chimistes . )

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Mar 15 Mar 2016, 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 15 Mar 2016, 14:28

boooof
C'est tout ce que vous avez trouvé à dire sur la question de la Gnose?
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9371
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 15 Mar 2016, 15:19

Je parle peu de ce que je connais mal mais je veille , en tant que modérateur , à la paix dans les échanges , autant que faire se peut .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2355
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 15 Mar 2016, 17:25

La Gnose vise la délivrance,  Jésus est la Gnose.
Voici un texte pour Adamev, j'espère qu'il va le lire attentivement sans se distrairre, comme ça nous éviterons de tourner en rond:

Extrait :
http://osp.frejustoulon.fr/une-gnose-chretienne/


Le sens orthodoxe du mot « gnose » a été validé par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi dans un document du 21 décembre 1980 intitulé Lettre aux Evêques de l’Eglise catholique sur quelques aspects de la méditation chrétienne, qui oppose la gnose « illumination ou connaissance supérieure de l’Esprit, qui donc n’est pas « un bien propre à l’âme mais un don », à la « pseudo-gnose » qui en est une « déviation ». La gnose y est définie comme progression « dans la connaissance et dans le témoignage des mystères de la foi au moyen de la profonde intelligence […] des choses spirituelles. » La véritable gnose du Christ consiste, dans le cadre de la tradition apostolique, en l’interprétation des Ecritures et l’approfondissement des dogmes, en la perfection de la vie spirituelle et l’accomplissement de la grâce eucharistique. Intérieure puisqu’elle est l’œuvre du Saint-Esprit, la vraie gnose est cependant proposée immédiatement à tout le monde par la proclamation évangélique. Elle est une métaphysique d’accueil de la transcendance qui s’accomplit dans la réception du Verbe incarné – du Pain vivant descendu du ciel. Comme le dit le père Bouyer : « D’une connaissance de type rationnel s’interrogeant sur l’existence et la nature de Dieu, on est passé à une connaissance de foi. »[7] La gnose est connaissance de foi : connaissance de, dans et par la foi. La gnose se situe a l’articulation de la raison et de la foi, « fides quaerens intellectum » ou plutôt « intellectus quaerens fidem », elle est intelligence de la foi, philosophie de la Révélation : saint Augustin enjoint ainsi d’« écarter ceux qui ne sont ni philosophes en religion, ni religieux en philosophie »[8], et Jean Scot Erigène déclare : « La vraie philosophie est la vraie religion, et la vraie religion est la vraie philosophie. »[9] Défendant notamment le lien intrinsèque entre sacrement, dogme et gnose, Jean Borella résume : « Elle n’est, la gnose véritable, ni théorie abstraite, conceptualité vaniteuse et qui se contente illusoirement de ses propres formulations, ni mysticisme confus, facilement retranché dans l’incommunicable. » Bref, elle appartient, avec l’oraison, la lectio divina, la méditation, la contemplation…, au puissant fleuve de la mystique chrétienne, qui désire « scruter jusqu’aux profondeurs de Dieu » (1 Corinthiens 2, 10).

Veritas in caritate, caritas in veritate – en suivant encore Benoît XVI, Jean Borella a livré une magnifique refonte de La Charité profanée[10], sous le titre Amour et Vérité[11], qui explore la relation ontologique de la vertu théologale avec la vérité divine : la gnose chrétienne est charité puisque connaissance du Dieu qui est Amour,

Le même Jean Borella a par ailleurs écrit un excellent Lumières de la théologie mystique[12] sur l’oeuvre de Denys l’Aréopagite et à son héritage spirituel qui a marqué toute la chrétienté médiévale. Benoît XVI avait d’ailleurs consacré une de ses catéchèses du mercredi à cette figure majeure de la théologie qui a su « mettre la sagesse grecque au service de l’Evangile » (Audience du mercredi 14 mai 2008). A l’invitation même du « Pape émérite », écoutons donc, pour conclure en sagesse notre brève présentation de l’authentique gnose chrétienne, l’illustre théologien pseudonyme : « Je ne voudrais pas faire de polémiques ; je parle simplement de la vérité, je cherche la vérité"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 15 Mar 2016, 18:00

Comment pourrais- je cherche la verité car je sais pas ce que c est?
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2585
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 15 Mar 2016, 18:08

adamev a écrit:
Votre pb mon cher, c'est sous prétexte de Gnose, de faire de la psychanalyse à deux balles autour du concept d'égo.
Or le pb de l'égo ce n'est ni de le rabaisser, ni de le contraindre, ni... mais c'est d'apprendre à vivre avec. C'est toute la différence entre la domination et la maîtrise. Et en effet l'un des meilleurs moyens pour parvenir à cette maîtrise reste le cheminement lent du pèlerin au long cours qui permet la pleine conscience de soi et du monde... p.e pas aussi séparés que ça.
Ne te retourne pas dit le Chemin, ne t'arrête pas... aime ce que tu rencontre mais ne t'attache à rien.
Et comme vous le dites chacun sa voie...

Le problème n'est pas l'ego, mais l'égoïsme.  La spiritualité n'est pas de la psychologie, mais une manière d'appréhender la psychologie.

"Apprendre à vivre avec" est équivalent à "trouver son équilibre" entre les besoins spirituels et les besoins psycho-matériels. Cependant, à moins d'être un fossile, il s'agit "d'apprendre à vivre avec" dans un système évolutif. Ça signifie qu'on perd périodiquement notre équilibre pour en retrouver un nouveau.

En apparence, personne n'est contraint de rien, les remises en question apparaissent lorsqu'apparaît la souffrance.

Si vous êtes heureux en pèlerin, et bien, tant que ça dure, ne changez rien.

J'ai juste envie de rajouter que la réelle connaissance (vécue) que l'on peut tirer des voyages d'un pèlerin se limite à l'expérience des voyages d'un pèlerin. Je veux dire par là que la réelle expérience n'est pas ce que vous apprenez durant les voyages, mais ce que vous apprenez du fait d'avoir assouvi le désir de voyager. A moins que "les voyages du pèlerin" en question ne soit qu'une métaphore, mais ce n'est pas ce que j'ai compris de vos écrits.

Gérard
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 15 Mar 2016, 23:53

Ben commencez par voyager en marcheur... vous arriverez p.e pèlerin...
Votre autre blabla n'a rien à voir avec la Gnose.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 16 Mar 2016, 00:01

injure supprimée (s) boulo
La gnose chrétienne n'est qu'un avatar tardif de la Gnose...
Phillippe "Comment pourrais- je chercher la vérité car je sais pas ce que c est?" Retournez la question "Pourquoi chercher la vérité si je sais ce qu'elle est?"
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2355
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 16 Mar 2016, 00:09

adamev a écrit:
injure supprimée (s) boulo
La gnose chrétienne n'est qu'un avatar tardif de la Gnose...
Phillippe "Comment pourrais- je chercher la vérité car je sais pas ce que c est?" Retournez la question "Pourquoi chercher la vérité si je sais ce qu'elle est?"
Shocked  Shocked  Shocked
:beret:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Gérard2



Masculin Messages : 2585
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 16 Mar 2016, 01:13

adamev a écrit:
Ben commencez par voyager en marcheur... vous arriverez p.e pèlerin...
Votre autre blabla n'a rien à voir avec la Gnose.

Je ne vois pas ce que vos voyages ont à voir de plus avec la gnose. Ou tout a à voir ou rien n'a à voir. C'est juste votre vérité et votre manière personnelle de chercher (ou d'aller vers) "l’inaccessible étoile" que vous croyez être à des années lumière de vous et qui est finalement au bout de votre nez.

Vous parliez de nombrilisme, mais la pleine conscience de soi et du monde d'un pèlerin ne peut être autre chose que la pleine conscience de son propre nombril, ce qui n'a pas grand-chose à voir avec la gnose non plus. Vous risqueriez d'être surpris de découvrir qui est réellement votre soi (qui n'a rien à voir avec le Soi).

D'ailleurs, le seul chemin qui vous fait découvrir à chaque post qui vous êtes réellement, c'est bien ce forum. Vous voyez, pas besoin de voyager bien loin...

Et entre parenthèse, à partir du moment ou votre pèlerinage vers "l'inaccessible étoile" est votre vérité, vous en faites forcément un dogme.

G.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 16 Mar 2016, 10:52

Si vous le dites...
Vous me faites penser au "Marin de Gibraltar" qui rêvait de voyages, de découvertes mais restait sur son rocher, regardant les bateaux passer, en fumant un cigare et en sirotant un alcool fort...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 16 Mar 2016, 10:56

Je ne vois pas en quoi dire d'un auteur (Borella) et d'un bavard (Verlinde) qu'ils sont des clowns constitue une injure. La profession de clown est honorable.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2585
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 16 Mar 2016, 11:55

adamev a écrit:
Si vous le dites...
Vous me faites penser au "Marin de Gibraltar" qui rêvait de voyages, de découvertes mais restait sur son rocher, regardant les bateaux passer, en fumant un cigare et en sirotant un alcool fort...

Ne prenez pas vos propres projections pour des réalités. Ce n'est pas moi qui rêve de voyages ici, c'est vous. Pas besoin de prendre un bateau pour le voyage intérieur.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 16 Mar 2016, 12:26

On me dit : « Je veux comprendre pour croire. » Je réponds : « Crois pour comprendre. »C 'est vraiment le premier pas qui compte,je l 'appelle le pas éternel car c 'est celui a faire a chaque instant mais c 'est celui du pauvre et du humble qui s 'est débarrassée de ses connaissances de seconde main,de ses bequilles intellectuel et le plus dure de son orgueil , car votre savoir est comme du foin a manger .Et c 'est pour cela qu'il a été dit : Matthieu 11:25 "En ce temps-là, Jésus prit la parole, et dit: Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants"
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 16 Mar 2016, 14:42

Gérard2 a écrit:
adamev a écrit:
Si vous le dites...
Vous me faites penser au "Marin de Gibraltar" qui rêvait de voyages, de découvertes mais restait sur son rocher, regardant les bateaux passer, en fumant un cigare et en sirotant un alcool fort...

Ne prenez pas vos propres projections pour des réalités. Ce n'est pas moi qui rêve de voyages ici, c'est vous. Pas besoin de prendre un bateau pour le voyage intérieur.

Grosse erreur... Il vous faut une nef pour naviguer le fleuve aux étoiles où le Cygne fait Signe.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 16 Mar 2016, 14:45

Matthieu 11:25 "En ce temps-là, Jésus prit la parole, et dit: Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants"

Et c'est ce qui permet à la plupart des croyants de rester les fesses collées à leur chaise en se gargarisant de citations pendant que le monde appelle.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2585
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 16 Mar 2016, 17:28

adamev a écrit:
Gérard2 a écrit:
adamev a écrit:
Si vous le dites...
Vous me faites penser au "Marin de Gibraltar" qui rêvait de voyages, de découvertes mais restait sur son rocher, regardant les bateaux passer, en fumant un cigare et en sirotant un alcool fort...

Ne prenez pas vos propres projections pour des réalités. Ce n'est pas moi qui rêve de voyages ici, c'est vous. Pas besoin de prendre un bateau pour le voyage intérieur.

Grosse erreur... Il vous faut une nef pour naviguer le fleuve aux étoiles où le Cygne fait Signe.

Pure illusion... Nous sommes les étoiles et le Cygne.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2585
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 16 Mar 2016, 18:26

adamev a écrit:
Matthieu 11:25 "En ce temps-là, Jésus prit la parole, et dit: Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants"

Et c'est ce qui permet à la plupart des croyants de rester les fesses collées à leur chaise en se gargarisant de citations pendant que le monde appelle.

Ce n'est pas pire que se démener dans tous les sens en faisant du monde quelque chose d'extérieur à soi-même et avec lequel on se confronte constamment. Mais que croyez-vous que ce soit le monde? Ce sont les autres qui importent, pas le monde et les étoiles auxquels vous vous référez.

On peut reprocher tout ce qu'on veut aux croyants, mais s'il y a bien une chose qu'on ne peut reprocher à l'Église c'est de rester les bras croisées pendant que des pèlerins se promènent allègrement sur le chemin de l'illusion.

G.
Revenir en haut Aller en bas
 
La gnose au nom menteur?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» St Irénée de Lyon et la gnose
» La Gnose, mère de toute hérésie
» Gnose et gnosticismes
» Demontrons que Satan est un menteur
» Gnose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: