DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La finance on en parle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 24 Juin 2016, 15:19

Pignon a écrit:
philippe bis a écrit:
la BCE  pas la FED Very Happy

non, la FED, dépêche I-Télé (Pravda)

ALERTE - Brexit: la Fed prête à fournir des liquidités en cas de pressions sur les marchés

http://www.romandie.com/news/ALERTE--Brexit-la-Fed-prete-a-fournir-des-liquidites-en-cas-de/714871.rom
http://www.lemonde.fr/referendum-sur-le-brexit/article/2016/06/24/les-banques-centrales-se-mobilisent-pour-eteindre-la-fievre-sur-les-marches_4957073_4872498.html#5110GmD2rkUGXCmw.99 DANS VOTRE LIEN C EST LA BCE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 24 Juin 2016, 15:21

action concertée comme ils disent
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 24 Juin 2016, 15:22

la BCE est une succursale de la FED ... le chef d'orchestre c'est la FED, c'est elle qui donne le tempo.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 24 Juin 2016, 15:31

Pignon a écrit:
la BCE est une succursale de la FED ... le chef d'orchestre c'est la FED, c'est elle qui donne le tempo.
les déclarations ne sont pas forcément les mémes, par exemple yellen a monté les taux dragui les a baissés...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 24 Juin 2016, 15:32

Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 24 Juin 2016, 15:34

Visitez ce beau forum
Spoiler:
 



http://forum-gold.fr/viewtopic.php?f=13&t=18475&start=20
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 24 Juin 2016, 15:38

l 'or monte et le $ aussi pour l 'instant ...
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 24 Juin 2016, 15:48

Pignon a écrit:
Visitez ce beau forum
Spoiler:
 



http://forum-gold.fr/viewtopic.php?f=13&t=18475&start=20

Oui, ce mec se prononçait contre le Brexit, mais misait pour. (Évidemment il prenait un risque, mais bien informé comme il l'est, il savait ce risque faible pour un jackpot énorme.)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 24 Juin 2016, 16:12

IRONIE des options hier " le call cac 40 a 4800/07 est passé de 8 à 5,6 alors que le marché a gagné 50pts ! la vol est passée de 21,5 à 17,95" donc les acheteur n 'ont méme pas profité de la hausse mais ce matin on souffert de la baisse...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 24 Juin 2016, 18:22

En Europe continentale, la croissance de la zone va être affectée par le résultat et va peut-être donner des raisons supplémentaires à la Banque centrale européenne de prendre de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif cet automne. Si la confiance continue de se dégrader sur les marchés mondiaux, la Réserve fédérale américaine pourrait avoir plus de mal à justifier une hausse des taux d'intérêt au second semestre 2016. Les banques centrales des pays jouissant d'une devise « refuge », comme le yen au Japon ou le franc en Suisse, pourraient également être mises sous pression pour assouplir leur politique monétaire et éviter que leur monnaie ne s'apprécie bien davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 24 Juin 2016, 18:25

J.P. Morgan Asset Management

Brexit : une onde de choc sur les marchés ou une crise ?

Les investisseurs ont été sérieusement déstabilisés par le résultat du référendum. Mais la surprise des traders de la City ce matin n'est rien comparée à la réaction stupéfaite de ceux qui pensaient qu'ils dirigeaient le pays. Les problématiques économiques et politiques suscitées par ce vote ne seront pas réglées avant des années, voire des décennies. Mais les questions les plus urgentes qui se posent aux investisseurs sont les suivantes : combien de temps l'aversion au risque va-t-elle perdurer sur les marchés ? et quels dégâts va-t-elle provoquer ?



Selon notre première évaluation, il s'agit d'un choc important mais localisé.



L'économie britannique va nettement ralentir. D'après nos meilleures estimations, elle va passer d'un taux annualisé de 1,6 % à environ 0,6 % au deuxième semestre 2016 et sur l'année 2017. Nous prévoyons une hausse de l'inflation à 3 ou 4 % d'ici le second semestre 2017, conséquence directe de la dépréciation de la livre sterling. À titre de comparaison, les dernières prévisions tablaient sur environ 1,7 %.



Nous pensons que la Banque d'Angleterre (BoE) va examiner cette hausse inflationniste et qu'elle va certainement opter pour une politique monétaire plus accommodante qu'elle ne l'aurait été en cas de victoire des pro-européens. La BoE va afficher sa volonté d'injecter des liquidités en urgence sur le marché, mais elle pourrait bien attendre de voir comment ce dernier réagit au ralentissement de l'activité économique. Nous anticipons également de fortes hésitations de sa part pour défendre la livre sterling. Jusqu'ici, la dépréciation de la monnaie britannique s'est avérée spectaculaire à tous les égards puisque, dans la matinée, elle a chuté à son niveau le plus bas depuis 30 ans face au dollar. Mais l'ampleur de cette dépréciation a été exagérée compte tenu du rebond enregistré avant le vote. De toute évidence, une dépréciation d'environ 10 % ne constitue pas une réaction excessive à un bouleversement politique de cette ampleur.



L'interaction entre les facteurs domestiques et internationaux est mise en évidence par le marché des Gilts, sur lequel les rendements des emprunts d'État à long terme ont à peine évolué en début de matinée. Cela s'explique peut-être par le fait que les flux de capitaux domestiques en faveur du segment obligataire, dus à l'aversion au risque, ont été compensés par les ventes de Gilts à l'étranger. Mais les rendements des Gilts ont brutalement chuté après l'annonce de la démission du Premier ministre, David Cameron. Selon nous, ils devraient s'abaisser encore davantage à terme, en comparaison à ce qu'ils auraient été si le Royaume-Uni avait choisi de rester dans l'UE compte tenu de la faiblesse prolongée des taux que nous anticipons à court terme et que nous avons énoncée ci-dessus. En d'autres termes, nous ne pensons pas que les incertitudes à l'égard de la livre sterling vont entraîner une remise en cause de la solvabilité des emprunts d'État britanniques.



En Europe continentale, la croissance de la zone va être affectée par le résultat et va peut-être donner des raisons supplémentaires à la Banque centrale européenne de prendre de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif cet automne. Si la confiance continue de se dégrader sur les marchés mondiaux, la Réserve fédérale américaine pourrait avoir plus de mal à justifier une hausse des taux d'intérêt au second semestre 2016. Les banques centrales des pays jouissant d'une devise « refuge », comme le yen au Japon ou le franc en Suisse, pourraient également être mises sous pression pour assouplir leur politique monétaire et éviter que leur monnaie ne s'apprécie bien davantage.



Il s'agit de conséquences sérieuses. Mais dans l'immédiat, nous ne considérons pas que l'onde de choc provoquée par le Brexit constitue une menace à court terme pour la reprise mondiale. À terme, nous pensons que cette réalité se traduira sur les marchés hors du Royaume-Uni, et notamment aux États-Unis où les actions ont fortement réagi au résultat d'un référendum qui était censé n'avoir qu'un impact limité sur l'économie américaine. Cela pourrait toutefois prendre un certain temps avant que la situation ne se tasse, et les investisseurs doivent s'attendre à un regain de volatilité en attendant que les responsables politiques au Royaume-Uni, et ailleurs, ne parviennent à maîtriser les conséquences de ce vote historique.



Ce choc très violent pour le Royaume-Uni aura des conséquences économiques et financières sur le reste du monde, mais nous sommes convaincus qu'elles devraient être gérables si tant est que les responsables politiques réagissent de façon appropriée et que les investisseurs conservent leur sang-froid. Quant à savoir si les répercussions politiques pourront aussi être contenues, c'est une autre histoire.



Par Stéphanie Flanders

Chief Market Strategist pour le Royaume-Uni et la zone EMOA
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 24 Juin 2016, 18:32

Ce n'est même plus le titanic qui essaierait d'éviter l'iceberg, la collusion à déjà eu lieu, les banques centrales ralentissent le nauvrage puis la submersion inéluctable.
Vérifiez le cours de l'or comme du lait sur le feu, c'est l'indicateur phare, le canari dans la mine...
Depuis 2008 et les mesures non conventionnelles le système financier est mort, c'est à ce moment que l'iceberg fatal a été touché.
La question est: quelle forme va prendre la refonte du système financier ?
Vers quelle sphère d'influence ira-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Dim 26 Juin 2016, 12:12

Un produit qui ne s'use pas est une tragédie pour les affaires", lisait-on en 1928 dans une revue spécialisée. Peu à peu, on contraint les ingénieurs à créer des produits qui s'usent plus vite pour accroître la demande des consommateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Dim 26 Juin 2016, 12:15

Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 27 Juin 2016, 00:20

Pignon a écrit:

Vérifiez le cours de l'or comme du lait sur le feu, c'est l'indicateur phare, le canari dans la mine...

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 27 Juin 2016, 13:34

Un p'tit bail in pour bientôt  ? z'êtes préparés ?

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 27 Juin 2016, 14:01

La "relique barbare" en érection:

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 27 Juin 2016, 14:03

1300$ l 'once est un support a mon avis ( tata yellen vas pas relever les taux)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 27 Juin 2016, 14:23

gbp descend EN enfer GBP/USD
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 27 Juin 2016, 14:29

Pignon a écrit:
La "relique barbare" en érection:


"relique barbare" sur laquelle Soros a investis massivement dans les semaines pré-Brexit. :beret:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 27 Juin 2016, 14:32

le canari dans la mine ange1
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 27 Juin 2016, 16:33

phase panique le CAC 40 casse les 4000 pts
INDEXEURO: PX1 - 27 juin à 16:15 UTC+2
3 979,70 (-3,09 %)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 27 Juin 2016, 17:01

OR
1'325.225
LIVE
1.53%

BRENT
48.41
PREV.DAY
-5.02%
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 27 Juin 2016, 17:57

Nouveau plus bas de 20 ans sur le marché portugais.

Et les US n'ont perdu que 6% depuis leurs plus hauts historiques.
Revenir en haut Aller en bas
Jim-Armand



Masculin Messages : 204
Inscription : 28/11/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 27 Juin 2016, 18:26

Mmm la finance...

Employer des gens sur leur taux de mortalité afin de prendre le plus de chiffres sales et virtuels s'ils meurent avec leur assurance vie souscrite à ceux qui les exploitent?

Que des femmes miséreuses vendent leur corps pour les plus aisés, jusqu'à vendre leur utérus?

Ou encore le trafique de foetus en passant par la vente de médoc douteux parce qu'on laisse des tas de salauds s'attaquer aux femmes parce qu'elles avortent, d'où le fait qu'il y ait autant de dépressions, leurs ennemis de toujours en sont la cause majeure. Mais c'est pas grave, après tout, on va vendre plein de choses, on fait tourner la spéculation alors que les médecins eux ne gagnent certainement pas leur vie en aidant ces femmes (d'où aussi la baisse de leur nombre mais, c'est absurde de ne pas avoir un salaire fixe pour les médecins seulement, big bank a sans doute ses raisons...)

On peur aussi citer les trafiques d'organes ou d'enfants en passant par la prostitution. Les anti femmes y contribuent avec leurs doctrines religieuses et les atrocités commises en conformité avec elles-ci et ce sont encore les mêmes qui en profitent. Après tout, ils ont les pouvoir, ils ont les moyens, pourquoi ne s'en serviraient-ils pas?

Le clonage, l'eugénisme, ce que je nommerais le "chimérisme" là encore ça promet de leur rapporter beaucoup...

Plus le faux argent qu'ils ont est sale, plus grand est leur bonheur, plus loin ils vont dans l'horreur, l'immoralité, l'ignominie...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 28 Juin 2016, 00:05

http://chevallier.biz/wp-content/uploads/2016/05/2016.05.12.3.leverage16q1-1024x515.png
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 28 Juin 2016, 13:32

Si cette aide publique ne survenait pas, «ces banques pourraient créer une instabilité financière», relevait, avec euphémisme, le gouverneur de la Banque d'Italie, Ignazio Visco, dans sa récente interview au Figaro et aux journaux européens de l'alliance Lena. Pour sa part, le secrétaire d'État à la Présidence du Conseil, Claudio De Vincenti, n'excluait pas lundi qu'en cas d'attaques généralisées le gouvernement autorise des injections de capitaux publics dans des établissements «confrontés à des événements exceptionnels». Il dit Matteo Renzi déterminé à obtenir de Bruxelles un desserrement des règles régissant les aides aux banques, face à un risque de faillite des marchés.


LEHMAN BIS?: NON

Et une fois de plus, on évoque une crise bancaire équivalente à celle qui a suivi la faillite de Lehman mais la situation est totalement différente. J’entends dire un peu partout qu’elle est différente parce que les banques sont plus solides et parce qu’elles auraient des bilans à l’épreuve des épreuves, mais c’est partiellement faux. La situation est différente parce que les banques ne sont plus des banques indépendantes réellement privées, ce ne sont plus que des filiales de fait des banques centrales. Elles n’ont qu’une autonomie d’apparence. Elles sont sous perfusion permanente de liquidités des banques centrales. Retirez le tuyau et il n’y a plus de banques. Surtout qu’entre les taux négatifs et la diminution drastique de leurs activités de trading, elles n’ont plus vraiment de business model.

DES FAILLITES SONT-ELLES POSSIBLES?

Est-ce qu’on peut craindre des faillites ? Non. Sauf si on croit à la possibilité d’une faillite de banque centrale. Les banques n’ont du crédit que parce qu’elles ont une double garantie. Celles des banques centrales et celles des États. Les épargnants n’ont donc rien à craindre. Quant aux actionnaires qui investissent dans les valeurs bancaires, ils ne font que spéculer que sur les indices boursiers avec un très fort effet de levier. En effet, il est aujourd’hui impossible de déterminer la vraie valeur d’une action bancaire. Ce ne sont plus que des valeurs spéculatives qui baissent ou montent deux ou trois fois plus que leur indice de référence. Si aujourd’hui les indices rebondissent, les valeurs bancaires rebondiront deux ou trois fois plus. Les banques ne sont plus privées que sur papier. C’est une bonne nouvelle pour les clients et pour les spéculateurs.


Et ça Shocked Shocked Shocked Shocked
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 28 Juin 2016, 16:05

Shocked

Greenspan Warns A Crisis Is Imminent, Urges A Return To The Gold Standard

by Tyler Durden
Jun 27, 2016 3:22 PM

http://www.zerohedge.com/news/2016-06-27/greenspan-warns-crisis-imminent-he-urges-return-gold-standard

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 28 Juin 2016, 16:09

Renflouement de 40 milliards des banques italiennes en douce
(Normalement c'était fini (plus de Bailout), plus d'argent public pour renflouer les banques ...)

http://www.zerohedge.com/news/2016-06-27/first-casualty-brexit-italy-prepares-%E2%82%AC40-billion-bank-bailout
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 28 Juin 2016, 16:16

Pignon a écrit:
Shocked

Greenspan Warns A Crisis Is Imminent, Urges A Return To The Gold Standard

by Tyler Durden
Jun 27, 2016 3:22 PM

http://www.zerohedge.com/news/2016-06-27/greenspan-warns-crisis-imminent-he-urges-return-gold-standard


Il réclame un retour au standard or ? mort de rire

S'te fôoouuutage de gueule ! mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 28 Juin 2016, 16:24

Ray a écrit:
Pignon a écrit:
Shocked

Greenspan Warns A Crisis Is Imminent, Urges A Return To The Gold Standard

by Tyler Durden
Jun 27, 2016 3:22 PM

http://www.zerohedge.com/news/2016-06-27/greenspan-warns-crisis-imminent-he-urges-return-gold-standard


Il réclame un retour au standard or ? mort de rire

S'te fôoouuutage de gueule ! mort de rire

oui, carrément...

And here we get to the heart of the matter, because in not so many words, Greenspan effectively says that hyperinflation is coming:

I know if you look at human history, there are times and times again where we thought that there was no inflation and everything was just going fine. And I just basically say, wait. This is not the way this thing ordinarily comes up. I don't know. I cannot say I see it on the horizon. In fact, commodity prices are soggy. The oil prices has had a terrific impact on global inflation. It's not about to emerge quickly, but I would not be surprised to see the next unexpected move to be on the inflation side. You don't have inflation now. And you don't have it until it happens.


Of course, Greenspan ignores his own role in the creation of the boom-bust cycle which has doomed the world to series of ever more destructive bubbles and ultimately, hyperinflation which will likely be unlashed once the helicopter money inevitably arrives. In retrospect, the 90-year-old, who clearly is looking forward not backward, has a simple solution: the gold standard.

If we went back on the gold standard and we adhered to the actual structure of the gold standard as it exited prior to 1913, we'd be fine. Remember that the period 1870 to 1913 was one of the most aggressive periods economically that we've had in the United States, and that was a golden period of the gold standard. I'm known as a gold bug and everyone laughs at me, but why do central banks own gold now ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 28 Juin 2016, 16:35

Comme disait, en substance, je ne sais plus qui, "Heureusement que les gens ne savent pas comment fonctionne le système financier sinon ce serait la révolution le lendemain."

............
Revenir en haut Aller en bas
Jim-Armand



Masculin Messages : 204
Inscription : 28/11/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 28 Juin 2016, 18:26

Et j'ajouterais: celui qui croit qu'une croissance exponentielle infinie est possible dans un monde fini est soit un fou soit un économiste (capitaliste.)

Quand on dit aussi "multipliez-vous" parce que des arriérés complètement ignares et incultes, incapables de réfléchir sur la question, ne comprenaient pas que les ressources sur la planète étaient limitées...

Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 28 Juin 2016, 18:31

Ray a écrit:
Comme disait, en substance, je ne sais plus qui, "Heureusement que les gens ne savent pas comment fonctionne le système financier sinon ce serait la révolution le lendemain."

............

Il en pense quoi Adamev ?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 28 Juin 2016, 18:39

J'm'en tamponne j'ai placé mon fric au vatican... il est béni des dieux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 28 Juin 2016, 18:47

adamev a écrit:
J'm'en tamponne j'ai placé mon fric au vatican... il est béni des dieux...
il y a toujours un judas dans l 'histoire ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 28 Juin 2016, 18:50

Ray a écrit:
Comme disait, en substance, je ne sais plus qui, "Heureusement que les gens ne savent pas comment fonctionne le système financier sinon ce serait la révolution le lendemain."

............
On commence a comprendre " la privatisation des gains,la socialisation des pertes" ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 28 Juin 2016, 21:40

http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/l-italie-veut-eviter-que-ses-banques-soient-le-premier-domino-de-l-apres-brexit-582970.html
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 28 Juin 2016, 22:01

adamev a écrit:
J'm'en tamponne j'ai placé mon fric au vatican... il est béni des dieux...

Belle mentalité ...


Pignon a écrit:
Un p'tit bail in pour bientôt  ? z'êtes préparés ?


Première crise de l'union bancaire ?
Mais cette crise bancaire italienne qui se profile est la première crise de l'ère de l'union bancaire européenne qui est pleinement entrée en vigueur, avec son aile de résolution des crises, le 1er janvier dernier. On se souvient que cette résolution unique avait été jugée comme une grande avancée pour la stabilité financière du continent. Dans cette nouvelle disposition, la priorité est donnée au sauvetage de « l'argent des contribuables ». Le sauvetage bancaire direct par les Etats, comme en 2008-2009, est donc interdit. Pour renflouer une banque, il faut faire participer les actionnaires, les créanciers et les déposants de plus de 100.000 euros. Si cela ne suffit pas, un Fonds de résolution unique, sorte d'assurance payée par le secteur lui-même, peut intervenir.

Le problème italien du « bail-in »
En Italie, cependant, ce processus est particulièrement redouté. Pour plusieurs raisons. D'abord parce que de nombreux petits épargnants ont, sur les sollicitations des banques, acheté des obligations de leurs établissements. En cas de « sauvetage par les créanciers » (« bail-in »), ils risquent de tout perdre, n'étant pas protégé par la garantie de 100.000 euros qui ne concernent que les dépôts. En novembre, lors du sauvetage de quatre petites banques, le gouvernement italien avait dû faire face à de fortes protestations et au scandale du suicide d'un créancier retraité qui avait vu ses économies réduites à néant. Ceci aura des conséquences sur la confiance des ménages et des entreprises et pourraient alimenter une épargne de précaution qui bloquerait le moteur de la consommation des ménages, un des rares qui fonctionne encore en Italie. Rome vient d'ailleurs de faire adopter un décret pour rembourser les petits porteurs de dette des quatre banques "sauvées" en novembre  à hauteur de 80 %. Bref, au final, ce sont bien les contribuables qui ont payé l'essentiel de la facture, mais ceci n'est plus possible dans le cadre du mécanisme de résolution.  On comprend alors que le gouvernement, depuis des mois, cherche des moyens de « contourner » l'union bancaire.

Contourner l'union bancaire...
Selon le quotidien économique italien Il Sole 24 Ore, lors du sommet des 28 et 29 juin, Matteo Renzi pourrait ainsi demander des dérogations à ses partenaires, notamment pour ne pas avoir recours au « bail-in » de la clientèle particulière. Mais en faisant porter le fardeau aux seuls investisseurs institutionnels, le gouvernement italien risquerait de renforcer encore le manque de confiance vis-à-vis des banques italiennes sur les marchés. Ces investisseurs, dont les actions pourraient être diluées et les créances transformées en capital avec une décote, seront particulièrement prudents et toute levée de capitaux sur les marchés des banques serait impossible pendant longtemps. Le risque serait alors de reporter le risque sur les déposants, alors que le « troisième pilier » de l'union bancaire, la garantie européenne de ces dépôts de moins de 100.000 euros, n'existe pas. La charge en reviendrait à l'Etat italien, alors que les dépôts des entreprises seraient mis à rude épreuve, réduisant encore les perspectives d'investissement et de croissance.

La BRI la banque des banques centrales (c'était avant le Brexit ... imaginez après)

La BRI prône des mesures d'urgence face à un trio de risques


Il est urgent d'engager un rééquilibrage des politiques économiques mondiales, a estimé dimanche la Banque des règlements internationaux (BRI) en évoquant le "trio de risques" que constituent un endettement élevé, une faible croissance de la productivité et un manque de marges de manoeuvre des banques centrales.

A l'occasion de son assemblée générale annuelle à Zurich, la BRI, organe international de coordination des grandes banques centrales, souligne ainsi les menaces auxquelles était exposée l'économie mondiale avant même le vote de jeudi en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

"Des évolutions préoccupantes - un trio de risques - rendent l'économie mondiale très vulnérable et appellent à la vigilance: une croissance de la productivité anormalement molle, faisant planer un doute sur une amélioration future des niveaux de vie; une dette mondiale historiquement élevée, soulevant des risques pour la stabilité financière; et une marge de manœuvre extrêmement réduite pour l'action des pouvoirs publics", a déclaré Claudio Borio, chef du département monétaire et économique de l'organisation.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 28 Juin 2016, 22:04

Les journaux de la Péninsule sont remplis de témoignages de petits épargnants - retraités, ouvriers, petits employés, artisans modestes, femmes au foyer ou même chômeurs, ayant dû faire leur deuil de toutes leurs économies. A la différence d'autres produits d'épargne et des dépôts, les détenteurs d'actions et d'obligations ne sont pas concernés par la garantie européenne (en réalité nationale) des dépôts jusqu'à 100.000 euros. La perte est donc complète.     http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/italie-le-sauvetage-de-quatre-banques-fait-scandale-536039.html         14/12/2015
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 28 Juin 2016, 22:32

http://www.bloomberg.com/news/articles/2016-06-27/soros-was-long-the-pound-before-brexit-vote-says-spokesman
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mer 29 Juin 2016, 21:17

Face à la puissance du lobby, l'UE renonce à réguler le trading haute-fréquence.

http://communautes.agefi.fr/status/9998
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 30 Juin 2016, 11:01

Un placement garantis est -il sans risque?Non car s 'il y a plus de garant contre partie il y a perte.Un placement sans risque et garantie existe t -il?Non car ceux çi peuvent etre a un taux négatif...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 30 Juin 2016, 11:14

EUR CPI (YoY) (Jun) 0.1% inflation
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 30 Juin 2016, 19:32

Surveillez le gris, le cours de l'argent métal.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 30 Juin 2016, 19:50

L 'or du pauvre! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 30 Juin 2016, 19:51

xag silver/usd dollard


Dernière édition par philippe bis le Jeu 30 Juin 2016, 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 30 Juin 2016, 19:54

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 01 Juil 2016, 01:50

L'adhésion des jeunes au Bremain est un fantasme. Ah tiens l'apocalypse économique aussi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 01 Juil 2016, 02:05

Les banques centrales ont injecté massivement des liquidités afin de contenir l'hémorragie, la BC d’Angleterre a inondé de marché de plusieurs milliards, la BCE de même, tout cela ne fait qu'augmenter le décalage entre économie réelle et artificielle, la bulle va éclater, quand ?
Les métaux continuent leur ascension, le "canari dans la mine".

Martin se trompe rarement, je peux en témoigner:

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 01 Juil 2016, 10:00

Pignon a écrit:
Les banques centrales ont injecté massivement des liquidités afin de contenir l'hémorragie, la BC d’Angleterre a inondé de marché de plusieurs milliards, la BCE de même,  tout cela ne fait qu'augmenter le décalage entre économie réelle et artificielle, la bulle va éclater, quand ?
Les métaux continuent leur ascension, le "canari dans la mine".

Martin se trompe rarement, je peux en témoigner:


Si vous permettez je vais m'autoriser une petite divination (oui j'ai quelques dons en la matière... Mr.Red )

Lorsque la bulle explosera (provoquée ou pas), je vois bien élites et médias, ne pas hésiter une seconde et sans vergogne, mettre ça sur le compte du Brexit. :beret:
(problème structurel du système financier ? Mais non brexit voyons !!! Pouffer de rire )

Qu'en pensez-vous, cher Pignon ? :chapeau:
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 01 Juil 2016, 10:11

Tout à fait,  c'est un problème systémique , structurel ... le Brexit aura bon dos ...
Le Brexit a directement peu d'impact sur l'économie,  il est même positif en revanche il a ouvert la voie d'une instabilité politique c-à-d au projet euro-mondialiste.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 01 Juil 2016, 11:46

http://www.finviz.com/futures_performance.ashx silver boum!Normal banquiers centraux arrose de liquidité le marché ( et donc les devises perdent de la valeur)
Revenir en haut Aller en bas
 
La finance on en parle ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» un conte merveilleux avec un âne qui parle?
» Un Moment Sacré ! Le Seigneur, nous parle de differentes manières :
» seth parle, l'éternelle validité de l'âme de Jane Roberts
» Pourquoi, dans le Coran, Dieu parle à la première personne du pluriel ("Nous...") ?
» Seigneur, parle-moi !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: