DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 COP 21

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: COP 21   Sam 28 Nov 2015, 12:01

COP, ça veut dire quoi ?

La COP, abréviation de COnférence des Parties, est une conférence supranationale sur l’environnement, ou plus précisément sur les changements climatiques.

Elle est un peu la version environnementale de l’ONU. Chaque année, les participants de cette conférence se réunissent pour décider des mesures à mettre en place, ceci dans le but de limiter le réchauffement climatique à seulement 2°C.
Cop21 en 2015 => 21e conférence qui a lieu à Paris
Cop22 en 2016 => 22e conférence qui aura lieu au Maroc

Qui décide ?

Les participants, appelés « parties », sont les Etats signataires de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), adoptée en 1992, à la fin du Sommet de la Terre, à Rio (voir les vidéos ci-dessous). Cette convention reconnaît l’existence « d’un changement climatique d’origine humaine et donne aux pays industrialisés le primat de la responsabilité pour lutter contre ce phénomène », selon le site officiel de la COP21. De ce point de départ découlent les COP (Conference Of Parties) annuelles, destinées à adopter des mesures pour que tous les Etats signataires réduisent leur impact sur le réchauffement climatique.

A quoi ça sert ?

Les décisions prises lors de ces conférences doivent être adoptées à l’unanimité des parties ou par consensus uniquement. Chaque session de
Paris Climat 2015 : qu'est-ce que la COP21 ?

On l'appelle la Conférence internationale du climat et, cette année, le Paris Climat 2015. Mais son petit nom, le vrai, c'est Cop. C'est à dire ? Et ça sert à quoi ? Explications.

COP est donc fondamentale, car elle permet de faire un bilan de l’année écoulée, mais également de renouveler ou ajuster de précédents engagements.

Mais si la COP21, autrement dit la 21e édition de cette conférence, est si spéciale, c’est parce qu’elle a pour objectif d’aboutir à un accord « universel et contraignant » qui prendra effet à partir de 2020, pour créer une véritable transition vers une économie et une politique mondiale écoresponsables, une grande première pour la COP !

Si la collaboration entre les parties est efficace, nous pourrions donc très bientôt assister à une revalorisation de l’écologie dans la sphère politique, puisque la France a d’ores et déjà investi un milliard de dollars dans le Fonds vert pour le climat, une belle promesse pour l’avenir.

http://www.leparisien.fr/environnement/cop21/dis-papa-c-est-quoi-la-cop21-04-05-2015-4745333.php

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: COP 21   Dim 29 Nov 2015, 17:33

COP21 : Des manifestants écologistes, anarchistes et gauchistes attaquent les policiers place de la République.

Ils prennent bougies et pots de fleurs en mémoire des attentats pour les jeter sur les flics. La connerie chez ces gens n’a donc aucune limite ?

Le sol de la Place de la République couvert des débris de fleurs et de bougies qui ont été pris sur l’autel aux victimes.


« Nous sommes toutes des djihadistes verts » !!! (faute d’orthographe incluse..)


http://www.bfmtv.com//planete/cop21-des-manifestants-defient-les-policiers-place-de-la-republique-932724.html
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: COP 21   Dim 29 Nov 2015, 19:42

COP21 : les négociations se sont ouvertes au Bourget

Le Conférence mondiale pour le climat ouvre officiellement ses portes lundi au Bourget, près de Paris.

Si la COP21 début officiellement lundi 30 novembre, par le sommet des chefs d'Etat, les discussions se sont ouvertes dimanche en fin d'après-midi au Bourget. Dans un discours inaugural, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a appelé les chef des 195 délégations nationales à "négocier et batir des compromis dès les prochaines heures".

"La gestion de notre temps va être essentielle" et "il faudrait que chaque jour nous permette d'avoir des progrès", a expliqué le ministre. Une minute de silence a été respectée avec l'ouverture des travaux, en mémoire des victimes des attentats du 13 novembre.

Galère en vue dans les transports.
Plusieurs grands axes sont partiellement coupés pour permettre l'acheminement des différents convois officiels dans la capitale. Les Franciliens sont appelé à éviter les routes comme les transports en commun. Mais l'autoroute A6 ne sera finalement pas fermée lundi matin, a annoncé le préfet de police de Paris.

Une centaine de manifestants interpellés.
Des heurts ont opposé quelques centaines de personnes, certaines masquées, aux CRS aux abords de la place de la République, à Paris, où les manifestations avaient été interdites.

Des chaînes humaines partout en France.
Entre 4 500, selon la police, et 10 000 personnes, selon les organisateurs, y ont participé à Paris, en début d'après-midi, dans le calme cette fois. D'autres rassemblements ont réuni des centaines de personnes dans d'autres villes de province.

Les citoyens du monde se mobilisent.
Depuis vendredi, des dizaines de manifestations ont été organisées partout dans le monde pour faire monter la pression sur les représentants des 195 pays, exhortés à trouver un accord permettant de limiter le réchauffement à deux degrés. Ces rassemblements ont réuni plus de 570 000 personnes.

http://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/cop21/direct-cop21-les-negociateurs-arrivent-a-paris-journee-sous-haute-tension-en-ile-de-france_1197579.html#xtor=EPR-51-[direct-cop21-les-negociateurs-arrivent-a-paris-journee-sous-haute-tension-en-ile-de-france_1197579]-20151129-[bouton]

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: COP 21   Dim 29 Nov 2015, 19:51

Pingouins, pancartes et fumigènes : à Paris, les militants pour le climat amers face aux CRS

Avec l'interdiction de manifester, prononcée à la suite des attentats du 13 novembre, la société civile peine à se réapproprier la COP21.
Spoiler:
 
Une chaîne humaine face à une chaîne de camions de CRS. Après une mobilisation dans le calme des militants pour le climat aux abords de la place de la République, des heurts ont éclaté dans l'après-midi, dimanche 29 novembre, entre militants d'extrême gauche et la police. Les forces de l'ordre étaient venues en nombre pour tenter de faire respecter l'interdiction de se rassembler, prononcée dans la foulée des attentats de Paris et de Saint-Denis, vendredi 13 novembre.

Privée de sa voix en ce début de COP21, la société civile a improvisé, non sans amertume, une mobilisation hybride. Une alternative qui ne satisfait personne, reconnaissent les manifestants. Mais une mobilisation essentielle, martèlent-ils.

Une mobilisation sous haute surveillance


Les heurts, voilà justement ce que les militants, interrogés dimanche midi aux abords de la place de la République, voulaient éviter. "Nous sommes tolérés", prévient Pierre Gineste, militant d'Alternatiba. "Donc il faut veiller à ce que tout ce passe bien".

Il est midi à l'entrée de la chaîne humaine, à une centaine de mètres de la place de la République. En chasuble, badges sur la casquette et sourire affable, il oriente quelques curieux. "Les anti-nucléaires, c'est plus loin ?", demande une dame en vélo.

En gilets fluo, des militants composent un service d'ordre jovial, qui tente de "combler les trous" dans la chaîne. Appuyés contre les façades des immeubles, les manifestants brandissent pancartes et drapeaux, quand ils n'ont pas carrément sorti le grand jeu : tenues de pingouins ou d'ours polaires. "Evidemment, on aurait préféré marcher avec 300 000 personnes, plutôt que de se retrouver à 10 000", poursuit Pierre Gineste dans un haussement d'épaule. Derrière lui, la foule applaudit, chante, danse parfois. Les cyclistes sont acclamés, et les CRS parodiés par un collectif de clown : "Rentrez chez vous maintenant ! Le réchauffement climatique est terminé !", lancent-il en choeur.
Spoiler:
 

Le rassemblement se veut discipliné. "On dissout la chaîne humaine", lance au bout d'une bonne heure un jeune homme, qui remonte la chaîne au pas de course. "On ne veut pas d'ennui avec les forces de l'ordre, on se disperse". En quelques minutes, la chaîne humaine est rompue. Nuage en carton géant sous le bras, certains s'en vont, tandis que d'autres convergent vers la place de la République.

"Pourquoi interdire de se rassembler ici tout en acceptant d'ouvrir les marchés de Noël ?"

Privés de manifestations pour cause d'état d'urgence, de nombreux militants dénoncent une dérive sécuritaire. "Un de mes fils était venu de Bruxelles avec 300 personnes, en vélo, pour la COP21. Hier matin, ils ont tous été renvoyés en Belgique", raconte Patrick 57 ans, les yeux rieurs sous son bonnet de laine. "C'est incompréhensible", poursuit-il. "Pourquoi interdire de se rassembler ici tout en acceptant d'ouvrir les marchés de Noël ?", s'interroge ce Belge installé en France. D'autres évoquent l'assignation à résidence de militants écologistes.

Dès l'annonce de cette mobilisation alternative à la marche, le collectif Les Désobéissants a invité à braver l'interdiction de la préfecture, dénonçant l'état d'urgence. Avec une consigne : "dans le calme, sans haine et sans violence".

Lancers de chaussures et fumigènes


Mais vers 15 heures, alors que la chaîne humaine s’est dispersée, un groupe de manifestants radicaux fait voler en éclat la consigne. Placés devant un cordon de CRS, ils lancent des chaussures sur les forces de l’ordre, qui répliquent avec des fumigènes. Immédiatement, la situation se tend, alors que certains attrapent et jettent bougies et autres objets déposés au pied du monument de la place de la République après les attentats.

Toutes les voies d’accès à la place sont désormais fermées, surveillées par des dizaines de cars de CRS. Les manifestants sont bloqués à l’intérieur de la place enfumée, où une nouvelle chaîne humaine se forme : cette fois, pour protéger le monument et les hommages aux victimes. Plusieurs centaines de personnes sont alors contrôlées, avant la réouverture de passages, vers 17 heures. Une centaine de manifestants sont interpellés.

Dans un nouveau communiqué, le collectif Les Désobéissant revient sur les échauffourées et accuse les forces de l'ordre d'avoir envenimé la situation sur la place, pendant que se "tenait une assemblée populaire pour discuter de la constitution d'un collectif contre l'état d'urgence" (...) "Les policiers qui cernaient la place ont commencé à faire pleuvoir sur la foule les grenades lacrymogènes, de manière indiscriminée et sans sommation", explique le collectif dans un message publié sur Facebook, refusant de distinguer "bons et mauvais manifestants".

"Rester devant les CRS, c'est notre façon de manifester"

Peu avant, dans la chaîne humaine, les militants écologistes déploraient les mesures sécuritaires qui ont empêché le grand rassemblement populaire. Pour Guillaume, présent avec sa compagne Lara, "le gouvernement va au delà d'une certaine limite", dans le cadre de cet état d'urgence très décrié ici.

"Ils ont réussi leur coup en tout cas. C'est clairsemé, les gens ont eu peur", se désole aussi Fabrice Flipo, maître de conférence en philosophie et spécialiste de l'écologie politique, déçu de voir des citoyens ainsi "dépossédés" de leur conférence sur le climat. "Que fait concrètement le gouvernement pour le réchauffement climatique ? Pas étonnant qu'ils ne veulent pas d'une contestation". Et de déplorer que les dirigeants "ne se servent du prétexte des black blocs pour interdire les gens de s'exprimer".

http://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/cop21/pingouins-pancartes-et-fumigenes-a-paris-les-militants-pour-le-climat-amers-face-aux-crs_1197861.html#xtor=EPR-51-[direct-cop21-les-negociateurs-arrivent-a-paris-journee-sous-haute-tension-en-ile-de-france_1197579]-20151129-[related]

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: COP 21   Mar 01 Déc 2015, 16:15

COP 21 : le cardinal Parolin invite à adopter des "comportements nouveaux"

2015-12-01 Radio Vatican

La COP21 se poursuit à Paris. Ce lundi, les chefs d’Etat et de gouvernement se sont succédés à la tribune pour expliquer leur vision et leurs solutions afin de réduire le réchauffement climatique. Le Saint-Siège était représenté par le cardinal secrétaire d’état Pietro Parolin, venu à Paris de l’Afrique où il accompagnait le Pape François. Le numéro deux du Vatican a d’ailleurs repris les propos du Saint-Père au Kenya le 26 novembre, durant son discours au Centre de l’ONU qui s’était largement exprimé sur la COP21.

Le Pape, a rappelé le cardinal Parolin, a souhaité que la conférence organisée à Paris conduise à l’adoption d’un accord global et ‘‘transformateur’’, fondé sur les principes de solidarité, de justice, d’équité et de participation, avec les trois objectifs complexes et interdépendants de réduire les impacts du changement climatique, combattre la pauvreté et promouvoir la dignité de la personne humaine. Depuis Nairobi, le Saint-Père avait aussi ajouté qu’il serait tragique que les intérêts particuliers l’emportent sur le bien commun et conduisent notamment à manipuler l’information.

Cet accord global et transformateur doit se fonder sur trois piliers: l’adoption d’une orientation éthique claire qui inspire les motivations et finalités, la transmission de signaux clairs pour orienter les comportements de tous les acteurs concernés, et une claire vision de l’avenir, en comprenant que la COP 21 n’est pas un aboutissement mais l’étape d’un processus.

Pas de place pour « la globalisation de l’indifférence »

Il est nécessaire de reconnaitre avant tout que les personnes les plus vulnérables aux impacts du changement climatique sont les plus pauvres, mais aussi les générations futures qui en subiront les conséquences les plus graves, souvent sans en être responsables, a souligné le cardinal Parolin. La conscience que nous avons d’être une seule famille humaine et la certitude qu’il n’y a pas de place pour « la globalisation de l’indifférence » doivent être renforcées.

Envoyer des signaux clairs à tous les acteurs, gouvernements, entrepreneurs, communauté scientifique et société civile requiert de s’engager avec conviction dans la voie d’une économie à basse émission de carbone et dans celle d’un développement humain intégra a rappelé le Secrétaire d’Etat du Saint-Siège.La dynamique de ce parcours dépendra de la façon dont tous les acteurs s’engageront et collaboreront dans ce domaine qui offre lui-même de nombreuses possibilités de déployer le génie humain capable de promouvoir la dignité humaine a poursuivi le Secrétaire d’Etat du Saint-Siège, appelant à la responsabilité. « Les pays mieux dotés de ressources et capacités devraient donner le bon exemple en apportant des ressources aux pays ayant plus de besoins »  a t-il relevé, citant plusieurs exemples comme la gestion adéquate des forêts, la mise en œuvre de programmes appropriés, durables et diversifiés de sécurité alimentaire ou la lutte contre le gaspillage de nourriture.

Adopter des comportements nouveaux

Concernant enfin la vision de l’avenir, au-delà de la COP 21, le cardinal Parolin rappelle que le Saint-Siège plaide pour un accord d’une ample perspective temporelle, qui prévoit des processus de révision des engagements et de suivi transparents, efficaces et dynamiques. « Il est nécessaire de prendre sérieusement en considération la mise en œuvre de modèles de production et de consommation durables, et l’adoption de comportements et styles de vie nouveaux » a souligné le cardinal Parolin, d’où l’importance fondamentale de l’éducation et de la formation, parfois malheureusement relégués à la marge des négociations, a-t-il regretté. Le style de vie actuel, avec sa culture de marginalisation, est insoutenable et ne doit pas avoir droit de cité dans nos modèles d’éducation et de développement a expliqué le cardinal citant l’encyclique Laudato Si.

« Le Saint-Père nous encourage tous afin que la COP-21 puisse déboucher sur un accord qui allège les impacts du changement climatique, combatte la pauvreté et promeuve la dignité de l’être humain » a-t-il conclu.


Voici l'intégralité du discours du cardinal Parolin:


Au nom du Pape François, je vous adresse à tous un salut cordial, et vous transmets ses sincères encouragements à travailler avec diligence pour une heureuse issue de cette COP-21.

Jeudi dernier, 26 novembre, durant son discours au Centre de l’ONU à Nairobi, le Pape François s’est abondamment référé à la COP-21, en souhaitant qu’elle conduise à l’adoption d’un Accord global et ‘‘transformateur’’, fondé sur les principes de solidarité, de justice, d’équité et de participation, avec les trois objectifs complexes et interdépendants de réduire les impacts du changement climatique, combattre la pauvreté et promouvoir la dignité de la personne humaine. Il serait tragique, a-t-il ajouté, que les intérêts particuliers l’emportent sur le bien commun et conduisent notamment à manipuler l’information.

       Un accord global et transformateur devrait asseoir ses fondements sur trois piliers.

       Le premier pilier consiste en l’adoption d’une orientation éthique claire qui inspire les motivations et finalités de l’Accord à mettre en œuvre. Nous le savons bien, les personnes les plus vulnérables aux impacts du changement climatique sont les plus pauvres, mais aussi les générations futures qui en subiront les conséquences les plus graves, souvent sans en être responsables. De plus, ce phénomène ne connaît ni frontières, ni barrières politiques ou sociales qui permettraient de s’en isoler. Cela doit renforcer la conscience que nous avons d’être une seule famille humaine et la certitude qu’il n’y a pas d’espace pour ce qu’on a appelé la globalisation de l’indifférence. Face à l’urgence d’une situation qui exige la plus large collaboration possible pour l’établissement d’un plan commun, il est important que cet Accord soit axé sur la reconnaissance, autant de l’impératif éthique d’agir dans le cadre d’une solidarité globale que de la responsabilité, commune mais différenciée, de chacun selon ses capacités et sa condition.

       Le second pilier concerne le fait que l’Accord devrait non seulement spécifier les modalités de sa mise en œuvre, mais aussi et surtout transmettre des signaux clairs pour orienter les comportements de tous les acteurs concernés, à commencer par les Gouvernements, mais aussi les autorités locales, le monde des entrepreneurs, la communauté scientifique et la société civile, et ce, afin d’atteindre les trois objectifs indiqués par le Saint-Père. Cela requiert de s’engager avec conviction dans la voie d’une économie à basse émission de carbone et dans celle d’un développement humain intégral. La dynamique de ce parcours dépendra de la façon dont tous les acteurs s’engageront et collaboreront dans ce domaine qui offre lui-même de nombreuses possibilités de déployer le génie humain capable de promouvoir la dignité humaine. En ce sens, les pays mieux dotés de ressources et capacités devraient donner le bon exemple en apportant des ressources aux pays ayant plus de besoins, afin de promouvoir des politiques et des programmes de développement durable. Je pense, par exemple, à la promotion des énergies renouvelables et de la dématérialisation, ainsi qu’au développement de l’efficacité énergétique; ou bien à une gestion adéquate des forêts, du transport et des déchets; au développement d’un modèle circulaire de l’économie; à la mise en œuvre de programmes appropriés, durables et diversifiés de sécurité alimentaire et de lutte contre le gaspillage de nourriture; à des stratégies de lutte contre les spéculations et contre les subsides inefficaces et parfois injustes; au développement et au transfert de technologies appropriées. Il s’agit là de différents aspects dont la mise en œuvre efficace devrait être inspirée par le nouvel Accord.

       Le troisième pilier concerne la vision de l’avenir. La COP-21 ne représente ni un aboutissement, ni un point de départ, mais une étape cruciale d’un parcours qui ne se termine certainement pas en 2015. Un Accord d’une ample perspective temporelle comme celle que nous évoquons devrait prévoir des processus de révision des engagements et de suivi transparents, efficaces et dynamiques, en mesure de rehausser progressivement le niveau d’ambition et de garantir un contrôle adéquat. En outre, il est nécessaire de prendre sérieusement en considération la mise en œuvre de modèles de production et de consommation durables, et l’adoption de comportements et styles de vie nouveaux. On touche ici aux domaines fondamentaux de l’éducation et de la formation, qui malheureusement sont parfois relégués à la marge des négociations relatives aux Accords internationaux. Les solutions techniques sont nécessaires mais resteront insuffisantes si nous n’abordons pas au fond l’éducation aux styles de vie durables et à une conscience responsable. Le style de vie actuel, avec sa culture de marginalisation, est insoutenable et ne doit pas avoir droit de cité dans nos modèles d’éducation et de développement. Il s’agit d’un « grand défi culturel, spirituel et éducatif, qui suppo­sera de longs processus de régénération » (Laudato si’, n. 202).

       Le Saint-Père nous encourage tous afin que la COP-21 puisse se conclure par l’adoption d’un Accord global et transformateur qui ait une orientation éthique claire, qui transmette des signaux forts à tous les acteurs impliqués et qui adopte une vision à long terme intégrant les trois objectifs que nous avons évoqués: alléger les impacts du changement climatique, combattre la pauvreté, promouvoir la dignité de l’être humain.

Je vous remercie!

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: COP 21   Lun 07 Déc 2015, 21:50

Nouvelle prière du Pape pour le succès de la COP 21

A l'issue de la prière de l'angélus, le Pape a évoqué une nouvelle fois la conférence mondiale sur le climat qui se poursuit à Paris, priant pour que les responsables qui s'y réunissent trouvent des solutions justes pour réduire l'impact des changements climatiques, et garantissent la protection de la dignité humaine. François a cité un extrait de son encyclique Laudato Si'. Voici ses mots:

« Je suis avec une vive attention les travaux de la conférence mondiale sur le climat en cours à Paris, et me vient à l'esprit une question que j'avais formulée dans mon encyclique Laudato Si': « Quel genre de monde voulons-nous laisser à ceux qui nous succèdent, aux enfants qui grandissent ? » (LS, 160). Pour le bien de la maison commune, de nous tous et des générations futures, tout effort à Paris devrait être orienté pour atténuer les impacts des changements climatiques, et dans le même temps, pour contrer la pauvreté et faire fleurir la dignité humaine.

Prions pour que l'Esprit Saint illumine ceux qui sont amenés à prendre des décisions aussi importantes, et leur donne le courage de toujours prendre en compte le critère de choix du meilleur bien pour l'entière famille humaine ».

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
 
COP 21
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: