DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Near Death Experiences -Expériences de mort imminente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Mer 30 Sep 2015, 23:06

Un témoignage personnel : mon père travaillait juste avant la guerre comme ouvrier électricien (il avait dans les 20 ans).  Un jour, montant sur une ligne électrique moyenne tension pour effectuer une réparation (20.000 Volts), il s'est fait électrocuter (son collègue électricien n'avait pas encore eu le temps de couper le courant).  Il a alors eu une Near Death Expérience.

Il ne nous en a pas racontée dans les détails (car c'était un homme pudique), à l'exception de toute la vie qui repasse à l'envers dans sa mémoire, mais cette expérience l'a marqué au point de s'efforcer toute sa vie durant de devenir un honnête homme.

= = =

Il y a maintenant des centaines voir des milliers de témoignages de Near Death Experiences.

Ma question : Nous sommes sur un forum catholique où l'on parle eschatologie et j'ai été très surpris de ne pas trouver avec la fonction "recherche" le moindre lien avec NDE, ou bien Near Death Experiences.

Personne n'aurait-il osé aborder les sujet ?

Personne n'aurait-il un témoignage à nous présenter ?

Personne n'aurait-il une idée sur ce sujet ?  

Bien que ce genre d'expériences ne soient pas (encore ?) prises en compte dans le canon dogmatique de notre Eglise Catholique Romaine, elles n'en sont pas moins statistiquement nombreuses.

Le Père François Brune a abordé (sérieusement semble t'il) cette thématique des NDE avec l'aide de médecins.

Et vous ; qu'en diriez-vous ?

neutral
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Jeu 01 Oct 2015, 08:14

On en parlé à de nombreuses reprises.
Pour moi, les NDE prouve l'existence de l'ame ou l'esprit comme vous voulez car on ne peut pas voir les yeux fermés encore moins ce qui se passe dans la pièce à coté voire beaucoup plus loin.
Elle reflète exactement ce qu'est la religion chrétienne : le commandement n°1 est la charité.
Elle prouve l'existence de l'enfer avec les NDE négatives.

Mais il faut aussi se méfier car certains témoignages ne sont pas fiables.Et puis ce sont des expériences mystiques. Or comme dans toute expérience mystique, satan peut mettre son grain de sel, voire créer de fausses expériences.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Jeu 01 Oct 2015, 09:04

[quote]
empathry a écrit:

Ma question : Nous sommes sur un forum catholique où l'on parle eschatologie et j'ai été très surpris de ne pas trouver avec la fonction "recherche" le moindre lien avec NDE, ou bien Near Death Experiences.
Personne n'aurait-il osé aborder les sujet ?
Personne n'aurait-il un témoignage à nous présenter ?
Personne n'aurait-il une idée sur ce sujet ?  
Bien que ce genre d'expériences ne soient pas (encore ?) prises en compte dans le canon dogmatique de notre Eglise Catholique Romaine, elles n'en sont pas moins statistiquement nombreuses.
Le Père François Brune a abordé (sérieusement semble t'il) cette thématique des NDE avec l'aide de médecins.

Je crois qu'il faut rechercher aussi avec EMI (expérience de mort imminente); mais il existe plusieurs fil sur le forum, pourtant; il est vrai que les médecins sont plutôt réservés qd ils ne st pas hostiles à ces témoignages; certains pourtant comme le docteur Charbonnier, médecin-anesthésiste à Toulouse, font des recherches poussées ds ce domaine: tapez son nom sur google vous arriverez facilement sur son site: il propose des livres de témoignages...
Dommage que votre père n'en ai pas dit davantage!
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Jeu 01 Oct 2015, 12:24

En fait, dans Rechercher, il ne faut pas taper les initiales.

Il y a une quantité (beaucoup trop) de fils ouverts sur ce sujet. Ce qui signifie que trop de membres ne se cassent pas la tête et préfèrent ouvrir un nouveau sujet plutôt que de chercher un peu...

J'en ai relevé un , à tout hasard ! J'espère qu'il vous conviendra, Empathry... Wink

http://docteurangelique.forumactif.com/t16423-un-medecin-le-docteur-charbonnier-pense-que-la-vie-apres-la-mort-est-demontree?highlight=expo%E9rience+de+mort+imminente
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Jeu 01 Oct 2015, 13:22

Eschatologie catholique 15 ─ Les Near Death Experiences (NDE) (26 mn).

Ce sont les expériences à proximité de la mort (EMI) Depuis 40 ans, et les progrès de la réanimation, des personnes témoignent. Ces expériences (NDE) peuvent-elles éclairer la théologie catholique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 13:44

empathry a écrit:
Un témoignage personnel : mon père travaillait juste avant la guerre comme ouvrier électricien (il avait dans les 20 ans).  Un jour, montant sur une ligne électrique moyenne tension pour effectuer une réparation (20.000 Volts), il s'est fait électrocuter (son collègue électricien n'avait pas encore eu le temps de couper le courant).  Il a alors eu une Near Death Expérience.

Il ne nous en a pas racontée dans les détails (car c'était un homme pudique), à l'exception de toute la vie qui repasse à l'envers dans sa mémoire, mais cette expérience l'a marqué au point de s'efforcer toute sa vie durant de devenir un honnête homme.

= = =

Il y a maintenant des centaines voir des milliers de témoignages de Near Death Experiences.

Ma question : Nous sommes sur un forum catholique où l'on parle eschatologie et j'ai été très surpris de ne pas trouver avec la fonction "recherche" le moindre lien avec NDE, ou bien Near Death Experiences.

Personne n'aurait-il osé aborder les sujet ?

Personne n'aurait-il un témoignage à nous présenter ?

Personne n'aurait-il une idée sur ce sujet ?  

Bien que ce genre d'expériences ne soient pas (encore ?) prises en compte dans le canon dogmatique de notre Eglise Catholique Romaine, elles n'en sont pas moins statistiquement nombreuses.

Le Père François Brune a abordé (sérieusement semble t'il) cette thématique des NDE avec l'aide de médecins.

Et vous ; qu'en diriez-vous ?

neutral

Les témoignages de NDE sont à prendre au même titre que les témoignages de contactés ( avec des E.T.). Cela ne retire rien au phénomène, mais n'apporte rien à la vie spirituelle. Et de par ce simple fait n'est certainement pas une expérience mystique. L'expérience de Saint Paul qu'Arnaud confond allègrement avec une NDE, est tout autre chose. Saint Jean de la Croix la décrit parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 14:00

Suricate ; il me semble que les membres d'une famille qui attendent et accueillent (avec amour) dans l'au-delà une personne faisant une expérience de NDE n'ont rien à voir avec des extra terrestres !

Je suppose que n'importe qui, quand il évoque sa famille défunte qui l'accueille dans l'au-delà, ne la confond pas avec des petits hommes verts !

Votre argument est un tantinet léger et ne prête guère d'ouverture à une discussion !

alien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 14:08

empathry a écrit:
Suricate ; il me semble que les membres d'une famille qui attendent et accueillent (avec amour) dans l'au-delà une personne faisant une expérience de NDE n'ont rien à voir avec des extra terrestres !

Je suppose que n'importe qui, quand il évoque sa famille défunte qui l'accueille dans l'au-delà, ne la confond pas avec des petits hommes verts !

Votre argument est un tantinet léger et ne prête guère d'ouverture à une discussion !

alien

Des dizaines de millions ont vécu ces NDE; cela est réel. Et vous voyez l'état du Monde? N'est-il pas pire ?
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4996
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 15:23

Avez vous entendu parler des after death experiences ? En fait je n'en connais qu'une et qui semble authentique, en tout cas les message de cette personne me donnent toujours une grande paix :

http://jeanmessagerdelalumiere.blogspot.be/

Attention, il ne s'agit pas de vivants qui communiquent avec les morts (pratique condamné par l'Eglise) mais de morts ou plutot d'âmes ayant rejoint la demeure du Père qui prennent contact avec leurs proches restés ici bas (dans le cas de Jean ce sont ses parents);

---

Le 13 décembre 1996, Jean meurt d’une hémorragie interne, il avait 43 ans. Par locutions intérieures, il adresse à ses parents des messages d’amour, d’espoir et de bonheur par lesquels il leur demande de prier pour les défunts.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 16:39

Philippe B. a écrit:
Avez vous entendu parler des after death experiences ? En fait je n'en connais qu'une et qui semble authentique, en tout cas les message de cette personne me donnent toujours une grande paix :

http://jeanmessagerdelalumiere.blogspot.be/

Attention, il ne s'agit pas de vivants qui communiquent avec les morts (pratique condamné par l'Eglise) mais de morts ou plutot d'âmes ayant rejoint la demeure du Père qui prennent contact avec leurs proches restés ici bas (dans le cas de Jean ce sont ses parents);

---

Le 13 décembre 1996, Jean meurt d’une hémorragie interne, il avait 43 ans. Par locutions intérieures, il adresse à ses parents des messages d’amour, d’espoir et de bonheur par lesquels il leur demande de prier pour les défunts.



Jean est connu depuis fort longtemps. Ce ne sont que foutaises de spirites (qui ne le savent peut-être pas) de la même trempe que le père Brune. Ceci est totalement condamné par l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 16:44

Les locutions avec les défunts sont en effet absoluement interdites et viennent toutes de satan!
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 16:47

Suricate a écrit:
empathry a écrit:
Suricate ; il me semble que les membres d'une famille qui attendent et accueillent (avec amour) dans l'au-delà une personne faisant une expérience de NDE n'ont rien à voir avec des extra terrestres !

Je suppose que n'importe qui, quand il évoque sa famille défunte qui l'accueille dans l'au-delà, ne la confond pas avec des petits hommes verts !

Votre argument est un tantinet léger et ne prête guère d'ouverture à une discussion !

alien

Des dizaines de millions ont vécu ces NDE; cela est réel. Et vous voyez l'état du Monde? N'est-il pas pire ?
Pour ceux qui ont vécu les NDE, cela très souvent amené un changement en bien.
Cepandant, il ne faut pas oublier qu'elles peuvent etre fausses, saztaniques. Et meme si elles sont vraies satan fera tout pour mettre son grain de sel.
Les NDE sont des phénomènes mystiques. Ils doivent être traité comme tels, c'est à dire selon ce que l'Eglise a enséigné!
Première vérification : les fruits
2) Comparer à la doctrine du christ
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 17:26

RenéMatheux a écrit:
Suricate a écrit:
empathry a écrit:
Suricate ; il me semble que les membres d'une famille qui attendent et accueillent (avec amour) dans l'au-delà une personne faisant une expérience de NDE n'ont rien à voir avec des extra terrestres !

Je suppose que n'importe qui, quand il évoque sa famille défunte qui l'accueille dans l'au-delà, ne la confond pas avec des petits hommes verts !

Votre argument est un tantinet léger et ne prête guère d'ouverture à une discussion !

alien

Des dizaines de millions ont vécu ces NDE; cela est réel. Et vous voyez l'état du Monde? N'est-il pas pire ?
Pour ceux qui ont vécu les NDE, cela très souvent amené un changement en bien.
Cepandant, il ne faut pas oublier qu'elles peuvent etre fausses, saztaniques. Et meme si elles sont vraies satan fera tout pour mettre son grain de sel.
Les NDE sont des phénomènes mystiques. Ils doivent être traité comme tels, c'est à dire selon ce que l'Eglise a enséigné!
Première vérification : les fruits
2) Comparer à la doctrine du christ

Rien ne prouve que ce soient des phénomènes mystiques, c'est à dire de la communication divine.
Nous constatons ces phénomènes, les gens ne mentent pas, tout comme pour les enlèvements par des E.T. Ce sontd es faits réels, mais rien ne prouve que cela vient du Ciel ou des Cieux. Trop de choses troubles là-dedans. Et comme dit plus haut, si vraiment tous ces millions d'individus avaient vraiment vécu cela de par Dieu, le monde serait changé depuis fort longtemps, car cela se chiffre à plusieurs dizaines de millions de personnes, peut-être des centaines de millions.
Personnellement, cela vient d'autres mondes que de celui de Dieu en directe. Mais je n'ai rien de concret pour étayer cela. Sauf pour les OVNIS où cela est très clairement satanique, ce ne sont que des singeries qui existent depuis que le monde est monde
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 17:34

Des NDE il y en a toujours eu, mais en moins grand nombre. L'eglise en a considéré certaines comme vraies.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4996
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 17:43

Suricate a écrit:
Personnellement, cela vient d'autres mondes que de celui de Dieu en directe. Mais je n'ai rien de concret pour étayer cela. Sauf pour les OVNIS où cela est très clairement satanique, ce ne sont que des singeries qui existent depuis que le monde est monde

Les extraterrestre sont en effet une singerie de Satan dans le sens qu'il se sert de la vérité pour la travestir et détourner l'homme de Dieu. Ainsi avec les extraterrestres l'homme recherche une autre forme de vie à l'extérieur au lieu de la rechercher à l'intérieur de lui même, où se trouve en germe le Royaume de Dieu. Il perd donc son temps et n'examine jamais sa vie ni sa conscience pour voir comment les conformer toujours plus aux exigence du vrai Royaume qui est à la fois ailleurs et au milieu de nous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 17:49

Philippe B. a écrit:
Suricate a écrit:
Personnellement, cela vient d'autres mondes que de celui de Dieu en directe. Mais je n'ai rien de concret pour étayer cela. Sauf pour les OVNIS où cela est très clairement satanique, ce ne sont que des singeries qui existent depuis que le monde est monde

Les extraterrestre sont en effet une singerie de Satan dans le sens qu'il se sert de la vérité pour la travestir et détourner l'homme de Dieu. Ainsi avec les extraterrestres l'homme recherche une autre forme de vie à l'extérieur au lieu de la rechercher à l'intérieur de lui même, où se trouve en germe le Royaume de Dieu. Il perd donc son temps et n'examine jamais sa vie ni sa conscience pour voir comment les conformer toujours plus aux exigence du vrai Royaume qui est à la fois ailleurs et au milieu de nous.

Il y a un livre de Jacques Vallée écrit il y a 20 ou 30 ans (chercheur français qui travaillait à l'époque à la NASA) "Dimensions" suivi de "Autres Dimensions" qui pour démontrer que Fatima était faux, prouvait en définitive que les phénomènes liés aux OVNIS étaient une pure singerie de satan. Par exemple, tous les phénomènes de Fatima (couleurs, pluies, filaments, des centaines de détails, etc etc etc) se retrouvaient dans les apparitions soucoupistes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 17:49

RenéMatheux a écrit:
Des NDE il y en a toujours eu, mais en moins grand nombre. L'eglise en a considéré certaines comme vraies.

Pourriez-vous nous citer ces textes de l'Eglise ? Car je n'en ai jamais entendu parler
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 17:58

Disons que c'est des textes rapportant des NDE et dont l'eglise servaient pour encourager les gens à la conversion. Laissez moi le temps de retrouver des exemples.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 18:01

Suis je bète : celle de Jean Derobert et l'avis du padre pio
Citation :
Dans les expériences de « voyage aux frontières de la mort » celle du Père Jean Derobert (décédé en mai 2013) mérite d’être connue. Ce prêtre a rencontré saint padre Pio à Rome en 1955, et ce dernier l’a choisi pour fils spirituel. A partir de ce moment, un lien solide s’établira entre eux et Jean Derobert l’assurera de son indéfectible prière et de sa protection.
Nous avons personnellement rencontré le père Jean alors qu’il était aumônier des sœurs du Bon Pasteur à Marseille. il nous a fait forte impression. A son invitation, je me suis spontanément assis dans un fauteuil parmi les sièges vacants. : il m’a alors regardé avec un sourire énigmatique. Devant mon étonnement, il m’en expliqua alors la raison :
« voyez vous, le fauteuil où vous vous êtes assis, c’est là où se tient le padre Pio, lorsqu’il vient me voir 23 septembre de chaque année, entre 23h et 3 h du matin ». J’ai bien senti que cet instant n’était pas un instant ordinaire…. Mais poursuivons notre sujet…
Appelé à témoigner dans le cadre du procès en canonisation du Padre Pio, Jean Derobert nous livre ici le récit éloquent de la protection singulière de son guide dont il a bénéficié lors des événements d’Algérie.
Capturé en août 1958 lors d’une embuscade tendue par le FLN, il est exécuté sommairement avec ses camarades. Alors qu’il s’écroule sous les balles, il connaît une expérience de dé-corporation et de progression à travers une « sorte de tunnel » selon ses propres termes. Il voit alors des visages connus ou non, qui lui apparaissent graduellement de plus en plus lumineux au fil d’une ascension. Ses perceptions sont suprahumaines : il se déplace à la vitesse de la pensée (visite de ses parents), d’une champ visuel à 360°, etc… La particularité de la NDE du père Derobert sont les visions dont il est gratifié du Christ, de la Vierge Marie
et des saints.


« … un soir, un commando FLN attaqua notre village et je fus bientôt maîtrisé et mis devant une porte avec cinq autres militaires et là, nous fûmes fusillés.[….] J’avais reçu le matin même, une carte de la part de Padre Pio avec deux lignes manuscrites : « la vie est une lutte, mais elle conduit à la lumière » (souligné deux et trois fois).
Immédiatement, je fis l’expérience de la « dé-corporation ». Je vis mon corps à côté de moi-même, couché et sanglant au milieu de mes camarades tués, eux aussi. Et je commençai une ascension curieuse dans une sorte de tunnel. De la nuée qui m’entourait, émergeaient des visages connus et inconnus. Au début, ces visages étaient sombres ; il s’agissait de gens peu recommandables, pêcheurs, peu vertueux. A mesure que je montais, les visages rencontrés devenaient plus lumineux.
Je m’étonnais de ce que je pouvais marcher… et je me dis que, pour moi, j’étais hors du temps, donc déjà ressuscité… Je m’étonnais de voir tout autour de ma tête sans me retourner… Je m’étonnais de n’avoir rien ressenti des blessures occasionnées par les balles de fusils… et je compris qu’elles étaient entrées dans mon corps tellement vite que j’avais pu ne rien sentir.

Subitement, ma pensée s’envola vers mes parents. Immédiatement, je me suis trouvé chez moi, à Annecy, dans la chambre de mes
parents que je vis dormir. J’essayais de leur parler, sans succès. J’ai visité l’appartement notant le changement de place d’un
meuble. Plusieurs jours après, écrivant à ma mère, je lui ai demandé pourquoi elle avait déplacé ce meuble. Elle m’écrivit en
réponse : « comment le sais-tu ? »
J’ai pensé au pape Pie XII que je connaissais bien (j’étais étudiant à Rome) et, de suite, je me suis trouvé dans sa chambre. Il venait de se mettre au lit. Nous avons parlé par échanges de pensées, car c’était un grand spirituel.


J’ai continué mon ascension jusqu’au moment où je me suis trouvé dans un paysage merveilleux, enveloppé d’une lumière bleutée et douce… Il n’y avait pourtant pas de soleil « car le Seigneur est leur lumière » comme dit l’Apocalypse. J’ai vu là des milliers de personnes, toutes à l’âge de trente ans à peu près, mais j’en rencontrais quelques unes que je connaissais de leur vivant…Telle était morte à 80 ans… et elle semblait en avoir 30… Telle autre était morte à 2 ans… et elles avaient le même âge…
J’ai quitté ce « paradis » plein de fleurs extraordinaires et inconnues icibas. Et je suis monté encore plus haut… Là, j’ai perdu ma nature d’homme et je suis devenu une « goutte de lumière. » Je vis beaucoup d’autres « gouttes de lumière » et je savais que telle
était saint Pierre, telle autre Paul ou Jean ou un apôtre, ou tel saint…
Puis je vis Marie, merveilleusement belle dans son manteau de lumière, qui m’accueillait avec un sourire indicible… Derrière elle, il y avait Jésus, merveilleusement beau, et derrière, une zone de lumière dont je savais qu’elle était le Père, dans laquelle je me suis plongé…
J’ai ressenti là l’assouvissement total de tout ce que je pouvais désirer… J’ai connu le bonheur parfait…

… et brusquement, je me suis retrouvé sur terre, le visage dans la poussière, au milieu des corps sanglants de mes camarades.
Je me suis rendu compte que la porte devant laquelle je me trouvais, était criblée par les balles qui m’avaient traversé le corps, que mon vêtement était percé et plein de sang, que ma poitrine et mon dos étaient maculés de sang à moitié séché, un peu visqueux… mais que j’étais intact. Je suis allé voir le commandant dans cette tenue. Il vint à moi et cria au miracle. C’était le commandant Cazelle, aujourd’hui décédé. »


le Padre Pio se bornera à lui dire ces mots sibyllins quand il le retrouvera « Oh ! Que tu as pu me faire courir, toi ! Mais ce que tu as vu, c’était très beau ! »


Dernière édition par RenéMatheux le Ven 02 Oct 2015, 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 18:08

RenéMatheux a écrit:
Suis je bète : celle de Jean Derobert et l'avis du padre pio
Citation :
Dans les expériences de « voyage aux frontières de la mort » celle du Père Jean Derobert (décédé en mai 2013) mérite d’être connue. Ce prêtre a rencontré saint padre Pio à Rome en 1955, et ce dernier l’a choisi pour fils spirituel. A partir de ce moment, un lien solide s’établira entre eux et Jean Derobert l’assurera de son indéfectible prière et de sa protection.
Nous avons personnellement rencontré le père Jean alors qu’il était aumônier des sœurs du Bon Pasteur à Marseille. il nous a fait forte impression. A son invitation, je me suis spontanément assis dans un fauteuil parmi les sièges vacants. : il m’a alors regardé avec un sourire énigmatique. Devant mon étonnement, il m’en expliqua alors la raison :
« voyez vous, le fauteuil où vous vous êtes assis, c’est là où se tient le padre Pio, lorsqu’il vient me voir 23 septembre de chaque année, entre 23h et 3 h du matin ». J’ai bien senti que cet instant n’était pas un instant ordinaire…. Mais poursuivons notre sujet…
Appelé à témoigner dans le cadre du procès en canonisation du Padre Pio, Jean Derobert nous livre ici le récit éloquent de la protection singulière de son guide dont il a bénéficié lors des événements d’Algérie.
Capturé en août 1958 lors d’une embuscade tendue par le FLN, il est exécuté sommairement avec ses camarades. Alors qu’il s’écroule sous les balles, il connaît une expérience de dé-corporation et de progression à travers une « sorte de tunnel » selon ses propres termes. Il voit alors des visages connus ou non, qui lui apparaissent graduellement de plus en plus lumineux au fil d’une ascension. Ses perceptions sont suprahumaines : il se déplace à la vitesse de la pensée (visite de ses parents), d’une champ visuel à 360°, etc… La particularité de la NDE du père Derobert sont les visions dont il est gratifié du Christ, de la Vierge Marie
et des saints.


« … un soir, un commando FLN attaqua notre village et je fus bientôt
maîtrisé et mis devant une porte avec cinq autres militaires et là, nous
fûmes fusillés.[….] J’avais reçu le matin même, une carte de la part de
Padre Pio avec deux lignes manuscrites : « la vie est une lutte, mais elle
conduit à la lumière » (souligné deux et trois fois).
Immédiatement, je fis l’expérience de la « dé-corporation ». Je vis mon
corps à côté de moi-même, couché et sanglant au milieu de mes
camarades tués, eux aussi. Et je commençai une ascension curieuse
dans une sorte de tunnel. De la nuée qui m’entourait, émergeaient des
visages connus et inconnus. Au début, ces visages étaient sombres ; il
s’agissait de gens peu recommandables, pêcheurs, peu vertueux. A
mesure que je montais, les visages rencontrés devenaient plus
lumineux.
Je m’étonnais de ce que je pouvais marcher… et je me dis que, pour
moi, j’étais hors du temps, donc déjà ressuscité… Je m’étonnais de voir
tout autour de ma tête sans me retourner… Je m’étonnais de n’avoir rien
ressenti des blessures occasionnées par les balles de fusils… et je
compris qu’elles étaient entrées dans mon corps tellement vite que
j’avais pu ne rien sentir.
Dans ce qui suit, on note pour le père Derobert comme dans
d’autres expériences de NDE, un déplacement à la vitesse de la
pensée…
Subitement, ma pensée s’envola vers mes parents. Immédiatement, je
me suis trouvé chez moi, à Annecy, dans la chambre de mes
parents que je vis dormir. J’essayais de leur parler, sans succès.
J’ai visité l’appartement notant le changement de place d’un
meuble. Plusieurs jours après, écrivant à ma mère, je lui ai
demandé pourquoi elle avait déplacé ce meuble. Elle m’écrivit en
réponse : « comment le sais-tu ? »
et une communication télépathique
J’ai pensé au pape Pie XII que je connaissais bien (j’étais étudiant à
Rome) et, de suite, je me suis trouvé dans sa chambre. Il venait de se
mettre au lit. Nous avons parlé par échanges de pensées, car c’était un
grand spirituel.
Une ascension qui se poursuit, ponctuée de visions et de
rencontres singulières :
J’ai continué mon ascension jusqu’au moment où je me suis trouvé dans
un paysage merveilleux, enveloppé d’une lumière bleutée et douce… Il
n’y avait pourtant pas de soleil « car le Seigneur est leur lumière »
comme dit l’Apocalypse. J’ai vu là des milliers de personnes, toutes à
l’âge de trente ans à peu près, mais j’en rencontrais quelques unes que
je connaissais de leur vivant…Telle était morte à 80 ans… et elle
semblait en avoir 30… Telle autre était morte à 2 ans… et elles avaient
le même âge…
J’ai quitté ce « paradis » plein de fleurs extraordinaires et inconnues icibas.
Et je suis monté encore plus haut… Là, j’ai perdu ma nature
d’homme et je suis devenu une « goutte de lumière. »
Je vis beaucoup d’autres « gouttes de lumière » et je savais que telle
était saint Pierre, telle autre Paul ou Jean ou un apôtre, ou tel saint…
Puis je vis Marie, merveilleusement belle dans son manteau de lumière,
qui m’accueillait avec un sourire indicible… Derrière elle, il y avait Jésus,
merveilleusement beau, et derrière, une zone de lumière dont je savais
qu’elle était le Père, dans laquelle je me suis plongé…
J’ai ressenti là l’assouvissement total de tout ce que je pouvais désirer…
J’ai connu le bonheur parfait…
Au terme de ce « voyage » vient la ré-incorporation, le retour dans
le corps, brutal, et pour faire bref, désagréable…
… et brusquement, je me suis retrouvé sur terre, le visage dans la
poussière, au milieu des corps sanglants de mes camarades.
Je me suis rendu compte que la porte devant laquelle je me trouvais,
était criblée par les balles qui m’avaient traversé le corps, que mon
vêtement était percé et plein de sang, que ma poitrine et mon dos
étaient maculés de sang à moitié séché, un peu visqueux… mais que
j’étais intact. Je suis allé voir le commandant dans cette tenue. Il vint à
moi et cria au miracle. C’était le commandant Cazelle, aujourd’hui
décédé. »
La particularité du voyage du père Derobert aux frontières de la mort est
semblable à d’autres en beaucoup de points : expérience de
décorporation, déplacement à la vitesse de la pensée, vision extracorporelle
à 360°, communication télépathique avec les êtres rencontrés
dans l’au-delà.
Ce qui est singulier en revanche tient à la vie spirituelle du père Derobert
et de sa relation privilégiée avec le Padre Pio : lorsqu’il se relève d’entre
ses camarades morts, il constate que son corps, sanglant, a été
évidemment traversé par les balles, mais qu’il « intact » selon ses mots,
il n’est ni blessé ni souffrant. En ceci, cette expérience ne ressemble à
aucune autre, il faut voir la main de son maître qui lui avait assuré
protection, qui se bornera à lui dire ces mots sibyllins quand il le
retrouvera « Oh ! Que tu as pu me faire courir, toi ! Mais ce que tu as vu,
c’était très beau ! »

Je ne lis pas ce monsieur. Je le laisse s'expliquer avec le Bon Dieu et avec le Saint Pio de Pietrelcina sur tout ce qu'il a pu faire et raconter.. no comment. Cela n'es pas l'Eglise. Vous nous donner un commentaire d'un fourbe et d'un menteur disant que cela est de l'Eglise Une Sainte Catholique et apostolique !! Encore, cela viendrait d'un saint canonisé, ou d'un docteur de l'Eglise. Mais pas de ce monsieur, je vous en prie. Ce n'est certainement pas une référence à apporter. Cela est donc nul et non avenu. Cela ne vient pas de l'Eglise qui ne s'est jamais jamais prononcée sur le sujet des NDE, je veux dire qui ne l'a jamais jamais jamais approuvé !! Dire le contraire est mentir, falsifier, détourner l'enseignement de Notre Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 18:10

C'est dans le temoignage de canonisation du Padre pio!
Donc c'est l'Eglise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 18:17

RenéMatheux a écrit:
C'est dans le temoignage de canonisation du Padre pio!
Donc c'est l'Eglise

Non, ce n'est pas d'Eglise. Ce n'est qu'un texte d'une personne prétendant avoir été le disciple du Padre Pio et qui ne l'a jamais été !!
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 20:12

Vous devenez hallucinant. D'abord c'est un pretre! Il a temoigné au procès de canonisation du padre pio!
Donc devant l'Eglise!
Et maintenant ce pretre est un menteur et n'a jamais été un disciple de padre pio!.
No No No No No No No No No No
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 20:30

RenéMatheux a écrit:
Vous devenez hallucinant. D'abord c'est un pretre! Il a temoigné au procès de canonisation du padre pio!
Donc devant l'Eglise!
Et maintenant ce pretre est un menteur et n'a jamais été un disciple de padre pio!.
No No No No No No No No No No

Oui, c'est un prêtre qui a trahi sur bien des points, à commencer avec des sectes canadiennes (sur le sol français) au Sacré-Coeur où il était confesseur et a fait beaucoup de mal etc.. tout cela en se prétendant disciple du Padre Pio. Ce monsieur a fait énormément de mal à Notre Eglise tout en se revêtant de la sainteté du Padre Pio. Il s'en est servi pour ses manipulations de boutiquier. Mais bon, il est à la mode et la mode cela semble vous sied.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Ven 02 Oct 2015, 21:57

Bon si il vous plait pas, je vais vous mettre une NDE d'un autre pretre!
Citation :
À l’âge de 14 ans, je suis entré au petit séminaire Sainte-Marie à Thiruvalla pour y commencer mes études pour la prêtrise. Quatre ans plus tard, je suis allé au grand séminaire pontifical Saint-Joseph à Alwaye, Kerala, afin d’y poursuivre ma formation à la prêtrise. Après avoir complété les sept années de philosophie et de théologie, j’ai été ordonné prêtre le 1er janvier 1975 et j’ai servi comme missionnaire dans le diocèse de Thiruvalla.
Le dimanche 14 avril 1985, fête de la Divine Miséricorde, je m’en allais célébrer une messe dans une église de mission dans la partie nord de Kerala lorsque j’ai eu un accident mortel. Je roulais à motocyclette et j’ai été heurté de plein fouet par une jeep conduite par un homme en état d’ivresse qui revenait d’un festival hindou. On m’a transporté d’urgence à un hôpital situé à environ 55 kilomètres.
Durant le trajet, mon âme est sortie de mon corps et j’ai fait l’expérience de la mort. Immédiatement, j’ai rencontré mon Ange gardien. J’ai vu mon corps et les personnes qui me transportaient à l’hôpital. Je les ai entendues pleurer et prier pour moi. A ce moment, mon Ange m’a dit : « Je vais t’amener au Ciel, le Seigneur veut te rencontrer et te parler. » Il a ajouté qu’en chemin, il voulait me montrer l’Enfer et le Purgatoire.

L’Ange m’a d’abord escorté en Enfer. C’était une vision effroyable. J’ai vu Satan et les démons, un feu inextinguible aux environs de 2000° C., des vers rampant, des gens qui criaient et se battaient, et d’autres torturés par les démons. L’Ange m’a dit que toutes ces souffrances étaient dues à des péchés mortels sans repentir. Puis, j’ai compris qu’il y avait sept degrés ou niveaux de souffrances selon le nombre et la sorte de péchés mortels commis dans leur vie terrestre. Les âmes paraissaient très laides, cruelles et horribles. C’était une expérience affreuse. J’ai vu des gens que je connaissais mais dont je n’ai pas la permission derévéler l’identité. Les péchés qui les ont condamnés étaient principalement l’avortement, l’homosexualité, l’euthanasie, la haine, le refus de pardonner et le sacrilège. L’Ange m’a dit que si ces personnes s’étaient repenties, elles auraient évité l’Enfer et
seraient allées plutôt au Purgatoire. J’ai aussi compris que celles qui se repentent de ces péchés pouvaient être purifiées sur terre par leurs souffrances. De cette manière, elles peuvent éviter le Purgatoire et aller directement au Ciel. J’ai été surpris lorsque j’ai vu en Enfer même des prêtres et des évêques que je ne m’attendais pas à trouver là. Plusieurs d’entre eux y étaient parce qu’ils avaient trompé les gens avec leurs faux enseignements et leur mauvais exemple.

Après la visite en Enfer, mon Ange gardien m’a escorté au Purgatoire. Là aussi, il y a sept degrés de souffrances et un feu inextinguible. Mais c’est beaucoup moins intense qu’en Enfer et il n’y avait pas non plus de querelles et de combats. La principale souffrance de ces âmes est d’être séparées de Dieu. Certaines de ces âmes qui sont au Purgatoire ont commis de nombreux péchés mortels, mais elles se sont réconciliées avec Dieu avant leur mort. Bien que ces âmes souffrent, elles jouissent de la paix et savent qu’un jour elle verront Dieu face à face.
J’ai eu la chance de communiquer avec les âmes du Purgatoire. Elles m’ont demandé de prier pour elles et de dire aussi aux gens de prier pour qu’elles puissent aller au Ciel rapidement. Quand nous prions pour ces âmes, nous recevons leur reconnaissance à travers leurs prières et, au Ciel, leurs prières deviendront plus méritoires.
Il m’est difficile de décrire la beauté de mon Ange gardien. Il est radieux et brillant. Il est mon compagnon constant et m’aide dans tous mes ministères, particulièrement mon ministère de guérison. Je fais l’expérience de sa présence partout où je vais et je lui suis reconnaissant pour sa protection dans ma vie quotidienne.

Par la suite, mon Ange m’a escorté au Ciel en passant à travers un grand et éblouissant tunnel blanc. Je n’ai jamais ressenti autant de paix et de joie dans ma vie. Puis, aussitôt, le Ciel s’est ouvert et j’ai entendu la plus belle musique qui soit. Les Anges chantaient et louangeaient Dieu. J’ai vu tous les Saints, spécialement la Sainte Mère et Saint Joseph et plusieurs évêques et prêtres consacrés saints
qui brillaient comme des étoiles.
Lorsque j’ai paru devant le Seigneur Jésus, Il m’a dit : « Je veux que tu retournes dans le monde. Dans ta seconde vie, tu seras uninstrument de paix et de guérison pour mon peuple. Tu marcheras sur une terre étrangère et tu parleras une langue étrangère. Tout est possible pour toi avec ma grâce. » Après ces paroles, la Sainte Mère m’a dit : « Fais tout ce qu’Il te dit. Je t’aiderai dans tes
ministères. »Les mots ne sauraient exprimer la beauté du Ciel. La paix et le bonheur qu’on y trouve dépassent un million de fois notre imagination. Notre-Seigneur est beaucoup plus beau que toutes les images connues. Son visage est radieux et lumineux, et beaucoup plus beau qu’un millier de levers de soleil. Les images que nous voyons dans le monde ne sont qu’une ombre de sa magnificence. La
Sainte Mère était près de Jésus ; elle était si belle et si radieuse qu’aucune des images que nous voyons dans ce monde ne peuvent se comparer à sa beauté. Le Ciel est notre vraie maison, nous sommes tous créés pour aller au Ciel et jouir de Dieu éternellement.

Puis, je suis revenu dans le monde avec mon Ange.
Pendant que mon corps était à l’hôpital, le médecin a complété tous les examens et on m’a déclaré mort. La cause de la mort étaitl’hémorragie. Ma famille a été avertie et comme elle était loin, le personnel de l’hôpital a décidé d’envoyer mon cadavre à la morgue. Étant donné que l’hôpital n’avait pas l’air climatisé, ils craignaient la décomposition rapide de mon corps. Pendant qu’ils m’emmenaient à la morgue, mon âme est revenue dans mon corps. J’ai ressenti une douleur atroce à cause des nombreuses blessures et des os brisés. J’ai commencé à crier et les personnes ont eu peur et se sont enfuies en hurlant. L’une d’elles s’est adressée au médecin et lui a dit : « Le cadavre pousse des cris ! » Le médecin est venu examiner mon corps et a déclaré que j’étais vivant. Puis il a dit : « Le Père est vivant, c’est un miracle, ramenezle à l’hôpital. » De retour à l’hôpital, ils m’ont fait des transfusions de sang et j’ai été amené en chirurgie pour réparer les os brisés.
Ils ont travaillé sur ma mâchoire inférieure, l’os pelvien, les poignets et ma jambe droite. Après deux mois, je suis sorti de l’hôpital, mais un médecin orthopédiste a dit que je ne marcherais plus jamais. Je lui ai répondu : « Le Seigneur qui m’a redonné ma vie et qui m’a ramené dans le monde me guérira. » De retour à la maison, nous avons tous prié pour un miracle. Même après un mois et les plâtres enlevés, je n’étais toujours pas capable de bouger. Mais un jour, pendant que je priais, j’ai senti une douleur extraordinaire dans la région pelvienne. Peu de temps après la douleur a disparu complètement et j’ai entendu une voix qui disait : « Tu es guéri. Lève-toi et marche. » J’ai ressenti la paix et la puissance de la guérison dans mon corps. Je me suis levé immédiatement et j’ai marché. J’ai loué et remercié Dieu pour ce miracle. J’ai rejoint mon médecin pour lui donner les nouvelles de ma guérison et il en a été stupéfait. Il a dit : «Votre Dieu est le vrai Dieu. Je dois suivre votre Dieu.» Le médecin était Indien (des Indes) et il m’a demandé de lui enseigner la foi de notre Église. Après quoi je l’ai baptisé et il est devenu catholique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 07:37

RenéMatheux a écrit:
Bon si il vous plait pas, je vais vous mettre une NDE d'un autre pretre!
Citation :
À l’âge de 14 ans, je suis entré au petit séminaire Sainte-Marie à Thiruvalla pour y commencer mes études pour la prêtrise. Quatre ans plus tard, je suis allé au grand séminaire pontifical Saint-Joseph à Alwaye, Kerala, afin d’y poursuivre ma formation à la prêtrise. Après avoir complété les sept années de philosophie et de théologie, j’ai été ordonné prêtre le 1er janvier 1975 et j’ai servi comme missionnaire dans le diocèse de Thiruvalla.
Le dimanche 14 avril 1985, fête de la Divine Miséricorde, je m’en allais célébrer une messe dans une église de mission dans la partie nord de Kerala lorsque j’ai eu un accident mortel. Je roulais à motocyclette et j’ai été heurté de plein fouet par une jeep conduite par un homme en état d’ivresse qui revenait d’un festival hindou. On m’a transporté d’urgence à un hôpital situé à environ 55 kilomètres.
Durant le trajet, mon âme est sortie de mon corps et j’ai fait l’expérience de la mort. Immédiatement, j’ai rencontré mon Ange gardien. J’ai vu mon corps et les personnes qui me transportaient à l’hôpital. Je les ai entendues pleurer et prier pour moi. A ce moment, mon Ange m’a dit : « Je vais t’amener au Ciel, le Seigneur veut te rencontrer et te parler. » Il a ajouté qu’en chemin, il voulait me montrer l’Enfer et le Purgatoire.

L’Ange m’a d’abord escorté en Enfer. C’était une vision effroyable. J’ai vu Satan et les démons, un feu inextinguible aux environs de 2000° C., des vers rampant, des gens qui criaient et se battaient, et d’autres torturés par les démons. L’Ange m’a dit que toutes ces souffrances étaient dues à des péchés mortels sans repentir. Puis, j’ai compris qu’il y avait sept degrés ou niveaux de souffrances selon le nombre et la sorte de péchés mortels commis dans leur vie terrestre. Les âmes paraissaient très laides, cruelles et horribles. C’était une expérience affreuse. J’ai vu des gens que je connaissais mais dont je n’ai pas la permission derévéler l’identité. Les péchés qui les ont condamnés étaient principalement l’avortement, l’homosexualité, l’euthanasie, la haine, le refus de pardonner et le sacrilège. L’Ange m’a dit que si ces personnes s’étaient repenties, elles auraient évité l’Enfer et
seraient allées plutôt au Purgatoire. J’ai aussi compris que celles qui se repentent de ces péchés pouvaient être purifiées sur terre par leurs souffrances. De cette manière, elles peuvent éviter le Purgatoire et aller directement au Ciel. J’ai été surpris lorsque j’ai vu en Enfer même des prêtres et des évêques que je ne m’attendais pas à trouver là. Plusieurs d’entre eux y étaient parce qu’ils avaient trompé les gens avec leurs faux enseignements et leur mauvais exemple.

Après la visite en Enfer, mon Ange gardien m’a escorté au Purgatoire. Là aussi, il y a sept degrés de souffrances et un feu inextinguible. Mais c’est beaucoup moins intense qu’en Enfer et il n’y avait pas non plus de querelles et de combats. La principale souffrance de ces âmes est d’être séparées de Dieu. Certaines de ces âmes qui sont au Purgatoire ont commis de nombreux péchés mortels, mais elles se sont réconciliées avec Dieu avant leur mort. Bien que ces âmes souffrent, elles jouissent de la paix et savent qu’un jour elle verront Dieu face à face.
J’ai eu la chance de communiquer avec les âmes du Purgatoire. Elles m’ont demandé de prier pour elles et de dire aussi aux gens de prier pour qu’elles puissent aller au Ciel rapidement. Quand nous prions pour ces âmes, nous recevons leur reconnaissance à travers leurs prières et, au Ciel, leurs prières deviendront plus méritoires.
Il m’est difficile de décrire la beauté de mon Ange gardien. Il est radieux et brillant. Il est mon compagnon constant et m’aide dans tous mes ministères, particulièrement mon ministère de guérison. Je fais l’expérience de sa présence partout où je vais et je lui suis reconnaissant pour sa protection dans ma vie quotidienne.

Par la suite, mon Ange m’a escorté au Ciel en passant à travers un grand et éblouissant tunnel blanc. Je n’ai jamais ressenti autant de paix et de joie dans ma vie. Puis, aussitôt, le Ciel s’est ouvert et j’ai entendu la plus belle musique qui soit. Les Anges chantaient et louangeaient Dieu. J’ai vu tous les Saints, spécialement la Sainte Mère et Saint Joseph et plusieurs évêques et prêtres consacrés saints
qui brillaient comme des étoiles.
Lorsque j’ai paru devant le Seigneur Jésus, Il m’a dit : « Je veux que tu retournes dans le monde. Dans ta seconde vie, tu seras uninstrument de paix et de guérison pour mon peuple. Tu marcheras sur une terre étrangère et tu parleras une langue étrangère. Tout est possible pour toi avec ma grâce. » Après ces paroles, la Sainte Mère m’a dit : « Fais tout ce qu’Il te dit. Je t’aiderai dans tes
ministères. »Les mots ne sauraient exprimer la beauté du Ciel. La paix et le bonheur qu’on y trouve dépassent un million de fois notre imagination. Notre-Seigneur est beaucoup plus beau que toutes les images connues. Son visage est radieux et lumineux, et beaucoup plus beau qu’un millier de levers de soleil. Les images que nous voyons dans le monde ne sont qu’une ombre de sa magnificence. La
Sainte Mère était près de Jésus ; elle était si belle et si radieuse qu’aucune des images que nous voyons dans ce monde ne peuvent se comparer à sa beauté. Le Ciel est notre vraie maison, nous sommes tous créés pour aller au Ciel et jouir de Dieu éternellement.

Puis, je suis revenu dans le monde avec mon Ange.
Pendant que mon corps était à l’hôpital, le médecin a complété tous les examens et on m’a déclaré mort. La cause de la mort étaitl’hémorragie. Ma famille a été avertie et comme elle était loin, le personnel de l’hôpital a décidé d’envoyer mon cadavre à la morgue. Étant donné que l’hôpital n’avait pas l’air climatisé, ils craignaient la décomposition rapide de mon corps. Pendant qu’ils m’emmenaient à la morgue, mon âme est revenue dans mon corps. J’ai ressenti une douleur atroce à cause des nombreuses blessures et des os brisés. J’ai commencé à crier et les personnes ont eu peur et se sont enfuies en hurlant. L’une d’elles s’est adressée au médecin et lui a dit : « Le cadavre pousse des cris ! » Le médecin est venu examiner mon corps et a déclaré que j’étais vivant. Puis il a dit : « Le Père est vivant, c’est un miracle, ramenezle à l’hôpital. » De retour à l’hôpital, ils m’ont fait des transfusions de sang et j’ai été amené en chirurgie pour réparer les os brisés.
Ils ont travaillé sur ma mâchoire inférieure, l’os pelvien, les poignets et ma jambe droite. Après deux mois, je suis sorti de l’hôpital, mais un médecin orthopédiste a dit que je ne marcherais plus jamais. Je lui ai répondu : « Le Seigneur qui m’a redonné ma vie et qui m’a ramené dans le monde me guérira. » De retour à la maison, nous avons tous prié pour un miracle. Même après un mois et les plâtres enlevés, je n’étais toujours pas capable de bouger. Mais un jour, pendant que je priais, j’ai senti une douleur extraordinaire dans la région pelvienne. Peu de temps après la douleur a disparu complètement et j’ai entendu une voix qui disait : « Tu es guéri. Lève-toi et marche. » J’ai ressenti la paix et la puissance de la guérison dans mon corps. Je me suis levé immédiatement et j’ai marché. J’ai loué et remercié Dieu pour ce miracle. J’ai rejoint mon médecin pour lui donner les nouvelles de ma guérison et il en a été stupéfait. Il a dit : «Votre Dieu est le vrai Dieu. Je dois suivre votre Dieu.» Le médecin était Indien (des Indes) et il m’a demandé de lui enseigner la foi de notre Église. Après quoi je l’ai baptisé et il est devenu catholique.

Très beau témoignage. Mais nous n'y trouvons pas les ingrédients des témoignages de NDE, comme ceux donnés par Moody et tant d'autres Psy.
(entre parenthèse, si vous creusiez un peu vous sauriez d'où vient cette théorisation de la psy, et à qui profite le crime ; pas au monde de Dieu Trine).
Votre exemple est très beau, certes, mais n'est en rien une NDE. Ma femme, par exemple, a fait une sortie de corps de ce type (moins complète que cet exemple) lors d'une tentative d'agression sexuelle (c'est d'ailleurs parce qu'ils l'ont cru morte que les agresseurs se sont enfuis). Mais ce n'est en rien une NDE. C'est une toute petite expérience spirituelle (et non mystique) et pas autre chose
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 09:14

Ben si c'est pas une NDE cela y ressemble.

Vous avez aussi celle de Gloria Polo
http://trinite.1.free.fr/vos_infos/temoi_gloria.pdf
Revenir en haut Aller en bas
sonia



Messages : 1405
Inscription : 31/07/2011

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 12:48

je vous donne une nde un peu decousu car elle donne un complément de son nde dans une question plus loin

DESCRIPTION DE L'EXPERIENCE :

Je me suis suicidée mais j’ai été renvoyée. Mon EMI a consisté en un étrange passage en revue des évènements de ma vie. Je l’avais mis par écrit et je vais citer ici les éléments essentiels :  

(Ci-après, ma lettre de suicide donne le contexte)

« Il semble qu’il n’y ait jamais de raison suffisamment bonne pour vouloir se suicider. Pour quelqu’un de normal qui souhaite vivre, le suicide apparaît comme une idée absurde et « malsaine ». Si l’on peut comprendre qu’une personne ne puisse endurer qu’une certaine quantité de souffrance, lorsqu’une grande dose est subie régulièrement, cela finit tout simplement par la dépasser. Autrefois je me demandais comment quelqu’un pouvait être brisé au point de vouloir arrêter de vivre. Je pensais que si on lui en laissait le temps, un cœur brisé pouvait finalement se rétablir. De même, un esprit brisé pouvait ne jamais apprendre totalement à vivre, mais il pouvait essayer.  

Je n’avais jamais envisagé une âme fracassée. Fracassée, pas brisée. Brisée implique en effet qu’une réparation quelconque puisse remédier aux dommages.  Fracassée veut dire au-delà de toute réparation. J’ignorais qu’une telle chose existât jusqu’à ce qu’elle m’arrive. Une âme fracassée est le résultat d’un cœur brisé qui ne guérit pas, d’un esprit brisé qui abandonne pour de bon. Cette quantité de souffrance et d’échec, combinée à une lutte permanente pour simplement survivre au « Pourquoi ? », se réverbère sur les murs de l’éternité et revient en une vacuité amplifiée. Le résultat fracasse l’âme en millions de petits éclats.  

Je suppose qu’il vaut mieux commencer par la fameuse goutte qui fait déborder le vase. Ce fut un courrier haineux. .. Courrier haineux du père de mon fils. Bien-sûr vous pourriez sauter sur cette dernière phrase. Vous supposez probablement qu’il s’agit d’un genre d’ex. Ce n’est pas le cas. Il s’agit du père adoptif de mon fils. Ce n’était pas une adoption sous X et le père adoptif de mon fils m’a envoyé un courrier haineux. C’est moi qui ai commencé.  En fait ce n’était pas vraiment un courrier haineux, plutôt un courrier de frustration, un courrier du genre : vous-m’avez-menti, menacée, volé-mon-enfant-et-fait-croire-à-tout-le-monde-que-vous-êtes-un-héro-alors-que-vous-me-violez-émotionnellement.  

Au fait, je ne réclame aucune action, je veux juste être entendue. Je veux seulement expliquer pourquoi je pense que tout mon entourage se porterait mieux si j’étais morte.

Eh bien voilà ! Je vivais avec Clay, mon mari, j’avais deux enfants de lui, Amara, 6 ans et Jack, 5. Alors que ma vie de couple était agressive, que nous étions pauvres, on m’a dit de rester sinon j’allais perdre mes deux aînés. Mon mari ne faisait pas de difficultés concernant  Christian ou Alex, que j’avais eu d’un autre homme, Eddie. Mais il y a eu des agressions contre Christian qui n’avait que 10 mois.  

J’ai trouvé un emploi chez Burger King une semaine après la naissance d’Alex, pensant que j’allais pouvoir épargner suffisamment pour louer un mobile home à 65 $ par semaine. J’aurais ainsi pu déménager. C’était en Géorgie du Sud et, même si mon mari avait des amis bien placés qui allaient lui obtenir la garde exclusive d’Amara et de Jack, j’allais quand-même conserver un droit de visite. Je pouvais avoir des tickets de nourriture et une allocation de parent isolé pour me charger du reste. C’était un plan permettant un nouveau départ pour mes enfants et moi-même.  

Je suis allée chez Burger King pour ma première journée. Le gérant m’a prise à part pour me demander si je venais d’avoir un bébé. Je lui ai répondu oui. Il a dit que je pouvais revenir quelques semaines plus tard, que ce n’était pas sain pour moi d’être là avant d’avoir récupéré. J’éprouvais un sentiment de trahison et de sabotage. Je me suis demandé qui pouvait l’avoir appelé. Les seules personnes au courant étaient la famille de mon mari (j’ai appris plus tard que ce sont les Services de Santé qui avaient appelé. L’infirmière en chef étant inquiète pour moi). Je n’avais plus aucun plan. Je voulais partir aussi loin que possible. Je ne voulais pas que Christian ou Alex soient stigmatisés parce qu’ils auraient été « touchés » par cette affaire, j’ai donc soupiré un grand coup et je suis repartie au Colorado, contre ma volonté, en laissant les deux autres enfants derrière moi.  

J’avais prévu de trouver un emploi, mais le mal s’est vraiment vite transformé en pis. J’ai fini par coucher dans ma voiture pendant deux semaines. Alex avait trois semaines et le cordon ombilical s’était infecté. Même Christian est tombé malade et j’ignorais quoi faire. Je ne pouvais pas continuer à vivre dans une voiture avec un bébé de 10 mois et un nouveau-né.

J’ai pensé et repensé à ce qui serait le mieux pour eux deux. Je connaissais quelqu’un qui pouvait me tirer de ce pétrin. J’avais envisagé les options tout au long de ma grossesse, l’adoption m’était venue à l’esprit plus d’une fois. J’avais essayé de prendre particulièrement soin de moi-même pendant la grossesse afin que le bébé soit en bonne santé.  

J’avais même prié pour une adoption, mais rien ne pouvait me préparer à perdre mon cœur. Même lorsque j’essayais de bien faire, quelqu’un finissait par en pâtir. C’est ainsi que les choses en sont arrivées au point où elles en sont. Je mets la pagaille en essayant d’améliorer les choses. Que c’est dur ! Je me suis brisé le cœur en tentant d’aider mon fils nouveau-né. Je l’ai abandonné à l’adoption, rendant sa vie encore pire. Suis-je davantage blessée que je ne le devrais ? Devrais-je ressentir moins de souffrance et d’angoisse émotionnelle sur ces sujets. Je me sens violée émotionnellement …  

Même si tel est mon sort, ces situations semble faire partie de ma vie d’aussi loin que je me souvienne. Je ne sais pas pourquoi, je semble incapable d’échapper à cette vie....

J’ai subi tant de vicissitudes que je ne peux pas les raconter toutes. J’ai fait tant de mauvais choix que je possède probablement l’un des dossiers de péchés les plus exhaustifs jamais enregistrés au paradis. Leurs pages maculées derrière-moi crient pour être entendues et constituent un testament. Parmi tous mes péchés se trouvèrent quelques moments de vertu. Au cours d’un de ces instants, j’ai essayé de prendre la plus difficile décision de toute ma vie. Je l’ai fait sous l’orientation et à la demande pressante du Saint Esprit et Son conseil n’est entaché d’aucun défaut.  

Ma vie était alors totalement au point mort. J’avais vécu dans un état permanent d’instants tempétueux, d’actions irresponsables, d’immaturité et j’en ai subi les conséquences. En contemplant le chaos tourbillonnant autour de moi, j’ai aperçu un havre de paix. Il fallait soit prendre la décision de plonger un autre bébé dans mon monde de chaos, soit essayer de lui fournir un foyer où il aurait la stabilité qu’il méritait.

Tant de pensées m’ont alors traversé l’esprit. Je portais cette petite vie. Je voyais les contours de son pied bouger à la surface de mon ventre gonflé. Chaque jour je souhaitais que mon environnement soit différent. Je m’endormais en pleurant. Peu importait qu’il ne soit qu’un nouveau-né. Il faisait partie de moi, mon bébé. Il comportait une part de l’homme que j’avais aimé plus que tout autre. Il constituait aussi la seule fratrie du même sang que Christian. Amara et Daniel étaient suffisamment grands pour comprendre et se rappeler qu’ils avaient un petit frère. Qu’allait-il leur arriver ?  

Finalement, la voix criant le plus fort fut celle d’Alex. J’étais SDF. Mon couple générait une suite ininterrompue d’agressions, de violences, de pauvreté et d’adultère. L’égoïsme avait présidé à la conception d’Alex. La générosité devait définir sa vie. J’ai écouté le Saint-Esprit (l’une des seules fois où je l’ai fait) et j’ai donné une nouvelle vie à Alex. Une vie pleine d’espoirs et de promesses. J’ai tenté de lui fournir tout ce dont je pensais qu’il allait manquer si je le gardais avec moi. J’ai pensé faire la même chose avec Samuel, mais la force m’a manqué.  

J’ai trouvé un peu de réconfort dans le fait que je le confiais aux parents que j’aurais choisi pour moi-même. J’ai reçu de Graves et Lilith l’assurance de recevoir au moins des photos de ses progrès de temps en temps. Je ressentais une légère fierté d’avoir pu mettre mes sentiments de côté, sans tenir compte de ma douleur, d’avoir mûrement pris une décision pour la vie de ce petit nouveau-né. Il dépendait de moi pour sa protection et j’avais le sentiment de le faire de la meilleure manière possible à ce moment-là.  

Je ne sais pas exactement pourquoi Lilith a décidé de ne pas tenir parole, mais j’ai appris que j’allais être coupée de mon fils, sans photos ni nouvelles… on m’a dit qu’elle agissait sur les conseils d’un ami de son église qui avait dit que j’allais essayer de reprendre Alex ou d’interférer etc. Je me suis alors posé des questions. Il était finalement plus facile que moi ou le médecin dise simplement à mes enfants qu’il n’y avait plus d’Alex. Amara a demandé s’il était mort. Il serait mieux pour eux qu’ils le croient. Au moins cela clôturait le sujet. Ils allaient pouvoir faire leur deuil et avancer. J’ai tellement regretté de leur avoir donné l’espoir qu’ils allaient pouvoir régulièrement constater les progrès d’Alex. Je me sentais émotionnellement violée. La femme que j’avais admirée était hypocrite. Pire, elle m’avait menti. Pas un petit mensonge, un GROS. J’étais trahie dans un domaine tellement intime, si intensément lié à la confiance. Je n’avais aucune idée sur la manière d’y faire face. Je n’allais plus jamais avoir de nouvelles. Si Grave m’informait cela pouvait très bien signer la fin de son couple. Dire simplement qu’il était mort signifiait que je n’en étais pas responsable.  

Ma tentative d’auto-préservation et de protection émotionnelle de mes enfants a été interprétée comme une maladie mentale grave. Intérieurement, je m’effondrais. Mon monde n’était pas Alex. J’avais pris une décision. En fait je comprenais bien les limites et la signification de l’adoption. La stabilité perçue dans leur vie se répercutait dans la mienne. Voilà ce que j’ai eu le sentiment de perdre. Pas seulement des nouvelles et des photos. Mais l’illusion qu’il s’agissait d’un foyer chrétien. Qu’on pouvait rompre ses promesses. Il y avait eu la promesse qu’elle serait au rendez-vous pour déjeuner,  puis la promesse que c’était une adoption libre et qu’elle donnerait des nouvelles et des photos.

J’imagine que la première trahison aurait dû m’indiquer qu’une autre plus grave allait suivre. Alex a été abandonné à l’adoption afin qu’il fasse partie d’une famille stable. Pour ma part,  je pensais que Lilith était entièrement fautive. C’était elle qui n’était pas raisonnable, elle qui était agressive, elle qui avait rompu sa promesse. Elle était la païenne. Je ne voulais voir aucune faute chez le médecin. Il avait été mon héros.  

Mes perspectives ont changé au cours des années. Certains éléments de la situation se sont dégradés plus que jamais, tandis que d’autres se sont améliorés. En fin de compte, j’avais été profondément et amèrement trahie à la fois par le médecin et par Lilith. J’ai appris plus tard que le médecin souffrait de démence. J’ai finalement dû faire le deuil d’Alex et de mon appréciation du médecin. Quant à Alex, le jour où je l’ai tendu aux Graves, une partie de lui est restée avec moi tant que j’ai eu des nouvelles. Celles-ci ont empiré avec le temps, Alex a échoué en maison de redressement puis en prison, ayant été détruit par la façon dont il a été élevé. Jusqu’à sa mort, le médecin n’a accepté aucune responsabilité pour le rôle qu’il a joué dans le destin d’Alex. Ayant fréquenté Graves, je regrette maintenant la perte de la perception que j’avais de lui. Peut-être est-ce ma perspective qui est biaisée, mais étant donné qu’on vit et contrôle ses actions en fonction de ses perceptions… J’aimerais pouvoir revenir en arrière et corriger les choses. Mais je n’en ai pas la faculté, désolée.

********************************************************************************  

Je me souviens d’avoir été entraînée dans un beau tribunal qui ressemblait plutôt au  Colisée. Cela a commencé alors que je dérivais, peut-être à cause de la perte de sang (je me suis profondément entaillé le bras et j’ai perdu beaucoup de sang). J’avais la sensation que l’énergie était extraite hors de mon corps par le visage, puis par la poitrine. Je me rappelle avoir pensé que je convulsais, mais mon corps restait immobile. C’était comme si mon énergie ou substance était sortie de force de mon corps. Mais je n’ai pas vu de tunnel, je me suis simplement retrouvée dans un immense tribunal. Je vous préviens, j’ai vécu une vie exceptionnellement douloureuse, si vous êtes sensible, ne lisez pas :

« Le tribunal était gracieusement disposé, de conception à la fois élégante et impressionnante. L’ameublement était distingué, ancien monde, construit par des artisans talentueux et fait de matériaux ressemblant à l’albâtre et au marbre. Le siège lumineux du juge s’élevait au-dessus de tout le reste dans la pièce, reflétant l’autorité de Celui qui présidait.        

Du verre superficiellement transparent couvrait le sol, reflétant tout objet dans la pièce avec une précision ahurissante. En toute autre circonstance, l’espace aurait paru froid, impersonnel, mais un flot de chaleur rayonnait de chaque surface. »

Je ne parvenais plus à cacher ma colère. Sans réfléchir, je me suis mise à hurler contre les injustices qui m’avaient intégralement spoliée toute ma vie.

« Vous avez dit que mon père était contrarié, qu’il a commencé à se demander combien de temps de travail il allait perdre à cause de moi ? C’est de sa faute ! S’il s’inquiétait de quelque chose, c’est plutôt que son sale petit secret puisse être révélé ! Où étiez-vous ? La première fois que j’ai été agressée j’avais quatre ans. Agressée violemment, maintenue allongée contre mon gré et violée ! Quatre ans ! Où étiez-vous alors ? « A la vitesse de l’éclair, mes mains ont recouvert ma bouche. Ne venais-je pas de hurler contre le Juge, contre Dieu, le Créateur du paradis et de l’univers ? Horrifiée, j’ai attendu d’être transformée en poussière.

Aucun éclair n’a jailli de ses yeux, aucune parole haineuse n’a franchi ses lèvres. Je suis restée où je me trouvais sur le banc des accusés, pas de poussière, de feu ou de flammes. « Regardez-moi » il parlait d’une voix basse et douce.

« Je ne peux pas » ai-je grincé. J’avais trop honte et trop peur pour bouger.

« Vous le pouvez » a-t-il répondu d’une voix apaisante, engendrant alors en moi tant d’amour et de confiance. Il a tendu la main vers le banc, me communiquant sa force. Il m’a de nouveau encouragée : « Regardez-moi ».

Lorsque mon regard mouillé de larmes a rencontré le sien, j’ai vu le moment du viol de son point de vue. J’ai vu son cœur gonfler à éclater de tourments et de souffrances. J’ai vu le Créateur de l’Univers hurler de douleur. Il a tendu la main vers moi à travers le temps et l’espace, il a pris ma petite main dans la sienne. Pendant le viol, il a rayonné amour et réconfort à travers mon petit corps de quatre ans. Sa main géante, si pleine de lumière et de rayonnement, me faisant paraître plus petite encore. Nous avons enduré cet instant ensemble, le Créateur et moi, tous les deux trempés de larmes et emplis d’une souffrance à briser le cœur. A travers ma faiblesse, il m’a donné Sa propre force.

*****Une grande partie de l’EMI s’est déroulée ainsi, des parties de ma vie défilaient et Dieu (ou celui que j’ai considéré comme Dieu) expliquait (je savais plutôt que je ne voyais les choses)  ce qui s’est réellement passé. La fin de mon EMI suit (à nouveau extraite de mes écrits, oui je sais c’est peu glorier, mais vous avez demandé et je ne vois pas de meilleure manière  de le décrire. Au fait, je suis alors face à quelqu’un identifié comme Jésus) :

Je l’ai fait. Ce fut un moment de destruction et de défaite personnelle. J’ai été amenée aux derniers instants de ma vie lorsque j’ai tenté en vain de soulager la douleur et la culpabilité écrasantes en mettant fin à mes jours. Le procureur et le tribunal ont paru se dissoudre autour de moi.

Je venais de terminer la lettre. J’étais pelotonnée, brisée, tandis que le sang rouge tachait le drap sur mon lit, formant une flaque petite mais profonde au-dessous de moi. J’étais stupéfaite de la vitesse du flot jaillissant de l’entaille que je venais de me faire au bras.

J’avais voulu me faire mal. J’avais souhaité mourir et j’avais pratiqué une entaille longue et profonde. Terrifiée, j’ai regardé le sang jaillir de la nouvelle blessure. A cet instant j’ai réalisé la gravité de ce que j’avais fait. Je me suis rendu compte trop tard que je ne voulais pas mourir. Pas comme ça. Je ne pouvais pas arrêter le sang qui giclait du bras. A nouveau, Jésus est venu de loin dans ma direction, il a étendu la main profondément à l’intérieur de ma poitrine, prodiguant à mon cœur douloureux une tendre étreinte. J’ai ressenti un léger apaisement de l’agitation et de la souffrance.

« Mets de la glace » a murmuré l’espoir à travers la douleur.

J’ai bondi du lit et me suis précipitée vers le freezer. Deux énormes glaçons fondant collés sur le bras tandis que j’observais mon sang s’affiner et se refroidir.

Le temps que l’hémorragie ralentisse suffisamment pour me permettre de constater les dommages que je m’étais infligés, j’ai eu l’impression qu’une éternité s’écoulait. J’ai profondément soupiré en comprenant qu’il allait falloir des points. Je ne savais pas comment, ni même si le bras pourrait guérir sans. Je m’étais isolée volontairement et n’avais aucun moyen de chercher de l’aide.

Je me suis à nouveau recroquevillée sur le lit pour dormir, ne sachant si j’allais vivre ou mourir. Tremblante et terrorisée, j’ai murmuré dans l’obscurité : « Jésus, si tu m’entends, pardonne-moi pour tout ce que j’ai fait. Pardonne mes péchés et ma faiblesse. S’il te plaît viens dans mon cœur. S’il te plaît, fais que je vive ! »

De retour au tribunal, mon esprit tournait à toute vitesse. Je n’avais plus d’autres souvenirs. Il devait s’agir du dernier acte de ma vie.

« Pas le dernier, mais le premier. » a répondu Jésus en lisant dans mes pensées et en y répondant à voix haute.

« Comment ? » ai-je demandé  désorientée.

« Je t’ai amenée ici afin qu’ayant des yeux, tu voies, qu’ayant des oreilles, tu entendes. J’ai écouté et satisfait ta demande. A partir de maintenant je vivrai en ton cœur chaque jour. Tes mains seront les miennes et tes paroles viendront de mon cœur. Je guérirai tes blessures. Car tu as beaucoup pardonné. Aujourd’hui ce pardon t’a été rendu et tu as été beaucoup pardonnée. »

Je suis tombée à genoux en tremblant. « Je ne mérite pas le pardon, je suis tellement désolée. »

« En une action de pitié, tu as observé le plus grand commandement que j’aie donné. Aime le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, ton corps, ton esprit et ton âme. Tu as appris à aimer ton prochain comme toi-même ; ce qui signifiait m’aimer. Tu as appris que tu n’es rien sans moi, mais qu’avec moi tu es tout. En épargnant ta propre vie, tu m’as montré que tu t’aimes toi-même. Quand tu m’as demandé de venir dans ton cœur, tu m’aimais. Quelles que soient tes dettes, tu es pardonnée. Il te suffisait de demander. » a-t-il dit en souriant. « Vas et ne pèche plus. »

Je l’ai regardé disparaître lentement tandis qu’Il recouvrait ma lettre de suicide maculée de sang par son propre sang et par sa grâce. Il a utilisé un unique vieux clou pour fixer cette lettre sur la face des boîtes à péchés. Ecrit en gras avec son sang figurait le mot : « Pardonnée ».

Je me suis réveillée dans l’obscurité, mais j’ai ouvert les yeux sur la lumière. Sous moi, le sang sur le drap était encore épais et humide. Le bras avait cessé de saigner et j’ai compris que Jésus avait une fois de plus tendu la main vers moi afin de me soigner. En  me levant  pour aller me laver le bras, j’ai senti sous mon pied craquer le bloc que j’avais utilisé pour la lettre de suicide.

Celle-ci était totalement recouverte par une fine tache rouge. C’était moins épais que le sang, à tel point que j’ai soigneusement examiné la substance, déterminant qu’il s’agissait de l’encre rouge du stylo que j’avais utilisé. Il avait éclaté sur la lettre, l’imprégnant totalement. Ne subsistait que la trace de mes paroles insensées et désespérées. Jésus m’avait vraiment totalement protégée.

J’ai à nouveau senti sa main, comme un vieil ami amenant de la joie à une âme fatiguée. « Lève-toi et écris. » m’a-t-il enjoint. J’ignorais comment ou quoi écrire, mais cette fois je n’ai pas posé de question. Avec foi, j’ai simplement tourné une nouvelle page du bloc et j’ai suivi les instructions de Jésus. Mon cœur s’est déversé sur la page jusqu’à ce que ma main fatiguée subisse une crampe. Seulement alors ai-je su que j’avais terminé.

En relisant les mots sur ces pages, j’ai pensé aux jours, aux années que j’avais consacrés à la souffrance et non aux louanges. Je me suis souvenu de ses paroles : «  Chaque jour nouveau se lève sur la pitié. »

En lisant je me suis rendu compte que c’est pour mon âme que j’avais le plus manqué de pitié. La révélation du fait que je m’étais haïe plus que tout autre m’a fait verser un flot de larmes d’angoisse. J’avais été mon unique meurtrier. J’avais en pleurant douloureusement demandé le pardon au Seigneur pour d’innombrables autres, mais je ne me l’étais jamais accordé à moi-même.

J’ai senti sa main prendre mon cœur dans la poitrine et la chaleur de son toucher tandis qu’il y respirait. Le temps était venu de me pardonner. J’ai senti une nouvelle vie déferler dans mon corps tandis que Jésus y remettait mon cœur précautionneusement. Je me suis attachée à chaque battement tandis qu’il pompait un nouvel espoir dans mes veines.

En larmes, j’ai murmuré : « Jésus, si tu peux me pardonner toutes ces choses horribles, alors je peux me pardonner aussi. »

Pendant un instant, je l’ai vu en transparence devant moi : « Aime-toi comme je t’ai aimée. Mon joug est facile à porter et mon fardeau léger, je n’exige pas le meurtre mais le sacrifice. Laisse ton ancienne vie et suis-moi. ». Il a disparu mais je continuais à sentir son contact.

J’ai abaissé mes yeux gonflés de larmes vers mon bras. La blessure était longue et profonde mais elle allait guérir. J’ai réfléchi à la manière dont les évènements de ma vie m’avaient amenée là. Les blessures pouvaient bien être longues et profondes, mais pour la première fois de ma vie, j’ai su avec certitude qu’elles allaient guérir… »



complément de son nde dans une des questions du site


J’aimerais que vous puissiez le voir et le vivre comme moi, juste un éclair qui contiendrait cependant le savoir que tout va bien se passer. Je vais ajouter autant d’éléments que possible, mais ils proviennent de ce que j’ai finalement écrit au sujet de l’expérience : ********** « Un rictus sinistre s’insinua sur le visage du Procureur. Tout ce que j’avais entendu sur sa soif de culpabilité était vrai, puis il déclara : « Monsieur le Président, l’accusée est coupable de plusieurs chefs d’inculpation pour meurtre. Je souhaite présenter à la cour la liste des victimes pour le procès. ». Il tenait un épais dossier brun à la main. Il a marché vers la barre et l’a tendu au Juge.

En un geste que même Michael Jordan n’aurait pu contrer, j’ai levé la main. Sans même quitter le dossier des yeux, le Juge fit : « Oui ? »

« Je proteste absolument. Je ne peux avoir tué autant de personnes. Non seulement je l’aurais remarqué mais je suis tout à fait sûre que la police et la presse auraient évoqué un tueur en série. »  

« Objection acceptée. »

Sans attendre une seconde, j’ai poursuivi : « En fait, qui ai-je tué exactement. Comment les ai-je tués ? Quelles armes ai-je utilisées ? Qu’ai-je fait de tous les cadavres ? » J’étais certaine que mon éclat n’allait pas être très efficace pour convaincre le Juge de mon innocence, mais j’étais hors de moi. Quelle-était cette farce ?

Le Juge, maintenant exaspéré, lut dans le dossier : « Il est mentionné ici que vous avez mordu Annette au bras, le 18 octobre 1975 à 11h 48, sur la cour de récréation de l’école primaire. »

« Et elle en est morte ? Je ne pense pas qu’elle en soit morte !!! » J’étais offensée et troublée.

« Pourquoi l’avez-vous mordue ? »

« Vous plaisantez ? Pourquoi l’ai-je mordue ? J’ai demandé si elle est morte de cette morsure et vous voulez maintenant savoir  pourquoi je l’ai mordue. Je suis tout à fait certaine qu’elle était à l’école le lendemain. »

Le Juge attendait.

J’ai protesté : « J’étais en primaire ! » Toujours silencieux, il attendait.  « Objection sur le fait qu’Anette ne soit pas morte de ma morsure. » J’étais écœurée. Mes remarques passionnées avaient pour effet que le Juge me fixe agressivement de l’autre côté de la barre. J’ai immédiatement compris que je n’étais pas sur la bonne ligne, bien que j’en ai ignoré la raison.

« Annette n’est pas morte de votre morsure. Vous oui. »



Chapitre Deux  

« Je vous demande pardon ? »

Le Procureur grimaça un sourire. Il m’avait emmenée là où il le souhaitait. Matraquée, aveuglée, entre un rocher et un mur. Je n’allais jamais pouvoir le battre si je ne comprenais pas les règles du jeu. Avec une satisfaction sereine, il attendit les explications du  Juge.      

« Sommes-nous d’accord sur la définition de la loi ? » m’a demandé le Juge. Je n’en étais en fait pas certaine mais je ne savais pas comment le dire.

« C’est une simple question de « oui » ou « non » » suggéra le Procureur avec un sourire suffisant. J’ai imaginé ses yeux enflammés aspergés d’eau, mais cela ne m’a pas aidée. J’ai soupiré.

« Non. Nous ne sommes pas d’accord sur la définition de la loi parce qu’à l’évidence je ne comprends pas. Toute cette affaire semble ridicule. Je ne suis pas une personne si mauvaise. »

Le Procureur attaqua vicieusement : « Vraiment. Alors pourquoi avons-nous des dossiers et des charges aussi complets contre vous ? » Il pointait vers les tables derrière lui. Là se trouvaient des boîtes et des boîtes de dossiers bruns sur et sous plusieurs rangées de tables.

« Qu’y a-t-il dans toutes ces boîtes ? »

« Des preuves. Il est rare qu’on commette des crimes toute une vie en laissant peu de traces. « Amasser pour soi des trésors » etc. Voilà vos trésors, bien amassés et qui vous attendent. »

J’ai tourné les yeux vers le Juge : « Je ne comprends rien à tout cela. »

« Vous comprenez davantage que vous ne le pensez, » suggéra le Juge avec sympathie. « Seuls le temps et le procès détermineront si vous avez utilisé correctement ce savoir. Afin de pouvoir défendre votre cause avec succès devant cette cour, il faut régler certains points de définition. » m’informa le Juge.

Sa déclaration fut plus qu’un choc pour moi : « Vous voulez dire que vous souhaitez vraiment que je l’emporte ? »

« Comment pouvez-vous en douter ? » me demanda-t-il sur un ton qui trahissait sa propre surprise.

L’air hostile et les yeux quasi clos, le Procureur intervint prestement « Ce qu’il veut dire, c’est qu’il a le sentiment qu’il vous faut bénéficier de tous les avantages possibles. ».

J’ai reporté mon regard sur le Juge, craignant que la déclaration du Procureur ne contienne une vérité cachée. Ses yeux scrutaient intensément ceux du Procureur, mais il m’a directement adressé la parole. « Ne crois jamais le serpent qui déguise ma vérité afin de me ravir ma joie. »

« Vous faites allusion au jardin d’Eden ? » demandais-je en tremblant.

Le regard sévère du Juge s’adoucit lorsqu’il me fixa à nouveau. « Le don de perspicacité que je vous ai accordé vous a bien servi dans le passé. Restez-y fidèle maintenant. Effectivement, je faisais référence à Eve. »

Le Procureur lissa son costume une fois de plus. « Revenons à la définition de la loi. » marmonna-t-il.  

« J’imagine que je ne comprends pas la définition de la loi selon le Juge. » Répondis-je, ma réponse cachant à peine mes sarcasmes.

« La loi est une règle de conduite contraignante, reconnue par une communauté comme étant imposée et applicable par une autorité. Sommes-nous d’accord sur ce point ? »

« Oui. Je pense que oui. » Je ne savais pas vraiment. Je voulais me dérober afin de voir si je pouvais tirer de cette définition de la loi une échappatoire au meurtre.

« Qu’est-ce qui vous trouble ? »

« Qui est l’autorité et qui décide de la règle de conduite ? » La réponse fut immédiate, me laissant sans plan ni recours.

« JE SUIS l’autorité. Je décide des règles de conduite. C’est MOI. »

J’ai alors fait une pause, non plus pour me dérober mais pour réfléchir. « Je vois. Donc si vous créez une loi, alors tout le monde doit y obéir juste parce que vous pensez qu’il doit en être ainsi. Voilà votre explication de la manière dont j’ai tué quelqu’un par morsure même si je n’étais qu’une gamine ? »

« En mordant Annette vous l’avez blessée. Lorsqu’on blesse quelqu’un, on diminue l’état de fraternité dont toute personne a besoin pour grandir. La plupart des graines mourront ou deviendront trop faibles pour être très productives si on leur enlève l’eau, la terre ou le soleil. De même, une personne mourra ou deviendra trop faible pour être très productive si certaines choses, comme la fraternité, sont diminuées ou totalement étouffées. Cela vous paraît-il sensé ? »

C’était logique au point que j’en étais contrariée, mais à ce moment-là je ne me préoccupais pas de sens. Je cherchais une excuse, n’importe laquelle, pour que les choses tournent en ma faveur. Je savais où il voulait en venir et aussi que je n’allais trouver aucune excuse pour tous les actes de ma vie. Je ne comprenais pas totalement la partie meurtre, je me suis donc dit que j’allais utiliser cette approche pour un temps.

« Bien, comment la charge pour meurtre fonctionne-t-elle ? Comment passez-vous d’une morsure à un meurtre ? Je ne suis pas certaine de comprendre. »

« Etre en colère contre quelqu’un, c’est la même chose qu’assassiner quelqu’un, ainsi qu’il est dit dans Matthieu 5:22 Ne pas pardonner, c’est comme retirer le soleil à une graine. Comme le soleil nourrit la graine pour qu’elle pousse, le pardon nourrit l’âme de l’homme. Quand on est tellement en colère qu’on agit par colère ou qu’on ne pardonne pas, on se prive soi-même de nourriture mais on prive également son prochain de nourriture. »

« S’il en est ainsi, alors j’ai été en colère contre beaucoup de monde. Mais cela signifie-t-il que je sois coupable de les avoir tous assassinés. Je n’arrive pas à comprendre ce point. »

« Que signifie le mot meurtre ? »

« Est-ce selon votre définition ou selon la mienne, parce que la vôtre semble très éloignée ? »  

« Bien, commençons par votre définition. »

« Je ne sais pas, tuer quelqu’un ? »

« Bien. Que se passe-t-il si on tue ? »

Ce devait être une question piège. J’ai pensé qu’il valait mieux répondre lentement. « Euh, on meurt… »

« Bien, selon votre propre définition, le meurtre mène à la mort, est-ce exact ? »

« Je sais que cela va se retourner contre moi, mais oui, le meurtre mène à la mort. »

*************

Pourquoi les choses nous arrivent-elles. « Quand ce moment fut passé, il m’adressa à nouveau la parole : « Tu m’as détesté pendant des années parce que tu savais dans ton cœur que j’étais là. Tu pensais que j’aurais dû faire quelque chose mais tu ne t’es pas rendu compte que je l’avais fait. J’ai porté le poids de ta souffrance à ce moment-là. Je t’ai portée pour la traverser, te permettant de n’en subir qu’une partie.

Des trahisons telles que celles-ci tuent totalement. Des graines germent en de tels instants, elles étouffent la vie de toute part en ton être. Elles poussent vite et s’étendent tel un cancer de l’âme. Tu as raison. Tu n’avais que quatre ans. J’étais là. J’y étais pour protéger l’enfant que j’aimais du péché de désobéissance d’un autre, le péché malade de quelqu’un.

Une de mes lois comporte le libre arbitre. Je ne peux briser mes propres lois. Je ne peux maîtriser les pensées, les actions et les esprits des autres. S’il en allait autrement, tous m’aimeraient et m’adoreraient, mais cela n’aurait aucun sens. Quoi qu’il en soit, à ce moment-là, en tous ces moments-là, je t’ai aussi fait le don de moi-même. Si tu m’avais recherché, j’aurais pu te faire traverser n’importe quoi. Il n’est de traversée si grande dont la main du Seigneur Vivant ne puisse supporter la charge de toute éternité. Je t’apprends que si tu me recherches, tu me trouveras. En ma main est la force. Ce jour-là je t’ai sauvée de la mort absolue. »

Je pleurais alors de manière incontrôlable. Je me sentais comme une enfant de quatre ans implorant les merveilles de l’univers, à qui l’on montrait ensuite cet acte horrible de haine. Je me sentais tellement petite. J’ai tout vu de ces terribles instants de mon enfance, chacun d’eux gelé dans le temps, me volant ma valeur et l’estime de moi-même. Chacun d’eux en un film complet bloqué sur une seule image, celle-ci en révélant malgré tout l’intégralité. J’ai regardé ce montage d’odieuse perversion et de ruine, faisant écho aux tourments douloureux tandis que j’étais violée toute mon enfance. D’abord par un ami de la famille, puis par mon père et enfin par mon frère aîné. Cela semblait être un cycle infini d’agressions, de maltraitances et de trahisons. A chaque scène, je me suis vue mourir un peu à l’intérieur, une petite partie de mon âme arrachée.

Là où je m’étais sentie tellement seule et sans protection, à chaque moment d’agression, j’ai alors découvert toute la scène. Il m’a prêté ses yeux, ses perspectives et pire, son cœur. J’ai senti la douleur au plus profond de son âme tandis qu’il ressentait le viol avec moi. Jamais je n’avais su que le Juge avait vécu ma douleur avec moi, l’âme autant violée et fracassée que moi.

Il était resté là tout le temps, sa main toujours présente et tenant la mienne, sa force suppléant les défaillances de la mienne. Il a tendu la main à travers le temps, la distance et l’espace pour m’offrir son abri et son réconfort. Il s’est penché sur moi en murmurant à mon esprit fragile et délicat une seule parole qui a pulvérisé les plus sombres instants de ma vie : « Espoir ». C’est tout ce qu’il a dit. Chaque fois qu’il le disait, la lumière devenait de plus en plus brillante, jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus être éteinte par l’obscurité qui cherchait à la consumer.

A nouveau il a parlé, non pas des paroles de jugement mais de vérité. « Au lieu de ma force et de ma lumière, tu as laissé l’obscurité te définir. Pourquoi as-tu fait cela ? »

******************

Nous sommes tous responsables de ce que nous faisons les uns aux autres : «  Ceux qui t’ont blessé seront jugés pour ce qu’ils ont fait. Toi seule doit répondre de tes charges ;  eux seuls répondront des leurs. »*****************  

« Quelle note étais-je censée atteindre ? »

« Je l’ai déjà expliqué. » répondit-il.

« Oui, Je sais. J’étais censée t’aimer de tout mon corps, mon esprit et mon âme, aimer mon prochain comme moi-même. Deux choses me viennent à l’esprit. Premièrement, que se passe-t-il si personne  ne me montre comment aimer mon prochain ? De qui est-ce alors la faute ? Que se passe-t-il si je me déteste moi-même ? Dans ce cas n’ai-je pas satisfait à tes deux attentes ? » demandais-je. J’étais fière de moi pour avoir finalement détecté une lacune dans la définition du Juge.

« Dis-moi comment tu pourrais-tu détester alors que je t’ai créée à mon image ? » me questionna le Juge.

La réponse franchit mes lèvres plus que facilement : « Personne ne m’a jamais traitée comme si j’avais été créée à ton image. Comment aurais-je pu savoir que je comptais ? Comment aurais-je été censée traiter qui que ce soit différemment  de la manière dont on m’avait traitée? »

****************Il y a bien autre chose, mais vous pouvez vous en faire une idée… Oui, je n’ai décidé de raconter ce que je sais qu’après une autre EMI provoquée par une attaque le 28 février 2010. « La mort est cet instant quintessentiel durant lequel toutes nos éventualités, nos potentialités se terminent. L’irrévocabilité des dernières chances perdues et des rêves jamais réalisés est la tragique réalité à laquelle nous sommes tous confrontés. Rares sont ceux qui peuvent repousser le sinistre contact avec la grande faucheuse. Toutefois c’est précisément ainsi, en ayant moi-même réchappé de justesse, que je suis entrée en collision frontale avec potentialités et éventualités.

           Aux premières heures matinales du 28 février 2011, la somme de mes espoirs et de mes rêves non réalisés s’est embrochée sur le pal de l’incertitude. J’ai émergé d’un sommeil irrégulier, comprenant immédiatement que quelque chose n’allait pas. J’avais une attaque et j’ai miraculeusement pu appeler les Urgences. Quand le brancard a passé précipitamment les portes de l’ambulance, puis le long des murs de l’hôpital, j’ai éprouvé une sensation bizarre de trouble et de panique. Je me concentrais sur une seule chose : rester en vie. C’était un désir impérieux et violent de vivre, montant du plus profond de mon ventre, se répercutant à travers tout mon être.

          J’ai entendu les paroles de l’infirmière par-dessus le tumulte des Urgences, renvoyées par les murs stériles du bloc « Mary, Savez-vous où vous êtes ? ». J’ai tenté de répondre mais un ennemi invisible m’avait dérobé la voix. « Mary, savez-vous en quel mois nous sommes ? ». Sa voix était lointaine, comme provenant de l’autre face d’un miroir.

           J’ai pensé : « On est en juillet. » maudissant le fait qu’on m’ait volé la voix. « On doit être en juillet parce que c’est l’anniversaire d’Amara. ». Quelque chose clochait. Il y avait de la neige sur le sol. Je me suis rendu compte que je ne savais pas. J’ai également réalisé que j’étais en train de mourir.

           J’étais au bord du précipice de mon existence. Je ne pouvais que me repentir de ma propre infertilité. Le gaspillage avait été ma seule acquisition dans le vaste océan des possibilités. Puis, du marécage confus de la dissolution émergea un mot : février.

           Soudain, la netteté s’est mise à couler à flot dans la cohérence, concentrant mon esprit obscurci. J’ai commencé à lutter contre le bourbier de l’expulsion et j’ai découvert un nouveau mot : espoir. L’espoir s’est drapé de passion et d’autorité. La vue et le mouvement se sont ajoutés à la soupe de mon âme. On accordait une seconde chance à ma seconde chance. L’éventualité m’avait découverte dans un bloc opératoire à 4 heures du matin. J’ai juré de changer de chemin tandis que mes forces se renouvelaient. J’avais des dons, des idées et des solutions à offrir au monde, je me suis promis de passer chaque instant qui me restait à le faire. Mon propre potentiel pouvait cesser un jour, mais les possibilités que je laisserais aux autres allaient me survivre.


Dernière édition par sonia le Sam 03 Oct 2015, 12:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sonia



Messages : 1405
Inscription : 31/07/2011

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 12:51

http://www.nderf.org/French/kate_d_emi.htm

j'adore ce passage:

Quoi qu’il en soit, à ce moment-là, en tous ces moments-là, je t’ai aussi fait le don de moi-même. Si tu m’avais recherché, j’aurais pu te faire traverser n’importe quoi. Il n’est de traversée si grande dont la main du Seigneur Vivant ne puisse supporter la charge de toute éternité. Je t’apprends que si tu me recherches, tu me trouveras. En ma main est la force. Ce jour-là je t’ai sauvée de la mort absolue. »
Revenir en haut Aller en bas
sonia



Messages : 1405
Inscription : 31/07/2011

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 12:53

C'est grace aux nde que je me questionne sur Jesus(pour ceux qui croient que cela vient du diable) ben moi ça fait le contraire,je me pose la question je crois aux nde,ben alors je dois croire en Jesus en tout cas me questionner,car on parle tellement de Jesus dans les nde,meme dans un site ou ils les repertorient sans faire de distinction,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 12:57

RenéMatheux a écrit:
Ben si c'est pas une NDE cela y ressemble.

Vous avez aussi celle de Gloria Polo
http://trinite.1.free.fr/vos_infos/temoi_gloria.pdf

Gloria Polo, cela ressemble à du pipeau new-age
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 13:05

sonia a écrit:
http://www.nderf.org/French/kate_d_emi.htm

j'adore ce passage:

Quoi qu’il en soit, à ce moment-là, en tous ces moments-là, je t’ai aussi fait le don de moi-même. Si tu m’avais recherché, j’aurais pu te faire traverser n’importe quoi. Il n’est de traversée si grande dont la main du Seigneur Vivant ne puisse supporter la charge de toute éternité. Je t’apprends que si tu me recherches, tu me trouveras. En ma main est la force. Ce jour-là je t’ai sauvée de la mort absolue. »

Je ne sais de qui est ce texte précédent, mais du mauvais roman de quai de gare
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 13:06

sonia a écrit:
C'est grace aux nde que je me questionne sur Jesus(pour ceux qui croient que cela vient du diable) ben moi ça fait le contraire,je me pose la question je crois aux nde,ben alors je dois croire en Jesus en tout cas me questionner,car on parle tellement de Jesus dans les nde,meme dans un site ou ils les repertorient sans faire de distinction,

Les NDE ressemblent à une singerie du malin, mais demeurent très justement une preuve formelle de l'existence de Dieu, puisque une entité se permet de le singer, et cette entité si fine, si intelligente, si rusée ne pouvant être que le grappin.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 14:23

Suricate a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Ben si c'est pas une NDE cela y ressemble.

Vous avez aussi celle de Gloria Polo
http://trinite.1.free.fr/vos_infos/temoi_gloria.pdf

Gloria Polo, cela ressemble à du pipeau new-age
Le new age ne dit pas qu'il y a un enfer! Il dit le contraire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 14:33

RenéMatheux a écrit:
Suricate a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Ben si c'est pas une NDE cela y ressemble.

Vous avez aussi celle de Gloria Polo
http://trinite.1.free.fr/vos_infos/temoi_gloria.pdf

Gloria Polo, cela ressemble à du pipeau new-age
Le new age ne dit pas qu'il y a un enfer! Il dit le contraire
Et alors ? Le roman new-age est du roman
Revenir en haut Aller en bas
sonia



Messages : 1405
Inscription : 31/07/2011

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 14:48

Suricate a écrit:
sonia a écrit:
C'est grace aux nde que je me questionne sur Jesus(pour ceux qui croient que cela vient du diable) ben moi ça fait le contraire,je me pose la question je crois aux nde,ben alors je dois croire en Jesus en tout cas me questionner,car on parle tellement de Jesus dans les nde,meme dans un site ou ils les repertorient sans faire de distinction,

Les NDE ressemblent à une singerie du malin, mais demeurent très justement une preuve formelle de l'existence de Dieu, puisque une entité se permet de le singer, et cette entité si fine, si intelligente, si rusée ne pouvant être que le grappin.

renseigne toi plus sur les NDE,le diable ne pousserait pas les gens à croire en Dieu et en Jesus a à pas de sens.tu me fais penser à ceux qui voit le diable partout,je ne nie pas son existance mais...
pour toi est ce que tout ceux qui croit pas en l'église catholique iront en enfer?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 14:53

sonia a écrit:
Suricate a écrit:
sonia a écrit:
C'est grace aux nde que je me questionne sur Jesus(pour ceux qui croient que cela vient du diable) ben moi ça fait le contraire,je me pose la question je crois aux nde,ben alors je dois croire en Jesus en tout cas me questionner,car on parle tellement de Jesus dans les nde,meme dans un site ou ils les repertorient sans faire de distinction,

Les NDE ressemblent à une singerie du malin, mais demeurent très justement une preuve formelle de l'existence de Dieu, puisque une entité se permet de le singer, et cette entité si fine, si intelligente, si rusée ne pouvant être que le grappin.

renseigne toi plus sur les NDE,le diable ne pousserait pas les gens à croire en Dieu et en Jesus a à pas de sens.tu me fais penser à ceux qui voit le diable partout,je ne nie pas son existance mais...
pour toi est ce que tout ceux qui croit pas en l'église catholique  iront en enfer?

Pour perdre les âmes le diable est capable de tout. Personne n'a une intelligence et une sorte de clairvoyance au-dessus de lui; sauf Dieu, bien entendu. C'est la créature la lus parfaite que Dieu ait créé. Aussi, nous devons la respecter en temps que créature de Dieu, tout comme nous devons respecter tous nos ennemis. De plus, c'est bien grâce à nos ennemis que nous pouvons progresser spirituellement et c'est bien grâce à satan que nous pouvons progresser spirituellement. mais "malheur à ceux par qui le scandale arrive."
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 15:06

Suricate a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Suricate a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Ben si c'est pas une NDE cela y ressemble.

Vous avez aussi celle de Gloria Polo
http://trinite.1.free.fr/vos_infos/temoi_gloria.pdf

Gloria Polo, cela ressemble à du pipeau new-age
Le new age ne dit pas qu'il y a un enfer! Il dit le contraire
Et alors ? Le roman new-age est du roman
Le roman new age qui prouve le contraire de la pensée new age?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 15:23

RenéMatheux a écrit:
Suricate a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Suricate a écrit:


Gloria Polo, cela ressemble à du pipeau new-age
Le new age ne dit pas qu'il y a un enfer! Il dit le contraire
Et alors ? Le roman new-age est du roman
Le roman new age qui prouve le contraire de la pensée new age?

Pourquoi pas. Vous ne semblez pas comprendre les agissements du malin
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 16:23

Ah oui, c'est ce qu'expliquait déjà les pharisiens accusant Jesus de chasser les démons par belzebuth. Jésus leur montre que c'est un argument débile.

Ceci dit l'Eglise dit qu'on doit juger l'arbre à ses fruits. Elle aussi doit se faire rouler par satan!
Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 17:15

Message pour Suricate ; il ne faut pas jauger des choses "à la lettre" ; l'expérience mystique n'est pas à la portée de tout un chacun (en temps normal) et cela, tout le monde le sait.  Pour moi, une NDE serait non pas une expérience, mais simplement le témoignage de "ce qui se passe" une fois que l'on trépasse.  

Comme tout le monde a vocation à trépasser, "ce qui se passe" est (au moment du trépas) donc à portée de tout le monde.

A-contrario, qu'en serait-il si, une fois trépassé, rien de tangible ne vous arrivait ?

Pour l'instant des témoignages de NDE (donc des personnes qui sont passées à la frange du trépas), il ressort un contenu plutôt sympathique, en ce que les parents et proches du défunt l'accueillent avec compassion et amour !

Si Arnaud Dumouch pouvait avoir (dans ses tablettes) une référence de NDE où le "presque-trépassé" avait vu le Christ ; cela amènerait de l'eau à son moulin.

Quant aux fruits ; je me baserai simplement sur la vie exemplaire qu'a vécue mon père ; il n'y avait et il n'y a jamais eu l'ombre d'une quelconque action d'un Satan dans le vécu de mon père qui s'est éteint vers ses 90 ans.

Mais je ne parle que du seul témoignage que j'ai connu personnellement.

Pour l'information, comme il a été électrocuté en grimpant sur une ligne électrique, il y a eu un arc électrique (contenant du cuivre fondu) qui lui a transpercé la main (et donc brûlé les muscles et les tendons) et cette main a toujours été handicapée après l'accident.

Je pense que si le Satan était intervenu dans le processus de NDE,mon père aurait maudit la Providence (ainsi que son abruti de collègue qui a oublié de couper le courant avant l'intervention).

... et c'est tout le contraire qui s'est passé !

ange1
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 18:06

empathry a écrit:
Message pour Suricate ; il ne faut pas jauger des choses "à la lettre" ; l'expérience mystique n'est pas à la portée de tout un chacun (en temps normal) et cela, tout le monde le sait.  Pour moi, une NDE serait non pas une expérience, mais simplement le témoignage de "ce qui se passe" une fois que l'on trépasse.  

Comme tout le monde a vocation à trépasser, "ce qui se passe" est (au moment du trépas) donc à portée de tout le monde.

A-contrario, qu'en serait-il si, une fois trépassé, rien de tangible ne vous arrivait ?

Pour l'instant des témoignages de NDE (donc des personnes qui sont passées à la frange du trépas), il ressort un contenu plutôt sympathique, en ce que les parents et proches du défunt l'accueillent avec compassion et amour !

Si Arnaud Dumouch pouvait avoir (dans ses tablettes) une référence de NDE où le "presque-trépassé" avait vu le Christ ; cela amènerait de l'eau à son moulin.

Quant aux fruits ; je me baserai simplement sur la vie exemplaire qu'a vécue mon père ; il n'y avait et il n'y a jamais eu l'ombre d'une quelconque action d'un Satan dans le vécu de mon père qui s'est éteint vers ses 90 ans.

Mais je ne parle que du seul témoignage que j'ai connu personnellement.

Pour l'information, comme il a été électrocuté en grimpant sur une ligne électrique, il y a eu un arc électrique (contenant du cuivre fondu) qui lui a transpercé la main (et donc brûlé les muscles et les tendons) et cette main a toujours été handicapée après l'accident.

Je pense que si le Satan était intervenu dans le processus de NDE,mon père aurait maudit la Providence (ainsi que son abruti de collègue qui a oublié de couper le courant avant l'intervention).

... et c'est tout le contraire qui s'est passé !

ange1
C'est bien évidentqu'on juge l'arbre à ses fruits. Pour ceux qui ont vu Jésus j'en ai déjà donné 3 avant, le père desrobert, fils spirituel de Padre Pio, Gloria polo et le pretre indien (hier 21h57) .

On peut aussi ajouter la NDE de Nathalie saracco qui a vu le sacré coeur.
Citation :
IEV Jusqu’au jour de l’accident…
NS C’était il y a six ans : une amie et moi, nous roulions à 130 km/h sur l’autoroute, puis ce fut le crash, terrible. On s’est retrouvées dans un état lamentable. Je crachais du sang, je m’étouffais, tous les signes d’une hémorragie interne. Peu à peu, j’ai senti physiquement la vie me quitter. Puis, dans un « lieu » hors des limites de l’« espace-temps », je me suis retrouvée tout près de Jésus qui était revêtu d’une tunique blanche. Il me montrait son Sacré-Cœur entouré d’une couronne d’épines. Il pleurait et de son Cœur s’écoulaient des larmes de sang. Et ses larmes s’écoulaient dans mon propre cœur. C’est comme s’il voulait que je ressente sa terrible souffrance. C’était un tel concentré de souffrance que j’ai oublié ma peur de mourir, ceux que je quittais. Et je lui ai demandé : « Seigneur, mais pourquoi tu pleures ? » « Je pleure parce que vous êtes mes enfants chéris, que j’ai donné ma vie pour vous, et qu’en échange je n’ai que froideur, mépris et indifférence. Mon cœur se consume d’un amour fou pour vous, qui que vous soyez. » Même la dernière des crapules est unique au cœur du Christ et chaque âme qui se perd est une larme de sang du Cœur sacré de Jésus qui se perd. Pour lui, c’est insupportable.
IEV C’est le message du Sacré-Cœur à Marguerite-Marie !
NS Je ne connaissais pas ce message. Quand j’ai raconté ce que j’avais vécu, on m’a parlé de Marguerite-Marie et de Paray-le-Monial. J’ai acheté un livre écrit par cette sainte et en le lisant, j’ai fondu en larmes. C’est le même message à quelques siècles d’intervalle !
IEV Mais l’histoire ne s’arrête pas là…
NS Comme un cri du cœur, je dis à Jésus : « Seigneur, quel dommage de rendre l’âme maintenant que je sais que tu nous aimes à la folie ! Je voudrais pouvoir revenir sur terre pour témoigner de ton amour fou pour nous et consoler ton Sacré-Cœur. » Au moment précis où j’ai dit ça, je me suis retrouvée comme une petite chose fragile devant une nuée : c’était l’heure de mon jugement devant le tribunal céleste. Et j’ai entendu une voix dire : « Vous serez jugés sur l’amour vrai de Dieu et des frères. » Après ces paroles, j’ai été comme réinjectée dans mon corps : en partant des pieds, un liquide brûlant a parcouru tout mon être. Je me suis arrêtée net de cracher du sang. Les pompiers m’ont sortie de la voiture. À l’hôpital, les médecins n’ont pas compris comment je pouvais être encore en vie après un tel crash. C’était inexplicable. De plus je baignais dans une paix et une joie extraordinaires. Moi, qui étais une écorchée vive, tout s’était comme réordonné, apaisé en moi.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 18:22

Ecoutez son temoignage, surtout ceux qui n'aimez pas Jésus ou pas son sacré coeur
https://www.youtube.com/watch?v=pKbfBOq1s4o
C'est boulversant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 18:41

RenéMatheux a écrit:
empathry a écrit:
Message pour Suricate ; il ne faut pas jauger des choses "à la lettre" ; l'expérience mystique n'est pas à la portée de tout un chacun (en temps normal) et cela, tout le monde le sait.  Pour moi, une NDE serait non pas une expérience, mais simplement le témoignage de "ce qui se passe" une fois que l'on trépasse.  

Comme tout le monde a vocation à trépasser, "ce qui se passe" est (au moment du trépas) donc à portée de tout le monde.

A-contrario, qu'en serait-il si, une fois trépassé, rien de tangible ne vous arrivait ?

Pour l'instant des témoignages de NDE (donc des personnes qui sont passées à la frange du trépas), il ressort un contenu plutôt sympathique, en ce que les parents et proches du défunt l'accueillent avec compassion et amour !

Si Arnaud Dumouch pouvait avoir (dans ses tablettes) une référence de NDE où le "presque-trépassé" avait vu le Christ ; cela amènerait de l'eau à son moulin.

Quant aux fruits ; je me baserai simplement sur la vie exemplaire qu'a vécue mon père ; il n'y avait et il n'y a jamais eu l'ombre d'une quelconque action d'un Satan dans le vécu de mon père qui s'est éteint vers ses 90 ans.

Mais je ne parle que du seul témoignage que j'ai connu personnellement.

Pour l'information, comme il a été électrocuté en grimpant sur une ligne électrique, il y a eu un arc électrique (contenant du cuivre fondu) qui lui a transpercé la main (et donc brûlé les muscles et les tendons) et cette main a toujours été handicapée après l'accident.

Je pense que si le Satan était intervenu dans le processus de NDE,mon père aurait maudit la Providence (ainsi que son abruti de collègue qui a oublié de couper le courant avant l'intervention).

... et c'est tout le contraire qui s'est passé !

ange1
C'est bien évidentqu'on juge l'arbre à ses fruits. Pour ceux qui ont vu Jésus j'en ai déjà donné 3 avant, le père desrobert, fils spirituel de Padre Pio, Gloria polo et le pretre indien (hier 21h57) .

On peut aussi ajouter la NDE de Nathalie saracco qui a vu le sacré coeur.
Citation :
IEV Jusqu’au jour de l’accident…
NS C’était il y a six ans : une amie et moi, nous roulions à 130 km/h sur l’autoroute, puis ce fut le crash, terrible. On s’est retrouvées dans un état lamentable. Je crachais du sang, je m’étouffais, tous les signes d’une hémorragie interne. Peu à peu, j’ai senti physiquement la vie me quitter. Puis, dans un « lieu » hors des limites de l’« espace-temps », je me suis retrouvée tout près de Jésus qui était revêtu d’une tunique blanche. Il me montrait son Sacré-Cœur entouré d’une couronne d’épines. Il pleurait et de son Cœur s’écoulaient des larmes de sang. Et ses larmes s’écoulaient dans mon propre cœur. C’est comme s’il voulait que je ressente sa terrible souffrance. C’était un tel concentré de souffrance que j’ai oublié ma peur de mourir, ceux que je quittais. Et je lui ai demandé : « Seigneur, mais pourquoi tu pleures ? » « Je pleure parce que vous êtes mes enfants chéris, que j’ai donné ma vie pour vous, et qu’en échange je n’ai que froideur, mépris et indifférence. Mon cœur se consume d’un amour fou pour vous, qui que vous soyez. » Même la dernière des crapules est unique au cœur du Christ et chaque âme qui se perd est une larme de sang du Cœur sacré de Jésus qui se perd. Pour lui, c’est insupportable.
IEV C’est le message du Sacré-Cœur à Marguerite-Marie !
NS Je ne connaissais pas ce message. Quand j’ai raconté ce que j’avais vécu, on m’a parlé de Marguerite-Marie et de Paray-le-Monial. J’ai acheté un livre écrit par cette sainte et en le lisant, j’ai fondu en larmes. C’est le même message à quelques siècles d’intervalle !
IEV Mais l’histoire ne s’arrête pas là…
NS Comme un cri du cœur, je dis à Jésus : « Seigneur, quel dommage de rendre l’âme maintenant que je sais que tu nous aimes à la folie ! Je voudrais pouvoir revenir sur terre pour témoigner de ton amour fou pour nous et consoler ton Sacré-Cœur. » Au moment précis où j’ai dit ça, je me suis retrouvée comme une petite chose fragile devant une nuée : c’était l’heure de mon jugement devant le tribunal céleste. Et j’ai entendu une voix dire : « Vous serez jugés sur l’amour vrai de Dieu et des frères. » Après ces paroles, j’ai été comme réinjectée dans mon corps : en partant des pieds, un liquide brûlant a parcouru tout mon être. Je me suis arrêtée net de cracher du sang. Les pompiers m’ont sortie de la voiture. À l’hôpital, les médecins n’ont pas compris comment je pouvais être encore en vie après un tel crash. C’était inexplicable. De plus je baignais dans une paix et une joie extraordinaires. Moi, qui étais une écorchée vive, tout s’était comme réordonné, apaisé en moi.

On juge l''arbre à ses fruits mais à condition que l'arbre soit sain.
Mais croyez ce que vous voulez ce serait stérile de vouloir continuer sur ce terrain. Dormez bien ce soir avec vos certitudes
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Sam 03 Oct 2015, 19:00

Citation :
On juge l''arbre à ses fruits mais à condition que l'arbre soit sain.
No No No No No No No No No No
Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Jeu 08 Oct 2015, 15:53

Suricate, on ne comprend pas bien où tu veux en venir ... à part proférer ubi et orbi que le Diable est le plus malin de tous et qu'on doit le respecter ?

... ça n'a strictement aucun rapport avec le sujet des NDE !

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Jeu 08 Oct 2015, 15:58

empathry a écrit:
Suricate, on ne comprend pas bien où tu veux en venir ... à part proférer ubi et orbi que le Diable est le plus malin de tous et qu'on doit le respecter ?

... ça n'a strictement aucun rapport avec le sujet des NDE !

Wink

Le rapport est pourtant clair : tout ce qui brille n'est pas d'or. Aujourd'hui, le monde complètement déboussolé est prêt à croire tout et n'importe quoi, du moment qu'il y a une apparence de connotation spirituelle. Hors, c'est le propre du malin de singer une connotation spirituelle. Et bon nombre de personnes tombent dans ce piège, à commencer par tous les adeptes du new-age. Et à mon sens, les NDE en font largement partie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Jeu 08 Oct 2015, 16:07

Suricate a écrit:
empathry a écrit:
Suricate, on ne comprend pas bien où tu veux en venir ... à part proférer ubi et orbi que le Diable est le plus malin de tous et qu'on doit le respecter ?

... ça n'a strictement aucun rapport avec le sujet des NDE !

Wink

Le rapport est pourtant clair : tout ce qui brille n'est pas d'or. Aujourd'hui, le monde complètement déboussolé est prêt à croire tout et n'importe quoi, du moment qu'il y a une apparence de connotation spirituelle. Hors, c'est le propre du malin de singer une connotation spirituelle. Et bon nombre de personnes tombent dans ce piège, à commencer par tous les adeptes du new-age. Et à mon sens, les NDE en font largement partie.

Et le NDE négatives ? qui font tellement peur à ceux qui la vive... ils se convertissent illico presto au Christ !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Jeu 08 Oct 2015, 19:15

François Pignon a écrit:
Suricate a écrit:
empathry a écrit:
Suricate, on ne comprend pas bien où tu veux en venir ... à part proférer ubi et orbi que le Diable est le plus malin de tous et qu'on doit le respecter ?

... ça n'a strictement aucun rapport avec le sujet des NDE !

Wink

Le rapport est pourtant clair : tout ce qui brille n'est pas d'or. Aujourd'hui, le monde complètement déboussolé est prêt à croire tout et n'importe quoi, du moment qu'il y a une apparence de connotation spirituelle. Hors, c'est le propre du malin de singer une connotation spirituelle. Et bon nombre de personnes tombent dans ce piège, à commencer par tous les adeptes du new-age. Et à mon sens, les NDE en font largement partie.

Et le NDE négatives ? qui font tellement peur à ceux qui la vive... ils se convertissent illico presto au Christ !

Ce ne sont peut-être tout simplement pas des NDE.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Near Death Experiences -Expériences de mort imminente   Jeu 08 Oct 2015, 20:11

Suricate a écrit:
François Pignon a écrit:
Suricate a écrit:
empathry a écrit:
Suricate, on ne comprend pas bien où tu veux en venir ... à part proférer ubi et orbi que le Diable est le plus malin de tous et qu'on doit le respecter ?

... ça n'a strictement aucun rapport avec le sujet des NDE !

Wink

Le rapport est pourtant clair : tout ce qui brille n'est pas d'or. Aujourd'hui, le monde complètement déboussolé est prêt à croire tout et n'importe quoi, du moment qu'il y a une apparence de connotation spirituelle. Hors, c'est le propre du malin de singer une connotation spirituelle. Et bon nombre de personnes tombent dans ce piège, à commencer par tous les adeptes du new-age. Et à mon sens, les NDE en font largement partie.

Et le NDE négatives ? qui font tellement peur à ceux qui la vive... ils se convertissent illico presto au Christ !

Ce ne sont peut-être tout simplement pas des NDE.

Si si , je vous assure (c'est connu), c'es relativement fréquent.
Beaucoup de témoignages sont disponibles en vidéo, c'est le même principe qu'une NDE positive.
Revenir en haut Aller en bas
 
Near Death Experiences -Expériences de mort imminente
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: