DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 20  Suivant
AuteurMessage
ysov



Messages : 14457
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Mer 27 Jan 2016, 22:54

L'hôpitale de l'Ordre de Malte aussi.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Jeu 28 Jan 2016, 01:26

https://www.youtube.com/watch?v=B-qaYOD0Ydc

vous croyez qu'en allant en turquie voir le mont ararat, on voit des restes des bateaux à Noé ?

j'ai bien aimé voir les médailles de l'ordre de Malte, aux musée des médailles et décoration, en face du Musée d'Orsay. un musée trés interessant à voir.


En 1555, Charles Quint obtient de reconstruire la chapelle du Saint-Sépulcre, qui devient ainsi propriété latine.

Deux œuvres du Tasse se réfèrent à Jérusalem : La Jérusalem délivrée (La Gerusalemme liberata, 1580) et La Jérusalem conquise (1593).
En novembre 1855, sous l'impulsion de Moïse Montefiore sont construites les premières maisons hors de l'enceinte de la vieille ville, formant ce qui s'appellera le quartier de Yemin Moshe, toujours dominé par le célèbre moulin Montefiore érigé en 1857. Elles sont destinées aux Juifs qui habitaient dans la Vieille Ville, dans un quartier surpeuplé aux conditions d'hygiène déplorables.

La seconde partie du XIXe siècle voit une lutte d'influence des grandes puissances européennes : les Russes construisent notamment de nombreux bâtiments dans le cadre de la Mission russe de Jérusalem ainsi que l'église Sainte Marie-Madeleine, les Allemands la Dormition. Simultanément, l'immigration juive s'accélère et en 1880, les 17 000 Juifs de la ville y sont majoritaires.

il s'engagea à develloper Jérusalem:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Moïse_Montefiore


extraits:
Sir Moses Haïm Montefiore (Livourne, 24 octobre 1784 – Ramsgate, 28 juillet 1885), 1er baronnet, fut l'un des plus célèbres juifs anglais du xixe siècle, à l'instar de Benjamin Disraeli. Philanthrope, Montefiore fut un grand financier qui devint shérif de Londres et fut fait baronnet Montefiore de l'île de Thanet (Kent), en 1846.
En 1824, Moses Montefiore, fonde avec certains de ses collègues basés à Londres, l'Imperial Continental Gas Association (ICGA) pour établir les services de gaz d'éclairage dans les pays européens. L'ICGA sera à l'origine de plus d'un groupe énergétique moderne.
Moses Montefiore se rendit pour la première fois à Jérusalem en 1827. Trois ans plus tôt, retiré de ses affaires prospères au Royaume-Uni, il avait pris la décision de consacrer ses immenses ressources à aider ses coreligionnaires démunis, de « Terre sainte » et d'ailleurs. Dès lors, pendant ses cinquante prochaines années, jusqu'à sa mort, il se fit le défenseur de la cause des Juifs partout dans le monde, et d'abord contre la discrimination dans son propre pays.

Il mena campagne en faveur des Juifs de Damas, accusés de meutre rituel. Il fit partie de la délégation qui se rendit en Egypte en 1840 afin de plaider la cause des Juifs dans cette affaire. Il se rendit ensuite à Istanbul où il obtint du sultan ottoman, Abdul Majid, qu'il proclame un décret de protection des Juifs de l'Empire ottoman contre les accusations de crimes rituels 2.

Il se rendit à Rome en 1858 où il essaya, sans succès, d’obtenir qu’un enfant juif, Edgardo Mortara, enlevé à ses parents, après avoir été baptisé en secret, leur soit rendu.

Montefiore rencontra deux tsars de Russie dans le but d'alléger la condition des Juifs russes. Il s'entretint avec le sultan du Maroc sur celle des Juifs du Maghreb, et même avec le Shah de Perse, mettant sa philanthropie au service de tous ses coreligionnaires.

Il mena également campagne contre l’abolition de l’esclavage.

En novembre 1855, sous l'impulsion de Moïse Montefiore, sont construites les premières maisons hors de l'enceinte de la vieille ville de Jérusalem, formant ce qui s'appellera le quartier de Yemin Moshe (en), toujours dominé par le célèbre moulin Montefiore érigé en 1857.
Il fut fait chevalier le 13 novembre 1837
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Mar 09 Fév 2016, 20:40

http://www.hamodia.fr/article.php?id=6057
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9384
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Mer 10 Fév 2016, 04:06

Moïse Montefiore n'est pas le seul à avoir travaillé au redéveloppement de Jérusalem , Prinu , et si j'étais aussi paranoïaque que vous lorsque vous défendez justement Israël  , je dirais que passer sous silence l'oeuvre capitale des chrétiens à Jérusalem au 19e siècle , est de l'anti-christianisme à éradiquer par tous les moyens ( mais je n'en fais rien , bien sûr ) .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Mar 23 Fév 2016, 20:38

Scission de l’Europe : est-ce bon pour Israël? ©
Une Europe mieux intégrée ne serait pas de bon augure pour Israël. Il y a jusqu’à présent suffisamment de preuves pour soutenir la prédiction que plus Bruxelles a de pouvoir, plus il en abuse contre Israël.
En savoir plus sur http://jforum.fr/2016/02/une-scission-de-leurope-serait-elle-benefique-pour-israel/#teVYzH5DWCMWAdXY.99
En savoir plus sur http://jforum.fr/2016/02/une-scission-de-leurope-serait-elle-benefique-pour-israel/#fkBczllH8UXFcWqE.99
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9384
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Mar 23 Fév 2016, 21:10

Je cite : " ... une réduction de la puissance et des compétences de l'U.E. sans réelle scission serait
peut-être la meilleure solution pour Israël . "

Enfin les cartes sur la table ...

Mais Israël se fourre le doigt dans l'œil . Confrontée à de trop grandes difficultés d'intégration et à la crise économique imminente , l'Union Européenne se disloquera vraiment et profondément et retrouvera ses sauvageries nationalistes millénaires . La solution chèvrechoutante souhaitée par Israël est une pure illusion .

Comme le disait Charles De Gaulle dans un entretien privé avec son fils Philippe : " Quand Israël
comprendra-t-il son véritable intérêt ? " ( qui n'est pas celui des anglo-saxons ) .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Mar 23 Fév 2016, 21:30

Quel est le véritable intérêt d'Israël selon le général ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9384
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Mar 23 Fév 2016, 21:52

" - Que rétorquait-il quand on prétendait qu'il avait saisi le prétexte de la guerre des Six Jours pour renverser les alliances et devenir proarabe ?

- C'est Jean-Jacques Servan-Schreiber , l'ami inconditionnel de l'Etat hébreu , qui ne cessait de développer cette thèse de la volte-face à longueur de colonnes .
" JJSS " , qu'il surnommait " le turlupin " , avait le don de l'électriser .

Il secouait ses larges épaules : " Quelle volte-face ? Ai-je jamais été proisraélien ? Suis-je aujourd'hui
proarabe ? Quand comprendra-t-on que je ne suis que profrançais ? "

Et , plus sérieusement : " La différence entre nous , les Anglais et les Américains , c'est que , lorsqu'ils se penchent sur le monde arabe , ils ont toujours une forte odeur de pétrole dans le nez
et un bruit de tiroir-caisse dans les oreilles alors que nous , nous ne pensons qu'à la façon de consolider la paix de cette région et la préserver de l'influence soviétique . "

[...] 1968 [...] un commando israélien vient de détruire sur l'aérodrome de Beyrouth deux SuperCaravelle d'Air
France tout en épargnant d'autres avions , en particulier américains . Je sens mon père hors de lui . [...]
Cependant , à l'inverse de ce que je pense , il n'en a pas contre les Israéliens mais contre Washington et Londres . [...] "

( " De Gaulle mon père . Philippe De Gaulle . Entretiens avec Michel Tauriac " Plon , 2004 p 327 )

Pour De Gaulle , l'intérêt d'Israël était , pensé-je , de se détacher des anglo-saxons et de s'allier aux arabes . Mais il n'a pas eu le temps de préciser lesquels .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Mer 24 Fév 2016, 04:05

Il pensait fort mal à ce propos.
et l'information est fausse, à en voir la liste compléte des incidents et dommages de caravalle en 1968, il n'y a que ceci de répertorié sur Beyrouth:
source wikipédia:

28 décembre 1968 :' Caravelle VI-N (no 157) [OD-AEF], Middle East Airlines - 0
8 appareils Caravelle (fabriqué par Air France) de la compagnie Middle East Airlines (compagnie Libanaise), 3 de LIA (compagnie libanaise) et 2 de TMA (compagnie libanaise)sont détruits au sol à Beyrouth par un commando israélien en représailles à l'attaque d'un Boeing d'El Al par deux jeunes palestiniens sur l'aéroport d'Athènes

Chercher qui n'a pas été touché, extrapoler pour inventer une intention antifrancaise et exiger de choisir un camp en argumentant hors-contexte..
On peux tout à fait, juifs chrétiens ou autres, critiquer la politique d'un gouvernement francais ou d'un politicien francais, tout en adorant et défendant la France. critiquer l'opinion de politiciens francais, par exemple en politique étrangére, c'est tout l'honneur d'un patriote, qui souhaite simplement une politique morale. tout comme c'était l'honneur des résistants en critiquant Pétain, chef d'état francais, et en soutenant De Gaulle.

Qui aime bien chatie bien.

encore la coutume de désinformation anti-israélienne primaire de médias, comme l'AFP et d'autres journalistes le font depuis cinquante ans, voir comme exemple le livre:" le petit livre noir de l'AFP".
Il faut plutot critiquer sainement avec le recul, le fait que De Gaulle a trahi Israel sans livrer deux bateaux qui étaient déja payés, qu'Israel du recuperer de maniére vitale, et ce en plein moment ou Israel était attaqué et menacé de destruction génocidaire, et en avait besoin immédiat; quand il a choisi amoralement vu le contexte et brutalement une politique pro-arabe..un honteux embargo de matériel offensif, necessaire à la survie d'Israel menacé de destruction..
Lacher une démocratie pro-occidentale menacé de destruction, au lieu de l’aider activement, à un moment crucial, en 1969, est honteux. Ce n'est pas là l'interet de la France, ou est la saine autocritique du quai d'Orsay ?

Des livres lui rapportent des propos à l'élysée ou il se méfiait des juifs et les critiquaient mal à propos quand à leur soutiend pour Israel,, ou demandait qu'on cesse de lui présenter "des négres".. (sic)
ce n'est pas pour rien qu'il y a eu Mai 68: il y avait un pays à dépoussierer, meme si on sait avec le recul que ce mouvement a été poussé par des marxistes révolutionnaires assez dangereux.


--

Source: site Europe-Israel

Un prêtre orthodoxe israélien a accusé l’Europe de perdre ses valeurs morales et spirituelles en discriminant les produits israéliens avec un étiquetage spécifique pour les produits de Judée-Samarie et du Golan.

« L’étiquetage des produits israéliens est une décision terrible, raciste et antisémite », a fustigé le Père Gabriel Naddaf lors d’une réunion au Parlement Européen à Bruxelles. « Etiqueter Israël c’est trahir et affaiblir vos valeurs chrétiennes », a-t-il ajouté.

« Pendant que vous discriminez Israël, les chrétiens sont persécutés partout dans le Moyen-Orient et au-delà. Israël est le seul pays du Moyen-Orient où ils vivent leur foi en paix. Ils ont les mêmes droits que l’ensemble de leurs concitoyens. Israël est le seul endroit de la région où la population chrétienne augmente », a-t-il rappelé.

« Nous avons l’obligation de protéger Israël, la seule vraie démocratie au Moyen-Orient, et nous devons protéger la terre sainte comme le berceau du christianisme », a-t-il conclu.

Mi-juillet, le dignitaire chrétien avait déja édité un manuel anti-BDS pour aider ses coreligionnaires dans le monde à ne pas céder aux positions anti-israéliennes soutenues par diverses grandes églises chrétiennes mondiales.

Le manuel, composé de 12 pages, interpelle le fidèle, versets de l’Ancien et du Nouveau testament à l’appui, sur l’illégitimité morale du boycott d’Israël.

Le Père Gabriel Naddaf dirige également le Conseil chrétien indépendant qui œuvre à l’intégration des communautés chrétiennes d’Israël dans la société israélienne et soutient activement l’incorporation des jeunes chrétiens dans l’armée israélienne.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Mer 24 Fév 2016, 15:25

boulo a écrit:
" - Que rétorquait-il quand on prétendait qu'il avait saisi le prétexte de la guerre des Six Jours pour renverser les alliances et devenir proarabe ?

- C'est Jean-Jacques Servan-Schreiber , l'ami inconditionnel de l'Etat hébreu , qui ne cessait de développer cette thèse de la volte-face à longueur de colonnes .
" JJSS " , qu'il surnommait " le turlupin " , avait le don de l'électriser .

Il secouait ses larges épaules : " Quelle volte-face ? Ai-je jamais été proisraélien ? Suis-je aujourd'hui
proarabe ? Quand comprendra-t-on que je ne suis que profrançais ? "

Et , plus sérieusement : " La différence entre nous , les Anglais et les Américains , c'est que , lorsqu'ils se penchent sur le monde arabe , ils ont toujours une forte odeur de pétrole dans le nez
et un bruit de tiroir-caisse dans les oreilles alors que nous , nous ne pensons qu'à la façon de consolider la paix de cette région et la préserver de l'influence soviétique . "

[...] 1968 [...] un commando israélien vient de détruire sur l'aérodrome de Beyrouth deux SuperCaravelle d'Air
France tout en épargnant d'autres avions , en particulier américains . Je sens mon père hors de lui . [...]
Cependant , à l'inverse de ce que je pense , il n'en a pas contre les Israéliens mais contre Washington et Londres . [...] "

( " De Gaulle mon père . Philippe De Gaulle . Entretiens avec Michel Tauriac " Plon , 2004 p 327 )

Pour De Gaulle , l'intérêt d'Israël était , pensé-je , de se détacher des anglo-saxons et de s'allier aux arabes . Mais il n'a pas eu le temps de préciser lesquels .

Les élites françaises sont complètement acquises (et soumises) à la mentalité des anglo-saxons, la troisième voix française n'existe quasiment plus.
Seconde chose, Israël via l'AIPAC oriente la politque étrangère des US au proche-orient, l'oriente de façon massive et systématique.
Autre chose,  la FED est contrôlée/sous ifluence (regardez la listes des présidents de la fédéral réserve) par l'AIPAC aussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Mer 24 Fév 2016, 20:55

Une ministre israélienne dit tout sur le lobby sioniste aux US et en UE Shocked Shocked Shocked :

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Jeu 25 Fév 2016, 03:23

La france n'a jamais été l'esclave de personne ! désunir les unions occidentales est un énorme danger.
pas d'accord, ami pignon .. quelle france défendez vous, une démocratie, ou un univers carcéral ?
le fashiste antifrancais alain Soral tiend le meme discours..
car sous pretexte tarte à la créme de dénoncer qu'on suive une "mentalité anglo-saxonne", on veux appuyer des idées d'extréme droite de type pétain. ces critiques contre, je cite "la mentalité anglo-saxone", c'est la mentalité envers la démocratie et de la notion d'occident libre. degaulle était assez rétrograde, on pouvait fort bien etre fort militairement, et rester alliés aux anglosaxons.
il avait par contre raison d'avoir une armée francaise forte. on pouvait fort bien devellopper une armée francaise indépendante forte sans lacher l'otan.
mais de quitter l'otan, je ne crois pas que ce fusse judicieux, et c'est pourquoi vu les erreurs du passé, la France a réintégré l'OTAN face a des menaces d'une grande ampleur. en quoi celà a retiré la souveraineté de l'armée francaise ? en rien.
il ne s'agit aucunement de défendre, par ces larmoyements antiméricains primaires, une souveraineté nationale francaise, ni le beaujolais nouveau, mais d'orienter la politique francaise vers un pétainisme archaique qui déssert l'interet de la France.
les anglosaxons et les francais républicains, ont le meme idéal de démocratie. nous n'avons certes pas de lecon à donner aux anglosaxons, notre histoire de france est remplie de sang, et autant de lacheté que de courage.
Le JOUr J, c'est un idéal commun de démocratie qui est venu en Normandie et en Provence.
visitez donc le musée de la légion d'honneur à paris, vous y verrez des exemples de légions d'honneur remis à des américains qui ont combattus pour la France, de 1914 à nos jours.
les nationalistes francais ont souvent la tare de ne pas défendre la démocratie à la francaise, mais un fashisme rétrograde.
par exemple, jamais le FN ne défend l'occident. ni meme la notion d'occident chrétien, en pratique quand dans des dizaines de pages de National Hebdo on défend l'iran nucléaire ou l'union avec l'Iran, et on traine dans la boue NOTRE DEFENSE EUROPEENNE OCCIDENTALE qu'est l'OTAn, la seule défense qui fasse le poids, sous pretexte que l'armée la plus puissante qui la compose est américaine, alors que ce sont nos alliés et que trés souvent c'est la france qui, à tour de role,est à la tete de l'état major de l'OTAN, comme tout les pays participants y siégent à tour de role l'OTAN est la seule armée occidentale commune capable de défendre l'europe dont la France, notre minuscule état au milieu des vastes entités politiques.

l'AIPAC n'est qu'un lobby pro-occidental parmis d'autres, y compris les lobbys chrétiens américains.
et ca ne fait pas de mal que des lobbys pro-occidentaux rapellent que le plus important, c'est l'occident chrétien, défendu par l'AIPAC pro-israélien.

vive l'influence de la mentalité occidentale, face aux rétrogrades anti-occidentaux pseudo-nationalistes de type pétain.
Les pétainistes  des années 40 avaient le meme discours anti-américain et antijuif, parlant sans cesse d'influeunce "étrangére", ben tiens: c'était là des fashistes qui tapaient sur les juifs et l'amérique de la liberté.
On voit le meme langage rétrograde de nos jours, sous faux prétexte de troisiéme voix francaise tarte à la créme.
c'est trés dangereux. ce n'est pas par hazard que des mouvements "troisiéme voix" sont des groupes fashistes antisémites antiaméricains et pro-iraniens comme par hazard, trés virulents dans les prisons francaises et recrutent des cranes rasés à bottillons.
la vraie république est celle qui défend la démocratie occidentale et les valeurs de l'occident, et non la francisque.
vive l'OTAN qui défend le sol de France, avec nos soldats de toute l'europe et de l'occident,
, ensembles, unis et forts. voilà les vraies valeurs de la France.
et non, la FED n'est pas controlée par les juifs, comme vous l'avancez dans votre derriére phrase, et regarder ridiculement avec une loupe les noms des gens des organismes n'y change rien, il n'y a pas de "controle" par un genre humain. on voit à la tete d'organisme, des gens qui ont fait de hautes études, et voilà tout ce qu'il y à chercher; les valeurs individuelles, et non leur prépuce.

il y a des influences de l'esprit démocratique, qui n'est pas l'apanage des juifs ou d'autres groupes autres, quoi qu'un esprit libertaire est leur préoccupation parceque chat échaudé craind l'eau froide et qu'ils constatent la lacheté des politiques.
Et l'esprit démocratique, ca peux aussi vouloir dire défendre la démocratie israélienne en danger dans un monde ou l'islamisme et l'arrogance envers juifs et chrétiens font craindre de grandes catastrophes pour tous , et l'AIPAC a un role de garfe-fou important positif et vital à ce propos, ce n'est pas pour rien que Trump défend Israel et les chrétiens menacés dans le monde, à la fois, ce qu'Obama ne fait pas..
regardez donc avec une meme loupe grossisante les noms chrétiens, de tout les organismes que vous voulez, et parlez donc aussi d'influence, pour voir. critiquez donc aussi les protestants,  qui tenaient les banques francaises de pére en fils de maniére familiale, avant 1930, et indignez vous alors autant, un sourcil plus haut que l'autre: ridicule.
Je ne voit là qu'humains défendant des convictions et des valeurs hautement morales !
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9384
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Jeu 25 Fév 2016, 07:52

prinu a écrit:
...

... trés souvent c'est la france qui, à tour de role,est à la tete de l'état major de l'OTAN, comme tout les pays participants y siégent à tour de role l'OTAN est la seule armée occidentale commune capable de défendre l'europe dont la France, notre minuscule état au milieu des vastes entités politiques.

...



Vous êtes fort imprécis , cher Prinu . Il y a deux commandements de l'OTAN : le Commandement allié Transformation , basé à Norfolk ( Virginie - Etats-Unis ) et le Commandement allié Opérations , basé à Casteau ( Belgique ) . Ce dernier est réservé à un américain .

http://www.nato.int/cps/fr/natohq/topics_50114.htm

http://www.nato.int/cps/fr/natohq/topics_50110.htm

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Jeu 25 Fév 2016, 09:33

On entretient la confusion avec ces étiquetages, tous les produits ont leur origine étiquetée, pourquoi des pays sous occupation devrait avoir leur produits étiquetés sous le nom de leur occupant ?
Ou est le racisme là dedans ? On devrait passer sous silence l'existence de certaines populations qui vivent dans des conditions anormales (justice militaire pour les Palestiniens, arrestations arbitraires, mauvais traitements pour ne pas dire plus, et justice civile pour les juifs de bonne souche, sachant que nous avons affaire à "la seule démocratie de la région".
Ah j'oubliais les rengaines :  que feriez vous à notre place ? N'agiriez vous pas comme nous si vous étiez menacé de la même manière, n'êtes vous pas nos alliés contre la barbarie ?
Ce qui est terrible, c'est le chantage permanent à l'anti sémitisme, critiquer, agir, à partir du moment où il s'agit d'Israel, c'est tabou, c'est anti sémite, le revers de cela ce serait qu'Israel puisse tout se permettre, parce qu'il est incritiquable, parce qu'il est une démocratie, parce que les autres sont des barbares et des antisémites.

Article en anglais sur cette censure , une conférence prévue de Abdel Bari Atwan est annulée en dernière minute sous la pression de groupes pro Israel et après une campagne de dénigrement ; nous avons connu des évènements analogues en France, conférences ou réunions interdites sous des prétextes fallacieux :

http://www.raialyoum.com/?p=393231

Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Jeu 25 Fév 2016, 14:15

prinu a écrit:
La france n'a jamais été l'esclave de personne ! désunir les unions occidentales est un énorme danger.
pas d'accord, ami pignon .. quelle france défendez vous, une démocratie, ou un univers carcéral ?
le fashiste antifrancais alain Soral tiend le meme discours..
car sous pretexte tarte à la créme de dénoncer qu'on suive une "mentalité anglo-saxonne", on veux appuyer des idées d'extréme droite de type pétain. ces critiques contre, je cite "la mentalité anglo-saxone", c'est la mentalité envers la démocratie et de la notion d'occident libre. degaulle était assez rétrograde, on pouvait fort bien etre fort militairement, et rester alliés aux anglosaxons.
il avait par contre raison d'avoir une armée francaise forte. on pouvait fort bien devellopper une armée francaise indépendante forte sans lacher l'otan.
mais de quitter l'otan, je ne crois pas que ce fusse judicieux, et c'est pourquoi vu les erreurs du passé, la France a réintégré l'OTAN face a des menaces d'une grande ampleur. en quoi celà a retiré la souveraineté de l'armée francaise ? en rien.
il ne s'agit aucunement de défendre, par ces larmoyements antiméricains primaires, une souveraineté nationale francaise, ni le beaujolais nouveau, mais d'orienter la politique francaise vers un pétainisme archaique qui déssert l'interet de la France.
les anglosaxons et les francais républicains, ont le meme idéal de démocratie. nous n'avons certes pas de lecon à donner aux anglosaxons, notre histoire de france est remplie de sang, et autant de lacheté que de courage.
Le JOUr J, c'est un idéal commun de démocratie qui est venu en Normandie et en Provence.
visitez donc le musée de la légion d'honneur à paris, vous y verrez des exemples de légions d'honneur remis à des américains qui ont combattus pour la France, de 1914 à nos jours.
les nationalistes francais ont souvent la tare de ne pas défendre la démocratie à la francaise, mais un fashisme rétrograde.
par exemple, jamais le FN ne défend l'occident. ni meme la notion d'occident chrétien, en pratique quand dans des dizaines de pages de National Hebdo on défend l'iran nucléaire ou l'union avec l'Iran, et on traine dans la boue NOTRE DEFENSE EUROPEENNE OCCIDENTALE qu'est l'OTAn, la seule défense qui fasse le poids, sous pretexte que l'armée la plus puissante qui la compose est américaine, alors que ce sont nos alliés et que trés souvent c'est la france qui, à tour de role,est à la tete de l'état major de l'OTAN, comme tout les pays participants y siégent à tour de role l'OTAN est la seule armée occidentale commune capable de défendre l'europe dont la France, notre minuscule état au milieu des vastes entités politiques.

l'AIPAC n'est qu'un lobby pro-occidental parmis d'autres, y compris les lobbys chrétiens américains.
et ca ne fait pas de mal que des lobbys pro-occidentaux rapellent que le plus important, c'est l'occident chrétien, défendu par l'AIPAC pro-israélien.

vive l'influence de la mentalité occidentale, face aux rétrogrades anti-occidentaux pseudo-nationalistes de type pétain.
Les pétainistes  des années 40 avaient le meme discours anti-américain et antijuif, parlant sans cesse d'influeunce "étrangére", ben tiens: c'était là des fashistes qui tapaient sur les juifs et l'amérique de la liberté.
On voit le meme langage rétrograde de nos jours, sous faux prétexte de troisiéme voix francaise tarte à la créme.
c'est trés dangereux. ce n'est pas par hazard que des mouvements "troisiéme voix" sont des groupes fashistes antisémites antiaméricains et pro-iraniens comme par hazard, trés virulents dans les prisons francaises et recrutent des cranes rasés à bottillons.
la vraie république est celle qui défend la démocratie occidentale et les valeurs de l'occident, et non la francisque.
vive l'OTAN qui défend le sol de France, avec nos soldats de toute l'europe et de l'occident,
, ensembles, unis et forts. voilà les vraies valeurs de la France.
et non, la FED n'est pas controlée par les juifs, comme vous l'avancez dans votre derriére phrase, et regarder ridiculement avec une loupe les noms des gens des organismes n'y change rien, il n'y a pas de "controle" par un genre humain. on voit à la tete d'organisme, des gens qui ont fait de hautes études, et voilà tout ce qu'il y à chercher; les valeurs individuelles, et non leur prépuce.

il y a des influences de l'esprit démocratique, qui n'est pas l'apanage des juifs ou d'autres groupes autres, quoi qu'un esprit libertaire est leur préoccupation parceque chat échaudé craind l'eau froide et qu'ils constatent la lacheté des politiques.
Et l'esprit démocratique, ca peux aussi vouloir dire défendre la démocratie israélienne en danger dans un monde ou l'islamisme et l'arrogance envers juifs et chrétiens font craindre de grandes catastrophes pour tous , et l'AIPAC a un role de garfe-fou important positif et vital à ce propos, ce n'est pas pour rien que Trump défend Israel et les chrétiens menacés dans le monde, à la fois, ce qu'Obama ne fait pas..
regardez donc avec une meme loupe grossisante les noms chrétiens, de tout les organismes que vous voulez, et parlez donc aussi d'influence, pour voir. critiquez donc aussi les protestants,  qui tenaient les banques francaises de pére en fils de maniére familiale, avant 1930, et indignez vous alors autant, un sourcil plus haut que l'autre: ridicule.
Je ne voit là qu'humains défendant des convictions et des valeurs hautement morales !

Coucou Prinu,
Et Roger Dommergue dans tout ça ?

Roger Guy Dommergue Polacco de Menasce, plus connu sous le nom de Roger Dommergue.

Endocrinologue et écrivain issu d’une famille juive ayant un temps fait fortune dans le coton égyptien et la banque.

Il s’est éteint en paix à Châteauroux à l’âge de 88 ans, alité depuis plusieurs années et ayant choisi de vivre modestement.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Jeu 25 Fév 2016, 14:17

Benjamin Harrison Freedman est un homme d'affaires et pamphlétaire américain du xxe siècle (New York, 1890 - 1984)1.
Né dans une famille juive ashkénaze, il se convertit au christianisme.
Freedman fut l'assistant de Bernard Baruch à la campagne présidentielle de 1912. Il assurait la liaison entre Rolla Wells, futur gouverneur de la Réserve fédérale à Saint-Louis et Henry Morgenthau senior. Il assistait régulièrement à des réunions avec le futur président des États-Unis Woodrow Wilson au sein du Comité démocratique national où il croisa également Samuel Untermyer. Il aurait été présent parmi la délégation envoyés par les milieux sionistes (un groupe de 117 personnes menées par Bernard Baruch) lors de la conférence de Versailles qui devait aboutir au traité afin de veiller aux suites de la déclaration Balfour de 1917. Parmi ses relations, on peut citer Franklin Roosevelt, Joseph Kennedy et son fils John F. Kennedy ainsi que d'autres personnes influentes telles que Haroldson Lafayette Hunt, Jr. et son fils Nelson Bunker Hunt.
Dans les années 1920 il collabora à la gestion d'un institut dermatologique et fut le principal actionnaire de la Compagnie des savons Woodbury. Il disposait d'une conséquente fortune personnelle.
En 1946, il fonda la « Ligue pour la paix et la justice en Palestine »

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Jeu 25 Fév 2016, 22:25

Bonsoir,

que le Seigneur rappel les Juifs sur leur terre est une promesse connue et reconnue même des musulmans, ils s'en sont fortement réjouis lorsque cela a commencé discrètement autour des années 1910 , car ils savaient que le retour des Juifs sur leur terre serait une bénédiction, et les musulmans associé a cette bénédiction la Venue du Medhi ( leur façon de voir le Sauveur qui devrait etr eun Mahomet !!) !
seulement dans cette affaire comme la Palestine était gérée par la société des nations (recherchez la fin du temps des nations en apocalypse !!) qui donnait mandat a l’Angleterre , pays retord si il en est ; ils ont donc monté les arabes et les Juifs l'un contre l'autre car ils savaient ne pas pouvoir empêcher les Juifs de revenir mais la société des nations ne voulait pas que cela se fasse, mais comme tout le monde avait les mains sale et le Q merdeux dans l'affaire des camps de concentrations et la durée de la guerre , ils ont alors encore une fois opté pour des méthodes de criminels tordus !! et comme c'était tendu entre Arabe et Juifs qui revenaient en grands nombres il fût simple de faire pourrir la situation !!

mais malgré tout avec le passé d’Israël ils devraient se souvenir de où ils ont été tirés et de la misère qu'ils ont vécus car ce qu'ils font actuellement sur la bande de Gaza et en persécutant en les privant de nombreux droits depuis très longtemps ceux qu'ils considèrent comme étrangers , il risque gros !!

je ne suis pas naïf les autres ne sont pas des enfants de cœur, mais si tu agit envers les autres comme te spires ennemis ont fait envers toi , ton cœur ne vaut pas mieux au final , et alors immanquablement tu battit la leçon et l'épreuve qui s’abattra sur toi !!
je crois que malheureusement l’entêtement actuel ne va pas permettre a Israel de bâtir ce qu'ils espèrent encore une fois et pour un temps court a cause d'une intention de vengence et colère qui les dominent bien trop ils ont fabriqué les éventements que l'on va voir , mais ils ne seront pas abandonnés, seulement ils vont devoir se purger du poids de l'inconscient collectif qu'ils refusent de reconnaitre !!

en Apocalypse 13 il est écrit ceci , ça vaut pour la terre entière, mais Israel prend les coups avant tout le monde et ainsi est éveillée avant les autres suite à la correction , l’Église suit après Israel !!

V7 Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation.
8 Et tous les habitants de la terre l'adoreront, ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l'agneau qui a été immolé.
9 Si quelqu'un a des oreilles, qu'il entende !
10 Si quelqu'un mène en captivité, il ira en captivité; si quelqu'un tue par l'épée, il faut qu'il soit tué par l'épée. C'est ici la persévérance et la foi des saints.


a nous de ne pas sombrer dans la colère et la violence au nom du droit et du légalisme et de nos morales , c'est là la patience et la persévérance des Saints , car ils ont vu que la Priorité la Primauté Est l'Esprit , l'Esprit du Royaume La Vraie Terre Sainte la Vraie Jérusalem , c'est pour celle-ci que doit se battre en lui-même tout Baptisé car c'est là qu'est le Royaume et donc Le Christ !!

alors soyons Sioniste autant que Jésus qui en Est Le Roi, mais a ses conditions qui sont Spirituelles et clairement énoncés dans les Évangiles et enseignements des apotres !!
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14457
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Jeu 25 Fév 2016, 22:30

Théodéric a écrit:
a nous de ne pas sombrer dans la colère et la violence au nom du droit et du légalisme et de nos morales , c'est là la patience et la persévérance des Saints , car ils ont vu que la Priorité la Primauté Est l'Esprit , l'Esprit du Royaume La Vraie Terre Sainte la Vraie Jérusalem , c'est pour celle-ci que doit se battre en lui-même tout Baptisé car c'est là qu'est le Royaume et donc Le Christ !!

Une autre démonstration comme quoi tu ferais un excellent président de l'Ordre du temple solaire très efficace. Mr. Green

PS Petit détail en rapport à tes élucubrations: Dans les années dix du XXe siècle, il y avait l'empire ottoman en Palestine.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Ven 26 Fév 2016, 22:31

ysov a écrit:
Théodéric a écrit:
a nous de ne pas sombrer dans la colère et la violence au nom du droit et du légalisme et de nos morales , c'est là la patience et la persévérance des Saints , car ils ont vu que la Priorité la Primauté Est l'Esprit , l'Esprit du Royaume La Vraie Terre Sainte la Vraie Jérusalem , c'est pour celle-ci que doit se battre en lui-même tout Baptisé car c'est là qu'est le Royaume et donc Le Christ !!

Une autre démonstration comme quoi tu ferais un excellent président de l'Ordre du temple solaire très efficace. Mr. Green

PS Petit détail en rapport à tes élucubrations: Dans les années dix du XXe siècle, il y avait l'empire ottoman en Palestine.

Bonsoir Ysov ;

toujours a avoir peur de ce qu'implique le monde spirituel si on suit :jesus: :sts: !!!

"entende qui a des oreilles pour entendre " comme Paul un jour tu entendra je ne désespère pas tous les guerriers finissent en larmes et a genoux, mais l'humanité doit subir et pâtir de leur entêtement !

:bisou:
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14457
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Sam 27 Fév 2016, 00:04

siffler Ce n'est pas ce qu'implique le monde spirituel qui fait peur, mais l'idée que la majorité de tes compatriotes penserait comme toi (heureusement que non), cet urluberlue qui prône selon sa seule carcasse, au point de réfuter l'Église.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Sam 27 Fév 2016, 02:20

De quel occupation parlez vous, delphes ? c'est un non sens.
Les médias et diplomates sont lobotomisés à parler d'occupation israélmienne, et apres 40 ans e désinformation et propagande, on a réussi a mettre cette notion inepte dans l'esprit des gens.
le home national juif a été légalisé en 1921, sur l'intégralité de toute la région , par le traité international de san rémo. en venant dans le pays des juifs tel qu'officiellement établi par la SDN, aucun sioniste n'est un occupant illégal d'une terre d'autrui: c'est légalement, en droit international, la terre des juifs du monde, en plus d'etre leur seule protection internationale efficace : le Home National Juif.

La SDN a dit aux juifs du monde: c'est à vous.
Mais ils se savaient déja depuis toujours ! chrétiens et juifs y sont légitimes,c'est le pays de la bible ! Et tout chrétien l'a toujours su.

La france aussi a signé ce traité international qui fait jurisprudence internationale, conclusion: l'ONU ment. La notion d'occupation d'un état palestinien par des colons sioniste, est une notion mensongére.
Le droit international officialise bien la légalité du sionisme.
ce sont tout les efforts internationaux pour retirer ce droit aux juifs du monde, et à présenter ce fashisme antisionisme, en une résistance à une occupation, qui est un négationnisme historique , un mensonge idéologique et politique.
Non seulement c'est un mensonge politique, né du diktat de slobbys pétroliers arabes, mais étiqueter ainsi pour nier un droit légal, et empecher des palestiniens de travailler, réalise un apartheid.

au nom du prix du baril et des lobbys arabes impérialistes, et par peur des banlieues islamisées, on réalise un apartheid international.
c'est trés grave.

--

source i24News/Guysen de 2010:
Un bébé palestinien est atteint d’une maladie génétique rare. Ses jours sont comptés. Ses deux grandes sœurs, atteintes de la même maladie qui provoque la déficience des défenses immunitaires, sont décédées.
La maman vit à Gaza, où on lui a dit qu’il n’y a pas de traitement pour son fils. Elle demande et obtient l’autorisation de se rendre dans un hôpital israélien. Le médecin comprend vite qu’il est le dernier espoir pour ce bébé.
La transplantation de moelle osseuse dont il a besoin coûte très cher. Et la maman n’a pas le premier sou.Alors le docteur songe à faire appel aux dons, sans grand espoir cependant, car tout cela se passe tandis que les roquettes du Hamas pleuvent sur Sderot, et que la période est catastrophique pour faire appel à la générosité des israéliens envers un palestinien de Gaza, fut-il un bébé.
Il avait tort
Quelques heures après la diffusion d’une annonce à la radio de l’armée israélienne pour sauver le petit Mohammed, le standard de l’hôpital fut saturé d’appels.
Un juif israélien, dont le fils est mort pendant son service militaire, a même envoyé un don de 55.000 dollars.
Et là commence le vrai drame
Lors d’une conversation anodine, Raida Abu Mustafa, la maman du petit Mohammed, s’est lancée dans un long monologue sur la culture du martyrs, – et a annoncé au médecin qu’elle aimerait voir son fils, une fois guéri, revenir faire un attentat en se faisant exploser.
« Jérusalem est à nous », a-t-elle déclaré. « Nous voulons Jérusalem, la nation tout entière, pas seulement un million de personne, mais chacun d’entre nous. Comprenez-vous ce que cela signifie ? Nous tous.
« Pour nous, la mort est une chose naturelle. Nous n’avons pas peur de la mort. Du plus petit enfant, encore plus petit que Mohammed, à la personne la plus âgée, nous sommes prêts à tous les sacrifier pour la cause. Nous sentons que nous avons ce droit. Vous êtes libre d’être en colère, alors soyez en colère »
« Alors, pourquoi vous battez-vous pour sauver la vie de votre fils, si vous dites que la mort est une chose habituelle pour votre peuple? » lui demande le médecin qui a sauvé le bébé
Pour nous, un Shahid est une chose magnifique
« C’est une chose ordinaire », répond-elle en souriant.
« La vie n’est pas précieuse, pas pour nous. Pour nous, la vie n’est rien, elle ne vaut pas grand chose. C’est pourquoi nous avons de nombreux candidats pour porter des ceintures d’explosifs et se faire sauter en public.
Ils n’ont pas peur de la mort. Aucun d’entre nous, même pas les enfants, n’ont peur de la mort. C’est naturel pour nous
Après la guérison de Mohammed, je veux qu’il soit un shahid (martyr). Si c’est pour Jérusalem, alors il n’y a pas de problème. Pour vous, c’est dur, je le sais. Pour nous, ce sont des cris de joie et de bonheur quand quelqu’un tombe comme un shahid. Pour nous, un Shahid est une chose magnifique »
« Après avoir vu avec quelle intensité elle luttait pour la vie de son fils, je ne pouvais pas accepter ce qu’elle disait », explique le médecin.
« Je l’avais vue debout pendant des heures, lui caressant le front, le réchauffant et l’embrassant. A l’époque j’avais aussi un enfant de l’âge de Mohammed. Je ne comprenais pas d’où ces pensées venaient en elle. J’étais dévasté. A un moment, tandis qu’elle me parlait de shahid, deux femmes juives sont arrivées, elles apportaient des jouets et une poussette pour le petit Mohammed »
« J’ai vu en elle une mère attentive qui passait la nuit au chevet de son bébé. Elle ne mangeait pas, elle perdait du poids, elle pleurait
Je l’ai vu s’évanouir quand on l’a informée qu’il y avait une petite chance de sauver son fils.
« J’ai été incapable d’expliquer comment d’une part, elle a lutté pour la vie de son enfant, et en même temps elle me disait que sa vie n’avait pas d’importance. » "Après coup, j’ai eu le sentiment d’avoir été trahi, qu’on m’avait planté un couteau dans le dos. Je ne voulais plus voir cette Raida. J’ai ressenti un grand désespoir. Je me suis demandé : quelle est la conclusion de cette histoire ? »
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9384
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Sam 27 Fév 2016, 07:26

La SDN a été dissoute , Prinu !

Merci pour le témoignage sur Raida . Qu'en concluez-vous ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Sam 27 Fév 2016, 21:00

et alors ? La SDN a créé un droit international qui fit jurisprudence: la légalisation internationale du droit aux juifs du monde a RE-venir et jouir d'un état juif. il n'y a donc plus, depuis 1921, aucune colonisation illégale des juifs du monde (ou d e ceux qui se sentent simplement juif) vers cet état déclaré juif par la Société Des Nations.

L'ONU n'est pas le bon dieu et ne crée que des résolutions politiques lobbyistes, inefficace, l'ONU est un organisme fantoche amoral: les résloutions ne sont que des consensus politiques signés et concus par une majorité de dictatures.

Ces juifs n'ont d'ailleurs jamais nuit, comme promis dans ce traité, aux colons musulmans du coin, de plus le traité de SAn Rémo creé un nouvel état pour les musulmans: l'émirat de transjordanie - un état palestinien a donc été créé en 1921: la Jordanie.

Par contre les colons musulmans - dits faussement palestiniens alors qu'ils n'en sont pas originaires, ont attaqués et massacrés des juifs , en masse, en 1912 et 1929.


J'en conclu qu'il y a une injustice a parler de "colonisation et occupation" négative israélienne, puisque ca ne s'est jamais passé comme celà.

ce n'est pas de la propagande que de dire des faits historiques

il n'y a pas de complot juif, il y a un complot antijuif, et de toutes les théses bidon complotistes, c'est la seule solide

le vrai probléme n'est pas la: comment concilier les visées nationalistes des deux parties !!
-les démocrates libertaires israéliens, un état aussi libre que la france
-les nazislamistes radicaux fous palestiniens : méritent ils un état ? je dis non. c'est comme accepter un état nazi en 1945: aussi amoral.et en plus c'est dangereux pour toute l'humanité, le triomphe de daesh et des islamistes; et ca peux détruire l'occident chrétien

les revendications palestiniennes sont un suicide de l'humanité: daesh, et l'islamisme radical mondial, ivres de puissance, glorifiés sur toute la surface de la terre par la création d'un nouvel état islamique, gagne la guerre mondiale, et l'occident chrétien est laminé.. fameux humanisme "palestiniste"


mais il y a une solution : que l'occident attaque militairement le hamas et le hezbollah. et mieux, que les pays arabes attaquent et détruisent le hamas et le hezbollah. sans maintenir leur leaders en vie.

une fois la société palestinienne devenue normale, et désislamisée, il sera , alors, et jamais avant, possible de creer un état palestinien, sinon c'est suicidaire et il ne faut pas le creer.
si cette solution est non envisageable, alors creer un état palestinien fera une guerre mondiale, et signera la fin de notre civilisation.


devions nous contenter le nationalisme allemand en 1945; pour faire la paix ? et conserver en europe, un état nazi souverain ?
on doit faire de meme avec les islamistes palestiniens faiseur de guerre et génocidaires ?


--
les sionistes sont des résistants, des pionniers, des réfugiés revenus sur une terre qu'on a volé aux juifs

sioniste n'est pas un gros mot ! c'est une fierté , une résisatnce, comme la résistance francaise en 1940.

et c'est avant tout un groupement humain comme les autres, un peuple commun .; ni plus mauvais ni meilleur ..; mais dont l'histoire n'est pas si banale, et cristallise les passions parceque l'humanité est coupable fonciérement envers ce peuple, tout en voulant se deculpabiliser.
et la déculpabilisation passe par l'invective et le rapport de force "basta " !

les palestiniens sont des colons, des gens violents,  islamistes, impérialistes;

et que voit on ? on soutiend majoritairement les pires s. de la terre, juste dérriére daesh: les islamistes fous palestiniens, comme s'ils résistaient à quoi que ce soit .. autant que les allemands résistaient aux alliés.  

des millions n'ont pas compris qu'ils sont victimes de 50 ans de bourrage de crane de lobbys islamiques et de lobbys masquant leur antisémitisme viscéral profond réalisant leurs pulsions primaires en se défoulant en soutenant les palestiniens.
deux poids de mesure, parcequ'on trouve que les juifs, on peux les éliminer, ca ne mange pas de pain, rien à cirer.


Dernière édition par prinu le Sam 27 Fév 2016, 23:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9384
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Sam 27 Fév 2016, 22:21

boulo a écrit:
...

Merci pour le témoignage sur Raida . Qu'en concluez-vous ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Sam 27 Fév 2016, 23:56

voici le premier film sur la palestine, juive , en 1911
https://www.youtube.com/watch?v=WoH7w1tAGEg&channel=UCt8gBF9H0ywObI_HiS3nzqg
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Sam 27 Fév 2016, 23:58

Benjamin Harrison Freedman né juif, est devenu un antisémite, haissant et insultant les juifs, trés virulent.
son avis raciste n'a jamasi compté, mais il est ré-utilisé par les groupement fashiste comme égalité et réconcilation.
ce radical dingue est inconnu. celà veux dire qu'il faut etre un habitué de la propagande d'égalité et réconciliation, et des sites internets radicaux fashistes, pour le connaitre. et pour l'utiliser en argumentation.. c'est pas mieux


Dernière édition par prinu le Dim 28 Fév 2016, 00:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Dim 28 Fév 2016, 00:04

De ce que j'ai pu lire, il serait plutôt antisioniste.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Dim 28 Fév 2016, 00:33

cet homme déclarait dans des discours et des textes, ne pas aimer les juifs et il insultait la religion juive . et quoi n'est ce pas antisémite
il y a eu d'autres gens nés juifs qui sont devenus antisémites.


d'aprés les liens d'égalité et réconciliation sur le net, cette forme d'antisémitisme nommée antisionisme pour les gogos qui avalent tout, est trés virulent en tant que racisme pur: insulter la religion juive, insulter les juifs, insulter leurs droits, insulter leur histoire, inventer et prétendre qu'ils sont colonisés ou prix la terre d'autrui, prétendre que l'antisionisme n'est pas un racisme antijuif, : voilà l'antisémitisme le plus pur qui soit. l'antisionisme est l'antisémitisme le plus vif, pire meme que l'antisémitisme classique, plus violent, plus insultant, plus menteur, plus diffameur, il englobe à lui toutes les formes d'antisémitisme connu.
les antisionistes attaquent les juifs dans le monde, dans le but de les tuer. ce n'est donc pas de la politique, mais du racisme.
c'est comme dire: "dire que les juifs sont des voleurs, ce n'est pas de l'antisémitisme, c'est un avis politique"

c'est tout autant de la haine raciale basée sur des mensonges diffamants, incitant aux tueries de juifs dans le monde entier.
les enfants juifs sont attaqués dans le monde , traités de "sionistes".
on atatque des juifs dans les tarnsports en commun, parce qu'on a vu une étoile de david, et en les tapant, on dit : "sioniste"
et les mouvements BDS manifestent en criant "juifs hors de france" et "assez de juifs", comme on l'a vu aux informations quand la direction de la LICRa est venu parler avec BDS, croulant sous les insultes antijuives de BDS et de la foule.

il faut appeler un chat un chat.
idem dans les écoles et facultés, ou on attaque les juifs en leur disant "sionistes !"


Dernière édition par prinu le Dim 28 Fév 2016, 00:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Dim 28 Fév 2016, 00:35

prinu a écrit:
Benjamin Harrison Freedman né juif, est devenu un antisémite, haissant et insultant les juifs, trés virulent.
son avis raciste n'a jamasi compté, mais il est ré-utilisé par les groupement fashiste comme égalité et réconcilation.
ce radical dingue est inconnu. celà veux dire qu'il faut etre un habitué de la propagande d'égalité et réconciliation, et des sites internets radicaux fashistes, pour le connaitre. et pour l'utiliser en argumentation.. c'est pas mieux

Lui aussi est Israélien, c'est une star du jazz:"Les lobbyistes israéliens prédominent la politique britannique."  



Lui était sioniste avant de découvrir les Sayanim:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Dim 28 Fév 2016, 00:50

jacob cohen est un antisémite.  on peux etre né juif et israélien, et etre antisémite.
il a défendu l'ouvrage antisémite de Gilad Atzmon,
et il a sérré la main d'alain soral.il déclare que la france est vendue aux juifs et au crif, etc ...

bref, vous citez des antisémites, et dites "boaf, non ils sont antisionistes".; comme d'autres, comme shlomo sand, gidéon levy, et bien d'autres.. qui vont tous à téhéran serrer la main des islamistes durant les réunions disant que la shoah n'a jamais existé.


--
non.

ils sont antisémites.
--
il a inventé la notion de "sayanim", comme quoi tout juif est un espion du diable israel ennemi de l'humanité.


son avis politique n'est pas un avis politique. c'est par racisme antijuif, puisqu'il l'est, qu'il diffame en parlant de lobby israéliens.

surtout que dire etre "pour la justice en palestine", est un mensonge politique incluant un mensonge antijuif, de parce qu'il s'agit d'un mensonge. la raison du mensonge est l'antisémitisme.
les palestiniens ne sont pas des innocentes victimes, ils sont des acteurs agressifs, et plus de ne pas réllement etre originaire de palestine 'ils sont donc aussi des menteurs, et ont été malheureusement éduqués dans une société basée sur ce mensonge)qui sont empechés par tsahal de massacrer des juifs. leur justice, c'est leur droit de massacrer les juifs et de voler leur terre.  c'est parcequ'on les empeche de massacrer des juifs, qu'ils disent qu'ils subissent alors une injustice, et vouloir un état islamistes à la place d"une démocratie israélienne - qui protége ses citoyens musulmans à égalité comme tout les citoyens.

défendre les palestiniens, c'est etre happé par la propagande antijuive et le mensonge politique basé sur la haine raciale antijuive.
et non pas aider des "victimes"
c'est défendre la mort et les meurtres antijuifs et antichrétiens pronés par l'éducation et la société palestinienne

le sionisme est un droit humanitaire et un droit entier depuis 1921.
les palestiniens ne sont pas des palestiniens, rappelons le, ils n'ont aucune origine dans cette région: ce sont des colons étrangers, qui ont commencés a massacrer des juifs. ils ont massacré les juifs par antisémitisme, parcequ'ils étaient juifs, depuis 1921 .
depuis 1921, les humanistes libertaires résistants sionistes  résistent aux agressions raciales racistes palestiniennes.
les médias qui inversent les roles sont des médias fashistes et diffamants, trés généralement mus par l'antisémitisme non déclaré.
et c'est trés normal: les antisémites (50% ? 60% de la population ?) ne disent pas etre antisémites, ils disent etre antisionistes, et avalisent sciemment les inventions politiques palestiniennes.

il n'ya plus de différence entre antisémitsime et antisionisme, puisque l'antisionisme est la négation du droit et de l'histoire des juifs.

--

par contre c'est claire: vous diffusez des vidéos de propagande envers cet antisémitisme avéré.
vous allez parler d'antisionisme. je dis que c'est un mensonge fort évident, et je l'ai démontré.


Dernière édition par prinu le Dim 28 Fév 2016, 01:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Dim 28 Fév 2016, 00:54

Ne dites pas de bêtises cher prinu, Benjamin Harrison Freedman est mort bien avant internet. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Dim 28 Fév 2016, 00:55

oui, cet antisémite, né juif, est mort il y a longtemps. ca ne change rien a ce que j'ai écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2362
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Dim 28 Fév 2016, 01:04

Il existe un lobby mais après tout pourquoi pas, il existe certainement des antisémites qui disent être antisionistes, il faut juste être conscient des forces en présence et mener une politique dans l’intérêt de notre pays (ce que fait Israël via les sayanim).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Dim 28 Fév 2016, 01:14

il existe aussi des syndicats d'agriculteurs, oui.

l'interet de la démocratie et des chrétiens dans le monde est de défendre le sionisme et la résistance sioniste, et d'empecher d'ajouter une république islamique (palestinienne) de plus sur la terre, un apartheid envers tout ce qui n'est pas islam, alliée avec les ennemis de la france, et bafouant les droits de l'homme.


Dernière édition par prinu le Dim 28 Fév 2016, 01:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Dim 28 Fév 2016, 01:15

source: i24News et le Monde Juif.info
"Israël a accordé à ses minorités des droits dont la plupart des citoyens dans la majorité des pays arabes ne rêvent même pas. En outre, la liberté de culte là-bas dépasse celle de tout pays arabe ou islamique.
Un chroniqueur koweïtien : Israël nous a dépassés dans tous les domaines
Le 1er février 2016, Ahmad Al-Sarraf énumère dans sa chronique du quotidien koweïtien Al-Qabas les domaines où Israël a dépassé ses voisins Arabes, selon lui : il évoque la démocratie, l’armée, la science et la technologie, les droits de l’Homme et la liberté de culte, ainsi que l’économie. Il appelle les Arabes à examiner les raisons de la réussite et de la supériorité d’Israël, au lieu de le considérer comme un ennemi politico-religieux dont ils ignorent tout. Extraits :
En théorie, les Arabes n’ont [qu’] un ennemi dans la région, si nous excluons le fait que dernièrement, nous nous sommes faits des ennemis supplémentaires, comme l’Iran. Certains sont allés encore plus loin, attisant leur haine de l’Iran, tout en réservant un meilleur traitement à Israël [que dans le passé], au point d’en faire plus un ami qu’un ennemi…
Habituellement, un conflit vient de l’ignorance de la situation d’un côté et de la nature de l’autre, même si j’ai tendance à croire que l’Iran en sait beaucoup plus sur les 22 pays arabes que ces pays n’en savent sur lui. J’ai fréquenté des écoles koweïtiennes ; de mon temps, leurs programmes étaient beaucoup plus développés et ouverts à autrui. Malgré cela, je ne me souviens pas avoir lu une seule ligne à propos [de l'Iran] qui fût positive, qu’il s’agisse de géographie ou de climat, de sa force, sa faiblesse ou son histoire. Il était donc naturel pour nous de considérer ce pays d’un œil négatif, [même si nous] n’avions pas de raison [concrète] de le faire.
Quant à Israël, beaucoup [parmi nous] le considèrent comme un ennemi politico-religieux, plutôt que comme un danger culturel, et c’est une grave erreur. Même si le conflit qui nous oppose n’a jamais pris fin, nous sommes restés ignorants concernant tout ce qu’il représente, et depuis 70 ans, nous souffrons de notre ignorance à son sujet, et n’avons rien appris de lui.
Israël nous a dépassés dans tous les domaines – militaire, scientifique et culturel – et malgré cela, nous avons refusé d’examiner la raison de sa supériorité évidente sur nous, et n’avons jamais cessé de l’appeler « l’entité monstrueuse »…
Depuis sa création, Israël a adopté la démocratie, alors que nous refusons même d’en débattre, sans parler de l’adopter…
Israël a accordé à ses minorités des droits dont la plupart des citoyens dans la majorité des pays arabes ne rêvent même pas. En outre, la liberté de culte là-bas dépasse celle de tout pays arabe ou islamique.
Israël a focalisé son attention sur la science, consacrant des sommes importantes à la recherche, alors que nous nous préoccupons toujours de savoir si boire de l’urine de chameau ou l’utiliser comme médicament est réellement utile.
Israël a réussi à unir des gens qui y émigrent depuis 50 pays différents, et à en faire un seul peuple – alors que nous ne sommes [même] pas parvenus à créer une armée [conjointe] avec les peuples [arabes] – en puisant dans ses profondes racines historiques.
Israël connaît la loi et l’ordre depuis le premier jour de son existence, alors que nous essayons encore de comprendre le sens de ces deux termes. Deux des hauts dirigeants [israéliens] sont allés en prison pour corruption, alors que nous discutons encore de la façon de condamner les maîtres-voleurs parmi nous.
Israël a développé ses technologies et son agriculture, son industrie et son armée, devenant un pays avancé et respecté, alors que nous demeurons à un niveau inférieur dans tous les domaines.
Israël a réussi à obtenir que ses sociétés soient cotées en Bourse au niveau international, tandis que nous envisageons de liquider nos actifs après avoir frôlé la faillite.
La liste est longue, et la douleur qui l’accompagne persiste.
"
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Dim 28 Fév 2016, 01:17

source: Le Monde Juif.info en 2010

Un bébé palestinien est atteint d’une maladie génétique rare. Ses jours sont comptés. Ses deux grandes sœurs, atteintes de la même maladie qui provoque la déficience des défenses immunitaires, sont décédées.
La maman vit à Gaza, où on lui a dit qu’il n’y a pas de traitement pour son fils. Elle demande et obtient l’autorisation de se rendre dans un hôpital israélien. Le médecin comprend vite qu’il est le dernier espoir pour ce bébé.
La transplantation de moelle osseuse dont il a besoin coûte très cher. Et la maman n’a pas le premier sou.Alors le docteur songe à faire appel aux dons, sans grand espoir cependant, car tout cela se passe tandis que les roquettes du Hamas pleuvent sur Sderot, et que la période est catastrophique pour faire appel à la générosité des israéliens envers un palestinien de Gaza, fut-il un bébé.
Il avait tort
Quelques heures après la diffusion d’une annonce à la radio de l’armée israélienne pour sauver le petit Mohammed, le standard de l’hôpital fut saturé d’appels.
Un juif israélien, dont le fils est mort pendant son service militaire, a même envoyé un don de 55.000 dollars.
Et là commence le vrai drame
Lors d’une conversation anodine, Raida Abu Mustafa, la maman du petit Mohammed, s’est lancée dans un long monologue sur la culture du martyrs, – et a annoncé au médecin qu’elle aimerait voir son fils, une fois guéri, revenir faire un attentat en se faisant exploser.
« Jérusalem est à nous », a-t-elle déclaré. « Nous voulons Jérusalem, la nation tout entière, pas seulement un million de personne, mais chacun d’entre nous. Comprenez-vous ce que cela signifie ? Nous tous.
« Pour nous, la mort est une chose naturelle. Nous n’avons pas peur de la mort. Du plus petit enfant, encore plus petit que Mohammed, à la personne la plus âgée, nous sommes prêts à tous les sacrifier pour la cause. Nous sentons que nous avons ce droit. Vous êtes libre d’être en colère, alors soyez en colère »
« Alors, pourquoi vous battez-vous pour sauver la vie de votre fils, si vous dites que la mort est une chose habituelle pour votre peuple? » lui demande le médecin qui a sauvé le bébé
Pour nous, un Shahid est une chose magnifique,
« C’est une chose ordinaire », répond-elle en souriant.
« La vie n’est pas précieuse, pas pour nous. Pour nous, la vie n’est rien, elle ne vaut pas grand chose. C’est pourquoi nous avons de nombreux candidats pour porter des ceintures d’explosifs et se faire sauter en public.
Ils n’ont pas peur de la mort. Aucun d’entre nous, même pas les enfants, n’ont peur de la mort. C’est naturel pour nous
Après la guérison de Mohammed, je veux qu’il soit un shahid (martyr). Si c’est pour Jérusalem, alors il n’y a pas de problème. Pour vous, c’est dur, je le sais. Pour nous, ce sont des cris de joie et de bonheur quand quelqu’un tombe comme un shahid. Pour nous, un Shahid est une chose magnifique »
« Après avoir vu avec quelle intensité elle luttait pour la vie de son fils, je ne pouvais pas accepter ce qu’elle disait », explique le médecin.
« Je l’avais vue debout pendant des heures, lui caressant le front, le réchauffant et l’embrassant. A l’époque j’avais aussi un enfant de l’âge de Mohammed. Je ne comprenais pas d’où ces pensées venaient en elle. J’étais dévasté. A un moment, tandis qu’elle me parlait de shahid, deux femmes juives sont arrivées, elles apportaient des jouets et une poussette pour le petit Mohammed »
« J’ai vu en elle une mère attentive qui passait la nuit au chevet de son bébé. Elle ne mangeait pas, elle perdait du poids, elle pleurait
Je l’ai vu s’évanouir quand on l’a informée qu’il y avait une petite chance de sauver son fils.
« J’ai été incapable d’expliquer comment d’une part, elle a lutté pour la vie de son enfant, et en même temps elle me disait que sa vie n’avait pas d’importance. » "Après coup, j’ai eu le sentiment d’avoir été trahi, qu’on m’avait planté un couteau dans le dos. Je ne voulais plus voir cette Raida. J’ai ressenti un grand désespoir. Je me suis demandé : quelle est la conclusion de cette histoire ? »
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Dim 28 Fév 2016, 01:20

que l'UE cesse de soutenir des islamistes radicaux racistes et génocidaires, avec des dons pseudo-humanitaires, uniquement parcequ'ils sont anti-israéliens, et gémisse quand il y a des attentats identiques contre l'UE.


L'islamopalestinisme: un fashisme bayonnant l'expression libre dans le monde arabe lobotimisé par la diabolisation d'Israel

source, Ilan Hamel, Le monde Juif

Menaces, insultes, diffamation. Tous les musulmans qui ne font pas allégeance au petit-fils d’Hassan Al-Banna, Tariq Ramadan, déclenchent son courroux.
En septembre 1994, Tariq Ramadan, professeur de français dans un collège de Genève, crée l’association Musulmans, Musulmanes de Suisse (MMS) et se bombarde président, sans tenir compte du fait que la plupart des musulmans de Suisse ne viennent pas d’Afrique du Nord mais de Turquie, de Bosnie, du Kosovo, et vivent en Suisse alémanique. Dès le 16 décembre 1994, Tariq Ramadan organise le premier congrès du MMS. Les musulmans ne se bousculent pas pour répondre à son appel. Qu’à cela ne tienne, il fait venir par bus entiers de l’Hexagone des militants de l’union des organisations islamiques de France (UOIF), proches des Frères musulmans, notamment Malika Dif et Hassan Iquioussen. Mais une journaliste du magazine suisse L’Hebdo révèle le pot aux roses, titrant « Les musulmans de Suisse étaient… français ».
Elle raconte qu’à l’intérieur du congrès, les non musulmans et les journalistes auraient été traités d’« insectes ». Tariq Ramadan ne s’en relève pas. Il décide d’abandonner la Suisse pour la France.
Faux professeur à Fribourg
Aujourd’hui encore, le petit-fils d’Hassan Al-Banna, le fondateur des Frères musulmans égyptiens, peine à se faire entendre sur les bords du lac Léman. Le Centre islamique de Genève, créé en janvier 1961 par Saïd Ramadan, le gendre d’Hassan Al-Banna, aujourd’hui dirigé par son fils Hani Ramadan, le frère de Tariq, est considéré par beaucoup de musulmans comme une secte obscurantiste. C’est sans doute la seule mosquée en Europe appartenant exclusivement à une seule famille, les Ramadan. Quant à Tariq Ramadan, il n’a pas laissé que de bons souvenirs en Suisse. Enseignant, il séchait très souvent sa classe, critiquait ses collègues. Dans son livre Les Musulmans dans la laïcité, publié en 1994, il écrit en page 175 que les cours de biologie, d’histoire et de philosophie « peuvent contenir des enseignements qui ne sont pas en accord avec les principes de l’islam ».
Et surtout, il adresse des chroniques dans les journaux, notamment dans Le Monde, pour réclamer « un moratoire sur l’application de la charia ». Il se présente comme « professeur de philosophie et d’islamologie à l’université de Fribourg ».
Or, il n’est ni professeur, ni même assistant. Tariq Ramadan se contente de donner bénévolement chaque semaine un exposé d’une heure sur l’islam aux étudiants fribourgeois. Néanmoins, c’est cette carte de visite biaisée qui lui permet de se faire passer à l’étranger pour un universitaire.
« Malgré un bagage intellectuel assez léger, Ramadan se prévaut aujourd’hui d’enseigner à Oxford. Il oublie simplement de préciser que sa chaire universitaire est financée intégralement par le Qatar », souligne Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement de sécurité à la DGSE.
Pour mémoire, en sortant son chéquier, l’un des fils de Kadhafi avait obtenu un doctorat d’une université britannique, ne se donnant même pas la peine de le rédiger lui-même.
Des guetteurs sur la Toile
Charles Genequand, spécialiste du monde arabe à l’université de Genève, n’a jamais été convaincu par le sérieux de Tariq Ramadan. Il lui a refusé sa thèse portant sur le réformisme islamique et Hassan Al-Banna. Les raisons ? Tariq Ramadan tentait de faire passer son grand-père pour un Gandhi musulman. « Non seulement, il refusait d’apporter des corrections à sa thèse, mais il harcelait les membres du jury pour l’obtenir au plus vite », se souvient Charles Genequand. Témoignage confirmé par Ali Merad, professeur émérite à l’Université de la Sorbonne Nouvelle Paris III et auteur de trois Que sais-je ? sur l’islam. Tariq Ramadan est allé jusqu’à le menacer d’une plainte universitaire s’il n’obtenait pas son doctorat.
« J’ai été directeur de thèse pendant près de quarante ans en France, en Belgique, en Suisse. Je n’ai jamais vu un étudiant se conduire de la sorte », a témoigné Ali Merad. À cette époque, Tariq Ramadan décrochait lui-même son téléphone pour insulter et menacer tous ceux qui n’appréciaient pas à sa juste mesure son talent.
Aujourd’hui, il peut compter sur des dizaines de guetteurs sur la Toile. « Il suffit que j’écrive trois lignes sur Internet un peu critique vis-à-vis de Tariq Ramadan pour que je reçoive immédiatement une cinquantaine de messages plus que désagréables de la part de ses sbires », dénonce Ahmed Benani, politologue et anthropologue à l’université de Lausanne. « Tariq Ramadan n’est qu’une icône télévisuelle. Où sont ses travaux universitaires ? Aucun chercheur, qu’il s’agisse d’Olivier Roy, de Gilles Kepel, de Rachid Benzine, de feu Mohammed Arkoun ou d’Abdelwahab Meddeb ne l’a jamais pris au sérieux », lâche Ahmed Benani, qui a connu à Genève Saïd Ramadan, le père d’Hani et de Tariq Ramadan, disparu en 1995.
Les musulmans privés de parole
Même son de cloche de la part de Mohamed-Chérif Ferjani, islamologue et professeur à l’université Lyon-2. « Les insultes ? Je ne prends même plus le temps de les lire. En revanche, Tariq Ramadan n’ose pas m’affronter directement. J’ai dénoncé ses multiples mensonges dans mon livre Le politique et le religieux dans le champ islamique ». Pour enjoliver l’image d’Hassan Al-Banna, Tariq Ramadan gomme systématiquement le caractère militaire et violent des Frères musulmans, en traduisant par exemple « jundî », non pas par « soldat », mais par « militant », et « katîba » par « cercle » au lieu de « brigade » ou « phalange ». Plus grave, il oublie de rappeler qu’Hassan Al-Banna prônait le califat « comme la seule forme possible de l’Etat islamique ». « Une bonne partie des attaques sur Internet sont pilotées par des professeurs d’université français. Ils demandent à leurs étudiants-chercheurs d’insulter tous ceux qui émettent des doutes sur les compétences de Tariq Ramadan », assure Mohamed-Chérif Ferjani.
« Bien évidemment, Tariq Ramadan a beau jeu de prétendre qu’il n’y ait pour rien. Mais je constate qu’il n’a jamais pris ses distances avec les insultes et les menaces proférées par ses acolytes. Ces derniers s’en prennent tout spécialement aux intellectuels d’origine musulmane. Le but est de créer un climat détestable et de tout faire pour empêcher les musulmans, qui ne partagent pas les idées de Ramadan, de s’exprimer », commente Haoues Seniguer, maître de conférence en science politique à Sciences Po Lyon. « C’est d’autant plus désagréable que les écrits de ce personnage méprisant manquent terriblement d’épaisseur scientifique. Un élément significatif : les lacunes révélatrices en matière de culture islamologique où les références à des penseurs tels que Rachid Benzine, Nasr Hâmid Abû Zayd, ou Mohamed Arkoun sont systématiquement absentes, voire écartées, car elles ne cadrent pas avec son système idéologique global ».
La bouche tordue par la haine
Même son de cloche de la part de Dominique Avon, agrégé d’histoire, licencié d’arabe, professeur à l’université du Maine, spécialiste des religions : « Dans Muhammad, vie du prophète, Tariq Ramadan s’en tient à un discours de traditionniste en présentant Adam comme le premier prophète ! Adam est une figure mythique, aucun autre universitaire un peu sérieux n’oserait écrire ce genre de chose », souligne-t-il, ajoutant que « celui qui se présente comme islamologue n’utilise jamais la moindre source académique pour parler des premiers siècles de la religion musulmane ». Ses seules références sont le Coran, les Hadiths (les actes et les paroles du prophète) non soumis à la critique historique, et quelques commentateurs médiévaux soigneusement sélectionnés.
Face à des contradicteurs, Tariq Ramadan abandonne très vite son sourire de miel, pour éructer, la bouche tordue par la haine.
Le docteur Bakary Sambe, enseignant-chercheur au centre d’étude des religions, UFR des civilisations, arts et communication, à l’université Gaston Berge, à Saint-Louis du Sénégal, en a fait la triste expérience.
« Alors qu’en France, il se vante d’être pleinement européen. En Afrique, il désigne l’Occident comme l’origine de tous les maux des musulmans. Sur l’intervention française au Mali, il adopte exactement la même position que les Frères musulmans, le Tunisien Rachid Ghannouchi et l’Egyptien Mohamed Morsi », rappelle Bakary Sambe.
Mais pour s’être opposé à Tariq Ramadan, l’universitaire sénégalais a été présenté comme « anti-arabe » et même « pro-israélien * », dans des écrits adressés à des étudiants musulmans, jusqu’aux Etats-Unis. « J’ai été obligé d’écrire un article en anglais pour contrer tous les mensonges que Tariq Ramadan proférait à mon égard », dénonce le chercheur africain.

*suprême injure !

--
qq conclusions:
-liberer les peuples arabes,et leur liberté d'expression, celà passe aussi par leur proposer de faire la paix avec Israel
-soutenir Israel, c'est soutenir la démocratie, la liberté et les libertés individuelles: l'argumentation pro-palestinienne est antilibertaire et propage la haine entre les peuples. le palestinisme soumet meme les peuples arabes, alors le reste n'en parlons meme pas ..le palestinisme est un fashisme international.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9384
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Dim 28 Fév 2016, 06:50

Collectif Prinu , vous ne vous rendez même plus compte que vous copiez plus d'une fois la même propagande ( l'histoire de Raida ) .

Je vous ai demandé deux fois : " Qu'en concluez-vous ? " . Et vous ne m'avez pas encore répondu .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Dim 28 Fév 2016, 21:48

ysov a écrit:
siffler Ce n'est pas ce qu'implique le monde spirituel qui fait peur, mais l'idée que la majorité de tes compatriotes penserait comme toi (heureusement que non), cet urluberlue qui prône selon sa seule carcasse, au point de réfuter l'Église.

bah si ils pensaient comme moi on essaierait un peu plus de bâtir plus proche du Ciel , alors que vu ce qui ce passe on creuse profond !!!!!!

mais "a cheval vaillant guerrier " tu as Rendez Vous avec le Seigneur !! Bienvenue


Dernière édition par Théodéric le Dim 28 Fév 2016, 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Dim 28 Fév 2016, 21:53

prinu a écrit:
source: Le Monde Juif.info en 2010

Un bébé palestinien est atteint d’une maladie génétique rare. Ses jours sont comptés. Ses deux grandes sœurs, atteintes de la même maladie qui provoque la déficience des défenses immunitaires, sont décédées.
La maman vit à Gaza, où on lui a dit qu’il n’y a pas de traitement pour son fils. Elle demande et obtient l’autorisation de se rendre dans un hôpital israélien. Le médecin comprend vite qu’il est le dernier espoir pour ce bébé.
La transplantation de moelle osseuse dont il a besoin coûte très cher. Et la maman n’a pas le premier sou.Alors le docteur songe à faire appel aux dons, sans grand espoir cependant, car tout cela se passe tandis que les roquettes du Hamas pleuvent sur Sderot, et que la période est catastrophique pour faire appel à la générosité des israéliens envers un palestinien de Gaza, fut-il un bébé.
Il avait tort
Quelques heures après la diffusion d’une annonce à la radio de l’armée israélienne pour sauver le petit Mohammed, le standard de l’hôpital fut saturé d’appels.
Un juif israélien, dont le fils est mort pendant son service militaire, a même envoyé un don de 55.000 dollars.
Et là commence le vrai drame
Lors d’une conversation anodine, Raida Abu Mustafa, la maman du petit Mohammed, s’est lancée dans un long monologue sur la culture du martyrs, – et a annoncé au médecin qu’elle aimerait voir son fils, une fois guéri, revenir faire un attentat en se faisant exploser.
« Jérusalem est à nous », a-t-elle déclaré. « Nous voulons Jérusalem, la nation tout entière, pas seulement un million de personne, mais chacun d’entre nous. Comprenez-vous ce que cela signifie ? Nous tous.
« Pour nous, la mort est une chose naturelle. Nous n’avons pas peur de la mort. Du plus petit enfant, encore plus petit que Mohammed, à la personne la plus âgée, nous sommes prêts à tous les sacrifier pour la cause. Nous sentons que nous avons ce droit. Vous êtes libre d’être en colère, alors soyez en colère »
« Alors, pourquoi vous battez-vous pour sauver la vie de votre fils, si vous dites que la mort est une chose habituelle pour votre peuple? » lui demande le médecin qui a sauvé le bébé
Pour nous, un Shahid est une chose magnifique,
« C’est une chose ordinaire », répond-elle en souriant.
« La vie n’est pas précieuse, pas pour nous. Pour nous, la vie n’est rien, elle ne vaut pas grand chose. C’est pourquoi nous avons de nombreux candidats pour porter des ceintures d’explosifs et se faire sauter en public.
Ils n’ont pas peur de la mort. Aucun d’entre nous, même pas les enfants, n’ont peur de la mort. C’est naturel pour nous
Après la guérison de Mohammed, je veux qu’il soit un shahid (martyr). Si c’est pour Jérusalem, alors il n’y a pas de problème. Pour vous, c’est dur, je le sais. Pour nous, ce sont des cris de joie et de bonheur quand quelqu’un tombe comme un shahid. Pour nous, un Shahid est une chose magnifique »
« Après avoir vu avec quelle intensité elle luttait pour la vie de son fils, je ne pouvais pas accepter ce qu’elle disait », explique le médecin.
« Je l’avais vue debout pendant des heures, lui caressant le front, le réchauffant et l’embrassant. A l’époque j’avais aussi un enfant de l’âge de Mohammed. Je ne comprenais pas d’où ces pensées venaient en elle. J’étais dévasté. A un moment, tandis qu’elle me parlait de shahid, deux femmes juives sont arrivées, elles apportaient des jouets et une poussette pour le petit Mohammed »
« J’ai vu en elle une mère attentive qui passait la nuit au chevet de son bébé. Elle ne mangeait pas, elle perdait du poids, elle pleurait
Je l’ai vu s’évanouir quand on l’a informée qu’il y avait une petite chance de sauver son fils.
« J’ai été incapable d’expliquer comment d’une part, elle a lutté pour la vie de son enfant, et en même temps elle me disait que sa vie n’avait pas d’importance. » "Après coup, j’ai eu le sentiment d’avoir été trahi, qu’on m’avait planté un couteau dans le dos. Je ne voulais plus voir cette Raida. J’ai ressenti un grand désespoir. Je me suis demandé : quelle est la conclusion de cette histoire ? »

Bonsoir prinu ,

Le Seigneur a fait cela pour nous et même ceux qui l'ont acclamé a Son entrée a Jérusalem le conspuaient 2 jours plus tard sur le chemin du Golgotha et depuis 2000ans on ne cesse de le trahir et pourtant IL ne cesse de venir nous sauver et se faire insulter voir torturer !!

il faut faire le Bien par Amour du Bien ensuite Germe ce qui Germe meurt ce qui meurt a l'homme il est demandé et Offert de faire le BIEN !!!
c'est vrai que parfois c'est pénible de finir sur une Croix pour avoir dit La Vérité de JE T'Aime !! :sts:
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Dim 28 Fév 2016, 23:05

"mes conclusions": les palestiniens mentent au monde
les aider est une boite de pandorre

dés qu'ils auront un pays, ils voudrons génocider les juifs voisins, leur but n'est pas un état mais de realiser un génocide, leurs paroles politiques sont des mensonges.

et il faut etre naif et aveugle pour croire autre chose;

ils ne sont ni aptes ni méritant pour un état, pas plus que les nazis en 1940.

Ou sinon, que l'europe parlemente avec Daesh sans vouloir détruire Daesh, que l'europe démontre à daesh sa "volonté de paix".
que l'europe dise à daesh "je t'aime" et "on va vous donner un territoire pour un état géré par daesh, signons un traité de paix".
est ce là la réponse de la france et de l'Europe à DAesh ?
NON.
qu'on ne demande pas à Israel de répondre autrement, et de résister et combattre pour défendre la vie.
Les alliés ont ils proposé un traité de paix a hitler en 1944 ?
NON.
les alliés ont résistés et combattus pour défendre la vie.
voilà la résistance sioniste en plein, ne pas baisser les bras , et défendre la vie.
Jésus serait général de Tsahal.


Dernière édition par prinu le Lun 29 Fév 2016, 02:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Dim 28 Fév 2016, 23:24



Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Lun 29 Fév 2016, 03:14

source : causeur.fr
http://www.causeur.fr/comment-les-juifs-furent-expulses-des-pays-arabes-30710.html

Comment les juifs furent expulsés des pays arabes
On commémore enfin cette histoire méconnue et occultée
Après de longues années d’efforts et de tractations, le parlement israélien (Knesset) a adopté en juin dernier une loi fixant au 30 novembre de chaque année la commémoration de l’expulsion et l’exode des juifs des pays arabes et de l’Iran.
En Israël et dans la diaspora devront être organisées des journées pédagogiques afin de renforcer la conscience internationale en ce qui concerne ces réfugiés ; ce qui devrait déboucher sur leur droit a la réparation dans le cadre des négociations de paix au Proche-Orient. Après soixante ans, ce n’est pas trop tôt.
Mercredi dernier, c’est à la mairie du 17e arrondissement que s’est tenue la première réunion à Paris, organisée par Josiane Sberro, avec l’appui du centre Simon Wiesenthal. Entre 1940 et 1970, une civilisation entière a disparu des pays arabes. Pourquoi cette histoire est-elle restée méconnue ? Que sont devenus ces 800 000 juifs des pays arabes et d ‘Iran (pourquoi omettre la Turquie?) Quel impact cette reconnaissance et cette commémoration peuvent avoir sur ce qui se passe au Proche Orient et en France? Quelques-unes des questions auxquelles Schmuel Trigano a donné des réponses.
Il a rappelé les degrés et les formes différents qu’avait pris l’exclusion de Juifs, selon les pays et les époques. De la discrimination juridique (Syrie) à la dénationalisation (Egypte) et la spoliation économique et sociale (Liban, Yemen) en passant par l’événement pogromique (Irak).Tous les pays arabes sont concernés, dont la Tunisie et le Maroc.
À propos des deux derniers, ça dérange. Pays de la douceur du vivre-ensemble… Nombreux sont les Juifs qui continuent de s’anesthésier à la nostalgie, perpétuent le mythe du bonheur en pays arabes et folklorisent le passé. Cet exode est une histoire politique niée, trop peu analysée, voire travestie afin de justifier le traitement exclusif des réfugiés palestiniens. Schmuel Trigano n’hésite pas à parler du silence sépharade comme d’une faute politique. Mais il rappelle aussi que le Wojac (World organisation of Jews from Arab countries) a tenté en vain dans les années 80 de convaincre Israël de la nécessité de verser au dossier de la paix l’exode des 800 000 juifs chassés des pays arabes. Cette histoire ne serait-elle pas la clé de la délivrance de la mémoire et du rétablissement de la vérité ? Trigano démontre que ce qui se passe aujourd’hui dans le monde musulman du Pakistan au Mali est la dernière étape d’un processus commencé avec les Arméniens, poursuivi avec les juifs et se terminant aujourd’hui avec les Chrétiens.
Georges Bensoussan revient sur la difficulté d’écrire l’histoire de ce presque million de Juifs des pays arabes virés de leur terre natale. Plusieurs facteurs, selon lui, convergent.
1/Les Juifs eux-mêmes, avec cette difficulté pour les Ashkénazes de donner crédit aux Séfarades qui eux, n’ont pas été décimés par la Shoah.
2/ Le monde arabe, négationniste, et qui continue de travestir la réalité en mettant sur le dos de la création de l’État d’Israël, le « malaise »juifs/arabes et le départ des juifs. Si c’était vrai, alors pourquoi les juifs ont-ils été si soulagés de voir arriver les colonisateurs en qui ils virent leurs libérateurs ? (rappelons que les juifs étaient des « dhimmis », des protégés) 3/ L’Occident qui préfère croire au mythe du bonheur juif en pays arabe et ne s’intéresse qu’aux 700 000 réfugiés palestiniens.
Pourtant des travaux existent : ceux de Bensoussan et Trigano, ainsi que N. Weinstock P. Fenton ou Litman. Mais la presse n’en fait pas écho…
La fin de 800 000 Juifs en terre d’Islam dérangerait la mécanique intellectuelle progressiste qui veut qu’un dominé ne peut pas être en même temps un dominateur, spoliateur et antisémite ?
Enfin, avec humour, Daniel Sibony a rappelé que le pouvoir arabe protégeait les juifs en terre d’Islam de la masse arabe elle-même: en effet moyennant impôt, les juifs pouvaient vivre tranquillement et faire la fête ! D’où cette nostalgie sans doute… Cette nouvelle journée de commémoration peut permettre aux Juifs séfarades de faire connaître leur Histoire, de faire la paix avec leur mémoire et cesser de nourrir un mythe que d’autres utilisent avec une habileté perverse
En reconnaissant ce fait politique majeur, la disparition des communautés juives des pays arabes, Israël, le monde arabe et la communauté internationale seront contraints de poser enfin cette pièce manquante sur l’échiquier de la paix à construire. Car nier n’est pas jouer.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Lun 29 Fév 2016, 03:16

source dreuz info

un texte essentiel, avec autorisation. tellement essentiel qu'on ne peux pas le résumer:

http://www.dreuz.info/2015/02/15/turquie-ces-bons-a-rien-de-juifs-ont-enfin-quitte-izmir

Turquie : «ces bons à rien de juifs ont enfin quitté Izmir»
En ces temps où l’antisémitisme musulman explose partout en Occident, lire un article d’un journaliste musulman turc qui prend la défense d’Israël et exprime son admiration pour ce pays si vilipendé, si insulté, si sali par la désinformation écoeurante des médias, c’est réconfortant et ravive l’étincelle de l’espoir …
« Israël est le problème » répètent à l’unisson les antisémites et les anti-israéliens.
Non, Israël n’est pas le problème.
Non, les constructions juives en Judée-Samarie ne sont pas un obstacle à la paix. Le seul obstacle à la paix, c’est la haine des voisins d’Israël.

Il est vraiment très difficile de plaire à ceux qui haïssent les Juifs.

Quand les Juifs ne peuvent se protéger, car ne disposant pas d’une force militaire, ils sont traités de « lâches » et persécutés.

Quand ils peuvent se défendre, grâce à leur armée, ils deviennent des « oppresseurs ».

Pourtant, nous sommes nombreux, au Moyen-Orient, à voir Israël comme la seule lumière de liberté et de démocratie au milieu des ténèbres du terrorisme et de la haine qui ravagent la région.

Hélas, dans la Turquie moderne, la tradition antisémite, quasi centenaire, ne faiblit pas.

Mahmoud Abbas, un négationniste de l’Holocauste et grand encenseur du terrorisme, a rencontré son ami le président turc Erdogan à Ankara il y a près d’un mois.

Le 27 décembre dernier, le leader du Hamas Khaled Mashaal déclara, lors d’un congrès de l’AKP : « Inch Allah, nous libérerons à nouveau la Palestine et Jérusalem. »

La foule scanda : « Mujahideen Mashaal, Hamas, nous sommes prêts à sacrifier nos vies pour vous » et «à bas Israël.»

Le concept de la vraie liberté et de la démocratie paraît étranger aux antisémites.

Ils sont nombreux, parmi ces libéraux autoproclamés, à avoir leur propre concept du bien et du mal. Leur esprit est aussi fermé, aussi liberticide, aussi anti-démocratique que celui du pire des tyrans psychorigides.

Quand les gens se réfèrent à Israël comme « le problème », cela signifie que l’existence d’Israël est le problème.

Quand des gens montrent leur solidarité envers les Frères musulmans ou le Hamas ou ceux qui jugent, emprisonnent, et condamnent des gens à la flagellation, pour crime de « liberté d’expression », toute la légitimité de l’existence d’Israël dans cette région en ressort éclatante.

Quand les gens de la région disent « A bas Israël», cela signifie :

« nous ne voulons pas de la démocratie, nous ne voulons pas de l’égalité. Nous voulons que notre nation règne en maître, nous voulons que les juifs soient apatrides, sans défense.

Nous ne voulons pas de la sagesse ou de la connaissance des juifs. Nous voulons encore plus d’obscurantisme, d’arrogance, d’hostilité. Nous sommes aussi ignorants que l’on puisse l’être et nous sommes heureux ainsi. Et si possible, nous voulons un autre Holocauste, comme le Hamas le réclame. En même temps, nous voulons définitivement la paix, et ceci est notre vision de la paix. »

Israël est le pays où les ancêtres des juifs vécurent, acquirent des connaissances et y travaillèrent à la sueur de leur front. Les Juifs doivent y vivre, non seulement pour se protéger des persécutions et des futurs massacres, mais également pour apprendre, à la lumière de leurs ancêtres qui apportèrent au monde ce que furent les premières lois de justice sociale, après le Code d’Hammurabi. [le Code d’Hammurabi est l’une des plus anciennes lois écrites trouvées. Ce code fut réalisé à l’initiative du roi de Babylone, Hammurabi, vers 1730 avant Jésus Christ].

Ces lois sont là, il suffit de les lire. « Paye le travailleur journalier au coucher du soleil ». « Ne cuis pas l’agneau dans le lait de sa mère ». «Ne vole pas”. « Ne tue pas ». Et il y en a davantage, trop nombreuses à énumérer ici. Ce sont des messages authentiques de liberté.

Les Juifs sont les habitants légitimes d’Israël, ils ont tendu plusieurs fois la branche d’olivier, non seulement aux palestiniens, mais aussi à d’autres … elle fut toujours rejetée.

Si une pluie de roquettes s’abattait sur votre pays, vous le défendriez, vous vous défendriez, non ? Alors, pourquoi Israël n’en aurait-il pas le droit ? Israël ne doit s’excuser de rien.

Il existe une croyance populaire selon laquelle l’antisémitisme n’avait pas été encouragé en Turquie avant la prise de pouvoir par l’AKP en 2002.

Toutefois, en examinant de plus près les vie des juifs dans la Turquie moderne, il apparaît que cette croyance n’était qu’un mythe. La vérité est bien éloignée de la légende : être un juif en Turquie, c’est avoir été exposé pendant plus de 90 ans à une discrimination systématique.

Le 21 novembre dernier, MEMRI publia un rapport spécial – à lire absolument – intitulé :

« L’antisémitisme atteint un nouveau sommet en Turquie : menaces contre les Juifs turcs, expressions d’admiration pour Hitler, appels à envoyer les Juifs dans les camps de concentration, à leur faire payer une « taxe spéciale. »

Dans le même temps, le Président Erdogan, lors de son discours du 22 septembre 2014 au Conseil des Relations étrangères, niait tout sentiment antisémite de sa part et de celui de son gouvernement.

Or, selon le rapport, publié par MEMRI, des membres de son parti, après leur participation au Conseil, s’empressèrent d’écrire des tweets à la gloire d’Hitler et des librairies d’Istanbul affichaient des pancartes « interdit à ces chiens de juifs ».

Comme MEMRI l’a souligné, il est évident, que sous le gouvernement de l’AKP, l’antisémitisme en Turquie a atteint un nouveau record. Mais ces horribles réalités ne sont pas seulement le fait du parti islamiste au pouvoir, elles font aussi partie de l’histoire de la Turquie.

De 1941 à 1942, les juifs de Turquie furent enrôlés comme soldats de 2e classe dans des bataillons pour exécuter des travaux forcés dans des conditions terribles.

De 1942 à 1944, les juifs turcs furent soumis à une taxe spéciale et durent subir l’assimilation forcée.

Les discours de haine dans la presse turque à l’égard des Juifs turcs étaient systématiques, ce qui fut à l’origine des pogroms antijuifs de 1934 en Thrace orientale.

Avec l’application de la loi sur le nom de famille, les enfants juifs durent changer leurs noms et prénoms et adopter des noms à consonance turque. Le « Ladino», la langue des juifs turcs, fut aussi interdite par le régime turc.

Dès 1923, lors de l’établissement de la République turque, les Juifs furent systématiquement discriminés (ainsi que d’autres communautés non musulmanes) et privés de leur liberté de mouvement au moins trois fois : en 1923, en 1925 et en 1927.
Si l’antisémitisme, sous le gouvernement de l’AKP, a été largement signalé par certains medias, l’antisémitisme, après l’instauration de la République turque, a été grandement occulté.

En Turquie, l’antisémitisme partage une longue histoire avec les autorités nationales, les faiseurs d’opinion, les cercles politiques (d’extrême-droite et d’extrême-gauche) les groupes islamistes et non islamistes et en particulier les médias.

Aucune université turque ne dispose d’un département d’études juives ou de l’Holocauste. La restauration de l’Etat d’Israël en 1948 a transformé l’antisémitisme en antisionisme, une forme hypocrite d’antisémitisme.

Depuis la fondation de la République de Turquie en 1923 et ce, jusqu’en 1950, lors des premières élections nationales, ces pratiques discriminatoires étaient exécutées par des gouvernements non islamistes du CHP (Parti Républicain du Peuple), qui fonda l’Etat turc.

Il est impossible de résumer tous les incidents antisémites en un seul article, mais une brève chronologie de ces évènements, parmi les plus importants, aiderait à faire comprendre le genre de vie auquel les Juifs de Turquie furent obligés de se soumettre et ce, pendant des décennies.

Campagne antisémite traditionnelle dans les medias turcs

En janvier 1923, les journaux “Turkish Voice” (Türk Sesi) et « Burnt Land « (Yanik Yurt) publiés dans la province d’Izmir, appelèrent les commerçants turcs à lutter contre « la menace immorale et sordide juive ».

Les articles affirmaient, que les Juifs constituaient le terreau favorable au développement des germes.

Le magazine satirique Akbaba se joignit au chœur en publiant une série d’articles intitulés : «N’avez-vous pas entendu dire, que vous ne devriez pas faire des affaires avec les Juifs » et « Devons-nous laisser ces germes vivre avec nous ? »

En janvier 1937, les vagues fascistes et du national-socialisme qui déferlèrent sur l’Europe arrivèrent en Turquie. Un bureau allemand d’information fut ouvert à Istanbul. Les journaux « Türkische Post » et « Cumhuriyet » (The Republic) commencèrent à répandre la propagande nazie.

En 1948, quand les Juifs souhaitèrent émigrer vers l’Etat d’Israël nouvellement restauré, l’Etat turc et les médias à la solde de l’Etat qui, auparavant, avaient fait tout ce qui était en leur pouvoir, pour faire partir les Juifs de Turquie, les accusaient maintenant d’être des traîtres.
Arméniens, Grecs et Juifs désignés par un code selon leur origine

Les recherches, menées par le journal « Radikal » et différentes interviews avec des Responsables officiels, ont révélé une longue histoire centenaire de discriminations en Turquie.

Ce pays avait secrètement assigné des codes pour désigner les Arméniens, les Grecs, les Juifs, les Syriaques et autres minorités non musulmanes, dès la fondation de la République turque.

Ainsi, la direction nationale de la population codifia les Grecs par le chiffre 1, les Arméniens par le chiffre 2 et les Juifs par le chiffre 3.

Pour Orhan Kemal Cengiz, un avocat, spécialisé dans la Défense des Droits de l’Homme et chroniqueur au journal Al Monitor, il s’agit d’un scandale, qui devrait faire trembler la Turquie au plus profond d’elle-même, mais le pays, trop occupé par son propre agenda, a d’autres priorités.

« Etant donné l’histoire de la Turquie, assombrie par de nombreuses pratiques iniques envers les non musulmans, l’importance de ce scandale pourrait être mieux comprise via une comparaison. Imaginons un moment, que les juifs d’Allemagne soient secrètement identifiés par le gouvernement allemand, grâce à un code, cela provoquerait un tel séisme que le système politique allemand exploserait. En Turquie, par contre, la révélation de ce scandale a fait partie des brèves, dans quelques journaux et pendant un court laps de temps. »

Promulgation de lois discriminatoires interdisant l’accès à certaines professions aux non Musulmans

Dès 1923 – 1924, les sociétés étrangères et les banques furent priées d’employer uniquement des citoyens musulmans turcs et de congédier tous les non musulmans. Grecs, Arméniens et Juifs furent licenciés sans indemnités.

Selon l’article 4 de la loi de 1926, seuls les citoyens turcs pouvaient travailler dans les institutions publiques. Des milliers de non musulmans perdirent leur emploi.

En 1928, de nouvelles lois furent appliquées selon lesquelles seuls les citoyens turcs pouvaient être médecins, dentistes, infirmières, etc.

Dans ces nouvelles lois, les citoyens turcs étaient désignés comme des « turcs ethniques ». Dès lors, pour accéder à ces professions, il fallait non seulement être musulman, mais aussi un « turc ethnique ».

En 1926, une loi désigna la langue turque comme la seule langue commerciale autorisée. Les non musulmans travaillant dans les administrations qui ne maîtrisaient pas la langue turque furent congédiés.

En juin 1932, le parlement turc promulgua la loi #2007, qui interdit aux étrangers l’accès à de nombreuses professions.

Ces lois discriminatoires posèrent de sérieux problèmes aux réfugiés juifs d’Allemagne, exilés en Turquie.

« Citoyens, parlez le turc ».

Interdiction du Ladino et assimilation forcée. Le Ladino était la langue maternelle des Juifs sépharades turcs. Le 13 janvier 1928, le syndicat des étudiants de la faculté de droit de l’université ottomane (aujourd’hui l’université d’Istanbul) lança une campagne pour interdire en public l’utilisation d’autres langues que le turc. De nombreuses affiches furent postées à travers la Turquie avec divers slogans :

« Citoyens, parlez le turc». « Nous ne pouvons considérer comme Turc celui que ne parle pas turc ». « Parlez turc ou quittez le pays ».

Cette campagne hautement discriminatoire fut approuvée par le gouvernement.

En novembre 1932, lors d’une campagne d’assimilation forcée, chaque juif de la province d’Izmir dut signer un accord dans lequel il promettait d’embrasser la culture turque et ne parler que la langue du pays. Les juifs des provinces de Bursa, Kiflareli, Edirne, Adana, Diyarbakir et Ankara acceptèrent de signer. Les journaux regorgeaient d’articles sur la conversion par groupes à l’islam de jeunes filles juives et arméniennes.

1934 : pogroms antijuifs en Thrace Occidentale

Les articles des auteurs Pan-Türc, Cevat Rifat Atilhan et Nihal Atsiz furent à l’origine des pogroms qui se déroulèrent du 21 juin au 4 juillet 1934 dans les provinces de Tekirdag, Erdirne, Kirklareli et Canakkale en Thrace occidentale. Ils débutèrent par un boycott des entreprises et commerces juifs, suivis par des attaques physiques, des pillages, des incendies de bâtiments. Des Juifs furent battus et des femmes juives violées.

Terrorisés, plus de 15.000 Juifs fuirent la région. Les pressions antisémites sur les communautés juives dans les écoles, les marchés et les institutions d’état, persistèrent, même après les pogroms.

Une circulaire confidentielle, envoyée par le parti au gouvernement, le CHP, à ses filiales locales, avait révélé que le gouvernement approuvait les pogroms.

Attitude indigne de la Turquie pendant l’Holocauste

Pendant l’Holocauste, la Turquie accueillit très peu de juifs et de réfugiés politiques. Les tentatives, émanant de personnalités et d’organisations juives pour faire accepter plus de réfugiés par la Turquie demeurèrent vaines.

En 1937, la Turquie prit même des mesures pour empêcher l’immigration juive.

Quand le nombre de réfugiés juifs augmenta rapidement en 1938, la Turquie fit appliquer deux lois, interdisant aux gens sans passeport ou sans document citoyen d’entrer en Turquie. Ces lois ne s’appliquaient pas ouvertement aux juifs. Mais derrière ces lois, se cachait une bien vilaine réalité : l’Allemagne et d’autres pays avaient enlevé aux juifs leurs droits de citoyen. Le 29 août 1938, le gouvernement turc publia une circulaire interdisant aux juifs dont les droits avaient été limités, voire supprimés dans leurs pays d’origine, d’entrer en Turquie.

Tragédies en mer : les bateaux de réfugiés juifs, en route vers leur mère patrie, interdits d’accoster sur les côtes turques.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les historiens Corry Guttstadt et Rifat Bali rapportèrent les tragédies vécues par les réfugiés juifs, fuyant les persécutions nazies à bord de bateaux, dans l’espoir de rejoindre Israël, leur mère patrie historique.

"Ces bons à rien de Juifs ont enfin quitté Izmir. »

Le 8 août 1939, la bateau Parita, en route vers la terre d’Israël (alors sous mandat britannique et appelée Palestine) devait accoster à Izmir suite à des problèmes techniques. A son bord, se trouvaient 800 réfugiés juifs d’Allemagne, de Pologne et de Tchécoslovaquie. Les réfugiés restèrent au large de la côte d’Izmir pendant une semaine, sans charbon, sans nourriture, sans eau. Il fut interdit au navire de s’amarrer sur les quais, et le capitaine, après des menaces de la police maritime turque, fut forcé à reprendre la navigation. La une du quotidien Ulus titra : « Ces bons à rien de Juifs ont enfin quitté Izmir. »

Le Parita s’échoua le 23 août sur une plage de Tel Aviv et nombre de ses passagers furent envoyés dans un camp près de Haïfa par les autorités britanniques…

Le 6 décembre 1940, le Salvador, un bateau naviguant vers Israël au départ de Varna en Bulgarie arriva à Istanbul avec 327 réfugiés juifs bulgares et tchèques à son bord. Le Salvador fut obligé de reprendre la mer le 12 décembre, en dépit des mauvaises conditions climatiques et coula le même jour au cours d’une violente tempête au large de la côte de Silivri, dans la mer de Marmara. 204 personnes périrent noyées, dont au moins 70 enfants.

Le 15 décembre 1941, le Struma quitta le port de Constance, avec 769 Juifs roumains à bord, sauvés de l’extermination nazie pour le pays d’Israël et essaya d’accoster dans le port turc de Büyükdere, au nord du Bosphore, suite à une avarie du moteur.

Non seulement le bateau était surchargé, mais il n’était plus en état de naviguer. Des draps, sur lesquels on pouvait lire, « Sauvez-nous » furent attachés au bateau. Mais les autorités turques, insensibles au sort des passagers, interdirent au bateau d’accoster. Pendant 70 jours, en plein cœur de l’hiver 1941-1942, les malheureux durent lutter contre le froid, les maladies et la mort au large des côtes, près de Sarayburnu, seulement aidés par des bénévoles de la communauté juive d’Istanbul et la Croix Rouge.

Le 23 février, environ 200 policiers turcs encadrèrent le Struma, menaçant de tirer sur quiconque tenterait de se jeter à l’eau, et arrachèrent les draps. Les autorités portuaires ordonnèrent au navire d’appareiller, mais après que les mécaniciens eurent saboté la machine de manière à rendre ses pannes irréparables, la marine turque remorqua le Struma en pleine mer.

Le 24 février 1942, à 2 heures du matin, il fut coulé, par erreur, par un sous-marin soviétique.

Lorsque des canots de sauvetage arrivèrent sur le lieu du naufrage, il ne restait plus des passagers que quatre corps flottant sur les eaux de la mer Noire.

David Stoliar, un jeune homme âgé alors de 19 ans, fut le seul survivant de cette tragédie.

Après avoir reçu des soins dans un hôpital militaire turc, Stoliar, l’unique témoin de ce drame, fut emprisonné dans une cellule de la police turque à Istanbul et interrogé pendant deux semaines. Lorsqu’il demanda ce qu’on lui reprochait, on lui répondit qu’il était “entré en Turquie sans visa ». Il fut par la suite remis en liberté. Ce jeune avait été doublement miraculé : une fois du naufrage, la seconde des griffes de la police turque.

Après la catastrophe, le premier ministre Refit Saydam déclara : «La Turquie ne peut devenir le refuge, de ceux, que personne d’autre n’accepte». Pour le gouvernement turc, la Turquie n’avait aucune responsabilité, elle avait simplement empêché des individus de pénétrer illégalement sur son territoire…

Le bataillon de travailleurs non Musulmans (1941-1942)

Le 22 avril 1941, 12.000 non musulmans, y compris des hommes juifs âgés de 27 à 40 ans, furent envoyés comme soldats dans des camps pour y travailler sous une chaleur extrême, sans infrastructure et sans eau.

Ces camps humides, boueux, infestés de moustiques, favorisaient la propagation de la malaria. Ces soldats, aussi connus sous le nom des «Vingtièmes classes», n’avaient pas d’armes. Insultés et ridiculisés comme étant des « soldats infidèles », ces malheureux étaient obligés de porter des vêtements d’éboueurs et de travailler des heures durant. Même les aveugles et les handicapés étaient enrôlés. Ils travaillaient dans des conditions inhumaines à la construction de tunnels, de routes et du parc de la jeunesse, à Ankara.

Nombreuses furent les victimes parmi ces conscrits, suite aux mauvaises conditions de travail et aux maladies. Les survivants des Vingtièmes classes furent démobilisés le 27 juin 1942.

Souhaitant participer à la deuxième guerre mondiale, la Turquie avait rassemblé à l’avance, dans ces camps, tous les non Turcs, considérés comme une cinquième colonne potentielle.

L’impôt sur la fortune (1942-1944)

Le 11 novembre 1942, le gouvernement, mené par le premier ministre Şükrü Saracoğlu, décréta une loi relative à l’impôt sur la fortune, afin de surmonter les problèmes économiques qui émergeaient pendant la guerre. 87% des payeurs étaient les non musulmans. Cette loi avait en fait pour but d’éliminer les non musulmans de l’économie du pays.

Les contribuables furent divisés en 4 groupes distincts en fonction de leur religion :

M pour Musulmans

G pour non Musulmans

E pour étrangers

D pour convertis

Le montant des taxes à payer par les commerçants s’élevaient à 232% pour les Arméniens, à 179% pour les Juifs, à 156% pour les Grecs. Seuls 4.94% des musulmans turcs étaient soumis à l’impôt sur la fortune. Les plus frappés par cet impôt inique furent les Juifs, les Grecs, les Arméniens et les Levantins.

Il s’agissait là d’un génocide économique à l’encontre des minorités sous le couvert d’une loi inique.

La loi s’appliquait également aux pauvres non musulmans comme les chauffeurs, les ouvriers et même les mendiants. Ils devaient payer leurs impôts dans les 15 jours sous peine d’être envoyés dans des camps de travaux forcés dans l’Est de l’Anatolie, une région plus froide que Moscou en hiver, pour y casser des pierres.

Dans son livre Turkey, the Jews, and the Holocaust* (Turquie, les Juifs et l’Holocauste) l’historienne Corry Guttstadt écrivit :

« Bien que la loi stipulait que les personnes de plus de 55 ans étaient exemptées de travaux forcés, des hommes de 75 ans, voire de 80, et même des malades étaient traînés sans pitié à la gare et déportés vers les camps. »

« Ces taxes ruinèrent les vies de nombreuses familles non musulmanes, à Istanbul. De nombreuses personnes, plongées dans le désespoir, se suicidèrent. »

Parmi les personnes, qui furent envoyées dans les camps, 21 perdirent la vie. Le gouvernement turc confisqua leurs biens et les vendit à bas prix à des musulmans turcs.

L’impôt sur la fortune fut retirée en mars 1944, sous la pression des critiques de la Grande Bretagne et des USA.

Les Juifs dans la Turquie actuelle : la tradition antisémite continue …

Les Juifs en Turquie, même sous les gouvernements kémalistes, furent systématiquement exposés à de graves discriminations pendant des décennies.

Aujourd’hui, sous un gouvernement islamiste, ils ne se sentent pas en sécurité et sont à nouveau victimes de menaces. De nombreux citoyens de la communauté juive quittent le pays ou projettent de le faire.

Un éminent homme d’affaires de la communauté juive, Mois Babay, un professionnel du tourisme, écrivit en décembre dernier un article pour le journal juif Salom basé à Istanbul, en se référant au meurtre du journaliste arméno-turc, Hrant Dink en 2007 :

« Chaque jour, nous sommes confrontés à des harcèlements, des attaques. L’espoir s’amenuise. Faudra-t-il qu’un « Hrant juif » soit abattu pour que le gouvernement, la société civile, nos voisins, les juristes prennent conscience de cette situation des plus alarmantes ?

Gabay ajouta qu’un nombre sans cesse croissant de Juifs turcs songe à quitter la Turquie avec leurs familles :

« Approximativement 37% des diplômes du secondaire de la communauté juive en Turquie préfèrent continuer leurs études à l’étranger. Ce chiffre a doublé cette année, comparé aux années précédentes. »

Non seulement les étudiants pensent à partir, mais également les hommes d’affaires, les jeunes comme les plus âgés.

Quand l’antisémitisme devient l’antisionisme

Si un Etat juif avait existé au moment des persécutions, les juifs auraient pu s’y réfugier et éviter le plus grand crime de l’histoire contre l’Humanité: l’Holocauste. S’ils avaient disposé d’une armée, ils auraient pu se défendre contre les nazis.

Mein Kampf best seller en Turquie, édité par 13 maisons d’éditio

Après ces persécutions et discriminations à l’encontre des juifs, l’antisémitisme turc ne faiblit pas. En 2005, Mein Kampf devint un best seller en Turquie, après avoir été édité par 13 maisons d’édition.

Depuis l’été dernier, des milliers d’internautes font l’éloge d’Hitler et écrivent que les juifs ont mérité l’Holocauste sans être poursuivis par la justice.

Le porte-parole du Parlement, Cemil Ciceck, a établi un lien entre la résurgence de l’anti-sémitisme et les actions d’Israël. En s’adressant à la communauté juive, il déclara : « Tout en nous souvenant de la douleur du passé, nous ne pouvons ignorer les dernières attaques d’Israël à Gaza, au cours desquelles 2.000 enfants innocents et de nombreuses femmes furent massacrés. » (mensonge de propagande) Peut-être pense-t-il que le conflit arabo-israélien a aussi été la cause de l’Holocauste ? Sait-on jamais…

Les larmes de crocodile versées par le ministre turc des Affaires étrangères lors de la commémoration de 70e anniversaire de la libération du camp de la mort d’Auschwitz-Birkenau ressemblent à une farce turque de très mauvais goût.


Dernière édition par prinu le Lun 29 Fév 2016, 03:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Lun 29 Fév 2016, 03:19

debout les chrétiens ! les sionistes sont avec vous.
http://www.bfmtv.com/international/jean-d-ormesson-nous-avons-ete-charlie-soyons-des-chretiens-d-orient-865963.html


Dernière édition par prinu le Lun 29 Fév 2016, 03:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Lun 29 Fév 2016, 03:24

Certains ont dit qu'Enstein était antisioniste ? non, il a juste refusé un role politique.
La réponse d'einstein aux antisionistes

http://www.bfmtv.com/international/jean-d-ormesson-nous-avons-ete-charlie-soyons-des-chretiens-d-orient-865963.html
a réponse d’Einstein aux antisionistes
Défenseur infatigable du pacifisme, Albert Einstein, le génial physicien, dévoua tout autant sa vie à la cause du sionisme, non sans critique. Pressenti en 1952 à la présidence de l’État d’Israël, le père de la théorie de la relativité refusa, en tant que scientifique, la proposition de David Ben Gourion, Premier ministre du pays à l’époque.
Pressentant, la haine du juif masquée derrière l’antisionisme, voici ce qu’écrivait Einstein en 1930, dans son essai politique et philosophique Comment je vois le monde, pour justifier l’intérêt d’un État Juif, soit 18 ans avant le vote de l’ONU :
« Vous appelez cela du nationalisme, non sans erreur. Mais un effort pour créer une communauté, sans laquelle nous ne pouvons ni vivre ni mourir dans ce monde hostile, pourra toujours être désigné par ce vocable haïssable. De toute façon il s’agira d’un nationalisme mais sans volonté de puissance, et préoccupé de dignité et de santé morale. Si nous n’étions pas contraints de vivre au milieu d’hommes intolérants, mesquins et violents, je serais le premier à rejeter tout nationalisme au profit d’une communauté humaine universelle ! L’objection – si nous voulons, nous Juifs, être une « nation », nous ne pourrons plus être des citoyens à part entière de l’Etat allemand – révèle une méconnaissance de la nature de l’Etat, fondant son existence à partir de l’intolérance de la majorité nationale. Contre cette intolérance nous ne serons jamais protégés, que nous nous appelions ou pas « peuple », « nation ». Etc. »
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9384
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Lun 29 Fév 2016, 06:27

prinu a écrit:
[1] "mes conclusions": les palestiniens mentent au monde
les aider est une boite de pandore

...
[2] Jésus serait général de Tsahal.


1. Donc , à partir du seul cas de Raida , vous tirez une conclusion générale , voire universelle !

2. Vous refusez le fondement même du christianisme . Comment voulez-vous que nous ne soyons pas méfiants ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Lun 29 Fév 2016, 08:55

A ce compte le Christ reviendrait à Nazareth en tenue de combat pour revendiquer les anciennes possessions de sa famille, ou ferait sauter des maisons parce qu'un membre d'une famille a commis un attentat...
Le principe, modérateur dans l'esprit du judaisme (la finalité dans l'islam semble être la même), du talion (il s'agissait d'éviter des cycles indéfinis de vengeance entre les tribus où la colère pouvait entrainer une inflation de morts, il ne s'agit pas comme on le croit de rendre absolument oeil pour oeil etc mais de rester dans la limite du mal subi, et c'est le principe de la compensation qui prévaut) est bien loin lorsqu'on a 10 morts d'un coté (Palestinien) pour un mort de l'autre (Israélien), et les proportions à Gaza étaient bien pires.
Et les punitions collectives qui consistent par exemple à détruire la maison d'une famille lorsqu'un de ses membres a commis un attentat ne font que produire de nouveaux terroristes.
D'un autre coté on démolit parce qu'il n'y a pas de permis de construire,  c'est donc légal, sauf que les permis de construire pour les Palestiniens, il n'y en a presque pas :

http://www.france-palestine.org/Israel-demolit-313-constructions-palestiniennes-en-six-semaines

http://www.intal.be/fr/node/9305

http://www.altermondes.org/palestine-les-demolitions-des-maisons-nont-rien-a-voir-avec-la-securite-disrael/

http://www.lefigaro.fr/international/2016/02/02/01003-20160202ARTFIG00393-cisjordanie-israel-detruit-une-dizaine-d-habitations-financees-par-l-ue.php
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Mer 02 Mar 2016, 03:19

sauf que toutes vos source sont orientés, et que des droits de construire aux arabes israéliens, il y en a des milliers, et les palestiniens peuvent construire là ou ils gérent souverainement leurs régions.
mais ils ne peuvent pas là ou c'est illégal, de meme que des maisons d'israéliens construites illégalement sont détruites !

Jérusalem 1942: soldats palestiniens.

http://img11.hostingpics.net/pics/899185annes40soldatspalestinienspalastinaavecdrapeaunaziisraelpalestine.jpg
vous noterez la petite broderie "Palastina" sur le drapeau. Le grand mufti palestinien Al-Husseini etait l'ami , l'allié politique et ideologique, et un financier, du chancelier Hitler. Il s'impliquera personnellement, financierement, militairement et ideologiquement dans la Shoah, et finançât trois divisions de Waffen SS avec turbans a tete de mort, composées de volontaires musulmans, dont une a été basée dans le sud de la France. Il exigeat au gouvernement hongrois d'envoyer les enfants juifs hongrois dans les camps de la mort, avec leurs parents, sous menaces de represailles .L’historien Wolfgang Schwanitz déclare que «selon le témoignage de dirigeants nazis al-Husseini était l’un des instigateurs du génocide…». L’adjoint d’Adolf Eichmann au bureau des affaires juives,Dieter Wisliceny, a déclaré au procès de Nuremberg: "il me semble que le Grand Mufti (palestinien Al Husseini), qui a vécu à Berlin à partir de 1941, a joué un rôle, d’une importance non négligeable, dans la décision du gouvernement allemand d’exterminer les juifs d’Europe."
Et dans ses mémoires écrites à Damas, explique Wolfgang Schwanitz, «le Mufti a admis avoir conseillé Hitler et d’autres dirigeants nazis et avoir été parfaitement informé du meurtre de masse en cours».
Il ajoute : « «c’est un fait historique que la collaboration avec Hitler du Grand Mufti de Jérusalem a joué un rôle important dans l’holocauste. Il était le plus important conseiller non européen dans le processus de destruction des juifs d’Europe».
Il réalisât les massacres des juifs a Jérusalem en 1921 et 1929 ( et dans tout le pays). c'est là le véritable début du conflit, et qui déclenchât ensuite l'autodéfense et le début du sionisme moderne: A la fois par le droit légal d'un état juif donné par le traité international de San Rémo, que par autodéfense humanitaire; et non pas l'agression arabe de 1948 par cinq armées. c'est de l'histoire.

Les palestiniens sont les faiseurs de guerre, depuis 1921.
Les sionistes ne sont que des résistants courageux, et suivant le droit international de San Rémo.
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Mer 02 Mar 2016, 08:56

Ha toujours le mufti ? Et tous les autres qui sont morts aux cotés des alliés ?  Vous n'êtes donc pas partial, partiale, partiaux, partiales ? Et si vous êtes partial, partiale partiaux, partiale(s), et non pas un observateur ou un historien neutre, c'est que vous pensez être dans votre bon droit ou par intérêt, c'est pour cela que je donne d'autre points de vue.
D'une manière neutre vous vous qualifiez : courageux, armée morale (quelle trouvaille ingénieuse, la plus morale du monde) civilisés, démocratiques , et les autres tout le contraire n'est-ce pas ? Hmm ça ressemble à de la charité.

JUSTE APRÈS la fondation de l’État d’Israël, Dieu apparut à David Ben-Gourion et lui dit : « Tu as bien agi pour mon peuple. Formule un vœu et je le réaliserai ! » « Je voudrais qu’Israël soit juif, démocratique et qu’il englobe tout le pays entre la Méditerranée et le Jourdain, » répondit Ben-Gourion.

« C’est trop, même pour moi ! » s’écria Dieu. « Mais je vais t’accorder deux des trois. Tu peux choisir entre un Israël juif et démocratique dans une partie du pays, un État démocratique sur l’ensemble du pays qui ne sera pas juif, ou un Israël juif sur l’ensemble du pays qui ne sera pas démocratique. »

Dieu n’a pas changé d’avis.

Destruction d'écoles :

http://fr.lpj.org/2016/02/24/larmee-israelienne-detruit-une-ecole-en-construction-financee-par-la-france/ (Consulat de France et publié par le Patriarcat latin, donc partial selon vous).


C'est sur qu'une école illégalement construite, financée par l'aide humanitaire, c'est grave, maintenant on attend que l'état démocratique en construise une qui soit légale...


http://jordanvalleysolidarity.org/fr/2015/08/21/l-ecole-de-samra-dans-la-vallee-du-jourdain-a-ete-detruite-par-l-armee-israelienne/

http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/article-ces-26-ecoles-palestiniennes-detruites-par-l-armee-israelienne-et-ces-447-enfants-assassines-qui-n-o-124667652.html
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Jeu 03 Mar 2016, 01:37

Les historiens arabes écrivent tous que les arabes dans le monde étaient a une écrasante majorité pour Hitler, leur idole, quantité de livres l'écrivent. apres 1945, les armées des pays arabes étaient faconnées et entrainées par des nazis allemands, qui souvent changeaient de noms pour un nom arabe.
Mein Kamf en langue arabe a été le plus grand best seller apres le coran, dans les pays arabes, et reste un best seller.


aujourd'hui, personellement mon avis , je trouve que le plus grand antisémitisme arabe apres les palestiniens, ce sont les algériens. ce sont les deux plus grands poles racistes antijuifs. celui des musulmans francais est à peine en dessous, mais bien calqué dessus.
dans les manifs, on voit que les algériens sont les plus agités racistes.
on sait aussi qu'a Alger années 1920 à 1960, algériens et francais d'algérie, et leurs médias, étaient extrémement antisémites


Article paru dans "Agoravox.fr":

"Dans les années 1960-70, le docteur Tarek Hussein Farid exerçait son métier au Caire. Ce musulman pieux qui fréquentait tous les jours la mosquée et ne ratait jamais le prêche du vendredi, parlait très mal l’arabe. Tellement mal qu’il préférait résider dans un hôtel dont le gérant était un militaire germanophone qui lui servait d’interprète.
Cet ancien officier nassérien aimait bien les vieux nazis. Après tout, ils s’étaient opposés au colonisateur anglais. Et ils auraient empêché la création de l’état d’Israël s’ils avaient gagné la guerre... D’ailleurs, cet aimable aubergiste était un ancien du "misr al fata", le mouvement de la jeunesse égyptienne nazie.

Une structure encouragée par le grand mufti Amine Al Husseini, ami d’Adolf et des dignitaires du reich. Un homme au parcours tortueux dont je vous ai entretenu naguère.

Docteur Tarek né Haribert Heim

Né le 28 juin 1914 à Bad Radkersburg en Autriche, Heim adhère au parti nazi en 1936, deux ans avant l’anschluss. En 1940, docteur en médecine, il demande à être intégré aux SS. Une requête agréée. On l’affecte au camp de Mauthahausen où on lui attribue un boulot de chercheur passionnant : étudier les frontières de la douleur et de la mort en effectuant des expériences sur des prisonniers politiques et des déportés.
En les "travaillant" le plus abominablement possible afin de les pousser dans leurs derniers retranchements. Par exemple en les piquant directement dans le coeur, ce qui lui vaudra le surnom de "el banderillo" chez les déportés espagnols. Plus sobres, les Allemands l’appelaient simplement "Doktor Tod" (Docteur La Mort) du fait de son autre spécialité : les éviscérations complètes, lentes et progressives, effectuées sans anesthésie. Voir ses tripes et mourir...

Certes Heim n’était pas un haut personnage dans la hiérarchie hitlérienne. Mais il torturait autant pour la pseudo-science des nazis que pour son plaisir sadique, ses notes de travail en témoignent.
Comme il n’était pas recherché à la fin de WW 2 avec autant de persévérance que Eichmann ou Mengélé, il avait réussi en 1945 à cacher son identité et son passé aux Américains qui l’avaient libéré au bout de 2 ans
Après quoi, il avait continué à exercer tranquillement son métier (de médecin, pas d’assassin !) à Baden Baden jusqu’en 1962.

La traque aux anciens nazis s’étant intensifiée à la fin des années 50, se sentant menacé, il avait préféré prendre la poudre d’escampette. Après avoir erré quelque temps en Amérique latine, il avait fini par trouver un refuge sûr en Egypte. Le monde arabe servait volontiers de sanctuaire aux anciens nazis. Lesquels, s’ils se convertissaient à l’islam, pouvaient même y faire des carrières intéressantes. Car à la détestation commune des Juifs, s’ajoutaient des souvenirs de "frères de combat." Après tout, il y avait bien eu 60.000 volontaires musulmans dans les waffen SS. Cela crée des liens...

Une fin rocambolesque

Nul ne sait vraiment ce que serait devenu le docteur Tarek qui aurait 96 ans aujourd’hui s’il vit encore. Car on prétendit l’avoir identifié au Chili en 2008.. Par contre, un romancier israélien le donnait abattu au Canada dans les années 1980 par des chasseurs de nazis (alors qu’il vivait déjà en Egypte depuis un bout de temps !) Et son propre fils Rüdiger Heim prétendit que son père serait mort d’un cancer au Caire en août 1992.

"Oncle Tarek", le bienfaiteur du quartier du vieux Caire où il résidait, aurait souhaité léguer son corps à la science. Une dernière volonté qui ne put être exaucée, l’islam prohibant le découpage des morts même à des fins scientifiques. Après quelques embrouilles avec les religieux, le corps aurait finalement été saisi par la police égyptienne, qui l’aurait balancé dans une fosse commune.

Une version controversée donnée par le fils de Heim et infirmée par des locataire des l’hôtel Qasr el Medina où résidait l’ancien nazi. Et à laquelle ne crut guère Ephraïm Zuroff le directeur de l’antenne israélienne du Centre Simon Wiesenthal, qui fit alors passer à 1 million de dollars la prime offerte à celui qui ramènerait Heim mort ou vif, la mort pouvant être prouvée par analyse d’ADN.

Y a-t-il une vie après Adolf ?

Aussi étonnante que puisse paraître la vie de Heim, elle fut somme toute banale.syriens-ca044.jpg
En Egypte, il était discret et évitait d’attirer l’attention sur lui en fréquentant d’anciens nazis... Une exception, la plupart de ceux-ci s’étant reconvertis dans les activités policières, militaires et bien sûr anti-juives. Trois spécialités très cotées chez les dictateurs qui les hébergeaient.

Bien que tous ne se soient pas convertis, voici une liste (non exhaustive) de ceux qui récitèrent la shahada afin de complaire à leurs nouveaux maîtres :

Altern Erich, chef régional des affaires juives en Galicie (Pologne et Ukraine actuelles)
Devenu Ali Bella dans les années 50 en Égypte, conseiller militaire de l’armée égyptienne puis instructeur de commandos dans des camps palestiniens.

Appler Hans, bras droit de Goebbels, directeur du service de propagande nazie,
Devenu Salah Chaffar en Égypte, haut fonctionnaire au ministère de l’information en 1956.

Bartel Franz, chef-adjoint de la gestapo à Kattowitz (Pologne)
Devenu Al Hussein en 1959, affecté à la section anti-juive du ministère de l’intérieur au Caire.

Bender Bernhardt, chef de section à la gestapo de Varsovie,
Devenu Béchir Ben Salah, haut conseiller de la police politique de Nasser au Caire.

Birgel Werner, officier SS chargé des déportations de Juifs et de Résistants,
Devenu Amin Al Ghamin, conseiller spécial au ministère de l’information au Caire.

Boeckler Wilhelm, officier SS, co-organisateur de la liquidation du ghetto de Varsovie,
Devenu Moussad Abdelhaï, conseiller dès 1949 au département "action" du bureau des affaires anti-sionistes du Caire.

Boerner Wilhelm, gradé SS, sous-officier au camp de Mauthahausen,
Devenu Ali Ben Keshir, gradé au ministère de l’Intérieur égyptien, avant d’être instructeur du Front Populaire de Libération de la Palestine.

Brunner Aloïs, bras droit d’Eichmann, responsable des déportations en Autriche, Tchécoslovaquie, Grèce. Chef du camp de Drancy.
Devenu Ali Mohammed à Damas, conseiller des services spéciaux syriens.

Buble Friedrich, obergruppenfùhrer SS à la section interrogatoires de la gestapo de Berlin,
Devenu Ben Amman, dès 1952 conseiller spécial de la police égyptienne.

Daemling Joachim, chef de la gestapo de Düsseldorf,
Devenu Ibrahim Mustapha, conseiller à l’organisation du système pénitentiaire égyptien, puis journaliste politique à Radio Le Caire.

Gleim Leopold, chef des services de renseignement à Varsovie,
Devenu lieutenant-colonel Al Nashar, cadre de la Sécurité d’État égyptienne, puis chargé d’un centre de détenus politiques au bord de la mer Rouge.

Gruber Hans, membre des services spéciaux allemands,
Devenu El Aradji, recruté dès 1950 comme conseiller à la direction de la Ligue arabe à Damas.

Heiden Ludwig, journaliste à l’agence anti-juive Weltdienst,
Devenu El-Hadji, a traduit Mein Kampf en arabe et contribué à le diffuser en Egypte et en Syrie.

Münzel Oskar, général SS de blindés
Devenu Moktar Menalhi, haut conseiller militaire au Caire dans les années 50.

Peschnik Dieter, officier de la gestapo,
Devenu El Saïd, cadre supérieur dans la police politique de Nasser.

Seipel Adolf, sturmbannführer SS, tortionnaire à la gestapo de Paris,
Devenu Ahmed Zahir, gradé au service de sécurité militaire au Caire.

Sellmann Heinrich, chef de la Gestapo à Ulm,
Devenu Hassan Suleimann, conseiller technique au ministère de l’intérieur au Caire, puis agent des services spéciaux égyptiens.

Thiemann Albert, officier SS en Tchécoslovaquie, responsable de divers massacres de civils,
Devenu Amman Kader, avec un poste de direction au ministère de l’intérieur au Caire.

Von Leers Johannes, collaborateur de Goebbels, donné pour mort en 1949,
Devenu Omar Amine, chef du département antisioniste au ministère de l’information au Caire en 1955.
"


---
--

Mais israel en finance des centaines, de ces écoles musulmanes, delphes.

https://ries.revues.org/1494

votre article ne présente pas les écoles israéliennes détruites par des missiles palestiniens.. les zones civiles israéliennes choisies volontairement,elles, pour tuer des enfants parceque juifs.

quand on trouve , aprés enquétes, d'ou partent les commandos palestiniens qui égorgent des enfants juifs, on tombe sur des maisons construites par l'UE .


--


l'école n'était pas une cible !
les palestiniens attaquent.  

les israéliens ne veulent pas de bases terroristes à leur porte.
l'UE a construit pour voler la terre d'Israel, et imposer des islamistes, pour détruire Israel.

cessez de donner des droits aux islamistes fous. qu'on cesse de leur promettre une république islamique légale !
que l'UE cesse de construire pour des islamistes .
ce n'est pas leur terre , les palestiniens ce sont des colons tueurs islamistes.
et quand l'UE finance ces maisons et écoles, l'UE réalise alors une activité criminelle:

l'UE veux creer un régime d'apartheid fashiste palestinien !
l'UE est coupable.

vous dites qu'israel doit construire des écoles musulmanes ?
c'est suicidaire, mais israel le fait. et ne devrait pas.
vos pauvres petits terroristes islamistes qui vous font faire ouin-ouin, peuvent parfaitement etre citoyens israéliens, qu'ils en fassent la demande, Israel a toujours accepté les citoyens musulmans, toujours, et ils profiteront des ECOLEs musulmanes déja financées légalement par Israel.

l'état démocratique en a déja construit des centaines !
et pas seulement : Israel finance toutes les écoles coraniques d'Israel, y compris les Coran ! comme des coqs en pâte, avec une liberté inégalée . ce n'est pas pour rien que 75 % des arabes israéliens déclarent ne pas vouloir vivre dans un état géré par les palestiniens: ils tiennent à leur liberté en Israel !
qu'ils s'y inscrivent, demandent des papiers israéliens, et cessent de vouloir massacrer les juifs et les chrétiens dans le monde.

les terroristes palestiniens disposent de leurs bases militaires et silots de tirs de missiles, au milieu d'écoles, d'hopitaux , et de batiments de l'ONu et del'UNESCo, volontairement.
ce sont des terroristes avec leurs gamins, tout comme on a sans le vouloir, tués des enfants nazis en 1944 en bombardant des objectifs militaires allemands.

que l'UE cesse de construire illégalement pour des islamistes, rien d'humanitaire à financer des islamistes.

oui, les enfants sont des victimes, d'abord de leurs parents islamistes qui les ont fait tués et qui sont fautifs, en vivant collés à des bases de lancement de missiles  : c'est en fait une vaste base terroriste, avec des civils en bouclier vivant. les palestiniens sont responsables.
non, ils ne sont pas victimes des israéliens , car jamais ces civils ne sont visés.

par contre les palestiniens visent volontairement des enfants parceque juifs, dans leurs déclarations publiques et télévisées raciales.

il n'y a aucune égalité : les palestiniens attaquent (depuis 1921) et terrorisent, les israéliens résistent et se défendent.

défendre les palestiniens est un crime: c'est comme défendre les nazis.
et leurs enfants auraient plus tard coupé la gorge des chrétiens, ou de vos enfants, dix ans plus tard, comme leurs grands fréres : les palestiniens éduquent les enfants a realiser des assassinats et a pratiquer la torture en commandos d'entrainement, avec les professeurs d'école, plusieurs fois par an.
c'est l'éducation palestinienne depuis 40 ans. un régime fashiste dont personne au monde ne veux. mais qu'on impose afin de détruire Israel.

http://www.israel-flash.com/2013/12/les-chretiens-arabes-victimes-de-lautorite-palestinienne-et-du-hamas-mais-personne-nen-parle/

Que ces persécutions ne fassent pas la une de médias est révélateur du programme de guerre de l’OLP dont le but est d’utiliser les Chrétiens qu’elle prétend représenter pour paraître favorable au pluralisme (à l’opposé d’un Etat juif censé être destiné aux seuls Juifs). Cette appropriation de la représentation des Chrétiens recherche un soutien moral et financier du monde occidental et permet d’asseoir la stratégie par étapes visant à la reconquête de l’ensemble de la « Palestine » (et non la paix !). Toutefois, la réalité des persécutions, les témoignages existent. Retour sur une réalité méconnue et en prime une vidéo
Par Sacha Bergheim
Chercheur en histoire
La compréhension de la situation des Chrétiens en terre d’Islam ne peut se faire sans une approche de la conception islamique du christianisme. Le principe de sujétion/soumission est au cœur de l’islam. Il réside dans le concept de « peuple du livre » désignant les Juifs et les Chrétiens, dont le jugement ultime est réservé à « Allah » (Coran, sourate al Baqarah, 2, 113).
L’impératif de conversion par la force est temporairement suspendu en fonction du respect de deux conditions : l’abandon du droit à l’auto-défense, ce qui implique une vulnérabilité constante et rend immédiatement sensible la soumission à l’islam (avec pour motif sous-jacent la conversion à l’islam comme seul échappatoire à cette discrimination socio-juridique); et le paiement de taxes (autrement, en termes modernes une extorsion de fonds établie sur base confessionnelle).
Le dhimmi est donc le soumis (point de vue légal), le discriminé (point de vue social) qui en vient jusqu’à intérioriser la supériorité contrainte de l’islam afin d’atténuer la violence de ce traitement ségrégationniste.
Sous le joug ottoman les individus étaient répartis par nations (millet), elles-mêmes établies selon les diverses confessions : ce système se retrouve encore aujourd’hui non seulement au Liban, mais dans tout le Moyen-Orient où l’affiliation religieuse prime sur la nationalité (par exemple, les Alaouites de Syrie et du Liban).
De facto, l’idée européenne d’une citoyenneté impliquant une égalité entre l’ensemble des membres d’une nation s’avère contradictoire dans une vision islamique des relations entre politique et religion, car seuls les musulmans (on pourrait ajouter de sexe masculin) ont accès à une pleine et entière citoyenneté. C’est ainsi que la constitution de la plupart des pays musulmans interdit que le président puisse être autre que musulman (exception faite du Liban dont la Constitution a été rédigée alors que les Chrétiens étaient majoritaires et le pays occupé par la France).
NB la pays est aujourd’hui à majorité musulmane
Comment se situent alors les Chrétiens sous la coupe de l’Autorité Palestinienne ?
La prééminence de l’islam, conformément à la vision suprématiste de l’islam est inscrite dans les fondements mêmes de la politique de l’OLP, de l’Autorité Palestinienne, du Hamas et des autres entités politico-terroriste : la Sharia est la source première de la loi, l’islam religion officielle et les religions monothéistes sont « tolérées ».
Formulée sous un autre angle, cette domination de la Sharia implique que l’Autorité Palestinienne ne reconnaît explicitement en aucun cas les normes internationales des droits de l’homme comme source légale.
Les bailleurs de fonds occidentaux ont ainsi délibérément cautionné la précarisation des Chrétiens arabes vivant dans les régions dominées par les partis politique islamiques: il va de soi que le Hamas souscrit à cette vision inégalitaire des relations sociales entre confessions.
La remise de villes et régions entre les mains d’une organisation terroriste (l’OLP) à visée ségrégationniste et rétrograde n’a pu ainsi que provoquer une régression sociale des Chrétiens sous sa domination.
En témoigne ainsi l’émigration des Chrétiens, qui a la veille de la Première Guerre mondiale formaient un quart de la population du Moyen-Orient, ne représentent aujourd’hui plus que moins d’un dixième de l’ensemble des habitants.
Les Chrétiens arabes vivant dans les territoires administrés par l’Autorité Palestinienne n’échappent pas à ce phénomène. Un an après le début de l’offensive d’Arafat appelée par complaisance Intifada al Aqsa, ce sont près de 3,000 Chrétiens qui ont fui Bethlehem et Ramallah. De même, Bethlehem est devenue depuis sa prise en main par l’Autorité Palestinienne une ville à majorité musulmane là où les Chrétiens étaient majoritaires pendant des siècles. Effet paradoxal mais logique, Israël est le seul pays du Levant qui voit sa population chrétienne augmenter.
Pour autant, les leaders chrétiens arabes n’ont de cesse de clamer leur haine de « l’occupant » qui serait à l’origine de tous les maux, y compris les discriminations subies par les Chrétiens. Ont-ils réellement choisi de vivre en situation de dhimmis précaires sous le joug d’un Etat palestinien régi par la Sharia? Comment ont-ils été amenés à s’aligner sur le discours musulman majoritaire afin d’éviter de plus grandes persécutions?
Parmi les facteurs que l’on peut relever:
-la marginalisation des Chrétiens au sein de l’Autorité palestinienne. Les postes clés sont détenus par des musulmans, les forces de sécurité exclusivement musulmanes, la justice également, à l’exception de quelques postes-vitrines. Rappelons que selon la Sharia un Musulman ne peut être jugé par un non-musulman, et le témoignage d’un Chrétien vaut moins que celui d’un musulman.
-l’islamisation croissante de la société a placé ensuite les Chrétiens en situation périlleuse: soit ils s’alignent sur la propagande anti-occidentale la plus pathologique tout en admettant ainsi la légitimité de leur persécution par les milices islamiques, soit ils se différencient du discours ambiant et sont ainsi persécutés au nom d’une prétendue trahison envers l’islam ou la nation arabe.
Or, on remarque que dans leur immense majorité, les Chrétiens n’ont pas participé à l’intifada al Asqa et encore moins aux attentats-suicide. C’est donc l’émergence de l’islam comme force politique conduisant à l’extrémisme de la société arabe musulmane en diffusant une propagande antisémite et anti-occidentale d’une violence inouïe, par le biais de l’enseignement ou de la charité.
-L’islamisation de la société implique l’adoption forcée des codes musulmans: respect du ramadan, voile islamique, mépris social.
La politique délibérée de l’Autorité Palestinienne vise à l’islamisation de la société arabe: dès 1994, Arafat modifie les limites territoriales de la municipalité de Bethlehem – Beit Jallah – Beit Sahour, afin d’inclure des aires de peuplement musulman (Dehaisheh, El-Aïda, El-Azeh), qui combinée à l’immigration musulmane depuis Hebron, ce qui eut pour conséquence de faire passer la part chrétienne à 20%.
Quel était le but sous-jacent de ce calcul ? Pour duper les occidentaux, il fallait donner l’illusion qu’il était un Raïs incontesté et pour cela truquer les élections. Sur le plan local, il voulait également s’assurer une soumission totale des institutions politiques qui adouberaient ainsi tous ses choix et masqueraient la nature totalitaire et autocratique de ce régime criminel créé de toute pièce par les occidentaux.
Pour preuve, Muhammad Jabri, d’Hébron, est devenu le gouverneur du discrit de Bethlehem, permettant de mettre en place la politique d’islamisation: grands ensembles urbains peuplés uniquement de musulmans, discriminations sur le marché du travail, impunité de la police dans les persécutions, harcèlement visant les Chrétiens.. La radio Voix de la Palestine dirigée par l’Autorité Palestinienne a été jusqu’à interdire la diffusion des avis mortuaires de Chrétiens sur ses ondes.
Cette discrimination n’est-elle pas exagérée?
Essayez de vous placer dans la situation d’un Chrétien de Beit Jallah. La discrimination touche en réalité tous les aspects de la société, par exemple, les banques (islamiques) prêtent à taux zéro aux emprunteurs musulmans et refusent toute demande émanant d’un Chrétien, ce qui a pour effet d’obérer tout développement économique chrétien.
Spatialement, les commerces chrétiens liés au tourisme des pèlerins (visite de l’Eglise de la Nativité) ont progressivement été remplacés par des musulmans, les forces de sécurité palestiniennes assurant leur soutien, en particulier par le biais d’extorsion en cash (au nom d’une prétendue protection). Khaled Abu Toameh du Jerusalem Post a ainsi fait le portrait d’un commerçant chrétien de Bethlehem interviewé le 7 octobre 2002, qui, refusant de céder aux menaces, a été assassiné.
S’il est connu, qu’en violation du Droit international (Article 17 de la déclaration universelle des Droits de l’Homme ainsi que la partie III de l’Article 6 de l’Accord international sur les droits civils et politiques) la vente de terrains est interdite à tout Juif, concrètement, les Chrétiens en sont aussi exclus, comme en témoigne une Fatwa du mufti désigné par Arafat, le Sheikh Ekrima Sabri.
Pire encore, les cimetières chrétiens ont été vandalisés à Bethlehem, des monastères cambriolés, des symboles chrétiens désacralisés, politique qui a culminé dans le saccage de l’Eglise de la Nativité par le Fatah en 2001 et ne s’est pas arrêtée depuis lors, dans le silence complaisant des médias et des politiques.
Les Chrétiens sont les premières victimes des persécutions religieuses dans le monde aujourd’hui, et non les Musulmans. Une réalité identique dans les Territoires « palestiniens », et niée de la même façon !
Enfin, le harcèlement envers les jeunes filles chrétiennes a également commencé avec la prise de pouvoir de l’OLP. Des militants islamiques ont ainsi tenté de forcer en août 1997 des femmes chrétiennes à se vêtir selon les codes musulmans dans le village de Beit Sahour. De surcroît, le viol de femmes chrétiennes est notablement resté impuni, et des cas de jeunes filles chrétiennes enlevées et mariées de force à des musulmans sont avérés, bien qu’ils ne fassent pas la Une des médias occidentaux.
En juillet 1999, près de 30 000 chrétiens ont manifesté à Beit Jallah contre les mauvais traitements infligés par la police de l’Autorité Palestinienne envers les Chrétiens. Cela mettait en évidence le fait que les prétendues forces de sécurité ne respectaient aucunement les normes les plus élémentaires au regard des droits de l’homme: usage de la torture, arrestations arbitraires, extorsions de fonds: les Chrétiens sont d’autant plus ciblés qu’ils sont facilement accusés d’être des traîtres ou des collaborateurs.
Suite à des heurts avec des musulmans, la police a chargé les manifestants de Beit Sahour le 24 septembre 1998 et a usé de balles réelles contre les Chrétiens en blessant six.
A l’encontre de l’Accord intérimaire d’Oslo (article 6, §2) l’Autorité Palestinienne ne respecte aucune obligation dans sa responsabilité à assurer un égal accès à la culture, à l’éducation, à l’accès aux soins, mais aussi devant les impôts.
Or, dans tous ces domaines, les Chrétiens sont victimes de discriminations. Ainsi, l’aide provenant de pays musulmans par exemple de l’Arabie Saoudite ne reviendra pas aux Chrétiens en raison de leur religion, en revanche, ils seront les premiers visités par les médias occidentaux pour montrer les effets du joug israélien et légitimer les appels aux fonds incessants…qui aboutissent dans les comptes offshores des dirigeants arabes ou dans leurs nouvelles villas et mercedes ! Voilà où va l’argent du contribuable européen ! Aider le paysan palestinien ? Non, bien sûr, car seul compte la haine contre les réussites d’Israel !
Maintenant, pourquoi donc les Chrétiens ne se plaignent-ils pas? Pourquoi n’en parle-t-on pas dans les médias? Ne s’agit-il pas d’une nouvelle accusation des israéliens?
Comme l’avait décrit Béchir Gemayel avant d’être assassiné: « un Chrétien n’est pas un citoyen de plein droit et ne peut pas disposer de droits politiques dans aucun des pays conquis par l’Islam ».
Les institutions palestiniennes existent ainsi sur le papier, un système judiciaire, des appels et recours possibles, mais sur le terrain, l’incompétence et la concentration des pouvoirs entre les mains des leaders de l’OLP ou du Hamas ont rendu inefficace toute justice, si bien que ce sont les normes traditionnelles qui priment dans la résolution de litiges: or, par exemple, la médiation traditionnelle, sulha, est elle-même fondée sur la sharia, ce qui de facto entérine la discrimination envers les Chrétiens.
Or, par crainte de montrer du doigt la réalité de l’Autorité Palestinienne et mettre en péril une position sociale délicatement obtenue, les leaders arabes chrétiens participent d’un déni de la situation, préférant s’accuser ou, a fortiori, accuser les Israéliens des faits avérés.
La première supercherie consiste à présenter la coexistence entre musulmans et chrétiens comme une harmonie. C’est précisément en ne réclamant aucun droit politique que les leaders chrétiens entendent maintenir cette apparence d’unité, se calquant ainsi directement sur le schéma d’infériorité sociale et juridique de la dhimmitude.
Or, fait révélateur, seuls 48% des Chrétiens palestiniens ont confiance dans leurs leaders religieux, dans un monde où l’affiliation religieuse définit l’identité de l’individu: ce désaveu flagrant vaut aussi pour la perception des relations avec les musulmans.
La pratique constante de l’intimidation a pour effet d’assurer une identification constante du clergé chrétien avec le nationalisme rétrograde diffusé par l’Autorité Palestinienne. Syndrôme de Stockholm oblige, l’attitude de ces leaders conforte les musulmans dans leur perception suprématiste, puisque les dhimmis participent au déni de la réalité. Du mythe de la symbiose andalouse au mythe du front uni palestinien: c’est la même logique qui se retrouve. Or, la recherche d’une immunité par les leaders a pour conséquence un manque de protection évident de toutes les composantes chrétiennes de la société arabe.
Mais pire encore, si l’on peut difficilement juger cet opportunisme de court terme, c’est précisément en raison de l’impunité de l’Autorité Palestinienne dans les institutions internationales et auprès des bailleurs de fonds.
Les persécutions du fait de l’AP sont ainsi systématiquement atténuées, réduites à des éléments non vérifiés, tandis que seules les accusations portées à l’encontre d’Israel sont étudiées minutieusement et réécrite conformément aux diktats de l’AP: c’est la seule condition permettant aux ONG de travailler dans les territoires.
Bilan :
Les cercles dirigeants de l’OLP ont érigé en principe fondateur la non-contestation de ses abus comme un soutien indéfectible à sa cause. Précision. Que ce soient les ONG, les journalistes, les médias, leurs conditions de travail dépendent directement de leur soumission aux diktats à l’époque par Arafat. Souvenons-nous de l’équipe de télévision italienne qui le 12 octobre 200 filme le lynchage des soldats israéliens à Ramallah et devra fuir les territoires palestiniens et sont devenus persona non grata pour avoir commis un crime effroyable : montrer la réalité de la machine de haine que représente l’Autorité Palestinienne.
Les leaders chrétiens sont sous une contrainte similaire : toute dénonciation des abus commis à l’encontre de la population chrétienne sera assimilé à un acte de trahison, car cela mettrait en péril la légitimité de la « cause palestinienne » dans le monde. Et les représailles terribles !
Il faut bien comprendre que l’Union Européenne cautionne, finance et dans une vaste mesure détermine la politique de haine des dirigeants palestiniens. Que Pierre Rehov ne trouve encore aujourd’hui aucun distributeur pour son film Path to Darkness est significatif : il est plus facile de mentir et de céder au chantage des pays du Golfe que de voir la réalité en face. Nous armons, finançons et encourageons des appels au meurtre quotidiens.
Et au lieu d’affronter les choses, nous préférons nous humilier en répétant docilement les énormités de la propagande « palestinienne ».
Quant à protéger les Chrétiens et utiliser du puissant levier des financements inouïs fournis à l’Autorité Palestinienne et au Hamas, cela fait bien longtemps qu’il n’y a aucun autre espoir que l’émigration… en Israel.
Pour aller plus loin notamment sur les sources juridiques: Justus Reid Weiner: Human Rights of Christians in Palestinian Society. Jerusalem, JCPA, 2005.

EXTRAIT:

CHRETIENS D'ORIENT: Témoignage de Brigitte Gabrielle

Cette chrétienne maronite née au Liban, témoigne sous le pseudonyme de Brigitte Gabriel de la violence avec laquelle les palestiniens ont volé la seule terre chrétienne du moyen orient.
Une histoire dont personne ne parle afin de ne pas perturber la propagande pro palestinienne en cours dans nos pays européens.

TEMOIGNAGE COMPLET (plus haut ce n'était qu'une éxtrait):


http://www.lemondejuif.info/2016/03/terreur-islamiste-en-israel-une-ong-saisit-la-cpi-contre-loffice-des-medias-de-lap/

Une organisation israélienne de défense des victimes du terrorisme palestinien, Shurat Hadin, a annoncé son intention de saisir la Cour pénale internationale (CPI) contre la Palestinian Broadcasting Corporation (PBC), une entreprise de radio et de télévision placée sous le contrôle de l’Autorité palestinienne.

« La majorité des auteurs d’attaques terroristes palestiniennes est passée à l’acte après avoir regardé des programmes haineux contre les Juifs de la PBC », dénonce Nitsana Darshan-Leitner, la présidente de Shurat Hadin.

Pour appuyer sa plainte, l’ONG rappelle le rôle de la Radio Télévision Libre des Mille Collines (RTLM) dans le génocide rwandais en 1993. Trois responsables de la radio ont été condamnés en 2003, pour génocide et incitation au génocide, par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) en première instance.

La plainte de l’ONG israélienne vise expressément deux responsables de la PBC, Riad al-Hassan et Ahmed Assaf.

Une organisation israélienne de défense des victimes du terrorisme palestinien, Shurat Hadin, a annoncé son intention de saisir la Cour pénale internationale (CPI) contre la Palestinian Broadcasting Corporation (PBC), une entreprise de radio et de télévision placée sous le contrôle de l’Autorité palestinienne.

« La majorité des auteurs d’attaques terroristes palestiniennes est passée à l’acte après avoir regardé des programmes haineux contre les Juifs de la PBC », dénonce Nitsana Darshan-Leitner, la présidente de Shurat Hadin.

Pour appuyer sa plainte, l’ONG rappelle le rôle de la Radio Télévision Libre des Mille Collines (RTLM) dans le génocide rwandais en 1993. Trois responsables de la radio ont été condamnés en 2003, pour génocide et incitation au génocide, par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) en première instance.


Dernière édition par prinu le Jeu 03 Mar 2016, 04:58, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Jeu 03 Mar 2016, 01:50

http://www.lemondejuif.info/2016/01/terreur-islamiste-en-israel-une-femme-enceinte-poignardee-le-terroriste-neutralise/

Terreur islamiste en Israël : une femme enceinte poignardée, le terroriste neutralisé

Un terroriste palestinien a poignardé lundi matin une Israélienne enceinte avant d’être neutralisé, a indiqué l’armée israélienne.

La victime, sérieusement blessée, a été attaquée près de la localité juive de Tekoah, située dans le Goush Etzion, au sud de Jérusalem. La jeune femme a été transportée à l’hôpital Shaare Tsedek de Jérusalem.

Dimanche, Dafna Meir, une Israélienne de 38 ans, mère de six enfants, a été poignardée à mort par un terroriste dans sa maison située à Otniel, près de Hébron. La victime a été inhumée lundi matin à Jérusalem. Une importante chasse à l’homme a été lancée pour retrouver le terroriste.

Au total, 29 Israéliens ont été assassinés depuis début octobre, date du déclenchement de la vague d’attaques terroristes palestiniennes.
--

ces palestiniens n'ont pas une larme en égorgeant et en plantant des couteaux ou des haches dans le dos des juifs et des chrétiens.
vous aimez les oignons qu'ils vous mettent devant les yeux, en désinformant, hors contexte: les agressions palestinienne scontinuelles 24 h/ 24 depuis 1921, et toujours aucune occupation ni aucune colonisation israélienne illégale, et toujours pas d'existence du moindre peuple palestinien, gens non originaires de cette région, contrairement aux racines juives culturelles et cultuelles fortes avec cette région qu'on avait volé aux juifs pour les soumettre et les réduire en esclavage ou en état de dhimmis inférieurs sans droits.
Le sionisme moderne est une résistance face aux massacres réalisés par les palestiniens à partir de 1921.

et aucun fait ponctuel n'y changera rien.

--

un peu hors-sujet, mais pas tant que celà: Le pape François aurait parlé "d'invasion arabe" en Europe. (à vérifier ?)
http://www.huffingtonpost.fr/2016/03/02/invasion-europe-arabes-pape-francois-immigration-vatican_n_9367926.html?ncid=fcbklnkfrhpmg00000001
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?   Jeu 03 Mar 2016, 02:55

Je lis ici ou là qu'il faut imposer à l'onu, en diktat sans aucun accord direct les deux parties,
une frontiere
calquee sur une ligne de cessez le feu de 1967, cessez le feu dont le texte signé par les deux parties stipulait que jamais dans l'avenir cette ligne ne puisse en aucun cas ni jamais, devenir une frontiére ou une ligne utilisable pour un traité futur. c'est spécialement stipulé.
.
puis d'autres qu'il faut offrir la moitié de la capitale israelienne aux islamistes genocidaires fous palestiniens.
et qu'il faut interdire d'urgence aux juifs croyants de venir prier sur le lieu le plus saint du judaisme le mont du temple

pour avoir " la paix" -alors que mr abbas declare que cette premiére étape permettra plus facilement de genocider les juifs juste ensuite, dans les médias palestiniens et en fait son programme electoral.

--
pourquoi pas ?
a condition que la France suive aussi de tels bons conseils.. pour avoir la paix, que voici:

-que la france reconnaisse enfin le droit plein et entier et son droit à l'autodetermination comme stipulé par l'onu, du peuple géré par le regime de daesh.
que le warf islamique tenu par l'état islamique reconnu par la france soit accepté par la france
jusqu'a la zone frontiere decrite par la fin des combats
du 25 octobre 732
au nord de Poitiers,
et donne la moitié de Paris aux resistants musulmans pour capitale du warf occidental
(la capitale du warf oriental étant Jérusalem Judenrein).
que la France et l'europe  cesse de massacrer des enfants musulmans et des écoles musulmanes
gerees par daesh avec des raids aériens génocidaires.
et que l'europe et la France cesse leurs attaques disproportionnées qui tuent tant d'enfants musulmans gisant dans leur sang, avec leurs mamans en pleurs, ecoles detruites .. avec des avions, missiles et armes interdites (de nos potes russes..)
que la mafia des blancs kouffars et roumis cesse le traffic d'organe des enfants musulmans pour les hopitaux européens
que l'europe cesse son traffic international impie de faux médicaments (produits homéopatiques)
que toute la chaine alimentaire européenne soit halal afin de ne pas etre raciste, et que les restaurants d'entreprise proposent tous des repas halal comme en Israel
que la france cesse son apartheid envers la population musulmane privée de ses droits et sans cesse attaquée par la police francaise, avec arrestations arbitraires raciales.
que dans toute l'europe soient autorisées des manifestations contre l'apartheid francais et ses camps de concentrations à ciel ouvert pour population musulmane.
que les ecoles coraniques soient financees par l'etat francais avec un nombre multiplié par cent pour contenter la population musulmane bafouèe, et que des lieux de prieres  musulmanes soit disposees dans les entreprises.
que la burka soit autorisée en france comme elle l'est en Israel
que soient interdits dans les rues et mairies, ce qui peux injurier gravement la foi des musulmans, comme les arbres de noel.

qu'on autorise au musée du jeu de paume a paris, une exposition culturelle a la gloire des martyrs resistants musulmans assassinés par la police francaise apres l'acte de resistance du bataclan dont un dialogue avec des policiers mentionnait la resistance palestinienne comme cause ideologique en plus de la guerre en syrie. (comme l'exposition culturelle de 2014 sur les martyrs du hamas, acceptée par la mairie de paris)

Et ce au nom de la tres grande Et misericordieuse Palestine, bénie soit elle inch'allah et que les mecreants et les saoud ne puissent plus respirer inch'allah. oh palestine bénie soit le sang dont la main de l'enfant trempe oh palestine regne sur l'univers et aux cieux que celui qui est revenu aille en enfer que les arbres désignent les juifs qui se cachent dérriére pour les anéantir oh sainte palestine bénie soit tu et regne sur la terre inch'allah. (trois fois - extrait régulier de la TV officielle de l'autorité palestinienne de Mr Abbas)




alors oui, si la France et l'europe acceptent cela, sans rien omettre, sans s'y opposer, et cesse de priver de leurs cultures et de leurs ressources, les martiquais, guadeloupéens, canaques, caldoches vout-vout, bretons, corses,etc ..et de faire des essais atomiques interdits par l'onu comme sous chirac,
Israel fera comme l'onu impose sans discussions directes, et acceptera le diktat suicidaire de l'UE, de Fabius, Aubry, Hollande, Cornichon, heu mélanchon.

c'est promis !
le Vatican et la knesset trouverons bien un petit lopin tranquille sur la face cachée de la Lune ..
pour y discuter du sexe des anges, du retour du fils prodige, et qui de l'oeuf et de éve a éxisté en premier
sans déranger le warf planétaire enfin en paix ..
Revenir en haut Aller en bas
 
Un Chrétien doit-il être politiquement Sioniste?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quelle devrait être la position d'un chrétien vis à vis de la politique ?
» Peut-on être chrétien et avoir un sens de l'humour et de la dérision?
» Il y a tous ces films horribles que nul chrétien ne doit regarder.
» Dieu, le Chrétien, et l'épreuve
» Faut-il avoir peur du "terrorisme chrétien" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: