DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Tétragramme et Trinité

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
lagaillette

avatar

Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Tétragramme et Trinité   Mar 26 Sep 2006, 22:13

Une façon de décoder le tétragramme :

Y : Yod, le principe masculin

H : He, le principe féminin

W : Vav, engendré par le couple Yod-He

H : le deuxième He, l’Esprit, qui couvre de son ombre la rencontre de Yod et He ; et ce deuxième He devient le point de départ d’un nouveau cycle : YHWH n’est pas un système statique mais une continuelle création.

On retrouve ici une notion de la philosophie druidique : les « triades » qui s’enchaînent selon le processus dialectique : thèse – antithèse – synthèse ; la synthèse résultant de l’union des contraires (thèse et antithèse) devient thèse, point de départ d’une nouvelle triade.

Dans la Trinité chrétienne, l’élément féminin de la divinité : He, a été éliminé ; il reste :
le Père, Yod
le fils, Vav
et l’Esprit, le deuxième He.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 11221
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mar 26 Sep 2006, 22:23

lagaillette a écrit:
Une façon de décoder le tétragramme :

Y : Yod, le principe masculin

H : He, le principe féminin

W : Vav, engendré par le couple Yod-He

H : le deuxième He, l’Esprit, qui couvre de son ombre la rencontre de Yod et He ; et ce deuxième He devient le point de départ d’un nouveau cycle : YHWH n’est pas un système statique mais une continuelle création.

On retrouve ici une notion de la philosophie druidique : les « triades » qui s’enchaînent selon le processus dialectique : thèse – antithèse – synthèse ; la synthèse résultant de l’union des contraires (thèse et antithèse) devient thèse, point de départ d’une nouvelle triade.

Dans la Trinité chrétienne, l’élément féminin de la divinité : He, a été éliminé ; il reste :
le Père, Yod
le fils, Vav
et l’Esprit, le deuxième He.

C'est pas de la théologie, c'est de la Kabbale!... Rolling Eyes

_________________
Christus heri, hodie ipse et in aeternam-SEMPER IDEM!(Heb.XIII/viii)
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mar 26 Sep 2006, 22:40

lagaillette a écrit:
Dans la Trinité chrétienne, l’élément féminin de la divinité : He, a été éliminé ; il reste :
le Père, Yod
le fils, Vav
et l’Esprit, le deuxième He.

d'aprés le commentaire de certains rabbins, le deuxième HE serait la nature humaine... :?:
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette

avatar

Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mar 26 Sep 2006, 22:44

Code:
C'est pas de la théologie, c'est de la Kabbale!... 

Et alors ?

Code:
d'aprés le commentaire de certains rabbins, le deuxième HE serait la nature humaine... 

Et le Yod, le premier He, et le Vav, seraient quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mar 26 Sep 2006, 22:47

lagaillette a écrit:

Code:
d'aprés le commentaire de certains rabbins, le deuxième HE serait la nature humaine... 

Et le Yod, le premier He, et le Vav, seraient quoi ?

attends, faut que je recherche... study scratch
Revenir en haut Aller en bas
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mar 26 Sep 2006, 22:52

Ce type d'analyse n'est pas ma tasse de thé
J'en suis resté à He= souffle, vie; waw= conjonction; yod= esprit créateur.

D'après la BJ4 en CD-rom :"(6 800 occurrences), hébreu Yahveh, grec:Kyrios, Seigneur , nom propre du Dieu d'Isra'l, abrégé en Yah.
a. Statistiques
Yahvé est le mot le plus fréquent dans la Bible. Les variantes des manuscrits rendent difficile un comput rigoureux.Pentateuque, 1818 (Gn, 166; Ex, 400; Lv, 31O; Nb, 400; Dt, 542); Jos, 223; Jg, 175; Rt, 18;1-2 S,469;1-2 R, 531;1-2 Ch, 550; Esd-Ne, 54; Jb, 32;Ps,690; Pr, 84; Is, 438; Jr, 708; Lm, 35; Ez, 422; Dn, 8 (ch. 9); Petits Prophètes, 483;(0s 46; Jl, 31; Am, 7g;Ab,7;Jon,24;Mi,38;Na,13;Ha,12; So 32; Ag, 35; Za, 130; Ml, 46). Absent de Est et de Qo. Un nombre considérable d'emplois de " Yahvé " est lié au verbe parler / dire. Par ailleurs:Yahvé est employé environ 370 fois au vocatif Ps, 205; 1-2 Ch, 25; Is, 19; Jr, 26.
Yah (55) se rencontre soit dans l'acclamation Alleluia, hébreu hallelu-Yah, " Louez Yah ! " (2:au début des Ps 106; 11I; I12; I13; 135; 146; 147; 148; 149; 150; à la fin des Ps 104; 105; 106; I13; I15; I16; I17; 135; 146; 147; 148; 149; 150; en Tb 13,17; Ap 19,1.3.4.6,-soit encore 27 fois dans Ex 2, 15 // Ps I18,14 // Is 12,2; Ex 17,16; Ps 68,5.19; 77,12; 89,9; 94,7.12; 102,19; I15,17; I18,5 17-19; 122,4; 130,3; 135
3-4; 150,6; Ct 8,6; Is`26,4.
Le nom de Yahvé, sous les formes Yah, Yahu, Yo, Yeho, entre en composition-à titre de préfixe ou de suffixe-dans beaucoup de noms propres:Abiyya, Acalyahu, Yehoyada, Yozabad ... cf. encore géhu.
b. Origine du mot
Dans le document yahviste le nom de Yahvé appara"t dès le récit de la Création, Gn 2,4; Énosh est "le premier à invoquer le nom de Yahvé ", 4,26; Noé bénit " Yahvé le Dieu de Sem ", 9, 26; Yahvé est le nom donné à Dieu tout au long de l'histoire patriarcale, 12,1-39,23: Abram bâtit un autel à Yahvé et invoque son nom, 12,8; 13,4.18; 21,33; Dieu dit à Abraham:" Je suis Yahvé qui t'ai fait sortir d'Ur des Chaldéens ", 15,7, et à Jacob:", Je suis Yahvé, le Dieu d'Abraham ton ancêtre et le Dieu d'Isaac ", 28,13. Mais la tradition sacerdotale affirme que le nom de Yahvé était ignoré des ancêtres, qui ne connaissaient Dieu que sous le nom d'EI Shaddaï, Ex 6,3. Et le récit élohiste d'Ex 3 fait du nom de Yahvé l'objet d'une révélation spéciale à Moïse et aux Israélites. Un double fait ressort de ces divergences entre les traditions:le nom divin a une origine préisraélite et a été connu de quelques-unes des anciennes tribus dès le temps de la vie nomade; c'est Moïse qui, dans la révélation reçue au Sinaï, l'a chargé d'une signification religieuse inconnue auparavant.
c. Signification
Elle est donnée en Ex 3,12-15. Lorsque Moïse demande au " Dieu des Pères " quel est son nom, " Dieu dit à Moïse:3e suis celui qui est. Voici ce que tu diras aux Israélites:ge suis m'a envoyé vers vous ... Tu parleras ainsi aux Israélites:Yahvé, le Dieu de vos pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob m'a envoyé vers vous. C'est là mon nom pour toujours" En parlant de lui-même, Dieu dit:" Je suis " (Ehyèh); en parlant de Dieu, les hommes à la suite de Moïse disent:" Il est " (Yahveh). Le nom divin est rattaché par ce récit à une forme ancienne du verbe hayah, " être ".
En disant " Ehyèh ashèr èhyèh ", " Je suis celui qui suis ou Je suis qui je suis ou Je suis ce que je serai", Dieu souligne tout à la fois:
-qu'il est, absolument parlant, toujours et pour toujours, Dieu d'éternité
, Gn 21,33;
Is 40,28; 43,12; Si 36,17; cf. Lm 5,19 Rocher éternel, Is 26,4, Roi d'éternité, Jr 10,10, des siècles, 1 Tm 1,17; cf. " Il est, Il était et Il vient ", Ap 1,4.8; 4,8; 11,17; 16,5, d'où l'ancienne traduction de Yahvé par " l'Éternel ";-qu'il est mystérieux et inaccessible, cf, Gn 32,30; Jg 13,18; 1 Tm 6,16;
-qu'il est là, cf. Ez 48,35, présent et agissant avec son peuple, Ex 8,18; 17,7; 29,46; Nb 11, 20; 14, 9.14.42-43; 16, 3; Dt 2, 7; 7, 21; 20, 1; 31, 6.8; Jos 22, 31; Jg 1, 2Z; 6, 13; 1 R 8, 57; 1 Ch 22, 18; 2 Ch 13, 12;
15, 2; 20, 17; 32, 8; Ps 46, 8.12; Am 5, 14; Mi 3, 11; So 3, 17; Ag 1, 13; 2, 4; Za 10, 5; cf. Is 7, 14; 8, 8.10, avec Moïse et, dans la suite, avec les chefs du peuple, Ex 3, 12; 4, 12 15; Jos 1, 5.17; 3, 7; 6, 27; Jg 6, 12;
1 S 3, 19; 16, 18; 17, 37; 1 R 1, 37; 2 R 18, 7; 2 Ch 15,9; 17,3-
d. Yahvé et Adonaï
On pense généralement que le nom sacré de Dieu se prononçait Yahveh. Mais à partir de l'Exil, un respect formaliste pousse les Juifs à éviter de prononcer le nom propre de Dieu, cf. Am 6,10; 1 M 2,21. On le remplace alors le plus souvent par un autre titre, Adon " 450)," le Seigneur ", Ps I14,7; Ml 3,1, le Seigneur de toute la terre, Jos 3,11.13; Ps 97,5; Mi 4,13; Za 4,14; 6,5, le Seigneur des seigneurs, Dt 10,17; Ps 136,3. Addn avec le possessif donne Adoni, " mon Seigneur ", et au pluriel d'intensité Adonaï. Adonaï, " Seigneur ", employé seul environ 130 fois, Gn 18,3.27.32; Ex 4,10.13... Jb 28,28; Ps (47); Is (23), Dn (9), etc., se rencontre en composition avec Yahvé:soit Yahvé Seigneur (5), Ps 68,21; 109,21; 140,8; 141,8; Ha 3,19; cf. Ne 10,30; Ps 8,2.10; Is 51,22, soit surtout Seigneur Yahvé (282), Gn 15,2.8; Is (1; Ez (215)...
Pour éviter que le nom de Yahveh (ou Iahveh, ou Jahveh) ne soit prononcé dans la lecture de l'Écriture, les Massorètes ont intercalé entre les quatre consonnes " Tétragramme " du nom sacré YHVH les voyelles a - o - a (transcrites é - o - a) du mot Adonaï, d'où la forme artificielle géhovah des anciennes traductions françaises.
Le grec:Kyrios traduit dans la LXX " 6350 fois Yahveh et + 500 fois Adonai'. Le " Seigneur "
des traductions françaises correspond tant(tm)t à Yahveh, tant(tm)t à Adonai:
e. Yahvé-Sabaot, " Yahvé des Armées " -> SABAOT.
Formule primitive:Yahvé Dieu Sabaot
(19), 2 S 5,10; 1 R 19,10.14; Ps 59,6; 80,5.20; 84,9;89,9; Jr 5,14;38,17;44,7; OS12,6; Am 3,13; 4,13; 5,15-16.27; 6,8.14; cf. Dieu Sabaot, Ps 80,8.15. Noter la formule plus solennelle de Am 5,16, " Yahvé Dieu Sabaot le Seigneur "
Formule habituelle:Yahvé-Sabaot (263):1 S 1,3 11; 4,4; 15,2; 17,45;2 S 6,2.18; 7,8.26-27; 1 R 18,15; 2 R 3,14; 19,31; 1 Ch 11,9; 17,7.24; Ps 24,10; 46,8.12; Is 1-55 (60); Jr (77); Mi 4,4; Na 2,14; 3,5; Ha 2,13;So 2,9-10; Ag (11); Za (55); Ml (24); cf. Rm 9, 29; JC 5,4, " Seigneur des Armées ".
Autre formule:le Seigneur Yahvé-Sabaot (20), Is 1,24; 3,1.15 .. 28,22; Jr 2,19; 46,10; 49,5; 50,25.31; Am 9, 5
f. Yahvé-Dieu (40), hébreu Yahveh -> Elohim (34), Gn (20) 2,4-3,23; Ex 9, 30; 2 S 7,25;2 R 19,19;1 Ch 17,16;28,20;29,1; 2 Ch 1,9; 6,41-42; 26,18; Ps 72,18; 84,12; Jr 10,10; Jon 4,6, ou:Yahveh haElohim (6), 1 S 6,20; 1 Ch 22,1.19; 2 Ch 32,16; Ne 8,6; 9,7, ou Yah -> Elohim, Ps 68,19.
g. Le Nom de Yahvé
Yahvé est le nom que Dieu lui-même prononce pour se désigner, Ex 3,13-14;6,3; Is 42,8; 51,15; Jr 12,16; 16,21, en révélant qu'il est amour, pardon et justice, Ex 33,19; 34,5-7. C'est le nom que rappellent solennellement
Ex 15,3; Dt 28,58; Ps 83,19; 135,13; Is 26,13; 47,4; 48,2; 54,5; Jr 16,21; 31,35; 32,18; 33,2; 46,18; 48,15; 51,19.57; Os 12, 6; Am 4,13; 5,8. 27; 9, 6. Le nom de Yahvé-cf. en outre les possessifs mon Nom, ton Nom, son Nom- est le nom éternel, Ex 3,15; Ps 135,13, saint, Lv 20,3;PS103,1;11I,9 |1 Lc 1,49; Is 29,23 (cf. Mt 6, 9); Ez 20,39, glorieux, grand, redoutable, Dt 28,58; 1 S 12,22; 1 Ch 16,29;Ps 148,13; Is 24,15; Jr 10,6; 44,26; Ml 1,11, qu'il faut craindre, Ps 102, 16, rechercher, Ps 83,17; cf. Is 26,8; Jr 3, 17, conna"tre, Is 52,6, aimer, 56,6, bénir et louer, Jb 1,21; Ps I13,1-3; 135,1; 148, 5.13, dans lequel il faut se fier et chercher secours, Is 50,10; Ps 124,8, car c'est une tour forte, Pr 18,10, qu'il faut donc invoquer, Gn 4,26; 12,8; 13,4; Dt 32,3; 1 R 18, 24; 2 R 5,11; Ps 20,8. C'est "au nom de Yahvé ou par le nom de Yahvé " que les hommes bénissent, Nb 6,27; 2 S 6,18 // 1 Ch 16,2; Ps I18,26; 129,8, maudissent, 2 R 2,24, établissent les rois, 1 Ch 29,22; 2 Ch 9, 8, jurent, Is 48,1; Jr 12,16, combattent, 1 S 17,45, prophétisent, Jr 26,9.16.20; 29,9 ... C'est le Nom de Yahvé que portent l'arche, 2 S 6,2 // 1 Ch 13,6, le Temple, 1 R 3,2; 5,17.19; 8,16-20, 1 autel, 1 R 18,32, le peuple, Jr 14,9.
Le Nom de Yahvé, c'est finalement Yahvé lui-même, Is 30,27. Cf. Dt 12,5;1 R 8,29... et surtout l'emploi absolu le Nom, hébreu HaShém, Lv 24,11.16.
Jésus s'applique à lui-même le " Je suis " de Ex 3,14, en Jn 8,24.28.58; 13,14; cf. Ps 102,28ll He 13,8, et le N.T. lui donne le titre divin de " Seigneur " " Jésus b.
h." Moi Yahvé ou je suis Yahvé
Trois types de formules, dans la bouche de Dieu lui-même, rappellent d'une manière emphatique et solennelle le Nom révélé à Moïse:
Je suis Yahvé ! ou C'est moi Yahvé !:Ex 6,2.6.8.29; 12,12; 20,5; Lv 18,2-6.21. 30; 19 (16 fois); 20,7.26; 21,12; 22,2-3. 8-9.30-31.33; 23,42-43; 24,22; 25,17.55; 26,1-2.44-45; Nb 3,13; 10,10; 14,35; 35,34; Dt 5,9; Jg 6,10; Is 27,3;41,4.13; 42,6.8; 43,3.11.15; 45,5-6.18-19; 48,17; 60,22;61,8; Jr 17,10;32,27; Ez 5,15.17. Cf. Ia courte profession de foi du prêtre Éli:" n est Yahvé:qu'il fasse ce qui lui semble bon ", 1 S 3,18.
Je suis (ou C'est moi) Yahvé qui... Gn 15,7; Ex 4,17;15,26;20,2; Lv 11,44-45;20,8. 24; 21,8.16.23; 22,16.32; 25,38; 26,13; Nb 15,41; Dt 5,6; Ps 81,11; Is 44,24; 45,7-8;51,15; Jr 9,23; Ez 12,25;14,4.7.9. Vous saurez (ou tu sauras... pour qu'on sache...) que je suis Yahvé (ou que c'est moi Yahvé) qui.... Ex 6,7; 7,5.17; 8,18; 10,2; 14,4.18; 16,6.12; 29,46; 31,13; Dt 29,5; 1 R 20, 13.28; 2 Ch 33,13; Is 45,3; 49,23.26; 60,16; Ez (60); cf. Si 36,17.
I. Yahvé, le Dieu unique
C'est la profession de foi essentielle du judaïsme, formulée dans le Shema:" Écoute, Isra'l, Yahvé notre Dieu est le seul Yahvé " ou " C'est Yahvé notre Dieu, Yahvé seul
", Dt 6,4 // Mc 12,29; cf. Za 14,9; Ps 83,19. Yahvé, " celui du Sinaï ", Jg 5, 5; cf. Ex 3, 1-6;19,18; Dt 33,16, est le Dieu des dieux, Dt 10,17; Jos 22,22;Ps 50, 1; cf. Dn 2,47; 3,90; 11,36, PIUS grand que tous les dieux, Ex 18,11; Ps 95,3; 96,4; 97,9; 135,5, auquel nul autre n'est comparable, Ex 8,6; 15,11; Dt 4,34; 1 S 2,2-3; 1 R 8,23; 2 Ch 6,14; 32,19; Ps 89,7-9; I13,5; Is 44,7; 46,5; Jr 10,6, le Dieu vivant, 1 S 19,6; 20,21; 26,10; 29,6; Ps 84,3; Jr 10,10; 16,14-15; 23,36, le seul vrai Dieu, Dt 4,35.39; 7,9; Jos 2,11; 22,34; 2 S 7,22.28;2 S 22,32 // Ps 18,32;1 R 8, 60; 2 R 19,15.19 // Is 37,16.20; 1 Ch 16, 26.31; 17,20.26; 2 Ch 13,9-10; 20,6S.; 33,13; Ps IOO,3; I18,27; Is 37,20; 43, 10-12; 44,6-8; 45,5-7.14.18; Jr 10,10.16, le Dieu jaloux, Ex 20,5; 34,14; Dt 4,24; 5,9; 6,15, qui ne supporte pas qu'on serve d'autres dieux, Ex 20,4; Lv 19,4; Dt 7,4. 25; 32,12; Jos 24,14-24; Jg 6,10; 10,16;
j. Yahvé Dieu d'lsra'l
Dieu du ciel et Dieu de la terre, Gn 24,3.7; cf. Dt 10,14, Dieu de toute la terre, Is 54,5, Dieu de toute chair, Jr 32,27, Yahvé est d'abord le Dieu de son peuple.
Il est le Dieu des ancêtres du peuple
( -> ABRAHAM), le Dieu des Pères, Gn 32,10; Ex 3,1516; 4,5; Dt 1,11.21; 4,1; 6,3; 12,1; 26,7; 27,3; 29,24; Jos 18,3; Jg 2,12; 1 Ch 29,20; 2 Ch (20); Esd 7,27; 8,28; 10,11; cf. Sg 9, 1; Ac 5,30.
Il est le Dieu des Hébreux, Ex 3,18; 5,3; 7,16; 9,1.13; 10,3; cf. Jon 1,9:" Celui qui les a fait sortir du pays d'Égypte ", Ex 13,9,14.16;18,1;29,46; Jos 24,17, etc., pour être leur Dieu, Lv 11,45; 22,33; 25, 38; Nb 15,41, pour faire d'eux son peuple, Ex 6,6-7, un peuple libre, Lv 26,12-13.
Il est le Dieu d'Isra'l, le Saint d'Isra'l. A ces formules ( -> ISRAEL g) il faut ajouter les expressions Yahvé ton Dieu, Dt "37); Ps 81,11; Is 7,11, etc., Yahvé votre Dieu, Dt (46); Ps 76,12; Jr 13,16, etc., Yahvé notre Dieu, Dt (24); Ps 20, 8; 94,23;Is 26, 13... Yahvé leur Dieu, Jr 3,21;22,9; 30,9; 43,1; 50,4... si bien qu'Isra'l est appelé le peuple de Yahvé, Nb 11,29;17,6; Dt 27,9; Jg 5,11;1 S 2,24;2 R 9,6;11,17; Ez 36, 20; etc., la communauté de Yahvé, Nb 16,3; 27,17;31,16, l'assemblée de Yahvé, Nb 20,4; Dt 23,2-4.9

k. Autres titres du Dieu d'Isra'l
Baal, " Ma"tre, Propriétaire, Seigneur, d'où Époux ", Is 54,5; cf. Os 2,18. Voir les noms propres composés avec Baal.
Mélek, " Roi ", Is 6,5; Jr 46,18; 48,15; 51,57; Ps 98,6; 145,1; Za 14,16-17; Roi d'éternité, Jr 10,10, de gloire, Ps 24, 7-10; Roi de Jacob, Is 41,21, d'Isra'l, Is 44,6; So 3,15, des nations, Jr 10,7 // Ap 15,4, de toute la terre, Ps 47,8; grand Roi, Ps 47,3; 48,3; M1 1,14; Mt 5,35. Voir les noms composés avec Mélek.
Voir aussi les noms composés avec Ab, " Père ", Ah, " Frère " ( -> AHI), Am, Oncle, Parent .
1. Ouelques désignations voilées de Dieu ou de Yahvé
L'Ange de Yahvé (50). Si, dans certains cas, il est distingué de Yahvé, Nb 22,22S.; Gn 16,21, il parle et agit le plus souvent comme Dieu lui-même, cf. Gn 16,10 et 16,13; 22,15S. et 12,Is.; Ex 14,19 et 20,2. Yahvé agit par lui, son nom est en lui, Ex 23,21.
Celui qui habite le Buisson, Dt 33,16. Un autre lieu, Est 4,14.
Celui qui a sa demeure dans le Ciel, 2 M 3, 39. Le Ciel, 1 M 3,18-19.50.60; 9,46; 12,15; 2 M 9, 4; Mt 21,25 P; Lc 15,18.21; les cieux, Dn 4,23.
-> EL; -> ELYON; -> SABAOT; -> SHADDAI; -> TOUT PUISSANT .
-> YAHVÉ-ÇIDQÉNU (2), Yahvé est notre Justice , Jr 23,6; 33,16."


Avis perso :
Si j'analyse le mot à partir de la graphie des lettres (la nôtre), j'ai:
Y = un qui se divise en deux ou 2 qui ne font qu'un (hiéroglyphe égyptien de la la double palme).
H* = évoque "le siège", la présence, mais aussi les colonnes du ciel réunies par l'acte de séparation qui pose ce qui est en bas comme ce qui est en haut.
W = l'onde, la vibration, les eaux (du dessus, du dessous... hiéroglyphe égyptien du noun, l'océan primordial...).

Y pourrait donc représenter la double nature du Principe (féminin et masculin). H* serait son universalité, sa totalité. W serait sa manifestation par la vibration, parole, énergie... .Le Hé final la présence dans la manifestation.

*Le hiéroglyphe égyptien de Hé est "la maison" (sorte de labyrinthe) ou une mèche de lampe à huile (sorte de torsade ayant une boucle à une extrémité et deux brins libres à l'autre - lumière, permanence, éternité, terre). Le symbole de l'éternité est représenté par deux mèches encadrant le soleil. Cela n'est pas sans évoquer l'idéogramme chinois de la vacuité, du vide plus précisément du non différencié (deux barres encadrant un point) considéré comme principe du tout.


Si j'analyse par la phonétique j'ai : YA VE
Y et A forment un double esprit créateur de valeur 1 et 10 (A hiéroglyphe égyptien du Soleil, de la vie, du buisson) qu'on devrait pouvoir lire "celui du buisson, le feu qui ne brûle pas...
VE qui est parole (son, vibration...) et présence.

En ce qui concerne la Trinité il est pour moi évident qu'il s'agit bien d'une"quaternité" dont le 4ème terme peut être l'oeil au milieu du triangle ou tout ce qui n'est pas le triangle (ce qui lui est extérieur) et qui en constitue la matrice, la source, l'animation... . J'ai expliqué ça sur un fil par l'image du peintre qui pour moi justifie l'affirmation mienne selon laquelle Dieu se démontre par la règle et le compas.


santa


Dernière édition par le Mar 26 Sep 2006, 23:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 11221
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mar 26 Sep 2006, 22:57

lagaillette a écrit:
Code:
C'est pas de la théologie, c'est de la Kabbale!... 

Et alors ?


C'est n'importe quoi, non crédible... Rolling Eyes

_________________
Christus heri, hodie ipse et in aeternam-SEMPER IDEM!(Heb.XIII/viii)
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mar 26 Sep 2006, 22:59

Alinounet a écrit:
lagaillette a écrit:
Code:
C'est pas de la théologie, c'est de la Kabbale!... 

Et alors ?


C'est n'importe quoi, non crédible... Rolling Eyes

et bien ne lisez pas Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 11221
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mar 26 Sep 2006, 23:04

Clotilde a écrit:


et bien ne lisez pas Exclamation

Et vous, n'écrivez pas des âneries...

_________________
Christus heri, hodie ipse et in aeternam-SEMPER IDEM!(Heb.XIII/viii)
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette

avatar

Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mar 26 Sep 2006, 23:39

Code:
Ce type d'analyse n'est pas ma tasse de thé

Bon, d’accord, Noël. Je n’ai aucune prétention à donner la lecture que je propose du tétragramme pour une lecture qui s’imposerait à l’évidence. Ce n’est peut-être même qu’un jeu. Elle m’est venue suite à des échanges avec deux de mes amis qui ont des tendances un peu « ésotériques » ; ce qui, bien sûr, est assez mal reçu par les tenants d’une analyse rigoureuse « scientifique », « historico-critique » pourrait-on dire aussi, des textes.

Je me suis trouvé un peu noyé dans ton exposé détaillé des occurrences du mot Yahvé dans la Bible et les rapprochements avec les hiéroglyphes égyptiens. Je retiens ce que tu dis en tête de ton message :

Code:
J'en suis resté à He= souffle, vie; waw= conjonction; yod= esprit créateur.

Pourrait-on poursuivre à partir de là ?

Je remets d’abord les lettres dans l’ordre :

Yod=esprit créateur ; He=souffle de vie ; Wav=conjonction.

Quelle relation entre ces trois termes ? Et où est passé le quatrième ?

Ensuite, tu rappelles ta conception de la Trinité, que, contrairement à la théologie chrétienne, tu vois comme une quaternité.

Code:
la Trinité il est pour moi évident qu'il s'agit bien d'une"quaternité" dont le 4ème terme peut être l'oeil au milieu du triangle ou tout ce qui n'est pas le triangle (ce qui lui est extérieur) et qui en constitue la matrice, la source, l'animation... . J'ai expliqué ça sur un fil par l'image du peintre qui pour moi justifie l'affirmation mienne selon laquelle Dieu se démontre par la règle et le compas.

Schéma quaternaire plutôt que trinitaire, voilà au moins un point sur lequel nous sommes d'accord.

Ce 4e terme que tu évoques correspond à ce qui, dans mon schéma, est représenté par le deuxième He, qui se présente comme « enveloppant » les trois : la matrice, la source, l’animation … « l’Esprit » ?

Et si tu voulais bien reprendre ta démonstration de Dieu par la règle et le compas.

Tu sais que je ne demande qu’à m’instruire.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mar 26 Sep 2006, 23:47

Alinounet a écrit:
Clotilde a écrit:


et bien ne lisez pas Exclamation

Et vous, n'écrivez pas des âneries...

vous non plus... Tongue
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mar 26 Sep 2006, 23:50

Extrait de Lettre d'un Rabbin converti - Paul Drach

Le nom ineffable Tetragrammaton ne contient, comme on vient de le voir, que trois lettres différentes disposées selon l'ordre de procession des divines personnes:

1; Iod, que les cabalistes (docteurs de la tradition mystique) regardent comme le symbole du premier principe, Dieu le Père.

2 Hê, selon les rabbins cette lettre par sa configuration dénote la descente aux enfers suivie de l'Ascension au Ciel (voyez le Médrasch-rabba, sur le verset 4, ch2 de la genèse) Qui ne reconnaîtra pas là Dieu le Fils qui descendit ad inferos, ascendit ad caelos?

3; Vave, qui répond à la conjonction copulative "et"; Dieu le Saint-Esprit, lien d'amour entre les deux premières personnes, dont il procède de toute éternité.

La deuxième lettre, le Hê, se répète une seconde fois aprés le Vave, pour désigner la seconde nature, la nature humaine de NSJC qui incarnatus est de Spiritu Sancto.

Les rabbins écrivent ordinairement le nom de Dieu par un seul Hê. En explication du mot Béhibbàream, (Gen 2,4) ils disent que le ciel et le terre furent créés par la vertu du Hê. Ces paroles s'accordent parfaitement avec ce que l'apôtre dit du Verbe éternel: Omnia per ipsum facta sunt; et sinè ipso factum est nihil quod factum est. (Jean 1,3)



...il y en a encore 4 pages avec des citations du Zohar...j'essayerai de les scanner... drunken
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 11221
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mar 26 Sep 2006, 23:51

Clotilde a écrit:
Alinounet a écrit:
Clotilde a écrit:


et bien ne lisez pas Exclamation

Et vous, n'écrivez pas des âneries...

vous non plus... Tongue

Non, car le seul sens de YHWH(Iavhé) que la Bible indique, c'est J-C(Jn8/24, Ego eimi)! Tongue

_________________
Christus heri, hodie ipse et in aeternam-SEMPER IDEM!(Heb.XIII/viii)
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mar 26 Sep 2006, 23:55

Alinounet a écrit:

Non, car le seul sens de YHWH(Iavhé) que la Bible indique, c'est J-C(Jn8/24, Ego eimi)! Tongue

oui et? Jésus n'est pas Dieu incarné peut-être? Il n'est pas l'une des 3 personnes de la Trinité peut-être? Il n'a pas à la fois la nature divine et la nature humaine peut-être? Tongue Tongue
Revenir en haut Aller en bas
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 00:34

lagaillette a écrit:
Code:
Ce type d'analyse n'est pas ma tasse de thé
Bon, d’accord, Noël. Je n’ai aucune prétention à donner la lecture que je propose du tétragramme pour une lecture qui s’imposerait à l’évidence. Ce n’est peut-être même qu’un jeu. Elle m’est venue suite à des échanges avec deux de mes amis qui ont des tendances un peu « ésotériques » ; ce qui, bien sûr, est assez mal reçu par les tenants d’une analyse rigoureuse « scientifique », « historico-critique » pourrait-on dire aussi, des textes.
Je me suis trouvé un peu noyé dans ton exposé détaillé des occurrences du mot Yahvé dans la Bible et les rapprochements avec les hiéroglyphes égyptiens. Je retiens ce que tu dis en tête de ton message :
Code:
J'en suis resté à He= souffle, vie; waw= conjonction; yod= esprit créateur.
Pourrait-on poursuivre à partir de là ?
Je remets d’abord les lettres dans l’ordre :
Yod=esprit créateur ; He=souffle de vie ; Wav=conjonction.
Quelle relation entre ces trois termes ? Et où est passé le quatrième ?
Ensuite, tu rappelles ta conception de la Trinité, que, contrairement à la théologie chrétienne, tu vois comme une quaternité.
Code:
la Trinité il est pour moi évident qu'il s'agit bien d'une"quaternité" dont le 4ème terme peut être l'oeil au milieu du triangle ou tout ce qui n'est pas le triangle (ce qui lui est extérieur) et qui en constitue la matrice, la source, l'animation... . J'ai expliqué ça sur un fil par l'image du peintre qui pour moi justifie l'affirmation mienne selon laquelle Dieu se démontre par la règle et le compas.
Schéma quaternaire plutôt que trinitaire, voilà au moins un point sur lequel nous sommes d'accord.
Ce 4e terme que tu évoques correspond à ce qui, dans mon schéma, est représenté par le deuxième He, qui se présente comme « enveloppant » les trois : la matrice, la source, l’animation … « l’Esprit » ?
Et si tu voulais bien reprendre ta démonstration de Dieu par la règle et le compas.
Tu sais que je ne demande qu’à m’instruire.

1- Ce n'est pas ma tasse de thé : Pardon ce n'était pas une critique. Juste un constat fait à partir du fait que je n'ai jamais rien pigé à la Kabbale et que ça ne mepassionne pas plus que ça.

2- Cette longue citation pour pas qu'on me reproche de ne pas citer mes sources!!!

3- Si l'on en croit la Bible Moïse aurait fait ses universités en Egypte. Donc lorsque j'analyse un mot hébreux j'essaye toujours de voir comment il s'analyserait en Hiéroglyphes (merci Champo...) car ces signes constituent ce que les anciens (Rabelais parmi les plus modernes) nommaient "signes hiéroglyphiques" qui présentent l'avantage de présenter plusieurs sens et de dire en peu beaucoup.

4- La tradition du "signe" c'est conservée dans les milieux "ésotériques" (FM, Compagnonnage notamment). Le "signe" constituait dans l'ancien temps le "secret de métier" que connaissaient tous les "maîtres" et le "ministère" sacerdotal était un métier. La forme des lettres est donc "CaPiTaLe" (voir les mots capitule, capitole, capitale, capital, caput....). L'étude de la graphie des lettres d'un mot peut révéler beaucoup de choses lorsque ce mot est symbole. C'est pourquoi j' en ai fait rapidement l'étude graphique.

.../ la suite plus tard, je vais au lit.
Noel
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 11221
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 00:56

Clotilde a écrit:
Alinounet a écrit:

Non, car le seul sens de YHWH(Iavhé) que la Bible indique, c'est J-C(Jn8/24, Ego eimi)! Tongue

oui et? Jésus n'est pas Dieu incarné peut-être? Il n'est pas l'une des 3 personnes de la Trinité peut-être? Il n'a pas à la fois la nature divine et la nature humaine peut-être? Tongue Tongue

Justement. C'est lui seul qui révèle la Trinité(Jn1/18) et non pas quelques spéculations abstruses dignes des arcanes du tarot!... Laughing Laughing

_________________
Christus heri, hodie ipse et in aeternam-SEMPER IDEM!(Heb.XIII/viii)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 86527
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 08:53

Alinounet a écrit:
Clotilde a écrit:


et bien ne lisez pas Exclamation

Et vous, n'écrivez pas des âneries...

La numérologie est tout à fait légitime dans la lecture de la Bible, même si, sans elle, l'homme simple peut trouver exactement le même sens dans une lecture simple.

Exemple: 666 donne, par le calcul, le chiffre de Néron

Et par la comparaison avec le chiffre de l'homme uni par la charité à Dieu (777) le chiffre de l'homme cherchant la perfection sans Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 09:44

Alinounet a écrit:
Clotilde a écrit:
Alinounet a écrit:

Non, car le seul sens de YHWH(Iavhé) que la Bible indique, c'est J-C(Jn8/24, Ego eimi)! Tongue

oui et? Jésus n'est pas Dieu incarné peut-être? Il n'est pas l'une des 3 personnes de la Trinité peut-être? Il n'a pas à la fois la nature divine et la nature humaine peut-être? Tongue Tongue

Justement. C'est lui seul qui révèle la Trinité(Jn1/18) et non pas quelques spéculations abstruses dignes des arcanes du tarot!... Laughing Laughing

on est d'accord! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 09:45

Arnaud Dumouch a écrit:
La numérologie est tout à fait légitime dans la lecture de la Bible, même si, sans elle, l'homme simple peut trouver exactement le même sens dans une lecture simple.


il n'y a pas de chiffres dans le texte que j'ai donné. Idea
Revenir en haut Aller en bas
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 10:34

Clotilde a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
La numérologie est tout à fait légitime dans la lecture de la Bible, même si, sans elle, l'homme simple peut trouver exactement le même sens dans une lecture simple.
il n'y a pas de chiffres dans le texte que j'ai donné. Idea

Normal faut pas confondre numérologie et guématrie. La numérologie relève des sciences occultes (devination) alors que la guématrie relève de la Kabbale hébraïque (divination). A ce titre elle compte au nombre des sciences sacrées.

La guématrie consiste à chercher la valeur numérale des mots pour retrouver les mots qui ont même valeur ou valeur développée.
Dans le même esprit que ce que j'ai montré à travers le mot "CaPiTaLe" dans mon post précédent. Qu'est-ce qui relie ces mots-valeurs? Sur quelles idées ouvrent-ils? Quelles connaissances nouvelles apportertent-elles?

On peut toujours s'en tenir à ce que dit l'église tout comme en cuisine on peut s'en tenir aux recettes des livres... ce qui revient à se priver des saveurs exotiques.

Noel


Dernière édition par le Mer 27 Sep 2006, 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 10:39

Noel a écrit:

On peut toujours s'en tenir à ce que dit l'église tout comme en cuisine on peut s'en tenir aux recettes des livres... ce qui revient à se priver des saveurs exotiques.

Noel

ce qui est intéressant dans cette étude de Paul Drach, c'est qu'il fait ressortir que les commentaires des anciens rabbins allaient déjà dans le sens de ce que dit l'Eglise... cheers
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette

avatar

Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 11:11

Noël, je reprends où on en était hier soir – ou plutôt ce matin – avant que tu ailles au lit.

J’ai eu, par un gars sur un autre forum, quelques aperçus sur la guématrie. C’est assez « trapu », mais passionnant, pour le peu que j’en ai entrevu. De ce que j’ai compris, c’est une science qui a ses règles et qui n’est pas à la portée du premier venu – comme toutes les sciences, d’ailleurs.

Mais ce n’est pas dans cette direction que je souhaiterais que nous poursuivions. Plus modestement, j’aimerais que tu répondes aux quelques remarques que je faisais dans le message auquel tu as commencé à répondre

Code:
Schéma quaternaire plutôt que trinitaire, voilà au moins un point sur lequel nous sommes d'accord.

D’accord ?

Code:
Ce 4e terme que tu évoques correspond à ce qui, dans mon schéma, est représenté par le deuxième He, qui se présente comme « enveloppant » les trois : la matrice, la source, l’animation … « l’Esprit » ?

Non ?

Et si tu voulais bien reprendre ta démonstration de Dieu par la règle et le compas.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 11221
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 11:44

Arnaud Dumouch a écrit:
Alinounet a écrit:
Clotilde a écrit:


et bien ne lisez pas Exclamation

Et vous, n'écrivez pas des âneries...

La numérologie est tout à fait légitime dans la lecture de la Bible, même si, sans elle, l'homme simple peut trouver exactement le même sens dans une lecture simple.

Exemple: 666 donne, par le calcul, le chiffre de Néron

Et par la comparaison avec le chiffre de l'homme uni par la charité à Dieu (777) le chiffre de l'homme cherchant la perfection sans Dieu.

C'est de la guématrie, pas de la numérologie. De plus, elle part du présupposé que seule la version massorétique fait autorité en matière vétéro-testamentaire. Alors, que faites-vous de la Septante et des citations textuelles néo-testamentaires en confortant l'autorité?

_________________
Christus heri, hodie ipse et in aeternam-SEMPER IDEM!(Heb.XIII/viii)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 86527
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 14:14

Va de de la guématrie ... ;) Connaissais pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9830
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 14:16

Alinounet a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Alinounet a écrit:
Clotilde a écrit:


et bien ne lisez pas Exclamation

Et vous, n'écrivez pas des âneries...

La numérologie est tout à fait légitime dans la lecture de la Bible, même si, sans elle, l'homme simple peut trouver exactement le même sens dans une lecture simple.

Exemple: 666 donne, par le calcul, le chiffre de Néron

Et par la comparaison avec le chiffre de l'homme uni par la charité à Dieu (777) le chiffre de l'homme cherchant la perfection sans Dieu.

C'est de la guématrie, pas de la numérologie. De plus, elle part du présupposé que seule la version massorétique fait autorité en matière vétéro-testamentaire. Alors, que faites-vous de la Septante et des citations textuelles néo-testamentaires en confortant l'autorité?

Alain, ne t'emporte pas comme-ça. Nous nous plaçon dans ce débat sur un autre plan d'observation des choses, observation selon la véritable tradition justement, autrement dit la science sacrée. L'église a pour habitude d'habiller ce qu'elle ne sait pas, ou ne veut pas expliquer, du manteau du mystère. La Kabbale permet de percer ces mystères. Il faut des clés pour faire sauter les verrous des Ecritures. Et ces clés permettent d'être obtenues par l'étude de la Kabbale et la Guématrie. Tu n'ignores pas que l'alphabet hébreu et grec sont des alphabets alphanumériques. Les nombres y sont donc indispensables. Là nous touchons à quelque chose qui n'a plus rien à voir avec une lecture simple des textes, qui contrairement à ce que dit Arnaud ne peuvent être compris par une lecture simple. Je te rappelle au passage, que le christianisme primitif était exclusivement ésotérique. Pourquoi Jésus parlait-il en paraboles? Précisément parce que son enseignement n'était pas destiné à tout le monde, pas plus que les secrets de la Torah. Je sais que sur ce sujet, nous ne serons jamais d'accord. Et je n'ai pas l'intention de te convaincre.
Là ou l'église dit, ne posez pas de questions, c'est comme-ça, ne cherchez pas à comprendre. Eh bien si. Il faut se poser des questions et chercher à comprendre si nous voulons nous rapprocher de la VERITE. C'est ce que nous nous efforçons de faire en FM. Attention, je parle en mon nom propre. Je le dis afin que Noel ne soit pas injustement pris en hotage, dans un débat où nos points de vues peuvent diverger. Ce qui n'enlève rien au fait que nous soyons des "Frères" en Christ comme en maçonnerie.

_________________
Il y a deux histoires: l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où sont les véritables causes des événements. Honoré de Balzac





Dernière édition par le Mer 27 Sep 2006, 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 14:51

[quote="Ecossais"][quote="Alinounet"][quote="Arnaud Dumouch"][quote="Alinounet"]
Clotilde a écrit:


Ecossais : .../... Attention, je parle en mon nom propre. Je le dis afin que Noel ne soit pas injustement pris en [color:0763=blue:0763]hotage, dans un débat où nos points de vues peuvent diverger. Ce qui n'enlève rien au fait que nous soyons des "Frères" en Christ comme en maçonnerie.

le Haut Age t'en remercie!!! bigsmurf :smurfin: santa
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9830
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 14:52

[quote="Noel"][quote="Ecossais"][quote="Alinounet"][quote="Arnaud Dumouch"]
Alinounet a écrit:
Clotilde a écrit:


Ecossais : .../... Attention, je parle en mon nom propre. Je le dis afin que Noel ne soit pas injustement pris en [color:40d0=blue:40d0]hotage, dans un débat où nos points de vues peuvent diverger. Ce qui n'enlève rien au fait que nous soyons des "Frères" en Christ comme en maçonnerie.

le Haut Age t'en remercie!!! bigsmurf :smurfin: santa

Farceur va!!! C'est un coup de "Hache" malheureux. Very Happy ;)

_________________
Il y a deux histoires: l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où sont les véritables causes des événements. Honoré de Balzac



Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 11221
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 15:06

Ecossais a écrit:


Alain, ne t'emporte pas comme-ça. Nous nous plaçon dans ce débat sur un autre plan d'observation des choses, observation selon la véritable tradition justement, autrement dit la science sacrée. L'église a pour habitude d'habiller ce qu'elle ne sait pas, ou ne veut pas expliquer, du manteau du mystère. La Kabbale permet de percer ces mystères. Il faut des clés pour faire sauter les verrous des Ecritures. Et ces clés permettent d'être obtenues par l'étude de la Kabbale et la Guématrie. Tu n'ignores pas que l'alphabet hébreu et grec sont des alphabets alphanumériques. Les nombres y sont donc indispensables. Là nous touchons à quelque chose qui n'a plus rien à voir avec une lecture simple des textes, qui contrairement à ce que dit Arnaud ne peuvent être compris par une lecture simple. Je te rappelle au passage, que le christianisme primitif était exclusivement ésotérique. Pourquoi Jésus parlait-il en paraboles? Précisément parce que son enseignement n'était pas destiné à tout le monde, pas plus que les secrets de la Torah. Je sais que sur ce sujet, nous ne serons jamais d'accord. Et je n'ai pas l'intention de te convaincre.
Là ou l'église dit, ne posez pas de questions, c'est comme-ça, ne cherchez pas à comprendre. Eh bien si. Il faut se poser des questions et chercher à comprendre si nous voulons nous rapprocher de la VERITE. C'est ce que nous nous efforçons de faire en FM. Attention, je parle en mon nom propre. Je le dis afin que Noel ne soit pas injustement pris en hotage, dans un débat où nos points de vues peuvent diverger. Ce qui n'enlève rien au fait que nous soyons des "Frères" en Christ comme en maçonnerie.

Alors, la Bible, c'est de l'Écriture sympathique?...

_________________
Christus heri, hodie ipse et in aeternam-SEMPER IDEM!(Heb.XIII/viii)
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9830
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 15:15

Alinounet a écrit:
Ecossais a écrit:


Alain, ne t'emporte pas comme-ça. Nous nous plaçon dans ce débat sur un autre plan d'observation des choses, observation selon la véritable tradition justement, autrement dit la science sacrée. L'église a pour habitude d'habiller ce qu'elle ne sait pas, ou ne veut pas expliquer, du manteau du mystère. La Kabbale permet de percer ces mystères. Il faut des clés pour faire sauter les verrous des Ecritures. Et ces clés permettent d'être obtenues par l'étude de la Kabbale et la Guématrie. Tu n'ignores pas que l'alphabet hébreu et grec sont des alphabets alphanumériques. Les nombres y sont donc indispensables. Là nous touchons à quelque chose qui n'a plus rien à voir avec une lecture simple des textes, qui contrairement à ce que dit Arnaud ne peuvent être compris par une lecture simple. Je te rappelle au passage, que le christianisme primitif était exclusivement ésotérique. Pourquoi Jésus parlait-il en paraboles? Précisément parce que son enseignement n'était pas destiné à tout le monde, pas plus que les secrets de la Torah. Je sais que sur ce sujet, nous ne serons jamais d'accord. Et je n'ai pas l'intention de te convaincre.
Là ou l'église dit, ne posez pas de questions, c'est comme-ça, ne cherchez pas à comprendre. Eh bien si. Il faut se poser des questions et chercher à comprendre si nous voulons nous rapprocher de la VERITE. C'est ce que nous nous efforçons de faire en FM. Attention, je parle en mon nom propre. Je le dis afin que Noel ne soit pas injustement pris en otage, dans un débat où nos points de vues peuvent diverger. Ce qui n'enlève rien au fait que nous soyons des "Frères" en Christ comme en maçonnerie.

Alors, la Bible, c'est de l'Écriture sympathique?...

Je ne dis pas cela. Mais une lecture peu approfondie des textes laisse beaucoup de place au subjectif. D'où certaines interprétations très aproximatives, comme le symbole de la Croix par exemple ou encore la marche sur les eaux, à laquelle un illuminé s'est essayé et s'est noyé sans que les secours puissent intervenir. Le dernier cas étant un exemple marginal, mais néanmoins dramatique.

_________________
Il y a deux histoires: l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où sont les véritables causes des événements. Honoré de Balzac



Revenir en haut Aller en bas
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 15:16

Alinounet a écrit:



Alors, la Bible, c'est de l'Écriture sympathique?...

Ca l'était jusqu'à ce que les clercs s'en mêlent et la rendent ...

Noel
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 11221
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 15:38

Premièrement, pour établir vos élucubrations cabalistiques, comment faites-vous pour savoir si, pour l'Ancien Testament, c'est la version de la Septante ou des massorètes qui fait autorité ou si c'est les deux? De même, pour le Nouveau Testament, quel version suivez-vous:la Byzantine ou le texte minoritaire de Nestlé-Aland?

Ensuite, je ne saurais croire que l'Église se soit trompée et ait trompée pendant 2000 ans(selon Ac.5, Mt28/19-20,Jn14/16, Mt16/13-20 etc...) au sujet de la Foi, tel qu'admise par TOUTE la chrétienté cat-holique, les pro-testants, les romains et les byzantins, que constituent les six conciles oecuméniques(325-681). Or, cette Foi enseigne clairement: l'Unité et la Trinité de Dieu, la création ex nihilo, l'Incarnation et la Rédemption.

Alors, tant au plan méthodique que doctrinal, comment vous justifiez-vous?

_________________
Christus heri, hodie ipse et in aeternam-SEMPER IDEM!(Heb.XIII/viii)
Revenir en haut Aller en bas
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 15:54

lagaillette a écrit:
Noël, je reprends où on en était hier soir – ou plutôt ce matin – avant que tu ailles au lit.
J’ai eu, par un gars sur un autre forum, quelques aperçus sur la guématrie. C’est assez « trapu », mais passionnant, pour le peu que j’en ai entrevu. De ce que j’ai compris, c’est une science qui a ses règles et qui n’est pas à la portée du premier venu – comme toutes les sciences, d’ailleurs.
Mais ce n’est pas dans cette direction que je souhaiterais que nous poursuivions. Plus modestement, j’aimerais que tu répondes aux quelques remarques que je faisais dans le message auquel tu as commencé à répondre

Code:
Schéma quaternaire plutôt que trinitaire, voilà au moins un point sur lequel nous sommes d'accord.
D’accord ? OUI

Code:
Ce 4e terme que tu évoques correspond à ce qui, dans mon schéma, est représenté par le deuxième He, qui se présente comme « enveloppant » les trois : la matrice, la source, l’animation … « l’Esprit » ?
Non ? Assurément la matrice (mater, matière). Je pense au Chao qui doit être le tout non différencié, le champ de tous les possibles, la terre vide et vague sur laquelle tournoie un esprit de dieu...

Et si tu voulais bien reprendre ta démonstration de Dieu par la règle et le compas.

Reporte-toi simplement au double sens du mot "Bareashitt" qui ouvre le premier chapitre de la Génèse : "Au commencement" ou "dans le Principe"?

Comme si, d'entrée de jeu, le texte nous invitait à une double lecture? Non pas inverse ou opposée mais en miroir.
Dans "le commencement" les choses sont soumises aux lois de l'espace-temps... et c'est tout le récit de la Bible jusqu'aux Livres Sapientiaux, à l'exception de l'Apocalypse et dans une certaine mesure les Evangiles.

Dans "le Principe" nous sommes devant une invitation à remonter vers la cause première qui est hors l'espace-temps. Nous sommes devant une chose (objet, forme, pensée... ?) incompréhensible à l'homme. Mais notre expérience du silence par exemple nous enseigne que dans le silence tout est indiférencié (il n'y a rien et cependant tout le bruit est dans le silence (l'inverse n'étant pas possible)).

Nous pouvons inférer qu'il en est de même dans le Principe qui contient tout sans que rien se distingue.
Un peu comme le peintre devant sa toile.
Pour que quelque chose soit dans la toile, il est nécessaire que le peintre lui soit extérieur et, qu'entre la toile et le peintre, soit un lien d'esprit avant que soit posé l'acte de création, dont la manifestation première, est un point (l'extrémité du pinceau sur la toile).

Nous avons donc la toile (qui contient tout, est vierge de toute création et cependant dèjà mère de la création à venir en même temps qu'elle est "veuve" de toutes les création qui ne viendront pas à l'existence), le peintre en tant que créateur-créant se créant lui-même (artiste qui se renouvelle à chaque création), la création virtuelle (en intention et en esprit et qui est tout le peintre sans en avoir les attributs, que le peintre voit sans l'avoir encore mise en acte), le premier point dans la toile qui est l'une des potentialité (fils) de la toile (matrice) et du peintre (père créateur du point créature).
Nous avons donc bien "Quatre" (et non Trois) consubstantiels, engendrés et non crées. Nous aurons ensuite la création elle-même (l'oeuvre du peintre) soumise au temps et à l'espace (le peintre, l'oeuvre seront reçus, reconnus ou non).
[b]

Ca va comme ça?

Noel
Revenir en haut Aller en bas
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 15:57

Alinounet a écrit:
Premièrement, pour établir vos élucubrations cabalistiques, comment faites-vous .../... Alors, tant au plan méthodique que doctrinal, comment vous justifiez-vous?

Personnellement je laisse au Méthodistes le plan méthodique et le plan doctrinal aux Doctrinaires!!! cheers Basketball

santa
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 11221
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 16:00

Noel a écrit:
Alinounet a écrit:
Premièrement, pour établir vos élucubrations cabalistiques, comment faites-vous .../... Alors, tant au plan méthodique que doctrinal, comment vous justifiez-vous?

Personnellement je laisse au Méthodistes le plan méthodique et le plan doctrinal aux Doctrinaires!!! cheers Basketball

santa

Ne déplacez pas le sujet de la question...

_________________
Christus heri, hodie ipse et in aeternam-SEMPER IDEM!(Heb.XIII/viii)
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette

avatar

Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 16:11

Code:
la matrice (mater, matière). Je pense au Chao qui doit être le tout non différencié, le champ de tous les possibles, la terre vide et vague sur laquelle tournoie un esprit de dieu...

Je dirais que « la matrice (mater, matière) », c’est le premier He, que le Yod, « l’esprit de dieu qui tournoie sur l’informe » vient féconder …. ou organiser, produisant ainsi le Wav, l’univers spatio-temporel, fils de la terre et du ciel.

C’est le second He qui pose problème.

Si je reprends ton analogie du peintre et de la toile, ce serait ce deuxième He, et quatrième élément, qui serait « la création virtuelle (en intention et en esprit et qui est tout le peintre sans en avoir les attributs, que le peintre voit sans l'avoir encore mise en acte) »

Mais ce que je ne vois pas bien, c’est la fonction de ce quatrième élément, le deuxième He, dans le cadre de la conception druidique des « triades » qui s’enchainent pour engager un processus ouvert .
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 16:34

lagaillette a écrit:
Code:
la matrice (mater, matière). Je pense au Chao qui doit être le tout non différencié, le champ de tous les possibles, la terre vide et vague sur laquelle tournoie un esprit de dieu...

Je dirais que « la matrice (mater, matière) », c’est le premier He, que le Yod, « l’esprit de dieu qui tournoie sur l’informe » vient féconder …. ou organiser, produisant ainsi le Wav, l’univers spatio-temporel, fils de la terre et du ciel.

C’est le second He qui pose problème.

Si je reprends ton analogie du peintre et de la toile, ce serait ce deuxième He, et quatrième élément, qui serait « la création virtuelle (en intention et en esprit et qui est tout le peintre sans en avoir les attributs, que le peintre voit sans l'avoir encore mise en acte) »

Mais ce que je ne vois pas bien, c’est la fonction de ce quatrième élément, le deuxième He, dans le cadre de la conception druidique des « triades » qui s’enchainent pour engager un processus ouvert .

C'est un domaine que je n'ai pas creusé plus que ça... alors je ne m'avancerai pas plus.
Selon les signes hiéroglyphiques le premier Hé pourrait être "La Demeure" (Domus, Dominé) et le second "la maison", le lieu, l'habitat...
Image : Dieu demeure (dans le ciel, son mystère...) et Il habite son temple (la terre, le coeur...).

santa
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 11221
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 16:42

Alinounet a écrit:
Premièrement, pour établir vos élucubrations cabalistiques, comment faites-vous pour savoir si, pour l'Ancien Testament, c'est la version de la Septante ou des massorètes qui fait autorité ou si c'est les deux? De même, pour le Nouveau Testament, quel version suivez-vous:la Byzantine ou le texte minoritaire de Nestlé-Aland?

Ensuite, je ne saurais croire que l'Église se soit trompée et ait trompée pendant 2000 ans(selon Ac.5, Mt28/19-20,Jn14/16, Mt16/13-20 etc...) au sujet de la Foi, tel qu'admise par TOUTE la chrétienté cat-holique, les pro-testants, les romains et les byzantins, que constituent les six conciles oecuméniques(325-681). Or, cette Foi enseigne clairement: l'Unité et la Trinité de Dieu, la création ex nihilo, l'Incarnation et la Rédemption.

Alors, tant au plan méthodique que doctrinal, comment vous justifiez-vous?

C'est une technique franc-maçonne: de ne pas répondre aux questions?... Rolling Eyes

_________________
Christus heri, hodie ipse et in aeternam-SEMPER IDEM!(Heb.XIII/viii)
Revenir en haut Aller en bas
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 17:09

Alinounet a écrit:
Alinounet a écrit:
Premièrement, pour établir vos élucubrations cabalistiques, comment faites-vous pour savoir si, pour l'Ancien Testament, c'est la version de la Septante ou des massorètes qui fait autorité ou si c'est les deux? De même, pour le Nouveau Testament, quel version suivez-vous:la Byzantine ou le texte minoritaire de Nestlé-Aland?

Ensuite, je ne saurais croire que l'Église se soit trompée et ait trompée pendant 2000 ans(selon Ac.5, Mt28/19-20,Jn14/16, Mt16/13-20 etc...) au sujet de la Foi, tel qu'admise par TOUTE la chrétienté cat-holique, les pro-testants, les romains et les byzantins, que constituent les six conciles oecuméniques(325-681). Or, cette Foi enseigne clairement: l'Unité et la Trinité de Dieu, la création ex nihilo, l'Incarnation et la Rédemption.

Alors, tant au plan méthodique que doctrinal, comment vous justifiez-vous?

C'est une technique franc-maçonne: de ne pas répondre aux questions?... Rolling Eyes

Il me semble avoir répondu que ce n'était pas ma tasse de thé, d'avoir donné à lire ce qu'en pense la BJ4 en CD-rom, laissé aux méthodistes et aux doctrinaires...

J'ai juste oublié de préciser que l'hébreu de référence est pour moi l'hébreu "divisé" (réduit aux seules consonnes).

De plus je ne réponds en effet pas toujours auxquestions sur les "élucubrations cabalistiques".

Noel
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 11221
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 17:11

Noel a écrit:


C'est une technique franc-maçonne: de ne pas répondre aux questions?... Rolling Eyes

Il me semble avoir répondu que ce n'était pas ma tasse de thé, d'avoir donné à lire ce qu'en pense la BJ4 en CD-rom, laissé aux méthodistes et aux doctrinaires...


Noel[/quote]

Je n'ai pas le CD-Rom. Alors, vous pouvez résumer les solutions aux difficultés que j'ai soulevées?

_________________
Christus heri, hodie ipse et in aeternam-SEMPER IDEM!(Heb.XIII/viii)
Revenir en haut Aller en bas
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 17:26

Alinounet a écrit:
Noel a écrit:


C'est une technique franc-maçonne: de ne pas répondre aux questions?... Rolling Eyes

Il me semble avoir répondu que ce n'était pas ma tasse de thé, d'avoir donné à lire ce qu'en pense la BJ4 en CD-rom, laissé aux méthodistes et aux doctrinaires...


Noel

Je n'ai pas le CD-Rom. Alors, vous pouvez résumer les solutions aux difficultés que j'ai soulevées?[/quote]

Sauf erreur de ma part il me semble que "l'Unité et la Trinité de Dieu, la création ex nihilo, l'Incarnation et la Rédemption"... ne me font pas problème.

Noel
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 11221
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 17:30

Et la question des sources, la critique textuelle?

_________________
Christus heri, hodie ipse et in aeternam-SEMPER IDEM!(Heb.XIII/viii)
Revenir en haut Aller en bas
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 17:53

Alinounet a écrit:
Et la question des sources, la critique textuelle?

Ca c'est affaire de théologiens, d'exégétes...
Moi je ne suis qu'un modeste charbonnier.
Noel
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette

avatar

Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 18:57

Noel a écrit:
lagaillette a écrit:
Code:
la matrice (mater, matière). Je pense au Chao qui doit être le tout non différencié, le champ de tous les possibles, la terre vide et vague sur laquelle tournoie un esprit de dieu...

Je dirais que « la matrice (mater, matière) », c’est le premier He, que le Yod, « l’esprit de dieu qui tournoie sur l’informe » vient féconder …. ou organiser, produisant ainsi le Wav, l’univers spatio-temporel, fils de la terre et du ciel.

C’est le second He qui pose problème.

Si je reprends ton analogie du peintre et de la toile, ce serait ce deuxième He, et quatrième élément, qui serait « la création virtuelle (en intention et en esprit et qui est tout le peintre sans en avoir les attributs, que le peintre voit sans l'avoir encore mise en acte) »

Mais ce que je ne vois pas bien, c’est la fonction de ce quatrième élément, le deuxième He, dans le cadre de la conception druidique des « triades » qui s’enchainent pour engager un processus ouvert .

C'est un domaine que je n'ai pas creusé plus que ça... alors je ne m'avancerai pas plus.
Selon les signes hiéroglyphiques le premier Hé pourrait être "La Demeure" (Domus, Dominé) et le second "la maison", le lieu, l'habitat...
Image : Dieu demeure (dans le ciel, son mystère...) et Il habite son temple (la terre, le coeur...).

santa

Entre "la demeure" et "l'habitat", la subtilité de la nuance m'échappe.

Mais si le domaine (domus ?) où je te proposais d'avancer, est un domaine que tu n'as pas creusé, tant pis, nous ne nous y avancerons donc pas davantage.

Mais, tu sais, moi non plus, je n'ai pas "creusé" ; comme en bien d'autres domaines, je ne suis pas un "pro" mais un simple amateur.

Et tu ne connais pas la philosophie druidique ?
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Mer 27 Sep 2006, 22:42

Ah, c'est un fil ésotérique ? J'avais lu "télégramme et trinité", je croyais que c'était un truc rigolo.
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette

avatar

Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Jeu 28 Sep 2006, 22:11

Krystyna a écrit:
Ah, c'est un fil ésotérique ? J'avais lu "télégramme et trinité", je croyais que c'était un truc rigolo.

Laisse tomber Krystyna.

J'attendais simplement de savoir si Noël connaissait la philosophie druidique.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Ven 29 Sep 2006, 00:45

lagaillette a écrit:
Krystyna a écrit:
Ah, c'est un fil ésotérique ? J'avais lu "télégramme et trinité", je croyais que c'était un truc rigolo.
Laisse tomber Krystyna.
J'attendais simplement de savoir si Noël connaissait la philosophie druidique.

Oui mais pas assez pour en parler intelligemment .
On peut essayer.
Tout comme on peut essayer de poursuivre sur le tétragramme.

Différence entre la demeure et l'habitat?
Trop fatigué mais je vais y revenir!

Noel


Noel
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette

avatar

Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Ven 29 Sep 2006, 13:31

Moi non plus, Noël, je ne connais pas assez la philosophie druidique pour en parler intelligemment. Tout ce que j’en sais, c’est par cet ami qui est lui-même druide ; ça existe en Bretagne, et ailleurs aussi sans doute. C’est évidemment un « néo-druidisme » car, étant donné que la culture druidique étant uniquement orale, comment savoir ce qu’il y a « d’originel » dans le druidisme actuel.

Ce qui m’a intéressé, dans ce que me raconte mon ami, c’est cette histoire de « triades ». Le « trois » est une structure vraiment fondamentale dans la culture indo-européenne, et dans d’autres aussi sans doute. On le retrouve dans la trinité chrétienne, entre autres « trinités » dans d’autres religions. Mais ce qui m’avait intéressé dans ce que me disait cet ami, c’est ce fait que, dans la conception druidique, le troisième terme de la triade est le point de départ d’une nouvelle triade, ce qui fait qu’on a alors une structure dynamique et non plus statique. Et c’est ainsi que, je ne sais plus comment, nous est venue l’idée de faire le rapprochement avec le tétragramme, et d’en faire la lecture que j’en propose. L’ayant proposée à un autre de mes amis, celui-ci l’avait trouvée, lui aussi, intéressante. Ce sont des « élucubrations » si on veut, mais simplement, ça donne à réfléchir.

Pour ce qui est de la différence entre « demeure » et « habitat », je patienterai ; mais je ne doute pas de l’intérêt que ça peut avoir ; de même que j’ai bien enregistré ta comparaison avec le peintre et sa toile.

Je serais fort intéressé aussi par ta démonstration de Dieu par la règle et le compas.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Ven 29 Sep 2006, 13:47

Tu sais pas faire un triangle avec un compas et une règle, Lagaillette ? Mr. Green


Dernière édition par le Ven 29 Sep 2006, 14:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 86527
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Ven 29 Sep 2006, 13:48

Citation :
Moi non plus, Noël, je ne connais pas assez la philosophie druidique pour en parler intelligemment. Tout ce que j’en sais, c’est par cet ami qui est lui-même druide

A moins de pratiquer du spiritisme, les "néo-druides" ne font que créer des pratiques imaginaires car TOUT a été perdu.

La rupture a duré 1500 ans et les quelques vestiges archéologiques qu'on trouve (auxquels il faut ajouter les vagues récits de Jules César) fait que notre science de leur religion ne dépasse pas celle des aventures d'Astérix le Gaulois...
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   Ven 29 Sep 2006, 14:26

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Moi non plus, Noël, je ne connais pas assez la philosophie druidique pour en parler intelligemment. Tout ce que j’en sais, c’est par cet ami qui est lui-même druide

A moins de pratiquer du spiritisme, les "néo-druides" ne font que créer des pratiques imaginaires car TOUT a été perdu.
La rupture a duré 1500 ans et les quelques vestiges archéologiques qu'on trouve (auxquels il faut ajouter les vagues récits de Jules César) fait que notre science de leur religion ne dépasse pas celle des aventures d'Astérix le Gaulois...

Je ne serais pas aussi absolu ni sévère.
J'ai sur les Triades bardiques développées à partir de "/|\" à peu près le même septicisme que vis-à-vis de l'angéologie chrétienne qui me parait avoir été une opération de récup de personnages mythiques sanctifiés ou angéologisés. J'en ai la démonstration dans ma province préférée où certaines légendes sont devenues de pieuses et édifiantes histoires. Je n'ai rien contre pour autant qu'on en donne à connaître la source qui n'est pas moins intéressante à connaître et qui montre que nos ancêtres avaient une spiritualité et une religiosité qui n'a pas à rougir de la nôtre (n'en déplaise aux crispés de tous poils).

Sur "demeure" et "habitat"
Demeure = Gen - 11 - Qui est comme toi parmi les dieux, Yahvé? Qui est comme toi illustre en sainteté, redoutable en exploits, artisan de merveilles? 12 - Tu étendis ta droite, la terre les engloutit. 13 - Ta grâce a conduit ce peuple que tu as racheté, ta force l'a guidé vers ta sainte demeure... (291 références)
Habitat = Gen 12-1 - Yahvé dit à Abram : Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, pour le pays que je t'indiquerai.... (1043 références.

Sur ces citations on voit chose surprenante, YHWH parmi les dieux!!!! Dans la tradition grecque la Demeure des dieux est l'Olympe (devenu le ciel) tandis que chaque dieu (devenus archanges, anges, saints...) habite son temple. C.à.d s'y rend présent.
Il y a un rituel, qui s'est conservé dans la consécration des églises, qui a la même fonction : "faire que (le) Dieu" auquel est dédié le temple vienne l'habiter. Soit y installer sa "présence" sensible. Voir ce qui est dit de la consécration du temple de Salomon.

On pourrait dire que la demeure de Dieu est l'univers tandis que sa maison est chaque temple, chaque être...

santa
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tétragramme et Trinité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tétragramme et Trinité
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Tétragramme Divin
» En Cette Journée du 31 Mai: "Prions Marie" Consécration à la Sainte Trinité par Marie.
» Toute la vérité sur la trinité , "fin des mythes"
» (1958) Les photos de l'île de la Trinité
» Les "témoins de Jéhovah" et la Sainte Trinité...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: