DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 débat autour de l'islam/islamisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Jeu 14 Sep 2006, 15:48

Citation :
Le directeur d'un quotidien koweïtien : la lutte contre le terrorisme ne devrait pas être la préoccupation des seuls Etats-Unis – une alliance internationale est nécessaire.

Voici un article d'Ahmed Al-Jarallah, directeur du quotidien koweïtien Al-Siyassa (1), traduit de l'anglais :
"Cinq ans ont passé depuis la destruction du World Trade Center à New York dans l'un des pires attentats terroristes jamais connus. Bien que les Etats-Unis aient su empêcher la propagation du terrorisme depuis ce jour fatidique, il leur reste encore à déraciner le terrorisme une bonne fois pour toutes. En effet, depuis le 11 septembre, les terroristes ont prouvé qu'ils étaient capables d'improviser de nouvelles méthodes, ce qui leur a permis de poursuivre leurs opérations en Afghanistan et en Irak.

La lutte contre le terrorisme ne devrait pas être la préoccupation des seuls Etats-Unis. Une alliance internationale est nécessaire pour combattre ce phénomène car il ne vise pas un seul et unique pays. Les terroristes sont actifs partout dans le monde, y compris dans les pays arabes et islamiques, ainsi qu'en Europe de l'Ouest, où l'Espagne et la Grande-Bretagne ont récemment été touchées.

Cinq ans après la destruction des Tours jumelles à New York, le terrorisme a prouvé qu'il était capable de porter atteinte non seulement aux Etats-Unis, mais à n'importe quel autre pays et à n'importe quel moment. Le président Bush souhaite une amélioration de la sécurité intérieure des Etats-Unis et de leurs opérations militaires à l'étranger pour affronter cet ennemi et empêcher le terrorisme d'établir un empire basé sur des idéologies de haine.

Voilà qui permet de comprendre que le monde entier devra traverser des temps durs avant que soit mis un terme au terrorisme. Le président Bush a récemment déclaré que 'l'Amérique ne sera pas seule en ces temps difficiles. Les Etats-Unis sont investis et déterminés à remporter cette guerre contre le terrorisme'.

Le problème est que le terrorisme boit à différentes sources. Si ces sources se coordonnent de façon à ouvrir plusieurs fronts en même temps, la situation deviendra dangereuse. Les terroristes, actifs en Afghanistan et en Irak, ont attaqué l'Egypte et l'Arabie Saoudite - en plus du chaos engendré en Inde et au Pakistan. Une coopération internationale au plus haut niveau est nécessaire pour combattre le terrorisme et mettre fin aux controverses portant sur la distinction entre terrorisme et résistance.

Les Etats-Unis ne peuvent pas accomplir seuls cette mission. La communauté internationale doit soutenir l'effort de l'Amérique pour déraciner un danger qui aspire à propager la haine, la destruction et la mort partout dans le monde."


(1) Al-Siyassa (Koweït), le 11 septembre 2006

http://memri.org/bin/french/latestnews.cgi?ID=SD128806
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Jeu 14 Sep 2006, 15:53

Citation :
Idiots utiles:



Les membres de l’International Solidarity Movement battent des records. Via Little Green Footballs. (0)

http://www.bafweb.com/

Légende de la photo :

Gabi laughs it up while Alan, the other ISM volunteer who works at the Faisal Youth Hostel, smiles with his machine gun. To the far right is the al Aksa Martyrs Brigade terrorist overseeing the festivities. Real “peace activists” don’t pose with machine guns in the company of terrorists, but the ISM does. The above photo was shot at the Jericho Prison in the West Bank. (Copyrighted photo by Stoptheism.com)
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Jeu 14 Sep 2006, 23:42

Citation :
Explosifs retrouvés à Aywaille similaires à ceux des islamistes (RTL)

(14/09/2006 21:06)


Des produits pouvant servir à fabriquer des explosifs identiques à ceux utilisés à l'occasion de différents attentats islamistes, notamment en Europe, ont été retrouvés à Aywaille début août, selon RTL-TVi. Au début du mois d'août, une petite quantité de produits pouvant servir à la fabrication d'explosifs avait été retrouvée dans la cave d'une maison inhabitée à Aywaille. C'est le propriétaire de la maison qui avait fait cette découverte. Selon la chaîne francophone privée, les explosifs qui pouvaient ainsi être fabriqués sont identiques à ceux utilisés à plusieurs reprises ces dernières années. Le parquet de Liège n'a pas voulu confirmer cette information, précisant que les analyses des produits trouvés à Aywaille et les comparaisons à des produits utilisés ailleurs n'étaient pas terminées. (GFR)

http://www.dhnet.be/breaking_news.phtml?id=65417&source=belga&status=3
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Ven 15 Sep 2006, 13:46

Citation :
De 40 mois à 8 ans de prison pour des membres du GICM

(15/09/2006 12:15)


La cour d'appel a condamné vendredi cinq membres du GICM (Groupe islamique combattant marocain) à des peines comprises entre 40 mois, avec sursis pour la moitié, et 8 ans de prison pour appartenance à un groupe terroriste. Cette cellule belge du GICM était spécialisée dans l'exfiltration de combattants, la confection de faux papiers et la collecte de fonds. Le GICM, considéré comme lié à Al-Qaïda, serait impliqué dans les attentats de Casablanca (33 morts le 16 mai 2003) et de Madrid (191 morts le 11 mars 2004). La cellule belge, basée à Maaseik et à Bruxelles, était en contact avec d'autres cellules européennes. Elle avait été démantelée entre janvier et juin 2004. Onze personnes avaient été condamnées en première instance et cinq étaient en appel. (NLE)

http://www.dhnet.be/breaking_news.phtml?id=65433&source=belga&status=3
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Sam 16 Sep 2006, 22:06

Citation :
La dérive des continents

Malgré les recommandations de nombreux "faiseurs d’opinion" nous exhortant à rejeter la vision huntingtonienne du "choc des civilisations", la réalité, têtue, s’impose à notre observation avec plus d’évidence chaque jour.

Les journaux télévisés du monde entier rendent compte quotidiennement des difficultés des rapports entre les mondes occidental et arabo-musulman. Comme il y a rarement de fumée sans feu, il ne saurait y avoir un tel intérêt pour le sujet sans réalité de cet affrontement.

Cette opposition fondamentale, bien plus marquée que celle ayant fait se confronter les sphères capitaliste et communiste lors de la guerre froide, a toujours existé. Pour que la rencontre et le choc aient bien lieu, il fallait :

Que la guerre froide cesse, justement, pour laisser place à d’autres adversités.
Que l’un des camps ne soit pas démuni de moyen de pression économique : le pétrole n’a pas servi de carburant que pour les voitures. Il l’a également été pour l’islamisme et a été une aubaine pour le terrorisme qui en découlait.
Que les tensions économiques mondiales créent un stress supplémentaire suffisamment intense pour que le monde occidental se sente encore plus en danger existentiel.
Ces conditions ont commencé à être réunies au milieu des années 1980. C’est là que les deux mondes sont entrés réellement en contact, un contact antagoniste.
Telle l’activité tectonique entre continents, ce contact a entraîné des frottements géologiques.

Depuis, cette dérive des continents est devenue inexorable et aboutira, tôt ou tard, à une situation nouvelle. Les simulateurs géologiques existent et peuvent nous prédire ce que sera la terre dans quelques millions d’années. Il n’en existe pas pour nous décrire le résultat de cette confrontation à la fin du siècle.

Comme pour les plaques tectoniques, la dérive se fait de façon lente et insensible. Cependant, lorsque les tensions sont trop fortes, il se produit des séismes qui aboutissent, pour quelque temps, à des situations d’équilibre temporaires. Ces tremblements de terre font certes des dégâts, mais répondent à un besoin, celui de se soulager de la pression subie. Une "pichenette" volontaire peut accélérer ce processus.

La publication des caricatures de Mahomet, les récentes déclarations de Benoît XVI sont de ces chiquenaudes-là.

Elles entraînent des réactions prévisibles et stéréotypées du monde arabo-musulman comme autant de tests positifs confirmant que nous sommes fondamentalement différents.

Ceux qui le nient devraient prendre des cours de géologie et se méfier du volcan qui pourrait s’ouvrir sous leurs pieds.

Jean-Paul de Belmont © Primo-Europe, le 16 septembre 2006

http://www.primo-europe.org/selection.php?numdoc=Do-314925398
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Sam 16 Sep 2006, 23:46

Citation :
Le bloc-notes d'Ivan Rioufol : Comment perdre la guerre

Ivan Rioufol (irioufol@lefigaro.fr). Publié le 15 septembre 2006

Cette constatation : pour avoir choisi de résister au djihad lancé contre les États-Unis par al- Qaida, le 11 septembre 2001, George W. Bush est devenu l’homme le plus décrié de la planète. L’Europe angélique s’est désolidarisée de sa guerre contre «les fascistes islamistes». Elle redoute d’offenser l’islam radical, compris comme l’expression exaltée d’une culture humiliée par l’Occident. Devant Hitler aussi, les pacifistes recherchaient l’apaisement.

Le monde libre veut-il défendre ses valeurs ? Cinq ans après les attentats contre NewYork et Washington, la question se pose. Tandis qu’une idéologie totalitaire menace les démocrates, y compris musulmans, en se glorifiant : « Nous aimons la mort plus que vous n’aimez la vie », nos sentinelles ne voient d’autre danger pour le monde que le président américain. À les entendre, c’est avec le diable que Nicolas Sarkozy s’est entretenu, mardi, à la Maison- Blanche.

Critiquer Bush pour ses erreurs en Irak est légitime. Ses compatriotes ne s’en privent pas. Mais c’est son choix de briser une barbarie qui est surtout dénoncé. Bush et son allié Tony Blair sont désignés malfaisants, parce qu’ils ont répondu par la force au terrorisme et qu’ils ont réussi, cruellement pour les Irakiens il est vrai, à faire sortir l’ennemi de ses caches. Ils payent pour leur audace, autant que pour leurs maladresses.

Oui, il y a de la lâcheté dans le procès instruit par ces Européens, qui ont peur qu’une défensive n’attise un choc des civilisations. Mais où est la civilisation, dans la vision sectaire d’un monde arasé et soumis ? La « religion de paix et de tolérance » ne peut se reconnaître dans ces bombes humaines qui tuent des civils ou dans ces égorgements. Les musulmans ne devraient avoir de cesse – certains commencent à se faire entendre – que de dénoncer la stérilité de cette folie mortifère.

Il serait temps d’ouvrir les yeux sur la réalité de la guerre, dont Dominique de Villepin continue de dire qu’elle n’a pas lieu d’être. « Contre le terrorisme, ce n’est pas une guerre qu’il faut engager », assure-t-il, tandis que Michel Rocard estime que le traitement de la menace « relève de techniques de police ». Mais alors, pourquoi ces soldats armés dans les lieux publics, ces chars Leclerc débarqués mardi à Beyrouth, ces discours inquiets de Jacques Chirac? La guerre est sous notre nez. Où sont les combattants pour la gagner?


Terroriser en paix

L’« erreur historique » est moins d’avoir porté le conflit en Irak, comme le soutient avec bien d’autres François Bayrou cette semaine, que de refuser d’admettre la réalité de la guerre sainte. Cette occultation oblige à sous-évaluer le danger et à le circonscrire à la seule région du Moyen-Orient. Mais ceux qui assassinent des musulmans en Irak ou des juifs en Israël sont les mêmes qui massacrent au Darfour ou en Inde, qui ont tué à Madrid le 11 mars 2004, à Londres le 7 juillet 2005, et dont les attentats ont été déjoués en Grande-Bretagne et en Allemagne. Faut-il qu’ils frappent la France pour que les yeux se dessillent ?

Le bilan irakien ne se résume pas au chaos actuel. Il se lira sans doute dans vingt ans, estime Bruno Tertrais (Le Monde, 9 septembre). En revanche, l’idéologie combattue par Bush est connue. Elle emprunte au communisme et au nazisme. Du communisme, l’islam révolutionnaire reprend la dialectique tiers-mondiste, anticapitaliste, antichrétienne, qui fait de l’Occident l’exploiteur, du musulman le damné de la terre, de l’immigré le prolétaire. De la doctrine hitlérienne, le nazislamisme a le culte de l’homme supérieur, la soumission au guide, la haine des démocraties, le projet génocidaire contre les juifs d’Israël, et même une histoire commune avec la division de la Waffen SS musulmane Hanjar. Laisser cette monstruosité terroriser en paix ?


Israël : la faille

La répétition générale se joue en Israël. Voici comment le premier ministre, Ehoud Olmert, évoquait ce conflit pour justifier la riposte contre le Hezbollah au Liban (Le Monde, 3 août) : « Des mouvements terroristes, fondamentalistes (...) cherchent à détruire les bases de la civilisation occidentale. Le monde civilisé est attaqué par des organisations terroristes qui sont manipulées par certains pays. Israël est en train de créer un précédent, de fournir un exemple pour beaucoup d’autres sociétés. Israël a décidé de dire : « Assez, c’est assez ! »

Or, l’exemple n’est pas concluant. L’état hébreu a échoué dans son objectif de désarmer le mouvement islamiste infiltré au Liban. Même si le Hezbollah a été physiquement touché, le conflit a révélé, derrière la puissance de Tsahal, la faille des dirigeants israéliens, qui est celle de nombreuses élites occidentales : l’endormissement et la naïveté. C’est parce qu’Israël avait baissé la garde qu’il s’est fait surprendre et a montré sa faiblesse aux yeux du monde.

Il est incompréhensible que les renseignements aient eu l’air surpris par la puissance de feu du Hezbollah, alimenté par l’Iran et la Syrie en missiles antitanks, mines télécommandées à visées laser, roquettes sol-sol, missiles. Quant au gouvernement, qui avait réduit le budget Défense, il a donné le sentiment de s’être mal préparé à un ennemi qui lui dénie pourtant le droit d’exister, tandis que l’étatmajor militaire a semblé moins pugnace que les soldats. Israël en tirera-t-il les leçons ?


Fermeté de Benoît XVI

À ceux qui persisteraient à ne pas voir de guerre à l’horizon, Benoît XVI a mis cette semaine les points sur les « i », avec une franchise qui annonce une fermeté nouvelle de l’Église catholique face à l’islamisme. Mardi, en Bavière, le Pape a dénoncé la « guerre sainte » comme une des « maladies mortelles » de la religion. Le parler vrai a gagné Le Vatican.

http://www.lefigaro.fr/debats/20060915.WWW000000451_par_ivan_rioufol.html
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mar 19 Sep 2006, 00:54

De la part d'un informateur avisé... Mr. Green

Guysen a écrit:
AL QAIDA

Un responsable de l'organisation terroriste Al Qaïda a appelé les musulmans des Etats-Unis à quitter le pays. Al Qaïda affirme avoir finalisé les préparatifs d'une attaque non-conventionnelle de grande envergure contre New York et Washington


est-ce qu'ils bluffent ces gens-là..?
What a Face What a Face What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mar 19 Sep 2006, 02:46

Clotilde a écrit:
De la part d'un informateur avisé... Mr. Green

Guysen a écrit:
AL QAIDA

Un responsable de l'organisation terroriste Al Qaïda a appelé les musulmans des Etats-Unis à quitter le pays. Al Qaïda affirme avoir finalisé les préparatifs d'une attaque non-conventionnelle de grande envergure contre New York et Washington


est-ce qu'ils bluffent ces gens-là..?
What a Face What a Face What a Face

---------->

http://www.worldnetdaily.com/news/article.asp?ARTICLE_ID=52018

Citation :
He said there will be another audio message from bin Laden aired within the next two weeks.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mar 19 Sep 2006, 18:38

Citation :
Terrorisme: le gouvernement va renforcer le dispositif de sécurité dans les transports parisiens

PARIS (AP) - Le gouvernement va renforcer le dispositif de sécurité dans les transports parisiens pour faire face à la menace terroriste, a annoncé mardi le Premier ministre Dominique de Villepin lors d'une cérémonie aux Invalides à la mémoire des victimes des attentats de 1985-1986 et 1995-1996.

"Nous devons porter une attention toute particulière aux risques d'attentats non conventionnels, avec des moyens chimiques, biologiques ou radiologiques", a déclaré le Premier ministre lors de cette cérémonie organisée par l'association SOS Attentats. Il a précisé qu'un exercice aurait lieu en octobre dans les transports parisiens.

Dominique de Villepin a estimé que la menace terroriste était "réelle et permanente". "Les récentes arrestations en Grande-Bretagne, la neutralisation d'un projet contre les chemins de fer allemands, les nouvelles déclarations de responsables d'Al-Qaïda, tout montre que l'Europe et la France font partie des cibles", a-t-il remarqué. "Face à ce risque, nous faisons preuve d'une vigilance de tous les instants".

Après les attentats déjoués cet été par la police britannique, le gouvernement a demandé aux préfets de "relayer régulièrement des messages de vigilance à l'égard des principaux opérateurs publics et privés" (grands magasins, lieux publics, salles de spectacle, musées et expositions), et pris des mesures de sûreté renforcées concernant les vols vers les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et Israël, a rappelé le Premier ministre.

Dominique de Villepin a par ailleurs souhaité que tous les décrets d'application de la loi du 23 janvier 2006 relative à la lutte contre le terrorisme "soient pris avant la fin de l'année".

"Notre détermination à combattre la menace terroriste et à soutenir les victimes du terrorisme est totale", a souligné le Premier ministre.

Il a appelé les Français au "rassemblement" face au terrorisme. "Soyons unis, forts des principes qui font l'honneur de notre République. Condamnons sans réserve tout acte de violence terroriste. Faisons preuve de vigilance et de solidarité", a-t-il conclu. AP

http://fr.news.yahoo.com/19092006/5/terrorisme-le-gouvernement-va-renforcer-le-dispositif-de-securite-dans.html
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mar 19 Sep 2006, 19:13

Citation :
Coup d'Etat militaire en Thaïlande


Des forces militaires se sont emparées du siège du gouvernement • De New York, où il assiste à l'Assemblée générale des Nations unies, le Premier ministre décrète l'état d'urgence •

Un coup d'Etat militaire a éclaté mardi soir en Thaïlande, alors que des forces militaires se sont emparées du siège du gouvernement mardi soir à Bangkok.

Selon les premières informations disponibles, des forces loyales à un chef de l'armée limogé par le Premier ministre Thaksin Shinawatra ont pénétré dans l'enceinte du gouvernement à bord d'une douzaine de chars, profitant notamment du déplacement à New York du chef du gouvernement.

C'est d'ailleurs depuis l'Assemblée générale de l'Onu que Thaksin Shinawatra a decrété l'état d'urgence à Bangkok, dans un message enregistré retransmis par la télévision thaïlandaise. Il a aussitôt fait part de son intention de quitter les Etats-Unis pour repartir vers la Thailande, avant de demander à l'armée de ne prendre aucune «initiative illégale».

Les mutins auraient donc fait allégeance au premier musulman à diriger l'armée de terre, le général Sonthi Boonyaratglin, limogé par le Premier ministre. Tandis que les chars encerclaient le siège du gouvernement dans le centre de Bangkok, la télévision nationale a diffusé des images de la famille royale et des chants patriotiques. Puis un message est apparu assurant que l' armée et la police avaient pris le contrôle de la capitale thaïlandaïse. Les rebelles auraient assuré être loyaux au roi de la Tahïlande, Bhumibol Adulyadej.

Cette tentative de coup d'Etat intervient alors que le conflit entre les autorités thailandaises et les séparatistes musulmans s'est intensifié ces dernières semaines dans le sud du pays. Les attentats à la bombe se sont multipliés ce week end dans plusieurs villes fréquentées par des touristes.

Six bombes ont ainsi explosé quasi-simultanément dans le centre de Hat Yai samedi, une ville dont certains secteurs sont régis par la loi martiale. Dimanche, des représentants de l'armée et un millier de villageois avaient tenu une réunion dans la région pour essayer de trouver les moyens de rétablir l'ordre.

http://www.liberation.fr/actualite/monde/205417.FR.php
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mar 19 Sep 2006, 21:37

Citation :
Maroc/Islamisme : La Commission européenne tente-elle d’étouffer le meurtre (islamiste ?) d’un diplomate européen et de son épouse, sauvagement égorgés à Rabat ?

Meurtre crapuleux ou assassinat à connotation islamiste ? L’assassinat d’une sauvagerie inouïe d’Alessandro Missir di Lusignano, chef de la section Affaires politiques de la délégation de la Commission européenne au Maroc, et de son épouse belge, Ariane Lagasse de Locht, provoque non seulement la stupeur, mais également des questionnements en raison des nombreuses zones d’ombre. Les faits en tout cas sont établis. En rentrant d’un dîner, dans la nuit de dimanche à lundi, le couple est a été surpris dans sa villa de Rabat par un ou plusieurs « voleurs », qui ont d’ailleurs dérobé plusieurs objets ainsi que la voiture du couple belgo-italien. Le diplomate et son épouse ont ensuite été égorgés devant leurs quatre enfants, âgés de 4 à 10 ans. Selon la thèse officielle, il s’agit « simplement » d’un meurtre crapuleux.

Mais les déclarations officielles, tant de la police marocaine, qui soutient la thèse d’un cambriolage qui aurait dégénéré, que de l’Union européenne, se heurtent à ce que nous avons pu apprendre par ailleurs. Si pour la presse italienne dans son ensemble, il ne fait point de doute que ce double meurtre est de nature islamiste, ce n’est pas le cas de la Commission européenne qui, officiellement et en interne, tend visiblement à minimiser la portée des faits.

Officiellement tout d’abord, la Commissaire européenne aux Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, s’est fendue hier d’un communiqué explicite dans lequel elle a souligné la nature crapuleuse des faits et expliqué qu’il ne s’agit en aucune manière d’un crime religieux.

Il nous revient cependant qu’en interne, les chefs d’unité de la Commission ont vigoureusement appelé leurs collaborateurs à ne pas communiquer sur ce sujet, à ne pas opérer de liens avec les récentes déclarations du pape et, surtout, à ne pas évoquer la possibilité d’un crime à connotation religieuse. Selon d’autres informations que nous avons récoltées à la Commission, les enfants, qui ont assisté à toute la scène, auraient pourtant vu l’assassin, à demi fou, vociférer et invoquer le ciel. Ils l’auraient en outre entendu hurler « Allah Ô Akhbar » en égorgeant leurs parents. L’on soulignera par ailleurs que l’assassinat n’était pas nécessaire au vol et que les crimes de sang, en particulier ceux dirigés contre des étrangers, sont extrêmement rares au Maroc. Cette triste affaire laisse sans voix, d’autant qu’Alessandro Missir, grand connaisseur de la Turquie, était connu et apprécié pour ses positions pacifiques, voire œcuméniques et était partisan du dialogue entre les peuples.

Par ailleurs, cette affaire n’est pas sans rappeler celle de ce jeune Français de 17 ans, Benjamin Vanseveren, poignardé en février 2005, par un certain Abdelilah Al Meziane, qui avait attaqué un groupe de touristes visitant la Médina de Fès. La justice faisant état d’un crime d’un « déséquilibré toxicomane », la famille du jeune Français estimait déjà que l’on avait cherché à étouffer une affaire aux relents islamistes, Al Meziane s’étant fortement rapproché d’un prêcheur islamiste et du groupe que ce dernier animait. Est-ce le cas cette fois encore ?

http://www.esisc.org/index.asp
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 20 Sep 2006, 15:09

Citation :
"Islamophobie" du bon vieux temps

Qui a dit :

"Le Coran enseigne l'attaque à ses fidèles, nous enseignons aux nôtres la paix. Bien sûr, la nature humaine est capable de déformer n'importe quelle parole religieuse. Mais si certains de nos fidèles se laissent égarer par leurs vices et leurs mauvaises pratiques, le christianisme aspire à la paix et à l'amour.

I’Islam est une religion agressive. A force d'enseigner l'agression à toute une communauté, on finit par flatter les penchants négatifs de chacun de ses membres. Et l'on sait très bien à quoi cela mène: ces gens-là finiront par s'en prendre à nous."

Non, ce n’est pas Benoît XVI qui décrivait ainsi "la religion de paix et de tolérance". Non, il s’agit de celui que certains islamophiles semblent regretter, … son prédécesseur Jean-Paul II, lors d'une visite à l'usine Olivetti d'Ivrea, en Italie, en1980! (1)

Un an plus tard, l’islamisme politique naissant sembla s’en souvenir et perpétra un attentat contre le Saint-père en armant le bras du Turc Ali Agça.

Mais qui se souvient d’un tollé médiatique autour de ces déclarations ? Bien entendu personne et en 1980 aucune rotative ne s’était emballée pour les reporter.

En 1980, nous étions à l’acmé de la guerre froide et c’est la confrontation Est-ouest qui retenait l’attention des observateurs géopolitiques et qui préoccupait les habitants de la planète. Le communisme semblait avoir de longues décennies devant lui et ne laissait place à aucune autre idéologie de substitution. Les "idiots utiles" de l’époque descendaient dans la rue en vociférant "Plutôt rouge que mort!". Leurs enfants qui défileraient, 25 ans plus tard, pour le droit au port du voile ou pour prôner le multiculturalisme, étaient encore dans leurs landaus ou pas encore conçus.

En 1980, Internet n’existait pas et les moyens d’information n’avaient pas atteint ce don extrême d’immédiateté qu’ils ont acquis aujourd’hui. Le téléphone portable, non plus, avec sa capacité à faciliter rassemblements et émeutes.

En 1980, la révolution islamique iranienne n’avait qu’un an. Embryonnaire, elle avait déjà ses ambitions d’exportation idéologique. Mais elle attendait la conjonction d’événements internationaux et le remodelage du paysage géopolitique international pour s’engouffrer dans les brèches qui apparaissaient et dont la majeure fut la chute du mur de Berlin.

Depuis, tout est devenu possible pour les barbus racistes, misogynes, pervers, égorgeurs, falsificateurs, fourbes, tartuffes, et somme toute ennuyeux :

Les "idiots utiles" sont toujours là, aussi idiots que leurs augustes aînés, aussi utiles pour Al Qaïda que leurs géniteurs pour Leonid Brejnev. Et leurs banderoles "Plutôt musulman que mort !" sont prêtes.

Les moyens de communication modernes permettent de lever des foules hystériques et désoeuvrées en quelques heures.

Et l’une des grandes nations européennes a un Président persuadé des vertus de la négociation avec l’Iran nucléaire.

Pourquoi se gêner ?

Jean-Paul de Belmont © Primo-Europe, 20 septembre 2006.

http://www.primo-europe.org/
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 20 Sep 2006, 16:05

Citation :
La mairie de Rennes finance l'islam

Un second centre culturel islamique servant aussi de lieu de culte a ouvert ses portes à Rennes, entièrement financé par la municipalité, soit 1,17 M€ ! "Au nom de l'égalité, il me paraît tout à fait normal que les différentes religions puissent bénéficier de notre soutien et de notre participation", a déclaré le maire Edmond Hervé (PS), en inaugurant mardi soir le nouvel édifice de 600 m2, aux formes cubiques et à la décoration minimaliste.

Que les curés de Rennes se précipitent chez cette généreuse mairie afin qu'elle restaure toutes les églises !

Michel Janva

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2006/09/la_mairie_de_re.html
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 20 Sep 2006, 22:28

Citation :
Préludes au ramadan 2006

Le quotidien très politiquement correct « Le Monde » nous informe que le préfet de Seine-Saint-Denis dresse un tableau sans fards de la situation explosive de son département quant à la délinquance et l'islamisation. Et ce n'est pas mieux dans l'Essonne, où deux CRS ont été attaqués et gravement blessés.
Vous êtes évidemment nombreux à nous signaler ces deux nouvelles qui corroborent nos informations sur les prévisions catastrophiques des services de renseignement et de police pour le ramadan 2006.

L'article du Monde : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-814397@51-814401,0.html

On notera le parallèle fait entre l'augmentation de la délinquance et celle de l'islam… Moi qui croyait que c'était une religion de paix et de tolérance…

FPB

Suite : http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=10273
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Jeu 21 Sep 2006, 13:37

Citation :
George W. Bush engagera l'armée américaine au Pakistan s'il apprend qu'Oussama Ben Laden y est réfugié

WASHINGTON (AP) - Le président américain George W. Bush a déclaré mercredi qu'il engagerait une action militaire au Pakistan si des renseignements indiquaient qu'Oussama Ben Laden ou d'autres dirigeants terroristes s'y cachaient.

"Nous engagerons les actions nécessaires pour les traduire devant la justice", a déclaré le président américain dans un entretien à la chaîne CNN alors qu'il lui était demandé s'il donnerait l'ordre aux forces américaines de tuer ou capturer le numéro un du réseau terroriste Al-Qaïda ou d'autres terroristes s'il avait des informations fiables sur le lieu où il se cachent.

Quant à savoir s'il envisageait une telle opération à l'intérieur des frontières pakistanaises, le président américain a répondu "absolument".

Alors qu'Oussama Ben Laden est toujours en fuite depuis les attaques du 11 septembre 2001 et pourrait se cacher dans les montagnes à la frontière entre l'Afghanistan et le Pakistan, George W. Bush a contesté les suggestions selon lesquelles le Pakistan n'avait pas fait assez pour le trouver.

"Je vois le président Pervez Musharraf comme quelqu'un qui aimerait livrer Al-Qaïda à la justice", a déclaré George W. Bush, qui doit rencontrer le chef d'Etat pakistanais vendredi à la Maison Blanche.

Lors d'une conférence de presse, la semaine dernière, le président américain avait pourtant déclaré qu'il ne pourrait pas envoyer des milliers de soldats au Pakistan à la recherche de Ben Laden sans l'invitation du gouvernement pakistanais. "Le Pakistan est un pays souverain", avait-il alors justifié. AP

http://fr.news.yahoo.com/21092006/5/george-w-bush-engagera-l-armee-americaine-au-pakistan-s.html
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Jeu 21 Sep 2006, 14:13

Citation :
Cartographie des "zones urbaines sensibles" de France

Intéressant ! à sauvegarder absolument avant que ce lien ne disparaisse ! ! !
http://i.ville.gouv.fr/divbib/doc/chercherZUS.htm

Homme Libre

NDLR : effectivement, c'est très intéressant, puisque les liens donnent les plans, les noms des rues, etc. Bon outil de travail, quoiqu'un peu ancien, pour tous ceux qui veulent déménager, trouver une école, etc

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=10277

Citation :
2006 : le prénom à la mode islamique est... JIHAD !

Vu ce matin dans la rubrique nécro heu pardon naissance : dans la quotidien DAUPHINE-VAUCLUSE



Après 2001 : le prénom à la mode...OUSSAMA, en 2006, on enfonce le clou...JIHAD !

Quand on pense aux problèmes que les services de l'Etat Civil font aux parents qui veulent donner un prénom breton à leur petit, ou quand ils jugent un prénom indécent dans l'intérêt de l'enfant, avec celui-ci, où sont donc nos zélés censeurs municipaux ?

No comment !

Sam et Cœur

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=10282

Amis français, c'est le moment de réactualiser certains prénoms : Charles, Godefroy (euh non, celui-là c'est pour nous Mr.Red ), Bohémond... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Jeu 21 Sep 2006, 23:58

Citation :
La furie musulmane

Plusieurs centaines de personnes ont saccagé des bâtiments publics (dont la mairie) de la localité touristique de Djenné, une ville située à environ 400 km au nord-est de Bamako au Mali, après avoir constaté la présence d'"étrangers blancs" sur le toit de la principale mosquée de la ville. Un journaliste a rapporté que :

"Les habitants ont vu sur le toit de la mosquée des étrangers qui en réalité étaient là dans le cadre de la restauration de ce lieu de culte, mais les populations ont pensé qu'il s'agissait de touristes qui violaient ce lieu sacré".

C'est cette "grande incompréhension" qui a provoqué la "colère" des habitants de Djenné. La mosquée fait partie des bâtiments protégés et son accès est formellement interdit aux non-musulmans. L'opération de restauration de la mosquée consistait notamment à "sécuriser sa toiture vétuste".

Michel Janva

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2006/09/la_furie_musulm.html
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Ven 22 Sep 2006, 14:48

Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Ven 22 Sep 2006, 14:55

Citation :
Moubarak : l'Egypte développera sa technologie nucléaire pacifique

Yael Ancri
vendredi 22 septembre 2006 - 10:58

Lors d'une session de clôture de la 4ème conférence annuelle du Parti démocratique national (PDN), qui a eu lieu jeudi au Caire, le Président égyptien a créé un inquiétant effet de surprise en déclarant que son pays allait poursuivre ses recherches en vue de développer sa "technologie nucléaire pacifique".

C'est déclaration survient quelques jours après les appels répétés de son fils Camal, qui est également l'assistant au secrétaire général du PDN et secrétaire politique, à développer un programme atomique. De son côté, Hosni Moubarak, a appelé à exploiter les connaissances scientifiques déjà acquises par l'Egypte pour développer la nouvelle technologie. Le Président égyptien a précisé que ce programme avait un but pacifique. Il souhaite en effet compenser les manques de ressources en pétrole et en gaz dont dispose le pays.

Les Etats-Unis n'ont pas été particulièrement surpris par l'annonce de l'Egypte. Les deux pays renforcent leurs liens ces dernières années. Francis Ricciardone, ambassadeur des Etats-Unis au Caire, avait affirmé plus tôt que "les Etats-Unis encourageaient l'utilisation de l'énergie atomique à des fins pacifiques."

Israël avait, pour sa part, déjà estimé depuis longtemps que les efforts iraniens employés à développer une technologie nucléaire, prétendue pacifique, feraient boule de neige. Israël s'attendait à ce que l'Egypte et l'Arabie saoudite désirent également développer un programme atomique. Ces pays arabes craignent effectivement de se trouver loin derrière la puissance croissante de l'Iran qui s'impose de plus en plus dans la région.

http://www.a7fr.com/Default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=23660
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Ven 22 Sep 2006, 15:15

et ça continu....

il faut les soumettre tous.
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Ven 22 Sep 2006, 16:27

La prolifération est surtout en marche...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Ven 22 Sep 2006, 16:32

Citation :
"Islamophobie" du bon vieux temps

Qui a dit :

"Le Coran enseigne l'attaque à ses fidèles, nous enseignons aux nôtres la paix. Bien sûr, la nature humaine est capable de déformer n'importe quelle parole religieuse. Mais si certains de nos fidèles se laissent égarer par leurs vices et leurs mauvaises pratiques, le christianisme aspire à la paix et à l'amour.

I’Islam est une religion agressive. A force d'enseigner l'agression à toute une communauté, on finit par flatter les penchants négatifs de chacun de ses membres. Et l'on sait très bien à quoi cela mène: ces gens-là finiront par s'en prendre à nous."


Non, ce n’est pas Benoît XVI qui décrivait ainsi "la religion de paix et de tolérance". Non, il s’agit de celui que certains islamophiles semblent regretter, … son prédécesseur Jean-Paul II, lors d'une visite à l'usine Olivetti d'Ivrea, en Italie, en1980! (1)

Un an plus tard, l’islamisme politique naissant sembla s’en souvenir et perpétra un attentat contre le Saint-père en armant le bras du Turc Ali Agça.

Mais qui se souvient d’un tollé médiatique autour de ces déclarations ? Bien entendu personne et en 1980 aucune rotative ne s’était emballée pour les reporter.

En 1980, nous étions à l’acmé de la guerre froide et c’est la confrontation Est-ouest qui retenait l’attention des observateurs géopolitiques et qui préoccupait les habitants de la planète. Le communisme semblait avoir de longues décennies devant lui et ne laissait place à aucune autre idéologie de substitution. Les "idiots utiles" de l’époque descendaient dans la rue en vociférant "Plutôt rouge que mort!". Leurs enfants qui défileraient, 25 ans plus tard, pour le droit au port du voile ou pour prôner le multiculturalisme, étaient encore dans leurs landaus ou pas encore conçus.

En 1980, Internet n’existait pas et les moyens d’information n’avaient pas atteint ce don extrême d’immédiateté qu’ils ont acquis aujourd’hui. Le téléphone portable, non plus, avec sa capacité à faciliter rassemblements et émeutes.

En 1980, la révolution islamique iranienne n’avait qu’un an. Embryonnaire, elle avait déjà ses ambitions d’exportation idéologique. Mais elle attendait la conjonction d’événements internationaux et le remodelage du paysage géopolitique international pour s’engouffrer dans les brèches qui apparaissaient et dont la majeure fut la chute du mur de Berlin.

Depuis, tout est devenu possible pour les barbus racistes, misogynes, pervers, égorgeurs, falsificateurs, fourbes, tartuffes, et somme toute ennuyeux :

Les "idiots utiles" sont toujours là, aussi idiots que leurs augustes aînés, aussi utiles pour Al Qaïda que leurs géniteurs pour Leonid Brejnev. Et leurs banderoles "Plutôt musulman que mort !" sont prêtes.

Les moyens de communication modernes permettent de lever des foules hystériques et désoeuvrées en quelques heures.

Et l’une des grandes nations européennes a un Président persuadé des vertus de la négociation avec l’Iran nucléaire.

Pourquoi se gêner ?

Jean-Paul de Belmont © Primo-Europe, 20 septembre 2006.

(1) « Histoire secrète du Mossad » de Gordon Thomas. Editions " Nouveau monde", pages 276, 278 et 279.


http://www.primo-europe.org/
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Ven 22 Sep 2006, 17:37

Citation :
Kindi surprise: Lyon: Le nouveau lycée musulman (dès 13:03). Le vice-président qui nous assure que c’est aussi une école, et la gentille mère de famille de souche, Geneviève, qui a sorti ses lardons de l’école cathos pour les fourguer chez les fanas de Mahomet. Sainte Geneviève s’est dressée contre les Barbares pour sauver la France… adieu France chrétienne

http://www.bafweb.com/
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Ven 22 Sep 2006, 17:49

Citation :
Assassinat d'une étudiante: perpétuité requise contre Tahar Bourahla

Par Hugues HONORE

DOUAI (AFP) - La réclusion criminelle à perpétuité a été requise vendredi à l'encontre de Tahar Bourahla, accusé devant la cour d'assises du Nord de l'assassinat à coups de couteau d'une étudiante de 18 ans en octobre 2002 près de Valenciennes.

"Je requiers la réclusion criminelle à perpétuité. En tout état de cause, vous ne pourrez pas descendre en dessous de 30 ans de réclusion", a affirmé à la fin de son réquisitoire d'une heure l'avocat général Dominique Tailhardat, estimant le crime "inqualifiable" et "impardonnable".

Etudiante en IUT à Valenciennes, Marianne Listoir avait succombé à une dizaine de coups de couteau, avant d'être égorgée. Le médecin-légiste qui avait examiné son corps retrouvé une dizaine de jours plus tard dans un fossé, au bout d'un chemin isolé de Marly (Nord), avait écrit: "les coups traduisent un acharnement certain et une sauvagerie surprenante".

Grâce à des témoins, l'enquête avait conduit à Bourahla, habitué des lieux et propriétaire d'un couteau retrouvé près du corps de la victime. Ce Franco-Algérien de 31 ans, déjà condamné pour des violences et une agression sexuelle, avait déjà donné rendez-vous sur ce chemin à des étudiantes à qui il prétendait fournir un emploi, leur expliquant qu'il y avait une villa au bout du chemin. "Des traquenards", selon M. Tardailhat.

"Le mode opératoire est toujours le même. L'endroit est toujours le même. Le discours qui est tenu est toujours le même. Et il y a également le comportement après les faits", a martelé l'avocat général.

M. Tardailhat a également pointé la personnalité de l'accusé, "un véritable parasite", "un homme violent" et "qui a des troubles sexuels très graves". L'avocat de la partie civile Me Antoine Vaast a dénoncé "un bel homme, au physique avantageux, qui adore s'écouter parler".

Très nerveux depuis le début de son procès, l'accusé, qui clame son innocence depuis près de quatre ans, s'est violemment emporté en plein milieu du réquisitoire. "C'est pas vrai, c'est pas vrai, je ne vous permets pas, c'est pas vrai!", hurlait-il, avant d'être évacué de la salle pendant un quart d'heure.

Des membres de la famille de l'accusé se sont également montrés agressifs, invectivant journalistes et policiers en marge de l'audience.

L'avocat de Bourahla, Me Eric Dupond-Moretti, a indiqué dans sa plaidoirie qu'il avait "rarement vu un dossier aussi vide". Il a relevé que "ce serait extraordinaire que dans ce chemin (l'accusé) ait été le seul à pouvoir commettre ce crime (...) Sa signature n'est nulle part".

Le dossier repose surtout sur le témoignage de sa compagne de l'époque, qui pense qu'il a agi pendant les trois heures où elle l'a cherché en vain, et ceux des étudiantes qui l'ont formellement identifié.

Mais sur le couteau de l'accusé et sur ses chaussures le jour du meurtre, aucune trace de sang n'a été retrouvée. Sous les ongles de la victime ne figurait pas d'ADN, ADN que l'on n'a pas recherché sur un plan des lieux - attribué par des experts à Bourahla - retrouvé dans le sac à main de Marianne, a souligné Me Dupond-Moretti.

"Vous cherchez des réponses à vos questions, je jure que je ne peux pas vous en donner. Je n'ai pas tué Marianne Listoir", a lancé Tahar Bourahla à la famille de la victime à l'issue des débats.

La cour d'assises s'est retirée en milieu d'après-midi pour délibérer.

http://fr.news.yahoo.com/22092006/202/assassinat-d-une-etudiante-perpetuite-requise-contre-tahar-bourahla.html

Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Ven 22 Sep 2006, 17:56

Citation :
Le président de l’association SDF passé à tabac et arrêté par la police

Esplanade Montparnasse, 20h30 : bénévoles et bénéficiaires, une trentaine de personnes, partagent une soupe au lard. Tout se déroule bien, jusqu’à l’arrivée de la police. Après les avoir encerclés, les policiers commencent brutalement à les disperser et à étaler partout la nourriture apportée par les bénévoles pour les SDF.

Le président de l’association, Roger Bonnivard proteste avec fermeté contre cette décision de ne pas laisser manger les SDF. Il est alors brusquement jeté à terre, passé à tabac et traîné par les policiers, puis emmené, menottes aux poings. Toutes les personnes présentes sont poussées par les forces de l’ordre ; celles qui résistent sont bousculées sans ménagement. Odile Bonnivard souffre ce soir de contusions aux bras qui ont nécessité des soins médicaux.

Roger Bonnivard est en garde à vue. Quand on lui demande ce qu’il a fait, il répond : on a servi une soupe populaire ce soir à Montparnasse…

Communiqué de l’association Solidarité Des Français - 21 septembre 2006

http://fr.novopress.info/?p=5994
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Sam 23 Sep 2006, 16:05

Citation :
MOMO Palestine : les semences de la haine

Dans la médiathèque de Vence, les enfants ont parfois de belles lectures. Mais ils peuvent aussi trouver quelques opuscules au contenu tout à fait édifiant. Il en est ainsi de « Momo Palestine ».



La couverture du livre aux Editions "Grandir" *


Les Israéliens y sont dépeints comme des colons, impitoyables, cyniques, lourdement armés et assassins d'enfants. Qui plus est, ils n'ont aucune légitimité sur la terre d'Israël. La carte présente à l'intérieur du livre n'en fait même pas mention.



Une cartographie pour le moins sujette à caution. Aucune mention d'Israël !

Les chars sont omniprésents, les soldats, brutaux. Il n'est question que de démolition et de massacres. Précisons que le livre est bi-lingue, français-arabe. Robert Gaillot, l'auteur, pensait-il, et son éditeur avec lui, au marché prometteur que représentent les écoles ou s'enseigne la haine dans les pays arabes ?



Tout est-il rasé dans les territoires, comme le prétend ce livre ?

Le héros de l'aventure, un petit garçon, finit d'ailleurs par mourir sur une barricade après avoir jeté des pierres sur un char.



Le petit garçon meurt. Les Juifs, ces tueurs d'enfants!

On se souvient d'un roman pour adolescents qui a eu sa petite heure de gloire mais dont l'auteur, que l'on présentait à l'époque comme l'un des espoirs de la littérature mondiale, est, fort heureusement, retombé dans l'anonymat le plus complet (lire).

La même trame est utilisée ici, le texte en moins, car, aux petits de 4-8 ans, on ne peut faire avaler autant de vocabulaire qu'aux adolescents.

Un enfant qui lit le livre « Momo Palestine » ne peut, raisonnablement, qu’être habité par la haine de ces habitants usurpateurs, voleurs de terre, qui n’ont rien à faire là, et qui tuent des enfants. Le hasard fait que ces usurpateurs sont Juifs. Quelle coïncidence !!!

Et cet enfant aspirera, comme le président iranien, à voir disparaître Israël de la surface de la terre.

Que voulons-nous pour nos sociétés : la compréhension et le respect mutuels, ou bien les préjugés, les clichés et le mensonge ? La paix ne peut se faire qu’avec la justice. Or, la justice demande la vérité.

« Momo Palestine » est un tissu de mensonges, et qui plus est un tissu de mensonges destinés aux enfants. Un tissu de mensonges aux conséquences graves. Est-ce à dire qu'aucun enfant ne meurt dans ce conflit qui n'a que trop duré ? Personne ne peut, sans mentir, affirmer cela.

Il est permis de nuancer ce propos en disant que le nombre de morts à Gaza est supérieur depuis le désengagement d'Israël (une année) qu'en 30 ans de ce qu'il est habituel de nommer "occupation".

Un peu d'histoire à l'attention des Editions GRANDIR

Le droit international, la charte de l’ONU notamment, consacre le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Les peuples qui ont accédé à l’indépendance l’ont tous été, au siècle précédent et au 21e siècle, d’après un territoire où ils sont majoritaires. Les Juifs ont toujours été minoritaires partout où ils habitaient, sur l’ensemble de la planète, sauf aux temps du royaume d’Israël et aujourd’hui, depuis la recréation de l’Etat d’Israël. En Palestine donc.

Si Israël est en Palestine, ce n’est pas au nom d’un primat historique sur les Arabes ; ce n’est pas parce que l’histoire juive y prend racine 1000 ans avant l’ère chrétienne et que, malgré toutes les tentatives de l’en éloigner, elle s’est déroulée selon un fil continu, même si parfois ténu, jusqu’à aujourd’hui.

Si le peuple juif n’avait d’autre choix que de refonder l’Etat d’Israël en Palestine, c’est que c’est le seul endroit sur terre qui fasse sens pour lui. Comme le Tibet est le seul endroit qui fasse sens pour les Tibétains, qu’il n’est pas question d’exporter à Chypre ou en Ouganda.

Parler de « colonie », d’Etat colonial pour Israël tout en illustrant ces propos par une carte qui raye Israël est une honte : pour avoir une colonie, encore faudrait-il avoir une métropole. Les Juifs doivent-ils revenir dans les shtetls qui n’existent plus en Pologne ? A Auschwitz ? A Bagdad où on les a pendus et brûlés ? A Tripoli où on les a persécutés ? Au Caire où on les a dépouillés de tous leurs biens ?

Jérusalem, vieille de 3000 ans, est un terme hébraïque. Comme Hebron, comme Schem (renommé Naplouse), comme Safed, comme Bethlehem, comme Beer Sheva etc.

S’il n’y avait plus de Juifs à Hebron en 1967, c’est parce les émeutes arabes anti-juives de 1920-1921 puis celles de 1929 les ont tués ou expulsés. Si Jérusalem, où ont toujours vécu des Juifs, y compris dans ce que l’on a coutume d’appeler Jérusalem-Est, a vu sa population juive décliner, c’est pour les mêmes raisons.

S’il y a moins de tombes juives sur le Mont des Oliviers, c’est parce que durant la guerre de 1948, la Légion arabe a pris les grosses pierres des tombes juives de ce cimetière pour en faire des latrines.

S’il n’y a plus du Temple juif que le Mur (appelé Mur occidental, et non Mur des lamentations), c’est parce que les Romains l’ont détruit et que les Arabes ont construit exactement à cet emplacement l’Esplanade des Mosquées. S’il y a moins de synagogues qu’auparavant, c’est parce qu’elles ont été brûlées ou transformées en mosquées.

L’histoire juive sur cette terre est une longue succession de constructions, d’effacements, de reconstructions, de remplacements. D’expulsions, d’exils, de retours, de dispersions. etc.

L’histoire des Juifs et de la Palestine, pour singulière et compliquée qu’elle soit, n’en demeure pas moins l’histoire d’un peuple et de sa terre. De l’Éthiopie au Canada, des pogroms aux conversions forcées, les Juifs sont demeurés un peuple uni. C’est pourquoi il leur a été naturel de se réunir de nouveau autour des quelques dizaines de milliers de Juifs demeurés en Judée et en Samarie, en Palestine donc.

Etrangeté du peuple juif qui a su rester un peuple malgré une dispersion multimillénaire…

Ils ne veulent pas savoir

Par ignorance, des gens parfois bien intentionnés cautionnent de tels livres, pensant qu’il raconte quelque chose d'historique et d’éducatif. Ils ne savent pas, ou ne veulent pas savoir, ce que renferme le terme « Palestine ».

Le cas de la Palestine ne ressemble tellement à aucun autre qu’il est aisé de profiter de cette particularité et de la méconnaissance qui l’entoure parler de « vol de territoire », d’Etat colonial venu déposséder les Palestiniens de leur terre.

La Palestine n’a jamais existé. Ce terme désigne une région qui a toujours été habitée par les Juifs. Toujours ils en ont été chassés, toujours ils sont revenus. Même lorsque cette région fut sous domination arabe, Jérusalem n’en fut jamais la capitale, et les Juifs continuaient d’y vivre. Jérusalem, depuis 3000 ans, n’a jamais été la capitale que d’un seul peuple, le peuple d’Israël.

Les Juifs, avant Israël, était aussi palestiniens. Le terme « Palestine », précisément, fut crée par une Empereur romain, Hadrien, en 135 de notre ère. L’Empereur Hadrien gouverne le Moyen-Orient, et comme d’autres avant (et après) lui, il veut y effacer toute trace de souveraineté juive. Renommer les lieux est une façon initiale et facile d’effacer, de gommer.

Les Juifs vivaient alors dans deux royaumes : celui d’Israël au Nord, avec Samarie comme capitale, et celui de Juda au Sud avec Jérusalem pour capitale. Hadrien, après la dernière révolte juive de 132 à 135 (la révolte de Bar Kochba) expulse les Juifs et renomme Juda-Israël en « Syria-Palestina » (le mot « Palestina » vient des Philistins, tribu côtière d’où est issu Goliath).

Jérusalem, nom trop hébreu également, est renommé Aelia Capitolina. Ce dernier nom ne prend pas vraiment, au contraire de « Palestine » qui demeure donc depuis l’année 135.

Sauf que, selon les époques, il ne recouvre pas les mêmes réalités.

A l’époque romaine, la Palestine couvrait à peu près les territoires aujourd’hui composés de la Syrie, du Liban, d’Israël, des Territoires palestiniens et de la Jordanie. C’est ce qu’on appelle la « Palestine historique ». Elle connut des variations de territoires au gré des différentes dominations et empires. La « Palestine mandataire » naquit au 20e siècle quand les Britanniques en eurent le mandat en 1922.

La Palestine mandataire était un territoire qui correspond aujourd’hui à la Jordanie, Israël et les Territoires palestiniens. Avant la création d’Israël, du 2e siècle à 1948, les Juifs de la région étaient donc des palestiniens, au même titre que les Arabes, Druzes, Circassiens et autres Bédouins vivant sur cette portion de terre. Les Britanniques, en créant l’émirat de Transjordanie, attribuèrent 71 % de la Palestine mandataire aux Hachémites, dont le royaume devint la Jordanie en 1946.

L’ONU décida en 1947 de partager les 29 % restant en deux États, un État juif, un État arabe. C’est la fameuse résolution 181, pour laquelle la contestation arabe s’enracine dans le fait de considérer que les Arabes de Palestine n’avaient pas à accepter cette résolution, étant donné qu’ils étaient chez eux. Si les Arabes palestiniens étaient effectivement chez eux, les Juifs palestiniens l’étaient tout autant.

S’il y a une Palestine donc, il n’y a jamais eu d’Etat palestinien, car au moment où les États se créent par indépendance des puissances mandataires française et anglaise – l’Égypte en 1922, le Liban en 1943, la Syrie et la Jordanie en 1946, Israël en 1948, l’Etat arabe de Palestine (autre que la Jordanie) refuse d’être créé sans englober l’Etat juif.

De là le vide « juridique » dans lequel se trouvent les Arabes de Cisjordanie et de Gaza, qui les pousse à demander leur indépendance quand ils sont sous tutelle juive (1967-1993), à ne pas la demander quand ils sont annexés par des Arabes (Jordaniens, 1949-1967), à la refuser quand ils sont autonomes mais que l’Etat juif existe (1993-aujourd’hui).

Il est évident que pour beaucoup, le fait que cette région s’appelle « Palestine » ne contribue pas à éclaircir la situation, car la croyance selon laquelle les Juifs s’installe dans le pays des Palestiniens, donc leur prennent leur terre, vient principalement de ce terme polyvalent.

Il est néanmoins intéressant de noter que ceux qui parlent d’usurpation n’ont jamais pensé dans les mêmes termes la création de la Jordanie, faite sur 71 % de la Palestine mandataire, peuplée à 70 % de Palestiniens mais dirigée par les Hachémites venus d’Arabie.

C’est bien un Etat des Juifs qui pose problème à beaucoup.

Avec ce genre de livres, qui surfent avec un minimum d'intelligence et de culture sur une détestation générale, les choses n'iront pas en s'améliorant.

© Primo Europe, le 21 septembre 2006

Momo Palestine, texte et illustrations de Robert Gaillot, aux éditions Grandir
http://www.primo-europe.org/
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Sam 23 Sep 2006, 16:06

c'est beau la france..
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Sam 23 Sep 2006, 16:10

M'enfin, JCEMD, tu sais bien que c'est NOUS qui répandons la haine !!!

puker puker puker
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Sam 23 Sep 2006, 23:40

Citation :
Allez sur Google Image http://www.google.com/imghp?hl=fr&tab=wi&q=

Tapez "islam"

Et voici la première image, donc la plus pertinente selon Google, pour illustrer la RATP :



Un Coran avec une kalachnikov !

Tout est dit.

Francis Percy Blake

Source : Libertyvox Idea

Testez vous mêmes...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 24 Sep 2006, 01:00

Citation :
URGENT/AL QAÏDA/France : confusion autour du sort d’Oussama Ben Laden suite à la fuite d'un document de la DGSE

Le quotidien l’Est Républicain publie ce matin le facsimilé d’une note de la DGSE (Direction Générale de la Sécurité Extérieure, les services spéciaux français) faisant état de la mort possible d’Oussama Ben Laden, information impossible à confirmer dans l’immédiat et qui, de toute façon, ne ferait pas diminuer la menace terroriste.

Par ailleurs cette fuite est inquiétante en ce qu’elle révèle le laxisme avec lequel l’entourage de Jacques Chirac traite le secret-défense.

L’Est Républicain écrit ce matin : « Selon une source habituellement fiable, les services saoudiens auraient désormais acquis la conviction qu'Oussama Ben Laden est mort. Les éléments recueillis par les saoudiens indiquent que le chef d'Al-Qaïda aurait été victime, alors qu'il se trouvait au Pakistan le 23 août 2006, d'une très forte crise de typhoïde ayant entraîné une paralysie partielle de ses membres inférieurs. Son isolement géographique, provoqué par une fuite permanente, aurait rendu impossible toute assistance médicale. Le 4 septembre 2006, les services saoudiens de sécurité ont recueilli les premiers renseignements faisant état de son décès. Ils attendraient, d'obtenir davantage de détails, et notamment le lieu exact de son inhumation, pour annoncer officiellement la nouvelle ».

A 12H00, heure de Paris, aucune confirmation de la mort de Ben Laden ne pouvait être obtenue auprès de nos contacts de travail dans la communauté du renseignement, en Europe ou au Moyen Orient.

On signalera toutefois que l’authenticité du document publié par l’Est Républicain ne fait aucun doute. D’une part, le journaliste signataire de l’article, M. Laïd Sammari est connu pour son sérieux et la qualité de ses sources (qui lui valurent d’ailleurs quelques soucis dans le passé). Ensuite, Mme Alliot-Marie, ministre de la Défense a annoncé l’ouverture d’une enquête « pour déterminer l’origine des fuites susceptibles de constituer un délit passible de sanctions pénales ».

La fuite dans la presse de documents provenant de la DGSE est rarissime étant donné les strictes conditions de sécurité normalement appliquées par cet organisme. La note ayant été diffusée le 21 septembre vers l’Elysée, il est nettement plus probable que la divulgation de ce document ait comme origine l’entourage du président de la République ce qui constituerait une inquiétante preuve de déliquescence et de laisser-aller au plus haut niveau de l’Etat.

http://www.esisc.org/index.asp
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 24 Sep 2006, 14:57

Citation :
France : plus d'officiers colorés dans l'armée de terre


C'est ce que souhaite le nouveau chef d'état-major de l'armée de terre, le général Cuche qui juge «opportun que l'armée soit le plus proche possible» de l'image de la France, ajoutant : «J'y serai très attentif».
Il avait précédemment commandé les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan, qui forment les officiers de l'armée de terre et dont il dit : "Je n'y ai pas vu ce qu'on appelle désormais les minorités visibles". Se rattrapant, il précise néanmoins : "Nous avons conservé les traditions de l'armée d'Afrique". C'est justement là que le bât blesse : si l'armée d'Afrique ne regardait pas la couleur de peau, alors pourquoi commencer?

Il convient de préciser dans ce chapitre qu'en 2005 un rapport financé par le ministère de la Défense sur "les militaires français issus de l'immigration" soulignait en plus des "questionnements insidieux et l'éventuelle suspicion qui pèsent sur leur intégration", que les musulmans représentaient entre 10 et 20% des effectifs de l'armée française. Aujourd'hui un officier se risque à dire à propos des soldats issus de l'immigration : "Ils sont très nombreux, au-dessus de la moyenne nationale".
Dalil Boubakeur estimait en 2005 qu'il y avait «plusieurs centaines d'officiers musulmans» dans l'armée française.
Et depuis, le premier imam a pris ses fonctions d'aumonier militaire en mars 2006.
Certes, il ne faut établir un raccourci trop rapide entre islam et immigration. Mais quand il s'agit de la défense du pays, aucune mesure visant l'intégrité de l'armée ne doit être écartée.

Et sur un autre plan, l'intégration dans les écoles d'officiers passe par un concours. Sur quels critères autres que raciaux et physiques pourrait-on établir cette sélection voulue? Les fils de France risqueraient-il un "délit de sale gueule" en présentant Saint-Cyr? Et l'égalité des chances? Aurais-je dû titrer "discrimination positive chez les officiers"?

Lahire

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2006/09/france_plus_dof.html
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 24 Sep 2006, 16:45

Citation :
L'irresponsabilté immigrationniste selon Martine Aubry

http://www.dailymotion.com/blog/video/560336?key=t8txsw7mu09fzxbvt3lxkvggsbblj24ec0747ik4&play=1&referer=http%3A%2F%2Fvoxgalliae.blogspot.com%2F2006%2F09%2Flirresponsabilt-immigrationniste-selon.html

Voilà ce qui nous attend en matière d'immigration si la Gauche venait à l'emporter en 2007...Encore une trouvaille de François Desouche!

http://voxgalliae.blogspot.com/2006/09/lirresponsabilt-immigrationniste-selon.html
Revenir en haut Aller en bas
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 24 Sep 2006, 17:18

Alors mon bref commentaire :


- manque de réalisme politique. Un peu trop idéaliste. C'est sur la question des critères de "régularisation massive", de grands mots, des idées qui se veulent généreuses... Mais qui n'en a pas les mêmes moyens.


- Une bonne intuition : la pierre d'achoppement, ce qui fait "scandale", son paradoxe c'est la mondialisation (entre autre : qui en profite le plus?)



M.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 24 Sep 2006, 17:29

Citation :
Asile et immigration: les Suisses votent massivement pour des restrictions

Par Denis ROUSSEAU

GENEVE (AFP) - Les Suisses ont voté dimanche à une très large majorité en faveur de nouvelles lois plus restrictives sur l'immigration et le droit d'asile en dépit de l'opposition des Eglises, des partis de gauche et des organisations de défense des droits de l'homme.

Les premiers résultats concernant 24 cantons sur vingt-six donnent environ 68% de voix en faveur des nouvelles lois.

Comme le permet la Constitution du pays, les opposants avaient demandé que soient soumis à référendum ces deux projets déjà votés l'an dernier par le parlement et dont tous les sondages confirmaient sans ambiguïté la popularité.

Le rapporteur des Nations unies contre le racisme, M. Doudou Diène, était pourtant intervenu à quelques jours du scrutin en dénonçant "l'instrumentalisation politique du racisme dans le débat politique" en Suisse.

"La révision partielle de la loi sur l'asile vise à préserver la tradition humanitaire de la Suisse tout en empêchant les abus", selon le ministre de la Justice et de la Police, Christoph Blocher, par ailleurs homme fort de l'Union démocratique du centre (UDC, droite populiste) devenu en 2003 le premier parti de Suisse avec un programme largement axé sur les abus du droit d'asile.

Pour le président de l'UDC Ueli Maurer, le triomphe du "oui" "montre que les problèmes liés à l'immigration ont été pris au sérieux".

Le président du Parti démocrate-chrétien (PDC) Christophe Darbellay a insisté sur la nécessité de travailler à l'intégration des immigrés. "Je ne veux pas de ghettos à la française", a déclaré M. Darbellay, dont le parti était très divisé sur ces lois.

La présidente du groupe parlementaire socialiste Ursula Wyss a reconnu la défaite des opposants et a demandé au gouvernement de respecter ses engagments à appliquer "humainement" la nouvelle réglementation.

La Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS), la Conférence des évêques suisses (CES) et la Fédération des communautés israélites (FSCI) ont elles aussi regretté l'approbation de la nouvelle réglementation.

Sur ses 7,3 millions d'habitants, la Suisse compte plus de 21% d'étrangers. Le pays a reçu l'an dernier près de 19.000 demandes d'asile, soit le chiffre le plus bas depuis près de 20 ans. Environ un tiers des demandes ont été satisfaites sur les 10 dernières années.

La nouvelle loi sur le droit d'asile prévoit le rejet sans examen des demandes des personnes dépourvues de papiers d'identité. La loi supprime aussi l'aide sociale en faveur des déboutés du droit d'asile et la remplace par une simple "aide d'urgence" de 960 francs suisses par mois (604 euros), un montant considéré comme le minimum vital par les associations.

Les autorités pourront aussi détenir des déboutés "récalcitrants" du droit d'asile pendant 18 mois au lieu de neuf actuellement.

La loi sur l'immigration revient quant à elle à interdire la venue en Suisse d'étrangers non européens qui ne seraient pas recrutés pour un poste de travail précis. Les candidats devront prouver qu'ils disposent de qualifications professionnelles particulières et qu'aucun travailleur suisse ni européen n'a été trouvé pour occuper le poste en question.

Pour ceux qui auront franchi l'obstacle, il sera plus facile de faire venir leur famille. Cette concession vise à favoriser l'intégration des jeunes étrangers le plus tôt possible. "En cas d'intégration réussie", ces étrangers pourront obtenir un permis de résidence définitif au bout de cinq ans

http://fr.news.yahoo.com/24092006/202/asile-et-immigration-les-suisses-votent-massivement-pour-des-restrictions.html
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 24 Sep 2006, 22:44

Citation :
ISLAM, OCCIDENT : LE FOSSÉ SE CREUSE INEXORABLEMENT

Selon une vaste enquête menée par un institut américain, les populations occidentales et musulmanes portent les unes sur les autres un regard de plus en plus défiant, méprisant, voire haineux. Mais qui en tirera les conclusions politiques qui s’imposent, notamment en terme de politique migratoire ?

Rudyard Kipling a déclaré un jour : « L’Orient est l’Orient, l’Occident est l’Occident et ils ne se rencontreront jamais ». Les résultats d’une vaste enquête internationale réalisée par le Pew Global Attitudes Project (1), un organisme non-gouvernemental dirigé par Madeleine Allbright, l’ancienne Secrétaire d’État de Bill Clinton, semblent donner raison au poète anglais. Réalisée en avril et mai 2006 auprès d’un échantillon de 14.000 personnes résidant dans treize pays – Royaume-Uni, Égypte, France, Allemagne, Inde, Indonésie, Jordanie, Nigeria, Pakistan, Russie, Espagne, Turquie et États-Unis - cette enquête offre une photographie saisissante des jugements que les populations occidentales et musulmanes portent l’une sur l’autre.
En effet, dans aucun de ces pays, il ne s’est trouvé une majorité de personnes pour estimer que les relations entre les deux « civilisations » étaient bonnes. Hormis ce point d’accord, les griefs sont symétriques et les positions irréconciliables. Les Occidentaux jugent les musulmans « fanatiques, violents et dépourvus de tolérance ». En retour, les musulmans estiment que les Occidentaux sont « égoïstes, immoraux et avides », autant que « violents et fanatiques ». Le sondage met également en évidence quelques opinions pour le moins édifiantes concernant l’état de l’opinion en Turquie. Ainsi, il apparaît que quelque 59 % des Turcs estiment que les attentats du 11 septembre 2001 n’ont pas été commis par des Arabes. Plus significativement encore, ils ne sont que 16 % à avoir une bonne opinion des chrétiens, contre 31% en 2004… Et il est difficile d’y voir une manifestation d’intransigeance laïque, car les mêmes ont, à 88%, une bonne opinion des musulmans !

Les données concernant les opinions professées par les minorités musulmanes résidant en Europe ne sont pas moins intéressantes. Les enquêteurs peuvent, certes, se féliciter que les musulmans résidant en Europe trouvent davantage de qualités aux Occidentaux que leurs coreligionnaires restés en terre d’islam. Reste que leur esprit de tolérance doit être sérieusement relativisé. Ainsi, parmi les musulmans résidant en France, de vastes proportions considèrent que les Occidentaux sont égoïstes (51 %), arrogants (45 %), violents (29 %), avides (31 %), immoraux (30 %) et fanatiques (26 %). Plus inquiétant : 46 % d’entre eux estiment que les attentats du 11 septembre 2001 n’ont pas été commis par des Arabes, tandis que 35% trouvent justifiable le recours à la violence contre les civils pour défendre l’islam…
Voici donc les données. À chacun maintenant d’en tirer les conclusions politiques qui s’imposent, notamment quant à l’opportunité de poursuivre la politique d’immigration qui fait résider sur le sol français des populations où se développe la haine à l’égard de notre civilisation.

Xavier Van Lierde
(1) Les enquêtes de cet institut sont consultables sur Internet à l’adresse suivante : www.pewglobal.org

http://www.vdfr95.com/Journal86/dossier_86.htm
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 24 Sep 2006, 22:50

Et cela en 5 ans. Et ce n'est qu'un début.

En ce qui concerne la Suisse, l'idée de gouverner par référundum est excellente.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 24 Sep 2006, 23:21

Laurent a écrit:
Ainsi, parmi les musulmans résidant en France, de vastes proportions considèrent que les Occidentaux sont égoïstes (51 %), arrogants (45 %), violents (29 %), avides (31 %), immoraux (30 %) et fanatiques (26 %). Plus inquiétant : 46 % d’entre eux estiment que les attentats du 11 septembre 2001 n’ont pas été commis par des Arabes, tandis que 35% trouvent justifiable le recours à la violence contre les civils pour défendre l’islam…

Voilà le détail :



http://pewglobal.org/reports/display.php?ReportID=253

Ce n'est rien, dormez tranquilles, ce n'est que de l'"islamophobie"...

spiderman spiderman spiderman
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Lun 25 Sep 2006, 22:56

INFO :


Je ne m'occupe dorénavant plus que des infos touchant la Belgique, ainsi que les généralités autour de la secte mahométane Idea

Arnaud et JCEMD s'occuperont désormais de tout ce qui touche à la France.

Vais pouvoir me reposer Mr. Green

Bon courage, les gars :|
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Lun 25 Sep 2006, 22:59

Mais non, Lolo, c'est pas parce que tu manges de la choucroute et de la bière que t'es pas d'chez nous !
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Lun 25 Sep 2006, 23:04

Allez hop, une dernière, mon chant du cygne concernant la France :



(Source : LV - L&O Idea )

Pour le reste/la suite ---------> Arnaud/JCEMD Idea
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Lun 25 Sep 2006, 23:51

Citation :
La police avertira les musulmans des opérations anti-terrorristes



Times: La police anglaise a accepté de consulter un comité de leaders musulmans avant de lancer des opérations anti-terroristes ou des vagues d’arrestation. Les membres du comité donneront leur avis sur la validité des informations recueillies par la police anglaise et examinera l’impact de ces opérations sur la communauté musulmane.

Les membres de ce comité devront être approuvés par les services de sécurité et devront faire le serment de ne pas révéler les informations qui leur seront révélées. Ils ne seront pas obligés de se soumettre à la loi sur le secret défense (Official Secrets Act).

Le premier comité, qui devrait comporter 4 personnes, sera d’abord institué à Londres. Demain, des représentants des forces de police en Angleterre et au Pays de Galles décideront si cette mesure sera étendue à une échelle nationale.

Les associations musulmanes ont bien accueilli ce geste, qui a recu le soutien de Ian Blair, le directeur de Scotland Yard

http://www.bafweb.com/2006/09/25/11743

Shocked Shocked Shocked What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mar 26 Sep 2006, 01:23

Citation :
Les charmes plus ou moins discrets du pacifisme

Publié par Simon Pilczer le 25/9/2006


Ce jeune britannique a été élevé à la vache folle.

Il faut rester indulgent : observez comme son sourire traduit la niaiserie d'un suppôt de Panurge gravement affecté d'islamo-gauchisme.


Cette maladie juvénile est apparue au début des années 1990 en Europe, après un début de flambée épidémique en Iran fin 1979 puis dans les années 1980.

La maladie affecte les capacités de réflexion et de lucidité des sujets qui en sont atteints, sans leur faire craindre les paradoxes, oxymores, et autres contradictions criantes.




Les patients n'ont pas lu le "1984" de George Orwell, mais celui fait des vrilles dans sa tombe à force de se retourner.

La maladie peut mener le patient à une violence clastique avec "suicide altruiste" au cours duquel il croit devenir un martyr.

Les médecins recherchent activement un remède, mais la maladie n'est pas reconnue partout comme telle.

http://www.resiliencetv.fr/modules/smartsection/item.php?itemid=111

puker puker puker
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mar 26 Sep 2006, 23:40

Citation :
Islamophilie et culpabilité

Anne-Marie Delcambre le 26/09/2006

Depuis plus de vingt ans, beaucoup d’intellectuels européens – religieux et laïcs - éprouvent une réelle attirance pour l’islam. On peut parler de véritable islamophilie

Suite : http://www.resiliencetv.fr/modules/news/article.php?storyid=1019

Citation :
LE NOUVEAU NEGATIONNISME

Anne-Marie Delcambre le 26/09/2006

Tout le monde est d’accord pour stigmatiser le négationnisme d’extrême-droite , à savoir la position de ceux qui nient ou minimisent le génocide des juifs par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale , et notamment l’existence des chambres à gaz . Or nous sommes confrontés aujourd’hui à un négationnisme d’un genre nouveau . Il s’agit de la position de ceux , musulmans ou islamophiles , qui nient ou minimisent le caractère violent et guerrier de l’islam

Suite : http://www.resiliencetv.fr/modules/news/article.php?storyid=1264
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 27 Sep 2006, 14:48

SAUVAGERIE

http://www.youtube.com/watch?v=_TOVMp7wmMA&eurl=

Une vieille dame se fait littéralement massacrer par une racaille, qui lui fait ensuite les poches avant de s'en aller spiderman

ATTENTION, SCENES ULTRAVIOLENTES, AMES SENSIBLES S'ABSTENIR.

Lorsque vous voyez des entrefilets ou articles parlant de ce type d'agressions, c'est de CA qu'il s'agit Idea

N.B. : Je n'ai rien à voir avec les Jeunesses Identitaires, donc prière de ne pas m'attaquer là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 27 Sep 2006, 16:37

Citation :
Mercredi 13 Septembre 2006 mis en ligne par Mehmet Koksal

Molenbeek : Bastin du PJM n'exclut pas de décrocher un échevinat

Par Mehmet Koksal

La tête de liste du Parti Jeunes Musulmans (PJM) à Molenbeek Abdulaziz ibnu Abdullah Bastin, fils du médiatique Jean-François AAA Bastin, vient de déposer sa liste de 6 candidats (1. Abdulaziz Bastin ; 2. Karima Berrou ; 3. Claude Declerck ; 4. Hayat Kariouhi ; 5. Farid Ghazal ; 6. Naïma Berou) ... "dont une soeur non voilée" pour les élections communales du 8 octobre 2006.

"Effectivement, l'une de nos candidates ne portent pas le voile mais cela ne veut pas dire qu'elle ne le portera pas après les élections ou qu'elle ne l'a jamais portée auparavant. Idem, le fait que les autres soeurs portent le voile ne signifie pas qu'elles continueront nécessairement à porter le voile par la suite. Nous défendons la liberté de porter ou non un couvre-chef à la maison, à l'école, au Conseil communal ou ailleurs. C'est un droit que seule la femme peut librement choisir d'exercer. La présence sur notre liste d'une candidate ne portant pas le voile est également un message de tolérance adressé à nos frères et soeurs musulmans. Ce n'est pas parce qu'elle ne porte pas le foulard, qu'elle n'est automatiquement plus notre soeur", déclare Abdulaziz Bastin, chef de file du PJM à Molenbeek en ajoutant que les réunions du parti à Molenbeek sont mixtes.

Bastin junior(23 ans) semble particulièrement en colère contre les élus du PS dans sa commune : "Le PS ou Parti des Sionistes continue d'instrumentaliser la communauté musulmane pour des raisons électoralistes. Quand je vois Philippe Moureaux faire campagne dans les mosquées, cela me révolte ! Les imams m'expliquent que les directeurs de mosquées invitent, par crainte, le bourgmestre à venir faire sa propagande électorale dans ce lieu de culte. Je dénonce ce type de pratique. Les commerçants se sentent également obligés d'afficher la liste LB. Autre chose, j'étais surpris de voir l'échevin Mohammed Daïf et le député PS Mohammed Boukourna en tête du défilé lors de la marche en soutien au peuple libanais et contre l'agression israélienne ! Il fallait voir Mohammed Daïf... camouflé dans un déguisement où on croirait presque qu'il essayait de dissimuler sa présence. Je l'ai évidemment pris en photo ! C'est incroyable de voir les élus du PS défilé dans une telle manifestation alors qu'ils soutiennent continuellement dans les assemblées parlementaires la position israélienne."

A propos des chances de succès de sa liste, Abdulaziz Bastin estime que "le PJM est très populaire au sein de la population musulmane bruxelloise... un peu comme le Hamas en Palestine. Nous sommes fortement mis sous pression car tous nos concurrents tentent de nous déstabiliser. Des agents de quartier font des enquêtes sur nous probablement sur ordre du bourgmestre. Ils cherchaient à savoir si nos réunions étaient mixtes. Je crois que les politiciens craignent notre succès. On peut avoir plusieurs élus et certains parlent même qu'un échevinat si le PJM devient incontournable. Si je devrais faire un choix rapidement, j'opterai pour la Culture ou la Jeunesse. A moins que faire une coalition signifie automatiquement faire partie de la LB ? Dans ce cas, ce serait difficile pour nous de les rejoindre. Mais je ne m'en fais pas trop car Moureaux ne voudra jamais faire une coalition avec nous, ce qui m'évite facilement de répondre à votre question... "

A noter qu'en matière de patronyme, Abdulaziz Bastin devra faire face à la concurrence de la psychologue Dina Bastin, 6e candidate sur la liste MR... pour autant que ce parti puisse déposer in extremis une liste.

Sources:
http://allochtone.blogspot.com/2006/09/molenbeek-bastin-du-pjm-nexclut-pas-de.html

http://www.minorites.org/article.php?IDA=17016

spiderman spiderman spiderman

Les parlementaires socialistes de la Région de Bruxelles-Capitale

http://www.ps.be/index.cfm?Content_ID=629043&R_id=1005&StartRow=1&&Mandats=8&region=RBK

(via LV Idea )
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 27 Sep 2006, 17:25

Citation :
Nouvelles émeutes à Bruxelles

(27/09/2006)

Trente arrestations administratives

BRUXELLES Hier soir, vers 20 heures 30, de nouveaux incidents ont éclaté dans le quartier des Marolles. Tout a commencé à la rue de la Querelle par des jets de projectiles mais surtout l'incendie d'un bâtiment géré par le CPAS de la Ville et heureusement inoccupé au moment des faits. Le bâtiment, la maison des jeunes du quartier, a été détruit par le feu et les jeunes présents en nombre ont perturbé les pompiers venus éteindre les flammes.

Par la suite, on signalait une demi-douzaine d'incendies de véhicules un peu partout dans le quartier, tandis qu'on observait aussi des attroupements plus nombreux que la veille. Ici on ne parlait plus d'une cinquantaine de jeunes mais bien d'une centaine, avec des attroupements de gens masqués qui se déplaçaient munis de jerricanes et de cocktails Molotov.

Tout cela a pu être observé depuis l'hélicoptère de la police qui patrouillait et dont les images étaient retransmises au commissariat.

Vers 22 heures, un deuxième incident était signalé au coin de la rue d'Anderlecht et de la rue du Navet. Des jets de cocktails Molotov en direction d'un bâtiment ont provoqué un incendie conséquent. Les policiers ont installé un périmètre de sécurité après s'être assurés de l'évacuation de l'immeuble et de la mise en sécurité de ses occupants. Rue d'Anderlecht toujours, un automobiliste a été contraint de s'enfermer dans son véhicule car les jeunes qui l'entouraient cassaient les carreaux.

Au même moment sur le boulevard du Midi, là ou un gros incendie avait détruit le magasin Dechamps, la veille, on parlait d'affrontements entre policiers et jeunes. Une trentaine d'entre eux ont été arrêtés administrativement.

Gilbert Dupont

http://www.dhnet.be/dhinfos/article.phtml?id=156838

Pour rappel :

Citation :
Début d'émeute dans le quartier des Marolles

(26/09/2006)

Des véhicules ont été incendiés suita à l'annonce du décès d'un détenu à la prison de Forest

BRUXELLES Dix personnes ont été arrêtés lundi soir dans le quartier des Marolles, à Bruxelles, dans le cadre des échauffourées qui ont suivi l'annonce du décès d'un jeune de 25 ans à la prison de Forest, a-t-on appris mardi auprès du directeur de cabinet du bourgmestre de Bruxelles-Ville, Philippe Close.

Le parquet de Bruxelles a indiqué pour sa part qu'aucune arrestation judiciaire n'a été portée à sa connaissance.
D'après Philippe Close, cinq véhicules*** ont été incendiés au total lundi soir, entre le quartier des Marolles et la place Anneessens, à Bruxelles. Le directeur de cabinet du bourgmestre rappelle qu'il n'y a pas eu de confrontation entre les forces de l'ordre et les groupes de jeunes, qu'il n'y a pas eu non plus d'atroupements massifs de personnes mais bien des incidents isolés.

Une rencontre entre représentants de la commune du quartier des Marolles sera organisée mardi soir pour entendre les doléances des jeunes manifestants.

Une autopsie sera pratiquée cet après-midi

L'autopsie du corps de Fayçal Chaaban, le jeune homme de 25 ans détenu à la prison de Forest et décédé dans la nuit de dimanche à lundi, sera pratiquée mardi après-midi, a annoncé mardi matin le parquet de Bruxelles. Le porte-parole du parquet a indiqué qu'il n'y a pas eu d'intervention d'une tierce personne pour facilité le décès.


L'annonce du décès avait enflammé l'esprit de jeunes du quartier des Marolles à Bruxelles lundi soir qui étaient descendus en rue pour manifester leur colère avec d'autres jeunes venus d'autres communes.
Aucune arrestation judiciaire n'a été portée à la connaissance du parquet malgré l'incendie de véhicules et le bris de vitres de voitures et d'un magasin.
Le parquet de Bruxelles a évoqué mardi matin le passé judiciaire du jeune décédé en prison. Il avait été placé en détention préventive à Forest le 16 septembre dans le cadre d'un vol qualifié instruit par la juge d'instruction Bertha Bernardo-Mendez.


Le jeune homme a fait l'objet de mesures prises par un juge de la Protection de la jeunesse depuis ses 13 ans. En 2001, il a bénéficié d'une suspension du prononcé pour des faits de vols. En 2003, il a été condamné à une peine de travail d'intérêt général de 150 heures pour des faits de vols. En 2004, la justie lui a infligé une nouvelle condamnation pour des faits de vols, une peine de travail de 175 heures.

En 2005, il a été condamné à une peine d'emprisonnement de 20 mois avec un sursis probatoire de 5 ans, pour vols et faux en écriture. Toujours en 2005, il a bénéficié d'une peine de travail de 200 heures pour des faits de vols, en remplacement d'une peine d'emprisonnement de 10 mois. Le jeune homme a également été interpellé au volant d'un véhicule alors que son permis de conduire lui avait été retiré et que le véhicule n'était pas assuré.

http://www.dhnet.be/dhinfos/article.phtml?id=156828

*** : ce n'est pas cinq, mais bien onze véhicules qui ont été détruits Idea
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 27 Sep 2006, 22:16

Citation :
Sondages préélectoraux à Anvers

Mise en ligne le 27-9-2006 11:24

A dix jours des élections, le cartel Vlaams Belang/VLOTT recueille 38,6 pc d'intentions de vote, selon le sondage "De Stemmenkampioen" du journal "Het Laatste Nieuws". Le parti d'extrême-droite est en hausse de 4 pc par rapport au sondage précédent. Le sp.a du bourgmestre Patrick Janssens récolte 21,1 pc et le CD&V/N-VA 16,6 pc. Le score du VLD à Anvers se chiffre à 8,5 pc, soit la moitié du résultat obtenu lors des élections de 2000. Groen! perd également la moitié de son électorat selon le sondage.

Sur l'ensemble de la Flandre, selon le sondage mené par l'institut Ipsos pour La Libre Belgique, RTL-TVi, De Morgen et VTM, le cartel CD&V/N-VA d'Yves Leterme fait la course en tête. Il recueille 28,8 pc des intentions de vote contre 26,7 pc en juin et un score 26,1 pc en 2004. Le Vlaams Belang perd un pc avec par rapport au mois de juin avec 25,6 pc des intentions. Il est toutefois au-dessus de son score de 2004 (24,1 pc). Le cartel sp.a/Spirit est troisième avec 19,5 pc contre 19,9 pc en juin et un score de 19,7 pc en 2004. Le VLD se stabilise avec 17,2 pc contre 16,9 pc en juin et un score de 19,8 pc en 2004. Groen! récolte 6,9 pc des intentions contre 7,6 pc au mois de juin et aux élections de 2004.

http://www.rtl.be/page/rtlinfo/articles/politiquearticle/225.aspx?articleid=64339
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 27 Sep 2006, 22:23

Citation :
L'Otan veut étendre son opération à tout l'Afghanistan

PORTOROZ, Slovénie (Reuters) - Les commandants militaires de l'Otan demanderont aux ministres de la Défense de l'Alliance atlantique l'autorisation d'achever leur déploiement en Afghanistan pour sécuriser l'ensemble du pays.

Les alliés se réunissent dans la station balnéaire slovène de Portoroz alors que la situation reste grave dans cet immense pays où 140 soldats de la coalition internationale ont trouvé la mort depuis le début de l'année.

Cette recrudescence des attentats témoigne de la réorganisation des anciens maîtres de l'Afghanistan, chassés du pouvoir en 2001, malgré une récente accalmie.

La population, qui n'a pas vu sa situation matérielle s'améliorer contrairement aux promesses, leur est de moins en moins hostile et l'Afghanistan est redevenu le plus grand producteur mondial de pavot, ce qu'il n'était plus avant 2001.

Depuis peu, l'Isaf (Force internationale d'assistance à la sécurité, qui est placée sous le commandement de l'Otan) est présente à Kaboul, dans le Nord, dans l'Ouest et, très récemment, dans le Sud, où elle est censée mener des travaux de reconstruction et maintenir la paix.

Mais ses 20.000 hommes sont souvent occupés à se défendre des attaques des taliban et le commandement militaire allié a toutes les peines du monde à obtenir des troupes supplémentaires - il demandait 2.5000 hommes de plus et, jusqu'à présent, seuls les Polonais ont proposé d'y envoyer 1.000.

Il n'a d'ailleurs pas non plus obtenu des engagements supplémentaires en matière d'hélicoptères et d'avions.

C'est dans le Sud que les combats sont les plus durs: l'Otan y mène son opération la plus difficile depuis sa création en 1949 en termes de pertes en vies humaines.

PAS DE FUSION DES OPÉRATIONS

L'Otan s'était engagée à étendre la mission de l'Isaf dans l'Est du pays, près du Pakistan, dans une région ou quelque 10.000 soldats, surtout américains, mènent la chasse aux taliban dans le cadre de l'opération "Liberté immuable".

Les deux commandements - de l'Otan et des Etats-Unis - fonctionnent déjà en synergie mais les militaires de l'Otan souhaitent que l'Alliance atlantique assume plus rapidement que prévu - on parle de jours - le contrôle de l'Est du pays.

"La recommandation militaire est que cela devrait arriver aussi vite que possible", a déclaré un responsable allié.

Le secrétaire général adjoint de l'Otan, John Colston, a confirmé mardi qu'une proposition en ce sens serait mise sur la table des ministres de la Défense à Portoroz.

L'absence de l'Otan de l'Est devient en effet peu logique, dans la mesure où de nombreux soldats de l'opération "Liberté immuable" viennent en aide à leurs camarades de l'Isaf.

Le changement, largement de pure forme, permettrait à l'Otan d'"occuper" tout l'Afghanistan et de disposer de plus de soldats américains pour sa tâche de maintien de la paix. Elle disposera également de plus de moyens aériens pour sa mission.

De son côté, "Liberté immuable" pourra se concentrer sur la recherche des taliban dans les zones tribales frontalières.

Il n'y aura toutefois pas de fusion des deux opérations, qui resteront séparées sur le papier: les Américains auraient souhaité une telle fusion, mais Français et Allemands ne veulent pas que le drapeau de l'Otan flotte sur une mission "agressive".

Les ministres prépareront aussi le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement alliés qui aura lieu en novembre à Riga, où l'on parlera de la transformation de l'Otan.

Mais les alliés divergent sur le "signal" à envoyer aux pays qui sont presque prêts à adhérer - Croatie, Macédoine et Albanie - et à ceux qui frappent à sa porte, comme la Géorgie.

http://fr.news.yahoo.com/27092006/290/l-otan-veut-etendre-son-operation-a-tout-l-afghanistan.html
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 27 Sep 2006, 23:14

Citation :
Intimidation de l'Occident - de Rushdie à Benoît

par Daniel Pipes
New York Sun
26 septembre 2006
Version originale anglaise: Intimidating the West, from Rushdie to Benedict

Adaptation française: Alain Jean-Mairet

Les violences des Musulmans en réaction aux remarques du pape s'inscrivent dans un schéma qui prend forme et s'accélère sans cesse depuis 1989. Six fois depuis lors, des Occidentaux firent ou dirent quelque chose qui déclencha des menaces de mort et des actes de violence dans le monde musulman. L'observation de la série d'épisodes permet de dégager des enseignements utiles.

1989 – le roman de Salman Rushdie Les Versets sataniques incite l'ayatollah Khomeiny à émettre un arrêt de mort contre lui et ses éditeurs sous le prétexte que l'ouvrage est «opposé à l'Islam, au prophète et au Coran»; les émeutes qui s'ensuivent font 20 morts, essentiellement en Inde.

1997 – la Cour suprême des États-Unis refuse de supprimer une frise de sa principale salle d'audience réalisée dans les années 1930 et montrant Mahomet en législateur; le Conseil des relations américano-islamiques monte l'affaire en épingle, provoquant des émeutes et des blessés en Inde.

2002 – le leader évangélique américain Jerry Falwell qualifie Mahomet de «terroriste», à la suite de quoi des églises sont brûlées et au moins dix personnes perdent la vie en Inde.

2005 – un article erroné de Newsweek prétendant que des enquêteurs américains de Guantanamo Bay «jetèrent un Coran aux toilettes afin d'ébranler des suspects» est pris au vol par le fameux joueur de cricket pakistanais Imran Khan et déclenche des protestations dans le monde musulman qui coûtent la vie à au moins 15 personnes.

Février 2006 – le quotidien danois Jyllands-Posten publie douze caricatures du prophète Mahomet dont se sert un imam palestinien de Copenhague, Ahmed Abdel Rahman Abu Laban, pour dresser l'opinion musulmane contre le gouvernement danois. Il réussit si bien que des centaines de gens perdent la vie dans les troubles qu'il provoque, pour l'essentiel au Nigeria.

Septembre 2006 – le pape Benoît XVI cite l'avis d'un empereur byzantin selon lequel l'Islam n'a rien apporté de nouveau sinon «des choses mauvaises et inhumaines», déclenchant l'usage de bombes incendiaires contre des églises et le meurtre de plusieurs Chrétiens.

Ces six séries d'événements révèlent un quasi doublement constant de fréquence: huit ans entre la première et la deuxième série, puis cinq ans, trois ans, un an et six mois.

La première occurrence – le décret de Khomeiny contre Salman Rushdie – fur une surprise totale, car personne n'aurait imaginé alors qu'un dictateur musulman pourrait dire à un citoyen britannique vivant à Londres ce qu'il était et n'était pas en droit d'écrire. Dix-sept ans plus tard, les appels à l'exécution du pape (y compris depuis la Cathédrale de Westminster à Londres) ont un aspect familier. Ces comportements scandaleux sont devenus routiniers, presque prévisibles. À mesure que s'enflamme la sensibilité musulmane, celle des Occidentaux tend toujours davantage au flegmatisme.

Les incidents dont l'origine se trouvait en Europe (Rushdie, caricatures danoises, pape Benoît XVI) ont pris beaucoup plus d'ampleur que ceux issus des États-Unis (Cour suprême, Jerry Falwell, Coran aux toilettes), indiquant que l'agression islamiste est plus efficace contre les Européens que contre les Américains.

Les islamistes ignorent les nuances. Le réalisme magique de Rushdie, l'intention positive de la frise de la Cour suprême, l'inexactitude manifeste de l'affaire du Coran jeté aux toilettes (avez-vous déjà tenté de faire passer un livre par les toilettes?), le caractère inoffensif des caricatures danoises ou les subtilités du discours de Benoît XVI – rien de tout cela n'a eu d'importance à leurs yeux.

Ce qui agite les foules musulmanes et ce qui les laisse froides est plutôt imprévisible. Le roman de Rushdie Les versets sataniques n'était de loin pas aussi offensant pour la sensibilité musulmane qu'une foule d'autres écrits médiévaux, modernes et contemporains. D'autres évangélistes américains ont dit des choses bien pires que Falwell sur Mahomet (Jerry Vines qualifia le prophète musulman de «pédophile possédé par le démon et qui avait douze femmes» sans provoquer de réactions violentes). Pourquoi le cas du prêcheur norvégien Runar Søgaard traitant Mahomet de «pédophile désorienté» resta-t-il un débat local alors que celui des caricatures danoises prit des proportions mondiales?

Une explication possible est que des islamistes d'envergure mondiale (Khomeiny, CAIR, Imran Khan, Abu Laban) jouent généralement un rôle déterminant dans le passage entre un sentiment général de malaise et les débordements de rage. Si les islamistes n'agitent pas l'opinion, les choses restent relativement calmes.

L'étendue des violences est plus imprévisible encore – personne ne pouvait s'attendre à ce que les caricatures danoises fassent le plus de pertes de vies humaines, tandis que la citation du pape en a fait le moins. Et pourquoi tant de violence en Inde?

Ces incidents mettent aussi en lumière une totale absence de réciprocité des Musulmans. Le gouvernement saoudien interdit les Bibles, les croix et les étoiles de David, alors que les Musulmans publient régulièrement d'infâmes caricatures de Juifs.

Aucun complot ne relie ces six épisodes de colère et d'agression, mais observés ainsi en rétrospective, ils se fondent pour former une seule et même campagne prolongée d'intimidation, qui promet de se perpétuer. Le message central – «vous autres Occidentaux n'avez plus le loisir de dire ce que bon vous semble sur l'Islam, le prophète et le Coran: vous aussi êtes soumis aux lois islamiques» – va se répéter encore et toujours jusqu'à que les Occidentaux se soumettent ou que les Musulmans réalisent que leur effort a échoué.

http://fr.danielpipes.org/article/4003
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Jeu 28 Sep 2006, 02:04

Citation :
Pas d'affolement !

France-Echos repart !

Nos amis s'inquiètaient : France-Echos "suspendu"… Est-ce l'œuvre des nazislamistes, du Mrap, de la dictature chiraquienne, de la justice pas si "indépendante" que ça ?

Rien de tout cela. Nous ne sommes victimes… que de notre succès.

En effet, il faut savoir que sur internet, on achète des hébergements dont le prix est proportionnel à la "bande passante", c'est-à-dire en gros au nombre de visites possibles.

Eh hélas - que la honte soit sur nous - l'augmentation de la fréquentation de France-Echos depuis quelques semaines fait que nous dépassons largement les quotas qui nous étaient attribués. Ce qui a provoqué la suspension de notre site.

Alors nous avons tout simplement changé de boutique.

Merci à tous pour votre amitié.



Very Happy Very Happy Very Happy Mr. Green

Dessin par Porkinette


--------------------------------------------------------------------------------

Quelques bonnes nouvelles qui sont arrivées pendant notre absence :
Anne-Marie Delcambre a participé à un débat sur RTL TVI sur l'affaire du Pape et de l'islam. C'est ici : http://www.dailymotion.com/Tazda/video/xff89_controverse-24-septembre-2006-rtl-t

Quand on vous parlait de « masse critique » atteinte même à gauche… Selon une « indiscrétion » de Valeurs Actuelles : « Curieusement non publiée, une étude réalisée par l'Ifop, à la veille de la Fête de l'Humanité, sur la base d'une année de sondages, dresse un portrait pour le moins paradoxal des sympathisants communistes. Ceux-ci sont, en effet, 35 % à estimer qu'« il faut rétablir la peine de mort » ; 37 % à considérer qu'« il faut que l'État donne plus de liberté aux entreprises » ; 42 % à juger que « les chômeurs pourraient trouver du travail s'ils le voulaient vraiment ». Enfin, 49 % - presque un électeur communiste sur deux - affirment qu'« il y a trop d'immigrés en France ». »

Les Suisses ont voté à 68% en faveur de la nouvelle loi sur l'immigration et à 67,8% pour le durcissement du droit d'asile, malgré l'opposition des Eglises et de la gauche. A quand la même démocratie en France ?

Les Français soutiennent majoritairement les propos du ministre de l'Intérieur dénonçant la " démission " et l'" idéologie " des magistrats, malgré le battage chiraquien. Certes, Nicolas Sarkozy joue les démagos et botte en touche, mais il met un beau pavé dans la mare. Qui croit encore à l'indépendance de la justice et à la séparation des pouvoirs, alors que le Président de la République fait nommer ses potes et que 40% des magistrats sont affiliés à un syndicat gauchiste ? Les masques tombent !

Comme nous vous l'avions annoncé, le Conseil Académique de l'Education Nationale (CAEN) a confirmé le 22 septembre la décision du rectorat de Lyon refusant l'ouverture du collège coranique Al Kindi de Décines (Rhône). Al Kindi prétendait que le directeur prévu, qui avait demandé sa réintégration dans l'Education Nationale, s'occuperait de la madrassa de l'UOIF pendant ses heures de loisirs. Cette takia n'a pas abusé le CAEN, qui motive sa décision en disant que ce vrai-faux directeur n'est qu'un " prête-nom ".

L'audience du procès en blasphème intenté contre Charlie Hebdo par la Mosquée de Paris et l'UOIF, rejoints pas la Ligue Islamique Mondiale (sic), se tiendra en février 2007. Les juges n'ont pas reporté le procès après les élections sous la pression politique comme on pouvait le craindre. Voilà qui permettra aux Français de se rendre compte de la vraie nature de l'" islam de France " en pleine période électorale. On va rire !

La Rédaction
redaction@france-echos.com

http://www.france-echos.com/
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Jeu 28 Sep 2006, 02:23

france echos marche pas.. Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Jeu 28 Sep 2006, 02:57

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
france echos marche pas.. Sad

confused

Ben si...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Jeu 28 Sep 2006, 21:06

Citation :
Mouloud, encore et encore

Par Occidentalis, jeudi 28 septembre 2006 à 15:12

Dans un nouveau communiqué ( http://www.mrap.fr/communiques/mosque/view ), le Mrap attaque une fois de plus les sites résistants, les rendant responsables des attaques de mosquées à Quimper et Carcassonne.

Inutile de nier les faits, tout le monde sait bien qu'Occidentalis et les autres sites sont responsables de tout ce qui se passe en France, depuis les attaques de mosquées jusqu'à la grippe aviaire.

Néanmoins, que les critiques viennent d'une personne qui soutient les terroristes palestiniens, les islamistes radicaux, qui alimente la haine raciale et religieuse en France et dans le monde demeure risible.

Nous demandons l'interdiction du Mrap, groupuscule islamo-fasciste qui menace les libertés individuelles, qui poursuit de sa haine et de ses procédures judiciaires des intellectuels, des professeurs déja menacés de mort par ses amis musulmans. L'affaire de la tribune libre publiée dans le Figaro par un professeur de philosophie, qui est aujourd'hui obligé de se cacher, en France, et de vivre sous la protection de la police pour avoir simplement écrit la réalité sur Mahomet et le Coran est symptomatique de la mentalité vicieuse de Mouloud Aounit. En effet, au lieu de soutenir la liberté d'expression, le Mrap s'est empressé... de porter plainte contre ce professeur !!!

En 40, les collabos dénonçaient les résistants. En 2006, grâce à Aounit, rien n'a changé.

Si demain, en France, un résistant est égorgé comme Théo Van Gogh, Mouloud Aounit en portera une part de responsabilité.

Denis Greslin.

http://www.occidentalis-leblog.info/index.php/mouloud-encore-et-encore
Revenir en haut Aller en bas
 
débat autour de l'islam/islamisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des musulmans veulent corriger l'islam
» Pourquoi y a t'il tant de messages anti-Islam sur l'Arche de Marie?
» L'ATHEISME, LE JUDAISME, LE CHRISTIANISME ET L'ISLAM
» groupe de rap "section d'assault" le meilleur de l'islam en musique
» Allan KARDEC et les religions: Le christianisme, l'islam, le bouddhisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: