DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Syrie et Daech

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
Oculus



Messages : 2763
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Mer 14 Déc 2016, 08:29

c'est sûr , on assiste actuellement à des sommets de désinformation , d'incompétence , de désinvolture dans la propagande des medias de masse qui restera dans les annales .

exemple ce matin sur france inter : " la Turquie qui est l'alliée du régime de Bachar El assad et qui a négocié un accord de cessez le feu à alep-est "...

la Turquie , alliée du régime Syrien , dont elle occuppe militairement 6000 km2, qui a fait passer le et vendre le pétrole de daesch grâce à l'entourage d'Erdogan lui même , par où ont transité à peu près tous les combattants étrangers et les armes de daesch et de musulmans "modérés " ?

On croit rêver et encore plus quand ces Journaleux de M ... croient qu'on va acheter leurs salades
d'incompétence et de débilité ...
Ceci est proprement révoltant et ne sera pas oublié , il y aura des comptes à rendre ...
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Messages : 1608
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Mer 14 Déc 2016, 10:08

Deux guerres
1Contre les kurdes
2 Contre Daesh
Ptrem

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1402197-pour-la-turquie-l-ennemi-est-kurde-combattre-daech-n-est-pas-une-priorite.html

Pour la Turquie, l'ennemi est kurde. Combattre Daesh n'est pas une priorité


Publié le 28-07-2015 à 16h21 - Modifié à 18h47
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Messages : 1608
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Mer 14 Déc 2016, 10:22

http://geopolis.francetvinfo.fr/le-kurdistan-proche-de-lindependance-38403

Lire : Le Kurdistan ou la mort
ptrem


Massoud Barzani, le président du Kurdistan irakien, a lancé le 3 juillet 2014 un projet de référendum sur l’indépendance de la région autonome. A Bagdad, le gouvernement central d’al-Maliki et les Etats-Unis s’opposent à cette décision jugeant que l’unité nationale doit être protégée à tout prix face à l’avancée des djihadistes de l’EIIL.

La reprise de la ville de Kirkouk le 26 juin 2014 aux mains des combattants islamistes par les peshmergas – soldats kurdes – a retenti dans toute la région autonome comme le signal que l’indépendance approchait. Ainsi, dès le 3 juillet, Massoud Barzani demandait au Parlement du Kurdistan de «préparer l’organisation d’un référendum sur le droit à l’autodétermination».

Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2919
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Mer 14 Déc 2016, 22:50

http://www.france5.fr/emissions/c-dans-l-air/diffusions/14-12-2016_533193
33:56
"Le couple et ses 5 enfant ont fui Alep il y a 6 mois, a l'epoqui il vivait dans quartier tenue par Daech".... :mdr:
------------

Alep : le poids de la désinformation, le choc des mensonges.

https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201612141029182176-alep-mensonges/
https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201612141029182219-alep-mensonges/

https://soundcloud.com/sputnik_fr/alexandre-goodarzy-alep-il-ny-a-pas-plus-sourd-que-celui-qui-ne-veut-pas-entendre
-----------------------------

L’Onu ne dispose pas de preuves attestant que les militaires syriens auraient perpétré des atrocités sur les civils à Alep-Est, selon un représentant du Haut-Commissariat de l’Onu aux droits de l’homme.
https://fr.sputniknews.com/international/201612141029181845-onu-hcdh-alep-est-atrocites-colville/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: ALEP !!   Jeu 15 Déc 2016, 21:48

Alep : La « vive inquiétude » des évêques de France

Clémence Houdaille, le 15/12/2016 à 6h00

Mis à jour le 15/12/2016 à 8h46 Le conseil permanent de la Conférence des évêques de France dénonce le jeu stratégique des puissances en présence dans le conflit syrien qui « ignore toute dimension humaine ».

Le conseil permanent de la Conférence des évêques de France (CEF) publie ce jeudi 15 décembre un communiqué exprimant sa « très vive inquiétude face à la situation que connaît la population d’Alep aujourd’hui », alors que les violences entre forces pro régime et les derniers rebelles d’Alep font rage

« Alors que la communauté internationale en reste à des déclarations d’indignation, le jeu stratégique des puissances en présence ignore toute dimension humaine », accusent les évêques français. « Les personnes sont écrasées sous les bombes, poussées à l’exode, exécutées. Aujourd’hui, elles manquent de tout : la situation humanitaire est terrible ».

Rappelant les propos du pape François, la CEF appelle « à s’engager de toutes ses forces pour la protection des civils… c’est une obligation impérative et urgente ! ».

« Par ailleurs, poursuivent les évêques, cette situation nous remet tous, élus, responsables et citoyens, devant nos responsabilités vis-à-vis de l’accueil des migrants et des étrangers. Nous ne pouvons pas fermer les yeux sur la situation des personnes réfugiées chez nous. Nous devons les accueillir et les accompagner dans la durée. Pour des milliers de personnes, cette situation est souvent indigne, en particulier en Île-de-France où, sous couvert de les prendre en charge, on se contente de les déplacer de quelques kilomètres ».

« À l’approche de Noël, nous appelons tous nos concitoyens à ne pas baisser les bras et à se montrer solidaires de ceux qui souffrent, proches et lointains », concluent les membres du conseil permanent de la CEF, qui compte Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille, Mgr Pierre-Marie Carré, archevêque de Montpellier, Mgr Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis, le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, Mgr Jean-Pierre Batut, évêque de Blois, Mgr François Fonlupt, évêque de Rodez, Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise, Mgr Philippe Mousset, évêque de Périgueux, Mgr Benoît Rivière, évêque d’Autun, et Mgr Pascal Wintzer, archevêque de Poitiers.

Clémence Houdaille

http://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/France/Alep-La-vive-inquietude-des-eveques-de-France-2016-12-15-1200810663
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Jeu 15 Déc 2016, 21:52

A Alep-Est, les civils pris en otage

Marianne Meunier, le 14/12/2016 à 17h49

Censé entrer en vigueur le 14 décembre, l’accord pour l’évacuation de la population et des rebelles a été « suspendu ».

Les bombardements ont repris après un bref cessez-le-feu tandis que Russes et Turcs se renvoyaient la responsabilité de l’échec du plan qu’ils ont parrainé.

Prêts à partir, ils attendaient depuis l’aube dans ce qu’il reste de rues à Alep-Est, munis de quelques effets pour certains, parfois coiffés de bonnets pour parer au froid et à la pluie. Une vingtaine de bus verts, à l’intérieur desquels les chauffeurs avaient passé la nuit, étaient prêts eux aussi.

Mais mercredi 14 décembre, dans l’après-midi, soit près de douze heures après le moment prévu pour le début de l’évacuation d’Alep-Est, ni un civil ni un combattant n’avait encore été transféré hors du dernier carré tenu par la rébellion dans la deuxième métropole de Syrie.

La veille au soir pourtant, l’annonce d’un accord pour l’évacuation de la population puis des rebelles qui le souhaitaient avait apposé le fragile espoir d’une fin du cauchemar sur le tableau lugubre d’Alep-Est, assiégée depuis l’été, cible d’une intense campagne de bombardements depuis le 15 novembre. « Les blessés et les civils seront évacués » en premier, avait indiqué à l’Agence France-Presse Yasser al-Youssef, un responsable du groupe rebelle Nouredine Al-Zinki.

Ces derniers devaient avoir le choix entre deux destinations : l’ouest de la province d’Alep ou la province d’Idlib, zones sous contrôle rebelle. Les opérations devaient démarrer à cinq heures du matin et profiter à plusieurs dizaines de milliers de civils – le nombre d’habitants se trouvant encore à Alep-Est varie, selon les estimations, à 100 000 pour les Nations unies et moins de 30 000 pour Fabrice Balanche, chercheur au Washington Institute for Near Est Policy.

Un accord « suspendu »

L’annonce du plan, conclu sous la houlette de Moscou et Ankara, parrains respectifs du régime de Damas et des groupes rebelles, s’était accompagnée d’une trêve. Mais comme les précédentes, celle-ci a fait long feu.

Dès le matin du 14 décembre, des bombardements d’artillerie et des raids aériens frappaient de nouveau Alep-Est, ruinant toute possibilité de départs organisés et ajoutant au désespoir des civils, que la perspective d’une évacuation avait quelque peu soulagés.

La Russie et la Turquie se sont renvoyé la responsabilité de cet échec. Pour la première, les groupes rebelles ont déclenché les hostilités. « Il y a eu un accord , qui devait commencer par l’évacuation des civils (…), a de son côté indiqué le ministre turc des affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu. Nous constatons que le régime et d’autres groupes sont en train de l’empêcher. »

Dans la foulée, des sources tant parmi les groupes rebelles que les proches du régime indiquaient à l’AFP que l’accord était « suspendu ». Jusqu’à quand ? « La situation est très fragile et compliquée », a seulement indiqué à la télévision le président turc Recep Tayyip Erdogan le 14 décembre, tout en annonçant son intention de parler avec son homologue russe, Vladimir Poutine, au téléphone dans la soirée.

« Le régime reprend le dessus. »

Bien tardive mais si proche, une issue à Alep-Est s’est donc dérobée. L’allié iranien du régime aurait imposé de nouvelles conditions à l’accord – notamment l’évacuation de blessés dans deux localités tenues par des groupes rebelles – tandis que Damas aurait jugé trop élevé le nombre de personnes à évacuer.

Les groupes rebelles, de leur côté, semblaient pourtant s’être résignés à une reddition. « Pour eux, les options sont simples, c’est la reddition ou la tuerie, résume Myriam Benraad, chercheuse associée à l’Institut de recherche et d’études sur le monde arabe et musulman (Iremam) et maître de conférences à l’université de Limerick (Irlande). Il ne faut pas se leurrer, le régime reprend le dessus. »

Des dizaines de milliers de personnes ont déjà fui Alep-Est depuis le 15 novembre, bien avant l’annonce du plan d’évacuation. « Les chiffres sont très difficiles à évaluer car la situation est très mouvante », explique Krista Armstrong, porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge, présent à Alep-Ouest.

Les Européens rappelés à leurs responsabilités.

Au nombre de 130 000 selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), ils ont été pour beaucoup transportés à Jibrine, au sud-est de la ville, dans des bus affrétés par le régime. Là, ils sont hébergés dans des abris collectifs, sortes de hangars ouverts et de plus en plus en peuplés.
Certains sont retournés dans le quartier de Massaken Hanano, repris par Damas à la fin du mois de novembre. « On essaie d’y réinstaller l’eau courante, avec le Croissant rouge syrien », poursuit Krista Armstrong.

D’autres opteront certainement pour l’exil, comme n’a pas manqué de le souligner Ankara, qui a annoncé se préparer à « installer un camp de tentes pour accueillir jusqu’à 80 000 réfugiés syriens fuyant Alep ». Un message subliminal à l’endroit des Occidentaux, et surtout des Européens.
La Turquie peut en effet n’être pour les réfugiés qu’une étape vers le Vieux Continent qui, pour éviter des arrivées massives sur son sol, a chargé il y a près d’un an Ankara d’empêcher les départs depuis son territoire en contrepartie d’un soutien financier. Les Européens sont ainsi rappelés à leurs responsabilités.

Avant Alep, d’autres accords d’évacuations

Plusieurs évacuations comparables à celle prévue dans l’accord annoncé le 13 décembre pour les civils et rebelles d’Alep ont été organisées depuis le début de la guerre en 2011. Elles ont concerné d’autres bastions de l’insurrection asphyxiés après un long siège.

À Homs, d’où était partie l’insurrection, les rebelles ont quitté la vieille ville en mai 2014 au terme d’un accord, premier du genre, négocié sous les auspices de l’Iran, allié du régime syrien.

À Darayya, près de Damas, des dizaines de rebelles ont été évacuées en août 2016, en vertu d’un accord, au bout d’un siège de quatre ans. Les insurgés ont été transférés vers le fief rebelle d’Idlib. L’armée a repris le contrôle de la ville. 300 habitants ont été évacués le mois suivant de la localité rebelle voisine de Mouadamiyat al-Cham. L’émissaire de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, avait critiqué une « stratégie » de déplacement forcé de population.

Marianne Meunier

http://www.la-croix.com/Monde/Moyen-Orient/A-Alep-Est-civils-pris-otage-2016-12-14-1200810545

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Jeu 15 Déc 2016, 21:53

En soutien à Alep, la Grand-Place de Bruxelles dans le noir ce soir    

Après Paris et sa Tour Eiffel, Bruxelles prévoit à son tour un geste symbolique en soutien au peuple syrien ce jeudi soir : pendant 30 minutes, la célèbre Grand-Place restera dans le noir.

Les illuminations de la Grand-Place de Bruxelles, mondialement réputée pour sa richesse ornementale, seront éteintes jeudi soir pendant une demi-heure en solidarité avec la population d’Alep, alors que les dirigeants de l’UE réunis dans la capitale belge discutent de la situation en Syrie.

Les lumières de la Grand-Place, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, seront éteintes entre 19 h et 19 h 30 (18 h et 18 h 30 GMT), ont indiqué les services du bourgmestre (maire) de Bruxelles, Yvan Mayeur, cités par l’agence Belga.

Aucun discours prévu

Le décor musical sera également interrompu sur ce site très visité de la capitale, en particulier en cette période de fêtes. Il n’y aura à cette occasion aucun discours, selon la même source

Mercredi, la Tour Eiffel, emblème de Paris, avait également été éteinte. Un geste fait en soutien à Alep et face à la « situation insupportable » vécue par les habitants de la ville syrienne, selon la mairie de la capitale française.

http://www.ouest-france.fr/europe/belgique/bruxelles/alep-la-grand-place-de-bruxelles-sera-eteinte-ce-soir-4682401


Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2919
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Jeu 15 Déc 2016, 22:58

Revenir en haut Aller en bas
Eleison



Masculin Messages : 412
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 00:02

Pour une information alternative et détaillée sur la situation en Syrie, voir absolument le site américain :

https://southfront.org/
Revenir en haut Aller en bas
tobian



Masculin Messages : 7
Inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 06:10


voici une vision interessante et je pense plus pres de la réalité


https://www.youtube.com/watch?v=UliNMeN4XCE
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 10:54

Alep. La grande désinformation des médias autour des « massacres » et autres « atrocités »

14/12/2016 – 09H15 Alep (Breizh-info.com) – Les troupes de Bachar El Assad et leurs alliés viennent de remporter une victoire majeure en libérant Alep, deuxième ville la plus peuplée de Syrie, des islamistes. Une libération rendue possible grâce à l’aide apportée par la Russie et l’Iran, tandis que le rôle joué par les puissances occidentales (politiques et médiatiques) – France en tête – semblait à ce jour toujours aussi ambigu.

Le 13 décembre, dans un article du Huffington Post, qui titrait « Les trois types de messages d’Alep qui montrent que des civils sont exécutés », le lecteur avait l’impression que les forces de Bachar el Assad s’étaient livrées à un massacre en libérant Alep. Idem pour France 24 avec « Alep : le dernier appel des condamnés »  ou L’Obs, toujours dans la mesure : « Alep : « c’est Srebrenica qui parle. Impuissance » ».

Le gouvernement français – qui a armé, épaulé les rebelles islamistes en Syrie depuis 2011 et notamment Al Nosra – est immédiatement monté au créneau : « Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a indiqué dans un communiqué publié mardi 12 décembre, que ses services disposaient « de nombreuses allégations d’exactions commises par les forces favorables au régime de Bachar Al Assad » à Alep, en Syrie. » pouvait-on lire ici. « De nombreuses allégations d’exactions (…) nous parviennent : assassinats de sang-froid de familles entières au motif qu’elles seraient proches de l’opposition, exécutions sommaires, notamment de femmes et d’enfants, personnes brûlées vives dans leurs maisons, poursuite du ciblage systématique des hôpitaux, de leur personnel et de leurs patients », détaille Jean-Marc Ayrault. Pour le ministre des Affaires étrangères, « de telles atrocités révoltent les consciences. Plus que jamais, il y a urgence à faire cesser les hostilités à Alep. Les soutiens du régime, à commencer par la Russie, ne peuvent pas laisser faire et admettre cette logique de vengeance et de terreur systématique sans prendre le risque d’en être complices » conclut Jean-Marc Ayrault.

Bernard Cazeneuve, Premier ministre au bilan contesté en tant que ministre de l’Intérieur en France, n’a pas eu peur de déclarer : « Ces atrocités qui peuvent être constitutives de crimes de guerre, voire de crimes contre l’humanité, sont commises avec un cynisme et une inhumanité inouïs. Jamais nous n’accepterons, au nom d’un prétendu réalisme, de nous allier aujourd’hui avec les responsables du martyre d’Alep. » en pointant du doigt le régime syrien en place.

Des déclarations qui interviennent alors que même  le secrétaire général de l’ONU, Baan Ki Moon, via Stéphane Dujarric, son porte-parole, a expliqué que : « les Nations unies ne peuvent vérifier de manière indépendante ces informations » à propos des massacres tout en rappelant que « Les Nations unies soulignent l’obligation pour toutes les parties sur le terrain de protéger les civils en se conformant aux règles humanitaires internationales. C’est en particulier la responsabilité du gouvernement syrien et de ses alliés ».

Une journaliste démonte en deux minutes les mensonges médiatiques

Rupert Colville, porte-parole du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme, expliquait lui dans la foulée – et malgré les interrogation officielle de l’ONU – que l’exécution de 82 civils avait eu lieu et « se baser sur des témoignages concordants et des sources fiables » sans rapporter la preuve de ce qu’il affirmait.

Comme depuis 2011 les fameuses « sources » sont en réalité l’Observatoire Syrien des droits de l’homme (une officine tenue par une personne d’obédience salafiste basée en Angleterre depuis le début du conflit) ou des militants anti régime d’Assad, qui n’ont cessé de désinformer sur ce qui se passait réellement en Syrie. A les entendre depuis 2011 la population aurait été fondamentalement opposée à Bachar El Assad, ce qui n’est absolument pas, dans les faits, prouvé.

« Lors d’une conférence de presse ayant pour thème «Contre la propagande et le changement de régime en Syrie», dans le cadre d’une rencontre de l’ONU, la journaliste canadienne Eva Bartlett est interrogée par son collègue norvégien du journal Aftenposten. Il cherchait à comprendre comment elle pouvait accuser les médias grand public de mensonges sur la situation en Syrie. Deux minutes ont suffi à Eva Bartlett pour faire voler en éclats le mythe de la crédibilité des soi-disant «médias de qualité». peut on lire sur le site Russia Today.



Les journalistes de Breizh-info qui ont pu voyager en Syrie durant ces années – à la différence de la plupart des médias français – s’en sont d’ailleurs parfaitement rendus compte . (voir les épisodes de notre reportage ci-dessous).

Alors que s’est-il passé réellement à Alep ? Difficile de le savoir, car comme dans n’importe quelle guerre, chacun joue sa partition ; ainsi, le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov. a déclaré que « des équipes de tournage spéciales des terroristes ont filmé les vidéos dénonçant les prétendus  bombardements russes ,  exécutions  et autres  atrocités  à Alep ». Pas vraiment le même langage que celui de M. Cazeneuve, le poids politique de la France au proche-orient par rapport à la Russie étant équivalent à celui d’un nain.

M. Konachenkov accuse par ailleurs : « Tous les appels dramatiques à protéger les 250 000 civils encerclés à Alep, qui ont été émis par certains représentants des autorités britanniques et leurs collègues français, ne sont que des propos russophobes . Nos collègues occidentaux et les organisations internationales ont laissé sans réponse les appels de Moscou à envoyer l’aide humanitaire qu’ils avaient promise aux civils ayant échappé aux terroristes à Alep .Or personne à Londres, à Paris, à Berlin ou à Washington n’a jusqu’ici jamais craint d’envoyer l’aide dans les quartiers est d’Alep alors qu’ils étaient contrôlés par les terroristes ».

« influencer l’opinion publique plutôt qu’informer »

Pour Christian Harbulot, Directeur de l’École de Guerre Économique (EGE), la couverture médiatique de la libération d’Alep en France serait une une sorte de « danse de Saint-Guy » des journalistes français : « Nous assistons hélas à un concert de protestations qui relèvent plus de l’intention d’influencer l’opinion publique que le devoir d’informer l’opinion publique française.Pour un certain nombre d’acteurs dans le monde occidental, une victoire de l’armée syrienne appuyée par la Russie à Alep est une défaite en termes d’image. Cela remet en cause toute une procédure diplomatique qui a été suivie depuis un certain nombre d’années, à laquelle la France a participé et qui consistait à mettre en priorité le renversement du régime d’Assad quitte à s’allier avec différentes forces qui hélas s’avèrent plus proches du terrorisme que démocratiques.»

Lire la suite de l'article : http://www.breizh-info.com/2016/12/14/55241/alep-syrie-bachar-poutine-desinformation-massacres


Dernière édition par Thy Kingdom come le Ven 16 Déc 2016, 11:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 10:55

Les médias du système se trompent d'ennemi (à dessein surement), Bachar al assad et la Russie ne sont pas nos ennemis ni ceux de la Syrie.

L'Europe, sous-fifre des USA fait la guerre à la Syrie et cherche à faire tomber le gouvernement en place. Je ne sais pas trop dans quels buts par contre.

J'ai écouté une interview de Philippe de Villiers sur reinformation.tv qui explique que la France en reniant son identité chrétienne est devenu l'ennemi de la chrétienté en Syrie ce qui a provoqué ces guerres et les milliers si pas millions de réfugiés vers l'Occident. Ils devront en rendre compte.
J'ai aussi écouté une interview de Bachar al assad et on comprend bien à quel point la France est responsable de ce chaos.

La Russie soutient le gouvernement de Bachar al assad car il est légitimement en place même s'il n'est pas parfait au niveau démocratique. La France devrait s'allier avec la Russie pour neutraliser les terroristes, mais elle ne fait au contraire que mettre de l'huile sur le feu en soutenant financièrement les terroristes, en s'opposant aux forces militaires russes, en poussant les terroristes à se retrancher dans les villes (et ensuite on vient critiquer la Russie qui combat les terroristes dans ces villes où ils ne seraient pas sans les agissements de la France), provoquant par conséquent le chaos à Alep ainsi que les catastrophes humanitaires que l'on déplore vainement aujourd'hui. La France, obéissant aux injonctions d'Obama, a perdu depuis longtemps sa souveraineté et sa liberté d'action il faudra que cela change si l'on veut que la paix revienne en Syrie et que la guerre ne se répande pas dans le reste du monde !

La France et les USA n'ont pas à se mêler de la politique étrangère, c'est comme si Bachar al assad faisait la guerre à la France en finançant des terroristes pour faire tomber le gouvernement de François Hollande et mettre ensuite ces terroristes à sa place à la tête de l'Etat, car c'est bien ce qui se passera si Bachar al assad tombe. Et là ce serait très grave non seulement pour la Syrie mais aussi pour l'Europe. Mais c'est à se demander si ce n'est pas ce que recherchent Hollande et Obama.

_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 10:59

« Alep-est était le symbole de la troisième voie »

Recueilli par Béatrice Bouniol, le 15/12/2016 à 11h26
Mis à jour le 15/12/2016 à 14h32

Alors que les bombardements se poursuivent sur Alep-est et que ses habitants attendent toujours en vain leur évacuation des dernières poches rebelles, Manon-Nour Tannous, docteur en relations internationales, rappelle l’histoire de la ville martyre et son rôle dans la révolution.

La Croix : Quelle est l’histoire particulière d’Alep au sein du conflit syrien qui dure depuis cinq ans ?


Manon-Nour Tannous : Dans le conflit syrien, Alep, deuxième ville du pays, est le symbole d’une alternative au régime syrien et à Daech. Après le recul du régime, elle a vu dès 2013 l’élection d’un conseil municipal et de gouvernorat. Une organisation locale, animée par des personnes choisies pour leurs compétences ou leur rôle dans les groupes d’activistes, a permis autant que possible de compenser la destruction des infrastructures et des services par le régime. En contexte de guerre, cela représentait un exploit quotidien et une expérience d’administration par le bas fondamental.

C’est aussi à Alep que les rebelles ont chassé Daech dès janvier 2014, ce qui montre bien que la lutte contre le terrorisme ne peut en aucun cas être un argumentaire convaincant du massacre qui s’y est déroulé. Alep-Est était le symbole de la troisième voie que le régime et ses alliés se sont employés à nier puis à faire disparaître, afin que, dans un choix infernal entre Assad et Daech, le premier apparaisse comme un moindre mal.

Le martyr d’Alep-Est marque-t-il un tournant définitif dans ce conflit ?

M.-N. T. : C’est une défaite pour le camp de la révolution et un tournant majeure dans la crise. La dynamique interne comme internationale est aujourd’hui favorable au régime. Il convient toutefois de s’interroger sur l’option qui se dessine. Assad ne reconquiert que des villes vidées de leur population et dans lesquelles les réfugiés ne rentreront pas. Il mise sur la capitulation de ses adversaires et ne joue que sa propre réhabilitation. Quel type de réconciliation ou de reconstruction cela permet-il d’envisager ?

Le régime syrien mise sur le temps pour devenir à nouveau fréquentable. Ostracisé en 2005, suite à l’assassinat du premier ministre Rafic Hariri, puis en 2008 suite au blocage de l’élection présidentielle libanaise, il est à chaque fois revenu dans le jeu comme un interlocuteur dont il fallait limiter la nuisance. Aujourd’hui, même si les crimes de guerre rendent difficile une réhabilitation franche, la normalisation reste une option envisagée.


Peut-on encore envisager une autre option que celle de la victoire du régime ?


M.-N. T. : Le rapport de force actuel a permis la victoire d’une lecture biaisée de la crise syrienne, soutenue depuis le début par Moscou, qui fait fi du soulèvement populaire de 2011 face à la dictature en place depuis 1970. Face à cela, le manque de volonté des Américains est devenu une impuissance totale, comme l’a montré John Kerry, implorant l’arrêt des bombardements, en appelant à la « compassion » des Russes ! Et on imagine mal comment Donald Trump pourrait reconquérir, face à Poutine, les leviers américains qu’Obama a cédés un à un.

La coopération antiterroriste qui s’est imposée comme l’unique ligne, déconnectée des origines de la crise, ne mettra fin à la violence ni en Syrie ni dans nos pays. Elle réduit en outre considérablement la marge de manœuvre de puissances comme la France dont les résolutions au Conseil de sécurité, même strictement humanitaires, sont balayées par les vétos russe et chinois ou renvoyées sur le long terme. Le système de régulation par le droit qui était l’idéal de l’ONU a échoué devant la politique de la force, du mensonge et du fait accompli.

http://www.la-croix.com/Monde/Moyen-Orient/Alep-est-etait-le-symbole-de-la-troisieme-voie-2016-12-15-1200810725
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 11:11

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 13:23

En Syrie, le Vatican essaye de rester au-dessus de la mêlée

Nicolas Senèze, le 16/12/2016 à 0h00
Mis à jour le 16/12/2016 à 13h20

Le cardinal Mario Zenari, nonce apostolique en Syrie, a remis en début de semaine au président syrien Bachar Al Assad une lettre du pape demandant le respect du droit humanitaire.

Rome. De notre envoyé spécial permanent

Quelle est la position du Saint-Siège en Syrie ?

Pour le Saint-Siège, la lettre envoyée par le pape au président Bachar Al Assad – qui ne devait pas être divulguée – ne signifie pas que le pape pencherait d’un côté ou de l’autre dans le conflit. « Le pape ne prend pas parti, il invite chacun à sortir de la violence et de la guerre », souligne-t-on au Vatican qui ne cesse de rappeler la présence des populations civiles au milieu des combats. « Alep est une ville où il y a des gens : des familles, des enfants, des personnes âgées et malades », insistait le pape, dimanche à l’Angélus.

Au Vatican, on rappelle aussi que, si François écrit à Bachar Al Assad pour demander la fin de la violence, la protection des populations civiles et le respect du droit international, il tient le même discours à toutes les parties, condamnant l’extrémisme et le terrorisme de quelque côté qu’ils viennent. « La violence amène toujours plus de violence, toujours plus d’extrémisme », insiste-t-on, soulignant que, à côté du conflit entre le gouvernement et l’opposition, il y a celui, bien plus crucial, avec Daech.

Quels sont les résultats de sa diplomatie ?

La veillée de prière pour la paix du 7 septembre 2013 est encore dans les esprits. Dans une rare offensive diplomatique et spirituelle, le Vatican avait alors contribué à disqualifier le scénario d’une intervention occidentale en Syrie. Aujourd’hui, la répétition des appels du pape en faveur de la paix semble proportionnelle à son impuissance. « Nous avons bien conscience que les résultats ne sont pas immédiats, reconnaît-on. Mais on ne peut se taire sur la dramatique situation humanitaire. »
Conscient qu’il ne peut « contraindre le cœur des décideurs », le Saint-Siège souligne aussi qu’il n’a pas, dans ce conflit, d’autre intérêt que le dialogue. « La photo diffusée par le régime montrant Bachar Al Assad lisant la lettre du pape souligne aussi qu’il a reçu le message du Saint-Père et n’est pas fermé au dialogue », relève un diplomate occidental à Rome.

Que peut-il faire de plus ?


« Le Saint-Siège n’a pas la force des armes, seulement de la parole », résume-t-on au Vatican où la priorité est d’arrêter les combats pour répondre à la crise humanitaire.

On y souligne aussi la place des chrétiens syriens, rappelant l’« harmonie » qui existait avant le conflit – quitte à oublier qu’elle était un peu forcée par un régime policier. Regardant vers la reconstruction, Rome veut croire au rôle de « pont » des chrétiens dans la future Syrie, même si nombre d’entre eux se sont compromis avec le régime.

« L’Église est très engagée à travers son action caritative, insiste-t-on. Aujourd’hui, à Alep, l’urgence est de remettre en état les hôpitaux chrétiens, au service de toute la population. »

Nicolas Senèze

http://www.la-croix.com/Journal/Monde/En-Syrie-le-Vatican-essaye-de-rester-audessus-de-la-melee-2016-12-16-1100810902?utm_term=507242
Revenir en haut Aller en bas
Oculus

avatar

Masculin Messages : 2763
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 13:29

On assiste finalement au même genre de propagande qui a eu lieu pour justifier l'intervention de l'Otan au Kosovo en 1999 . à l'époque , on parlait de génocide contre les albanais , de dizaines de milliers de victimes , etc... le résultat officiel plusieurs années après était de quelques centaines .
mais l'intervention a eu lieu : 50 ans après Hitler , l'Otan a bombardé Belgrade  avec 1200 victimes civiles en serbie , des destrucions considérables d'infrastructures et une pollution par des munitions à uranium appauvri ... le résultat en 2016 : le Kosovo est le centre de toutes les mafias et de tous les traffics . le N° 2 de l'UCK a été incriminé comme mafieux par le haut représentant de l'UE . Il y a traffic d'armes ( très dangereux pour notre sécurité ) , de drogues , d'immigration , de prostitution, de drogues et même d'organes . Le centre Historique de la serbie et plusieurs monastères églises ont été détruits et les serbes nettoyés ethniquement , mais il y a une immense base nord américaine : camp Bond steel . Milosevic a été lavé de toutes les accusations contre lui post mortem par le TPI sur la yougoslavie , et évidemment personne n'en a soufflé le moindre mot . ratko Mladic est en cours de procès au TPI .

à Alep Est  , ça fait 6 mois que le "dernier hopital d'Alep " vient d'être détruit ( des dizaines de dépêches identiques chaque semaine ) . la population prorégime de l'Ouest ( 1.2 million) qui avait des centaines de morts par bombardement des "modérés " de l'Est  n'existe pas . Il y a 150 000 personnes dans 5 km2 ce qui est supérieur à Hong Kong comme densité ( 50 000 au km2!)
les civils  ne sont pas abattus loesqu'il essayent de fuir , etc...etc... etc...
en réalité , nos médias  sont sous influence saoudienne ou qatariote qui eux ont des centaines de combattants djihadistes sur place qui vont très  bientôt devoir se rendre ou monter au paradis d'Allah
et qui essaient d'instrumentaliser les médias occidentaux pour tenter de les exfiltrer .
Les russes ont arrété les bombardements depuis 10 jours  et un de leurs hopitaux de proximité   a été pris pour cible par les "modérés"  avec une infirmière et deux chirurgiens russes  tués .
les seuls vivres qui parviennent à Alep Est sont russes, l'Occident crie comme un Putois et n'envoie rien . Voila l'univers de désinformation ORWELLIEN  où tout est systématiquement  inversé par des organisations qui ne représentent rien ( OSDH,  casques blancs) ou sont un faux nez des services secrets occidentaux .

alors que les évêques français essayent de diversifier leurs sources d'information serait bienvenue, ils montreraient qu'il gardent la tête froide , mais hélas le maelstrom de désinformation tourne la tête à eux aussi ... quelle misère !

http://promail.givexpert.org/promail/index.php?action=message&l=443&c=2972&m=1771&s=eca5f0bdaabe91bfeb53d76c8564c61c

https://fr.zenit.org/articles/syrie-la-situation-a-alep-temoignage-du-p-ziad/


Dernière édition par Oculus le Sam 17 Déc 2016, 12:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 13:33

Ne pas oublier svp de mettre le lien pour les infos. Merci
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2919
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 14:10

Espérance a écrit:
Ne pas oublier svp de mettre le lien pour les infos. Merci

Il font du bon boulot en Syrie, l'occident doit avoir honte.



----------------------

http://www.france5.fr/emissions/c-dans-l-air/diffusions/14-12-2016_533193
33:56 
"Le couple et ses 5 enfant ont fui Alep il y a 6 mois, a l'epoqui il vivait dans quartier tenue par Daech"....  
------------

Alep : le poids de la désinformation, le choc des mensonges.

https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201612141029182176-alep-mensonges/
https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201612141029182219-alep-mensonges/

https://soundcloud.com/sputnik_fr/alexandre-goodarzy-alep-il-ny-a-pas-plus-sourd-que-celui-qui-ne-veut-pas-entendre
-----------------------------

L’Onu ne dispose pas de preuves attestant que les militaires syriens auraient perpétré des atrocités sur les civils à Alep-Est, selon un représentant du Haut-Commissariat de l’Onu aux droits de l’homme.
https://fr.sputniknews.com/international/201612141029181845-onu-hcdh-alep-est-atrocites-colville/
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2919
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 14:35



très bon débat sur le sujet
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2919
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 15:24

Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé

avatar

Masculin Messages : 3158
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 16:44

Ce qui devrait nous intéresser, c'est la Vérité et la Réalité des événements.

Comment savoir la vérité à travers tous ces jeux politiques et allégeances.

Je sais une chose au moins:

Que dans une guerre, les civils ne sont jamais épargnés.

Des innocents perdent la vie actuellement.

Prions pour eux.

Sad


Dernière édition par L'assoiffé le Ven 16 Déc 2016, 17:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2919
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 16:48

L'assoiffé a écrit:
Ce qui devrait noue intéressé, c'est la Vérité et la Réalité des événements.

Comment savoir la vérité à travers tous ces jeux politiques et allégeances.

Je sais un chose au moins:

Que dans une guerre, les civils ne sont jamais épargnés.

Des innocents perdent la vie actuellement.

Prions pour eux.

Sad
 Des Innocents perdent la vie par tout En Syrie, Au Yémen, En Irak, dans votre rue.
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé

avatar

Masculin Messages : 3158
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 16:57

joker911 a écrit:
L'assoiffé a écrit:
Ce qui devrait noue intéressé, c'est la Vérité et la Réalité des événements.

Comment savoir la vérité à travers tous ces jeux politiques et allégeances.

Je sais un chose au moins:

Que dans une guerre, les civils ne sont jamais épargnés.

Des innocents perdent la vie actuellement.

Prions pour eux.

Sad
 Des Innocents perdent la vie par tout En Syrie, Au Yémen, En Irak, dans votre rue.

Je sais, mais il ne faut pas banaliser une guerre civile, peu importe à qui la faute.

Il faut prier pour eux et tenter d'aider comme on peut.

Prier aussi.

...
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2919
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 17:05

L'assoiffé a écrit:
joker911 a écrit:
L'assoiffé a écrit:
Ce qui devrait noue intéressé, c'est la Vérité et la Réalité des événements.

Comment savoir la vérité à travers tous ces jeux politiques et allégeances.

Je sais un chose au moins:

Que dans une guerre, les civils ne sont jamais épargnés.

Des innocents perdent la vie actuellement.

Prions pour eux.

Sad
 Des Innocents perdent la vie par tout En Syrie, Au Yémen, En Irak, dans votre rue.

Je sais, mais il ne faut pas banaliser une guerre civile, peu importe à qui la faute.

Il faut prier pour eux et tenter d'aider comme on peut.

Prier aussi.

...


Je suis d'accord avec vous mais est-ce qu'on entend parler de la situation humanitaire au Yémen ou a Massoul? ou la ce des bombes en velours?
Si vous voulez être humaniste et priez il faut priez pour tous et parler des tous les situations. non comme les médias, si c'est les états-unis ou l'Arabie saoudite qui bombarde on ferme les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2919
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 17:21

Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé

avatar

Masculin Messages : 3158
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 17:31

joker911 a écrit:
Je suis d'accord avec vous mais est-ce qu'on entend parler de la situation humanitaire au Yémen ou a Massoul? ou la ce des bombes en velours?
Si vous voulez être humaniste et priez il faut priez pour tous et parler des tous les situations. non comme les médias, si c'est les états-unis ou l'Arabie saoudite qui bombarde on ferme les yeux.

Je suis tout à fait d'accord avec vous.

Il faut prier pour tous le monde. Les bombes n'ont pas d’allégeance, elles tuent aveuglément les civils et les enfants, peu importe qui les lancent.

De tous les côtés.

:sts:
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2919
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 17:33

joker911 a écrit:
L'assoiffé a écrit:
joker911 a écrit:
L'assoiffé a écrit:
Ce qui devrait noue intéressé, c'est la Vérité et la Réalité des événements.

Comment savoir la vérité à travers tous ces jeux politiques et allégeances.

Je sais un chose au moins:

Que dans une guerre, les civils ne sont jamais épargnés.

Des innocents perdent la vie actuellement.

Prions pour eux.

Sad
 Des Innocents perdent la vie par tout En Syrie, Au Yémen, En Irak, dans votre rue.

Je sais, mais il ne faut pas banaliser une guerre civile, peu importe à qui la faute.

Il faut prier pour eux et tenter d'aider comme on peut.

Prier aussi.

...


Je suis d'accord avec vous mais est-ce qu'on entend parler de la situation humanitaire au Yémen ou a Massoul? ou la ce des bombes en velours?
Si vous voulez être humaniste et prier il faut prier pour tous et parler des tous les situations. Pas comme dans les médias, si c'est les états-unis ou l'Arabie saoudite qui bombarde on ferme les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 4847
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 16 Déc 2016, 19:09

Survolez la vieille ville d’Alep, libérée des djihadistes par l’armée syrienne

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Sam 17 Déc 2016, 11:24

joker911 a écrit:
Spoiler:
 

Thumright En voila un qui a tout compris, ils sont rares à réellement comprendre la situation géopolitique en Syrie et discerner les véritables ennemis de l'Occident qui ne sont ni Al Assad ni Poutine. Malheureusement même les médias catholiques (y compris RCF et KTO) pratiquent cette désinformation sans doute plus par incompétence que par réelle malfaisance ...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
joker911



Messages : 2919
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Sam 17 Déc 2016, 11:35





Dernière édition par joker911 le Sam 17 Déc 2016, 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Sam 17 Déc 2016, 11:59

Bachar el-Assad à RT : la trêve proposée par les Occidentaux a pour but de sauver les terroristes

Lors d'une interview exclusive à RT, le président syrien a rejeté toute éventualité de trêve qui «stopperait la progression de l'armée syrienne». Il déplore aussi que les médias détournent les yeux quand «les terroristes tuent des civils à Palmyre».


_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84274
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Sam 17 Déc 2016, 12:09

Oui, il est absurde d'armer les djihadistes !!

Je pense que s'ils arrivaient au pouvoir, ce serait 100 fois pire qu'Assad

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Sam 17 Déc 2016, 12:42

joker911 a écrit:
Spoiler:
 

très bon débat sur le sujet

"Une fois que la paix sera revenue, Al Assad ne pourra pas durer..."

Mais qu'est ce que ça leur fiche qu'il reste ou non au pouvoir ! Est ce que Al Assad s'occupe lui de qui est ou devrait être à la tête de l'Etat français ?
C'est au peuple syrien de décider pas à l'Occident ! J'hallucine... Et puis franchement niveau crime contre l'humanité je pense que Hollande et Sarkozy entre autres ont bien plus de sang sur les mains !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
joker911



Messages : 2919
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Dim 18 Déc 2016, 15:18

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Dim 18 Déc 2016, 17:37

Pour les habitants d’Alep, nouvel espoir d’une reprise de l’évacuation

La Croix avec AFP, le 18/12/2016 à 14h01
Mis à jour le 18/12/2016 à 15h51

Des bus ont commencé à entrer dimanche 18 décembre dans le réduit rebelle de la ville syrienne d’Alep en vue de la reprise de l’évacuation de civils et d’insurgés interrompue depuis vendredi.

« Les bus ont commencé à entrer dans les quartiers de Zabdiyé, Salaheddine, al-Machad et al-Ansari dans l’est d’Alep sous la supervision du Croissant-Rouge et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour faire sortir les terroristes et leurs familles qui restent », a indiqué dimanche 18 décembre l’agence de presse officielle syrienne Sana. Le régime syrien utilise le terme de « terroristes » pour désigner les rebelles.

Evacuation en deux étapes

Un responsable rebelle a affirmé dimanche à l’AFP qu’un nouvel accord a été conclu aux termes duquel l’évacuation d’Alep ainsi que celle de Foua et Kafraya devraient se faire en deux étapes. « Dans une première étape, la moitié des gens assiégés à Alep sortiront, parallèlement à l’évacuation de 1.250 personnes de la localité de Foua », a expliqué ce responsable sous couvert de l’anonymat.
Foua et Kefraya sont en effet assiégées depuis trois années par le groupe « Jaïch al-Fath », une coalition de milices extrémistes qui comprend aussi la branche syrienne d’Al-Qaida et ses alliés « Ahrar al-Cham ».

« Dans une deuxième étape, 1.250 autres personnes de Kafraya sortiront parallèlement à l’évacuation du reste des personnes à Alep », a poursuivi le responsable rebelle. Par la suite, 1500 personnes supplémentaires sortiront de Foua et Kafraya parallèlement à l’évacuation du même nombre de Zabadani et de Madaya, deux villes rebelles assiégées par le régime dans la province de Damas.
D’après les chiffres de l’ONU, environ 40 000 civils et 1 500 à 5 000 combattants restaient encore dans le dernier carré tenu par les groupes rebelles dans la ville.

Pourquoi l’évacuation d’Alep-Est avait-elle été interrompue ?

C’est l’armée syrienne qui avait suspendu le processus, accusant les groupes rebelles de « ne pas respecter les conditions de l’accord ». D’après une source militaire, les insurgés ont « ouvert le feu et voulu sortir des armes moyennes et partir avec des otages », c’est-à-dire des forces pro-régime, qu’ils détiennent.

L’allié iranien du régime de Damas avance une autre explication. Le patron de la chaîne iranienne Al-Alam, Hussein Mortada, a en effet expliqué vendredi que Téhéran est à l’origine de l’arrêt des opérations d’évacuation afin de contraindre les rebelles de permettre aux habitants de Foua et Kefraya de quitter ces deux villages chiites assiégés.

Inversement, les rebelles lient la levée du blocus de ces deux villages à celui de la ville de Madaya, qui se trouve près de la frontière libanaise et qui est encerclé par le Hezbollah, alliés aux forces gouvernementales syriennes.

La Croix avec AFP
http://www.la-croix.com/Monde/Moyen-Orient/Nouvel-espoir-pour-levacuation-habitants-dAlep-2016-12-18-1200811381
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Dim 18 Déc 2016, 18:30

Arnaud Dumouch a écrit:
Oui, il est absurde d'armer les djihadistes !!

Je pense que s'ils arrivaient au pouvoir, ce serait 100 fois pire qu'Assad

Oui et pas que pour la Syrie, ils auraient des moyens colossaux pour faire la guerre à l'Occident.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Dim 18 Déc 2016, 18:31

joker911 a écrit:
Spoiler:
 

C'est Uniquement, par « Le Moyen de la Consécration de la Russie avec tous les évêques» que La Paix sera accordée à l'Humanité.

ND de Fatima « Si l'on écoute mes demandes, la Russie se convertira et l’on aura la paix. Sinon elle répandra ses erreurs à travers le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l'Église. Les bons seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, plusieurs nations seront anéanties. A la fin mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira, et il sera donné au monde un certain temps de paix… »

S'il vous plait, Très Saint-Père, agissez rapidement, sinon « Plusieurs Nations seront anéanties et beaucoup d'âmes seront perdues». chapelet

https://www.change.org/p/monsieur-notre-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-fran%C3%A7aise-organiser-une-coalition-internationale-contre-daesh-au-sol/reasons_for_signing

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
joker911



Messages : 2919
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Mar 20 Déc 2016, 11:43

Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2919
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Jeu 22 Déc 2016, 12:25

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 23 Déc 2016, 10:49

Version longue : https://www.youtube.com/watch?v=VDcbBbUaxEA

Au début Eric Dénécé dit ceci qui m’interpelle :

"On a connu la peste brune, de la fin de la 1ère GM à la fin de la 2ème GM, cette période dominante dans laquelle les idées d'extrême droite étaient un véritable levier pour les protestataires. Donc le fascisme et le nazisme."
"On a connu après ça la peste rouge, de 1917 à 1995, le communisme dans ses formes totalitaires les plus virulentes."
"Et on est passé aujourd'hui à ce qu'on appelle la peste verte, le risque islamiste majeur.
Le premier a duré 30 ans, le second 70-80 ans, j'ai bien peur que le 3ème ne dure un peu plus longtemps (*)"

(*) c'est heureusement sans compter sur le centenaire de Fatima en 2017 et la fin du règne de Satan !

A quoi vous font penser ces 3 pestes, brune, rouge et verte ? Pour ma part à 3 des 4 cavaliers de l'Apocalyspe (chevaux rouge, noir/marron foncé et verdâtre), qui symbolisent différents événements de la fin des temps dont nous nous approchons du terme avec le cheval verdâtre (le terrorisme islamiste).
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Dim 25 Déc 2016, 16:28

http://www.dailymotion.com/video/x563slv_un-habitant-d-alep-alep-n-est-pas-tombee-alep-est-liberee_news

Un habitant d’Alep : “Alep n’est pas tombée… par ValeursActuelles

Vahan Vaghian habite à Alep. Au milieu des ruines de la ville syrienne, qu’il considère libérée des djihadistes grâce à l’armée de Bachar al-Assad, il adresse un message aux médias occidentaux : “Regardez ce qui arrive à cause de ceux que vous appelez ‘rebelles modérés’ ”.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Dim 25 Déc 2016, 19:45

En Syrie, avec l’évêque qui ne veut pas fuir

Matthieu Delmas (à Hassaké, Syrie), le 25/12/2016 à 17h29

Alors que des milliers de chrétiens ont fui le nord de la Syrie, attaqué par les hommes de Daech en 2015, La Croix a passé Noël avec l’archevêque de Hassaké-Nisibe, qui a choisi de rester, envers et contre tout.

Spoiler:
 

Mgr Jacques Behnan Hindo, archevêque de Hassaké-Nisibe, célèbre la messe dans le sous-sol de l’église Sainte-Marie de Hassaké, dont la construction a été interrompue par la guerre. / Chris Huby/Pictorium


Dans le nord de la Syrie, Mgr Jacques Behnan Hindo, 75 ans, fait figure de résistant de la communauté syrienne-catholique. L’archevêque de Hassaké-Nisibe a décidé de ne jamais quitter son pays. « Depuis 1 400 ans, nous sommes menacés de martyre. Tant qu’il y aura un chrétien, je resterai. Je partirai le jour où il n’y aura plus personne. Certains évêques m’ont recommandé de partir ou bien de me taire, mais je ne peux pas quitter ma vie, je ne peux pas me quitter moi-même. »

Depuis son bureau, les tirs de kalachnikov résonnent à quelques rues. « Vous entendez ? Les rues sont vides car les gens savent que cela peut éclater à tout moment. À chaque fois qu’il y a des affrontements, ils ont lieu dans le quartier des six églises », s’insurge Mgr Hindo, qui regrette que ces affrontements terrorisent les fidèles qui n’osent plus se rendre à la messe par crainte d’être pris pour cible. « Il y a encore des gens qui y croient, c’est ce qui me pousse à rester. »

En cette nuit de Noël, ceux qui y croient toujours se sont rendus par dizaines dans le sous-sol de l’église Sainte-Marie, où l’archevêque a célébré la messe. Depuis le début du conflit, la construction de l’église a été arrêtée. « C’est important pour nous d’apporter un peu de gaieté à notre communauté et particulièrement à nos enfants, qui vivent dans une ambiance morose depuis cinq ans. » Cette année encore, les syriens-catholiques ont fêté Noël à Hassaké. Qu’en sera-t-il l’année prochaine ? La question est dans tous les esprits.

« Je me suis engueulé avec Dieu »

En 2015, la communauté syrienne-catholique a été victime d’une tentative de génocide de la part des membres de Daech. En quelques heures, des centaines de familles ont dû quitter précipitamment leurs villages situés sur la vallée du Khabour. Depuis, le nombre de fidèles s’est considérablement réduit.

« Dans la vallée, il ne reste plus que trois prêtres, reprend Mgr Hindo. Ils sont restés par conviction. L’évêque syrien-orthodoxe est parti lui aussi. 90 % des chrétiens de la région veulent partir. Pour être honnête, lors de l’attaque contre nos villages du Khabour, je me suis demandé : “Où est Dieu ?” Je me suis engueulé avec lui, ou bien c’est lui qui m’a engueulé, mais je n’ai jamais perdu la vision du Christ sur la croix. C’est cette image qui me soutient. »

À Hassaké, on ne compte plus les check-points installés par les Kurdes des unités de protection du peuple (YPG) ou par les soldats fidèles au président Bachar Al Assad. En août 2015, la ville a été le théâtre d’affrontements intenses entre les forces kurdes et celles de l’armée loyaliste. Dans les rues qui jouxtent l’archevêché, les murs portent encore les stigmates des affrontements.

« Je ne me défendrai pas »

Devant les hautes grilles de l’église, deux jeunes combattants kurdes montent la garde. Mgr Hindo ne cache pas son amertume. « Les YPG ne protègent pas l’église. Tout cela, c’est une mascarade pour mieux surveiller mes faits et gestes. Je n’accepte pas d’armes dans l’enceinte de l’archevêché. Je ne suis pas armé et je ne le serai jamais. Si on doit me tuer, je ne me défendrai pas. »

http://www.la-croix.com/Religion/Monde/En-Syrie-avec-leveque-qui-ne-veut-pas-fuir-2016-12-25-1200812831
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Dim 25 Déc 2016, 20:28

Urbi et Orbi : le Pape lance un appel à la paix pour Alep

2016-12-25 Radio Vatican


Des dizaines de milliers de personnes rassemblées Place Saint-Pierre ce dimanche 25 décembre à midi, pour le traditionnel message de Noël du Pape François. Depuis la loggia de la Basilique Saint-Pierre, il a prononcé la bénédiction urbi et orbi, « à la ville et au monde ». Le Saint-Père a notamment évoqué la situation en Syrie.

La ville d’Alep est une nouvelle fois au cœur des préoccupations du Pape François pour cet appel à la Paix. Alep, « théâtre ces dernières semaines d’une des batailles les plus atroces » souligne le pontife argentin qui demande que de l’ « assistance et du réconfort soient garantis à la population civile, une population à bout de forces ». Il appelle la communauté internationale à s'employer activement à trouver une solution négociée au conflit.

Même appel à l’unité pour l’Irak, la Libye ou encore le Yémen. Trois pays « où les populations pâtissent de la guerre et d’atroces actions terroristes » déplore le Pape François. Des actes de terrorisme qui ont semé « peur et mort au cœur de tant de pays et de villes » ajoute-t-il dans ce message, quelques jours après l’attentat qui a frappé un marché de Noël de la capitale allemande.
Le Pape cite plusieurs pays d’Afrique. Le Nigeria, où le terrorisme fondamentaliste exploite aussi les enfants, le Soudan du Sud et la République démocratique du Congo. L’évêque de Rome appelle à guérir les divisions, et à préférer la culture du dialogue, au cœur de son pontificat, à la logique de l’affrontement. La RDC a déjà fait l’objet d’un appel du chef de l’Église catholique mercredi dernier à tous les Congolais pour qu’ils soient des artisans de la réconciliation.

Le Pape n’a pas oublié également le conflit ukrainien, « où il est urgent d’apporter un soulagement à la population » et mettre en œuvre les engagements pris. Le Saint-Père a cité aussi deux pays d’Amérique du Sud où le Vatican intervient ou est intervenu pour tenter d’apaiser les tensions : en Colombie d’abord, où un accord a été trouvé entre le gouvernement de Juan Manuel Santos et la guérilla des Farc. Et puis le Venezuela, où la crise politique continue alors que l’opposition demande le départ du président Nicolas Maduro, dans un contexte de crise économique.

Le Saint-Père a aussi fait le vœu que les Israéliens et les Palestiniens écrivent une nouvelle page de leur histoire, pour construire « un avenir de compréhension réciproque et d’harmonie ». Il cite aussi la Birmanie dans son message, espérant que le pays consolide ses efforts pour « favoriser la cohabitation pacifique ».

Le Pape François qui a mis les exclus au centre de pontificat, n’oublie pas de parler une nouvelle fois des migrants et des réfugiés, mais aussi de ceux qui souffrent de difficultés sociales et économiques ou « des ambitions économiques d’un petit nombre ». L’évêque de Rome a aussi une pensée dans ce message de Noël pour les personnes touchées par les tremblements de terre, comme l’Italie cette année où de nombreuses personnes ont passé les fêtes loin de leurs foyers.

http://www.news.va/fr/news/urbi-et-orbi-le-pape-lance-un-appel-a-la-paix-pour
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2919
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Mar 27 Déc 2016, 19:54

Le président turc Recep Tayyip Erdogan affirme avoir des preuves attestant que la coalition dirigée par les USA aide les groupes terroristes en Syrie, y compris à Daech.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201612271029373365-erdogan-syrie-usa-coalition-assistance-daech-kurdes/
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10922
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Jeu 29 Déc 2016, 23:24

Des officiers occidentaux ont été capturés à Alep-Est par l'armée syrienne lors de la reconquête de cette partie de la ville .

https://www.youtube.com/watch?v=wPNM_ASgxD4

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Oculus

avatar

Masculin Messages : 2763
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Lun 02 Jan 2017, 21:50

La France combat-elle vraiment l'EI en Syrie ?
Le Président de la République vient d'achever une visite des troupes françaises basées dans la région
nottamment en Jordanie où seraient basés 14 rafales  qui depuis 2 ans 3 mois auraient mené 1000 missions et détruit 1700 cibles alléguées , tout en disposant de bombes spéciales épargnant toujours les civils en toutes circonstances bien entendu .

On se souvient que lors de l'opération Serval au Mali déclenchée le 11/01/2013
une colonne de Djihadistes de 900 hommes  sur des dizaines de km avançant vers Bamako avait été mise en déroute et quasi détruite par l'aviation légère de l'armée de terre et quelques appareils de chasse  sans trop de dommages pour nous , pour eux sans doute plusieurs centaines . Serval a d'ailleurs été remarquée par tous les états majors occidentaux dont l'américain , comme preuve de la remarquable efficacité opérationnelle  de nos armées .
qui sont en Afrique il est vrai depuis près de 200 ans ...

Il semblerait bien que l'occasion de reproduire de genre d'opération  en Syrie sur l'état islamique
se soit présentée comme " a piece of cake " du 6 au 9  décembre dernier .
pendant ces jours , environ 5000 djihadistes  de l'Etat Islamique ont pu quitter Mossoul par une sortie Nord Ouest et rejoindre tranquillement  Raqqa en Syrie  en  20 heures , puis se projeter  ensuite rapidement vers Palmyre qu'ils ont repris à l'Armée  arabe Syrienne du régime malgré une réaction trop tardive d'appui aérien russe . Or 5000 hommes en pein désert sur 200 km avec des centaines de véhicules , ça se remarque avec les satellites d'observation qui voient à moins de 10 mm près parfois .Nos militaires ne pouvaient pas manquer d'être informés en temps réel de ce gigantesque mouvement de troupes et nos avions étaient à  une heure de vol  des colonnes de véhicules .Alors pourquoi ne sommes -nous pas intervenus comme nous l'avions fait avec succès au Mali , alors que nous disposions de capacités au moins égales et sans doute supérieures ?

Nous manquions de bombes sans doute ?  ou bien est-ce que nous ferions partie en Syrie de cette guerre  d'esbrouffe et d'intox qui multiplie les sorties pour aucun résultat tangible depuis des années
sans qu'aucun bilan crédible ne soit vérifiable ,  et ne s'en prend pas à l'EI lorsqu'il forme une cible idéale  ?
Question à poser à nos responsables civils et militaires tôt ou tard , mais qui donne à réfléchir  sur le jeu que nous jouons là bas : pourquoi avons nous laissé les énnemis et assassins de la France se réemparer de Palmyre ???
Une obéissance au diktat de l'oncle Sam sans doute sans l'autorisation duquel le caniche français ne moufte pas , très probablement ....


Dernière édition par Oculus le Lun 02 Jan 2017, 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 4847
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Lun 02 Jan 2017, 21:55

Oculus a écrit:
pourquoi avons nous laissé les énnemis de la France se réemparer de Palmyre ???

Renverser les régimes sans intervention militaire directe : voilà le but de la guerre de 4e génération.... guerre asymétrique, billard à trois bandes, l'EI est un élément intéressant dans ce genre de guerres ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Oculus

avatar

Masculin Messages : 2763
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Mar 03 Jan 2017, 08:11

vous voulez dire que le but principal de la France resterait le renversement du Régime Syrien , malgré la reprise d'Alep ? et que après le front Al Nosra , l'EI ferait maintenant du "Bon Boulot"
dans ce sens ? ça me parait tellement invraisemblable de pouvoir encore penser ça , que même Hollande ne me semble pas pouvoir être aussi ... c'est dire !
je pense que tous nos militaires devraient être vent debout contre une telle absurdité !
l'explication me parait plutôt être la subordination totale de nos forces du Moyen orient aux moyens
électroniques et aux autorisations des Etats Unis qui auraient été utilisés pour rendre le moins détectable possible la colonne de l'EI . le Régime d'Obama est vraiment devenu une pourriture totale ...Bon débarras , et vivement Trump !
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 4847
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Ven 06 Jan 2017, 17:53

Je disais simplement que dans les guerres de 4eme génération, des groupuscules sont utilisés et financés afin de déstabiliser et renverser des régimes politiques.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
joker911



Messages : 2919
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Lun 09 Jan 2017, 23:33



Dernière édition par joker911 le Lun 30 Jan 2017, 01:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2919
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Lun 30 Jan 2017, 01:14

Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2919
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Dim 19 Mar 2017, 14:29

Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Syrie et Daech   Lun 20 Mar 2017, 16:44

Selon Macron, Alep est «une formidable défaite pour la France et pour l’Europe»

https://fr.sputniknews.com/france/201703201030532759-macron-alep-defaite/

D'accord avec Macron sur ce simple constat brut : c'est une défaite pour la France et l'Europe.
(C'est en revanche une délivrance pour Alep et les syriens.)
Revenir en haut Aller en bas
 
Syrie et Daech
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 19 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» SYRIE : PERSECUTION DES CHRETIENS
» Ls Syrie, le dernier des Mohicans
» Que se passe-t-il vraiment en Syrie?
» Syrie : 3 ans de prison pour un forumeur...
» LA SYRIE Hommage à Nino Ferrer)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: