DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Méditation de la Toussaint ... Que restera-t-il de notre vie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5000
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Méditation de la Toussaint ... Que restera-t-il de notre vie ?   Sam 31 Oct 2015, 10:31



Perdu dans le cosmos inerte et démesuré, l’homme pressent qu’il vit dans un autre ordre que celui de la matière si éphémère. La matière est sans doute emportée par la dégradation inévitable - la loi d’entropie -, mais n’existe-t-il pas une autre dimension, indépendante de l’espace et du temps, tels que nous les connaissons? Une chronique du P. Charles Delhez dans « La Libre Belgique »:

« L’homme sait que sa fiévreuse activité n’est qu’un petit phénomène local, éphémère, sans signification et sans but… Farouchement replié sur lui-même, il se consacre humblement, terrestrement, humainement, à la réalisation de ses desseins chétifs, où il feindra de prêter le même sérieux que s’il visait à des fins éternelles." L’homme réduit à feindre ! (...) Au nom de la science laissée à elle-même, il réduit à une illusion cette soif d’infini qui nous taraude.

N’est-il pas aussi juste de dire que, grâce à la pensée et à l’amour, l’homme, "atome dérisoire perdu dans le cosmos inerte et démesuré" (J. Rostand), pressent qu’il vit dans un autre ordre que celui de la matière si éphémère ? Si, par définition, la science est matérialiste, l’être humain, lui, est aussi spirituel. La matière est sans doute emportée par la dégradation inévitable - la loi d’entropie -, mais n’existe-t-il pas une autre dimension, indépendante de l’espace et du temps ? (...)

(...)

Il ne faudrait cependant pas en déduire que l’au-delà nous comblera au détriment de l'ici-bas qui ne serait qu’une pénible salle d’attente. Au contraire. C’est dans la mesure où nous sommes fidèles à l’"ici et maintenant" que le ciel trouve sa consistance. Si nous n’avons pas déjà un goût d’éternité chaque fois que nous vivons intensément, que nous nous aimons, que nous créons ou que nous nous engageons corps et âme, quel serait le sens d’une vie éternelle ? C’est précisément parce qu’il y a déjà de l’éternité dans ces moments que nous pouvons croire que le néant ne l’emportera pas.

L’éternité est la profondeur abyssale du présent. " La vie éternelle est immédiate, elle a déjà commencé puisqu’elle est éternelle. C’est donc dès maintenant qu’il nous faut établir entre nous des relations qui pourraient durer toujours", écrivait Louis Evely. Il ajoutait : "Commencez donc tout de suite votre vie éternelle. N’attendez pas." L’éternité, c’est le déploiement de ce qui palpite dans l’instant présent quand il est vécu avec amour. Nous pouvons le pressentir et l’affirmer, mais pas l’imaginer. Ainsi, tout est déjà dans le gland, mais qui peut décrire le chêne qu’il deviendra ?

Le "ciel" vient donc de la terre, et non pas, tel un deus ex machina, après elle. Il ressemble à une mosaïque que l’on compose peu à peu, avec de nombreux morceaux fabriqués durant cette vie ? Le ciel "n’est pas construit par Dieu seul : il l’est aussi par l’homme. C’est même, à vrai dire, la construction que l’homme fait de lui-même, avec la force de Dieu" (Giorgio Gozzelino). Une question de foi, évidemment, et non un savoir. Quand le croyant se demande ce qu’il restera de sa vie - question que nous nous posons tous un jour ou l’autre -, il ne sait pas répondre grand-chose, mais il fait confiance à son Dieu et lui remet son existence : elle sera en de bonnes mains. Et, en lui, nous retrouverons tous ceux qui nous ont précédés, ceux avec qui des liens d’éternité ont été tissés. »

http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2015/10/31/que-restera-t-il-de-notre-vie-5708876.html
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Méditation de la Toussaint ... Que restera-t-il de notre vie ?   Sam 31 Oct 2015, 11:21

Savons-nous qu’en chacun de nous sommeille un saint ou une sainte ? Savons-nous que, nous aussi, nous pouvons devenir ce que Dieu rêve pour nous ?

Lui, le seul Saint, le Dieu unique, nous appelle, nous qui sommes ses enfants à devenir des saints !
Tout comme ceux et celles dont l’Église du ciel et de la terre célèbre aujourd’hui la fête.

" Une foule immense, nous dit l’Apocalypse, que nul ne peut dénombrer, une foule de toutes nations, races, peuples et langues ". Ils sont debout en vêtements blancs, adorant Dieu et le Seigneur... étant pour l’éternité dans un état de joie et de bonheur...

Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ?

Ils viennent de la grande épreuve...

Ils ont vécu la grande aventure de la vie.

Ce sont des hommes et des femmes réels, avec leur esprit et leur corps, avec leurs mains et leurs engagements, avec leurs fragilités et leur vigueur, avec leur bonheur de vivre et leurs souffrances.
Non pas des superhéros. Non pas des parfaits. Mais des hommes, des femmes, des enfants qui ont vécu l’Évangile dans la simplicité de leur quotidien. A force de fréquenter le Christ, ils se sont laissé modeler par Lui. Vivant souvent à contre-courant des idées reçues et des comportements de leur temps.

Ils ont vécu l’une ou l’autre des Béatitudes que nous venons d’entendre dans l’Évangile. Ils partagent désormais la vie de Dieu.

Tous ces saints, les saints canonisés, reconnus mais aussi les non reconnus, les anonymes ont été des gens en marche, passionnés de Dieu, de Jésus, de Évangile...Ils nous montrent le chemin de la vérité, du vrai bonheur.

Le bonheur ? Où le trouver ? Sinon en Dieu seul, en ce Dieu d’amour qui nous donne son Fils .
Son Fils qui nous rappelle les vraies valeurs, celles qui donnent sens à la vie, qui construisent une vie :

— Être pauvre de cœur dans un monde qui glorifie le pouvoir et l’avoir ;
— Être proche des frères humiliés, des souffrants ;
— Être non-violent dans un monde dur et violent ;
— Avoir le cœur pur face à la corruption ;
— Être artisan de paix, de réconciliation, en refusant la passivité et la résignation ;
— Œuvrer pour la justice....

Vivre ces béatitudes ne va pas de soi.

Mais heureux serons-nous si nous prenons la Parole de Dieu au sérieux. Si dans ton cœur, la foi devient une brûlure, un feu à transmettre comme une Bonne Nouvelle. Ne dis pas , ne disons plus jamais : la sainteté , ce n’est pas pour moi ! Voyons les choses, toutes les choses de la vie du côté de Dieu.

Portons-nous ensemble dans cette conversion que Jésus demande à ses disciples.

http://www.catholique-vosges.fr/meditation-du-jour-de-la-toussaint-2011,2865


_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation de la Toussaint ... Que restera-t-il de notre vie ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite méditation imagée sur "la Vierge des Douleurs".
» Du poison dans nos assiettes
» Pendant ma méditation, mon corps devient lourd et j'ai l'impression que je vais m'évanouir.
» Sensations physiques lors de la méditation
» fête de Toussaint

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: