DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Emails-gate et déstabilisation de la Libye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Emails-gate et déstabilisation de la Libye   Mar 30 Juin 2015, 21:06

Je suppose que vous êtes au courant du scandale dans lequel est actuellement empêtrée Hillary Clinton ?

En début d'année, le NewYorkTimes révélait que, durant son mandat et pour ses besoins professionnels, elle n'avait jamais utilisé sa boite email pourtant imposée par la loi fédérale, préférant utiliser sa boite personnelle, moins protégée, mais non soumise à l'archivage.

En mai dernier, elle a été sommé par ordonnance judiciaire de rendre publiques toutes ses communications diplomatiques.
Chose qu'elle a faite.

Mais il y a plus grave, car elle est aujourd'hui accusée de dissimulation.
Elle n'aurait pas transmis une partie de ces mails, notamment concernant la déstabilisation de la Lybie en 2011-2012.


Aujourd'hui Mediapart en révèle le contenu.
Il en ressort une version de cette guerre bien différente de celle que l'on nous a présenté. (étonnamment ?)
Une guerre pour des raisons militaires et économiques, et le rôle de BHL.






Sidney Bumenthal est un agent de renseignement méticuleux. Et, à en croire ses e-mails, très prolifique. Dans un article de nos confrères de Mediapart, il apparaît que cet ancien officier de la CIA, présent en Libye, a tenu Hillary Clinton, alors secrétaire d'Etat, très informée de la situation dans ce pays, fournissant à l'actuelle candidate à la présidence américaine des informations confidentielles au sujet de la stratégie française.

Début 2011, Bumenthal travaille en effet en collaboration avec des hommes d’affaires américains qui cherche à « se tailler des marchés dans la Libye post-Kadhafi », explique le pure-player. Membre de la Fondation Clinton, il inonde Hillary Clinton de « mémos » stratégiques entre février 2011 et décembre 2012. Des mails divulgués dernièrement par une commission d’enquête du Sénat américain.

Des intérêts militaires et économiques en jeu

« Ces mémos représentent la lecture, presque au jour le jour, de la guerre en Libye par l’administration américaine », écrit le journaliste. Une version fort différente de celle livrée par le gouvernement français. Sans surprise, les échanges de courriers indiquent que Nicolas Sarkozy voulait aller en Libye « pour des raisons militaires et économiques », y voyant notamment « une opportunité pour la France de se réaffirmer en tant que puissance militaire ». C'est, il est vrai, un secret de polichinelle. Néanmoins, il est piquant de noter qu’à l’époque des premières frappes aériennes, le président justifiait publiquement l’intervention militaire française « au nom de la conscience universelle qui ne peut tolérer de tels crimes. Nous le faisons pour protéger la population civile de la folie meurtrière ».

On découvre par ailleurs que, lors de plusieurs rencontres discrètes avec le Conseil national de transition (le CNT, cette organisation chargée de coordonner les combats contre le régime de Kadhafi et de préparer « l'après »), des officiers de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) ont activement fait valoir les intérêts français. Très proches des rebelles, ils « attendaient du nouveau gouvernement libyen de favoriser les entreprises françaises et les intérêts nationaux, en particulier dans le domaine pétrolier. »

BHL, le « VRP de Sarkozy » ?

Au fur et à mesure de la dizaine d’emails détonants décortiqués par le site Internet, on apprend que Nicolas Sarkozy, craignant que les islamistes acquièrent trop d’influence, a « mandaté » Bernard-Henri Lévy pour épier sur le terrain. « Il a demandé au sociologue (sic) Bernard-Henri Lévy, qui a de vieux liens avec Israël, la Syrie et d’autres pays du Moyen-Orient, d’utiliser ses contacts pour déterminer le niveau d’influence d’AQMI et des autres groupes terroristes au sein du CNT », explique Bumenthal. L’essayiste français est même décrit dans Mediapart comme le « VRP de Sarkozy » : « Des sources ayant un excellent accès à la DGSE indiquent que Lévy (...) travaille directement sous les ordres de Sarkozy », commente Bumenthal.

Jusque-là, BHL a toujours fait valoir une autre version, expliquant être allé sur place de son propre chef. A plusieurs reprises, il a d'ailleurs raconté dans les médias les conditions de son premier appel au président de la République pour le convaincre de recevoir à l'Elysée les membres du CNT, ces « Massoud libyens » comme il les appelle alors... « Les hasards de la vie font que, sans avoir le téléphone portable du président ni de Madame Bruni, expliquera-t-il notamment sur le plateau d'On n'est pas couché, j'avais le standard de l'Elysée dans mon téléphone... »

http://www.marianne.net/guerre-libye-s-est-elle-deroulee-on-nous-racontee-100235101.html
Revenir en haut Aller en bas
 
Emails-gate et déstabilisation de la Libye
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emails-gate et déstabilisation de la Libye
» le suicide collectif de la secte *Heaven's Gate*en 1997
» Yahoo et emails perdus...
» Nouveau Sujet. Climate-Gate.
» Frégate type FASM67 - D612 De-Grasse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: