DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Dialogues autour d'un symbole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 09:59

Moi, je dis juste que quand des hommes se croient plus intelligents que Dieu, et ne se contentent pas de la parole du Christ mais vont inventer des Révélations cachées, ça ne vaut pas la peine d'aller fouiller leurs théories.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
saint Zibou



Masculin Messages : 9451
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 12:20

Evidemment, je vais passer pour un dogmatique et j'en suis fier. Alors, lorsque je constate que, depuis 2000ans, malgré tout la malice des hommes, les textes fondateurs du Christianisme ont résisté: la Bible,le Credo, le Pater, le Décalogue, les formules baptismale et eucharistique, alors je ne peux m'empêcher de croire que se trouve la vérité et nulle part ailleurs, surtout pas dans l'ésotérisme. Donc, nul ressortissant chrétien ne peut concilier Foi et raison, il doit reconnaître la primauté de la Foi seule, comme paradigme et cadre herméneutique universel et inclusif. Car, c'est Dieu qui est au contrôle de tout(Ac5,Jn14/16, ITim3/15,Mt16/13-20,Mt 10/29-30)! AMEN!cheers
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 12:47

Code:
l'équerre (objet) à moins d'importance que son principe social "la droiture", sa définition morale "la rectitude", son développement transcendant "la Justice", son principe d'immanence "la perfection divine" qui se révèle dans l'imperfection du monde.
Qu'en pensez-vous? Comment développeriez-vous l'idée?

Il en est de l’équerre comme de bien d’autres objets matériels : la réflexion sur cet objet matériel, concret, amène à des considérations qui débordent le champ matériel.
On passe ainsi à des considérations morales : « droiture », « rectitude morale » concernant des comportements individuels et sociaux.
On passe ensuite à des considérations plus abstraites : « la Justice ».
Et enfin à ces réflexions métaphysiques, voire religieuses : l’existence supposée d’un Etre parfait.

On pourrait retracer un cheminement analogue à partir de l’étoile : à partir de cet objet matériel qu’est une étoile, on accède à l’idée de beauté, d’idéal vers lequel on tend.
Dans le cas de l’étoile, la démarche est un peu différente quant à son point de départ car l’étoile, on ne peut pas la toucher du doigt, comme on peut le faire pour l’équerre. L’objet matériel « étoile » est déjà, en lui-même en voie de « spiritualisation.

N’étant pas moi-même maçon, mais ayant eu l’occasion de travailler de mes mains, entre autres en maniant la truelle, j’apprécie beaucoup la démarche maçonnique qui part du concret pour mener une réflexion de haut niveau, tout en gardant toujours les pieds sur terre.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 13:03

Je ne vois pas ce que tout cela apporte par rapport aux philosophies de Platon et d'Aristote. Ce que vous décrivez porte deux noms chez Aristote : abstraction et addition.

Simplement, c'est explicité de manière plus rigoureuse et systématique chez Aristote.

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9451
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 13:06

lagaillette a écrit:


Il en est de l’équerre comme de bien d’autres objets matériels : la réflexion sur cet objet matériel, concret, amène à des considérations qui débordent le champ matériel.
On passe ainsi à des considérations morales : « droiture », « rectitude morale » concernant des comportements individuels et sociaux.
On passe ensuite à des considérations plus abstraites : « la Justice ».
Et enfin à ces réflexions métaphysiques, voire religieuses : l’existence supposée d’un Etre parfait.

.

Un Être in-fini est inconcevable. Ce serait un être in-déterminé, donc absurde, d'un point de vue concret. Je ne vois donc pas comment la métaphysique est possible selon quelque méthode profane que ce soit, quelque séduisante que soit l'abstraction usitée?
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 13:14

C'est pourtant le chemin suivi par les grands philosophes de la Grèce, et je ne pense pas qu'ils étaient plus sôts que vous ...
Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 13:19

C'est assez amusant ce débat, parce que finalement, on y rejoint le sujet du discours du pape.

On a :

Un F.M. qui semble croire en la possibilité de la métaphysique, mais qui doit sans doute penser que le véritable savoir ne peux s'acquérir que dans la loge.

Un protestant qui semble nier la possibilité de la métaphysique, donnant ainsi raison à Benoît 16 dans ses propos liant protestantisme et Kantisme, contrairement à ce qu'affirmait le dit protestant dans un autre fil...

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9451
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 13:26

Alexandre a écrit:
C'est assez amusant ce débat, parce que finalement, on y rejoint le sujet du discours du pape.

On a :

Un F.M. qui semble croire en la possibilité de la métaphysique, mais qui doit sans doute penser que le véritable savoir ne peux s'acquérir que dans la loge.

Un protestant qui semble nier la possibilité de la métaphysique, donnant ainsi raison à Benoît 16 dans ses propos liant protestantisme et Kantisme, contrairement à ce qu'affirmait le dit protestant dans un autre fil...

Alexandre

Ledit pro-testant considère la métaphysique possible dans le seul cadre de la Révélation, comme appareil conceptuel, en tant qu'ontologie dogmatique. Il ne défend pas l'incompétence native de l'homme, comme Kant, mais l'impossibilité métaphysique profane, en vertu de principe:inter finitum et infinitum, non est proportio! C'est pourquoi, il récuse, sur ce point, le discours de Ratzinger, qui faisait de la réforme le prélude de Kant. Ce qui est faux. Lisez, à cet effet, la religion dans les limites de la raison, où vous verrez l'incompatibilité sui generis du pro-testantisme et du kantisme.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 13:33

Alinounet a écrit:
Ledit pro-testant considère la métaphysique possible dans le seul cadre de la Révélation

Je regrette, mais dire ça, ça signifie que vous impliquez son impossibilité, ou à la limite, ça ne veut rien dire. Vous ôtez, en disant cela, toute valeur à la métaphysique d'Aristote (qui comme chacun sait, ne connaissait par la révélation chrétienne), qui pourtant a été reprise par l'Eglise à travers St Thomas.

C'est à la limite du ridicule ...

De plus, en retirant à la seule raison, la capacité de faire de la métaphysique, vous empêcher le dialogue entre les cultures, religieuse ou non, dialogue qui, entre représentants de différentes religions, ne peut être basé que sur le rationnel. Exactement ce que dénonce le pape ...

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9451
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 13:51

Alexandre a écrit:
Alinounet a écrit:
Ledit pro-testant considère la métaphysique possible dans le seul cadre de la Révélation

Je regrette, mais dire ça, ça signifie que vous impliquez son impossibilité, ou à la limite, ça ne veut rien dire. Vous ôtez, en disant cela, toute valeur à la métaphysique d'Aristote (qui comme chacun sait, ne connaissait par la révélation chrétienne), qui pourtant a été reprise par l'Eglise à travers St Thomas.

C'est à la limite du ridicule ...

De plus, en retirant à la seule raison, la capacité de faire de la métaphysique, vous empêcher le dialogue entre les cultures, religieuse ou non, dialogue qui, entre représentants de différentes religions, ne peut être basé que sur le rationnel. Exactement ce que dénonce le pape ...

Alexandre

Ce qui est l'imbécilité crasse, c'est de ne pas comprendre que la métaphysique n'a d'autre but que de régler le problème de l'Un et du multiple, intuitionné par Thalès et ne prenant sa réelle dimension que dans la Théologie chrétienne, à propos de l'être de la Trinité. (Van Til et de Margerie)

Sinon, Aristote n'a jamais traité de l'être en tant qu'être, en tant qu'acte(Gilson et Geiger), mais seulement comme substance. Or, tout ceci sur le plan profane est bien discrédité. S'y rattacher encore relève du crétinisme atavique invétéré et est digne de Charenton... puker

Le développement de l'ontogie dogmatique à l'intérieur de la Révélation révèle sa cohérence et celle du monde, alors que les arts empirico-métriques n'y parviennent pas... Ce sont leurs tenants qui sont lamentables

Il n'y a pas de dialogue possible entre le Christianisme et les mythologies. Car, le Christ a dit: Ego sum veritas, via et vitae(Jn14/6)! Ainsi, le Christianisme est un exclusivisme ou il n'est pas, n'en déplaise au remplaçant de Woijtila et à ses sectateurs....
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 14:15

Code:
Un Être in-fini est inconcevable. Ce serait un être in-déterminé, donc absurde, d'un point de vue concret. Je ne vois donc pas comment la métaphysique est possible selon quelque méthode profane que ce soit, quelque séduisante que soit l'abstraction usitée?

Si un Etre in-fini est inconcevable, il pourrait donc être concevable selon une méthode qui ne serait pas « profane ».
Au premier abord, je me demandais comment quelque chose d’inconcevable pouvait devenir concevable dans certaines conditions.
Mais, à la réflexion, c’est possible si on met cet Etre in-fini, dénommé alors « Dieu », en hypothèse de départ. Mais si on le met en hypothèse de départ, c’est que notre esprit a au moins la capacité de supposer son existence.


Code:
Ledit pro-testant considère la métaphysique possible dans le seul cadre de la Révélation, comme appareil conceptuel, en tant qu'ontologie dogmatique.

Mais de même que le mouvement se démontre en marchant, la possibilité d’une métaphysique se démontre par l’exercice d’une métaphysique, soit dans l’hypothèse d’une « Révélation », soit hors de cette hypothèse. Et, à moins de jouer sur les mots, il est de fait qu’il y a des métaphysiques qui se se réfèrent pas à une « Révélation ».
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
saint Zibou



Masculin Messages : 9451
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 14:20

lagaillette a écrit:
Code:
Un Être in-fini est inconcevable. Ce serait un être in-déterminé, donc absurde, d'un point de vue concret. Je ne vois donc pas comment la métaphysique est possible selon quelque méthode profane que ce soit, quelque séduisante que soit l'abstraction usitée?

Si un Etre in-fini est inconcevable, il pourrait donc être concevable selon une méthode qui ne serait pas « profane ».
Au premier abord, je me demandais comment quelque chose d’inconcevable pouvait devenir concevable dans certaines conditions.
Mais, à la réflexion, c’est possible si on met cet Etre in-fini, dénommé alors « Dieu », en hypothèse de départ. Mais si on le met en hypothèse de départ, c’est que notre esprit a au moins la capacité de supposer son existence.

Mettre l'absurde au départ, c'est finir dans l'absurde!

Code:
Ledit pro-testant considère la métaphysique possible dans le seul cadre de la Révélation, comme appareil conceptuel, en tant qu'ontologie dogmatique.

Mais de même que le mouvement se démontre en marchant, la possibilité d’une métaphysique se démontre par l’exercice d’une métaphysique, soit dans l’hypothèse d’une « Révélation », soit hors de cette hypothèse. Et, à moins de jouer sur les mots, il est de fait qu’il y a des métaphysiques qui se se réfèrent pas à une « Révélation ».

La seule métaphysique cohérente, ayant jamais existé, celle d'Aristote, a conclu à un premier moteur non nécessairement in-fini, puisque l'in-fini, chez les grecs, c'est une imperfection. (Van Steenberghen)
Revenir en haut Aller en bas
Josaphat



Masculin Messages : 696
Inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 14:24

Je suis pas sur que le recherche mystique soit plus facile que le prétendu dur labeur de la raison et de la pensée. C'est une vision qui ne comprend pas la démarche et le travail réel de la contemplation. Enfin je dis pas que tu la comprend pas j'en sais rien mais ça demande un vrai engagement et une conversion de l'être. retourner l'être cela demande un vrai effort même si on est pas seul dans cet effort. Et là aussi onpar du concrêt pour aller vers le sublime. Outre la simple bétise de rester figé sur ses positions et d'oposer des arguments à des contre arguments de manière stérile pour les "raisons" en présence. Le danger vient aussi d'une mauvaise utilisation de la raison où on fabrique dans sa tête à base de concept et d'opinion un sublime qui n'en sera jamais qu'un pâle reflet et qu'on fini par tellement réifier cet ensemble de concepts qu'on s'y accroche en finissant par le confondre avec ce sublime quipar définition transcende toutes constructions conceptuels. ça c'est le dogmatisme mais il existe aussi une sorte de constructivisme ou de déconstructivisme qui cherche à opposer perpétuellement des arguments à d'autres construction conceptuelle sensée déconstruire d'autres construction par une nouvelle construction et qui bien que ayant la vertu d'éviter le dogmatisme refuse l'idée d'une expérience de l'esprit pouvant transcender la pensée - si ce n'est la plate affirmation (bien que nécessaire mais non suffisante) de l'expérience sensible commune - et qui rend le jeu de la raison stérile à son tour. Maintenant une expérience contemplative sans raison est stérile dans la mesure où elle est sans sagesse si la sagesse est habileté qui permet de rendre signifiant au monde un sens qui le dépasse, la sagesse rend alors possible la nécessaire incarnation de la transcendance en chacun de nous. Mais pour être sagesse plutôt que dogme il faut que le discour garde toujours à l'esprit le caractère conventionnel et culturellment produit du language. Quand bien même Dieu tout omniscient qu'il soit transmet une vérité aux hommes il est obligé de passer par un langage limité et limitant sa révélation pour pouvoir communiquer avec ses créatures finies, ce simple fait il me semble réfute tous dogmatisme et oblige à introduire une certaine dose de relativité (et pas relativisme) dans toute Révélation.


Dernière édition par le Dim 24 Sep 2006, 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://altertransblogalisation.skynetblogs.be
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Josaphat



Masculin Messages : 696
Inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 14:37

Et je suis déjà un passinné j'avais pas vu ça va vite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://altertransblogalisation.skynetblogs.be
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 14:47

Ca y est, tu es un "ninitié" ! Mr. Green Tu as vu, sur ton avatar, je suis en train de t'adouber.
Revenir en haut Aller en bas
Josaphat



Masculin Messages : 696
Inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 14:58

Merci Ooohhhh! Krystyna impératrice du Saint Cyber Empire Numérique.
queen
Revenir en haut Aller en bas
http://altertransblogalisation.skynetblogs.be
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 15:43

Noel a écrit:

Il semble bien cependant qu'Alexandre soit sensible à cette impasse qui tente d'ouvrir en direction des Philosophes et qui montre que d'Aristote au pape en passant par Td'Aquin il peut y avoir une relation avec la démarche maçonnique qui comme le dit Lagaillette "part du concret pour aller vers le sublime".


Partir du concret pour aller vers l'abstrait, c'est d'après Aristote le propre de l'intelligence. C'est le processus d'abstraction. On n'a donc pas attendu les FM pour trouver ça. Mais bien sûr, vous allez me dire qu'Aristote était FM Very Happy

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 15:46

Alinounet a écrit:
Ce qui est l'imbécilité crasse, c'est de ne pas comprendre que la métaphysique n'a d'autre but que de régler le problème de l'Un et du multiple, intuitionné par Thalès et ne prenant sa réelle dimension que dans la Théologie chrétienne, à propos de l'être de la Trinité. (Van Til et de Margerie)

Sinon, Aristote n'a jamais traité de l'être en tant qu'être, en tant qu'acte(Gilson et Geiger), mais seulement comme substance. Or, tout ceci sur le plan profane est bien discrédité. S'y rattacher encore relève du crétinisme atavique invétéré et est digne de Charenton... puker

Le développement de l'ontogie dogmatique à l'intérieur de la Révélation révèle sa cohérence et celle du monde, alors que les arts empirico-métriques n'y parviennent pas... Ce sont leurs tenants qui sont lamentables

Il n'y a pas de dialogue possible entre le Christianisme et les mythologies. Car, le Christ a dit: Ego sum veritas, via et vitae(Jn14/6)! Ainsi, le Christianisme est un exclusivisme ou il n'est pas, n'en déplaise au remplaçant de Woijtila et à ses sectateurs....

Eh bé, Alinounet, on s'énèrve ?

Vous dites :

"Sinon, Aristote n'a jamais traité de l'être en tant qu'être, en tant qu'acte(Gilson et Geiger)"

J'ai ici un certain nombre d'ouvrages de Gilson. Vous pouvez me donner les références précises ? En effet, il est possible que vous n'ayiez pas tout compris ...

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 15:48

Au fait, Alinounet, qu'est-ce que vous entendez par "métaphysique", exactement ?

Citer des références, c'est bien, mais ça ne prouve pas qu'on ait vraiment compris. La référence ne peut pas remplacer la discussion directe ...

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 15:58

Noel a écrit:
De l'échange Alexandre/Alinounet on peut déjà tirer cet enseignement que quand on met la charrue avant les boeufs (moi j'ai raison/toi t'as tort) ou quand la certitude prime sur la réflexion, l'expérimentation progressive, le dialogue, tournent court, deviennent impossible.

Noel

Moi, vous savez Noël, dans ce débat, j'essayais juste de vous soutenir un peu, vous savez pourquoi ? Parce que pour une fois, pour une fois, vous éleviez un peu votre niveau, et vous commenciez à vous essayer à la philosophie. Les questions que vous posiez n'étaient pas loin de présenter un certain intérêt. Or, face à vous ne se trouvaient que des gens qui n'appréciaient pas la valeur de cet effort, et qui vous rétorquaient que la raison et la foi n'avaient rien à voir.

Maintenant, si vous la jouez façon "les enfants, cessez de vous disputer, seul le FM peut raisonner au-dessus des passions humaines", vous la jouerez sans moi,

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
saint Zibou



Masculin Messages : 9451
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 17:28

Alexandre a écrit:
Alinounet a écrit:
Ce qui est l'imbécilité crasse, c'est de ne pas comprendre que la métaphysique n'a d'autre but que de régler le problème de l'Un et du multiple, intuitionné par Thalès et ne prenant sa réelle dimension que dans la Théologie chrétienne, à propos de l'être de la Trinité. (Van Til et de Margerie)

Sinon, Aristote n'a jamais traité de l'être en tant qu'être, en tant qu'acte(Gilson et Geiger), mais seulement comme substance. Or, tout ceci sur le plan profane est bien discrédité. S'y rattacher encore relève du crétinisme atavique invétéré et est digne de Charenton... puker

Le développement de l'ontogie dogmatique à l'intérieur de la Révélation révèle sa cohérence et celle du monde, alors que les arts empirico-métriques n'y parviennent pas... Ce sont leurs tenants qui sont lamentables

Il n'y a pas de dialogue possible entre le Christianisme et les mythologies. Car, le Christ a dit: Ego sum veritas, via et vitae(Jn14/6)! Ainsi, le Christianisme est un exclusivisme ou il n'est pas, n'en déplaise au remplaçant de Woijtila et à ses sectateurs....

Eh bé, Alinounet, on s'énèrve ?

Vous dites :

"Sinon, Aristote n'a jamais traité de l'être en tant qu'être, en tant qu'acte(Gilson et Geiger)"

J'ai ici un certain nombre d'ouvrages de Gilson. Vous pouvez me donner les références précises ? En effet, il est possible que vous n'ayiez pas tout compris ...

Alexandre
Vous ne vous ne souvenez pas? C'est sûrement que vous n'y avez rien compris!...
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9451
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 17:34

Alexandre a écrit:
Au fait, Alinounet, qu'est-ce que vous entendez par "métaphysique", exactement ?

Citer des références, c'est bien, mais ça ne prouve pas qu'on ait vraiment compris. La référence ne peut pas remplacer la discussion directe ...

Alexandre

Physique=unité du multiple, sous l'angle du devenir. Métaphysique=unité du multiple, sous l'angle de la diversité. Le tout,analysé dans le cadre de l'être(consultez Grenet).

P.S. Ce message est télégraphique.Car, j'avais peur de surestimer vos neurones...Vous êtes si sensible...même à la répartie méritée...
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 17:49

Alinounet a écrit:
Physique=unité du multiple, sous l'angle du devenir. Métaphysique=unité du multiple, sous l'angle de la diversité. Le tout,analysé dans le cadre de l'être(consultez Grenet).


Je vois, incapable de donner une réponse claire, et de ne pas s'appuyer sur des références...

pseudo-intellectuel inintéressant

Inutile continuer davantage

A.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9451
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 17:50

Alexandre a écrit:
Alinounet a écrit:
Physique=unité du multiple, sous l'angle du devenir. Métaphysique=unité du multiple, sous l'angle de la diversité. Le tout,analysé dans le cadre de l'être(consultez Grenet).


Je vois, incapable de donner une réponse claire, et de ne pas s'appuyer sur des références...

pseudo-intellectuel inintéressant

Inutile continuer davantage

A.

Si le télégraphique n'est pas assez clair pour vous, c'est que j'avais bien raison. En effet, inutile de continuer davantage... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9451
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 17:55

Noel a écrit:


C'est sympa de vouloir soutenir ma démarche chancelante d'apprenti philosophe. Smile
Je ne veux pas la jouer .... juste faire en sorte que le débat continue si possible sans se bloquer dans les oppositions frontales.

Noel

T'inquiètes:impossible face à un anencéphale qui insulte les autres à coup de "pseudo-intellectuel", il s'écraserait tout de suite en cas d'opposition!... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 17:59

Josaphat a écrit:
Merci Ooohhhh! Krystyna impératrice du Saint Cyber Empire Numérique.
queen

Pas impératrice, Josaphat : je suis une simple elfe. Voilà, fallait bien que je le révèle un jour. C'est fait.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 18:02

définition d'un véritable intellectuel :

c'est quelqu'un comme Einstein, dont la pensée dépasse réellement celle de ses contemporains, et qui simultanément fait tout pour se faire comprendre d'eux, pour expliquer des choses complexes dans un langage simple.

définition d'un pseudo-intellectuel :

c'est quelqu'un qui a beaucoup lu, peu compris, et essaie de transcrire des choses simples dans un langage complexe, pour paraître dépasser ses contemporains.

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9451
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 18:07

Alexandre a écrit:
définition d'un véritable intellectuel :

c'est quelqu'un comme Einstein, dont la pensée dépasse réellement celle de ses contemporains, et qui simultanément fait tout pour se faire comprendre d'eux, pour expliquer des choses complexes dans un langage simple.

définition d'un pseudo-intellectuel :

c'est quelqu'un qui a beaucoup lu, peu compris, et essaie de transcrire des choses simples dans un langage complexe, pour paraître dépasser ses contemporains.

Alexandre


E=MC2 est si simple, en effet...
Le style télégraphique est aussi si complexe...
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 18:19

..faut toujours que ça dévie sur la critique des personnes....c'est fatiguant... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 18:20

C'est une critique ?

Alex
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9451
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 18:22

Clotilde a écrit:
..faut toujours que ça dévie sur la critique des personnes....c'est fatiguant... Rolling Eyes

C'est pas moi qui ai commencé!





C'est lui:

lol!
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 18:25

Alexandre a écrit:
C'est une critique ?

Alex

nope, c'est une constatation... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Josaphat



Masculin Messages : 696
Inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 18:26

Un elfe ... c'est pas un peu payen tout ça???? Tu es démasquée 8)
Revenir en haut Aller en bas
http://altertransblogalisation.skynetblogs.be
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 18:28

Alinounet a écrit:
C'est pas moi qui ai commencé!



mouais....What the fuck ?!? ...va bientôt falloir remplacer les batteries de votre auréole.... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9451
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 18:31

Clotilde a écrit:
Alinounet a écrit:
C'est pas moi qui ai commencé!



mouais....What the fuck ?!? ...va bientôt falloir remplacer les batteries de votre auréole.... Mr. Green

Pourtant, je la lustre à chaque matin et je la dépoussière à chaque soir!... Je ne comprends pas... :no
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 18:33

Alinounet a écrit:

E=MC2 est si simple, en effet...
Le style télégraphique est aussi si complexe...

Ce que je constate, c'est que vos réponses à des questions simples, sont volontairement hermétiques. Or ce qui se conçoit bien s'énonce clairement. Définissez ce que vous entendez par exemple par métaphysique de manière claire et non hermétique, et le débat s'apaisera de lui-même.

De plus, vous renvoyez systématiquement à des références, ce qui est typique des gens qui ne savent pas expliquer par eux-mêmes. Mais mettons, bon. Vous me citez Gilson. Je vous dis que j'ai certains livres de cet auteur, et je vous demande donc de préciser vos références sur Gilson. Encore une fois, vous ne répondez pas, vous renvoyez vers un autre auteur. Au moins, quand vous citez des références, ayez l'obligeance de les préciser : titre de l'ouvrage, chapitre, page, paragraphe. Sinon cette référence ne sert à rien, il ne s'agit que d'un étalage de pseudo-culture (je dis pseudo, parce que connaître le nom d'un auteur ne signifie pas connaître cet auteur). Rien ne vous empêche non plus de citer un paragraphe d'un auteur, si ce paragraphe n'est pas trop long. C'est autorisé par les lois sur le copyright, et ça permettrait d'engager réellement la discussion.

Auriez-vous donc l'obligeance de préciser vos références sur Gilson, concernant la question de l'acte chez Aristote ?

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9451
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 18:41

Alexandre a écrit:
Alinounet a écrit:

E=MC2 est si simple, en effet...
Le style télégraphique est aussi si complexe...

Ce que je constate, c'est que vos réponses à des questions simples, sont volontairement hermétiques. Or ce qui se conçoit bien s'énonce clairement. Définissez ce que vous entendez par exemple par métaphysique de manière claire et non hermétique, et le débat s'apaisera de lui-même.

De plus, vous renvoyez systématiquement à des références, ce qui est typique des gens qui ne savent pas expliquer par eux-mêmes. Mais mettons, bon. Vous me citez Gilson. Je vous dis que j'ai certains livres de cet auteur, et je vous demande donc de préciser vos références sur Gilson. Encore une fois, vous ne répondez pas, vous renvoyez vers un autre auteur. Au moins, quand vous citez des références, ayez l'obligeance de les préciser : titre de l'ouvrage, chapitre, page, paragraphe. Sinon cette référence ne sert à rien, il ne s'agit que d'un étalage de pseudo-culture (je dis pseudo, parce que connaître le nom d'un auteur ne signifie pas connaître cet auteur). Rien ne vous empêche non plus de citer un paragraphe d'un auteur, si ce paragraphe n'est pas trop long. C'est autorisé par les lois sur le copyright, et ça permettrait d'engager réellement la discussion.

Auriez-vous donc l'obligeance de préciser vos références sur Gilson, concernant la question de l'acte chez Aristote ?

Alexandre

Lorsque vous aurez l'obligeance de vous excuser et de ne plus vous ériger en juge ad hominem! Car, je n'aime pas discuter avec des personnes ayant des crocs trop acérés!...

Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 18:43

Alinounet a écrit:

Lorsque vous aurez l'obligeance de vous excuser et de ne plus vous ériger en juge ad hominem! Car, je n'aime pas discuter avec des personnes ayant des crocs trop acérés!...



bbuzzzzzzzzzzzzzzzz...mauvaise réponse.... Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 19:35

Krystyna a écrit:
Josaphat a écrit:
Merci Ooohhhh! Krystyna impératrice du Saint Cyber Empire Numérique.
queen

Pas impératrice, Josaphat : je suis une simple elfe. Voilà, fallait bien que je le révèle un jour. C'est fait.

Krykry, "elfe" est masculin et non pas féminin. Rends-moi tout de suite ton diplôme de professeur des écoles. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 20:12

Alinounet a écrit:
Alexandre a écrit:
Alinounet a écrit:

E=MC2 est si simple, en effet...
Le style télégraphique est aussi si complexe...

Ce que je constate, c'est que vos réponses à des questions simples, sont volontairement hermétiques. Or ce qui se conçoit bien s'énonce clairement. Définissez ce que vous entendez par exemple par métaphysique de manière claire et non hermétique, et le débat s'apaisera de lui-même.

De plus, vous renvoyez systématiquement à des références, ce qui est typique des gens qui ne savent pas expliquer par eux-mêmes. Mais mettons, bon. Vous me citez Gilson. Je vous dis que j'ai certains livres de cet auteur, et je vous demande donc de préciser vos références sur Gilson. Encore une fois, vous ne répondez pas, vous renvoyez vers un autre auteur. Au moins, quand vous citez des références, ayez l'obligeance de les préciser : titre de l'ouvrage, chapitre, page, paragraphe. Sinon cette référence ne sert à rien, il ne s'agit que d'un étalage de pseudo-culture (je dis pseudo, parce que connaître le nom d'un auteur ne signifie pas connaître cet auteur). Rien ne vous empêche non plus de citer un paragraphe d'un auteur, si ce paragraphe n'est pas trop long. C'est autorisé par les lois sur le copyright, et ça permettrait d'engager réellement la discussion.

Auriez-vous donc l'obligeance de préciser vos références sur Gilson, concernant la question de l'acte chez Aristote ?

Alexandre

Lorsque vous aurez l'obligeance de vous excuser et de ne plus vous ériger en juge ad hominem! Car, je n'aime pas discuter avec des personnes ayant des crocs trop acérés!...


Je constate que vous n'avez rien à répondre à mes requêtes, et que par conséquent, je me m'étais pas trompé à votre égard.

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9451
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 20:19

Alexandre a écrit:


Je constate que vous n'avez rien à répondre à mes requêtes, et que par conséquent, je me m'étais pas trompé à votre égard.

Alexandre

Exiger de vous amende honorable est ma première réponse mais non la seule!
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 22:26

OK, j'attends !

A.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9451
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dialogues autour d'un symbole   Dim 24 Sep 2006, 22:32

Alexandre a écrit:
OK, j'attends !

A.

Et votre amende honorable, votre humiliation publique alors? Basketball
Revenir en haut Aller en bas
 
Dialogues autour d'un symbole
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Conseil d'Etat rejette l'interdiction générale du symbole du fascisme vert
» Symbole de la pie?
» dialogues avec l'ange recueilli par Gitta Mallasz
» Adam et Eve sont-il un symbole androgyne ?
» Projet interdisciplinaire autour de la Mine: Help aux chtis (et aux autres)!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: