DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 LES MAINS VIDES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jo zecat
Invité



MessageSujet: LES MAINS VIDES   Dim 17 Sep 2006, 20:58

Mt 5, 3
« Heureux les pauvres de coeur :
le Royaume des cieux est à eux !

Citation :
Au vu de certains martyrs, complètement ignorés, je reste également persuadée que nous aurons au ciel de grandes surprises. Cela rejoint d'ailleurs le songe de Céline, la soeur de Ste Thérèse sur les mains vides.
(il faudrait retrouver le texte)

Si Dieu, dans sa sagesse et peut-être dans sa prédestination a pris soin de nous donner comme exemple des saints pour nous servir de témoignage, d'autres, inconnus de tous sur terre et gardés jalousement cachés par lui, connaitront une grande gloire au ciel

SAINTE THERESE DE L'ENFANT-JESUS


..............
Durant ses neuf ans de vie au Carmel, sa voie personnelle se précise.

Sa petitesse naturelle de petite dernière aux Buissonnets comme au Carmel, a pu devenir le tremplin vers l’enfance spirituelle.

Thérèse ne brisera pas son élan par la vue de sa propre misère, elle restera petite entre les bras de Dieu et elle le deviendra de plus en plus.

Telle est la nouveauté de sa découverte cherchée et trouvée dans l’Ecriture.

Elle atteint son apogée dans son Acte d’Offrande à l’Amour Miséricordieux, que Thérèse rédige le dimanche de la Trinité, 9 juin 1895. En contraste avec les âmes héroïques qui s’offrent à la Justice de Dieu, sa voie à elle est «bien droite, bien courte, toute nouvelle»: avec la confiance vraie de l’enfant, elle se présente «les mains vides» devant le Père miséricordieux qui les remplira de l’infini trésor de son amour.
..............
Citation :
.....Je vous remercie, ô mon Dieu ! de toutes les grâces que vous m'avez accordées, en particulier de m'avoir fait passer par le creuset de la souffrance. C'est avec joie que je vous contemplerai au dernier jour portant le sceptre de la Croix puisque vous [avez] daigné me donner en partage cette Croix si précieuse, j'espère au Ciel vous ressembler et voir briller sur mon corps glorifié les sacrés stigmates de votre Passion...
Après l'exil de la terre, j'espère aller jouir de vous dans la Patrie, mais je ne veux pas amasser de mérites pour le Ciel, je veux travailler pour votre seul Amour, dans l'unique but de vous faire plaisir, de consoler votre Coeur Sacré et de sauver des âmes qui vous aimeront éternellement.
Au soir de cette vie, je paraîtrai devant vous les mains vides, car je ne vous demande pas, Seigneur, de compter mes oeuvres. Toutes nos justices ont des taches à vos yeux. Je veux donc me revêtir de votre propre Justice et recevoir de votre Amour la possession éternelle de Vous-même. Je ne veux point d'autre Trône et d'autre Couronne que Vous, ô mon Bien-Aimé !......
A vos yeux le temps n'est rien, un seul jour est comme mille ans, vous pouvez donc en un instant me préparer à paraître devant vous...
Afin de vivre dans un acte de parfait Amour, je m'offre comme victime d'holocauste à votre Amour miséricordieux, vous suppliant de me consumer [2v°] sans cesse laissant déborder en mon âme les flots de tendresse infinie qui sont renfermés en vous et qu'ainsi je devienne Martyre de votre Amour, ô mon Dieu !...
Que ce martyre après m'avoir préparée à paraître devant vous me fasse enfin mourir et que mon âme s'élance sans retard dans l'éternel embrassement de Votre Miséricordieux Amour... ....
LES MAINS VIDES (songe de soeur Marie de la Trinité, confiée à sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Je venais de mourir, et tout à coup, je me trouve avec d'autre personnes, devant une grande porte par où chacun devait passer pour se rendre soit au ciel, au purgatoire, aux limbes ou en enfer. A l'entrée de cette porte, il y avait des casiers différents où chaque particulier devait prendre son lot de bonnes et mauvaises actions pour le faire réviser par les gardiens de la porte et, d'après l'examen, ils leur indiquaient la voie qu'ils devaient prendre pour se rendre soit au ciel, en purgatoire ou en enfer.

Toute tremblante, j'ouvris mon casier et je restai un moment surprise de le retrouver vide. Soudain, je me rappelle le désir que j'avais eu sur la terre de me présenter devant le bon Dieu les mains vides pour éviter tout jugement et avoir place au ciel parmi les saints Innocents qui reçoivent tout gratuitement de l'Amour Miséricordieux.

Pleine d'assurance en voyant là le gage de ma prière exaucée, je me présente à cette porte qui me faisait l'effet d'une douane. Les gardiens me regardent étonnés et, prévenant leurs interrogations, je leur dis "Voulez-vous m'indiquer la voie des petits ? - Par ici" me dit l'un d'eux en m'indiquant une très belle allée. Après avoir marché quelques temps, je me trouvai en face de jardins splendides : c'était le Ciel ! Parmi les nombreux élus, j'apperçus un groupe de vierges qui s'entretenaient ensemble en se promenant ;elles étaient resplendissantes de beauté et jouissaient d'un bonheur incomparable. L'une d'elle m'ayant vue, accourut vers moi et m'embrassa en me souhaitant la bienvenue. Aussitôt, je la reconnus, c'était une sainte religieuse que j'avais connue dans le monde "Ah, lui dis-je, cela ne m'étonne pas de vous voir ici, vous étiez si bonne sur la terre !" - "Oh ! Quelle joie de vous revoir, me dit-elle, nous vivrons heureuses ensemble, toujours !" - "Oui, répliquai-je, je reviendrai vous voir souvent mais je ne reste pas avec vous, je ne suis pas pour la même demeure, vous le voyez, j'ai les mains vides et c'est la voie des petits que je cherche" - "La voie des petits, reprit-elle avec admiration en m'indiquant le chemin, oh ! C'est bien plus haut !..." Je la quittai et poursuivis ma route en montant toujours, et voilà qu'au détour d'une colline, j'apertçus une grande clarté et quelqun dit : "Ici, c'est la voie des petits" Immédiatement, hélas, je m'éveillai !


Citation :
La petite Thérèse l’avait bien compris lorsqu’elle écrivait : « Jésus se plaît à nous montrer l’unique chemin, l’abandon du petit enfant qui s’endort sans crainte dans les bras de son père ». Et elle n’hésitera pas à dire : « J’arriverai devant le Bon Dieu les mains vides, comme ça c’est lui qui les remplira, parce que tout ce que j’ai pu faire, je l’ai donné pour les âmes ». A la fin de sa vie, alors qu’elle ne peut plus dire de paroles, même pas faire un signe de croix, elle dit : « Je prie : je ne dis rien, je l’aime ! »

Qu'en pensez-vous ? bounce
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Dim 17 Sep 2006, 21:37

Il y a très longtemps, j'ai entendu le récit d'un européen qui débarquait pour la première fois en Indes, à Calcuta (je crois qu'il s'agissait de dominique Lapierre).

Dans le caniveau, il voit un tas de chiffon. Il regarde et croit voir les chiffons bouger. Il s'approche et vois un fourmillement de vers. Sous les chiffons : un homme en train d'agoniser au milieu des passants rongé par les vers

Une vie inutile, piétinée, sacrifiée sur l'autel de l'indifférence

Je ne connais rien de l'intimité de cette âme mais je suis persuadée que Dieu y était et le faisait entrer dans son mystère. Combien de "pauvre lazare" comme lui resplendiront au ciel ?...Beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Lun 18 Sep 2006, 13:11

Bon .......La pauvreté n'intéresse personne ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Lun 18 Sep 2006, 14:49

Chère Jo, votre sujet m'a toujours obsédé.

Et du ncoup, très concrètement, je m'était amusé à imaginer le sort de deux de ces saintes IMMENSES, inconnues, qui pour moiont fait bougé l'histoire de la Révélation.

Ce serait si beau si, au Ciel, on avait ce genrre de surprise.

D'abord, l'histoire de la jeune fille tuée, baffouée, rapportée dans le livre des juges au début du néolitique.

http://eschatologie.free.fr/histoires/generations/2zmentirpoursauver.htm

Ensuite, l'histoire d'une enfant offerte en sacrifice sous les incas:


http://eschatologie.free.fr/histoires/generations/13zfindesincas.htm



Votre avis?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Lun 18 Sep 2006, 17:39

Je ne cherche pas, en fait, à savoir qui va au purgatoire, en enfer ou au ciel ni pourquoi Dieu permet l'extinction de certaines civilisations, ni ce qu'il en fait une fois mort. Ce qui m'intéresse, c'est le mystère de la souffrance, mystère qui est un tyemple dans lequel Dieu à ses entrées privées

Cette constatation fait partie de mon expérience : Dieu n'est jamais plus présent d'une ame que dans la souffrance, qu'elle soit innocente ou due au péché, qu'on approche un drogé en prison, un mourant ou un enfant martyr.
"A travers les siècles et les générations humaines, on a constaté que dans la souffrance se cache une force particulière qui rapproche intérieurement l'homme du Christ, une grâce spéciale. C'est à elle que bien des saints doivent leur profonde conversion, tels saint François d'Assise, saint Ignace de Loyola, etc. Le fruit de cette conversion, c'est non seulement le fait que l'homme découvre le sens salvifique de la souffrance, mais surtout que, dans la souffrance, il devient un homme totalement nouveau. ........... A ses frères et sœurs souffrants, le Christ entrouvre et déploie progressivement les horizons du Royaume de Dieu: un monde converti à son Créateur, un monde libéré du péché et qui se construit sur la puissance salvifique de l'amour. Et, lentement mais sûrement, le Christ introduit l'homme qui souffre dans ce monde qu'est le Royaume du Père, en un sens à travers le cœur même de sa souffrance. La souffrance, en effet, ne peut être transformée par une grâce venant du dehors, mais par une grâce intérieure. Le Christ, de par sa propre souffrance salvifique, se trouve au plus profond de toute souffrance humaine et peut agir de l'intérieur par la puissance de son Esprit de vérité, de son Esprit consolateur." JPII

Je crois que cette intimité de Dieu et de l'âme au coeur de la souffrance échappe à toutes les analyses, théologies et lois humaine.

La souffrance transcende l'homme quel qu'il soit, quelle que soit sa culture ou religion (n'en déplaise à beaucoup). Car au coeur de la souffrance, l'homme crie naturellement vers Dieu et Dieu ne peut résister au cri de sa créature qui transperce le ciel.
Cette rencontre échappe à toute religion, loi, coran ou évangile.... car c'est du pur amour qui projette l'homme dans l'espérance. Comme dit JPII, c'est donc un lieu de conversion né du désir (et qui dit désir, dit baptème)

J'ai vu dans ma p'tit vie des trucs incroyables, comme par exemple ce drogué, dealer, voleur, menteur, fraichement sorti de prison dans un tel état de désepérance qu'il a crié vers Dieui qu'il ne connaissait pas et qui a ensuite vécu de vrais états mystique où il lui déclarait et témoignait son amour........Dommage, ça n'a pas duré :? ....(car comme me disait une voyante, c'est pas le tout d'avoir la grace, il faut la tenir)

C'est pas compliqué, ça va dans le sens de "la brebis perdue"

D'ailleurs, le petit malin qui a tout compris, sait très bien que pour être "collé-serré" au Seigneur, il suffit d'être avec ses pauvres, ses brebis perdues d'Israël

D'ailleurs, l'évangile nous le dit bien :
Citation :
MATTHIEU 25
Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : 'Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde. 35 Car j'avais faim, et vous m'avez donné à manger ; j'avais soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais un étranger, et vous m'avez accueilli ; 36 j'étais nu, et vous m'avez habillé ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus jusqu'à moi !' 37 Alors les justes lui répondront : 'Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu...? tu avais donc faim, et nous t'avons nourri ? tu avais soif, et nous t'avons donné à boire ? 38 tu étais un étranger, et nous t'avons accueilli ? tu étais nu, et nous t'avons habillé ? 39 tu étais malade ou en prison... Quand sommes-nous venus jusqu'à toi ?' 40 Et le Roi leur répondra : 'Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait.'
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Lun 18 Sep 2006, 19:07

la souffrance nous rend pauvre...pauvre en orgueil (riche en humilité?), et c'est forcément lié avec notre entrée au purgatiel... ;)
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Lun 18 Sep 2006, 19:46

Clotilde a écrit:
la souffrance nous rend pauvre...pauvre en orgueil (riche en humilité?), et c'est forcément lié avec notre entrée au purgatiel... ;)

Oui, la souffrance rend pauvre mais aussi le cri du pauvre est une flêche qui traverse le ciel ety harponne le coeur de Dieu. Car Dieu a une grande faiblesse : celle d'aimer s'abaisser sur le pauvre

J'ai une amie qui m'amuse beaucoup. Elle prétend s'appliquer à être toujours une brebis perdue pour accaparer le coeur de Dieu (pas facile)
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Lun 18 Sep 2006, 20:23

jo a écrit:
Clotilde a écrit:
la souffrance nous rend pauvre...pauvre en orgueil (riche en humilité?), et c'est forcément lié avec notre entrée au purgatiel... ;)

Oui, la souffrance rend pauvre mais aussi le cri du pauvre est une flêche qui traverse le ciel ety harponne le coeur de Dieu. Car Dieu a une grande faiblesse : celle d'aimer s'abaisser sur le pauvre


on peut arriver à des interprétations qui font peur si on associe ma phrase et la tienne.... What a Face
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Lun 18 Sep 2006, 20:32

Clotilde a écrit:
jo a écrit:
Clotilde a écrit:
la souffrance nous rend pauvre...pauvre en orgueil (riche en humilité?), et c'est forcément lié avec notre entrée au purgatiel... ;)

Oui, la souffrance rend pauvre mais aussi le cri du pauvre est une flêche qui traverse le ciel ety harponne le coeur de Dieu. Car Dieu a une grande faiblesse : celle d'aimer s'abaisser sur le pauvre


on peut arriver à des interprétations qui font peur si on associe ma phrase et la tienne.... What a Face

Tu les associe à ça :
Citation :

D'ailleurs, le petit malin qui a tout compris, sait très bien que pour être "collé-serré" au Seigneur, il suffit d'être avec ses pauvres, ses brebis perdues d'Israël
(le bon samaritain qui se fait pauvre avec un pauvre)

et à ça :
Citation :
J'ai une amie qui m'amuse beaucoup. Elle prétend s'appliquer à être toujours une brebis perdue pour accaparer le coeur de Dieu (pas facile)
(pauvreté spirituelle)

Ainsi chacun peut être pauvre. A chacun son lot ! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Lun 18 Sep 2006, 20:38

Attention à l'orgueil d'être pauvre.

On l'est où on l'est pas.

On l'est quand on a vraiment été brisé (et non quand on croit l'avoir été).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Lun 18 Sep 2006, 20:59

Arnaud Dumouch a écrit:
Attention à l'orgueil d'être pauvre.

On l'est où on l'est pas.

On l'est quand on a vraiment été brisé (et non quand on croit l'avoir été).

D'où la nécessité malgré nos bonnes volontés de passer par la nuit de l'esprit qui est un martyre et peu prendre des aspects différents selon l'âme, y compris la folie (voir le cas de Louise du Néant) où on entre dans le ventre du poisson
Citation :

Jon 2, 2
Dans les entrailles du poisson, il pria le Seigneur son Dieu.

C'est ce même cri du pauvre, cité plus haut "qui transperce le ciel et harponne le coeur du Père"
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Lun 18 Sep 2006, 21:00

Très mignon ce chat ! Very Happy

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Lun 18 Sep 2006, 21:04

Mr. Green Un peu nerveux non ?



:colors:
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Lun 18 Sep 2006, 21:05

Il cherche une puce... Mr. Green

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Lun 18 Sep 2006, 21:07

Arnaud Dumouch a écrit:
Très mignon ce chat ! Very Happy
Il tourn en rond...Faut'y y voir un sens caché ? :? ....Et sera-t'y assez gros pour croquer ALINOUZIBOU ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Lun 18 Sep 2006, 21:18








Il trou ve ra pas s'il l'a prend pas à re gar der dans les ar bres
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Lun 18 Sep 2006, 23:38

jo a écrit:
Clotilde a écrit:

on peut arriver à des interprétations qui font peur si on associe ma phrase et la tienne.... What a Face

Tu les associe à ça :

c'est en associant ça:

Citation :
la souffrance nous rend pauvre...

et ça:

Citation :
Dieu a une grande faiblesse : celle d'aimer s'abaisser sur le pauvre

que j'en arrive à penser des trucs que je n'ose à peine penser... Mr. Green Laughing
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Lun 18 Sep 2006, 23:50

Comme quoi penser peut-être du masochisme intellectuel ! Mr. Green Penses pas Cloclo, fonce....! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Mar 19 Sep 2006, 00:36

De toutes façons, t'inquiète...!.....Avec la M---- qui arrive sur la planète, on sera bientôt, tous pauvres et souffrants affraid
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Mar 19 Sep 2006, 00:59

jo a écrit:
Comme quoi penser peut-être du masochisme intellectuel !
Mr. Green Penses pas Cloclo, fonce....! Laughing

t'as raison, vaut mieux que j'y pense pas trop pour l'instant...ça pourrait me donner le vertige... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: LES MAINS VIDES   Mar 19 Sep 2006, 01:01

jo a écrit:
De toutes façons, t'inquiète...!.....Avec la M---- qui arrive sur la planète, on sera bientôt, tous pauvres et souffrants affraid

un truc que j'ai ramené de retraite: vivre l'instant présent...sinon, y'a de quoi faire comme JCMD et demander un retrait anticipé.... Mr. Green ;)
Revenir en haut Aller en bas
 
LES MAINS VIDES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PAUVRES D'ESPRIT - MAINS VIDES
» Méditer le Magnificat
» Ephéméride du 4 Janvier
» HEUREUX CELUI QUI GARDE LES MAINS VIDES !
» Chakrahs des mains et des pieds

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: