DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Mister be



Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Sam 05 Déc 2015, 18:50

Citation :
Parce que l'alliance qu'il a annoncé, elle n'était pas nouvelle !!! Alors pourquoi nous dit-il lui-même :

"20 Et pareillement (pour) la coupe, après qu'ils eurent soupé, en disant: " Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, répandu pour vous. (Luc (CP) 22)

Montrez-moi aussi, dans la Bible, où il a été demandé aux hébreux de se faire baptiser au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Dans chaque alliance,il y a toujours un élément nouveau en fonction de lévolution ou devrai-je dire de la maturité spirituelle...
Mais c'est toujours le même schéma de réalisation

La Théologie de l’Alliance distingue deux alliances majeures : l’alliance des œuvres (AO) et l’alliance de grâce (AG). Une troisième alliance est souvent mentionnée, l’alliance de rédemption (AR), qui précède les deux autres alliances
Ce qu’il est important de retenir, c’est que les différentes alliances mentionnées dans les Ecritures (à savoir, les alliances avec Noé, Abraham, Moïse, David et la Nouvelle Alliance) relèvent toutes soit de l’alliance des œuvres, soit de l’alliance de grâce.
La théologie des Alliances adhère aux mêmes fondements de la foi chrétienne : le Salut est acquis seulement par la grâce, uniquement au moyen de la foi en Christ Lui Seul et à Dieu Seul soit toute la gloire !

Tout comme le baptême,je peux vous montrer son évolution à travers la Bible mais le but premier de tous les baptême est la purification....
Exemple:le passage de la Mer Rouge est un baptême
Le sang exprime le jugement de Dieu contre les pécheurs, qui constituent pourtant son peuple, alors qu’ils sont encore en Égypte. À travers bien des épreuves, ils parviennent à la mer Rouge, où ils sont délivrés de leur ancienne condition. Leur rédemption est complète ; elle est même une figure de la délivrance finale, puisque les Égyptiens sont détruits. Mais, bien que la délivrance soit complète et qu’ils soient conduits jusqu’à Dieu, ils restent dans le monde, alors même qu’il est jugé. Le monde reste pour eux un désert, bien qu’ils y trouvent la manne, l’eau, les grappes de raisin et la direction pour suivre leur chemin. Il ne s’agit pas là d’une position céleste, mais de la position propre à Israël ou, par analogie, de celle de l’église sur la terre (bien qu’elle ait une espérance céleste).

Après le passage de la mer Rouge, c’est Mara, la manne, les cailles, l’eau du rocher, Amalek, autant de scènes du désert ; puis la fête de Jéthro avec Aaron et Moïse, et le retour de Séphora. Cette vie dans le désert est la conséquence immédiate du passage de la mer Rouge. Le chant du cantique de Moïse exprime que nous sommes conduits à Dieu, que les ennemis seront aussi tranquilles qu’une pierre, et que nous nous dirigeons vers le lieu où les mains de Dieu ont établi son habitation. Ils furent baptisés pour Moïse, mais Moïse lui-même n’est jamais entré en Canaan. Le désert est la place où la responsabilité de l’homme est mise à l’épreuve jusqu’à son arrivée en Canaan ; c’est la figure présentée par 1 Cor. 10:1-13. Ils ne furent pas baptisés pour Moïse dans le Jourdain.

Citation :
Alors pourquoi Jésus a-t-il choisi des hommes pour annoncer sa Bonne Nouvelle en son nom, pour baptiser en son nom, pour remettre les péchés en son nom ? Pourquoi ne sait-il pas contenté de mettre par écrit ses enseignements, si c'est des Ecritures que ses disciples avaient besoin pour être enseignés ?

Alors pourquoi l'Eternel s'est-Il incarné?
Yéshoua qui est YHWH a-t-il vécu comme un homme et est mort comme un homme,a souffert comme un homme?Pourquoi a-t-il choisi 12 apôtres?
Vous pouvez répondre à toutes ces questions par les Ecritures...
Du temps de Moïse,il a bien fallu les tables de la Loi car Moïse n'était pas éternel...ceux qui vivait avec lui avait-il besoin de ses tables et pourtant....Ceux qui vivaient avec le maître avait-il besoin
de mettre par écrit cequ'il ont vécu avec lui et comme par hasard,c'est du déjà vu et vécu dans les Ecritures...Savez-vous combien de points similaires existe-il entre Yéshoua et Joseph?
Les apôtres n'étaient pas éternels non plus...

Citation :
Jésus a annoncé que ce qu'avait annoncé les Ecritures étaient entrain de se réaliser avec Lui. Jésus a annoncé l'accomplissement des prophéties. Si ce qu'il a annoncé avait été dans les Ecritures, alors on devrait trouver dans l'ancien testament, l'accomplissement des prophéties Very Happy

Jésus n'a pas annoncé l'accomplissement des prophéties qui aurait été annoncées avant lui. C'est l'annonce de cet accomplissement qui se trouvait dans les Ecritures et pas l'accomplissement annoncé par Jésus. Saisissez-vous la nuance ?

Et vous Petro,saissez-vous la nuance?
Jésus en tant que prophète a annoncé des prophéties et a réalisé les prophéties que d'autres prophètes avaient annoncés à son sujet
Sur la fin des temps n'at-il rien annoncé que vous pouvez observer auj sous vos yeux?
Concernant la fin des temps,il renforce les prophéties qui ont déjà été annoncées...
Et si certaines prophéties se sont réalisées....je vous donne un exemple l'exil de Ba bylone;l'exil à Rome etc....Le retour d'exil par Juda
Citation :

NON, car les Ecritures peuvent être interprétés par n'importe qui, et de fait, il faut une autorité pour rappeler aux chrétiens quelle est la bonne interprétation. N'importe qui ne peux pas interpréter pout éclaire toute l'Eglise.

C'est vrai sauf que l'Esprit Saint souffle où il veut!
L'herméneutique est une science,Petero et on peut voir si l'interprétation est bien conforme au message divin et pour ça,nous avons le canon biblique!
Citation :
Quand il a proclamé la foi, NON, il n'a jamais failli, car à chaque fois c'est l'Esprit Saint qui a parlé par Lui.
Alors pourquoi Jésus sent-il le besoin de prier pour qu'il ne faillit pas dans la foi?

Citation :
C'est à qui que Jésus a dit cela :

"8 Mais, lorsque le Saint-Esprit descendra sur vous, vous recevrez de la force, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu'à l'extrémité de la terre. (Actes (CP) 1)

Aux Ecritures où à ses Apôtres ? Et comme Jésus a parlé de l'extrémité du monde, sachant que ce n'est pas Pierre et ses Apôtres qui iraient jusqu'aux extrémités du monde, cela veut dire qu'il y aurait des témoins qui annonceraient sa Parole, jusqu'à la fin du monde et jusqu'aux extrémités du monde.

Ce ne sont pas les Ecritures qui ont été choisis et envoyés par Jésus pour témoigner jusqu'aux extrémités du monde, mais bien les hommes qu'il choisit et qu'il appelle.


Et aujourd'hui Petero ce ne sont pas les Ecritures qui vous ont donnés ce récit auquel vous croyez...N'est-ce pas à travers Elles que vous sentez la force du Saint Esprit?Votre coeur ne bat-il pas plus vite quand vous lisez ces récits?
Dans ce cas la Bible ne sert de rien...L'étude biblique non plus et la le guide incontestable ne peut être que les Ecritures,Paroles de D.ieu et non paroles d'Homme!

Citez-moi le passage de l'Ancien Testament d'où les Apôtres ont tiré l'annonce que Jésus avait été arrêté et livré, était mort et ressuscité. C'est bien de Jésus qui a accomplit les Ecritures, du témoignage que Jésus a donné, qu'ils ont tirés leur enseignement, et surtout du témoignage donné en eux par l'Esprit Saint. [/quote]

Les apôtres étaient Juifs et dans la rédaction de leur évangile ils se réfèrent toujours à ce qu'ils savent des Ecritures
Qui des apôtres ne connaît pas le psaume 22?Isaïe 53? Michée etZacharie,Daniel ?
S'ils sont illettrés,ils en ont au moins entendu le message d'un dans leur synagogue....
C'est en partie parce que Yéshoua est la réalisation des prophéties qu'il est reconnu comme le mashia'h

Citation :
NON et NON Mister be, le Corps du Christ c'est sa chair et son sang, dans laquelle la Nouvelle Alliance est scellée. De l'alliance avec la volonté de Dieu exprimé dans la Thora, on est passé dans l'alliance avec Celui qui a donné la Thora, Jésus, le Verbe de Dieu, à l'intérieur duquel est accompli cette alliance
.

Arrêtez de faire de votre Eucharistie un mythe vampirique et cannibale...Il n'y a rien de magique Petero comme vous semblez le montrer et je vais vous donner encore une fois la position juive

" C’est l’esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie" (Jean 6:63-64).

Ainsi donc, si "la chair ne sert de rien," pourquoi devrions-nous manger la chair de Jésus afin d’avoir la vie éternelle ? Cela n’a pas de sens. Mais Jésus ajoute que les paroles qu’Il dit sont "esprit." Jésus veut dire qu’il ne s’agit pas d’un enseignement littéral, mais spirituel. Ce langage concorde parfaitement avec les déclarations de l’apôtre Paul

: "offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable" (Romains 12:1).


Dans la pensée juive, le pain était assimilé à la Torah, et le "manger" revenait à lire et à comprendre l’alliance de Dieu (cf. Deutéronome 8:3).
Par exemple, le livre apocryphe de Siracide dit

"’ Ceux qui me mangent auront encore faim, ceux qui me boivent auront encore soif. Celui qui m'obéit n'aura pas à en rougir et ceux qui font mes œuvres ne pécheront pas.' Tout cela n'est autre que le livre de l'alliance du Dieu Très-Haut, la Loi promulguée par Moïse, laissée en héritage aux assemblées de Jacob." (Siracide 24:21-23).

Le fait de citer un passage de Siracide ici ne veut pas dire qu’il est accepté comme faisant par des Ecritures ; cela permet uniquement d’illustrer comment le peuple juif appréhendait la Loi mosaïque. Il est important de comprendre le partage du pain comme étant la Torah afin d’apprécier ce que Jésus voulait réellement dire.

Dans Jean 6, Jésus disait en réalité à la foule qu’Il est supérieur à la Torah (cf. Jean 6:49-51), et au système de loi mosaïque tout entier. Selon le passage tiré du Siracide, ceux qui mangent la Loi auront "encore faim" et "encore soif". Ce langage est reflété par Jésus lorsqu’Il dit
"Celui qui vient à Moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en Moi n’aura jamais soif" (Jean 6:35).

Jésus ne demande pas au peuple de manger Sa chair et de boire Son sang de manière littérale, Il leur indiquait l’élément central de la doctrine chrétienne : croire en Jésus Lui-même ("Voici l’œuvre de Dieu : croire en Celui qu’Il a envoyé" Jean 6:29 (emphase ajoutée par l’auteur). Par conséquent, l’interprétation catholique de Jean 6 n’est pas biblique.

Deuxièmement, il existe dans Jean 6 une analogie très claire avec les temps de Moïse et la consommation de la manne. Aux temps de Moïse, la manne était la provision de Dieu aux besoins alimentaires des Israélites alors qu’ils erraient dans le désert. Toutefois, dans Jean 6, Jésus a affirmé qu’il était la vraie manne, le pain du ciel. Par cette déclaration, Jésus affirmait être la provision totale de Dieu pour le salut. La manne était la provision de Dieu pour que son peuple ne meure pas de faim. Jésus est la provision de Dieu pour nous délivrer de la condamnation. Tout comme la manne a été consommée afin de préserver la vie des Israélites, Jésus doit être consommé (reçu entièrement par la foi) afin de recevoir le salut.

Il est très clair que Jésus a parlé de Lui-même comme étant le Pain de Vie et encouragé ses disciples à manger Sa chair dans Jean 6. Mais nous ne devons pas conclure que Jésus enseignait ainsi ce que les Catholiques ont appelé transsubstantiation. La Sainte Cène / la Communion chrétienne / la Sainte Eucharistie n’avait pas encore été instituée. Jésus n’a institué la Sainte Eucharistie / la Messe/ la Sainte Cène qu’au chapitre 13 du livre de Jean. Il est donc injustifié de voir la Sainte Cène dans Jean 6. Comme expliqué plus haut, il est mieux de comprendre ce passage comme une invitation à venir à Jésus, par la foi, afin de recevoir le salut. Lorsque nous Le recevons comme Sauveur, en plaçant toute notre confiance en Lui, nous “consommons Sa chair ” et “buvons Son sang” par cela. Son corps a été brisé (à Sa mort) et Son sang est versé pour nous donner le salut. 1 Corinthiens 11:26, “Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.”

Revenir en haut Aller en bas
petero



Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 06 Déc 2015, 16:28

Mister be a écrit:
Arrêtez de faire de votre Eucharistie un mythe vampirique et cannibale...Il n'y a rien de magique Petero comme vous semblez le montrer et je vais vous donner encore une fois la position juive

Cela n'a rien à voir avec de la magie, ni du cannibalisme, c'est une œuvre accomplie par Jésus.

Mister be a écrit:
" C’est l’esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie" (Jean 6:63-64).

Ainsi donc, si "la chair ne sert de rien," pourquoi devrions-nous manger la chair de Jésus afin d’avoir la vie éternelle ? Cela n’a pas de sens.

Parce que si nous ne mangeons pas la chair de Jésus, nous n'aurons pas la Vie en nous, nous ne vivrons pas par Lui, de sa Vie :

"53 Jésus leur dit: "En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et ne buvez son sang, vous n'avez point la vie en vous-mêmes. 54 Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. 55 Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. 56 Celui qui mange ma chair et boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui. 57 Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra aussi par moi. (Jean (CP) 6)

Remarquez l'insistance de Jésus :

En vérité, en vérité .... ce qui veut dire "ce que je dis est réel, car la vérité c'est ce qui est conforme à la réalité.

Je vous le dis .... C'est lui qui le dit

Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l'homme .... vous n'aurez pas la vie en vous mêmes.

Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ...

Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi en lui
.

Pourquoi cette insistance de Jésus sur SA CHAIR, c'est à dire SON ÊTRE TOUT ENTIER, CORPS ET ÂME, remplie de sa Vie ?

Vous oubliez ceci cher Mister Be :

[i]"14 Et le Verbe s'est fait chair, et il a habité parmi nous, (Jean (CP) 1)


La Parole de Dieu s'est chair, c'est à dire que la Parole de Dieu avec laquelle comme vous le dites, Dieu dans l'Ancienne Alliance nourrissait son Peuple, elle s'est "incarnée".

Le mystère dont nous fait vivre l'Eucharistie, auquel elle nous fait adhérer, auquel elle nous unit, c'est "le Verbe fait chair", c'est le mystère de l'incarnation.

C'est par sa chair, qui est la chair remplie de la grâce, c'est à dire de la Vie divine, que Jésus fait passer sa Vie en nous. C'est en nous nous faisant entrer en communion avec son Corps, le Corps de chair dans laquelle il s'est incarné comme Parole de Dieu, comme verbe, que Jésus nous fait vivre en Lui et par Lui, comme il vit Lui-même dans le Père et par le Père.

Vous ne pouvez pas demeurer en Jésus, Verbe de Dieu fait chair, si vous n'entrez pas dans la chair de Jésus, en son Corps, en son Être, pour vivre de Lui, en Lui et par Lui.

Vous ne pouvez pas passer avec Lui de ce monde dans le Royaume de Dieu, sans être uni à Lui, dans sa chair, dans son Corps, puisque Lui seul a fait entrer la chair de l'homme dans la Vie divine, la Vie de l'Esprit.

Quand Jésus nous dit que ce n'est pas la chair qui vivifie, mais l'Esprit, il fait simplement comprendre à ses interlocuteurs qui sont scandalisés et c'est quand même étonnant que des juifs qui auraient compris ce que vous comprenez vous Mister Be, soient scandalisé. S'ils sont scandalisés, c'est bien qu'ils ont compris que Jésus les invitait à communier à sa chair et à son sang, à tout son Être humain.

Si vraiment Jésus avait parlé de communion spirituelle à sa Parole et pas vraiment à sa Parole devenu Chair, Corps humain, vos frères juifs n'auraient pas été scandalisés.

Jésus s'en est retourné auprès de son Père avec sa chair qu'il a ressuscité, qui a été revêtue des propriétés de l'Esprit par la résurrection et qui de fait est devenue Esprit vivifiant.

La chair que Jésus nous donne à manger, elle est devenu "chair spirituelle", "vrai chair, corps de Jésus, qui n'est plus prisonnier de l'espace et du temps, qui n'est plus soumis à la corruptibilité. C'est de Jésus, que nous recevons, en demeurant en Lui, en sa chair, en son Corps, ce nouveau corps spirituel dont parle St Paul, à l'image du petit enfant qui dans le sein de sa mère, reçoit de sa mère, à partir de sa chair, son propre corps de chair.

Le Corps, la chair de Jésus Parole de Dieu, Verbe de Dieu, c'est l'Arche de la Nouvelle Alliance que Dieu a donné à son Verbe, à sa Parole, pour nous ramener vers Lui, jusqu'auprès de Lui. Comme Noé a faît entrer sa famille dans cet arche, Jésus fit entrer sa famille qu'il veut sauver, dans cette Nouvelle Arche, ce Nouveau Temple non bâtit de main d'homme.

Vous faites une erreur énorme cher Mister Be, en ne croyant pas Jésus sur Parole, mais en n'en faisant qu'à votre tête, en ne croyant pas que Jésus nous donne son Corps à manger pour que nous entrions dans ce Corps pour ressusciter avec Lui et entrer au Ciel avec Lui.

Mister be a écrit:
Il est très clair que Jésus a parlé de Lui-même comme étant le Pain de Vie et encouragé ses disciples à manger Sa chair dans Jean 6. Mais nous ne devons pas conclure que Jésus enseignait ainsi ce que les Catholiques ont appelé transsubstantiation.

Si, parce que nous ne sommes pas de purs esprit et nous ne pouvons vivre éternellement avec Dieu, qu'avec le corps de chair qu'il nous a donné, qu'en Jésus son Fils il s'est donné pour que nous recevions un nouveau corps de chair spiritualisé par l'Esprit dont était rempli Jésus.

Mister be a écrit:
La Sainte Cène / la Communion chrétienne / la Sainte Eucharistie n’avait pas encore été instituée. Jésus n’a institué la Sainte Eucharistie / la Messe/ la Sainte Cène qu’au chapitre 13 du livre de Jean. Il est donc injustifié de voir la Sainte Cène dans Jean 6. Comme expliqué plus haut, il est mieux de comprendre ce passage comme une invitation à venir à Jésus, par la foi, afin de recevoir le salut.

Venir à Jésus par la Foi c'est justement venir à Lui en ayant vraiment foi en Lui quand il nous demande de manger sa chair pour vivre en Lui.

Mister be a écrit:
Lorsque nous Le recevons comme Sauveur, en plaçant toute notre confiance en Lui, nous “consommons Sa chair ” et “buvons Son sang” par cela. Son corps a été brisé (à Sa mort) et Son sang est versé pour nous donner le salut. 1 Corinthiens 11:26, “Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.”

Parce que mangez sa chair et boire son sang, c'est vraiment entrer dans sa chair et dans son sang, c'est à dire dans son Corps de chair, vivant, ressuscité par l'Esprit, pour y recevoir un nouveau corps spirituel, qui ne meurt plus et dans laquelle on vivra éternellement avec Lui qui aura aussi gardé son corps de chair qu'il a ressuscité.

Vous avez foi en Jésus, mais pas une foi assez grande pour croire vraiment en ce que Jésus nous dit pourtant clairement. C'est de sa chair que nous recevons un corps de chair spirituel pour vivre éternellement avec Lui auprès du Père, car nous sommes des êtres fait de chair, d'os et de sang et pas des anges qui n'ont ni chair, ni sang, mais qui sont esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 07 Déc 2015, 09:32

Citation :
Cela n'a rien à voir avec de la magie, ni du cannibalisme, c'est une œuvre accomplie par Jésus.

Je suis bien d'accord avec vous!
Dans ce cas pourquoi la présentez-vous comme telle?
On a du vin, du pain...quelques mots magiques et ça devient du sang et de la chair tout en gardant l'aspect du pain et du vin ainsi que leur goût....!
Chapeau!Vous êtes très fort et nous très crédules!

Les Catholiques romains interprètent ce passage littéralement
Ceux qui rejettent l’idée de la transsubstantiation interprètent les paroles de Jésus dans Jean 6:53-57 de manière figurative et symbolique.
Comment pouvons-nous savoir laquelle de ces interprétations est correcte ? Heureusement, Jésus a largement clarifié ce qu’Il voulait dire. Jean 6:63 déclare,

“C’est l’esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie.”



Jésus affirme particulièrement que Ses paroles sont “esprit.” Jésus utilisait des concepts physiques, le manger et le boire, pour enseigner des vérités spirituelles. Tout comme la consommation d’aliments et de boissons physiques soutiennent nos corps physiques, nos vies spirituelles sont également sauvées et édifiées par le fait de Le recevoir spirituellement, par la grâce au moyen de la foi. Manger le corps de Jésus et boire Son sang sont des symboles de Sa réception entière et complète dans nos vies.

Ne dit-il pas que :

Jésus répondit: Il est écrit: L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.Mt4,4

Les Ecritures déclarent que la Sainte Cène est observée en mémoire du corps et du sang de Christ (Luc 22:19; 1 Corinthiens 11:24-25), et non la consommation réelle de Son corps et de Son sang physiques.

Lorsque Jésus parlait dans Jean chapitre 6, Il n’avait pas encore pris, avec Ses disciples, le Dernier Repas, au cours duquel Il a institué la Sainte Cène. Il est injustifié de percevoir la Sainte Cène / Communion chrétienne en arrière dans Jean chapitre 6.

La principale raison pour laquelle la transsubstantiation doit être rejetée, c’est qu’elle est perçue par l’Eglise Catholique romaine comme un "re-sacrifice" de Jésus-Christ pour nos péchés, ou une “reprise / re-présentation” de Son sacrifice.
Cela est directement en contradiction avec ce que disent les Ecritures, à savoir que Jésus est mort
"une fois pour toutes" et qu’il n’a pas besoins d’être sacrifié à nouveau (Hébreux 10:10; 1 Pierre 3:18). Hébreux 7:27 déclare, "Il (Jésus) n’a pas besoin, comme les souverains sacrificateurs, d’offrir chaque jour des sacrifices, d’abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, -car ceci, Il l’a fait UNE FOIS pour toutes en s’offrant lui-même."
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 07 Déc 2015, 10:58

Mister be a écrit:
Dans ce cas pourquoi la présentez-vous comme telle?
On a du vin, du pain...quelques mots magiques et ça devient du sang et de la chair tout en gardant l'aspect du pain et du vin ainsi que leur goût....!
Chapeau!Vous êtes très fort et nous très crédules!

NON Mister Be, le prêtre ne prononce pas quelques mots magiques, mais il fait ce que Jésus a fait pendant le repas de sa Pâques, de la Pâques Nouvelle, l'exode nouveau, dans lequel il va entraîner ses disciples, Lui qui est le Nouveau Moïse, le vrai Moïse qui cette fois-ci n'est pas descendu uniquement de la montagne où il avait rencontré Dieu, mais qui est sorti de Dieu, descendu du Ciel, pour venir en personne, nous sauver. Le prêtre, qui est signe de Jésus resté présent au milieu de nous, nous réunis autour de Jésus réuni autour de ses Apôtres le Jeudi Saint, à la veille de vivre sa Pâques.

Il nous se donne alors à nous, comme Agneau Pascal qui le lendemain sera sacrifié pour la rémission de nos péchés, l'Agneau Pascal qu'Il Est en sa chair et son sang, puisque l'Agneau Pascal que les hébreux, les juifs, avaient l'habitude d'offrir le jour de la Pâques, c'était bien un agneau fait de chair et de sang, ce n'était pas "la thora".

Quand Jésus a pris le pain, et qu'après l'avoir béni, consacré, pour qu'il devienne pour nous son Corps, ce Corps avec lequel il allait vivre sa Pâques, ce Corps auquel il voulait nous associer, nous unir, il a bien dit en le présentant à ses Apôtres : "CECI EST MON CORPS", son Corps avec lequel il était là, présent, au milieu d'eux.

C'est pour que nous mêmes, aujourd'hui, nous puissions entrer dans ce Corps, faire un seul Corps avec Lui en son Corps de chair, avant qu'il ne s'en retourne avec son Corps de chair jusque dans son Royaume, que Jésus nous rassemble chaque dimanche et rend présent pour nous, son repas pascal.

Jésus a voulu nous unir à sa chair et à son sang, à son Corps, pour que nous recevions de sa chair et de son sang, non seulement sa Vie, la Vie qui vient de son Esprit, de Dieu son Père, mais aussi pour que nous mourrions et ressuscitions avec Lui, pour que nous entrions dans son Royaume avec Lui, afin de vivre éternellement avec Lui auprès de son Père.

Mister be a écrit:
Ceux qui rejettent l’idée de la transsubstantiation interprètent les paroles de Jésus dans Jean 6:53-57 de manière figurative et symbolique.

C'était en effet, la manière de faire dans le repas pascal de l'ancienne alliance, car l'évènement dont vous faisiez mémoire, c'était un évènement du passé auquel vous n'aviez pas participé, mai qui était à l'origine de votre libération, du bonheur que vous viviez en terre promise.

Pour la Nouvelle Alliance que Jésus est venu sceller, ce n'est plus un souvenir du passé, auquel nous n'aurions pas participé, que nous célébrons, dont nous faisons mémoire. C'est un évènement que Jésus veut faire vivre avec Lui, à tous les hommes de tous les temps, car lorsque Jésus a vécu sa Pâques pour nous tous, une seul fois, le même jour. Pour que nous puissions vivre effectivement, réellement, concrètement sa Pâques, c'est à dire son retour vers son Père avec Lui, il a institué ce repas particulier, où il se donne Lui-même pour être notre Pâques, pour nous faire vivre sa Pâques avec Lui.

C'est donc plus que se souvenir, c'est rendre présent pour nous, un évènement qui est vécu par le Fils de Dieu qui embrasse tous les temps. Nous ne participons pas symboliquement à la Pâques de Jésus, nous y participons réellement. Et c'est en communiant à son Corps qu'il nous demande de manger, pour lui être uni, pour nous faire entrer en Lui, en sa chair, que nous rendons possible notre participation à la Pâques de Jésus.

[quote="Mister be"]Comment pouvons-nous savoir laquelle de ces interprétations est correcte ? Heureusement, Jésus a largement clarifié ce qu’Il voulait dire. Jean 6:63 déclare,

“C’est l’esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie.”



Ce que Jésus a voulu dire, c'est que nous ne devions pas nous scandaliser en entendant nous dire que sa chair qu'il nous donnerait à manger, nous donnerai la vie éternelle, car c'est l'esprit qui au travers de cette chair, nous communiquerait la Vie éternelle et pas la chair elle-même.

Mister be a écrit:
La principale raison pour laquelle la transsubstantiation doit être rejetée, c’est qu’elle est perçue par l’Eglise Catholique romaine comme un "re-sacrifice" de Jésus-Christ pour nos péchés, ou une “reprise / re-présentation” de Son sacrifice.

NON et NON Mister Be, il ne s'agit pas d'une représentation du sacrifice de Jésus, d'une reprise du sacrifice de jésus. Il s'agit de la Pâques de Jésus qu'il va vivre, à l'image de Moïse qui allait sortir d'Egypte, entraînant avec lui son peuple, sauf que lui va sortir du monde pour s'en retourner avec son Peuple jusque dans le Ciel, la demeure de son Père, sa demeure.

C'est l'évènement de la Pâques que Jésus est venu nous faire vivre, la Pâques Nouvelles, qui est rendue présente par le mémorial, Pâques de Jésus toujours actuelle, parce que tous les hommes n'ont pas encore été appelés à rejoindre Jésus en son Corps.

Ceux qui font mémoire de la Pâques de Jésus, ils la vivent avec Lui, réellement et pas symboliquement. Ils s'unissent vraiment avec Jésus, par leur communion à sa chair, car leur communion, ils la vivent le jeudi saint. Quand ils communient, même si c'est 200 ans après, 1500 ans après, dans notre temps, ils communient le jeudi saint, avec les Apôtres, pour pouvoir vivre avec Jésus le vendredi saint, le retour vers le Père.

Ce qui veut dire que vous, de la manière que vous faites mémoire de la Pâques de Jésus, vous êtes à côté de la plaque, car vous ne faites pas un seul Cors avec le Corps de Jésus qui le vendredi saint nous véhicule tous vers le Ciel.

Mister be a écrit:
Cela est directement en contradiction avec ce que disent les Ecritures, à savoir que Jésus est mort
"une fois pour toutes" et qu’il n’a pas besoins d’être sacrifié à nouveau (Hébreux 10:10; 1 Pierre 3:18). Hébreux 7:27 déclare, "Il (Jésus) n’a pas besoin, comme les souverains sacrificateurs, d’offrir chaque jour des sacrifices, d’abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, -car ceci, Il l’a fait UNE FOIS pour toutes en s’offrant lui-même."

C'est ce que je suis entrain de vous expliquer, que Jésus est mort une fois pour toute, mais qu'il s'est arrangé pour que nous tous, nous lui soyons unis, avant qu'il ne vive cette mort, pour que nous mourrions tous avec Lui et ressuscitions tous avec Lui. Jésus, en ce soir du jeudi saint, a ouvert une brêche dans l'espace temps, pour que tous nous le rejoignons dans son temps, pour vivre sa Pâques avec Lui, porté par son Corps.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 07 Déc 2015, 15:41

Citation :
NON Mister Be, le prêtre ne prononce pas quelques mots magiques, mais il fait ce que Jésus a fait pendant le repas de sa Pâques, de la Pâques Nouvelle, l'exode nouveau, dans lequel il va entraîner ses disciples, Lui qui est le Nouveau Moïse, le vrai Moïse qui cette fois-ci n'est pas descendu uniquement de la montagne où il avait rencontré Dieu, mais qui est sorti de Dieu, descendu du Ciel, pour venir en personne, nous sauver. Le prêtre, qui est signe de Jésus resté présent au milieu de nous, nous réunis autour de Jésus réuni autour de ses Apôtres le Jeudi Saint, à la veille de vivre sa Pâques.

Il nous se donne alors à nous, comme Agneau Pascal qui le lendemain sera sacrifié pour la rémission de nos péchés, l'Agneau Pascal qu'Il Est en sa chair et son sang, puisque l'Agneau Pascal que les hébreux, les juifs, avaient l'habitude d'offrir le jour de la Pâques, c'était bien un agneau fait de chair et de sang, ce n'était pas "la thora".

Quand Jésus a pris le pain, et qu'après l'avoir béni, consacré, pour qu'il devienne pour nous son Corps, ce Corps avec lequel il allait vivre sa Pâques, ce Corps auquel il voulait nous associer, nous unir, il a bien dit en le présentant à ses Apôtres : "CECI EST MON CORPS", son Corps avec lequel il était là, présent, au milieu d'eux.

C'est pour que nous mêmes, aujourd'hui, nous puissions entrer dans ce Corps, faire un seul Corps avec Lui en son Corps de chair, avant qu'il ne s'en retourne avec son Corps de chair jusque dans son Royaume, que Jésus nous rassemble chaque dimanche et rend présent pour nous, son repas pascal.

Jésus a voulu nous unir à sa chair et à son sang, à son Corps, pour que nous recevions de sa chair et de son sang, non seulement sa Vie, la Vie qui vient de son Esprit, de Dieu son Père, mais aussi pour que nous mourrions et ressuscitions avec Lui, pour que nous entrions dans son Royaume avec Lui, afin de vivre éternellement avec Lui auprès de son Père.

Sur le fond nous sommes bien d'accord mais certainement pas sur les formes!
Nous n'avons pas besoin d'un prêtre qui est signe de Jésus resté présent au milieu de nous, nous réunit autour de Jésus réuni autour de ses Apôtres le Jeudi Saint, à la veille de vivre sa Pâques.

Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux.
Mt18,20

Citation :
Il nous se donne alors à nous, comme Agneau Pascal qui le lendemain sera sacrifié pour la rémission de nos péchés, l'Agneau Pascal qu'Il Est en sa chair et son sang, puisque l'Agneau Pascal que les hébreux, les juifs, avaient l'habitude d'offrir le jour de la Pâques, c'était bien un agneau fait de chair et de sang, ce n'était pas "la thora".


De nouveau c'est un symbolisme qui remonte à la ligature d'Isaac où le sacrifice humain est remplacé par le sacrifice animal....
Inutile que je vous trace l'évolution du symbolisme du vin,du pain...à travers la Bible

La Pâque est la fête la plus sacrée du calendrier juif. Elle commémore la dernière plaie d’Egypte quand les premiers-nés d’Egypte moururent et que les Israéliens furent épargnés à cause du sang d’un agneau aspergé sur les montants des portes. L’agneau fut alors rôti et mangé avec des pains sans levain. Dieu ordonna que cette fête soit célébrée de génération en génération. Ce récit se trouve dans Exode 12.

Durant cette célébration, Jésus et ses disciples chantèrent un ou plusieurs des psaumes du Hallel (Psaumes 111-118). Jésus pris un pain et rendit grâce à Dieu. Il le rompit et le leur donna en disant : “Prenez et mangez, ceci est mon corps qui est brisé pour vous”. De même façon, il prit la coupe, et quand il eut mangé, il le leur donna pour qu’ils en boivent. Il dit : “Ceci est la coupe de l’Alliance Nouvelle en mon sang, faites ceci en mémoire de moi. Il conclut la fête en chantant un dernier psaume et ils sortir dans la nuit pour se rendre au Mont des Oliviers. C’est là que Jésus fut trahi, comme prédit, par Judas. Le jour suivant, il fut crucifié.
C'est la raison pour laquelle nous associons à cette fête le récit de la Passion
L’Alliance Nouvelle prit sa place quand Christ, l’Agneau Pascal (1 Corinthiens 5:7), fut sacrifié (Hébreux 8:8-13). Le système sacrificiel n’était plus nécessaire (Hébreux 9:25-28).

Or notre religion est avant tout sacrificielle et je comprends votre tendance à vouloir manger Son corps et boire son sang, réminiscence danciens cultes paiens qui consistaient à manger les parties les plus viriles de son ennemi ou ami pour posséder sa force tant physique que spirituelle
Ce n'est pas nous qui allons en Lui mais Lui qui vient en nous!

Citation :
C'est donc plus que se souvenir, c'est rendre présent pour nous, un évènement qui est vécu par le Fils de Dieu qui embrasse tous les temps. Nous ne participons pas symboliquement à la Pâques de Jésus, nous y participons réellement. Et c'est en communiant à son Corps qu'il nous demande de manger, pour lui être uni, pour nous faire entrer en Lui, en sa chair, que nous rendons possible notre participation à la Pâques de Jésus.


Citation :
C'est ce que je suis entrain de vous expliquer, que Jésus est mort une fois pour toute, mais qu'il s'est arrangé pour que nous tous, nous lui soyons unis, avant qu'il ne vive cette mort, pour que nous mourrions tous avec Lui et ressuscitions tous avec Lui. Jésus, en ce soir du jeudi saint, a ouvert une brêche dans l'espace temps, pour que tous nous le rejoignons dans son temps, pour vivre sa Pâques avec Lui, porté par son Corps.

Non Pétéro,le devoir de mémoire ce n'est pas ça!
C’est à la fois raconter « des événements vrais qui ont l’homme pour acteur »
Autrement dit, aider à réfléchir spirituellement sur ce qui nous permet à un moment donné d’exclure, de dominer et d’aliéner sans même le savoir. On peut ainsi donner aux exclus, aux dominés et aux aliénés les outils pour se libérer. Telle est l’idée moralisante de la transmission d’un monde meilleur aux jeunes générations.
C'est le but du devoir de mémoire que nous demande le Seigneur"Faites ceci en mémoire de moi"
A quoi ça sert de revivre les événements du passé?
Il sufit d'un coup d'oeil dans le rétrovisseur pour savoir qui on est aujourd'hui et vers où on va demain....Ne sombrez pas dans le dolorisme Petero
Pensez vous que je revis les souffrances que mon Père a enduré à Auschwitz?Ca ne servivrait à rien...!
Se souvenir que l'Homme est capable du pire....oui!


Citation :
Ce que Jésus a voulu dire, c'est que nous ne devions pas nous scandaliser en entendant nous dire que sa chair qu'il nous donnerait à manger, nous donnerai la vie éternelle, car c'est l'esprit qui au travers de cette chair, nous communiquerait la Vie éternelle et pas la chair elle-même.

Sur ce point nous sommes d'accord!


Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 07 Déc 2015, 18:56

Mister be a écrit:
Sur le fond nous sommes bien d'accord mais certainement pas sur les formes!
Nous n'avons pas besoin d'un prêtre qui est signe de Jésus resté présent au milieu de nous, nous réunit autour de Jésus réuni autour de ses Apôtres le Jeudi Saint, à la veille de vivre sa Pâques.

Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux.
Mt18,20

Vous me parlez ici de 2 ou 3 personnes qui se rassemblent pour demander quelque chose au Père, et moi je vous parle repas pascal que Jésus a célébré et qu'il a demandé à ses Apôtres de célébrer comme un mémorial.

Ce jour là, on se souvient de ce que Jésus a fait en refaisant tout ce que Jésus a fait. Il faut bien que quelqu'un tienne la place de Jésus pour nous montrer ce que Jésus a fait, au milieu des sien ce jour là.

Donc, cela n'a aucun rapport avec un rassemblement pour demander quelque chose au Père.

Mister be a écrit:
De nouveau c'est un symbolisme qui remonte à la ligature d'Isaac où le sacrifice humain est remplacé par le sacrifice animal....

Et cette fois ci, Jésus mets fin au sacrifice animal pour le remplacer par son propre sacrifice, l'offrande qu'il fait à son Père de sa chair et son sang, pour que sa chair et son sang nous soit redonner, afin que la vie de sa chair et son sang, ressuscités, nous soit communiquée.

Mister be a écrit:
La Pâque est la fête la plus sacrée du calendrier juif. Elle commémore la dernière plaie d’Egypte quand les premiers-nés d’Egypte moururent et que les Israéliens furent épargnés à cause du sang d’un agneau aspergé sur les montants des portes. L’agneau fut alors rôti et mangé avec des pains sans levain. Dieu ordonna que cette fête soit célébrée de génération en génération. Ce récit se trouve dans Exode 12.

Je connais cela. C'est justement le sang de l'Agneau Pascal qu'est Jésus, que Jésus répand sur nous comme il l'avait répandu sur les linteaux des maisons où demeuraient, pour que la Vie qu'il nous communique, l'emporte sur la mort.

Mister a écrit:
notre religion est avant tout sacrificielle et je comprends votre tendance à vouloir manger Son corps et boire son sang, réminiscence danciens cultes paiens qui consistaient à manger les parties les plus viriles de son ennemi ou ami pour posséder sa force tant physique que spirituelle

NON, vous ne comprenez rien Mister Be, parce que vous avez des œillères. Je mange le Pain de Vie, c'est à dire la Parole de Dieu fait chair, pour être rendu participant de la Pâques que vie Jésus. Je mange le corps de Jésus, parce que Jésus me dit : "ceci est mon corps".

Mister a écrit:
Ce n'est pas nous qui allons en Lui mais Lui qui vient en nous!

Pour que nous demeurions en Lui :

"7 Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. (Jean (CP) 15)

Mister Be, Jésus nous dit qu'il Est la Vigne et que nous sommes les sarments. Depuis quand les sarment ne font pas partie de la Vigne ? Depuis quand les membres de notre corps, ne font pas partie de notre corps, sont à côté de notre corps

Mister be a écrit:
Non Pétéro,le devoir de mémoire ce n'est pas ça!
C’est à la fois raconter « des événements vrais qui ont l’homme pour acteur »

Il ne s'agit pas d'un devoir de mémoire. Dans la Bible, un mémorial ce n'est pas un devoir de mémoire. C'est se souvenir d'un évènement qui a été vécu dans le passé et auquel tous nous sommes associés. Vos ancêtres, les hébreux, quand ils célébraient symboliquement la Pâques, ils la célébraient comme si eux-mêmes y participaient. La scène était rendu présente, de manière symbolique, scène dans laquelle on entraient.

Faire mémoire de la Pâques de Jésus, c'est exactement la même chose, rendre présent un évènement du passé qui est toujours actuel, car c'est aujourd'hui encore que Jésus nous fait communier à son Corps, pour nous faire vivre sa Pâques avec Lui.

Mister be a écrit:
A quoi ça sert de revivre les événements du passé?

On revit un évènement du passé, qui est toujours actuel, car c'est un évènement vécu en même temps hors du temps, pour tous les hommes de tous les temps.

Je vois que ce n'est pas la peine d'insister, vous êtes totalement fermé à cette révélation dont je vous fais participer, sur la Pâques que vous êtes invités à vivre avec Jésus, la Pâques qu'il rend présente pour que je la vive avec Lui.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 07 Déc 2015, 20:40

Citation :
Vous me parlez ici de 2 ou 3 personnes qui se rassemblent pour demander quelque chose au Père, et moi je vous parle repas pascal que Jésus a célébré et qu'il a demandé à ses Apôtres de célébrer comme un mémorial.

Ce jour là, on se souvient de ce que Jésus a fait en refaisant tout ce que Jésus a fait. Il faut bien que quelqu'un tienne la place de Jésus pour nous montrer ce que Jésus a fait, au milieu des sien ce jour là.

Donc, cela n'a aucun rapport avec un rassemblement pour demander quelque chose au Père.

Vous jouez sur les mots et les situations...
Le repas pascal ne peut être oublié car étroitement lié à Pessa'h
Non seulement on se souvient de ce que Jésus a fait mais on se souvient de ce que Moïse a fait aussi puisque c'est étroitement lié!
On n'a pas besoin que quelqu'un prenne la place de Jésus puisque nous avons les Evangiles qui relatent les faits!
Que ce soit pour un mémorial,pour une louange,pour une demande etc...quand deux ou trois sont réunis en son nom,il est présent en esprit!


Citation :
Et cette fois ci, Jésus mets fin au sacrifice animal pour le remplacer par son propre sacrifice, l'offrande qu'il fait à son Père de sa chair et son sang, pour que sa chair et son sang nous soit redonner, afin que la vie de sa chair et son sang, ressuscités, nous soit communiquée.

Non puisque vous le perpétuez ce sacrifice en y participant comme si vous y étiez....
On se souvient de ce sacrifice oui pour savoir ou prendre conscience de notre espérance en la résurrection!
Je dis bien une espérance car même si de bonne foi,vous prenez l'Eucharistie et je l'ai vu souvent dans toutes les assemblées et même les églises,sans être en règle avec le Seigneur...à quoi cela sert-il?
Citation :
NON, vous ne comprenez rien Mister Be, parce que vous avez des œillères. Je mange le Pain de Vie, c'est à dire la Parole de Dieu fait chair, pour être rendu participant de la Pâques que vie Jésus. Je mange le corps de Jésus, parce que Jésus me dit : "ceci est mon corps".

Et bien je suis heureux que votre enseignement Petero va pouvoir ouvrir ma cécité spirituelle!
Moi je mange le pain de la vie en étudiant la Thora qui est la parole de D.ieu
Et je comprends ce que l'Esprit saint veut bien me faire comprendre dans mes limites
Je comprends ce que je suis maintenant c'est grâce au sacrifice de jésus,à l'exode de Moïse et à la ligature d'Isaac!
Ce sacrifice doit plutôt être reçu par la foi (Jean 1:12; 3:16). Manger la chair du Christ et boire son sang ne sont que des symboles de la réception totale de son sacrifice pour nous, par la grâce à travers la foi.

Citation :
Pour que nous demeurions en Lui :

"7 Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. (Jean (CP) 15)

Mister Be, Jésus nous dit qu'il Est la Vigne et que nous sommes les sarments. Depuis quand les sarment ne font pas partie de la Vigne ? Depuis quand les membres de notre corps, ne font pas partie de notre corps, sont à côté de notre corps

Oui Jésus est la vigne-tiens on retrouve la métaphore!-et nous sommes les serments mais les serments ne font plus partie de la vigne quand ils sont privé de la sève donnée par les racines et quand ils sont coupés de la vigne!
Idem pour les membres de notre corps quand ils ne sont plus irrigués par le sang-tiens encore un symbole!-alors ils meurent....Relisez Rm11!

Citation :
Il ne s'agit pas d'un devoir de mémoire. Dans la Bible, un mémorial ce n'est pas un devoir de mémoire. C'est se souvenir d'un évènement qui a été vécu dans le passé et auquel tous nous sommes associés. Vos ancêtres, les hébreux, quand ils célébraient symboliquement la Pâques, ils la célébraient comme si eux-mêmes y participaient. La scène était rendu présente, de manière symbolique, scène dans laquelle on entraient.

Faire mémoire de la Pâques de Jésus, c'est exactement la même chose, rendre présent un évènement du passé qui est toujours actuel, car c'est aujourd'hui encore que Jésus nous fait communier à son Corps, pour nous faire vivre sa Pâques avec Lui.

Mais si c'est un devoir de mémoire qui englobe un devoir historique...
Parce que si nous oublions la maison de servitude,on n'y retournera...
Or les maisons de servitudes modernes,il y en a!
On est tellement oublieux de tout Petero,qu'on met la kippa et les rabbins nous demandent de ne pas l'attacher sur notre tête afin que jamais on oublie qu'il y a quelque chose ou quelqu'un au dessus de nous!
Citation :
On revit un évènement du passé, qui est toujours actuel, car c'est un évènement vécu en même temps hors du temps, pour tous les hommes de tous les temps.

Je vois que ce n'est pas la peine d'insister, vous êtes totalement fermé à cette révélation dont je vous fais participer, sur la Pâques que vous êtes invités à vivre avec Jésus, la Pâques qu'il rend présente pour que je la vive avec Lui.

Ca ne sert à rien de revivre un événement du passé mais de s'en souvenir oui pour ne pas qu'il se reproduise quand c'est négatif mais de se souvenir aussi quand il y a conversion,oui!C'est le même processus de devoir de mémoire bien que je n'aime pas le terme de devoir car il y a une connotation d'obligation.
Je suis peut-être sauvé si
- je suis né de nouveau
-je suis né d'en haut, d'eau et d'esprit...C'est ce dont je dois me souvenir et ce souvenir aidera celui qui suit le même chemin!
Oui Petero je suis fermé non pas à cette révélation dont l'Esprit me fait participer dans le souvenir que je peux être ressuscité si je fais la volonté du Père et non pas sur ce que vous voulez me faire participer qui ressemble pour moi au 666;6 soit revivre inlassablement et éternellement les mêmes erreurs sans pouvoir passer au 7
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mar 08 Déc 2015, 06:41

Mister be a écrit:
Citation :
Vous me parlez ici de 2 ou 3 personnes qui se rassemblent pour demander quelque chose au Père, et moi je vous parle repas pascal que Jésus a célébré et qu'il a demandé à ses Apôtres de célébrer comme un mémorial.

Ce jour là, on se souvient de ce que Jésus a fait en refaisant tout ce que Jésus a fait. Il faut bien que quelqu'un tienne la place de Jésus pour nous montrer ce que Jésus a fait, au milieu des sien ce jour là.

Donc, cela n'a aucun rapport avec un rassemblement pour demander quelque chose au Père.

Vous jouez sur les mots et les situations...
Le repas pascal ne peut être oublié car étroitement lié à Pessa'h
Non seulement on se souvient de ce que Jésus a fait mais on se souvient de ce que Moïse a fait aussi puisque c'est étroitement lié!

Le repas pascal est lié à l'Ancienne Alliance qui a été remplacé par la Nouvelle Alliance. Nouvelle Alliance, cela veut dire Nouvelle Exode, Nouvelle Loi. Et ce Nouvel Exode, vécu grâce à la Nouvelle Alliance scellée avec Jésus, nous la comprenons grâce à l'ancien exode et l'ancienne Alliance, qui n'étaient qu'une figure annonçant l'Exode final, notre retour vers Dieu le Père, dans son Royaume, avec Jésus son Fils, notre Nouveau Moïse, qui nous transporte en son Corps, la Nouvelle Arche d'Alliance qu'il s'est donné, pour nous rassembler et nous faire vivre ce retour, ce passage, cette Pâques Nouvelle qui nous fait entrer dans la Vie éternelle.

Mister be a écrit:
[On n'a pas besoin que quelqu'un prenne la place de Jésus puisque nous avons les Evangiles qui relatent les faits!

Le prêtre ne prend pas la place de Jésus, il est "signe" de la Présence de Jésus, Jésus qui est là et par ce prêtre fait du pain qu'il consacre, son Corps et du vin qu'il consacre son sang. Jésus qui nous donne sa chair et son sang à manger. Jésus qui nous nourrit lui-même, par le prêtre, du pain de sa Parole et du pain de Vie, son Corps communiquant à l'image de la Vigne aux serments, sa Vie, la Vie de son Esprit, c'est à dire la Vie de Dieu son Père.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mar 08 Déc 2015, 11:44

Beaucoup resterait à dire au sujet de la Théologie de l’Alliance, mais ce qu’il est important de retenir c’est que la Théologie de l’Alliance est une grille d’interprétation permettant de mieux comprendre les Ecritures.
le Salut est acquis seulement par la grâce, uniquement au moyen de la foi en Christ Lui Seul et à Dieu Seul soit toute la gloire !

Mais on a pas besoin de la présence d'une personne qui serait le Signe de la Présence de Jésus...
A moins que ce serait de l'hystérie collective mais nous sentons bien au sein de la communauté rassemblée pour louer l'Eternel si Son Esprit est présent ou pas...Je vous le garantis!
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mar 08 Déc 2015, 14:07

Mister be a écrit:
Beaucoup resterait à dire au sujet de la Théologie de l’Alliance, mais ce qu’il est important de retenir c’est que la Théologie de l’Alliance est une grille d’interprétation permettant de mieux comprendre les Ecritures.

Je vous ai dis l'essentiel sur l'Alliance Nouvelle réalisé en sa chair, en son corps, par Jésus ; Alliance à laquelle il nous rend participant en faisant de nous les membres de son corps de chair.

Ce qui est important de comprendre, c'est pas les Ecritures, mais cette Alliance Nouvelle accomplie par Jésus pour nous faire vivre ce Nouvel Exode avec Lui. Et ce sont et la Tradition et les Ecritures qui nous aident à comprendre cette Œuvre.

Mister be a écrit:
le Salut est acquis seulement par la grâce, uniquement au moyen de la foi en Christ Lui Seul et à Dieu Seul soit toute la gloire !

Le salut n'est pas acquis, il est reçu gratuitement, en Jésus, par tous ceux qui communient, moyennant la foi, à sa chair, qui sont un seul corps de chair et un seul Esprit avec Lui et qui reçoivent en ce Corps, de l'Esprit, la grâce, la Vie divine qu'Il communique.

Mister be a écrit:
Mais on a pas besoin de la présence d'une personne qui serait le Signe de la Présence de Jésus...

C'est pas un besoin, c'est Jésus qui l'a voulu ainsi, pour nous communiquer sa grâce. C'est Lui qui a voulu passer par ses ministres de la grâce pour nous baptiser, pour nous nourrir avec sa Parole et son Pain de Vie : "donnez-leur vous mêmes à manger" ; baptiser-les vous-mêmes en mon Nom ; nourrissez-les vous-mêmes de ma Parole, en mon Nom : "qui vous écoutes m'écoutes" ; qui vous accueille m'accueille".

[quote="Mister be"]A moins que ce serait de l'hystérie collective mais nous sentons bien au sein de la communauté rassemblée pour louer l'Eternel si Son Esprit est présent ou pas...Je vous le garantis![/quote

Le problème, c'est que vous êtes restés prisonnier de l'Ancienne Alliance, oubliant d'entrer dans la Nouvelle, où Jésus nous fait communier à sa chair et à son sang, vivifiés par l'Esprit.

Regardez le baptême que vous recevez, c'est un baptême que vous vous donnez vous-mêmes, ce n'est pas le baptême que donne Jésus ; la communion, c'est un morceau de pain que vous vous partagez et pas Jésus qui se donne Lui-même comme nourriture dans sa chair et dans son sang.

De fait, vous n'avez pas besoin d'un ministre qui est signe du Christ et par qui Jésus baptise, par qui il donne son Pain de Vie.

Vous êtes toujours dans l'Ancienne Alliance qui ne sauve pas Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mar 08 Déc 2015, 16:13

Citation :
Je vous ai dis l'essentiel sur l'Alliance Nouvelle réalisé en sa chair, en son corps, par Jésus ; Alliance à laquelle il nous rend participant en faisant de nous les membres de son corps de chair.

Ce qui est important de comprendre, c'est pas les Ecritures, mais cette Alliance Nouvelle accomplie par Jésus pour nous faire vivre ce Nouvel Exode avec Lui. Et ce sont et la Tradition et les Ecritures qui nous aident à comprendre cette Œuvre.

Nous n'avons pas la même conception de la nouvelle alliance car vous prenez littéralement ce qui ne peut être qu'une métaphore comme je vous l'ai expliqué ci-dessus
Et quel membre de ce corps de chair êtes-vous Petero?Vous pensez bien que je ne peux vous suivre sur ce terrain là!
Je veux bien admettre d'être un membre de son corps spirituellement mais certes pas de chair!

Citation :
C'est pas un besoin, c'est Jésus qui l'a voulu ainsi, pour nous communiquer sa grâce. C'est Lui qui a voulu passer par ses ministres de la grâce pour nous baptiser, pour nous nourrir avec sa Parole et son Pain de Vie : "donnez-leur vous mêmes à manger" ; baptiser-les vous-mêmes en mon Nom ; nourrissez-les vous-mêmes de ma Parole, en mon Nom : "qui vous écoutes m'écoutes" ; qui vous accueille m'accueille".

Je me réfère aux dons de l'Esprit qui caractèrise tel iu tel individu
1 Corinthiens 12-14 traite principalement le sujet des dons de l’Esprit
Chacun peut avoir un don à exercer
2 Corinthiens 12:12 nous explique pourquoi : “Les signes distinctifs de l'apôtre se sont produits parmi vous : patience à toute épreuve, signes miraculeux, prodiges, actes de puissance.”.

S’il était donné à chaque croyant en Christ d’accomplir des signes, prodiges et miracles, les signes, prodiges et miracles ne seraient guère la marque caractéristique des apôtres.

Actes 2:22 nous dit que Jésus était “accrédité” par “miracles, prodiges et signes”. De même manière, les apôtres étaient “reconnus” comme de véritables messagers de Dieu par les miracles qu’ils accomplissaient. Actes 14:3 explicite que le message de l’Evangile était attesté par les miracles accomplis par Paul et Barnabas.

Dans chaque ministère nous avons des personnes qui possèdent des dons de l'Esprit et ce n'est pas une seule personne...C'est bien l'Esprit de Yéshoua ou de l'Eternel qui plâne au dessus de nous et qui est présent dans notre assemblée et ce n'est pas l'apanage d'une seule personne
En plus vous le dites vous même que c'est une allégorie,que Jésus est la Parole vivante et que manger sa chair revient à se nourrir spirituellement de sa Parole

Citation :
Le problème, c'est que vous êtes restés prisonnier de l'Ancienne Alliance, oubliant d'entrer dans la Nouvelle, où Jésus nous fait communier à sa chair et à son sang, vivifiés par l'Esprit.

Regardez le baptême que vous recevez, c'est un baptême que vous vous donnez vous-mêmes, ce n'est pas le baptême que donne Jésus ; la communion, c'est un morceau de pain que vous vous partagez et pas Jésus qui se donne Lui-même comme nourriture dans sa chair et dans son sang.

De fait, vous n'avez pas besoin d'un ministre qui est signe du Christ et par qui Jésus baptise, par qui il donne son Pain de Vie.

Vous êtes toujours dans l'Ancienne Alliance qui ne sauve pas

Le problème est que vous ne connaissez pas assez l'ancienne alliance pour comprendre ce qui vous arrive dans la nouvelle!
la Théologie de l’Alliance, en commençant par celle de rédemption, qui d’un point de vue logique précède les deux autres. L’alliance de rédemption est une alliance entre les Trois Personnes de la Trinité puisque vous êtes trinitaires dans le but d’élire, racheter et sauver un groupe d’individus choisis pour le salut et la vie éternelle.

Dans l’alliance de rédemption « le Père choisit une Epouse pour son Fils ». Bien que l’alliance de rédemption ne soit pas explicitement mentionnée dans l’Ecriture, celle-ci affirme cependant de façon très claire la nature éternelle du plan du salut (Ephésiens 1 : 3-14 ; 3 : 11 ; 2 Thessaloniciens 2 : 13 ; 2 Timothée 1 : 9 ; Jacques 2 : 5 ; 1 Pierre 1 : 2).

De plus, Jésus faisait souvent allusion à Sa mission d’accomplir la volonté du Père (Jean 5 : 3, 43 ; 6 : 38-40 ; 17 : 4-12). Que le salut des élus soit l’intention de D.ieu depuis le tout début de la création ne fait aucun doute ; de fait, l’alliance de rédemption ne fait que formaliser le plan éternel de D.ieu en le formulant dans le langage de l’alliance.

Selon une perspective historique de la rédemption, l’alliance des œuvres est la première que nous rencontrons dans l’Ecriture. Quand Elohim a créé l’homme, il l’a placé dans le Jardin d’Eden et lui a donné un seul et simple commandement :
« Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement » (Genèse 2 : 16-17).

Nous pouvons percevoir le langage de l’alliance dans ce commandement.Elohim établit Adam dans le Jardin et lui promet, ainsi qu’à sa descendance, la vie éternelle aussi longtemps qu’il demeurera dans l’obéissance aux commandements de D.ieu.
La vie est la récompense de l’obéissance et la mort est le châtment de la désobéissance. Ceci est bien le langage de l’alliance.
Yéshoua a gagné Sa Vie éternelle en faisant la Volonté du Père!

Jésus nous fait communier à Son Esprit au moyen des métaphores du pain=corps et du vin=sang
Mais bon on va tourner en rond....ceci a déjà été expliqué!

Mais qu'est-ce que vous dites concernant le baptême...Gardez vos jugements!Observez comment on baptise non seulemeent selon la tradition mais plus selon les Ecritures!

Le baptême était pratiqué bien avant la fondation de l’Eglise. Les Juifs des temps anciens baptisaient les prosélytes pour signifier que la nature du converti avait été « purifiée ». Jean Baptiste utilisa le baptême pour préparer le chemin du Seigneur, demandant à tous, et pas seulement aux Gentils (païens) d’être baptisés, pour la bonne raison que tout le monde a besoin de repentance. Cependant, le baptême de Jean, qui représentait la repentance, n’est pas le même que le baptême chrétien tel que nous le voyons en Actes 18 : 24 à 26 et en Actes 19 :1 à 7. Le baptême chrétien a une importance et une signification plus grandes.

Il existe beaucoup de confusions au sujet du baptême dans diverses dénominations chrétiennes. Toutefois, cela ne veut pas dire que le message de la Bible sur le baptême est confus. La Bible est largement claire sur ce qu’est le baptême, ceux à qui il est destiné, et ce qu’il accomplit. Dans la Bible, seuls les croyants ayant placé leur foi en Christ étaient baptisés – comme un témoignage public de leur foi et de leur identification à Lui (Actes 2:38 ; Romains 6:3-4). Le baptême d’eau par immersion est une étape de l’obéissance après avoir cru en Christ. C’est une proclamation de la foi en Christ, une déclaration de notre soumission à Lui, et notre identification à Sa mort, son ensevelissement et sa résurrection.Rien à voir avec le baptême des enfants!

Dans cette optique, le baptême des enfants n’est pas une pratique biblique. Un enfant ne peut pas placer sa foi en Christ. Un enfant ne peut pas prendre la décision, en toute conscience, d’obéir à Christ. Un enfant ne peut pas comprendre ce que symbolise le baptême d’eau. La Bible ne mentionne aucun cas de baptême d’enfants. Le baptême des enfants est l’origine des modes de baptême par aspersion ou par effusion – étant donné qu’il est dangereux et pas sage de plonger un enfant dans l’eau. Même la méthode de baptême des enfants n’est pas en accord avec la Bible. En quoi l’aspersion ou l’effusion illustrent-ils la mort, l’ensevelissement et la résurrection de Jésus-Christ ?

Le baptême ne sauve pas. Peu importe que vous ayez été baptisé par immersion, par effusion ou par aspersion – si vous n’avez pas d’abord cru en Jésus pour votre salut, le baptême (peu importe la méthode) n’a pas de sens et est inutile. Le baptême d’eau par immersion est une étape de l’obéissance, qui doit être effectuée après le salut comme une confession publique de foi en Christ et une identification à Sa personne. Le Baptême des enfants ne convient pas à la définition ou à la méthode biblique du baptême. Si des parents chrétiens souhaitent consacrer leur enfant à Christ, alors un culte de consécration d’enfant est totalement approprié. Toutefois, même lorsque des enfants ont été consacrés au Seigneur, devenus grands, ils doivent toujours prendre la décision personnelle de croire en Jésus-Christ afin d’être sauvés.

Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mer 09 Déc 2015, 21:23

Mister be a écrit:
Et quel membre de ce corps de chair êtes-vous Petero?Vous pensez bien que je ne peux vous suivre sur ce terrain là!

Je veux bien admettre d'être un membre de son corps spirituellement mais certes pas de chair!

Je suis un membre du corps de chair de Jésus, à l'image du petit enfant qui se trouve dans le sein de sa mère et fait partie de sa chair et qui est nourrit par son sang, grâce au cordon ombilical. Ce petit enfant, il a reçu sa chair de sa mère, comme moi, je reçois la Chair Nouvelle de mon corps nouveau, dans le sein de Jésus, dans la chair de Jésus.

Quand Jésus nous dit que nul ne peut voir le Royaume de Dieu, s'il ne naît pas d'en Haut, c'est de cette Nouvelle Naissance en son sein, dans le sein de l'Eglise son Corps, que Jésus parle.

Nicodème se demandait comme étant vieux il pouvait retourner dans le sein de sa mère pour naître ne nouveau en ce sein, pour être à nouveau conçu. Il n'avait pas compris que c'était dans le sein du père de l'humanité, du créateur, le Nouvel Adam, Jésus, qu'il lui fallait retourner pour naître de nouveau comme homme né à la vie d'en haut, à la vie éternelle, à la vie de Dieu.

Oui, Mister Be, je le crois vraiment que par mon baptême j'ai été enfanté à la Vie d'en haut, dans le sein du Christ, à l'image du petit enfant dans le sein de sa mère, dans l'attente de ma naissance au Ciel. Je suis déjà né de nouveau dans le sein du Nouvel Adam, dans lequel le premier Adam a reçu la Vie, puisque c'est Jésus Verbe de Dieu, qui a créé Adam, qui nous a créé en Lui :

"17 Il est, lui, avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. (Colossiens (CP) 1)

Dans la mesure où Jésus qui portait toute chose en Lui et qui de fait me portait en Lui, la parole créatrice, quand Lui-même est devenu homme, je n'ai pas cessé d'être porté en Lui. En me plongeant dans sa Vie par le baptême, je suis né de nouveau dans son sein et c'est par le canal du sacrement de l'Eucharistie qu'il nourrit cette Vie Nouvelle.

C'est ainsi que l'Eglise qu'il porte en Lui et qui est sa chair, son Corps, nous porte tous chacun comme enfant de Dieu, en son sein qui est le Sein du Christ, à l'image de jumeaux qui sont portés dans le sein d'une maman. Je sais ce que c'est car je suis moi-même jumeau, faux jumeaux car j'étais pas dans la même poche.

Un jour, la Nouvelle Eve, l'humanité qu'il porte en son sein, il la mettra au monde de Dieu et elle-même à l'image d'Eve qui était sorti d'Adam, mettra au monde tous les enfants de Dieu qu'elle porte et les présentera à son époux, Jésus.

Pour le moment, je vie encore, avec tous les enfants de Dieu, dans le sein de l'Eglise qui est elle-même porté dans le sein du Nouvel Adam.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Jeu 10 Déc 2015, 11:49

Vous êtes certainement membre de votre église,membre du corps de jésus à travers la place que vous occupez dans votre église...dans ce sens là oui mais membre du corps de chair de Jésus...si ce n'est pas sur le plan métaphorique,je ne peux le concevoir!
Un enfant est dans le ventre de sa mère et pas dans son sein sinon que d'une manière métaphorique et il a sa propre chair...
Je recevrai aussi cette chair nouvelle,ce corps nouveau si je suis ressuscité et je serai certainement dans le sein d'Abraham...métaphoriquement parlant!

Etre né de nouveau nous permet de voir le Royaume,je le crois aussi mais ça ne suffit pas...
Moïse a vu le royaume mais c'est Yéhoshoua qui y est entré...non seulement je veux voir ce Royaume Petero mais je veux y entrer et ça c'est une autre paire de manches!
Le baptême me le fait voir mais ne m'y fait pas entrer!
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Jeu 10 Déc 2015, 15:38

Mister be a écrit:
Vous êtes certainement membre de votre église,membre du corps de jésus à travers la place que vous occupez dans votre église...dans ce sens là oui mais membre du corps de chair de Jésus...si ce n'est pas sur le plan métaphorique,je ne peux le concevoir!

Pourquoi vous ne pouvez le concevoir cher Mister Be ? Parce que cela dépasse ce que l'homme est capable de concevoir, avec sa raison humaine, ors Dieu est plus grand que ce que nous sommes capable d'en percevoir.

Par contre on peux réfléchir sur ce que peux être "l'incarnation du Fils de Dieu, du Verbe de Dieu, de la Parole de Dieu" en prenant en compte que nous sommes déjà tous portés, avec la création, par et en la Parole de Dieu, et c'est ce qu'exprime Paul ici :

"16 car c'est en lui que toutes choses ont été créées, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre, les choses visibles et les choses invisibles, Trônes, Dominations, Principautés, Puissances; tout a été créé par lui et pour lui. 17 Il est, lui, avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. 18 Il est la tête du corps de l'Eglise, lui qui est le principe, le premier-né d'entre les morts, afin qu'en toutes choses, il tienne, lui, la première place. (Colossiens (CP) 1)

CAR C'EST EN LUI que toutes choses ont été créées ..... IL est, LUI, avant toute chose et TOUTES CHOSES SUBSISTENT EN LUI.

Dès le commencement, nous EXISTONS EN LUI, NOUS SUBSISTONS EN LUI.

Pourquoi, ce ne serait plus le cas depuis qu'il s'est incarné ? Est-ce que Jésus, comme Verbe, nous a fait sortir de Lui, quand il s'est incarné ? NON, car dans ce cas, nous serions tombé dans le néant. Jésus, même devenu homme, continu à nous faire subsister en Lui.

De fait, quand Jésus fait cette prière à son Père :

"24 Père, ceux que vous m'avez donnés, je veux que là où je suis, ils y soient avec moi, afin qu'ils voient la gloire que vous m'avez donnée, parce que vous m'avez aimé avant la création du monde. (Jean (CP) 17)

Moi je comprends qu'ici Jésus parle de tous les hommes qu'il portent en Lui, et qui sont comme ses enfants puisque c'est Lui qui les fait subsister en Lui.

De fait, quand Paul, nous dit que nous sommes le Corps du Christ, nous pouvons prendre cette Parole de manière litérale, car si le Verbe est devenu homme, l'homme qu'il est porte en Lui toute la création, alors ils nous portent en sa chair, nous aussi.

L'Eglise à l'habitude de nommer ce Corps du Christ que nous sommes, "le corps mystique". Qu'est-ce que veut dire le mot "mystique" ? Ce qui est "mystique", c'est ce qui est caché, ce que nous ne voyons pas avec nos sens, cela ne veut pas dire "ce qui est spirituel".

Le corps mystique de Jésus, pour moi, cela veut dire le Corps de Jésus, son Corps de chair qui enveloppe tous les autres corps de chair, car c'est le Corps de chair du Fils de Dieu qui porte en Lui toute la création. Le corps que les Apôtres ont vu, ce n'était que la partie immergée dans le temps et l'espace. Ors, le corps de chair de Jésus, saisit par Jésus le Verbe infini de Dieu, n'est-il pas à la mesure de ce qu'est sa personne ?

On aurait pu penser que Paul parlait ici de "corps social", comme "le corps des sapeurs pompiers" ou "le corps des citoyens". Ors, ce qu'on peut remarquer, c'est que du temps de Paul, le mot "corps" pris tout seul était inconnu des grecs. On trouve effectivement le corps comme corps social, mais ce mot est toujours directement appliqué à un terme collectif comme "armée", "équipage, peuple". C'est donc, l'armée, le peuple, l'équipage qui est comparé à un corps.

Ici, Paul nous dit que nous sommes le Corps du Christ. Il ne dit pas que nous sommes le corps des chrétiens, c'est à dire la communauté des chrétiens qui forment ensemble comme un corps social, il dit carrément que "nous sommes le Cors du Christ, que lui est la Tête et nous ses membres.

Dailleurs Paul nous dit bien que c'est DANS LE CHRIST que nous formons un seul Corps : nous ne faisons qu'un seul corps dans le Christ, (Romains (CP) 12)

Ce qui est étonnant, c'est que vous n'avez pas de mal à croire que le Fils soit dans le Père, dans la nature du Père et que vous ayez du mal à croire que Jésus qui est Dieu fait homme, se soit incarné dans l'Homme que nous sommes tous ensemble, dans la chair qu'il porte, à qui il donne l'existence et l'être.

Quand Jésus nous dit qu'il faut naître de nouveau, à la vie d'en haut, c'est à l'intérieur de son Corps qui porte en Lui toute la création, que nous sommes appelés à naître de nouveau, comme par exemple vous-même vous êtes appelé à naître à nouveau, dans le fils que vous allez concevoir dans le sein de votre épouse.

Pour moi, naître de nouveau, ce n'est pas entrer dans le sein de ma mère qui m'a fait naître en elle avec mon père, c'est naître dans le sein de mon Père qui m'a créé avec son Fils en son Fils, sa Parole et qui depuis me porte en Lui.

Comprends-tu ce que je veux dire ?

Mister be a écrit:
Un enfant est dans le ventre de sa mère et pas dans son sein sinon que d'une manière métaphorique et il a sa propre chair...

Quand je dis "je suis dans la lune", là c'est une métaphore, car en réalité je ne suis pas dans la lune Very Happy

Quand je dis "mon enfant est dans le sein de ma femme (son ventre)", ce n'est plus une métaphore, car mon enfant est vraiment, avec sa propre chair, porté dans le sein de mon épouse de qui il a reçu sa chair.

Eh bien, dans le sein de Jésus, son sein de chair qui me porte déjà en lui, je suis appelé à naître de nouveau à partir de sa chair ressuscité, et comme Adam a reçu sa chair de Jésus Verbe de Dieu, cette chair nouvelle, devenue chair spirituelle, je la reçois de Jésus à partir de sa chair ressuscité.

Pour moi ce n'est pas métaphorique car c'est une réalité.

Mister be a écrit:
Je recevrai aussi cette chair nouvelle,ce corps nouveau si je suis ressuscité et je serai certainement dans le sein d'Abraham...métaphoriquement parlant!

C'est là toute la différence entre vous et nous catholiques. Notre chair nouvelle, ce corps nouveau, nous le recevons quand nous naissons de nouveau, par le baptême, en Jésus et de Jésus, corps nouveau que nous ne pouvons pas encore percevoir avec nos sens, mais qui est déjà une réalité. Pour moi, la résurrection finale c'est quand on naîtra au ciel descendu sur la terre, avec ce corps nouveau, comme le petit enfant quand il sort de sa mère pour vivre avec son corps sur la terre.

Mister be a écrit:
Etre né de nouveau nous permet de voir le Royaume,je le crois aussi mais ça ne suffit pas...

Tout comme le petit enfant qui est né dans le sein de sa mère ne peut voir encore le monde dans lequel sa mère le porte en elle. Nous-mêmes qui sommes déjà ressuscités avec un corps de chair spiritualisé, divinisé, dans le sein de Jésus, nous ne voyons pas encore le Royaume de Dieu, où Est Jésus qui nous porte en Lui. Nous le verrons le jour de notre naissance au Ciel, de notre résurrection au Ciel.

Mister be a écrit:
Moïse a vu le royaume mais c'est Yéhoshoua qui y est entré...non seulement je veux voir ce Royaume Petero mais je veux y entrer et ça c'est une autre paire de manches! Le baptême me le fait voir mais ne m'y fait pas entrer!

Eh bien détrompez-vous Mister Be, le baptême vous fait vraiment entrer dans le Royaume, mais par contre ne vous le fait pas voir, comme il ne vous fait pas voir le Christ Jésus et son Père et Abraham. Dans la mesure où Jésus s'est incarné dans l'humanité, nous portant tous en son humanité, en montant au Ciel il nous a fait tous entrer au Ciel avec Lui.

En lui il y a les humains qui sont nés de nouveau, qui vivent de sa vie, et il y a les humains qui ne sont pas encore nés de nouveau, bien que vivant sur la terre.

Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Ven 11 Déc 2015, 00:20

Tout cela est magnifique et bien beau mais j'ai envie de vous dire de revenir sur terre
L'Incarnation est quelque chose de bien réel Petero puisque l' Eternel en la persone de Jésus s'est fait chair!
Même si nous existons en Lui et subsistons en lui depuis le commencement
Ce n'est plus le cas depuis la chute Petero sinon il n'y aurait pas eu besoin d'un messie sauveur,de Passion et encore moins de rédemption....
Oui on peut réfléchir sur l'Incarnation et il est vrai qu’il y a deux manières de concevoir l’incarnation. Jésus est comme le point de rencontre entre le divin et l’humain. Mais ce point, on peut le penser à partir du haut, ou à partir du bas. Les tenants d’une christologie plutôt divine conçoivent l’incarnation comme un mouvement venant d’en haut : en Christ, c’est Dieu qui descend vers nous. Les tenants d’une christologie plus humaine voient l’incarnation dans l’autre sens, comme un mouvement ascendant : Jésus est un homme qui a su incarner Dieu ou sa Parole. Les uns et les autres forment les deux camps qui depuis des millénaires s’excluent mutuellement. Mais sans doute faut-il garder les deux aspects qui ont chacun leur importance.

Là est l’importance du mot « incarnation ». L’Évangile ne dit pas brutalement que Jésus est Dieu, mais qu’il est l’incarnation de Dieu, ou tout au moins de sa Parole, puisque Dieu est sa propre parole créatrice. Dire que Jésus incarne la Parole de Dieu signifie qu’il n’est pas en lui-même cette Parole, mais que celle-ci se trouve pleinement présente en lui. En lui, on peut ainsi entendre et voir cette Parole en ce que s’il parle, c’est en conformité avec la Parole, et s’il agit, il agit dans le sens de cette Parole.

quant au corps mystique de Jésus,j'ai toujours entendu dire qu'il s'agissait d'une allégorie de l'Eglise

« Car, tout comme un seul corps nous avons nombre de membres et que les membres n'ont pas tous la même fonction, pareillement, malgré notre nombre, nous ne sommes qu'un seul corps dans le Christ, alors qu'individuellement nous sommes membres les uns des autres » (1 Rom. 12;4-5).
« De même, en effet, que le corps est un, tout en ayant plusieurs membres, et que tous les membres du corps, si nombreux soient-ils, ne forment qu'un seul corps, ainsi en est-il du Christ. Aussi bien, nous avons tous été baptisés en un seul Esprit pour ne faire qu'un seul corps, Juifs et Grecs, esclaves et hommes libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit » (1 Cor. 12;12-13).
« Pour vous, vous êtes le corps du Christ et ses membres, chacun personnellement » (1 Cor. 12;27).
« Maintenant je me réjouis de souffrir pour vous, et ce qui manque aux tribulations du Christ, je le complète dans ma chair au profit de son corps qui est l'Église (1 Col. 1;24). »


Oui Petero,je comprends très bien ce que vous voulez dire mais encore une fois,revenez sur terre car la réalité spirituelle que vous énoncez doit être en adéquation avec la réalité terrestre et vous semblez vous déconnecter de cette réalité terrestre en restant dans votre spiritualité qui sans la réalité terrestre n'est qu'illusion spirituelle

Je suis né de nouveau
Je suis né d'en haut, d'eau et d'esprit.

Jean 3:3 Yeshoua lui répondit: Amen ve amen (En vérité, en vérité), je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu."

"4 Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître? 5 Yeshoua répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. 6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est esprit. 7 Ne t'étonne pas que je t'aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau."


1) il est impossible de VOIR le Royaume de Dieu sans être né de nouveau
2) il est ensuite impossible de RENTRER dans le Royaume de Dieu sans passer par l'eau et par l'ESPRIT c'est-à-dire sans être immergé dans l'Esprit Saint et vivre une réelle effusion du Saint Esprit
3) il est impossible d'être sauvé si on n'AIME pas son prochain : "Celui qui n'aime pas (e.a. les juifs), n'a pas connu Dieu, car Dieu est AMOUR.
(1 Jean 4:7 Bien-aimés, aimons nous les uns les autres; car l'amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. 8 Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour."

Oui nous avons l'espérance de voir et d'entrer dans le Royaume mais combien de baptisés,nés de nouveau et nés d'en haut d'eau et d'esprit peuvent dire qu'ils sont sauvés?
Je ne crois pas à la doctrine de la garantie éternelle du salut

Le passage qui est le plus fréquemment utilisé pour soutenir cette doctrine est le passage de Jn. 10, 28 : « ... et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main. »
Il est exact que personne ne pourra les ravir de la main de Jésus. Mais les brebis peuvent elles-mêmes quitter sa main. Jésus exhorte ses disciples dans le chapitre 15 au verset 4 : « Demeurez en moi et je demeurerai en vous. »

Et dit ensuite au verset 6 : « Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche ; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent. »

Le salut n'est pas sans condition

Toutes les promesses de salut dans les Ecritures sont soumises à condition. Si nous remplissons les conditions, les promesses nous appartiennent. Il est dit par exemple dans Col. 1, 21-23 : « Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises oeuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche, si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l'espérance de l'Évangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature sous le ciel, et dont moi Paul, j'ai été fait ministre. » Vois-tu la condition ? « Si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi. » Paul parle dans 1 Ti. 1, 19 de ceux qui ont perdu leur bonne conscience et qui ont fait naufrage par rapport à leur foi.

Le passage de Hé.3, 12-14 nous avertit : « Prenez garde, frères, que quelqu'un de vous n'ait un coeur mauvais et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant. Mais exhortez-vous les uns les autres chaque jour, aussi longtemps qu'on peut dire : Aujourd'hui ! afin qu'aucun de vous ne s'endurcisse par la séduction du péché. Car nous sommes devenus participants de Christ, pourvu que nous retenions fermement jusqu'à la fin l'assurance que nous avions au commencement. »
Vois-tu la condition ici également ? « Pourvu que nous retenions fermement jusqu'à la fin. » Nous savons que si nous péchons, nous avons un avocat auprès du Père qui est Jésus-Christ, le Juste. Oui, si nous sommes vraiment attristés et que nous regrettons sincèrement ce que nous faisons, il y a une abondance de pardon en Jésus. Mais le danger est que nous nous endurcissions en commettant sans cesse les mêmes péchés. Nous ne sommes plus aussi attristés que la première fois où nous sommes tombés dans ce péché, nous nous endurcissons de plus en plus et pour finir nous avons un « coeur mauvais et incrédule » et nous perdons notre assurance. Nous nous éloignons du Dieu vivant. Nous nous plaçons nous-même hors de Sa main.

Il n'est pas nécessaire de tomber dans les tentations

Comment pouvons-nous éviter un tel endurcissement, en tombant sans cesse dans les mêmes tentations ? La bonne nouvelle de l'évangile c'est que nous n'avons pas besoin de tomber au moment de la tentation. « Car nous n'avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses ; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. Approchons nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, en vue d'un secours opportun. » Hé. 4, 15-16

. Il ressort clairement de ces versets que le secours opportun est celui que nous recevons quand nous sommes tentés. Jésus a triomphé et Il peut maintenant nous aider à faire de même. « Car, ayant été tenté lui-même dans ce qu'il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentés. » Hé. 2, 18. « Ainsi donc, Christ ayant souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée. Car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché. » 1 Pi. 4, 1.

Ne nous laissons pas entraîner dans un faux sentiment de sécurité qui met notre salut en jeu, mais faisons comme Paul nous exhorte dans Ph. 2, 12 : «

Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent. »
Car c'est en ayant de la crainte envers Dieu que nous nous tenons éloignés du péché et que nous pouvons être sauvés. ( Pr. 16, 6).




Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Ven 11 Déc 2015, 07:21

Mister be a écrit:
Tout cela est magnifique et bien beau mais j'ai envie de vous dire de revenir sur terre
L'Incarnation est quelque chose de bien réel Petero puisque l' Eternel en la persone de Jésus s'est fait chair!
Même si nous existons en Lui et subsistons en lui depuis le commencement
Ce n'est plus le cas depuis la chute Petero sinon il n'y aurait pas eu besoin d'un messie sauveur,de Passion et encore moins de rédemption....

Réléchissez cher Mister Be, comme existeriez-vous, comme l'humanité existerait encore si après la chute elle aurait cessé de subsister en la Parole de Dieu, en Jésus-Christ par qui et en qui nous avons été créés ?

Dieu en sa parole créatrice qu'Est Jésus, n'a jamais cessé de nous faire subsiter en Lui, c'est à dire de répandre sur nous le souffle de la vie, de nous maintenir en vie dans ce souffle.

L'homme après la chute, a tout simplement été éloigné du Royaume de Dieu (le jardin d'Eden), dans lequel Dieu l'avait placé en vue de lui communiquer sa Vie éternelle, c'est à dire sa Vie divine ; en vue de le diviniser, de le faire devenir Dieu par participation.

Dieu seul pouvait, quand il le déciderai, ramener l'homme jusque dans son Royaume, mettre fin à l'exil de l'homme privé de la présence de son créateur. D'où la venue de Dieu en la personne de son Verbe, son Fils, qui il y a 2000 ans est descendu du Ciel pour nous ramener dans son Royaume et monter comme homme, sur le trône de Dieu son Père et nous faire monter avec Lui sur ce Trône le temps de nous mettre au monde, dans ce monde que Dieu avait préparé pour Adam et Eve et dans lequel ils n'ont pas pu rester.

Mister be a écrit:
Oui on peut réfléchir sur l'Incarnation et il est vrai qu’il y a deux manières de concevoir l’incarnation. Jésus est comme le point de rencontre entre le divin et l’humain. Mais ce point, on peut le penser à partir du haut, ou à partir du bas. Les tenants d’une christologie plutôt divine conçoivent l’incarnation comme un mouvement venant d’en haut : en Christ, c’est Dieu qui descend vers nous. Les tenants d’une christologie plus humaine voient l’incarnation dans l’autre sens, comme un mouvement ascendant : Jésus est un homme qui a su incarner Dieu ou sa Parole. Les uns et les autres forment les deux camps qui depuis des millénaires s’excluent mutuellement. Mais sans doute faut-il garder les deux aspects qui ont chacun leur importance.

Sauf que Jésus Lui-même, dans la Parabole du Semeur, se présente comme étant "Dieu venu se semer Lui-même, comme Parole créatrice, dans l'homme" :

"5 " Le semeur sortit pour semer sa semence (Luc (CP) 8) 3 " Ecoutez ! Voici que le semeur sortit pour semer. 4 Or, pendant qu'il semait, du (grain) tomba le long du chemin, et les oiseaux vinrent et le mangèrent.... " Vous ne comprenez pas cette parabole? Alors comment comprendrez-vous toutes les paraboles? 14 Le semeur sème la parole. 15 (Marc (CP) ils ne l'ont pas plus tôt entendue que Satan vient et enlève la parole semée en eux. (Marc (CP) 4)

C'est cette présence en l'homme, de Dieu qui s'est semé dans son Verbe fait chair, que Satan cherche à arracher de l'homme, tout comme il a essayer d'arracher de l'humanité, ce Verbe quand il s'est incarné, qu'il est devenu un petit homme. C'est pourquoi Satan, via Hérode va s'acharner sur Jésus en voulant le faire mourir, alors qu'il était sans défense, car tout petit enfant.

Mister be a écrit:
Là est l’importance du mot « incarnation ». L’Évangile ne dit pas brutalement que Jésus est Dieu, mais qu’il est l’incarnation de Dieu, ou tout au moins de sa Parole, puisque Dieu est sa propre parole créatrice. Dire que Jésus incarne la Parole de Dieu signifie qu’il n’est pas en lui-même cette Parole, mais que celle-ci se trouve pleinement présente en lui. En lui, on peut ainsi entendre et voir cette Parole en ce que s’il parle, c’est en conformité avec la Parole, et s’il agit, il agit dans le sens de cette Parole.

Je viens de vous démontrer, avec les 2 paraboles du semeur, que Jésus était bien Dieu dans sa Parole devenue homme, pleinement homme pour communiquer à l'homme sa vie divine, dont Adam avait été privé en étant éloigné de l'arbre de Vie, Dieu Lui-même.

Mister be a écrit:
quant au corps mystique de Jésus,j'ai toujours entendu dire qu'il s'agissait d'une allégorie de l'Eglise

« Car, tout comme un seul corps nous avons nombre de membres et que les membres n'ont pas tous la même fonction, pareillement, malgré notre nombre, nous ne sommes qu'un seul corps dans le Christ, alors qu'individuellement nous sommes membres les uns des autres » (1 Rom. 12;4-5).
« De même, en effet, que le corps est un, tout en ayant plusieurs membres, et que tous les membres du corps, si nombreux soient-ils, ne forment qu'un seul corps, ainsi en est-il du Christ. Aussi bien, nous avons tous été baptisés en un seul Esprit pour ne faire qu'un seul corps, Juifs et Grecs, esclaves et hommes libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit » (1 Cor. 12;12-13).
« Pour vous, vous êtes le corps du Christ et ses membres, chacun personnellement » (1 Cor. 12;27).
« Maintenant je me réjouis de souffrir pour vous, et ce qui manque aux tribulations du Christ, je le complète dans ma chair au profit de son corps qui est l'Église (1 Col. 1;24). »
]

Oui, c'est ce qu'a retenu la tradition occidentale, mais pas la tradition orientale. Et moi je crois que les 2 traditions sont bonnes, elles se complètent.

Mister be a écrit:
Oui Petero, je comprends très bien ce que vous voulez dire mais encore une fois, revenez sur terre car la réalité spirituelle que vous énoncez doit être en adéquation avec la réalité terrestre et vous semblez vous déconnecter de cette réalité terrestre en restant dans votre spiritualité qui sans la réalité terrestre n'est qu'illusion spirituelle.

Sauf que cette réalité terrestre de l'Eglise, que je ne nie pas, c'est aussi une réalité céleste, car l'Eglise c'est l'arbre dont parle Jésus ici :

"31 Il leur proposa une autre parabole, disant: " Le royaume de cieux est semblable à un grain de sénevé, qu'un homme a pris et a semé dans son champ. 32 C'est la plus petite de toutes les semences; mais, lorsqu'il a poussé, il est plus grand que les plantes potagères et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent nicher dans ses branches. (Matthieu (CP) 13)

Quand Jésus parle des oiseaux du Ciel, il parlent de son corps, devenu un arbre qui s'élève de la terre au Ciel, de son Corps qui est terrestre et Céleste en même temps, car Corps humain d'un être céleste, qui est des Cieux, Lui-même.

Je vais répondre dans un autre message à ce que tu dis sur la nouvelle naissance.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Ven 11 Déc 2015, 07:56

be" Je suis né de nouveau
Je suis né d'en haut, d'eau et d'esprit.
[color=#0033ff]
Jean 3:3 Yeshoua lui répondit: Amen ve amen (En vérité, en vérité), je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu."

"4 Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître? 5 Yeshoua répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. 6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est esprit. 7 Ne t'étonne pas que je t'aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau."


1) il est impossible de VOIR le Royaume de Dieu sans être né de nouveau
2) il est ensuite impossible de RENTRER dans le Royaume de Dieu sans passer par l'eau et par l'ESPRIT c'est-à-dire sans être immergé dans l'Esprit Saint et vivre une réelle effusion du Saint Esprit
3) il est impossible d'être sauvé si on n'AIME pas son prochain : "Celui qui n'aime pas (e.a. les juifs), n'a pas connu Dieu, car Dieu est AMOUR.
(1 Jean 4:7 Bien-aimés, aimons nous les uns les autres; car l'amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. 8 Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour."

Oui nous avons l'espérance de voir et d'entrer dans le Royaume mais combien de baptisés,nés de nouveau et nés d'en haut d'eau et d'esprit peuvent dire qu'ils sont sauvés?
Je ne crois pas à la doctrine de la garantie éternelle du salut [/quote]

Où a lieu notre nouvelle naissance ? Dans l'Eglise, Corps de Jésus, en Jésus la Parole de Dieu devenu Homme, Jésus qui au Principe c'est à dire à la source de notre existence, est devenu homme, un homme qui porte en Lui toute la création, qui nous porte en Lui, puisque c'est en Lui que nous avons été créé, et que nous subsistons.

La Nouvelle Naissance, Jésus l'accomplit dans sa chair, dans son Corps qui porte en Lui toute l'humanité.

Ce qui veut dire que lorsque Jésus était dans le sein de sa maman, nous étions nous-mêmes, sans nous en rendre compte, tous en Lui avec toute la création. C'est ce qui explique que Jésus ai dit à Jean : "Jean, voici ta mère".

Et c'est ce qui donne sens, je le découvre maintenant, à ce songe que j'ai fait, où j'étais dans le sein de Marie qui se rendait à Nazareth pour la naissance de Jésus, ma nouvelle naissance, puisque j'allais naître de nouveau avec Jésus, porté par Jésus. Je me souviens avoir été balloté dans tous les sens. Ce songe m'avait marqué, car je me demandais pourquoi j'avais ainsi rêvé que j'étais l'enfant Jésus dans le sein de Marie ?

Maintenant tout est clair, j'ai compris que je n'étais pas Jésus Lui-même, mais l'un de Lui, car créé en Lui, subsistant en Lui.

C'est ce qui explique que dans un autre songe, j'ai vue Marie et Joseph, qui se penchait sur moi alors que je me trouvais sans doute, avec Jésus, dans le Temple quand il l'ont retrouvé et qu'il avait 12 ans. C'est à moi que Marie et Joseph s'adressait, à moi qui était à ce moment là dans mon lit, alors que j'avais plus de 40 ans, et me disant : "comme nous sommes heureux de t'avoir retrouvé. Il y a si longtemps que ton père et moi nous te cherchions".

Idem quand juste après c'est devant Dieu le Père que je me suis retrouvé et qui avait la voix de Jean-Paul II, alors Très Saint Père de l'Eglise catholique, le Corps de Jésus. Dieu le Père que je ne voyais pas, car il n'y avait devant moi qu'un trône rempli de lumière et qui m'a dit lui aussi toute sa joie de m'avoir retrouvé. Dans ces moments là, je me sentais vraiment Jésus, c'est comme si Jésus et moi on ne faisait plus qu'Un. Ors, je sais très bien que je ne suis pas Jésus, mais l'un de Lui, comme Lui est l'un de Dieu.

Ma thèse sur l'incarnation de Jésus comme Verbe, au principe, portant en Lui, en ce corps qui est devenu le sien, tous les hommes, il s'appuie sur les révélations qui m'ont été données dans ces songes et en même temps sur ma méditaton de la Parole de Dieu.

Oui, nous naissons de l'Eau et de l'Esprit, à l'intérieur du Corps de chair de Jésus quans nous naissons de nouveau, plongé que nous sommes dans la Vie de Jésus, la Vie donnée par son Coeur qui fût transpercé pour nous donner son sang humano divin, son sang humain auquel s'est mêlé le sang divine symbolisé par l'eau, l'Eau Vive dont il a parlé à la Samaritaine.

Les sacrements, sont pour moi, ce qu'est le cordon ombilical qui relie le corps en formation du petit enfant dans le sein de sa mère, au coeur de sa maman. Moi, je suis relié au Coeur de Jésus, son Coeur humano divin, qui communique la Vie divine, par les sacrement et plus particulièrement le sacrement de l'Eucharistie dans lequel Jésus me donne son sang pour que je vive par son sang ; comme le petit enfant vie par le sang que sa maman fait passer de son coeur en son propre coeur ; sans avec lequel elle le nourrit, elle nourrit sa chair pour qu'elle grandisse.

Eh bien moi aussi, comme enfant de Dieu, je grandis avec mon nouveau corps reçu de Jésus, en son Corps, dont l'Eglise est le symbole extérieur, le signe, recevant pour grandir dans cette Vie nouvelle, de Jésus via le cordon ombilical du sacrement de l'Eucharistie.

Oui, je crois vraiment, même si je ne le perçois pas, que je suis entrain de grandire avec mon corps spirituel, c'est à dire mon corps de chair spiritualisé, divinisé, dans le Corps de chair de Jésus, mon Seigneur et mon Dieu, mon principe.

Vous me demandez de descendre du Ciel et de revenir sur terre Very Happy Le problème est que je suis sur terre tout en étant tout comme vous au Ciel, puisque le Verbe nous porte en Lui depuis qu'il nous a créé et que maintenant il nous porte en nous, en son Corps de chair spiritualisé, divinisé, avec lequel il s'en est retourné au Ciel.

Vous êtes vous-mêmes, Mister be, déjà entré avec toute la création dans le Ciel, porté par Jésus, en Jésus, et comme la création qui attends sa glorification, vous mêmes vous êtes dans l'attente de votre glorification, c'est à dire de votre divinisation dans laquelle Jésus nous fait passer doucement, au fur et à mesure que nous nourissons de cette Vie divine qu'il nous communique via le cordon ombilicale qu'est le sacrement de l'Eucharistie.

Le problème, chez Mister be, votre problème, c'est que vous ne recevez pas la Vie divine que Jésus transmets à ses petits enfants qu'il porte en Lui, car vous ne recevez pas le sacrement de l'eucharistie, le pain de vie qui vient du Ciel, de Jésus ; vous mangez un vulgaire morceau de pain qui symbolise pour vous la Parole de Dieu dans laquelle vous pensez recevoir la vie éternelle, ce qui n'est qu'une illusion.

Pour recevoir la Vie éternelle, c'est la Parole de Dieu fait chair qu'il faut manger et pas la Parole de Dieu devenu par la main de l'homme, un livre de papier qui ne possède pas en Lui cette Vie divine, cette Vie de l'Eternel.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Ven 11 Déc 2015, 12:09

Citation :
Réléchissez cher Mister Be, comme existeriez-vous, comme l'humanité existerait encore si après la chute elle aurait cessé de subsister en la Parole de Dieu, en Jésus-Christ par qui et en qui nous avons été créés ?

Dieu en sa parole créatrice qu'Est Jésus, n'a jamais cessé de nous faire subsiter en Lui, c'est à dire de répandre sur nous le souffle de la vie, de nous maintenir en vie dans ce souffle.

L'homme après la chute, a tout simplement été éloigné du Royaume de Dieu (le jardin d'Eden), dans lequel Dieu l'avait placé en vue de lui communiquer sa Vie éternelle, c'est à dire sa Vie divine ; en vue de le diviniser, de le faire devenir Dieu par participation.

Dieu seul pouvait, quand il le déciderai, ramener l'homme jusque dans son Royaume, mettre fin à l'exil de l'homme privé de la présence de son créateur. D'où la venue de Dieu en la personne de son Verbe, son Fils, qui il y a 2000 ans est descendu du Ciel pour nous ramener dans son Royaume et monter comme homme, sur le trône de Dieu son Père et nous faire monter avec Lui sur ce Trône le temps de nous mettre au monde, dans ce monde que Dieu avait préparé pour Adam et Eve et dans lequel ils n'ont pas pu rester.

Ma réflexion se base sur les Ecritures qui me disent : le péché est entré dans le monde (Rm 5.12), bouleversant totalement l'ordre dans la création de Elohim. Ses effets se font sentir dans tous les domaines.
La pire des conséquences de tout cela c'est la mort dans tous les domaines...
Pourtant D.ieu n'a pas abandonné l'homme; Dieu a fait des promesses et il les a réalisées en Jésus Christ. (Rm 5.15-21).Promesses acomplies selon Ses conditions...

Citation :
Sauf que Jésus Lui-même, dans la Parabole du Semeur, se présente comme étant "Dieu venu se semer Lui-même, comme Parole créatrice, dans l'homme" :

"5 " Le semeur sortit pour semer sa semence (Luc (CP) 8) 3 " Ecoutez ! Voici que le semeur sortit pour semer. 4 Or, pendant qu'il semait, du (grain) tomba le long du chemin, et les oiseaux vinrent et le mangèrent.... " Vous ne comprenez pas cette parabole? Alors comment comprendrez-vous toutes les paraboles? 14 Le semeur sème la parole. 15 (Marc (CP) ils ne l'ont pas plus tôt entendue que Satan vient et enlève la parole semée en eux. (Marc (CP) 4)

C'est cette présence en l'homme, de Dieu qui s'est semé dans son Verbe fait chair, que Satan cherche à arracher de l'homme, tout comme il a essayer d'arracher de l'humanité, ce Verbe quand il s'est incarné, qu'il est devenu un petit homme. C'est pourquoi Satan, via Hérode va s'acharner sur Jésus en voulant le faire mourir, alors qu'il était sans défense, car tout petit enfant.

Jésus n'a jamais dit lui même qu'il était D.ieu.
Nulle part dans la Bible on ne voit Jésus disant en termes précis: "Je suis Dieu". Mais cela ne veut pas dire qu'Il ne s'est pas proclamé Dieu

Oui ce qu'il le distingue de son animalité c'est cette marque de l'Eternel en lui.
Malgré la chute l'homme dispose encore de remarquables facultés mais il est enclin à en user pour le mal. Il utilise souvent sa créativité pour le mal (Jér 10.3-5; Rm 1.23)
son intelligence est obscurcie (Rm 1.21; Ep 4.18), sa connaissance imparfaite (1 Co 13.12)
sa volonté n'est plus en harmonie avec celle de Dieu (Mt 23.37; Ep 2.3)
en utilisant sa capacité d'apprécier et de choisir, l'homme peut opter pour ce qui est selon Dieu ou le refuser (Jo 24.15; Jn 5.39-40);
l'homme est capable d'aimer le mal (Rm 1.32; Mt 6.24;) et il peut même haïr (Jn 15.24);
en pensant à l'éternité, l'homme peut éluder le sujet et nier la réalité de l'au-delà et de l'existence de Dieu (1 Co 15.12; Ps 14.1);
l'homme peut mal user de son autorité sur la création (cf. Dt 20.19-20; Ap 11.18).

i,
Citation :
c'est ce qu'a retenu la tradition occidentale, mais pas la tradition orientale. Et moi je crois que les 2 traditions sont bonnes, elles se complètent.


Oui je suis d'accord avec vous!

Citation :
Sauf que cette réalité terrestre de l'Eglise, que je ne nie pas, c'est aussi une réalité céleste, car l'Eglise c'est l'arbre dont parle Jésus ici :

"31 Il leur proposa une autre parabole, disant: " Le royaume de cieux est semblable à un grain de sénevé, qu'un homme a pris et a semé dans son champ. 32 C'est la plus petite de toutes les semences; mais, lorsqu'il a poussé, il est plus grand que les plantes potagères et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent nicher dans ses branches. (Matthieu (CP) 13)

Quand Jésus parle des oiseaux du Ciel, il parlent de son corps, devenu un arbre qui s'élève de la terre au Ciel, de son Corps qui est terrestre et Céleste en même temps, car Corps humain d'un être céleste, qui est des Cieux, Lui-même.

Vous voyez bien que Jésus se sert de métaphores,d'allégories comme figures de style alors pourquoi ne le ferait-il pas concernant son corps,son sang,le pain....?
Et oui voilà que nous tombons d'accord,il faut une parfaite adéquation entre le spirituel et le matériel,le ciel et la terre sinon nous sommes des doux rêveurs ou des matérialistes sans âme
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Ven 11 Déc 2015, 16:18

Citation :
Où a lieu notre nouvelle naissance ? Dans l'Eglise, Corps de Jésus, en Jésus la Parole de Dieu devenu Homme, Jésus qui au Principe c'est à dire à la source de notre existence, est devenu homme, un homme qui porte en Lui toute la création, qui nous porte en Lui, puisque c'est en Lui que nous avons été créé, et que nous subsistons.

Au plus profond de notre être....c'est là que ça se passe!
Moi chez les Juifs messianiques et vous au sein de l'église catholique romaine!
Juifs messianique un membre comme l'église catholique du corps mystique de Jésus

Citation :
La Nouvelle Naissance, Jésus l'accomplit dans sa chair, dans son Corps qui porte en Lui toute l'humanité.

C'est une allégorie Petero....Il faut un corps féminin pour faire naître or Jésus est un Homme
Et puis qu'est-ce que l'Humanité?

Citation :
Ce qui veut dire que lorsque Jésus était dans le sein de sa maman, nous étions nous-mêmes, sans nous en rendre compte, tous en Lui avec toute la création. C'est ce qui explique que Jésus ai dit à Jean : "Jean, voici ta mère".

D'une certaine manière puisque Jésus comme nous tous possédait le patrimoine génétique propre à l'espèce humaine mais son caractère,sa sexualité.... a été différenciée à une certain moment comme nous tous
Dans le verset que vous citez,vous extrapolez!Vous paraphrasez!
Qui est Jean par rapport à Jésus?Vous savez comme la famille est importante chez les Juifs...des lois ont été promulguées là-dessus!Vous y voyez un peu plus que ce qu'il faut y voir

Il est vrai que chaque songe que nous faisons a une portée prophétique et Joseph n'est plus là pour nous ouvrir les portes de la compréhension,
Citation :
Le problème, chez Mister be, votre problème, c'est que vous ne recevez pas la Vie divine que Jésus transmets à ses petits enfants qu'il porte en Lui, car vous ne recevez pas le sacrement de l'eucharistie, le pain de vie qui vient du Ciel, de Jésus ; vous mangez un vulgaire morceau de pain qui symbolise pour vous la Parole de Dieu dans laquelle vous pensez recevoir la vie éternelle, ce qui n'est qu'une illusion.

Pour recevoir la Vie éternelle, c'est la Parole de Dieu fait chair qu'il faut manger et pas la Parole de Dieu devenu par la main de l'homme, un livre de papier qui ne possède pas en Lui cette Vie divine, cette Vie de l'Eternel.

Non Petero ce n'est pas un problème mais une adéquation parfaite entre la terre et le ciel...et il ne s'agit pas d'une illusion
En examinant les sacrements dans leur contexte, l’on découvre que la croyance selon laquelle ils transmettent la "grâce sanctificatrice" n’est pas en accord avec le contexte du reste de la Bible.

Oui, tous les chrétiens doivent se faire baptiser, mais le baptême ne nous confère pas la grâce! Oui, tous les chrétiens doivent prendre part à la Sainte Cène, l'Eucharistie ou le kiddoush messianique,mais ce n’est pas cela qui confère la grâce sanctificatrice!
Oui, nous devons confesser nos péchés, mais pas à un prêtre, plutôt à Dieu (1 Jn 1:9). C’est une bonne chose que de suivre un programme de formation formel et d’être officiellement accepté comme membre de l’église, mais cela ne confère pas de grâce.

C’est une chose honorable que d’être approuvé par un dirigeant d’église, mais cela n’entraîne aucune grâce.
Le mariage est un événement merveilleux et béni dans la vie d’un couple, mais il ne constitue pas un moyen pour obtenir la grâce de Dieu.
C’est un acte de piété que de prier pour et avec une personne agonisante et de rester auprès d’elle – mais cela n’augmente en rien notre grâce.

Toute la grâce dont nous avons besoin, nous la recevons au moment où nous acceptons Jésus, par la foi, comme Sauveur (Ephésiens 2:8-9).
La grâce salvatrice reçue simplement au moment où l’on a cru est la seule que la Parole de Dieu nous appelle à recevoir.
Cette grâce est reçue par la foi et non en observant des rituels.
En conclusion, bien que les sept sacrements soient de “bonnes choses à observer” lorsqu’ils sont compris dans un contexte biblique – le concept des sept sacrements en tant que “source de grâce salvatrice” est complètement non biblique.

Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Sam 12 Déc 2015, 06:42

Mister be a écrit:
Vous voyez bien que Jésus se sert de métaphores,d'allégories comme figures de style alors pourquoi ne le ferait-il pas concernant son corps,son sang,le pain....?

Reprenons l'explication que vous m'aviez donnée :

Mister be a écrit:
Dans la pensée juive, le pain était assimilé à la Torah, et le "manger" revenait à lire et à comprendre l’alliance de Dieu (cf. Deutéronome 8:3).
Par exemple, le livre apocryphe de Siracide dit

"’ Ceux qui me mangent auront encore faim, ceux qui me boivent auront encore soif. Celui qui m'obéit n'aura pas à en rougir et ceux qui font mes œuvres ne pécheront pas.' Tout cela n'est autre que le livre de l'alliance du Dieu Très-Haut, la Loi promulguée par Moïse, laissée en héritage aux assemblées de Jacob." (Siracide 24:21-23).

Le fait de citer un passage de Siracide ici ne veut pas dire qu’il est accepté comme faisant par des Ecritures ; cela permet uniquement d’illustrer comment le peuple juif appréhendait la Loi mosaïque. Il est important de comprendre le partage du pain comme étant la Torah afin d’apprécier ce que Jésus voulait réellement dire.

Donc, selon vous, c'est en partageant la Parole, la Thora, que l'on mange le Pain qui donne la Vie éternelle. C'est la Thora qui est le Pain de Vie descendu du Ciel.

Alors expliquez-moi pourquoi Jésus nous dit le contraire ?

C'est bien Moïse qui a donné la Thora, selon les juifs, la Thora que Dieu lui a donné pour qu'il l'a donne au peuple, afin que le peuple soit nourri de la Parole de Dieu. Alors pourquoi Jésus dit :

"32 Jésus leur répondit: "En vérité, en vérité, je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel; c'est mon Père qui donne le vrai pain du ciel.  33 Car le pain de Dieu, c'est le pain qui descend du ciel et qui donne la vie au monde." (Jean (CP) 6)

"Moïse ne vous a pas donne le pain du Ciel .... le pain qui descend du ciel et qui donne la vie au monde"


De fait, la Thora que Moïse vous a donné, la Parole que Dieu lui a donnée pour qu'il vous la donne, ce n'est pas cette Parole là qui donne la Vie au monde. Elle nourrit l'intelligence de l'homme, certes, mais elle ne le fait pas entrer dans la Vie éternelle, dans ma Vie.

Et je vais vous donner une autre preuve que ce n'est pas cette Parole qui donne la Vie éternelle, car lorsqu'on a la Vie éternelle, on n'a plus soif, on n'a plus faim, notre corps ne réclame plus à boire et à manger.

Or, que dit Dieu dans Siracide, à propos de la Parole de Dieu devenue Thora :

"Ceux qui me mangent auront encore faim, ceux qui me boivent auront encore soif."

Par contre, ceux qui accueillent Jésus en personne, qui viendront à Lui, qui écouterons sa Parole à Lui et plus la Thora, ceux là n'auront plus soif, ceux-là n'auront plus faim :

"Je suis le pain de vie: celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. (Jean (CP) 6)

Jésus parle donc bien de Lui-même et pas de la Thora, de Lui-même comme Parole devenu chair. Car la Parole reçue dans le livre, elle ne donne pas la Vie éternelle. Du sein de la Thora ne jaillit pas l'Eau Vive qui donne la Vie éternelle. La Thora ne donne pas la Vie qui vient d'en Haut, la Vie qui vient de Dieu.

C'est Jésus Lui-même, Parole de Dieu descendu du Ciel, la Parole qui s'est fait chair, qui porte en Lui-même la semence qui donna la Vie éternelle, la Parole qui donne la Vie éternelle. Jésus est Lui-même, contrairement à la Thora, le Pain qui donne la Vie éternelle.

Ce n'est pas la Thora que vous a donné Moïse qui donne la Vie éternelle, c'est Jésus en sa chair et en son sang, en sa Vie qu'il désire nous partager, nous communiquer, répandre en nous, que Jésus donne le vrai pain qui donne la Vie éternelle.

Ce qui veut dire que ce n'est même pas le pain que vous partagez, qui est pour vous symbole de la Thora que vous vous partagez qui donne la Vie éternelle, c'est le Pain que Jésus nous donne et qu'il transforme en sa chair et le vin qu'il nous donne à boire qu'il transforme en son sang qui fait vivre sa chair, son sang auquel est mêlé le sang de Dieu, l'Eau Vive qui n'est autre que sa Vie éternelle.

Vos frères juifs contemporains de Jésus, qui pourtant raisonnait comme vous Mister be, imprégnés qu'ils étaient par la culture juive, par la Thora, ils ont bien compris que Jésus ne parlait pas des Ecritures, de la Thora, mais de Lui-même, de sa propre chair, car s'ils avaient pris ces paroles comme des allégories, ils ne se seraient pas scandalisés, ils n'auraient pas quitté Jésus :

60 Beaucoup de ses disciples l'ayant entendu dirent: "Cette parole est dure, et qui peut l'écouter?"  Comment cet homme peut-il donner sa chair à manger?"  (Jean (CP) 6)

D'autant plus que Jésus venait de leur dire :

[i]55 Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. (Jean (CP) 6)

De fait, quand Jésus dit la chair ne sert de rien, il parle de la chair de l'homme qui n'est pas descendu du Ciel, de l'homme que tu es toi qui n'es pas descendu du Ciel. L'homme que tu es toi, tout comme la Thora donnée par Moïse, elle ne donne pas la Vie éternelle, la Vie divine. Toi-même Mister Be, tu peux donner la vie, mais une vie qui a besoin d'être nourrie par le pain.

La Vie dont est porteur le Fils de l'homme descendu du Ciel, sorti de Dieu, ce Fils de l'homme fait de chair et de sang, parce qu'il a la vie en lui par le sang, cette Vie dont est porteur Jésus en sa chair, elle ne vient pas de la chair de l'homme, mais de l'Esprit qui vivifie. C'est l'Esprit qui rend la chair du Fils de l'homme, capable de donner la Vie éternelle, la Vie divine.

C'est l'Esprit qui transforme la chair du Fils de l'homme en vrai nourriture de Vie éternelle, et son sang en vrai boisson qui donne Vie éternelle à cette chair.

Oui, c'est bien la chair et le sang de Jésus, vivifiés par l'Esprit, c'est à dire rendus capable, par la puissance de l'Esprit, de donner la Vie éternelle, que l'on doit manger pour avoir la Vie éternelle en nous, et pas la Thora, la Parole de Dieu devenu "livre de papier".

Vous aurez beau vous partager la Thora, la Parole de Dieu devenue Ecriture, comme nous même nous le faisons avant de communier à la chair de Jésus devenu Pain de sa Pâques, vous n'aurez pas la Vie de Jésus, de Dieu, en vous. Pour avoir la Vie de Jésus en nous, la Vie divine symbolisée par l'eau qui était mêlé à son sang, l'Eau Vive dont il a parlé à la Samaritaine et qui fait qu'on n'a plus soif quand on la reçoit en nous, il faut aller plus loin que manger la Parole, se partager la Parole reçue des Ecritures, de la Thora.

Il faut s'asseoir à la Table que le Seigneur a fait dresser pour nous donner à manger sa chair et son sang, son Corps, représenté par le Pain et le Vin devenu sa chair et son sang qui donne la Vie éternelle, sa Vie éternelle. De la Table de la Parole il faut passer à la Table de l'Eucharistie, c'est à dire cette œuvre que Jésus accomplit en faisant du pain de sa Pâques, sa chair et du vin de sa Pâques, son sang, pour que nous vivions en sa chair, de sa Vie, de son sang auquel s'est mêlé le sang divin qu'il appelle l'Eau Vive et que nous appelons dans notre Eglise catholique, la grâce.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Sam 12 Déc 2015, 09:26

Citation :
Donc, selon vous, c'est en partageant la Parole, la Thora, que l'on mange le Pain qui donne la Vie éternelle. C'est la Thora qui est le Pain de Vie descendu du Ciel.

Non pas selon moi mais selon une grille de lecture que nous avons et qui s'appelle le "Pardes"
Les quatre lettres de ce mot - pé, reish, daleth et sameck - sont chacune l'initiale d'un terme hébreu qui indique les quatre niveaux d'étude des Écritures :
PESHAT, c'est-à-dire le sens littéral du texte qui ne traite que du monde sensible ;
REMEZ, c'est-à-dire l’allusion / insinuation qui consiste en un niveau plus élevé de l'étude ;
DERASH, c'est-à-dire l’interprétation figurée (interprétation midrashique ou homilétique), qui est la parabole, la légende, le proverbe ;
SOD, c'est-à-dire le Secret, qui consiste dans le niveau ésotérique traitant de la métaphysique et de la révélation des réalités surnaturelles, secrètes et mystérieuses.

Par conséquent, le Pardès est un concept permettant de faire référence aux quatre niveaux de compréhension possible de la Torah (l'Enseignement) et aux quatre branches de l'enseignement de la Torah (c'est-à-dire respectivement : le Miqra (Ecritures), la Mishna (Répétition), le Talmud (Etude approfondie de la Mishna) et la Kabbale (explication ésotérique de la Torah)).

Revenons sur la Fête de Shavouot qui selon cette grille est présentée comme une règle herméneutique remontant pour ainsi dire à la Révélation du Sinaï, et dont la subtilité même témoignerait de l’authenticité. La pleine compréhension de chaque verset de la Tora et de la Bible nécessiterait qu’en soient exhumées les quatre strates : le pechat, sens littéral, le remez, sens allégorique, le derach, sens homilétique et le sod, sens ésotérique. Les premières lettres de chaque terme forment par acrostiche le mot Pardès qui signifie « jardin ». Pénétrer le Pardès signifie alors investir les quatre paliers du sens que recèle structurellement le texte sacré jusqu’à en saisir la substantifique mœlle.

La Fête de Pentecôte s’appelle en Hébreu : Shavouoth, c’est a dire la fête des semaines (les 7 semaines qui conduisaient au 50e jour (Lévitique 23/15-16) . Ce jour-là, le Souverain Sacrificateur devait faire une offrande nouvelle à L’Eternel . Il fallait apporter deux pains pour qu’ils soient agités de côté et d’autre, ces pains devant être faits avec deux dixièmes de fleurs de farine et cuits avec du levain (Lévitique 23 /16-17) .

Ce grand jour de Pentecôte (50 jours après la résurrection du Messie Yéchoua (Jésus), tandis que la foule, rassemblée au Temple, assiste à l’élévation des deux pains en question, dans un autre endroit de Jérusalem,120 disciples du Messie sont eux aussi rassemblés dans la même chambre haute où a eu lieu le Séder (repas de Pâque) avec le Seigneur . Il y a 10 jours qu’ils attendent là ce que le Seigneur leur a promis avant son départ vers les Cieux : Vous recevrez, leur avait-il dit, une puissance, le Saint Esprit (Rouah Akodesh) survenant sur vous et vous serez mes témoins, à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre (Actes 1/ 8) .

Cette Pentecôte historique va prendre sa place dans le Plan de Dieu car, tout à coup il vînt du ciel un bruit semblable au vent violent, des langues de feu leur apparurent, qui se posèrent sur chacun d’eux, et ils furent remplis du Saint Esprit et se mirent à parler en d’autres langues . Au bruit qui eût lieu la foule accourut, tous dans l’étonnement se disaient les uns aux autres : que veut dire ceci ? (Actes 2/ 2-4-6-12) .

En un instant une vieille prophétie vient de s’accomplir : après cela, je répandrai mon Esprit sur toute chair, vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des songes et vos jeunes gens des visions . Dans ces jours-là, je répandrai mon Esprit . Alors, quiconque invoquera le Nom de l’Eternel sera sauvé (Joël 2/ 28-32 version L.Segond – Joël 3 version Zadok Kahn – Rabbinat Français) .

Ces Juifs Messianiques, remplis de l’Esprit Saint, à partir de ce jour vont devenir l’élément moteur d’un réveil qui, partant d’Israël, va atteindre et bouleverser toutes les nations .

Remarquons que la foule assemblée devant cette manifestation de la Puissance Divine, est composée de Juifs et de Prosélytes des nations : les 2 pains présentés par le Souverain Sacrificateur, les Juifs et les Gentils, tous pécheurs (les pains avec du levain) mais entrant dans la même grâce et le même pardon car des deux, il n’en a fait qu’un . Lui Jésus a renversé le mur de séparation (Ephésiens 2/ 14-15).

Ce jour-là, Hephas appelé Pierre, auquel Jésus avait dit : Je te donnerai les clefs du Royaume des Cieux (Matthieu 16/19), va ouvrir symboliquement la porte de la Nouvelle Alliance (BERITH ADASHA) au peuple d’Israël lorsque, rempli du Saint Esprit, il s’écrie : Hommes Juifs et vous tous qui séjournez à Jérusalem, sachez ceci et prêtez l’oreille à mes paroles! C’est ici ce qui a été dit par le prophète Joël: Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai mon Esprit sur toute chair. Hommes Israélites, écoutez ces paroles ! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous, par les miracles, les prodiges, les signes qu’il a opéré par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-même . Que toute la maison d’Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Messie ce Jésus que vous avez crucifié(Actes 2/15-16–22-36) . Ce discours sous la puissance de l’Esprit de Dieu a produit un tel effet que; le nombre des disciples s’augmenta de 3 000 âmes.(Actes 2/41) .

Quelques jours plus tard, c’est encore Héphas, Simon-Pierre, qui ouvrira la porte de la Grâce et du Salut aux nations, en la personne de Corneille, centenier romain, et les gens de sa maison (Actes 10/1 et 47-48), et à cette autre catégorie mi-Juifs mi-Gentils, les Samaritains, auxquels Pierre ouvrira aussi la porte de la plénitude (Actes 8/14-25) .

Cette 4e étape, le baptême du Saint Esprit, est une nécessité pour celui qui est né de nouveau . Il lui faut être rempli de la Plénitude de l’Esprit, comme à la Pentecôte ! Ces derniers temps, les Assemblées Chrétiennes tout comme le Judaïsme, réalisent ce qui leur manque ! Où est donc le temps de Moïse, Josué, David, Samson, Pierre, Paul, remplis du Saint Esprit ?

Un rabbi, très connu en Israël, le Rav Kook, disait : A l’époque de l’épanouissement national qui commence, doit s’éveiller une aspiration spirituelle supérieure vers l’Esprit Saint qui inspirera les hommes les plus doués de la nation. Le manque de l’Esprit Saint en Israël est comparable a une infirmité ou à une maladie . En Eretz Israël c’est une maladie douloureuse qu’il faut guérir . La lumière du Messie, une lumière nouvelle, paraîtra, un trésor de vie nouvelles, d’âmes neuves, pleines de l’éclat supérieur de la Sagesse et de la Force d’En Haut . Allons vers la source de la prophétie . De l’Esprit du Messie affluent des forces nouvelles jusqu’à nous . Demandons cette Vie nouvelle, le renouvellement des jours d’autrefois ! (fin de citation) .

Encore faut-il d’abord accepter Yechoua-Jésus le Messie comme Seigneur et Sauveur, alors descend la plénitude vivifiante !L’avez-vous expérimentée ? La Plénitude est réellement le moteur d’une vie féconde, pour celui qui croit le Seigneur et Sa Parole !

Sur les sept Fêtes annuelles, quatre ont déjà vu leur accomplissement prophétique dans L’histoire des temps, la cinquième est en train de s’accomplir sous nos yeux, tandis que les deux dernières vont venir bien rapidement : le Retour de Messie et l’Etablissement de son Royaume De Paix !

Je reviendrai sur le reste tout à l'heure car là je me prépare pour la parasha,puis mon cours d'hébreu biblique et enfin la louange de 16h...Shabbat Shalom
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Sam 12 Déc 2015, 16:01

Citation :
Jésus parle donc bien de Lui-même et pas de la Thora, de Lui-même comme Parole devenu chair. Car la Parole reçue dans le livre, elle ne donne pas la Vie éternelle. Du sein de la Thora ne jaillit pas l'Eau Vive qui donne la Vie éternelle. La Thora ne donne pas la Vie qui vient d'en Haut, la Vie qui vient de Dieu.

Personne ne vous dit le contraire!
Qui est Jésus? le Messie?Si oui, il est la Thora vivante
La Parole qui se trouve dans la Tanack,c'est Jésus donc la Tanack donne la vie éternel si Jésus la donne....Parole qui a été donnée sur le Mont Sinaï et Son Esprit dans la chambre Haute....

« Celui qui commet le péché viole la Loi de Elohim (Dieu), car le péché, par définition, c’est la violation de cette Loi (Semeur) ».

La version Segond utilise le terme la "transgression de la Loi". Une transgression désigne le fait de ne pas se conformer à un modèle. Nous pouvons aussi retenir le terme iniquité qui veut dire absence de Loi/Torah.
"le péché" est d'abord la "séparation d'avec Elohim" le Créateur et c'est précisément pour "réconcilier l'homme avec son Elohim" que la Torah (Instruction) a été donnée afin qu'il redevienne "à Son image et à Sa ressemblance"... surtout par l'intermédiaire de Yéshoua le Fils premier-né de la "nouvelle création", le "dernier et nouvel Adam".

Relisons 1 Jean 3: 5-6 et 7
"or, vous le savez, Yéshoua a paru pour ôter les transgressions de le loi/Torah, et il n'y a point en Lui de transgression de la Torah . Quiconque demeure en Lui ne transgresse point la Torah. Quiconque transgresse la Torah ne l'a pas vu et ne l'a pas connu . Quiconque est né de YHWH Adonaï ne pratique pas la transgression de la Torah parce que la semence de YHWH Adonaï demeure en lui; et il ne peut transgresser la Torah parce qu'il est né de YHWH Adonaï."

Yéshoua la Parole faite chair est venu instruire ceux que le Père lui a donné à une parfaite compréhension de la Torah/Loi et de son observation. Il n'est pas venu pour s'abolir lui même, ni se renier !!!

Voila pourquoi un Juif pratiquant le Judaïsme qui reconnaît Yéshoua comme le messie ne se livrera jamais au « folklore évangélique » , parce qu'il aura rencontré celui qui ouvre son entendement sur ce qui demeurait pour lui un mystère. Reconnaissant dans le maître celui que Israël attend pour l'instruire dans la connaissance de la Torah/Loi.

« Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Elohim, et celui que tu as envoyé, Yéshoua le messie ».

Car c'est par la Loi que tout existe, la Loi est le principe créateur. La rejeter, revient à rejeter le don parfait d'Elohim, en la qualifiant d'obsolète, alors que David inspiré par Elohim dit

"la Loi de YHWH (l’Éternel) est parfaite, elle restaure l'âme"...Quiconque à pénétrer ses entrailles pour y demeurer pénétrera le mystère de la création. « ... et vous aussi, vous rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi dès le commencement » (Jean 15:27).

De simple montures connectées à la conscience diabolique déclarent que la stature de la Loi est inatteignable, au détriment d'une grâce où tout serait beaucoup plus simple pour que de pauvres pécheurs puissent vivre malgré leur faiblesses sous la bonne garde d'une divine approbation.
Le lien que Yéshoua a avec son Père, il vient le rendre accessible aux hommes par son sacrifice, parce que ce lien était inaccessible. Croire qu'il est venu accomplir à notre place la Loi pour qu'on se la coule douce relève de la psychiatrie.

"Celui qui dit qu'il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même." (1 Jean 2:6).
"Et c'est à cela que vous avez été appelés, parce que le Mashiah (Christ) aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces." 1 Pierre 2:21.


Yéshoua n'est pas venu accomplir un sacrifice pour que l'homme continue à demeurer éloigné de la Loi ni de l'en approcher mais de la lui faire pénétrer, afin qu'il devienne la Loi (Romains 8:29-30) et de ne plus être soumis à ce que la Loi réprouve (Romains 8 : 1).

Les initiés malsains ont ramené la dimension de la grâce au même niveau que la compréhension qu'ils ont du péché, du monde et de la sanctification. La grâce pour certains se retrouve amalgamée avec la notion de tolérance et d'humanisme, qui non seulement ne transforme aucun de ses adhérents, mais surtout entretient le voile épais de l'ignorance.
Oui la grâce d'Elohim source de salut pour tous les hommes a été manifestée, pas pour prendre possession de la gloire du monde, mais pour y renoncer en pratiquant la volonté de YHWH Adonaï.
(Tite 2 : 11-12).

Merci Père de ce que tu as mis à disposition toutes les ressources nécessaire pour te connaître. Ce qui autrefois était impossible tu l'as rendu possible par la pénétration de ton souffle pour que ceux qui t'obéissent soient ton émanation. Ce qui était contemplé par les anciens comme une vue de l'esprit, tu l'as rendu possible par le sacrifice de notre maître.
Et nous avons vu comment des personnes de la même nature que nous, qui par l'obéissance à la vie, obéissance à ta Loi, oui nous avons perçu comment ils ont manifestés ta gloire, ta grandeur. Ils ont été des lumières au milieu de leur génération au travers desquels tu réconciliais avec toi la création. Ils ont été l'emprunte visible de notre maître, et ils ont révélés par leur vécu que ce statut est accessible. Puisse qu’en cette génération des hommes et des femmes qui sont destinés à cet héritage aussi glorieux se lèvent, pour t'être entièrement consacrés pour la réalisation de tes desseins. Par la puissance de ton Esprit, nous te rendons grâce de développer en nous la passion pour la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 13 Déc 2015, 07:00

Mister be a écrit:
Le lien que Yéshoua a avec son Père, il vient le rendre accessible aux hommes par son sacrifice, parce que ce lien était inaccessible.

Et c'est quoi "ce lien" que Jésus a avec son Père et que l'homme n'avait pas ? Par quoi le Fils est-il relié au Père, lié au Père ? Lien que Jésus va appeler "mon joug" ?

Quand Jésus dit "prenez sur vous mon joug", ne nous parle-t-il pas de ce lien qui l'unit à Dieu son Père, comme le joug des animaux relient ensemble 2 animaux.

Par quel lien les hébreux étaient-ils reliés à Dieu, avant que Jésus ne rende accessible ce lien que Jésus avait avec son Père ? Par le lien de la Loi. Les hébreux étaient sous le joug de la Loi. C'est la Loi qui les reliait à Dieu.

C'est quoi alors ce lien nouveau que jésus est venu nous donner et qui est autre que le lien de la Loi ? Quel est ce lien auquel on doit s'attacher, en se détachant de la Loi ? Ce lien qu'il nous offre lui-même, quand il meurt sur la croix ?

Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 13 Déc 2015, 16:00

Petero, ce cordon ombilical qui nous reliait au Père a été rompu après la chute!
Il n'y a plus que Yéshoua...

Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.

Jn14,6


Quant au joug du Seigneur,on en a déjà discuté...vous voulez qu'on remette le couvert?
‘Comment un joug peut-il être doux et plaisant à porter? Par définition, un joug est pesant, et donc pénible à supporter.’ Encore une fois, il y a une différence. Le terme ‘joug’ peut se définir de plusieurs façons. Il peut désigner une ‘oppression’. Ou encore, il peut se rapporter à la contrainte matérielle, morale ou humaine que subit un individu.

Il y a ceci d’extraordinaire dans le message de la parole de D.ieu. L’être humain qui a la foi en D.ieu, malgré son imperfection et sa petitesse par rapport à son créateur, a la possibilité de s’unir à D.ieu, le Très-Haut. Si chaque chrétien pouvait vraiment intégrer cette vérité à leur vie spirituelle, on assisterait à toute une transformation.

Ah, si nos yeux pouvaient apprécier toute la splendeur du Christ! On ne pourrait pas faire autrement que de vouloir prendre son joug sur soi. On se rendra compte alors que son joug est facile à porter.
Il s’agit d’un joug qui procure du repos pour nos âmes. Et c’est aussi un joug qui nous assure d’une sécurité dans cette union.
Notre union spirituelle avec le Christ est inséparable. Inséparable, c’est à dire, selon le point de vue de D.ieu. L’Éternel sera toujours fidèle à son engagement envers nous.

C’est pourquoi nous lisons en 2Timothée 2.13 que si nous sommes infidèles, lui demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même. L'Eterenel ne peut pas se renier lui-même car autrement il serait infidèle à lui-même.
Il ne peut pas faire le contraire de ce qu’il dit. C’est une question de respect envers ses engagements. En d’autres mots, ce joug constitue une sécurité pour nous. Nous sommes assurés que ce lien ne peut être rompu malgré toutes nos faiblesses et nos défauts. Tant et aussi longtemps que nous demeurons fidèles à D.ieu. que nous ne commettons pas l’adultère spirituel, notre Seigneur respectera toujours sa loyauté envers nous et pour cela nous avons la Loi qui nous guide!

Quand est-ce que le joug devient pénible à porter?
Lorsque la Loi nous empêche de commettre la transgression,le péché!
On ne doit pas se détacher de la Loi qui nous montre les gravités de nos transgressions et nous condamne
Jésus est-il venu abolir la Loi?
Lorsqu'il nous dit d'aimer D.ieu et son prochain,nous demande-t -il de faire n'importe quoi en amour?Il y a des lois en amour aussi!
Ce joug pour moi est comme le mariage...une union consentie et libre qui implique des droits et des devoirs envers les époux...Le Joug de Jésus et comme le joug du mariage qui nous demande d'être fidèle à notre compagne et ça devient un véritable joug pénible lorsque l'on lorgne une autre femme par exemple
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 14 Déc 2015, 06:17

Mister be a écrit:
Le terme ‘joug’ peut se définir de plusieurs façons. Il peut désigner une ‘oppression’. Ou encore, il peut se rapporter à la contrainte matérielle, morale ou humaine que subit un individu.

Reprenons ce que dit Jésus : "

29 Prenez sur vous mon joug, et recevez mes leçons: (Matthieu (CP) 11)

Pourquoi faut-il prendre sur nous le joug de Jésus ? Pour recevoir l'enseignement de Jésus, ses leçons. Et cela nous renvoie à ce que dit Jésus ici :

"26 Mais le Consolateur, l'Esprit-Saint, que mon Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera toutes choses ... 14 Celui-ci me glorifiera, parce qu'il recevra de ce qui est à moi, et il vous l'annoncera. (Jean (CP) 14)

Etre sous le joug de quelqu'un c'est d'abord être sous la coupe de quelqu'un. Le joug c'est être sous la contrainte de quelqu'un, c'est subir la contrainte qu'un autre va exercer sur nous pour nous faire avancer. Un parent qui veut que son enfant le suive, on peut dire qu'il va exercer une contrainte sur son enfant, pour son bien. L'enfant est donc "sous le joug de ses parents".

C'est comme un animal qui est attaché à un autre par un joug de bois, même si lui ne veut pas avancer, si l'autre veut avancer, il sera obligé d'avancer si l'autre est plus fort que lui. La contrainte est exercé par celui qui est plus fort que nous.

Quand Jésus parle de cet Esprit de Vérité, il ajoute : "il vous guidera dans toute la vérité. Car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, (Jean )

"et un autre te ceindra, et te mènera où tu ne voudras pas.... Et après avoir ainsi parlé, il ajouta: "Suis-moi". (Jean (CP) 21)


Qui exerçait cette contrainte sur les brebis d'Israel avant que Jésus ne vienne pour paître ces brebis ? Les pharisiens, ces pasteurs qui exerçait sur eux, avec la Loi, une dure contrainte :

"4 Ils lient des fardeaux pesants et difficiles à porter, et les mettent sur les épaules des hommes; mais eux, ils ne veulent pas les remuer du doigt. (Matthieu (CP) 23)

Les brebis étaient sous le joug des mauvais pasteurs qui se servait non plus de la Loi pour éduquer, mais pour forcer à avancer. Ils se servaient de la Loi comme d'une verge, un fouet.

1 Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière, et sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre de la mort, la lumière a resplendi. 2 Vous avez multiplié votre peuple vous avez rendu grande la joie; il se réjouit devant vous comme on se réjouit à la maison, comme on pousse des cris au partage du butin. 3 Car le ,joug qui pesait sur lui, la verge qui frappai! son épaule, le bâton de son exacteur, vous les avez brisés comme au jour de Madian! (Isaïe (CP) 9)

Mister be a écrit:
Il s’agit d’un joug qui procure du repos pour nos âmes. Et c’est aussi un joug qui nous assure d’une sécurité dans cette union.

Oui, par ce que la contrainte que l'Esprit, ce joug de Jésus qu'il met sur nous, en nous, la contrainte qu'il va exercé c'est une douce contrainte, c'est la contrainte de l'Amour, c'est l'Amour qui nous poussera, entraîner à faire la volonté de Dieu. Cette volonté on ne l'observera plus alors sous la contrainte de la Loi brandie comme fouet, comme menace pour nous obliger à avancer, mais cette volonté de Dieu, on l'observera sous la contrainte amoureuse de l'Esprit de Dieu. C'est, poussé par l'Esprit de Dieu, par cet Amour pour Dieu qu'il mettra en nous, que nous avancerons, que nous marcherons selon les lois de Dieu.

Mister be a écrit:
Ce joug pour moi est comme le mariage...une union consentie et libre qui implique des droits et des devoirs envers les époux...Le Joug de Jésus et comme le joug du mariage qui nous demande d'être fidèle à notre compagne et ça devient un véritable joug pénible lorsque l'on lorgne une autre femme par exemple

Pourquoi voyez-vous de suite, dans le mariage, les droits et les devoirs du mariage, en bon légaliste que vous êtes ? La première loi dans le mariage, qui doit guider les époux, c'est la Loi de l'Amour. C'est l'Amour qui doit nous guider dans le mariage. C'est par que l'on aimera son époux qu'on sera fidèle et pas parce que la Loi nous oblige à être fidèle.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Lun 14 Déc 2015, 09:32

Il faut reprendre aussi le verset 28 deMt 11

Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos

beaucoup de personnes vivent une vie qui n'a pas de sens, connaissent des échecs, traversent des épreuves, souffrent et cherchent du repos, ou vivent dans la crainte de la mort.

Pourtant, Dieu nous dit dans le Psaume 139 -- 14 « que nous sommes une créature si merveilleuse » c’est valable pour chacun d’entre nous.

Il y a-t-il contradiction entre ce que l'Eternel dit de nous et ce que nous vivons ? En apparence oui, pourtant il ne devrait pas en être ainsi. Pourquoi cela arrive t-il ?

Les réponses sont multiples, mais nous retiendrons deux points importants qui nous empêchent de vivre réellement ce que D.ieu dit nous : nous avons un gros combat avec notre identité et la justice de D.ieu. Nous vivons souvent sans identité ou dans de fausses identités. Nous sommes comme des orphelins, sans père.

Si je pose la question qui est tu ?

Certains répondront : je suis médecin. Ce n'est pas ton identité mais le métier que tu exerces. Ton identité n'est pas dans ce que tu fais. Mais dans ce que Dieu dit de toi dans sa parole.

D’autres diront : je suis catholique ou évangélique ! Ce n'est pas plus ton identité, mais la religion que tu pratiques ou celle à laquelle tu te réfères.

D'autres diront je suis français ! Cela désigne le pays où tu vis. Tu as une carte d'identité délivrée par ce pays avec ton nom et ta photo dessus, ce n'est qu'une identité passagère, mais pas ta véritable identité. D’ailleurs cette carte d’identité est à renouveler tous les 10 ans

Ma véritable identité, ta véritable identité, vient de D.ieu, elle est en D.ieu.

Nous avons perdu cette identité venant de D.ieu, et cela provoque beaucoup de problèmes, de déséquilibre, de souffrances dans nos vies. La Bible nous apprend que D.ieu a créé l'homme et la femme à « son image et à Sa ressemblance » en hébreu cela signifie : comme un miroir qui reflète l'image de Dieu.

Genèse 1-26 et 27 : « faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance. Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, créa l'homme et la femme. Dieu les bénit. Ensuite Dieu vit que cela était très bon. »


En créant Adam et Ève, Dieu leur a donné une identité, son identité. Adam et Ève savaient qui ils étaient, pour quoi ils avaient été créés. Cela devait durer éternellement à une condition : croire ce que Dieu leur disait. Et plus précisément, croire que Dieu leur disait la vérité et ne leur cachait rien.

Dieu les a créés à Son image, c'est-à-dire avec une volonté et la capacité de choisir : libre de vivre avec Dieu ou sans lui, libre de choisir la vie ou la mort. Dieu mit deux voies devant eux, comme il met deux voies devant chacun d'entre nous.

Deutéronome 30 -- 19 : J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité. Chacune de ces voies nous conduit vers un arbre, dont parle la bible dés le début. Chacun de ces deux arbres produit des fruits différents : L’arbre de la vie, des fruits pour la vie, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal, des fruits pour la mort.

Nous trouvons ici l’origine des deux jougs dont nous avons parlé précédemment. Le joug doux et léger si nous choisissons la vie ou le joug pesant si nous nous laissons entrainer sur le chemin de la mort.

Citation :
Pourquoi voyez-vous de suite, dans le mariage, les droits et les devoirs du mariage, en bon légaliste que vous êtes ? La première loi dans le mariage, qui doit guider les époux, c'est la Loi de l'Amour. C'est l'Amour qui doit nous guider dans le mariage. C'est par que l'on aimera son époux qu'on sera fidèle et pas parce que la Loi nous oblige à être fidèle.

D'une manière allégorique quelle est la principale mission de Jésus sur terre?
Pour moi la Bible ne parle que de ça:trouver une épouse
les références sont nombreuses et dans l'AT,ils nous montre comment choisir une épouse
Pour être une bonne épouse du Christ il ne suffit pas d'aimer mais d'observer les droits et devoirs de l'un et de l'autre...bien aimer n'est pas si facile que ça!
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mar 15 Déc 2015, 00:26

Mister be a écrit:
Il faut reprendre aussi le verset 28 deMt 11

Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos

beaucoup de personnes vivent une vie qui n'a pas de sens, connaissent des échecs, traversent des épreuves, souffrent et cherchent du repos, ou vivent dans la crainte de la mort.

Ce n'est pas de cela que parle Jésus, mais du fardeau que faisait poser les pharisiens sur les épaules des juifs :

"Parce que vous chargez les hommes de fardeaux difficiles à porter (Luc (CP) 11)

Jésus parlait de La loi avec tous ces préceptes qui était devenu pour le juif un véritable fardeau impossible à porter.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mar 15 Déc 2015, 09:32

Mais si Petero c'est bien de cela qu'il s'agit....le fardeau de la vie!
De qui parle-t-on? d'un maître qui nous propose un "lâcher prise"
De celui qui disait sur la montagne en Mt 5
Voyant la foule, Jésus monta sur la montagne ; et, après qu'il se fut assis, ses disciples s'approchèrent de lui.




2
Puis, ayant ouvert la bouche, il les enseigna, et dit :

3
Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux !

4
Heureux les affligés, car ils seront consolés !

5
Heureux les débonnaires, car ils hériteront la terre !

6
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés !

7
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde !

8
Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu !

9
Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu !

10
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux !

11
Heureux serez-vous, lorsqu'on vous outragera, qu'on vous persécutera et qu'on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi.

12
Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux ; car c'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous.

Il y a bien sûr le fardeau de l'alakha mais surtout le fardeau de la vie Petero

Les lois rabbiniques sont toujours aussi lourdes à observer aujourd'hui mais si vous êtes nés dedans,c'est facile à observer...;si vous venez des nations c'est autre chose!
Mais si ces lois étaient si lourdes à porter tous les Juifs déserteraient le Judaïsme!
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mar 15 Déc 2015, 13:06

Mister be a écrit:
Mais si Petero c'est bien de cela qu'il s'agit....le fardeau de la vie!
De qui parle-t-on? d'un maître qui nous propose un "lâcher prise"

Auriez-vous oubliez cher Mister Be, que pour le peuple élu, le poids de la vie était intimement lié à l’obligation morale de correspondre à la sainteté de Dieu.

Et qu'est-ce qui réglait la vie du peuple élu ? La Loi de Moïse.

La Loi de Moïse, c'est à dire tous les préceptes qui ordonnait la vie du croyant, ils était dur à porter et de fait ceux qui était chargé de faire observer la loi de Moïse, étant dûres eux aussi avec ceux qui n'arrivaient pas à l'observer scrupuleusement. Les pharisiens n'était pas doux et humbles comme Jésus. Ils païssaient les brebis, en s'appuyant sur la Loi, avec dureté.

Que nous dit Jésus : "car je suis doux et humble de cœur", "mon joug est léger à porter" ; ce qui veut dire que "Jésus va nous faire correspondre à la sainteté de Dieu", non pas en nous soumettant à la Loi, mais en nous soumettant à l'Esprit, à son Esprit qui va inscrire la Loi au fon de nos cœurs.

Il y a la Loi de Dieu, donné par Dieu à Moïse et que Jésus dit être venu accomplir, les commandements de Dieu écrits avec le doigt de Dieu sur les tables de la Loi qui était conservé dans l'Arche d'Alliance.

4 Il écrivit sur ces tables ce qui avait été écrit sur les premières, les dix paroles que Yahweh vous avait dites sur la montagne, du milieu du feu, le jour de l'assemblée; 5 et Yahweh me les donna. Je me tournai et, étant descendu de la montagne, je mis les tables dans l'arche que j'avais faite, et elles y sont restées, comme Yahweh me l'avait ordonné. (Deutéronome (CP) 10)

Et il y a eu la Loi de Moïse, qui a été ajouté à la Loi de Dieu. De fait, pour bien marquer que cette Loi que Moïse écrivit, lui, sur un livre, ce dernier ne fut pas placé dans l'Arche d'Alliance avec les tables de la Loi, mais à côté de l'arche :

24 Lorsque Moïse eut complètement achevé d'écrire dans un livre les paroles de cette loi, 25 il ordonna cet ordre aux Lévites qui portaient l'arche de l'alliance de Yahweh: 26 «Prenez ce livre de la loi et mettez-le à côté de l'arche de l'alliance de Yahweh, votre Dieu, et il sera là comme un témoin contre toi. (Deutéronome (CP) 31)

La Loi de Dieu était fait pour guider ; la Loi de Moïse était faite pour juger (elle sera là comme un témoin CONTRE TOI).

C'est à cause de la transgression dans l'amour de Dieu et du prochain, la non observance des 10 commandements que Moïse a écrit, en l'attribuant à Dieu, sa loi et que Jésus appèlera : "préceptes humains".

La tradition de Dieu, c'est à cire "l'enseignement donné par Dieu était gardé dans l'Arche" et la tradition des hommes était gardée à l'extérieur de l'arche.

De fait, quand on entre en Jésus qui est la Nouvelle Arche d'Alliance, on n'est plus concernés par la Loi de Moïse qui est donné à ceux qui vivent hors de l'Alliance c'est à dire qui ne respectaient pas le 10 commandements reçus de Dieu.

Ce que Jésus vient accomplir, c'est la Loi donné pour vivre l'Alliance, et pas la Loi donné à ceux qui ne vivaient pas l'alliance.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mar 15 Déc 2015, 16:01

Vous croyez que ça a changé,Petero si on se dit Chrétien,il faut suivre des règles de conduites et de vie!
Vous vivez sans loi chrétienne Petero?

Je constate que c'est dans les milieux orthodoxes qu'il y a moins de problèmes moraux et pourquoi?
Parce que la loi est un garde fou...!
Vous pensez que je n'ai pas souffert quand j'ai voulu inculquer à mes filles certaines règles de Tsniout?
Mais aujourd'hui elles me disent merci c'est en partie grâce à ces règles qu'on les respecte
Oui c'est lourd pour elles de ne pas faire comme tout le monde et lourd pour moi parce que je les aime...
Les enfants qui sont élevés sans loi,sans règles...vous le reprocheront un jour et d'eux même instaureront leurs propres lois qui seront excessives

Vous croyez que ce n'est pas lourd lorsque la Loi de D.ieu vous dit:"tu ne tueras point" et que vous avez envie de mettre la dose de morphine plus forte pour faire mourir parce que la douleur est atroce et que votre parent qui vous est cher va quand même mourir,en plus de la tension sociale et du jugement de vos proches....?

Si les lois de Moshé sont inscrites dans un livre,il faut que ces lois sont en parfaite adéquation avec la loi orale!

A quoi sert la loi?
Oui à guider!Oui à juger car elle est une jauge qui marque la gravité de la trasgression et perlmet une juste réparation par rapport au degré de la transgression

Contre quoi Jésus s'insurgeait?
Contre la Loi? Non puisqu'il est la Thora vivante donc non abolie mais contre le légalisme qui consite à se laver 7X les mains et pas 8 avant de faire la bénédiction du repas

Je fais shabbat et J'invite mon père à souper...j'habite au 5è étage.Il a une crise cardiaque ce samedi là.
Ne vais-je pas prendre mon téléphone pour appeler les secours car c'est shabbat donc interdit?
Ne vais-je pas prendre l'ascenseur pour aller plus vite car c'est interdit?
Ne vais-je pas suivre l'ambulance avec ma voiture car c'est interdit?
Question de priorité!Faire shabbat pour faire shabbat,c'est débile....

La Loi de D.ieu est éternelle la loi des hommes est temporaire et évolue avec les moeurs et les sociétés...on ne lapide plus pour un blasphème et  le Talion est remplacé par les dommages et intérêts....

J'ai toujours été scandalisé quand je lis le mitchpatim...dont la première loi est une loi concernant l'esclavage alors que les Israélites se libéraient de l'esclavage...je m'attendais à ce que Moïse promulgue une loi sur l'abolition de l'esclavage...on a dû attendre le XXè S

N'observez pas une seule des 10 paroles et vous fermez la porte du Ciel Petero

Si vous regardez la composition des 10 Paroles,vous avez 3 Paroles qui concernent YHWH la 4è qui concerne le Shabbat qui est la porte du ciel et les 5 autres qui concernent l'Homme

Vous serez toujours concerné par la loi mosaïque ou noahides tant que les racines du mal ne seront pas extirpées
Parce que vous êtes en Jésus comme vous le dites êtes vous dispensés de:

Première table de la loi relative à Dieu
1.Tu n'auras pas d'autre dieu que moi.
2.Tu ne te feras pas d'idole ni de représentation quelconque de ce qui se trouve en haut dans le ciel, ici-bas sur la terre, ou dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras pas devant de telles idoles et tu ne leur rendras pas de culte, car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu qui ne tolère aucun rival : je punis les fils pour la faute de leur père, jusqu'à la troisième, voire la quatrième génération de ceux qui me haïssent. Mais j'agis avec amour jusqu'à la millième génération envers ceux qui m'aiment et qui obéissent à mes commandements.
3. Tu n'utiliseras pas le nom de l'Éternel ton Dieu pour tromper (ou de manière abusive), car l'Éternel ne laisse pas impuni celui qui utilise son nom pour tromper.
4.Pense à observer le jour du repos (ou shabbat) et fais-en un jour consacré à l'Éternel. Tu travailleras six jours pour faire tout ce que tu as à faire. Mais le septième jour est le jour du repos consacré à l'Éternel, ton Dieu ; tu ne feras aucun travail ce jour-là, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui réside chez toi ; car en six jours, l'Éternel a fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s'y trouve, mais le septième jour, il s'est reposé. C'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du sabbat et en a fait un jour qui lui est consacré.

Etes-vous dispensés de ceci:
Seconde table de la loi relative au prochain
5. Honore ton père et ta mère afin de jouir d'une longue vie dans le pays que l'Éternel ton Dieu te donne
6. Tu ne commettras pas de meurtre
7. Tu ne commettras pas d'adultère
8. Tu ne commettras pas de vol
9. Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain
10. Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain, tu ne convoiteras ni sa femme, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son âne, ni rien qui lui appartienne.


Jésus a commenté, à la manière d'un rabbin juif, les 10 commandements (évangile selon Matthieu chapitre 5). Les dix commandements sont cités à de nombreuses reprises dans le Nouveau Testament ce qui montre bien qu'ils gardent toute leur actualité pour nous.
Et voilà Petero ce qui vous attend concernant la loi à venir:

Apocalypse 12:5
Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône.

Apocalypse 19:15
De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations; il les paîtra avec une verge de fer; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout-puissant.

Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mer 16 Déc 2015, 05:38

Mister be a écrit:
Vous croyez que ça a changé,Petero si on se dit Chrétien,il faut suivre des règles de conduites et de vie!
Vous vivez sans loi chrétienne Petero?

Et qui a dit que je vivais sans appliquer les 10 commandements, la Loi de Dieu. Pas un seul iota des 10 commandements ne passe avant que tout ne soit accomplir, avant que l'Esprit est inscrit cette Loi dans notre cœur.

Mister be a écrit:
5). Les dix commandements sont cités à de nombreuses reprises dans le Nouveau Testament ce qui montre bien qu'ils gardent toute leur actualité pour nous.

Vraiment Mister be, vous devez survoler mes messages Very Happy Car j'ai dit que Jésus était venu pour accomplir les 10 commandements, c'est à dire pour faire en sorte que nous marchions selon les lois de l'Amour.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mer 16 Déc 2015, 09:00

Amen Petero,je suis heureux que sur ce coup là nous soyons mis d'accord en bonne intelligence...
Il ne peut en être autrement et j'entends tellement de Chrétiens dire qu'ils n'ont plus besoin des dix commandements,que Jésus est venu cloué la Loi sur le poteau de la crucifixion comme le dit l'épitre aux hébreux et qu'on est sous la grâce donc qu'on a plus besoin de la Loi etc...Ce qui laisse la porte ouverte à toutes les dérives au nom de l'Amour...
Non je ne survole pas vos messages mais je pèche souvent pas ressentiment d'après ce que j'éprouve en vous lisant et je suis heureux de m'être trompé
Je vous aime beaucoup Petero et j'aime échanger avec vous...acceptez mon amitié que je ne donne pas à l'aveuglette
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mer 16 Déc 2015, 13:39

Mister be a écrit:
Amen Petero,je suis heureux que sur ce coup là nous soyons mis d'accord en bonne intelligence...
Il ne peut en être autrement et j'entends tellement de Chrétiens dire qu'ils n'ont plus besoin des dix commandements,que Jésus est venu cloué la Loi sur le poteau de la crucifixion comme le dit l'épitre aux hébreux et qu'on est sous la grâce donc qu'on a plus besoin de la Loi etc...Ce qui laisse la porte ouverte à toutes les dérives au nom de l'Amour...
Non je ne survole pas vos messages mais je pèche souvent pas ressentiment d'après ce que j'éprouve en vous lisant et je suis heureux de m'être trompé
Je vous aime beaucoup Petero et j'aime échanger avec vous...acceptez mon amitié que je ne donne pas à l'aveuglette

Moi aussi Mister Be je vous aime beaucoup, avec le Seigneur Jésus et son Père, qui habite en mon cœur par leur Esprit Very Happy Je sais qu'ils vous aiment beaucoup, parce que c'est avec leur propre cœur que je vous aime, c'est à dire avec leur Esprit Saint qui est en eux, leur Cœur.

Jésus l'a dit : "pas un iota de la Loi (celle qu'il a donna lui-même sur les tables de la Loi) ne doit disparaître dans que tout n'est pas accompli, c'est à dire "tant que cette Loi n'est pas accomplie parfaitement en vous", grâce au don qu'il nous fait de "son Cœur de chair" qui n'est qu'un seul Cœur avec son Cœur divin, l'Esprit de son Père, leur Esprit".

Celui qui vit la Loi de Dieu, la Loi de son Amour, c'est à dire qui aime comme Lui, il est libéré de la loi écrite, car il vit directement la Loi grâce à l'Esprit Saint qui a pu écrire cette Loi en lui, pour ce que cela devienne une loi sur-naturelle, à laquelle la loi naturelle est soumise, une loi qui s'impose à ma nature humaine, car je ne fais rien avec ma nature humaine sans que mon esprit intervienne.

C'est pas ma nature humaine qui par exemple aime, c'est moi avec mon esprit, avec mon âme humaine. Quand moi-même j'aime avec l'Esprit de Dieu devenu "mon propre Esprit", l'Esprit auquel je me suis donné, soumis, alors j'aime comme Dieu aime.

Comprenez-vous ce que je veux dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Mer 16 Déc 2015, 20:35

Oui je comprends très bien,trop bien et je suis animé du même sentiment que vous...mais je sais que je suis un être humain et qu'il est difficile de bien aimer....je dirais en Esprit et en vérité sans se laisser aveugler par nos ressentis qui nous illusionnent
Combien d'Hommes d'église,nés de nouveau donc baptisés et vie consacrée au Seigneur ont vu leur ministère voler en éclat à cause d'un des 10 commandements non respecté...se fermant ainsi les portes du ciel...
Alors méfiance!Et mon épouse me dirait que la peur n'évite pas le danger....
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Ven 18 Déc 2015, 01:19

Mister be a écrit:
Oui je comprends très bien,trop bien et je suis animé du même sentiment que vous...mais je sais que je suis un être humain et qu'il est difficile de bien aimer....je dirais en Esprit et en vérité sans se laisser aveugler par nos ressentis qui nous illusionnent

Cher Mister Be,

Aux Apôtres qui réagissaient comme toi, voici ce que Jésus dit : 26 Cela est impossible aux hommes, mais tout est possible à Dieu. (Matthieu (CP) 19)

Et quand Jésus invite ses Apôtres à aimer ses ennemis, il leur dit :

"48 Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. (Matthieu (CP) 5)

Ici il ne demande pas aux apôtres d'être parfait dans l'amour comme Dieu est parfait, il leur promets qu'ils seront parfaits dans l'Amour, grâce à Dieu qui les rendra parfaits.

Je vous invite donc, cher Mister Be, à cesser de regarder vers vous et de regarder vers Dieu, et de lui faire confiance, car c'est Lui qui accomplira cette œuvre de sanctification en vous. On peux reconnaître son incapacité tout en s'abandonnant au Seigneur. Ne nous enfermons pas dans notre incapacité. Restons dans l'espérance, car c'est Dieu qui veut nous rendre parfait dans l'Amour.

Mister be a écrit:
Combien d'Hommes d'église,nés de nouveau donc baptisés et vie consacrée au Seigneur ont vu leur ministère voler en éclat à cause d'un des 10 commandements non respecté...se fermant ainsi les portes du ciel...

Déjà, le ministère accomplit par les prêtres ne trouvent pas sa valeur dans leur conduite. Même un prêtre qui n'est pas un saint, Jésus agit par Lui quand il administre les sacrements ; quand il donne les sacrements de Jésus, au Nom de Jésus. Ce n'est pas parce qu'on est prêtre ou diacre comme moi, qu'on est automatiquement saint. Le prêtre et le diacre et l'évêque et le pape sont des baptisés comme les autres, appelés à la sainteté comme les autres. Ils sont simplement différent dans le service qu'ils rendent à l'Eglise et que Jésus rend par eux à son Eglise.

Mister be a écrit:
Alors méfiance!

Moi je préfère dire "confiance" que "méfiance". On connaît nos limites, nos faiblesses, c'est d'autant plus important de faire confiance au Seigneur et à ce qu'il peut réaliser en nous avec son Esprit pour nous conformer à Lui, nous donner son état d'Esprit.

Mister be a écrit:
Et mon épouse me dirait que la peur n'évite pas le danger....

Voici ce que dit une amie qui m'est chère et qui est devenu la plus grande sainte des temps modernes : Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, en s'adressant à Jésus dans son acte d'offrande à l'Amour miséricordieux :

"En un mot je désire être sainte, mais je sens mon impuissance ô mon Dieu et je vous demande d'être vous-même ma sainteté. Si quelque fois je tombe, que votre divin regard purifie mon âme, consumant en moi toutes mes imperfections. "

Elle dit encore dans un de ses poèmes :

"Vois si j'avais commis tous les crimes possible, je garderai toujours la même confiance, car je sais bien que cette multitude d'offense, n'est qu'une goutte d'eau dans un brasier ardent (le brasier ardent de la miséricorde)"


Thérèse disait qu'il fallait faire avec le Bon Dieu comme le petit enfant fait avec ses parents, après avoir fait une bêtise. Il va se jeter dans les bras de sa maman ou son papa pour recevoir tout leur amour. Il ne va pas se morfondre sur sa bêtise et elle est souvent oubliée, sauf si les parents lui font voir sa faute en insistant. L'important c'est de reconnaître sa faiblesse et une fois qu'on a demandé pardon au Seigneur, on se jette dans ses bras, demandant son secours.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Ven 18 Déc 2015, 04:35

Citation :
Aux Apôtres qui réagissaient comme toi, voici ce que Jésus dit : 26 Cela est impossible aux hommes, mais tout est possible à Dieu. (Matthieu (CP) 19)

Et quand Jésus invite ses Apôtres à aimer ses ennemis, il leur dit :

"48 Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. (Matthieu (CP) 5)

Ici il ne demande pas aux apôtres d'être parfait dans l'amour comme Dieu est parfait, il leur promets qu'ils seront parfaits dans l'Amour, grâce à Dieu qui les rendra parfaits.

Je vous invite donc, cher Mister Be, à cesser de regarder vers vous et de regarder vers Dieu, et de lui faire confiance, car c'est Lui qui accomplira cette œuvre de sanctification en vous. On peux reconnaître son incapacité tout en s'abandonnant au Seigneur. Ne nous enfermons pas dans notre incapacité. Restons dans l'espérance, car c'est Dieu qui veut nous rendre parfait dans l'Amour.


Me concernant vous n'y êtes pas du tout,Petero!
Je regarde vers D.ieu;j'ai une confiance absolue en D.ieu mais certainement pas en l'Homme
L'Eternel a peut être cette folie de croire en l'Homme mais Il peut se le permettre pas moi!
Je ne m'enferme nullement dans mon incapacité mais je la reconnais volontiers et si je n'avais pas cette espérance en la résurrection,ma foi serait vaine
Toutefois je ne cherche pas la perfection qui estpour moi de l'orgueil mais bien de m'accepter en tant que pécheur et de m'aimer...je ne cherche pas non plus l'humilité qui est aussi une forme d'orgueil!Mais j'essaye de me vider le coeur pour faire de la place à l'Esprit qui le purifiera...

Citation :
Déjà, le ministère accomplit par les prêtres ne trouvent pas sa valeur dans leur conduite. Même un prêtre qui n'est pas un saint, Jésus agit par Lui quand il administre les sacrements ; quand il donne les sacrements de Jésus, au Nom de Jésus. Ce n'est pas parce qu'on est prêtre ou diacre comme moi, qu'on est automatiquement saint. Le prêtre et le diacre et l'évêque et le pape sont des baptisés comme les autres, appelés à la sainteté comme les autres. Ils sont simplement différent dans le service qu'ils rendent à l'Eglise et que Jésus rend par eux à son Eglise.

Quand je parle de ministère,je ne montre pas du doigt les Catholiques romains
Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l'oeuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ, jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils.
Non Petero j'attends de celui qui possède un ministère ou exerce un ministère une parfaite adéquation entre ce qu'il est et son ministère
Faites ce que je dis et non ce que je fais Mt 28,2-3

Citation :
Moi je préfère dire "confiance" que "méfiance". On connaît nos limites, nos faiblesses, c'est d'autant plus important de faire confiance au Seigneur et à ce qu'il peut réaliser en nous avec son Esprit pour nous conformer à Lui, nous donner son état d'Esprit.


Confiance en D.ieu certes mais méfiance en l'Homme qui est un animal capable de fairele mal pour le plaisir de faire le mal

Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3041
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Ven 18 Déc 2015, 08:33

Mister be a écrit:
Bis repetita placent, Petero!

Vous essayer de vous en convaincre? Quant à toi Simon,la Bible n'est-elle pas la Parole de D.ieu?

La bible n'est pas la parole de Dieu, c'est un ensemble de papiers qui contient une suite de symboles (qu'on appelle écriture) qui peuvent signifier la parole de Dieu pour celui qui la médite. Donc ce qui est écrit dans la bible peut signifier la parole de Dieu, comme cela peut signifier autre chose cela dépend de celui qui la lit, de ce qu'il recherche, et surtout de la méditation qu'il en fait.
La parole de Dieu c'est Jésus
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11471
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Ven 18 Déc 2015, 09:00

L'idiot Hérétique!
What a Face siffler carton rouge Tongue rambo Shocked batman clown confused scratch pukel fumeur
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3041
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Ven 18 Déc 2015, 09:56

Et oui mon cher Réné la bible n'est pas la parole de Dieu, elle ne  devient parole de Dieu que lorsqu'on la lit et qu'on la médite à la lumière de l'enseignement de l'Eglise.
Pour faire un raccourci mathématique:
lecture bible+méditation personnelle+enseignement de l'Eglise= parole de Dieu

On doit faire une lecture spirituelle de la bible et non une lecture doctrinale.
un raccourci mathématique
bible +lecture doctrinale= nouvelle religion
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Sam 19 Déc 2015, 13:29

Moi je dirais à la lumière de l'enseignement de l'Esprit saint dont l'Eglise catholique n'a pas toujours été pourvue...
Pour ma part, je préfère m'en tenir à ce qu'elle dit elle-même :

"Car ce n'est pas par une volonté d'homme qu'une prophétie a jamais été apportée, mais c'est poussés par le Saint Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu" (2 Pi. 1.21)

"Toute écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice." (2 Tim. 3.16)

"Ayant purifié vos âmes en obéissant à la vérité pour avoir un amour fraternel sincère, aimez-vous ardemment les uns les autres, de tout votre cœur, puisque vous avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu. Car toute chair est comme l'herbe, et toute sa gloire comme la fleur de l'herbe. L'herbe sèche, et la fleur tombe ; mais la parole du Seigneur demeure éternellement. Et cette parole est celle qui vous a été annoncée par l'Évangile." (1 Pi. 1.22-25)


Je reconnais la voix de mon Père céleste dans les Ecritures, parce qu'Il m'a adopté comme Son fils. Jésus a dit: "Celui qui est de Dieu, écoute les paroles de Dieu ; vous n'écoutez pas, parce que vous n'êtes pas de Dieu" (Jean 8:47).
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Sam 19 Déc 2015, 16:56

Mister be a écrit:
Moi je dirais à la lumière de l'enseignement de l'Esprit saint dont l'Eglise catholique n'a pas toujours été pourvue...
Pour ma part, je préfère m'en tenir à ce qu'elle dit elle-même :

[color=#0033ff]"Car ce n'est pas par une volonté d'homme qu'une prophétie a jamais été apportée, mais c'est poussés par le Saint Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu" (2 Pi. 1.21)

"Toute écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice." (2 Tim. 3.16)

Cette parole est importante, car elle rappelle à ceux qui ont reçu mission d'enseigner, que l'Ecriture est utile pour enseigner, convaincre, corriger.

Cette parole ne dit pas que n'importe qui peut enseigner en s'appuyant sur les Ecritures.

Mister be a écrit:
Je reconnais la voix de mon Père céleste dans les Ecritures, parce qu'Il m'a adopté comme Son fils. Jésus a dit: "Celui qui est de Dieu, écoute les paroles de Dieu ; vous n'écoutez pas, parce que vous n'êtes pas de Dieu" (Jean 8:47).

16 Celui qui vous écoute m'écoute, (Luc (CP) 10)

Les premiers chrétiens étaient enseignés par les Apôtres ; la parole de Dieu, il l'a recevait des Apôtres. Jésus a envoyé ses apôtres enseigner.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11471
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Sam 19 Déc 2015, 18:53

l'idiot a écrit:
Et oui mon cher Réné la bible n'est pas la parole de Dieu, elle ne  devient parole de Dieu que lorsqu'on la lit et qu'on la médite à la lumière de l'enseignement de l'Eglise.
Pour faire un raccourci mathématique:
lecture bible+méditation personnelle+enseignement de l'Eglise= parole de Dieu

On doit faire une lecture spirituelle de la bible et non une lecture doctrinale.
un raccourci mathématique
bible +lecture doctrinale= nouvelle religion
Pour etre franc, je n'aime pas les discours intellecteux! La bible est la Bible! C'est la parole de Dieu! Point Barre! What a Face
Paf batman :help: pirat santa puker :greenange: violon fumeur
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11471
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Sam 19 Déc 2015, 18:54

petero a écrit:

Cette parole ne dit pas que n'importe qui peut enseigner en s'appuyant sur les Ecritures.
Mais n'importe qui peut écouter ce que Dieu veut lui dire quand il lira telle ou telle phrase!
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1714
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Sam 19 Déc 2015, 19:30

Au sujet de la pierre et du Rocher, n'avez-vous jamais pensé à cette interprétation ?

Le Roc, ou le Rocher dans l'Ancien Testament :
Spoiler:
 

Le Roc, Petra, c'est donc Dieu, l'Eternel ou le Christ, image visible du Dieu invisible.
La Pierre, petros, c'est la pierre vivante qui a un nom.
Partout dans le nouveau testament, il est utilisé le mot grec  "lithos" pour parler d'une pierre que l'on peut mouvoir.

Petros = Pierre. Jésus avait donné un nouveau nom à Pierre : Kephas qui veut dire autant caillou que rocher, en araméen.

en latin : « Tu es Petrus (prénom masculin) , et super hanc petram (n.féminin) aedificabo ecclesiam meam »

Une différence de taille et de taille...
Peut-être Jésus, en disant cela à Pierre, a-t-il accompagné ses paroles d'une gestuelle qui n'a pas été rapportée dans les Evangiles ?
Désignant Pierre : Toi, la pierre, et désignant lui-même : Moi, le Rocher ?

Car il faut bien le dire, Pierre n'a pas vraiment incarné la fermeté, la constance et l'immuabilité du Rocher, ni l'institution humaine qui a si souventes fois failli à sa mission, au cours des siècles...

Pierre a lui-même éclairci le problème dans sa première épître
1 Pierre 2,4
Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu;et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle…


Pierre a donc été la première pierre, celle qui a crié que Jésus était le Fils de Dieu, et beaucoup d'autres ont suivi, à commencer par les Apôtres.

Donc Jésus a appelé Simon, du nom de Pierre, dans le sens d'une partie du rocher et non pas le rocher lui-même.


Quant à : "Je te donnerai les clés du Royaume des Cieux", il le dit à Pierre qui doit s'occuper de ses frères, veiller à ce qu’ils ne manquent de rien, les protéger, (d’où la métaphore "pais mes agneaux/mes brebis") jusqu'à sa résurrection et à la descente de l'Esprit-Saint qui, désormais, prendra le relais de Jésus, l'Esprit du Christ qui donne paix, joie et inspiration pour porter la Parole et la défendre.


"Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel"
Ce qu'il dit à Pierre en Mt 16:19 et il le dit à tous en 18:18.
Il s'agit de libérer les nouveaux croyants du joug des pharisiens, qui eux, liaient des fardeaux qu'ils ne portaient pas eux-mêmes. (Matthieu 23, 4)
Délier consiste à appliquer la règle d'or universelle de Jésus : ne pas faire ce qu'on ne voudrait pas qu'on nous fît.
Lier consiste à appliquer cette même règle : faire aux autres ce qu'on voudrait qu'on nous fît (à supposer qu'on soit sain(t) d'esprit, bien sûr)
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 20 Déc 2015, 01:53

RenéMatheux a écrit:
petero a écrit:

Cette parole ne dit pas que n'importe qui peut enseigner en s'appuyant sur les Ecritures.
Mais n'importe qui peut écouter ce que Dieu veut lui dire quand il lira telle ou telle phrase!

Oui, mais ce sont ceux que Jésus choisis, appelle et envoie qui enseigne. On peut lire soi-même la Parole de Dieu, il est bon quand on comprend quelque chose, quand on reçoit au travers le Bible, une Parole qui nous touche, d'en parler à un prêtre où de vérifier ce que l'Eglise enseigne sur cette Parole, pour être certain qu'on l'a bien comprise.

N'importe qui peut faire dire n'importe quoi à la Parole de Dieu. La parole de Dieu est sujette à interprétation. Pour être certain de ne pas s'égarer quand on interprète, il faut se référer à l'enseignement que l'Eglise donne au Nom de Jésus, car c'est la mission que Jésus lui a confiée.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 20 Déc 2015, 01:58

Citation :
Cette parole est importante, car elle rappelle à ceux qui ont reçu mission d'enseigner, que l'Ecriture est utile pour enseigner, convaincre, corriger.

Cette parole ne dit pas que n'importe qui peut enseigner en s'appuyant sur les Ecritures.

Vous avez raison Petero!
C'est pourquoi il y a les dons de l'Esprit
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 20 Déc 2015, 02:01

J&B a écrit:
Au sujet de la pierre et du Rocher, n'avez-vous jamais pensé à cette interprétation ?

Le Roc, ou le Rocher dans l'Ancien Testament :
Spoiler:
 

Le Roc, Petra, c'est donc Dieu, l'Eternel ou le Christ, image visible du Dieu invisible.
La Pierre, petros, c'est la pierre vivante qui a un nom.
Partout dans le nouveau testament, il est utilisé le mot grec  "lithos" pour parler d'une pierre que l'on peut mouvoir.

Petros = Pierre. Jésus avait donné un nouveau nom à Pierre : Kephas qui veut dire autant caillou que rocher, en araméen.

en latin : « Tu es Petrus (prénom masculin) , et super hanc petram (n.féminin) aedificabo ecclesiam meam »

Une différence de taille et de taille...
Peut-être Jésus, en disant cela à Pierre, a-t-il accompagné ses paroles d'une gestuelle qui n'a pas été rapportée dans les Evangiles ?
Désignant Pierre : Toi, la pierre, et désignant lui-même : Moi, le Rocher ?

Car il faut bien le dire, Pierre n'a pas vraiment incarné la fermeté, la constance et l'immuabilité du Rocher, ni l'institution humaine qui a si souventes fois failli à sa mission, au cours des siècles...

Pierre a lui-même éclairci le problème dans sa première épître
1 Pierre 2,4
Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu;et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle…


Pierre a donc été la première pierre, celle qui a crié que Jésus était le Fils de Dieu, et beaucoup d'autres ont suivi, à commencer par les Apôtres.

Donc Jésus a appelé Simon, du nom de Pierre, dans le sens d'une partie du rocher et non pas le rocher lui-même.


Quant à : "Je te donnerai les clés du Royaume des Cieux", il le dit à Pierre qui doit s'occuper de ses frères, veiller à ce qu’ils ne manquent de rien, les protéger, (d’où la métaphore "pais mes agneaux/mes brebis") jusqu'à sa résurrection et à la descente de l'Esprit-Saint qui, désormais, prendra le relais de Jésus, l'Esprit du Christ qui donne paix, joie et inspiration pour porter la Parole et la défendre.


"Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel"
Ce qu'il dit à Pierre en Mt 16:19 et il le dit à tous en 18:18.
Il s'agit de libérer les nouveaux croyants du joug des pharisiens, qui eux, liaient des fardeaux qu'ils ne portaient pas eux-mêmes. (Matthieu 23, 4)
Délier consiste à appliquer la règle d'or universelle de Jésus : ne pas faire ce qu'on ne voudrait pas qu'on nous fît.
Lier consiste à appliquer cette même règle : faire aux autres ce qu'on voudrait qu'on nous fît (à supposer qu'on soit sain(t) d'esprit, bien sûr)

C'est la conception protestante Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 20 Déc 2015, 02:03

petero a écrit:
RenéMatheux a écrit:
petero a écrit:

Cette parole ne dit pas que n'importe qui peut enseigner en s'appuyant sur les Ecritures.
Mais n'importe qui peut écouter ce que Dieu veut lui dire quand il lira telle ou telle phrase!

Oui, mais ce sont ceux que Jésus choisis, appelle et envoie qui enseigne. On peut lire soi-même la Parole de Dieu, il est bon quand on comprend quelque chose, quand on reçoit au travers le Bible, une Parole qui nous touche, d'en parler à un prêtre où de vérifier ce que l'Eglise enseigne sur cette Parole, pour être certain qu'on l'a bien comprise.

N'importe qui peut faire dire n'importe quoi à la Parole de Dieu. La parole de Dieu est sujette à interprétation. Pour être certain de ne pas s'égarer quand on interprète, il faut se référer à l'enseignement que l'Eglise donne au Nom de Jésus, car c'est la mission que Jésus lui a confiée.

C'est à la qualité du fruit qu'on sait si l'arbre est bon!
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 20 Déc 2015, 03:13

J&B a écrit:
en latin : « Tu es Petrus (prénom masculin) , et super hanc petram (n.féminin) aedificabo ecclesiam meam »

Une différence de taille et de taille...
Peut-être Jésus, en disant cela à Pierre, a-t-il accompagné ses paroles d'une gestuelle qui n'a pas été rapportée dans les Evangiles ?
Désignant Pierre : Toi, la pierre, et désignant lui-même : Moi, le Rocher ?

Depuis quand on bâtit une maison sur "une pierre". Quand on bâtit une maison, du temps de Jésus, c'était sur un rocher pour que la maison ne soit pas emporter par les courants.

En utilisant l'expression "je bâtirai mon Eglise", Jésus nous révèle que c'est bien le "mot Roc", qu'il a utilisé en disant : "tu Kêpha et sur ce Kêpha je bâtirai mon Eglise".

J&B a écrit:
Car il faut bien le dire, Pierre n'a pas vraiment incarné la fermeté, la constance et l'immuabilité du Rocher, ni l'institution humaine qui a si souventes fois failli à sa mission, au cours des siècles...

Il s'agit de la Foi. C'est dans la proclamation de la Foi que Pierre était "le Roc" sur lequel devait reposer toute l'Eglise, car la Foi qu'il proclamait venait de l'Esprit de Dieu, du Père et de Jésus. Ce qui n'a pas empêché Pierre de rester faible dans son humanité.

J&B a écrit:
Pierre a donc été la première pierre, celle qui a crié que Jésus était le Fils de Dieu, et beaucoup d'autres ont suivi, à commencer par les Apôtres.

Pierre ne parle pas de lui, mais des disciples dans leur ensemble. Pierre est vraiment le Rocher et pas une pierre, car on ne bâtit pas sur une pierre, mais toujours sur le Roc.

J&B a écrit:
Donc Jésus a appelé Simon, du nom de Pierre, dans le sens d'une partie du rocher et non pas le rocher lui-même.

Ce n'est pas possible, car on ne bâtit pas une maison sur un morceau de rocher, une pierre ou un caillou.

Cette interprétation que vous faites, elle est à postériori pour justifier votre refus de l'autorité de Pierre, héritée de Luther, votre pape.

J&B a écrit:
Quant à : "Je te donnerai les clés du Royaume des Cieux", il le dit à Pierre qui doit s'occuper de ses frères, veiller à ce qu’ils ne manquent de rien, les protéger, (d’où la métaphore "pais mes agneaux/mes brebis") jusqu'à sa résurrection et à la descente de l'Esprit-Saint qui, désormais, prendra le relais de Jésus, l'Esprit du Christ qui donne paix, joie et inspiration pour porter la Parole et la défendre.

Les clefs, cela sert à ouvrir la porte d'entrée ou à la fermer. Les clefs confiée à une personne, c'est le signe que cette personne est le chef de la maison.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 20 Déc 2015, 03:20

Mister be a écrit:
Citation :
Cette parole est importante, car elle rappelle à ceux qui ont reçu mission d'enseigner, que l'Ecriture est utile pour enseigner, convaincre, corriger.

Cette parole ne dit pas que n'importe qui peut enseigner en s'appuyant sur les Ecritures.

Vous avez raison Petero!
C'est pourquoi il y a les dons de l'Esprit

NON, Paul fait bien une distinction entre les dons de l'Esprit et les "ministères" :

4 Il y a pourtant diversité de dons, mais c'est le même Esprit; 5 diversité de ministères, mais c'est le même Seigneur; (1Corinthiens (CP) 12)

27 Vous êtes le corps du Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. 28 Dieu a établi dans l'Eglise premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont les dons {de faire des miracles,} de guérir, d'assister, de gouverner, de parler diverses langues. 29 Tous sont-ils apôtres? Tous prophètes? Tous docteurs? 30 Tous thaumaturges? Tous ont-ils les grâces de guérison? Tous parlent-ils des langues? Tous interprètent-ils? (1Corinthiens (CP) 12)


Tous n'ont pas été établis pour interpréter. Tous n'ont pas été établis pour gouverner.

Paul rappelle que les premiers dans l'ordre des ministères, ce sont les Apôtres.
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3041
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 20 Déc 2015, 10:01

Merci Peteros pour vos remarques, elles m'édifient
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 20 Déc 2015, 10:09

C'est bien ce que je dis....je me suis mal exprimé certainement mais bien sûr qu'il n'y a qu'un Esprit qui donne la diversité de don...Vous pouvez avoir le don d'enseigner et moi de prophétiser mais si le prophète enseigne,le fruit de son enseignement ne sera pas bon....si l'enseignant prophétise ce sera désastreux!
Oui les premiers sont les apôtres ce qui est normal

Un don de grâce (charisma) est une aptitude reçue par l’Esprit de Dieu qui doit être reconnue et développée. Le « ministère » est sa mise en œuvre au service du Seigneur et des autres (1 Cor 12.5). Nous pouvons posséder un don sans en exercer le ministère correspondant ou, au contraire, mal assumer un service par méconnaissance des exigences de la Parole.

Les ministères principaux d’Éphésiens 4.11 sont « pour le perfectionnement des saints, en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ » (Éph 4.12). Ils équipent, préparent, rendent aptes au service (katartismos) les autres chrétiens afin qu’ils soient capables d’accomplir leur ministère dans le corps. Ils sont donc essentiellement des formateurs. Ainsi tout le corps croîtra « par l’activité qui convient à chaque partie » (Éph 4.16). La condition est que chaque organe remplisse son office suivant la fonction qui lui a été assignée et selon les forces et capacités qui lui ont été données.

Le corps est vivant au moment où les dons sont mis en action et au moment où les croyants sont mis en relation. La Bible insiste beaucoup plus sur l’importance pour les chrétiens d’acquérir de la maturité en Christ, aussi bien individuellement que collectivement, que sur la recherche des dons. Si quelqu’un accomplit fidèlement les tâches qui se présentent, Dieu peut lui révéler le don qu’il lui a accordé. Le Seigneur rendra son ministère efficace par son Saint-Esprit qui le remplira d'une puissance divine (1 Pi 4.10-11 ; 1 Cor 2.4-5).
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1714
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?   Dim 20 Déc 2015, 10:36

petero a écrit:
tu Kêpha et sur ce Kêpha je bâtirai mon Eglise.
le mot kêpha en araméen est utilisé indifféremment pour "pierre" et "rocher"
C'est pourquoi, à la tournure de la phrase, on peut penser que Jésus s'est désigné lui-même, gestuellement, comme étant le Rocher.
Si Pierre était le Rocher, pourquoi Jésus n'aurait-il pas dit directement à Pierre : Tu es le Rocher sur lequel je bâtirai mon Eglise, au lieu de dire : Tu es Pierre, et sur cette pierre... si le mot "pierre" est répété deux fois, c'est qu'il faut y voir une subtilité, ou un geste, une désignation qui n'a pas été rapportée par le texte.


Je reformule :
Jésus désigne Pierre : Toi, Pierre (kêphas),  et se désigne lui-même Moi, Kêphas (Rocher)
Pour les juifs,  il ne faisait aucun doute que le Rocher c'est l'Eternel (voir les citations de l'A.T. que j'ai mis, plus haut, en spoiler) et que se désigner comme le Rocher faisait de lui le Fils ou  l'égal de Dieu : "Alors il recommanda aux disciples de ne dire à personne qu'il était le Christ".

En d'autres termes :
Je bâtirai mon Assemblée sur le Rocher (Kêphas) que JE SUIS, en utilisant cette parole que toi, première pierre vivante (kêphas), vient de déclarer, par la voix de l'Esprit-Saint.

Les pierres vivantes temporelles sont des parties détachées du Rocher qui est UN et éternel.
Le but est de les rassembler pour former le Corps du Christ, indépendamment du Pape ou de Luther ou de qui que ce soit d'autre.


Sinon, je suis officiellement, une catholique qui lit les Écritures, ce qui fait de moi, et selon vos clichés, une protestante. Soit.
Les protestants que vous critiquez tant étudiaient les Ecritures, pendant que les catholiques, se barricadaient dans le culte à la papauté et des histoires politiques.

Or, il n'y a ni protestants, ni catholiques, ni juifs, ni grecs, il n'y a que des disciples à divers degrés de compréhension et volonté de connaître la Vérité qui rend libre. Et  c'est précisément cette volonté qui permet de reconnaître et d'être en connexion avec la voix du Maître.

Chose beaucoup plus difficile pour ceux "qui aiment occuper les sièges d'honneur dans les synagogues et être salués sur les places publiques."
Revenir en haut Aller en bas
 
Sur quoi Jésus a-t-il voulu faire reposer son Eglise, bâtir l'unité de son Eglise ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» C'est quoi "visualiser" et comment le faire
» Mélange peinture et outillage divers
» poème en vers libres sur le thème : déchiffrement du monde? HELP!!!
» Le moulage des figurines en résine
» Qu'est ce que je dois faire?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: