DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Lun 16 Nov 2015, 12:47

Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre, est-il le peuple juif, comme l'affirme Mister be ici :

Mister be a écrit:
Désolé Petero,le peuple de prêtres,de prophètes et de rois restent le peuple élu de toute éternité....le peuple juif soit Israël...je ne vous croyais pas capable de faire de la substitution Petero Very Happy

Le peuple élu qu'est la nation juive, elle est attendue dans le Nouveau Temple que Jésus est venu bâtir et qu'il appelle "mon Eglise".

Mister be a écrit:
Je ne vous demande pas de regarder le peuple juif avec des lunettes de Chrétiens catholiques mais de temps en temps, faire un retour aux sources...Le christ lui-même observait les fêtes de l'Eternel et les commandements alors si vous voulez le suivre, faites le en accord avec ce qu'il faisait...

C'est justement aux sources que nous revenons, à Jésus, à sa Parole. Ors, qu'est-ce que Jésus a fait ? Il a rassemblé autour de Lui le peuple d'Israël, mais malheureusement peu ont été élus, car peu l'ont suivi.

Le peuple Elu, ce sont les hommes qui acceptent de suivre Dieu quand il vient les rassembler en son Fils, pour le ramener dans son Royaume, et qui le suive là où il les rassemble pour qu'ils communient à sa chair et à son sang, et vivent pas Lui, c'est à dire "dans son Eglise" qu'il a confié jusqu'à son retour, à Pierre son Apôtres et à ses successeurs dans sa charge.

Le Christ est maître du Sabbat, comme il est le maître de l'alliance. Jésus a institué une Nouvelle Alliance, un Nouveau Sabbat, une Nouvelle Eglise, une Nouvelle demeure pour son Peuple. Le repos, c'est en Lui qu'on le trouve, quand il ressuscite le dimanche matin. C'est ce qui explique, que la fête de notre résurrection, de notre entrée dans le repos de Dieu, accomplit par Jésus, nous la célébrons le dimanche matin et pas le samedi.

Jésus a aussi institué une nouvelle pâques, en nous demandant d'en faire mémoire et comme c'est en nous faisant vivre cette Pâques que Jésus nous fait entrer dans le repos de la résurrection avec lui, nous fêtons cette Nouvelle Pâques, le dimanche.

Le Nouveau Peuple de Dieu que Dieu rassemble autour du Nouveau Moïse, c'est l'Eglise catholique.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Lun 16 Nov 2015, 20:59

petero a écrit:
Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre, est-il le peuple juif, comme l'affirme Mister be ici :

Mister be a écrit:
Désolé Petero,le peuple de prêtres,de prophètes et de rois restent le peuple élu de toute éternité....le peuple juif soit Israël...je ne vous croyais pas capable de faire de la substitution Petero Very Happy

Remontons à 1 Samuel 16,11-13 qui explique ce qu'est un prohète,un roi et un prêtre

1 Samuel 16
…11Puis Samuel dit à Isaï: Sont-ce là tous tes fils? Et il répondit: Il reste encore le plus jeune, mais il fait paître les brebis. Alors Samuel dit à Isaï: Envoie-le chercher, car nous ne nous placerons pas avant qu'il ne soit venu ici. 12Isaï l'envoya chercher. Or il était blond, avec de beaux yeux et une belle figure. L'Eternel dit à Samuel: Lève-toi, oins-le, car c'est lui! 13Samuel prit la corne d'huile, et l'oignit au milieu de ses frères. L'esprit de l'Eternel saisit David, à partir de ce jour et dans la suite. Samuel se leva, et s'en alla à Rama.

Que faut-il pour être Roi,prêtre et prophète?
Tous les rois ne sont pas prophètes ni prêtres bien que les livres des Rois dans la Tanak se trouvent dans le Livre de Névi'im alors que le Livre des rois si je ne me trompe pas appartient selon le canon chrétien aux livres historiques...
Tous les prophètes ne sont pas roi ni prêtre et tous les prêtres ne sont pas prophètes et rois...

Il faut savoir qu'il y a trois sortes de prophéties...on est prophète par la parole,par les actes et par l'existence...Le Christ fut les trois...prophète car D. s'exprimait par sa bouche et non que Jésus s'exprimait au Nom de D.ieu;par les actes en remettant les péchés par des guérisons et autres gestes,je pense aux marchands du Temple par exemple et en être car s'il n'était pas prophète par la parole et les actes,il aurait été par son être et peut être comme la Reine Esther

Ces précisions pour vous montrer qu'être roi,prêtre et prophète n'est pas à la portée de n'importe qui et le seul qui représente les trois statut sont David et Yéshoua( Jésus)...citez-moi un seul Juif ou Chrétien aujourd'hui qui ait ces trois statuts,moi je n'en connais aucun!

Ne croyez pas que ce soit contre ce que dit Pierre:

Première lettre de saint Pierre Apôtre 2, 4-5, 9-10 à mettre en comparaison avec Ezechiel 36,24-28 et Exode 17,3-7

Je demande à voir !Or ce que je constate que ce sont ces soi-disant prêtres,rois et prophètes qui sont loin des prescriptions de l'Eternel!
Sont-ils mieux que les Juifs?Ont-ils mieux écouté et mis en pratique sa Parole? Laissez-moi en douter!
Alors D.ieu aurait-il abandonné son peuple pour un autre peuple tout compte fait pas mieux que le premier?

Romains 11
1Je dis donc: Dieu a-t-il rejeté son peuple? Loin de là! Car moi aussi je suis Israélite, de la postérité d'Abraham, de la tribu de Benjamin. 2Dieu n'a point rejeté son peuple, qu'il a connu d'avance. Ne savez-vous pas ce que l'Ecriture rapporte d'Elie, comment il adresse à Dieu cette plainte contre Israël:…

Le Christ est maître du Shabbat....vous en détournez le sens Petero....le Shabbat est autre chose qu'un repos...le repos n'importe quel jour vous pouvez l'observer
OuiLe shabbat a été fait pour l'Homme mais pas l'homme pour le Shabbat...on ne fait pas shabbat pour le Shabbat,Petero voilà ce que ça veut dire...on consacre un jour à contempler la création du Seigneur,tout un jour qui lui est destiné,rien quà Lui...

Je vous dirais que quand on aime l'Eternel...on ne consacre pas un jour par semaine mais 7j/7!
Même un jour vous ne le respectez pas!
Rien ne vous empêche de fêter la résurrection le dimanche...et vous en êtes fier parce que vous respecter le jour de la résurrection mais je vous réponds: encore heureux!
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Lun 16 Nov 2015, 21:07

Citation :
Jésus a aussi institué une nouvelle pâques, en nous demandant d'en faire mémoire et comme c'est en nous faisant vivre cette Pâques que Jésus nous fait entrer dans le repos de la résurrection avec lui, nous fêtons cette Nouvelle Pâques, le dimanche.

Le Nouveau Peuple de Dieu que Dieu rassemble autour du Nouveau Moïse, c'est l'Eglise catholique.

Jésus a surtout confirmé et approfondi le sens de Pâque car ce n'est pas sans raison que la Passion s'est réalisée à Jérusalem le Jour de Pessa'h...oui il vous a demandé d'en faire mémoire car tout bon juif a ce devoir de mémoire...en théorie,vous avez raison...en théorie!En pratique nous sommes encore loin d'être ressuscité avec Jésus et loin du repos shabbatique dont vous parlez!

il n'y a pas de nouveau peuple de D.ieu,il y a un peuple qui ne sera ni catholique ni orthodoxe ni juif Petero et c'est Paul qui l'affirme et il a raison...on en est loin...très loin!
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Lun 16 Nov 2015, 22:34

Mister be a écrit:
Jésus a surtout confirmé et approfondi le sens de Pâque car ce n'est pas sans raison que la Passion s'est réalisée à Jérusalem le Jour de Pessa'h...oui il vous a demandé d'en faire mémoire car tout bon juif a ce devoir de mémoire...en théorie,vous avez raison...en théorie!

Jésus a fait beaucoup plus que confirmer et approfondir le sens de la Pâques juive. Jésus a institué une Nouvelle Pâque qui vient se substituer à l'ancienne Pâques, parce que c'est la Pâques de la Nouvelle Alliance scellée en sa chair et en son sang.

Le mémorial de la Pâque ancienne, rappelait aux juifs, la libération qu'avait vécu leurs ancêtres, libération grâce à laquelle ils étaient eux-même libres. Les juifs se souvenaient, comme s'ils y avaient participés, de ce passage de l'esclavage du Prince d'Egypte, à la liberté des enfants de Dieu.

La mémorial de la Pâques Nouvelle, nous rappelle que cette Pâques Nouvelle, elle est encore d'actualité. Par ce mémorial, Jésus nous fait entrer en Lui, en sa chair et en son sang, pour vivre son retour vers le Père avec Lui. Chaque disciples de Jésus, jusqu'au retour de Jésus, est appelé à s'unir à Jésus, au moment où Jésus a fait don de son Corps à ses disciples.

Le chrétiens ne fait pas mémoire pour se souvenir ; il fait mémoire pour rendre présent la Pâques de Jésus, à laquelle il est appelé à participer.

Mister be a écrit:
En pratique nous sommes encore loin d'être ressuscité avec Jésus et loin du repos shabbatique dont vous parlez!

Pas d'accord. Celui qui s'unit à Jésus en communiant à son Corps qu'il nous donne à manger sous les espèces du pain et du vin, il est déjà ressuscité et monté au Ciel avec Jésus qui le porte en Lui. Il est ressuscité en espérance, car il est en Jésus qui est déjà ressuscité, à l'image du petit enfant qui est vivant dans le sein de sa mère, sans encore être né dans le monde où vit sa mère. Il est déjà dans le monde avec elle et en elle, jusqu'au jour où il sera dans le monde avec elle et à côté d'elle.

C'est la même chose pour le baptisé qui vit de la vie de Jésus ressuscité, en communiant à son Corps, en étant vivant en son Corps qui est ressuscité et monté au Ciel. Il est déjà au Ciel, porté qu'il est dans le Sein de Jésus, du Nouvel Adam, dans l'attente de sa naissance au Ciel.

Mister be a écrit:
il n'y a pas de nouveau peuple de D.ieu,il y a un peuple qui ne sera ni catholique ni orthodoxe ni juif Petero et c'est Paul qui l'affirme et il a raison...on en est loin...très loin!

Le peuple de Dieu, ce sont tous ceux qui vivent en Jésus, qui sont vivant de sa Vie en communiant à sa Vie donnée dans le Pain de Vie. Ce peuple est catholique, car ce n'est pas un peuple "fermé" comme l'était le peuple juif. C'est un peuple ouvert à tous les hommes, car tous les hommes sont appelés à entrer en Jésus pour vivre sa Pâques avec Lui.

Jésus est le Nouveau Moïse qui lui, nous a fait entrer dans le Ciel le jour où il s'en est retourné au Ciel. La porte d'entrée dans le Ciel, c'est sa chair, c'est son Corps la Nouvelle Arche d'Alliance qu'il appelle : "mon Eglise".
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Mar 17 Nov 2015, 00:31

Petero a écrit:
Jésus a fait beaucoup plus que confirmer et approfondir le sens de la Pâques juive. Jésus a institué une Nouvelle Pâque qui vient se substituer à l'ancienne Pâques, parce que c'est la Pâques de la Nouvelle Alliance scellée en sa chair et en son sang.

Le mémorial de la Pâque ancienne, rappelait aux juifs, la libération qu'avait vécu leurs ancêtres, libération grâce à laquelle ils étaient eux-même libres. Les juifs se souvenaient, comme s'ils y avaient participés, de ce passage de l'esclavage du Prince d'Egypte, à la liberté des enfants de Dieu.

La mémorial de la Pâques Nouvelle, nous rappelle que cette Pâques Nouvelle, elle est encore d'actualité. Par ce mémorial, Jésus nous fait entrer en Lui, en sa chair et en son sang, pour vivre son retour vers le Père avec Lui. Chaque disciples de Jésus, jusqu'au retour de Jésus, est appelé à s'unir à Jésus, au moment où Jésus a fait don de son Corps à ses disciples.

Le chrétiens ne fait pas mémoire pour se souvenir ; il fait mémoire pour rendre présent la Pâques de Jésus, à laquelle il est appelé à participer.

Petero,ça c'est ce que vous voulez croire...de nouveau en théorie,vous avez raison à l'exception près que chaque fois qu'il y a un événement majeur comme la Pâque(SVP,quand vous parlez de la Pâque juive,ne mettez pas un "s" à Pâque puisque vous voulez à tout prix vous coupez des racines hébraïques,par respect de nos ainés dans la foi,écrivez le correctement!),la nouveauté réside non pas dans l'abolition de l'ancienne alliance pour une nouvelle alliance mais par l'achèvenement de celle-ci...C'est le niveau qui est approfondi...C'est ce qu'on appelle l'évolution dans la foi!

Nous retrouvons le récit de la Pâque dans Exode 12 :12-14. Le verset 14 déclare que la Pâque était une cérémonie commandée par Dieu en tant que rappel annuel qui devait être observé par Israël « à perpétuité ». Ce même commandement est répété dans Lévitique 23 :5). Exode 12 :15 nous présente la fête appelée les Pains sans Levain (aussi mentionnée dans Lévitique 23 :6-8), qui suivait immédiatement la Pâque année après année. Voilà pourquoi Actes 12 :3 dit : « C’était pendant les jours des pains sans levain », avant de mentionner la Pâque dans le verset suivant. Ces jours étaient toujours célébrés conjointement.

Qu’en est-il du Nouveau Testament ?

Si la Pâque a été instituée pour toujours, alors la directive du Nouveau Testament de l’observer devrait être claire. Nous retrouvons cette directive dans I Corinthiens 5 :7-8 : « Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé.
Le Christ, en tant qu’Agneau de Dieu (Jn 1 :29 ; Ac 8 :32 ; I Pi 1 :19 ; Apoc 5 :6), a remplacé l’agneau de l’Ancien Testament qui était mangé lors de la soirée de la Pâque à chaque année. Les symboles du Nouveau Testament du pain et du vin ont été institués afin que les Chrétiens puissent manger le corps du Christ, le véritable Agneau de Dieu, et boire Son sang. Le sacrifice de Christ a remplacé l’obligation de tuer un agneau de printemps. Luc 22 :19 montre que Jésus lui a substitué le pain et le vin pour qu’ils soient pris annuellement en commémoration de Son sacrifice pour la rémission de nos péchés — autant spirituels que physiques

Malgré la preuve écrasante que les fêtes de l’Éternel, telles que mentionnées dans Lévitique 23, doivent toujours être observées par les Chrétiens d’aujourd’hui (Ac 2 :1, 12 :3, 18 :21, 20 :6, 16 ; I Cor 5 :7-8, 16 :8), pratiquement personne qui dit croire au D.ieu de la Bible ne les observe. Très peu de personnes qui disent adorer Jésus-Christ observent la Pâque tel qu’Il le commande.

Voilà pour le rappel qui semble indispensable pour nous comprendre...
Vous pensez que le mémoriale de la Pâque n'est qu'une commémoration,un devoir de mémoire?C'est bien mal connaître le peuple élu! Cette commémoration de la libération de l'esclavagisme sous Pharaon nous invite aujourd'hui à nous libérer d'autres esclavagismes aujourd'hui sens d...ayant compris cela,vous pensez bien que Pâque revêt un sens bien réel encore aujourd'hui et que c'est toujours d'actualité...Voilà l'esprit qui anime cette cérémonie aussi importante pour un Juif que ne l'est Pâques pour un Chrétien

Je reviendrai demain surles deux autres points et ce sujet ne dispensent pas les forumeurs d'intervenir!


Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Mar 17 Nov 2015, 07:30

Mister be a écrit:
Petero,ça c'est ce que vous voulez croire...de nouveau en théorie,vous avez raison à l'exception près que chaque fois qu'il y a un événement majeur comme la Pâque(SVP,quand vous parlez de la Pâque juive,ne mettez pas un "s" à Pâque puisque vous voulez à tout prix vous coupez des racines hébraïques,par respect de nos ainés dans la foi,écrivez le correctement!),la nouveauté réside non pas dans l'abolition de l'ancienne alliance pour une nouvelle alliance mais par l'achèvenement de celle-ci...C'est le niveau qui est approfondi...C'est ce qu'on appelle l'évolution dans la foi!

C'est justement là que vous faites erreur Mister be. La Pâques Nouvelle que Jésus nous a demandé de célébrer, elle n'est pas l'achèvement de la Pâques Ancienne. C'est l'accomplissement de ce qu'annonçait la Pâque ancienne. Tout comme la Nouvelle Alliance, c'est l'accomplissement de ce qu'annonçait l'Ancienne Alliance. Vous oubliez que l'Ancienne Alliance et l'ancienne pâques, ne faisaient qu'annoncer la véritable alliance et la véritable Pâques que Dieu, par Dieu, allait faire vivre à l'homme.

La libération de l'esclavage du prince d'Egypte, la traversée de la mer rouge, du désert, l'enseignement donné par Dieu dans le désert, via la médiation de Moïse puis l'entrée en terre promise, ne faisait que "signifier", c'est à dire "annoncer" la véritable libération, celle du Prince de ce monde, et notre entrée avec Dieu présent en Jésus, le Nouveau Moîse, le vrai Moïse, c'est à dire sauveur, dans le Royaume de Dieu, la vraie terre promise.

La Pâques Nouvelle instituée par Jésus, de même que l'Alliance Nouvelle qu'il a institué pour nous faire vivre cette Pâques, elle n'est pas le prolongement ou l'approfondissement de la Pâques ancienne, elle est "tout autre", c'est une autre réalité, dont l'alliance ancienne et la pâque ancienne ne faisaient que "préfigurer", annoncer en figure.

C'est bien pour cela que nous parlons d'Ancienne Alliance et de Nouvelle Alliance, de Pâque ancienne et de Pâques Nouvelle, d'Ancien testament et de Nouveau Testament. Ce qui est nouveau, c'est ce qui remplace l'ancien. On ne met pas du vin nouveau dans de veilles outres.

Jésus appelle bien, dans la Nouvelle Alliance scellée en sa chair et en son sang, c'est à dire dans la Nouvelle union de l'homme avec Dieu, accomplit en son Corps qui va traverser la mort pour retourner dans son Royaume, un Nouveau Peuple à se rassembler en Lui, pour vivre cette Pâques Nouvelles, cette Pâques tout autre avec Lui. Et les premiers qui ont été appelés à se rassembler dans ce Nouveau Peuple, c'est l'Ancien peuple, les premiers hommes que Dieu avaient rassemblés dans la première alliance qu'il avait passé avec l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Mar 17 Nov 2015, 07:54

Mister be a écrit:
Nous retrouvons le récit de la Pâque dans Exode 12 :12-14. Le verset 14 déclare que la Pâque était une cérémonie commandée par Dieu en tant que rappel annuel qui devait être observé par Israël « à perpétuité ». Ce même commandement est répété dans Lévitique 23 :5). Exode 12 :15 nous présente la fête appelée les Pains sans Levain (aussi mentionnée dans Lévitique 23 :6-8), qui suivait immédiatement la Pâque année après année. Voilà pourquoi Actes 12 :3 dit : « C’était pendant les jours des pains sans levain », avant de mentionner la Pâque dans le verset suivant. Ces jours étaient toujours célébrés conjointement.

Qu’en est-il du Nouveau Testament ?

Si la Pâque a été instituée pour toujours, alors la directive du Nouveau Testament de l’observer devrait être claire. Nous retrouvons cette directive dans I Corinthiens 5 :7-8 : « Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé.
Le Christ, en tant qu’Agneau de Dieu (Jn 1 :29 ; Ac 8 :32 ; I Pi 1 :19 ; Apoc 5 :6), a remplacé l’agneau de l’Ancien Testament qui était mangé lors de la soirée de la Pâque à chaque année. Les symboles du Nouveau Testament du pain et du vin ont été institués afin que les Chrétiens puissent manger le corps du Christ, le véritable Agneau de Dieu, et boire Son sang. Le sacrifice de Christ a remplacé l’obligation de tuer un agneau de printemps. Luc 22 :19 montre que Jésus lui a substitué le pain et le vin pour qu’ils soient pris annuellement en commémoration de Son sacrifice pour la rémission de nos péchés — autant spirituels que physiques

Malgré la preuve écrasante que les fêtes de l’Éternel, telles que mentionnées dans Lévitique 23, doivent toujours être observées par les Chrétiens d’aujourd’hui (Ac 2 :1, 12 :3, 18 :21, 20 :6, 16 ; I Cor 5 :7-8, 16 :8), pratiquement personne qui dit croire au D.ieu de la Bible ne les observe. Très peu de personnes qui disent adorer Jésus-Christ observent la Pâque tel qu’Il le commande.

La célébration de la Pâque ancienne, c'était se souvenir de ce qui avait été vécu dans le passé, comme si on y avait soit-même participé. La libération vécue par Moïse et le peuple, valait de libération pour toutes les générations à venir ; mais il s'agissait ici de la libération d'une oppression humaine.

La célébration de la Pâques Nouvelle, c'est autre chose qu'un souvenir, c'est rendre présente une libération qui est entrain de se vivre parce qu'elle est vécu, hors du temps et dans le temps pour nous, avec Dieu fait homme. Quand nous faisons mémoire de la Pâques Nouvelles instituée par Jésus, nous rendons visible la Pâques que Jésus fait vivre aux hommes qu'il rassemble en son Corps, avant de mourir, de ressusciter et de s'en retourner vers le Père, dans son Royaume.

Le disciple de Jésus, il ne se souvient pas de la Pâques de Jésus, pour rendre grâce, il rend grâce à Dieu, en vivant cette Pâques avec Jésus, en mettant sa foi en Jésus qui le fait entrer dans sa chair, le jeudi saint, pour lui faire vivre sa Pâques, c'est à dire son passage, son retour vers le Père.

C'est là que vous ne saisissez pas toute la différence qui existe entre la Pâque ancienne qui n'était qu'une parabole de la Pâque Nouvelle que nous fait vivre Jésus en nous faisant communier à sa chair et à son sang.

Mister be a écrit:
Vous pensez que le mémoriale de la Pâque n'est qu'une commémoration,un devoir de mémoire?C'est bien mal connaître le peuple élu! Cette commémoration de la libération de l'esclavagisme sous Pharaon nous invite aujourd'hui à nous libérer d'autres esclavagismes aujourd'hui sens d...ayant compris cela,vous pensez bien que Pâque revêt un sens bien réel encore aujourd'hui et que c'est toujours d'actualité...Voilà l'esprit qui anime cette cérémonie aussi importante pour un Juif que ne l'est Pâques pour un Chrétien

La Pâques juive que vous continuez à célébrer, elle a un sens réel, je n'en doute pas, mais n'est en rien la Pâques Nouvelles que Jésus nous invite à vivre avec Lui et qui n'a rien à voir avec la pâque ancienne qui ne faisait qu'annoncer, préfigurer cette Pâques Nouvelle, la Vraie Pâques, la vraie libération que nous ferait vivre le Nouveau Moïse, Jésus, le véritable Sauveur de l'humanité.

Moïse a été le sauveur que Dieu a envoyé à ce peuple qu'il avait rassemblée dans l'ancienne alliance, pour le libérer de l'esclavage d'un prince humain, le prince d'Egypte. Jésus est le Fils de Dieu, que le Père a envoyé à l'humanité toute entière, en commençant par le peuple de l'ancienne alliance, pour libérer l'humanité entière, tout homme d'un prince dont l'homme est incapable de se libérer sans Dieu Lui-même. Jésus est le Fils de Dieu, sorti de Dieu, descendu du Ciel, pour nous libérer du Prince de ce monde et nous élever au Ciel avec Lui et nous faire entrer dans son Royaume avec Lui et nous y faire entrer TOUS ENSEMBLE.

Et c'est bien parce que la Pâques Nouvelle n'a rien à voir avec la Pâque ancienne, que Jésus a institué le mémorial de sa Pâques, avant la célébration par les juifs, de l'ancienne pâque. C'est bien parce que la Nouvelle Alliance n'a rien à voir avec l'ancienne alliance qui n'était une figure, une image de la Nouvelle Alliance, que dès les début de la Vie dans la Nouvelle Alliance, la circoncision, tout comme les prescriptions alimentaires et de purification, ont été abandonnés par les chrétiens unis aux 12.

Seul quelques réfractaires, les chrétiens trop attaché à l'ancienne alliance, ont continué à célébrer les fêtes de l'ancienne alliance, allant jusqu'à se séparer de l'Eglise rassemblée autour des Apôtres, dans la Nouvelle Alliance, pour garder l'ancienne Alliance. Vous êtes un descendant de ces chrétiens issus du judaïsme, qui n'ont pas voulu entrer dans le Nouveau Peuple, le Nouvel Israël rassemblé par Jésus dans sa Nouvelle Alliance, pour vivre cette Nouvelle Pâques, cette Pâques tout autre, la véritable Pâques.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Mar 17 Nov 2015, 09:16

petero a écrit:
Mister be a écrit:
Petero,ça c'est ce que vous voulez croire...de nouveau en théorie,vous avez raison à l'exception près que chaque fois qu'il y a un événement majeur comme la Pâque(SVP,quand vous parlez de la Pâque juive,ne mettez pas un "s" à Pâque puisque vous voulez à tout prix vous coupez des racines hébraïques,par respect de nos ainés dans la foi,écrivez le correctement!),la nouveauté réside non pas dans l'abolition de l'ancienne alliance pour une nouvelle alliance mais par l'achèvenement de celle-ci...C'est le niveau qui est approfondi...C'est ce qu'on appelle l'évolution dans la foi!

C'est justement là que vous faites erreur Mister be. La Pâques Nouvelle que Jésus nous a demandé de célébrer, elle n'est pas l'achèvement de la Pâques Ancienne. C'est l'accomplissement de ce qu'annonçait la Pâque ancienne. Tout comme la Nouvelle Alliance, c'est l'accomplissement de ce qu'annonçait l'Ancienne Alliance. Vous oubliez que l'Ancienne Alliance et l'ancienne pâques, ne faisaient qu'annoncer la véritable alliance et la véritable Pâques que Dieu, par Dieu, allait faire vivre à l'homme.



La Pâques Nouvelle instituée par Jésus, de même que l'Alliance Nouvelle qu'il a institué pour nous faire vivre cette Pâques, elle n'est pas le prolongement ou l'approfondissement de la Pâques ancienne, elle est "tout autre", c'est une autre réalité, dont l'alliance ancienne et la pâque ancienne ne faisaient que "préfigurer", annoncer en figure.

C'est bien pour cela que nous parlons d'Ancienne Alliance et de Nouvelle Alliance, de Pâque ancienne et de Pâques Nouvelle, d'Ancien testament et de Nouveau Testament. Ce qui est nouveau, c'est ce qui remplace l'ancien. On ne met pas du vin nouveau dans de veilles outres.

Jésus appelle bien, dans la Nouvelle Alliance scellée en sa chair et en son sang, c'est à dire dans la Nouvelle union de l'homme avec Dieu, accomplit en son Corps qui va traverser la mort pour retourner dans son Royaume, un Nouveau Peuple à se rassembler en Lui, pour vivre cette Pâques Nouvelles, cette Pâques tout autre avec Lui. Et les premiers qui ont été appelés à se rassembler dans ce Nouveau Peuple, c'est l'Ancien peuple, les premiers hommes que Dieu avaient rassemblés dans la première alliance qu'il avait passé avec l'homme.

Petero,vous jouez sur les mots!
Parachèvement,accomplissement,l'achèvement...sont presque des synonymesi
Il n'y aurait pas eu de Pâques sans la Pâque,comme il n'y aurait pas eu de Christianisme sans judaïsme...comme il n'y aurait pas eu de Yeshoua(Jésus) sans Juif...sans Abraham,sans David,sans Moïse!


Citation :
La libération de l'esclavage du prince d'Egypte, la traversée de la mer rouge, du désert, l'enseignement donné par Dieu dans le désert, via la médiation de Moïse puis l'entrée en terre promise, ne faisait que "signifier", c'est à dire "annoncer" la véritable libération, celle du Prince de ce monde, et notre entrée avec Dieu présent en Jésus, le Nouveau Moîse, le vrai Moïse, c'est à dire sauveur, dans le Royaume de Dieu, la vraie terre promise.

Nous sommes bien d'accord sur le principe,sur la théorie mais en pratique....Où est cette libération?
Le Royaume de D.ieu c'est ou sera ici-bas comme en haut sinon ça n'a pas de sens et ça devrait être maintenant et pas après la mort!
Cette terre promise,cette nouvelle Jérusalem n'est pas encore arrivée...il faut attendre la Parousie et traverser les tribulations pour qu'elle arrive...
ce ne sont que l'ombre des choses à venir!

Citation :
C'est bien pour cela que nous parlons d'Ancienne Alliance et de Nouvelle Alliance, de Pâque ancienne et de Pâques Nouvelle, d'Ancien testament et de Nouveau Testament. Ce qui est nouveau, c'est ce qui remplace l'ancien. On ne met pas du vin nouveau dans de veilles outres.

J'aime pas troip le terme testament car ça fait toujours penser à la mort or on parle de vie ici!
La Bible est une révélation progressive. Si vous sautez la première partie d’un livre et que vous essayez de le terminer, vous aurez du mal à en comprendre les personnages, l’intrigue, et l’épilogue. De même, le Nouveau Testament ne peut être correctement compris que s’il est perçu comme un aboutissement des événements, des personnages, des lois, du système sacrificiel, des alliances et promesses de l’Ancien Testament.

Si nous avions seulement le Nouveau Testament, nous lirions les Evangiles sans savoir pourquoi les Juifs attendaient un Messie (un roi Sauveur). Sans l’Ancien Testament, nous ne comprendrions pas pourquoi le Messie devait venir (voir Esaïe 53) et nous n’aurions pas été capables de reconnaître Jésus de Nazareth comme le Messie à partir des nombreuses prophéties très précises qui avaient été données Le concernant. Par exemple, son lieu de naissance (Michée 5 : 2) ; Sa manière de mourir (Psaume 22, plus particulièrement les versets 1, 7-8 ; Psaume 69 : 21) ; Sa résurrection Psaume 16 : 10) et beaucoup d’autres détails de Son ministère (Esaïe 52 : 19, 9 : 2).

Sans l’Ancien Testament, nous ne comprendrions pas les traditions juives que nous retrouvons dans le Nouveau Testament. Nous ne comprendrions pas les nombreuses transformations que les pharisiens ont apportées à la loi de Dieu, en y rajoutant leurs propres traditions. Nous ne comprendrions pas pourquoi Jésus fut si contrarié lorsqu’il vint dans le Temple et le nettoya. Nous ne comprendrions pas non plus que nous pouvons faire usage de la même sagesse que le Christ lorsqu’Il répliqua à Ses nombreux adversaires.
Comment osez-vous prétendre cela:

Citation :
C'est là que vous ne saisissez pas toute la différence qui existe entre la Pâque ancienne qui n'était qu'une parabole de la Pâque Nouvelle que nous fait vivre Jésus en nous faisant communier à sa chair et à son sang.


Et venir dire que les Pâques n'ont rien à voir avec la Pâque montre que vous n'avez rien compris au mystère de Pâque...
Justement tout à avoir car je vous l'ai dit vous ne pourrez pas comprendre Pâque du Christ sans comprendre Pâque de Moïse et même si c'est de l'ordre des choses à venir et que vous ne pouvez rejeter les rites d'un peuple que vous a fait naître!
Ainsi il est plus que normal qu'un Juif se fasse circoncire dans sa chair mais aussi dans son coeur et surtout son oreille comme il est tout aussi normal qu'un Chrétien non-juif ne se fasse pas circoncire dans la chair ce qui ne le dispense bien sûr pas de la circoncision du coeur et de l'oreille,n'observe pas des prescriptions vestimentaires et alimentaires et de purification....
Vous oubliez qu'il y a deux peuples à deux missions différentes mais complémentaires!

« Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats : c’était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ [ou « mais au corps de Christ » – en d'autres termes, laissez-cela au corps de Christ, c'est-à-dire l'Église !] » (Colossiens 2:16-17).

On prétend que ces versets abolissent la loi sur les viandes pures et impures interdisant aux chrétiens de consommer, par exemple, de la viande de porc, de cheval, de lapin, des fruits de mer et autres mets déclarés « impurs » dans Lévitique 11:1-23 et Deutéronome 14:3-20


Ces deux versets ne modifient en rien les lois divines sur les aliments et la consommation de boissons, pas plus qu'ils n'abolissent les fêtes divines que la Bible dit aux chrétiens d'observer.


Citation :
Seul quelques réfractaires, les chrétiens trop attaché à l'ancienne alliance, ont continué à célébrer les fêtes de l'ancienne alliance, allant jusqu'à se séparer de l'Eglise rassemblée autour des Apôtres, dans la Nouvelle Alliance, pour garder l'ancienne Alliance. Vous êtes un descendant de ces chrétiens issus du judaïsme, qui n'ont pas voulu entrer dans le Nouveau Peuple, le Nouvel Israël rassemblé par Jésus dans sa Nouvelle Alliance, pour vivre cette Nouvelle Pâques, cette Pâques tout autre, la véritable Pâques.

Non Petero c'est l'inverse qui se passe,les Chrétiens comme vous veulent se couper de leurs racines hébraïques,faisant ainsi de la théologie de substitution en affirmant que l'Eglise de Rome est la nouvelle Jérusalem...
Je n'ai pas à entrer dans un nouveau peuple,Petero,j'ai à m'améliorer ça oui !A d'avantage circoncire mon oreille même si mon credo est le sh'ma Israël et mon coeur de pierre l devienne un coeur de chair et ma nuque devienne moins raide
Un Juif n'a pas à se convertir au Christianisme puisqu'on parle de la même réalité spirituelle du Tanak à la Brit Hadasha...Il a à faire repentance ça oui mais certainement pas ce convertir...Mais vous oubliez que Yéshoua était juif jusque sur la pointe des ongles....
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Mar 17 Nov 2015, 18:54

Mister be a écrit:
Nous sommes bien d'accord sur le principe,sur la théorie mais en pratique....Où est cette libération?

Cette libération elle est apportée à l'homme, quand il accepte que Jésus venant habiter son cœur avec son Père et l'Esprit, règne en Lui et sur Lui, par ce même Esprit. Quand vous êtes mûs totalement par l'Esprit Saint, que vous obéissez aux motions de l'Esprit Saint, vous êtes libérés des motions de l'Esprit du mal ; vous n'êtres plus esclave de l'esprit du mal.

Mister be a écrit:
Le Royaume de D.ieu c'est ou sera ici-bas comme en haut sinon ça n'a pas de sens et ça devrait être maintenant et pas après la mort!
Cette terre promise,cette nouvelle Jérusalem n'est pas encore arrivée...il faut attendre la Parousie et traverser les tribulations pour qu'elle arrive...
ce ne sont que l'ombre des choses à venir!

Le Royaume de Dieu, Jésus l'a dit à ses disciples, il est là, au milieu d'eux, en eux, car là où Dieu fait sa demeure, là est son Royaume. Le Royaume de Dieu il est là où Dieu est venu planter sa tente, sur la terre, dans le cœur de l'homme, nouveau Temple.

Mister be a écrit:
J'aime pas troip le terme testament car ça fait toujours penser à la mort or on parle de vie ici!

Le mot "testament", traduisant le mot latin "testamentum", traduisant le grec "diathèkè" qui veut dire "alliance". Dans l'alliance, Dieu s'engage à combler de lien celui qui entre dans cette alliance avec Lui. L'alliance que Dieu passe avec l'homme c'est pour le bien de l'homme, uniquement pour le bien de l'homme. Quand toi-même, tu fais ton testament, tu ne penses pas à ta mort, tu penses au bien de tes proches après ta mort.

Mister be a écrit:
La Bible est une révélation progressive.

Attention Mister be, c'est pas la Bible qui est une révélation progressive, c'est l'histoire dont témoigne la Bible, l'histoire de Dieu à l'œuvre pour faire le bien de l'homme.

Mister be a écrit:
Si vous sautez la première partie d’un livre et que vous essayez de le terminer, vous aurez du mal à en comprendre les personnages, l’intrigue, et l’épilogue. De même, le Nouveau Testament ne peut être correctement compris que s’il est perçu comme un aboutissement des événements, des personnages, des lois, du système sacrificiel, des alliances et promesses de l’Ancien Testament.

Le Nouveau Testament, c'est l'aboutissement de l'œuvre commencée par Dieu et dont témoigne l'Ancien Testament. Ors l'aboutissement du bien de l'homme, c'est l'entrée dans la Vie éternelle de l'homme, que Jésus dans la Nouvelle Alliance, accomplit.

Mister be a écrit:
Et venir dire que les Pâques n'ont rien à voir avec la Pâque montre que vous n'avez rien compris au mystère de Pâque...

Justement tout à avoir car je vous l'ai dit vous ne pourrez pas comprendre Pâque du Christ sans comprendre Pâque de Moïse et même si c'est de l'ordre des choses à venir et que vous ne pouvez rejeter les rites d'un peuple que vous a fait naître!

C'est justement la Pâques que Moïse a vécu qui m'aide à comprendre la Pâques que Jésus m'invite à vivre avec Lui et avec tous les hommes qui mettent leur foi en Lui en se rassemblant autour du pasteur qu'il a suscité pour son peuple, avant de disparaître à nos yeux, après s'en être retourné dans le Royaume de Dieu son Père qui n'est pas observable, mais bien présent et dont l'Eglise catholique est le signe visible.

Mister be a écrit:
Ainsi il est plus que normal qu'un Juif se fasse circoncire dans sa chair mais aussi dans son coeur et surtout son oreille comme il est tout aussi normal qu'un Chrétien non-juif ne se fasse pas circoncire dans la chair ce qui ne le dispense bien sûr pas de la circoncision du coeur et de l'oreille,n'observe pas des prescriptions vestimentaires et alimentaires et de purification....

La circoncision dans la chair n'est plus nécessaire puisque Jésus a institué le baptême avec lequel il circoncis notre notre cœur, le dégageant du voile du péché originel qui le recouvrait.

Mister be a écrit:
Vous oubliez qu'il y a deux peuples à deux missions différentes mais complémentaires!

NON, car Jésus rassemble dans une même bergerie, et les brebis perdues d'Israël et les brebis perdues des autres nations :

16 J'ai encore d'autres brebis qui ne sont pas de cette bergerie; il faut aussi que je les amène, et elles entendront ma voix et il y aura une seule bergerie et un seul pasteur. (Jean (CP) 10)

Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Mar 17 Nov 2015, 19:40

petero a écrit:
Mister be a écrit:
Nous sommes bien d'accord sur le principe,sur la théorie mais en pratique....Où est cette libération?

Cette libération elle est apportée à l'homme, quand il accepte que Jésus venant habiter son cœur avec son Père et l'Esprit, règne en Lui et sur Lui, par ce même Esprit. Quand vous êtes mûs totalement par l'Esprit Saint, que vous obéissez aux motions de l'Esprit Saint, vous êtes libérés des motions de l'Esprit du mal ; vous n'êtres plus esclave de l'esprit du mal.

C'est bien cve que je constate...vous nagez en pleine utopie!Oui en théorie mais je ne connais personne quisoit digne de ça....personne!
Mister be a écrit:
Le Royaume de D.ieu c'est ou sera ici-bas comme en haut sinon ça n'a pas de sens et ça devrait être maintenant et pas après la mort!
Cette terre promise,cette nouvelle Jérusalem n'est pas encore arrivée...il faut attendre la Parousie et traverser les tribulations pour qu'elle arrive...
ce ne sont que l'ombre des choses à venir!

Le Royaume de Dieu, Jésus l'a dit à ses disciples, il est là, au milieu d'eux, en eux, car là où Dieu fait sa demeure, là est son Royaume. Le Royaume de Dieu il est là où Dieu est venu planter sa tente, sur la terre, dans le cœur de l'homme, nouveau Temple.

Utopie encore...tant que lHomme ne change son coeur de pierre en coeur de chair ça reste de l'utopie....

Mister be a écrit:
J'aime pas troip le terme testament car ça fait toujours penser à la mort or on parle de vie ici!

Le mot "testament", traduisant le mot latin "testamentum", traduisant le grec "diathèkè" qui veut dire "alliance". Dans l'alliance, Dieu s'engage à combler de lien celui qui entre dans cette alliance avec Lui. L'alliance que Dieu passe avec l'homme c'est pour le bien de l'homme, uniquement pour le bien de l'homme. Quand toi-même, tu fais ton testament, tu ne penses pas à ta mort, tu penses au bien de tes proches après ta mort.

Mister be a écrit:
La Bible est une révélation progressive.

Attention Mister be, c'est pas la Bible qui est une révélation progressive, c'est l'histoire dont témoigne la Bible, l'histoire de Dieu à l'œuvre pour faire le bien de l'homme.

Mister be a écrit:
Si vous sautez la première partie d’un livre et que vous essayez de le terminer, vous aurez du mal à en comprendre les personnages, l’intrigue, et l’épilogue. De même, le Nouveau Testament ne peut être correctement compris que s’il est perçu comme un aboutissement des événements, des personnages, des lois, du système sacrificiel, des alliances et promesses de l’Ancien Testament.

Le Nouveau Testament, c'est l'aboutissement de l'œuvre commencée par Dieu et dont témoigne l'Ancien Testament. Ors l'aboutissement du bien de l'homme, c'est l'entrée dans la Vie éternelle de l'homme, que Jésus dans la Nouvelle Alliance, accomplit.

Mais la Vie éternelle était déjà proposée avant Yéshoua!Yéshoua nous montre comment y accéder(voir le jeune homme riche)


Mister be a écrit:
Et venir dire que les Pâques n'ont rien à voir avec la Pâque montre que vous n'avez rien compris au mystère de Pâque...

Justement tout à avoir car je vous l'ai dit vous ne pourrez pas comprendre Pâque du Christ sans comprendre Pâque de Moïse et même si c'est de l'ordre des choses à venir et que vous ne pouvez rejeter les rites d'un peuple que vous a fait naître!

C'est justement la Pâques que Moïse a vécu qui m'aide à comprendre la Pâques que Jésus m'invite à vivre avec Lui et avec tous les hommes qui mettent leur foi en Lui en se rassemblant autour du pasteur qu'il a suscité pour son peuple, avant de disparaître à nos yeux, après s'en être retourné dans le Royaume de Dieu son Père qui n'est pas observable, mais bien présent et dont l'Eglise catholique est le signe visible.

On est bien d'accord sauf pour l'église catholique qui est une église comme une autre et non pas l'église du Christ comme vous le prétendez...l'ensemble des églises peut ressembler à ce que doit être l'Eglise du Christ...L'église catholique n'est qu'un membre du corps christique

Mister be a écrit:
Ainsi il est plus que normal qu'un Juif se fasse circoncire dans sa chair mais aussi dans son coeur et surtout son oreille comme il est tout aussi normal qu'un Chrétien non-juif ne se fasse pas circoncire dans la chair ce qui ne le dispense bien sûr pas de la circoncision du coeur et de l'oreille,n'observe pas des prescriptions vestimentaires et alimentaires et de purification....

La circoncision dans la chair n'est plus nécessaire puisque Jésus a institué le baptême avec lequel il circoncis notre notre cœur, le dégageant du voile du péché originel qui le recouvrait.
Pour un Juif si Petero....pour un Juif messianique aussi!je vous l'ai déjà expliqué....le Juif reste juif même s'il croit en Yéshoua Ha mashia'h!

Mister be a écrit:
Vous oubliez qu'il y a deux peuples à deux missions différentes mais complémentaires!

NON, car Jésus rassemble dans une même bergerie, et les brebis perdues d'Israël et les brebis perdues des autres nations :

16 J'ai encore d'autres brebis qui ne sont pas de cette bergerie; il faut aussi que je les amène, et elles entendront ma voix et il y aura une seule bergerie et un seul pasteur. (Jean (CP) 10)


C'est Paul qui fait entrer les Nations dans la Bergerie et pas Yéshoua qui n'est là que pour les Juifs!Le Christianisme n'est qu'une affaire juive au départ!
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Mar 17 Nov 2015, 21:58

Mister be a écrit:
Utopie encore...tant que lHomme ne change son coeur de pierre en coeur de chair ça reste de l'utopie....

Dieu n'a jamais demandé à l'homme de changer son cœur de pierre en cœur de chair !!! Yahvé a annoncé que c'est Lui ôterait notre cœur de pierre pour mettre à la place un cœur de chair, un cœur nouveau, un esprit nouveau, son propre Esprit.

Ce cœur nouveau, c'est Jésus qui nous le donne, en nous faisant don, dans le sacrement de l'Eucharistie, de son Corps et de son Cœur de chair qui n'est autre que l'Esprit Saint qui l'unissait en sa chair, à son Père.

C'est Jésus qui en nous purifiant de tous nos péchés, nous rend digne de recevoir ce Cœur Nouveau, son propre Cœur, le Cœur de Dieu son Père, devenu en son Corps, Cœur de chair. Connaissez-vous le miracle eucharistique de Luciano ? Jésus nous a bien montré, dans ce miracle, que dans le pain de sa Pâques, c'est son Cœur de chair qu'il nous donne comme Cœur nouveau, et qui remplace notre cœur fait de poussière, de pierre, pour que nous continuions à vivre par ce Cœur Nouveau, quand notre cœur de pierre retourne à la poussière.

Mister be a écrit:
J'aime pas troip le terme testament car ça fait toujours penser à la mort or on parle de vie ici!

Le mot "testament", traduisant le mot latin "testamentum", traduisant le grec "diathèkè" qui veut dire "alliance". Dans l'alliance, Dieu s'engage à combler de lien celui qui entre dans cette alliance avec Lui. L'alliance que Dieu passe avec l'homme c'est pour le bien de l'homme, uniquement pour le bien de l'homme. Quand toi-même, tu fais ton testament, tu ne penses pas à ta mort, tu penses au bien de tes proches après ta mort.

Mister be a écrit:

Mais la Vie éternelle était déjà proposée avant Yéshoua!Yéshoua nous montre comment y accéder(voir le jeune homme riche)

Dans l'ancienne alliance, la vie éternelle était annoncée, elle n'était pas donnée et la preuve c'est que le jeune homme riche qui vivait sous le régime de l'ancienne alliance demande à Jésus ce qu'il doit faire pour avoir la vie éternelle. En lui répondant, suis-moi, ce qui veut dire, entre dans la Nouvelle Alliance que je propose, et là tu recevras la Vie éternelle.

Mister be a écrit:
Pour un Juif si Petero....pour un Juif messianique aussi!je vous l'ai déjà expliqué....le Juif reste juif même s'il croit en Yéshoua Ha mashia'h![/color]

C'est quoi être juif ? C'est faire partie du peuple qui vit dans l'alliance avec Dieu. En suivant Jésus, vous restez juifs car vous continuez à obéir à Dieu venu en Jésus et de fait, vous allez au delà de la première alliance qui ne sauve pas, mais qui préparait à accueillir Celui qui sauve et qui est venu sauver en instituant une Nouvelle Alliance.

Mister be a écrit:
C'est Paul qui fait entrer les Nations dans la Bergerie et pas Yéshoua qui n'est là que pour les Juifs!Le Christianisme n'est qu'une affaire juive au départ!

NON, c'est Jésus qui après sa résurrection, a fait entrer les Nations dans la bergerie qu'il repris en main, dont il est venu prendre soin lui-même, après être descendu du Ciel, comme il l'avait promis par la bouche de son prophète Ezéchiel :

"" Va, car cet homme est un instrument que j'ai choisi pour porter mon nom devant les nations, les rois et les enfants d'Israël; (Actes (CP) 9)

C'est Jésus qui fait entrer, ces hommes des nations païennes, en envoyant Paul baptiser ces païens en son Nom.

C'est par le baptême qu'on entre dans ce Peuple Nouveau que Jésus rassemble en Lui. Même les juifs se sont fait baptiser pour entrer dans ce Peuple Nouveau.

Paul l'a dit. En Jésus, il n'y a plus de juifs, de grecs ... En Jésus, nous sommes descendant d'Abraham, que nous soyons juifs ou grec.

27 Vous tous, en effet, qui avez été baptisés dans le Christ, vous avez revêtu le Christ. 28 Il n'y a plus ni Juif ni Grec; il n'y a plus ni esclave ni homme libre; il n'y a plus ni homme ni femme: car vous n'êtes tous qu'une personne dans le Christ Jésus. 29 Et si vous êtes au Christ, vous êtes donc " descendance " d'Abraham, héritiers selon la promesse. (Galates (CP) 3)

Le juif comme le grec, en Jésus, héritiers de la Vie éternelle transmise par le Christ et promise à la descendance d'Abraham, dont font partie tous ceux qui sont enfantés à la Vie éternelle dans la chair de Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Mer 18 Nov 2015, 15:13

Bien évidemment que c'est l'Eternel qui fera cette mutation car l'Homme de lui-même en est incapable, là-dessus on est bien d'accord mais l'Eternel ne le fera pas contre l'avis et  le oui plénier de l'Homme
Le libre arbitre vous en faites quoi Petero?
Contexte

Ézéchiel 36
…25Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. 26Je vous donnerai un coeur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j'ôterai de votre corps le coeur de pierre, et je vous donnerai un coeur de chair. 27Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois.…

Ézéchiel 11
…18C'est là qu'ils iront, Et ils en ôteront toutes les idoles et toutes les abominations. 19Je leur donnerai un même coeur, Et je mettrai en vous un esprit nouveau; J'ôterai de leur corps le coeur de pierre, Et je leur donnerai un coeur de chair, 20Afin qu'ils suivent mes ordonnances, Et qu'ils observent et pratiquent mes lois; Et ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu.…

C'est certain que c'est l'Eternel qui change nos coeurs de pierre en coeur de chair mais pour cela,il faut être disposé à le faire!!
Que faites-vous de notre libre arbitre Petero...?D.ieu ne fait rien sans notre consentement...
D'abord pourquoi avons-nous un coeur de pierre?
Dans la Bible, le cœur endurci n’est pas le cœur égoïste mais blessé. Le cœur blessé se ferme, inconsciemment. C’est en ayant en vue nos cœurs blessés et endurcis que Dieu annonce ce qu’il désire réaliser : »Je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau. J’enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair." (Ezéchiel 16, 63)

Quand l'Eternel fera cela?
Quand l'Homme sera prêt!
Quand sera-t-il prêt?
Quand il aura la gueule cassée par la vie!
Car c'est ça qui endurcit les coeur!Alors il sera pleinement prêt car il se tournera de lui-même vers la miséricorde de D.ieu qui sera sensible à sa détresse :

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
Seigneur, écoute mon appel !
Que ton oreille se fasse attentive
au cri de ma prière !

Si tu retiens les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui subsistera ?
Mais près de toi se trouve le pardon
pour que l’homme te craigne.

J’espère le Seigneur de toute mon âme ;
je l’espère, et j’attends sa parole.
Mon âme attend le Seigneur
plus qu’un veilleur ne guette l’aurore.
etc...(ps129)

Et pour atteindre ce degré d'humilité-Arnaud oarle de kénose-il faut avoir touché le fond et que plus rien,plus aucune solution ne puisse être envisagée comme on le voit partout dans la Bible!
Nous voilà averti et un jour,on se fera casser la gueule par la vie...
On peut préparer cette téchouvah!Comment?comme le dit ezéchiel et Yéshoua au Jeune homme riche:

1) en observant les commandements
2) en aimant D.ieu et son prochain etc...

Préparons ce coeur à recevoir le Saint Esprit.....
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Mer 18 Nov 2015, 16:44

Citation :
Dans l'ancienne alliance, la vie éternelle était annoncée, elle n'était pas donnée et la preuve c'est que le jeune homme riche qui vivait sous le régime de l'ancienne alliance demande à Jésus ce qu'il doit faire pour avoir la vie éternelle. En lui répondant, suis-moi, ce qui veut dire, entre dans la Nouvelle Alliance que je propose, et là tu recevras la Vie éternelle.

Mister be a écrit:
Pour un Juif si Petero....pour un Juif messianique aussi!je vous l'ai déjà expliqué....le Juif reste juif même s'il croit en Yéshoua Ha mashia'h![/color]

C'est quoi être juif ? C'est faire partie du peuple qui vit dans l'alliance avec Dieu. En suivant Jésus, vous restez juifs car vous continuez à obéir à Dieu venu en Jésus et de fait, vous allez au delà de la première alliance qui ne sauve pas, mais qui préparait à accueillir Celui qui sauve et qui est venu sauver en instituant une Nouvelle Alliance.

Avant de lui proposer à le suivre,Jésus Petero mes l'accent sur l'observance des commandements....

Le jeune homme riche (Matthieu 19,16-30)



16 Et voici, un homme s’approcha, et dit à Jésus: Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle? 17 Il lui répondit: Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon? Un seul est le bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. Lesquels? lui dit-il. 18 Et Jésus répondit: Tu ne tueras point; tu ne commettras point d’adultère; tu ne déroberas point; tu ne diras point de faux témoignage; 19 honore ton père et ta mère; et: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 20 Le jeune homme lui dit: J’ai observé toutes ces choses; que me manque-t-il encore? 21 Jésus lui dit: Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi.

Celui qui n'observe pas les commandements et qui suit Jésus n'entrera pas dans le royaume et donc n'aura pas la vie éternelle

Matthieu 7
…20C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. 21Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. 22Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom?…

Quant à votre définitiion de juif,j'aime bien...mais sachez que par leur mission prophètique....juif et gentil seront toujours différents mais complémentaires...si le salut vient des Juifs,ceux-ci ont besoin des goyil pour accomplir le plan de D.ieu
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Mer 18 Nov 2015, 16:56

Citation :
NON, c'est Jésus qui après sa résurrection, a fait entrer les Nations dans la bergerie qu'il repris en main, dont il est venu prendre soin lui-même, après être descendu du Ciel, comme il l'avait promis par la bouche de son prophète Ezéchiel :

"" Va, car cet homme est un instrument que j'ai choisi pour porter mon nom devant les nations, les rois et les enfants d'Israël; (Actes (CP) 9)

Entre porter son Nom à la face des nations et faire entrer,il y a une différence....je me demande si vous avez bien lu Paul de Tarse... « c’est la racine qui vous porte » (Romains 11.18).

« aux Israélites appartiennent l’adoption, la gloire, les alliances, la loi, le culte, les promesses, les patriarches et le Messie selon la chair » (Romains 9.4-5).
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Mer 18 Nov 2015, 17:50

Mister be a écrit:
Préparons ce coeur à recevoir le Saint Esprit.....

Quand Dieu nous dit :

"26 Et je vous donnerai un coeur nouveau, et je mettrai au dedans de vous un esprit nouveau; j'ôterai de votre chair le coeur de pierre; et je vous donnerai un coeur de chair. 27 Je mettrai au dedans de vous mon Esprit, et je ferai que vous suivrez mes ordonnances, que vous observerez mes lois et les pratiquerez. (Ezéchiel (CP) 36)

Il parle d'une même réalité, son Esprit Saint. Ce Cœur nouveau que Dieu nous dit qu'il mettra en nous, ce Cœur de chair qu'il promet de mettre en notre chair, c'est son Esprit Saint.

Dieu a un Cœur et ce Cœur c'est l'Esprit qui l'unit à Jésus son Fils. C'est ce Esprit du Père et du Fils qui en Jésus devenu chair, est lui-même devenu chair, car Jésus s'est incarné avec son Cœur divin, l'Esprit Saint.

Quand nous sommes baptisés, nous sommes plongés dans le Corps de Jésus, nous sommes incorporés à son Corps de chair et de fait, devenu un seul Corps avec son Corps, nous héritons de son Cœur divin devenu Cœur de chair.

C'est pour que nous vivions par Lui que Jésus nous fait don de son Cœur, de l'Esprit Saint.

Le baptisé, incorporé au Christ, il possède déjà ce Cœur par lequel il va vivre et avec lequel il va aimer, comme Jésus aime, comme Dieu aime.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Mer 18 Nov 2015, 18:08

Mister be a écrit:
si le salut vient des Juifs,ceux-ci ont besoin des goyil pour accomplir le plan de D.ieu

Attention de ne pas se tromper dans l'interprétation de cette parole de Jésus :

"22 Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. (Jean (CP) 4)

Jésus répond à la Samaritaine qui vient de lui dire :

"9 "Comment vous, qui êtes Juif, me demandez-vous à boire, à moi qui suis Samaritaine? (Jean (CP) 4)

"car le salut vient des juifs", c'est une proposition subordonnée, explicative et pas une déclaration de principe. Jésus dit : "nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des juifs". Le salut, c'est l'adoration, et la véritable adoration, c'est la mienne, car je connais le Père comme Lui me connaît. Jésus est le Sauveur, car il adore Dieu dans l'Esprit de Vérité, qui est son propre Esprit.

Jésus dit : "le salut vient des juifs", car le Sauveur qu'Il Est Lui-même vient des juifs, du milieu des juifs.

C'est donc de Jésus, d'où vient le salut, que juifs et Goyil ont besoin, Juifs et Goyil qui sont rassemblés en un seul peuple, que Jésus fait entrer dans ce salut dont il est porteur.



Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Mer 18 Nov 2015, 18:24

[quote="Mister be"]
Citation :
Entre porter son Nom à la face des nations et faire entrer,il y a une différence....je me demande si vous avez bien lu Paul de Tarse... « c’est la racine qui vous porte » (Romains 11.18).

Oui j'ai bien lui :

17 et si toi, qui n'étais qu'un olivier sauvage, tu as été enté à leur place et rendu participant de la racine et de la sève de l'olivier, (Romains (CP) 11)

Paul me dit que moi, en tant que païen devenu chrétien, je bénéficie de la sève et de la sève qui jaillit de cette racine. Le salut vient de la racine, de la sève, c'est à dire de Jésus et de la Vie dans l'Esprit qu'il nous communique.

C'est bien grâce à Jésus que j'entre dans la Vie éternelle qu'il me communique dans la sève qu'il fait sortir de la racine de l'olivier qu'Il Est et pas grâce à Paul. Ce n'est pas de l'olivier que vient la sève, c'est de la racine de l'olivier ; ce n'est donc pas des branches de l'olivier que vient le salut, c'est de la racine de l'Olivier, c'est à dire Jésus Lui-même dans le don qu'il nous fait de son Esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Mer 18 Nov 2015, 18:40

petero a écrit:
Mister be a écrit:
Préparons ce coeur à recevoir le Saint Esprit.....

Quand Dieu nous dit :

"26 Et je vous donnerai un coeur nouveau, et je mettrai au dedans de vous un esprit nouveau; j'ôterai de votre chair le coeur de pierre; et je vous donnerai un coeur de chair. 27 Je mettrai au dedans de vous mon Esprit, et je ferai que vous suivrez mes ordonnances, que vous observerez mes lois et les pratiquerez.  (Ezéchiel (CP) 36)

Il parle d'une même réalité, son Esprit Saint. Ce Cœur nouveau que Dieu nous dit qu'il mettra en nous, ce Cœur de chair qu'il promet de mettre en notre chair, c'est son Esprit Saint.

Dieu a un Cœur et ce Cœur c'est l'Esprit qui l'unit à Jésus son Fils. C'est ce Esprit du Père et du Fils qui en Jésus devenu chair, est lui-même devenu chair, car Jésus s'est incarné avec son Cœur divin, l'Esprit Saint.

Quand nous sommes baptisés, nous sommes plongés dans le Corps de Jésus, nous sommes incorporés à son Corps de chair et de fait, devenu un seul Corps avec son Corps, nous héritons de son Cœur divin devenu Cœur de chair.

C'est pour que nous vivions par Lui que Jésus nous fait don de son Cœur, de l'Esprit Saint.

Le baptisé, incorporé au Christ, il possède déjà ce Cœur par lequel il va vivre et avec lequel il va aimer, comme Jésus aime, comme Dieu aime.

Oui ça tout le monde l'a bien compris qu'il s'agit de l'esprit saint!
De nouveau en théorie,vous avez raison!
Quand on est baptisé,né de nouveau,plongé dans le corps de jésus devenu corps avec son corps(moi je dirais membres de son corps),nous héritons de son coeur de chair or ce n'est pas ce que je constate...que beaucoup de baptisés,nés de nouveau etc...n'accomplissent pas ni n'observent les commandements divins et croient vivre par Lui...


Matthieu 7
…20C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. 21Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. 22Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom?…

Je vous le répète...pas un seul auj n'est capable de montrer l'exemple de ce que vous prétendez....pas un seul!

Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Mer 18 Nov 2015, 18:52

petero a écrit:
Mister be a écrit:
si le salut vient des Juifs,ceux-ci ont besoin des goyil pour accomplir le plan de D.ieu

Attention de ne pas se tromper dans l'interprétation de cette parole de Jésus :

"22 Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. (Jean (CP) 4)

Jésus répond à la Samaritaine qui vient de lui dire :

"9 "Comment vous, qui êtes Juif, me demandez-vous à boire, à moi qui suis Samaritaine?  (Jean (CP) 4)

"car le salut vient des juifs", c'est une proposition subordonnée, explicative et pas une déclaration de principe. Jésus dit : "nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des juifs". Le salut, c'est l'adoration, et la véritable adoration, c'est la mienne, car je connais le Père comme Lui me connaît. Jésus est le Sauveur, car il adore Dieu dans l'Esprit de Vérité, qui est son propre Esprit.

Jésus dit :  "le salut vient des juifs", car le Sauveur qu'Il Est Lui-même vient des juifs, du milieu des juifs.

C'est donc de Jésus, d'où vient le salut, que juifs et Goyil ont besoin, Juifs et Goyil qui sont rassemblés en un seul peuple, que Jésus fait entrer dans ce salut dont il est porteur.




Là nous sommes bien d'accord...
Yéshoua appartenait à la maison de Juda et la samaritaine,à la maison d'Ephraïm

Voici, les jours viennent, dit YHWH, où je ferai avec la maison d’Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle.” (Jé. 31:31)

« Ils amèneront tous vos frères du milieu de toutes les nations, en offrande à THWH l’Adonaï, sur des chevaux, des chars et des litières, sur des mulets et des dromadaires, à ma montagne sainte, à Jérusalem, dit YHWH l’Adonaï, comme les enfants d’Israël apportent leur offrande, dans un vase pur, à la maison de YHWH l’Adonaï. Et je prendrai aussi parmi eux des sacrificateurs, des Lévites, dit YHWH l’Adonaï. car, comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi, dit YHWH l’Adonaï, ainsi subsisteront votre postérité et votre nom » (Isaïe 66:20-24)

« J’accorderai à mes deux témoins le don de prophétiser, revêtus de sacs, pendant mille deux cent soixante jours. » « Ce sont là les deux chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la Terre. » (Apocalypse 11 :3,4)
Cfr aussi les deux chandeliers qu'on allument à shabbat)


L’affirmation « choc » prétexte à l’ouverture de la réflexion qui nous occupe pourrait être :

« Les dix tribus perdues de la maison d’Israël, appelées Éphraïm, sont spirituellement et biologiquement devenues, parmi toutes les nations,
les croyants nés de nouveau, observant les commandements de D.ieu et témoignant de Yéshoua. Ils seront rassemblés à leurs frères juifs. Ils seront rassemblés non seulement en esprit, mais aussi concrètement sur le territoire d’Israël … Ces deux entités, qui n’en feront qu’une, font partie du grand rassemblement final de l’Alliance d’Israël opéré par le Seigneur Lui même ».

Cette allégation, bien lourde de conséquence et notamment pour les tenants du : « tout spirituel » ou du « tout église » ou du « tout synagogue », ne peut faire l’économie d’une liste d’autres questions bien évidemment nécessaires pour digérer, comprendre, faire la part des choses se rapportant à une telle affirmation. Le questionnement sur ce sujet peut s’énoncer comme suit : De quoi parlons nous ? Quelle est l’origine de ce sujet ? Comment s’inscrit-IL dans le déroulement des évènements prophétiques ? Quel en est le sens, et quel en estl’intérêt ? Quels sont les divers points de vue ? Après réflexion qu’est ce que cela signifie ? Quelle conclusion sobre, impulsée par le Souffle de Vérité, peut-on en exprimer ?

Les deux maisons, Ézéchiel 37 une prophétie pivot

« Et toi, fils de l’homme, prends une pièce de bois, et écris dessus : Pour Juda et pour les enfants d’Israël qui lui sont associés. Prends une autre pièce de bois, et écris dessus : Pour Joseph, bois d’Éphraïm et de toute la maison d’Israël qui lui est associée. Rapproche-les l’une et l’autre pour en former une seule pièce, en sorte qu’elles soient unies dans ta main. (…) Voici, je prendrai le bois de Joseph qui est dans la main d’Éphraïm, et les tribus d’Israël qui lui sont associées ; je les joindrai au bois de Juda, et j’en formerai un seul bois, en sorte qu’ILs ne soient qu’un dans ma main.
(…) Ainsi parle le Seigneur, YHWH : Voici, je prendrai les enfants d’Israël du milieu des nations où ils sont allés, je les rassemblerai de toutes parts, et je les ramènerai dans leur pays. Je ferai d’eux une seule nation dans le pays, dans les montagnes d’Israël ; ils auront tous un même roi, ils ne formeront plus deux nations, et ne seront plus divisés en deux royaumes. (…) Ils seront mon peuple, et je serai leur D.ieu. Mon serviteur David sera leur roi, et ils auront tous un seul berger. Ils suivront mes ordonnances, Ils observeront mes lois et les mettront en pratique.” (Ez. 37:16-24)

Certains diront : cela n’est plus valide, c’est l’ancien testament, aujourd’hui tout est différent… Ce n’est pas ainsi que nous considérons la Parole de D.ieu, car, « La Parole ne peut être anéantie ». (jean 10 :35). Non, la prophétie ne peut être remise en cause, et cette dernière ne s’est pas encore réalisée. Nous en concluons qu’elle est encore à venir.

« Si elle tarde, attends–la, Car elle s’accomplira, elle s’accomplira certainement. » (Hab 2 :3)


Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Mer 18 Nov 2015, 20:29

Mister be a écrit:
Oui ça tout le monde l'a bien compris qu'il s'agit de l'esprit saint!
De nouveau en théorie,vous avez raison!
Quand on est baptisé,né de nouveau,plongé dans le corps de jésus devenu corps avec son corps(moi je dirais membres de son corps),nous héritons de son coeur de chair or ce n'est pas ce que je constate...que beaucoup de baptisés,nés de nouveau etc...n'accomplissent pas ni n'observent les commandements divins et croient vivre par Lui...

Cher Mister be,

On devient par le baptême, membre du corps de Jésus ou sarments de la Vigne qu'Est Jésus. Ors que nous dit Jésus ? Qu'il existe sur la Vigne, des sarments secs, qui ne sont pas vivants de la Vie de Jésus, la Vie de l'Esprit, la sève transmis par Jésus à toute la Vigne.

Oui, il y a beaucoup de baptisé, né de nouveau, qui sont des sarments secs, parce qu'ils ne sont pas vivant de cette Vie dans l'Esprit, faute d'avoir vraiment accueillis en eux cette sève.

Mister be a écrit:
Je vous le répète...pas un seul auj n'est capable de montrer l'exemple de ce que vous prétendez....pas un seul!

Vivez-vous auprès de chacun des milliards de baptisés pour juger que pas un seul n'est un sarment qui produit du fruit ? NON.

Ces baptisés qui portent du fruit, du bon fruit, il y en a beaucoup, pas assez sans doute, mais beaucoup mais qui ne sont pas spécialement connus publiquement, car en général ces saints sont discrets et humbles.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Mer 18 Nov 2015, 20:46

Mister be a écrit:
Ainsi parle le Seigneur, YHWH : Voici, je prendrai les enfants d’Israël du milieu des nations où ils sont allés, je les rassemblerai de toutes parts, et je les ramènerai dans leur pays. Je ferai d’eux une seule nation dans le pays, dans les montagnes d’Israël ; ils auront tous un même roi, ils ne formeront plus deux nations, et ne seront plus divisés en deux royaumes. (…) Ils seront mon peuple, et je serai leur D.ieu. Mon serviteur David sera leur roi, et ils auront tous un seul berger. Ils suivront mes ordonnances, Ils observeront mes lois et les mettront en pratique.” (Ez. 37:16-24)

On peux rajouter cette prophétie d'Ezéchiel :

"20 C'est pourquoi ainsi parle le Seigneur Yahweh: Me voici; je vais juger entre la brebis grasse et la brebis maigre. 21 Parce que vous avez heurté du flanc et de l'épaule, et frappé de vos cornes toutes les brebis débiles jusqu'à ce que vous les eussiez chassées dehors, 22 je sauverai mes brebis, et elles ne seront plus au pillage, et je jugerai entre brebis et brebis. 23 Je leur susciterai un seul pasteur, -- et il les fera paître,-- mon serviteur David; c'est lui qui les paîtra; et c'est lui qui sera pour elles un pasteur. 24 Moi, Yahweh, je serai leur Dieu, et mon serviteur David sera prince au milieu d'elles; moi, Yahweh, j'ai parlé.  (Ezéchiel (CP) 34)

Yahweh annonçait qu'il viendrait lui-même prendre soin de ses brebis, comme un pasteur au milieu de ses brebis. Qu'ils les sauveraient et qu'il jugerait entre la brebis grasse et la brebis maigre. Ors Jésus Lui-même se présente comme étant Yahvé (Je Suis) venu pardonner les péchés, venus sauver ses brebis, venu pour séparer les brebis des boucs.

On peut remarquer que Jésus, a suscister, comme il l'avait annoncé par Ezéchiel, un pasteur, à qui il a confié ses brebis, son Apôtres bien-aimé, Pierre. Par 3 fois, il lui demandera :  "m'aimes-tu plus que ceux-ci". Comme par hasard, le sens du mot David est "le bien aimé".

Comment ne pas voir dans l'Apôtre Pierre que Jésus a institué pasteur, ce pasteur bien aimé (David), qui sera appelé "le prince des Apôtres", de l'Eglise. Pendant que Jésus est Dieu, présent pas son Esprit au milieu d'eux, l'Apôtre Pierre et ses successeurs, sont ce pasteur, ce prince qui est aussi au milieu des brebis pour les guider, avec Jésus présent en lui par son Esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Jeu 19 Nov 2015, 09:35

[quote="petero"]
Mister be a écrit:
Citation :
Entre porter son Nom à la face des nations et faire entrer,il y a une différence....je me demande si vous avez bien lu Paul de Tarse... « c’est la racine qui vous porte » (Romains 11.18). [/quote


Oui j'ai bien lui :

17 et si toi, qui n'étais qu'un olivier sauvage, tu as été enté à leur place et rendu participant de la racine et de la sève de l'olivier,  (Romains (CP) 11)

Paul me dit que moi, en tant que païen devenu chrétien, je bénéficie de la sève et de la sève qui jaillit de cette racine. Le salut vient de la racine, de la sève, c'est à dire de Jésus et de la Vie dans l'Esprit qu'il nous communique.

C'est bien grâce à Jésus que j'entre dans la Vie éternelle qu'il me communique dans la sève qu'il fait sortir de la racine de l'olivier qu'Il Est et pas grâce à Paul. Ce n'est pas de l'olivier que vient la sève, c'est de la racine de l'olivier ;  ce n'est donc pas des branches de l'olivier que vient le salut, c'est de la racine de l'Olivier, c'est à dire Jésus Lui-même dans le don qu'il nous fait de son Esprit.

Oui c'est bien grâce à Jésus qu'on entre dans la Vie éternelle,c'est grace à lui que vous êtes cohéritiers du Salut;Lui qui est issu du peuple choisi par l'Eternel
Israël est l'olivier,la sève en est bien sûr la théologie hébraïque avec son D.ieu unique,ses ordonnances(Thora),ses porphètes et ses ketouvim...
Se couper de ses racines qui sont hébraïques comme l'a fait Constantin c'est faire mourir la plante
d'où  ma signature et pourquoi je ne serai jamais catholique

Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaïsme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines et messianique pour son messie!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Jeu 19 Nov 2015, 11:15

Mister be a écrit:
Moi j'ai choisi Juif pour les racines et messianique pour son messie!

Et c'est très bien ainsi, mais dans l'éternité, Dieu se contrefiche bien de notre origine ethnique comme de nos considérations. Israël n'a pas à se glorifier mais à craindre et glorifier Dieu, non pas elle-même. Voyez donc où l'aveuglement du peuple juif l'a mené : comme c'est le peuple élu, il n'a pas droit à l'erreur comme les païens; et réellement, heureux celui qui a peu de responsabilités avec Dieu, car on ne lui demandera pas autant de comptes que celui qui porte le sacerdoce.

Il est écrit qu'il y aura beaucoup d'appelés mais peu d'élus (Juifs), que ce peuple prophétique sera séduit et livré au scandale parmi les nations, et qu'enfin il ne lui sera fait grâce que lorsqu'il reconnaîtra le véritable Messie, Jésus-Christ. Certes, je suis parfaitement d'accord avec vous sur le fait qu'il ne faille pas oublier la racine sur laquelle nous avons été entés; cependant, il ne nous sert de rien de pratiquer le judaïsme toujours prisonnier de l'Ancienne Alliance, alors que le Christ a instauré la Nouvelle. Puisse Israël entrer dans la Nouvelle et suivre le Christ, là seulement je considérerais que le peuple élu mérite d'être enté de nouveau à ma place.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Jeu 19 Nov 2015, 12:45

Nous sommes sur la même longueur d'onde Tabris
Certes, de nombreux Juifs ne reconnaissent pas Jésus comme leur Messie. De ce point de vue Paul dit qu’ils sont « retranchés » de la signification première de leur propre racine, mais cela ne veut pas pour autant dire que D.ieu ait rejeté son peuple. C’est pour les croyants non juifs une occasion de provoquer chez les Juifs l’envie de connaître la bénédiction qui est fondée sur leurs Ecritures et qui est leur est « premièrement » destinée (Romains 1.16, 11.1 et 11). « Il est capital que les chrétiens se rendent compte des racines juives de leur foi, et qu’ils renouent avec elles ». Si de telles exhortations sont de nos jours monnaie courante, leur application peut varier considérablement, les « racines juives » pouvant être comprises de manière très différentes. Pour certains, elles désignent le Tanak, les Ecritures hébraïques qui constituent la toile de fond et le dictionnaire de tout le Nouveau Testament
Selon d’autres, les « racines juives » se situent dans le contexte du NT, à savoir le monde juif de l’époque du second temple, où le Tanak était interprété et appliqué selon les différents courants : pharisiens, sadducéens, esséniens, zélotes, etc., exprimant là le berceau du christianisme.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Jeu 19 Nov 2015, 14:56

Mister be a écrit:
Oui c'est bien grâce à Jésus qu'on entre dans la Vie éternelle,c'est grace à lui que vous êtes cohéritiers du Salut;Lui qui est issu du peuple choisi par l'Eternel.

Israël est l'olivier,la sève en est bien sûr la théologie hébraïque avec son D.ieu unique,ses ordonnances(Thora),ses porphètes et ses ketouvim...

Vous savez très bien, cher Mister be, que dans l'Ancien Testament, Dieu ne fait pas que comparer Israël à un olivier, il le compare aussi à une vigne. La vigne dans l'Ancienne Alliance, c'était Israël et le maître de la Vigne c'était Dieu et les vignerons, c'étaient ceux à qui Dieu avait confié sa Vigne pour qu'il lui fasse produire du fruit : l'amour de Dieu et du prochain.

Ors que nous dit Jésus : " 1 "Je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. (Jean (CP) 15)"

Ce qui veut dire "Je suis le Vrai Israël"., celui dont le père prend soin en Vérité, car Je suis son Fils.

C'est Jésus, la vraie Vigne, le vraie Israël qui a été rejeté d'Israël, de la vigne que Dieu avait planté et confié aux grands prêtres, aux prêtres, aux docteurs de la Loi, vigne qu'ils ont négligée.

C'est à partir de Jésus qui est la Vraie Vigne, le Véritable olivier, rejeté par l'olivier que Dieu avait planté, que Dieu redonne la vraie vie, la vraie sève à son peuple et aux peuples païens.

Juifs et païens sont appelé à entrer dans la Vraie Vigne que Dieu a planté, son cep de choix, en faisant naître son Fils au sein de l'Israël ancien. La Vraie Vigne, c'est Jésus Lui-même, rassemblant en son Corps, sur la Vigne véritable qu'Il Est, tous les juifs et païens qui veulent recevoir sa vie, la sève qu'Est la Charité que son Esprit fait passer dans tous les sarments de la vigne.

NON, Israël n'est pas le véritable olivier ou la vraie vigne, c'est Jésus, le rejeton d'Israël, qu'Israël a lui même retranché de l'olivier qu'il était, de la vigne qu'il était, qui a repris vie après sa résurrection, car ses racines sont plantés en Dieu.

Et la sève, ce n'est pas la théologie hébraïque, mais la vérité vers laquelle Jésus, par son Esprit, conduit les sarments de la Vigne Véritable qu'Il Est, de l'Olivier véritable qu'Il Est et à qui il fait produire du fruit, pendant que l'olivier ancien qu'est le vieil Israël, ne produit plus de fruit véritable, car il s'est coupé de la Vraie Vigne qu'Est Jésus.

Mister be a écrit:
Moi j'ai choisi Juif pour les racines et messianique pour son messie!

Moi je choisis Jésus, pour ses racines, c'est à dire le lien qui l'unit à Dieu son Père, son Esprit qu'il a mis dans son Eglise et qui deviens notre Esprit à chacun, pour que nous soyons un seul Esprit avec Jésus, et vivions de sa Vie, et aimions avec son Esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Jeu 19 Nov 2015, 15:52

Beaucoup d'arbre servent comme métaphores à la théologie hébraïque...Il n'y a pas que l'Olivier,le figuier,la vigne...mais d'autres aussi
1. Elohim a donné à Israël la liste des 7 arbres à planter :

(Isaïe 41:18-20)

"18 Je ferai jaillir des fleuves sur les collines, Et des sources au milieu des vallées; Je changerai le désert en étang, Et la terre aride en courants d' eau; 19 Je mettrai dans le désert le cèdre, l' acacia, Le myrte et l' olivier; Je mettrai dans les lieux stériles Le cyprès, l' orme et le buis, tous ensemble; 20 Afin qu' ils voient, qu' ils sachent, Qu' ils observent et considèrent Que la main de l' Éternel a fait ces choses, Que le Saint d' Israël en est l' auteur."

Le cèdre pousse droit et est impossible à faire dévier : des colonnes solides plantées dans la maison de Dieu. Plusieurs arbres forment ensemble une oasis dans un désert et donc signalent la présence d’eau.

La vigne représente la vie religieuse et la racine divine
de la communication avec ELOHIM - communion avec le CEP


Yeshoua (que les nations appellent Jésus) a dit :" je suis le cep."
Jean 15:5 Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.

Par définition la vigne est un arbre puisqu'il porte un tronc - le cep.

(Isaïe 5:1-8)

" 1 Je chanterai à mon bien-aimé Le cantique de mon bien-aimé sur sa vigne. Mon bien-aimé avait une vigne, Sur un coteau fertile. 2 Il en remua le sol, ôta les pierres, et y mit un plant délicieux; Il bâtit une tour au milieu d' elle, Et il y creusa aussi une cuve. Puis il espéra qu' elle produirait de bons raisins, Mais elle en a produit de mauvais. 3 Maintenant donc, habitants de Jérusalem et hommes de Juda, Soyez juges entre moi et ma vigne! 4 Qu' y avait-il encore à faire à ma vigne, Que je n' aie pas fait pour elle? Pourquoi, quand j' ai espéré qu' elle produirait de bons raisins, En a-t-elle produit de mauvais? 5 Je vous dirai maintenant Ce que je vais faire à ma vigne. J' en arracherai la haie, pour qu' elle soit broutée; J' en abattrai la clôture, pour qu' elle soit foulée aux pieds. 6 Je la réduirai en ruine; elle ne sera plus taillée, ni cultivée; Les ronces et les épines y croîtront; Et je donnerai mes ordres aux nuées, Afin qu' elles ne laissent plus tomber la pluie sur elle. 7 La vigne de l' Éternel des armées, c' est la maison d' Israël, Et les hommes de Juda, c' est le plant qu' il chérissait. Il avait espéré de la droiture, et voici du sang versé! De la justice, et voici des cris de détresse! 8 Malheur à ceux qui ajoutent maison à maison, Et qui joignent champ à champ, Jusqu' à ce qu' il n' y ait plus d' espace, Et qu'ils habitent seuls au milieu du pays! "

Des arbres peuvent produire des mauvais fruits. ISRAËL a de l'espoir : HATIKVA - mais - Elohim dit qu'il n'y a pas un juste - pas même un seul. Les erreurs , nous les payons tôt ou tard.

(Isaïe 27:2-5)

2 En ce jour -là, Chantez un cantique sur la vigne. 3 Moi l' Éternel, j' en suis le gardien, Je l' arrose à chaque instant; De peur qu' on ne l' attaque, Nuit et jour je la garde. 4 Il n' y a point en moi de colère; Mais si je trouve à combattre des ronces et des épines, Je marcherai contre elles, je les consumerai toutes ensemble, 5 A moins qu' on ne me prenne pour refuge, Qu' on ne fasse la paix avec moi, qu' on ne fasse la paix avec moi.

(Luc 13:6)

Il dit aussi cette parabole: Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint pour y chercher du fruit, et il n' en trouva point.

(Jean 15:1-5)

1 Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. 2 Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l' émonde, afin qu' il porte encore plus de fruit. 3 Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée. 4 Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s' il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. 5 Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.

Si Jésus dit " Je suis le vrai Cep ..." cela signifie qu'il y a donc de faux ceps .

Voyez le figuier et les autres arbres : les nations . Où en sommes-nous par rapport au figuier ?

Le figuier c'est le " TSEMAH " ( la " semence " ) nous devons l'arroser tout autour de nous.




La vigne Le mot désigne d’habitude la vraie vigne ( vitis vinifera ), originaire de l’Asie occidentale ( S.de la mer Caspienne) Genèse 9:20,21. Les Égyptiens la cultivaient Genèse 40:11 Psaumes 78:47 Des sculptures égyptiennes de l’ancien empire représentent des vignes, des grappes des pressoirs et la manutention du vin.

Le sol et le climat d’Israël convenaient à cette culture, qui fut pratiquée très tôt en Canaan Genèse 14:18 La vigne croissait dans les plaines de la Philistie, de Jizreel, de Génésareth 1 Rois 21:1 et prospérait dans les régions accidentées , près d’Hébron, de Silo, de Sichem Nombres 12:23 Juges 9:27, 21:20 , Jérémie 31:5 d’Eyn -Guédi Cantiques 1:14 d’Hêchbôn , d’Héléalé, de Sibma, à l’est du Jourdain Isaïe 16:8-10 Jérémie 48:32 et dans le Liban Osée 14:8 [ 7] .Il y a une grande différence entre les plants excellents et ceux qui sont sauvages et dégénérés Isaïe 5:2 Jérémie 2:21 .

Israël ressemble à une vigne Psaumes 80: 9 à 16 . Le Seigneur se compare à un cep, ses disciples sont les sarments Jean 15:1 à 8

La vigne se rencontrait souvent ou au sommet ou au flanc des collines, parfois sur des terrasses Isaïe 5:1 Joël 4:[3] 18. une haie ou un mur la protégeait Nombres 22:24 Psaumes 80 :9- 13 Proverbes 24:30,31 Cantiques 2:15, Isaïe 5:5. On avait enlevé les pierres, élevé une cabane ou une tour pour le gardien, taillé une cuve dans le roc Isaïe 1:8, 5: 1à 7 Matthieu 21:33-41

Ces cuves antiques existent encore en grand nombre en Israël. De toutes les plantes cultivées, la vigne est celle qui exige le plus de soins Matthieu 20:1 - 6

Lévitique 25.3 , Proverbes 24.30-31 , Isaïe 5.6, Jean 15.2

On laissait la vigne ramper à terre; on ne surélevait que les sarments portant des fruits Isaïe 16.8 Ezéchiel 17.6 . Parfois on faisait monter la vigne sur des arbres, ou bien sur ,et entre, de hauts échalas 1 Rois 5.5 [4.25] ; Michée 4.4

Il s’agissait surtout de raison rouge Isaïe 63.2 Apocalypse 14.19.

Dans les endroits privilégiés, la maturation était antérieure au mois d’août. On consommait le raisin frais, ou sec Nombres 6.3 Deutéronome 23.25 [24] ;

élément apprécié de la nourriture , on le conservait aussi sous forme de gâteau

1 Samuel 25 .18 1 Chroniques 16.3 Le jus se buvait frais ou fermenté ; les vendanges commençaient au milieu de septembre et se poursuivaient en octobre. Les chants et les rires accompagnaient la cueillette et le foulage. On pressait les grappes en les piétinant Juges 9.27 Isaïe 16.10 Jérémie 25.30, 48.33



Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Jeu 19 Nov 2015, 16:09

Ce que je veux dire que ce n'est pas nouveau et avant Yéshoua,on parlait déjà de la Vigne comme métaphore ainsi que du figuier....
Petero,souvenez-vous:

Matthieu 5
17Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.


Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Jeu 19 Nov 2015, 19:26

Mister be a écrit:
Ce que je veux dire que ce n'est pas nouveau et avant Yéshoua,on parlait déjà de la Vigne comme métaphore ainsi que du figuier....
Petero,souvenez-vous:

Matthieu 5
17Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.



Et si vous me disiez ce que Jésus voulait dire par "je suis venu accomplir la loi" ? N'oubliez pas que le sens du mot "accomplir", c'est pas comme le disent les musulmans "observer" ; accomplir c'est "réaliser". Jésus est venu réaliser la loi et les prophètes.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Jeu 19 Nov 2015, 22:59

Maisles Musulmans n'ont pas tout à fait tort...accomplir c'est observer aussi!
Sauf que pour le Juif il y a dans l'observance de cette loi un sens...on ne fait pas shabbat pour faire shabbat...on ne va pas au mikvé parce que la tradition veut que....
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Ven 20 Nov 2015, 10:21

L'Eglise catholique romaine a essayé de persuader les croyants d'origine juive d'abandonner les ordonnances et les fêtes instituées par l'Eternel pour adopter les pratiques chrétiennes des Gentils.
Ces pratiques se contentent de revêtir d'une couche de christianisme d'anciennes coutumes paiennes.
La célébration de l'équinoxe d'hiver avec son sapin et les bûches de Noël qui honoraient les dieux nordiques fut incluse dans la messe du Christ,fête célébrant la naissance du sauveur.
La Pâque devint Pâques.La circoncision qui n'est pas requise pour les gentils fut remplacée par le baptême des enfants.La Barmitsvah se change en confirmation faisant perdre ainsi l'expression de la foi juive envers le Messie...
Vous venez me dire que l'ancienne alliance a disparu au profit de la nouvelle mais à part la résurrection qui est annoncée dans l'AT et qui n'est que la réalisation des promesses faites dans cette ancienne alliance...je me demande de quelles nouveautés il s'agit!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Ven 20 Nov 2015, 10:26

C'est normal : Tous les commandements charnels de Moïse ont pris avec le Christ une signification spirituelle.

Il n'y a plus que des obligation intérieures (la charité etc.) ce qui fait que des fêtes humaines comme les anniversaires peuvent être assumées au service de la louange du Christ qui &a créé la famille.

Le sapin de Noël n'a aucune importance. Vous semblez en faire un drame. Il est juste une jolie tradition ancienne ajoutée par poésie à la crèche de Noël, Noël dont on n'a même pas la vraie date !.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Ven 20 Nov 2015, 11:20

Oui c'est ce que je crois aussi d'où mon étonnement lorsqu'on me dit que le Christianisme n'a rien à voir avec le Judaïsme et que tout est mis en oeuvre pour renier tout du Judaïsme au lieu d'y voir une continuation et une évolution comme vous le faites....

C'est pourquoi j'insiste sur le fait qu'il a les fêtes de l'Eternel auxquelles tous devraient répondre à l'invitation et qu'il y a les autres fêtes juives,chrétiennes,les anniversaires etc....qui sont de moindres importances

Quant au sapin de Noël,faire passer la magie du père Noël avant la joie de la naissance du Sauveur et les oeufs de Pâques en chocolat qui semblent supplanter l'importance de la résurrection...tous ces éléments paiens font perdre à mon avis ou occulter le vrai sens de la fête...
Qui sait aujourd'hui d'où vient les guirlantes lumineuses dans le sapin?
Donc oui,introduire ces éléments subversifs dans notre religion,c'est l'affaiblir...
N'avez-vous pas assez de tradition chrétienne comme nous avons assez de traditions juives sans y mêler le paganisme?Je pense que oui!
Le symbolisme de la résurrection est 100 mille fois plus fort qu'une chasse aux oeufs en chocolat,non?
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Ven 20 Nov 2015, 13:57

Mister be a écrit:
Maisles Musulmans n'ont pas tout à fait tort...accomplir c'est observer aussi! Sauf que pour le Juif il y a dans l'observance de cette loi un sens...on ne fait pas shabbat pour faire shabbat...on ne va pas au mikvé parce que la tradition veut que....

Eh bien les musulmans et vous-même, Mister be, vous vous trompez. Accomplir n'a jamais voulu dire "observer". Accomplir c'est "réaliser", c'est aller au but.

Quel était le but de la Loi donné par Dieu au peuple d'Israël, en sachant que la Loi, ce sont des indications qui sont données, que Dieu donne ? Ce but c'était : "l'amour de Dieu et du prochain". Les commandements de Dieu, n'avaient pour objectif que de guider les hommes vers l'amour de Dieu et du prochain. Jésus le dit, les 2 commandements qui résument eux seul toute la loi et le prophètes, ce sont ces 2 principaux commandement : "tu aimerais le Seigneur ton Dieu .... et tu aimeras ton prochain comme toi-même".

Dieu savait combien les hébreux avaient du mal à l'aimer comme il faut, et à aimer leur prochain comme il faut. Malgré les préceptes précisant ce que Dieu entendait par aimer Dieu et son prochain comme soi-même, l'homme n'arrivait pas à observer parfaitement ce commandement.

Et c'est devant cette difficulté rencontré par l'homme, dans l'observation de ces commandements, que Dieu a fait, par la bouche de son prophète Ezéchiel, cette promesse :

"26 Et je vous donnerai un coeur nouveau, et je mettrai au dedans de vous un esprit nouveau; j'ôterai de votre chair le coeur de pierre; et je vous donnerai un coeur de chair. 27 Je mettrai au dedans de vous mon Esprit, et je ferai que vous suivrez mes ordonnances, que vous observerez mes lois et les pratiquerez. (Ezéchiel (CP) 36)

Il est important de relever plus particulièrement cette parole :

"et je ferai que vous suivrez mes ordonnances, que vous observerez mes lois et les pratiquerez."

"Faire que", cela veut dire : "faire ce qu'il faut pour que" l'homme suive ses ordonnances, observe ses mois et les pratiques." et comme ses lois, Jésus nous le dit, c'est avant tout "l'amour de Dieu et du prochain", Dieu annonçait qu'il donnerai à l'homme un cœur nouveau, un esprit nouveau, son Esprit, son propre Esprit.

Voilà comment Jésus est venu accomplir la Loi et les prophètes, en étant venu de la part de Dieu son Père, accomplir cette promesse du père, c'est à dire "faire don de son Cœur divin, de son Esprit Saint, aux hommes ses créatures", pour faire que les hommes aiment parfaitement comme Dieu aime, comme Lui Jésus il aime, Lui qui n'est qu'un seul Cœur, un seul Esprit avec Dieu son Père.

Et c'est ce qu'il confirme ici :

"4 Comme il mangeait avec (eux), il leur enjoignit de ne pas s'éloigner de Jérusalem, mais d'attendre ce que le Père avait promis, " ce que, (leur dit-il), vous avez appris de moi: 5 que Jean a baptisé d'eau, mais que vous, sous peu de jours, vous serez baptisés de l'Esprit-Saint. " (Actes (CP) 1)

Ce que le Père avait promis, c'était le don de son Esprit, de son Cœur, devenu Cœur de chair en Jésus, pour que nous devenions capable d'aimer parfaitement, comme Dieu aime et donc de vivre selon les lois de l'Amour de Dieu, selon ses coutumes.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Ven 20 Nov 2015, 14:25

Mister be a écrit:
L'Eglise catholique romaine a essayé de persuader les croyants d'origine juive d'abandonner les ordonnances et les fêtes instituées par l'Eternel pour adopter les pratiques chrétiennes des Gentils.
Ces pratiques se contentent  de revêtir d'une couche de christianisme d'anciennes coutumes paiennes.
La célébration de l'équinoxe d'hiver avec son sapin et les bûches de Noël qui honoraient les dieux nordiques fut incluse dans la messe du Christ,fête célébrant la naissance du sauveur.

Vous vous trompez Mister be, la célébration de l'équinoxe n'a pas été incluse dans la messe fêtant la naissance du sauveur. C'est l'inverse, c'est la célébration de la naissance du sauveur qui est venu remplacer la fête païenne de l'équinoxe. Les païens convertis, ont remplacé la fête de la naissance du soleil, qu'ils célébraient, par la fête de la naissance du véritable soleil, la véritable Lumière venu les visiter : "Jésus".

2 Et il se transfigura devant eux: son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. (Matthieu (CP) 17)

C'est la naissance de Jésus, soleil qui vient nous visiter, nous réchauffer, nous éclairer, que nous fêtons dans nos Eglises, au cours d'une messe, car à la messe, chaque dimanche, notre Seigneur et notre Roi Soleil nous visite, se rend présent au milieu de nous, avec son Corps et son Cœur, notre Cœur à tous, lavés des péchés, de nos péchés qu'il a pris sur Lui, nos péchés de la semaine.

Et à chacune de ces messes, nous faisons en même temps, avant de l'accueillir, une relecture de tout ce qu'il a fait pour nous, en écoutant les lectures de l'Ancienne Alliance et de la Nouvelle Alliance. A Noël, nous faisons mémoire, avant de l'accueillir au milieu de nous, de sa naissance.

Mister be a écrit:
La Pâque devint Pâques.

Là encore vous vous trompez Mister be, La Pâques que nous célébrons avec Jésus, n'a rien à voir avec la Pâque que comme juif vous célébrez, car celle que vous célébrez, vous la célébrez en souvenir de la libération apportée par Moïse au peuple Juifs ; la Pâque vécue par Moïse et vos pères ; tandis que la Pâques que nous célébrons-nous, c'est la Pâques que vit l'Eglise rassemblée par Jésus, l'Eglise rassemblé par Jésus des 4 coins du monde, avec Jésus nous ramenant vers son Père, en nous délivrant de l'esclavage dans lequel le Prince de ce monde nous retient prisonnier.

Voyez-vous la différence ? Il s'agit d'une Nouvelle Pâques que nous pouvons comprendre, grâce à la pâque vécu par Moïse et le peuple, Pâques que nous fait vivre Jésus et qui est tout autre que la Pâque vécu par Moïse et que vous vous obstinez à célébrer encore ; passant à côté de la Pâques que Jésus nous invite à vivre dans la Nouvelle Alliance.

Mister be a écrit:
La circoncision qui n'est pas requise pour les gentils fut remplacée par le baptême des enfants.

Là encore vous vous trompez Mister be, le baptême c'est Jésus qui a demandé à ses Apôtres de le donner à tous ceux qui voulaient le rejoindre dans la Nouvelle Alliance, le Nouveau Peuple rassemblé dans son Corps, pour recevoir ce Nouveau Cœur, ce Nouvel Esprit.

Ce baptême, c'est la nouvelle circoncision que Jésus lui-même réalise dans le nouveau baptisé, puisqu'il dégage le cœur de ce nouveau baptisé du voile du péché qui le recouvrait et qui empêchait à Dieu de venir faire sa demeure dans le cœur de l'homme, son âme, pour venir déposer en son âme son propre Cœur de chair, son propre Esprit, pour que l'homme vive sous la motion de ce Nouveau Cœur, de ce Nouvel Esprit.

La circoncision elle ne sert plus à rien dans la Nouvelle Alliance, elle n'est même plus un signe qui appartient aux juifs puisqu'elle est pratiquée aujourd'hui dans beaucoup de pays. Moi-même j'ai été circoncis quand je suis né, pour une raison tout simplement de confort.

Mister be a écrit:
Vous venez me dire que l'ancienne alliance a disparu au profit de la nouvelle mais à part la résurrection qui est annoncée dans l'AT et qui n'est que la réalisation des promesses faites dans cette ancienne alliance...je me demande de quelles nouveautés il s'agit!

La Nouveauté de l'alliance, c'est que nous ne sommes plus unis à Dieu, par la Loi que nous essayons d'observer, nous sommes unis à Dieu par son Esprit qui nous fait observer cette Loi parfaitement, quand nous sommes soumis à cet Esprit en faisant tout ce que Jésus nous demande de faire pour que nous lui soyons vraiment unis, pour que nous vivons par Lui, par ce Cœur nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Ven 20 Nov 2015, 17:00

petero a écrit:
Mister be a écrit:
Maisles Musulmans n'ont pas tout à fait tort...accomplir c'est observer aussi! Sauf que pour le Juif il y a dans l'observance de cette loi un sens...on ne fait pas shabbat pour faire shabbat...on ne va pas au mikvé parce que la tradition veut que....

Eh bien les musulmans et vous-même, Mister be, vous vous trompez. Accomplir n'a jamais voulu dire "observer". Accomplir c'est "réaliser", c'est aller au but.

Quel était le but de la Loi donné par Dieu au peuple d'Israël, en sachant que la Loi, ce sont des indications qui sont données, que Dieu donne ?  Ce but c'était :  "l'amour de Dieu et du prochain". Les commandements de Dieu, n'avaient pour objectif que de guider les hommes vers l'amour de Dieu et du prochain. Jésus le dit, les 2 commandements qui résument  eux seul toute la loi et le prophètes, ce sont ces 2 principaux commandement :  "tu aimerais le Seigneur ton Dieu .... et tu aimeras ton prochain comme toi-même".

Dieu savait combien les hébreux avaient du mal à l'aimer comme il faut, et à aimer leur prochain comme il faut. Malgré les préceptes précisant ce que Dieu entendait par aimer Dieu et son prochain comme soi-même, l'homme n'arrivait pas à observer parfaitement ce commandement.

Et c'est devant cette difficulté rencontré par l'homme, dans l'observation de ces commandements, que Dieu a fait, par la bouche de son prophète Ezéchiel, cette promesse :

"26 Et je vous donnerai un coeur nouveau, et je mettrai au dedans de vous un esprit nouveau; j'ôterai de votre chair le coeur de pierre; et je vous donnerai un coeur de chair. 27 Je mettrai au dedans de vous mon Esprit, et je ferai que vous suivrez mes ordonnances, que vous observerez mes lois et les pratiquerez.  (Ezéchiel (CP) 36)

Il est important de relever plus particulièrement cette parole :

"et je ferai que vous suivrez mes ordonnances, que vous observerez mes lois et les pratiquerez."

"Faire que", cela veut dire :  "faire ce qu'il faut pour que" l'homme suive ses ordonnances, observe ses mois et les pratiques." et comme ses lois, Jésus nous le dit, c'est avant tout "l'amour de Dieu et du prochain", Dieu annonçait qu'il donnerai à l'homme un cœur nouveau, un esprit nouveau, son Esprit, son propre Esprit.

Voilà comment Jésus est venu accomplir la Loi et les prophètes, en étant venu de la part de Dieu son Père, accomplir cette promesse du père, c'est à dire "faire don de son Cœur divin, de son Esprit Saint, aux hommes ses créatures", pour faire que les hommes aiment parfaitement comme Dieu aime, comme Lui Jésus il aime, Lui qui n'est qu'un seul Cœur, un seul Esprit avec Dieu son Père.

Et c'est ce qu'il confirme ici :

"4 Comme il mangeait avec (eux), il leur enjoignit de ne pas s'éloigner de Jérusalem, mais d'attendre ce que le Père avait promis, " ce que, (leur dit-il), vous avez appris de moi: 5 que Jean a baptisé d'eau, mais que vous, sous peu de jours, vous serez baptisés de l'Esprit-Saint. "  (Actes (CP) 1)

Ce que le Père avait promis, c'était le don de son Esprit, de son Cœur, devenu Cœur de chair en Jésus, pour que nous devenions capable d'aimer parfaitement, comme Dieu aime et donc de vivre selon les lois de l'Amour de Dieu, selon ses coutumes.

Non Petero nous ne nous trompons pas!
Accomplir a bien un synonyme qui est observer...dans le cadre de la loi


observer
ob- et servare. observer \ɔp.sɛʁ.ve\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’observer) Accomplir, suivre ce qui est prescrit par une loi, par
8 Kio (769 mots) - 10 juillet 2015 à 13:11
accomplir
France, Paris, 1910, p. 409 de l’éd. de 1921) Faire ce qui est exigé. Accomplir la loi, (En particulier) Satisfaire à un engagement, remplir ses obligations

Matthieu 5.19. Celui donc qui violera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux, mais celui qui les mettra en pratique et les enseignera, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.

Il y a deux types d’individus qui sont mis en contraste dans ce verset. Il y a d’abord celui qui viole les commandements, plus précisément celui qui défait les ordonnances de Dieu. Le mot grec traduit ici par le verbe ‘violer’ se retrouve en Jean 1.27 où Jean le Baptiste avoue qu’il n’est pas digne de délier la courroie de la sandale de Jésus. Délier, défaire, desserrer, relâcher la pratique des commandements, c’est ce qu’on entend par ‘violer’ l’un de ces plus petits commandements. Celui-là est appelé le plus petit. L’autre type d’individu est celui qui obéit aux préceptes divins en les enseignant et en les mettant en pratique. Celui-là est appelé grand dans le royaume des cieux.

Quelle leçon retire-t-on de ce verset? Nous apprenons par ce passage que dans le royaume des cieux, tous ne sont pas considérés sur le même pied d’égalité. Il existe une différence dans la grandeur spirituelle de chacun. Certains brillent comme le soleil. D’autres dégagent une lumière plutôt faible. Qu’est-ce qui fait la différence? Comment mesure-t-on la qualité d’une personne sur le plan spirituel? Réfléchissez bien à cette question. Vous serez déclarés ‘grands’ ou ‘petits’ dans le royaume des cieux selon votre obéissance aux commandements. Le degré d’observance de la loi de Dieu constitue la mesure de la spiritualité de quelqu’un. Voilà une leçon qui a des conséquences pratiques immédiates.

Il se peut que cette conclusion vous offusque un peu. J’entends déjà certains dirent, ‘Pourquoi ambitionner pour être le plus grand? Faire partie du royaume des cieux me suffit amplement. Je suis déjà sauvé et je me contente du don gratuit de Dieu.’ C’est ce que j’appelle faire preuve d’une fausse modestie spirituelle. Les Saintes Écritures n’enseignent pas ce genre d’humilité, si on peut appeler cela de l’humilité.
Je prie le Seigneur qu’à l’intérieur de nos églises, tous et chacun se soucient de viser haut dans le royaume des cieux, offrant rien de moins que le meilleur de soi-même à Dieu.

Alors Petero quand l'Homme sera capable d'amour comme l'Eternel en donnant ce qu'il a de plus cher pour l"humanité et la rémission des péchés,nous n'aurons plus besoin de lois or ce n'est pas le cas!
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Ven 20 Nov 2015, 18:26

Citation :
Vous vous trompez Mister be, la célébration de l'équinoxe n'a pas été incluse dans la messe fêtant la naissance du sauveur. C'est l'inverse, c'est la célébration de la naissance du sauveur qui est venu remplacer la fête païenne de l'équinoxe. Les païens convertis, ont remplacé la fête de la naissance du soleil, qu'ils célébraient, par la fête de la naissance du véritable soleil, la véritable Lumière venu les visiter : "Jésus".

2 Et il se transfigura devant eux: son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. (Matthieu (CP) 17)

C'est la naissance de Jésus, soleil qui vient nous visiter, nous réchauffer, nous éclairer, que nous fêtons dans nos Eglises, au cours d'une messe, car à la messe, chaque dimanche, notre Seigneur et notre Roi Soleil nous visite, se rend présent au milieu de nous, avec son Corps et son Cœur, notre Cœur à tous, lavés des péchés, de nos péchés qu'il a pris sur Lui, nos péchés de la semaine.

Et à chacune de ces messes, nous faisons en même temps, avant de l'accueillir, une relecture de tout ce qu'il a fait pour nous, en écoutant les lectures de l'Ancienne Alliance et de la Nouvelle Alliance. A Noël, nous faisons mémoire, avant de l'accueillir au milieu de nous, de sa naissance.

Ayez déjà la décence de comparer Yeshoua en la Lumière et non à un astre créé!

le paganisme ne se trouve plus en dehors du christianisme mais, dans bien des cas, il règne au cœur de la chrétienté; je ne fais pas allusion par là à ces restes de superstitions et d’idolâtries que l’on peut constater un peu partout: adoration de reliques, de statues, d’images dites saintes, et ainsi de suite, non: le paganisme est devenu ce à quoi beaucoup de chrétiens font appel pour donner au christianisme un « renouveau » visant à le mettre au goût du jour et à la mode du moment. On assiste ainsi à une sorte d’inversion tragique: ce ne sont plus des païens qui deviennent chrétiens en se convertissant, ce sont des chrétiens qui deviennent païens en prétendant dégager l’essence même du christianisme pour mieux l’accomplir et l’ouvrir au monde.

L'esprit de Constantin est encore bien présent comme celui d'Amalek,enfreignant ainsi le 1er commandemant

Shabbat Shalom

Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Ven 20 Nov 2015, 20:30

Mister be a écrit:
Non Petero nous ne nous trompons pas!

Accomplir a bien un synonyme qui est observer...dans le cadre de la loi

NON, voici le synonyme du verbe transitif "accomplir" :Définition du mot accomplir

La définition du mot "accomplir" c'est " effectuer jusqu'à son terme, achever définitivement".

Le synonyme est = "achever"

Vous savez comme moi, que le but de la Loi, c'est d'arriver à aimer Dieu de tout son cœur, et d'arriver à aimer son prochain comme soi-même. Ce n'est pas la Loi qui peut nous rendre capable d'aimer Dieu de tout son cœur et d'aimer son prochain, parfaitement. La Loi n'est qu'un pédagogue, qu'un panneau indicateur.

Seul Dieu Lui-même peut nous rendre capable d'aimer parfaitement, et c'est d'ailleurs ce que Dieu veut et que Jésus nous indique ici :

"44 Et moi je vous dis: Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent, 45 afin que vous deveniez enfants de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et descendre la pluie sur les justes et sur les injustes. 46 Si en effet vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains eux-mêmes n'en font-ils pas autant? 47 Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d'extraordinaire? Les païens eux-mêmes n'en font-ils pas autant? 48 Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. (Matthieu (CP) 5)

Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait


Pour être parfait comme notre Père Céleste est parfait, dans l'Amour, Jésus est venu mettre en nous le Cœur même de Dieu, son Esprit Saint, grâce à la Nouvelle Alliance qu'il a scellé en sa chair et en son sang.

Dommage que vous restiez totalement fermé à cette Bonne Nouvelle ?

Mister be a écrit:
Alors Petero quand l'Homme sera capable d'amour comme l'Eternel en donnant ce qu'il a de plus cher pour l"humanité et la rémission des péchés, nous n'aurons plus besoin de lois or ce n'est pas le cas!

Jésus n'a pas parlé des lois humaines, mais de la Loi qui est résumée par les 2 commandements de l'amour de Dieu et du prochain.

Celui qui reçoit l'Esprit de Dieu, l'Esprit Saint comme Cœur de son propre cœur, pour que ce même Esprit de Dieu le rendent capable de vivre selon les lois de l'Amour de Dieu, c'est à dire pour vivre d'amour, de l'amour parfait de Dieu, alors il n'est plus sous le régime de la loi de papier, mais sous le régime de l'Esprit qui a inspiré cette loi écrite sur papier.

Paul l'a dit, celui qui est sous le joug de l'Esprit, il n'est plus sous le joug de la loi et surtout de tous ces préceptes humains que les hommes, au nom de Dieu, ont ajoutés à la loi et qui n'aide pas particulièrement à mieux aimer son prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Sam 21 Nov 2015, 18:37

Il y a plus d'un sens à accomplir selon le contexte....bien sûr que accomplir veut dire achever mais il ne veut pas dire que cela selon le contexte....
Il y a un feu rouge!Je m'arrête comme la loi me le demande non seulement j'observe la loi mais en am'arrêtant je l'accomplis....est-ce le sens d'achever?

Je connais le but de la loi Petero...
La loi sert à définir péché. En effet, on ne peut pas savoir ce qu'est le péché si personne ne le définit. C'est ce que Dieu a fait en donnant la loi à Moïse.


19 Or, nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu. 20 Car personne ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi, puisque c'est par la loi que vient la connaissance du péché.
. Romains 3 :19-20)

Avant la loi de Moïse, les fils d'Abraham et les hommes vivants sur la terre ne peuvent pas être tenus pour responsables de leur péché car Dieu n'avait pas encore exprimé clairement sa pensée.


Or, le péché n'est pas imputé, quand il n'y a point de loi.
Romain 5 :13)


Dieu sait que les hommes ont péché avant que Moïse ne reçoive la loi mais Dieu ne les tient pas pour responsables.


7 Sachez donc que ceux qui sont sur le principe de [la] foi, ceux- là sont fils d'Abraham. 8 Or l'écriture, prévoyant que Dieu justifierait les nations sur le principe de [la] foi, a d'avance annoncé la bonne nouvelle à Abraham: "En toi toutes les nations seront bénies". 9 De sorte que ceux qui sont sur le principe de [la] foi sont bénis avec le croyant Abraham. 10 Car tous ceux qui sont sur le principe des oeuvres de loi sont sous malédiction; car il est écrit: "Maudit est quiconque ne persévère pas dans toutes les choses qui sont écrites dans le livre de la loi pour les faire". 11 Or que par [la] loi personne ne soit justifié devant Dieu, cela est évident, parce que: "Le juste vivra de foi". 12 Mais la loi n'est pas sur le principe de [la] foi, mais: "Celui qui aura fait ces choses vivra par elles". 13 Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous (car il est écrit: "Maudit est quiconque est pendu au bois"), 14 afin que la bénédiction d'Abraham parvînt aux nations dans le Christ Jésus, afin que nous reçussions par la foi l'Esprit promis.
Galates 3:7-14)


Le salut s'obtient par la foi et non par la loi. C'est ainsi qu'Abraham a été justifié devant Dieu. Abraham a cru en Dieu et cela lui a été imputé à justice. De plus le salut est un don de Dieu.


8 Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. 9 Ce n'est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie.
Ephésiens 2:8-9)


.Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous.
. Jacques 2:10)


Seul le Seigneur Jésus qui est D.ieu dans la chair a pu garder toute la loi sans transgresser un seul des commandements. Nous en sommes incapables

Citation :
44 Et moi je vous dis: Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent, 45 afin que vous deveniez enfants de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et descendre la pluie sur les justes et sur les injustes. 46 Si en effet vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains eux-mêmes n'en font-ils pas autant? 47 Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d'extraordinaire? Les païens eux-mêmes n'en font-ils pas autant? 48 Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. (Matthieu (CP) 5)

Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait

Pour être parfait comme notre Père Céleste est parfait, dans l'Amour, Jésus est venu mettre en nous le Cœur même de Dieu, son Esprit Saint, grâce à la Nouvelle Alliance qu'il a scellé en sa chair et en son sang.

Amen Petero mais quel orgueil de prétendre à la perfection!
Aurai-je encore besoin du Salut si je suis parfait?
Je ne suis pas fermé à cette bonne nouvelle, juste lucide...
Je ne me berce pas d'illusions....voilà tout!

Si les lois humaines ne sont pas en adéquations avec les Lois divines, elles ne servent de rien...
Après le passage de la mer rouge,il a fallu faire des lois-comme dans toutes sociétés-pour faire un modus vivandi et avec l'Eternel mais entre nous aussi...
L'esprit de la loi est bien sûr de rigueur....et je vous citerais des versets où les lois ne sont plus appliquées car plus appliquables...on ne lapide plus les personnes adultères...on paye pour un oeil crevé....

Montrez moi celui qui est sous l'Esprit de D.ieu au point de se passer de la Loi!
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Sam 21 Nov 2015, 19:20

Je crois que l'ésotérisme juif n'a jamais perdu le sens spirituel, il n'y a qu'à lire le Zohar par exemple pour voir que tout verset de la Thorah a un sens caché, dans la lettre même, dans la construction de la phrase, dans l'erreur apparente même de la construction grammaticale, que chaque nom de prophète désigne un degré divin et un centre subtil de l'être humain, Abraham, la miséricorde, épaule droite, Isaac, la rigueur, coté gauche, Joseph, la Beauté au centre  le coeur, etc
Il y a une vision complète de l'être, non seulement être spirituel, mais aussi être adamique de chair, les deux aspects sont liés, non opposés.
Le vin les états spirituels, l'ivresse, soit positif, soit négatif, l'huile, la sagesse...
Ceci est toujours présent dans le judaïsme, il n'y a pas d'antagonisme entre la lettre et l'esprit, il y a plutôt une respiration.
Il y a aussi la notion d'une loi orale qui a été donnée  à Moïse et qui permettait d'interpréter la loi écrite, loi orale à laquelle étaient attachés les pharisiens lesquels sont devenus à partir d'une systématisation un peu simpliste uniquement des symboles d'hypocrisie.
La loi a un sens définitif lorsqu'elle désigne la sagesse, car rien n'échappe à la sagesse, elle a un sens normatif plus restreint lorsqu'elle s'applique aux actions des hommes, même le juge qui interprète la loi prend en compte les intentions, les circonstances.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Sam 21 Nov 2015, 19:28

DelpheS a écrit:
Je crois que l'ésotérisme juif n'a jamais perdu le sens spirituel, il n'y a qu'à lire le Zohar par exemple pour voir que tout verset de la Thorah a un sens caché, dans la lettre même, dans la construction de la phrase, dans l'erreur apparente même de la construction grammaticale, que chaque nom de prophète désigne un degré divin et un centre subtil de l'être humain, Abraham, la miséricorde, épaule droite, Isaac, la rigueur, coté gauche, Joseph, la Beauté au centre  le coeur, etc
Il y a une vision complète de l'être, non seulement être spirituel, mais aussi être adamique de chair, les deux aspects sont liés, non opposés.
Le vin les états spirituels, l'ivresse, soit positif, soit négatif, l'huile, la sagesse...
Tour cela est toujours présent dans le judaïsme, il n'y a pas d'antagonisme entre la lettre et l'esprit, il y a plutôt une respiration.
Il y a aussi la notion d'une loi orale qui a été donnée  à Moïse et qui permettait d'interpréter la loi écrite, loi orale à laquelle étaient attachés les pharisiens qui sont devenus à partir d'une systématisation un peu simpliste uniquement des symboles d'hypocrisie.
La loi a un sens définitif lorsqu'elle désigne la sagesse, car rien n'échappe à la sagesse, elle a un sens normatif plus restreint lorsqu'elle s'applique aux actions des hommes, même le juge qui interprète la loi prend en compte les intentions, les circonstances.


thumleft Tout à fait mais l'occidental n'a pas la même vision ni la même compréhension des choses...
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Dim 22 Nov 2015, 19:20

Mister be a écrit:
La loi sert à définir péché. En effet, on ne peut pas savoir ce qu'est le péché si personne ne le définit. C'est ce que Dieu a fait en donnant la loi à Moïse.

Mister be,

Dieu quand il a donné sa Loi à Moïse, sur les tables de la Loi, est-ce qu'il a parlé de péché ? NON et NON

Dieu nous a invité à l'aimer de tout notre cœur et à aimer notre prochain comme nous-même. Jésus a été claire : "ces 2 commandements résument à eux seul, TOUTE LA LOI et les prophètes.

C'est Moïse, qui a ensuite définit le péché, dans le Lévitique et c'est pourquoi cette Loi a été appelé "Loi de Moïse". C'est aussi Moïse qui a ordonné la lapidation. C'est ce que disent les pharisiens :

5 Or Moïse, dans la Loi, nous a ordonné de lapider de telles personnes. (Jean (CP) 8)

La Loi que Dieu a donné à Moïse, elle nous montre le chemin, celui de l'amour de Dieu et du prochain.

Le but de la Loi, c'est l'Amour de Dieu et du prochain et c'est ce but que Jésus est venu accomplir. Il est venu parfaire en nous l'amour de Dieu et du prochain.

Mister be a écrit:
Amen Petero mais quel orgueil de prétendre à la perfection!
Aurai-je encore besoin du Salut si je suis parfait?

Le salut, c'est le don que Jésus nous fait de son Cœur, de l'Esprit Saint qui va nous rendre saint et immaculé dans l'amour. Je ne vois vraiment pas en quoi, désirer la perfection que Jésus, par son Esprit veut me donner, c'est de l'orgueil !!! Si je laisse Jésus et son Esprit me sanctifier, par leur présence en mon âme, alors oui, un jour je serai parfait comme le Père est parfait, dans l'Amour qu'il a pour son Fils et pour nous ; je le crois, parce que je sais que c'est ce que Jésus veut pour moi, c'est le don qu'il veut me faire.

Mister be a écrit:
Je ne suis pas fermé à cette bonne nouvelle, juste lucide... Je ne me berce pas d'illusions....voilà tout!

Si ce désir que Jésus a de nous rendre parfait dans l'amour, comme lui est parfait, c'est pour toi "une illusion", "un mirage", cela veut dire que tu es fermé à cette Bonne Nouvelle de Jésus, que tu n'as pas confiance en Jésus pour accomplir cette œuvre de sanctification. Moi, bien que mon péché peut me laisser penser que je suis loin d'être saint, je ne doute pas qu'un jour, parce que c'est ce que Jésus veut et c'est ce que je veux, qu'un jour Jésus me fera don de cette sainteté.

Mister be a écrit:
Montrez moi celui qui est sous l'Esprit de D.ieu au point de se passer de la Loi!

Celui qui est "mûs par l'Esprit Saint, qui aime de fait Dieu et son prochain, comme Jésus", en celui-ci la Loi est accomplie, le but est atteint. Il n'a plus besoin d'entendre les commandements de la Loi, puisqu'il vit de l'Amour dont nous parle la Loi.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Dim 22 Nov 2015, 20:37

petero a écrit:
Mister be a écrit:
La loi sert à définir péché. En effet, on ne peut pas savoir ce qu'est le péché si personne ne le définit. C'est ce que Dieu a fait en donnant la loi à Moïse.

Mister be,

Dieu quand il a donné sa Loi à Moïse, sur les tables de la Loi, est-ce qu'il a parlé de péché ?  NON et NON

Dieu nous a invité à l'aimer de tout notre cœur et à aimer notre prochain comme nous-même. Jésus a été claire :  "ces 2 commandements résument à eux seul, TOUTE LA LOI et les prophètes.

C'est Moïse, qui a ensuite définit le péché, dans le Lévitique et c'est pourquoi cette Loi a été appelé "Loi de Moïse". C'est aussi Moïse qui a ordonné la lapidation. C'est ce que disent les pharisiens :

5 Or Moïse, dans la Loi, nous a ordonné de lapider de telles personnes.  (Jean (CP) 8)

La Loi que Dieu a donné à Moïse, elle nous montre le chemin, celui de l'amour de Dieu et du prochain.

Le but de la Loi, c'est l'Amour de Dieu et du prochain et c'est ce but que Jésus est venu accomplir. Il est venu parfaire en nous l'amour de Dieu et du prochain.

Mister be a écrit:
Amen Petero mais quel orgueil de prétendre à la perfection!
Aurai-je encore besoin du Salut si je suis parfait?

Le salut, c'est le don que Jésus nous fait de son Cœur, de l'Esprit Saint qui va nous rendre saint et immaculé dans l'amour. Je ne vois vraiment pas en quoi, désirer la perfection que Jésus, par son Esprit veut me donner, c'est de l'orgueil !!!  Si je laisse Jésus et son Esprit me sanctifier, par leur présence en mon âme, alors oui, un jour je serai parfait comme le Père est parfait, dans l'Amour qu'il a pour son Fils et pour nous ; je le crois, parce que je sais que c'est ce que Jésus veut pour moi, c'est le don qu'il veut me faire.

Mister be a écrit:
Je ne suis pas fermé à cette bonne nouvelle, juste lucide... Je ne me berce pas d'illusions....voilà tout!

Si ce désir que Jésus a de nous rendre parfait dans l'amour, comme lui est parfait, c'est pour toi "une illusion", "un mirage", cela veut dire que tu es fermé à cette Bonne Nouvelle de Jésus, que tu n'as pas confiance en Jésus pour accomplir cette œuvre de sanctification. Moi, bien que mon péché peut me laisser penser que je suis loin d'être saint, je ne doute pas qu'un jour, parce que c'est ce que Jésus veut et c'est ce que je veux, qu'un jour Jésus me fera don de cette sainteté.

Mister be a écrit:
Montrez moi celui qui est sous l'Esprit de D.ieu au point de se passer de la Loi!

Celui qui est "mûs par l'Esprit Saint, qui aime de fait Dieu et son prochain, comme Jésus", en celui-ci la Loi est accomplie, le but est atteint. Il n'a plus besoin d'entendre les commandements de la Loi, puisqu'il vit de l'Amour dont nous parle la Loi.

D;ieu depuis le début met des limites à sa création et à ses créatures afin que sa créature ne se prenne pour D.ieu lui-même
Vous pensez bien qu'en créant l'homme illimité puisque Elohim est illimité et infini,le risque était grand...
En établissant les 10 commandements,il établit ainsi les limites que l'Homme ne doit pas dépasser sous peine de catastrophes ontologiques....
lIsraël est le peuple le plus limité au monde!Il ne peut faire ce qu'il veut et comme il veut sous peine d'exil
Bien sûr qu'on ne parle pas du mot péché proprement parlant mais il s'agit bien de limites à ne pas dépasser...
la première limite qu'Elohim crée est la femme car le terme en hébreu côte veut aussi dire la limite...ainsi la femme devient la limite de l'Homme et l'Homme la limite de la femme ce qui aura comme répercusion dans le décalogue que le 5è commandement en est un de plus important...
Ainsi que le 4è qui sépare les paroles qui ont trait à l'Eternel et par la suite,après le 4è commandement,les paroles qui ont trait à l'homme.
La valeur numérique de 4 correspond aussi à la lettre hébraïque de Dalet qui est la porte qui ouvre et ferme sur le monde du divin et de l'humain
Or si vous n'observez pas par exemple un des commandements humains,le 5è par exemple,vous fermez la porte du Ciel...

Le péché des origines et la conception que les Chrétiens en ont viennent de la méditation de St Augustin sur le texte de St Paul(Romains (5:12-21) et aux Corinthiens (1 Co 15:22) afin de contrecarrer l'hérésie du pélégianisme

Un des mots hébreux dont la traduction habituelle est la plus inexacte est 'hett, que l'on rend le plus souvent par " péché ".

Le péché est un de ces mots que nous avons tendance à trouver repoussants. Beaucoup d'entre nous ont grandi dans des sociétés non juives, ce qui nous incite parfois à penser que le péché est un mal horrible, relié à une culpabilité indélébile, à une damnation éternelle et à toutes sortes d'autres associations qui sont tout aussi inacceptables.

Le mot 'hett veut-il vraiment dire cela ?

Non !

La signification d'un mot est habituellement définie par le contexte de son emploi. Par exemple, dans le livre des Juges (20, 16), les frondeurs de la tribu de Benjamin sont décrits comme étant si habiles à l'emploi de leur arme qu'ils peuvent " viser un cheveu et ne pas "'hett" ". mais bon je ne vais pas insulter votre intelligence.

Quant aux 2 Paroles du Christ...vous ne faites jamais la différence entre une vérité absolue et une vérité relative...
voilà ce qui nous différencie,Petero....Oui Yséshoua instaure les 2 commandements qui sont une vérité absolue mais sont-elles pour autant appliquables tout le temps....?Non Petero,personne n'est capable de les observer....oui dans l'absolu et non car nous vivons dans le relatif!
Qui peut tendre l'autre joue quand on est frappé sur la joue droite? et tirer une force de cette gifle?
Tendez l'autre joue et ce sera une faiblesse...
6.000.000 de morts en témoignent!Ceux qui chantaient ani maa'im en allant au four crématoire

Moshé à Shavouot donne plus qu'un code de conduite,il fonde sur les Paroles de l'Eternel un peuple...d'un individu avec Adam,on passe à une tribu avec Abraham pour arriver à un peuple avec Moïse et finir par une nation en 1947!

Le but de la loi c'est la gravité du péché...Jésus ne dit pas à la femme adultère:t'inquiète j'ai aboli le décalogue...tu ne risque rien!
Il lui dit bien que son péché reste un péché et comme le tikkoun,il lui dit"va et ne pèche plus!"
Il le dit lui même qu'il n'est pas venu abolir la loi...mais accomplir=achever et observer!
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Dim 22 Nov 2015, 21:55

Mister be a écrit:
Oui c'est bien grâce à Jésus qu'on entre dans la Vie éternelle

C'est beaucoup plus que grâce à Lui, car c'est Lui qui nous fait entrer dans cette vie éternelle, cette vie de l'Eternel Dieu qui ne lui a pas été donnée par sa mère juive. Sa Vie éternelle qu'il nous communique, il l'a possédait avant que le peuple d'Israël existe.

Vous oubliez cher Mister be, que Jésus est de Dieu avant d'être du peuple juif ; que Jésus est Fils de Dieu avant d'être Fils d'Israël par Marie. Very Happy

Mister be a écrit:
c'est grace à lui que vous êtes cohéritiers du Salut; Lui qui est issu du peuple choisi par l'Eternel

Le salut dont j'hérite, c'est la Vie que Jésus reçoit de l'Eternel Dieu son Père, depuis toute éternité. Je reçois son salut de son Esprit, de l'Esprit de son Père, et pas de sa chair issu du peuple choisi. Ce n'est pas de la chair circoncise d'Israël que je reçois la Vie, mais du Cœur divin de Jésus, transpercé sur la croix.

Cessez-donc, comme juif, de vous prendre pour le nombril du salut Very Happy Le salut ne vient pas du sein des juifs, du sein du peuple d'Israël, mais du sein de Dieu, descendu du Ciel, et venu par le peuple Juif.

Mister be a écrit:
Israël est l'olivier,la sève en est bien sûr la théologie hébraïque avec son D.ieu unique,ses ordonnances(Thora),ses porphètes et ses ketouvim...
Se couper de ses racines qui sont hébraïques comme l'a fait Constantin c'est faire mourir la plante.

Ce sont les juifs qui se sont coupés de leur racines, Dieu fait homme au milieu d'eux, en le retranchant du peuple, en le faisant mourir hors du peuple, hors de Jérusalem.

Jésus a été rejeté par son Peuple, et c'est à partir de Lui-même, la vraie vigne, le vrai olivier, que Jésus fait grandir son Nouveau Peuple. Jésus est le Nouvel Olivier, comme il est la Nouvelle Vigne, l'Olivier véritable qui donne le fruit qu'Est l'Esprit qui oint. La charité produite par Jésus au profit de son Corps, pour oindre son Corps, , c'est la sève du Vrai Olivier, de la Vraie Vigne.

Mister be a écrit:
d'où  ma signature et pourquoi je ne serai jamais catholique

Oui, comme vous n'êtes pas chrétien, mais juif.

Mister be a écrit:
Marcher selon l'Esprit de la lettre, c'est suivre un Judaïsme sans messie ou un Christianisme sans racine?

Quand on est du Christ, que l'on soit juif ou païens devenus membre du Corps du Christ, membre du Nouveau Peuple de Dieu, rassemblé en son Corps par Jésus, on suit un christianisme qui prendre racine directement en Dieu et pas dans le peuple d'Israël ; on reçoit une sève, une vie, qui n'est pas transmise par l'Israël selon la chair, mais par le Christ Jésus, Fils de Dieu selon l'Esprit. C'est par la chair que cette Vie est transmise, mais elle vient de Dieu directement, de Jésus qui est Dieu avant d'être Juif.
Moi j'ai choisi Juif pour les racines et messianique pour son messie![/quote]
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Dim 22 Nov 2015, 22:24

Mister be a écrit:
Le but de la loi c'est la gravité du péché...Jésus ne dit pas à la femme adultère :t'inquiète j'ai aboli le décalogue...tu ne risque rien!

NON et NON Mister be, le but de la Loi, la finalité de la Loi c'est l'Amour de Dieu et du prochain, finalité dont le péché nous détourne. La loi de Moïse condamnait le pécheur, la Loi de Dieu le sauvait.

Avec les 10 commandements, Dieu encourageait ; avec la loi de Moïse, le lévitique, les pharisiens n'encourageaient pas, ils condamnaient, ils faisaient mourir.

Jésus ne condamne pas parce qu'il revient à la source de la Loi, les 10 commandements qui ne sont pas des condamnations, comme le sont les préceptes du lévitique, la loi de Moïse, la Loi sur laquelle les pharisiens qui voulaient lapider la femme adultère, s'appuyaient, une loi humaine attribuée à Dieu.

Jésus Lui, il est venu pour nous faire vivre parfaitement la Loi de Dieu, la Loi de l'Amour, et pas pour condamner les pécheurs, les empêchés de vivre, les enfermer dans leur péché.

Jésus, a dit à la Samaritaine qui était autant pécheresse que la femme prise en flagrant délit d'adultère : "si tu savais le don de Dieu. Les pharisiens auraient dit eux : "si tu savais le jugement de Dieu".

Mister be a écrit:
Il lui dit bien que son péché reste un péché et comme le tikkoun,il lui dit"va et ne pèche plus!"

NON, il dit que son péché est "pardonné", c'est à dire "effacé", pour qu'elle puisse accueillir en son âme, l'Esprit qu'il est venu mettre en l'âme de l'homme pour que l'homme, avance avec l'Esprit, sur les chemin de la Sainteté ; de l'Amour parfait.

Mister be a écrit:
Il le dit lui même qu'il n'est pas venu abolir la loi...mais accomplir=achever et observer!

La preuve qu'il n'observe pas la Loi de Moïse puisqu'il ne condamne pas cette femme adultère, que la Loi de Moïse condamnait à mort.

Il réalise la Loi de Dieu, la Loi de l'Amour, en mettant en l'homme son propre Esprit, le propre Esprit de Dieu qui fait marcher Celui en qui Il Est, sous la motion de son Esprit qui est Amour.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Dim 22 Nov 2015, 23:50

Mon cher Petero,

la loi est les 10 commandements sont un tout!
(Romains 2:12) 12 Par exemple, tous ceux qui ont péché sans [la] loi périront aussi sans [la] loi ; mais tous ceux qui ont péché sous [la] loi seront jugés par [la] loi.
de quelle loi PAUL parle t-il ici ?

Bon voyons sur quoi nous sommes d'accord

Il y a la Loi et la loi mosaïque qui découle de la Loi.
La Loi est éternelle car divine et Yéshoua ne l'a pas abolie simplement synthétisée en 2 Paroles
La loi mosaïque est temporelle car liée au temps et moeurs et à son évolution!
Nous sommes d'accord!

Le rôle de la Loi

Dans son épître aux Romains (3:19-20), l’apôtre Paul insiste sur le rôle primordial de la loi dans l’œuvre de D.ieu.
«Or, nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu. Car nul ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché.»

L’apôtre ne mentionne jamais que la loi est la norme divine à laquelle l’homme doit obéir pour être sauvé. Au contraire, elle est le moyen que Dieu utilise pour démontrer la culpabilité de l’homme. Par la Loi, l’homme prend conscience de son état pécheur.

«…nul ne sera justifié…»

Cette courte déclaration suffit à nous convaincre que le rôle de la loi n’était pas de sauver l’homme ou même de l’améliorer. Cette vérité est très importante car elle détermine notre relation avec D.ieu dans les années à venir. Dans une autre épître, Paul éclaircit davantage sa pensée à ce sujet:
«Ainsi la Loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi. La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue. Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ.» (Galates 3:24-26)

«…la loi a été comme un pédagogue…»

Ce texte de l’épître aux Galates nous donne un éclaircissement sans équivoque sur la raison et le rôle précis de la Loi de Moïse. Elle a été donnée par Dieu afin de démontrer que l’homme ne peut d’aucune façon être juste devant Lui. Sa fonction est comparable à un miroir qui nous renvoie l’image de ce que nous sommes vraiment. La Loi confirme notre condition de pécheur et nous montre le chemin jusqu’à Jésus-Christ. La justification du pécheur est un don gratuit que ce dernier reçoit par la foi. Lorsque cette œuvre est pleinement reçue, le croyant n’a plus de rapport avec la loi.

Dans le cas de l'adultère,la porte du ciel est fermée donc la lapidation n'a plus lieu d'être mais la culpabilité reste de mise tant que la personne ne fasse pas téchouvah et fasse réparation!
Pour un Chrétien catholique téchouvah=repentance donc sacrement de réconciliation et Tikkoun,réparation selon le droit canonique de l'Eglise de Rome dont j'ignore le contenu.


Nous avons été habitués à donner une portée relativement restrictive à la notion de "loi de Dieu". Elle a souvent été limitée à la notion de "loi de Moïse", de la législation donnée par Dieu à Moïse pour le peuple d'Israël. En général, elle a été uniquement appliquée à la théocratie juive.

Premièrement, la loi de Moïse ne peut être opposée à la loi de D.ieu, la loi de l'Eternel. Quand au temps du roi Josias, l'on retrouva le livre de la loi, c'est-à-dire le Pentateuque, il en fut parlé ainsi:
Hilkija, le prêtre, trouva le livre de la loi de l'Eternel donné par Moïse (II Chr 34.14).

Ainsi la loi donnée par Moïse n'est rien d'autre que la loi de l'Eternel.

Voici les termes du serment par lesquels Néhémie et ses compa­gnons, de retour de l'exil de Babylone, renouvelèrent l'alliance d'lsrael avec D.ieu:
Ils promirent avec serment et jurèrent de marcher dans la loi de Dieu, qui avait été donnée par Moïse, serviteur de Dieu, d'observer et de mettre en pratique tous les commandements de l'Eternel, notre Seigneur, ses préceptes et ses lois (Néh 10.29).

Il est donc évident que la loi de Dieu et la loi donnée par Moïse sont des expressions qui recouvrent la même réalité. Si la loi donnée par Moïse est bel et bien la loi de Dieu, elle est, en conséquence, une loi dont l'applcation dépasse singulièrement le peuple d'Israël. Si elle a été transmise par Moïse à lsraêl, elle l'a été pour tous les hommes, pour toutes les nations, car cette loi étant de Dieu, elle révèle la pensée mê­me de Dieu, pensée qui établit l'ordre et le vrai sens de toutes choses, de toute la création de Dieu. C'est de cette universalité de la loi de Dieu que nous parle l'apôtre Paul quand il écrit aux Romains:
Quand les païens, qui n'ont pas la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, eux qui n'ont pas la loi, ils sont une loi pour eux-mêmes. Ils montrent par là que l'oeuvre de la loi est écrite dans leur coeur, leur propre conscience en témoigne... (Rom 2.14-15).

Nous pouvons ainsi conclure que tous les hommes - et non les seuls Juifs -, sont soumis au pouvoir et à la législation souveraine du Créateur qui, en tant que Créateur, est le seul apte à donner à ses créatures une loi conforme à leur nature.

Certains distinguent subtilement la loi de Dieu des commandements de Dieu, préférant le mot commandement comme étant moins contrai­gnant que celui de loi. Ce n'est pas l'avis de l'Ecriture Sainte. Nous avons vu dans le texte de Néhémie que nous avons cité, que suivre la loi de Dieu est exactement la même chose que de pratiquer tous les commandements de l'Eternel. Pour Paul, lui aussi, qui parle des oeu­vres de la loi, ces deux expressions sont équivalentes. On peut sim­plement affirmer que la loi de Dieu contient les commandements, les préceptes et les ordonnances de l'Eternel.

Certains désirent distinguer la loi ou les commandements de Dieu de la Parole ou des Paroles de Dieu. Ce n'était pas l'avis de Jésus-Christ qui disait à la fin du Sermon sur la Montagne:
Quiconque entend mes paroles et les met en pratique sera semblable àun homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc (Mat 7.24), confirmant ainsi ce qu'il avait affirmé au début de ce même sermon, quand il déclarait qu'il ne disparaîtrait de la loi ni un seul iota, ni un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit accompli. Et il ajouta :
Celui donc qui violera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à les violer, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux (Mat 5.18-19).

Il y a donc dans la bouche de Jésus identité entre loi, commandement et parole. Christ en s'adressant aux Pharisiens au sujet des subterfu­ges légalistes qu'ils employaient pour ne point secourir leurs parents leur déclarait : Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition ?(...) Ainsi vous avez annulé la Parole de Dieu par votre tradition (Mat 15.3,6).

Il est ainsi évident que la Parole de Dieu, les paroles de Christ, la loi de Dieu et le commandement du Seigneur sont des expressions différentes souvent utilisées par la Bible pour recouvrir des aspects variés d'une réalité unique, la révélation écrite et normative de Dieu. Quoi d'étonnant à cela, puisque Jésus-Christ est Dieu lui-même et que la loi donnée par Moïse vient de ce même Dieu, Créateur, Législateur et Sauveur?

Certains veulent distinguer entre 'Ecriture et la loi de Dieu. Il est vrai que parfois, pour désigner l'Ancien Testament, l'Ecriture parle de la loi et des prophètes. N'oublions pas, cependant, que la tâche essentielle de la prophétie consiste toujours à rappeler la loi et à l'expliciter. C'est le contraire de la critique biblique, dominée par une théorie de l'existentialisme évolutionniste, selon laquelle la révélation de Dieu vient après l'activité "créatrice" du prophète. De même, un christianisme où l'activité charismatique joue un rôle pré­dominant situera lui aussi la loi sur un plan secondaire par rapport aux révélations prophétiques. Il en va tout autrement dans la Bible où la loi, révélatrice de la pensée de Dieu, a toujours la première place.

L'expression l'Ecriture recouvre souvent également la loi. Quand Jé­sus disait aux Juifs: Vous sondez les Ecritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle ce sont elles qui rendent témoignage de moi (Jean 5.39), il se référait aussi bien à la loi qu'aux prophètes. Nous trouvons une unité remarquable entre loi mosaïque, écrits et parole dans ce que Jésus déclare aux Juifs incrédules : Ne pensez pas que moi, je vous accuserai devant le Père; celui qui vous accuse, c'est Moï­se, en qui vous avez mis votre espérance. Car, si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi parce qu'il a écrit à mon sujet. Mais, si vous ne croyez pas à ses écrits, comment croirez-vous à mes paroles ? (Jean 5.45-47)

Nous devons par conséquent constater qu'il n'existe aucune opposi­tion entre les Ecritures, la loi de Dieu donnée par Moïse et les paroles du Christ. La loi de Dieu est l'Ecriture Sainte, la Parole même de Dieu, Ancien et Nouveau Testaments.

D'autres encore opposent la vérité à la loi de Dieu. Ils se basent pour le faire sur un texte célèbre du prologue de Jean : Car la loi a été donnée par Moïse ; la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ (Jean 1.17).

Rien dans ce texte ne met en opposition loi et vérité Moïse et Jésus-Christ. Rien non plus ici n'oppose loi et grâce. Un développe­ment dans la révélation et dans l'efficacité de la grâce n'implique au­cunement contradiction ou opposition. C'est d'ailleurs ce que nous prouve admirablement l'Ecriture quand l'apôtre Paul affirme que la loi n'est rien d'autre que la règle de la connaissance et de la vérité (Rom 2.20).

Ceux qui se permettent d'attaquer la loi de Dieu en l'opposant à la foi et à la grâce portent tout simplement atteinte à la vérité, à la Parole de Dieu, à l'Ecriture Sainte. En fait, ils s'attaquent à Dieu. C'est d'eux aussi que parle le deuxième psaume :
Les rois de la terre se soulèvent, et les princes se liguent ensemble contre l'Eternel et contre son oint. Rompons leurs liens, et rejetons loin de nous leurs chaînes ! (Ps 2.2-3)

Ces liens et ces chaînes qui répugnent tant à notre siècle sans Dieu ni loi ne sont autres que les saints commandements de la loi de Dieu. Les dernières exhortations de la Bible s'adressent, entre autres, à de tels antinomiens. (Antinomisme : doctrine qui enseigne, au nom de la suprématie de la grâce, l'indifférence à l'égard de la loi, Larousse 3.)

Si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu lui retranchera sa part de l'arbre de vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre (Apoc 22.19). Cet avertissement est un simple écho des paroles de Moïse dans le Deutéronome: Vous n'ajouterez rien à ce que je vous prescris, et vous n'en retrancherez rien, mais vous observerez les commandements de l'Eternel, votre Dieu, tels que je vous les prescris (Deut 4.2).

C'est dans cette perspective de l'identité des commandements de Dieu et de la Parole de Dieu que nous comprenons mieux ce que Jé­sus voulait dire quand il affirmait au sujet de l'un de ces plus petits commandements que celui qui les observera et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux (Mat 5.19).

Nous avons été habitués à donner une portée relativement restrictive à la notion de "loi de Dieu". Elle a souvent été limitée à la notion de "loi de Moïse", de la législation donnée par Dieu à Moïse pour le peuple d'Israël. En général, elle a été uniquement appliquée à la théocratie juive. Nous allons voir que l'usage biblique de cette expression est beaucoup plus large que nous ne l'imaginons.

Premièrement, la loi de Moïse ne peut être opposée à la loi de Dieu, la loi de l'Eternel. Quand au temps du roi Josias, l'on retrouva le livre de la loi, c'est-à-dire le Pentateuque, il en fut parlé ainsi:
Hilkija, le prêtre, trouva le livre de la loi de l'Eternel donné par Moïse (II Chr 34.14).

Ainsi la loi donnée par Moïse n'est rien d'autre que la loi de l'Eternel.

Voici les termes du serment par lesquels Néhémie et ses compa­gnons, de retour de l'exil de Babylone, renouvelèrent l'alliance d'lsrael avec Dieu:
Ils promirent avec serment et jurèrent de marcher dans la loi de Dieu, qui avait été donnée par Moïse, serviteur de Dieu, d'observer et de mettre en pratique tous les commandements de l'Eternel, notre Seigneur, ses préceptes et ses lois (Néh 10.29).

Il est donc évident que la loi de Dieu et la loi donnée par Moïse sont des expressions qui recouvrent la même réalité. Si la loi donnée par Moïse est bel et bien la loi de Dieu, elle est, en conséquence, une loi dont l'applcation dépasse singulièrement le peuple d'Israël. Si elle a été transmise par Moïse à lsraêl, elle l'a été pour tous les hommes, pour toutes les nations, car cette loi étant de Dieu, elle révèle la pensée mê­me de Dieu, pensée qui établit l'ordre et le vrai sens de toutes choses, de toute la création de Dieu. C'est de cette universalité de la loi de Dieu que nous parle l'apôtre Paul quand il écrit aux Romains:
Quand les païens, qui n'ont pas la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, eux qui n'ont pas la loi, ils sont une loi pour eux-mêmes. Ils montrent par là que l'oeuvre de la loi est écrite dans leur coeur, leur propre conscience en témoigne... (Rom 2.14-15).

Nous pouvons ainsi conclure que tous les hommes - et non les seuls Juifs -, sont soumis au pouvoir et à la législation souveraine du Créateur qui, en tant que Créateur, est le seul apte à donner à ses créatures une loi conforme à leur nature.

Certains distinguent subtilement la loi de Dieu des commandements de Dieu, préférant le mot commandement comme étant moins contrai­gnant que celui de loi. Ce n'est pas l'avis de l'Ecriture Sainte. Nous avons vu dans le texte de Néhémie que nous avons cité, que suivre la loi de Dieu est exactement la même chose que de pratiquer tous les commandements de l'Eternel. Pour Paul, lui aussi, qui parle des oeu­vres de la loi, ces deux expressions sont équivalentes. On peut sim­plement affirmer que la loi de Dieu contient les commandements, les préceptes et les ordonnances de l'Eternel.

Certains désirent distinguer la loi ou les commandements de Dieu de la Parole ou des Paroles de Dieu. Ce n'était pas l'avis de Jésus-Christ qui disait à la fin du Sermon sur la Montagne:
Quiconque entend mes paroles et les met en pratique sera semblable àun homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc (Mat 7.24), confirmant ainsi ce qu'il avait affirmé au début de ce même sermon, quand il déclarait qu'il ne disparaîtrait de la loi ni un seul iota, ni un seul trait de lettre, jus qu'à ce que tout soit accompli. Et il ajouta : Celui donc qui violera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à les violer, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux (Mat 5.18-19).

Il y a donc dans la bouche de Jésus identité entre loi, commandement et parole. Christ en s'adressant aux Pharisiens au sujet des subterfu­ges légalistes qu'ils employaient pour ne point secourir leurs parents leur déclarait : Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition ?(...) Ainsi vous avez annulé la Parole de Dieu par votre tradition (Mat 15.3,6).

Il est ainsi évident que la Parole de Dieu, les paroles de Christ, la loi de Dieu et le commandement du Seigneur sont des expressions différentes souvent utilisées par la Bible pour recouvrir des aspects variés d'une réalité unique, la révélation écrite et normative de Dieu. Quoi d'étonnant à cela, puisque Jésus-Christ est Dieu lui-même et que la loi donnée par Moïse vient de ce même Dieu, Créateur, Législateur et Sauveur?

Certains veulent distinguer entre 'Ecriture et la loi de Dieu. Il est vrai que parfois, pour désigner l'Ancien Testament, l'Ecriture parle de la loi et des prophètes. N'oublions pas, cependant, que la tâche essentielle de la prophétie consiste toujours à rappeler la loi et à l'expliciter. C'est le contraire de la critique biblique, dominée par une théorie de l'existentialisme évolutionniste, selon laquelle la révélation de Dieu vient après l'activité "créatrice" du prophète. De même, un christianisme où l'activité charismatique joue un rôle pré­dominant situera lui aussi la loi sur un plan secondaire par rapport aux révélations prophétiques. Il en va tout autrement dans la Bible où la loi, révélatrice de la pensée de Dieu, a toujours la première place.

L'expression l'Ecriture recouvre souvent également la loi. Quand Jé­sus disait aux Juifs: Vous sondez les Ecritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle ce sont elles qui rendent témoignage de moi (Jean 5.39), il se référait aussi bien a la loi qu'aux prophètes. Nous trouvons une unité remarquable entre loi mosaïque, écrits et parole dans ce que Jésus déclare aux Juifs incrédules : Ne pensez pas que moi, je vous accuserai devant le Père; celui qui vous accuse, c'est Moï­se, en qui vous avez mis votre espérance. Car, si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi parce qu'il a écrit à mon sujet. Mais, si vous ne croyez pas à ses écrits, comment croirez-vous à mes paroles ? (Jean 5.45-47)

Nous devons par conséquent constater qu'il n'existe aucune opposi­tion entre les Ecritures, la loi de Dieu donnée par Moïse et les paroles du Christ. La loi de Dieu est l'Ecriture Sainte, la Parole même de Dieu, Ancien et Nouveau Testaments.

D'autres encore opposent la vérité à la loi de Dieu. Ils se basent pour le faire sur un texte célèbre du prologue de Jean : Car la loi a été donnée par Moïse ; la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ (Jean 1.17).

Rien dans ce texte ne met en opposition loi et vérité Moïse et Jésus-Christ. Rien non plus ici n'oppose loi et grâce. Un développe­ment dans la révélation et dans l'efficacité de la grâce n'implique au­cunement contradiction ou opposition. C'est d'ailleurs ce que nous prouve admirablement l'Ecriture quand l'apôtre Paul affirme que la loi n'est rien d'autre que la règle de la connaissance et de la vérité (Rom 2.20).

Seigneur Jésus, ta parole est la vérité sanctifie-nous par la vé­rité La loi, les commandements, l'Ecriture, la Parole de Dieu, la vérité ne sont autre chose que la règle de notre foi, utile, à confondre tout ce qui s'oppose à la saine doctrine (1 Tim 1.10), car Toute l'Ecritu­re est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l'homme de Dieu soit accompli (atteigne tout son développement) et qu'il soit apte à toute bonne oeuvre. (2 Tim 3.16-17)

Ceux qui se permettent d'attaquer la loi de Dieu en l'opposant à la foi et à la grâce portent tout simplement atteinte à la vérité, à la Parole de Dieu, à l'Ecriture Sainte. En fait, ils s'attaquent à Dieu. C'est d'eux aussi que parle le deuxième psaume :
Les rois de la terre se soulèvent, et les princes se liguent ensemble contre l'Eternel et contre son oint. Rompons leurs liens, et rejetons loin de nous leurs chaînes ! (Ps 2.2-3)

Ces liens et ces chaînes qui répugnent tant à notre siècle sans Dieu ni loi ne sont autres que les saints commandements de la loi de Dieu. Les dernières exhortations de la Bible s'adressent, entre autres, à de tels antinomiens. (Antinomisme : doctrine qui enseigne, au nom de la suprématie de la grâce, l'indifférence à l'égard de la loi, Larousse 3.)

Si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu lui retranchera sa part de l'arbre de vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre (Apoc 22.19). Cet avertissement est un simple écho des paroles de Moïse dans le Deutéronome: Vous n'ajouterez rien à ce que je vous prescris, et vous n'en retrancherez rien, mais vous observerez les commandements de l'Eternel, votre Dieu, tels que je vous les prescris (Deut 4.2).

C'est dans cette perspective de l'identité des commandements de Dieu et de la Parole de Dieu que nous comprenons mieux ce que Jé­sus voulait dire quand il affirmait au sujet de l'un de ces plus petits commandements que celui qui les observera et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux (Mat 5.19).
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Lun 23 Nov 2015, 07:56

Mister be a écrit:
Si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu lui retranchera sa part de l'arbre de vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre (Apoc 22.19). Cet avertissement est un simple écho des paroles de Moïse dans le Deutéronome: Vous n'ajouterez rien à ce que je vous prescris, et vous n'en retrancherez rien, mais vous observerez les commandements de l'Eternel, votre Dieu, tels que je vous les prescris (Deut 4.2).

Reprenons ce commandement que Dieu par Moïse, donne à son peuple, avant qu'il n'entre en terre promise sans Moïse :

1 Et maintenant, Israël, écoute les lois et les ordonnances que je vous enseigne pour les mettre en pratique, afin que vous viviez, que vous entriez et que vous possédiez le pays que vous donne Yahweh, le Dieu de vos pères. 2 Vous n'ajouterez rien à ce que je vous prescris, et vous n'en retrancherez rien; mais vous observerez les commandements de Yahweh, votre Dieu, que je vous prescris. (Deutéronome (CP) 4)

Dieu demandait aux hébreux à qui il avait donné sa Loi sur les tables de la Loi, c'est à dire les 10 commandements, de ne rien ajouter à ces 10 commandements qu'il avait prescrit et de ne rien retrancher, mais de se contenter d'observer ces commandements, c'est à dire de se contenter de l'aimer de tout son cœur, et d'aimer son prochain comme soi-même, en honorant ses parents, en ne volant, pas, en ne commettant pas d'adultère, Etc ....

De fait, quand Jésus nous dit que pas un iota de la Loi ne passera, il parlait de cette Loi donné par Dieu avant l'entrée en terre promise, à laquelle rien ne devait être ajouté ou retrancher. Il ne parlait pas de la Loi dit de Moïse qui elle, était là loi à laquelle les hommes avaient ajoutés de multiples préceptes.

Et c'est ce qui explique que Jésus réponde aux Apôtres qui lui rapportent que les pharisiens sont scandalisé de l'entendre dire que rien de ce qui entre dans la bouche de l'homme ne souille son âme, ou scandalisé de le voir manger au milieu des pécheurs, et que de se laver les mains avant de manger, n'a aucun action sur l'âme ; que : "tout plan que mon Père n'a pas planté sera arraché".

Ce qui voulait dire que tout précepte que Dieu n'avait pas donné, qui avait été ajouté aux 10 commandements qu'il avait donné, ils seraient arrachés, à commencer les préceptes sur la purification et l'abstinence de certains aliments, car "rien de ce qui vient de l'extérieur de l'homme ne souille son âme".

De fait, ces 10 commandements avec lesquels Dieu éclairaient l'homme, pour éviter les tentations auxquelles le diable le soumettrait en son âme, ils restent en vigueur pour lutter contre ces tentations, tant que Jésus n'est pas venu établir sa demeure avec son Esprit, et son Père, dans l'âme de l'homme. Quand le diable est chassé de l'âme et que c'est Dieu qui par son Esprit influence l'âme, règne sur l'âme, alors le croyant n'est plus sous le joug de la Loi, mais sous le joug de l'Esprit, le joug auquel Jésus le lie pour être conduit.

Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Lun 23 Nov 2015, 11:26

Les Ecritures est la Parole de D;Ieu!
Que se passe-t-il dans le Sinaï....que nous dit exode 20,1

Alors Dieu prononça toutes ces paroles, en disant:

En hébreu kol hadebarim est  cent fois plus fort qu'en français.Quand l'Eternel dit Kol hadevarim ça veut dire que tout a été dit...que tout ce qu'on peut dire a déjà été dit dans l'Exode...toute pensée aussi extraordinaire qui nous vient a déjà été exprimée car elle vient de l'Eternel
Ces 10 paroles est un code qui ne conduit pas à l'amour de D.ieu ni du prochain...C'est comme le code de la route juste un modus vivandi qui relie le ciel et la Terre par son 4è commandement

Par amour,je peux tuer!Par amour, je peux voler!Par amour,je peux renier mon père et ma mère et par amour je peux ne pas observer le shabbat....Par amour je peux commettre l'adultère....Ca a été l'objet du synode des évêques il n'y a pas si longtemps au point que l'Eglise de Rome demande aux divorcés-remariés de s'abstenir du repas eucharistique...


Mais si je fais toutes ces choses, les Paroles me disent que je ferme la porte du ciel

De nouveau on est dans le relatif face à l'absolu et Moïse a dû promulguer ces lois relatives qui découlent des Lois absolues du divin....

Le feu rouge me dit de m'arrêter selon la loi du code de la route mais si ma femme est en danger de mort ne puis-je pas le brûler ce feu rouge pour lui sauver la vie?

Si je vais plus loin,c'est par amour de l'Eternel que le Christ a été crucifié

Je cite : « Tout ce que je vous prescris, observez-le exactement sans rien y ajouter, sans rien y retrancher » (Devarim chap.13 verset 1).

Or le christianisme a beaucoup retranché selon leur canon biblique. Je cite (verset 2-4 du même chap.) : « Si s'élève au milieu de toi un prophète ou un visionnaire, t'offrant comme caution un signe ou un miracle ; quand bien même s'accomplirait le signe ou le miracle qu'il t'a annoncé, en disant : Suivons des dieux étrangers (que tu ne connais pas) et adorons-les', tu n'écouteras pas les paroles de ce prophète ou ce visionnaire ! Car l'Eternel votre D. vous met à l'épreuve pour constater si vous L'aimez réellement de tout votre cœur et de toute votre âme ».
Et dans le verset 6 : « Ce prophète ou ce visionnaire sera mis à mort car il a prêché la révolte contre l'Eternel votre D. qui vous a sortis du pays d'Egypte et rachetés de la maison de servitude, voulant ainsi t'écarter de la voie que l'Eternel ton D. t'a ordonné de suivre ; et tu extirperas le mal du milieu de toi ».

Yéshoua met surtout le doigt sur observer la loi sans donner un sens à la Loi...
Le faite de se laver les mains...le prêtres ne le fait-il pas avant l'Eucharistie?Pourquoi les mains sont sales?Or ce même prêtre une heure avant ou après la messe peut violer un enfant...par amour pour l'Eternel....

Et si la Loi est trop lourde à observer,faut observer les 613 mitsvot et c'est parfois lourd même si on est né dedans car ça dépend de notre nature,il y a une solution:
Matthieu 11
…27Toutes choses m'ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. 28Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. 29Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes.…

Ceci rejoins le 4è commandement que vous semblez ne plus observer!

Matthieu 12.1. En ce temps-là, Jésus allait par les blés, un jour de sabbat; et ses disciples avaient faim, et se mirent à arracher des épis et à manger.

2 Les pharisiens voyant cela, lui dirent, Voilà, tes disciples font ce qu’il n’est pas permis de faire en un jour de sabbat.

3 Mais il leur dit, N’avez-vous pas lu ce que fit David, quand il eut faim, et ceux qui étaient avec lui;

4 comment il entra dans la maison de Dieu et mangea les pains de proposition, qu’il ne lui était pas permis de manger ni à ceux qui étaient avec lui, mais aux sacrificateurs seuls?

5 Ou, n’avez-vous pas lu dans la loi, que, le jour de sabbat, les sacrificateurs dans le temple profanent le sabbat et ne sont pas coupables?

6 Mais je vous le dis qu’il y a ici quelque chose de plus grand que le temple.

7 Et si vous aviez connu ce que c’est que, Je veux miséricorde et non pas sacrifice, vous n’auriez pas condamné ceux qui ne sont pas coupables.

8 Car le Fils de l’homme est maître du sabbat.



Dernière édition par Mister be le Lun 23 Nov 2015, 12:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Lun 23 Nov 2015, 12:05

Mister be a écrit:
Le faite de se laver les mains...le prêtres ne le fait-il pas avant l'Eucharistie? Pourquoi les mains sont sales? Or ce même prêtre une heure avant ou après la messe peut violer un enfant...par amour pour l'Eternel....

On ne viole pas un enfant par amour pour l'Eternel, mais toujours par amour de soi, car c'est son plaisir que l'on satisfait en faisant l'amour avec un enfant, en oubliant le mal qu'on lui fait à lui.

Dans la messe tout est signe. Le lavement des mains est le signe de cet autre lavement, celui de notre âme, que Jésus vient accomplir. Je ne suis d'ailleurs pas certain qu'un prêtre qui a violé un enfant avant de célébrer la messe, ose adresser ces paroles à Dieu au moment où il va offrir au fidèle, l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. Beaucoup de prêtre ne font pas ce geste de purification, qu'on leur demande pourtant de faire.

Les fidèles, eux, sont invités à faire ce geste en entrant dans l'Eglise, quand avec l'eau bénite il font sur leur corps, avec l'eau, le signe de la croix. C'est pour signifier qu'ils entrent dans l'Eglise, pour être purifiés de leur péchés, parle sang de Jésus versé sur la croix, sang que Jésus va leur donner à boire.

Il est évident que Jésus ne purifie pas l'âme de celui qui vient recevoir cette purification sans se repentir de son péché et que ce prêtre qui a violé un enfant, ce n'est pas le lavement des mains qu'il fait qui va le purifier de ce péché.

Mister be a écrit:
Et si la Loi est trop lourde à observer, faut observer les 613 mitsvot et c'est parfois lourd même si on est né dedans car ça dépend de notre nature,il y a une solution:
Matthieu 11
…27Toutes choses m'ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. 28Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. 29Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes.…

Ceci rejoins le 4è commandement que vous semblez ne plus observer!

Le joug, c'est ce à quoi les bœufs sont attachés pour que ce soit plus facile pour chacun d'eux, d'avancer. A quel joug, les juifs avaient-ils étaient attachés ? Au joug de la Loi. Ce sont tous ces préceptes qui avaient été ajouté aux 10 préceptes donnés au départ par Dieu qui fait que la Loi de Moïse, au lieu d'aider à avancer sur le chemin de l'amour de Dieu et du prochain, bloquaient un certain nombre de gens, les empêchaient d'avancer.

Jésus nous propose de nous attacher à un autre joug que la Loi, un joug plus légé à porter puisque c'est le joug de son Esprit qu'il met en nous. Le disciple de Jésus il doit se laisser guider par l'Esprit de Dieu qui l'aide à avancé, et qui est à l'œuvre dans son Eglise, dans les sacrements. Les sacrements nous sont donnés pour nous libérer du joug du péché, en renouvelant en nous les dons de l'Esprit.



Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Lun 23 Nov 2015, 13:39

Vous le savez et je le sais ...mais un homme représentant le Christ sur terre,investi d'un ministère divin,qui lie et délie les péchés sur terre,qui est un homme des Ecritures etc...le sait-il?
Au nom de D.ieu et pour l'amour de l'Eternel on peut faire n'importe quoi d'immorale...!!
Les saloperies immorales jalonnent toutes les Saintes Ecritures en vue de la réalisation du plan divin alors delà croire que l'amour du prochain et l'amour de D.ieu peut passer par le viol d'un enfant par un homme de D.ieu,il n'y a qu'un pas!
J'ai choisi cet exemple sans viser spécialement l'Eglise catholique...;toutes les confessions ont leurs squelettes dans leurs placards...Yehoshoua n'a pas fait mieux au nom de la terre promise...

Tout a un sens bien sûr mais les fidèles se signent-ils à l'eau bénites en âme et conscience et jamais machinalement?Vont-ils à la Communion avec tout le sens accordé et non machinalement....quand je mets un bassin et que je me lave les mains,le vendredi soir avant la bénédiction du shabbat, le fais-je complétement dans le sens ou machinalement?Quand je récite les bénédictions...je les récite comment?
Je m'oblige à lire les Paroles sans les apprendre par coeur,bien qu'avec l'habitude...afin d'éviter la répétition sans sens mais je n'y arrive pas toujours!
Sommes-nous toujours pleinemlent conscient du mystère?

Le boeuf correspond à la lettre hébraïque alef qui peut être invisible parce qu'elle représente le UN soit Elohim...Ce n'est pas la Loi qui estdifficile à observer mais c'est notre nature qui fait que cette loi est lourde à porter...
Reprenons Exodes 20,2

20.2

Je suis l'Éternel, ton Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude.

Le mot pour l'Egypte est misrayim en hébreu qui signifie autre chose aussi que l'Egypte qu'on pourrait traduire par frontière et limite ou si vous voulez notre Egypte intérieure ainsi que la maison de servitude :mitbeth abadim(pardon pour l'orthographe de la translittération)qui veut dire la maison de travail et qui se réfère quand Adonai Elohim nous chassa de gan Eden...
Encore aujourd'hui nous sommes toujours dans cette maison de servitudes,dans cette Egypte que seul YhWH peut nous en faire sortir comment ? en soumettant son fils à la passion en rachat à nos péchés...Péchés commis à cause de notre nature pécheresse avec laquelle nous devons vivre
Plus il y a de lois,plus c'est lourd à observer mais mieux on se heureux!

Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre   Lun 23 Nov 2015, 20:28

Mister be a écrit:
Le boeuf correspond à la lettre hébraïque alef qui peut être invisible parce qu'elle représente le UN soit Elohim...Ce n'est pas la Loi qui estdifficile à observer mais c'est notre nature qui fait que cette loi est lourde à porter...
Reprenons Exodes 20,2

Une charrue chargée de sac de pomme de terre est lourde à porter, à tirer pour un seul bœuf. C'est comme aimer son prochain comme soi-même, c'est difficile à vivre, à mettre en pratique. Le joug, permet de lier l'un à l'autre 2 bœufs qui vont se soutenir et rendre possible ce qui pouvait être impossible.

Le joug que nous propose de prendre Jésus, c'est l'Esprit qu'il met en nous pour nous aider à être plus fort pour ne pas succomber aux tentations du diable, et qui va nous aider à avancer sur le chemin de l'amour parfait.

Mister be a écrit:
Plus il y a de lois,plus c'est lourd à observer mais mieux on se heureux!

C'est pas ce que dit Jésus :

"4 Ils lient des fardeaux pesants et difficiles à porter, et les mettent sur les épaules des hommes; (Matthieu (CP) 23)
Revenir en haut Aller en bas
 
Le peuple de prêtres, de prophètes et de rois dont parle l'Apôtre Pierre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Peuple de prêtres(Lucien DEISS)
» Les apotres de la fin des temps selon Marcel Van
» Quels Miracles pour Mohamed pour asseoir sa vraie prophétie ?
» Les surprises archéologiques de Saint-Paul-hors-les-murs ...
» Garabandal et les Papes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: