DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La lourde erreur sédévacantiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Thor



Messages : 1922
Inscription : 22/07/2015

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 04:10

Citation :
que dire du premier pardon?,
Quel premier pardon ?
Citation :
Confirmation dans la foi d'une secte conciliaire,
Mariage (on sait pas),
Impossibilité de communier car plus de prêtres sédévacantistes,]


Quand je lis tout se que l'on a écrit a mon sujet, pour me faire comprendre que ma "religion" était du pipi de chat et que mon évangélisme était en léthargie Je suis :mdr: car a priori il est encore plus dans la panade que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 08:51

Thor a écrit:
Citation :
que dire du premier pardon?,
Quel premier pardon ?
Citation :
Confirmation dans la foi d'une secte conciliaire,
Mariage (on sait pas),
Impossibilité de communier car plus de prêtres sédévacantistes,]


Quand je lis tout se que l'on a écrit a mon sujet, pour me faire comprendre que ma "religion" était du pipi de chat et que mon évangélisme était en léthargie Je suis :mdr: car a priori il est encore plus dans la panade que moi.

Thor, ces citations ne s'adressaient pas à vous.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Messages : 11995
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 08:53

Bobel a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Là je peux répondre pour lui : n'importe qui peut baptiser, même un non baptise
Même un hérétique !? Je suis curieux de connaître l'avis (textes à l'appui) d'Abenader...
Meme un hérétique, bien sur!
C'est la position de l'eglise depuis toujours donc bien avant V2
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 09:04

Un non baptisé ne peut pas baptiser !!
, Mais le baptême conféré par un baptisé devenu hérétique est considéré comme valide depuis la controverse entre Augustin et les Donatistes qui prétendaient rebaptiser les apostats.
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 09:50

Oculus a écrit:
Un non baptisé ne peut pas baptiser !!
, Mais le baptême conféré par un baptisé devenu hérétique  est considéré comme valide depuis la controverse entre Augustin et les Donatistes qui prétendaient rebaptiser les apostats.

CEC a écrit:
V. Qui peut baptiser ?

1256 Sont ministres ordinaires du Baptême l’évêque et le prêtre, et, dans l’Église latine, aussi le diacre (cf. ⇒ CIC, can. 861, § 1; CCEO, can. 677, § 1). En cas de nécessité, toute personne, même non baptisée, ayant l’intention requise, peut baptiser, en appliquant la formule baptismale trinitaire (cf. ⇒ CIC 861, § 2). L’intention requise, c’est de vouloir faire ce que fait l’Église en baptisant. L’Église voit la raison de cette possibilité dans la volonté salvifique universelle de Dieu (cf. 1 Tm 2, 4) et dans la nécessité du Baptême pour le salut (cf. Mc 16, 16) (cf. DS 1315 ; 646 ; ⇒ CIC, can. 861, § 2).
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11995
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 09:53

Oculus a écrit:
Un non baptisé ne peut pas baptiser !!
Ben si!

Voir le post juste avant de l'idiot
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 10:58

Abenader a écrit:
Et enfin, comment expliquez-vous que la bulle de Paul IV, abrogée selon vous, ou inexistante, on ne sait plus très bien, ait été reprise en intégralité dans le code de droit canon ?
Voilà encore une tentative d’esbroufe de votre part.
Le texte que vous avez édité n'est pas le fruit de vos travaux ni de votre érudition, mais un simple copier-coller d'un des sites de votre errance.
Ce texte suppose que la bulle qui permettrait de vous légitimer a inspiré le code de droit canon de 1917, mais il est dans l'impossibilité de citer un seul article du droit canon qui reprend l'ineptie que vous invoquez. Je vous mets au défi de la citer d'ailleurs vous-même. Vous ne trouverez rien, nada, niente. C'est parce que vous ne l'avez pas lu que vous pouvez espérer le contraire.
Votre article prétend, d'autre part, que cette bulle, seule légitimation qui vous reste, serait citée 15 fois parmi les sources, dans une autre édition qui existerait. mais il évoque sans prouver. Or, quand on possède une telle preuve, on la montre.
Cela aurait permis de juger quand, où, pourquoi, dans quel contexte elle était citée. Mais il n'y a rien, que nibe comme dit chartreux.
C'est donc du flan, un ovni et votre prétention tourne au ridicule.
L'arme fatale annoncée par chartreux à grands coups de clairon, ne s’avère être qu'un pétard mouillé qui vous enfonce un peu plus dans la spirale de l’esbroufe.
Il vaut mieux changer de bretelle si vous voulez continuer à soutenir le pantalon sédévacantiste.
--------------------------
Mais paradoxalement votre citation vous enfonce un peu plus.
En effet, en faisant allégeance à ce code vous incluez que l'élection de Jean XXII, faite selon ce code modifié par la constitution apostolique de Pie XI est canoniquement valable.
Que le concile, pour les mêmes raisons,  est canoniquement valable.
Que les promulgations qui s'en suivirent furent canoniquement valables.
Vous (et chartreux) retombez donc, par votre rébellion, dans les condamnations exprimées dans le Grand catéchisme de Pie X. Condamnations que vous avez expressément approuvé comme valides et contraignantes.


Dernière édition par Valtortiste91 le Jeu 17 Sep 2015, 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 11:03

Thor a écrit:
Valtortiste91 a écrit:
Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimé.
Pour les uns, çà va.
Pour les autres, c'est plus dur.
Oui c'est exacte mais çà s'adresse à qui ?
Et pour qui ?
À tout le monde, moi compris, car il m'a fallu un effort pour rejoindre l'appel lancé dans Lumen Gentium. Il en a fallu aussi aux premiers apôtres pour surmonter leurs préjugés et les Actes des apôtres nous en montrent plusieurs exemples.
Suivre le Christ n'est pas simple.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 12:44

RenéMatheux a écrit:
Oculus a écrit:
Un non baptisé ne peut pas baptiser !!
Ben si!
Voir le post juste avant de l'idiot
comme beaucoup d'autres personnes de ce forum, sans doute, je n'avais pas remarqué ce point de droit que signale l'idiot, mais en le découvrant, je suis réellement ému car cela dit tant de choses de la tendresse et de la miséricorde de Dieu et de son Eglise.
Franchement, je trouve cela très beau;
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 13:38

Thumright En cas de danger de mort.

Un non-chrétien peut même (dans ce cas) entendre la confession, mais ne peut donner l'absolution sacramentelle.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Waddle



Masculin Messages : 1655
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 14:37

Berger a écrit:
Personnellement, je n'ai pas trop envie de choisir entre sédévacantistes/anti-sédevacantistes, car les guéguerres schismatiques, ou simplement religieuses, trop marquées, avec des gens qui campent mordicus sur des positions théoriques figées et donc mondaines, sont assez saoulantes à la longue, et ça enlève toute signification à la religion, ramenée alors à une querelle matérialiste immature de cour de récréation. La religion est essentiellement pratique, intérieure, et relève de l'ascèse spirituelle, pas du bla-bla matérialiste afférent à ce qui se passe au niveau mondain et terrestre.

Ceci dit, je peux comprendre les positions des uns et des autres, Vatican II peut avoir fait des erreurs, ou non. il y a bien eu des Papes qui ont fait des graves erreurs, il y a quelques siècles, oui ou non ? Oui. Donc, ils sont faillibles, et peu importe ce que racontent les instances soit-disant "officielles" et les sédévacantistes, puisque ce sont aussi les papes anciens qui ont fait des erreurs.
Donc, tout le monde a tort, nous sommes humains, donc des papes anciens ont déraillé, et des Vatican II aussi, 1-1 partout, balle au centre, et faisons une ascèse sincère nous-mêmes, pour voir qui respecte réellement le Christ, au cas par cas, car nous n'échapperons pas à ce chemin intérieur et personnel de discernement, étant donné que se cacher derrière des textes vaticanesques confus et longs ou derrière des Mgr Lefevbre, ça va 5 mn, après, il faut grandir soi-même.


Une dernière chose, Abenader écrit à Valtortiste :

"Monsieur, votre insolence m'offense. Pour qui vous prenez-vous de juger de mes intentions ? Avez-vous une grâce spéciale qui vous permet de sonder mon cœur et mes reins ? J'en doute, car si c'était le cas, vous y verriez ce qui est, non pas ce que vous voudriez y voir."

==> Abenader, je n'ai pas tout lu, et c'est vrai, vous avez raison, on ne peut pas savoir individuellement quelles sont les intentions de chacun. Ok.

En revanche, je constate, de facto, que le sédévacantisme en général, et collectivement, sert de base théorique à la droite dure, et pas seulement "traditionnelle", mais je dis bien droite dure.
Dans le désordre, Le Bloc Identitaire, l'Oeuvre Française (Pierre Sidos, Benedetti), Les cercles nationalistes français (Ploncard d'Assac), Jeune Nation, les Caryatides, Civitas, F. Rouanet, etc etc etc, tous se reconnaissent dans le sédévacantisme, car il permet d'utiliser la religion en politique, en se comportant de façon dure, immorale, et de façon contraire aux lois d'amour absolu prônées par le Christ.
Ainsi, la contestation de Vatican II semble plus servir des intentions politique de dureté, dignes des grands athées politiques de la seconde guerre mondiale, que la simple critique des franc maçons.
Comme par hasard, jamais une parole d'amour émanant de ces soit-disant "traditionnalistes", qui ne sont donc pas des traditionnalistes du tout, mais des modernistes froids du matérialisme philosophique, proche de l'athéisme et de leur droit de tout faire, y compris de considérer l'étranger comme un déchet.

Alors, Vatican II déraille peut être, il y a des franc maçons dans la place, etc, d'accord, je ne suis pas en train de dormir, je sais ça, mais les positions politiques des sédévacantistes ne valent pas mieux, cette droite dure ayant collaboré dans le passé, certains de ses responsables de groupuscules ont participé à l'attentat contre De Gaulle, en plus d'émettre systématiquement des paroles de haine sur tous les sujets, etc, la liste est très longue, on connait la musique, malheureusement.

Libre à vous tous d'appeler ça de la religion.
Chacun peut bien gesticuler dans tous les sens, et rabâcher théoriquement les paroles d'autrui, etc, les faits sont têtus, et il n'en reste pas moins que le religieux sera uniquement celui qui, en pratique, aura ouvert son coeur, de façon inconditionnelle, aux autres et au monde. Le reste, c'est du bluff et des échappatoires théoriques pour tenter d'oublier combien cette ascèse est difficile en pratique.

Voilà un beau message!
Assez d'accord avec vous.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 14:41

Valto:
 

Valtoche, vous avez encore tout salopé le tapis avec votre diarrhée verbale. Je vous le répète, vous devriez faire le canard.

Vous me mettez donc au défi:

Citation :
Ce texte suppose que la bulle qui permettrait de vous légitimer a inspiré le code de droit canon de 1917, mais il est dans l'impossibilité de citer un seul article du droit canon qui reprend l'ineptie que vous invoquez. Je vous mets au défi de la citer d'ailleurs vous-même. Vous ne trouverez rien, nada, niente. C'est parce que vous ne l'avez pas lu que vous pouvez espérer le contraire.

Défi relevé:

Canon 167, canon 188, canon 218, canon 373, canon 1435, canon 1556, canon 1657, canon 1757, canon 2198, canon 2207, canon 2209, canon 2264, canon 2294, canon 2314, canon 2316 ...

Et si vous en voulez encore, tenez. Je vous conseille de vous le faire tatouer sur la tronche, comme ça vous le verrez tous les matins:



Dernière édition par Abenader le Jeu 17 Sep 2015, 14:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Waddle



Masculin Messages : 1655
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 14:42

Oculus a écrit:
l'application pratique qui a été faite du dogme  "hors de l'Eglise , pas de salut "  était qu'il fallait nécessairement faire entrer tout le monde dans l'Eglise pour répondre à la mission universelle de salut  de celle-ci.
l'autre face de ce dogme est donc de nier la Liberté Religieuse  et de justifier la contrainte et la violence  pour aboutir à la conversion et au baptême , puis au contrôle de la vie quotidienne  des gens .
Et de fait la Liberté quelle qu'elle soit , de conscience, religieuse , politique , a été l'ennemie de l'Eglise  jusqu'à Vatican II .
C'est ce changement de position que ne supportent pas les ennemis du Concile : considérer que la Liberté Humaine puisse devenir l'alliée de l'Eglise  alors qu'elle en a été l'ennemie pendant des siècles . Ils voient cela comme une défaite, une reddition en rase campagne  et l'aveu que l'Eglise s'est trompé  . Et de fait , ils ont raison : l'Eglise s'est trompée  sur la liberté . Comme des parents qui veulent protéger  leurs enfants de tous les risques jusqu'à les étouffer sous les contraintes : se souvenir que le droit des époux de se choisir et d'éviter les mariages forcés n'a été concédé aux laïcs  qu'à un des  conciles de Latran par exemple .
se souvenir de la phrase clé de l'Augustinisme Politique  issue de la Cité de Dieu  commentant l'évangile où le maitre des noces veut remplir sa salle vide et dit à ses serviteurs " contrains-les d'entrer" .
Il y a une vraie révolution copernicienne dans vatican II, c'est celle sur la liberté  et comme corollaire
il y a qu'on ne peut plus justifier la violence par la doctrine  catholique alors que cela a été possible  jusqu'à vatican II . Et en cela  avec vatican II , on n'est pas entré dans la modernité , on a simplement quitté le Moyen -âge  où l'on se trouvait encore avec Pie XII  et sa Tiare ...
Et cette obsession qu'ont eue les père conciliaires  de rendre à tout jamais impossible la violence au nom du catholicisme  est venue tout simplement du spectacle du désastre des deux guerres mondiales s'étant déroulées entre chrétiens  après  1600 ans de civilisation chrétienne . cette nausée au regard des œuvres  abominables qui se sont déroulées sans être en rien freinées ou empéchées par la doctrine catholique  est  j'en suis sûr le ferment profond qui a travaillé tous les pères conciliaires  àcommencer par le très influent Cardinal Tisserant .

Oui mais d'un point de vue strictement technique, en considérant le dogme d'infaillibilité pontificale et tout et tout, si des papes dans le passé (et même si c'était il y a 900 ans) ont déclaré haut et fort que "Hors de l'Eglise catholique, point de salut", alors Vatican II qui contredit cela est par définition une hérésie.

Je pense que ça met vraiment en évidence le problème de tous ces dogmes catholiques qui finalement arrivent (presque) à se contredire les uns les autres.

Les paroles du Pape Eugène IV cités par Abenader sont très très explicites à ce sujet:

Papa Eugène IV a écrit:

La très sainte Eglise romaine croit fermement, professe et prêche qu’aucun de ceux qui se trouvent en dehors de l’Eglise catholique, non seulement païens, mais encore juifs ou hérétiques et schismatiques, ne peuvent devenir participants de la vie éternelle, mais iront « dans le feu éternel qui est préparé pour le diable et ses anges »

Pape Eugène IV a écrit:
Personne ne peut être sauvé, si grandes soient ses aumônes, même s’il verse son sang pour le nom du Christ, s’il n’est pas demeuré dans le sein et dans l’unité de l’Eglise catholique
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 15:12

Abenader a écrit:
....
Traduction du n°8 qui justifierait du schisme sédévacantiste :
188
En vertu de la renonciation tacite admise ipso jure, sont vacants 'ipso facto' et sans aucune déclaration, quelque office que ce soit si le clerc :
n1) Fait profession religieuse, sauf si doit être tenu compte des prescriptions du Can. 584 , en ce qui concerne les bénéfices;
n2) Est négligent à prendre possession de l'office qui lui a été conféré dans le temps utile établi par le droit, ou si le droit ne dit rien, dans le délai fixé par l'Ordinaire;
n3) Accepte un autre office ecclésiastique incompatible avec le premier et obtient la possession pacifique de celui-ci;
n4) Apostasie publiquement la foi catholique
n5) Conclue un mariage, même s'il est seulement civil
n6) Conclue un engagement dans l'armée contrairement au Can. 141 p.1 .
n7) Abandonne sans juste cause, de sa propre autorité, l'habit ecclésiastique, et, averti par son Ordinaire, refuse de le reprendre dans un délai de un mois à partir de la monition reçue.
n8) Abandonne illégitimement la résidence à laquelle il est tenu, et sans aucun empêchement légitime, n'obéit ni ne répond, dans le délai fixé par l'ordinaire, à la monition reçue de celui-ci.
Là vous vous fichez clairement du monde !!!
mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 15:20

Spoiler:
 

Cher Bobel, vos remarques sont fort pertinentes. Permettez que je les reprenne:

1.
Citation :
Une "perte d'office latae sentetiae" ça n'existe pas. L'expression "latae sentetiae" correspond à une forme d'excommunication.

C'est pourtant bien ce que dit le canon 188.4:

Citation :
Can. 188

En vertu de la renonciation tacite admise ipso jure, sont vacants ‘ipso facto’ et sans aucune déclaration, quelque office que ce soit si le clerc:
...
4° Apostasie publiquement la foi catholique

On peut remarquer que:

a. le canon 188 § 4 ne se trouve pas dans le livre des peines, car il ne s'agit pas d'une peine portée (comme par exemple une excommunication): la renonciation tacite vient du fait du propre renonciateur et n'est pas directement une peine appliquée par la puissance ecclésiastique. C'est en ce sens que j'ai parlé de "latae sententiae"

b. il ne soit pas même fait mention audit canon 188 § 4 d'excommunication.


2.
Citation :
Concernant les canons 183 à 195, (la perte des offices), comment en êtes vous venu à l'idée que cela s'appliquerait à l' "office d'un pape" !?!? (Ou alors je vous ai mal compris.)

Cela ne m'est pas venu à l'esprit, cela est expliqué par les théologiens et les canonistes, ainsi que par les Papes. Voyez ce qu'en dit saint Robert Bellarmin:

Saint Robert Bellarmin, De Romano Pontifice, livre II, chap. 30 a écrit:
Conséquemment, l'opinion qui est vraie est la cinquième, selon laquelle le Pape manifestement hérétique cesse de lui-même d'être Pape et la tête, de la même manière qu'il cesse d'être un chrétien et un membre du corps de l'Eglise; et pour cette raison, il pourrait être jugé et punit par l'Eglise (1). C'est la sentence de tous les anciens Pères, qui enseignent que les hérétiques manifestes perdent immédiatement toute juridiction, et c'est explicitement celle de Saint Cyprien (lib. 4, epist. 2), lequel disait comme suit à propos de Novatien, qui était Pape [anti-pape] pendant le schisme qui a surgi sous le Pontificat de Saint Cornélius : "Il n'aurait pas pu garder l'épiscopat, et, s'il avait été fait évêque avant, il s'est de lui-même séparé du corps de ceux qui étaient, comme lui, évêques, et de l'unité de l'Eglise."

(1) Saint Robert affirme que le Pape manifestement hérétique cesse de lui-même d'être Pape et que par conséquent il pourrait être jugé et punit par l'Eglise, il ne s'agit donc pas de juger un PAPE, mais un individu ayant été Pape, et qui ne l'est plus à présent, un individu qui n'est plus la tête, qui est hors de l'Eglise, et qui n'a plus de droit en l'Eglise. En conséquence de quoi, l'Eglise peut le juger et le punir. C'est exactement ce que résume à la perfection le grand canoniste Raoul Naz, chanoine:

R. Naz, Dict. de Droit Canonique, t. IV, col. 1159 a écrit:
Résumons en guise de conclusion, l’explication que les meilleurs théologiens et canonistes ont donnée à cette difficulté (Bellarmin, De Romano Pontifice, l. II, c.30; Bouix, De papa, t. II, Paris, 1869, p. 653; Wernz-Vidal, Jus Decretalium, l. VI, Jus poenale ecclesiae catholicae, Prati, 1913, p. 129). Il ne peut être question de jugement et de déposition d’un pape dans le sens propre et strict des mots. Le vicaire de Jésus-Christ n’est soumis à aucune juridiction humaine. Son juge direct et immédiat est Dieu seul. Si donc d’anciens textes conciliaires ou doctrinaux semblent admettre que le pape puisse être déposé, ils sont sujets à distinction et rectification. Dans l’hypothèse, invraisemblable d’ailleurs, où le pape tomberait dans l’hérésie publique et formelle, IL NE SERAIT PAS PRIVÉ DE SA CHARGE PAR UN JUGEMENT DES HOMMES, MAIS PAR SON PROPRE FAIT, PUISQUE L’ADHÉSION FORMELLE À UNE HÉRÉSIE L’EXCLUERAIT DU SEIN DE L’ÉGLISE.

En espérant avoir répondu à votre question.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 15:23

Valtortiste91 a écrit:
Abenader a écrit:
....
Traduction du n°8 qui justifierait du schisme sédévacantiste :
188
En vertu de la renonciation tacite admise ipso jure, sont vacants 'ipso facto' et sans aucune déclaration, quelque office que ce soit si le clerc :
n1) Fait profession religieuse, sauf si doit être tenu compte des prescriptions du Can. 584 , en ce qui concerne les bénéfices;
n2) Est négligent à prendre possession de l'office qui lui a été conféré dans le temps utile établi par le droit, ou si le droit ne dit rien, dans le délai fixé par l'Ordinaire;
n3) Accepte un autre office ecclésiastique incompatible avec le premier et obtient la possession pacifique de celui-ci;
n4) Apostasie publiquement la foi catholique
n5) Conclue un mariage, même s'il est seulement civil
n6) Conclue un engagement dans l'armée contrairement au Can. 141 p.1 .
n7) Abandonne sans juste cause, de sa propre autorité, l'habit ecclésiastique, et, averti par son Ordinaire, refuse de le reprendre dans un délai de un mois à partir de la monition reçue.
n8) Abandonne illégitimement la résidence à laquelle il est tenu, et sans aucun empêchement légitime, n'obéit ni ne répond, dans le délai fixé par l'ordinaire, à la monition reçue de celui-ci.
Là vous vous fichez clairement du monde !!!
mort de rire

Pas du tout. Il ne s'agit pas du §8, mais du §4:

Cano 188 § 4 a écrit:
Apostasie publiquement la foi catholique

Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 15:29

Waddle a écrit:
Mais qu'est ce qu'il y avait donc de si grave, de si inacceptable dans le concile Vatican 2 pour que vous vous mettiez en marge de l'Eglise Catholique?

Je le dis avec mes tripes : j'ai habité l'Algérie (Etat libre démocratique et populaire) durant le (long) concile Vatican 2

Quand je suis revenu en France (en 1970) ; je ne reconnaissais plus l'église tellement le culte était devenu insipide !

Alors (peut-être ne suis-je guère plus évolué qu'un chien de Pavlov qui bande quand il entend le Credo en latin), comme je ne pouvais plus guère prier, je me suis légitimement demandé pourquoi Vatican 2 avait à ce point saboté le culte de mon enfance.

45 ans plus tard (en 2015) ; j'observe et les statistiques le corroborent que l'Eglise telle que concoctée par Vatican 2 est en mauvaise santé (si on fait le simple décompte de ses ouailles) alors que celle qui suit la voie (pavlovienne ?) de Saint Pie X se porte plutôt bien.

Je ne me mets pas "en marge" (je laisse les complications du dogme aux théologiens et je n'ai pas la culture d'Abenader) ;

Je vais là où il me semble que je prie le mieux.

... et comme je suis qui plus est orthodoxe d'adoption (non pas par le baptême, mais par mes origines slaves et ma pratique religieuse actuelle), je fonce dans l'orthodoxie ET M'EN PORTE FOUTREMENT BIEN !

Je prétend aussi que si un Concile a estimé que la finalité d'une langue sacrée (le latin) était de terminer foutue aux orties, ce Concile (c'est mon point de vue personnel) a fait une très grosse connerie.

Et surtout ne me traitez pas d'élitiste ; dans le plus profond des chaumières du Cantal, au début de ce siècle, quand les paysans portaient des sabots et qu'ils étaient pour la plupart illettrés, l'usage du latin ne les empêchait pas de prier avec ferveur et foi ; c'est ce que l'on appelait la "foi du charbonnier".  

Et si vous aimez Georges Orwell ; traduisez tout en Novlangue, c'est bien plus simple et même l'intellect d'une fourmi pourra alors vous comprendre.

Vatican 2 ; c'est le Novlangue pour les fidèles ; c'est le décervelage linguistique.  C'est la prière "fast-food".    

Cela n'a plus aucun panache, plus aucune classe et alors, on se demande pourquoi (maintenant) l'église de Vatican 2 se désemplit et se désemplit

... et se désemplit

... et se désemplit  ?

Pourquoi il n'y a plus de prêtres ?

Sad
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 15:32

J'ai pris soin de lister les articles que vous citez comme pouvant justifier le schisme sédévacantiste au nom de la bulle de Paul IV.
Franchement vous vous moquez du monde :

CODE DE DROIT CANON DE 1917:
 
Je vous en fait deux extraits qui vous enfonce encore plus le coup dans l'eau :
218
p.1 Le Pontife Romain successeur de Saint Pierre dans sa primauté, a non seulement la primauté d'honneur, mais le pouvoir de juridiction suprême et entier sur l'Eglise Universelle, tant dans les matières qui concernent la foi et les moeurs, que dans celles qui se rapportent à la discipline et au gouvernement de l'Eglise répandue dans le monde entier.

p.2 Ce pouvoir est vraiment épiscopal, ordinaire et immédiat, s'exerçant tant sur toutes les églises et chacune d'entre elles que sur tous les pasteurs et tous les fidèles et chacun d'entre eux; ce pouvoir est indépendant de toute autorité humaine.

§ 1556
Le premier Siège n'est jugé par personne.

C'est une plaisanterie ou quoi ???


Dernière édition par Valtortiste91 le Jeu 17 Sep 2015, 15:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 15:34

Abenader a écrit:
...Pas du tout. Il ne s'agit pas du §8, mais du §4:

Cano 188 § 4 a écrit:
Apostasie publiquement la foi catholique

Plaisanterie !!!
Quand Jean XXIII, Paul VI ou les autres auraient-ils apostasié la foi catholique !!!
Quand : date, fait ????
mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 15:35

Saint Pierre en effet a apostasié par trois fois, mais c'était il y a longtemps. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 15:39

À Abenader
Voici le DENZIGER DU TEMPS DE PIE X Recueil officiel des actes catholiques depuis l'origine.
Allez à la page 21 et cherchez Paul IV : Y a pas, que nibe comme dit chartreux.

Question annexe : relative à la rigolade que vous venez de me servir : Qui destitue un clerc ? Les cardinaux, le pape, ou des clampins ?


Dernière édition par Valtortiste91 le Jeu 17 Sep 2015, 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 15:43

empathry a écrit:
...Pourquoi il n'y a plus de prêtres ?
Sad
En Europe, ou plus généralement en occident : oui,
"Le nombre total des prêtres dans le monde a augmenté de 895 par rapport à l’année précédente, atteignant le nombre de 414.313. Une diminution consistante est enregistrée, une fois encore en Europe (- 1.375), alors qu’elle est plus légère en Amérique (-90) et en Océanie (-80). Les augmentations concernent en revanche l’Afrique (+1.076) et l’Asie (+1.364)".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 15:47

Valtortiste91 a écrit:
J'ai pris soin de lister les articles que vous citez comme pouvant justifier le schisme sédévacantiste au nom de la bulle de Paul IV.
Franchement vous vous moquez du monde :
CODE DE DROIT CANON DE 1917:
 
Je vous en fait deux extraits qui vous enfonce encore plus le coup dans l'eau :
218
p.1 Le Pontife Romain successeur de Saint Pierre dans sa primauté, a non seulement la primauté d'honneur, mais le pouvoir de juridiction suprême et entier sur l'Eglise Universelle, tant dans les matières qui concernent la foi et les moeurs, que dans celles qui se rapportent à la discipline et au gouvernement de l'Eglise répandue dans le monde entier.

p.2 Ce pouvoir est vraiment épiscopal, ordinaire et immédiat, s'exerçant tant sur toutes les églises et chacune d'entre elles que sur tous les pasteurs et tous les fidèles et chacun d'entre eux; ce pouvoir est indépendant de toute autorité humaine.

§ 1556
Le premier Siège n'est jugé par personne.
C'est une plaisanterie ou quoi ???

Mon cher Valto, pourquoi ne prenez-vous pas la peine de lire les réponses que je prends la peine d'écrire ?

Et d'une, si vous prenez l'éditions du code annotée avec les Fontes, vous verrez dans les notes de bas de page que les sources des canons incluent la bulle de Paul IV, et d'une. Et de deux, effectivement, le premier siège n'est jugé par personne. Il n'y a aucune personne humaine qui puisse ici bas juger le Souverain Pontife. Voyez plutôt:

R. Naz a écrit:
Résumons en guise de conclusion, l’explication que les meilleurs théologiens et canonistes ont donnée à cette difficulté (Bellarmin, De Romano Pontifice, l. II, c.30; Bouix, De papa, t. II, Paris, 1869, p. 653; Wernz-Vidal, Jus Decretalium, l. VI, Jus poenale ecclesiae catholicae, Prati, 1913, p. 129). Il ne peut être question de jugement et de déposition d’un pape dans le sens propre et strict des mots. Le vicaire de Jésus-Christ n’est soumis à aucune juridiction humaine. Son juge direct et immédiat est Dieu seul. Si donc d’anciens textes conciliaires ou doctrinaux semblent admettre que le pape puisse être déposé, ils sont sujets à distinction et rectification. Dans l’hypothèse, invraisemblable d’ailleurs, où le pape tomberait dans l’hérésie publique et formelle, IL NE SERAIT PAS PRIVÉ DE SA CHARGE PAR UN JUGEMENT DES HOMMES, MAIS PAR SON PROPRE FAIT, PUISQUE L’ADHÉSION FORMELLE À UNE HÉRÉSIE L’EXCLUERAIT DU SEIN DE L’ÉGLISE.

Valto a écrit:
Saint Pierre en effet a apostasié par trois fois, mais c'était il y a longtemps. Very Happy

Saint Pierre n'était pas encore pape lorsqu'il a renié le Christ par trois fois. Un fois qu'il eut été institué Pape par Jésus, il ne l'a plus renié, et est même mort pour témoigner de sa fidélité. C'est des trucs basiques, ça.

Valto a écrit:
Question annexe : relative à la rigolade que vous venez de me servir : Qui destitue un clerc ? Les cardinaux, le pape, ou des clampins ?

Bien, alors je sens que ça va encore prendre des heures:

Citation :
IL NE SERAIT PAS PRIVÉ DE SA CHARGE PAR UN JUGEMENT DES HOMMES, MAIS PAR SON PROPRE FAIT, PUISQUE L’ADHÉSION FORMELLE À UNE HÉRÉSIE L’EXCLUERAIT DU SEIN DE L’ÉGLISE
Revenir en haut Aller en bas
Waddle



Masculin Messages : 1655
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 15:48

empathry a écrit:
Waddle a écrit:
Mais qu'est ce qu'il y avait donc de si grave, de si inacceptable dans le concile Vatican 2 pour que vous vous mettiez en marge de l'Eglise Catholique?

Je le dis avec mes tripes : j'ai habité l'Algérie (Etat libre démocratique et populaire) durant le (long) concile Vatican 2

Quand je suis revenu en France (en 1970) ; je ne reconnaissais plus l'église tellement le culte était devenu insipide !

Alors (peut-être ne suis-je guère plus évolué qu'un chien de Pavlov qui bande quand il entend le Credo en latin), comme je ne pouvais plus guère prier, je me suis légitimement demandé pourquoi Vatican 2 avait à ce point saboté le culte de mon enfance.

45 ans plus tard (en 2015) ; j'observe et les statistiques le corroborent que l'Eglise telle que concoctée par Vatican 2 est en mauvaise santé (si on fait le simple décompte de ses ouailles) alors que celle qui suit la voie (pavlovienne ?) de Saint Pie X se porte plutôt bien.

Je ne me mets pas "en marge" (je laisse les complications du dogme aux théologiens et je n'ai pas la culture d'Abenader) ;

Je vais là où il me semble que je prie le mieux.

... et comme je suis qui plus est orthodoxe d'adoption (non pas par le baptême, mais par mes origines slaves et ma pratique religieuse actuelle), je fonce dans l'orthodoxie ET M'EN PORTE FOUTREMENT BIEN !

Je prétend aussi que si un Concile a estimé que la finalité d'une langue sacrée (le latin) était de terminer foutue aux orties, ce Concile (c'est mon point de vue personnel) a fait une très grosse connerie.

Et surtout ne me traitez pas d'élitiste ; dans le plus profond des chaumières du Cantal, au début de ce siècle, quand les paysans portaient des sabots et qu'ils étaient pour la plupart illettrés, l'usage du latin ne les empêchait pas de prier avec ferveur et foi ; c'est ce que l'on appelait la "foi du charbonnier".  

Et si vous aimez Georges Orwell ; traduisez tout en Novlangue, c'est bien plus simple et même l'intellect d'une fourmi pourra alors vous comprendre.

Vatican 2 ; c'est le Novlangue pour les fidèles ; c'est le décervelage linguistique.  C'est la prière "fast-food".    

Cela n'a plus aucun panache, plus aucune classe et alors, on se demande pourquoi (maintenant) l'église de Vatican 2 se désemplit et se désemplit

... et se désemplit

... et se désemplit  ?

Pourquoi il n'y a plus de prêtres ?

Sad

Bonjour empathry,

Merci pour ton message intéressant.

Tu es donc orthodoxe? Si oui, cela veut dire qu'en théorie tu n'es pas concerné par Vatican II qui ne concerne que l'Eglise catholique non?

Pour l'Eglise qui se désemplit, je crois que c'est la preuve de l'exact contraire de ce que tu dis: elle se désemplit parce qu'elle n'est pas séduisante aux yeux du monde, que le monde la juge trop en retard sur la modernité, trop vieille, trop conservatrice.

Donc si votre constat était exact (l'église qui transforme tout en novlangue pour les "djeuns") on aurait au contraire un regain d'intérêt!

Et pour le latin, je veux bien comprendre que la tradition et l'histoire sont importantes en religion mais aussi dans toute culture, mais bon Dieu qu'est ce que la langue a à voir avec la foi?? Pierre, Paul et les saints apôtres parlaient-ils en latin???

S'il ne faut pas abandonner les traditions par pur amour du modernisme, il ne font pas non plus avoir l'excès contraire: la tradition à tout prix, par elle même, et pour elle même.
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 15:54

Abenader a écrit:
...
Et non, perdu : encore une réponse à côté :
- Un commentaire de R. NAZ n'est pas un article du droit canon : la question est donc Quel article ?.
- répondre que la destitution ne seraient prononcé par personne, mais de fait est plus qu'une pirouette, c'est un pied de nez !
La question est : quel article vous légitime, vous, à décréter l'apostasie du pape Jean XXIII, Paul IV et successeurs ?

Là vous parlez d'Apostasie et non plus d'hérésie.
À vous lire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 15:57

empathry a écrit:
Spoiler:
 

Cher empathry, ce que vous dites là avec vos tripes est la plus pure vérité. Votre sensus fidei ne vous a pas trahi, grâces en soit rendues à Dieu !!!

Du reste, si vous saviez ce que pensent les orthodoxes de V2 et de ses papes... je ne compte plus les condamnations que les patriarches ont émises.

Egalement, les pro V2 ont tout fait pour détruire le saint rite de la messe, soi-disant pour plus de compréhension, pour plus de facilité. Tu parles !!! Les conciliaires devraient une fois voir ce qu'est la liturgie orientale. Et les ors, et l'encensement... Quant au prêtre face au peuple, je me marre. C'est de la pornographie liturgique, les daubes de V2. Chez les orientaux, le prêtre, lors du Canon de la messe, se cache derrière l'iconostoase, se prosterne face contre terre devant le divin mystère qui s'accomplit. Les V2, eux, se serrent la pogne comme au café du coin... Quelle tristesse, quelle insulte au Bon Dieu...

Comment croire encore que ça c'est l'Eglise du Christ:

https://www.youtube.com/watch?v=67Lom28KSlg

C'est le sacrifice de Caïn, le sacrifice de Bélial !!!

Oh comme je serais heureux si, à Dieu plaise, les dits orthodoxes revenaient à la véritable Eglise du Christ, une et indivisible...

Oh mon Jésus, je vous demande pardon pour toutes ces insultes qui vous sont faites lors des ker-messes modernistes. Pardon mon Dieu, pour tous ceux qui traitent Vos saint Mystères comme des perles qu'ils jettent aux pourceaux ! Miserere nobis Domine, secundum magnam Misericordiam tuam ! Kyrie eleison ! Christe eleison ! Kyrie eleison !


Dernière édition par Abenader le Sam 19 Sep 2015, 10:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 16:01

Abenader a écrit:
...
Valto a écrit:
Saint Pierre en effet a apostasié par trois fois, mais c'était il y a longtemps. Very Happy

Saint Pierre n'était pas encore pape lorsqu'il a renié le Christ par trois fois. Un fois qu'il eut été institué Pape par Jésus, il ne l'a plus renié, et est même mort pour témoigner de sa fidélité. C'est des trucs basiques, ça.
...
"Tu es Pierre (Tu es Petrus) et sur cette pierre je bâtirais mon église et les portes de l'Enfer ne prévaudront pas contre elle"
Cette phrase qui institue la primauté de Pierre est avant ou après sa triple apostasie.
Comme la phrase où Jésus missionne Pierre pour affermir ses frères.
Avant ou après.
Comme vous dites : c'est basique.
mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 16:03

Abenader a écrit:
...Comment croire encore que ça c'est l'Eglise du Christ:
...
Il faut le demander au plus d'un milliard qui le pensent.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Waddle



Masculin Messages : 1655
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 16:05

Abenader a écrit:


Cher empathry, ce que vous dites là avec vos tripes est la plus pure vérité. Votre sensus fidei ne vous a pas trahi, grâces en soit rendues à Dieu !!!

Du reste, si vous saviez ce que pensent les orthodoxes de V2 et de ses papes... je ne compte plus les condamnations que les patriarches ont émises.

Egalement, les pro V2 ont tout fait pour détruire le saint rite de la messe, soi-disant pour plus de compréhension, pour plus de facilité. Tu parles !!! Les conciliaires devraient une fois voir ce qu'est la liturgie orientale. Et les ors, et l'encensement... Quant au prêtre face au peuple, je me marre. C'est de la pornographie liturgique, les daubes de V2. Chez les orientaux, le prêtre, lors du Canon de la messe, se cache derrière l'iconostoase, se prosterne face contre terre devant le divin mystère qui s'accomplit. Les V2, eux, se serrent la pogne comme au café du coin... Quelle tristesse, quelle insulte au Bon Dieu...

Comment croire encore que ça c'est l'Eglise du Christ:

https://www.youtube.com/watch?v=67Lom28KSlg

C'est le sacrifice de Caïn, le sacrifice de Bélial !!!

Oh comme je serais heureux si, à Dieu plaise, les dits orthodoxes revenaient à la véritable Eglise du Christ, une et indivisible...

Oh mon Jésus, je vous demande pardon pour toutes ces insultes qui vous sont faites lors des ker-messes modernistes. Pardon mon Dieu, pour tous ceux qui traitent Vos saint Mystères comme des perles qu'ils jettent aux pourceaux ! Miserere nobis Domine, scundum magnam Misericirdiam tuam ! Kyrie eleison ! Christe eleison ! Kyrie eleison !

Cher Abenader,

Je lis vos échange avec Valtoriste avec attention. Tous ces textes du canon, ces dogmes, etc... Je trouve ça très intéressant.

Par contre ce message que vous écrivez là me pousse finalement à comprendre les propos de Valtoriste vous concernant.

Et là vous me faites pensez aux pharisiens de l'époque de Jésus qui semblaient plus aimer le culte, les rituels et la tradition que les hommes eux même!

Car dans votre plainte, dans ce qui semble vous déchirer le coeur, je vois rien sur la foi proprement dit, et sur l'amour de Dieu et des hommes.
Non, vous êtes choqués par le fait que le prêtre soit face aux fidèles, que le latin ne soit plus utilisé, que le prêtre ne se prosterne pas...

Exactement comme le pharisien qui priait en disant "Merci Seigneur de ce que je ne suis pas comme ce publicain", ou ces pharisiens qui disait de Jésus "Il est assis à manger et à boire avec les publicains"

Ce qui m'étonne en plus, c'est que vous êtes choqués de tout ça, mais vous considérez comme légitimes les papes de l'histoire qui étaient pire que des acteurs de films porno (et qui pourtant avait toute l'église en charge) ou qui dirigeaient des inquisitions pour tuer ceux qui n'avaient pas la bonne croyance.


Dernière édition par Waddle le Jeu 17 Sep 2015, 16:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 16:06

Jésus-Christ institue Pierre comme Pape après sa Résurrection lorsque par trois fois il lui demande Pierre, m'aimes-tu ? Puis il déclare avoir prié pour que se foi restât stable, et lui donne le pouvoir de paitre brebis (les fidèles) et agneaux (les autorités). Il lui dit d'affermir ses frères dans la foi. C'est là que Jésus institue la Papauté en Pierre.

De plus, Pierre n'est pape qu'après l'Ascension de NS-JC, vu que le pape est le vicaire du Christ.

Donc lorsque Pierre renie, il n'était pas encore pape. D'où le futur: je bâtirai.
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 16:07

waddle
J'allais m'excuser de vous avoir interrompu et remettre votre message.
Les excuses restent, mais vous avez repris le fil. merci
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Waddle



Masculin Messages : 1655
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 16:09

Valtortiste91 a écrit:
waddle
J'allais m'excuser de vous avoir interrompu et remettre votre message.
Les excuses restent, mais vous avez repris le fil. merci
??

Un de mes messages a sauté?
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 16:11

Waddle a écrit:
Valtortiste91 a écrit:
waddle
J'allais m'excuser de vous avoir interrompu et remettre votre message.
Les excuses restent, mais vous avez repris le fil. merci
??

Un de mes messages a sauté?
Non, non : j'ai intercalé votre réponse par mes tartines beurrées à abenader parce que c'est l'heure du goûter.
Cela casse le fil de la discussion.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 16:13

Abenader a écrit:
Jésus-Christ institue Pierre comme Pape après sa Résurrection lorsque par trois fois il lui demande Pierre, m'aimes-tu ? Puis il déclare avoir prié pour que se foi restât stable, et lui donne le pouvoir de paitre brebis (les fidèles) et agneaux (les autorités). Il lui dit d'affermir ses frères dans la foi. C'est là que Jésus institue la Papauté en Pierre.

De plus, Pierre n'est pape qu'après l'Ascension de NS-JC, vu que le pape est le vicaire du Christ.

Donc lorsque Pierre renie, il n'était pas encore pape. D'où le futur: je bâtirai.
Le Caté de st Pie X dit le contraire :
Pourquoi dites-vous que le Pontife Romain est le Pasteur universel de l'Eglise ?

Parce que Jésus-Christ dit à saint Pierre le premier Pape : " Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et je te donnerai les clefs du royaume des cieux, et tout ce que tu lieras sur la terre sera aussi lié dans le ciel, et tout ce que tu délieras sur la terre sera aussi délié dans le ciel. " Et il lui dit encore : " Pais mes agneaux, pais mes brebis. "

C'était AVANT.
(encore une)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Waddle



Masculin Messages : 1655
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 16:16

Valtortiste91 a écrit:
Waddle a écrit:
Valtortiste91 a écrit:
waddle
J'allais m'excuser de vous avoir interrompu et remettre votre message.
Les excuses restent, mais vous avez repris le fil. merci
??

Un de mes messages a sauté?
Non, non : j'ai intercalé votre réponse par mes tartines beurrées à abenader parce que c'est l'heure du goûter.
Cela casse le fil de la discussion.
Ah d'accord. Pas bien grave! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Waddle



Masculin Messages : 1655
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 16:18

Valtortiste91 a écrit:
Abenader a écrit:
Jésus-Christ institue Pierre comme Pape après sa Résurrection lorsque par trois fois il lui demande Pierre, m'aimes-tu ? Puis il déclare avoir prié pour que se foi restât stable, et lui donne le pouvoir de paitre brebis (les fidèles) et agneaux (les autorités). Il lui dit d'affermir ses frères dans la foi. C'est là que Jésus institue la Papauté en Pierre.

De plus, Pierre n'est pape qu'après l'Ascension de NS-JC, vu que le pape est le vicaire du Christ.

Donc lorsque Pierre renie, il n'était pas encore pape. D'où le futur: je bâtirai.
Le Caté de st Pie X dit le contraire :
Pourquoi dites-vous que le Pontife Romain est le Pasteur universel de l'Eglise ?

Parce que Jésus-Christ dit à saint Pierre le premier Pape : " Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et je te donnerai les clefs du royaume des cieux, et tout ce que tu lieras sur la terre sera aussi lié dans le ciel, et tout ce que tu délieras sur la terre sera aussi délié dans le ciel. " Et il lui dit encore : " Pais mes agneaux, pais mes brebis. "

C'était AVANT.
(encore une)

Pour le coup je suis d'accord avec Abenader .

Si le pape est le vicaire du Christ, il ne peut pas être pape lorsque l'Eglise n'existe pas encore. Or elle commence à exister seulement à la pentecôte. Et les paroles de Jésus à Pierre sont effectivement au futur.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 16:18

Waddle a écrit:
Cher Abenader,

Je lis vos échange avec Valtoriste avec attention. Tous ces textes du canon, ces dogmes, etc... Je trouve ça très intéressant.

Par contre ce message que vous écrivez là me pousse finalement à comprendre les propos de Valtoriste vous concernant.

Et là vous me faites pensez aux pharisiens de l'époque de Jésus qui semblaient plus aimer le culte, les rituels et la tradition que les hommes eux même!

Car dans votre plainte, dans ce qui semble vous déchirer le coeur, je vois rien sur la foi proprement dit, et sur l'amour de Dieu et des hommes.
Non, vous êtes choqués par le fait que le prêtre soit face aux fidèles, que le latin ne soit plus utilisé, que le prêtre ne se prosterne pas...

Exactement comme le pharisien qui priait en disant "Merci Seigneur de ce que je ne suis pas comme ce publicain", ou ces pharisiens qui disait de Jésus "Il est assis à manger et à boire avec les publicains"

Ce qui m'étonne en plus, c'est que vous êtes choqués de tout ça, mais vous considérez comme légitimes les papes de l'histoire qui étaient pire que des acteurs de films porno (et qui pourtant avait toute l'église en charge) ou qui dirigeaient des inquisitions pour tuer ceux qui n'avaient pas la bonne croyance.

Je suis choqué parce que les commandements de Dieu sont bafoués.

J'aime mon prochain comme moi-même pour l'amour de Dieu, du moins je m'en efforce ardemment, avec la grâce de Dieu.

Mais vous savez, ici on est sur un forum de doctrine, donc on débat sur des points précis.

L'amour, la charité, se pratiquent au quotidien, et dans le secret. C'est dans la vie de tous les jours qu'on peut se rendre compte de cela, pas sur un forum.

Quant aux papes dont vous faites allusion, je vous dirais que je n'en sais rien. Ce qui est sûr, c'est que le Bon Dieu donne l'infaillibilité aux vrais papes légitimes, mais pas l'impeccabilité (sinon, tous les papes seraient déclarés saints, ce qui n'est pas le cas). En d'autres termes, un pape aurait pu être un immense pécheur, même être jugé digne de l'Enfer, mais s'il est vraiment pape, alors il ne peut errer en matière de foi et de mœurs. C'est pour cela que Jésus a institué le pape, pour qu'on aie toujours la boussole de la Vérité, indépendamment de sa conduite personnelle.

Quant à me comparer aux pharisiens, sachez que je ne m'estime nullement meilleur que qui que ce soit, bien au contraire. Même, si vous pouviez voir mon âme, vous seriez dégoûté des innombrables péchés dont je l'ai souillée. Oh Cœur-Sacré de Jésus ! Misericorde !

Par contre, ZELUS DOMUS TUAE COMEDIT ME !!! et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir, avec la grâce de Dieu, pour défendre l'honneur de mon doux Jésus, de ma Maman du Ciel la sainte Vierge Marie, et de la sainte Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 16:23

Valtortiste91 a écrit:
Abenader a écrit:
Jésus-Christ institue Pierre comme Pape après sa Résurrection lorsque par trois fois il lui demande Pierre, m'aimes-tu ? Puis il déclare avoir prié pour que se foi restât stable, et lui donne le pouvoir de paitre brebis (les fidèles) et agneaux (les autorités). Il lui dit d'affermir ses frères dans la foi. C'est là que Jésus institue la Papauté en Pierre.

De plus, Pierre n'est pape qu'après l'Ascension de NS-JC, vu que le pape est le vicaire du Christ.

Donc lorsque Pierre renie, il n'était pas encore pape. D'où le futur: je bâtirai.
Le Caté de st Pie X dit le contraire :
Pourquoi dites-vous que le Pontife Romain est le Pasteur universel de l'Eglise ?

Parce que Jésus-Christ dit à saint Pierre le premier Pape : " Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et je te donnerai les clefs du royaume des cieux, et tout ce que tu lieras sur la terre sera aussi lié dans le ciel, et tout ce que tu délieras sur la terre sera aussi délié dans le ciel. " Et il lui dit encore : " Pais mes agneaux, pais mes brebis. "

C'était AVANT.
(encore une)

Réponses aux principales objections contre la puissance et contre l'infaillibilité du Pape, R.P. Marin de Boylesve, 1877 a écrit:
Le Pape est infaillible dans la foi, c'est à lui d'y affermir les autres évêques, et non aux autres évêques de l'affermir et de le rendre infaillible. Mais, peu d'heures après, Pierre a failli trois fois, il a renié son Maitre. On ne s'explique pas comment cette objection a pu être posée avec quelque sérieux. Les solutions surabondent.

1°  Pierre alors était-il vicaire de Jésus-Christ? Était-il déjà investi de la souveraineté pontificale, et chargé d'enseigner l'Église ? Évidemment non, puisque Jésus vivait encore et se trouvait présent sur la terre. Pierre n'a pu entrer en charge qu'après l'Ascension de son divin Maître, ou du moins, et tout au plus, après l'investiture expresse que nous entendrons dans un instant.

2° ... Ce n'était certes pas comme docteur universel, mais tout à fait comme particulier et pour son compte personnel, qu'il disait: Je ne connais pas cet homme. Tremblant pour lui-même, il ne songeait pas le moins du monde à enseigner quoi que ce soit à qui que ce fût ; très peu préoccupé, en ce moment, de ce qu'il fallait ou ne fallait pas croire pour être sauvé, il n'avait devant lui que de misérables valets dont pas un n'appartenait à l'Église, qui du reste n'existait pas encore et n'était pas encore formée. Jésus avait dit, il est vrai, que cet apôtre était la pierre sur laquelle il bâtirait son Église ; mais si les matériaux de l'édifice étaient amassés, et si la première pierre était désignée, elle n'était pas encore posée, et le fondement n'était pas établi.
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 16:31

Très, très intéressant ce débat, avec des arguments étayés par des sources précises, j'apprend beaucoup de chose là
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 16:34

Abenader a écrit:


Quant à me comparer aux pharisiens, sachez que je ne m'estime nullement meilleur que qui que ce soit, bien au contraire. Même, si vous pouviez voir mon âme, vous seriez dégoûté des innombrables péchés dont je l'ai souillée. Oh Cœur-Sacré de Jésus ! Misericorde !

Vous êtes comme le publicain alors ?

Moi aussi, je pense souvent à cette parabole.

Mon Dieu, prends pitié de moi qui suis un pécheur.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 16:39

Je fais mienne cette prière, si belle et si simple, mon cher Simon.

Que Dieu vous garde, vous bénisse et vous sanctifie.
Revenir en haut Aller en bas
Waddle



Masculin Messages : 1655
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 16:46

Abenader a écrit:

Je suis choqué parce que les commandements de Dieu sont bafoués.

Est-ce les commandements de Dieu ("Aime Dieu et aime ton prochain") qui sont bafoués ou plutôt les traditions?

Citation :


J'aime mon prochain comme moi-même pour l'amour de Dieu, du moins je m'en efforce ardemment, avec la grâce de Dieu.

Mais vous savez, ici on est sur un forum de doctrine, donc on débat sur des points précis.

Je ne parle pas de vos échanges sur la doctrine. Je parle du dégoût que vous semblez ressentir quand vous voyez ce qu'est devenu l'Eglise. Il ne s'agit donc plus de doctrine et de théorie, mais de tripes!

Et si vos tripes sont secouées pour telle ou telle raison, c'est qu'en votre for intérieur, vous estimez que c'est grave et inacceptable.

Moi par exemple, d'un point de vue théologique et doctrinal, je ne crois pas du tout au culte aux saints et à Marie.
Mais pour autant, je n'ai pas envie de vomir lorsque je vois une église qui la pratique car j'estime que l'importance est moindre par rapport aux choses que Dieu demande vraiment à l'Eglise d'enseigner.

Citation :


L'amour, la charité, se pratiquent au quotidien, et dans le secret. C'est dans la vie de tous les jours qu'on peut se rendre compte de cela, pas sur un forum.

Quant aux papes dont vous faites allusion, je vous dirais que je n'en sais rien. Ce qui est sûr, c'est que le Bon Dieu donne l'infaillibilité aux vrais papes légitimes, mais pas l'impeccabilité (sinon, tous les papes seraient déclarés saints, ce qui n'est pas le cas). En d'autres termes, un pape aurait pu être un immense pécheur, même être jugé digne de l'Enfer, mais s'il est vraiment pape, alors il ne peut errer en matière de foi et de mœurs. C'est pour cela que Jésus a institué le pape, pour qu'on aie toujours la boussole de la Vérité, indépendamment de sa conduite personnelle.

Oui mais comment Jésus aurait-il pu abandonner l'Eglise sans pape pendant si longtemps ? (Puisque si j'ai bien compris, pour vous le trône de Pierre est vacant)
Et Dieu qui selon vous a toujours une boussole pour guider son Eglise, comment peut-il permettre que ce soit quelques fidèles et aucune instance officielle qui déclare le pape hérétique et qui laisse donc une partie des fidèles sans pape et d'autres qui croient au pape?

Citation :
Quant à me comparer aux pharisiens, sachez que je ne m'estime nullement meilleur que qui que ce soit, bien au contraire. Même, si vous pouviez voir mon âme, vous seriez dégoûté des innombrables péchés dont je l'ai souillée. Oh Cœur-Sacré de Jésus ! Misericorde !

Par contre, ZELUS DOMUS TUAE COMEDIT ME !!! et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir, avec la grâce de Dieu, pour défendre l'honneur de mon doux Jésus, de ma Maman du Ciel la sainte Vierge Marie, et de la sainte Eglise.

Thumright

Je ne cherche pas à vous juger ou à vous condamner. J'essaye juste d'attirer votre attention sur le fait que peut-être, vous focalisez sur des choses peut-être importantes, mais qui sont secondaires par rapport aux bases de notre foi. C'est l'erreur que les pharisiens commettaient. Il n'arretaient pas de contester Jésus sur des choses secondaires (il ne se lavait pas les mains, il trainait dans les "bars" avec des gens de mauvaise vie, il faisait des miracles le jour du Sabbat, etc...) et Jésus leur a enseigné que ce n'est pas le plus important dans la foi.

Salutations fraternelles.
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 16:56

Waddle a écrit:
...Si le pape est le vicaire du Christ, il ne peut pas être pape lorsque l'Eglise n'existe pas encore. Or elle commence à exister seulement à la pentecôte. Et les paroles de Jésus à Pierre sont effectivement au futur.
Mais la nomination est au présent.
Je Bâtirai n'indique pas la Pentecôte, elle indique la suite des temps.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 16:58

Abenader a écrit:
...Je suis choqué parce que les commandements de Dieu sont bafoués. ...
Par qui ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Waddle



Masculin Messages : 1655
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 16:58

l'idiot a écrit:
Très, très intéressant ce débat, avec des arguments étayés par des sources précises, j'apprend beaucoup de chose là

Moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 17:14

Waddle a écrit:
l'idiot a écrit:
Très, très intéressant ce débat, avec des arguments étayés par des sources précises, j'apprend beaucoup de chose là

Moi aussi.
Eh bien, figurez-vous, moi aussi, mais surtout des intervenants que je découvre.
Cette réflexion s'élargit-elle à Abenader ?
Oui et non.
Non dans ce qu'il dit : je me suis constamment exprimé sur cela,
mais ses contradictions perpétuelles, ses revirements, ses pas de côté, obligent à aller au fond des choses et l'obligent lui-même à se justifier.
L'exigence de justification me concerne aussi et quand j'ai ouvert cette file, c'était pour mettre sur la sellette le sédévacantisme qui prétendait introduire un procès en toute impunité.
Débat souvent juridique, certes, mais dont l'enjeu est tout autre. Car c'est sous un habillage juridique que se propage le rejet de l'autre, l'envoi en enfer de tout ce qui ne serait pas catholiques à la mode sédévacantiste : message insupportable qui défigure le Christ.
Vive l'autre.

Voilà que brusquement Abenader professe sa foi, sa vie pécamineuse. L'homme aurait posé son heaume et ce serait mis à genoux.
Pour quelles raisons le fait-il ?
La suite nous le dira.

Merci (sincèrement) en tous cas de vos contributions que je me réserve bien sûr d'apprécier ... ou de contredire. Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 17:20

Citation :
mais ses contradictions perpétuelles, ses revirements, ses pas de côté

Mensonges.

J'ai répondu à TOUS vos rots, clairement, directement, de façon sourcée, et avec des images, pour bien vous faire comprendre. Cf. sur les Fontes du Can. 188.4.

Vous, en revanche, n'avez rien répondu, et pour cause. Contre les faits, il n'y a pas d'arguments.

Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 17:45

Abenader a écrit:
J'ai répondu à TOUS vos rots, clairement, directement, .
NON.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 17:45

Abenader a écrit:
...Vous, en revanche, n'avez rien répondu, et pour cause.
Par exemple ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Berger



Masculin Messages : 124
Inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 17:47

Waddle a écrit:
Berger a écrit:
Personnellement, je n'ai pas trop envie de choisir entre sédévacantistes/anti-sédevacantistes, car les guéguerres schismatiques, ou simplement religieuses, trop marquées, avec des gens qui campent mordicus sur des positions théoriques figées et donc mondaines, sont assez saoulantes à la longue, et ça enlève toute signification à la religion, ramenée alors à une querelle matérialiste immature de cour de récréation. La religion est essentiellement pratique, intérieure, et relève de l'ascèse spirituelle, pas du bla-bla matérialiste afférent à ce qui se passe au niveau mondain et terrestre.

Ceci dit, je peux comprendre les positions des uns et des autres, Vatican II peut avoir fait des erreurs, ou non. il y a bien eu des Papes qui ont fait des graves erreurs, il y a quelques siècles, oui ou non ? Oui. Donc, ils sont faillibles, et peu importe ce que racontent les instances soit-disant "officielles" et les sédévacantistes, puisque ce sont aussi les papes anciens qui ont fait des erreurs.
Donc, tout le monde a tort, nous sommes humains, donc des papes anciens ont déraillé, et des Vatican II aussi, 1-1 partout, balle au centre, et faisons une ascèse sincère nous-mêmes, pour voir qui respecte réellement le Christ, au cas par cas, car nous n'échapperons pas à ce chemin intérieur et personnel de discernement, étant donné que se cacher derrière des textes vaticanesques confus et longs ou derrière des Mgr Lefevbre, ça va 5 mn, après, il faut grandir soi-même.


Une dernière chose, Abenader écrit à Valtortiste :

"Monsieur, votre insolence m'offense. Pour qui vous prenez-vous de juger de mes intentions ? Avez-vous une grâce spéciale qui vous permet de sonder mon cœur et mes reins ? J'en doute, car si c'était le cas, vous y verriez ce qui est, non pas ce que vous voudriez y voir."

==> Abenader, je n'ai pas tout lu, et c'est vrai, vous avez raison, on ne peut pas savoir individuellement quelles sont les intentions de chacun. Ok.

En revanche, je constate, de facto, que le sédévacantisme en général, et collectivement, sert de base théorique à la droite dure, et pas seulement "traditionnelle", mais je dis bien droite dure.
Dans le désordre, Le Bloc Identitaire, l'Oeuvre Française (Pierre Sidos, Benedetti), Les cercles nationalistes français (Ploncard d'Assac), Jeune Nation, les Caryatides, Civitas, F. Rouanet, etc etc etc, tous se reconnaissent dans le sédévacantisme, car il permet d'utiliser la religion en politique, en se comportant de façon dure, immorale, et de façon contraire aux lois d'amour absolu prônées par le Christ.
Ainsi, la contestation de Vatican II semble plus servir des intentions politique de dureté, dignes des grands athées politiques de la seconde guerre mondiale, que la simple critique des franc maçons.
Comme par hasard, jamais une parole d'amour émanant de ces soit-disant "traditionnalistes", qui ne sont donc pas des traditionnalistes du tout, mais des modernistes froids du matérialisme philosophique, proche de l'athéisme et de leur droit de tout faire, y compris de considérer l'étranger comme un déchet.

Alors, Vatican II déraille peut être, il y a des franc maçons dans la place, etc, d'accord, je ne suis pas en train de dormir, je sais ça, mais les positions politiques des sédévacantistes ne valent pas mieux, cette droite dure ayant collaboré dans le passé, certains de ses responsables de groupuscules ont participé à l'attentat contre De Gaulle, en plus d'émettre systématiquement des paroles de haine sur tous les sujets, etc, la liste est très longue, on connait la musique, malheureusement.

Libre à vous tous d'appeler ça de la religion.
Chacun peut bien gesticuler dans tous les sens, et rabâcher théoriquement les paroles d'autrui, etc, les faits sont têtus, et il n'en reste pas moins que le religieux sera uniquement celui qui, en pratique, aura ouvert son coeur, de façon inconditionnelle, aux autres et au monde. Le reste, c'est du bluff et des échappatoires théoriques pour tenter d'oublier combien cette ascèse est difficile en pratique.

Voilà un beau message!
Assez d'accord avec vous.

Merci Waddle, mais vous remarquerez qu'ils sont totalement incapables de répondre à tout ça, pas un seul argument, car en discuter mettrait en évidence l'hypocrisie évidente qui consiste à ne s'occuper que du monde extérieur, églises, papes, etc, à la place de l'ascèse personnelle demandée par le Christ.

Chacun recevra selon ses oeuvres, ce n'est pas grave, tout est en ordre.

Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 18:13

Berger a écrit:
...Merci Waddle, mais vous remarquerez qu'ils sont totalement incapables de répondre à tout ça, pas un seul argument, car en discuter mettrait en évidence l'hypocrisie évidente qui consiste à ne s'occuper que du monde extérieur, églises, papes, etc, à la place de l'ascèse personnelle demandée par le Christ.

Chacun recevra selon ses œuvres, ce n'est pas grave, tout est en ordre.
Pourquoi semblez-vous jeter l'éponge ? Votre avis est important, même s'il est "balle au centre". Il peut me porter la critique, sans problème.
À vous lire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
François2



Masculin Messages : 175
Inscription : 17/10/2014

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 18:19

Cher Valtortiste,
Vous vous trompez lourdement sur l'opinion sédévacantiste parmi les catholiques. Vous nous ressortez tous les catéchismes de l'Eglise Catholique alors que celà faut l'apprendre probablement à vos pro-conciliaires.

Et la preuve:
François 1er lui-même ne croit pas qu'il est pape, au sens donné à ce mot dans l'enseignement de l'Eglise. Il dit même qu'il est totalement inutile d'aller à l'Eglise ou lui appartenir pour le salut. Il dit aussi qu'il ne représente pas tous les chrétiens. Alors? Où est le problème? Pas le moindre risque de ne pas le considérer pape. Alors que vous vous êtes plus Bergogliste que Bergoglio lui-même!! Pourquoi ressortir des citations de Saint Pie X pour défendre votre pape actuel? Cherchez-nous des citations de lui-même et après on verra.
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La lourde erreur sédévacantiste   Jeu 17 Sep 2015, 18:33

François d'Assise a écrit:
Cher Valtortiste,
Vous vous trompez lourdement sur l'opinion sédévacantiste parmi les catholiques. Vous nous ressortez tous les catéchismes de l'Eglise Catholique alors que celà faut l'apprendre probablement à vos pro-conciliaires.
Et la preuve:
François 1er lui-même ne croit pas qu'il est pape, au sens donné à ce mot dans l'enseignement de l'Eglise. Il dit même qu'il est totalement inutile d'aller à l'Eglise ou lui appartenir pour le salut. Il dit aussi qu'il ne représente pas tous les chrétiens. Alors? Où est le problème? Pas le moindre risque de ne pas le considérer pape. Alors que vous vous êtes plus Bergogliste que Bergoglio lui-même!! Pourquoi ressortir des citations de Saint Pie X pour défendre votre pape actuel? Cherchez-nous des citations de lui-même et après on verra.
Si je cherche des citations de Saint Pie X, c'est parce que les sédévacantistes (protagonistes de cette file) s'y réfèrent principalement et ne vont pas plus loin, parfois, sur la pointe des pieds, jusqu'à Pie XII. Je me fait donc "tout à tous".
Mon catéchisme de Référence est le Catéchisme de l'Eglise catholique qui selon les mots de saint Jean-Paul II est
" ... un exposé de la foi de l’Église et de la doctrine catholique, attestées ou éclairées par l’Écriture sainte, la Tradition apostolique et le Magistère ecclésiastique. Je le reconnais comme un instrument valable et autorisé au service de la communion ecclésiale et comme une norme sûre pour l’enseignement de la foi. Puisse-t-il servir au renouveau auquel l’Esprit Saint appelle sans cesse l’Église de Dieu, Corps du Christ, en pèlerinage vers la lumière sans ombre du Royaume !"

Ceci dit, vous affirmez que :
"François 1er lui-même ne croit pas qu'il est pape, au sens donné à ce mot dans l'enseignement de l'Eglise. Il dit même qu'il est totalement inutile d'aller à l'Eglise ou lui appartenir pour le salut. Il dit aussi qu'il ne représente pas tous les chrétiens".

Ceci est une appréciation de faits qui restent à établir.
Je vous remercie donc d'étayer vos propos qui ne mettent pas leur drapeau dans leur poche : ils sont anti-conciliaires.
J'assume pour ma part, pleinement la fidélité catholique dans l'enseignement contenu dans le catéchisme de référence.

À lire donc ce qui étaye vos jugements.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
 
La lourde erreur sédévacantiste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Non rectification des erreurs du site « Sédévacantiste, pour rester [a]catholique »
» Le sédévacantiste est un erreur majeure....
» Ne pas refaire la même erreur : des solutions ?
» Erreur de comparaisons multiples avec t-test (student):suite
» Erreur ! En fait, vous avez bien le Bac !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: