DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
monge



Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 20 Déc 2015, 10:01

Merci Peteros pour vos remarques, elles m'édifient
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 20 Déc 2015, 10:09

C'est bien ce que je dis....je me suis mal exprimé certainement mais bien sûr qu'il n'y a qu'un Esprit qui donne la diversité de don...Vous pouvez avoir le don d'enseigner et moi de prophétiser mais si le prophète enseigne,le fruit de son enseignement ne sera pas bon....si l'enseignant prophétise ce sera désastreux!
Oui les premiers sont les apôtres ce qui est normal

Un don de grâce (charisma) est une aptitude reçue par l’Esprit de Dieu qui doit être reconnue et développée. Le « ministère » est sa mise en œuvre au service du Seigneur et des autres (1 Cor 12.5). Nous pouvons posséder un don sans en exercer le ministère correspondant ou, au contraire, mal assumer un service par méconnaissance des exigences de la Parole.

Les ministères principaux d’Éphésiens 4.11 sont « pour le perfectionnement des saints, en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ » (Éph 4.12). Ils équipent, préparent, rendent aptes au service (katartismos) les autres chrétiens afin qu’ils soient capables d’accomplir leur ministère dans le corps. Ils sont donc essentiellement des formateurs. Ainsi tout le corps croîtra « par l’activité qui convient à chaque partie » (Éph 4.16). La condition est que chaque organe remplisse son office suivant la fonction qui lui a été assignée et selon les forces et capacités qui lui ont été données.

Le corps est vivant au moment où les dons sont mis en action et au moment où les croyants sont mis en relation. La Bible insiste beaucoup plus sur l’importance pour les chrétiens d’acquérir de la maturité en Christ, aussi bien individuellement que collectivement, que sur la recherche des dons. Si quelqu’un accomplit fidèlement les tâches qui se présentent, Dieu peut lui révéler le don qu’il lui a accordé. Le Seigneur rendra son ministère efficace par son Saint-Esprit qui le remplira d'une puissance divine (1 Pi 4.10-11 ; 1 Cor 2.4-5).
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 20 Déc 2015, 10:36

petero a écrit:
tu Kêpha et sur ce Kêpha je bâtirai mon Eglise.
le mot kêpha en araméen est utilisé indifféremment pour "pierre" et "rocher"
C'est pourquoi, à la tournure de la phrase, on peut penser que Jésus s'est désigné lui-même, gestuellement, comme étant le Rocher.
Si Pierre était le Rocher, pourquoi Jésus n'aurait-il pas dit directement à Pierre : Tu es le Rocher sur lequel je bâtirai mon Eglise, au lieu de dire : Tu es Pierre, et sur cette pierre... si le mot "pierre" est répété deux fois, c'est qu'il faut y voir une subtilité, ou un geste, une désignation qui n'a pas été rapportée par le texte.


Je reformule :
Jésus désigne Pierre : Toi, Pierre (kêphas),  et se désigne lui-même Moi, Kêphas (Rocher)
Pour les juifs,  il ne faisait aucun doute que le Rocher c'est l'Eternel (voir les citations de l'A.T. que j'ai mis, plus haut, en spoiler) et que se désigner comme le Rocher faisait de lui le Fils ou  l'égal de Dieu : "Alors il recommanda aux disciples de ne dire à personne qu'il était le Christ".

En d'autres termes :
Je bâtirai mon Assemblée sur le Rocher (Kêphas) que JE SUIS, en utilisant cette parole que toi, première pierre vivante (kêphas), vient de déclarer, par la voix de l'Esprit-Saint.

Les pierres vivantes temporelles sont des parties détachées du Rocher qui est UN et éternel.
Le but est de les rassembler pour former le Corps du Christ, indépendamment du Pape ou de Luther ou de qui que ce soit d'autre.


Sinon, je suis officiellement, une catholique qui lit les Écritures, ce qui fait de moi, et selon vos clichés, une protestante. Soit.
Les protestants que vous critiquez tant étudiaient les Ecritures, pendant que les catholiques, se barricadaient dans le culte à la papauté et des histoires politiques.

Or, il n'y a ni protestants, ni catholiques, ni juifs, ni grecs, il n'y a que des disciples à divers degrés de compréhension et volonté de connaître la Vérité qui rend libre. Et  c'est précisément cette volonté qui permet de reconnaître et d'être en connexion avec la voix du Maître.

Chose beaucoup plus difficile pour ceux "qui aiment occuper les sièges d'honneur dans les synagogues et être salués sur les places publiques."
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 20 Déc 2015, 11:32

J&B a écrit:
petero a écrit:
tu Kêpha et sur ce Kêpha je bâtirai mon Eglise.
le mot kêpha en araméen est utilisé indifféremment pour "pierre" et "rocher"
C'est pourquoi, à la tournure de la phrase, on peut penser que Jésus s'est désigné lui-même, gestuellement, comme étant le Rocher.
Si Pierre était le Rocher, pourquoi Jésus n'aurait-il pas dit directement à Pierre : Tu es le Rocher sur lequel je bâtirai mon Eglise, au lieu de dire : Tu es Pierre, et sur cette pierre... si le mot "pierre" est répété deux fois, c'est qu'il faut y voir une subtilité, ou un geste, une désignation qui n'a pas été rapportée par le texte.


Je reformule :
Jésus désigne Pierre : Toi, Pierre (kêphas),  et se désigne lui-même Moi, Kêphas (Rocher)
Pour les juifs,  il ne faisait aucun doute que le Rocher c'est l'Eternel (voir les citations de l'A.T. que j'ai mis, plus haut, en spoiler) et que se désigner comme le Rocher faisait de lui le Fils ou  l'égal de Dieu : "Alors il recommanda aux disciples de ne dire à personne qu'il était le Christ".

En d'autres termes :
Je bâtirai mon Assemblée sur le Rocher (Kêphas) que JE SUIS, en utilisant cette parole que toi, première pierre vivante (kêphas), vient de déclarer, par la voix de l'Esprit-Saint.

Les pierres vivantes temporelles sont des parties détachées du Rocher qui est UN et éternel.
Le but est de les rassembler pour former le Corps du Christ, indépendamment du Pape ou de Luther ou de qui que ce soit d'autre.


Sinon, je suis officiellement, une catholique qui lit les Écritures, ce qui fait de moi, et selon vos clichés, une protestante. Soit.
Les protestants que vous critiquez tant étudiaient les Ecritures, pendant que les catholiques, se barricadaient dans le culte à la papauté et des histoires politiques.

Or, il n'y a ni protestants, ni catholiques, ni juifs, ni grecs, il n'y a que des disciples à divers degrés de compréhension et volonté de connaître la Vérité qui rend libre. Et  c'est précisément cette volonté qui permet de reconnaître et d'être en connexion avec la voix du Maître.

Chose beaucoup plus difficile pour ceux "qui aiment occuper les sièges d'honneur dans les synagogues et être salués sur les places publiques."

thumleft salut Amen!
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 20 Déc 2015, 13:46

J&B a écrit:
petero a écrit:
tu Kêpha et sur ce Kêpha je bâtirai mon Eglise.
le mot kêpha en araméen est utilisé indifféremment pour "pierre" et "rocher"
C'est pourquoi, à la tournure de la phrase, on peut penser que Jésus s'est désigné lui-même, gestuellement, comme étant le Rocher.
Si Pierre était le Rocher, pourquoi Jésus n'aurait-il pas dit directement à Pierre : Tu es le Rocher sur lequel je bâtirai mon Eglise, au lieu de dire : Tu es Pierre, et sur cette pierre... si le mot "pierre" est répété deux fois, c'est qu'il faut y voir une subtilité, ou un geste, une désignation qui n'a pas été rapportée par le texte.

Jésus a dit à Simon : "Tu es Kêpha (Rocher) et sur ce Kêpha (Rocher), je bâtirai mon Eglise.

Si Jésus avait voulu se désigner comme étant le Rocher sur lequel Pierre viendrait comme une pierre vivante ce reposer, Jésus n'aurait pas dit "Tu es Kêpha" à Simon, il lui aurait dit : "Je suis le Kepha" (le Rocher), sur lequel je bâtirait mon Eglise, et toi tu sera la première pierre qui viendra reposer sur moi.

Jésus dit clairement qu'il va bâtir son Eglise sur son Apôtre Pierre qu'il fait Rocher avec Lui, avec Dieu son Père, sur laquelle il va se reposer lui-même, comme pierre angulaire, pierre qui va rassemblé autour d'elle, les pierres issus du Judaïsme et les pierre issus des nations païennes. Jésus rassemble dans une même Eglise qu'il fait reposer sur Pierre et sur Lui-même qui a voulu reposer sur Pierre, son Eglise.

J&B a écrit:
En d'autres termes :
Je bâtirai mon Assemblée sur le Rocher (Kêphas) que JE SUIS, en utilisant cette parole que toi, première pierre vivante (kêphas), vient de déclarer, par la voix de l'Esprit-Saint.

C'est justement ce que ne dit pas Jésus, puisque Jésus dit à Pierre : "tu es le Képhas sur lequel je vais bâtir mon Eglise, ce kêpha que tu vas être, pour mon Eglise, grâce à moi qui vais faire de toi ce Kêpha, ce Rocher.

J&B a écrit:
Les pierres vivantes temporelles sont des parties détachées du Rocher qui est UN et éternel.
Le but est de les rassembler pour former le Corps du Christ, indépendamment du Pape ou de Luther ou de qui que ce soit d'autre.

Et c'est justement Jésus qui rassemble autour de celui qu'il a établit Rocher pour son Eglise, durant son absence, pour que son Eglise ne se disperse pas. Tous ceux qui reposent sur Pierre, qui sont en communion avec Pierre que jésus a établit Rocher pour son Eglise, Pasteur de tout son troupeau, chef de sa maison, tous ceux là forment le Corps vivant du Christ, puisque le Christ vit en eux et eux vivent dans le Christ, par le Christ.

J&B a écrit:
Sinon, je suis officiellement, une catholique qui lit les Écritures, ce qui fait de moi, et selon vos clichés, une protestante.

NON, pour moi vous n'êtes pas un protestant parce que vous lisez les Ecritures, vous êtes un protestant car vous faites partie de ceux qui depuis Luther, le premier protestant, de ceux qui "protestent", qui sont en opposition avec l'Eglise rassemblée par Jésus autour de l'Apôtre Pierre.

J&B a écrit:
Les protestants que vous critiquez tant étudiaient les Ecritures, pendant que les catholiques, se barricadaient dans le culte à la papauté et des histoires politiques.

C'est très réducteur Very Happy Le catholiques ont toujours édutiés les Ecritures, mais en Eglise et pas chacun chez eux. Ils se sont laissés éduqués par ceux que Jésus choisit, appelle, pour éduquer ses brebis. Ce n'est pas à chacune des brebis de s'éduquer eux-mêmes.

Pour moi, les protestants, malgré eux, commettent le péché d'Eve et Adam qui ont voulu s'éduquer eux-mêmes en mangeant directement le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, qui symbolise les Ecritures. L'arbre de la connaissance du bien et du mal, pour moi, c'est l'Ecriture. Vouloir se saisir sois-mêmes des versets de la Bible pour les interpréter soi-même, c'est commettre le péché originel.

J&B a écrit:
Or, il n'y a ni protestants, ni catholiques, ni juifs, ni grecs, il n'y a que des disciples à divers degrés de compréhension et volonté de connaître la Vérité qui rend libre. Et  c'est précisément cette volonté qui permet de reconnaître et d'être en connexion avec la voix du Maître.

Le protestant il ne cherche pas, dans la Bible, à connaître la vérité qui rend libre, il veut être libre de chercher dans la Bible, la Vérité, comme le Serpent a voulu faire croire à Adam et Eve que Dieu les ayant créé libre, qu'ils pouvaient utiliser leur liberté pour découvrir par eux-mêmes la vérité sur le bien et le mal, en se saisissant par eux-mêmes du fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal que sont les Ecritures.

J&B a écrit:
Chose beaucoup plus difficile pour ceux "qui aiment occuper les sièges d'honneur dans les synagogues et être salués sur les places publiques."

Jésus a bien dit aux juifs qui avaient pour pasteurs, ceux qui aimaient occuper les sièges d'honneur dans les synagogues : "écoutez-les, mais ne faites pas ce qu'ils font".

Ce n'est pas parce que certains évêques ou prêtres aiment à se faire voir, qu'il ne faut pas les écouter, écouteur leur enseignement, car lorqu'ils nous enseignent sur Jésus, c'est Jésus qui enseigne par eux.

C'est comme si à l'école, les élèves pouvaient se passer des enseignants pour apprendre directement dans leur livre d'école, sous prétextes que tel enseignant se la joue. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 20 Déc 2015, 16:23

petero a écrit:
Pour moi, les protestants, malgré eux, commettent le péché d'Eve et Adam qui ont voulu s'éduquer eux-mêmes en mangeant directement le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, qui symbolise les Ecritures. L'arbre de la connaissance du bien et du mal, pour moi, c'est l'Ecriture. Vouloir se saisir sois-mêmes des versets de la Bible pour les interpréter soi-même, c'est commettre le péché originel.


Vous sous-estimez la puissance de l'Esprit de Dieu pour parler ainsi de vos frères chrétiens  !
La compréhension des paroles de Jésus nous est donnée à la mesure de notre désir de faire la volonté de Dieu, et c'est l'oeuvre du Saint-Esprit dont personne ne connaît le mouvement...
Jésus parlait aux foules et n'avait pas besoin de quelqu'un pour les filtrer et les détourner de leur cible.


Citation :
Jésus a bien dit aux juifs qui avaient pour pasteurs, ceux qui aimaient occuper les sièges d'honneur dans les synagogues : "écoutez-les, mais ne faites pas ce qu'ils font".
Il l'a dit aux juifs, certes, mais ses paroles sont applicables à toutes les époques et à tous ceux qui agissent comme eux. La Parole de Jésus est vivante pour l'éternité !

Vous vous mettez donc à l'abri de Pierre et cela vous exonère de toute remise en question et vous sépare du reste des pécheurs, comme les Peroushim qui se mettaient à l'abri d'Abraham et de Moïse et accessoirement, le doigt dans l'oeil.

Citation :

Vouloir se saisir sois-mêmes des versets de la Bible pour les interpréter soi-même, c'est commettre le péché originel.
En tout cas, pour ce qui est d'interpréter le péché originel, vous n'êtes pas en reste...

Rien de plus à en dire car c'est évident que vous n'avez pas la volonté de rassembler les brebis dans le Christ, mais autour de Pierre.
Revenir en haut Aller en bas
christophe



Masculin Messages : 454
Inscription : 27/12/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 20 Déc 2015, 18:34

Bonsoir mes frères

"Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Église, bâtir l'unité de son Église ?"

RP:
Jn 4:19-La femme lui dit : " Seigneur, je vois que tu es un prophète...
Jn 4:20-Nos pères ont adoré sur cette montagne et vous, vous dites : C'est à Jérusalem qu'est le lieu où il faut adorer. "Jn 4:21-Jésus lui dit : " Crois-moi, femme, l'heure vient où ce n'est ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père.
Jn 4:22-Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs.
Jn 4:23-Mais l'heure vient - et c'est maintenant - où les véritables adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité, car tels sont les adorateurs que cherche le Père.
Jn 4:24-Dieu est esprit, et ceux qui adorent, c'est en esprit et en vérité qu'ils doivent adorer. "

fraternellement
ChrisTophe
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 20 Déc 2015, 18:53

Citation :
C'est très réducteur Very Happy Le catholiques ont toujours édutiés les Ecritures, mais en Eglise et pas chacun chez eux. Ils se sont laissés éduqués par ceux que Jésus choisit, appelle, pour éduquer ses brebis. Ce n'est pas à chacune des brebis de s'éduquer eux-mêmes.

Pour moi, les protestants, malgré eux, commettent le péché d'Eve et Adam qui ont voulu s'éduquer eux-mêmes en mangeant directement le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, qui symbolise les Ecritures. L'arbre de la connaissance du bien et du mal, pour moi, c'est l'Ecriture. Vouloir se saisir sois-mêmes des versets de la Bible pour les interpréter soi-même, c'est commettre le péché originel.

Non ce n'est pas réducteur du tout,une simple constatation!
Non petero la Bible ne pouvait(devait )pas être lue et c'est le Vatican par le magister qui donnait à croire ou à ne pas croire!A comprendre ou à ne pas comprendre!Comment croire et ne pas croire!
C'est le magister,un groupe d'hommes qui détermine toute votre croyance et votre foi!
Or c'est Jésus qui éduque ses brebis et pas le magister!
Pour moi les catholiques du moins le magister est le serpent de la genèse!C'est lui qui a trompé Adam et Eve!
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 20 Déc 2015, 20:11

Mister be a écrit:
Citation :
C'est très réducteur  Very Happy Le catholiques ont toujours édutiés les Ecritures, mais en Eglise et pas chacun chez eux. Ils se sont laissés éduqués par ceux que Jésus choisit, appelle, pour éduquer ses brebis. Ce n'est pas à chacune des brebis de s'éduquer eux-mêmes.

Pour moi, les protestants, malgré eux, commettent le péché d'Eve et Adam qui ont voulu s'éduquer eux-mêmes en mangeant directement le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, qui symbolise les Ecritures. L'arbre de la connaissance du bien et du mal, pour moi, c'est l'Ecriture. Vouloir se saisir sois-mêmes des versets de la Bible pour les interpréter soi-même, c'est commettre le péché originel.

Non ce n'est pas réducteur du tout,une simple constatation!
Non petero la Bible ne pouvait(devait )pas être lue et c'est le Vatican par le magister qui donnait à croire ou à ne pas croire!A comprendre ou à ne pas comprendre!Comment croire et ne pas croire!
C'est le magister,un groupe d'hommes qui détermine toute votre croyance et votre foi!
Or c'est Jésus qui éduque ses brebis et pas le magister!
Pour moi les catholiques du moins le magister est le serpent de la genèse!C'est lui qui a trompé Adam et Eve!

Jésus éduque ses brebis en passant par ses Apôtres. Il l'a dit clairement dans les Evangiles :

A Pierre : "Paix mes brebis .... quand tu seras revenus, affermis tes frères".

A tous les Apôtres : "faites des disciples, leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit".

Est-ce que c'est le magistère qui encourage les chrétiens, les enfants de Dieu, à se saisir du fruit de la Bible, les versets, pour découvrir par eux-même le bien et le mal ? NON, ce sont tous les faux prophètes. Le vrai prophète, il donne lui-même à manger du fruit de l''arbre de la connaissance du bien et du mal, aux brebis qui lui ont été confiées par Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 20 Déc 2015, 20:51

Petero,vous vous contredisez!

2 Timothée 4:3-4 déclare, “Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.”


L’Eglise Catholique tire son origine du compromis tragique entre le christianisme et les religions païennes qui l’entouraient. Au lieu de proclamer l’Evangile et de convertir les païens, l’Eglise Catholique a “christianisé” les religions païennes et “paganisé” le christianisme. En brouillant les différences et effaçant les distinctions, oui, l’Eglise Catholique s’est rendue attirante pour le peuple de l’empire romain. L’un des résultats de cette situation est que l’Eglise Catholique est devenue la religion suprême dans le “monde romain” pendant des siècles. Toutefois, un autre résultat est la plus grande forme d’apostasie dans le christianisme vis-à-vis du vrai Evangile de Jésus-Christ et de la proclamation vraie de la Parole de Dieu.


Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 02:45

J&B a écrit:
Jésus parlait aux foules et n'avait pas besoin de quelqu'un pour les filtrer et les détourner de leur cible.

"13 Il leur dit: " Donnez-leur vous-mêmes à manger. " (Luc (CP) 9)

J&B a écrit:
Rien de plus à en dire car c'est évident que vous n'avez pas la volonté de rassembler les brebis dans le Christ, mais autour de Pierre.

C'est ce que Jésus a voulu faire lui-même, en appelant Simon qu'il a établit "Rocher" pour son Eglise, a rassembler autour de Lui, les brebis, pour que les brebis ne se dispersent pas.

Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 02:48

Mister be a écrit:
Petero,vous vous contredisez!

2 Timothée 4:3-4 déclare, “Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.”

Sauf qu'ici Paul parle de ceux qui se donnent une foule de docteur, au lieu d'accueillir ceux que Jésus leur donne, dans les successeurs des Apôtres.

Mister be a écrit:
L’Eglise Catholique tire son origine du compromis tragique entre le christianisme et les religions païennes qui l’entouraient. Au lieu de proclamer l’Evangile et de convertir les païens, l’Eglise Catholique a “christianisé” les religions païennes et “paganisé” le christianisme.

C'est du grand n'importe quoi Skipeer Very Happy L'Eglise n'a pas paganisé le chritianisme.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 08:56

Non Petero ce n'est pas du n'importe quoi....vous n'avez pas pu garder le cap Very Happy
Constantin a jugé que l’Empire romain étant si vaste, expansif et divers que personne n’accepterait d’abandonner ses croyances religieuses pour embrasser le christianisme. Il a donc autorisé et même encouragé la “Christianisation” des croyances païennes. Des croyances complètement païennes et non bibliques se sont vues attribuer de nouvelles identités “chrétiennes”. En voici un exemple clair parmi tant d'autres :

Le culte d’Isis, une déesse mère égyptienne, a été absorbé dans le christianisme en remplaçant Isis par Marie. Plusieurs des titres utilisés pour Isis, tels que “la Reine du Ciel,” “la Mère de Dieu” et “theotokos” (celle qui a enfanté Dieu) ont été attribués à Marie.
Celle-ci a reçu un rôle exalté dans la foi chrétienne, largement au-delà de celui que la Bible lui attribue, afin d’attirer les adorateurs d’Isis vers une religion qu’ils n’auraient autrement pas embrassée. Plusieurs temples d’Isis ont été, en effet, convertis en temples dédiés à Marie. Les premiers indices clairs de la Mariologie catholique figurent dans les écrits d’Origène, qui vécut à Alexandrie en Egypte, ville qui était le point focal de l’adoration d’Isis.

S
Citation :
auf qu'ici Paul parle de ceux qui se donnent une foule de docteur, au lieu d'accueillir ceux que Jésus leur donne, dans les successeurs des Apôtres.

Les enseignements de vos docteurs en théologie surpassent l'enseignement christique...rassurez-vous c'est pareil dans le Judaïsme!
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 11:01

Marie est le modèle symbolique de la "matrice" que Dieu a mis en nous telle une grotte à l'écart du monde,  pour faire naître et grandir et régner le Christ en nous.
Mais l'église en a fait une reine des cieux à la manière mythique gréco-romaine qu'il faut prier et honorer beaucoup pour gagner quelque mérite ou obtenir quelque grâce individuelle, ce qui en fait un idéal lointain et séparé de nous qui n'a plus guère de rapport avec le message du Christ.

Il y a la pédagogie divine, le lait maternel, qu'il faut à un moment savoir dépasser et faire en sorte que la pédagogie devienne enseignement solide. Jésus lui-même s'est distancé de sa mère : "Puis, étendant la main sur ses disciples, il dit: Voici ma mère et mes frères. Car, quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, et ma soeur, et ma mère" (Mt 12.50)




Les romains avaient leur Pontife, (qui fait le pont entre le ciel et la terre) et l’Église romaine, depuis Constantin, s'est focalisée sur un verset ambigu de l’Évangile pour construire tout un système basé sur ce pontife, alors que Jésus n'a jamais voulu régner temporellement, ni faire régner ses disciples en tant que tels, mais en faire des messagers dans le monde entier.
Il a voulu que tous soient un peuple de prêtres et de rois, et donc de pontifes.
Pas des rois à la manière mondaine, mais de nobles rois à la manière du Ciel, à la manière de Jésus !

Jésus est avec celui qui fait la volonté de Dieu, c'est le sens de son nom, jusqu'à la fin du monde pour qui veut bien l'accueillir et le laisser le guider.
Pourquoi rajouter un joug romain au joug pharisien que Jésus était venu ôter ?
Même s'il est utile en son temps et en tant que pédagogie, il est destiné à être dépassé.
Si les églises se vident, tout n'est pas imputable au néo-paganisme, il y a aussi que les gens lisent l'Evangile et voient le décalage qui existe entre les préceptes romains et ceux du Christ.

Jésus a été la pierre d'achoppement des juifs, et Pierre est la pierre d'achoppement des catholiques.
Petero, vous êtes un peu comme les musulmans qui défendent leur prophète plutôt que leur dieu.

https://www.youtube.com/watch?v=84d2KtL0vZs
Peuple de prêtres, peuple de rois, assemblée des saints,
Peuple de Dieu, chante ton Seigneur !
5 -- Nous te chantons, Agneau de la Pâque éternelle
Nous te louons, Victime immolée par nos péchés.
Nous te chantons, Tabernacle de l' Alliance Nouvelle
Nous te louons, ô Pierre angulaire, Rocher d' Israël.


P.S.

Après tout, si vous voulez absolument que Pierre soit le Rocher, il faudra admettre aussi que Pierre est Dieu, que Pierre est le Christ. Que toutes les pierres vivantes soient le Christ et Dieu.
En sautant un peu les étapes et en enjambant les hérésies, rien n'est impossible puisque :
Celui qui s'attache au Seigneur est avec lui un seul esprit. (1, Cor. 6,17)

Pour moi, pas de problème, j'ai une tendance panthéiste...
Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 11:32

Mister be a écrit:
complètement païennes et non bibliques se sont vues attribuer de nouvelles identités “chrétiennes”. En voici un exemple clair parmi tant d'autres :

Le culte d’Isis, une déesse mère égyptienne, a été absorbé dans le christianisme en remplaçant Isis par Marie. Plusieurs des titres utilisés pour Isis, tels que “la Reine du Ciel,” “la Mère de Dieu” et “theotokos” (celle qui a enfanté Dieu) ont été attribués à Marie.

Mon pauvre Mister Be, vous êtes tellement à court d'argument que vous utilisez des arguments concernant Marie, que vous copiez sur internet sans même réfléchir Very Happy

Vous oubliez qu'Isis était elle-même une divinité et que Marie était bien humaine. Isis était la mère d'un dieu egyptien, parce qu'elle était elle-même une divinité. Marie n'a jamais été pour les chrétiens, une divinité. Marie est une femme comme toutes les femmes, qui fût choisis pour donner la vie humaine, à son créateur, à l'unique Dieu.

Mister be a écrit:
Celle-ci a reçu un rôle exalté dans la foi chrétienne, largement au-delà de celui que la Bible lui attribue, afin d’attirer les adorateurs d’Isis vers une religion qu’ils n’auraient autrement pas embrassée.

Et comment des païens auraient-il été attiré par une femme qui n'était pas une déesse, une divinité.

De plus, la première à avoir reconnu Marie comme étant la mère de Dieu, de Yahvé, du Seigneur, c'est Elisabeth :

"43 Et d'où m'est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne à moi? (Luc (CP) 1)

Mister be a écrit:
Plusieurs temples d’Isis ont été, en effet, convertis en temples dédiés à Marie.

Pourquoi ne nous donnes-tu pas le nom de ces temples dédiés à Marie ?

Mister be a écrit:
Les premiers indices clairs de la Mariologie catholique figurent dans les écrits d’Origène, qui vécut à Alexandrie en Egypte, ville qui était le point focal de l’adoration d’Isis.

Du grand n'importe quoi l'ami. :mdr:

S
Citation :
auf qu'ici Paul parle de ceux qui se donnent une foule de docteur, au lieu d'accueillir ceux que Jésus leur donne, dans les successeurs des Apôtres.

Les enseignements de vos docteurs en théologie surpassent l'enseignement christique...rassurez-vous c'est pareil dans le Judaïsme![/quote]
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 12:16

J&B a écrit:
Marie est le modèle symbolique de la "matrice" que Dieu a mis en nous telle une grotte à l'écart du monde,  pour faire naître et grandir et régner le Christ en nous.
Mais l'église en a fait une reine des cieux à la manière mythique gréco-romaine qu'il faut prier et honorer beaucoup pour gagner quelque mérite ou obtenir quelque grâce individuelle, ce qui en fait un idéal lointain et séparé de nous qui n'a plus guère de rapport avec le message du Christ.

Il y a la pédagogie divine, le lait maternel, qu'il faut à un moment savoir dépasser et faire en sorte que la pédagogie devienne enseignement solide. Jésus lui-même s'est distancé de sa mère : "Puis, étendant la main sur ses disciples, il dit: Voici ma mère et mes frères. Car, quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, et ma soeur, et ma mère" (Mt 12.50)

Aucun rapport avec le sujet. Si vous voulez critiquez la place que les catholiques donnent à Marie, ouvrez un autre sujet SVP.

J&B a écrit:
Les romains avaient leur Pontife, (qui fait le pont entre le ciel et la terre) et l’Église romaine, depuis Constantin, s'est focalisée sur un verset ambigu de l’Évangile pour construire tout un système basé sur ce pontife, alors que Jésus n'a jamais voulu régner temporellement, ni faire régner ses disciples en tant que tels, mais en faire des messagers dans le monde entier.

Le Pontif, dans la religion romaine, c'était en effet "le Grand Prêtre".

Est-ce que c'est Jésus qui a fait de son Apôtre Simon le Grand-Prêtre, le souverain Pontife de son Eglise restée sur la terre, où bien est-ce Constantin qui a fait du successeur de Pierre, un Pontife pour l'Eglise ?

Revoyons donc, ce passage de l'Evangile sur lequel l'Eglise s'appuie pour dire que Pierre a été fait "souverain Pontife de l'Eglise de Jésus".

Nous savons tous que Jésus est venu accomplir la loi et les prophètes. Voyons si on peut faire un lien entre ce que Jésus accomplit avec son Apôtre Simon, et ce qu'avait annoncé Dieu dans les prophétie.

Moi je fais déjà un lien avec cette prophétie :

21 Parce que vous avez heurté du flanc et de l'épaule, et frappé de vos cornes toutes les brebis débiles jusqu'à ce que vous les eussiez chassées dehors, 22 je sauverai mes brebis, et elles ne seront plus au pillage, et je jugerai entre brebis et brebis. 23 Je leur susciterai un seul pasteur, -- et il les fera paître,-- mon serviteur David; c'est lui qui les paîtra; et c'est lui qui sera pour elles un pasteur. 24 Moi, Yahweh, je serai leur Dieu, et mon serviteur David sera prince au milieu d'elles; moi, Yahweh, j'ai parlé. 25 Je conclurai avec elles une alliance de paix;  (Ezéchiel (CP) 34)

Vous savez comme moi, que Yaweh venu sauver ses brebis et qui les jugera, c'est Jésus. C'est lui qui est Dieu venu à la recherche des brebis perdues d'Israël et des autres nations. Nous avons donc dans cette prophétie, Jésus, le Verbe de Dieu, Dieu dans sa Parole qu'il viendra au milieu de ses brebis pour les sauver, et qu'il suscitera au milieu de ses brebis, UN SEUL PASTEUR, qui paîtra ses brebis, et qui sera "PRINCE" au milieu d'elles, pendant que Lui sera Dieu au milieu de ses brebis.

Ce qui voulait dire que Yahvé, une fois descendu au milieu de ses brebis pour les sauver, il confierait ses brebis à un PRINCE, c'est à dire à un nouveau grand prêtre et nous avons de bonnes raisons de penser, que ce nouveau Grand Prêtre que Dieu descendu sur terre, c'est à dire Jésus, il a choisit son Apôtre Simon qu'il a établit "Grand Prêtre", ou "souverain Pontif pour son Eglise", et qui serait chargé de faire "le pont" entre les brebis et Jésus, comme Jésus est chargé de faire le pont entre son Eglise et son Père.

D'ailleurs, quand on examine le contexte dans lequel on se trouvait quand Simon a été fait "Rocher" pour l'Eglise de Jésus, on se rend compte que Jésus a choisis le moment où l'on fêtait dans la liturgie juive, la fête de l'expiation, pour poser aux Apôtres et c'est Simon, fils de Ionas qui va répondre :  "Et vous, qui dites-vous que Je Suis". Et nous savons que c'est après avoir donné la réponse, que Jésus fait de Simon le Rocher sur lequel il bâtira son Eglise.

La fête de l’Expiation était centrée sur l’offrande d’un sacrifice pour la rémission des péchés du peuple, et parmi les rites liturgiques que le Grand Prêtre devait accomplir dans le Saint des Saints, il y avait la prononciation, à haute voix, du nom divin. Selon le témoignage du Siracide, lorsque les prêtres et le peuple entendaient proclamer ce nom, ils se prosternaient, adoraient et, la face contre terre, bénissaient le nom glorieux. Lorsque le Grand Prêtre descendait pour donner aux fils d’Israël la bénédiction du Très-Haut, on glorifiait le nom divin et " pour la deuxième fois, le peuple se prosternait... " (Sir 50,20-21). Il semble qu’au temps de Jésus, pendant toute l’année liturgique, c’était la seule circonstance où le nom de Yahvé était prononcé à haute voix.

En choisissant ce jour de fête, Jésus désire que soit prononcé le nom divin dans la nouvelle perspective dans laquelle la liturgie de l’Ancienne Alliance trouvera son accomplissement. En le proclamant Fils du Dieu vivant, Simon répond à ce désir. Il prononce le nouveau nom divin, celui que Jésus a amplement révélé par son enseignement et par ses œuvres. Sans le savoir, Simon remplit le rôle du Grand Prêtre qui, durant la fête de l’Expiation, proclamait le nom de Dieu ; il le fait en exprimant sa foi dans le Fils de Dieu, un Fils qui est Dieu.

Nous savons le titre de "Prince" dans l'Ancienne Alliance, était réservé au Grand Prêtre qui était chargé des holocaustes :

"17 Mais le prince sera chargé des holocaustes, des oblations et des libations, aux fêtes, aux nouvelles lunes et aux sabbats, dans toutes les solennités de la maison d'Israël; c'est lui qui pourvoira aux sacrifices pour le péché, à l'oblation, à l'holocauste et aux sacrifices d'actions de grâces, afin de faire propitiation pour la maison d'Israël." (Ezéchiel (CP) 45)

on peut donc faire le lien entre ce Prince que Jésus, le Verbe de Dieu, avait promis de susciter quand il serait au milieu de ses brebis, après être descendu du Ciel pour les sauver, et le Prince, le Grand Prêtre qui en quelque sorte représentait Dieu au milieu de son Peuple. C'est ainsi que durant son absence, c'est Pierre qui devait remplacer Jésus comme Grand Prêtre, au milieu de son Peuple au milieu duquel Jésus serait Dieu.

Nous allons voir dans mon prochain message que même le nom que portait l'apôtre de Jésus n'était pas anodin.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 12:23

C'est alors que Jésus approuve la proclamation que fait Pierre de son identité :

" Tu es heureux, Simon fils de Jonas, car cette révélation t’est venue, non de la chair et du sang, mais de mon Père qui est dans les cieux ".

Le Dieu vivant dont Simon a parlé est le Père, que Jésus appèle " mon Père ", il s’agit de la révélation unique, s’exprimant par l’emploi absolu du verbe " révéler " : littéralement, " Dieu a révélé ". Cette révélation unique ne peut être que celle de son Fils. Le titre de Messie, référé par Marc pour la réponse de Jésus, ne suffirait pas à justifier une telle révélation. C’est le Fils comme Fils que le Père a révélé à Simon. C’est la révélation absolue, parce que c’est la révélation du mystère divin qui fait que le Père s’exprime dans son Fils.

Dans ses félicitations pour la proclamation, Jésus appelle Simon avec une certaine solennité : " Simon, fils de Jonas ". Il semble que le nom grec de Jonas corresponde au nom hébreu de Yohanan, traduit dans le texte grec de LXX Jonas, Ionia ou Onia. Ainsi apparaît l’allusion au Grand Prêtre de l’Ecclésiastique : " Simon, fils de Onia " (50,1). Cette surprenante coïncidence de nom fait mieux comprendre que l’apôtre Simon remplit le rôle du Grand Prêtre à la fête de l’Expiation.

Plus solennelle encore est la confirmation que la voix céleste de la Transfiguration apporte aux paroles de Simon : le court intervalle de temps qui sépare la fête de l’Expiation de celle des Tentes contribue à montrer le lien entre ces deux déclarations. Les termes de la proclamation théophanique reprennent l’objet essentiel de la profession de foi : " Celui-ci est mon Fils bien-aimé… " (Mt 17,5). Le Père témoigne personnellement qu’il est précisément celui qui avait révélé à Simon l’identité de son Fils. Lui-même prononce le nom divin de Jésus, Fils bien-aimé, comme il l’avait fait prononcer par Simon.

La date de la fête de l’Expiation contribue à faire percevoir le sens du nouveau nom donné à l’apôtre et l’importance de ce nom. Déjà le nom de Simon avait reçu une valeur nouvelle en vertu de la proclamation du nom divin, avec une référence au Grand Prêtre du livre du Siracide (50,l-21). Par son autorité, Jésus donne un autre nom : " Eh bien ! moi je te dis : Tu es Pierre " (Mt 16,18). Ce nom, Kaipha, est conféré pour exprimer un nouveau rôle, qui est expliqué brièvement : " Sur cette pierre je bâtirai mon Église ". Il est identique au nom du Grand Prêtre en charge, Caïphe.

Le rapprochement des deux noms ne saurait être un hasard ; il est encore plus intentionnel que " Simon, fils de Jonas ", parce qu’il s’agit ici d’un nom expressément choisi par Jésus. Ce choix évocateur signifie que, aux yeux de Jésus, pour l’avenir, Simon est déjà le Grand Prêtre qui dans l’Église remplira le rôle attribué précédemment au Grand Prêtre juif.

Nous pouvons observer qu’en grec, il y a une différence de genre entre Petros et Petra, Pierre et la pierre, tandis qu’en araméen c’est le même terme (Keypha). Le fait du nouveau nom conféré à Simon est confirmé par les autres synoptiques, à propos du choix des douze (Mc 3,16 ; Lc 6,14). Dans l’évangile de Jean, au moment de la première rencontre, Jésus dit : " Tu es Simon, le fils de Jonas ; tu t’appelleras Céphas – ce qui veut dire Pierre " (1,42). Le terme " kefa " est cité précisément comme celui qui avait été prononcé par Jésus, et qui avait en araméen toute sa valeur significative.

Selon le récit de Matthieu, Simon, après avoir rempli le rôle du Grand Prêtre en prononçant le nom divin de Jésus, est reconnu par Jésus en qualité de Grand Prêtre, de vrai " Caïphe ". La parole de Jésus est créatrice : il a le pouvoir de donner à Simon un nouvel être, en lui conférant un nouveau nom. C’est le pouvoir créateur qui appartient à Dieu.

À ce nouveau Grand Prêtre, Jésus communique tout pouvoir. Après avoir dit : " Sur cette pierre je bâtirai mon Église ", il ajoute : " Et les Portes de l’Hadès ne tiendront pas contre elle. Je te donnerai les clefs du Royaume des Cieux : quoi que tu lies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour lié, et quoi que tu délies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour délié ".
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 13:12

Petero, on cite ses sources !
http://www.clerus.org/clerus/dati/2003-04/01-999999/02PIFR.html

Smile
Extrêmement alambiqué, tout ça !
Faut être tordu pour faire passer le Seul Pasteur dont parle Ezechiel pour Pierre.
Et faire un parallèle entre Kêphas et Caïphe = Pontife, fallait oser le paradoxe !

D'ailleurs Jésus n'est jamais parti, puisqu'il dit qu'il est avec nous jusqu'à la fin du monde.
Il est où ? dans le plus profond de nos grottes intérieures !
"Et on ne dira point : voici, il est ici; ou voilà, il est là; car voici, le Règne de Dieu est au-dedans de vous"

Certes, il faut des enseignants, Pierre l'a été, ainsi que les Apôtres, Paul, et dès le début, il y a eu des séparations doctrinales, parce que l'homme est ainsi, un séparateur.

Seul le vrai Berger rassemble.




Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 13:34

J&B a écrit:
Extrêmement alambiqué, tout ça !
Faut être tordu pour faire passer le Seul Pasteur dont parle Ezechiel pour Pierre.

Et de quel autre Pasteur voulez-vous que Dieu venu prendre soin lui-même de ses brebis, comme un pasteur au milieu de ses brebis, parle quand il dit "je leur susciterai un seul pasteur qui sera prince au milieu d'eux" ?

Jésus, le Bon Pasteur, Dieu venu paître lui-même ses brebis durant 3 années, Jésus qui est Dieu au milieu de nous, c'est bien lui qui a suscité Pierre pour en faire le Pasteur de ses brebis.

Comme c'est bien Jésus qui a fait de ce même Apôtre, Simon fils de Ionas, la pierre de fondation pour son Eglise, "la pierre" qu'était "le Caïphe" dans l'Ancienne Alliance.

L’audace de cette déclaration est encore plus évidente si l’on considère d’autres paroles par lesquelles Jésus se désigne comme la pierre angulaire (Mc 12,10), une pierre qui, selon Isaïe (28,16), devait être la pierre de fondation de la nouvelle Sion (cf. Rm 9,32 ; Eph 2,20). L’image de la " pierre de fondation " appartient donc en premier lieu à Jésus. Mais délibérément, Jésus fait de Simon la pierre de fondation de l’Église : la grandeur de ce rôle ne saurait être sous-évaluée.

L’identification primordiale de Jésus à la pierre explique comment Simon a pu recevoir cette qualification : en vertu de son pouvoir divin, Jésus communique à Simon sa qualité de pierre de fondation. L’Église reste l’Église du Christ, " mon Église ", et c’est en qualité de Grand Prêtre, c’est-à-dire de ministre d’un culte qui ne lui appartient pas et dont il n’est pas le maître, que Simon est appelé pierre de fondation. Il ne remplace pas Jésus, parce que celui-ci demeure la seule pierre qui soutient l’ensemble de l’Église, mais il est destiné à le représenter visiblement dans le développement terrestre de son Royaume.

Du fait que Simon, en vertu de la volonté du Christ et de la participation à son pouvoir, est la pierre de fondation, l’Église ne peut exister ni se développer sans celui qui a reçu le sacerdoce suprême. Vouloir construire l’Église en-dehors de ces fondements serait s’engager dans une voie sans issue.

J&B a écrit:
D'ailleurs Jésus n'est jamais parti, puisqu'il dit qu'il est avec nous jusqu'à la fin du monde.

Oui, et c'est plus particulièrement avec ses Apôtres qu'il est, lorsqu'ils baptisent, enseignent, paissent les brebis et qui plus est avec son Apôtre Simon qu'il a établit "Rocher" avec Lui.

Oui, Jésus est présent au milieu de son troupeau, et la manifestation visible de sa présence, il l'a réalise par le pape, qu'il a établit "Prince' pour son Eglise, Grand Prêtre pour son Eglise.

J&B a écrit:
Il est où ? dans le plus profond de nos grottes intérieures !
"Et on ne dira point : voici, il est ici; ou voilà, il est là; car voici, le Règne de Dieu est au-dedans de vous"

Dans le Royaume qu'on ne voit pas, il y a Jésus, qui est le Rocher, le Prince de ce Royaume ; et sur la terre où se Royaume de Dieu est représenté, signifié, il y a l'Eglise catholique et le Rocher pour l'Eglise, le Prince de l'Eglise par qui Jésus nous paîs, le pape.

J&B a écrit:
Certes, il faut des enseignants, Pierre l'a été, ainsi que les Apôtres, Paul, et dès le début, il y a eu des séparations doctrinales, parce que l'homme est ainsi, un séparateur.

Seul le vrai Berger rassemble.

On voit en effet comment les brebis qui sont hors de l'Eglise confiée à Jésus, livrée à elles-mêmes se rassemblent Very Happy Ils n'ont cessés de se disperser, de se diviser au grés des interprétations de chacun :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Denys



Masculin Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 14:18

Vous devriez préciser Pétéro, que c'est votre interprétation personnelle. Car il est évident que vous "absolutisez" la part de vérité qui est réelle, mais relative, quand au rôle de Saint-Pierre et de ses "successeurs".
On sent chez vous ce "désir" "d'incarnationnisme divin" continu en la personne du pape. Sauf que ça prend chez vous une forme d'idolâtrie.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 14:37

Denys a écrit:
Vous devriez préciser Pétéro, que c'est votre interprétation personnelle. Car il est évident que vous "absolutisez" la part de vérité qui est réelle, mais relative, quand au rôle de Saint-Pierre et de ses "successeurs".
On sent chez vous ce "désir" "d'incarnationnisme  divin" continu en la personne du pape. Sauf que ça prend chez vous une forme d'idolâtrie.    

Cher Denys,

Qui peut empêcher Jésus de faire de son apôtres Simon, et de ceux qui héritent de la charge que Jésus lui avait confié, la pierre de fondation de son Eglise, son Royaume, en croissance sur la terre ?

Qui peut empêcher Jésus de confier à ce même Apôtres et à ses successeurs, son autorité souveraine ?

Jésus en effet est celui qui possède les clefs du Royaume et qui, par conséquent, peut les donner à Pierre, de même que, étant en premier la pierre de fondation, il peut faire participer son disciple à cette qualité.

L’image des clés du Royaume a sans doute un rapport avec le geste essentiel du Grand Prêtre dans la fête de l’Expiation : un geste que lui seul pouvait accomplir, et uniquement en ce jour, celui d’entrer dans le Saint des Saints. Pour caractériser ce privilège, on pourrait dire qu’en cette occasion, il avait les clés de la demeure de Dieu ; il pouvait ouvrir ce qui d’ordinaire était fermé, de façon à obtenir le pardon et les bénédictions divines pour le peuple.

Rappelons comment l’Épître aux Hébreux a interprété le sacrifice rédempteur du Christ à la lumière de cette célébration : " Ce n’est pas, en effet, dans un sanctuaire fait de main d’homme, dans une image de l’authentique, que le Christ est entré, mais dans le ciel lui-même, afin de paraître maintenant devant la face de Dieu en notre faveur " (9,24). Une fois pour toutes, Jésus est entré avec son offrande dans le vrai Saint des Saints, qui est le Royaume céleste. Ainsi, il est devenu le maître de ce Royaume, celui qui en possède les clefs et qui en ouvre la porte aux hommes : Jésus a été et demeure le Grand Prêtre parfait, qui a réalisé tout ce qui, dans la liturgie de l’Expiation, était ombre et figure.

Le Christ veut que Pierre exerce le rôle du Grand Prêtre, qui prolonge et reflète sur cette terre cette suprême mission sacerdotale. Il lui promet les clefs, le pouvoir d’ouvrir la porte du Royaume, où la vie céleste commence dès maintenant. Et il est remarquable qu’il ne pose aucune réserve à ce pouvoir : il ne se limite pas à donner une partie des clefs. Donc, il confère à Pierre une autorité intégrale, vraie image de la sienne.

Cette autorité est encore plus clairement soulignée par les paroles qui concluent la promesse : " Quoi que tu lies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour lié, et quoi que tu délies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour délié ". Les verbes " lier " et " délier " ont fait l’objet de nombreuses tentatives d’interprétation. De la liturgie de l’Expiation, qui avait pour but la rémission des péchés, on peut conclure que le pouvoir de lier et de délier comporte celui de prononcer le pardon des péchés. Toutefois, on ne peut pas le limiter à ce pardon : une fête liturgique juive ne peut pas fixer les limites d’un pouvoir formulé par le Christ.

La littérature rabbinique a souvent été citée pour éclairer le sens du binôme " lier-délier " : il revêt une portée doctrinale ou disciplinaire, soit pour déclarer une chose interdite ou permise, soit pour prononcer une excommunication ou la lever. Cette double signification tend à montrer que Pierre reçoit le pouvoir d’émaner des interdits comme de déclarer ce qui est permis, et de fixer les conditions d’appartenance à l’Église.

Mais sur ce point aussi, on ne peut pas attribuer une valeur exclusive au sens rabbinique. Il faut respecter la nouveauté de l’institution créée par Jésus : aucun précédent dans la religion juive ne pourrait en indiquer suffisamment le sens, ni les réelles dimensions. Puisqu’aucune restriction n’est mise au pouvoir de lier et de délier, ni à la transmission des clefs, il faut admettre que Pierre possède, sur l’Église, un pouvoir universel et complet. Comme administrateur qui a reçu de son maître toute autorité pour conduire le développement du Royaume, il dispose de toutes les facultés nécessaires à la direction de la communauté chrétienne. Parmi ces facultés, il y a celle d’énoncer les règles du comportement moral, en manifestant la volonté divine sur la vie humaine, et celle de remettre les péchés.
L’exercice de ce pouvoir n’est pas seulement approuvé dans les cieux ; il reçoit une efficacité céleste. Cela signifie que le Christ lie son action divine à l’action humaine de Pierre et qu’il entend exercer son autorité sur l’Église par la médiation de son disciple.


Cette analyse n'est pas de moi, mais j'y souscris pleinement.

Il n'est pas question d'une incarnation du divin qui se continuerai en Pierre, mais d'une association entre Jésus et Pierre pour paître son peuple. Jésus a voulu exercer son autorité sur son peuple, par la médiation de l'Apôtre Pierre et ses successeurs.

Les paroles de Jésus, avec l’attribution du nouveau nom qui signifie pierre de fondation, avec le don des clefs du Royaume et du pouvoir suprême de lier et de délier, ont été adressées uniquement à Simon devenu Pierre. Elles n’ont pas été adressées ni appliquées aux douze disciples. Cette distinction est très claire. Le Christ a donné à Pierre une primauté exclusive.

D’autre part, la promesse faite à Pierre n’annule pas les autres paroles de Jésus : elle doit être comprise en harmonie avec les déclarations qui accordent aux Douze certains pouvoirs, très importants pour la vie de l’Église. Nous ne pouvons pas sous-estimer par exemple les paroles prononcées pendant la Cène : " Je dispose pour vous du Royaume, comme mon Père en a disposé pour moi " (Lc 22,29). Jésus donne à ses apôtres un pouvoir de direction sur le Royaume, qui ne contredit nullement le pouvoir accordé personnellement à Pierre, et qui doit être reconnu et respecté. La même chose vaut pour les autres pouvoirs : pouvoir d’enseigner la doctrine en instruisant toutes les nations, pouvoir de remettre les péchés, pouvoir de célébrer l’Eucharistie, de baptiser. Les apôtres ont reçu ces pouvoirs et ils ont été associés au pouvoir conféré à Pierre ; mais Pierre occupe une position unique, comme pierre de fondation et comme titulaire du pouvoir suprême et universel.



Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 17:06

petero a écrit:
Mister be a écrit:
complètement païennes et non bibliques se sont vues attribuer de nouvelles identités “chrétiennes”. En voici un exemple clair parmi tant d'autres :

Le culte d’Isis, une déesse mère égyptienne, a été absorbé dans le christianisme en remplaçant Isis par Marie. Plusieurs des titres utilisés pour Isis, tels que “la Reine du Ciel,” “la Mère de Dieu” et “theotokos” (celle qui a enfanté Dieu) ont été attribués à Marie.

Mon pauvre Mister Be, vous êtes tellement à court d'argument que vous utilisez des arguments concernant Marie, que vous copiez sur internet sans même réfléchir  Very Happy

Vous oubliez qu'Isis était elle-même une divinité et que Marie était bien humaine. Isis était la mère d'un dieu egyptien, parce qu'elle était elle-même une divinité. Marie n'a jamais été pour les chrétiens, une divinité. Marie est une femme comme toutes les femmes, qui fût choisis pour donner la vie humaine, à son créateur, à l'unique Dieu.

Mister be a écrit:
Celle-ci a reçu un rôle exalté dans la foi chrétienne, largement au-delà de celui que la Bible lui attribue, afin d’attirer les adorateurs d’Isis vers une religion qu’ils n’auraient autrement pas embrassée.

Et comment des païens auraient-il été attiré par une femme qui n'était pas une déesse, une divinité.

De plus, la première à avoir reconnu Marie comme étant la mère de Dieu, de Yahvé, du Seigneur, c'est Elisabeth :

"43 Et d'où m'est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne à moi?  (Luc (CP) 1)

Mister be a écrit:
Plusieurs temples d’Isis ont été, en effet, convertis en temples dédiés à Marie.

Pourquoi ne nous donnes-tu pas le nom de ces temples dédiés à Marie ?  

Mister be a écrit:
Les premiers indices clairs de la Mariologie catholique figurent dans les écrits d’Origène, qui vécut à Alexandrie en Egypte, ville qui était le point focal de l’adoration d’Isis.

Du grand n'importe quoi l'ami.  :mdr:

S
Citation :
auf qu'ici Paul parle de ceux qui se donnent une foule de docteur, au lieu d'accueillir ceux que Jésus leur donne, dans les successeurs des Apôtres.

Les enseignements de vos docteurs en théologie surpassent l'enseignement christique...rassurez-vous c'est pareil dans le Judaïsme!
[/quote]

Non Petero, je suis fatigué de répéter la même chose alors je me dis que j'ai peut être mal formulé mes réponses,ce qui est bien possibles donc oui je prends sur le net les mêmes pensées que j'ai et qui sont mieux formulées mais apparemment le problème ne vient pas de ma formulation ni de mon plagiat...le problème est bien plus profond...
Votre aveuglement réside dans le fait que votre église s'est coupée des racines hébraïques qui alimentent votre olivier....
Je peux vous mettre d'autres exemples...Noël par exemple bâti sur le culte de Mithra,soltice d'hiver etc...rien à voir avec notre religion Petero et refuser d'admettre que faire entrer des éléments du paganisme dans votre religion c'est l'affaiblir....
Donc sur la mariologie, sur votre religion d'état sans pour autant faire disparaîte l'hénothéisme de vos empereurs catholiques et sur votre mithraïsme qui trouve son point culminant dans la théophagie,sur votre suprématie de votre pape sur les autres évêques,sur votre théologie de substitution...que et j'en oublie beaucoup qui vous fait dévier de la pensée christique....c'est sur ces quelques point que reposerait l'Eglise du Christ?
MaisBien sûr, l’Eglise Catholique romaine nie l’origine païenne de ses croyances et pratiques. Elle déguise ses croyances païennes par des conceptions théologiques compliquées. L’Eglise Catholique excuse et nie son origine païenne sous le masque de la “tradition de l’église.” Reconnaissant que plusieurs de ses croyances et pratiques sont totalement étrangères aux Ecritures, l’Eglise Catholique est obligée de nier l’autorité et la suffisance des Ecritures.

Je vous souhaite une bonne fête de Noël quand même!
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 17:10

Denys a écrit:
Vous devriez préciser Pétéro, que c'est votre interprétation personnelle. Car il est évident que vous "absolutisez" la part de vérité qui est réelle, mais relative, quand au rôle de Saint-Pierre et de ses "successeurs".
On sent chez vous ce "désir" "d'incarnationnisme  divin" continu en la personne du pape. Sauf que ça prend chez vous une forme d'idolâtrie.    

Je me tue à lui répéter! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 17:57

La construction de l'église ne se fait pas sur une personne, en l'occurence un pape qui n'est pas reconnu par la plupart des chrétiens, et même pas par tous les catholiques.
L'église c'est toute la communion humaine, du moment qu'elle vit dans la parole du Christ.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 18:58

Mister be a écrit:
Votre aveuglement réside dans le fait que votre église s'est coupée des racines hébraïques qui alimentent votre olivier....

NON, Mister Be, nous ne sommes pas couper des racines, car les racines de l'olivier c'est Jésus, qui est le créateur de l'olivier, de qui l'olivier reçoit sa vie. Etant attaché à Jésus, faisant partie de la Vigne véritable qu'Il Est Lui-même, je ne suis pas coupé de cette Vigne ou de cet Olivier.

Mister be a écrit:
Je peux vous mettre d'autres exemples...Noël par exemple bâti sur le culte de Mithra,soltice d'hiver etc...rien à voir avec notre religion Petero et refuser d'admettre que faire entrer des éléments du paganisme dans votre religion c'est l'affaiblir....

NON Mister Be, Noël tel que célébré par l'Eglise catholique, cela n'a rien à voir avec le culte de Mithra, du soltice d'hiver. Noël c'est fêter Jésus, soleil d'en haut venu nous visiter.

Mister be a écrit:
MaisBien sûr, l’Eglise Catholique romaine nie l’origine païenne de ses croyances et pratiques. Elle déguise ses croyances païennes par des conceptions théologiques compliquées. L’Eglise Catholique excuse et nie son origine païenne sous le masque de la “tradition de l’église.” Reconnaissant que plusieurs de ses croyances et pratiques sont totalement étrangères aux Ecritures, l’Eglise Catholique est obligée de nier l’autorité et la suffisance des Ecritures.

Je vous souhaite une bonne fête de Noël quand même!

Elle les nie car la liturgie que célèbre l'église catholique n'a rien à voir avec le paganisme. Very Happy

Vous êtes encore plus aveugle et sourd que je ne le pensais Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 19:03

Phoebus a écrit:
La construction de l'église ne se fait pas sur une personne, en l'occurence un pape qui n'est pas reconnu par la plupart des chrétiens, et même pas par tous les catholiques.

Le Seigneur Jésus n'a pas demandé l'avis des Apôtres quand il a choisi Pierre, pour être le Pasteur de ses brebis, le chef de son Eglise, le Rocher sur lequel il l'a ferait reposer pour qu'elle ne se disperse pas. Alors on s'en moque que la plus part des chrétiens et que quelques catholique ne le reconnaissent pas. Very Happy

Phoebus a écrit:
L'église c'est toute la communion humaine, du moment qu'elle vit dans la parole du Christ.

L'Eglise c'est la communauté convoquée par le Christ pour faire Un avec le Pape et les Apôtres, c'est la communauté rassemblé dans l'unité autour de Celui que Jésus a établis "prince" de son Eglise

Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 19:13

Phoebus a écrit:
La construction de l'église ne se fait pas sur une personne, en l'occurence un pape qui n'est pas reconnu par la plupart des chrétiens, et même pas par tous les catholiques.
L'église c'est toute la communion humaine, du moment qu'elle vit dans la parole du Christ.

Oui c'est la théorie mais quand le pape éternue,c'est tout le christianisme romain qui a la grippe!
Je suis d'accord avec vous sur le concept de l'église=communion humaine! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 19:23

Citation :
NON, Mister Be, nous ne sommes pas couper des racines, car les racines de l'olivier c'est Jésus, qui est le créateur de l'olivier, de qui l'olivier reçoit sa vie. Etant attaché à Jésus, faisant partie de la Vigne véritable qu'Il Est Lui-même, je ne suis pas coupé de cette Vigne ou de cet Olivier.

relisez Rm 11!
Citation :

NON Mister Be, Noël tel que célébré par l'Eglise catholique, cela n'a rien à voir avec le culte de Mithra, du soltice d'hiver. Noël c'est fêter Jésus, soleil d'en haut venu nous visiter.

Curieuse coïncidence pourtant...Rien à voir non plus avec la crèche,le sapin de noël,la bûche de noël etc...bien sûr!
Heureusement qu'on ne vous laisse pas faire,vous reprendriez à votre compte Hannouccah en le christianisant!
Vous avez déjà un élément avec les guirlandes lumineuses mais ça doit s'arrêter là
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 20:58

Mister be a écrit:
Citation :
NON, Mister Be, nous ne sommes pas couper des racines, car les racines de l'olivier c'est Jésus, qui est le créateur de l'olivier, de qui l'olivier reçoit sa vie. Etant attaché à Jésus, faisant partie de la Vigne véritable qu'Il Est Lui-même, je ne suis pas coupé de cette Vigne ou de cet Olivier.

relisez Rm 11!

Oui, relisez bien Romain. L'olivier n'est pas la racine ; la racine c'est Jésus :

Si tu te glorifies, sache que ce n'est pas toi qui portes la racine, mais que c'est la racine qui te porte. (Romains (CP) 11)
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 21 Déc 2015, 21:09

Sourde à l’avertissement apostolique de ne pas « se glorifier aux dépens du peuple juif », le christianisme primitif a forgé ce qu’on appelle encore « la théologie de la substitution » (l’Eglise se substituant au peuple d’Israël dans le plan divin), ainsi qu’un antijudaïsme virulent, parfois extrêmement violent.
La synagogue, de son côté, n’a pas manqué de prendre ses plus grandes distances avec une croyance qu’elle considérait comme « inacceptable pour les Juifs ». Un énorme fossé s’est ainsi creusé.

Bien sûr, la « règle » n’a pas été suivie par tous et il y a eu des exceptions notables, mais en réalité il a fallu attendre le XXe siècle pour que les rapports entre Chrétiens et Juifs commencent à changer.
C’est surtout au début des années 1960 que l’on entend de plus en plus souvent parler des « racines juives » de la foi chrétienne. Indéniablement le choc provoqué par la Shoah y est pour beaucoup. De plus, la création de l’état d’Israël et sa présence dans la cité historique de Jérusalem ainsi que, par ailleurs, l’émergence du mouvement des Juifs croyants en Jésus ont remis en cause l’idée reçue selon laquelle le peuple juif n’a plus aucun rôle à jouer dans le plan de Dieu.

En quoi consistent précisément ces « racines juives » et quelles pourraient être les incidences concrètes d’une redécouverte de celles-ci dans la vie des croyants ?...
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mar 22 Déc 2015, 07:48

petero a écrit:
Mister be a écrit:
Citation :
NON, Mister Be, nous ne sommes pas couper des racines, car les racines de l'olivier c'est Jésus, qui est le créateur de l'olivier, de qui l'olivier reçoit sa vie. Etant attaché à Jésus, faisant partie de la Vigne véritable qu'Il Est Lui-même, je ne suis pas coupé de cette Vigne ou de cet Olivier.

relisez Rm 11!

Oui, relisez bien Romain. L'olivier n'est pas la racine ;  la racine c'est Jésus :

Si tu te glorifies, sache que ce n'est pas toi qui portes la racine, mais que c'est la racine qui te porte.  (Romains (CP) 11)

Le sang qui coule dans Ses veines était du sang juif Petero....pas d'une autre raceethnie!
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mar 22 Déc 2015, 13:59

Mister be a écrit:
petero a écrit:
Mister be a écrit:
Citation :
NON, Mister Be, nous ne sommes pas couper des racines, car les racines de l'olivier c'est Jésus, qui est le créateur de l'olivier, de qui l'olivier reçoit sa vie. Etant attaché à Jésus, faisant partie de la Vigne véritable qu'Il Est Lui-même, je ne suis pas coupé de cette Vigne ou de cet Olivier.

relisez Rm 11!

Oui, relisez bien Romain. L'olivier n'est pas la racine ;  la racine c'est Jésus :

Si tu te glorifies, sache que ce n'est pas toi qui portes la racine, mais que c'est la racine qui te porte.  (Romains (CP) 11)

Le sang qui coule dans Ses veines était du sang juif Petero....pas d'une autre raceethnie!

Et depuis quand "le sang d'un juif" est-il différent du sang d'un africain ou d'un européen ou du sang de n'import quel homme !!

Comme l'a dit Saint Paul, en Jésus il n'y a plus ni juifs, ni païens, ni circoncis, ni incirconcis :


11 Dans ce renouvellement il n'y a plus ni Grec ou Juif, ni circoncis ou incirconcis, ni barbare ou Scythe, ni esclave ou homme libre; mais le Christ est tout en tous. (Colossiens (CP) 3)

6 Ce mystère, c'est que les Gentils sont héritiers avec les Juifs, et membres du même corps et qu'ils participent à la promesse de Dieu en Jésus-Christ (Ephésiens (CP) 3)


En Jésus, il y a avant tout du sang humain, car le sang humain est commun chez tous les hommes, il n'existe pas un sang juif, ou un sang musulman ou un sang africain. Il n'existe que des rhésus différents, mais un même sang qui fait vivre les hommes, quelques soient leur origine.

En Jésus il y a surtout ce sang commun à tous, ce sang humain auquel s'est mêlé le sang divin, symbolisé par l'Eau qui a coulé avec le sang quand le Cœur de Jésus a été transpercé sur la croix.

C'est ce sang humano-divin, qui est répandu dans le Corps du Christ et en chacun des membres de ce Corps, que ce membre soit juif ou païens. En Jésus il n'y a pas les juifs qui seraient une race à part, qui aurait un sang qui serait supérieur aux autres ; il y a des hommes qui sont juifs, ou des autres nations, et qui ont accès au sang de Jésus qui est le sang de Dieu fait homme pour que nous recevions en nous par son sang, sa Vie éternelle.

Oui, la racine qui portait le peuple Juif, c'était Jésus, le Verbe de Dieu, la Parole de Dieu, puisque c'était avec sa Parole et autour de sa Parole que le peuple juif s'est constitué, le peuple de la première alliance. C'est ce même Verbe fait chair qui rassemble maintenant en un seul Corps, dans le sien, tous les hommes, à commencer par les juifs qui ont été les premiers appelés à entrer dans l'alliance.

Nous chrétiens, nous ne devons pas oublier que les premiers appelés ont été les juifs. Les premiers à avoir répondus à l'appel de Dieu, ce sont les juifs. Ce sont nos grand frères dans la foi en Dieu, même si à l'image du Fils de la parabole de l'enfant prodigue, resté auprès du Père, dans la maison de Dieu, ils n'ont pas supportés que Dieu accueille dans sa maison, les païens, duquels ils se tenaient éloignés de peur de se salir.



Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mar 22 Déc 2015, 20:41

Citation :
Et depuis quand "le sang d'un juif" est-il différent du sang d'un africain ou d'un européen ou du sang de n'import quel homme !!

Je m'y attendais àcelle-là! Very Happy
Depuis que le sang juif (c'est une métaphore Pero...le sang juif est rouge comme le sang africain sauf que Jésus n'est pas africain mais moyen oriental!)a été choisi par l'Eternel pour en être le peuple élu d'Abraham à Moïse...C'est toujours une alliance de sang,que ce soit l'ancienne ou la nouvelle alliance
C'est par le sang d'un juif que l'humanité peut espérer au Salut
Car le Salut vient des Juifs petero et c'est la Parole de notre Seigneur!

La racine est bien Jésus mais la sève qui nourrit la plante est bien le Judaïsme d'Abraham à Jésus
On parle de la Thora,Parole de D.ieu, Pain de la vie qui nous nourrit et qui constitue le corps du Christ à manger...C'est une histoire juive Petero de aleph au tav

Citation :
Nous chrétiens, nous ne devons pas oublier que les premiers appelés ont été les juifs. Les premiers à avoir répondus à l'appel de Dieu, ce sont les juifs. Ce sont nos grand frères dans la foi en Dieu, même si à l'image du Fils de la parabole de l'enfant prodigue, resté auprès du Père, dans la maison de Dieu, ils n'ont pas supportés que Dieu accueille dans sa maison, les païens, duquels ils se tenaient éloignés de peur de se salir.


Merci de vous en souvenir...le fils prodigue revient à la maison thumleft :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mer 23 Déc 2015, 01:21

Mister be a écrit:
C'est par le sang d'un juif que l'humanité peut espérer au Salut. Car le Salut vient des Juifs petero et c'est la Parole de notre Seigneur!

C'est Jésus le salut qui vient des juifs, Jésus qui est la Parole de Dieu devenue homme juif. Ce n'est pas la Parole de Dieu transmise dans le Ecriture, la Thora, qui sauve, c'est la Parole de Dieu devenu homme en Jésus.

Mister be a écrit:
La racine est bien Jésus mais la sève qui nourrit la plante est bien le Judaïsme d'Abraham à Jésus

NON et NON, c'est pas le Judaïsme qui sauve c'est Jésus venant à l'homme dans le chritianisme. La sève qui nourrit la Vigne Véritable, l'Eglise rassemblée par Jésus en son Corps, c'est la Vie de l'Esprit, la Vie de Dieu dont Jésus était rempli. Aucun juif mis à part Jésus, n'est capable de transmettre la Vie de Dieu, car aucun juif, mis à part Jésus, a ses racines plongées en Dieu.

Mister be a écrit:
On parle de la Thora,Parole de D.ieu, Pain de la vie qui nous nourrit et qui constitue le corps du Christ à manger...C'est une histoire juive Petero de aleph au tav

NON Mister Be, vous faites une erreur. C'est Jésus en personne qui est le Pain de Vie, Jésus Parole de Dieu fait chair, pour communiquer à toute chaire, sa Vie, la Vie divine.

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mer 23 Déc 2015, 01:28

petero a écrit:


NON et NON, c'est pas le Judaïsme qui sauve c'est Jésus venant à l'homme dans le chritianisme. La sève qui nourrit la Vigne Véritable, l'Eglise rassemblée par Jésus en son Corps, c'est la Vie de l'Esprit, la Vie de Dieu dont Jésus était rempli. Aucun juif mis à part Jésus, n'est capable de transmettre la Vie de Dieu, car aucun juif, mis à part Jésus, a ses racines plongées en Dieu.
salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mer 23 Déc 2015, 07:26

Citation :
C'est Jésus le salut qui vient des juifs, Jésus qui est la Parole de Dieu devenue homme juif. Ce n'est pas la Parole de Dieu transmise dans le Ecriture, la Thora, qui sauve, c'est la Parole de Dieu devenu homme en Jésus.

Comment vous le savez que c'est Jésus le mash!a'h?La Parole de D.ieu devenue homme Juif?
Si ce n'est qu'à travers la Parole transmise dans les Ecritures qui annoncent son avénemment...
La Bible n'est pas un livre comme un autre,comme l'Odysée mais bien la Parole de D.ieu qui nous dit ce qu'il faut faire pour accéder au Salut avec un exemple typique...Yéshoua Hamash!a'h!
Citation :

NON et NON, c'est pas le Judaïsme qui sauve c'est Jésus venant à l'homme dans le chritianisme. La sève qui nourrit la Vigne Véritable, l'Eglise rassemblée par Jésus en son Corps, c'est la Vie de l'Esprit, la Vie de Dieu dont Jésus était rempli. Aucun juif mis à part Jésus, n'est capable de transmettre la Vie de Dieu, car aucun juif, mis à part Jésus, a ses racines plongées en Dieu.

Ce n'est ni le Judaïsme ni le Christianisme qui sauvent on est bien d'accord!
Je dis simplement que Jésus est nourri au sein du Judaïsme,tradition juive;prières juives;liturgie juive;enseignement juif;commentaire juif,pensées juives....voilà la sève qui nourrit la vigne véritable...
L'Eglise du christ n'est pas bâtie sur un homme(Pierre) ni sur une communauté d'hommes qui vous dit comment prier,quoi croire...L'Eglise du Christ est loin d'être l'église catholique romaine ni d'autres églises qui se sont coupées des racines hébraïques en faisant le pilier de leur foi leur théologie de substitution ...
Aucun juif n'est capable de transmettre la Vie de D.ieu mais c'est par les juifs et Israël que vous pouvez bénéficier de cette vie de Dieu...C'est fondamentalement grâce à eux que vous croyez en Jésus de Nazareth car il s'agit de leur religion, de leur D.ieu,de leurs croyances,de leurs promesses,de leurs alliances....
Si le Juif n'est pas le vecteur,le vase communicant de l'Eternel qui peut prétendre l'être?

Citation :
NON Mister Be, vous faites une erreur. C'est Jésus en personne qui est le Pain de Vie, Jésus Parole de Dieu fait chair, pour communiquer à toute chaire, sa Vie, la Vie divine.

SI Petero,c'est vous qui faites l'erreur en faisant entrer dans nos croyances des rites anciens comme la théophagie...voilà la conséquence du paganisme qui pervertit la théologie chrétienne...
C'est Jésus en personne mais surtout son enseignement qui est la Thora car il est la Thora vivante qui est le pain de la vie...
Quand vous aurez mangé Jésus que restera-t-il? Son enseignement peut être mastiqué longtemps pour être digéré car c'est ce qui reste de jésus
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mer 23 Déc 2015, 12:50

Mister be a écrit:
Comment vous le savez que c'est Jésus le mash!a'h ? La Parole de D.ieu devenue homme Juif ?
Si ce n'est qu'à travers la Parole transmise dans les Ecritures qui annoncent son avénemment...

Je le sais grâce à la Tradition et au Ecriture qui témoignent que Jésus est le Fils de Dieu, le Messie.

Mister be a écrit:
La Bible n'est pas un livre comme un autre,comme l'Odysée mais bien la Parole de D.ieu qui nous dit ce qu'il faut faire pour accéder au Salut avec un exemple typique...Yéshoua Hamash!a'h!

NON et NON Mister Be, mais combien de fois devrais-je vous le répéter. Jésus n'est pas UN EXEMPLE de ce que nous devons faire pour accéder au salut, car nous sommes bien incapable de faire par nous-mêmes le passage de ce monde dans le Royaume de Dieu. Aucun homme, excepté Jésus qui est Dieu descendu du Ciel en sa Parole devenue homme, n'est capable de faire le voyage entre la terre et le Ciel :

"13 Et nul n'est monté au ciel si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel. (Jean (CP) 3)

La particularité de Jésus, c'est que depuis toujours, Il Est, dans le Ciel. Et c'est parce qu'il Est du Ciel, qu'il Est de Dieu, qui a pu descendre du Ciel, sortir de Dieu, sans quitter Dieu son Père, pour venir nous chercher et nous faire entrer au Ciel avec Lui et surtout, rassemblé en Lui, à l'image de Noé qui rassembla sa famille dans son Arche.

L'Arche que Dieu a demandé à son Verbe de se construire, ce n'est plus un bâteau en bois, comme il demanda à Noé de se construire, c'est sa chair, c'est son Corps, son propre corps reçu de Marie sa mère.

Jésus n'est pas quelqu'un qui nous montre le chemin pour accéder au salut, il est Celui qui EN LUI et PAR LUI, nous fait accéder au Salut, nous fait entrer dans son royaume, là où IL EST, ou comme il le dit dans cet autre verset : "là où Je Suis" :

"26 Si quelqu'un veut être mon serviteur, qu'il me suive, et là où je suis, là aussi sera mon serviteur.  (Jean (CP) 12)

3 Et lorsque je m'en serai allé et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis, vous y soyez aussi; (Jean (CP) 14)

24 Père, ceux que vous m'avez donnés, je veux que là où je suis, ils y soient avec moi, afin qu'ils voient la gloire que vous m'avez donnée, parce que vous m'avez aimé avant la création du monde. (Jean (CP) 17)


"Là où Je Suis", c'est en Dieu. C'est en Dieu son Père que Jésus se trouvait tout en étant sur terre, au moment où il parlait à ses Apôtres, et c'est en Dieu que Jésus a voulu que nous soyons avec Lui pour toujours, en Dieu où le mort n'existe plus, où c'est la Vie éternelle.

Jésus n'a pas voulu demeurer seul à Être Fils de Dieu, vivant de la Vie que Dieu son Père lui communique depuis toute éternité, c'est pourquoi il est descendu du Ciel, sorti de Dieu, pour que nous vivions par Lui, en Dieu; pour que nous soyons avec Lui, là où il a toujours été, là où Il Est "Je Suis", c'est à dire Yahvé dans sa Parole éternelle :

"24 En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il demeure seul; (Jean (CP) 12)

Ce n'est pas la Thora écrite qui Est en Dieu et qui est descendu du Ciel pour nous donner la Vie. C'est Dieu dans sa Parole, son Verbe qu'Est Jésus. Le Verbe de Dieu ne s'est pas fait Ecriture pour nous donner la Vie. L'Ecriture ne porte pas en elle-même la Vie éternelle. Quand on lit l'Ecriture ou qu'on l'entends, on ne reçoit pas la Vie éternelle. C'est en acceuillant Jésus, le Verbe de Dieu devenu homme, fait chair, et en l'accueillant dans sa chair vivifiée par l'Esprit, son Esprit, qu'il nous donne en partage, pour que nous ne soyons plus qu'une seul chair et un seul Esprit avec Lui, que Jésus nous fait entrer dans sa Vie avec Lui, auprès de son Père, en Dieu son Père.

C'est Lui, qui, en sa chair avec lequel il s'en est retourné vers son Père, que Jésus nous fait faire ce Passe, vivre sa Pâques, cette Pâques Nouvelle et Eternelle, car Lui seul Est le Chemin qui conduit à Dieu, car Il Est Dieu qui nous fait faire le Chemin avec Lui, et en Lui.

Mister be a écrit:
Je dis simplement que Jésus est nourri au sein du Judaïsme, tradition juive; prières juives; liturgie juive; enseignement juif; commentaire juif, pensées juives....voilà la sève qui nourrit la vigne véritable...

NON et NON, Mister Be, la connaissance que Jésus avait de Dieu, de Yahvé, il ne l'a pas reçu du Judaïsme, car si vraiment Jésus connaissait Dieu grâce à cette tradition Juive, il n'aurait jamais dit ceci :

""22 Vous adorez ce que vous ne connaissez pas"(Jean (CP) 4)

Cette Parole, Jésus l'adresse à la Samaritaine qui était juive, même si elle était Samaritaine. Elle n'adorait pas Yahvé au même endroit que les juifs de Jérusalem, ce qui ne l'empêchait pas d'adorer le même Yahvé que les juifs adoraient.

Les juifs qu'ils adoraient Dieu à Jérusalem ou en Samararie, ils ne connaissaient pas vraiment Celui qu'ils adoraient. Ils ne le connaissaient que par les Ecritures, que par ce que les hommes avaient dit de Lui, en s'appuyant sur la Révélation qu'il avait fait de Lui-même à Abraham, à Moîse, aux prophètes.

Jésus, Lui, il adorait, c'est à dire 'aimait" Dieu son Père, Yahvé, qu'il connaissait, car Il Est le Fils qui dans le sein de Dieu son Père, voit Dieu son Père. Et c'est dans l'Esprit de son Père, qui Est son propre Esprit, que Dieu peux être vu, connu pleinement. Jésus pouvait dire que Lui adorait dans l'Esprit, Celui qu'il connaissait et qu'il était le seul à connaître avant de devenir homme :

"personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père, et personne ne connaît le Père, si ce n'est le Fils,  (Matthieu (CP) 11

La connaissance que Jésus a de Dieu, elle surpasse la connaissance que les juifs ont de Dieu, car ce n'est pas des juifs, de la tradition juive, du judaïsme a sein duquel il a grandit, que Jésus tient sa connaissance de Dieu, mais directement de Dieu son Père qu'il connaît de l'intérieur, qu'il connaît comme Fils qui contemple la gloire de son Père, de Dieu son Père qui n'Est qu'Un seul Dieu avec Lui.

C'est dans cette connaissance parfaite qu'Il a de Dieu son Père, et qui ne lui vient pas d'un livre, d'Ecriture, mais de son Esprit, que Jésus désire faire entrer tous les hommes. Jésus met en nous son Esprit, en nous faisant communier à son Être, à sa chair, pour que nous connaissions Dieu par don Esprit, comme Lui le connaît. Pour que nous fassions l'expérience de Dieu, vivant en nous et nous faisant vivre de son Esprit.

L'Esprit nous donne une connaissance de Dieu que les Ecriture ne peuvent pas nous donner, même si on reçoit des Ecriture une certaine connaissance qui n'est pas la vrai connaissance.

C'est comme si un enfant disait qu'il connaît la Tour Eiffel, après avoir vu une image de la Tour Eiffel dans un livre. Non, il la connaît vraiment quand il est face à la vraie Tour Eiffel, et qu'il gravit les marches de la Tour Eifel. On ne rencontre par Dieu réellement quand on lit les Ecritures, on le rencontre vraiment quand on communie à la connaissance concrète, réelle, que Jésus a de Dieu son Père, qu'il a de Lui-même puisqu'Il Est Dieu avec son Père.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mer 23 Déc 2015, 13:35

Mister be a écrit:
L'Eglise du christ n'est pas bâtie sur un homme(Pierre) ni sur une communauté d'hommes qui vous dit comment prier,quoi croire...

Réfléchissez Mister Be. Jésus, grain de blé jeté en terre, c'est à dire "Parole de Dieu semé en l'homme, devenu homme au milieu des hommes" comme le grain de blé est grain de blé au milieu de tous les grains de blés.

Jésus est une grain de blé spécial, différent des autres grains de blé (un homme spécial, différent des autres hommes), car il est né de Dieu, il est la semence de Dieu, la Parole de Dieu devenu homme. Une fois que le grain de blé semé en terre est mort, il continu à vivre, à se dire grain de blé dans l'épis qui va pousser à partir de Lui. Le grain de blé, il n'existe plus comme grain de blé, individuel, il est devenu l'épis constitué d'une multitude de grains de blé, dans lequel il vit, il parle.

L'épis, c'est l'Eglise ; les grains ce sont les disciples et plus particulièrement les Apôtres, dans lequels et par lesquels Jésus continu de vivre, de s'exprimer, remplis que sont les grains, de sa Vie, de son Esprit.

C'est bien sur Lui-même que Jésus fait reposer son Eglise, mais sur Lui-même vivant dans ses Apôtres par son Esprit et plus particulièrement sur Pierre qui au milieu des Apôtres tient sa Place, est signe de Jésus le Bon Pasteur.

Oui, c'est en passant pas Pierre pour toute l'Eglise, que Jésus nous nourrit avec sa Parole et son Pain de vie. Et c'est en passant par les autres Apôtres ou leurs successeurs, en communion avec le pape, que Jésus instruite chaque communauté qui forment son Eglise, l'Eglise catholique.

Les autres églises, ce sont des grains de blés qui se sont détaché de l'épis qui pousse sur Jésus et sur Pierre, et qui forment un autre épis qui est séparé de l'épis mère, qu'Est Jésus et l'Eglise catholique, son Eglise, à qui il donne vie.

Mister be a écrit:
L'Eglise du Christ est loin d'être l'église catholique romaine ni d'autres églises qui se sont coupées des racines hébraïques en faisant le pilier de leur foi leur théologie de substitution ...

La racine du judaïsme, c'est Yahvé et malheureusement, le judaïsme s'est coupé de la racine, en refusant d'accueillir en Jésus, sa Racine, Celui qui l'avait créé. Le judaïsme coupé de Jésus, c'est un judaïsme qui est coupé de Dieu, de sa racine qu'Est Jésus à partir duquel Dieu a fait pousser le Nouvel Israël.

Comme par hasard, mais est-ce vraiment une coïncidence, mais le nom de celui qui a rejeté Jésus et l'a livré, porte le prénom de Juda. Le Judaïsme, pour moi, c'est la partie juive qui a rejeté Jésus, qui n'a pas voulu reconnaître qu'il Etait Celui qui avait fondé le judaisme, qui devait s'accomplir dans le Christianisme.

Le Christianisme, c'est le Judaïsme accompli, c'est l'alliance entre Dieu et l'homme, l'union entre Dieu et l'homme, mené à son accomplissement en Jésus, Dieu fait homme.

Je Judaïsme c'est le christianisme refoulé, c'est la religion à laquelle Juda est resté attaché, c'est la religion de tous ceux qui rejettent Jésus comme étant Dieu venu sceller l'alliance Nouvelle en sa chair et en son sang.

Et ce n'est pas parce que vous vous êtes donnés le nom de "Juifs Messianiques" que vous êtes plus proche de Jésus, puisque vous-même vous rejetez Jésus se donnant à nous pour être notre chair et notre sang.

Mister be a écrit:
Aucun juif n'est capable de transmettre la Vie de D.ieu mais c'est par les juifs et Israël que vous pouvez bénéficier de cette vie de Dieu

NON et NON Mister Be, ce n'est pas par les Juifs et d'Israël que nous pouvons bénéficier de cette Vie de Dieu, car cette Vie de Dieu vous avez cherchez à la faire mourir, à vous en débarasser en excommuniant Jésus, en reniant Jésus. Cette Vie de Dieu, nous en bénéficions grâce à Jésus qui est ressuscité en sa chair et qui nous donne sa chair pour être notre vie, son sang pour être notre sang nouveau. Ce ne sont pas les juifs qui ont permis à Jésus de survivre à la mort, puisque ce jour là, les juifs l'ont rejetés.

Mister be a écrit:
C'est fondamentalement grâce à eux que vous croyez en Jésus de Nazareth car il s'agit de leur religion, de leur D.ieu,de leurs croyances,de leurs promesses,de leurs alliances....

NON, car les juifs n'ont pas crus en Jésus et qu'ils ont rejetés la Nouvelle Alliance que leur proposait Jésus. C'est grâce à jésus et à son Esprit, à l'œuvre en quelques juifs, un tout petit groupe qui lui ont fait confiance, que nous croyons à notre tour en Jésus, un petit groupe de Juifs qui ont été eux-mêmes rejetés par les juifs qui leur ont eux-mêmes donnés le nom de "Nazaréens" pour bien marqué qu'ils n'étaient plus juifs.

Mister be a écrit:
Si le Juif n'est pas le vecteur,le vase communicant de l'Eternel qui peut prétendre l'être?

C'est Jésus ressuscité en ses Apôtres, ceux qui forment son Corps ; ce sont eux qui avec Jésus en baptisant en son Nom, en donnant à manger le pain de la Vie éternelle en son Nom, communique la Vie éternelle.

Mister be a écrit:
SI Petero,c'est vous qui faites l'erreur en faisant entrer dans nos croyances des rites anciens comme la théophagie...voilà la conséquence du paganisme qui pervertit la théologie chrétienne...

La théophagie n'a rien à voir avec le sacrement de l'Eucharistie, où Jésus nous unit vraiment à sa chair et à son sang, vivifiés par l'Esprit, pour nous faire entrer dans la Vie éternelle avec Lui.

Jésus est le Vrai Dieu qui se donne à nous pour être notre Vie ; chose que ne pouvais pas faire les faux dieux que les hommes s'étaient donnés. C'est Jésus en personne mais surtout son enseignement qui est la Thora car il est la Thora vivante qui est le pain de la vie... [/quote]

NON et NON Mister Be, ce n'est pas ce que dit Jésus :

"le pain que je donnerai, c'est ma chair, pour le salut du monde. 56 Celui qui mange ma chair et boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui. 57 Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra aussi par moi. (Jean (CP) 6)"

"Comment cet homme peut-il donner sa chair à manger?" 53 Jésus leur dit: "En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et ne buvez son sang, vous n'avez point la vie en vous-mêmes. 54 Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. (Jean (CP) 6)


Pourquoi Jésus insiste-t-il autant en disant que c'est "sa chair qu'il faut manger", si ce n'était pas sa chair, mais sa Parole ?

La Parole que les hébreux recevaient avec la manne, elle ne donnait pas la Vie éternelle, car dans ce cas, Jésus ne serait pas descendu du Ciel et ne serait pas mort pour que nous recevions de sa chair, son sang, sa Vie éternelle.

Mister be a écrit:
vous aurez mangé Jésus que restera-t-il? Son enseignement peut être mastiqué longtemps pour être digéré car c'est ce qui reste de jésus

NON, ce qui reste de Jésus, quand nous le mangeons, c'est son Cœur, ce Cœur qui est devenu notre Cœur à tous, nous qui sommes un seul Corps avec Lui ; son Cœur qui n'est autre que l'Esprit Saint, son Cœur divin devenu Cœur de chair en Lui, en son propre Corps de chair.

Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mer 23 Déc 2015, 13:50

Citation :
Je le sais grâce à la Tradition et au Ecriture qui témoignent que Jésus est le Fils de Dieu, le Messie.

Désolé ça ne suffit pas!Il y a d'autres traditions religieuses,d'autres livres saints qui témoignent d'autres personnes qui sont fils de Dieu....alors qui vous fait dire avec certitude que Jésus est vraiment fils de Dieu comme Pierre l'a reconnu si ce n'est que la Rouah Hakkodesh(l'Esprit saint)?

Citation :
NON et NON Mister Be, mais combien de fois devrais-je vous le répéter. Jésus n'est pas UN EXEMPLE de ce que nous devons faire pour accéder au salut, car nous sommes bien incapable de faire par nous-mêmes le passage de ce monde dans le Royaume de Dieu. Aucun homme, excepté Jésus qui est Dieu descendu du Ciel en sa Parole devenue homme, n'est capable de faire le voyage entre la terre et le Ciel :

"13 Et nul n'est monté au ciel si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel. (Jean (CP) 3)

Si et Si Petero combien de fois devrai-je aussi vous le prouver que ce qui mène au Salut est le fait de faire la volonté de D.ieu pour l'accomplissement du dessein divin....C'est ce que nous montre le Christ

Je veux faire ta volonté, mon Dieu. (Psaumes 40:9)

Faire la volonté de DIEU, c'est faire ce qu'il veut, faire ce qu'il dit, faire ce qu'il ordonne, faire ce qu'il conseille. Faire la volonté de DIEU, c'est l'écouter et l'obéir. Faire la volonté de DIEU, c'est se soumettre à DIEU et lui faire totalement confiance. Faire la volonté de DIEU, c'est ne pas faire sa propre volonté, c'est ne pas faire la volonté des hommes. Faire la volonté de DIEU, c'est s'oublier, s'humilier, se taire et fixer les yeux sur DIEU.

Citation :
La particularité de Jésus, c'est que depuis toujours, Il Est, dans le Ciel. Et c'est parce qu'il Est du Ciel, qu'il Est de Dieu, qui a pu descendre du Ciel, sortir de Dieu, sans quitter Dieu son Père, pour venir nous chercher et nous faire entrer au Ciel avec Lui et surtout, rassemblé en Lui, à l'image de Noé qui rassembla sa famille dans son Arche.

Jean 8 : 47

47 Celui qui est de Dieu, écoute les paroles de Dieu; vous n'écoutez pas, parce que vous n'êtes pas de Dieu.



La Parole de D.IEU doit être ta source, ton inspiration, ta boussole, ton guide, ta force. Tu dois donc méditer la Bible pour connaître sa volonté pour ta vie, tu dois connaître la Parole de D.IEU pour marcher selon sa volonté..

Avez -vous lu "l'L'Imitation de Jésus-Christ de Thomas a Kempis?
Sinon vous devriez le lire c'est ce dont il s'agit ici et si je me souviens bien,il commence par
« Celui qui me suit ne marche pas dans les ténèbres, dit le Seigneur. Ce sont les paroles de Jésus-Christ, par lesquelles il nous exhorte à imiter sa conduite et sa vie, si nous voulons être vraiment éclairés et délivrés de tout aveuglement du cœur ».
Citation :

L'Arche que Dieu a demandé à son Verbe de se construire, ce n'est plus un bâteau en bois, comme il demanda à Noé de se construire, c'est sa chair, c'est son Corps, son propre corps reçu de Marie sa mère.

On retombe dans l'allégorie Petero!

Citation :
NON et NON, Mister Be, la connaissance que Jésus avait de Dieu, de Yahvé, il ne l'a pas reçu du Judaïsme, car si vraiment Jésus connaissait Dieu grâce à cette tradition Juive, il n'aurait jamais dit ceci :

""22 Vous adorez ce que vous ne connaissez pas"(Jean (CP) 4)

Si et Si Petero, la connaissance qu'il avait de D.ieu, tous les Juifs devaient l'avoir parce qu'il ne cesse de citer les Ecritures-encore et toujours ces saintes Ecritures,Paroles de D.ieu!Thora donnée à Shavouot qu'il reprendra après sa Pâque pour envoyer son Esprit...

A qui a-t-il dit cela? De quel tribu faisait-il partie?Qu'étaient les Samaritains par rapport au Judéens?Pour comprendre ce verset il faut se replonger dans l'Histoire juive et D.ieu s'est donné à connaître à tous les Juifs surtout par les prophètes...

Jésus a maintes fois prouvés que les Juifs connaissaient l'Eternel à travers les Ecritures....Il n'a fait qu'accomplir les Ecritures(c'est déjà plus que pas mal) mais Jésus n'a rien fait de neuf que les Juifs ne connaissaient pas...Ils connaissaient mais ne l'appliquaient pas

Et les pharisiens et les scribes lui demandèrent: Pourquoi tes disciples ne suivent–ils pas la tradition des anciens, mais prennent–ils leurs repas avec des mains impures? Jésus leur répondit: Hypocrites, Esaïe a bien prophétisé sur vous, ainsi qu’il est écrit: Ce peuple m’honore des lèvres, Mais son cœur est éloigné de moi. C’est en vain qu’ils m’honorent, en donnant des préceptes qui sont des commandements d’hommes. Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes. Il leur dit encore: Vous anéantissez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition. Car Moïse a dit: Honore ton père et ta mère; et: Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort. Mais vous, vous dites: Si un homme dit à son père ou à sa mère: Ce dont j’aurais pu t’assister est corban, c’est–à–dire, une offrande à Dieu, vous ne le laissez plus rien faire pour son père ou pour sa mère, annulant ainsi la parole de Dieu par votre tradition, que vous avez établie. Et vous faites beaucoup d’autres choses semblables » (Marc 7: 5-13).

« Vous faites beaucoup d’autres choses semblables »! Déjà, à l’époque du Seigneur Jésus, les chefs religieux avaient remplacé beaucoup de Paroles du Seigneur par leurs traditions humaines. Et Jésus leur dit clairement que ces traditions anéantissent, annulent la Parole de Dieu! La puissance et l’autorité de cette Parole divine sont anéanties dans la vie de ceux qui la mettent de côté, pour la remplacer par leurs traditions!

Il est certain que les Juifs religieux, au départ, n’avaient pas de mauvaises intentions en établissant toutes ces traditions. Dans leur zèle scrupuleux mais sans intelligence spirituelle, ils croyaient bien faire. Mais, en réalité, ils n’avaient pas compris que ce zèle religieux les éloignait de la Vérité de la Parole de Dieu. Le Seigneur nous interdit de rajouter ou d’enlever quoi que ce soit de Sa Parole.

Jésus dit clairement à ces Juifs religieux qu’en fait, s’ils ont pu accorder une telle importance à leurs traditions, c’était uniquement parce que leur cœur était éloigné de Dieu. Ils L’honoraient des lèvres, mais c’est en vain qu’ils honoraient le Seigneur. On ne peut honorer Dieu qu’en Esprit et en Vérité!

« Hypocrites! » leur dit le Seigneur. Le légalisme religieux a toujours opéré des ravages! Le plus grand de tous ces ravages, c’est d’annuler et d’anéantir la Parole de Dieu!

Finalement, Satan sait très bien de quelle façon il pourra annuler la Parole de Dieu! Il lui suffit de nous inciter à construire tout un système de traditions religieuses, qui aura toute l’apparence de la piété, mais sans en avoir la puissance.

Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mer 23 Déc 2015, 18:15

petero a écrit:
Mister be a écrit:
L'Eglise du christ n'est pas bâtie sur un homme(Pierre) ni sur une communauté d'hommes qui vous dit comment prier,quoi croire...

Réfléchissez Mister Be. Jésus, grain de blé jeté en terre, c'est à dire "Parole de Dieu semé en l'homme, devenu homme au milieu des hommes" comme le grain de blé est grain de blé au milieu de tous les grains de blés.

Jésus est une grain de blé spécial, différent des autres grains de blé (un homme spécial, différent des autres hommes), car il est né de Dieu, il est la semence de Dieu, la Parole de Dieu devenu homme. Une fois que le grain de blé semé en terre est mort, il continu à vivre, à se dire grain de blé dans l'épis qui va pousser à partir de Lui. Le grain de blé, il n'existe plus comme grain de blé, individuel, il est devenu l'épis constitué d'une multitude de grains de blé, dans lequel il vit, il parle.

L'épis, c'est l'Eglise ; les grains ce sont les disciples et plus particulièrement les Apôtres, dans lequels et par lesquels Jésus continu de vivre, de s'exprimer, remplis que sont les grains, de sa Vie, de son Esprit.

C'est bien sur Lui-même que Jésus fait reposer son Eglise, mais sur Lui-même vivant dans ses Apôtres par son Esprit et plus particulièrement sur Pierre qui au milieu des Apôtres tient sa Place, est signe de Jésus le Bon Pasteur.

Oui, c'est en passant pas Pierre pour toute l'Eglise, que Jésus nous nourrit avec sa Parole et son Pain de vie. Et c'est en passant par les autres Apôtres ou leurs successeurs, en communion avec le pape, que Jésus instruite chaque communauté qui forment son Eglise, l'Eglise catholique.

Les autres églises, ce sont des grains de blés qui se sont détaché de l'épis qui pousse sur Jésus et sur Pierre, et qui forment un autre épis qui est séparé de l'épis mère, qu'Est Jésus et l'Eglise catholique, son Eglise, à qui il donne vie.

Mister be a écrit:
L'Eglise du Christ est loin d'être l'église catholique romaine ni d'autres églises qui se sont coupées des racines hébraïques en faisant le pilier de leur foi leur théologie de substitution ...

La racine du judaïsme, c'est Yahvé et malheureusement, le judaïsme s'est coupé de la racine, en refusant d'accueillir en Jésus, sa Racine, Celui qui l'avait créé. Le judaïsme coupé de Jésus, c'est un judaïsme qui est coupé de Dieu, de sa racine qu'Est Jésus à partir duquel Dieu a fait pousser le Nouvel Israël.

Comme par hasard, mais est-ce vraiment une coïncidence, mais le nom de celui qui a rejeté Jésus et l'a livré, porte le prénom de Juda. Le Judaïsme, pour moi, c'est la partie juive qui a rejeté Jésus, qui n'a pas voulu reconnaître qu'il Etait Celui qui avait fondé le judaisme, qui devait s'accomplir dans le Christianisme.

Le Christianisme, c'est le Judaïsme accompli, c'est l'alliance entre Dieu et l'homme, l'union entre Dieu et l'homme, mené à son accomplissement en Jésus, Dieu fait homme.

Je Judaïsme c'est le christianisme refoulé, c'est la religion à laquelle Juda est resté attaché, c'est la religion de tous ceux qui rejettent Jésus comme étant Dieu venu sceller l'alliance Nouvelle en sa chair et en son sang.

Et ce n'est pas parce que vous vous êtes donnés le nom de "Juifs Messianiques" que vous êtes plus proche de Jésus, puisque vous-même vous rejetez Jésus se donnant à nous pour être notre chair et notre sang.

Mister be a écrit:
Aucun juif n'est capable de transmettre la Vie de D.ieu mais c'est par les juifs et Israël que vous pouvez bénéficier de cette vie de Dieu

NON et NON Mister Be, ce n'est pas par les Juifs et d'Israël que nous pouvons bénéficier de cette Vie de Dieu, car cette Vie de Dieu vous avez cherchez à la faire mourir, à vous en débarasser en excommuniant Jésus, en reniant Jésus. Cette Vie de Dieu, nous en bénéficions grâce à Jésus qui est ressuscité en sa chair et qui nous donne sa chair pour être notre vie, son sang pour être notre sang nouveau. Ce ne sont pas les juifs qui ont permis à Jésus de survivre à la mort, puisque ce jour là, les juifs l'ont rejetés.

Mister be a écrit:
C'est fondamentalement grâce à eux que vous croyez en Jésus de Nazareth car il s'agit de leur religion, de leur D.ieu,de leurs croyances,de leurs promesses,de leurs alliances....

NON, car les juifs n'ont pas crus en Jésus et qu'ils ont rejetés la Nouvelle Alliance que leur proposait Jésus. C'est grâce à jésus et à son Esprit, à l'œuvre en quelques juifs, un tout petit groupe qui lui ont fait confiance, que nous croyons à notre tour en Jésus, un petit groupe de Juifs qui ont été eux-mêmes rejetés par les juifs qui leur ont eux-mêmes donnés le nom de "Nazaréens" pour bien marqué qu'ils n'étaient plus juifs.

Mister be a écrit:
Si le Juif n'est pas le vecteur,le vase communicant de l'Eternel qui peut prétendre l'être?

C'est Jésus ressuscité en ses Apôtres, ceux qui forment son Corps ; ce sont eux qui avec Jésus en baptisant en son Nom, en donnant à manger le pain de la Vie éternelle en son Nom, communique la Vie éternelle.

Mister be a écrit:
SI Petero,c'est vous qui faites l'erreur en faisant entrer dans nos croyances des rites anciens comme la théophagie...voilà la conséquence du paganisme qui pervertit la théologie chrétienne...

La théophagie n'a rien à voir avec le sacrement de l'Eucharistie, où Jésus nous unit vraiment à sa chair et à son sang, vivifiés par l'Esprit, pour nous faire entrer dans la Vie éternelle avec Lui.

Jésus est le Vrai Dieu qui se donne à nous pour être notre Vie ; chose que ne pouvais pas faire les faux dieux que les hommes s'étaient donnés. C'est Jésus en personne mais surtout son enseignement qui est la Thora car il est la Thora vivante qui est le pain de la vie...

NON et NON Mister Be, ce n'est pas ce que dit Jésus :

"le pain que je donnerai, c'est ma chair, pour le salut du monde. 56 Celui qui mange ma chair et boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui.  57 Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra aussi par moi. (Jean (CP) 6)"

"Comment cet homme peut-il donner sa chair à manger?" 53 Jésus leur dit: "En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et ne buvez son sang, vous n'avez point la vie en vous-mêmes.  54 Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. (Jean (CP) 6)


Pourquoi Jésus insiste-t-il autant en disant que c'est "sa chair qu'il faut manger", si ce n'était pas sa chair, mais sa Parole ?

La Parole que les hébreux recevaient avec la manne, elle ne donnait pas la Vie éternelle, car dans ce cas, Jésus ne serait pas descendu du Ciel et ne serait pas mort pour que nous recevions de sa chair, son sang, sa Vie éternelle.

Mister be a écrit:
vous aurez mangé Jésus que restera-t-il? Son enseignement peut être mastiqué longtemps pour être digéré car c'est ce qui reste de jésus

NON, ce qui reste de Jésus, quand nous le mangeons, c'est son Cœur, ce Cœur qui est devenu notre Cœur à tous, nous qui sommes un seul Corps avec Lui ; son Cœur qui n'est autre que l'Esprit Saint, son Cœur divin devenu Cœur de chair en Lui, en son propre Corps de chair.

[/quote]

C'est une très belle métaphore mais oubliez Petero l'ivraie qui pousse en même temps que le blé et surtout les différents terreaux où pourrait tomber le grain de blé!

Si et Si Petero c'est par et grâce à ce peuple choisi,élu par l'Eternel que le Salut est entré dans le monde et il fallait que le grain meurt pour donner du fruit vous le dites dans votre métaphore....C'est vius,église catholique avec Constantin et votre paganisme qui excommunier le Christ et vous crucifiez sur vos autels les commandements de l'Eternel vous fermaznt les portes du ciel....
Depuis la chute, nous vivons dans un monde de mensonge, contrôlé par celui qui est le père du mensonge, le diable. Nous avons depuis toujours appris à nous méfier de tous et de tout!

La confiance que nous attachons à une parole ne va pas plus loin que la confiance que nous accordons à l’auteur de cette parole!

Notre manque de confiance envers la Parole de Dieu ne fait donc que traduire notre manque de confiance en Celui qui a donné cette Parole! Ce manque de confiance en Dieu ne peut que résulter de notre manque de connaissance du Seigneur.

Si nous Le connaissions réellement tel qu’Il est, nous ne douterions jamais plus de Sa Parole! Car Il est d’une absolue fidélité à Sa Parole! Il met un point d’honneur divin à respecter Sa Parole!


les Juifs l'ont rejeté mais quels juifs Petero?Tous les Juifs?Ou quelques uns qui ressemblent étrangement aux dirigeants de votre église?

La vie éternelle ne se transmet pas Petero...elle s'acquiert sous certaines conditions!
Pouvez être né de nouveau,baptisé...vous n'aurez jamais la certitude d'avoir la vie éternelle...faut commencer par observer les commandements de l'Eternel!
Imitons Jésus christ en faisant la volonté du Père et peut être que....????
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Jeu 24 Déc 2015, 00:00

Mister be a écrit:
Si et Si Petero combien de fois devrai-je aussi vous le prouver que ce qui mène au Salut est le fait de faire la volonté de D.ieu pour l'accomplissement du dessein divin....C'est ce que nous montre le Christ

Je veux faire ta volonté, mon Dieu. (Psaumes 40:9)

Oui, Jésus fait la volonté de Dieu son Père et son Père qui ne fait qu'Un avec Lui, nous invite à faire ce que le Fils veut que nous fassions :

"Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis mes complaisances: écoutez-le. (Matthieu (CP) 17)

24 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole et croit à celui qui m'a envoyé a la vie éternelle, (Jean (CP) 5)

18 quiconque est de la vérité écoute ma voix." (Jean (CP) 18)


C'est en faisant la volonté du Fils qu'on fait la volonté du Père. Ors, la volonté du Fils et du Père, c'est que nous suivions Jésus :

"Viens et suis-moi".

Mister be a écrit:
Faire la volonté de DIEU, c'est faire ce qu'il veut, faire ce qu'il dit, faire ce qu'il ordonne, faire ce qu'il conseille. Faire la volonté de DIEU, c'est l'écouter et l'obéir. Faire la volonté de DIEU, c'est se soumettre à DIEU et lui faire totalement confiance. Faire la volonté de DIEU, c'est ne pas faire sa propre volonté, c'est ne pas faire la volonté des hommes. Faire la volonté de DIEU, c'est s'oublier, s'humilier, se taire et fixer les yeux sur DIEU.

Faire la volonté de Dieu c'est faire la volonté de Jésus son Fils.

Mister be a écrit:
La Parole de D.IEU doit être ta source, ton inspiration, ta boussole, ton guide, ta force. Tu dois donc méditer la Bible pour connaître sa volonté pour ta vie, tu dois connaître la Parole de D.IEU pour marcher selon sa volonté..

C'est Jésus qui est ma source. C'est Lui que j'écoute me parlant par les ministres de sa Parole, ceux par qui il continu à me parler aujourd'hui :

"16 Celui qui vous écoute m'écoute, (Luc (CP) 10)

[quote="Mister be"]Avez -vous lu "l'L'Imitation de Jésus-Christ de Thomas a Kempis?
Sinon vous devriez le lire c'est ce dont il s'agit ici et si je me souviens bien,il commence par
« Celui qui me suit ne marche pas dans les ténèbres, dit le Seigneur. Ce sont les paroles de Jésus-Christ, par lesquelles il nous exhorte à imiter sa conduite et sa vie, si nous voulons être vraiment éclairés et délivrés de tout aveuglement du cœur ».
Citation :


Oui je l'ai lue. Suivre Jésus, c'est faire ce qu'il nous demande de faire, c'est faire sa volonté qui est celle de son Père. Il ne suffit pas de le suivre comme on suit quelqu'un, on le suit quand il nous invite à faire un seul Corps et un seul Esprit avec Lui, en communiant à sa chair et à son sang.

Mister be a écrit:
L'Arche que Dieu a demandé à son Verbe de se construire, ce n'est plus un bâteau en bois, comme il demanda à Noé de se construire, c'est sa chair, c'est son Corps, son propre corps reçu de Marie sa mère.

On retombe dans l'allégorie Petero!

NON, ce n'est pas un allégorie mon cher Mister Be, je vous l'ai déjà dit. Jésus ne nous aurais jamais invité à demeurer en Lui pour vivre par Lui, si c'était une allégorie. Et Jésus ne nous aurai jamais dit que sa chaire était une vraie nourriture.

C'est dommage que vous restiez totalement fermée à ces paroles pourtant claires de Jésus Crying or Very sad

Mister be a écrit:
Si et Si Petero, la connaissance qu'il avait de D.ieu, tous les Juifs devaient l'avoir parce qu'il ne cesse de citer les Ecritures-encore et toujours ces saintes Ecritures,Paroles de D.ieu!Thora donnée à Shavouot qu'il reprendra après sa Pâque pour envoyer son Esprit...

Vous le faites exprès où quoi !!! Entendez ce que dit Jésus :

"personne ne connaît le Père, si ce n'est le Fils, et celui à qui le Fils aura bien voulu le révéler. (Matthieu (CP) 11)

PERSONNE NE CONNAÎT LE PERE, si ce n'est le Fils. Vous savez lire où quoi !!! je vais finir par en douter Very Happy

Mister be a écrit:
Jésus a maintes fois prouvés que les Juifs connaissaient l'Eternel à travers les Ecritures....Il n'a fait qu'accomplir les Ecritures(c'est déjà plus que pas mal) mais Jésus n'a rien fait de neuf que les Juifs ne connaissaient pas...Ils connaissaient mais ne l'appliquaient pas

NON, le juifs ne connaissaient pas Dieu comme Jésus seul le connaît, car il Est de Dieu, il voit Dieu son Père, il le connaît intimement. Les juifs n'avait fait qu'entendre parler de Dieu, il ne le voyait pas face à face, ils ne contemplaient pas Dieu dans sa gloire comme c'est le cas de Jésus.

Mister be a écrit:
Déjà, à l’époque du Seigneur Jésus, les chefs religieux avaient remplacé beaucoup de Paroles du Seigneur par leurs traditions humaines. Et Jésus leur dit clairement que ces traditions anéantissent, annulent la Parole de Dieu! La puissance et l’autorité de cette Parole divine sont anéanties dans la vie de ceux qui la mettent de côté, pour la remplacer par leurs traditions!

Là c'est vous Mister Be qui remplacez les paroles pourtant claires de Jésus pour votre interprétation personnelle.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Jeu 24 Déc 2015, 00:04

Mister be a écrit:
Imitons Jésus christ en faisant la volonté du Père et peut être que....????

Faisons la volonté de Jésus, car c'est à Jésus qu'il faut se soumettre pour se soumettre à son Père. Faisons tout ce que nous demande Jésus, comme recevoir son baptême, manger son Pain de Vie, c'est à dire sa chair.

Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Jeu 24 Déc 2015, 15:49

Citation :
C'est Jésus qui est ma source. C'est Lui que j'écoute me parlant par les ministres de sa Parole, ceux par qui il continu à me parler aujourd'hui :

"16 Celui qui vous écoute m'écoute, (Luc (CP) 10)

Et la source de Jésus...c'est l'Eternel qui parle à travers les prophètes avant sa venue et à travers les pérégrinations de son peuple élu pour porter en son sein le Salut..;
C'est Lui que j'écoute aussi à travers l'étude biblique,Parole de D.ieu qui me nourrit et qui dévoile le dessein divin et le rôle que j'ai à y jouer,qui dévoile ce que je dois savoir pour appliquer dans ma vie les commandements de D.ieu afin que je ne commette pas les erreurs qui ont conduit parfois mon peuple à l'errance...

Citation :
Vous le faites exprès où quoi !!! Entendez ce que dit Jésus :

"personne ne connaît le Père, si ce n'est le Fils, et celui à qui le Fils aura bien voulu le révéler. (Matthieu (CP) 11)

PERSONNE NE CONNAÎT LE PERE, si ce n'est le Fils. Vous savez lire où quoi !!! je vais finir par en douter  Very Happy

Mais c'est vous qui le faites exprès ce n'est pas possible!
Les Paroles de Jésus sans leur contexte historico religieux ne sont que des prétextes pour cautionner les dérives de la pensée christique!

Ce n'est certes pas vous qui allez m'apprendre à lire mais peut être devriez-vous apprendre et saisir le sens de ce que vous lisez!Alors petero,implorez l'Esprit Saint de vous ouvrir l'intelligence pour comprendre ce que le Seigneur dit!

Nul ne connaît le Père, si ce n'est le Fils."

Cette confidence de Jésus se trouve au cœur de la prière que nous rapporte l'Évangile, action de grâces enthousiaste, cri de bonheur du Fils de Dieu fait homme, qui rejoint un autre cri du cœur, celui que Jésus opposera à l'incrédulité de ses ennemis, lorsqu'il dira solennellement, à propos de son Père :"Moi, je le connais !"

"Moi, je le connais !"

Moi, j'ai de lui une expérience vitale et directe. Nous touchons là le point le plus vibrant, le plus inaccessible, du cœur humain et de la liberté humaine du Fils de Dieu. Pour Jésus, vivre, c'est être Fils ; aimer, c'est être Fils ; obéir, c'est être Fils ; mourir par amour pour les hommes, c'est vivre sa liberté de Fils. Et puisque le Père nous a d'avance destinés à reproduire l'image de son Fils,

toute joie qui habite notre cœur est destinée à rejoindre sa joie de Fils ;

tout notre désir de voir D.ieu nous fait rejoindre Jésus dans son retour au Père ;

tous les balbutiements et toutes les impuissances de notre foi viennent se noyer dans le témoignage de Jésus, qui redit, devant nous et en nous :"Nul ne connaît le Père, sinon le Fils".

Nous n'avons pas, ici-bas, d'autre connaissance du Père que cette participation, pauvre et heureuse, au bonheur du Fils, qui dit :"Moi, je le connais !", et c'est l'Esprit qui nous la donne en partage.
Nous n'avons pas d'autre rassasiement que la volonté du Père, celle dont Jésus, tous les jours, faisait sa nourriture ; et c'est l'Esprit qui nous la découvre, dans la parole de Jésus.

Nous n'avons pas voulu garder d'autre richesse ni d'autre assurance que le regard posé sur nous du Père qui nous aime, ce regard que Jésus ne quittait pas du regard, et que l'Esprit nous fait pressentir ou retrouver.

Nous n'avons plus d'autre soulagement, lorsque nous plions sous le poids du fardeau de la vie, que de venir nous mettre sous le joug de Jésus, qui détend aussitôt toutes les fatigues du cœur, parce que, aussitôt, le Maître nous prend à son école.

Tous les Juifs ont une connaissance identique à celle de Jésus sur le Père depuis le temps mais ne mette pas en pratique cette connaissance en admettant et en sachant que Yéshoua est le fils de D.ieu!

Tout Juif n'est pas nécessairement fils de D.ieu car on le devient au sein du peuple élu!!
Citation :
NON, ce n'est pas un allégorie mon cher Mister Be, je vous l'ai déjà dit. Jésus ne nous aurais jamais invité à demeurer en Lui pour vivre par Lui, si c'était une allégorie. Et Jésus ne nous aurai jamais dit que sa chaire était une vraie nourriture.

C'est dommage que vous restiez totalement fermée à ces paroles pourtant claires de Jésus  Crying or Very sad


Mais si Petero c'est une allégorie et ça ne peut être autrement sinon c'est du délire mystique et je vous le répète puisque vous ne semblez pas comprendre,la chair du Christ,le pain de la vie, la nourriture spirituelle...C'est la THORA et son étude, son enseignement!
Cessez de rêver!

Joyeux Noël! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Jeu 24 Déc 2015, 21:41

Mister be a écrit:
je vous le répète puisque vous ne semblez pas comprendre,la chair du Christ,le pain de la vie, la nourriture spirituelle...C'est la THORA et son étude, son enseignement!
Cessez de rêver!

Joyeux Noël! Very Happy

Je ne rêve pas, la Thora, c'est Moïse qui l'a donné. Le vraie pain de vie, ce n'est pas Moïse qui l'a donné :

32 Jésus leur répondit: "En vérité, en vérité, je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel; c'est mon Père qui donne le vrai pain du ciel. 33 Car le pain de Dieu, c'est le pain qui descend du ciel et qui donne la vie au mon 48 Je suis le pain de vie. " 51 Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c'est ma chair, pour le salut du monde." (Jean (CP) 6)

MOISE NE VOUS A PAS DONNé la pain du Ciel.

Vous savez lire ?

Le Pain descendu du Ciel ne peux pas être la Thora, car la Thora a été donnée par Moïse Very Happy

Sur ce je vous souhaite à mon tour un joyaux Noël ; puisse votre esprit s'ouvrir à cette Bonne Nouvelle que c'est vraiment Jésus qui est en personne et dans sa chair, le Pain de Vie descendu du Ciel et pas la Thora Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Jeu 24 Déc 2015, 21:58

C'est vous qui ne savez pas lire!La Thora a été doné par D.ieu au Mont Sinai,L'esprit saint a été donné à shavouot comme la Thora au Mont Sinai...similitude!
Le pain du ciel a été donné par l'Eternel dans le désert:la Manne comme Jésus a été donné du ciel...c'est son enseignement qui est la Thora qui nous nourrit,Jésus est la Thora vivante ou il ne serait pas le messie!
Mon esprit est ouvert à la bonne nouvelle...je peux espérer à la résurrection !Votre esprit est fermé sur votre mysticisme qui tord le sens des écritures
Le pain du ciel=la Thora=Yéshoua Hamashia'h...tout est lié
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Ven 25 Déc 2015, 16:19

Mister be a écrit:
C'est vous qui ne savez pas lire!La Thora a été doné par D.ieu au Mont Sinai,L'esprit saint a été donné à shavouot comme la Thora au Mont Sinai...similitude!
Le pain du ciel a été donné par l'Eternel dans le désert:la Manne comme Jésus a été donné du ciel...c'est son enseignement qui est la Thora qui nous nourrit,Jésus est la Thora vivante ou il ne serait pas le messie!
Mon esprit est ouvert à la bonne nouvelle...je peux espérer à la résurrection !Votre esprit est fermé sur votre mysticisme qui tord le sens des écritures
Le pain du ciel=la Thora=Yéshoua Hamashia'h...tout est lié

Cher Mister Be,

Dieu, avant sa venue en Jésus, se faisait connaître aux juifs du temps de Jésus, par la Thora. C'est en suivant la Thora que les Juifs suivaient Dieu, comme le peuple hébreux avait suivi Moïse qui les conduisait à travers la traversée du désert, jusqu'en terre promise.

Avec la venue de Jésus, c'est Dieu Lui-même qui est devenu le Nouveau et Vrai Moïse, celui qui nous sauve en venant établir sa demeure, non plus dans une tente ou un temple, fait de main d'homme et dans laquelle était déposée sa Parole, qui nous rappelait sa présence . Depuis la venue de Dieu en l'humanité, en l'homme, c'est l'homme qui est devenu le lieu où Dieu se rend présent. Dieu a fait de l'humanité, de la nature humaine, sa Nouvelle demeure et c'est en chacun de nos cœurs qu'il vient, par son Esprit Saint, vivre, régner.

Jésus est Dieu vraiment descendu du Ciel qui a pris chair et fait de cette chair la demeure de Dieu au milieu de nous. Oui Jésus est en personne, la Thora vivante, la Parole de Dieu qui ne se donne plus à connaître dans un livre, mais dans un homme et surtout dans son Esprit qui est devenu l'Esprit Nouveau donné à chaque homme, le Cœur nouveau donné à chaque homme.

La Thora donnait une certaine connaissance de Dieu, une connaissance que Dieu nous donnait de Lui, à l'extérieur de lui-même. Avec Jésus, Dieu se fait connaître à l'intérieur de Lui-même, en Jésus, dans l'Esprit de Jésus, cet Esprit qui nous est donné.

Avant on adorait Dieu dans sa Parole, conservée dans le Temple et le saint des saints. Depuis la venue de Jésus, on peut adorer Dieu en Jésus, venant demeurer par son Esprit en notre Cœur, le Nouveau Saint des saints où tous nous pouvons entrer puisque c'est notre propre cœur.

Le vrai pain qui est descendu du Ciel, c'est pas le pain que Moïse a donné à manger dans le désert, tout comme la Parole de Dieu qu'il donnait dans le désert, elle ne faisait pas entrer dans la Vie avec Dieu, elle ne faisait pas entrer dans le Royaume de Dieu. Elle nous donnait un éclairage sur Dieu et sur son Royaume, mais elle ne faisait pas entrer en Dieu, elle ne nous rendait pas participant de la Vie même de Dieu, de la Vie avec Dieu et en Dieu.

C'est Jésus, la Parole de Dieu fait chair qui accomplit en Lui, pour nous, cette union totale et intime avec Dieu. C'est en nous unissant à sa chair, en ne faisant plus qu'une seule chair avec Lui, que son Esprit qui est l'Esprit même de Dieu, devient notre Esprit, notre Nouveau Cœur avec lequel nous vivons de la Vie même de Dieu, de sa Vie éternelle.

Le pain descendu du Ciel, c'est vraiment Jésus Lui-même, comme il nous le dit ici :

"57 Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra aussi par moi. (Jean (CP) 6)

CELUI QUI ME MANGE VIVRA PAR MOI.

Oui, je crois vraiment que je vie par Jésus, la Thora devenue homme. Oui, c'est par la chair de Jésus, que Dieu me communique sa Vie, qu'il me fait don de son Esprit qui fait vivre Jésus et qui fait vivre chaque membre de son Corps, chaque baptisé qui communient à sa chair et ne font plus qu'un seul Corps avec Lui, un seul Corps de chair.

51 Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c'est ma chair, pour le salut du monde." (Jean (CP) 6)

Jésus n'a pas dit "le pain que je donnerai, c'est ma Parole ..." NON, Jésus a bien dit "C'est ma chair".

Tu as des oreilles et tu ne veux pas entendre Mister Be. C'est terrible cette surdité, mais malheureusement c'est une surdité dont tu ne veux pas être libéré par Jésus. Tu veux rester sourd, donc reste sourd puisque c'est ce que tu veux. Very Happy Il n'y a pas pire sourd que le sourd qui ne veut pas être guéri de sa surdité Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Sam 26 Déc 2015, 01:22

Citation :
Dieu, avant sa venue en Jésus, se faisait connaître aux juifs du temps de Jésus, par la Thora. C'est en suivant la Thora que les Juifs suivaient Dieu, comme le peuple hébreux avait suivi Moïse qui les conduisait à travers la traversée du désert, jusqu'en terre promise.

Ca n'a pas changé que ce soit Juifs ou Chrétiens!
On ne peut suivre D.ieu pour accomplir son plan divin sans la Thora ou Jésus qui est la Thora vivante....Moïse conduisait les hébreux à travers le désert physique et jésus nous conduit à travers notre désert intérieure.....bis repetitas

Citation :
Avec la venue de Jésus, c'est Dieu Lui-même qui est devenu le Nouveau et Vrai Moïse, celui qui nous sauve en venant établir sa demeure, non plus dans une tente ou un temple, fait de main d'homme et dans laquelle était déposée sa Parole, qui nous rappelait sa présence . Depuis la venue de Dieu en l'humanité, en l'homme, c'est l'homme qui est devenu le lieu où Dieu se rend présent. Dieu a fait de l'humanité, de la nature humaine, sa Nouvelle demeure et c'est en chacun de nos cœurs qu'il vient, par son Esprit Saint, vivre, régner.

Amen!Ca c'est la théorie mais désolé de le dire, notre Temple est bien délabré!
Nous sommes bien vide et non rempli de l'Esprit Saint car le péché règne toujours en maïtre!

Citation :
Jésus est Dieu vraiment descendu du Ciel qui a pris chair et fait de cette chair la demeure de Dieu au milieu de nous. Oui Jésus est en personne, la Thora vivante, la Parole de Dieu qui ne se donne plus à connaître dans un livre, mais dans un homme et surtout dans son Esprit qui est devenu l'Esprit Nouveau donné à chaque homme, le Cœur nouveau donné à chaque homme.

Esprit qui ne cesse de nous nourrir à travers un Livre qui est la parole de D.ieu....
La lettre tue mais l'esprit vivifie....

Citation :
La Thora donnait une certaine connaissance de Dieu, une connaissance que Dieu nous donnait de Lui, à l'extérieur de lui-même. Avec Jésus, Dieu se fait connaître à l'intérieur de Lui-même, en Jésus, dans l'Esprit de Jésus, cet Esprit qui nous est donné.

La Thora étant Jésus,l'Esprit dans la Thora n'a pas changé depuis 5000 ans!
Le verbe s'est fait chair mais c'est toujours le même Esprit!

Citation :
Avant on adorait Dieu dans sa Parole, conservée dans le Temple et le saint des saints. Depuis la venue de Jésus, on peut adorer Dieu en Jésus, venant demeurer par son Esprit en notre Cœur, le Nouveau Saint des saints où tous nous pouvons entrer puisque c'est notre propre cœur.

Oui et où est la différence? Rien de neuf sous le soleil car même avec l'avenue de Jésus,il faut un coeur disposé à le recevoir et le mal ne peut cohabiter avec le bien....on est loin du compte!

Citation :
Le vrai pain qui est descendu du Ciel, c'est pas le pain que Moïse a donné à manger dans le désert, tout comme la Parole de Dieu qu'il donnait dans le désert, elle ne faisait pas entrer dans la Vie avec Dieu, elle ne faisait pas entrer dans le Royaume de Dieu. Elle nous donnait un éclairage sur Dieu et sur son Royaume, mais elle ne faisait pas entrer en Dieu, elle ne nous rendait pas participant de la Vie même de Dieu, de la Vie avec Dieu et en Dieu.

C'est illogique!
Si vous observez les commandements de l'Eternel,c'est parce que vous voulez manger ce pain de vie,cette manne, qui en est la Thora qui nous donne un éclairage certes sur D.ieu,et son royaume mais c'est pour entrer dans ce royaume et être participant de la Vie même de D.ieu,de la vie avec D.ieu et en D.ieu...;sinon ça n'a pas de sens!Dites-moi quel intérêt à suivre tout cela si ce n'est pas pour vivre dans Son Royaume,Sa Vie?

Citation :
C'est Jésus, la Parole de Dieu fait chair qui accomplit en Lui, pour nous, cette union totale et intime avec Dieu. C'est en nous unissant à sa chair, en ne faisant plus qu'une seule chair avec Lui, que son Esprit qui est l'Esprit même de Dieu, devient notre Esprit, notre Nouveau Cœur avec lequel nous vivons de la Vie même de Dieu, de sa Vie éternelle.

Amen! OK du manière allégorique et non physique(cfr. le paganisme!)

Citation :
Le pain descendu du Ciel, c'est vraiment Jésus Lui-même, comme il nous le dit ici :

"57 Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra aussi par moi. (Jean (CP) 6)

CELUI QUI ME MANGE VIVRA PAR MOI.

Oui, je crois vraiment que je vie par Jésus, la Thora devenue homme. Oui, c'est par la chair de Jésus, que Dieu me communique sa Vie, qu'il me fait don de son Esprit qui fait vivre Jésus et qui fait vivre chaque membre de son Corps, chaque baptisé qui communient à sa chair et ne font plus qu'un seul Corps avec Lui, un seul Corps de chair.

51 Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c'est ma chair, pour le salut du monde." (Jean (CP) 6)

Jésus n'a pas dit "le pain que je donnerai, c'est ma Parole ..." NON, Jésus a bien dit "C'est ma chair".

Amen Petero mais voilà l'idée qu'il faille manger la Bible, se nourrir de la parole de Dieu, est extrêmement fréquente dans l'Ecriture. Elle est même l'un des fondements de notre pratique chrétienne, puisque le Christ, qui est, d'après l'Evangile de Jean, l'incarnation humaine de la Parole de D.ieu, nous a dit : Je suis le pain vivant descendu du Ciel, et aussi : celui qui me mange vivra éternellement.

C'est encore ce qu'il dira d'une manière plus imagée, lorsque, lors de son dernier repas, il a invité les disciples à se nourrir d'un pain en disant : prenez et mangez, ceci est mon corps. De même, chaque fois que nous participons à une Sainte Cène, Eucharistie ou Kiddoush messianique nous répétons devant tous et pour nous-mêmes que le Christ, la Parole de Dieu, est la nourriture essentielle de notre vie.

Or, affirmer que la Bible est comme une nourriture, c'est affirmer beaucoup de choses très justes à son égard.

D'abord qu'elle est source de vie, de force, et de tout ce dont nous avons besoin pour vivre. Il est certain que nous ne sommes pas que des corps, et un être humain digne de ce nom ne peut se contenter de se nourrir physiquement. Nous devons donc manger la Bible, comme l'on dit que l'on dévore un roman, ou que l'on boit les paroles d'un discours qui nous passionne.

Or manger cette Parole, ce n'est pas la regarder de loin, ce n'est pas la lire d'un oeil distrait et rapide, mais vraiment s'en imprégner, la mettre en soi, au plus profond de son âme pour qu'elle devienne en nous une source interne de vie.

La grande tradition mystique chrétienne parlait de la manducation de la Parole, c'est-à-dire de l'art de manger, de mâcher la Parole pour en extraire tout le suc nourrissant. Autant que possible, pour être bien nourri, cette Parole de la Bible ne doit pas être mangée comme un sandwich sur le coin d'un bar. Il faut prendre son temps, lire doucement, par petites bouchées, en dégustant chaque phrase, chaque mot et en mâchant bien, tournant et retournant les mots dans notre tête, laissant à chaque affirmation le temps d'exhaler en nous tout son parfum.

De plus, pour être bien nourris, l'idéal n'est pas de ne rien manger pendant un mois puis de tenter de tout rattraper en une fois. Il est bien plus profitable de manger un peu tous les jours. Le même conseil pourrait être donné d'ailleurs à tous ceux qui veulent apprendre à faire de la musique, ou faire du sport, la régularité, et la fréquence sont les seuls moyens de vraiment progresser. Hors de cela, la pratique est difficile, pénible, décevante et peu profitable.

De toute façon, l'action de la lecture de la Bible sur notre vie ne peut (en général) que se voir sur le long terme. On ne devient pas un sportif accompli en courant tout d'un coup un marathon sans avoir rien fait avant. De même, quand on lit la Bible, l'on n'est pas forcément transformé immédiatement. Il ne faut pas croire que l'on y trouve immédiatement ou à chaque fois le texte extraordinaire qui nous peut nous bouleverser, ce n'est que petit à petit que la Bible nous construit, nous transforme, sans qu'il y ait nécessairement de choc, et sans que l'on ait l'impression qu'à vue immédiate cela nous apporte grand chose.

De même, quand nous mangeons, tout n'est pas immédiatement utile. Nous ne pouvons pas dire que telle bouchée, tel repas a constitué telle partie de notre corps, tel muscle, ou telle zone de notre cerveau. Pourtant, physiquement nous ne sommes constitués que de ce que nous avons mangé un jour ou l'autre. Chacune des molécules de notre corps a été un jour ou l'autre dans notre assiette, et est passée par notre bouche. Mais comment et quand ? Nous ne pouvons le dire. Cette parole que nous mangeons agit de même en nous, c'est elle qui nous donne les éléments essentiels à notre construction humaine et spirituelle. C'est elle qui, finalement, nous constitue, nous fait, nous modèle et nous transforme, et cela petit à petit, sans choc, et sans que nous soyons nécessairement bouleversé par tel ou tel passage ou verset.

La comparaison peut d'ailleurs être prolongée utilement par l'idée que quand nous mangeons, en fait, une grande part est rejetée dans quelque lieu secret pour parler comme l'Evangile (Matt 15 :17), ce qui n'est effectivement utile n'est qu'une très infime part que nous ne pouvons discerner à l'avance. Or, celui qui lit la Bible régulièrement sait que souvent le texte ne lui dit rien, qu'il l'ennuie (voire l'agace s'il est un peu indigeste). Mais ce n'est pas grave, il faut le savoir et persévérer, lire beaucoup sans chercher la rentabilité totale pour qu'il reste l'infime part qui, sans que nous nous en rendions compte, va construire et constituer petit à petit en nous une vie nouvelle.

Le lecteur de la Bible est un peu comme l'orpailleur qui doit traiter une immense quantité de gravier pour trouver finalement les quelques infimes paillettes d'un grand prix... mais pour nous c'est encore plus difficile parce que nous ne pouvons même pas toujours désigner où se trouvent les paillettes pour les séparer du reste. Le travail se fait en nous, et il est certain qu'il se fait. Celui qui lit et relit la Bible est petit à petit transformé par elle et trouve dans ce compagnon de son existence une vraie source de force, de joie, de paix et de vie.

Pourquoi pesez-vous de l'argent pour ce qui ne nourrit pas? Pourquoi travaillez-vous pour ce qui ne rassasie pas? Écoutez-moi donc, et vous mangerez ce qui est bon, votre âme se délectera de mets succulents. Prêtez l'oreille, et venez à moi, Écoutez, et votre âme vivra. (Esaïe 55)

Relisez Apo 10 en comparant Ez 3

Citation :

Tu as des oreilles et tu ne veux pas entendre Mister Be. C'est terrible cette surdité, mais malheureusement c'est une surdité dont tu ne veux pas être libéré par Jésus. Tu veux rester sourd, donc reste sourd puisque c'est ce que tu veux. Very Happy Il n'y a pas pire sourd que le sourd qui ne veut pas être guéri de sa surdité Very Happy

Que je souffre de surdité malgré que mon credo commence par shéma Israël,que ma cécité spirituelle soit visible par les autres....c'est possible!
Mais Petero,la foi n'est pas un songe mystique!Il faut du concret à cette foi qui ne l'est pas sinon on court à la douce rêverie et à l'illusion....l'arme de Satan!
Lire la Bible d'une manière littérale fait de nous des fondamentalistes qui tuent au Nom de D.ieu et des terroristes...lire la bible uniquement d'un point de vue spirituelle nous déconnecte de la réalité...
J'essaye d'associer les deux spiritualité et concret qui sont les deux jambes d'une bonne applications de notre foi!
Certes ce n'est pas parfait car rien n'est parfait sinon l'Eternel mais tout est possible!
Soyez plus logique avec vous même et avec la réalité des choses et vous serez non seulement plus crédible mais encore plus juste dans l'application de votre foi!
Je suis aveugle et sourd selon vous mais vous êtes, vous,le borgne qui ne me conduira certainement pas dans l'errance!Que l'Esprit de D.ieu me guide en son heure!
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Sam 26 Déc 2015, 04:53

Mister be a écrit:
Amen!Ca c'est la théorie mais désolé de le dire, notre Temple est bien délabré! Nous sommes bien vide et non rempli de l'Esprit Saint car le péché règne toujours en maïtre!

Le péché règne en maître en tous ceux qui n'ont pas accueillis en eux Jésus et son Père, Dieu, dans le don qu'il nous font de leur Esprit. Le péché règne en maître en tous ceux qui n'ont rien fait pour que Dieu règne avec Jésus, par son Esprit, par ce Cœur Nouveau que le baptisé reçoit au jour de son baptême.

Tous sont appelés nous dit Jésus, mais malheureusement peu sont élus, car peu se livre totalement à Jésus, se donne à Jésus de tout leur être, pour que Jésus par la présence de son Esprit en eux, les purifie, les libèrent de leurs péchés, faisant d'eux des saints.

Mister be a écrit:
Esprit qui ne cesse de nous nourrir à travers un Livre qui est la parole de D.ieu.... La lettre tue mais l'esprit vivifie....

Quand Dieu a fait cette promesse :

"25 Je ferai sur vous une aspersion d'eaux pures et vous serez purs; de toutes vos souillures et de toutes vos abominations je vous purifierai. 26 Et je vous donnerai un coeur nouveau, et je mettrai au dedans de vous un esprit nouveau; j'ôterai de votre chair le coeur de pierre; et je vous donnerai un coeur de chair. 27 Je mettrai au dedans de vous mon Esprit, et je ferai que vous suivrez mes ordonnances, que vous observerez mes lois et les pratiquerez. (Ezéchiel (CP) 36)

Il ne parlait pas de la Thora qui avait déjà été donné. Dieu annonçait qu'un jour, il purifierait l'homme de toutes ses souillures, pour pouvoir mettre en lui, en l'homme, un esprit nouveau. Dieu ne parlait pas d'un livre nouveau qu'il donnerait aux hommes, ni du livre qu'il leur avait déjà donné, la Thora. Dieu parlait d'un esprit nouveau qu'il mettrait en l'homme, cet esprit qui sera donné dans "un cœur de chair".

Ce Cœur de chair, c'est le Cœur de Dieu fait chair, c'est l'Esprit même de Yahvé qui n'était autre que le Cœur divin de Yahvé, qui battait dans le cœur de chaire de son Verbe fait chair.

Oui, c'est l'Esprit Saint, donné dans le Cœur de chair de Jésus, qui nous fait vivre par Jésus, le Verbe fait homme, comme Jésus vit par ce Cœur divin, de la Vie de son Père.

Mister be a écrit:
Le verbe s'est fait chair mais c'est toujours le même Esprit!

Ce même Esprit est devenu dans le Verbe fait chair, le Cœur de chair de Jésus, ce Cœur qui est donné à l'homme qui ne fait plus qu'un seul Corps avec Jésus, par sa communion à son Pain de Vie.

Mister be a écrit:
Citation :
Avant on adorait Dieu dans sa Parole, conservée dans le Temple et le saint des saints. Depuis la venue de Jésus, on peut adorer Dieu en Jésus, venant demeurer par son Esprit en notre Cœur, le Nouveau Saint des saints où tous nous pouvons entrer puisque c'est notre propre cœur.

Oui et où est la différence? Rien de neuf sous le soleil car même avec l'avenue de Jésus,il faut un coeur disposé à le recevoir et le mal ne peut cohabiter avec le bien....on est loin du compte!

C'est ce même Esprit qui nous dispose à recevoir ce Cœur Nouveau avec lequel on est appelé à vivre dans le Royaume de Dieu, le Cœur même de Dieu, fait Cœur de chair en Jésus son Fils.

Aller donc voir le signe que Jésus nous a donné dans le miracle de Luciano, où l'ostie consacré est devenu un morceau de cœur vivant et dont le sang porte le même résus que le sang que l'on retrouve sur le suaire de Turin.

Oui, dans le Pain de Vie, c'est vraiment le Cœur de chair que Dieu avait promis de mettre en nous que nous recevons.

Mister be a écrit:
Citation :
Le vrai pain qui est descendu du Ciel, c'est pas le pain que Moïse a donné à manger dans le désert, tout comme la Parole de Dieu qu'il donnait dans le désert, elle ne faisait pas entrer dans la Vie avec Dieu, elle ne faisait pas entrer dans le Royaume de Dieu. Elle nous donnait un éclairage sur Dieu et sur son Royaume, mais elle ne faisait pas entrer en Dieu, elle ne nous rendait pas participant de la Vie même de Dieu, de la Vie avec Dieu et en Dieu.

C'est illogique!
Si vous observez les commandements de l'Eternel,c'est parce que vous voulez manger ce pain de vie,cette manne, qui en est la Thora qui nous donne un éclairage certes  sur D.ieu,et son royaume mais c'est pour entrer dans ce royaume et être participant de la Vie même de D.ieu,de la vie avec D.ieu et en D.ieu...;sinon ça n'a pas de sens!Dites-moi quel intérêt à suivre tout cela si ce n'est pas pour vivre dans Son Royaume,Sa Vie?

Pour vivre dans le Royaume de Dieu, il faut que nous ayons en nous ce Cœur Nouveau, ce Cœur même de Dieu qui donne la Vie éternelle. Et c'est Dieu Lui-même qui en me faisait vivre par Jésus, de son Esprit, ce Cœur Nouveau, me rend capable de vivre dans le même état d'Esprit que Lui, qui me rend capable de vivre de l'Amour Saint et Immaculée, qu'Il Est Lui-même.

Mister be a écrit:
Amen Petero mais voilà l'idée qu'il faille manger la Bible, se nourrir de la parole de Dieu, est extrêmement fréquente dans l'Ecriture. Elle est même l'un des fondements de notre pratique chrétienne, puisque le Christ, qui est, d'après l'Evangile de Jean, l'incarnation humaine de la Parole de D.ieu, nous a dit : Je suis le pain vivant descendu du Ciel, et aussi : celui qui me mange vivra éternellement.

C'est encore ce qu'il dira d'une manière plus imagée, lorsque, lors de son dernier repas, il a invité les disciples à se nourrir d'un pain en disant : prenez et mangez, ceci est mon corps. De même, chaque fois que nous participons à une Sainte Cène, Eucharistie ou Kiddoush messianique nous répétons devant tous et pour nous-mêmes que le Christ, la Parole de Dieu, est la nourriture essentielle de notre vie.

Si vraiment c'était la Parole qu'il donnait déjà à manger dans la Thora, il est claire que cette Parole ne donnait pas l'Esprit de Dieu puisque Dieu avait annoncé qu'un jour il mettrait son Esprit en nous, dans un cœur de chair.

Mister be a écrit:
Je suis aveugle et sourd selon vous mais vous êtes, vous,le borgne qui ne me conduira certainement pas dans l'errance! Que l'Esprit de D.ieu me guide en son heure!

C'est ce même Esprit que Jésus a mis en moi qui essaie de vous ouvrir l'esprit qui reste totalement fermé à la Bonne Nouvelle apportée et accomplie par Jésus. Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Sam 26 Déc 2015, 19:59

Citation :
Le péché règne en maître en tous ceux qui n'ont pas accueillis en eux Jésus et son Père, Dieu, dans le don qu'il nous font de leur Esprit. Le péché règne en maître en tous ceux qui n'ont rien fait pour que Dieu règne avec Jésus, par son Esprit, par ce Cœur Nouveau que le baptisé reçoit au jour de son baptême.
.Mais le péché règne en maître même chez ceux qui ont accueilli en eux Jésus et son Père...
Accueil le don de l'esprit un jour ne veut pas dire accueillir pour toujours...Vous faut-il des exemples comme je vous ai donnés!


Citation :
Pour vivre dans le Royaume de Dieu, il faut que nous ayons en nous ce Cœur Nouveau, ce Cœur même de Dieu qui donne la Vie éternelle. Et c'est Dieu Lui-même qui en me faisait vivre par Jésus, de son Esprit, ce Cœur Nouveau, me rend capable de vivre dans le même état d'Esprit que Lui, qui me rend capable de vivre de l'Amour Saint et Immaculée, qu'Il Est Lui-même.

Vous avez bien de la chance....J'ai ce coeur nouveau,ce coeur  même de D.ieu qui donne la Vie éternelle mais ça ne me dispense pas de pécher!Et si je ne regénère pas ce coeur l'Amour saint et Immaculé comment regénérer ce coeur?
En priant(Téfila);en se repentant (Téchouvah) et en réparant(Tikkoun),les trois T de la foi de base de tout Juif!
D.ieu ne peut pardonner les péchés d'un homme que s'il les reconnait et les condamne. Pour que D.ieu oeuvre dans nos vies, nous devons le laisser faire et lui en donner la possibilité. Nous ne pourrons renaître que si nous acceptons de mourir. (Romains 6:4)

- La nature humaine => Le coeur des hommes

- L'esprit humain => Les mauvaises pensées

- L'action humaine => L'adultère, la débauche, etc.

Lorsque le coeur est corrompu, la vie et la conduite de l'homme sont corrompues.
Citation :

Si vraiment c'était la Parole qu'il donnait déjà à manger dans la Thora, il est claire que cette Parole ne donnait pas l'Esprit de Dieu puisque Dieu avait annoncé qu'un jour il mettrait son Esprit en nous, dans un cœur de chair.

Dans ce cas la Bible n'a qu'une valeur toute relative et n'est pas la Parole de D.ieu...Pour moi cette Parole est capable de me donner l'esprit qui me fait vivre dans le Royaume

           « Ayant purifié vos âmes par l'obéissance à la vérité, pour que vous ayez une affection fraternelle sans hypocrisie, aimez-vous l'un l'autre ardemment, d'un coeur pur, vous qui êtes régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la vivante et permanente parole de Dieu : parce que « toute chair est comme l'herbe, et toute sa gloire comme la fleur de l'herbe : l'herbe a séché et sa fleur est tombée, mais la parole du Seigneur demeure éternellement. Or c'est cette parole qui vous a été annoncée ».

           Rejetant donc toute malice et toute fraude, et l'hypocrisie et l'envie, et toutes médisances, désirez ardemment, comme des enfants nouveau-nés, le pur lait intellectuel, afin que vous croissiez par lui à salut, si toutefois vous avez goûté que le Seigneur est bon »(1 Pierre 1 : 22 à 2 : 4).


Pierre, s'adressant à des croyants, des Juifs convertis, leur dit : « ayant purifié vos âmes par l'obéissance à la vérité » ; puis il ajoute : « vous qui êtes régénérés… par la vivante et permanente parole de Dieu (1 : 22-23).

 Les quatre derniers versets du chapitre premier de la première épître de Pierre parlent strictement de notre changement intérieur.

Nous devons donc faire la distinction entre :

                       - ce que le Seigneur a fait pour nous : l'oeuvre qu'Il a accomplie à la croix pour la rémission de nos péchés et toute la grandeur de cette oeuvre

                       - ce qui ce passe en nous : la nouvelle naissance, dont parle le mot « régénération ». Ce n'est pas quelque chose que le Seigneur ait accompli pour nous, mais plutôt quelque chose qui se passe en nous, dans nos coeurs, dans nos âmes. Cette régénération n'est pas quelque chose qui est introduit après l'oeuvre du Seigneur, car chaque croyant de l'ancienne alliance était né de nouveau avant même que le Seigneur n'accomplisse son oeuvre. Il s'agit d'un changement de nature, sans lequel il est impossible d'entrer dans les cieux et dans la présence de Dieu.

Nous pouvons facilement comprendre qu'un être humain, avec sa nature pécheresse, ne peut jamais entrer dans la présence de Dieu. C'est pourquoi, quand le Seigneur a dit à Nicodème : « Il vous faut être nés de nouveau » (Jean 3 : 8), ce n'était pas seulement une vérité pour les chrétiens ; Nicodème était juif, et déjà dans l'Ancien Testament, il est dit que D.ieu créera un nouveau peuple avec une nouvelle nature, purifié par l'eau et renouvelé en esprit : « Et je vous donnerai un coeur nouveau, et je mettrai au-dedans de vous un esprit nouveau… je mettrai mon Esprit au- dedans de vous… et vous serez mon peuple… » (Ezé. 36 : 26).comme vous le soulignez

C'est une image de la nouvelle naissance, l'oeuvre qui s'accomplit en chacun de ceux qui croient la vérité. Cette action n'est pas progressive ; elle se produit d'un instant  à l'autre, pourrait-on dire. Alors qu'auparavant nous étions « morts », nous sommes maintenant « vivants », nés de nouveau, régénérés ! Mais c'est quand même une oeuvre qui se passe en nous, dans nos âmes, dans nos coeurs, et même dans notre esprit.

Pierre voit les choses plutôt d'un point de vue pratique. Son enseignement contraste, mais n'est pas en contradiction avec celui de Paul ; cet apôtre, ainsi que Jean, parle de notre position fondamentale. Ainsi, Paul affirme : vous êtes « morts au péché », au principe du péché (Rom. 6 : 11), tandis que Pierre dit : vous êtes « morts aux péchés », aux actes de péché (1 Pier. 2 : 24).  

Jean explique qu'il faut que nous soyons nés de nouveau, de l'eau et de l'esprit (Jean 3 : 3, 5). Il s'agit de l'action la Parole de Dieu, de l'eau purifiante appliquée à nos âmes. Cette parole de Dieu peut seule purifier nos âmes, et aussi les coeurs. L'âme est le siège de notre personnalité ; c'est un mot dont il est difficile de préciser la portée car on ne parvient pas à donner une définition absolue de l'âme, de l'esprit, du coeur !

D.ieu les a créés, Il nous les a donnés, mais il est impossible pour l'homme de sonder la profondeur de ces expressions. Les psychologues eux-mêmes, bien qu'ils prétendent connaître ce qu'est l'âme, ne peuvent pas la définir ! Sans la Parole de Dieu, on ne peut jamais avoir la moindre connaissance de l'âme.

Dans la Parole, l'âme est donc plutôt – mais sans l'être exclusivement - le siège de notre personnalité. Or cette personnalité est souillée par le péché et doit être purifiée ; notre responsabilité est de reconnaître cette souillure et de désirer être purifié ! Cela est possible uniquement par la Parole de Dieu  qui nous montre la vérité quant à nous-mêmes.

La Parole de D.ieu à travers la Bible puisque Yéshoua n'est plus là est le moyen de notre régénération et de notre nouvelle naissance
La Parole de Dieu est la nourriture du croyant
Citation :

C'est ce même Esprit que Jésus a mis en moi qui essaie de vous ouvrir l'esprit qui reste totalement fermé à la Bonne Nouvelle apportée et accomplie par Jésus. Very Happy



N'essaye pas de m'ouvrir l'esprit Petero,il n'y a que la Rouah Hakkodesh qui peut le faire!
Moi aussi je suis un ouvrier de la vigne mais votre heure n'est pas la mienne et l'eternel connaît mon heure!
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6689
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 28 Déc 2015, 03:08

Bonjour a tous ,

ce fils est vraiment intéressant par les arguments des uns des autres et de leur conviction !!

personnellement il me parait évidant que Jésus ai demandé a l'un des apôtres d'être un meneur un peu comme il y a un archange pour le monde Céleste , mais de là a ce la jouer souverain pontife ou monseigneur et autres délires il y a une dérive certaine !!
et si on a pu voir les horreurs qui ont eu lieux au court des siècles c'est aussi dû a cet amour de la pompe que Jésus a combattu de multiple fois !!
IL avait bien interdit aux Apôtres de se faire donner le nom de père et autres titres ; mais y a pas on a balancé cela a la trappe et on l'a fait avec le nombre de clash que cela produit !!

cela c'est le gros défaut des religions et des abus partout avec n'importe quel (dieu) !!

donc il faut bien une organisation comme Jésus Lui-Même a fait avec les apôtres mais cela doit être light sans pompe fraternel simple accessible, alors qu'au court du temps on en a fait un truc lourd pompeux orgueilleux séparé des frères se prétendant des mis a part même parmi les Baptisés sans compté le ritualisme et le symbolisme alors que Dieu Est là parmi nous !!

je ne conteste pas la mission et l'appel de certains je conteste le truc que c'est devenu et qui est la cause de sa propre incapacité a être reconnu par ses frères !!

un Pierre un Paul un Jacques un Étienne ou Jean était de simple hommes de simples frères ,aujourd'hui il faut des gardes du corps du souverain pontife du mon éminence monseigneur mon père !!
plus on avancera ou retournera a l'Esprit de l’Évangile a la Lumiére du Royaume du Père plus ces pratiques seront insupportables car dés le début Jésus a dit " NON !!"
alors si Rome est vraiment qui elle dit ,qu'elle revienne a ce que Jésus DIT !!

ce n’est pas les quelques noms qui sont dérives mais l'état d'esprit qu'ils impliquent , refuser de le comprendre ne fera qu’amplifier le séparation et comem on a plus le temps ni les moyens de cela les sanctions vont tomber et on pleura tous !!

Jésus Est Le Roc , malgré tout il faut ben reconnaitre que l'organisation de la religion catholique a eu un effet positif mais la perversité de ses dérives des effets très grave !!

donc gardons le Bon rejetons le mauvais , sinon le Seigneur va le faire Lui-Même et si l'amour du clinquant ralentit la marche IL raser ale clinquant comme il a laissé raser le temple de Jérusalem que la religion adorait presque a la place de Son Seigneur !!

dommage que nous avancions toujours qu'a coup de pieds dans le derrière !!
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 28 Déc 2015, 14:44

Théodéric a écrit:
personnellement il me parait évidant que Jésus ai demandé a l'un des apôtres d'être un meneur un peu comme il y a un archange pour le monde Céleste , mais de là a ce la jouer souverain pontife ou monseigneur et autres délires il y a une dérive certaine !!  

La dérive dont tu parles, c'est celle dont parlais Jésus à ses Apôtres, avant qu'ils ne commencent la mission qu'il allait leur confiée :

"28 Vous, vous êtes ceux qui sont demeurés constamment avec moi dans mes épreuves; 29 et moi, je vous attribue la royauté comme mon Père me l'a attribuée..." (Luc (CP) 22)Vous savez que les chefs des nations leur commandent en maîtres, et que les grands exercent leur empire sur elles. 26 Il n'en sera pas ainsi parmi vous; au contraire, celui qui voudra devenir grand, parmi vous, se fera votre serviteur; 27 et celui qui voudra, parmi vous, être premier, se fera votre esclave. (Matthieu (CP) 20)

Ce que Jésus a dit à ses Apôtres, c'est que ce n'est pas parce qu'il va faire d'eux des rois, ou de Pierre un souverain pontif c'est à dire le Grand Prêtre de son Eglise durant son absence, qu'ils devront se la jouer à l'image du grand prêtre de Jérusalem qui l'a condamné.

Jésus n'a pas fait de Pierre le Grand Prêtre, le souverain Pontife au milieu de ses frères, pour qu'il domine sur eux en maître, mais pour qu'à l'image de Jésus avec qui il va régner, il serve ses frères, il serve les brebis de tout son troupeau qu'il va lui confier, pour qu'il soit pour eux le "Rocher" sur lequel ils pourront reposer en toute confiance comme s'ils se reposaient sur Jésus Lui-même.

Théodéric a écrit:
et si on a pu voir les horreurs qui ont eu lieux au court des siècles c'est aussi dû a cet amour de la pompe que Jésus a combattu de multiple fois !! IL avait bien interdit aux Apôtres de se faire donner le nom de père et autres titres ; mais y a pas on a balancé cela a la trappe et on l'a fait avec le nombre de clash que cela  produit !!

Un vrai père, il ne s'attribue pas le nom de "père", il le reçoit de ses enfants quand ces enfants se sentent aimés. Si on vous suit dans votre raisonnement, aucun parent ne devrait se faire appeler "père" par ses enfants. Jésus a tout simplement signifier à ses Apôtres, que pour être appelé "père', il fallait se conduire en père et pas s'imposer comme "père".

Théodéric a écrit:
donc il faut bien une organisation comme Jésus Lui-Même a fait avec les apôtres mais cela doit être light sans pompe fraternel simple accessible, alors qu'au court du temps on en a fait un truc lourd pompeux orgueilleux séparé des frères se prétendant des mis a part même parmi les Baptisés sans compté le ritualisme et le symbolisme alors que Dieu Est là parmi nous !!

Jésus lui-même, a choisi, au milieu de ses disciples qui le suivaient, 12 d'entre eux qu'il a établit Apôtres et qui étaient un peu comme une garde rapprochée puisqu'ils le suivaient partout où il allait. Et c'est à eux, et à eux seul qu'il a dit : "vous êtes demeurés constamment avec moi dans mes épreuves, et moi je vous attribue la royauté comme mon père me l'a attribué".

Jésus leur a attribué la royauté comme son Père l'a lui a attribué, comme Jésus les a envoyé comme son père l'a envoyé :

"21 Il leur dit une seconde fois: "Paix avec vous!" Comme mon Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie." (Jean (CP) 20)

Oui, le pape, les évêques sont vraiment nos rois, les prêtres à qui Jésus a confié ses brebis, et plus particulièrement le pape qui est le Grand Prêtre au milieu des évêques, à qui Jésus a confié aussi ses frères évêques qui sont ses brebis. Ils n'ont pas été établis pasteurs de son troupeau pour régner en maitre, mais pour servir comme Jésus, pour être des pères à l'images de Jésus, la parfaite image du Père.

Et heureusement, parmi les papes, nombreux ont été ceux qui se sont conduis en vrais pasteurs. Malheureusement, ceux qui sont contre ces pasteurs que Jésus a donné à son Eglise, ont tendance à mettre plus en avant ceux qui ont été des mauvais pasteurs plutôt que les bons.

Il y a eu des mauvais pasteurs, comme il y a eu aussi des mauvaises brebis qui n'ont voulu en faire qu'à leur tête et qui se sont parfois institués eux-mêmes pasteurs, entraînant dans leur dérive, de nombreuses brebis qui ont été privés de pasteurs et qui elles-mêmes sont partis à la dérive.

Jésus le savait, et c'est pourquoi il a voulu susciter à la tête de son Eglise un seul pasteur qui serait le Rocher sur lequel il ferait reposer son Eglise, pour que son Eglise ne se disperse pas au grés des courants d'interprétation que certains pasteurs ou brebis ne manqueraient pas de lever.


Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6689
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 28 Déc 2015, 16:14

petero a écrit:
Théodéric a écrit:
personnellement il me parait évidant que Jésus ai demandé a l'un des apôtres d'être un meneur un peu comme il y a un archange pour le monde Céleste , mais de là a ce la jouer souverain pontife ou monseigneur et autres délires il y a une dérive certaine !!  

La dérive dont tu parles, c'est celle dont parlais Jésus à ses Apôtres, avant qu'ils ne commencent la mission qu'il allait leur confiée :

"28 Vous, vous êtes ceux qui sont demeurés constamment avec moi dans mes épreuves; 29 et moi, je vous attribue la royauté comme mon Père me l'a attribuée..."  (Luc (CP) 22)Vous savez que les chefs des nations leur commandent en maîtres, et que les grands exercent leur empire sur elles. 26 Il n'en sera pas ainsi parmi vous; au contraire, celui qui voudra devenir grand, parmi vous, se fera votre serviteur; 27 et celui qui voudra, parmi vous, être premier, se fera votre esclave.  (Matthieu (CP) 20)

Ce que Jésus a dit à ses Apôtres, c'est que ce n'est pas parce qu'il va faire d'eux des rois, ou de Pierre un souverain pontif c'est à dire le Grand Prêtre de son Eglise durant son absence, qu'ils devront se la jouer à l'image du grand prêtre de Jérusalem qui l'a condamné.

Jésus n'a pas fait de Pierre le Grand Prêtre, le souverain Pontife au milieu de ses frères, pour qu'il domine sur eux en maître, mais pour qu'à l'image de Jésus avec qui il va régner, il serve ses frères, il serve les brebis de tout son troupeau qu'il va lui confier, pour qu'il soit pour eux le "Rocher" sur lequel ils pourront reposer en toute confiance comme s'ils se reposaient sur Jésus Lui-même.

Théodéric a écrit:
et si on a pu voir les horreurs qui ont eu lieux au court des siècles c'est aussi dû a cet amour de la pompe que Jésus a combattu de multiple fois !! IL avait bien interdit aux Apôtres de se faire donner le nom de père et autres titres ; mais y a pas on a balancé cela a la trappe et on l'a fait avec le nombre de clash que cela  produit !!

Un vrai père, il ne s'attribue pas le nom de "père", il le reçoit de ses enfants quand ces enfants se sentent aimés. Si on vous suit dans votre raisonnement, aucun parent ne devrait se faire appeler "père" par ses enfants. Jésus a tout simplement signifier à ses Apôtres, que pour être appelé "père', il fallait se conduire en père et pas s'imposer comme "père".

Théodéric a écrit:
donc il faut bien une organisation comme Jésus Lui-Même a fait avec les apôtres mais cela doit être light sans pompe fraternel simple accessible, alors qu'au court du temps on en a fait un truc lourd pompeux orgueilleux séparé des frères se prétendant des mis a part même parmi les Baptisés sans compté le ritualisme et le symbolisme alors que Dieu Est là parmi nous !!

Jésus lui-même, a choisi, au milieu de ses disciples qui le suivaient, 12 d'entre eux qu'il a établit Apôtres et qui étaient un peu comme une garde rapprochée puisqu'ils le suivaient partout où il allait. Et c'est à eux, et à eux seul qu'il a dit :  "vous êtes demeurés constamment avec moi dans mes épreuves, et moi je vous attribue la royauté comme  mon père me l'a attribué".

Jésus leur a attribué la royauté comme son Père l'a lui a attribué, comme Jésus les a envoyé comme son père l'a envoyé :

"21 Il leur dit une seconde fois: "Paix avec vous!" Comme mon Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie." (Jean (CP) 20)

Oui, le pape, les évêques sont vraiment nos rois, les prêtres à qui Jésus a confié ses brebis, et plus particulièrement le pape qui est le Grand Prêtre au milieu des évêques, à qui Jésus a confié aussi ses frères évêques qui sont ses brebis. Ils n'ont pas été établis pasteurs de son troupeau pour régner en maitre, mais pour servir comme Jésus, pour être des pères à l'images de Jésus, la parfaite image du Père.

Et heureusement, parmi les papes, nombreux ont été ceux qui se sont conduis en vrais pasteurs. Malheureusement, ceux qui sont contre ces pasteurs que Jésus a donné à son Eglise, ont tendance à mettre plus en avant ceux qui ont été des mauvais pasteurs plutôt que les bons.

Il y a eu des mauvais pasteurs, comme il y a eu aussi des mauvaises brebis qui n'ont voulu en faire qu'à leur tête et qui se sont parfois institués eux-mêmes pasteurs, entraînant dans leur dérive, de nombreuses brebis qui ont été privés de pasteurs et qui elles-mêmes sont partis à la dérive.

Jésus le savait, et c'est pourquoi il a voulu susciter à la tête de son Eglise un seul pasteur qui serait le Rocher sur lequel il ferait reposer son Eglise, pour que son Eglise ne se disperse pas au grés des courants d'interprétation que certains pasteurs ou brebis ne manqueraient pas de lever.



Bonjour Petero !!

tu peux dire ce que tu veux , tu ne trouvera nul part l'un des 12 apôtres prendre le nom de père et demander a être appelé ainsi !
et ce sont nos modèles pour TOUJOURS !!

même pas Paul lorsqu'il dit aux corinthiens " c'est moi qui vous ai engendré en Christ "ne demande ensuite a être nommé père !!

et pour mémoire Jésus ne se complaisait pas dans des palaces , qu'il y est des personnes appelées a des postes hiérarchiques c'est une évidence , (mon père avait une entreprise nous étions a un moment 130 a 150 donc il faut hiérarchiser et organiser) malgré tout il y a de très très gros abus sur des siècles entiers et même aujourd'hui on a beaucoup de mal a se purger de cela dans la religion catholique , et sous prétexte que certains seraient de la hiérarchie on ne devrait rien dire et s'agenouiller même devant le truands !!

le Pape a fait une sérieuse remise a l'heure le 22 12 2014 sur l’Alzheimer spirituel de la hiérarchie ila aussi fait un catalogue des maladies de cette hiérarchie (on le trouve là)
http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/12/22/alzheimer-spirituel-narcissisme-le-severe-proces-du-pape-fait-a-la-curie_4545034_3214.html

on peut aussi lire (je n'ai plus le liens) qu'il a repris plus que sévèrement les nonces a rome et ailleurs qui ont des propriétés dans lesquelles le personnel est sous payé (exploité) et que l'argent est réinvestit dans la spéculation immobilière romaine !

donc oui tout cela est bien issue de siècle sentier où on vit de la pompe et du cumul de dérives !!
en s'en tenant a ce que Jésus dit et les apotres enseignent et pratiquent on en serait pas là !!

le palais du Jésus était un cabane au bord de l'eau dans le secteur du lac , tu as vu l'évolution et la dérive !!

de toute façon le peuple de Dieu attend autre chose que le cirque actuel et si on en revient pas a l’Évangile pour l’Évangile et la vie qui va avec ; Le Seigneur se chargera de balayer tout cela prochainement !!

de toutes façon ce que l'on vient de voir depuis l'affaire des pédophile et la gestion calamiteuse démontre qu'il y a un désordre énorme et que certains en haut leu se prennent pour des rois et non des serviteurs et 'nont pas du tout envie que cela change quitte a nuire au peuple de Dieu et là c'est le coup de Pied Divin au Q assuré a brève échéance !!

tu peux refuser de voir mais la Vérité nous rattrape vite et encore une fois on est pas prés !!

j'ai eu lla chance et malchance d'aller a rome et de voir ce que peu voient et peuvent savoir ( je ne l'ai pas voulu ni fabriqué c'est la providence qui l'a fait) c'était avant ce pape !

j'étais infiniment triste pourtant ils pensaient prendre soins de moi , mais l'Esprit Saint était en désaccord c'était vraiment une grande peine mais un rejet une forme de condamnation bien que tout le monde fasse dans le gentil personnage bien lissé !

et puis est apparut le scandale des pédophile et la gestion criminelle quasiment partout , et tout cela était bien la cause de cette peine et désaccord du St Esprit, moi je ne savais rien je n'avais que son Témoignage !!

la seule chose que j'ai vu c'est l'irréalisme Spirituel et la dissonance avec l’Évangile le fait que l'on se rassure avec du rien que l'on ne prie quasiment pas que la vie d’ascèse qu'exige de tels postes fait sourire !!

les postes les nominations ne sont rien ce qui importe c'est le vrai service par l'Union au Christ , le reste est du baratin de l'enfumage du titre ; mais la seule validité c'est le vécu et les fruits !!
ils sont appelés ?hé bien qu'ils servent sur le modèle du Christ si la Croix les dérangent ils l'a pose un autre les remplacera !

Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 28 Déc 2015, 20:05

Théodéric a écrit:
Bonjour Petero !!

tu peux dire ce que tu veux , tu ne trouvera nul part l'un des 12 apôtres prendre le nom de père et demander a être appelé ainsi ! et ce sont nos modèles pour TOUJOURS !!

La paternité spirituelle, les pères spirituels ont toujours existés dans la Bible. Même Paul, quand il s'adresse aux juifs, ils appellent certains "frères" et d'autres "père". Et lui-même laisse entendre qu'il est "père", spirituel :

"1 " Frères et pères, écoutez ce que j'ai maintenant à vous dire pour ma défense. " 2 Entendant qu'il leur adressait la parole en langue hébraïque, ils firent encore plus silence. (Actes (CP) 22)

15 Car, eussiez-vous dix mille maîtres dans le Christ, vous n'avez pas cependant plusieurs pères, puisque c'est moi qui vous ai engendrés en Jésus-Christ par l'Evangile. (1Corinthiens (CP) 4)






Revenir en haut Aller en bas
 
Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?
» C'est quoi "visualiser" et comment le faire
» Un peu de miséricorde ne peut faire que du bien !
» poème en vers libres sur le thème : déchiffrement du monde? HELP!!!
» Le message de l'évangile.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: