DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La gnose au nom menteur?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
adamev



Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Dim 21 Fév 2016, 23:05

dims a écrit:
Elriel a écrit:
Euh... Dans ce contexte, vous faites quoi de la "resurrection de la chair" ?

"Lorsque l'égo est crucifié et périt, ce qui survit est l'Etre absolu (Dieu) ( Moi et mon Père nous sommes un ) et cette glorieuse survivance est appelée Résurrection."

C'est pourquoi les pierres des grandes églises furent élevées en prières dans la Lumière.
C'est pourquoi l'on peut dire que l'arbre subit une passion avant de ressusciter dans la charpente élevée au faîte...
C'est pourquoi la pierre rejetée qui a sué sang et eau... devient glorieuse...
Revenir en haut Aller en bas
empathry



Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 24 Fév 2016, 04:13

Elriel a écrit:
Comparer la gnose à la philosophie, c'est comparer Heidegger et Blavatsky. Chacun a certes ses défauts, mais la posture n'est pas la même, le premier pose l'ignorance comme point de départ, ce qui n'est pas le cas de la seconde.

Hum ... Hum ... Hum pour le piaf DEsAstre de philo ; ce ne serait pas tout le contraire ?

scio me nihil scire (Socrate)

... où alors, il faudrait qu'on m'explique !

Revenir en haut Aller en bas
Elriel



Messages : 994
Inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 24 Fév 2016, 10:36

Oui, le point de départ est l'acceptation de l'ignorance.
C'est un point admis par TOUS les philosophes.
Je ne suis pas sûr que ce soit les point de départ des gnostiques. Il me semble qu'ils posent au contraire une révélation ou une intuition métaphysique (Guénon) au départ, et développent leurs systèmes dessus.
Les philosophes partent en général d'une hypothèse (ou de plusieurs hypothèses) et la retravaillent sans cesse.

Ce que je prétends savoir ne correspond pas à de la philosophie, mais à de l'histoire de la philosophie.

On peut savoir que tel auteur a écrit telle chose dans tel texte, ça c'est de l'histoire de la philo, pas de la philo. Cela ne veut pas dire que je sais ce qu'est la vérité, et là c'est une attitude philosophique.

Voyez vous la nuance?
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 24 Fév 2016, 10:41

Pourquoi vouloir réduire la Gnose aux délires d'un Guénon???

Les philosophes partent en général d'une hypothèse (ou de plusieurs hypothèses) et la retravaillent sans cesse.

Et que croyez vous que fait la Gnose?
Revenir en haut Aller en bas
Elriel



Masculin Messages : 994
Inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 24 Fév 2016, 10:51

Guénon n'est qu'un exemple.

Il faudrait que vous définissiez un "Corpus Gnosticum", avec des auteurs que vous estimez fiables Adamev. Je ne peux pas vous répondre dans le vide, sans savoir de quoi ou de qui on parle.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 24 Fév 2016, 11:16

Elriel a écrit:
Guénon n'est qu'un exemple.

dont acte...

Il faudrait que vous définissiez un "Corpus Gnosticum", avec des auteurs que vous estimez fiables Adamev. Je ne peux pas vous répondre dans le vide, sans savoir de quoi ou de qui on parle.

Mais si ça existait on l'appellerait magistère, dogmatique.... et elle aurait (eu) son Index... Voyez justement ce qui est arrivé à l'oeuvre (sic) de Guénon...


Ne confondez pas la Gnose et le gnosticisme...
La lettre tue, l'esprit vivifie...
Revenir en haut Aller en bas
Elriel



Masculin Messages : 994
Inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 24 Fév 2016, 11:39

Quand on parle de quelque chose, il faut que ce quelque chose soit constatable par l'ensemble des interlocuteurs. Un texte est une chose constatable sur laquelle on peut s'appuyer pour parler, le récit d'une expérience personnelle (la votre par exemple) pourrait m'aider à comprendre et à me positionner (pour ou contre), et à entamer le débat.

Mais sans base claire et tangible, on parle dans le vide. Et cela je m'y refuse.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 24 Fév 2016, 15:14

Quand on parle de quelque chose, il faut que ce quelque chose soit constatable par l'ensemble des interlocuteurs.

Un de mes très bons amis, historien de réputation internationale se plait à dire "en matière historique la seule chose que démontre l'absence de preuve... c'est qu'il n'y a pas de preuve"!!!
En matière de Gnose c'est pareil ça ne se prouve pas ça s'expérimente et ensuite seulement ça cherche à comprendre et à expliquer.

le récit d'une expérience personnelle (la votre par exemple) pourrait m'aider à comprendre et à me positionner (pour ou contre), et à entamer le débat.

C'est bien là votre problème vouloir comprendre sans expérimenter, vouloir se positionner, être pour ou contre, entamer un débat... Tout dans le mental? Et le lâcher prise dans tout ça vous en faîtes quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 24 Fév 2016, 15:37

adamev a écrit:
Pourquoi vouloir réduire la Gnose aux délires d'un Guénon???

Un des seuls auteurs récent qui a fait beaucoup de bien dans le domaine (clarification), Borella étant le dernier avec Jean Hani ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Elriel



Masculin Messages : 994
Inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 24 Fév 2016, 16:03

adamev a écrit:
Quand on parle de quelque chose, il faut que ce quelque chose soit constatable par l'ensemble des interlocuteurs.

Un de mes très bons amis, historien de réputation internationale se plait à dire "en matière historique la seule chose que démontre l'absence de preuve... c'est qu'il n'y a pas de preuve"!!!
En matière de Gnose c'est pareil ça ne se prouve pas ça s'expérimente et ensuite seulement ça cherche à comprendre et à expliquer.

le récit d'une expérience personnelle (la votre par exemple) pourrait m'aider à comprendre et à me positionner (pour ou contre), et à entamer le débat.

C'est bien là votre problème vouloir comprendre sans expérimenter, vouloir se positionner, être pour ou contre, entamer un débat... Tout dans le mental? Et le lâcher prise dans tout ça vous en faîtes quoi?

Bah oui, c'est là tout mon problème. Rolling Eyes

Vous me dites de partir en voyage, mais vous ne me dites pas où. Où voulez vous que je parte si je ne sais pas où aller?

Je veux bien expérimenter la gnose mais personne ne me dit ce que c'est, vous me dites seulement que ce n'est pas le gnosticisme. Me voilà bien avancé... Et le canoé kayak, ça rentre dans la gnose? Et collectionner des timbres?

Bref, tant que je n'ai pas d'indications positives, je ne peux rien décider.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 24 Fév 2016, 16:38

Et le canoé kayak, ça rentre dans la gnose? Et collectionner des timbres?

Je ne sais pas? Essayez vous verrez bien... Vous pouvez aussi essayer de réfléchir au TsimTsoum des Pères juifs, de ses rapports avec le Trinitaire chrétien???

Bref, tant que je n'ai pas d'indications positives, je ne peux rien décider.

Vous me faites penser à cet officier du "Désert des Tartares" qui attendit toute sa vie leur arrivée sans se décider à aller voir au delà de son horizon. Ou à ce "Marin de Gibraltar" qui rêva toute sa vie de voyager mais ne se résolut jamais à embarquer...
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 24 Fév 2016, 18:15

On pourrait faire le rapprochement avec les voies spirituelles dans l'hindouisme, la gnose dans un sens positif correspondrait au jnâna yoga, yoga de la connaissance (la racine est la même que pour gnosis), par différencier du bakhti yoga (yoga de la dévotion) et du karma yoga (yoga des oeuvres), en rapport avec les trois gunas (qualités naturelles) présentes chez tous les êtres, avec des prédominances de l'une ou de l'autre selon les cas :   sattva,  élévation, pureté, vérité, raja,  les passions, l'expansion horizontale, tamas, tendance descendante, ignorance. Pour  les gnostiques, ni la dévotion, ni les oeuvres à elles seule, ne peuvent mener  à la réalisation spirituelle si elles ne sont pas guidées par la connaissance. Bien sur dans les discours des amoureux c'est l'amour qui est placé en première position.
On retrouve le symbolisme de la croix tel qu'il a été exprimé par Guénon : la branche verticale au dessus du plan horizontal correspond à la connaissance, le plan horizontal à l'amour, la verticale descendante aux oeuvres, l'être complet étant la synthèse équilibrée de ces trois dimensions. C'est aussi le symbolisme des positions du corps dans la prière en islam.
Revenir en haut Aller en bas
Elriel



Masculin Messages : 994
Inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 24 Fév 2016, 18:35

J'ai cru à une époque que je pratiquais quelque chose de proche du Jnana Yoga, à travers la philosophie. L'idée étant de méditer sur des principes abstraits et de les "voir". Et j'ai eu effectivement quelques expériences "illuminantes" en suivant cette voie.
C'était avant de revenir au Christianisme. Et depuis, je ne suis plus sûr que cette voie soit la bonne. Du moins pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Jeu 25 Fév 2016, 09:16

La simple réflexion à partir de la raison humaine ne suffit pas d'un point de vue spirituel. La gnose au sens de connaissance peut d'autre part utiliser d'autres canaux que la raison ; une illumination intérieure peut venir à peu près de n'importe où, mais sans la raison elle pourra demeurer incomprise et sans guidance spirituelle (initiation+méthode) elle ne débouchera sur rien.
Un sage comme Platon utilisait  à la fois la raison (faculté humaine) et le mythe (supra humain, incommunicable) avec un bonne dose d'ironie et de comédie,  il y avait toujours dans ces écoles un enseignement de type profane, qui nous est en partie resté et un enseignement de type initiatique qui a été perdu.
Donc on a des voies de type sapientielles qui transmettent, de Dieu à l'homme, à travers une apparence de "philosophie" des éléments de type inspirés ou divins, et inversement pour les individus portés à la réflexion mentale, cette activité  est un support on pourrait dire rituel préparant la descente des influx spirituels, mais cela n'est qu'un type de voie parmi les voies, certains maitres aussi bien bouddhistes que musulmans ne faisant aucun usage ou le moins possible de la réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Jeu 25 Fév 2016, 16:57

Bien que ma voie soit plus proche de celle de "l'Unique Trait de Pinceau" du moine "Citrouille Amère" et de "l'Art du Trait" des compagnons bâtisseurs je ne peux que partager ce qu'écrit Delphes.
Et pour Elriel en réponse à ses interrogations :

Lorsqu’une ligne noire
Rien qu’une ligne noire
Sur un papier blanc
Te fera douter
De la fin et du commencement
Lorsqu’un angle aigu
Te fera mal
Parce qu’il s’enfonce
Dans une courbe nue

Lorsque tu comprendras
Que cette pointe qui monte
Résume les flèches de nos cathédrales
Nos mains en prière
Nos pensées verticales
Issues des vieilles forêts

Lorsque tu saisiras de la spirale
L’étrange idéal
Et que ce pauvre petit point
Echappé du cercle
Te révélera ton propre destin
Lorsque tu pourras
Des heures durant
Ecouter la musique
De l’espace et du temps
De ces traits noirs
Rien que ces traits noirs
Sur le papier blanc
Alors tu posséderas
La clé de la première porte
Alors tu souffriras
Tu avancera seul
Seul
Car personne ne pourra t’aider
A chercher
Si vraiment
Tu es.

BRUNO BEITH
Fleurs et cicatrices 1967
Revenir en haut Aller en bas
Elriel



Masculin Messages : 994
Inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Jeu 25 Fév 2016, 18:36

DelpheS a écrit:
La simple réflexion à partir de la raison humaine ne suffit pas d'un point de vue spirituel. La gnose au sens de connaissance peut d'autre part utiliser d'autres canaux que la raison ; une illumination intérieure peut venir à peu près de n'importe où, mais sans la raison elle pourra demeurer incomprise et sans guidance spirituelle (initiation+méthode) elle ne débouchera sur rien.
Un sage comme Platon utilisait  à la fois la raison (faculté humaine) et le mythe (supra humain, incommunicable) avec un bonne dose d'ironie et de comédie,  il y avait toujours dans ces écoles un enseignement de type profane, qui nous est en partie resté et un enseignement de type initiatique qui a été perdu.
Donc on a des voies de type sapientielles qui transmettent, de Dieu à l'homme, à travers une apparence de "philosophie" des éléments de type inspirés ou divins, et inversement pour les individus portés à la réflexion mentale, cette activité  est un support on pourrait dire rituel préparant la descente des influx spirituels, mais cela n'est qu'un type de voie parmi les voies, certains maitres aussi bien bouddhistes que musulmans ne faisant aucun usage ou le moins possible de la réflexion.

Juste une petite précision,
C'est une lecture "mystique" de Platon que vous faites ici. On connait un peu l'enseignement ésotérique de Platon grâce à ses lettres et grâce à Aristote qui en parle dans sa Métaphysique (les deux derniers livres je crois).
Il est certain qu'il y a une puissante inspiration chez Platon qui peut amener à une lecture "gnostique" de son oeuvre (surtout si on se base sur le Phèdre ou le Phédon). Cependant, quand on lit le "vieux" Platon, CAD ses textes les plus tardifs, on s’aperçoit qu'il est plus philosophe et scientifique que mystique.

La distinction entre exotérique et ésotérique vient de Platon, et on la retrouve chez Aristote. Or les modernes ont dénaturé (maçonnisé?) cette distinction qui vise à séparer ce qui est destiné au "grand public" (et qui est écrit sur un mode littéraire) avec ce qui est interne à l'école (chez Platon de tradition orale, chez Aristote sous forme de brouillons et de notes de cours ).
De ce point de vue, ce qui est ésotérique ne correspond pas vraiment à un "degré supérieur de l'initiation" ou à un aspect plus spirituel, au contraire, l'ésotérique désigne ce qui est en cours d'élaboration.

Il suffit de comparer les textes qui nous restent des deux auteurs. De Platon, nous avons essentiellement les textes exotériques qui sont très aboutis sur le plan formel; d'Aristote au contraire nous n'avons que les textes ésotériques (les exotériques sont perdus pour la plupart) et là on voit bien que ce n'est pas abouti et que c'est brouillon.

Pour avoir étudié les deux, et lorsque je lis certains "ésotéristes", je constate qu'ils ne gardent de Platon que ce qui les arrange et qu'ils ne prennent même pas la peine de se fatiguer à lire Aristote...

Je vais peut-être paraître trop intellectuel et pinailleur certes, mais à mon sens il vaut mieux être précis que de se risquer à des interprétations trop rapides...


Dernière édition par Elriel le Jeu 25 Fév 2016, 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elriel



Masculin Messages : 994
Inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Jeu 25 Fév 2016, 18:38

adamev a écrit:
Bien que ma voie soit plus proche de celle de "l'Unique Trait de Pinceau" du moine "Citrouille Amère" et de "l'Art du Trait" des compagnons bâtisseurs je ne peux que partager ce qu'écrit Delphes.
Et pour Elriel en réponse à ses interrogations :

Lorsqu’une ligne noire
Rien qu’une ligne noire
Sur un papier blanc
Te fera douter
De la fin et du commencement
Lorsqu’un angle aigu
Te fera mal
Parce qu’il s’enfonce
Dans une courbe nue

Lorsque tu comprendras
Que cette pointe qui monte
Résume les flèches de nos cathédrales
Nos mains en prière
Nos pensées verticales
Issues des vieilles forêts

Lorsque tu saisiras de la spirale
L’étrange idéal
Et que ce pauvre petit point
Echappé du cercle
Te révélera ton propre destin
Lorsque tu pourras
Des heures durant
Ecouter la musique
De l’espace et du temps
De ces traits noirs
Rien que ces traits noirs
Sur le papier blanc
Alors tu posséderas
La clé de la première porte
Alors tu souffriras
Tu avancera seul
Seul
Car personne ne pourra t’aider
A chercher
Si vraiment
Tu es.

BRUNO BEITH
Fleurs et cicatrices 1967

Beau poème en vérité!

Et me voilà bien seul en effet!

Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2557
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Lun 29 Fév 2016, 15:01

adamev a écrit:

...Tu avancera seul
Seul
Car personne ne pourra t’aider
A chercher
Si vraiment
Tu es.

BRUNO BEITH
Fleurs et cicatrices 1967
[/center]

Hum... cela me laisse bien perplexe...

On est seul lorsqu'on pense que la recherche se limite à une recherche intellectuelle et qu'on croit que celui qui "est" est un "je".
Comment peut-on être seul lorsqu'on a compris que l'autre c'est soi-même?
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Lun 29 Fév 2016, 18:08

Ca vous laisse perplexe???C'est p.e que vous avez lu ce texte avec vos lunettes à lire de travers???
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2557
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Lun 29 Fév 2016, 18:29

adamev a écrit:
Ca vous laisse perplexe???C'est p.e que vous avez lu ce texte avec vos lunettes à lire de travers???

C'est la conclusion qui me laisse perplexe, et j'ai écrit pourquoi. Ça n'enlève rien à la qualité poétique du texte.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 01 Mar 2016, 11:07

Relisez le texte et vous verrez que la recherche dont il est question ici est loin d'être intellectuelle et nombriliste.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2557
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 01 Mar 2016, 11:15

adamev a écrit:
Relisez le texte et vous verrez que la recherche dont il est question ici est loin d'être intellectuelle et nombriliste.

"Tu avancera seul
Seul
Car personne ne pourra t’aider
A chercher
Si vraiment
Tu es."


Qui "est"? Vous, l'autre, Dieu? Qui?
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 01 Mar 2016, 11:17

La réponse appartient à vous seul!
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2557
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 01 Mar 2016, 12:09

adamev a écrit:
La réponse appartient à vous seul!

Peut-être, mais il est plus judicieux d'avoir la bonne que la mauvaise.
La pire des illusions est celle de la "séparativité". C'est donc à vous de décider si vous êtes seul ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 01 Mar 2016, 17:04

A part poser la main sur une flamme ou donner un coup de poing dans le mur qui constituent une mauvaise réponse à un pb quelconque qu'est ce qu'une bonne réponse? Petit rappel le sens commun nous dit que nos actes nous suivent alors qu'en réalité ils nous précèdent.

Si la pire des illusions est la "séparativité".. et que c'est à moi seul de décider... c'est pas "à quelque part" contradictoire??? Simplement parce que "moi seul" exclue les autres (tous).
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2557
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 01 Mar 2016, 20:39

adamev a écrit:
A part poser la main sur une flamme ou donner un coup de poing dans le mur qui constituent une mauvaise réponse à un pb quelconque qu'est ce qu'une bonne réponse?

Celle qui apporte la compréhension et la lumière.

adamev a écrit:

Si la pire des illusions est la "séparativité".. et que c'est à moi seul de décider... c'est pas "à quelque part" contradictoire??? Simplement parce que "moi seul" exclue les autres (tous).

C'est peut-être contradictoire, mais c'est une réponse simple et rapide qui permet d'arrêter de chercher. Il suffit de savoir que nous sommes les autres. Ensuite ce n'est plus de la recherche, c'est s'efforcer à appliquer le principe qui, forcément, ne peut que passer par les autres. Et comme par enchantement on n'est plus seul! Smile
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 01 Mar 2016, 23:05

Gérard2 a écrit:
adamev a écrit:
A part poser la main sur une flamme ou donner un coup de poing dans le mur qui constituent une mauvaise réponse à un pb quelconque qu'est ce qu'une bonne réponse?

Celle qui apporte la compréhension et la lumière.

OK C'est quoi la compréhensio et c'est quoi la lumière?

adamev a écrit:

Si la pire des illusions est la "séparativité".. et que c'est à moi seul de décider... c'est pas "à quelque part" contradictoire??? Simplement parce que "moi seul" exclue les autres (tous).

C'est peut-être contradictoire, mais c'est une réponse simple et rapide qui permet d'arrêter de chercher.

C'est la fonction du dogme... de ceux qui disent j'ai trouvé!!!

Il suffit de savoir que nous sommes les autres. Ensuite ce n'est plus de la recherche, c'est s'efforcer à appliquer le principe qui, forcément, ne peut que passer par les autres. Et comme par enchantement on n'est plus seul! Smile

c'est qui les autres?
 
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2557
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 01 Mar 2016, 23:21

adamev a écrit:


c'est qui les autres?
 

Soi-même
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 02 Mar 2016, 10:13

Nombrilisme...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2557
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 02 Mar 2016, 12:37

adamev a écrit:
Nombrilisme...

Sophisme s'appuyant sur un paradoxe...
Alors occupez-vous de votre nombril en vous occupant du nombril de l'autre et vous verrez que vous ne serez plus seul (si vous êtes seul. Je me réfère toujours à la dite citation).
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 02 Mar 2016, 18:56

Que vous n'avez toujours pas comprise
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2557
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 02 Mar 2016, 19:15

adamev a écrit:
Que vous n'avez toujours pas comprise

Bah, en tout cas ce que j'ai compris c'est que cette citation à l'air de vous convenir parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 02 Mar 2016, 23:07

Absolument! Et parce que je ne l'isole pas du reste... en particulier de ceci :

.../...
Lorsque tu comprendras
Que cette pointe qui monte
Résume les flèches de nos cathédrales
Nos mains en prière
Nos pensées verticales
Issues des vieilles forêts
.../...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2557
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Jeu 03 Mar 2016, 11:24

adamev a écrit:
Absolument! Et parce que je ne l'isole pas du reste... en particulier de ceci :

.../...
Lorsque tu comprendras
Que cette pointe qui monte
Résume les flèches de nos cathédrales
Nos mains en prière
Nos pensées verticales
Issues des vieilles forêts
.../...

Moi aussi je cherche, cher Adamev, bien sûr, mais la recherche est un désir de l'ego qui ne doit pas nous faire perdre de vue l'essentiel: Tout est UN!
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Jeu 03 Mar 2016, 14:43

Oui ... et alors??? Vous enfoncez les portes ouvertes.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2557
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Jeu 03 Mar 2016, 16:15

adamev a écrit:
Oui ... et alors??? Vous enfoncez les portes ouvertes.

Alors vous êtes moi et je suis vous, mon frère! Nous ne sommes pas seul, partageons, communion, cherchons ensemble! Moi aussi je suis a-dogmatique! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 08 Mar 2016, 12:26

L 'Homme est -il condamner a etre comme un perroquet a copier,imiter,repeter ce que les autres on déja dit ou écrit ?Le cerveau humain est -il capable d 'une seul pensée originale?Qui est le penseur?Qu 'est -ce que la pensée?Le penseur est -il différend de la pensée?Et ,s 'il y a pas de pensée que devient le penseur?Toutes connaissance tout savoir n 'appartient pas t -il au passé?Comment le passé qui est mort peut m 'éclairer sur le présent qui est le seul instant réel?Je peut penser au passé au futur mais le présent est vraiment le seul instant existant.Comment vivre dans le présent sans le poids de ce passé?Faut-il un changement?Et si oui le changement demande t -il du temps?Je donnerais un seul exemple d 'un homme qui a eu une pensée neuve,original,non crée par le passé :""""Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux"""" http://saintebible.com/matthew/16-17.htm
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 08 Mar 2016, 14:19

Le présent n'existe pas... A peine l'a-t-on pensé qu'il est déjà passé.
En d'autre termes le présent est un futur déjà passé = mort.
Heureusement que les hommes ont pensé avant JC et l'affirmation de foi de Simon-Pierre!!! Et même bien avant la Bible.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 08 Mar 2016, 15:23

[quote="philippe bis"]
Citation :

Je donnerais un seul exemple d 'un homme qui a eu une pensée neuve,original,non crée par le passé :""""Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux""""  http://saintebible.com/matthew/16-17.htm

Neuf et original, en effet, parce qu' éternel! ange1

Sinon, certains poètes, musiciens, artistes sont parfois assez hors du temps (même si tributaires des modes, langages et techniques) pour donner une idée de l'éternelle nouveauté...

Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mar 08 Mar 2016, 15:40

Neuf et original, en effet...

Bof... il a eu quelques prédécesseurs à commencer par les prophètes...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2557
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 09 Mar 2016, 12:33

Jonas et le signe a écrit:
philippe bis a écrit:

Citation :

Je donnerais un seul exemple d 'un homme qui a eu une pensée neuve,original,non crée par le passé :""""Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux""""  http://saintebible.com/matthew/16-17.htm

Neuf et original, en effet, parce qu' éternel!   ange1

Sinon, certains poètes, musiciens, artistes sont parfois assez hors du temps (même si tributaires des modes, langages et techniques) pour donner une idée de l'éternelle nouveauté...


Oui, c'est juste que la créativité dépend de l'état d'âme. Certains sont créatifs dans l'horreur et la haine et d'autre dans la beauté et l'Amour. Cela démontre d'ailleurs que la réalité que chacun vit dépend de sa conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2557
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 09 Mar 2016, 12:43

adamev a écrit:
Le présent n'existe pas... A peine l'a-t-on pensé qu'il est déjà passé.

C'est une pétition de principe. Vous supposez que le passé et le futur existent, ce qui est vrai d'un point de vue relatif et faux d'un point de vue absolu.

adamev a écrit:

En d'autre termes le présent est un futur déjà passé = mort.

Encore une fois c'est une question de point de vue: il peut être "vie". Qu'est-ce que Dieu? Qu'est ce que la vérité? Qu'est-ce que l'Amour spirituel? ont-ils un passé ou un futur?
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 09 Mar 2016, 14:18

Gérard2 a écrit:
adamev a écrit:
Le présent n'existe pas... A peine l'a-t-on pensé qu'il est déjà passé.

C'est une pétition de principe. Vous supposez que le passé et le futur existent, ce qui est vrai d'un point de vue relatif et faux d'un point de vue absolu.

C'est aussi une pétition de principe. Le passé existe sinon nous ne serions pas à la recherche de ce qui fut avant le BigBang. A mon échelle et à la vôtre il est à travers le souvenir. De même le futur existe parce que nous nous efforçons de l'imaginer. seul es hommes semblent avoir cette faculté. Les veaux se contentent de brouter.  

adamev a écrit:

En d'autre termes le présent est un futur déjà passé = mort.

Encore une fois c'est une question de point de vue: il peut être "vie". Qu'est-ce que Dieu? Qu'est ce que la vérité? Qu'est-ce que l'Amour spirituel? ont-ils un passé ou un futur?

Reportez-vous AT et NT. L'AT nous parle des vieux dieux (morts, passés)... le NT nous parle d'un idéal de vie... futur, à construire, à réaliser....
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2557
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 09 Mar 2016, 16:19

adamev a écrit:
Gérard2 a écrit:
adamev a écrit:
Le présent n'existe pas... A peine l'a-t-on pensé qu'il est déjà passé.

C'est une pétition de principe. Vous supposez que le passé et le futur existent, ce qui est vrai d'un point de vue relatif et faux d'un point de vue absolu.

C'est aussi une pétition de principe. Le passé existe sinon nous ne serions pas à la recherche de ce qui fut avant le BigBang. A mon échelle et à la vôtre il est à travers le souvenir. De même le futur existe parce que nous nous efforçons de l'imaginer. seul es hommes semblent avoir cette faculté. Les veaux se contentent de brouter.  

Peut-être que les veaux sont plus évolués que les hommes!  Smile
Plaisanterie mise à part, je vous ai cité deux points de vue. Votre vue n'est juste que d'un point de vue relatif.

adamev a écrit:

En d'autre termes le présent est un futur déjà passé = mort.

Encore une fois c'est une question de point de vue: il peut être "vie". Qu'est-ce que Dieu? Qu'est ce que la vérité? Qu'est-ce que l'Amour spirituel? ont-ils un passé ou un futur?

Reportez-vous AT et NT. L'AT nous parle des vieux dieux (morts, passés)... le NT nous parle d'un idéal de vie... futur, à construire, à réaliser....

Vous êtes toujours dans la vue relative. Le Christ a affirmé "je suis", il n'a pas dit "j'étais, je suis et je serai". Il a également affirmé qu'il était le chemin, la Vérité et la vie. S'il existe une Vérité absolue et un principe de vie, ils sont forcément hors du temps. A chaque fois que nous agissons en vérité ou que nous sommes dans la Vérité nous sommes dans l'éternel présent. Ou, si vous voulez, nous nous connectons à l'éternel présent, le but étant de rester éternellement connecté.

Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 09 Mar 2016, 17:46

le but étant de rester éternellement connecté

Allo... Y-t-y quequ'un...???
Jésus n'a pas dit "je suis" mais il s'est "qualifié" en disant : "je suis la Vérité, la Vie, le Chemin..." ce qui ne le situe dans aucun temps particulier.
Il semblerait que les anciens aient eu sur les notions de temps un avis différent du vôtre. Voyez les Janus Bifrons. Si un jour nous parvenons à franchir le mur de Plank nous pourrons p.e envisager de vivre dans l'éternel présent... d'ici là...
Je ne connais que deux absolus : le Principe et moi (enfin p.e quand je serai mort). A part ça je me contente de vivre au mieux dans le relatif.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2557
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 09 Mar 2016, 18:39

adamev a écrit:
le but étant de rester éternellement connecté

Allo... Y-t-y quequ'un...???

Oui, je suis là, je suis bien connecté!  :beret:

adamev a écrit:

Jésus n'a pas dit "je suis" mais il s'est "qualifié" en disant : "je suis la Vérité, la Vie, le Chemin..." ce qui ne le situe dans aucun temps particulier.

Bien sûr qu'il a dit "je suis":

« En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fût, Je suis! »

C'est bien un "Je Suis" au présent et avant Abraham. Il se situe donc hors du temps.

adamev a écrit:

....A part ça je me contente de vivre au mieux dans le relatif.  

Ben c'est ce que nous cherchons tous à faire! Smile

...Mais je pense que lorsqu'on vit selon la volonté divine, on est dans le "je suis", c'est à dire dans l'éternel présent.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 09 Mar 2016, 23:21

Vous me permettrez de penser qu'on a fait dire beaucoup de choses à Jésus.
Je n'oublie pas en effet que la dernière mouture de la Bible AT et NT date de 1500 ou 1600...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2557
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Mer 09 Mar 2016, 23:36

adamev a écrit:
Vous me permettrez de penser qu'on a fait dire beaucoup de choses à Jésus.
Je n'oublie pas en effet que la dernière mouture de la Bible AT et NT date de 1500 ou 1600...

Bien sûr, on peut tout penser, même que Jésus n'a jamais existé, mais ça ne nous empêche pas de penser que si Dieu existe Il ne peut exister que hors du temps. Et ça ne nous empêche pas de conclure que si la Vérité absolue est hors du temps c'est qu'elle est dans un éternel présent, et que chaque fois que nous sommes dans la Vérité nous sommes hors du temps et dans l'éternel présent.  

On peut tout penser, cher Adamev, c'est à chacun d'avoir l'intuition de ce qui peut être vrai ou pas. Effectivement, pour revenir à votre texte, à ce niveau nous sommes seuls. La foi, la capacité à aimer et l'intuition ne peuvent se transmettre. Quoique... parfois des paroles peuvent illuminer...

Entre parenthèse, l'épisode du "je suis" de Jésus a été marqué par la tentative de lapidation des juïfs:

Jn.8:57 Les Juifs lui dirent : Tu n’as pas encore cinquante ans, et tu as vu Abraham ! 58 Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis. 59 Là-dessus, ils prirent des pierres pour les jeter contre lui ; mais Jésus se cacha, et il sortit du temple.

Ce qui crédibilise le fait que Jésus ait dit "Je suis" en se mettant sur le même plan que l'éternel (Ex.3:14).
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2557
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Jeu 10 Mar 2016, 09:17

adamev a écrit:
...C'est aussi ce que je retrouve chez mes amis de Compostelle qui ont tous vécu un cheminement différent et qui acceptent le vécu de l'autre en tant qu'il est occasion d'approfondissement. Ce sont en effet nos différences qui nous enrichissent.

Pour que nos différences puissent nous enrichir, l'esprit saint est indispensable (pour parler en termes Chrétiens). Disons qu'il faut avoir une certaine capacité à aimer, voire une capacité à aimer certaine. Cela peut s'exprimer aussi par un haut niveau de conscience ou un grand sentiment d'unité.

Alors, à mon avis, s'il y a une recherche à faire c'est d'essayer de comprendre comment on peut arriver à une meilleure capacité à aimer ou à un meilleur sentiment d'unité. Tout le reste est secondaire, ce n'est que de la distraction, de l'amusement intellectuel. On peut être artiste, philosophe, théologien ou scientifique, ça ne change rien.

Voilà pourquoi Jésus a limité l'enseignement à l'essentiel: "Aimez-vous les uns les autres". C'est juste que l'Amour spirituel ne peut s'imposer. Alors comment apparait-il? C'est à mon avis la seule question qu'il faut se poser ou, en tout cas, celle qu'il faut se poser en priorité.

G.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2557
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Ven 11 Mar 2016, 15:14

adamev a écrit:
Gérard2 a écrit:


C'est peut-être contradictoire, mais c'est une réponse simple et rapide qui permet d'arrêter de chercher.

C'est la fonction du dogme... de ceux qui disent j'ai trouvé!!!

 

J'ai fini par me décider à lire ce fil somme toute très intéressant.

Vous avez également écrit ici et là:

"...Savoir n'est pas égal à Connaissance qui est fondamentalement expérience bien que le savoir puisse conduire à la Connaissance."

"...Certes mais comment obtenir la "connaissance" si on ne la recherche pas... à part le fameux Esprit saint et son inspiration...?"

"...Je n'ai donc pas la prétention de les avoir compris
La Gnose est une pratique, la philo bien souvent un songe creux"


Vous me donnez l'impression avec toutes ces affirmations d'interpréter le terme "connaissance" de deux manières. Parfois elle est fondamentalement "expérience" et parfois elle est "savoir". Que vous la considériez comme un "savoir" n'est pas dit clairement, mais transparait lorsque vous dites "comment obtenir la "connaissance" si on ne la recherche pas".

Vous m'avez rétorqué plus haut: C'est la fonction du dogme... de ceux qui disent j'ai trouvé!!!

Mais vous cherchez quoi au juste? Tant que vous rechercherez une compréhension intellectuelle vous ne trouverez que vous-même, que ce que votre niveau de conscience vous permet de comprendre. En réalité, ce que personnellement j'ai compris, c'est qu'il ne faut pas chercher, mais se transformer. Seule la transformation de l'être (notre être relatif, donc limité) permet d'accéder à une compréhension intellectuelle supérieure.

Alors, en précisions à ce que je vous ai écrit dans mes messages précédents, la recherche intellectuelle peut se réduire à sa plus simple expression: "aimons-nous les uns les autres", ou "soyons unis au Tout". Á partir de là il n'y a plus à chercher, mais à se transformer! Il n'y a qu'un seul moyen qui permet de se transformer c'est d'expérimenter la vie, d'expérimenter le vrai qui procure de la joie et le faux qui procure de la souffrance. Seule l'expérimentation permet la transformation graduelle de l'être et permet d'accéder à une réalité plus élevée.

Voilà, à mon avis, comment il faut comprendre la gnose, et voilà pourquoi Eriel est complètement perdu et préfère se rattacher aux dogmes; ce qui est loin d'être la solution car ils ne peuvent en aucun cas être le gage du réel état d'être intérieur. Un dogme n'a jamais transformé personne, par contre il peut aider à expérimenter sans passer par des expériences très douloureuses. Mais il ne faut pas se leurrer, lorsque l'expérience est indispensable à des fins évolutives (de transformation en profondeur de l'âme), aucun dogme ne pourra rien y faire, même si on y croit dur comme du fer (la pédophilie des prêtres, entre autres, étant un exemple frappant).

Gérard





Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12255
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Sam 12 Mar 2016, 10:47

Le(s) savoir(s) sont les marches qui permettent (peut-être) d'atteindre la Connaissance qui est à la fois intuition (qui n'est pas imagination) et expérience (qui n'est pas expérimentation). Ainsi et pour faire simple la remontée de l'échelle des effets et des causes permet d'atteindre la Cause des causes... Mais la Connaissance absolue (illumination) n'est donnée qu'à quelques individus par siècles.
Ma réponse sur les dogmes visait votre affirmation "mais c'est une réponse simple et rapide qui permet d'arrêter de chercher". Ce n'est pas pour rien que la plupart des religions (dont romaine) affirment en préambule de l'exposé de leurs dogmes "ce qu'il faut croire". Ce que la plupart des gens interprètent par "vérité". Inutile donc de chercher plus loin. Voilà pourquoi non seulement les dogmes n'ont jamais changé quiconque mais sont même totalement sclérosants.
Notre compréhension du monde n'est jamais plus grande que ce que notre intellect nous permet d'en voir. Pendant très longtemps mes ancêtres n'ont perçu le monde qu'à l'intérieur du vase clos de leur vallée (jusqu'au milieu du XIXème siècle on y accédait seulement par chemins muletiers). Ce n'est que par les voyages, à commencer par le service militaire qui leur a fait porter "sac en France", qu'ils ont pris conscience de la "vastitude" du monde. C'est par mes propres voyages que j'ai élargi cette perception largement au delà des frontières. Il y a là une part de savoir et une part de Connaissance.
Vous avez le droit de réduire le message évangélique à une simple formule... ce n'est heureusement pas le seul "vrai" de ce message qui n'est justement pas d'ordre "intellectuel".
Comment se transformer sans chercher? Se transformer pour quoi et pour qui?
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Sam 12 Mar 2016, 23:06

adamev,

Je ne suis pas d'accord quand vous dites que les dogmes sont sclérosants.

Pour être en bonne santé vous devez adaptez une alimentation et un mode de vie adéquate.
Et bien pour alimenter l'âme ( je ne parle pas de l'esprit ) il en est de même vous devez avoir un certain équilibre pour vous engager sur le chemin de la réalisation.

Les dogmes comme la nourriture saine ne sont certes pas une finalité.
Mais ils permettent néanmoins de se stabiliser et d'éviter certaines dérives, ce qui favorise la recherche intérieure.


Dernière édition par dims le Dim 13 Mar 2016, 00:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2557
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La gnose au nom menteur?   Dim 13 Mar 2016, 00:38

adamev a écrit:
Le(s) savoir(s) sont les marches qui permettent (peut-être) d'atteindre la Connaissance qui est à la fois intuition (qui n'est pas imagination) et expérience (qui n'est pas expérimentation). Ainsi et pour faire simple la remontée de l'échelle des effets et des causes permet d'atteindre la Cause des causes... Mais la Connaissance absolue (illumination) n'est donnée qu'à quelques individus par siècles.

L’illumination ou la « connaissance absolue » n’arrive pas par hasard. C’est le fruit d’un long parcours. Lorsqu’on est détaché des choses matérielles, qu’on aime les gens et la nature, qu’on sent qu’on fait partie d’un grand tout unique et qu’on éprouve encore la sensation d’un manque ou d'un vide, c’est qu’il y a un déséquilibre entre la compréhension intellectuelle (le savoir) et la réelle qualité de l’être (la "connaissance intérieure vécue"). On oublie une étape essentielle : Les oeuvres ! Ce sont elles qui vont, dans un premier temps, remplir le vide. Même si d’un point de vue absolue ou d’un point de vue purement théorique nous sommes censés être réalisés, on ne peut brûler les étapes. Le détachement ultime ne peut venir qu’après la réelle et concrète réalisation des œuvres, c'est-à-dire après avoir démontré concrètement ne plus avoir de « je », en ne vivant plus pour soi mais pour les autres.

On doit changer et se transformer pour un seul but : Améliorer le monde au travers de l’amélioration de soi-même, sans attendre aucune récompense, sans chercher à gagner un paradis ou se réaliser d’une manière personnelle et égoïste, ou encore penser pouvoir en tirer un profit quelconque, comme par exemple vouloir arrêter de souffrir.  

Voilà ce que disent certains maîtres et ce à quoi je crois. A un certain degré d’évolution nous avons malheureusement tendance à confondre le savoir et la « connaissance vécue » sans même nous en rendre compte. Donc, il n’y a pas une connaissance absolue unique qui nous tombe dessus par hasard, mais une connaissance relative vécue qui nous permet de préparer notre âme à l’illumination ultime.

Alors voilà, est-ce que perdre le « je » et tout égoïsme est un dogme, à vous de voir !  Ce n’est pas plus un dogme que de croire à la « connaissance absolue » dans le sens de « illumination subite» ou « voie directe de la pleine réalisation ».

adamev a écrit:


Notre compréhension du monde n'est jamais plus grande que ce que notre intellect nous permet d'en voir. Pendant très longtemps mes ancêtres n'ont perçu le monde qu'à l'intérieur du vase clos de leur vallée (jusqu'au milieu du XIXème siècle on y accédait seulement par chemins muletiers). Ce n'est que par les voyages, à commencer par le service militaire qui leur a fait porter "sac en France", qu'ils ont pris conscience de la "vastitude" du monde. C'est par mes propres voyages que j'ai élargi cette perception largement au delà des frontières. Il y a là une part de savoir et une part de Connaissance.

Notre compréhension du monde ne dépend pas de l’intellect, ni de nos perceptions sensorielles, et encore moins de nos voyages dans le monde, mais de la qualité de notre supra conscience. C’est elle qui permet de discerner et qui donne le sentiment du vrai.

adamev a écrit:

Comment se transformer sans chercher? Se transformer pour quoi et pour qui?

La transformation ne se fait pas en cherchant. La recherche c’est le « je »  (l’ego) qui l’a fait. L’ego veut savoir, c’est plus fort que lui. Or, il ne s’agit pas de savoir, mais d’ÊTRE, ÊTRE Vérité. Le savoir, comme disait d’ailleurs plus haut J & B, n’est qu’un outil. La question est donc : « comment faire pour ÊTRE ». Comme je l’ai écrit plus haut, la seule chose à faire c’est d’annihiler tout égoïsme.

Qu’y a-t-il à chercher s’il s’agit d’annihiler tout égoïsme ? Rien ! Par contre, il n’y a qu’une seule manière de le faire, le démontrer à chaque instant et à chaque seconde de notre vie. Cependant, ce n'est pas suffisant d'avoir un comportement altruiste, il est nécessaire que nous nous transformions en profondeur de manière à ÊTRE altruiste. Pour cela il faut d'abord croire fermement que c'est la voie (dogme?) et ensuite avoir de la constance.

Les expériences de la vie ne permettent pas seulement de comprendre ce qui est juste et ce qui est faux, mais elles permettent surtout de le sentir !  La conscience vécue n’est pas une simple compréhension, mais une compréhension sentie ! Et c’est lorsqu’on sent qu’on a le cœur plein. Le cœur ne pense pas, ce n’est pas le mental, ce n’est pas l’intellect, il est Être !

Maintenant, pour quoi et pour qui ? Pour Dieu et la béatitude éternelle. Dieu est la seule réalité objective. Lorsqu’on EST le « je » n’est plus.

Gérard
Revenir en haut Aller en bas
 
La gnose au nom menteur?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» St Irénée de Lyon et la gnose
» La Gnose, mère de toute hérésie
» Gnose et gnosticismes
» Demontrons que Satan est un menteur
» Gnose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: