DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant
AuteurMessage
dims



Messages : 3952
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 23 Aoû 2015, 17:53

Miles Templi a écrit:
D'accord, je ne savais pas si la coupe était en rapport avec un travail de concentration ou se rapportant à la diététique traditionnelle. C'est donc bien en rapport avec cette dernière.
En effet, la coupe des aliments a un rapport avec la perte de vitalité de la nourriture ( on ne parle toujours pas ici des vitamines ou des calories donc, mais bien de la partie subtile ou énergétique de cet aliment). On doit couper le plus tard possible et le plus finement qui soi (assimilation des éléments vitaux facilité). Il existe aussi des façons différentes de couper selon qu'il s'agit de poissons ou de légumes (afin de mieux exhaler les éléments vitaux). Il y a tellement d'éléments qui sont pris en compte dans l'alimentation traditionnelle...
Il n'y a que chez les modernes que l'on prend son corps pour une poubelle de toutes façons.

Je savais que l'alimentation jouait un rôle important sur l agitation du mental mais pas à ce point.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Messages : 3952
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 23 Aoû 2015, 17:58

J ai trouvé une citation de Ramana Maharshi sur la volonté de Dieu :

"C'est impénétrable. Aucun mobile ne peut être attribué à ce Pouvoir.---ni désir ni finalité ne peuvent être conférés à ce seul Infini, cet Être omniscient et omnipotent.Dieu n'est pas affecté par les activités qui se déroulent en Sa présence; tout comme le soleil face aux activités du monde.Il n'y a aucun sens à vouloir attribuer a l'Unique une responsabilité ou une motivation avant qu'il ne devienne le multiple. Mais la volonté de Dieu régissant le cours prescrit des choses, fournit une bonne solution au problème du libre arbitre ( vexata quaestio). Si notre mental est agité par le sentiment d'imperfection et d'insatisfaction de ce qui nous arrive ou de ce que nous avons commis ou omis, alors il est sage d'abandonner le sens de la responsabilité et du libre arbitre et de nous considérer comme l'instrument prédestine de l'Omniscient et Omniprésent afin d'agir et de souffrir selon Son bon plaisir. C'est Lui qui se charge de tous les fardeaux et qui nous donne la paix."
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Lun 24 Aoû 2015, 22:56

Je savais que l'alimentation jouait un rôle important sur l agitation du mental mais pas à ce point.

Nous avons trois "corps" à nourrir. Un corps charnel, un "corps" subtil et un "corps" spirituel. Les deux premiers sont en interrelations. Ainsi l'alimentation que nous absorbons à un effet sur ces deux-là. D'où l'importance de ne pas connaitre seulement la qualité biologique de la nourriture mais aussi sa qualité subtile. Il y a des aliments que l'on ne mélange pas et d'autres qui ne se mangent pas n'importe quand.
C'est une question d'harmonie et d'équilibre. Le troisième "corps", nous le savons, ne se nourrit pas que de pain.
Revenir en haut Aller en bas
Berger



Masculin Messages : 124
Inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Lun 24 Aoû 2015, 23:44

Bonsoir,

La raison traditionnelle du vegetarisme dans l hindouisme est en effet la protection contre les energies impures, des bas instincts, sexuels, de peur, de mort, de souffrance, de l animal, energies qu il est possible de ressentir concretement. Ce n est donc pas une question de croyance.
Cependant, il ne faut pas oublier, pour les personnes non realisées, et encore dans un etat de conscience duel, l impact du mauvais karma dû a la souffrance et a la mort provoquées chez l animal.
Ramana a rappelé cela lors d un satsang où un méditant avait ecrasé un moustique. Il avait lancé au disciple : "ne tuez pas les bêtes, c est péché, et vous en souffrirez par retour de karma."
Le disciple, stupefait, avait retorqué : "mais nous sommes sur un chemin non duel, il n y a pas de karma pour nous ??"
Ramana precisa alors : "il n y a pas de karma généré pour celui qui, réalisé, est reellement dans la conscience du Soi, sinon, si vous etes identifié au corps, il y a karma."

Ces propos sont rapportés, soit dans "les enseignements de ramana maharshi", soit dans le livre "comme une montagne de camphre", je ne me souviens plus...

A noter que Ma Anandamayi a dit la meme chose, et d autres maitres egalement.
(en Occident, le new age non-duel ne prend souvent pas en compte ces aspects, ce qui montre le danger de ne pas se référer a la Tradition et a l enseignement des vrais Maitres...).
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 25 Aoû 2015, 00:04

La raison traditionnelle du vegetarisme dans l hindouisme est en effet la protection contre les energies impures, des bas instincts, sexuels, de peur, de mort, de souffrance, de l animal, energies qu il est possible de ressentir concretement

Oui. Une mauvaise nourriture peut être digérée par le corps (avec une indigestion). A un autre niveau on la renvoie. A un niveau au-dessus on la recrache dès l'entrée dans la bouche, et, d'une façon encore supérieure, sa vue suffit pour refuser de la prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2594
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 25 Aoû 2015, 00:29

Berger a écrit:

Ces propos sont rapportés, soit dans "les enseignements de ramana maharshi", soit dans le livre "comme une montagne de camphre", je ne me souviens plus...

A noter que Ma Anandamayi a dit la meme chose, et d autres maitres egalement.
(en Occident, le new age non-duel ne prend souvent pas en compte ces aspects, ce qui montre le danger de ne pas se référer a la Tradition et a l enseignement des vrais Maitres...).

Bonsoir Berger,

Il s'agit surtout de ne pas avoir peur et d'accepter en toute humilité sa condition d'être. Avant d'en arriver au point de ne plus tuer un moustique ou une mouche, on aura d'abord subi des karmas bien plus douloureux pendant encore pas mal de vies...

Et ce n'est pas parce que dans cette vie notre mental/ego peut nous dicter de vouloir absolument se réaliser que dans la prochaine nous serons dans le même état d'esprit. Quand on sait que même un saint peut être encore bien loin de la réalisation, ces discussions sur la non dualité me font gentiment sourire. Le karma et la dualité c'est le parcours, et le parcours c'est la vie. Sans la vie, plus rien n'a de sens. L'état non duel ne peut qu'être l'ensemble du parcours.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2594
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 25 Aoû 2015, 00:33

Miles Templi a écrit:
La raison traditionnelle du vegetarisme dans l hindouisme est en effet la protection contre les energies impures, des bas instincts, sexuels, de peur, de mort, de souffrance, de l animal, energies qu il est possible de ressentir concretement

Oui. Une mauvaise nourriture peut être digérée par le corps (avec une indigestion). A un autre niveau on la renvoie. A un niveau au-dessus on la recrache dès l'entrée dans la bouche, et, d'une façon encore supérieure, sa vue suffit pour refuser de la prendre.

C'est ce qui m'arrive avec les épinards, pourtant il ne me semble pas qu'ils soient mauvais pour notre corps (physique, subtil ou spirituel)... Smile

Histoire de plaisanter un peu... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 25 Aoû 2015, 08:27

les épinards crus, c'est meilleur... en salade, avec un peu de mâche, des tomates séchées, pignons de pins, et copeaux de parmesan. le tout arrosé d'un peu d'huile au choix et d'un filet de jus de citron (qui aura pour effet de multiplier l'absorption du fer par l'organisme).

perso, je suis végétarienne depuis plusieurs années. au début, je m'étais dit que je mangerais de la viande là où je serais invitée (dans le but de ne pas me faire remarquer ou déranger d'un point de vue social). çà n'a pas duré longtemps, désormais, je me prends un truc à moi à manger car çà m'est devenu impossible de manger de la viande. la "distanciation" ne se fait plus. un morceau de viande dans la poele ou sur le BBQ, c'est l'animal que je vois et sa souffrance. je ne sais plus manger çà.
Revenir en haut Aller en bas
Thor



Masculin Messages : 1922
Inscription : 22/07/2015

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 25 Aoû 2015, 09:23

Les épinards donnent du fer soit disant.Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2594
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 25 Aoû 2015, 09:39

rebelle a écrit:
les épinards crus, c'est meilleur... en salade, avec un peu de mâche, des tomates séchées, pignons de pins, et copeaux de parmesan. le tout arrosé d'un peu d'huile au choix et d'un filet de jus de citron (qui aura pour effet de multiplier l'absorption du fer par l'organisme).

perso, je suis végétarienne depuis plusieurs années. au début, je m'étais dit que je mangerais de la viande là où je serais invitée (dans le but de ne pas me faire remarquer ou déranger d'un point de vue social). çà n'a pas duré longtemps, désormais, je me prends un truc à moi à manger car çà m'est devenu impossible de manger de la viande. la "distanciation" ne se fait plus. un morceau de viande dans la poele ou sur le BBQ, c'est l'animal que je vois et sa souffrance. je ne sais plus manger çà.

Oui Rebelle, et c'est de cette manière que l'être réel s'exprime; ce n'est pas en sachant qu'on ne doit pas manger un animal ou tuer un moustique, mais en sentant naturellement qu'on ne peut le faire. Elle se situe toute là la différence entre la conscience mentale, celle qui permet de connaitre la théorie, et la conscience intérieure de l'être (que je qualifie de conscience spirituelle), celle qui est la théorie vivante et vibrante, et qui est ÊTRE.

Les préceptes ne transforment pas, ils permettent juste de mettre les mots sur ce que la personne sent ou commence à sentir. On a trop tendance à confondre la connaissance théorique, qui est une connaissance superficielle intellectuelle, avec la connaissance intérieure, qui est ÊTRE. C'est pour cette raison que les illusions que certains se font sur l'état ultime non-duel (la vacuité, entre autres...) sont bien pires et plus dangereuses que le fait de tuer un moustique.

Les préceptes peuvent donner l'illusion d'un transformation lorsque l'âme est au préalablement prête à les accepter naturellement sans effort. Les mots aident, mais le karma façonne.

Gérard
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2594
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 25 Aoû 2015, 10:40

rebelle a écrit:
les épinards crus, c'est meilleur... en salade, avec un peu de mâche, des tomates séchées, pignons de pins, et copeaux de parmesan. le tout arrosé d'un peu d'huile au choix et d'un filet de jus de citron (qui aura pour effet de multiplier l'absorption du fer par l'organisme).

A part ça, pas mal ta petite recette! Smile

Au fait, est-ce un péché de désirer manger avec un bon goût? Faudrait voir ce qu'en dit Ramana Maharshi... Smile
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1817
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 25 Aoû 2015, 10:54

Je me souviens d'avoir lu d'un sage oriental ou d'un mystique chrétien quelque chose comme : Ce que je mange ne me concerne plus.
Là, on est vraiment dans la non-dualité ! Smile

Plus les besoins spirituels sont nourris, moins l'ego a son mot à dire. Le corps sait lui-même ce qui lui convient, et il se contente de peu.




Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2594
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 25 Aoû 2015, 12:16

J&B a écrit:
Je me souviens d'avoir lu d'un sage oriental ou d'un mystique chrétien quelque chose comme : Ce que je mange ne me concerne plus.
Là, on est vraiment dans la non-dualité ! Smile

Plus les besoins spirituels sont nourris, moins l'ego a son mot à dire. Le corps sait lui-même ce qui lui convient, et il se contente de peu.

Oui, plaisanterie mise à part, ce n'est pas manger avec un bon goût le problème, mais être détaché du fait de manger avec du goût ou sans goût.

Ce que je voulais dire plus haut c'est qu'on peut être un bon Chrétien, voire être saint, et sentir le désir d'apprécier de bons repas. Ce "saint" là est encore bien loin de la non-dualité.

Haaa, la non-dualité... on en est à des millénaires de la vraie non-dualité! Peut-être que ce fut cela le dernier apprentissage du Christ:
"Et quoiqu'il fût Fils, il a appris l'obéissance Hé.5:8"

Commençons donc par être de bons chrétiens, nous verrons ensuite si nous devons épargner des moustiques qui viennent nous dévorer! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 25 Aoû 2015, 12:42

cher Thor, oui, les épinards contiennent du fer, mais pas au point de devenir fort comme Popeye du dessin animé.... il y a eu dans le temps une erreur de "frappe" qui a donné naissance à la légende de ce ferrugineux légume.... qui en contient pas mal, pas sans plus.... Smile

avec le temps, le goût s'affine et les envies arrivent ... je parle des "envies" comme le vit la femme enceinte qui de par son état en fait voit son corps réclamer certaines catégories d'aliments (des fraises en hiver ;) - non çà c'est du caprice - mais bien une attirance vers certains aliments qui contiennent en fait ce dont l'organisme a besoin.

avec le temps, je me rends compte que notre corps n'a vraiment pas besoin de tant de nourriture que çà.... (je suis en surcharge pondérale je précise, venant d'une énorme surcharge par ailleurs). la plus grande difficulté que je rencontre dans mon parcours, c'est en fait la vie en société. une vie social est certe positive, mais autour d'un repas, c'est incroyable comment on passe pour le rabat joie de service quand on évite les abus en tous genre.... et je passe sur les réflexions quand on a fait le choix de ne plus se nourrir de chair animale.
pourtant, je vous assure que je prends un réel plaisir à manger des choses très simples. ce n'est donc pas incompatible avec le plaisir....
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 25 Aoû 2015, 12:49

Commençons donc par être de bons chrétiens, nous verrons ensuite si nous devons épargner des moustiques qui viennent nous dévorer!

Très juste. D'autant plus que la question ne se posera plus en cas de sainteté. Au fait, les histoires de sages approchant des animaux sauvages en Orient sont courantes et elles ne sont pas des contes pour enfants. La sainteté, cela se sent ou se ressent par le reste de la création.

Le loup habitera avec l'agneau, et la panthère se couchera avec le chevreau. Le veau, le lionceau, et le bétail qu'on engraisse, seront ensemble, et un petit enfant les conduira.

Ésaïe 11:6
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 25 Aoû 2015, 13:00

rebelle a écrit:
cher Thor, oui, les épinards contiennent du fer, mais pas au point de devenir fort comme Popeye du dessin animé.... il y a eu dans le temps une erreur de "frappe" qui a donné naissance à la légende de ce ferrugineux légume.... qui en contient pas mal, pas sans plus....   Smile

avec le temps, le goût s'affine et les envies arrivent ... je parle des "envies" comme le vit la femme enceinte qui de par son état en fait voit son corps réclamer certaines catégories d'aliments (des fraises en hiver ;)  - non çà c'est du caprice - mais bien une attirance vers certains aliments qui contiennent en fait ce dont l'organisme a besoin.

avec le temps, je me rends compte que notre corps n'a vraiment pas besoin de tant de nourriture que çà.... (je suis en surcharge pondérale je précise, venant d'une énorme surcharge par ailleurs). la plus grande difficulté que je rencontre dans mon parcours, c'est en fait la vie en société. une vie social est certe positive, mais autour d'un repas, c'est incroyable comment on passe pour le rabat joie de service quand on évite les abus en tous genre.... et je passe sur les réflexions quand on a fait le choix de ne plus se nourrir de chair animale.
pourtant, je vous assure que je prends un réel plaisir à manger des choses très simples. ce n'est donc pas incompatible avec le plaisir....

L'homme moderne mange beaucoup trop et mal. Il n'est pas nécessaire de s'alimenter beaucoup pour vivre. Selon la diététique traditionnelle, un tiers de solide, un tiers de liquide et un tiers de vide (un hadith de l'Islam dit explicitement la même chose*). Il faut mastiquer longtemps et avec reconnaissance les aliments (pour capter le prana comme disent les hindous). Il y a bien sur beaucoup d'autres règles là-dessus. Un livre très abordable pour donner un petit aperçu de la diététique traditionnelle (Chinoise) est: La diététique du Tao par Philippe Sionneau** et Richard Zagorski.

*« L’estomac se divise en trois partie, un tiers pour la nourriture, un tiers pour l’eau et un tiers pour l’air. »
Je ne sais plus par contre par qui il a été rapporté. Si un musulman passe par là...

** Son site ici.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3952
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 25 Aoû 2015, 17:09

"Au fait, est-ce un péché de désirer manger avec un bon goût? Faudrait voir ce qu'en dit Ramana Maharshi..."

Saraha répond à cette question :

Citation :
Jouir du monde sensible, sans être pollué par le sensible, cueillir le lotus sans toucher l'eau, ainsi fait le yogin qui repose à la racine des choses : tout en jouissant du sensible, il ne s'en rend pas esclave.

Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 25 Aoû 2015, 17:40

Thor a écrit:
Les épinards donnent du fer soit disant.Very Happy

encore une belle histoire venue des USA suite à une erreur de virgule dans la recopie de résultats.
il y a trés peu de fer dans les épinards:siffler:

Contrairement à une légende tenace, l'épinard n'est pas la meilleure source de fer alimentaire. Le taux de fer de l'épinard a été grandement surévalué au xixe siècle. Cependant le taux exact fut connu dès 1892 et les erreurs précédentes expliquées dès 1907. L'origine du mythe de l'épinard meilleure source de fer reste inconnue.
Les épinards contiennent de plus une grande quantité d'acide oxalique qui inhibe l'assimilation du fer.
Par ailleurs, le fer des épinards est beaucoup mieux absorbé par le corps lorsqu'il est accompagné d'une source de vitamine C, par exemple avec du jus de citron. Une belle salade d'épinards nutritive souvent connue dans le milieu végétarien est celle des épinards avec mandarines ou clémentines.

Pouffer de rire Pouffer de rire Pouffer de rire
Revenir en haut Aller en bas
Gaudius



Masculin Messages : 501
Inscription : 19/09/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 25 Aoû 2015, 17:48

jean-luc56 a écrit:
Thor a écrit:
Les épinards donnent du fer soit disant.Very Happy

encore une belle histoire venue des USA suite à une erreur de virgule dans la recopie de résultats.
il y a trés peu de fer dans les épinards:siffler:

Contrairement à une légende tenace, l'épinard n'est pas la meilleure source de fer alimentaire. Le taux de fer de l'épinard a été grandement surévalué au xixe siècle. Cependant le taux exact fut connu dès 1892 et les erreurs précédentes expliquées dès 1907. L'origine du mythe de l'épinard meilleure source de fer reste inconnue.
Les épinards contiennent de plus une grande quantité d'acide oxalique qui inhibe l'assimilation du fer.
Par ailleurs, le fer des épinards est beaucoup mieux absorbé par le corps lorsqu'il est accompagné d'une source de vitamine C, par exemple avec du jus de citron. Une belle salade d'épinards nutritive souvent connue dans le milieu végétarien est celle des épinards avec mandarines ou clémentines.

Pouffer de rire Pouffer de rire Pouffer de rire
Et les lentilles?
Autre question: l'acide oxalate, est ce que ça n'est pas nuisible au rein? (j'ai souvent l'occasion de voir ce terme en urologie, lors des lithotrities extracorporelles ou de pose d'endoprothèse)
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3952
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 25 Aoû 2015, 17:50

"Je me souviens d'avoir lu d'un sage oriental ou d'un mystique chrétien quelque chose comme : Ce que je mange ne me concerne plus."

Un réalisé n'est plus affecté par le raisonnement du mental.
On peut alors se poser la question de savoir comment un réalisé peut il continuer à ouvrer sans mental ? C'est à dire tenir une conversation, faire des choix, avoir une activité etc...

Ramana explique que pour un réalisé il n'y a plus de choix, ni de volonté. C'est comme l'homme qui c'est endormi sur sa charrue. La charrue continu à être entrainer alors que l'homme est endormi.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2594
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mer 26 Aoû 2015, 22:30

dims a écrit:

Un réalisé n'est plus affecté par le raisonnement du mental.
On peut alors se poser la question de savoir comment un réalisé peut il continuer à ouvrer sans mental ? C'est à dire tenir une conversation, faire des choix, avoir une activité etc...

Ramana explique que pour un réalisé il n'y a plus de choix, ni de volonté. C'est comme l'homme qui c'est endormi sur sa charrue. La charrue continu à être entrainer alors que l'homme est endormi.

C'est surtout qu'un réalisé n'a rien à faire dans un corps. Ce n'est pas "un" réalisé, c'est à dire un individu qui pense être réalisé, il est UN, il EST, tout simplement.

Il semblerait même qu'il y ait un seuil évolutif qui permet de sortir de la roue des réincarnations sans être encore pleinement réalisé. Mais à ces niveaux de haute spiritualité rien n'est certain.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3952
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 27 Aoû 2015, 23:36

Gérard,
Un réalisé n'est pas une entité c'est le Soi pleinement réalisé.
Il n y a plus différentes personnes qui s'opposent mais une unité. Jésus et Bouddha sont aussi l exemple même de la manifestation du Soi.

Miles,
Comment ce fait il que Ramana qui a trouvé la voie lui même enseigne que seul le maître apporte la grâce ?
Il dit l'enseignement est secondaire ce qui est important c'est le maître car lui seul donne la grâce.

Il y a aussi quelqu'un qui lui demande si il peut tirer profit des mantras et il lui dit non il faut recevoir l'initiation.
Il prend l'exemple d'un ministre qui demande aux gardes d'arrêter le roi et personne ne bouge. Quand le roi demande aux gardes d'arrêter le ministre ils s'obéissent.
Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 27 Aoû 2015, 23:50

Le souci ; c'est que le Soi (pleinement réalisé ou pas, puisque la PLEINE REALISATION ne peut être que relative ... et temporaire qui plus est), ne sait même pas qu'il l'est.

... à la rigueur, il peut éventuellement "s'en douter un peu".

Pouffer de rire
Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 27 Aoû 2015, 23:59

dims a écrit:
On peut alors se poser la question de savoir comment un réalisé peut il continuer à oeuvrer sans mental ? C'est à dire tenir une conversation, faire des choix, avoir une activité etc...

Primo : Il le fait simplement parce que ce que d'autres pourraient nommer le ou les "non-réalisé(s)" et lui-même ne font ontologiquement qu'UN.

(ceci est une démonstration ab-absurdo qui n'en est pas moins incontournable au niveau de la logique formelle à la quelle se plie néanmoins - et de très bonne grâce - le réalisé.

secundo : il est important que le mot réalisé ne s'écrive pas avec un "R" majuscule ; tout au plus pourrions nous l'évoquer par exemple de cette manière :

_ éalisé

ou bien

*éalisé

... comprenne qui pourra !

Pouffer de rire
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2594
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 28 Aoû 2015, 00:04

dims a écrit:
Gérard,
Un réalisé n'est pas une entité c'est le Soi pleinement réalisé.
Il n y a plus différentes personnes qui s'opposent mais une unité. Jésus et Bouddha sont aussi l exemple même de la manifestation du Soi.


Je ne vois toujours pas ce qu'un Soi pleinement réalisé fait dans un corps.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3952
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 28 Aoû 2015, 11:10

Gérard2 a écrit:
dims a écrit:
Gérard,
Un réalisé n'est pas une entité c'est le Soi pleinement réalisé.
Il n y a plus différentes personnes qui s'opposent mais une unité. Jésus et Bouddha sont aussi l exemple même de la manifestation du Soi.


Je ne vois toujours pas ce qu'un Soi pleinement réalisé fait dans un corps.

Le Soi n'est pas "un" quelque chose, il est toute chose et le transcendance à la fois.
Comme dit le Maharshi le corps ne dit pas "je", il y a un faux "je" qui c'est immiscer entre le Soi et le corps.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3952
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 28 Aoû 2015, 11:19

empathry a écrit:
Le souci ; c'est que le Soi (pleinement réalisé ou pas, puisque la PLEINE REALISATION ne peut être que relative ... et temporaire qui plus est), ne sait même pas qu'il l'est.

... à la rigueur, il peut éventuellement "s'en douter un peu".

Pouffer de rire

Vous avez raison le Soi est intemporel et immuable. Il n'a jamais commencé et n'a jamais terminé, il n'a jamais été réalisé et il n'a jamais été non réalisé. Si il se réalise cela voudrait qu'il est impermanent et qu'il est relatif.  

Mais pour nous aveugle, ignorant et soumis au "je" nous disons que le Soi est réalisé ou non réalisé.
Pour celui que nous disons réalisé il n'y a ni de "celui" et ni de "réalisé" ou de "non réalisé".
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3952
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 28 Aoû 2015, 11:23

empathry a écrit:


Primo : Il le fait simplement parce que ce que d'autres pourraient nommer le ou les "non-réalisé(s)" et lui-même ne font ontologiquement qu'UN.


Qui est le "Il" qui le fait ?
C'est un paradoxe pour nous car il n'y a pas quelque chose qui le fait.
On pourrait dire que le comportement du Maharshi est simplement un accomplissement du Soi.
Il n'y a plus une fausse indentification au "je" qui donnerait l'illusion qu'un quelque chose ( une personnalité ) anime le Maharshi.

C'est comme le Christ tous ce qu'il est et ce qu'il fait est la volonté du père, il n'y a pas un "je" qui agit de son propre chef.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 28 Aoû 2015, 12:44

C'est comme le Christ tous ce qu'il est et ce qu'il fait est la volonté du père, il n'y a pas un "je" qui agit de son propre chef.

Comme il est indiqué dans ce passage:

J'ai été crucifié avec Christ, et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi

Galates 2:20
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2594
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 28 Aoû 2015, 18:06

dims a écrit:
Gérard2 a écrit:
dims a écrit:
Gérard,
Un réalisé n'est pas une entité c'est le Soi pleinement réalisé.
Il n y a plus différentes personnes qui s'opposent mais une unité. Jésus et Bouddha sont aussi l exemple même de la manifestation du Soi.


Je ne vois toujours pas ce qu'un Soi pleinement réalisé fait dans un corps.

Le Soi n'est pas "un" quelque chose, il est toute chose et le transcendance à la fois.

Je n'ai pas de problème avec ça.

dims a écrit:

Comme dit le Maharshi le corps ne dit pas "je", il y a un faux "je" qui c'est immiscer entre le Soi et le corps.

Et comment fait Maharshi pour savoir qu'il est réalisé?

Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 28 Aoû 2015, 18:40

dims a écrit:
Qui est le "Il" qui le fait ? C'est un paradoxe pour nous car il n'y a pas quelque chose qui le fait. C'est comme le Christ tous ce qu'il est et ce qu'il fait est la volonté du père, il n'y a pas un "je" qui agit de son propre chef.

Une réponse (peut-être) dans Apocalypse 1:8

Je suis l'alpha et l'oméga, celui qui était, qui est et qui vient.

Comme nous ne pouvons nous libérer (dans un forum, sur Terre, par nos écrits et même par nos pensées) de notre densification, et du Temps qui en découle, seule l'allégorie ; par exemple celle de l'alpha et de l'oméga, peut éventuellement nous aider à sauter un peu plus loin, un peu plus vite, à plonger un peu plus profond, à nous déliquescer encore un peu plus.

Bravo Dims, vous êtes sur une des bonnes Voies !

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3952
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 28 Aoû 2015, 18:43

" Et comment fait Maharshi pour savoir qu'il est réalisé? "


Il faut plutôt dire que l'illusion Maharshi a disparu.
Donc on ne peut pas dire que le Maharshi est un réalisé ou un non réalisé vu que l'illusion Maharshi c'est dissipée.

C'est nous qui disons de lui que le Maharshi est un réalisé. Comme c'est nous qui disons que le Christ et Bouddha sont des réalisés.
Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 28 Aoû 2015, 18:46

Gérard2 a écrit:
Et comment fait Maharshi pour savoir qu'il est réalisé?

Etre réalisé ou ne pas être réalisé ???

Le Maharshi s'en fout comme de sa première chemise !

Ce n'est plus la dualité d'un "to be OR not to be" ; cela est la non dualité d'un "to be AND not to be".

:greenange:
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3952
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 28 Aoû 2015, 19:02

empathry a écrit:
Gérard2 a écrit:
Et comment fait Maharshi pour savoir qu'il est réalisé?

Etre réalisé ou ne pas être réalisé ???

Le Maharshi s'en fout comme de sa première chemise !

Ce n'est plus la dualité d'un "to be OR not to be" ; cela est la non dualité d'un "to be AND not to be".

:greenange:

Exactement thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2594
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 29 Aoû 2015, 13:42

empathry a écrit:
Gérard2 a écrit:
Et comment fait Maharshi pour savoir qu'il est réalisé?

Etre réalisé ou ne pas être réalisé ???

Le Maharshi s'en fout comme de sa première chemise !

Oui, ça c'est sûr, mais ce n'est pas aussi facile. Nous tous sur ce forum aimerions bien être réalisés, mais force est de constater que ça nous est impossible. Il doit bien y avoir une raison.

Des réalisés il doit y en avoir une petite poignée sur terre; des personnes qui désireraient être réalisées, il doit y en avoir des millions.

empathry a écrit:

Ce n'est plus la dualité d'un "to be OR not to be" ; cela est la non dualité d'un "to be AND not to be".

:greenange:

Dit comme cela ça fait de l'effet, mais je ne pense pas que ce soit aussi radical. Avant d'être pleinement réalisé on passe forcément par des réalisations partielles. Être réalisé c'est être pleinement conscient. On n'est pas conscient ou inconscient. Avant d'être pleinement conscient on l'est partiellement.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas33



Masculin Messages : 615
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 29 Aoû 2015, 14:06

Gérard2 a écrit:
empathry a écrit:
Gérard2 a écrit:
Et comment fait Maharshi pour savoir qu'il est réalisé?

Etre réalisé ou ne pas être réalisé ???

Le Maharshi s'en fout comme de sa première chemise !

Oui, ça c'est sûr, mais ce n'est pas aussi facile. Nous tous sur ce forum aimerions bien être réalisés, mais force est de constater que ça nous est impossible. Il doit bien y avoir une raison.

Des réalisés il doit y en avoir une petite poignée sur terre; des personnes qui désireraient être réalisées, il doit y en avoir des millions.

empathry a écrit:

Ce n'est plus la dualité d'un "to be OR not to be" ; cela est la non dualité d'un "to be AND not to be".

:greenange:

Dit comme cela ça fait de l'effet, mais je ne pense pas que ce soit aussi radical. Avant d'être pleinement réalisé on passe forcément par des réalisations partielles. Être réalisé c'est être pleinement conscient. On n'est pas conscient ou inconscient. Avant d'être pleinement conscient on l'est partiellement.

Je pense qu'il faut en revenir à une vision chrétienne de la vie spirituelle. La réalisation ou autrement dit la conversion du cœur ou autrement dit le déplacement vers le centre autour duquel tout gravite mais qui nous est inconnu en temps ordinaire, est avant tout la conséquence d'une grâce divine. Grâce divine à laquelle doit répondre la liberté humaine.

Gérard vous avez raison d'insister sur le fait qu'il faut constituer le cœur car nos actions préparent le terrain afin que notre liberté puisse répondre favorablement à la grâce divine mais en insistant que sur ce point vous restez sur un plan horizontal.

Dims a raison d'insister sur la discontinuité dans notre vie que constitue la réalisation. En cela il insiste sur la verticalité.

Mais selon une vision chrétienne la conversion du cœur vers le centre n'est possible que par la grâce divine de toutes façons.
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1817
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 29 Aoû 2015, 14:21

Thomas a écrit:
Mais selon une vision chrétienne la conversion du cœur vers le centre n'est possible que par la grâce divine de toutes façons.

et la grâce ne vient que par le désir de la Connaissance de la Vérité, quand l'homme est tout entier devenu réceptacle en attente de la Vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2594
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 29 Aoû 2015, 14:48

Thomas33 a écrit:

Mais selon une vision chrétienne la conversion du cœur vers le centre n'est possible que par la grâce divine de toutes façons.

Un cailloux ne peut être atteint par la grâce divine. Cette dernière ne nous tombe pas dessus par hasard. Seuls le vécu et les expériences accomplies permettent progressivement d'accueillir la grâce divine.

J&B:
et la grâce ne vient que par le désir de la Connaissance de la Vérité, quand l'homme est tout entier devenu réceptacle en attente de la Vérité.

Ben oui, DEVENU! Il n'y a pas de vertical sans passer par l'horizontal. Et comment devient-on un réceptacle si ce n'est pas une question de "je" et de volonté de l'ego? Il ne reste plus que le vécu! C'est tout simple!
C'est la preuve que ce n'est pas dans une chambre que ça se passe. A moins d'être tout près de la réalisation (autant dire qu'on est un saint), dans la chambre il n'y a que la volonté du "je" et de l'ego.

Par contre, ce qui est clair c'est que personne n'a besoin de la même vérité. C'est une erreur de vouloir fuir le monde avant que celui-ci n'est forgé l'individu, en croyant trouver dans l'isolement la pure conscience, mais ça peut être la vérité pour celui qui est tout proche de la réalisation ultime.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas33



Masculin Messages : 615
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 29 Aoû 2015, 15:08

Gérard2 a écrit:
Seuls le vécu et les expériences accomplies permettent progressivement d'accueillir la grâce divine.

Je n'ai pas nié qu'il y ait un tel mécanisme à l'œuvre dans la vie spirituelle, dans mon message je vous rejoignais sur ce point de vue.

Mais la vie spirituelle n'est pas aussi scientifique et nécessairement progressive que ça, et nul ne sait ce que Dieu est près à faire pour une âme. Regardez Saint Paul il persécutait les disciples du Christ et quelques instants après que le Christ ait employé les grands moyens, Saint Paul est devenu son grand défenseur. Qu'y avait-il dans son vécu qui le prédispose à cela ?

Donc gardons en nous la connaissance "qu'il suffit d'être conscient" comme le dit Dims. Vivons notre vie comme vous le dites. Et laissons faire Dieu qui donne sa grâce.
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1817
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 29 Aoû 2015, 15:15

Gérard a écrit:
Par contre, ce qui est clair c'est que personne n'a besoin de la même vérité. C'est une erreur de vouloir fuir le monde avant que celui-ci n'est forgé l'individu, en croyant trouver dans l'isolement la pure conscience, mais ça peut être la vérité pour celui qui est tout proche de la réalisation ultime.

Tous vont vers la même Vérité, mais par des chemins différents.
Ces chemins peuvent passer par l'expérience mondaine, ou dans un monastère, toutes les conditions et circonstances sont bonnes.
Ce n'est pas le nombre d'expériences qui compte, mais leur intensité.

Personne ne peut fuir le monde, serait-il seul dans une caverne, il se retrouvera enfermé avec son mental et dans le mental, se trouve le monde.

Seul n'existe pas, sauf pour Dieu. Dieu est seul et multiple à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2594
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 29 Aoû 2015, 16:12

J&B a écrit:
Gérard a écrit:
Par contre, ce qui est clair c'est que personne n'a besoin de la même vérité. C'est une erreur de vouloir fuir le monde avant que celui-ci n'est forgé l'individu, en croyant trouver dans l'isolement la pure conscience, mais ça peut être la vérité pour celui qui est tout proche de la réalisation ultime.

Tous vont vers la même Vérité, mais par des chemins différents.
Ces chemins peuvent passer par l'expérience mondaine, ou dans un monastère, toutes les conditions et circonstances sont bonnes.
Ce n'est pas le nombre d'expériences qui compte, mais leur intensité.

Personne ne peut fuir le monde, serait-il seul dans une caverne, il se retrouvera enfermé avec son mental et dans le mental, se trouve le monde.

Seul n'existe pas, sauf pour Dieu. Dieu est seul et multiple à la fois.

Oui, nous allons tous vers la même vérité, ce que je veux dire c'est que les préceptes qui sont valables pour un homme égoïste et cruel ne sont pas forcément les mêmes que ceux qui sont valables pour un être bon et altruiste. La bonté et l'altruisme ne sont pas encore garantes de la réalisation ultime modèle Maharshi, et il est inutile de demander à un homme cruel de prier ou méditer.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2594
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 29 Aoû 2015, 16:22

Thomas33 a écrit:
Gérard2 a écrit:
Seuls le vécu et les expériences accomplies permettent progressivement d'accueillir la grâce divine.

Je n'ai pas nié qu'il y ait un tel mécanisme à l'œuvre dans la vie spirituelle, dans mon message je vous rejoignais sur ce point de vue.

Mais la vie spirituelle n'est pas aussi scientifique et nécessairement progressive que ça, et nul ne sait ce que Dieu est près à faire pour une âme. Regardez Saint Paul il persécutait les disciples du Christ et quelques instants après que le Christ ait employé les grands moyens, Saint Paul est devenu son grand défenseur. Qu'y avait-il dans son vécu qui le prédispose à cela ?

Donc gardons en nous la connaissance "qu'il suffit d'être conscient" comme le dit Dims. Vivons notre vie comme vous le dites. Et laissons faire Dieu qui donne sa grâce.

Dieu n'est prêt à faire rien du tout. Il est là, présent de manière identique pour tout le monde. Ce sont les âmes qui doivent s'ouvrir. Saint Paul était tout simplement prêt pour recevoir la grâce et donner l'illusion d'une transformation subite. Pour être prêt il faut avoir vécu, mais pas qu'une seule vie...

Combien ont été transformé ne serait-ce que par une NDE? Ces gens là étaient tout simplement prêts. Celui qui n'est pas prêt prendra l'expérience pour une hallucination et rien de plus.

Ceci dit, nous ne pouvons savoir à quel degré nous sommes prêts ou pas. Je suis donc d'accord sur le fait que la grâce peut nous tomber dessus au moment oú on s'y attend le moins. Mais je ne suis pas sûr que la grâce soit forcément synonyme de réalisation. On peut éprouver ensuite le désir de sauver les autres. Tant qu'il y a désir, il n'y a pas pleine réalisation.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas33



Masculin Messages : 615
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 29 Aoû 2015, 16:33

Gérard2 a écrit:
Dieu n'est prêt à faire rien du tout.

Il a fait le monde et le maintient dans l'être à chaque instant, c'est déjà pas mal je trouve ?

Gérard2 a écrit:
Saint Paul était tout simplement prêt pour recevoir la grâce et donner l'illusion d'une transformation subite.

Saint Paul est passé de la haine du Christ et de sa doctrine, de son dégoût à voir sa doctrine se diffuser par ses disciples, à un amour du Christ et de sa doctrine. Difficile de penser qu'il a donné l'illusion d'une conversion subite...

Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3952
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 29 Aoû 2015, 16:59

Par exemple :

Je fais l'expérience de me faire à manger. Très bien qui accomplit cette action ?
La première réponse évidente qui vient c'est que c'est moi qui me fait à manger. Mais qui est ce moi ? Qui est ce je ?
Si "Je" n'est pas la pensée, si "je" n'est pas le corps, si "je" n'est pas les 5 sens, si "je" n'est pas les émotions qui est il ?

Cela veut dire que nous croyons que ce que nous vivons dépend de notre "je" mais il n'en est rien. Tout ce qui se présente dans la vie est uniquement dirigé par le Soi. Ou plutôt par la force qui lui est inhérente le mental ( qui n'est que relatif au final ).  Il n'y a à aucun moment un "je" qui fait une expérience. Il est plus juste de dire qu'il y a l'illusion d'un "je" qui fait une expérience et c'est totalement différent.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2594
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 29 Aoû 2015, 18:10

dims a écrit:
Par exemple :

Je fais l'expérience de me faire à manger. Très bien qui accomplit cette action ?
La première réponse évidente qui vient c'est que c'est moi qui me fait à manger. Mais qui est ce moi ? Qui est ce je ?
Si "Je" n'est pas la pensée, si "je" n'est pas le corps, si "je" n'est pas les 5 sens, si "je" n'est pas les émotions qui est il ?

Le "je" est tout simplement une conscience limitée, c'est tout. Au départ il est le corps, puis les émotions et ensuite la pensée. Le "je" commence à disparaitre après la pensée, lorsqu'on atteint l'être. Vu que l'être spirituel apparait graduellement, forcément le "je" disparait graduellement. Mais j'ai bien peur que nous nous comprendrons jamais à ce niveau.

dims a écrit:

Cela veut dire que nous croyons que ce que nous vivons dépend de notre "je" mais il n'en est rien. Tout ce qui se présente dans la vie est uniquement dirigé par le Soi. Ou plutôt par la force qui lui est inhérente le mental ( qui n'est que relatif au final ).  Il n'y a à aucun moment un "je" qui fait une expérience. Il est plus juste de dire qu'il y a l'illusion d'un "je" qui fait une expérience et c'est totalement différent.

Le Soi c'est le soi, c'est l'être absolue, il n'a aucun rapport avec le mental. Nous (en tant qu'être relatif) sommes dirigés à la fois par le "je"* et à la fois par le "Soi" dans une proportion dépendant du niveau de conscience atteint. Que par rapport à l'absolu notre "nous" ou "je" soit une illusion, ne nous apporte rien sur ce que nous sommes réellement.

*C'est l'égoïsme qui permet au départ de vivre et d'expérimenter. Sans l'animalité égoïste l'humanité n'aurait même pas pu apparaitre.

Tant que vous raisonnerez d'une manière manichéenne (absolu vs relatif, horizontal vs vertical, Soi vs non-soi etc...), on ne se comprendra pas.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2594
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 29 Aoû 2015, 18:26

Thomas33 a écrit:
Gérard2 a écrit:
Dieu n'est prêt à faire rien du tout.

Il a fait le monde et le maintient dans l'être à chaque instant, c'est déjà pas mal je trouve ?

Quand je dis que Dieu n'est prêt à faire rien du tout je veux dire qu'il a déjà tout fait, que tout est parfait et qu'il n'a aucune retouche à faire sous peine d'être un Dieu limité et non omniscient. Croire à un Dieu anthropomorphique intervenant est dépassé depuis longtemps, mais rien ne vous empêche d'y croire.

Thomas33 a écrit:
Gérard2 a écrit:
Saint Paul était tout simplement prêt pour recevoir la grâce et donner l'illusion d'une transformation subite.

Saint Paul est passé de la haine du Christ et de sa doctrine, de son dégoût à voir sa doctrine se diffuser par ses disciples, à un amour du Christ et de sa doctrine. Difficile de penser qu'il a donné l'illusion d'une conversion subite...


Saint Paul n'avait pas forcément la haine du Christ, c'était un religieux qui défendait farouchement le judaïsme selon la tradition des pharisiens. Il avait des qualités certaines et il prêchait une vérité qui lui semblait juste. C'est de cette ardeur qu'avait besoin le Christ pour que sa parole soit répandue. Voilà pourquoi il lui fit cette grâce de lui apparaitre et de le convertir. Il était donc prêt à recevoir la grâce. Il lui suffisait de vivre un miracle.

Mais cette grâce la converti, de là ensuite à parler de réalisation à la Maharshi, c'est autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas33



Masculin Messages : 615
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 29 Aoû 2015, 18:48

Gérard2 a écrit:
Croire à un Dieu anthropomorphique intervenant est dépassé depuis longtemps, mais rien ne vous empêche d'y croire.

Dépassé depuis quand ?

Gérard2 a écrit:
Quand je dis que Dieu n'est prêt à faire rien du tout je veux dire qu'il a déjà tout fait, que tout est parfait et qu'il n'a aucune retouche à faire sous peine d'être un Dieu limité et non omniscient.

Tout est parfait ??? Par exemple je ne trouve pas que la société dans laquelle nous vivons est parfaite, elle encourage au vice et pas à la vertu. Il est vrai que vous encouragez à se laisser former par la société pour devenir spirituel... Je me demande bien quel genre de spirituel elle peut former.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3952
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 29 Aoû 2015, 18:56

Gérard,
Non le "je" n'est pas le corps, ni les émotions, ni la pensée.
Car il n'existe tout simplement pas un "je" personnel.

Le corps, les émotions et la pensée peuvent exister sans cette notion de saisie que représente le "je". Le "je" n'est qu'un mauvais positionnement du Soi. C'est l'identification à ses propres projections c'est tout. Le "je" est de trop c'est un mauvais positionnement face à la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2594
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 29 Aoû 2015, 21:11

dims a écrit:
Gérard,
Non le "je" n'est pas le corps, ni les émotions, ni la pensée.
Car il n'existe tout simplement pas un "je" personnel..

Seulement d'un point de vue absolu. Mais vu que nos réalité relatives sont perçues comme étant absolues, alors le "je" existe. Disons que nous le faisons exister, et c'est ce qui importe pour savoir qui on est.

dims a écrit:

Le corps, les émotions et la pensée peuvent exister sans cette notion de saisie que représente le "je".

Sans l'illusion d'un "je" (pour vous faire plaisir) le corps, les émotions et la pensée ne peuvent s'exprimer et ne peuvent exister. Sans le "je", fini les corps physiques, astraux et mentaux!

dims a écrit:

Le "je" n'est qu'un mauvais positionnement du Soi. C'est l'identification à ses propres projections c'est tout. Le "je" est de trop c'est un mauvais positionnement face à la réalité.

Oui, c'est l'identification à ses propres projections. Mais une projection, bien qu'étant illusoire par rapport à Dieu, est une réalité pour celui qui la vit. Cette dernière diffère pour chacun de nous en fonction de son niveau de conscience. Si notre réalité ne nous apparaissait pas réelle et objective aucune vie ne serait possible.

Tiens, prenez les animaux par exemple, comment feraient-ils pour survivre s'ils ne prenaient pas leur réalité comme étant réelle? Pourquoi leur réalité leur parait objective? Tout simplement à cause de la limitation de leur conscience. Il en va de même pour l'être humain, mais à des niveaux plus complexes et plus subtils.

Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2594
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 29 Aoû 2015, 21:37

Thomas33 a écrit:
Gérard2 a écrit:
Croire à un Dieu anthropomorphique intervenant est dépassé depuis longtemps, mais rien ne vous empêche d'y croire.

Dépassé depuis quand ?

Ho, depuis le début des temps, mais disons que les philosophes entre le 15ème et le 21ème siècle ont bien planté le clou (Spinoza, Voltaire, Kant, Bergson...)
Thomas33 a écrit:

Gérard2 a écrit:
Quand je dis que Dieu n'est prêt à faire rien du tout je veux dire qu'il a déjà tout fait, que tout est parfait et qu'il n'a aucune retouche à faire sous peine d'être un Dieu limité et non omniscient.

Tout est parfait ??? Par exemple je ne trouve pas que la société dans laquelle nous vivons est parfaite, elle encourage au vice et pas à la vertu.

J'interprète cette affirmation comme une offense à Dieu. Si le vice et le mal existent ce n'est pas pour rien...

Thomas33 a écrit:

Il est vrai que vous encouragez à se laisser former par la société pour devenir spirituel... Je me demande bien quel genre de spirituel elle peut former.

Se laisser former par la société? Vous ne comprenez pas ce que j'écris. La vérité n'est pas une théorie, mais un vécu; Elle doit être sentie. Il y a des expériences qui font progresser plus rapidement que d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
Thomas33



Masculin Messages : 615
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 29 Aoû 2015, 22:07

Gérard2 a écrit:
Ho, depuis le début des temps, mais disons que les philosophes entre le 15ème et le 21ème siècle ont bien planté le clou (Spinoza, Voltaire, Kant, Bergson...)

C'est sûr qu'avec ces références là vous ne risquez pas de prendre la voie du dépassement du je dont parle dims. C'est plutôt le contraire...



Gérard2 a écrit:
J'interprète cette affirmation comme une offense à Dieu. Si le vice et le mal existent ce n'est pas pour rien...

Le mal n'existe pas par soi donc Dieu n'est pas offensé.



Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2594
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 29 Aoû 2015, 23:48

Thomas33 a écrit:

C'est sûr qu'avec ces références là vous ne risquez pas de prendre la voie du dépassement du je dont parle dims. C'est plutôt le contraire...

Je vais vous faire un aveux cher Thomas, si je ne prends pas la voie du dépassement du "je" c'est parce que je suis conscient que j'en suis très loin (comme vous tous, d'ailleurs, dans des mesures différentes, bien sûr). De plus, j'ai un certain sens des responsabilités. Je suis responsable de ma famille, des gens que j'emploie et des gens que j'aide de diverses manières. C'est mon karma et je l'assume sans la peur de devoir retourner sur terre ou aller croupir dans un quelconque purgatoire céleste.

A l'enfer je n'y crois pas! Aller au purgatoire, mourir définitivement ou retourner sur terre m'est complètement égal. Il suffit d'accepter ce qu'on est et de gentiment progresser, chacun à son rythme.

(un de mes messages a disparu, tant pis je ne le réécris pas).
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2594
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 30 Aoû 2015, 09:30

Thomas33 a écrit:

Gérard2 a écrit:
J'interprète cette affirmation comme une offense à Dieu. Si le vice et le mal existent ce n'est pas pour rien...

Le mal n'existe pas par soi donc Dieu n'est pas offensé.


Vous doutiez de la perfection, si le mal n'existe pas c'est que tout est parfait. Ce sont les hommes qui font exister le mal, justement avec leur "je", mais cela a des conséquences. Personnes ne peut échapper ensuite à son karma. C'est ce processus qui crée la conscience divine (à ne pas confondre avec la conscience de soi et du monde).

Lorsque je demande à Dims "à quoi sert la vie", il me répond "à comprendre qu'il n'y a rien à réaliser". Visiblement Dims a été pris de cours et n'a pas vraiment une réponse à cette question. Je ne vous cache pas que je m'en doutais et c'est bien pour cela que je lui ai posé.

La bonne réponse est la suivante: LA VIE SERT A CRÉER DE LA CONSCIENCE! L'univers tout entier est une immense machine à créer de la conscience. Mais comme Dims ne croit pas à une conscience qui se construit, il ne peut répondre à cette question FONDAMENTALE.

D'un côté il y a le Soi immuable qui est ÊTRE et qui est conscience vivante et vibrante absolue, et de l'autre il y a la conscience humaine qui perçoit le Soi, le "je" et le monde qui l'entoure. Lorsque le Soi est totalement apparu à la conscience humaine (PAR EXPÉRIMENTATION DIRECTE), celle-ci disparait avec son "je" et il ne reste plus que le Soi, l'ÊTRE*, c'est à dire la conscience divine vivante et vibrante absolue sans "je".

*Une conscience qui est ÊTRE est une conscience qui ne possède pas une vertu (car cela implique un "je"), mais qui EST LA VERTU ELLE-MÊME. Donc, la conscience humaine perçoit (ou sent) la vertu, alors que la conscience divine est la vertu elle-même. En d'autres termes, c'est être le parfum de la fleur et non la fleur qui sent le parfum.
Revenir en haut Aller en bas
 
Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» Advaïta vedanta - la voie du Soi
» L'âme...
» Advaita Vedanta, théorie et pratique. Dennis WAITE
» L'advaita-Védanta
» Je suis en crise depuis 3 jours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: