DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les songes dans l'Église catholique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Thor



Masculin Messages : 1922
Inscription : 22/07/2015

MessageSujet: Les songes dans l'Église catholique   Mar 29 Sep 2015, 01:55

Bonjour,
Dans l'église catholique comment comprendre les songes (les rêves) quelles importances ceux-ci ont pour les paroissiens?
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Mar 29 Sep 2015, 09:34

La plupart des rèves ne sont que des rèves!
Parfois (très rarement) certains viennent de Dieu et même parfois de satan!
Quand il viennent de Dieu, Celui ci s'arrange pour qu'ils soient reconnaissable!
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2630
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Mar 29 Sep 2015, 12:11

Thor a écrit:
Bonjour,
Dans l'église catholique comment comprendre les songes (les rêves) quelles importances ceux-ci ont pour les paroissiens?

En effet, il y a un monde entre un rêve régulier et un songe.

Pour un songe, on ne peut pas douter qu'il ne vienne de Dieu.  Le songe a une signature très particulière et lorsqu'on fait un songe, on a pas de doute sur son origine divine.

J'ai connu quelqu'un qui ne savait pas ce qu'était un songe.  Ensuite, elle a su et elle m'a dit que c'est une expérience très forte, une délicatesse insondable de Dieu.

On voit des songe dans l'AT et aussi dans le NT.

On peut rêver de Jésus, de l'Église, etc. sans que ce soit des songes.  Alors, il faut les prendrent pour ce qu'il sont.


Mais si on a un songe, on le sait car on est saisi.

C'est un grand clin d’œil du Seigneur pour nous faire saisir quelque chose.

heureux

_________________
« A force de tout voir l’on finit par tout supporter…A force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… A force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » [Saint Augustin]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Ven 02 Oct 2015, 11:36

L'assoiffé a écrit:
Thor a écrit:
Bonjour,
Dans l'église catholique comment comprendre les songes (les rêves) quelles importances ceux-ci ont pour les paroissiens?

En effet, il y a un monde entre un rêve régulier et un songe.

Pour un songe, on ne peut pas douter qu'il ne vienne de Dieu.  Le songe a une signature très particulière et lorsqu'on fait un songe, on a pas de doute sur son origine divine.

J'ai connu quelqu'un qui ne savait pas ce qu'était un songe.  Ensuite, elle a su et elle m'a dit que c'est une expérience très forte, une délicatesse insondable de Dieu.

On voit des songe dans l'AT et aussi dans le NT.

On peut rêver de Jésus, de l'Église, etc. sans que ce soit des songes.  Alors, il faut les prendrent pour ce qu'il sont.


Mais si on a un songe, on le sait car on est saisi.

C'est un grand clin d’œil du Seigneur pour nous faire saisir quelque chose.

heureux

En effet, vous avez raison. D'ailleurs voyez le songe de Saint Joseph. Qui est en fait une réalité concrète pour lui. Un songe est plus de l'ordre d'une vision de l'âme, ou du Cœur, qu'une apparition concrète qui vous laisse d'ailleurs dans u état second de nombreuses journées ; plus au Ciel que sur terre. Mais ceci peut aussi avoir lieu durant le sommeil avec les mêmes conséquences.
Quand au rêve, il n'est que rêve et rêvasserie, qui peut, souvent, être manipulé par le Malin.

Le songe est un "moyen" de communication du Ciel, il est un fait mystique.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5000
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Ven 02 Oct 2015, 14:57

Récemment j'ai fait un rêve assez étrange. J'étais avec d'autres personnes dans une grande cour et soudain le ciel s'est assombri et j'ai vu une croix blanche dans le Ciel. Je me suis de suite prosterné mais je voyais les autres autour de moi rester debout comme s'ils n'avaient rien vu ou étaient indifférent. Je regardais alors la croix et (comme dans les récits de NDE) mon esprit a fait un agrandi vers cette croix, comme un zoom et j'ai vu le Christ souffrant apparaitre sur cette croix (toute blanche vue de loin)

Ensuite j'ai été transporté dans une pièce sombre avec une sorte de peinture murale représentant un autel qui prenait feu, cette peinture a ensuite pris du relief comme si elle sortait du mur et j'ai vu apparaitre devant (dans la pièce, faisant face à ce mur et cet autel qui en était sorti) Saint Michel Archange.

Mon rêve a ensuite pris fin.

Je ne l'ai jamais oublié, je pense qu'il s'agit d'un songe, qu'en pensez vous ? Comment interpréter ce type de rêve ?

J'en ai fait un autre également à une autre période (il y a 1 an environ) que je raconterai dans un autre message.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5000
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Ven 02 Oct 2015, 15:05

Mon autre rêve était également un peu décousu et avait lieu dans différents endroits. Mais le lieu principal était un grand jardin avec une maison au milieu. J'étais avec ma famille (nous sommes très croyants et pratiquants) et nous voyions un orage poindre à l'horizon. Nous essayions alors d'entrer dans cette maison (que j'ai compris par après être l'Eglise) mais l'entrée devait se faire par un coulir très étroit, nous devions donc nous y faufiler avec peine. A l'intérieur nous nous sentions en sécurité.

Dans cette maison il y avait une grande baie vitrée, et face à cette baie, dans le jardin, on apercevait un grand arbre. Tout à coup la foudre a frappé cet arbre. (que j'ai cru comprendre par la suite être le Christ lui même qui prend la colère de Dieu sur Lui, tel un para-tonnerre pour sauver l'homme pêcheur) L'arbre a été totalement brûlé, ses branches et ses feuilles ont disparu et il ne restait plus que le tronc (l'arbre de le Croix ?). L'orage s'était alors dissipé et le calme était revenu. On pouvait alors sortir de la maison et nous nous sommes approché de l'arbre mort. Au dessus de nous je voyais le Ciel recouvert de pétales de roses, dont le côté de chacun de ces pétales était brûlé. Ma famille y a vu un signe de l'intercession de Sainte Thérèse....
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5000
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Ven 02 Oct 2015, 15:12

Un troisème rêve (qui était en fait le premier de cette série) a eu lieu en mars 2011, juste après l'entrée dans la vie religieuse de mon frère (qui est revenu à la vie laïque depuis début 2015), il est un peu plus long le voici tel que je l'ai retranscris sous Word :

--

I. Récit de mon songe

A vrai dire je ne me souviens que de la dernière partie de ce rêve, mais de ce qu’il me reste à l’esprit, il s’agissait d’une sorte de cheminement ou plutôt d’un parcours avec différentes épreuves que mon frère devait surmonter (je me souviens seulement de la dernière…). Moi je l’assistais.

Cela se passait dans une grotte (en tout cas la dernière partie de ce parcours), nous approchions de la lumière et on commençait à distinguer le ciel au dehors. Devant nous, et ce jusqu’à l’extérieur de cette grotte et visiblement tout autour de celle-ci se trouvait une étendue d’eau, je me souviens clairement que cette eau était stagnante, ténébreuse, et symbolisait la mort. Pour sortir de cette grotte nous devions passer par cette étendue d’eau. La seule possibilité était donc de sortir par le haut, dans une sorte d’escalade dans le vide vers le ciel (!).

Tout cela se passait vraiment comme si je restais à l’écart, pour assister mon frère, mais que c’était à lui de surmonter cette épreuve.

Il lui fallait donc trouver un moyen d’accéder à la partie supérieure de la sortie de cette grotte. Le moyen que nous avions trouvé fut de tisser une sorte de toile faite de bandelettes, partant du sol où nous nous trouvions jusqu’à la paroi supérieure de la grotte. Cela s’est fait au moyen d’un levier que mon frère a actionné. (?) Cette « toile » semblait très fragile et nous comprenions que s’il tombait à l’eau c’était la mort assurée.

Pour tisser cette « toile » je me souviens qu’il lui avait fallu actionner un levier, mais qu’il fallait également reproduire un symbole qui se trouvait sur le mur à côté de nous, mais je ne me souviens plus de ce à quoi il ressemblait. Cette « toile » formait comme 2 longues bandes qui se croisaient. Du sol à droite jusqu’à la partie supérieur gauche de la sortie, et inversement, du sol à gauche jusqu’à la partie supérieure droite de la sortie.

Une fois la toile en place, mon frère a commencé à s’y glisser (comme dans une sorte de cocon (?)). Il avança ainsi jusqu’à la sortie, en montant vers le haut, vers le ciel.

Soudain la « toile » s’est mise à se déchirer, et mon frère est tombé à l’eau. A ce moment nous étions toujours seuls lui et moi. Lorsqu’il est tombé à l’eau, je ne sais pas trop pourquoi, mais plusieurs autres personnes sont apparues autour de la zone où il était tombé. L’impression de mort liée à cette étendue d’eau avait disparu. Ce qui était étrange c’est que l’eau leur arrivait à la taille mais mon frère avait complètement disparu dans les profondeurs.

Un homme s’est alors baissé et a plongé ses 2 bras dans l’eau, et il l’a ressorti en le tirant vers le haut. Je ne me souviens plus trop de la suite et je n’ai pas tardé à me réveiller.

Tout cela m’a vraiment semblé étrange et m’est resté à l’esprit pendant toute la journée. J’avais l’impression qu’il y avait un message derrière ce rêve mais je ne le comprenais pas.

Je me demandais si cela n’avait pas un sens négatif par rapport à quelque chose que mon frère était actuellement en train de vivre ? Le rapport entre cette eau stagnante, ces « ténèbres liquides » et sa nouvelle vie à Tibériade (fraternité franciscaine ici dans le sud de la Belgique)… enfin je n’y comprenais rien.

Le soir même j’ai commencé à lire le livre « Jésus de Nazareth » de Joseph Ratzinger – Benoît XVI.

En commençant ce livre, la signification de mon rêve de la nuit précédente m’a sauté aux yeux, le premier chapitre parle du baptême de Jésus et du sens de celui-ci.
Je reprends ci-dessous quelques passages, dont j’ai souligné et mis en gras les parties les plus significatives. (comme quoi Dieu souvent donne très rapidement la clé d'interprétation des songes qu'Il nous envoie)


****

II. « Le baptême de Jésus »

L'iconographie reprend ces correspondances. L'icône du baptême de Jésus représente l'eau comme un tombeau liquide ayant la forme d'une grotte sombre, qui est elle-même le signe iconographique représentant l'Hadès, le monde souterrain, l'enfer. La descente de Jésus dans ce tombeau liquide, dans cet enfer qui l'enserre complètement, est ainsi l'accomplissement avant l'heure de la descente dans le monde des morts : « Descendu dans les eaux, il a ligoté l'homme fort » (cf. Lc 11, 22) dit Cyrille de Jérusalem. Benoît XVI relève que Jean Chrysostome a pour sa part écrit : « S'immerger et émerger sont le symbole de la descente aux enfers et de la résurrection ». (…)

Ainsi le baptême de Jésus est compris comme une répétition de la totalité de l'histoire, qui reprend le passé et anticipe l'avenir : l'entrée dans le péché d'autrui est une descente en « enfer » — non seulement, comme c'est le cas chez Dante, en spectateur, mais dans un mouvement de compassion, de transformation par la compassion, renversant ainsi et ouvrant violemment les portes des profondeurs. C'est une descente dans la maison du mal, une lutte avec l'homme fort qui retient l'homme prisonnier (et en effet, ne sommes-nous pas tous prisonniers des puissances qui nous soumettent à d'indicibles manipulations !). Cet homme fort et invincible à partir des seules forces de l'histoire universelle va être terrassé et ligoté par plus fort que lui, l'égal de Dieu, qui peut donc prendre sur lui toutes les fautes du monde et les endurer jusqu'au bout — sans rien laisser de côté, dans cette descente, de l'identité avec ceux qui sont tombés dans le péché. Ce combat est le « tournant » de l'être, qui opère une nouvelle constitution de l'être, et qui prépare un ciel nouveau et une terre nouvelle. Sous cet angle, le sacrement du baptême apparaît comme un don faisant participer au combat de Jésus pour la transformation du monde, grâce au tournant de la vie qui est advenu avec sa descente et sa remontée.

(…)

L'expression « agneau de Dieu » interprète - si nous pouvons nous exprimer ainsi - le baptême de Jésus, sa descente dans les profondeurs de la mort, dans les termes d'une théologie de la croix. Les quatre Évangiles racontent, de façon à chaque fois différente, que lorsque Jésus sortit de l'eau, le ciel « se déchira » (Marc), « s'ouvrit » (Matthieu et Luc), que l'Esprit descendit sur lui « comme une colombe » et qu'une voix venue du ciel retentit, s'adressant à Jésus selon Marc et Luc « Tu es... », disant de lui selon Matthieu : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé ; en lui j'ai mis tout mon amour » (3, 17). L'image de la colombe, explique Benoît XVI,  rappelle sans doute le souffle de l'Esprit planant au-dessus des eaux, dont parle le récit de la création (Gn 1, 2), et elle apparaît par le biais du petit mot « comme » (comme une colombe) en tant que « comparaison pour dire ce qui au fond n'est pas descriptible ». (…)

(…)

Un large courant de la recherche libérale interprète le baptême de Jésus comme une expérience de vocation. Lui qui avait mené jusque-là une vie tout à fait ordinaire dans la province de Galilée aurait fait alors une expérience bouleversante. C'est là que lui serait venue la conscience d'une relation particulière avec Dieu et de sa mission religieuse, conscience mûrie sur la base de l'attente prédominant en Israël et reformulé par Jean, grâce à un bouleversement personnel causé en lui par l'événement du baptême. Or, constate Benoît XVI, on ne trouve rien de tout cela dans les textes. Quelle que soit l'érudition dont on habille cette conception, elle relève plus du genre romanesque sur Jésus, que d'une réelle exégèse des textes. Ces derniers ne nous permettent pas d'entrer dans le monde intérieur de Jésus - Jésus est au-dessus de nos psychologies. Mais ils nous permettent de saisir le lien de Jésus avec « Moïse et les Prophètes », l'unité intérieure de son parcours, du premier instant de sa vie jusqu'à la croix et à la résurrection. Jésus n'apparaît pas comme un homme génial avec ses émotions, son échec et sa réussite, qui en feraient finalement un individu d'une période passée dont nous séparerait définitivement une distance insurmontable. Il est devant nous comme le « Fils bien-aimé », qui est donc d'un côté le tout Autre, mais qui pour cette même raison peut aussi être notre contemporain, et, comme le dit saint Augustin, pour chacun de nous, « plus intérieur que l'intime de nous-mêmes ».

Joseph Ratzinger – Jésus de Nazareth
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Ven 02 Oct 2015, 16:37

Philippe B. a écrit:
Un troisème rêve (qui était en fait le premier de cette série) a eu lieu en mars 2011, juste après l'entrée dans la vie religieuse de mon frère (qui est revenu à la vie laïque depuis début 2015), il est un peu plus long le voici tel que je l'ai retranscris sous Word :

--

I. Récit de mon songe

A vrai dire je ne me souviens que de la dernière partie de ce rêve, mais de ce qu’il me reste à l’esprit, il s’agissait d’une sorte de cheminement ou plutôt d’un parcours avec différentes épreuves que mon frère devait surmonter (je me souviens seulement de la dernière…). Moi je l’assistais.

Cela se passait dans une grotte (en tout cas la dernière partie de ce parcours), nous approchions de la lumière et on commençait à distinguer le ciel au dehors. Devant nous, et ce jusqu’à l’extérieur de cette grotte et visiblement tout autour de celle-ci se trouvait une étendue d’eau, je me souviens clairement que cette eau était stagnante, ténébreuse, et symbolisait la mort. Pour sortir de cette grotte nous devions passer par cette étendue d’eau. La seule possibilité était donc de sortir par le haut, dans une sorte d’escalade dans le vide vers le ciel (!).

Tout cela se passait vraiment comme si je restais à l’écart, pour assister mon frère, mais que c’était à lui de surmonter cette épreuve.

Il lui fallait donc trouver un moyen d’accéder à la partie supérieure de la sortie de cette grotte. Le moyen que nous avions trouvé fut de tisser une sorte de toile faite de bandelettes, partant du sol où nous nous trouvions jusqu’à la paroi supérieure de la grotte. Cela s’est fait au moyen d’un levier que mon frère a actionné. (?) Cette « toile » semblait très fragile et nous comprenions que s’il tombait à l’eau c’était la mort assurée.

Pour tisser cette « toile » je me souviens qu’il lui avait fallu actionner un levier, mais qu’il fallait également reproduire un symbole qui se trouvait sur le mur à côté de nous, mais je ne me souviens plus de ce à quoi il ressemblait. Cette « toile » formait comme 2 longues bandes qui se croisaient. Du sol à droite jusqu’à la partie supérieur gauche de la sortie, et inversement, du sol à gauche jusqu’à la partie supérieure droite de la sortie.

Une fois la toile en place, mon frère a commencé à s’y glisser (comme dans une sorte de cocon (?)). Il avança ainsi jusqu’à la sortie, en montant vers le haut, vers le ciel.

Soudain la « toile » s’est mise à se déchirer, et mon frère est tombé à l’eau. A ce moment nous étions toujours seuls lui et moi. Lorsqu’il est tombé à l’eau, je ne sais pas trop pourquoi, mais plusieurs autres personnes sont apparues autour de la zone où il était tombé. L’impression de mort liée à cette étendue d’eau avait disparu. Ce qui était étrange c’est que l’eau leur arrivait à la taille mais mon frère avait complètement disparu dans les profondeurs.

Un homme s’est alors baissé et a plongé ses 2 bras dans l’eau, et il l’a ressorti en le tirant vers le haut. Je ne me souviens plus trop de la suite et je n’ai pas tardé à me réveiller.

Tout cela m’a vraiment semblé étrange et m’est resté à l’esprit pendant toute la journée. J’avais l’impression qu’il y avait un message derrière ce rêve mais je ne le comprenais pas.

Je me demandais si cela n’avait pas un sens négatif par rapport à quelque chose que mon frère était actuellement en train de vivre ? Le rapport entre cette eau stagnante, ces « ténèbres liquides » et sa nouvelle vie à Tibériade (fraternité franciscaine ici dans le sud de la Belgique)… enfin je n’y comprenais rien.

Le soir même j’ai commencé à lire le livre « Jésus de Nazareth » de Joseph Ratzinger – Benoît XVI.

En commençant ce livre, la signification de mon rêve de la nuit précédente m’a sauté aux yeux, le premier chapitre parle du baptême de Jésus et du sens de celui-ci.
Je reprends ci-dessous quelques passages, dont j’ai souligné et mis en gras les parties les plus significatives. (comme quoi Dieu souvent donne très rapidement la clé d'interprétation des songes qu'Il nous envoie)


****

II. « Le baptême de Jésus »

L'iconographie reprend ces correspondances. L'icône du baptême de Jésus représente l'eau comme un tombeau liquide ayant la forme d'une grotte sombre, qui est elle-même le signe iconographique représentant l'Hadès, le monde souterrain, l'enfer. La descente de Jésus dans ce tombeau liquide, dans cet enfer qui l'enserre complètement, est ainsi l'accomplissement avant l'heure de la descente dans le monde des morts : « Descendu dans les eaux, il a ligoté l'homme fort » (cf. Lc 11, 22) dit Cyrille de Jérusalem. Benoît XVI relève que Jean Chrysostome a pour sa part écrit : « S'immerger et émerger sont le symbole de la descente aux enfers et de la résurrection ». (…)

Ainsi le baptême de Jésus est compris comme une répétition de la totalité de l'histoire, qui reprend le passé et anticipe l'avenir : l'entrée dans le péché d'autrui est une descente en « enfer » — non seulement, comme c'est le cas chez Dante, en spectateur, mais dans un mouvement de compassion, de transformation par la compassion, renversant ainsi et ouvrant violemment les portes des profondeurs. C'est une descente dans la maison du mal, une lutte avec l'homme fort qui retient l'homme prisonnier (et en effet, ne sommes-nous pas tous prisonniers des puissances qui nous soumettent à d'indicibles manipulations !). Cet homme fort et invincible à partir des seules forces de l'histoire universelle va être terrassé et ligoté par plus fort que lui, l'égal de Dieu, qui peut donc prendre sur lui toutes les fautes du monde et les endurer jusqu'au bout — sans rien laisser de côté, dans cette descente, de l'identité avec ceux qui sont tombés dans le péché. Ce combat est le « tournant » de l'être, qui opère une nouvelle constitution de l'être, et qui prépare un ciel nouveau et une terre nouvelle. Sous cet angle, le sacrement du baptême apparaît comme un don faisant participer au combat de Jésus pour la transformation du monde, grâce au tournant de la vie qui est advenu avec sa descente et sa remontée.

(…)

L'expression « agneau de Dieu » interprète - si nous pouvons nous exprimer ainsi - le baptême de Jésus, sa descente dans les profondeurs de la mort, dans les termes d'une théologie de la croix. Les quatre Évangiles racontent, de façon à chaque fois différente, que lorsque Jésus sortit de l'eau, le ciel « se déchira » (Marc), « s'ouvrit » (Matthieu et Luc), que l'Esprit descendit sur lui « comme une colombe » et qu'une voix venue du ciel retentit, s'adressant à Jésus selon Marc et Luc « Tu es... », disant de lui selon Matthieu : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé ; en lui j'ai mis tout mon amour » (3, 17). L'image de la colombe, explique Benoît XVI,  rappelle sans doute le souffle de l'Esprit planant au-dessus des eaux, dont parle le récit de la création (Gn 1, 2), et elle apparaît par le biais du petit mot « comme » (comme une colombe) en tant que « comparaison pour dire ce qui au fond n'est pas descriptible ». (…)

(…)

Un large courant de la recherche libérale interprète le baptême de Jésus comme une expérience de vocation. Lui qui avait mené jusque-là une vie tout à fait ordinaire dans la province de Galilée aurait fait alors une expérience bouleversante. C'est là que lui serait venue la conscience d'une relation particulière avec Dieu et de sa mission religieuse, conscience mûrie sur la base de l'attente prédominant en Israël et reformulé par Jean, grâce à un bouleversement personnel causé en lui par l'événement du baptême. Or, constate Benoît XVI, on ne trouve rien de tout cela dans les textes. Quelle que soit l'érudition dont on habille cette conception, elle relève plus du genre romanesque sur Jésus, que d'une réelle exégèse des textes. Ces derniers ne nous permettent pas d'entrer dans le monde intérieur de Jésus - Jésus est au-dessus de nos psychologies. Mais ils nous permettent de saisir le lien de Jésus avec « Moïse et les Prophètes », l'unité intérieure de son parcours, du premier instant de sa vie jusqu'à la croix et à la résurrection. Jésus n'apparaît pas comme un homme génial avec ses émotions, son échec et sa réussite, qui en feraient finalement un individu d'une période passée dont nous séparerait définitivement une distance insurmontable. Il est devant nous comme le « Fils bien-aimé », qui est donc d'un côté le tout Autre, mais qui pour cette même raison peut aussi être notre contemporain, et, comme le dit saint Augustin, pour chacun de nous, « plus intérieur que l'intime de nous-mêmes ».

Joseph Ratzinger – Jésus de Nazareth

Ce que vous en interprétez, avec Mgr Ratzinger est très très juste. Il me semble que votre rêve/songe doive se comprendre ainsi que vous l'avez fait.
De plus, votre frère a fait une très forte expérience qui a dû grandement l'enrichir, pour son chemin dans le monde (si tel est bien le cas aujourd'hui encore).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Ven 02 Oct 2015, 16:38

Philippe B. a écrit:
Mon autre rêve était également un peu décousu et avait lieu dans différents endroits. Mais le lieu principal était un grand jardin avec une maison au milieu. J'étais avec ma famille (nous sommes très croyants et pratiquants) et nous voyions un orage poindre à l'horizon. Nous essayions alors d'entrer dans cette maison (que j'ai compris par après être l'Eglise) mais l'entrée devait se faire par un coulir très étroit, nous devions donc nous y faufiler avec peine. A l'intérieur nous nous sentions en sécurité.

Dans cette maison il y avait une grande baie vitrée, et face à cette baie, dans le jardin, on apercevait un grand arbre. Tout à coup la foudre a frappé cet arbre. (que j'ai cru comprendre par la suite être le Christ lui même qui prend la colère de Dieu sur Lui, tel un para-tonnerre pour sauver l'homme pêcheur) L'arbre a été totalement brûlé, ses branches et ses feuilles ont disparu et il ne restait plus que le tronc (l'arbre de le Croix ?). L'orage s'était alors dissipé et le calme était revenu. On pouvait alors sortir de la maison et nous nous sommes approché de l'arbre mort. Au dessus de nous je voyais le Ciel recouvert de pétales de roses, dont le côté de chacun de ces pétales était brûlé. Ma famille y a vu un signe de l'intercession de Sainte Thérèse....

C'est la voie de la sanctification, la voie étroite, douloureuse mais parsemée de roses. La souffrance dans la Joie.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Ven 02 Oct 2015, 16:42

Philippe B. a écrit:
Récemment j'ai fait un rêve assez étrange. J'étais avec d'autres personnes dans une grande cour et soudain le ciel s'est assombri et j'ai vu une croix blanche dans le Ciel. Je me suis de suite prosterné mais je voyais les autres autour de moi rester debout comme s'ils n'avaient rien vu ou étaient indifférent. Je regardais alors la croix et (comme dans les récits de NDE) mon esprit a fait un agrandi vers cette croix, comme un zoom et j'ai vu le Christ souffrant apparaitre sur cette croix (toute blanche vue de loin)

Ensuite j'ai été transporté dans une pièce sombre avec une sorte de peinture murale représentant un autel qui prenait feu, cette peinture a ensuite pris du relief comme si elle sortait du mur et j'ai vu apparaitre devant (dans la pièce, faisant face à ce mur et cet autel qui en était sorti) Saint Michel Archange.

Mon rêve a ensuite pris fin.

Je ne l'ai jamais oublié, je pense qu'il s'agit d'un songe, qu'en pensez vous ? Comment interpréter ce type de rêve ?

J'en ai fait un autre également à une autre période (il y a 1 an environ) que je raconterai dans un autre message.
Est ce que vous avez demandé à Dieu
1) Si ces rèves venait de Lui
2) Dans ce cas, ce qu'il voulait dire?????
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5000
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Ven 02 Oct 2015, 17:07

Merci Suricate, mon frère avait pendant cette période de 4 ans au cours de laquelle il a vécu dans la vie religieuse été confronté à une lourde croix du fait qu'il avait du mal à comprendre l'amour de Dieu pour lui, personnellement. Il ne se sentait jamais vraiment en paix. Il y a quelques années, alors qu'il était encore là bas, il avait eu un grave accident de la route (justement en 2011 l'année de mon songe !) alors qu'il était au volant d'une voiture avec un autre frère de cette fraternité, lequel a quant à lui été dans le coma pendant plusieurs semaines. Il a été sauvé miraculeusement par une dame qui passait sur le bord de la route à ce moment et avait des connaissances de secourisme.  Elle est restée une grande amie de la communauté de Tibériade depuis et est très attachée spirituellement à mon frère.

Il parait que la voiture était complètement désintégrée.

Il y a eu une énorme chaine de prières pour ces 2 frères (plusieurs pays) et elle a été indubitablement entendue et exaucée par le Ciel.

Cet accident semble avoir été lié à son combat intérieur. Il avait été un peu contraint à prendre le volant car il ne se sentait pas en état de conduire. Ils ont risqué de quelques centimètres une collision frontale. Jusqu'à sa guérison on peut voir comment Jésus l'a accompagné. Aux soins intensif quand on est allé lui rendre visite il s'était écrié "j'ai soif", plus tard il nous a confié que c'était plus une soif spirituelle, comme si ce fut Jésus qui avait parlé à travers sa bouche.

En tout cas il se sent bien plus en paix aujourd'hui et ne doute plus de l'amour de Dieu pour lui.

-- dans Google j'ai retrouvé (en cache) un ancien article qui parle de cet accident :

Citation :
Grave accident de voiture pour deux frères de la Fraternité de Tibériade
©Fraternité de Tibériade

Ce jeudi 9 juin 2011 au soir, les frères et soeurs de la Fraternité de Tibériade, une communauté religieuse située à Lavaux-Sainte-Anne dans la province de Namur, ont lancé une chaîne de prière suite au grave accident de voiture dont ont été victimes deux de leurs frères. Cette communauté religieuse compte pas loin de quarante frères et soeurs qui partagent une vie imprégnée par la contemplation, la vie fraternelle et la mission. Voici le message d’appel à la prière envoyé par la communauté :

  Chers amis priants,

  Ce soir, nous vous contactons de manière exceptionnelle car une nouvelle douloureuse vient de nous parvenir. Cette après-midi, nos frères David et Olivier ont été victimes d’un grave accident de voiture. Ils sont tous les deux dans un état grave à l’hôpital. Frère David est dans le coma et souffre d’un traumatisme crânien important (sans hémorragie). Les médecins sont impuissants et ne peuvent se prononcer quant à une éventuelle amélioration. Notre frère Olivier a été opéré pendant 2 heures de l’abdomen et ne souffre pas de la tête. A l’heure qu’il est, nous n’avons pas plus d’informations les concernant car nos deux frères sont dans deux hôpitaux différents. Frère Marc et frère Emmanuel sont partis auprès d’eux.

  Si nous vous écrivons donc, c’est parce que votre prière nous est chère et que nous espérons qu’à travers elle, l’état de santé de nos deux frères puissent s’améliorer.

  Afin que la Fraternité puisse vivre cela sereinement, nous vous demandons de ne pas nous téléphoner pour demander des nouvelles de nos frères. Nous vous tiendrons au courant de leur situation plus tard.

  Nous comptons sur votre prière,
  Les frères et soeurs de Tibériade

Quand on a lu cette lettre sur Facebook au début on se disait "non ce ne peut pas être notre Olivier !" mais cela s'est confirmé quand on a eu le soir même la communauté au téléphone...

Chose étrange, à ce moment ma mère qui aurait pu paniquer en apprenant cette nouvelle, a ressentie comme une voix en elle (de la Sainte Vierge) lui disant "ne t'inquiète pas, prie le chapelet, Olivier est en de bonnes mains". Elle a donc été incroyablement sereine ensuite car elle comprenait que Jésus n'abandonnerait pas mon frère.

Le Frère Davis est rétabli aujourd'hui mais porte quelques séquelles, mais il déborde de l'amour de Dieu et ce qui lui est arrivé est encore aujourd'hui une source de grandes grâces.

http://www.cite-catholique.org/viewtopic.php?p=176461
http://ofstahiti.over-blog.org/article-intercession-pour-les-freres-david-et-olivier-79177551.html

Citation :
Suite à la collision, fr. Olivier, postulant, a subit une intervention chirurgicale très délicate afin d'arrêter l'importante hémorragie interne dont il souffrait au niveau de l'abdomen, puis a été plongé dans un coma artificiel pour atténuer la douleur post opératoire. Il a progressivement repris connaissance et après être resté quelques temps sous étroite surveillance, il est rentré parmi les siens après un peu moins de 2 semaines. Moyennant quelques menues adaptations et les soins d'une infirmière à domicile, il se porte chaque jour de mieux en mieux.

Quand je relis tout ça aujourd'hui je ne peux que rendre gloire à Dieu !

Voici l'archive de tout le compte rendu depuis l'accident jusqu'à leur guérison cela vaut la peine de le lire pour voir quel miracle ça a été :

https://web.archive.org/web/20131209132406/http://tiberiade.be/fr/intercession-pour-david-et-olivier.html

4


Dernière édition par Philippe B. le Ven 02 Oct 2015, 17:27, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5000
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Ven 02 Oct 2015, 17:08

RenéMatheux a écrit:
Philippe B. a écrit:
Récemment j'ai fait un rêve assez étrange. J'étais avec d'autres personnes dans une grande cour et soudain le ciel s'est assombri et j'ai vu une croix blanche dans le Ciel. Je me suis de suite prosterné mais je voyais les autres autour de moi rester debout comme s'ils n'avaient rien vu ou étaient indifférent. Je regardais alors la croix et (comme dans les récits de NDE) mon esprit a fait un agrandi vers cette croix, comme un zoom et j'ai vu le Christ souffrant apparaitre sur cette croix (toute blanche vue de loin)

Ensuite j'ai été transporté dans une pièce sombre avec une sorte de peinture murale représentant un autel qui prenait feu, cette peinture a ensuite pris du relief comme si elle sortait du mur et j'ai vu apparaitre devant (dans la pièce, faisant face à ce mur et cet autel qui en était sorti) Saint Michel Archange.

Mon rêve a ensuite pris fin.

Je ne l'ai jamais oublié, je pense qu'il s'agit d'un songe, qu'en pensez vous ? Comment interpréter ce type de rêve ?

J'en ai fait un autre également à une autre période (il y a 1 an environ) que je raconterai dans un autre message.
Est ce que vous avez demandé à Dieu
1) Si ces rèves venait de Lui
2) Dans ce cas, ce qu'il voulait dire?????

Oui j'ai régulièrement des éclaircissements par rapport à ces différents rêves, en lien avec l'actualité parfois. Ou certaines prophéties (je pense à la croix blanche dans le Ciel qui selon certaines sources apparaitrait prochainement dans le ciel avant le Grand Avertissement)

Quant à l'autel qui prend feu et Saint Michel devant, cela veut sans doute montrer l'amour de Dieu pour son Eglise et pour les pêcheur mais aussi le danger que traverse l'Eglise (Saint Michel a pour mission de défendre l'Eglise et la foi il me semble ?)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Ven 02 Oct 2015, 17:22

Philippe B. a écrit:
Merci Suricate, mon frère avait pendant cette période de 4 ans au cours de laquelle il a vécu dans la vie religieuse été confronté à une lourde croix du fait qu'il avait du mal à comprendre l'amour de Dieu pour lui, personnellement. Il ne se sentait jamais vraiment en paix. Il y a quelques années, alors qu'il était encore là bas, il avait eu un grave accident de la route (justement en 2011 l'année de mon songe !) alors qu'il était au volant d'une voiture avec un autre frère de cette fraternité, lequel a quant à lui été dans le coma pendant plusieurs semaines. Il a été sauvé miraculeusement par une dame qui passait sur le bord de la route à ce moment et avait des connaissances de secourisme.  Elle est restée une grande amie de la communauté de Tibériade depuis et est très attachée spirituellement à mon frère.

Il parait que la voiture était complètement désintégrée.

Il y a eu une énorme chaine de prières pour ces 2 frères (plusieurs pays) et elle a été indubitablement entendue et exaucée par le Ciel.

Cet accident semble avoir été lié à son combat intérieur. Il avait été un peu contraint à prendre le volant car il ne se sentait pas en état de conduire. Ils ont risqué de quelques centimètres une collision frontale. Jusqu'à sa guérison on peut voir comment Jésus l'a accompagné. Aux soins intensif quand on est allé lui rendre visite il s'était écrié "j'ai soif", plus tard il nous a confié que c'était plus une soif spirituelle, comme si ce fut Jésus qui avait parlé à travers sa bouche.

En tout cas il se sent bien plus en paix aujourd'hui et ne doute plus de l'amour de Dieu pour lui.

-- dans Google j'ai retrouvé (en cache) un ancien article qui parle de cet accident :

Citation :
Grave accident de voiture pour deux frères de la Fraternité de Tibériade
©Fraternité de Tibériade

Ce jeudi 9 juin 2011 au soir, les frères et soeurs de la Fraternité de Tibériade, une communauté religieuse située à Lavaux-Sainte-Anne dans la province de Namur, ont lancé une chaîne de prière suite au grave accident de voiture dont ont été victimes deux de leurs frères. Cette communauté religieuse compte pas loin de quarante frères et soeurs qui partagent une vie imprégnée par la contemplation, la vie fraternelle et la mission. Voici le message d’appel à la prière envoyé par la communauté :

  Chers amis priants,

  Ce soir, nous vous contactons de manière exceptionnelle car une nouvelle douloureuse vient de nous parvenir. Cette après-midi, nos frères David et Olivier ont été victimes d’un grave accident de voiture. Ils sont tous les deux dans un état grave à l’hôpital. Frère David est dans le coma et souffre d’un traumatisme crânien important (sans hémorragie). Les médecins sont impuissants et ne peuvent se prononcer quant à une éventuelle amélioration. Notre frère Olivier a été opéré pendant 2 heures de l’abdomen et ne souffre pas de la tête. A l’heure qu’il est, nous n’avons pas plus d’informations les concernant car nos deux frères sont dans deux hôpitaux différents. Frère Marc et frère Emmanuel sont partis auprès d’eux.

  Si nous vous écrivons donc, c’est parce que votre prière nous est chère et que nous espérons qu’à travers elle, l’état de santé de nos deux frères puissent s’améliorer.

  Afin que la Fraternité puisse vivre cela sereinement, nous vous demandons de ne pas nous téléphoner pour demander des nouvelles de nos frères. Nous vous tiendrons au courant de leur situation plus tard.

  Nous comptons sur votre prière,
  Les frères et soeurs de Tibériade

Quand on a lu cette lettre sur Facebook au début on se disait "non ce ne peut pas être notre Olivier !" mais cela s'est confirmé quand on a eu le soir même la communauté au téléphone...

Chose étrange, à ce moment ma mère qui aurait pu paniquer en apprenant cette nouvelle, a ressentie comme une voix en elle (de la Sainte Vierge) lui disant "ne t'inquiète pas, prie le chapelet, Olivier est en de bonnes mains". Elle a donc été incroyablement sereine ensuite car elle comprenait que Jésus n'abandonnerait pas mon frère.

Le Frère Davis est rétabli aujourd'hui mais porte quelques séquelles, mais il déborde de l'amour de Dieu et ce qui lui est arrivé est encore aujourd'hui une source de grandes grâces.

http://www.cite-catholique.org/viewtopic.php?p=176461
http://ofstahiti.over-blog.org/article-intercession-pour-les-freres-david-et-olivier-79177551.html

Merci pour tout ce témoignage, cher Philippe, les œuvres du Seigneur sont si grandes...
Revenir en haut Aller en bas
Thor



Masculin Messages : 1922
Inscription : 22/07/2015

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Sam 03 Oct 2015, 22:27

témoignage personnel selon actes 2:17
La première fois que j'ai eu un songe cela m'a surpris car d'en l 'enseignement protestants évangélique d'ou je viens on n'en parle que très rarement.
Je me suis donc retrouvé seul face à ce problème.
Le don de prophétie dans le milieux évangélique est a prendre avec prudence.
Je me suis aperçu que mes rêves n'étaient que pour moi, je les ai toujours suivi et je n'es jamais été déçu.
Depuis le mois de juillet j'ai fait sept rêves importants, je dois donc les suivre à la lettre et tout ce passe bien pour le moment;
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Sam 03 Oct 2015, 22:31

Pas mal comme témoignage, c'est une sorte de carte de route, ou des rêves qui deviennent la réalité.
Il faudrait peut-être que tu fasses des vidéos sur youtube pour en parler, sans avoir besoin d'être invité par Morgane Priest.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11977
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Sam 03 Oct 2015, 22:53

Thor a écrit:
témoignage personnel selon actes 2:17
La première fois que j'ai eu un songe cela m'a surpris car d'en  l 'enseignement protestants évangélique d'ou je viens on n'en parle que très rarement.
Je me suis donc retrouvé seul face à ce problème.
Le don de prophétie dans le milieux évangélique est a prendre avec prudence.
Je me suis aperçu que mes rêves n'étaient que pour moi, je les ai toujours suivi et je n'es jamais été déçu.
Depuis le mois de juillet j'ai fait sept rêves importants, je dois donc les suivre à la lettre et tout ce passe bien pour le moment;
Il faut quand même vérifier que les songes viennent de Dieu!
Pour etre sur : le meilleur moyen, Lui demander de ne pas etre trompé!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 00:15

Bonsoir a tous

Je voulais dire un p'tit mot

Y a les Songes
Les cauchemars
Les rêves
Et les Visions

Les Songes mon prêtre a dit que c'est Dieu qui nous les montre pour nous montré la route, notre chemins qu'on doit suivre, c’est pour nous aiguillaient, cela ne peut pas venir de Satan, cependant je ne sais pas si les démons peuvent ce glisser dedans, je pense que Dieu ne laisserais pas faire cela

Les cauchemars c'est les démons, j'en ai fais plein mais la j'en ai pas en tête, c’est les démons qui essaye d'avoir notre peau ou de nous faire tomber, ils se finisse toujours avant qu'on se réveille en principe, il vaut mieux, car j'ai jamais essayer de les continuer mais bon... je sais pas mais je crois que Dieu par un moment peut intervenir dans les cauchemars, comme une sorte de combat spirituelle, une lutte entre les démons Jésus et vous-même et généralement c’est toujours Jésus qui l’emporte ou Marie je ne sais pas pourquoi, Jésus ne permettrais pas que les démons nous prenne

Les rêves c'est tout, mélangé

Et les visions c'est quand ont voit ou peut voir aussi bien endormi et réveille

Voila je crois que c’est ça, j'en ai toutes les nuits presque, je voulais vous aider un p'tit peu si je le peut Wink

Bonne nuit a tous et que maman Marie la Sainte vierge vous protège a tous et a toutes

Raphaëlle :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
Thor



Masculin Messages : 1922
Inscription : 22/07/2015

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 02:47

RenéMatheux a écrit:
Thor a écrit:
témoignage personnel selon actes 2:17
La première fois que j'ai eu un songe cela m'a surpris car d'en  l 'enseignement protestants évangélique d'ou je viens on n'en parle que très rarement.
Je me suis donc retrouvé seul face à ce problème.
Le don de prophétie dans le milieux évangélique est a prendre avec prudence.
Je me suis aperçu que mes rêves n'étaient que pour moi, je les ai toujours suivi et je n'es jamais été déçu.
Depuis le mois de juillet j'ai fait sept rêves importants, je dois donc les suivre à la lettre et tout ce passe bien pour le moment;
Il faut quand même vérifier que les songes viennent de Dieu!
Pour etre sur : le meilleur moyen, Lui demander de ne pas etre trompé!
Oui cela est évident qu'il faut lui demander.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 11:05

Thor a écrit:
témoignage personnel selon actes 2:17
La première fois que j'ai eu un songe cela m'a surpris car d'en  l 'enseignement protestants évangélique d'ou je viens on n'en parle que très rarement.
Je me suis donc retrouvé seul face à ce problème.
Le don de prophétie dans le milieux évangélique est a prendre avec prudence.
Je me suis aperçu que mes rêves n'étaient que pour moi, je les ai toujours suivi et je n'es jamais été déçu.
Depuis le mois de juillet j'ai fait sept rêves importants, je dois donc les suivre à la lettre et tout ce passe bien pour le moment;
Dans ces milieux charismatiques, ce ne sont pas des dons, mais des boulets. Cela ne vient pas de Dieu, c'est d'une telle évidence. Cela vient de l'Autre, ce ne sont jamais de vraies prophéties mais un galimatia sans queue ni tête pour la plupart du temps
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 11:08

Raphaëlle a écrit:
Bonsoir a tous

Je voulais dire un p'tit mot

Y a les Songes
Les cauchemars
Les rêves
Et les Visions

Les Songes mon prêtre a dit que c'est Dieu qui nous les montre pour nous montré la route, notre chemins qu'on doit suivre, c’est pour nous aiguillaient, cela ne peut pas venir de Satan, cependant je ne sais pas si les démons peuvent ce glisser dedans, je pense que Dieu ne laisserais pas faire cela

Les cauchemars c'est les démons, j'en ai fais plein mais la j'en ai pas en tête, c’est les démons qui essaye d'avoir notre peau ou de nous faire tomber, ils se finisse toujours avant qu'on se réveille en principe, il vaut mieux, car j'ai jamais essayer de les continuer mais bon... je sais pas mais je crois que Dieu par un moment peut intervenir dans les cauchemars, comme une sorte de combat spirituelle, une lutte entre les démons Jésus et vous-même et généralement c’est toujours Jésus qui l’emporte ou Marie je ne sais pas pourquoi, Jésus ne permettrais pas que les démons nous prenne

Les rêves c'est tout, mélangé

Et les visions c'est quand ont voit ou peut voir aussi bien endormi et réveille

Voila je crois que c’est ça, j'en ai toutes les nuits presque, je voulais vous aider un p'tit peu si je le peut Wink

Bonne nuit a tous et que maman Marie la Sainte vierge vous protège a tous et a toutes

Raphaëlle :bisou:

Le malin ne vient s'immiscer que dans notre imagination. Et si nous le laissons s'installer alors, c'est foutu. C'est ce que nous voyons aujourd'hui avec ces centaines et milliers de faux voyants, ces centaines de milliers de faux prophètes.
Le songe, le vrai, vient de Dieu, mais encore faut-il savoir (ou pouvoir) les discerner (et pour cela, seul Dieu peut le permettre)
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5000
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 11:27

Pour ce qui est du prophète il faut déjà avoir de gros doute si ledit prophète est presque fier du "don" qu'il prétend avoir. Dans l'AT les véritables prophètes se sentent indignes d'un tel don et aimeraient même mieux par exemple se cacher au fond de la cale d'un bateau ou qu'on les jette à la mer que de laisser Dieu parler à travers eux.

Il faut aussi être sûr - de nos jours - qu'un saint prêtre (en obéissance lui même envers Rome) voire un évêque suive cette personne et que celle ci demeure dans l'obéissance vis à vis de ce prêtre ou évêque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 11:36

Philippe B. a écrit:
Pour ce qui est du prophète il faut déjà avoir de gros doute si ledit prophète est presque fier du "don" qu'il prétend avoir. Dans l'AT les véritables prophètes se sentent indignes d'un tel don et aimeraient même mieux par exemple se cacher au fond de la cale d'un bateau ou qu'on les jette à la mer que de laisser Dieu parler à travers eux.

Il faut aussi être sûr - de nos jours - qu'un saint prêtre (en obéissance lui même envers Rome) voire un évêque suive cette personne et que celle ci demeure dans l'obéissance vis à vis de ce prêtre ou évêque.

Oui, ce sont de bons critères, universels et éternels
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 11:49

Les rêves sont le monde psychique ( mental ).
Les influences ne sont ni d'ordre divine et ni d'ordre démoniaque mais elles sont la manifestation de nos zone d'ombre. Nos peurs, nos désirs, nos plaisirs, nos influences participent à la création du rêve.

Pour ceux qui doutent il suffit de faire l'expérience des rêves lucides.
Les rêves lucides permettent de constater ce phénomène et le caractère totalement illusoire et fictif de ces apparitions.
Certains connaissent les paralysies du sommeil qui sont une entrée consciente dans le monde psychique. Si vous avez des peurs ces peurs se présenteront mais si vous réalisez le caractère illusoire de cette apparition elles disparaitront.


Dernière édition par dims le Dim 04 Oct 2015, 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 11:53

Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 12:00

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 12:01

dims a écrit:
Les rêves sont le monde psychique ( mental ).
Les influences ne sont ni d'ordre divine et ni d'ordre démoniaque mais elles sont la manifestation de nos zone d'ombre. Nos peurs, nos désirs, nos plaisirs, nos influences participent à la création du rêve.

Pour ceux qui doutent il suffit de faire l'expérience des rêves lucides.
Les rêves lucides permettent de constater ce phénomène et le caractère totalement illusoire et fictif de ces apparitions.
Certains connaissent les paralysies du sommeil qui sont une entrée consciente dans le monde psychique. Si vous avez des peurs ces peurs se présenteront mais si vous réalisez le caractère illusoire de cette apparition elles disparaitront.

Ce que vous écrivez est vrai, mais il faut nommer le chat "un chat". Il faut nommer le tentateur quand il s'agit de lui, car sinon, cela risque, pour certains, de relativiser le phénomène, et de se dire qu'après tout, ce n'est pas bien grave ou important. Alors, que si l'on ne veille pas, c'est le malin qui s'insert dans notre imagination. Si l'on est pas avec et en Dieu, on est forcément contre Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 12:14

dims a écrit:

Merci pour ces deux liens de vidéo (que je regarderai plus tard, pour le second). Mais cela démontre bien qu'il faut avoir une prudence de sioux face à tous ces phénomènes, tout en gardant à l'esprit que satan se sert de tout, y compris de toutes nos facultés insoupçonnées. En tous cas, cela semble mettre par terre bon nombre de phénomènes dits de contacts avec les Cieux
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 12:15

Je vois plutôt cela comme nos propres démons c'est ce que j'entends par ( zone d'ombre ).
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 12:17

"En tous cas, cela semble mettre par terre bon nombre de phénomènes dits de contacts avec les Cieux."

Oui j'en parle car je fais régulièrement ces paralysies.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 12:21

dims a écrit:
Je vois plutôt cela comme nos propres démons c'est ce que j'entends par ( zone d'ombre ).
En effet, mais qu'entendre par "nos propres démons" sinon, par le combat du démon en nous ? C'est ce que précisait Saint Pio de Pietrelcina ainsi que soeur Marie-Thérèse Noblet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 12:21

dims a écrit:
"En tous cas, cela semble mettre par terre bon nombre de phénomènes dits de contacts avec les Cieux."

Oui j'en parle car je fais régulièrement ces paralysies.

J'en ai eu quelques fois. Mon épouse en fait maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 12:28

Suricate a écrit:
dims a écrit:
Je vois plutôt cela comme nos propres démons c'est ce que j'entends par ( zone d'ombre ).
En effet, mais qu'entendre par "nos propres démons" sinon, par le combat du démon en nous ? C'est ce que précisait Saint Pio de Pietrelcina ainsi que soeur Marie-Thérèse Noblet

Exactement ! Bien que le mal puisse se manifester " extérieurement " il est avant tout le résultat de notre ignorance intérieur .
Par ignorance je veux dire l'ignorance de Dieu ce qui fait de nous des pécheurs.

Dire que c'est le mal qui vient nous persécuter est un peu facile, le mal n'est pas extérieur mais déjà présent en nous.
Voilà pourquoi à la moisson le grain et l'ivraie seront séparés.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 12:32

Suricate a écrit:
dims a écrit:
"En tous cas, cela semble mettre par terre bon nombre de phénomènes dits de contacts avec les Cieux."

Oui j'en parle car je fais régulièrement ces paralysies.

J'en ai eu quelques fois. Mon épouse en fait maintenant.

La dernière que j'ai fais date de 2 jours et c'était une sorte de brume noir qui avançait sur moi.
La plus belle était la vision de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 14:04

dims a écrit:

La plus belle était la vision de Dieu.

et comment avez-vous "vu" Dieu ?

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 14:19

C'était sans doute une projection de mon mental comme je le disais à Suricate. Je le penses car cette vison est apparue dans la période où j'étais en grande réflexion sur la bible.

Dieu est apparu sous la forme d'une lumière intéligente, c'est à dire que cette lumière me parlait par thélepatie. Elle est apparue en fissurant le plafond de ma chambre et en son rayonnement était de plus en plus fort. Et cette lumière est rentrée dans mon corps en disant je t envoi l'esprit saint. Et j'ai perdu connaissance !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 14:28

dims a écrit:
C'était sans doute une projection de mon mental comme je le disais à Suricate. Je le penses car cette vison est apparue dans la période où j'étais en grande réflexion sur la bible.

Dieu est apparu sous la forme d'une lumière intéligente, c'est à dire que cette lumière me parlait par thélepatie. Elle est apparue en fissurant le plafond de ma chambre et en son rayonnement était de plus en plus fort. Et cette lumière est rentrée dans mon corps en disant je t envoi l'esprit saint. Et j'ai perdu connaissance !

Ce sont des expériences impressionnantes, mais, pourtant, de l'ordre de la nature. C'est dans ces failles également que le malin se glisse. Aussi, le conseil formel de saint Jean de la Croix de rejeter tous ces phénomènes s'applique ici dans son intégralité. C'est très tentant également de se croire privilégier, alors que l'on s'enferme en son intérieur, en cet endroit où le malin peut tout infester.
Je ne dis pas que ce soit votre cas, loin de moi ce propos, mais le fait est tout de même là. Et c'est ainsi que l'on côtoie sans cesse des gens "loufoques", complètement perturbés (pour ne pas dire plus) persuadés avoir une mission divine. Le monde est infesté de cela, le malin travaille très bien depuis la moitié du 20 ème siècle. Ce qui fait également que notre Eglise se trouve infestée de tout cela, de tout ce que l'on nomme nouveau ou renouveau, de tous ces personnages prétendant être charismatiques etc.. mais réfléchisse-t-ils qu'un des plus grand charismatiques fut Hitler ? Capable d'hypnotiser les foules et de les mener à ses fins. C'est très exactement le travail de sape de satan.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 14:34

Suricate, il ne faut pas mettre non plus tout dans le même sac, bien que oui, il faut se méfier de Satan qui profite certainement de certains moments comme le sommeil.

Seulement, à mon avis et ce n'est que mon avis car je ne suis ni médecin ni psy, quand un rêve ou un songe nous permet d'être meilleur, ça ne doit quand même pas venir de lui.

Par contre, je pense que les paralysies du sommeil sont à soigner.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 14:39

Je n'accorde aucune importance à ces phénomènes qui ne sont qu'illusoires à mes yeux.
Ce n'est que le jeu du mental ! Mental qui doit être transcendé que ce soit dans le Bouddhisme et l'Hindouisme.

D'ailleurs le Catholicisme prévient aussi du danger du monde "astral".
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 14:50

La paralysie du sommeil ouvre sur le monde astral.
Bien que l'on se croit dans sa chambre totalement bloqué il n'en est rien, la chambre n'est qu'une projection onirique et nos yeux sont en réalité bien fermés.
Il suffit d'observer la chambre pour réaliser qu'il y a cette ambiance éthérique qui plane.

Une fois que l'on a comprit cela il est possible de partir dans l'astral. Mais je le déconseille !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 15:21

Espérance a écrit:
Suricate, il ne faut pas mettre non plus tout dans le même sac, bien que oui, il faut se méfier de Satan qui profite certainement de certains moments comme le sommeil.

Seulement, à mon avis et ce n'est que mon avis car je ne suis ni médecin ni psy, quand un rêve ou un songe nous permet d'être meilleur, ça ne doit quand même pas venir de lui.

Par contre, je pense que les paralysies du sommeil sont à soigner.

Il s'agit d'avoir une prudence de Sioux, comme le demande Saint jean de la Croix, de par Dieu. Tout ce qui brille n'est pas d'or, et il faut toujours se méfier de ce qui paraît trop beau, trop idéalisé. Il faut avoir (et c'est ma façon d'agir et de penser) pour règle intangible de toujours rechercher le 1% diabolique ; et lorsque cela vient de l'Autre, on le trouve toujours et très aisément, car alors, Dieu est là pour nous inspirer.
Concernant les paralysies du sommeil, je ne sais qu'en penser. Mais, vu que cela existe, il s'agit d'un état dans l'ordre naturel des choses, je veux dire dans l'ordre de la nature (faiblesse ou pas, je ne sais)
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 15:39

"Mais, vu que cela existe, il s'agit d'un état dans l'ordre naturel des choses, je veux dire dans l'ordre de la nature (faiblesse ou pas, je ne sais)"

Je penses aussi que c'est d'ordre naturel et je dirais même que cela peut être le signe d'une ouverture au spirituel.
Mais attention je ne dis pas qu'il faut l'exploiter pour autant, je dis que pour celui qui est en quête spirituelle il aura une conscience plus large du monde subtil qui l'entour.


Dernière édition par dims le Dim 04 Oct 2015, 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 15:41

Et on peut le voir chez les grands Saints qui avaient conscience de ce monde subtil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 15:48

dims a écrit:
Et on peut le voir chez les grands Saints qui avaient conscience de ce monde subtil.

Nous sommes d'accord, dims
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 15:58

j'ai eu l'occasion d'en discuter avec un prêtre. Il m'a donné les clés de discernement suivantes: le songe qui vient de Dieu, on a aucune difficulté à s'en rappeler. le songe est porteur d'un message qui mène à plus d'amour, plus de liberté (par rapport au monde).
les paralysies du sommeil j'en ai déjà eu. en général, les rêves que je suis en train de faire à ce moment là sont plutôt négatifs.... comme le dit Dims, on sent bien qu'une porte est ouverte sur un autre monde. éviter de la franchir sage. il m'est arrivé lors d'un mauvais rêve avec paralysie du sommeil (bizarrement on est bien conscient qu'on est en train de rêver) de choisir de replonger dedans plutôt que de m'éveiller. j'ai replongé pour "lutter" contre un adversaire jusqu'à ce que j'en sorte gagnante... grâce à la prière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 16:12

Bonjours a tous

Suricate a raison, les démons intervienne dans nos rêve et les cauchemars, tout le temps juste avant que nous nous endormions il peut rentré a l’intérieur de nous parce que notre cerveau et pas encore endormie mais presque, il s'introduit juste avant de s'endormir, et après il reste, j’ai vécus beaucoup de chose comme cela, on c'est quand c’est la Paralysie du sommeille, parce que avec la paralysie du sommeille on est crispé, bloquer comme le disent les gens, alors que quand c'est les démons on ne l'est pas, bloquer, on peut bouger, mais y a que un prêtre qui peut dire ce qu'il en est
Lorsque le corps et endormi et le cerveau aussi, nous rêvons, nous avons des cauchemars etc... les démons alors peuvent venir dans notre cerveau c'est une porte, quand on regarde un films d'horreur par exemple, ou je sais pas, une chose de très mal et que la nuit nous dormions, cela facilite l'entré du démons a l’intérieur de nous, tendit que quand on prie le soir on est apaisait et aucun démons peut entré en nous, c'est pour cela que les prêtres disent de prier le chapelet, mais les démons essaye de nous tenté par nos rêve, parce qu'il sais que y a que par ce moyen qu'il pourra arrivé, et d’autres, mais surtout celui la, c’est le plus facile pour lui
Je crois et je suis sure de ce que j'avance que si par exemple comme j'ai eu une fois, on rêve de mort, que notre cœur s'arrête, je suis sure et certaine que cela va nous arriver, parce que c'est le démons qui fais cela et qu'il veut notre perte, je suis d'accord avec tout ceux qui poster aussi, c'est pour cela que nos rêves ne vont pas plus loin parce que Dieu ne le permet pas

Voila si j'ai pu aider un p'tit peu
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 18:21

rebelle a écrit:

les paralysies du sommeil j'en ai déjà eu. en général, les rêves que je suis en train de faire à ce moment là sont plutôt négatifs.... comme le dit Dims, on sent bien qu'une porte est ouverte sur un autre monde. éviter de la franchir sage. il m'est arrivé lors d'un mauvais rêve avec paralysie du sommeil (bizarrement on est bien conscient qu'on est en train de rêver) de choisir de replonger dedans plutôt que de m'éveiller. j'ai replongé pour "lutter" contre un adversaire jusqu'à ce que j'en sorte gagnante... grâce à la prière.

Pour ma part les paralysies du sommeil sont plutôt neutres dans l'ensemble.
La dernière était négative car d'habitude je sens une entité rodée mais sans plus, mais la pour le coup elle était présente sous forme d'ombre.
La première phase était un homme en forme d'ombre qui est passé devant moi, j'ai donc forcé le réveil. Mais je me suis rendormi et rebelote sauf que la c'était comme une masse sombre ( une énorme tête sans visage ) qui s'avançait vers moi. Je n'aurais pas du forcer le réveil mais plutôt affronter cette entité car la seule chose qui la fait exister c'est la peur.

Je ne sais pas si ca te le fais mais quand cela se produit et que je sors volontairement de la paralysie et bien j'ai une profonde envie de me rendormir, ce qui me fait replonger à tout les coup dans la paralysie. Donc des fois je dois relancer cela plusieurs fois pour m'en sortir. Et combien de fois je croyais être réveillé et je constate que je suis encore bloqué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 18:58

dims a écrit:
Je ne sais pas si ca te le fais mais quand cela se produit et que je sors volontairement de la paralysie et bien j'ai une profonde envie de me rendormir, ce qui me fait replonger à tout les coup dans la paralysie. Donc des fois je dois relancer cela plusieurs fois pour m'en sortir. Et combien de fois je croyais être réveillé et je constate que je suis encore bloqué.

çà me fait exactement pareil. c'est effectivement la peur qui fait exister çà. il y a quelques années, je faisais un rêve récurrent, d'une femme qui me persécutait. avec paralysie du sommeil. finalement, je suis "retournée dans le rêve" et j'ai moi même poursuivi cette femme, sans lui vouloir quoi que ce soit de négatif, mais sans peur. çà s'est arrêté, je n'ai plus jamais refait ce rêve. depuis lors, quand je "rêve" de quelque chose de négatif, j'affronte...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 19:50

Raphaëlle a écrit:
Bonjours a tous

Suricate a raison, les démons intervienne dans nos rêve et les cauchemars, tout le temps juste avant que nous nous endormions il peut rentré a l’intérieur de nous parce que notre cerveau et pas encore endormie mais presque, il s'introduit juste avant de s'endormir, et après il reste, j’ai vécus beaucoup de chose comme cela, on c'est quand c’est la Paralysie du sommeille, parce que avec la paralysie du sommeille on est crispé, bloquer comme le disent les gens, alors que quand c'est les démons on ne l'est pas, bloquer, on peut bouger, mais y a que un prêtre qui peut dire ce qu'il en est
Lorsque le corps et endormi et le cerveau aussi, nous rêvons, nous avons des cauchemars etc... les démons alors peuvent venir dans notre cerveau c'est une porte, quand on regarde un films d'horreur par exemple, ou je sais pas, une chose de très mal et que la nuit nous dormions, cela facilite l'entré du démons a l’intérieur de nous, tendit que quand on prie le soir on est apaisait et aucun démons peut entré en nous, c'est pour cela que les prêtres disent de prier le chapelet, mais les démons essaye de nous tenté par nos rêve, parce qu'il sais que y a que par ce moyen qu'il pourra arrivé, et d’autres, mais surtout celui la, c’est le plus facile pour lui
Je crois et je suis sure de ce que j'avance que si par exemple comme j'ai eu une fois, on rêve de mort, que notre cœur s'arrête, je suis sure et certaine que cela va nous arriver, parce que c'est le démons qui fais cela et qu'il veut notre perte, je suis d'accord avec tout ceux qui poster aussi, c'est pour cela que nos rêves ne vont pas plus loin parce que Dieu ne le permet pas

Voila si j'ai pu aider un p'tit peu

Oui, c'est bien pour cela qu'il faut prier son ange gardien afin qu'il nous protège la nuit, et d'ailleurs prier tout court avant de s'endormir. Et s'endormir avec un chapelet enroulé autour d'un poignet est encore un plus.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 19:57

Suricate a écrit:
Oui, c'est bien pour cela qu'il faut prier son ange gardien afin qu'il nous protège la nuit, et d'ailleurs prier tout court avant de s'endormir. Et s'endormir avec un chapelet enroulé autour d'un poignet est encore un plus.

tout à fait Very Happy

Il y a aussi la dernière prière de la journée que l'on dit aux Complies :


Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons;
garde-nous quand nous dormons : et nous veillerons avec le Christ,
et nous reposerons en paix.
Maintenant, ô Maître Souverain, tu peux laisser s'en aller ton serviteur en paix
selon ta parole

Car mes yeux ont vu le salut que tu prépares à la face des peuples;
lumière pour éclairer les nations et gloire d'Israël ton peuple.
Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
pour les siècles des siècles Amen

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les songes dans l'Église catholique   Dim 04 Oct 2015, 20:01

Espérance a écrit:
Suricate a écrit:
Oui, c'est bien pour cela qu'il faut prier son ange gardien afin qu'il nous protège la nuit, et d'ailleurs prier tout court avant de s'endormir. Et s'endormir avec un chapelet enroulé autour d'un poignet est encore un plus.

tout à fait Very Happy

Il y a aussi la dernière prière de la journée que l'on dit aux Complies :


Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons;
garde-nous quand nous dormons : et nous veillerons avec le Christ,
et nous reposerons en paix.
Maintenant, ô Maître Souverain, tu peux laisser s'en aller ton serviteur en paix
selon ta parole

Car mes yeux ont vu le salut que tu prépares à la face des peuples;
lumière pour éclairer les nations et gloire d'Israël ton peuple.
Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
pour les siècles des siècles Amen

Merci Espérance,
Oui, nous devrions la dire tous les soirs. Mais difficile dans la vie de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les songes dans l'Église catholique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vie dans l’Église Catholique « Les Couleurs (4/9) » vidéos
» Futur schisme dans l'Église catholique
» Défense et illustration de la sainte-Église catholique
» Le Délire sacré envahit l'église catholique
» Lettre aux Évêques de L'Église Catholique sur l'accès à la communion eucharistique des fidèles divorcés-remariés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: