DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Méditation de carême 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Méditation de carême 2016   Mar 09 Fév 2016, 21:02

"C'est la miséricorde que je veux, et non les sacrifices" (Mt 9,13).
Les œuvres de miséricorde dans le parcours jubilaire

Texte intégral du Message en français ci-dessous.

MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS
POUR LE CARÊME 2016


"C'est la miséricorde que je veux, et non les sacrifices" (Mt 9,13).
Les œuvres de miséricorde dans le parcours jubilaire

1. Marie, icône d’une Église qui évangélise parce qu’elle a été évangélisée


Dans la Bulle d’indiction du Jubilé, j’ai invité à faire en sorte que « le Carême de cette Année Jubilaire [soit] vécu plus intensément comme un temps fort pour célébrer et expérimenter la miséricorde de Dieu » (Misericordiae vultus, n. 17). Par le rappel de l’écoute de la Parole de Dieu et l’initiative « 24 heures pour le Seigneur », j’ai voulu souligner la primauté de l’écoute priante de la Parole, plus particulièrement de la Parole prophétique. La miséricorde de Dieu est certes une annonce faite au monde : cependant chaque chrétien est appelé à en faire l’expérience personnellement. C’est pourquoi, en ce temps de Carême, j’enverrai les Missionnaires de la Miséricorde afin qu’ils soient pour tous un signe concret de la proximité et du pardon de Dieu.

Parce qu’elle a accueilli la Bonne Nouvelle annoncée par l’archange Gabriel, Marie chante prophétiquement dans son Magnificat la miséricorde par laquelle Dieu l’a choisie. La Vierge de Nazareth, promise comme épouse à Joseph, devient ainsi l’icône parfaite de l’Église qui évangélise car elle a été et demeure constamment évangélisée par l’œuvre de l’Esprit Saint qui a fécondé son sein virginal. Dans la tradition prophétique – et déjà au niveau étymologique – la miséricorde est étroitement liée aux entrailles maternelles (rahamim) et à une bonté généreuse, fidèle  et compatissante (hesed) qui s’exerce dans les relations conjugales et parentales.

2. L’alliance de Dieu avec les hommes : une histoire de miséricorde


Le mystère de la miséricorde divine se dévoile au cours de l’histoire de l’alliance entre Dieu et son peuple Israël. Dieu, en effet, se montre toujours riche en miséricorde, prêt à reverser sur lui en toutes circonstances une tendresse et une compassion viscérales, particulièrement dans les moments les plus dramatiques, lorsque l’infidélité brise le lien du pacte et que l’alliance requiert d’être ratifiée de façon plus stable dans la justice et dans la vérité. Nous nous trouvons ici face à un véritable drame d’amour où Dieu joue le rôle du père et du mari trompé, et Israël celui du fils ou de la fille, et de l’épouse infidèles. Ce sont les images familières, comme nous le voyons avec Osée (cf. Os 1-2), qui expriment jusqu’à quel point Dieu veut se lier à son peuple.

Ce drame d’amour atteint son point culminant dans le Fils qui s’est fait homme. Dieu répand en lui sa miséricorde sans limites, au point d’en faire la « Miséricorde incarnée » (Misericordiae Vultus, n. 8). En tant qu’homme, Jésus de Nazareth est fils d’Israël dans le plein sens du terme. Il l’est au point d’incarner cette écoute parfaite de Dieu demandée à tout Juif par le Shemà qui constitue, aujourd’hui encore, le cœur de l’alliance de Dieu avec Israël : « Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est le seul Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toutes tes forces » (Dt 6, 4-5).  Le Fils de Dieu est l’Époux qui met tout en œuvre pour conquérir l’amour de son Épouse. Il lui est lié par son amour inconditionnel qui se manifeste dans les noces éternelles avec elle.

Ceci constitue le cœur vibrant du kérygme apostolique où la miséricorde divine tient une place centrale et fondamentale. Il est « la beauté de l’amour salvifique de Dieu manifesté en Jésus-Christ, mort et ressuscité » (Exhort. apost. Evangelii gaudium, n. 36), cette première annonce « que l’on doit toujours écouter de nouveau de différentes façons, et que l’on doit toujours annoncer de nouveau durant la catéchèse » (Ibid., n. 164).La miséricorde alors « illustre le comportement de Dieu envers le pécheur, lui offrant une nouvelle possibilité de se repentir, de se convertir et de croire » (Misericordiae Vultus, n. 21), restaurant vraiment ainsi la relation avec Lui. En Jésus Crucifié, Dieu veut rejoindre l’homme pécheur jusque dans son éloignement le plus extrême, précisément là où il s’est égaré et éloigné de Lui. Et ceci, il le fait dans l’espoir de réussir finalement à toucher le cœur endurci de son Épouse.

3. Les œuvres de miséricorde

La miséricorde de Dieu transforme le cœur de l’homme et lui fait expérimenter un amour fidèle qui le rend capable d’être, à son tour, miséricordieux. C’est à chaque fois un miracle que la miséricorde divine puisse se répandre dans la vie de chacun de nous, en nous incitant à l’amour du prochain et en suscitant ce que la tradition de l’Église nomme les œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles. Elles nous rappellent que notre foi se traduit par des actes concrets et quotidiens, destinés à aider notre prochain corporellement et spirituellement, et sur lesquels nous serons jugés : le nourrir, le visiter, le réconforter, l’éduquer. C’est pourquoi j’ai souhaité que « le peuple chrétien réfléchisse durant le Jubilé sur les œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles. Ce sera une façon de réveiller notre conscience souvent endormie face au drame de la pauvreté, et de pénétrer toujours davantage le cœur de l’Évangile, où les pauvres sont les destinataires privilégiés de la miséricorde divine » (Ibid., n. 15). Dans la personne du pauvre, en effet, la chair du Christ « devient de nouveau visible en tant que corps torturé, blessé, flagellé, affamé, égaré… pour être reconnu par nous, touché et assisté avec soin » (Ibid.). Inouï et scandaleux mystère qui prolonge dans l’Histoire la souffrance de l’Agneau innocent, buisson ardent brûlant d’un amour gratuit, et devant lequel nous ne pouvons, à la suite de Moïse, qu’ôter nos sandales (cf. Ex 3,5) ; et ceci plus encore quand ce pauvre est notre frère ou notre sœur en Christ qui souffre à cause de sa foi.

Face à cet amour, fort comme la mort (cf. Ct 8,6), le pauvre le plus misérable est celui qui n’accepte pas de se reconnaître comme tel. Il croit être riche mais, en réalité, il est le plus pauvre des pauvres. Et s’il est tel, c’est parce qu’il est esclave du péché qui le pousse à user de la richesse et du pouvoir non pas pour servir Dieu et les autres, mais pour étouffer en lui l’intime conviction de n’être, lui aussi, rien d’autre qu’un pauvre mendiant. D’autant plus grands sont le pouvoir et les richesses dont il dispose, d’autant plus grand est le risque que cet aveuglement devienne mensonger. Il en vient à ne même plus vouloir voir le pauvre Lazare qui mendie à la porte de sa maison (cf. Lc 16, 20-21), figure du Christ qui, dans les pauvres, mendie notre conversion. Lazare est cette opportunité de nous convertir que Dieu nous offre et que peut-être nous ne voyons pas. Cet aveuglement est accompagné d’un délire orgueilleux de toute-puissance, dans lequel résonne, de manière sinistre, ce démoniaque « vous serez comme des dieux » (Gn 3,5), qui est à la racine de tout péché. Un tel délire peut également devenir un phénomène social et politique, comme l’ont montré les totalitarismes du XXe siècle, et comme le montrent actuellement les idéologies de la pensée unique et celles de la technoscience qui prétendent réduire Dieu à l’insignifiance et les hommes à des masses qu’on peut manipuler. Ceci, de nos jours, peut être également illustré par les structures de péché liées à un modèle erroné de développement fondé sur l’idolâtrie de l’argent qui rend indifférentes au destin des pauvres les personnes et les sociétés les plus riches, qui leur ferment les portes, refusant même de les voir.

Pour tous, le Carême de cette Année jubilaire est donc un temps favorable qui permet finalement de sortir de notre aliénation existentielle grâce à l’écoute de la Parole et aux œuvres de miséricorde. Si à travers les œuvres corporelles nous touchons la chair du Christ dans nos frères et nos sœurs qui ont besoin d’être nourris, vêtus, hébergés, visités, les œuvres spirituelles, quant à elles, - conseiller, enseigner, pardonner, avertir, prier - touchent plus directement notre condition de pécheurs. C’est pourquoi les œuvres corporelles et les œuvres spirituelles ne doivent jamais être séparées. En effet, c’est justement en touchant la chair de Jésus Crucifié dans le plus nécessiteux que le pécheur peut recevoir en don la conscience de ne se savoir lui-même rien d’autre qu’un pauvre mendiant. Grâce à cette voie, "les hommes au cœur superbe", "les puissants" et "les riches", dont parle le Magnificat ont la possibilité de reconnaître qu’ils sont, eux aussi, aimés de façon imméritée par le Christ Crucifié, mort et ressuscité également pour eux. Cet amour constitue la seule réponse à cette soif de bonheur et d’amour infinis que l’homme croit à tort pouvoir combler au moyen des idoles du savoir, du pouvoir et de l’avoir. Mais il existe toujours le danger qu’à cause d’une fermeture toujours plus hermétique à l’égard du Christ, qui dans la personne du pauvre continue à frapper à la porte de leur cœur, les hommes au cœur superbe, les riches et les puissants finissent par se condamner eux-mêmes à sombrer dans cet abîme éternel de solitude qu’est l’enfer. C’est alors que résonnent à nouveau, pour eux comme pour nous tous, les paroles ardentes d’Abraham : « Ils ont Moïse et les Prophètes, qu’ils les écoutent ! » (Lc 16,29). Cette écoute agissante nous préparera le mieux à fêter la victoire définitive sur le péché et sur la mort de l’Epoux qui est désormais ressuscité, et qui désire purifier sa future Épouse dans l’attente de son retour.

Ne laissons pas passer en vain ce temps de Carême favorable à la conversion ! Nous le demandons par l’intercession maternelle de la Vierge Marie, qui, la première, face à la grandeur de la miséricorde divine dont elle a bénéficié gratuitement, a reconnu sa propre petitesse (cf. Lc 1,48) en se reconnaissant comme l’humble Servante du Seigneur (cf. Lc 1,38).

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Mar 09 Fév 2016, 21:06

« Venir recevoir les cendres, c’est prendre notre place dans la file des pécheurs et nous engager avec eux dans le chemin de la conversion. Nous n’avons pas trop de ces quarante jours pour nous laisser conduire à la racine du péché.

Nous ne sommes pas pécheurs simplement parce que nous avons accumulé des fautes ; nous sommes pécheurs parce que notre cœur s’est détourné de Dieu. Ce mouvement radical est la cause et l’explication des différentes fautes que nous pouvons commettre. Leur liste se renouvellera toujours, si nous n’acceptons pas d’attaquer le péché à sa racine, si nous n’acceptons pas la conversion radicale à la foi en Dieu.

S’il nous est possible de nous reconnaître pécheurs et d’entrer dans un chemin de conversion, c’est parce que la miséricorde divine nous permet de voir le mal en nous comme nous le voyons hors de nous. Ce que nous apercevons de la miséricorde de Dieu est cela même qui nous permet de reconnaître l’action du mauvais en ce monde parce que nous la voyons dans la lumière de la victoire du Christ. C’est parce que nous croyons que Dieu est un Dieu de tendresse et de miséricorde, parce que nous savons que le Christ a donné sa vie pour nous délivrer du péché, que nous pouvons oser regarder en face le péché de notre cœur.

On dit souvent que notre société a perdu le sens du péché. Peut-être faudrait-il expliquer un peu plus que la perte du sens du péché n’est que la conséquence de la perte du sens de la miséricorde. Si notre société est incapable d’identifier et de nommer le péché, c’est qu’elle a oublié être sous la main miséricordieuse d’un Père dont le souci permanent est d’accorder son pardon et de réconcilier les hommes avec lui.

Il ne sert à rien d’exhorter les gens à se reconnaître pécheurs si d’abord on ne leur annonce pas la bonne nouvelle du salut et si on ne leur donne pas la possibilité de faire face à la mort parce qu’ils sont déjà dans le Ressuscité. »

+ André cardinal Vingt-Trois, Cathédrale Notre-Dame de Paris -

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 12024
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Mar 09 Fév 2016, 23:55

N'oublions pas de prier pour les tigres vu que La miséricorde n'a pas l'air de toucher beaucoup de gens quand 100000 morts par an à cause des serpents les laissent indifférent
Revenir en haut Aller en bas
k11



Féminin Messages : 576
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Mer 10 Fév 2016, 00:01

je me demandais, est-il possible de demander a un prêtre de célébrer une messe pour les âmes du purgatoire en ce premier jour de carême? mercredi des cendres.


Dernière édition par k11 le Mer 10 Fév 2016, 00:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Mer 10 Fév 2016, 00:05

k11 a écrit:
est-il possible de demander a un prêtre de célébrer une messe pour les âmes du purgatoire en ce premier jour de carême? mercredi des cendres.

ça fait un peu tard, mais rien ne vous empêche de prier.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
k11



Féminin Messages : 576
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Mer 10 Fév 2016, 00:06

c'est ce que je pensais , très bien, merci fleur6
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Mer 10 Fév 2016, 00:17

Dans le secret du cœur

Le carême marque le moment où il nous faut rentrer en nous-mêmes. C'est un temps d'intimité particulière avec Dieu dans le secret du cœur et de la conscience. C'est dans cette intimité intérieure avec Dieu que s'accomplit l'œuvre essentielle du carême : le travail de conversion.

Et dans ce secret intérieur, dans cette intimité avec Dieu dans la pleine vérité du cœur et de la conscience, résonnent des mots comme ceux du psaume de la liturgie d'aujourd'hui, l'une des confessions les plus profondes que l'homme ait jamais faite devant Dieu : « Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour, / dans ta grande miséricorde, efface mes torts. / Lave-moi tout entier de ma faute, / et de mon péché, purifie-moi. / Oui, je reconnais mes torts, / j'ai toujours mon péché devant moi, / Contre toi, et toi seul, j'ai péché, / ce qui est mal à tes yeux, je l'ai fait » (Ps 50,1-6).

Ce sont des mots qui purifient, des mots qui transforment. Ils transforment l'homme de l'intérieur. Récitons-les souvent pendant le carême. Et surtout, essayons de renouveler cet esprit qui les anime, ce souffle intérieur qui a justement donné à ces mots une force de conversion. Car le carême est essentiellement une invitation à la conversion. Les œuvres de piété dont parle l'Évangile d'aujourd'hui ouvrent la route à cette conversion. Exerçons-les autant qu'il est possible. Mais en premier lieu, cherchons à rencontrer Dieu intérieurement dans toute notre vie, dans tout ce dont elle est faite, pour arriver à cette conversion en profondeur dont est plein le psaume pénitentiel de la liturgie d'aujourd'hui.

Saint Jean-Paul II (1920-2005), pape
Homélie du Mercredi des cendres 16/02/1983

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
k11



Féminin Messages : 576
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Mer 10 Fév 2016, 00:27

merveilleux partage... Merci Espérance...
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Mer 10 Fév 2016, 09:51

Un mot du pape François

Le temps de la miséricorde

La miséricorde, qui représente pour moi le message de Jésus, a pris, peu à peu, une place de plus en plus centrale dans ma vie de prêtre ; elle est le fruit de mon expérience de confesseur, de toutes les expériences, belles et positives, que j’ai connues. » Ce qui fait défaut [dans le monde d’aujourd’hui], c’est l’expérience concrète de la miséricorde. La fragilité des temps où nous vivons, c’est aussi cela : croire qu’il n’existe aucune possibilité de rachat, une main qui t’aide à te relever, une étreinte qui te sauve, te pardonne, te soulage, t’inonde d’un amour infini, patient, indulgent, et te permet de reprendre la route. Nous avons besoin de miséricorde.



Une prière

Seigneur Jésus-Christ, toi qui nous as appris à être miséricordieux comme le Père céleste, et nous as dit que te voir, c’est Le voir. Montre-nous ton visage, et nous serons sauvés. Ton regard rempli d’amour a libéré Zachée et Matthieu de l’esclavage de l’argent, la femme adultère et Madeleine de la quête du bonheur à travers les seules créatures ; tu as fait pleurer Pierre après son reniement, et promis le paradis au larron repenti. Fais que chacun de nous écoute cette parole dite à la Samaritaine comme s’adressant à nous : Si tu savais le don de Dieu ! Tu es le visage visible du Père invisible, du Dieu qui manifesta sa toute-puissance par le pardon et la miséricorde : fais que l’Église soit, dans le monde, ton visage visible, toi son Seigneur ressuscité dans la gloire. Tu as voulu que tes serviteurs soient eux aussi habillés de faiblesse pour ressentir une vraie compassion à l’égard de ceux qui sont dans l’ignorance et l’erreur : fais que quiconque s’adresse à l’un d’eux se sente attendu, aimé, et pardonné par Dieu. Envoie ton Esprit et consacre-nous tous de son onction pour que le Jubilé de la Miséricorde soit une année de grâce du Seigneur, et qu’avec un enthousiasme renouvelé, ton Église annonce aux pauvres la bonne nouvelle aux prisonniers et aux opprimés la liberté, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue. Nous te le demandons par Marie, Mère de la Miséricorde, à toi qui vis et règnes avec le Père et le Saint Esprit, pour les siècles des siècles.

Amen.

Pape François - Prière pour le jubilé de la Miséricorde

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
AdoratriceSaintSacrement



Féminin Messages : 369
Inscription : 20/11/2014

MessageSujet: Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine sur le Carême   Mer 10 Fév 2016, 13:47

Bon carême à vous tous


Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Jeu 11 Fév 2016, 10:23

Jeudi 11 février

Le mot de François

La tendresse de Dieu


Seul celui qui a été touché, caressé par la tendresse de la miséricorde, connaît vraiment le Seigneur. C’est pourquoi je répète souvent que le lieu où advient la rencontre avec la miséricorde de Jésus est mon péché. Quand on a connu l’étreinte de la miséricorde, quand on se laisse étreindre, quand on s’émeut, alors la vie peut changer, parce que nous essayons de répondre à ce cadeau immense et imprévu qui, aux yeux des hommes, peut paraître “injuste” en raison de sa surabondance. Nous sommes face à un Dieu qui connaît nos péchés, nos trahisons, nos reniements, notre misère. Et pourtant, il est là qui nous attend, pour se donner entièrement à nous, pour nous relever. » La miséricorde sera toujours plus grande que tous les péchés, nul ne pourra mettre une limite à l’amour de Dieu qui pardonne. »

Une prière

Acte de Consécration de sœur Faustine

Très Miséricordieux Jésus, Ta bonté est infinie et les trésors de ta grâce sont innombrables. J'ai une confiance sans bornes en ta miséricorde qui est par-dessus toutes tes œuvres. Je me donne à Toi entièrement et sans restrictions pour pouvoir vivre ainsi et tendre à la perfection chrétienne. Je désire propager ta miséricorde en accomplissant des œuvres de miséricorde, quant à l'âme et quant au corps, et surtout m'efforcer de convertir des pécheurs, porter la consolation aux nécessiteux, à des malades et à des affligés. Protège-moi donc, mon Jésus, comme ta propriété et ta gloire. Bien que je tremble de peur parfois en voyant ma misère, j'ai une confiance infaillible en ta miséricorde. Que tous les gens connaissent ta miséricorde, tant qu'il en est temps ; qu'ils aient confiance en elle et qu'ils la louent pour l'éternité.
Amen.

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Jeu 11 Fév 2016, 21:23

Homélie du pape François du mercredi des Cendres

«La Parole de Dieu, au début du chemin de Carême, adresse à l’Église et à chacun de nous deux invitations.

La première est celle de Saint-Paul : «laissez-vous réconcilier avec Dieu». Il ne s’agit pas simplement d’un bon conseil paternel et pas seulement non plus d’une suggestion. C’est une véritable supplique au nom du Christ : «nous le demandons au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu.» Pourquoi un appel si solennel et fervent ? Parce que le Christ sait combien nous sommes fragiles et pécheurs, il connait la faiblesse de notre cœur ; il le voit blessé par le mal que nous avons commis et tout de suite ; il sait combien nous avons besoin de pardon, il sait que nous avons besoin de nous sentir aimés pour faire le bien. Tout seul, nous ne sommes pas capables : et pour cela l’Apôtre ne nous dit pas de faire quelque chose, mais de nous laisser réconcilier avec Dieu, de lui permettre de nous pardonner, avec confiance parce que «Dieu est plus grand que notre cœur». Il triomphe du péché et nous relève de nos misères, si nous les lui confions. C’est à nous que revient de reconnaitre notre besoin de miséricorde : c’est le premier pas du chemin chrétien ; il s’agit de franchir la porte ouverte qui est le Christ où Lui-même nous attend, le Sauveur, et nous offre une vie nouvelle et joyeuse.

Des obstacles peuvent exister, qui ferment les portes du cœur. Il y a la tentation de blinder les portes, et de cohabiter avec son péché en le minimisant, en se justifiant toujours, en pensant de ne pas être pire que les autres ; mais en faisant ainsi, les verrous de notre âme se ferment, et nous restons enfermés en nous-mêmes, prisonniers du mal.

Un autre obstacle est la honte d’ouvrir la porte secrète de notre cœur. La honte en réalité est une bon symptôme parce qu’elle indique que nous voulons nous détacher du mal ; cependant elle ne doit jamais se transformer en crainte ou en peur.

Il y a un troisième piège, celui de nous éloigner de la porte. Cela arrive lorsque nous nous terrons dans nos misères, quand nous ruminons continuellement, reliant entre elles les choses négatives jusqu’à plonger de manière abyssale dans les caves les plus sombres de notre âme. Alors nous devenons même familiers de la tristesse dont nous ne voulons pas, nous nous décourageons et nous sommes plus faibles face aux tentations. Cela arrive parce que nous restons tout seul avec nous même, nous renfermant sur nous, fuyant la lumière, alors que seule la grâce du Seigneur nous libère. Laissons-nous alors réconcilier, écoutons Jésus qui dit à celui qui est fatigué et opprimé «viens à moi». Ne reste pas enfermé sur toi-même, mais va à Lui ! Là se trouvent la détente et la paix.

Les missionnaires de la miséricorde sont présents à cette cérémonie pour recevoir le mandat d’être des signes et des instruments du pardon de Dieu. Chers frères, puissiez-vous aider à ouvrir les portes des cœurs, à dépasser la honte, à ne pas fuir de la lumière. Que vos mains paternelles bénissent et soulagent vos frères et sœurs ; qu’à travers vous le regard et les mains du Père se posent sur ses fils et guérissent leurs blessures !

Il y a également une deuxième invitation de Dieu, qui dis, par le biais du prophète Joël: «Revenez à moi avec tout votre cœur». S’il faut revenir c’est parce que nous nous sommes éloignés. C’est le mystère du péché : nous nous sommes éloignés de Dieu, des autres, et de nous-mêmes. Ce n’est pas difficile de s’en rendre compte : tous nous voyons combien nous nous fatiguons à avoir vraiment confiance en Dieu, à nous fier à lui comme Père, sans peur ; combien il est difficile d’aimer les autres au lieu de penser du mal d’eux ; combien cela nous coûte de faire vraiment du bien alors que nous sommes attirés et séduit par tant de réalités matérielles qui disparaissent et à la fin nous laissent pauvres.

À côté de cette histoire de péché, Jésus a inauguré une histoire de Salut. L’Évangile qui ouvre le carême nous invite à en être les protagonistes, en embrassant trois remèdes, trois médecines qui guérissent du péché. Le premier est la prière, expression d’ouverture et de confiance en Dieu : C’est la rencontre personnelle avec lui qui raccourcit les distances créées par le péché. Prier signifie dire : «Je ne suis pas autosuffisant, j’ai besoin de Toi, Tu es ma vie et mon salut». Deuxième médecine, la charité pour dépasser l’extranéité ressentie vis-à-vis des autres. L’amour véritable, en effet, n’est pas un acte extérieur, ce n’est pas donner quelque chose de manière paternaliste pour tranquilliser sa conscience, mais accepter ceux qui ont besoin de notre temps, de notre amitié, de notre aide. C’est vivre le service, en triomphant la tentation de nous auto-satisfaire. En troisième lieu, le jeune, la pénitence, pour nous libérer des dépendances de ce qui est éphémère, et nous entrainer à être plus sensible et miséricordieux. C’est une invitation à la simplicité et au partage : ôter quelque chose de notre table et de nos biens pour retrouver le véritable bien de la liberté.

«Retournez à moi, dit le Seigneur, retournez avec tout votre cœur» : non seulement avec quelques actes extérieurs, mais du plus profond de nous-mêmes. En effet Jésus nous appelle à vivre la prière, la charité et la pénitence avec cohérence et authenticité, en vainquant l'hypocrisie. Que le Carême soit un temps bénéfique pour nous couper de la fausseté, de la mondanité, de l’indifférence ; pour ne pas penser que tout va bien si je vais bien ; pour comprendre que ce qui compte vraiment n’est pas l’approbation, la recherche du succès ou du consensus, mais le nettoyage du cœur et de la vie pour retrouver l’identité chrétienne, c’est-à-dire l’amour qui sert et non l’égoïsme qui nous sert.

Mettons nous en chemin ensemble comme Église (nous aussi, nous deviendrons cendres), et en recevant les Cendres et en maintenant le regard sur le Crucifix. Lui, en nous aimant, il nous invite à nous laisser réconcilier avec Dieu et à retourner à Lui pour nous retrouver nous-mêmes.»

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Ven 12 Fév 2016, 09:39

vendredi 12 février

Le mot de François

Même l’histoire du péché n’est compréhensible qu’à la lumière de l’amour qui pardonne. Si tout restait cantonné au péché, nous serions les plus désespérées des créatures, alors que la promesse de la victoire de l’amour du Christ enferme tout dans la miséricorde du Père. Homélie de la messe d’ouverture du jubilé de la miséricorde. Rome, 8 décembre 2015


Une prière


Père, ta Parole nous a redit ton amour pour ce monde. Ta bonté insaisissable est si grande que tu nous permets de t’invoquer comme notre créateur, notre Père, notre sauveur. Tu nous connais tous et nous aimes tous. Tous nos chemins sont devant toi, nous venons de toi et pouvons aller à toi. Nous déposons devant toi tous nos soucis afin que tu t’en préoccupes, notre inquiétude afin que tu l’apaises, nos espoirs et nos vœux afin que soit faite ta volonté et non la nôtre, nos pensées et nos désirs afin que tu les purifies, toute notre vie terrestre afin que tu la conduises à la résurrection de toute chair et à la vie éternelle.

Sois avec tous les nôtres, avec les pauvres, les malades, les opprimés et les affligés, toutes les victimes de la faim, de la guerre, des catastrophes. Éclaire les pensées et dirige les actes de celles et de ceux qui, dans notre pays et dans le monde, sont responsables du droit, de l’ordre, de la paix et de la justice.

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Sam 13 Fév 2016, 10:23

samedi 13 février

Le mot de François

"Que de tort est fait à Dieu et à sa grâce lorsqu’on affirme avant tout que les péchés sont punis par son jugement, sans mettre en avant au contraire qu’ils sont pardonnés par sa miséricorde (cf.Augustin, De praedestinatione sanctorum, 12, 24) ! Oui, c’est vraiment ainsi. Nous devons faire passer la miséricorde avant le jugement, et dans tous les cas, le jugement de Dieu sera toujours à la lumière de sa miséricorde."



Une prière


Dieu d’amour, dont la compassion est incessante, nous t’apportons les souffrances de ce monde, les besoins des sans-abri, les larmes des prisonniers, les souffrances des malades et des blessés, la tristesse des endeuillés, la vulnérabilité des personnes âgées et faibles. Selon leurs besoins, et selon ta grande miséricorde, Fortifie-les et soulage-les En Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Saint Anselme de Cantorbéry (1033-1109)

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Sam 13 Fév 2016, 16:04

Méditation pour le premier dimanche du Temps de Carême

Spoiler:
 

Le Père jésuite Rigobert Kyungu nous introduit à la méditation avec les lectures du premier dimanche du Temps de Carême


Frères et Sœurs,
L’évangile de ce premier dimanche de carême nous invite à méditer sur le séjour de Jésus au désert, où il fait face au diable et vainc toutes ses tentations par la force de la Parole. Ce passage résume les tentations auxquelles nous faisons face dans notre quotidien, et nous montre comment résister, en suivant l’exemple de Jésus.

La première tentation concerne l’avoir ou le matériel. Satan propose à Jésus de changer la pierre en pain et ainsi prouver qu’il est le Fils de Dieu. Ayant perçu le piège de Satan, Jésus s’y refuse car l’intention de Satan est de le faire dévier de son chemin, celui de toujours accomplir la volonté de Dieu. Pour Jésus, il vaut mieux rester affamé que de transgresser les commandements de Dieu. Combien de fois ne tombons-nous pas dans l’infidélité à Dieu et à notre foi pour satisfaire nos besoins matériels ? Jésus fait preuve d’une grande liberté par rapport à l’avoir. Car c’est Dieu seul qui donne le pain quotidien. Voilà pourquoi, dans la première lecture, Moïse invite le peuple d’Israël à offrir à Dieu les prémices de tout ce que l’homme peut gagner. C’est un signe de gratitude à l’égard de Dieu qui est la vraie source de tout bien.  

La deuxième tentation de Jésus est sur le pouvoir. Satan promet de donner à Jésus tous les royaumes de la terre s’il l’adore. Mais Jésus démasque le mensonge de Satan. En effet, par définition Satan n’est que mensonge ! Le vrai pouvoir est celui qui vient de Dieu ! La soif du pouvoir est bien enfouie en chaque personne : Que ne faisons-nous pas pour acquérir le pouvoir ou pour nous y accrocher ? Plutôt que de vouloir régner en vue de la vaine gloire, Jésus choisit de servir jusqu’au don total de lui-même. Quiconque a quelque parcelle d’autorité ou de pouvoir, est appelé à se faire serviteur des autres à la manière de Jésus, sans rechercher ses propres intérêts.  

La troisième tentation est sur le valoir ou l’estime de soi à l’extrême. Satan demande à Jésus de démontrer son titre de Fils de Dieu en se jetant du haut du temple car les anges viendraient le protéger. Jésus refuse toute élévation qui passe par le mensonge et l’exaltation de soi par soi-même. Il n’est pas besoin de chercher à démontrer ce que l’on est car c’est un fait. La tentation de nous placer au-dessus des autres nous guette toujours, alors que l’évangile nous conseille la voie de l’humilité. Nous ressemblons parfois au pharisien de l’évangile qui se vantait dans sa prière en se disant différent des autres. L’humilité c’est de reconnaître que nous partageons tous les fragilités de l’humanité tout en jouissant de notre dignité d’enfants de Dieu. Nous ne devrions donc pas nous exalter pour quelques capacités ou talents que nous avons, en méprisant ceux qui en sont moins dotés.  
Frères et sœurs, Jésus a vaincu toutes ces tentations en recourant à la Parole de Dieu qu’il connaissait si bien alors que Satan cherchait à le tromper en recourant à cette même Parole. Saint Paul, dans la deuxième lecture dit que la Parole est dans notre bouche et dans notre cœur ; elle peut nous aider à confesser et croire en Jésus ressuscité des morts et vainqueur du mal. Nous sommes invités, pendant ce temps de carême, à puiser nos forces dans la Parole de Dieu pour ne pas tomber dans les tromperies du Malin. Demandons la grâce d’être forts face aux tentations et de rester fidèles au Seigneur et à ses enseignements.
Amen.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/


Dernière édition par Espérance le Dim 14 Fév 2016, 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Dim 14 Fév 2016, 11:01

Dimanche 14 février

1er Dimanche de carême.

L’Évangile de ce dimanche

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 4, 1-13)
En ce temps-là, après son baptême, Jésus, rempli d’Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain ; dans l’Esprit, il fut conduit à travers le désert où, pendant quarante jours, il fut tenté par le diable. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, quand ce temps fut écoulé, il eut faim. Le diable lui dit alors : « Si tu es Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. » Jésus répondit : « Il est écrit : L’homme ne vit pas seulement de pain. » Alors le diable l’emmena plus haut et lui montra en un instant tous les royaumes de la terre. Il lui dit : « Je te donnerai tout ce pouvoir et la gloire de ces royaumes, car cela m’a été remis et je le donne à qui je veux. Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela. » Jésus lui répondit : « Il est écrit : C’est devant le Seigneur ton Dieu que tu te prosterneras, à lui seul tu rendras un culte. » Puis le diable le conduisit à Jérusalem, il le plaça au sommet du Temple et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, d’ici jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi, à ses anges, l’ordre de te garder ; et encore : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. » Jésus lui fit cette réponse : « Il est dit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. » Ayant ainsi épuisé toutes les formes de tentations, le diable s’éloigna de Jésus jusqu’au moment fixé.

Commentaire du P. Marcel Domergue, sj


L'Exode que Jésus s'apprête à refaire est symbolique de toute vie humaine, qui connaît l'épreuve de la tentation, de la frustration et du doute.

Au seuil de l'oeuvre qu'il va entreprendre pour nous rendre à notre vérité d'hommes, à notre humanité authentique, Jésus est mis devant un choix. Comme chacun d'entre nous, il doit se décider pour une "sagesse", une manière d'entrer en relation avec le monde et les hommes. Derrière lui il y a l'aventure de son peuple, la longue marche vers la liberté, vers une Terre Promise figure du "Royaume de Dieu" (cf. 1re lecture). Cet exode est symbolique de toute vie humaine, et aussi du périple de l'humanité entière. Luc nous renvoie à l'Exode avec la mention du désert, des 40 jours (allusion aux 40 ans d'errance), du problème de la nourriture et de la faim. Les réponses de Jésus au tentateur sont toutes tirées du Deutéronome, livre centré sur la Loi du Sinaï.

Au désert, Israël, soumis à l'épreuve de la faim et de la fatigue, s'en prend à Dieu et à Moïse. Doutant de la présence et de la bienveillance de Dieu à son égard, il réclame des "signes", ce qui s'appelle "tenter Dieu". Le peuple, ne se contentant plus de la parole de Moïse, veut "voir" si, oui ou non, Dieu est avec lui. Revenons à Jésus. Baptisé par Jean, il vient d'entendre une voix du ciel le déclarant "Fils de Dieu". On va bien voir: si tu es vraiment Fils de Dieu, fais que ces pierres deviennent du pain. Alors, on saura... Jésus va revivre les vieilles tentations du désert, de la vie, auxquelles son peuple n'avait pas su résister.Les deux premières tentations. Voici, avec le Carême, 40 jours pour faire le point, pour réorienter notre marche selon la "sagesse" du Christ.

Où allons-nous ?

Que cherchons-nous? Les tentations surmontées par Jésus récapitulent celles qui nous sollicitent. C'est pourquoi Luc écrit: "Ayant épuisé toutes les formes de tentation, le démon s'éloigne... " Ces tentations sont hiérarchisées: chacune engendre la suivante, qui la reprend et la porte plus loin. Ainsi saint Jean, au chapitre 6, nous dit que les gens cherchent Jésus pour le faire roi ("je te donnerai tous les royaumes de la terre"), parce qu'il vient de multiplier les pains ("fais que ces pierres deviennent du pain"). Tout commence par le doute à propos de notre filiation divine, à propos de l'amour de Dieu à notre égard quand nous sommes affrontés à la pénurie. En fait, la faim de pain représente toute frustration née de notre impuissance à satisfaire nos diverses convoitises, exacerbées par la manipulation publicitaire. L'obsession de posséder, et ce qu'il y a de mieux... parce que je le vaux bien. Ne Suis-je pas fils de Dieu ? Le chemin est court jusqu'à la seconde tentation: être le premier, le plus brillant, le plus beau. Bref, dominer, occuper le haut du pavé; finalement, asservir, réduire les autres au rôle d'admirateurs. Cela passe par le vêtement, la voiture, le logement etc. On repense à "vous serez comme des dieux" de Genèse 3. Il s'agit de passer de ce royaume-là au Royaume de Dieu, car "à lui seul la louange et la gloire."

Tenter Dieu

Nous ne sommes guère tentés de nous jeter du sommet de la tour Eiffel ni d'essayer de marcher sur la mer (encore Jean 6, qui présente à sa façon les tentations du Christ). Remarquons d'abord que tenter Dieu se retrouve dans les trois suggestions sataniques: toujours nous sommes "tentés de tenter Dieu", de le mettre à l'épreuve. En effet, tout est commandé dans notre texte par le "si tu es le Fils de Dieu" initial. Même la seconde tentation, qui s'appuie sur une méprise à propos de Dieu, une confusion entre le Bon et le Mauvais. La Croix nous tiendra un autre langage: "Si tu es le Fils de Dieu, deviens le serviteur de tous. Le premier n'est pas celui qui domine mais celui qui se fait le dernier." Les réponses du Christ expriment la soumission du Fils à la Loi et annoncent la Pâque. Là, le Père sera sommé de donner un signe ("Si tu es le Fils de Dieu, descend de la croix"), mais le seul signe qui sera donné est celui de Jonas, disparu trois jours dans le ventre du monstre. Mais qu'est-ce que tenter Dieu, pour nous? Subtil, et presque inconscient: soumis aux aléas de l'existence, en proie à la souffrance et à la mort, nous attendons pour mettre notre foi en Dieu qu'il se manifeste, qu'il réponde matériellement à nos attentes. Au fond, nous refusons de croire sans voir. Or, la foi nous dit (la parole!) qu'en tout ce qui nous arrive Dieu vient. Pour notre résurrection.


Le mot de François


"Au cours de ce jubilé, laissons-nous surprendre par Dieu. Il ne se lasse jamais d’ouvrir la porte de son cœur pour répéter qu’il nous aime et qu’il veut partager sa vie avec nous. L’Église ressent fortement l’urgence d’annoncer la miséricorde de Dieu. La vie de l’Église est authentique et crédible lorsque la miséricorde est l’objet d’une annonce convaincante"

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Lun 15 Fév 2016, 10:49

Lundi 15 février


Le mot de François


Puisse le Carême de cette année jubilaire être vécu plus intensément comme un temps fort pour célébrer et expérimenter la miséricorde de Dieu. Combien de pages de l’Écriture peuvent être méditées pendant les semaines du Carême, pour redécouvrir le visage miséricordieux du Père ! Nous pouvons nous aussi répéter avec Michée : Toi, Seigneur, tu es un Dieu qui efface l’iniquité et pardonne le péché. De nouveau, tu nous montreras ta miséricorde, tu fouleras aux pieds nos crimes, tu jetteras au fond de la mer tous nos péchés (cf.7,18‑19) !


Une prière

Dieu éternel et miséricordieux, toi qui es un Dieu de paix, d’amour et d’unité, nous te prions, Père, et nous te supplions de rassembler par ton Esprit Saint tout ce qui s’est dispersé, de réunir et de reconstituer tout ce qui s’est divisé. Veuille aussi nous accorder de nous convertir à ton unité, de rechercher ton unique et éternelle Vérité, et de nous abstenir de toute dissension. Ainsi nous n’aurons plus qu’un seul cœur, une seule volonté, une seule science, un seul esprit, une seule raison, et tournés tout entiers vers Jésus Christ notre Seigneur, nous pourrons, Père, te louer d’une seule bouche et te rendre grâce par notre Seigneur Jésus Christ dans l’Esprit Saint.

Martin Luther (1483-1546)

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Mar 16 Fév 2016, 09:32

mardi 16 février

Le mot de François

"Que cette année jubilaire, vécue dans la miséricorde, favorise la rencontre avec ces religions et les autres nobles traditions religieuses. Qu’elle nous rende plus ouverts au dialogue pour mieux nous connaître et nous comprendre. Qu’elle chasse toute forme de fermeture et de mépris. Qu’elle repousse toute forme de violence et de discrimination."

Une prière

Mon Dieu, bénis l’esprit brisé des souffrants, la lourde solitude des hommes, l’être qui ne connaît nul repos, la souffrance qu’on ne confie jamais à personne. Bénis la misère des hommes qui  meurent en cette heure. Donne-leur, mon Dieu, une bonne fin. Bénis les cœurs, Seigneur, les cœurs amers. Avant tout donne aux malades le soulagement, enseigne l’oubli à ceux que tu as privés de leur bien le plus cher. Ne laisse personne dans la détresse. Bénis ceux qui sont dans la joie, Seigneur, protège-les. Moi, tu ne m’as jamais, à ce jour, délivrée de la tristesse. Elle me pèse parfois beaucoup. Néanmoins tu me donnes ta force et je peux ainsi la porter.

Sainte Edith Stein (1891-1942)

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Mer 17 Fév 2016, 10:25

mercredi 17 février

Le mot de François

La miséricorde, c’est l’acte ultime et suprême par lequel Dieu vient à notre rencontre. La miséricorde, c’est la loi fondamentale qui habite le cœur de chacun lorsqu’il jette un regard sincère sur le frère qu’il rencontre sur le chemin de la vie. La miséricorde, c’est le chemin qui unit Dieu et l’homme, pour qu’il ouvre son cœur à l’espérance d’être aimé pour toujours malgré les limites de son péché.


Une prière

Aujourd’hui, Seigneur, je ne prie pas pour moi mais pour celui qui, plus que moi, est éprouvé. Dans ta bonté, viens à son aide ; Que ta lumière pénètre sa demeure pour y réveiller l’espérance ; Que ta présence le relève afin qu’il porte avec courage cette croix que toi-même as portée. Seigneur, je te prie pour mon ami qui souffre. Si tu ne peux suspendre son malheur que ta force au moins soit avec lui. Enseigne-lui que tout est rédemption et que même l’épreuve est une voie royale qui mène à ta lumière et à ta paix sereine. Mais, n’as-tu pas relevé le paralytique, donné la vue à l’aveugle et la santé au lépreux en échange d’un peu de foi ?… Aussi, je joins ma foi à la foi de mon frère pour que tu soulèves à nouveau les montagnes et que ta gloire se manifeste dans sa chair et son cœur. Écoute donc, Seigneur, cette humble prière et exauce-la quand tu le veux et comme tu le veux car toi seul connais le véritable bien.

Abbé Hilaire Léonard-Etienne (1924-1984)

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Jeu 18 Fév 2016, 09:58

jeudi 18 février

Le mot de François


"La miséricorde de Dieu n’est pas une idée abstraite, mais une réalité concrète à travers laquelle Il révèle son amour comme celui d’un père et d’une mère qui se laissent émouvoir au plus profond d’eux-mêmes par leur fils. Il est juste de parler d’un amour « viscéral ». Il vient du cœur comme un sentiment profond, naturel, fait de tendresse et de compassion, d’indulgence et de pardon."


Une prière


Comme il m’est aisé de vivre avec toi, Seigneur ! Comme il m’est aisé de croire en toi ! Quand mon intelligence s’écarte stupéfiée ou se décourage, quand les plus intelligents ne voient pas plus loin que ce soir et ignorent ce qu’il faut faire demain, tu m’envoies la claire certitude que tu es et que tu prendras soin que toutes les voies du bien ne restent pas bouchées. Parvenu sur la crête de la gloire humaine, je me retourne avec étonnement sur le chemin parcouru que jamais je n’aurais découvert tout seul, un surprenant chemin qui m’a mené à travers le manque d’espoir vers ce lieu d’où j’ai pu renvoyer à l’humanité un reflet de tes rayons. Et tant qu’il sera nécessaire que je les reflète encore, tu me donneras de le faire. Quant à ce que je n’aurais pas le temps d’accomplir, tu l’auras imparti à d’autres.

Alexandre Soljenitsyne (1918-2008)

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Ven 19 Fév 2016, 09:40

vendredi 19 février

Le mot de François

La miséricorde de Dieu est sa responsabilité envers nous. Il se sent responsable, c’est-à-dire qu’il veut notre bien et nous voir heureux, remplis de joie et de paix. L’amour miséricordieux des chrétiens doit être sur la même longueur d’onde. Comme le Père aime, ainsi aiment les enfants. Comme il est miséricordieux, ainsi sommes-nous appelés à être miséricordieux les uns envers les autres.


Une prière

Vienne le jour où la mort n’aura plus d’empire. Vienne le jour où nous verrons face à face la lumière de ton visage. Vienne le jour de ta gloire et l’aurore de notre amen. Vienne le jour des vivants dans le printemps de la tendresse. Vienne le jour de mon Seigneur de joie. Vienne le jour ouvert sur les siècles. Vienne le jour de mon Christ. Vienne le jour de mes frères. Vienne le jour qui est tien et ta joie qui est nôtre. Vienne le jour de l’ultime étoile. Vienne le jour de l’éternel matin.

Pierre Griolet

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Ven 19 Fév 2016, 21:17

Première méditation de Carême du père Cantalamessa : "l'adoration en esprit et en vérité"

2016-02-19 Radio Vatican

Le père Raniero Cantalamessa, prédicateur de la Maison pontificale, a livré dans la matinée de ce vendredi 19 février la première de ses méditations du Carême 2016, devant le Pape François et les responsables de la Curie romaine, réunis dans la chapelle Redemptoris Mater. Il a poursuivi sa relecture des textes majeurs du Concile Vatican II, démarche qu’il avait entamée en décembre 2015 lors de ses prédications de l’Avent. Il a consacré sa réflexion à la constitution Sacrosanctum Concilium, sur la liturgie, en l’axant sur le thème «l’adoration en esprit et en vérité».

Le père Cantalamessa a tout d’abord précisé qu’il ne fallait pas considérer Vatican II comme un «fleuve» mais comme un «affluent», c’est-à-dire comme un étape importante dans l’histoire de l’Église, mais ni un début, ni une fin. Une analyse proche de "l’herméneutique de la continuité" chère à Benoît XVI. Le prédicateur capucin s’est d’ailleurs appuyé sur une figure spirituelle qui a beaucoup inspiré le Pape émérite dans ses enseignements : «Dans sa fameuse œuvre sur Le développement de la Doctrine chrétienne, le bienheureux cardinal Newman a affirmé qu’arrêter la tradition à un point de son cours, même s’il s’agit d’un Concile œcuménique, serait en faire une tradition morte et non une tradition vivante. La tradition est comme une musique. Que serait une mélodie si elle s’arrêtait sur une note, en la répétant à l’infini ? Cela arrive avec un disque qui s’use et nous savons l’effet désagréable que cela produit».

Le prédicateur a rappelé que les fruits des Conciles ne sont pas toujours ceux attendus par les participants directs à ces assemblées. Par exemple, le Concile d’Ephèse, en 431, reste attaché à la définition de Marie comme Theotokos, Mère de Dieu, alors que son objet initial était d’affirmer l’unité de la personne du Christ.

Le retour nécessaire à l'Esprit Saint

Concernant Vatican II, le père Cantalamessa a déclaré que «s’il y a un champ dans lequel la théologie et la vie de l’Église catholique se sont enrichies dans les 50 années post-conciliaires, c’est sans doute celui relatif à l’Esprit Saint», une évolution conforme au vœu de saint Jean XXIII qui souhaitait «une nouvelle Pentecôte pour l’Église». Cette évolution a aussi motivé les textes du Concile, pour un esprit de la liturgie qui soit surtout celui d’une liturgie de l’Esprit. Mais il s’agit surtout de sauvegarder le dynamisme trinitaire de la liturgie, et non de privilégier l’une ou l’autre des trois personnes de la Trinité.

«C’est surtout quand la prière devient fatigue ou lutte que se découvre toute l’importance de l’Esprit Saint pour notre vie de prière. L’Esprit devient, alors, la force de notre prière faible, la lumière de notre prière éteinte, en un mot, l’âme de notre prière.» Et tout ceci advient par la foi. Le père Cantalamessa a remarqué que les formes d’adoration traditionnelles dans l'Église latine, diffusées notamment par l’École française de spiritualité qui s'était forgée au XVIe siècle autour, notamment, du cardinal Pierre de Bérulle (1575-1629), avaient porté de grands fruits dans l’Église mais ne se référaient pas suffisamment à l’Esprit Saint.

Pourtant Saint Paul, dans sa lettre aux Romains, exprime clairement la nécessité de faire appel à l’Esprit Saint : «l’Esprit Saint vient au secours de notre faiblesse, car nous ne savons pas prier comme il faut. L’Esprit lui-même intercède pour nous par des gémissements inexprimables. Et Dieu, qui scrute les cœurs, connaît les intentions de l’Esprit puisque c’est selon Dieu que l’Esprit intercède pour les fidèles.» (Rom 8, 26-27).

Pour conclure son intervention, le père Cantalamessa a invité tous les participants à proclamer ensemble «le texte qui reflète la place de l’Esprit Saint et l’orientation trinitaire de la liturgie, c’est-à-dire la doxologie finale du canon romain : “ Par lui, avec lui et en lui, à toi, Dieu le Père tout-puissant, dans l’unité du Saint-Esprit, tout honneur et toute gloire, pour les siècles des siè­cles".»

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Sam 20 Fév 2016, 09:52

samedi 20 fevrier


La Parole de François


Le temps est venu pour l’Église de retrouver la joyeuse annonce du pardon. Il est temps de revenir à l’essentiel pour se charger des faiblesses et des difficultés de nos frères. Le pardon est une force qui ressuscite en vie nouvelle et donne le courage pour regarder l’avenir avec espérance.


Une prière


Tu es, Seigneur, le lot de mon coeur, tu es mon héritage ; en Toi, Seigneur, j’ai mis mon bonheur, toi, mon seul partage ! Je pense à Toi, le jour, la nuit, ô Seigneur ! Et c’est Ta main qui me conduit, ô Seigneur ! Préserve-moi de tout faux pas, ô Seigneur ! Mon cœur ne veut servir que Toi, ô Seigneur ! Sur Toi les yeux toujours fixés, ô Seigneur ! je chante et marche en sûreté, ô Seigneur ! Que peut la mort pour m’engloutir ?, ô Seigneur ! Car du tombeau, je dois surgir, ô Seigneur ! Devant Ta face, il n’est que joie, ô Seigneur ! Joie débordante auprès de Toi, ô Seigneur !

Version negro spiritual du Psaume 16

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Dim 21 Fév 2016, 09:59

dimanche 21 février

Le mot de François

Ouvrons nos yeux pour voir les misères du monde, les blessures de tant de frères et soeurs privés de dignité, et sentons-nous appelés à entendre leur cri qui appelle à l’aide. Que nos mains serrent leurs mains et les attirent vers nous afin qu’ils sentent la chaleur de notre présence, de l’amitié et de la fraternité. Que leur cri devienne le nôtre et qu’ensemble, nous puissions briser la barrière d’indifférence qui règne souvent en souveraine pour cacher l’hypocrisie et l’égoïsme.

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Lun 22 Fév 2016, 09:49

lundi 22 février

Le mot de François

La miséricorde n’est pas contraire à la justice, mais illustre le comportement de Dieu envers le pécheur, lui offrant une nouvelle possibilité de se repentir, de se convertir et de croire.

Une prière


Reste avec moi, Seigneur ! Car il est nécessaire de t’avoir présent pour ne pas t’oublier. Reste avec moi Seigneur ! Parce que je suis faible et j’ai besoin de ta Force pour ne pas tomber si souvent. Reste avec moi, Seigneur ! Car tu es toute ma vie, et sans toi je suis sans ferveur. Reste avec moi, Seigneur ! Parce que tu es ma lumière, et sans toi je suis dans les ténèbres. Reste avec moi, Seigneur ! Pour que j’entende ta voix et que je te suive. Reste avec moi, Seigneur ! Parce que je désire t’aimer et être toujours en ta compagnie. Reste avec moi, Seigneur ! Parce que, si pauvre que soit mon âme, elle désire être pour toi un lieu de consolation, un nid d’amour. Reste avec moi, Jésus ! Parce qu’il se fait tard et que le jour décline. La vie passe, la mort, le jugement, l’éternité approchent. Je crains les ténèbres, les tentations, les sécheresses, les croix, les peines. Oh ! combien j’ai besoin de toi dans cette nuit de l’exil ! Que la Communion eucharistique soit la lumière qui dissipe les ténèbres, la force qui me soutienne, et l’unique joie de mon cœur. Reste avec moi, Jésus ! Je ne demande pas des consolations divines, parce que je ne les mérite pas, mais le don de ta présence. Oh oui, je te le demande. Reste avec moi, Jésus ! C’est toi seul que je cherche, ton Amour, ta Grâce, ton Cœur, ton Esprit, parce que je t’aime, et ne demande pas d’autre récompense que de t’aimer davantage.

Saint Padre Pio (1887-1968)

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Mar 23 Fév 2016, 01:06

mardi 23 février

Le mot de François


Si Dieu s’arrêtait à la justice, il cesserait d’être Dieu ; il serait comme tous les hommes qui invoquent le respect de la loi. La justice seule ne suffit pas, et l’expérience montre que faire uniquement appel à elle risque de l’anéantir. C’est ainsi que Dieu va au-delà de la justice avec la miséricorde et le pardon. Cela ne signifie pas dévaluer la justice ou la rendre superflue, au contraire. Qui se trompe devra purger sa peine, mais ce n’est pas là le dernier mot, mais le début de la conversion, en faisant l’expérience de la tendresse du pardon.



Une prière


Voici l’autre devant moi, Seigneur, je dois le regarder, lui, au-delà de ma sympathie ou de mon antipathie, au-delà de mes idées ou de ses idées, de mon comportement ou de son comportement Je dois « lui » permettre d’exister devant moi, tel qu’il est en son être profond et non pas l’obliger à l’attaque, à la défensive, à la comédie. Je dois le respecter, autre que moi, et non pas le saisir pour moi, le gagner à mes idées, l’entraîner à ma suite. Je dois être pauvre devant lui, ne pas l’écraser ou l’humilier, ou l’obliger à la reconnaissance. Car il est l’unique, Seigneur, et donc riche d’une richesse que je ne possède pas, et c’est moi le pauvre, qui me tiens à sa porte, nu, dépouillé, pour apercevoir, au fond de son cœur, ton visage, Christ ressuscité, qui m’invites et me souris.

Père Michel Quoist, (1921-1997)

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Mer 24 Fév 2016, 09:31

mercredi 24 février

Le mot de François

L’Église est ainsi, elle est une maman miséricordieuse, qui comprend, qui cherche toujours à aider, à encourager. Même face à ses enfants qui ont commis des erreurs et en commettent, elle ne ferme jamais la porte de la maison. Elle ne juge pas, mais elle offre le pardon de Dieu, elle offre son amour, qui invite à reprendre le chemin, à ceux parmi ses enfants qui sont tombés dans un abîme profond. L’Église n’a pas peur d’entrer dans leur nuit pour donner l’espérance. L’Église n’a pas peur d’entrer dans notre nuit quand nous sommes dans l’obscurité de l’âme et de la conscience, pour nous donner l’espérance. Car l’Église est mère ! […]

(Audience générale place Saint-Pierre, mercredi 18 septembre 2013)



Une prière


Puisque les Paroles, ô mon Dieu, ne sont pas faites pour rester inertes dans nos livres, mais pour nous posséder et courir le monde en nous, permets que de ce feu de joie, allumé par toi, jadis, sur une montagne, que de cette leçon de bonheur, des étincelles nous mordent, nous investissent, nous envahissent. Fais que, habités par elles, comme des flammèches dans les chaumes, nous courions les rues de la ville, nous longions les vagues des foules, contagieux de la béatitude, contagieux de la joie. Car nous en avons vraiment assez de tous ces crieurs de mauvaises nouvelles, de tristes nouvelles. Ils font tellement de bruit que ta Parole ne retentit plus. Fais dans leur tintamarre éclater le silence palpitant de ton message. Dans les cohues sans visage fais passer notre joie recueillie, plus retentissante que les cris des crieurs de journaux. Plus envahissante que la tristesse étale de la masse.

Madeleine Delbrêl (1904-1964)

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Jeu 25 Fév 2016, 03:10

jeudi 25 février

Le mot de François



"La valeur de la miséricorde dépasse les frontières de l’Église. Elle est le lien avec le judaïsme et l’islam qui la considèrent comme un des attributs les plus significatifs de Dieu."



Une prière


Toi qui nous as aimés le premier, ô Dieu, nous parlons de toi comme si tu ne nous avais aimés le premier qu’une seule fois, dans le passé. En réalité, c’est tout au long des jours et tout au long de la vie que tu nous aimes le premier. Quand nous nous éveillons le matin et que nous tournons notre âme vers toi, tu nous devances, tu nous as aimés le premier. Si je me lève avant l’aube et tourne, vers toi, à la même seconde, mon âme et ma prière, tu me devances, tu m’as aimé le premier. Quand je m’écarte des distractions et recueille mon âme pour penser à toi, tu es encore le premier. Pardonne-nous, ô Dieu, notre ingratitude : ce n’est pas une fois que tu nous as aimés le premier, c’est à chaque instant de notre vie.

Søren Kierkegaard (1813-1855)

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Ven 26 Fév 2016, 02:42

vendredi 26 février

Le mot de François

"Au cours de ce jubilé, laissons-nous surprendre par Dieu. Il ne se lasse jamais d’ouvrir la porte de son coeur pour répéter qu’il nous aime et qu’il veut partager sa vie avec nous. L’Église ressent fortement l’urgence d’annoncer la miséricorde de Dieu. La vie de l’Église est authentique et crédible lorsque la miséricorde est l’objet d’une annonce convaincante."


Une Prière

Seigneur, donne-nous un peu de soleil, un peu de travail et un peu de joie ; donne-nous, dans notre labeur et nos peines, notre pain quotidien et un peu de beurre ; donne-nous la santé et un juste salaire et même un peu plus, pour la part du pauvre. Donne-nous du bon sens, car beaucoup en ont besoin, et un cœur qui compatisse à la souffrance. Donne-nous aussi un brin de chanson sur les lèvres, une poésie ou un roman pour nous distraire. Apprends-nous à comprendre la souffrance sans y voir une malédiction. Donne-nous, Seigneur, l’occasion de montrer notre bonne volonté, de faire notre possible, pour nous-mêmes et pour les autres, afin que tous les hommes apprennent à se conduire en frères.

Sur une maison anglaise du XVIe siècle

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Sam 27 Fév 2016, 09:35

samedi 27 février

Le mot de François

Lorsque j’avais dix-sept ans, un jour où je devais sortir avec mes amis, j’ai décidé de me recueillir d’abord dans une église. Une fois à l’intérieur, j’ai trouvé un prêtre qui m’a inspiré une confiance particulière, et j’ai senti le désir d’ouvrir mon coeur dans la confession. Cette rencontre a changé ma vie ! J’ai découvert que lorsque nous ouvrons nos cœurs avec humilité et transparence, nous pouvons contempler d’une façon très concrète la miséricorde de Dieu. J’ai eu la certitude que dans la personne de ce prêtre, Dieu était là, m’attendant déjà, avant même que je ne fasse le premier pas pour entrer dans l’église.


Une prière

Je suis malade, Seigneur, tu le sais, malade de cette « maladie du siècle » si souvent tournée en dérision : la dépression, le burn out. Quand je tourne en rond, la mort dans l’âme, dans cette salle des pas perdus de ma vie, et que je n’en vois pas l’issue, viens à ma rencontre, Seigneur, ne me laisse pas seul, le cœur en désarroi. Que le bruit de tes pas s’approchant de moi me redonne un peu confiance en moi et surtout confiance en toi. Quand la pénombre qui habite mon cœur devient soudain ténèbres, puits d’angoisse et de terreur, désir de mort, viens à ma rencontre, Seigneur, ne me laisse pas seul dans la nuit de ma désespérance. Que la lueur de ta présence traverse l’épaisseur de mes ténèbres et m’encourage à poursuivre la route.

Prière d’une lectrice de la revue Prier

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Dim 28 Fév 2016, 03:17

dimanche 28 février

3e Dimanche de carême.

Le dimanche nous vous proposons une méditation de l'évangile de ce jour,  et le mot de François.

L’Évangile de ce dimanche et son commentaire


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 13, 1-9)

Un jour, des gens rapportèrent à Jésus l’affaire des Galiléens que Pilate avait fait massacrer, mêlant leur sang à celui des sacrifices qu’ils offraient. Jésus leur répondit : « Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, pour avoir subi un tel sort ? Eh bien, je vous dis : pas du tout ! Mais si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même. Et ces dix-huit personnes tuées par la chute de la tour de Siloé, pensez-vous qu’elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ? Eh bien, je vous dis : pas du tout ! Mais si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même. » Jésus disait encore cette parabole : « Quelqu’un avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint chercher du fruit sur ce figuier, et n’en trouva pas. Il dit alors à son vigneron : ‘Voilà trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier, et je n’en trouve pas. Coupe-le. À quoi bon le laisser épuiser le sol ?’ Mais le vigneron lui répondit : ‘Maître, laisse-le encore cette année, le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier. Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir. Sinon, tu le couperas.’ »


Commentaire du P. Marcel Domergue, sj


Malgré le livre de Job et bien d'autres passages de la Bible, les Hébreux liaient facilement le malheur au péché. Il est rassurant, quand on est témoin d'une catastrophe, de pouvoir dire des victimes : "Ils ne l'ont pas volé". L'image du Dieu punisseur n'a pas totalement disparu de nos mentalités, et l'on entend encore des parents dire à leur enfant coupable d'une sottise : "Le bon Dieu te punira". Eh bien non ! Dieu ne punit pas, il ne provoque en aucune façon le mal qui nous afflige. Genèse 1 nous dit qu'à la fin de la création, "il vit que cela était bon". Mais, toujours dans le même chapitre, nous lisons que cet univers est confié à l'homme pour qu'il le domine, le gère, l'humanise. Dieu ne pouvait-il pas l'humaniser d'entrée de jeu ? Non, car alors il n'aurait pas été à l'image et ressemblance de Dieu. Pour cela, il faut qu'il soit lui aussi créateur. Seulement voilà : toujours pour être image de Dieu, c'est librement que l'homme fait de bonnes choses ; nous ne pouvions être condamnés, forcés, à « faire le bien ». C'est Pilate, et non pas Dieu, qui a choisi le mal et la mort en faisant massacrer les Galiléens en train d'offrir un sacrifice. C'est son péché qui est à l'origine du drame, non celui des victimes. La volonté de Dieu est de faire vivre et non de faire mourir. Réfractaires à la vérité qui déclare que tout dans le monde est soumis à l'homme, certains se demandent pourquoi Dieu a "permis" cela. Dieu n'a rien permis du tout, ni rien interdit ; il a simplement prescrit l'amour par lequel nous parvenons à sa ressemblance. La justice de Dieu n'est pas ce que nous pensons. Pour nous justifier, il faudra qu'un juste donne sa vie et subisse ainsi le sort du coupable. Injustice excessive à laquelle le Fils, parfaite image du Père, souscrira : Dieu n'a pas voulu se ranger parmi nos meurtriers mais parmi leurs victimes.

L'homme en conflit


Il n'y a pas que les maux dont nous sommes responsables. Il y a aussi les tremblements de terre, les inondations, les accidents. De nos jours, on cherche toujours une défaillance humaine à la source des sinistres. Mais on se trouve souvent devant l'imprévisible et l'impossibilité de désigner des responsables. Alors, Dieu ? La Bible voit les choses autrement. Au chapitre 3 de la Genèse, Dieu constate que le péché de l'homme, sa volonté de décider par lui-même ce qui est bon et ce qui est mauvais, l'a mis dans un conflit multiforme : conflit entre l'homme et la femme (3,16) ; conflit entre l'homme et la nature (3,17-19) ; conflit entre l'homme et l'homme (4,9…). Ces diverses oppositions vont courir à travers toute la Bible, jusqu'au jour où le maître se placera, à la Croix, dans la situation de l'esclave. Alors Paul pourra écrire : Il n'y a plus (du point de vue du statut social) ni homme ni femme, ni esclave ni homme libre, ni juif ni païen… Il n'y a plus que le Christ qui est tout en tous. C'est qu'il y a un autre conflit, plus fondamental, que Genèse 3 symbolise par l'image de l'hostilité entre la descendance de la femme et le serpent, figure du mal. Cette descendance, c'est, à l'horizon, le Christ, le "Fils de l'homme". Il se fera serpent (Jean 3,14) pour que le mal de l'homme soit crucifié.

L'injustice de Dieu


Mais que veut nous faire comprendre Jésus quand il dit : "Si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de la même manière" ? Ne revenons-nous pas à l'idée d'une punition divine ? Pas du tout ! Nous convertir signifie : aller vers notre vérité d'hommes, nous humaniser. En dehors de cela, il n'y a pour nous que le néant. Ou nous sommes image et ressemblance de Dieu, ou nous ne sommes rien, promis à la mort. Seul l'amour, par lequel nous ressemblons à Dieu, peut nous faire franchir cette mort. C'est donc à l'amour que nous avons à nous convertir, cet amour qui nous fait surmonter les divisions et les conflits. C'est cet amour qui a conduit le Christ à se soumettre à la mort qui nous attend tous, solidaires que nous sommes, de diverses façons, du mal, l'anti-amour qui empoisonne le monde. Mais voilà, lui est le seul juste, le seul qui n'était pas promis à la mort. Le seul en accord avec la nature et avec ses semblables (c'est là un des sens des guérisons et autres "signes"). Par lui, crucifié, nous sommes mis sous le régime de l'injustice de Dieu, cette injustice qui fait donner la même somme à l'ouvrier de la dernière heure qu'à celui qui est au travail depuis le matin. Selon la logique de la justice, nous devrions tous "périr de la même manière". Mais, sur le chemin de notre mort, nous rencontrons le Christ crucifié. Il franchit la mort et, parce qu'il s'est fait solidaire de nous dans notre destin de pécheurs, nous sommes solidaires de lui dans sa résurrection. Du côté de l'homme, il est impossible d'entrer dans le royaume de Dieu. Mais ce qui est impossible à l'homme est possible à Dieu (Luc, 18,27). La patience du vigneron vis-à-vis du sarment stérile est inépuisable.


Le mot de François


"Nous savons que le Seigneur nous a aimés en premier. Mais nous ne serons vraiment heureux que si nous entrons dans la logique divine du don, de l’amour gratuit. Nous ne serons heureux que si nous découvrons que Dieu nous a si infiniment aimés qu’il nous a rendus capables d’aimer comme lui, sans mesure."

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Lun 29 Fév 2016, 10:21

lundi 29 février

Le mot de François

"Laissez-vous toucher par sa miséricorde sans limite pour devenir vous aussi, à travers les œuvres, les paroles et la prière, des apôtres de la miséricorde dans notre monde blessé par l’égoïsme, la haine et tant de désespoir."


Une prière


Mon Père, je m’abandonne à toi, fais de moi ce qu’il te plaira. Quoi que tu fasses de moi, je te remercie. Je suis prêt à tout, j’accepte tout, pourvu que ta volonté se fasse en moi, en toutes tes créatures. Je ne désire rien d’autre, ô mon Dieu. Je remets mon âme entre tes mains. Je te la donne, mon Dieu, avec tout l’amour de mon cœur, parce que je t’aime, et que ce m’est un besoin d’amour de me donner, de me remettre entre tes mains, sans mesure, avec une infinie confiance, car tu es mon Père.

Bienheureux Charles de Foucauld (1890-1916)

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Mar 01 Mar 2016, 09:51

mardi 1er mars

Le mot de François

Que de propositions mondaines entendons-nous autour de nous, mais laissons-nous saisir par la proposition de Dieu, la sienne est une caresse d’amour

Une prière

Seigneur, médecin suprême qui soignes et qui guéris, je m’agenouille devant toi, car c’est de toi que viennent tout bien et tout don parfait. Tu m’as choisi pour te servir, te soulager et te soigner dans les plus pauvres, atteints et diminués dans leur corps, leur cœur et leur esprit. Fais-moi prendre pleinement conscience du privilège qui est le mien d’être à ton service. Je t’en prie, donne à ma main l’habileté et la douceur aimante, à mon esprit la perspicacité, à ma bouche les mots qui apaisent, à mon regard la tendresse et la bienveillance, et à mon cœur tout l’amour que tu attends. Fais que je ne regarde pas le temps que je vais passer auprès de toi souffrant. Donne-moi de m’engager sincèrement à ton service et accorde-moi la force de prendre, pour l’amour de toi, une part du fardeau de mes frères souffrants. Enlève de mon cœur tout scrupule et toute mondanité pour qu’avec la foi simple d’un enfant, je puisse m’appuyer sur toi.

Bienheureuse Mère Teresa (1910-1997)

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Mer 02 Mar 2016, 09:43

mercredi 2 mars

Le mot de François

Que notre pensée se tourne vers la Mère de la miséricorde. Que la douceur de son regard nous accompagne en cette année sainte, afin que tous puissent redécouvrir la joie de la tendresse de Dieu. Personne n’a connu comme Marie la profondeur du mystère de Dieu fait homme. Sa vie entière fut modelée par la présence de la miséricorde faite chair.


Une prière

Marie de nos détresses quand un ami s’en va, Marie de la tendresse, nous avons besoin de toi, Pour croire au Dieu vivant, pour être forts. Prie pour nous maintenant et à l’heure de notre mort. Marie de nos souffrances, debout près de la croix, Marie de l’espérance, nous avons besoin de toi, Pour croire au Dieu vivant, pour être forts. Prie pour nous maintenant et à l’heure de notre mort.

Mannick (né en 1944)

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Jeu 03 Mar 2016, 02:06

jeudi 3 mars

Le mot de François


"Personne ne peut être exclu de la miséricorde de Dieu. Tous connaissent la route pour y accéder, et l’Église est la maison qui accueille tout le monde et ne refuse personne. Ses portes restent grandes ouvertes, pour que ceux qui sont touchés par la grâce puissent trouver la certitude du pardon. Plus le péché est grand et plus grand doit être l’amour que l’Église exprime envers ceux qui se convertissent. Avec combien d’amour Jésus nous regarde !"


Une prière


Seigneur, tu m’as placé ici dans ce monde pour en être le sel. J’avais peur de m’engager, peur d’être souillé par le monde. Je ne voulais pas entendre ce « qu’ils » pouvaient dire. Et mon sel s’est dissous, comme dans l’eau. Pardonne-moi. Seigneur, tu m’as placé ici dans ce monde pour être sa lumière. J’avais peur des ténèbres, peur de la pauvreté. Je ne voulais pas connaître les autres. Et petit à petit, la lumière de la lampe a décliné. Pardonne-moi. Seigneur, tu m’as placé ici dans ce monde pour vivre en Église. C’est ainsi que tu m’as enseigné ton Amour, pour que je le partage dans ma vie, pour que je lutte afin d’obtenir pain et justice, pour que toute ma vie soit une hymne à ta gloire.

Anonyme

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Ven 04 Mar 2016, 10:00

vendredi 4 mars

Le mot de François


"Nous avons besoin de chrétiens qui rendent visible aux hommes d’aujourd’hui la miséricorde de Dieu, sa tendresse pour chaque créature. Nous savons tous que la crise de l’humanité contemporaine n’est pas superficielle, elle est profonde. C’est pourquoi la nouvelle évangélisation, alors qu’elle appelle à avoir le courage d’aller à contre-courant, de se débarrasser des idoles pour se convertir à l’unique vrai Dieu, ne peut qu’utiliser le langage de la miséricorde, fait de gestes et d’attitudes avant même que de mots. L’Église au milieu de l’humanité d’aujourd’hui dit : « Venez à Jésus, vous tous qui êtes fatigués et opprimés, et vous trouverez le repos pour vos âmes »"


Une prière


Seigneur, donne-moi toutes les personnes qui sont seules… J’ai ressenti dans mon cœur le désir passionné qui a envahi le tien, devant l’état d’abandon dans lequel est plongé le monde entier. Je ressens de l’amour pour chacun de ceux qui sont malades et isolés. Qui viendra les consoler quand ils pleurent ? Qui leur montrera de la compassion quand ils meurent à petit feu ? Qui recevra sur son cœur les cœurs désespérés ? Ô mon Dieu, accorde-moi la grâce d’être dans le monde un sacrement tangible de ton amour ; laisse-moi être tes bras, pour étreindre sur mon cœur toute la solitude du monde et pour la réchauffer au feu de l’amour.

Chiara Lubich (1920-2008)

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Sam 05 Mar 2016, 09:14

samedi 5 mars

Le mot de François


Le Fils de Dieu est « sorti » de sa condition divine et est venu à notre rencontre. L’Église se situe à l’intérieur de ce mouvement, chaque chrétien est appelé à aller à la rencontre des autres, à dialoguer avec ceux qui ne pensent pas comme nous, avec ceux qui ont une autre foi ou qui n’en ont pas. Rencontrer tout le monde, car nous avons tous en commun le fait d’avoir été créés à l’image et à la ressemblance de Dieu. Nous pouvons aller à la rencontre de tous, sans peur et sans renoncer à notre appartenance.


Une prière


J’ai tout remis entre tes mains : ce qui m’accable et ce qui me peine, ce qui m’angoisse et ce qui me gêne, et le souci du lendemain.
J’ai tout remis entre tes mains.
J’ai tout remis entre tes mains : le lourd fardeau traîné naguère, ce que je pleure, ce que j’espère, et le pourquoi de mon destin.
J’ai tout remis entre tes mains.
J’ai tout remis entre tes mains : que ce soit la joie, la tristesse, la pauvreté ou la richesse, et tout ce que jusqu’ici j’ai craint.
J’ai tout remis entre tes mains.
J’ai tout remis entre tes mains : que ce soit la mort ou la vie, la santé, la maladie, le commencement ou la fin.
Car tout est bien entre tes mains.
Bien que dans l’épreuve, aujourd’hui, je crois.

Anonyme

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Dim 06 Mar 2016, 11:29

Dimanche 6 mars

4e Dimanche de carême.

Le dimanche nous vous proposons une méditation de l'évangile de ce jour et le mot de François.


L’Évangile de ce dimanche et son commentaire

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 15, 1-3.11-32)

En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! » Alors Jésus leur dit cette parabole « Un homme avait deux fils. Le plus jeune dit à son père : ‘Père, donne-moi la part de fortune qui me revient.’ Et le père leur partagea ses biens.    Peu de jours après, le plus jeune rassembla tout ce qu’il avait, et partit pour un pays lointain où il dilapida sa fortune en menant une vie de désordre. Il avait tout dépensé, quand une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans le besoin. Il alla s’engager auprès d’un habitant de ce pays, qui l’envoya dans ses champs garder les porcs. Il aurait bien voulu se remplir le ventre avec les gousses que mangeaient les porcs, mais personne ne lui donnait rien. Alors il rentra en lui-même et se dit : ‘Combien d’ouvriers de mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim ! Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai : Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils. Traite-moi comme l’un de tes ouvriers.’ Il se leva et s’en alla vers son père. Comme il était encore loin, son père l’aperçut et fut saisi de compassion ; il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers. Le fils lui dit : ‘Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.’  Mais le père dit à ses serviteurs : ‘Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller, mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds, allez chercher le veau gras, tuez-le, mangeons et festoyons, car mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé.’Et ils commencèrent à festoyer. Or le fils aîné était aux champs. Quand il revint et fut près de la maison, il entendit la musique et les danses. Appelant un des serviteurs, il s’informa de ce qui se passait. Celui-ci répondit : ‘Ton frère est arrivé, et ton père a tué le veau gras, parce qu’il a retrouvé ton frère en bonne santé.’ Alors le fils aîné se mit en colère, et il refusait d’entrer. Son père sortit le supplier. Mais il répliqua à son père : ‘Il y a tant d’années que je suis à ton service sans avoir jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m’as donné un chevreau pour festoyer avec mes amis. Mais, quand ton fils que voilà est revenu après avoir dévoré ton bien avec des prostituées, tu as fait tuer pour lui le veau gras !’ Le père répondit : ‘Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. Il fallait festoyer et se réjouir ; car ton frère que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé ! »

Le commentaire du P. Marcel Domergue, jésuite


Les paraboles du chapitre 15 de Luc ne nous parlent pas d'abord de nous-mêmes, de ce que nous devons faire ou ne pas faire, elles nous parlent de Dieu et nous aident à améliorer notre réponse à la question que nous ne cessons de nous poser mais qui nous dépasse infiniment : "Comment est Dieu ?" Bien sûr, comme dit Paul, le Christ est l'icône du Dieu invisible, la visibilité de Dieu, si l'on veut. Pourtant il ne suffit pas de regarder Jésus, il faut encore le comprendre et c'est pour cela qu'il s'explique, en paraboles notamment. Ici nous apprenons que Dieu est comme un père dont l'amour serait inconditionnel. En demandant sa part d'héritage, le fils cadet se comporte comme si son père était déjà mort. Il le tue, en quelque sorte. Mais c'est le fils prodigue lui-même qui, sans s'en douter, choisit de mourir. En effet, partant en dépouillant son père, il sort de l'humain, et la suite de son aventure ne fera qu'actualiser cette déshumanisation. L'enfant se relèvera quand il retournera vers son origine, le père, ce qui équivaudra à une nouvelle naissance, et c'est la conclusion de la parabole : "Ton frère que voilà était mort, il est revenu à la vie." Notons que les trois paraboles de ce chapitre 15 nous parlent avec insistance de la joie de Dieu. Pas de colère, pas de jugement, mais du bonheur qui couronne tout ce que Dieu vit avec l'homme.

Les trois personnages

Quand nous lisons une parabole, nous nous identifions d'instinct à l'un des personnages mis en scène. Dans la parabole du fils perdu et retrouvé, nous nous identifions facilement à cet enfant. Nous apprenons alors que mettre de la distance entre Dieu et nous est source de déchéance et de souffrance. L'Écriture parle souvent de l'opposition fils-esclave, par exemple en Galates 4,1-7. Dans notre parabole, le cadet a perdu sa condition de fils pour se retrouver dans le statut d'esclave : "Je ne mérite plus d'être appelé ton fils, traite-moi comme l'un de tes journaliers." Notons que le père ne le laisse pas achever cette phrase (v. 21). Nous avons tous à retrouver, sans cesse, notre filiation divine. Mais nous pouvons tous nous identifier aussi au Père, totalement ouvert pour l'accueil du coupable : "Aimez vos ennemis (...) afin de vous montrer les fils de votre Père des cieux (...). Soyez parfaits comme votre Père est parfait" (Matthieu 5,44-48). Et le fils aîné ? Comme les ouvriers de la première heure en Matthieu 20, il s'indigne au spectacle d'une générosité qui surclasse toute justice. Cette jalousie fait penser à ce que Paul explique à propos d'Israël et des païens dans l'épître aux Romains, en particulier au chapitre 11. De fait, il est possible de voir dans le fils aîné le juif, premier appelé, lié à Dieu par une Alliance irréversible ; le cadet, figure du païen né du même Dieu, s'est égaré loin de son origine (cf. Romains 1,18-25).

Le fils perdu et retrouvé

Rares sont les passages d'évangile qui ne fassent allusion à la Pâque. Ici, les expressions perdu-retrouvé et mort-revenu à la vie doivent nous alerter, car elles correspondent parfaitement à ce qui est arrivé à la crucifixion et résurrection du Christ. Alors, cet enfant perdu serait-il figure du Messie ? À condition de ne pas prétendre faire entrer tous les détails de la parabole dans cette interprétation, on peut souligner que le Christ n'a pas retenu jalousement sa "forme" divine, qu'il est venu prendre la condition de l'homme pécheur. Paul a des formules saisissantes à cet égard, par exemple 2 Corinthiens 5,21 : "Celui qui n'avait pas connu le péché, Dieu l'a fait péché pour nous, afin qu'en lui nous devenions justice de Dieu." D'une certaine façon, le cadet de la parabole parcourt cette trajectoire, qui n'est autre que celle de Philippiens 2,5-11. Jésus n'était-il pas, d'une certaine manière, loin du Père, séparé de lui, quand, reprenant le Psaume 22, il dit "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?" Mais non, Dieu ne l'a pas abandonné, il l'attend, comme le père de la parabole, pour une communion nouvelle quand il aura traversé et surmonté le mal du monde. Revenons à ce qui a été dit au début de ce commentaire : Jésus veut nous faire comprendre que nous sommes en marche vers la joie, que nous soyons l'enfant perdu ou le fils jaloux.

Le mot de François


"N’aie pas honte de la chair de ton frère. À la fin, nous serons jugés sur la façon dont nous aurons su nous approcher de « toute chair » — c’est Isaïe qui le dit. Le prêtre et le lévite qui passèrent avant le Bon Samaritain n’ont pas su s’approcher de cette personne malmenée par les bandits. Peut-être le prêtre a-t‑il regardé sa montre et a-t‑il dit : « Il faut que j’aille à la messe, je ne peux pas arriver en retard » ? Et il est parti. Combien de fois trouvons-nous des excuses pour contourner le problème, la personne ? L’autre, le lévite, ou le docteur de la loi, l’avocat, a dit : « Non, je ne peux pas parce que si je fais ça, demain, je devrai aller témoigner, je vais perdre du temps… » Leurs cœurs étaient fermés et le cœur fermé se justifie toujours de ce qu’il ne fait pas. Au contraire, le samaritain ouvre le sien, se laisse émouvoir, et ce mouvement intérieur se traduit en action, en une intervention concrète et efficace pour aider cette personne"

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Lun 07 Mar 2016, 09:57

lundi 7 mars

Le mot de François

"Je vous demande aujourd’hui de laisser le « fouet » accroché à la sacristie et d’être des pasteurs avec la tendresse de Dieu, également envers ceux qui vous créent le plus de problèmes. C’est une grâce divine. Nous ne croyons pas en un Dieu éthéré, nous croyons en un Dieu qui s’est fait chair, qui a un coeur, et ce coeur nous parle ainsi aujourd’hui : « Venez à moi. Si vous êtes las, opprimés, et je vous donnerai le repos. Mais traitez les plus petits avec tendresse, avec la même tendresse avec laquelle je les traite."

(Homélie, troisième Retraite mondiale des prêtres, basilique Saint-Jean-de‑Latran, vendredi 12 juin 2015)


Prière

Aux noces de Cana, Jésus t’annonce lui-même que l’heure viendra où de son côté transpercé coulera en abondance son propre sang, le sang de l’Alliance nouvelle et éternelle, versé pour que soient remis les péchés des hommes et que soit étanchée à tout jamais leur soif. Réjouis-toi, Marie : bientôt coulera le vin nouveau de l’Eucharistie, bientôt seront célébrées les noces sans fin de l’Agneau.

Méditation sur le mystère le mystère de lumière, extrait du recueil de prières Abba ! (Bayard)

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Mar 08 Mar 2016, 10:31

mardi 8 mars

Le mot de François


"Demandons-nous aujourd’hui : combien est-ce que j’aime l’Église ? Est-ce que je prie pour elle ? Est-ce que je me sens membre de la famille de l’Église ? Qu’est-ce que je fais pour qu’elle soit une communauté dans laquelle chacun se sente accueilli et compris, fasse l’expérience de la miséricorde et de l’amour de Dieu qui renouvellent la vie ? La foi est un don et un acte qui nous concernent personnellement, mais Dieu nous appelle à vivre notre foi ensemble, comme famille, comme Église."

(Audience générale, place Saint-Pierre, mercredi 29 mai 2013)


Prière


Mon Dieu, j’ai décidé de vivre sans aucun souci

Mon Dieu, je suis tellement persuadé
que tu veilles sur ceux qui espèrent en toi
et qu’on ne manque de rien
quand on attend de toi toutes choses,
que j’ai décidé de vivre à l’avenir
sans aucun souci
et de me décharger sur toi
de toutes mes inquiétudes.

Les gens peuvent m’enlever
mes biens et ma réputation ;
les maladies peuvent m’ôter mes forces
et les moyens de te servir ;
je puis même perdre la grâce par le péché,
mais jamais je ne perdrai mon espérance ;
je la conserverai jusqu’au dernier
moment de ma vie.

Les autres peuvent s’appuyer
sur l’innocence de leur vie
ou la rigueur de leurs pénitences,
pour moi, Seigneur,
tu es toute ma confiance,

tu es ma confiance même.
Je sais que je suis fragile et changeant ;
je sais ce que peuvent les tentations
contre les meilleures résolutions.
Mais cela ne peut me faire peur
tant que j’espérerai ;
je me tiens à l’abri de tous les malheurs,
car mon espérance,
elle est en toi, Seigneur.

Saint Claude de la Colombière (1641-1682), extrait du recueil de prières Abba ! (Bayard)

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Mer 09 Mar 2016, 10:06

mercredi 9 mars

Le mot de François

"Que fait une maman ? Tout d’abord, elle apprend à marcher, à aller droit dans la vie, elle sait comment orienter ses enfants, elle tente toujours d’indiquer la bonne route pour grandir et devenir adulte. Et elle le fait avec tendresse, affection, amour, toujours, même lorsqu’elle essaie de redresser notre trajectoire quand nous nous écartons un peu du chemin de notre vie ou que nous prenons une route menant à un précipice. Une maman sait ce qui est important pour que son enfant avance bien dans la vie, et elle ne l’a pas appris dans les livres, mais dans son propre coeur. L’université des mamans est leur coeur ! L’Église fait la même chose : elle oriente notre vie, elle nous apprend à marcher droit."

(Audience générale, place Saint-Pierre,mercredi 18 septembre 2013)


Prière

Libère-nous de la crainte qui paralyse.
Aide-nous à sortir des routes apprises,
à risquer la découverte
sans assurer nos arrières.
Revêts-nous de ta liberté,
que notre « oui » soit « oui »
et notre « non » soit « non ».
Secoue notre torpeur,
ne nous laisse pas dormir dans l’indifférence.
Ouvre nos oreilles aux cris de nos frères.
Donne-nous faim et soif de justice.
Fais de nous les aventuriers de l’Amour,
allume en nos coeurs le feu de ton audace,
pour qu’ensemble nous nous levions
et que nous soyons ton peuple,
un peuple d’hommes et de femmes libres
qui choisissent de marcher à ta suite.

Prières dans la maladie, extrait du recueil de prières Abba ! (Bayard)

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Jeu 10 Mar 2016, 09:18

jeudi 10 mars

Le mot de François

"Le chrétien est celui qui permet à Dieu de le revêtir de sa bonté et de sa miséricorde, de le revêtir du Christ, pour devenir comme lui, serviteur de Dieu et des hommes. La liturgie du jeudi saint, avec le rite du lavement des pieds, nous le rappelle bien. Pierre ne voulait pas que Jésus lui lave les pieds, mais il a ensuite compris que Jésus ne veut pas seulement montrer de quelle manière nous devons nous laver les pieds les uns les autres. Ce service ne peut être rendu que par celui qui s’est d’abord laissé laver les pieds par le Christ. Seul celui-là a « part » avec lui (Jn 13,8) et peut ainsi servir l’homme."

(Audience générale, place Saint-Pierre, mercredi 20 novembre 2013)


Prière


Dieu n’a pas envoyé son Fils pour
condamner le monde mais pour le
sauver ; accueillons son amour en implorant :
Sauve-nous, Seigneur notre Dieu !

Par l’amour de Jésus envoyé parmi nous
pour guérir nos blessures,
Sauve-nous, Seigneur notre Dieu !

Par l’amour de Jésus qui ouvre à tout
homme le chemin des Béatitudes,

Sauve-nous, Seigneur notre Dieu !

Par l’amour de Jésus embrassant les
enfants en signe du Royaume,

Sauve-nous, Seigneur notre Dieu !

Par l’amour de Jésus qui révèle ton nom
de Père et nous appelle ses amis,

Sauve-nous, Seigneur notre Dieu !
Par l’amour de Jésus livré pour chacun
et qui pardonne à tous,

Sauve-nous, Seigneur notre Dieu !

Par l’amour de Jésus au fond de nos
enfers, à jamais victorieux de la mort,

Sauve-nous, Seigneur notre Dieu !

Par l’amour de Jésus que l’Esprit répand
dans nos coeurs, par son amour offert en
toute eucharistie,

Sauve-nous, Seigneur notre Dieu !

Prière des heures, extrait du recueil de prières Abba ! (Bayard)

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Ven 11 Mar 2016, 10:01

vendredi 11 mars

Le mot de François

"Il ne faut pas avoir peur de la confession ! Quand on fait la queue pour se confesser, on ressent toutes ces choses, même la honte. Mais à la fin, on ressort libre, grand, beau, pardonné, blanc, heureux. C’est ce qui est beau dans la confession ! Que chacun se demande dans son coeur : quand me suis-je confessé pour la dernière fois ? Il y a deux jours, deux semaines, deux ans, vingt ans, quarante ans ? Si beaucoup de temps s’est écoulé, ne perds pas un jour de plus, va, le prêtre sera bon. Jésus est là, et Jésus est plus bon que les prêtres, Jésus te reçoit avec tant d’amour. Sois courageux et va te confesser !"

(Audience générale, place Saint-Pierre, mercredi 19 février 2014)


Prière

Dans la lumière de l’Esprit, prions le
Seigneur notre Dieu de nous aider à
pénétrer le mystère de la croix.

Dieu notre Père, prends pitié de nous !

Tu as envoyé ton Fils en ce monde pour
le sauver : que chacun découvre, dans le
libre don de sa vie, le secret du salut.

Dieu notre Père, prends pitié de nous !

Jésus, ton Messie, a pris résolument le
chemin de Jérusalem : qu’il soit
le secours et la force de ceux
qui traversent l’épreuve.

Dieu notre Père, prends pitié de nous !

Prière des heures, extrait du recueil de prières Abba ! (Bayard)

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Sam 12 Mar 2016, 01:11

samedi 12 mars

Le mot de François


"Avoir un coeur miséricordieux ne veut pas dire avoir un coeur faible. Celui qui veut être miséricordieux a besoin d’un coeur fort, solide, fermé au tentateur, mais ouvert à Dieu. Un coeur qui se laisse pénétrer par l’Esprit et porter sur les voies de l’amour qui conduisent à nos frères et à nos soeurs. Au fond, un coeur pauvre, qui connaisse ses propres pauvretés et qui se dépense pour l’autre."

(Message pour le Carême 2015, 4 octobre 2014)


Prière

Ouvre mon coeur à la beauté du monde

Esprit-Saint,
qui as porté les prophètes
par les déserts de sable
ou les étendues maritimes,
souffle sur mes yeux
afin qu’ils sachent voir partout,
en toute créature, la Sainte Trinité,
souffle sur ma bouche,
afin qu’elle ne dise et ne chante
que la Vérité qui délivre.
Ouvre mon coeur à la beauté du monde,
à la splendeur joyeuse des formes sensibles,
pour que toutes mes rencontres
soient autant de louanges à Dieu
et d’occasions d’amour,
toutes les créatures
autant de marchepieds vers le Créateur.

Joseph Folliet (1903-1972)

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Dim 13 Mar 2016, 11:00

dimanche 13 mars

Le mot de François

N’oublions pas cette parole : Dieu ne se lasse jamais de pardonner, jamais ! "Eh, père, quel est le problème?". Eh, le problème est que nous, nous nous lassons, nous ne voulons pas, nous nous lassons de demander pardon. Il ne se lasse jamais de pardonner, mais nous, parfois, nous nous lassons de demander pardon. Ne nous lassons jamais, ne nous lassons jamais ! Il est le Père amoureux qui toujours pardonne, qui a un cœur de miséricorde pour nous tous.

(homélie du dimanche 17 mars 2013)

pour voir la vidéo sur la Miséricorde dans la bible :

http://www.croire.com/Definitions/Mots-de-la-foi/3-minutes-de-misericorde/Dimanche-13-mars-2016?&PMID=undefined

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Lun 14 Mar 2016, 09:37

lundi 14 mars


Le mot de François

Seigneur Jésus, soutiens intérieurement les persécutés. Que le droit fondamental à la liberté religieuse se répande dans le monde. Nous te remercions pour tous ceux qui, comme des “anges”, offrent des signes merveilleux de ton Règne qui vient.

Chemin de croix présidé par le pape François, Rome, 3 avril 2015


Prier

Reste avec moi, Seigneur, car c’est pour
moi une nécessité que ta présence, pour
que je ne t’oublie pas.
Reste avec moi, Seigneur, parce que je
suis dans l’épreuve et que j’ai besoin de ta
force, afin que je ne chute pas.
Reste avec moi, Seigneur car tu es ma vie
et sans toi, je n’ai plus de ferveur.
Reste avec moi, Seigneur car tu es ma
lumière et sans toi, je suis dans les
ténèbres.
Reste avec moi, Seigneur, pour me
montrer ta volonté.
Reste avec moi, Seigneur, pour que
j’entende ta voix et je puisse te suivre.
Reste avec moi, Seigneur, car je désire
t’aimer beaucoup et je désire être sans
cesse avec toi.
Reste avec moi, Seigneur, si tu veux que
je te sois fidèle.
Reste avec moi, Seigneur car, si pauvre
que soit mon âme, je désire qu’elle soit
pour toi un lieu de consolation, un nid d’amour.
Reste avec moi, Seigneur, dans cette vie,
avec tous ses dangers, j’ai besoin de toi.
Reste avec moi, Seigneur, car je ne
cherche rien que toi.

Saint Padre Pio (1887-1968)

> Extrait du recueil de prières : Abba (éditions Bayard)

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Mar 15 Mar 2016, 04:16

mardi 15 mars


Le mot de François


Le chrétien sait que la souffrance ne peut être éliminée, mais qu’ elle peut recevoir un sens, devenir acte d’amour, confiance entre les mains de Dieu qui ne nous abandonne pas et de cette façon, être une étape de croissance de la foi et de l’amour. (Lumen Fidei)

Chemin de croix présidé par le pape François, Rome, 3 avril 2015


Prier

Seigneur, je te demande ce qui est le plus
difficile :
la grâce de reconnaître la Croix de ton
Fils dans toute peine de ma vie
et de le suivre le long de son chemin de croix
aussi longtemps qu’il te plaira.
Ne me laisse pas devenir amer
dans la souffrance,
mais que j’y mûrisse au contraire,
avec patience, générosité, bonté,
et l’ardent désir d’être un jour
là où la peine n’existe plus :
alors tu essuieras toute larme des yeux
de ceux qui t’auront aimé,
et qui, dans leur douleur, auront cru à ton
Amour et dans leur nuit, à ta lumière
Que ma souffrance, grâce à toi,
puisse exprimer ma foi en tes promesses
et mon espoir en ta bonté fidèle.
Qu’elle proclame mon amour !
Ô Toi, que je t’aime plus que moi-même
et uniquement pour toi,
sans même attendre de récompense.
Que la Croix soit mon modèle,
qu’elle soit la lumière de toute nuit,
alors nous ne la considérerons plus
comme un malheur et comme une absurdité,
mais comme le Signe que nous sommes
à toi pour l’éternité.

Père Karl Rahner (1904-1984)

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Mer 16 Mar 2016, 00:19

mercredi 16 mars

Le mot de François


Ô Jésus, le drame que tu affrontes avec ta Mère, dans une ruelle de Jérusalem, nous fait penser à tant de drames familiaux dans le monde. Il y en a pour tous : mères, pères, enfants, grands-parents. Il est facile de juger, mais il est plus important de nous mettre à la place des autres et de les aider autant qu’il est possible. Nous essayerons de le faire.

Chemin de croix présidé par le pape François, Rome, 3 avril 2015


Prier

Marie de nos détresses
quand un ami s’en va,
Marie de la tendresse,
nous avons besoin de toi,
Pour croire au Dieu vivant, pour être forts.
Prie pour nous maintenant
et à l’heure de notre mort.
Marie de nos souffrances,
debout près de la croix,
Marie de l’espérance,
nous avons besoin de toi,
Pour croire au Dieu vivant, pour être forts.
Prie pour nous maintenant
et à l’heure de notre mort.

Mannick (né en 1944)

> Extrait du recueil de prières : Abba (éditions Bayard)

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Jeu 17 Mar 2016, 09:57

jeudi 17 mars


Le mot de François


Seigneur Jésus, tu as dit que “Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir". Rends-nous aussi disponibles à accomplir le devoir du “Cyrénéen”. Que celui qui observe notre manière de vivre soit encouragé, en nous voyant cultiver ce qui est beau, juste, vrai, essentiel. Celui qui est fragile nous verra humbles parce que, sous de nombreux aspects, nous sommes fragiles nous aussi. Celui qui reçoit de nous des signes de gratuité, percevra que nous avons nous-mêmes mille raisons de dire “merci”. De même celui qui ne peut pas courir peut être rassuré, parce qu’il nous est cher. Il nous trouvera prêts à ralentir : nous ne voulons pas le laisser en arrière.

Chemin de croix présidé par le pape François, Rome, 3 avril 2015


Prier


Aujourd’hui, Seigneur,
je ne prie pas pour moi
mais pour celui qui, plus que moi,
est éprouvé.
Dans ta bonté, viens à son aide ;
Que ta lumière pénètre sa demeure
pour y réveiller l’espérance ;
Que ta présence le relève
afin qu’il porte avec courage
cette croix que toi-même as portée.
Seigneur, je te prie pour mon ami qui souffre.
Si tu ne peux suspendre son malheur
que ta force au moins soit avec lui.
Enseigne-lui que tout est rédemption
et que même l’épreuve est une voie royale
qui mène à ta lumière et à ta paix sereine.
Mais, n’as-tu pas relevé le paralytique,
donné la vue à l’aveugle et la santé au lépreux
en échange d’un peu de foi ?…
Aussi, je joins ma foi à la foi de mon frère
pour que tu soulèves à nouveau les montagnes
et que ta gloire se manifeste
dans sa chair et son coeur
Écoute donc, Seigneur, cette humble prière
et exauce-la quand tu le veux
et comme tu le veux
car toi seul connais le véritable bien.

Abbé Hilaire Léonard-Etienne (1924-1984)

> Extrait du recueil de prières : Abba (éditions Bayard)

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de carême 2016   Ven 18 Mar 2016, 09:11

vendredi 18 mars


Le mot de François

Seigneur Jésus, l’annonce de la foi dans le monde, et le chemin des communautés chrétiennes, sont très soutenus par les femmes. Garde-les comme témoins de ce bonheur qui fleurit de la rencontre avec toi, et qui constitue le secret profond de leur vie. Garde-les comme signe lumineux de maternité aux côtés des derniers qui, dans leur cœur, deviennent les premiers.

Chemin de croix présidé par le pape François, Rome, 3 avril 2015


Prier

Seigneur, regarde-moi en passant.
Abrite-toi un moment dans mon âme,
mets-la en ordre d’un souffle,
sans en avoir l’air, sans rien me dire…
Si tu as envie que je croie en toi,
apporte-moi la foi.
Si tu as envie que je t’aime,
apporte-moi l’amour.
Moi je n’en ai pas et je n’y peux rien.
Je te donne ce que j’ai : ma faiblesse,
ma douleur.
Et cette tendresse qui me tourmente
et que tu vois bien…
Et ce désespoir…
Et cette honte affolée…
Mon mal, rien que mon mal…
C’est tout. Et mon espérance…
Te voilà, mon Dieu.
Tu me cherchais ?
Que me veux-tu ?
Je n’ai rien à te donner.
Depuis notre dernière rencontre,
je n’ai rien mis de côté pour toi.
Rien… pas une bonne action.
J’étais trop lasse.
Rien… pas une bonne parole.
J’étais trop triste.
Rien que le dégoût de vivre, l’ennui,
la stérilité.
Donne !
La hâte, chaque jour, de voir la journée
finie, sans servir à rien,
le désir de repos loin du devoir et des oeuvres,
le détachement du bien à faire,
le dégoût de toi, ô mon Dieu !
Donne !
La torpeur de l’âme,
le remords de ma mollesse et la mollesse
plus forte que le remords…
Donne !
Le besoin d’être heureuse, la tendresse
qui brise la douleur,
d’être moi sans recours…
Donne !
Des troubles, des épouvantes, des doutes…
Donne !
Seigneur ! Voilà que, comme un chiffonnier,
tu vas ramassant des déchets, des immondices.
Qu’en veux-tu faire, Seigneur ?
Le Royaume des Cieux !

Marie Noël (1883-1967)

> Extrait du recueil de prières : Abba (éditions Bayard)

Croire.com

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation de carême 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Méditation de carême 2016
» ÊTRE RICHE ET CHRÉTIEN: PETITE MÉDITATION DU CARÊME...
» méditation de carême N°2 "La theotokos"
» méditation de carême (Edelweiss)
» Page 3/Source de méditation pour le Carême 2016/Sujet/Évangile au Quotidien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: