DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Ce Conte est-il bon?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
casanova



Masculin Messages : 404
Inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Ce Conte est-il bon?    Mar 12 Jan 2016, 11:52

Bonjour à tous Smile

Je voudrais connaitre votre avis sur un conte (d'un américain) dont j'ai pris récemment connaissance, et savoir si ce dernier est intéressant d'un point de vue théologique, voir conforme à la pensée d'Arnaud en la matière. Dans ce conte, Dieu parle à une petite âme. Le voici :

LA PARABOLE DE LA PETITE AME (1ere partie) :

"Il y avait jadis une âme qui se savait lumière. Comme c'était une âme neuve, elle avait hâte de faire
des expériences. «Je suis la lumière, disait-elle. Je suis la lumière.» Mais elle avait beau le savoir et le
dire, cela ne remplaçait pas l'expérience de la chose. Et dans le royaume d'où émergeait cette âme, il n'y
avait que de la vie. Chaque âme était grande, chaque âme était magnifique et chaque âme luisait de l'éclat
de Mon imposante lumière. Alors, la petite âme en question était comme une chandelle au soleil.
Au milieu de la plus grande lumière (dont elle faisait partie), elle ne pouvait ni se voir, ni faire elle-même
l'expérience de Qui et de Ce Qu'Elle Est Vraiment. Alors, cette âme se mit à aspirer de plus en plus à se
connaître.
Et si grande était son aspiration qu'un jour Je lui dis: «Sais-tu, Petite, ce que tu dois faire pour
satisfaire ton aspiration?»
«Quoi donc, Dieu? Quoi? Je ferais n'importe quoi!» dit la petite âme.
«Tu dois te séparer de nous, lui répondis-Je, puis tu dois invoquer l'obscurité sur toi.»
«Qu'est-ce que l'obscurité, ô Divin?» demanda la petite âme.
«C'est ce que tu n'es pas», lui répondis-Je, et l'âme comprit.
Alors, c'est ce que fit l'âme : elle se détacha du tout, mais oui, et se rendit même dans un autre
royaume. Et dans ce royaume, l'âme avait le pouvoir d'invoquer dans son expérience diverses sortes
d'obscurité. C'est ce qu'elle fit.
Mais au milieu de toute l'obscurité, elle s'écria : «Père, Père, pourquoi m'as-Tu abandonnée?» Tout
comme tu l'as fait, toi, à tes heures les plus sombres. Mais Je ne t'ai jamais abandonné, Je te suis
toujours fidèle, prêt à te rappeler Qui Tu Es Vraiment; prêt, toujours prêt, à te ramener chez toi.
Par conséquent, sois une lampe dans l'obscurité et ne la maudis pas.
Et n'oublie pas Qui Tu Es au moment où tu seras encerclé par ce que tu n'es pas. Mais loue la
création, au moment même où tu cherches à la changer.
Et sache que ce que tu feras au moment de ta plus grande épreuve sera peut-être ton plus grand
triomphe. Car l'expérience que tu crées est une affirmation de Qui Tu Es — et de Qui Tu Veux Être.
Je t'ai raconté cette histoire (la parabole de la petite âme et du soleil) pour te permettre de mieux
comprendre pourquoi le monde est comme il est, et comment il peut changer dès l'instant où chacun se
rappelle la divine vérité de sa réalité la plus élevée.
Alors, il y a ceux qui disent que la vie est une école et que ces choses que tu observes et dont tu fais
l'expérience dans ta vie sont destinées à ton apprentissage. J'ai déjà parlé de cela et Je te le redis :
Tu n'es pas venu en cette vie pour apprendre quoi que ce soit :
tu n'as qu'à démontrer ce que tu sais déjà. En le démontrant, tu vas le dépasser et te créer à
nouveau, à travers ton expérience. Ainsi, tu justifieras la vie et lui donneras un but. Ainsi, tu la
sanctifieras.

2ème partie de cette parabole :

«Tu peux choisir d'être une partie de Dieu, n'importe laquelle, celle que tu veux, ai-Je dit à la Petite Âme. Tu es l'absolue divinité qui fait l'expérience d'elle-même. De quel aspect de la divinité veux-tu maintenant faire l'expérience ?»
«Tu veux dire que j'ai le choix ?» demanda la Petite Âme. Et J'ai répondu : «Oui. Tu peux faire l'expérience de n'importe quel aspect de la divinité, en toi, en tant que toi et par ton intermédiaire.»
«D'accord, poursuit la Petite Âme, je choisis alors le pardon. Je veux faire l'expérience de moi-même en tant que cet aspect de Dieu appelé pardon complet.»
Alors, ça a créé un petit défi, comme tu peux l'imaginer.
II n'y avait personne à qui pardonner. Tout ce que J'ai créé est Perfection et Amour.
«Personne à qui pardonner ?» demanda la Petite Âme, quelque peu incrédule.
«Personne, répétai-je. Regarde autour de toi. Vois-tu des âmes moins parfaites, moins merveilleuses que toi ?»
Là-dessus, la Petite Âme se retourna et fut surprise de se voir entourée de toutes les Âmes du ciel. Elles étaient venues des régions les plus éloignées du Royaume, car elles avaient entendu dire que la Petite Âme avait une extraordinaire conversation avec Dieu.

«Je n'en vois aucune qui soit moins parfaite que moi ! s'exclama la Petite Âme. À qui, alors, devrai-je pardonner ?»
À ce moment même, une autre âme se détacha de la foule. «Tu peux me pardonner», dit cette âme sympathique.
«D'avoir fait quoi ?» demanda la Petite Âme.
«Je viendrai dans ta prochaine vie physique et ferai quelque chose que tu auras à me pardonner», répondit l'Âme sympathique.
«Mais quoi ? Qu'est-ce qu'un être d'une Lumière si parfaite comme toi pourrait faire pour que je veuille lui pardonner ?» voulut demander la Petite Âme.
«Oh ! répondit l'Âme sympathique en souriant, je suis certaine que nous pourrons trouver quelque chose.»
«Mais pourquoi ferais-tu cela ?» La Petite Âme ne pouvait imaginer pourquoi un être d'une telle perfection voudrait ralentir sa vibration au point de pouvoir faire quelque chose de «mauvais».
«C'est simple, expliqua l'Âme sympathique, je le ferais parce que je t'aime. Tu veux faire l'expérience de toi-même en tant que pardon, n'est-ce pas ? Et puis, tu as fait la même chose pour moi.»
«Vraiment ?» demanda la Petite Âme.
«Bien sûr. Tu ne te rappelles pas ? Nous avons été tout cela, toi et moi. Nous en avons été le haut et le bas, et la gauche et la droite. Nous en avons été l'ici et le là, et le maintenant et le alors. Nous en avons été le grand et le petit, le mâle et la femelle, le bon et le mauvais. Nous avons été tout cela.
«Et nous l'avons fait selon un accord pour que chacun de nous puisse faire l'expérience de soi en tant que la partie la plus grandiose de Dieu. Car nous avons compris que...
«Faute de ce que tu n'es pas, ce que tu es, n'est PAS.»
«Faute de "froid", tu ne peux avoir de "chaleur". Faute de "tristesse", tu ne peux te sentir "heureux", faute de "mal", l'expérience que tu appelles "bien" ne peut exister.
Si tu choisis d'être une chose, quelque chose ou quelqu'un de contraire à cela doit apparaître quelque part dans ton univers pour rendre cela possible.»
L'Âme sympathique expliqua alors que ces gens sont les anges spéciaux de Dieu, et ces circonstances, les cadeaux de Dieu.
«Je ne demande qu'une chose en retour», déclara l'Âme sympathique.
«N'importe quoi ! N'importe quoi !» s'écria la Petite Âme. A présent, elle était excitée à l'idée de savoir qu'elle pouvait faire l'expérience de chaque aspect divin de Dieu. Elle comprenait le plan.
«À l'instant où je te frappe et te châtie, dit l'Âme sympathique, à l'instant où je te fais le pire que tu puisses imaginer - à ce même instant... rappelle-toi qui je suis vraiment.»
«Oh ! je n'oublierai pas, promit la Petite Âme. Je te verrai dans la perfection dans laquelle je te tiens maintenant et me rappellerai qui tu es, toujours.»
C'est... une histoire extraordinaire, une parabole incroyable.
Et la promesse de la Petite Âme est la promesse que je te fais. Voilà ce qui ne change pas. Mais as-tu, ma Petite Âme, respecté cette promesse avec les autres ?
Non. Je me sens triste de reconnaître que non.
Ne sois pas triste. Sois heureux de remarquer ce qui est vrai, et sois joyeux dans ta décision de vivre une nouvelle vérité.
Car Dieu est une oeuvre en cours, et toi aussi. Et rappelle-toi toujours ceci :
Si tu te voyais comme Dieu te voit, tu sourirais beaucoup.
Alors, va, maintenant, et voyez-vous les uns les autres comme Qui Vous Êtes Vraiment. Observez. Observez. OBSERVEZ."
Revenir en haut Aller en bas
Eleison



Masculin Messages : 222
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Ce Conte est-il bon?    Dim 17 Jan 2016, 17:43

Bonjour Casanova,

Pour moi, il n'y a aucun doute : ce conte est de nature clairement panthéiste, l'antithèse même du monothéisme et notamment de la théologie chrétienne ( a fortiori catholique ). Le panthéisme , jadis religion secrète des élites de l'antiquité ( au contraire du polythéisme populaire ) enseignait que tout et tout le monde fait partie de la Grande Energie primordiale qui s'était divisée en une infinité d'étincelles de plus en plus matérielles et cherchant à revenir à leur état primitif. Pour ses adeptes, cette Energie impersonnelle est Dieu et nous sommes donc tous des dieux qui s'ignorent. Le but est d'en prendre conscience et donc de se "savoir" Dieu, ce qui est d'ailleurs réservé à un petit nombre seulement. On reconnaît facilement là la prétention originelle de Lucifer et  la tentation à laquelle il soumit Adam et Eve.

Si l'on se souvient aussi que Lucifer signifie " porteur de Lumière ", on comprend mieux à quoi rime votre conte. Assimilez la "lumière " du conte et l' Energie primordiale "divine" et vous aurez le compte ! Voici quelques passages révélateurs :

Il y avait jadis une âme qui se savait lumière

dès l'instant où chacun se rappelle la divine vérité de sa réalité la plus élevée.

«Tu peux choisir d'être une partie de Dieu, n'importe laquelle, celle que tu veux, ai-Je dit à la Petite Âme. Tu es l'absolue divinité qui fait l'expérience d'elle-même.

faire l'expérience de soi en tant que la partie la plus grandiose de Dieu


Cette vieille religion secrète refait surface de nos jours et tend même à se faire universelle et à s'étaler au grand jour. C'est le but notamment du New Age , héritier de la théosophie bouddhiste d'Helenia Blavatski. Ce sera la seule et unique religion tolérée par le dernier antéchrist, d'ici pas très longtemps sans doute.

Ce qu'en pense le Vatican :
Spoiler:
 
Pour d'autres critiques sur le N.A, tapez Danger New Age sur votre moteur de recherche web.

Pour une étude plus approfondie , hélas seulement virtuelle et en anglais, voir :
www.philologos.org/__eb-trs/

A votre disposition pour de plus amples renseignements.
Revenir en haut Aller en bas
 
Ce Conte est-il bon?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un conte merveilleux avec un âne qui parle?
» Travail rapide sur le conte
» Conte zen : "La tortue et les deux hérons"
» exo conte
» conte écologique gratuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: