DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Accident survenu lors d’un essai clinique à Rennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Accident survenu lors d’un essai clinique à Rennes   Sam 16 Jan 2016, 10:02

Ce que l’on sait de l’accident survenu lors d’un essai clinique à Rennes

C’est un événement « inédit », a reconnu vendredi 15 janvier la ministre de la santé, Marisol Touraine : un patient se trouve en état de mort cérébrale et cinq autres volontaires ont été hospitalisés au CHU de la ville à la suite d’un essai thérapeutique mené à Rennes. Tous les patients sont des hommes, âgés de 28 à 49 ans.

■Quelle est la molécule qui faisait l’objet d’un test ?

Selon nos informations, la molécule testée est la BIA 10-2474, développée par le laboratoire portugais BIAL. La ministre de la santé a précisé qu’il s’agit d’un produit visant à traiter « les troubles de l’humeur et de l’anxiété, et les troubles moteurs, liés à des maladies neurodégénératives », comme la maladie de Parkinson. Le produit testé est une molécule à « visée antalgique » agissant sur les récepteurs cannabinoïdes.

Le but de la phase 1 de l’essai était d’évaluer la sécurité d’emploi et la tolérance de la molécule, prise par voie orale, d’abord en doses uniques puis en doses multiples, répétées sur plusieurs jours.

■Cette molécule contient-elle du cannabis ?

Non. Des informations dans plusieurs médias, citant le parquet, ont fait état de présence de cannabis dans la molécule testée. Cependant il s’agissait d’une confusion avec le terme « cannabinoïde ». Or, les « cannabinoïdes » ne sont pas tous dérivés du cannabis.

Il en existe trois sortes : issus de végétaux, dont les plus connus sont le tétrahydrocannibol (ou THC), le cannabidiol (CBD) et le cannabinol (CBN), composés actifs qu’on retrouve dans le cannabis ; les cannabinoïdes de synthèse issus de molécules fabriquées chimiquement ; et les cannabinoïdes endogènes, c’est-à-dire sécrétés par le corps humain.

Les derniers, les cannabinoïdes endogènes, sont des « molécules naturelles qui régulent de nombreuses fonctions comme le plaisir, la douleur, l’appétit ou l’anxiété », précise le Pr Michel Reynaud, addictologue à l’hôpital Paul-Brousse, à Villejuif (Val-de-Marne). C’est en l’occurrence pour agir comme inhibiteur d’une substance qui dégrade des cannabinoïdes endogènes que le médicament incriminé a été développé.

■Six hommes hospitalisés

Dimanche 10 janvier, un homme qui avait pris de manière répétée le médicament dans le cadre de l’essai clinique réalisé par le laboratoire Biotrial, un établissement privé agréé par les autorités, a été hospitalisé. L’état de ce patient s’est très rapidement aggravé, selon le docteur Gilles Edan, responsable du pôle neurosciences du CHU de Rennes, et il se trouve actuellement en état de mort cérébrale.

Ensuite, cinq autres personnes ont été hospitalisées, dont quatre qui présentent des troubles neurologiques graves. « Parmi ces patients, on peut craindre des handicaps irréversibles », a expliqué le médecin. Un sixième homme ne présente pas de symptômes mais fait l’objet d’une surveillance accrue.

Selon le ministère de la santé, les six personnes appartenaient au même groupe d’essai clinique, composé de personnes non malades. Elles avaient reçu, depuis le 7 janvier, la dose la plus élevée de molécule testée depuis le début de l’essai, en juillet 2015. Deux autres personnes, ayant pour leur part reçu un placebo, avaient participé au test. L’antidote de ce médicament n’est aujourd’hui pas connu.

La ministre de la santé, Marisol Touraine, a tenu une conférence de presse avec le docteur Gilles Edan, responsable du pôle neurosciences du CHU de Rennes.
La ministre de la santé, Marisol Touraine, a tenu une conférence de presse avec le docteur Gilles Edan, responsable du pôle neurosciences du CHU de Rennes. David Vincent / AP
■D’autres personnes sont-elles concernées ?

Depuis le 9 juillet, début de l’essai clinique, 108 personnes se sont vu distribuer cette molécule à des doses variables, selon le laboratoire portugais. Ces patients, qui viennent de Bretagne et de la Mayenne, doivent être individuellement contactés, a annoncé la ministre de la santé, et feront l’objet d’un examen médical au CHU de Rennes.

Mme Touraine a annoncé que le test prévoyait initialement d’inclure 128 volontaires sains, hommes ou femmes, âgés de 18 ans à 55 ans. Le laboratoire a interrompu son essai le lundi 11 janvier.

■Dans quel cadre le test était-il réalisé ?

Le laboratoire Biotrial, qui conduisait l’essai clinique pour le compte du laboratoire portugais, bénéficiait d’une autorisation, et avait été inspecté deux fois en 2014. Les résultats de ces inspections étaient favorables et positifs, a affirmé Marisol Touraine. Il s’agit d’un « laboratoire bien identifié, connu pour le sérieux des études qu’il mène ». Les autres essais menés par le laboratoire sur d’autres molécules n’ont pas été suspendus pour l’heure.

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a autorisé l’essai clinique le 26 juin 2015, conformément à la procédure en vigueur. Selon le laboratoire portugais BIAL, « cet essai a été approuvé par les autorités règlementaires françaises, ainsi que par la commission d’éthique française, en conformité avec les guidelines [directives] de bonnes pratiques cliniques, avec la déclaration d’Helsinki et conformément à la législation inhérente aux essais cliniques. »

Enquête pour blessures involontaires

« Le laboratoire a informé l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé de l’interruption de l’essai et procède actuellement au rappel de tous les volontaires y ayant participé », a précisé un communiqué du ministère de la santé. Cet accident est survenu dans le cadre d’un essai clinique de phase 1, c’est-à-dire sur des volontaires sains, « dans le but d’évaluer la sécurité d’emploi, la tolérance, les profils pharmacologiques de la molécule », a ajouté le ministère.

Une enquête a été ouverte au pôle santé du parquet de Paris. Cette enquête en flagrance, confiée à la direction interrégionale de la police judiciaire de Rennes et au service de gendarmerie spécialisé dans la santé, l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique, a été ouverte pour « blessures involontaires supérieures à trois mois », a annoncé le parquet de Paris.

Le ministère de la santé a saisi l’inspection générale des affaires sociales afin de « mener une inspection sur l’organisation, les moyens et les conditions d’intervention de cet établissement dans la réalisation de l’essai clinique ». L’ANSM a également décidé de procéder à une inspection technique sur les lieux des essais. Bial s’est engagé dans un communiqué à « collaborer » à l’enquête en cours pour « déterminer de manière rigoureuse et exhaustive les causes » de l’accident qui a conduit à la mort cérébrale de l’un des patients.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/01/15/essai-therapeutique-a-rennes-un-volontaire-en-etat-de-mort-cerebrale_4848001_3224.html#Yht8gh7OmhqR7iqm.99

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Accident survenu lors d’un essai clinique à Rennes   Sam 16 Jan 2016, 10:46

Comment est il possible d'accepter de servir ainsi de cobaye je ne le comprendrai jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Accident survenu lors d’un essai clinique à Rennes   Sam 16 Jan 2016, 11:39

Philippe B. a écrit:
Comment est il possible d'accepter de servir ainsi de cobaye je ne le comprendrai jamais...

j'ai connu une femme qui souffrait énormément et qu'aucun médicament ne calmait. Elle a accepté de servir de "cobaye" pour un laboratoire suisse, disant que de toute façon, ça ne pouvait être pire que ce qu'elle souffrait.
Je ne sais pas ce qu'elle est devenue, si le médicament qu'elle expérimentait a été efficace.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Accident survenu lors d’un essai clinique à Rennes   Sam 16 Jan 2016, 12:52

Philippe B. a écrit:
Comment est il possible d'accepter de servir ainsi de cobaye je ne le comprendrai jamais...

C'est très simple pourtant, le besoin d'argent.
(J'ai appris que cela existait, j'avais 20 ans et était étudiant : un copain avait besoin de payer ses études.)
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Accident survenu lors d’un essai clinique à Rennes   Sam 16 Jan 2016, 16:57

En état de mort cérébral, cela va bien lui servir! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Accident survenu lors d’un essai clinique à Rennes   Sam 16 Jan 2016, 18:31

Les accidents sont rares. Toutefois, les cas qui tournent mal sont extrêmement rares. Cela peut aller de la crise de tachycardie à l'infection généralisée. Mais l'accident constaté vendredi à Rennes est en tout cas, le cas le plus grave jamais constaté en France.

http://www.europe1.fr/sante/essai-therapeutique-cest-un-moyen-facile-et-rapide-de-gagner-de-largent-2651571

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Accident survenu lors d’un essai clinique à Rennes   Dim 17 Jan 2016, 16:04

Essai thérapeutique à Rennes : le patient le plus gravement atteint est mort

Le CHU de Rennes l'a annoncé dimanche.

Le patient qui se trouvait en état de mort cérébrale après l'accident qui s'est produit lors d'un essai thérapeutique à Rennes (Ille-et-Vilaine) est mort en milieu de journée, a annoncé dimanche 17 janvier le Centre hospitalier universitaire de la ville. "L'état de santé des 5 autres patients hospitalisés reste stable", précise le CHU dans un communiqué.

Sur ces cinq patients, quatre présentent des troubles neurologiques dont la gravité n'a pas été précisée. Le cinquième ne présente pas de symptôme.

Dix autres volontaires examinés

"Les 84 autres personnes volontaires ayant été exposées au médicament de l'essai" ont été contactées, fait savoir l'hôpital. Parmi celles-ci, "10 d'entre elles ont été reçues en consultation et ont bénéficié d'un examen au CHU de Rennes samedi après-midi". Les anomalies cliniques et radiologiques présentes chez les patients hospitalisés "n'ont pas été retrouvées chez ces 10 volontaires", souligne le communiqué.

Cet essai était mené par Biotrial, un laboratoire implanté à Rennes et agréé par les autorités. L'essai portait sur un antalgique (antidouleur) et était effectué pour le compte du groupe pharmaceutique portugais Bial.

http://www.francetvinfo.fr/sante/essai-therapeutique-a-rennes/essai-therapeutique-a-rennes-le-patient-en-etat-de-mort-cerebrale-est-mort_1273477.html#xtor=EPR-51-[essai-therapeutique-a-rennes-le-patient-en-etat-de-mort-cerebrale-est-mort_1273477]-20160117-[titre]

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Waddle



Masculin Messages : 1655
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: Accident survenu lors d’un essai clinique à Rennes   Lun 18 Jan 2016, 15:07

C'est vraiment triste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Accident survenu lors d’un essai clinique à Rennes   Lun 18 Jan 2016, 20:20

Dire que le chanvre est une excellente plante thérapeutique mais on s'excite sur des truc brevetables. Combien d'essais délétères pour qu'un cas comme celui-là ne finisse par émerger ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Accident survenu lors d’un essai clinique à Rennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Accident survenu lors d’un essai clinique à Rennes
» ajustement sur la valeur initiale essai clinique
» Essai clinique 2014 sur schizophrénie
» Réaction à des anticorps monoclonaux (Accident TGN1412 2006)
» aide pour essai clinique en cross-over

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: