DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thomas33



Masculin Messages : 613
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Jeu 21 Jan 2016, 15:04

Si mes souvenirs sont exacts, l'homme est, vis à vis de la grâce sanctifiante, comme un vase rempli de la vie de Dieu. Sur terre, on peut par nos bonnes actions augmenter la taille du vase, que Dieu remplit à ras bord (sauf si on perd la grâce par un péché mortel).

Une fois au ciel, le vase peut-il encore augmenter de taille ? Ou alors est-on éternellement bloqué à une taille de vase ?

Bon, poser la question c'est y répondre... Je pense que oui on est bloqué. Mais est-ce une vérité de foi ?
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11426
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Jeu 21 Jan 2016, 15:36

On est bloqué! C'est presque de foi!

mais comme dieu renouvelle constament les joies qu'Il donne, on augmente avec le temps.
De plus on reoit l'amour des autres et de dieu, ce qui normalement nous grandit.
Peut etre que c'est notre point de départ au paradis qui est bloqué
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 15768
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Jeu 21 Jan 2016, 15:39

Je pense pas qu'on soit bloqués au ciel, la grâce débordera.

On ne peut pas imaginer cela sur terre.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4617
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Jeu 21 Jan 2016, 15:59

Sainte Thérèse avait une belle image pour expliquer cela :

Citation :
Dans la vision béatifique, c’est la Trinité elle-même Père, Fils et Esprit Saint qui vient, telle une colombe au creux d’un rocher, se nicher dans notre intelligence. Elle se fait notre propre pensée et se laisse comprendre par nous dans l’exacte mesure où nous le désirons par notre amour. Celui qui aime désire davantage connaître son bien-aimé. Il le connaît et est comblé. Celui qui aime moins connaît moins bien Dieu mais est comblé dans son désir. Sainte Thérèse, pour expliquer ce mystère se souvient d’une image enseignée par sa sœur: «D’un grand verre et d’un petit dé à coudre remplis tous les deux d’eau à ras bord, lequel est le plus plein? ” Nous compren­ons alors pourquoi il est important d’aimer et d’aimer de plus en plus durant notre pèlerinage terrestre. Nous comprenons aussi pourquoi la souffrance (la croix dans notre vie) est utile, capable, à elle toute seule, de creuser notre cœur afin de le rendre immense en désir de Dieu. Celui qui a faim désire davantage la nourriture.

Source : http://eschatologie.free.fr/heuremort/11visionbea.htm

N'oublions pas sinon que ce qui nous sauve ce ne sont pas nos actes car aucun de nos actes n'est méritoire par lui même. Ce qui rend tel acte humain méritoire c'est le Christ. C'est notre foi en lui, agissante par la charité (car sinon cette foi est morte, car elle ne vaut rien sans amour) qui nous ouvre le Ciel.

Ainsi, par exemple, si vous jeûnez... ce jeûne en lui même ne vous procurerait absolument aucun mérite si le Christ, en s'incarnant et en vivant avec nous, par son jeûne (au désert notamment) n'avait pas rendu votre propre jeune méritoire. C'est à dire que tout acte que le Christ a accompli dans le temps, rend chacun de nos actes identiques méritoires. Sans le Christ, tous nos actes sont vains. Et je dirais même qu'il n'y a aucun acte de charité que nous pouvons faire sur terre, que le Christ n'a pas lui même accompli. Et il n'y a aucune souffrance que nous puissions supporter ici bas que le Christ n'a pas lui même, sans sa chair et dans son âme, supportée. C'est donc aussi par ses souffrances que nos souffrances deviennent sources de grâces et de salut.

C'est la raison pour laquelle notre foi est requise, car elle seule peut faire que nos actes portent du fruit, à travers ceux de Notre Seigneur.

_________________
Spoiler:
 


Dernière édition par Philippe B. le Jeu 21 Jan 2016, 16:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8190
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Jeu 21 Jan 2016, 16:08

Thomas33 a écrit:
Si mes souvenirs sont exacts, l'homme est, vis à vis de la grâce sanctifiante, comme un vase rempli de la vie de Dieu. Sur terre, on peut par nos bonnes actions augmenter la taille du vase, que Dieu remplit à ras bord (sauf si on perd la grâce par un péché mortel).

Une fois au ciel, le vase peut-il encore augmenter de taille ? Ou alors est-on éternellement bloqué à une taille de vase ?

Bon, poser la question c'est y répondre... Je pense que oui on est bloqué. Mais est-ce une vérité de foi ?

Thérèse de Lisieux disait que Dieu avait créé sur la terre "les lys des champs" et les petites marguerites et que l'important n'était pas qu'on soit un lys ou une marguerite, mais que l'important c'était d'accueillir en ce que nous sommes, toute la grâce que Dieu voulait nous donner. Dieu ne nous donne pas plus qu'on ne peut recevoir, et l'important c'est de recevoir pleinement ce que l'on peux recevoir.

Thérèse demandait à ce que l'Amour de Dieu non seulement remplisse son âme, comme la divine rosée remplissait le cœur du lys ou de la petite marguerite de la même manière, et qu'il ne s'arrête pas de la remplir, car elle voulait que cette divine rosée déborde de son cœur pour se répandre sur les autres.

C'est un peu comme une pyramide de verre, qui se remplissent les uns les autres, en débordant du mousseux qui vient d'en haut. Il peu y avoir 36 sortes de verre et tout ce que le verre demande, c'est d'être comblé comme les autres, de cette grâce, c'est à dire que son âme soit rempli de cette grâce jusqu'à déborder.

Je crois qu'on sera comblé avec ce que Dieu désire mettre en nous et qu'il ne faut pas chercher à recevoir plus, sinon pour en faire don aux autres. Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4617
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Jeu 21 Jan 2016, 16:11

Oui Jésus a aussi dit cela à d'autres saintes âmes. Qu'Il était libre de vouloir pour le Jardin du Ciel aussi bien de petites pâquerettes que des lys ou des roses. Toutes rendent gloire à Dieu par ce qu'elles ont toutes été créées par Lui et pour Lui. Aussi bien la pâquerette que la rose déborde d'amour pour Dieu, la taille n'a que peu d'importance tant qu'elle est fidèle à sa vocation qui est l'amour.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Thomas33



Masculin Messages : 613
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Jeu 21 Jan 2016, 16:16

Merci pour vos réponses.

petero a écrit:
C'est un peu comme une pyramide de verre, qui se remplissent les uns les autres, en débordant du mousseux qui vient d'en haut.

Jolie image petero. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80248
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Jeu 21 Jan 2016, 18:08

Thomas33 a écrit:
Si mes souvenirs sont exacts, l'homme est, vis à vis de la grâce sanctifiante, comme un vase rempli de la vie de Dieu. Sur terre, on peut par nos bonnes actions augmenter la taille du vase, que Dieu remplit à ras bord (sauf si on perd la grâce par un péché mortel).

Une fois au ciel, le vase peut-il encore augmenter de taille ? Ou alors est-on éternellement bloqué à une taille de vase ?

Bon, poser la question c'est y répondre... Je pense que oui on est bloqué. Mais est-ce une vérité de foi ?

Dès qu'on arrive devant Jésus, à l'heure de la mort, notre coeur se met à l'aimer DE TOUTE SA FORCE, ou au contraire à le rejeter DE TOUTE SA FORCE.

Voilà pourquoi l'amour ne grandit plus. Il est total.

Par contre, c'est l'humilité puis la kénose qui augmentent au purgatoire.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4617
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Sam 23 Jan 2016, 10:02

Cher Arnaud,

J'ai lu qu'il y avait plusieurs niveaux au Ciel, suivant l'état de sanctification de notre âme. Est ce juste ? C'est aussi ce qui est décrit dans la divine comédie de Dante. Comment vois tu dans ce cas le lien entre les âmes de niveau inférieur et celles de niveau supérieur, comment entrent-elles en contact les unes avec les autres ? J'imagine que cela n'a rien à voir avec les classes sociales que nous connaissons ici sur terre ? ^^

Et sera-t-il possible de passer au niveau supérieur même si notre amour ne grandira plus ?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80248
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Sam 23 Jan 2016, 10:11

Je dirais plutôt plusieurs niveaux de purgatoire, et le Ciel qui est éternel et qui est la Vision béatifique.

Là, nous sommes dans le premier "purgatoire".

Une video sur cela (qui n'engage pas la foi) :

Eschatologie catholique 22 ─ Les six degrés du purgatoire (37 mn).

1° La terre, 2° le shéol, 3° la Parousie du Christ. Les trois purgatoires mystiques : 4° Le purgatoire des fiers, 5° le purgatoire du temps, 6° le parvis du ciel.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
monge



Masculin Messages : 3024
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Sam 23 Jan 2016, 10:41

La grâce finit dès qu'on quitte ce monde. Au ciel c'est la gloire qu'on reçoit selon les mérites qu'auront produits les grâces reçues au cours de notre vie terrestre.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8190
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Sam 23 Jan 2016, 14:38

l'idiot a écrit:
La grâce finit dès qu'on quitte ce monde. Au ciel c'est la gloire qu'on reçoit selon les mérites qu'auront produits les grâces reçues au cours de notre vie terrestre.

Ce que vous dites l'idiot n'a aucun sens, car cela voudrait dire que tous les hommes qui n'ont jamais entendu parlé de Jésus, arrivé dans l'au-delà, ils ne recevront aucune gloire, vu qu'ils n'auront produit aucune grâce reçues au cours de leur vie terrestre Very Happy

Voyez la Vierge Marie qui a tout reçu dès le premier instant de sa conception, parce qu'elle a été rempli par la grâce prévenante de Dieu, elle est celle qui est "pleine de la grâce de Dieu", ce n'est pas pour ses mérites qu'elle a été comblée par la grâce, mais par pûre gratuité.

D'ailleurs, Adam et Eve n'avaient-il pas été eux aussi, comblés de grâces ? Le problème c'est qu'ils l'ont perdue parce qu'ils ont péchés. La grâce c'est un don que Dieu donne gratuitement le jour de notre baptême, grâce dans laquelle il nous faut grandir, mais que nous pouvons perdre à tout moment, comme on reçoit la vie en ce monde et qu'on peut la perdre à tout moment.

Ceux qui n'ont pas eu cette chance de recevoir cette grâce quand ils étaient sur terre, parce qu'on ne leur a jamais proposé, ceux-là peuvent la recevoir quand ils arrivent devant Jésus qui attire à Lui tous les hommes. Et c'est pour grandir dans cette grâce, cette Vie Nouvelle, qu'il leur faut passer par le purgatoire.

Et comme dit Arnaud, le purgatoire il commence sur terre et je dirai même que c'est dans l'Eglise présente sur la terre, qu'on passe son premier purgatoire, que la grâce au fur et à mesure qu'elle grandit en nous, quand nous la nourrissons, elle nous transforme, elle nous purifier, elle nous sanctifie.

Les baptisés qui ont interrompus leur croissance dans la grâce ou qui ne sont pas allé au bout de leur croissance, il leur faut aussi faire un petit séjour dans le purgatoire, qui est pour moi, le service des prématurés du Ciel, ceux qui naissent avant terme dans le Ciel, quand ils sont expulsés du sein de la terre. Very Happy

Moi aussi je pense qu'il y a plusieurs demeures dans le Ciel, où l'on séjourne, et que St Paul appelle "des gloires" :

"18 Et nous tous qui, le visage dévoilé, reflétons la gloire du Seigneur, nous sommes transfigurés en cette même image, avec une gloire toujours plus grande par le Seigneur, qui est Esprit. (2Corinthiens (TOB) 3)

"Une gloire toujours plus grande".

Et comme le dit Thérèse de Lisieux, dans son acte d'offrande, jusqu'au degré de gloire que Dieu a prévu nous donner.

"Je désire accomplir parfaitement votre volonté et arriver au degré de gloire que vous m’avez préparé dans votre royaume....

Elle disait aussi :

"Après l’exil de la terre, j’espère aller jouir de vous dans la Patrie, mais je ne veux pas amasser de mérites pour le Ciel, je veux travailler pour votre seul Amour, dans l’unique but de vous faire plaisir, de consoler votre Cœur Sacré et de sauver des âmes qui vous aimeront éternellement.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80248
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Sam 23 Jan 2016, 14:41

l'idiot a écrit:
La grâce finit dès qu'on quitte ce monde. Au ciel c'est la gloire qu'on reçoit selon les mérites qu'auront produits les grâces reçues au cours de notre vie terrestre.

Petite correction théologique :

La vie par la grâce finit dès qu'on quitte le dernier purgatoire. Dans la Vision béatifique, c'est la vie par la gloire qu'on reçoit selon les mérites qu'auront produits les grâces reçues au cours de notre vie terrestre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
monge



Masculin Messages : 3024
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Sam 23 Jan 2016, 14:51

Arnaud Dumouch a écrit:
l'idiot a écrit:
La grâce finit dès qu'on quitte ce monde. Au ciel c'est la gloire qu'on reçoit selon les mérites qu'auront produits les grâces reçues au cours de notre vie terrestre.

Petite correction théologique :

La vie par la grâce finit dès qu'on quitte le dernier purgatoire. Dans la Vision béatifique, c'est la vie par la gloire qu'on reçoit selon les mérites qu'auront produits les grâces reçues au cours de notre vie terrestre.

Ok, mais il faut le rappeler à Peteros, il dit souvent des bonnes choses, mais il divague aussi de fois niant la doctrine de l'Eglise, et ce qui n'est pas très bien surtout pour un diacre.
Mais l'expression "dernier purgatoire" est votre théorie à vous. C'est aussi bien de préciser souvent ce qui est de vous, et ce qui est authentiquement la doctrine de l'Eglise
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8190
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Sam 23 Jan 2016, 17:39

Arnaud Dumouch a écrit:
l'idiot a écrit:
La grâce finit dès qu'on quitte ce monde. Au ciel c'est la gloire qu'on reçoit selon les mérites qu'auront produits les grâces reçues au cours de notre vie terrestre.

Petite correction théologique :

La vie par la grâce finit dès qu'on quitte le dernier purgatoire. Dans la Vision béatifique, c'est la vie par la gloire qu'on reçoit selon les mérites qu'auront produits les grâces reçues au cours de notre vie terrestre.

Qu'est-ce que vous appelez "les grâces reçues au cours de notre vie terrestre" et qui nous pemettent de produire des mérites qui serviront de mesure à la gloire que nous recevrons ?

Est-ce que ce sont les grâces reçues dans les sacrements ?

Si oui, comment cela se passe pour tous ceux qui n'ont pas eu la grâce de rencontre l'Eglise qui offre ces sacrements qui donnent ces grâces, et de fait si on vous écoute n'auront pas pu produire les mérites qui leur permettront de recevoir la gloire ?

Revenir en haut Aller en bas
Thomas33



Masculin Messages : 613
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Sam 23 Jan 2016, 20:14

Arnaud Dumouch a écrit:
l'idiot a écrit:
La grâce finit dès qu'on quitte ce monde. Au ciel c'est la gloire qu'on reçoit selon les mérites qu'auront produits les grâces reçues au cours de notre vie terrestre.

Petite correction théologique :

La vie par la grâce finit dès qu'on quitte le dernier purgatoire. Dans la Vision béatifique, c'est la vie par la gloire qu'on reçoit selon les mérites qu'auront produits les grâces reçues au cours de notre vie terrestre.

Ce changement entre l'état de grâce et la vision béatifique est-il à mettre en parallèle avec la phrase de saint Paul : Aujourd'hui nous voyons comme dans un miroir mais après nous verrons face à face ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80248
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Sam 23 Jan 2016, 20:29

Oui ! Absolument. Car même l'heure de la mort et la rencontre avec l'humanité glorieuse de Jésus n'est que fumée en comparaison de la vision de sa divinité qui arrive à la fin !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Dim 24 Jan 2016, 00:08

Je ne suis pas catholique
Pourriez-vous m'expliquer ce que vous entendez par grâce sanctifiante?

"Dieu octroi du Salut n'est pas en récompense de la valeur morale de l'être humain mais comme un et imméritée don gratuit de l'amour. Ce concept s'oppose donc à toute idée que le salut peut être gagné par l'effort humain en dehors de l'aide de Dieu.

L'Ancien Testament contient des thèmes importants liés à l'amour immérité de Dieu pour son peuple, Israël. L'architecte en chef de la théologie de l'église des premiers chrétiens de la grâce, cependant, était Saint Paul; charis, le mot grec pour «grâce», est rare dans les écrits pauliniens non du Nouveau Testament. Pour Paul, la grâce signifie le don gratuit du salut par lequel Dieu libère l'homme du péché et les libère de la mort »à travers la rédemption qui est en Jésus-Christ" (Romains 3:24). Paul établit délibérément grâce à la différence de tous les efforts humains pour obtenir la faveur de Dieu.

Dans le développement ultérieur de la théologie de la grâce, deux points de vue divergents ont prédominé. La caractéristique de la chrétienté médiévale et a continué à bien la théologie catholique, a traité la grâce d'abord comme une puissance divine qui entre une personne et, en coopération avec la propre personne se transforme lui en celui qui aime Dieu et qui est aimé par Dieu;. Cette grâce se transmet surtout, voire exclusivement, de l'Eglise par les sacrements (le «moyen de grâce") et il permet une certaine marge de mérite de l'homme parce que l'un qui reçoit la grâce doit également coopérer avec elle dans le processus de transformation.

Le second point de vue, souvent une réaction contre le premier, est particulièrement associé à la Réforme protestante et la théologie protestante. Contrairement aux idées que les sacrements de transmettre la grâce et que l'on doit coopérer avec la grâce, les théologiens protestants ont insisté pour que la grâce est donnée, où la volonté de Dieu et n'est pas subordonnée à personne réceptivité une. Ainsi, les sacrements sont des signes de la grâce, mais ne confèrent pas , et le salut dépend entièrement de Dieu, pas du tout sur l'homme sera - un thème qui l'idée de Presestination. Cette grâce, contrôlé uniquement par Dieu, n'est pas une puissance qui transforme une personne, c'est un amour qui reçoit une personne directement dans la faveur de Dieu.
Ces deux points de vue ne sont pas totalement incompatibles. Les deux cherchent à comprendre les formes de l'amour immérité de Dieu pour les gens et leur don immérité de salut."

William S Babcock
Revenir en haut Aller en bas
Thomas33



Masculin Messages : 613
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Dim 24 Jan 2016, 03:01

http://viechretienne.catholique.org/cec/6398-la-grace

Citation :
La grâce

1996 Notre justification vient de la grâce de Dieu. La grâce est la faveur, le secours gratuit que Dieu nous donne pour répondre à son appel : devenir enfants de Dieu (cf. Jn 1,12-18), fils adoptifs (cf. Rm 8,14-17), participants de la divine nature (cf. 2 P 1,3-4), de la vie éternelle (cf. Jn 17,3).

1997 La grâce est une participation à la vie de Dieu, elle nous introduit dans l’intimité de la vie trinitaire : Par le Baptême le chrétien participe à la grâce du Christ, Tête de son Corps. Comme un " fils adoptif ", il peut désormais appeler Dieu " Père ", en union avec le Fils unique. Il reçoit la vie de l’Esprit qui lui insuffle la charité et qui forme l’Église.

1998 Cette vocation à la vie éternelle est surnaturelle. Elle dépend entièrement de l’initiative gratuite de Dieu, car Lui seul peut se révéler et se donner Lui-même. Elle surpasse les capacités de l’intelligence et les forces de la volonté humaine, comme de toute créature (cf. 1 Co 2, 7-9).

1999 La grâce du Christ est le don gratuit que Dieu nous fait de sa vie infusée par l’Esprit Saint dans notre âme pour la guérir du péché et la sanctifier : C’est la grâce sanctifiante ou déifiante, reçue dans le Baptême. Elle est en nous la source de l’œuvre de sanctification (cf. Jn 4,14 ; 7, 38-39) :

Si donc quelqu’un est dans le Christ, c’est une création nouvelle ; l’être ancien a disparu, un être nouveau est là. Et le tout vient de Dieu qui nous a réconciliés avec lui par le Christ (2 Co 5, 18).

2000 La grâce sanctifiante est un don habituel, une disposition stable et surnaturelle perfectionnant l’âme même pour la rendre capable de vivre avec Dieu, d’agir par son amour. On distinguera la grâce habituelle, disposition permanente à vivre et à agir selon l’appel divin, et les grâces actuelles qui désignent les interventions divines soit à l’origine de la conversion soit au cours de l’œuvre de la sanctification.

2001 La préparation de l’homme à l’accueil de la grâce est déjà une œuvre de la grâce. Celle-ci est nécessaire pour susciter et soutenir notre collaboration à la justification par la foi et à la sanctification par la charité. Dieu achève en nous ce qu’il a commencé, " car il commence en faisant en sorte, par son opération, que nous voulions : il achève, en coopérant avec nos vouloirs déjà convertis " (S. Augustin, grat. 17 : PL 44, 901) :

Certes nous travaillons nous aussi, mais nous ne faisons que travailler avec Dieu qui travaille. Car sa miséricorde nous a devancés pour que nous soyons guéris, car elle nous suit encore pour qu’une fois guéris, nous soyons vivifiés ; elle nous devance pour que nous soyons appelés, elle nous suit pour que nous soyons glorifiés ; elle nous devance pour que nous vivions selon la piété, elle nous suit pour que nous vivions à jamais avec Dieu, car sans lui nous ne pouvons rien faire (S. Augustin, nat. et grat. 31 : PL 44, 264).

2002 La libre initiative de Dieu réclame la libre réponse de l’homme, car Dieu a créé l’homme à son image en lui conférant, avec la liberté, le pouvoir de le connaître et de l’aimer. L’âme n’entre que librement dans la communion de l’amour. Dieu touche immédiatement et meut directement le cœur de l’homme. Il a placé en l’homme une aspiration à la vérité et au bien que Lui seul peut combler. Les promesses de la " vie éternelle " répondent, au-delà de toute espérance, à cette aspiration :

Si Toi, au terme de tes œuvres très bonnes ..., tu t’es reposé le septième jour, c’est pour nous dire d’avance par la voix de ton livre qu’au terme de nos œuvres " qui sont très bonnes " du fait même que c’est toi qui nous les a données, nous aussi au sabbat de la vie éternelle nous nous reposerions en toi (S. Augustin, conf. 13, 36. 38).

2003 La grâce est d’abord et principalement le don de l’Esprit qui nous justifie et nous sanctifie. Mais la grâce comprend aussi les dons que l’Esprit nous accorde pour nous associer à son œuvre, pour nous rendre capables de collaborer au salut des autres et à la croissance du Corps du Christ, l’Église. Ce sont les grâces sacramentelles, dons propres aux différents sacrements. Ce sont en outre les grâces spéciales appelés aussi " charismes " suivant le terme grec employé par S. Paul, et qui signifie faveur, don gratuit, bienfait (cf. LG 12). Quel que soit leur caractère, parfois extraordinaire, comme le don des miracles ou des langues, les charismes sont ordonnés à la grâce sanctifiante, et ont pour but le bien commun de l’Église. Ils sont au service de la charité qui édifie l’Église (cf. 1 Co 12).

2004 Parmi les grâces spéciales, il convient de mentionner les grâces d’état qui accompagnent l’exercice des responsabilités de la vie chrétienne et des ministères au sein de l’Église :

Pourvus de dons différents selon la grâce qui nous a été donnée, si c’est le don de prophétie, exerçons-le en proportion de notre foi ; si c’est le service, en servant ; l’enseignement, en enseignant ; l’exhortation, en exhortant. Que celui qui donne le fasse sans calcul ; celui qui préside, avec diligence ; celui qui exerce la miséricorde, en rayonnant de joie (Rm 12,6-8).

2005 Étant d’ordre surnaturel, la grâce échappe à notre expérience et ne peut être connue que par la foi. Nous ne pouvons donc nous fonder sur nos sentiments ou nos œuvres pour en déduire que nous sommes justifiés et sauvés (cf. Cc. Trente : DS 1533-1534). Cependant, selon la parole du Seigneur : " C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez " (Mt 7,20), la considération des bienfaits de Dieu dans notre vie et dans la vie des saints, nous offre une garantie que la grâce est à l’œuvre en nous et nous incite à une foi toujours plus grande et à une attitude de pauvreté confiante :

On trouve une des plus belles illustrations de cette attitude dans la réponse de Sainte Jeanne d’Arc à une question piège de ses juges ecclésiastiques : " Interrogée, si elle sait qu’elle soit en la grâce de Dieu ; répond : ‘Si je n’y suis, Dieu m’y veuille mettre ; si j’y suis, Dieu m’y veuille garder’ " (Jeanne d’Arc, proc.).
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8190
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Dim 24 Jan 2016, 07:10

Mister be a écrit:
Le second point de vue, souvent une réaction contre le premier, est particulièrement associé à la Réforme protestante et la théologie protestante. Contrairement aux idées que les sacrements de transmettre la grâce et que l'on doit coopérer avec la grâce, les théologiens protestants ont insisté pour que la grâce est donnée, où la volonté de Dieu et n'est pas subordonnée à personne réceptivité une. Ainsi, les sacrements sont des signes de la grâce, mais ne confèrent pas , et le salut dépend entièrement de Dieu, pas du tout sur l'homme sera - un thème qui l'idée de Presestination. Cette grâce, contrôlé uniquement par Dieu, n'est pas une puissance qui transforme une personne, c'est un amour qui reçoit une personne directement dans la faveur de Dieu.,William S Babcock

Dire que la grâce c'est uniquement un amour qui reçoit une personne directement dans la faveur de Dieu, c'est oublier que la grâce c'est un don de Dieu fait à l'homme. Si c'est Dieu qui reçoit l'homme qui se donne à Lui, qui nous accueille dans sa grâce, cela veut dire que Dieu ne donne rien à l'homme.

Ors, voici ce que Jésus nous dit :

"moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance. (Jean (CP) 10)
26 Car comme le Père a la vie en lui-même, ainsi il a donné au Fils d'avoir la vie en lui-même; (Jean (CP) 5)
21 Car comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, aussi le Fils donne la vie à qui il veut. (Jean (CP) 5)
33 Car le pain de Dieu, c'est le pain qui descend du ciel et qui donne la vie au monde." (Jean (CP) 6)
"Je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel." (Jean (CP) 6)
35 Jésus leur répondit: "Je suis le pain de vie: (Jean (CP) 6)


Dieu nous fait don de sa Vie, en nous donnant son Fils qui lui-même se donne à nous, pour que nous ayons en nous la Vie qu'il reçoit de son Père, afin que nous vivions par Lui comme Lui-même il vit par le Père. Et cette Vie, il nous la donne DANS L'ESPRIT, car la VIE en Dieu, c'est l'Esprit que le Père et le Fils se donne l'un à l'autre, s'échange.

Dieu nous reçoit en Lui en nous donnant l'Esprit Saint qui va répandre en nous la grâce de Dieu, c'est à dire ce qui fait que Dieu est "gracieux", c'est à dire "rempli d'Amour", c'est à dire "Tout Amour".

La grâce de Dieu, c'est tout son Amour qu'il met en nous par son Esprit qui nous est donné, c'est son Amour avec lequel on va l'aimer et aimer notre prochain. De fait, Dieu nous donne sa grâce, son Amour pour que nous oeuvrions avec, car le propre de l'Amour c'est de se donner, c'est pas de recevoir. L'Amour est dynamique, il n'est pas passif.

Selon la théologie protestante, l'homme n'entre pas dans cette dynamique de l'amour, l'homme reste passif devant l'Amour que Dieu lui donne, il ne va pas s'appuyer sur l'Amour que Dieu met en Lui, la grâce que Dieu met en Lui, pour aller à la rencontre de Dieu.

Dans la théologie catholique, l'homme coopère avec la grâce puisque la grâce lui est donnée pour se libérer du péché. Jésus nous a sauvé en méritant pour nous cette grâce qu'il nous donne, et qui n'est autre que son sang répandu en nous, versé pour nous, pour que ce sang circule en nous qui sommes sont corps et pour que nous l'échangions entre nous, puisque son sang c'est l'Amour qui jaillit de son Cœur divin devenu Cœur de Chair qui nous est donné pour aimer comme il aime, et vivre comme il vit, puisque c'est l'Amour qu'il reçoit de son Père qui le fait vivre. Et ce n'est qu'en aimant de cet Amour, avec cet Amour, qu'il vit de cet Amour.

C'est en nous appuyant sur cette grâce que l'Esprit de Dieu répand en nous, et que Paul appelle "la charité", que nous allons à la rencontre de Dieu, et plus cette grâce grandit en nous et plus nous-mêmes nous tendons vers Dieu, en l'aimant de tout notre cœur. Et plus nous aimons et plus grand devient notre cœur et plus l'Esprit Saint répand en nos Cœur cet Amour qui est enfin de compte la Vie de Dieu dans laquelle nous grandissons, la Vie du Fils, la Vie à laquelle le Fils nous a enfanté, la Vie d'en Haut.

La grâce sanctifiante, c'est la Charité que l'Esprit Saint répand en nos cœurs et avec laquelle nous allons œuvré : "aimer Dieu de tout notre cœur et aimer notre prochain comme nous-même, mais surtout les aimer avec ce même Amour qui vient de Dieu.

C'est pourquoi "la Foi" qui ouvre notre cœur au don de la grâce ne suffit pas pour que nous soyons sauvé, car encore faut-il que nous accueillons en nous la grâce, c'est à dire la Charité que l'Esprit répand en nos Cœur, l'Esprit qui nous est donné le jour de notre baptême, et que nous rendions à Dieu cet Amour, tout en le donnant aussi à notre prochain. Dieu est glorifié en nous quand son Amour produit en nous du fruit, c'est à dire quand nous faisons fructifié l'Amour, qui est "ce talent" que le maître distribue à ses serviteurs avant de partir pour qu'il le fasse travailler, c'est qu'ils travaillent avec, pour qu'ils oeuvrent avec.

Et c'est quand cet Amour nous le donnons à Dieu, nous lui rendons, tout en le donnant à notre prochain, que cet Amour nous sanctifie, nous rend saint comme Dieu est Saint, car c'est dans cet Amour qu'il Est et qui se donne, que Dieu est Saint. C'est quand nous aimons avec la Charité que l'Esprit Saint répand en nos cœurs, que cette même Charité nous transforme intérieurement, transforme notre âme, la rend semblable à Dieu.

Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3024
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Dim 24 Jan 2016, 09:20

petero a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
l'idiot a écrit:
La grâce finit dès qu'on quitte ce monde. Au ciel c'est la gloire qu'on reçoit selon les mérites qu'auront produits les grâces reçues au cours de notre vie terrestre.

Petite correction théologique :

La vie par la grâce finit dès qu'on quitte le dernier purgatoire. Dans la Vision béatifique, c'est la vie par la gloire qu'on reçoit selon les mérites qu'auront produits les grâces reçues au cours de notre vie terrestre.

Qu'est-ce que vous appelez "les grâces reçues au cours de notre vie terrestre" et qui nous pemettent de produire des mérites qui serviront de mesure à la gloire que nous recevrons ?

Est-ce que ce sont les grâces reçues dans les sacrements ?

Si oui, comment cela se passe pour tous ceux qui n'ont pas eu la grâce de rencontre l'Eglise qui offre ces sacrements qui donnent ces grâces, et de fait si on vous écoute n'auront pas pu produire les mérites qui leur permettront de recevoir la gloire ?


La grâce sanctifiante nous fait participer à la vie du Christ par les sacrements. Quant à ceux qui n'ont pas connus le Christ (sans que cela ne soit de leur faute) voici ce que l'Eglise dit:
CEC a écrit:
618 La Croix est l’unique sacrifice du Christ " seul médiateur entre Dieu et les hommes " (1 Tm 2, 5). Mais, parce que, dans sa Personne divine incarnée, " il s’est en quelque sorte uni lui-même à tout homme " (GS 22, § 2), il " offre à tous les hommes, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’être associés au mystère pascal "

En quelque sorte c'est le problème de Dieu, il sait comment il va gérer cela, quant à nous ayons l'humilité d'accepter qu'on ne puisse pas tout connaitre actuellement, on aura la parfaitement connaissance de l'autre côté.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8190
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Dim 24 Jan 2016, 14:00

l'idiot a écrit:
En quelque sorte c'est le problème de Dieu, il sait comment il va gérer cela, quant à nous ayons l'humilité d'accepter qu'on ne puisse pas tout connaitre actuellement, on aura la parfaitement connaissance de l'autre côté.

Puisque que c'est le problème de Dieu, alors ne dit pas que la grâce c'est finit dès qu'on quitte cette terre. Vous n'en savez rien Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4617
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Dim 24 Jan 2016, 14:08

La grâce ultime c'est le salut, notre Entrée au Ciel. On dit en effet "être en état de grâce" (notre âme s'épanouit) ou "être en état de péché mortel" (notre âme suffoque) Au Ciel nous avons une grâce éternelle, je pense que la grâce au Ciel c'est comme l'oxygène ici sur terre. En Enfer la grâce est absente par contre.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3024
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel   Dim 24 Jan 2016, 16:07

petero a écrit:
l'idiot a écrit:
En quelque sorte c'est le problème de Dieu, il sait comment il va gérer cela, quant à nous ayons l'humilité d'accepter qu'on ne puisse pas tout connaitre actuellement, on aura la parfaitement connaissance de l'autre côté.

Puisque que c'est le problème de Dieu, alors ne dit pas que la grâce c'est finit dès qu'on quitte cette terre. Vous n'en savez rien Very Happy
je dis que la grâce finie dans cette vie car c'est que Dieu a dit à travers les enseignement de son Eglise, et je dis que Dieu seul sait comment il donne cette grâce aux non chrétiens parce-que c'est encore Dieu lui même qui l'a dit à travers  les enseignements de son Eglise.
Ok?
Revenir en haut Aller en bas
 
Augmentation de la grâce sanctifiante au ciel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2010: Le 05/06 vers 21h00 - Sphère Noire dans le ciel de Paris - (75)
» Mystérieux phénomène lumineux qui apparaît dans le ciel nocturne norvégien
» 2010: Le 07/03 vers 10h30 - Qui a vu comme moi une énorme lumière ds le ciel à Bxl ? (Belgique)
» Le Paradis, le Ciel, la Béatitude éternelle en Dieu
» messages du ciel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: