DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Alimentation, Jeûne et spirtualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
jean-luc56



Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 13:48

les singes sont nos "cousins"
Le régime alimentaire des hominidés varie d'une espèce à l'autre.
Les chimpanzés consomment des fruits, des graines herbacées et quelques produits d'origine animale tels que des invertébrés (la pèche aux termites) et de petits vertébrés (dont d'autres singes plus petits comme les colobes, et plus rarement d'autres chimpanzés).
Les gorilles ont une alimentation principalement végétale, à l'exception d'une consommation d'insectes comme les termites, les fourmis et, plus rarement, la coprophagie.
Les orangs-outangs consomment principalement des fruits, mais également des insectes, des œufs d'oiseaux, du miel et de la terre à des fins nutritionnelles et probablement médicinales (géophagie).
Proches de celles des chimpanzés, les alimentations des premiers humains chasseurs-cueilleurs ont considérablement évolué à travers les époques et selon les ressources. Le cannibalisme est désormais réduit à l'état d'incidents, par exemple. Il existe aujourd'hui plusieurs sortes d'alimentations, dont la majorité contiennent des produits d'origine animale. L'étude Nutrinet-santé comptait toutefois 1170 nutrinautes véganes en janvier 2014, attestant l'occurrence des alimentations strictement végétales en France

source wiki


Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 13:49

La révolution agricole

Changement de décor dès la fin du Paléolithique supérieur, avec la percée des céréales, négligées jusqu’alors. « Contrairement aux espèces domestiquées, les céréales et légumineuses sauvages libèrent spontanément leurs graines, qu’il suffit de ramasser. Cette cueillette apparaît vers – 19 000 ans, précise George Wilcox (CNRS, Berrias). Des grains de blé amidonnier, d’orge, de lentilles ont été retrouvés à Ohalo II, en Israël. La domestication de ces plantes s’établira progressivement jusqu’à – 9 000 ans. » C’est alors le début du Néolithique, qui préfigure l’alimentation moderne. « Bien avant que les céréales soient cultivées, il y a des meules dans chaque maison », témoigne Aimé Bocquet, qui préside le Centre de documentation de la préhistoire alpine (Grenoble). « On y prépare un pain bluté, proche de celui vendu dans nos boulangeries. » C’est certes à l’agriculture et à l’élevage que l’humanité doit sa formidable expansion. Mais avec la farine céréalière apparaissent les premières caries. Les dents et les os du Néolithique portent la trace de carences provoquées par le raffinage, mais surtout l’acide phytique des céréales, un composé anti-nutritionnel qui piège les minéraux. Comme l’alimentation carnée et la part des protéines reculent, cette époque est marquée par une nette diminution de la taille moyenne. De nouveaux aliments vont achever de balayer le régime préhistorique : sel, sucre, et surtout laitages. La plupart d’entre nous restent d’ailleurs incapables de digérer le lactose (sucre) du lait, parce que nous ne synthétisons presque plus de lactase, l’enzyme nécessaire à sa transformation, après l’enfance. D’où les manifestations digestives (ballonnements, diarrhées, flatulence) chez la majorité des adultes qui boivent du lait.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 13:50

Le régime préhistorique, facteur de santé ?

Pour le Pr Bernard Jacotot (Hôpital Henri-Mondor, Créteil, Val-de-Marne), le régime paléolithique mérite largement sa réhabilitation actuelle. « Les apports en graisses y sont faibles, ce qui est compatible avec la prévention des maladies coronariennes et de l’obésité. Fruits, légumes, noix apportent des fibres, qui contribuent aussi à l’équilibre lipidique. Les farineux sont limités, ce qui est une bonne chose car leurs glucides complexes ont des index glycémiques trop élevés. »

L’index glycémique, c’est-à-dire la capacité d’un aliment à élever le sucre sanguin, a capté récemment l’attention des spécialistes de santé publique. Les IG les plus élevés se retrouvent dans les aliments apparus depuis le Néolithique : pain blanc, pâtisseries, céréales du petit déjeuner, sucreries ou pommes de terre. « Les Américains n’ont cessé de diminuer la part des graisses dans leur alimentation, mais l’obésité n’a fait qu’augmenter, probablement parce qu’ils ont remplacé les graisses par ces glucides modernes, » analyse le Dr Michael Zermel (université du Tennessee, Knoxville). « Nous pensons qu’il est plus facile de contrôler son poids avec des glucides à IG faible qu’à IG élevé. » Le Dr David Ludwig, un chercheur de l’Hôpital pour enfants de Boston (Massachusetts) a montré qu‘après un repas dont l’index glycémique (IG) est élevé, les obèses consomment 81% de calories de plus qu’après un repas préparé avec des aliments de faible IG. « L’absorption rapide du glucose, dit-il, entraîne une montée de la noradrénaline, qui incite à se réalimenter. » Dans une étude publiée en septembre, il a fait maigrir des enfants obèses en modifiant simplement l’index glycémique de leur régime alimentaire. D’autres chercheurs vont plus loin, en conseillant non seulement de choisir de vrais glucides lents, mais surtout d’augmenter les apports en protéines. « Toutes les études montrent qu’adolescents et adultes peuvent maigrir rapidement en consommant 25% de leurs calories sous la forme de protéines, animales ou non, » juge le Dr Stanley Roberts (université de Californie du Sud, Los Angeles), qui suit depuis deux ans une cohorte de patients convertis au régime préhistorique.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 14:29

Denys a écrit:
Tout est dans la mesure, les deux spécialistes le montrent bien dans la vidéo.

Ce qui revient à dire de tuer et faire souffrir les animaux avec modération.
Sans parler de physiologie l'homme par sens de compassion ne peut que se diriger vers une alimentation végétalienne ou au moins végétarienne. Ensuite il se trouve que la physiologie donne raison aux végétaliens.

Même sans suivre le modèle frugivore / crudivore qui peut paraître trop extrême pour certain nous avons aussi l'alimentation ayurvedique et macrobiotique.
Revenir en haut Aller en bas
Denys



Masculin Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 14:57

Je me dis que vous n'avez pas du voir la vidéo, sinon vous auriez compris. Pourtant j'en ai rajouté une couche exprès.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 14:57

On sait qu'une alimentation riche en viande est cancérigène, alors qu'une alimentation riche en fruit et légume bio ( saint ) est riche en antioxydant.
Encore des éléments qui nous permettent de comprendre les facteurs qui favorisent le cancer et ceux qui les diminuent. Une manière de nous diriger vers une alimentation adaptée à l'homme.

Ensuite il y a une chose qui est très frappante tout les animaux connaissent instinctivement leur besoin physiologique. Alors que l'homme complètement coupé de la nature et de l'esprit ne sait même pas car les théories sur l'alimentation humaine sont très nombreuses.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 14:59

on connait les dégâts de la macrobiotique. ils peuplent certains services hospitaliers
quand à la physiologie,bravo,vous lui faite dire ce que vous voulez. curieux pour un bouddhiste?

Choisir une viande de qualité que vous mangerez en moins grande quantité. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 15:00

effectivement on nous apprend à manger en fonction des besoin de l'industrie agro alimentaire, on veut nous faire manger quand on n'a pas faim ou inversément, bref, on a tout fait pour nous couper de notre nature. dans le même temps fleurissent quantité d'émission de télé réalité ayant pour sujet la cuisine, le boire et le manger...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 15:02

moi j'ai choisi pas de viande du tout, car je refuse la souffrance animale. après, j'en mangerais si j'étais obligée (guerre, catastrophe naturelle ou autre motif - pour une question de survie). comme dit, parfois, on n'a que çà à se mettre sous la dent.
mais l'animal est un être sensible tout comme nous. et si j'entends déjà les rigolos qui vont dire que les plantes souffrent aussi, ben, elles n'ont pas un système nerveux comme les animaux.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 15:03

dims a écrit:
On sait qu'une alimentation riche en viande est cancérigène, alors qu'une alimentation riche en fruit et légume bio ( saint ) est riche en antioxydant. bonjour les métaux lourds
Encore des éléments qui nous permettent de comprendre les facteurs qui favorisent le cancer et ceux qui les diminuent. Une manière de nous diriger vers une alimentation adaptée à l'homme.
l'absence d’excès et une meilleure qualité alimentaire pour TOUS les aliments

Ensuite il y a une chose qui est très frappante tout les animaux connaissent instinctivement leur besoin physiologique. Alors que l'homme complètement coupé de la nature et de l'esprit ne sait même pas car les théories sur l'alimentation humaine sont très nombreuses.
carton rouge

les théories et les pratiques alimentaires doivent être basées sur la RAISON et l'EQUILIBRE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 15:05

Au niveau physiologique et de l'ADN nous sommes très prohes des grands singes qui ne mangent que des fruits et feuilles, ils ne font pas 3 repas par jour, ils mangent quand ils ont faim.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 15:08

en effet sauf qu'il existe des différences;entre autres nous avons deux pieds et deux mains,les pompes c'est par deux;pas pour eux. Wink
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 15:10

François Pignon a écrit:
Au niveau physiologique et de l'ADN nous sommes très prohes des grands singes qui ne mangent que des fruits et feuilles, ils ne font pas 3 repas par jour, ils mangent quand ils ont faim.

Tout à fait thumleft
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 15:19

jean-luc56 a écrit:
on connait les dégâts de la macrobiotique. ils peuplent certains services hospitaliers
quand à la physiologie,bravo,vous lui faite dire ce que vous voulez. curieux pour  un bouddhiste?

Choisir une viande de qualité que vous mangerez en moins grande quantité. Wink

Pour ma part je me base uniquement sur un raisonnement naturel et à l ecoute du coeur. Ce qui me conduit naturelement vers un regime frugivore/crudivore. Le macrobiotique est beaucoup à base de cuisson donc perte des nutriments. De plus certain type d aliment son discutable, néanmoins il reste bien plus éthique qu un régime omnivore.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 15:27

un style d'instinctothérapie Wink
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 18:26

jean-luc56 a écrit:
un style d'instinctothérapie Wink

Pas vraiment car l'instinctothérapie intègre les produits et sous produits animaliés.
Le frugivorisme apporte une harmonie envers la nature et les être vivants. Il n y a pas d'heure pour manger, il faut uniquement manger à sa faim.
De la même façon que le frugivorisme ce veut naturel il n y a pas à faire de fixation sur l'alimentation et à compter ses calories.

Le frugivorisme prend son modèle sur les grands singes. Bien que nous vivons pas comme des grands singes et que nous allons faire nos courses en supermarché il est également important d'avoir un contact avec la nature ( soleil vitamine D ) et une pratique sportive. L'idéal serait bien sure de vivre dans un milieu naturel.

"Mahamati, ceux de mes disciples qui se nourrissent de viande font rire les profanes qui murmurent : quels sont ces renonçants qui s’exercent à la pureté en ne se nourrissant pas comme les dieux et les ermites mais plutôt comme les bêtes féroces en parcourant le monde pour se remplir la panse ? Ils ne font qu’effrayer les autres en spoliant la pureté de leur voie à tel point que l’on peut se demander si le bouddhisme est vraiment une méthode de contrôle de soi. " ( Soûtra de l’Entrée à Lankâ, lankâvatâra )
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 18:40

il y a actuellement un manque crucial de soleil et un maximum de personnes sont carencées en vit D bilan sanguin à l'appui.
moralité un apport est nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16706
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 19:15

Qu'est-ce que le frugivorisme ?

Littéralement : le fait de consommer exclusivement des fruits. Habituellement, on y ajoute un pourcentage de légumes verts et de végétaux. Si vous adhérez, vous héritez du titre hautement glamour à l'aura florale et bucolique de « frugivore ». Viandes, œufs, produits laitiers, tout ce qui fait partie de l'alimentation classique, tout va aux oubliettes ! Autant dire qu'il ne reste quasiment plus rien. Certains s'autorisent une consommation occasionnelle de viande rouge ou de poisson. Chacun peut en somme s'approprier ce mode alimentaire et le modeler à sa guise.

Lorsqu'on pense aux fruits, on pense dessert, sucre, encas etc. Et dans nos têtes défilent les images de fruits sucrés tels que les bananes, les pommes ou les fraises. D'un point de vue botanique, la catégorie des fruits est très étendue. Elle comprend des fruits secs (comme leur nom l'indique) et des végétaux qu'on prend souvent pour des légumes comme la tomate, la courge, le concombre ou encore l'avocat. La liste de produits est donc assez longue et le choix plutôt vaste.

En pratique ?

Se procurer des fruits et des végétaux, cela va sans dire, généralement dans des magasins ou des marchés bios. Il faut oublier le réflexe de la cuisson, le frugivorisme c'est apprendre à manger cru, de préférence. La cuisson éliminerait la quasi-totalité des nutriments des aliments. Les fruits doivent être crus mais suffisamment mûrs pour faciliter la digestion. Le principe est d'équilibrer la consommation des fruits selon leurs différents apports : protéines, vitamines, sucres, gras, fer etc. Adopter le frugivorisme, c'est avant tout apprendre un certain nombre de règles : les combinaisons harmonieuses de fruits, les périodes de consommation propices de la journée, les spécificités des aliments... Ainsi, il est préférable de boire les jus en dehors des repas et de manger les fruits secs séparément. On évitera aussi de mélanger fruits gras et fruits doux. Le melon et la pastèque, parce qu'ils se digèrent très rapidement, seraient idéals pour le petit-déjeuner. Les légumes, quant à eux, se marient bien avec presque tout.

Voici un petit exemple de journée frugivore :

- Petit-déjeuner : 11 nectarines ou 1.5 L de jus d'oranges pressées.

- Déjeuner : 7 à 8 bananes, en smoothie par exemple ou environ un kilo de raisin.

- Petite faim de l'après-midi : 1 ananas ou 10 kiwis.

- Dîner : une salade de feuilles ou quelques légumes.

Le passage d'un régime classique à un régime frugivore ne peut pas se faire sans transition. Cette transition peut aller de un à deux ans.

Mais pourquoi un changement aussi radical ?

On peut s'en servir comme un régime minceur de manière temporaire. Certains l'adoptent définitivement, comme unique mode d'alimentation. Au-delà de l'aspect alimentaire, il s'agit aussi, pour les puristes, d'un véritable mode de vie. On pourrait presque parler d'une éthique frugivore. Pour ceux-là, faire attention à ce qu'on ingère va de pair avec le respect de la nature et l'engagement en faveur de la vie animale. Enfin, dans le domaine sportif, il est utilisé comme un dopage légal de transition pour booster la performance.

Les bienfaits supposés du frugivorisme

Les défenseurs du frugivorisme promettent une véritable métamorphose sur tous les plans : physique, psychique et physiologique. On nous parle de l'allègement de l'alimentation grâce à l'élimination des produits industriels, raffinés ou traités. Ces derniers sont généralement pauvres en nutriments et difficiles à digérer. C'est aussi un mode alimentaire qui favoriserait l'élimination des toxines ainsi qu'une digestion plus douce et plus saine. On gagnerait en énergie, en vitalité et en santé. Certains disent que c'est une arme redoutable contre la morosité, la dépression ou encore la baisse de libido.

Les éventuels risques et méfaits

Il est important, avant de se lancer dans un changement radical de régime alimentaire, de se référer à l'avis d'un médecin spécialiste. Il faut savoir que nos corps réagissent différemment et qu'il est hasardeux de chercher à plaquer l'expérience d'autrui sur la nôtre. Dans la mesure où avis et expériences pullulent sur le net, il peut être dangereux de bousculer son mode alimentaire sans encadrement, sans informations fiables et sans une bonne connaissance de sa propre physiologie. Des problèmes de carences, d'anémie ou une dégradation générale de l'état de santé peuvent apparaître. La prudence est de rigueur.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 20:00

Merci pour les précisions Espérance.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 20:12

Pour passer à la deuxième partie le jeune peut il prévenir et guérir du cancer ?

Pour le Dr Shelton oui le jeune engendrait l'autolyse ( la prévention et la guérison ).
Cependant le processus n'est pas un remède miracle et aurait ses propres limites en fonction de la taille et des caractéristiques de la tumeurs.

"Par définition, les croissances anormales des tissus (ou tumeurs) possèdent une moindre vitalité que les tissus normaux, "car elles sont déficientes en apport nerveux et sanguin. Cette déficience les prédispose à devenir les victimes du processus autolytique."

Pendant le jeûne, l'organisme procède à une analyse des tissus présents dans le corps. Ceux qui sont superflus sont utilisés en premier pour servir au maintien des tissus les plus essentiels. La rapidité de la digestion des tissus inutiles varie fortement de cas encas. Voici un exemple cité par le Dr. Shelton:

"Une femme de moins de 40 ans avait un fibrome utérin de la grosseur d'un pamplemousse moyen. Il se résorba complètement en vingt-huit jours d'abstinance totale de nourriture, excepté d'eau. Cette rapidité d'absorption fut particulièrement rapide. Un autre cas est celui d'une tumeur semblable chez une femme à peu près du même âge. Dans ce cas, le fibrome était de la grosseur d'un oeuf d'oie. Un jeûne de vingt et un jours réduisit la tumeur à la grosseur d'une noix. Le jeûne fut interrompu à cause du retour de la faim. Un autre jeûne, qui eut lieu quelques semaines plus tard et qui dura dix-sept jours, fut nécessaire pour amener la résorption totale de la tumeur. C'est un exemple de résorption particulièrement lente."

L'autolyse a cependant des limites. Lorsqu'on est en présence de tumeurs de grande taille, il sera parfois nécessaire d'effectuer plusieurs jeûnes pour en venir à bout ou réduire son volume. De même, dans certains cas, s'agissant de tumeurs situées de telle manière qu'elles empêchent la bonne circulation lymphatique, le jeûne ne les empêchera pas de continuer à grossir.""
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 20:20

Ceci est le jeune thérapeutique.

D'un point de vue spirituel le jeune ne sera pas qu'au niveau alimentaire.
Il faudra également faire le jeune des sens pour permettre le recueillement et laisser la présence de Dieu se manifester.


Dernière édition par dims le Mar 16 Juin 2015, 20:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16706
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 20:23

ça m'intéresserait de savoir si quelqu'un a essayé un jeûne total.

Je ne mets pas en doute l'aspect spirituel mais je ne crois pas du tout que seul, le jeûne, guérisse le cancer.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 20:26



http://www.dailymotion.com/video/xlyajd_gueri-du-cancer-par-le-jeune-2-michel_lifestyle

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 20:33

dims a écrit:
Il faudra également faire le jeune des sens pour permettre le recueillement et laisser la présence de Dieu se manifester.

Thumright

Par contre, le jeûne spirituel est difficile voire irréalisable pour ceux qui ont trop de travail et qui sont constamment entourés par les délires de nos sociétés de consommation. Il vaut mieux avoir du temps, aller s'isoler dans la nature et sans personne !
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 20:40

Oui effectivement quand on doit répondre aux obligations de la vie mondaine ce n'est pas simple.
Mais un jeune complet dans un petit ermitage dans la foret ou dans la montage pendant 40 jours par exemple Wink est parfait pour trouver Dieu.

Jésus resta 40 jours dans le désert et Bouddha se mit dans l'abandon au pied de l'arbre bodhi.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 20:52

Pour Espérance,

Je me suis renseigné sur les témoignages de guérison par la médecine alternative.
Le jeune est une source plutôt fiable et assez bien renseigné, d'ailleurs il ne guérit pas que le cancer.

Dans les témoignages les cas de guérison, de rémission ou de stabilisation proviennent souvent :

- Du jeune
- Du changement d'alimentation
- De la méditation
- Du changement d'environnement
- Du changement de mode de vie ( travail, stress etc ... )

En ce qui concerne la chimiothérapie elle est parfois plus dangereuse que le cancer lui même.
Elle serait même inutile dans 80 pourcent des cas.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16706
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 21:01


dims a écrit:
En ce qui concerne la chimiothérapie elle est parfois plus dangereuse que le cancer lui même.

ça, je suis bien d'accord avec vous, mais vous savez, quand le diagnostic d'un cancer tombe, on espère bien être guéri et pour l'instant, il n'y a pas grand chose d'autre de prévu. L'homéopathie apporte une aide non négligeable à supporter la chimio.

dims a écrit:
Mais un jeune complet dans un petit ermitage dans la foret ou dans la montage pendant 40 jours par exemple

40 jours dans une forêt ??? déjà 40 jours sans téléphone ni ordinateur serait un jeûne pas trop mal...

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 21:36

Il y a quand même un sacré bizness avec la chimio et elle est très rentable.

Il est vrai que la chimio peut tuer les cellules cancéreuses mais elle tue aussi les cellules saines.
Le système immunitaire en prend un coup et le moral aussi. De plus la chimio rend le terrain acide encore plus acide et favorise la progression du cancer. 3 médecins sur 4 refuseraient le traitement.

Il a été démontré que certaine personne qui recevait une chimio mourrait au bout de 3 ans et d'autre qui ne suivait pas le traitement au bout de 12 ans et demi.
La chimio fait baisser les défenses immunitaires et augmente le risque d'infection mortelle. Quand on sait que la chimio est un produit hyper toxique et qu'il ne faut pas le respirer il y a de quoi se poser des questions.

"40 jours dans une forêt ??? déjà 40 jours sans téléphone ni ordinateur serait un jeûne pas trop mal..."

Oui c'est vrai c'est déjà très bien mais le jeune complet doit se faire dans le retrait de la société.
Un petit monastère isolé en pleine campagne et dans le calme serait formidable.
Plus on s'abandonne et plus Dieu est présent ! Je penses que c'est une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie et que cette expérience peut être déterminante pour celui qui cherche Dieu.

Pour ma part je choisirais soit un petit monastère paisible ou un petit ermitage dans la foret très rudimentaire pour pouvoir n'avoir aucun désir et être présent uniquement à Dieu.


Dernière édition par dims le Mar 16 Juin 2015, 22:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mar 16 Juin 2015, 21:42

De plus l'efficacité de la chimio s'élève seulement à moins de 3 pourcent de réussite. Maigre résultat pour autant d'effets néfastes pour la santé et on continu à la pratiquer.

"Une étude qui devrait faire du bruit. À condition bien sûr d’en parler… On apprend ainsi, que le taux moyen de succès des chimiothérapies tourne autour des 2,2 pour cent !

Un article de trois professeurs australiens est paru dans la revue Clinical Oncology, sous le titre : The contribution of Cytotoxic Chemotherapy to 5-year Survival in Adult Malignancies (*) .

Il étudie les données d’études cliniques avec chimiothérapie au cours des 20 dernières années en Australie et aux USA. Le résultat est tout simplement consternant. En ce qui concerne la survie au bout de 5 ans, et bien qu’en Australie seuls 2,3 % des patients tirent profit d’une chimiothérapie et qu’aux USA, il n’y en ait que 2,1 %, on continue malgré cela à proposer ces mêmes thérapies aux patients cancéreux.

Au total, ce sont les données de 72 964 patients en Australie et de 154971 aux USA, tous traités par chimiothérapie, qui ont été étudiées. Ici, personne ne peut plus prétendre qu’il ne s’agit que des données de quelques patients et, par conséquent, « insignifiantes »…Les auteurs s’interrogent, avec raison, sur le fait qu’une thérapie qui a si peu contribué à la survie des patients au cours des 20 dernières années, ait dans le même temps connu un tel succès commercial. Et cela devient totalement incompréhensible, lorsque l’on considère, une par une, les différentes sortes de cancer. C’est ainsi qu’aux USA, depuis 1985, il y a eu exactement 0 % de progrès dans les cancers suivants :-Cancer du pancréas, Sarcome des parties molles, Mélanome, Cancer des ovaires, de la Prostate, des reins, de la vessie, tumeurs cérébrales, Myélomes multiples.

Pour le cancer de la prostate, par exemple, rien qu’aux USA, 23.000 patients ont été analysés. Mais au vu des « taux de succès », on ne peut que constater : ils étaient de 1,4 % pour le cancer du sein, de 1,0 % pour le cancer de l’intestin, et de 0,7 % pour le cancer de l’estomac. Et ceci au bout de 20 années de recherches intensives dans le domaine de la chimiothérapie et l’investissement de milliards provenant de fonds pour la recherche et de dons faits aux grandes organisations pour le cancer."


http://www.medecine-ecologique.info/article137.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 04:18

dims a écrit:
Il y a quand même un sacré bizness avec la chimio et elle est très rentable.

Il est vrai que la chimio peut tuer les cellules cancéreuses mais elle tue aussi les cellules saines.
Le système immunitaire en prend un coup et le moral aussi. De plus la chimio rend le terrain acide encore plus acide et favorise la progression du cancer. 3 médecins sur 4 refuseraient le traitement.

Il a été démontré que certaine personne qui recevait une chimio mourrait au bout de 3 ans et d'autre qui ne suivait pas le traitement au bout de 12 ans et demi.
La chimio fait baisser les défenses immunitaires et augmente le risque d'infection mortelle. Quand on sait que la chimio est un produit hyper toxique et qu'il ne faut pas le respirer il y a de quoi se poser des questions.

"40 jours dans une forêt ??? déjà 40 jours sans téléphone ni ordinateur serait un jeûne pas trop mal..."

Oui c'est vrai c'est déjà très bien mais le jeune complet doit se faire dans le retrait de la société.
Un petit monastère isolé en pleine campagne et dans le calme serait formidable.
Plus on s'abandonne et plus Dieu est présent ! Je penses que c'est une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie et que cette expérience peut être déterminante pour celui qui cherche Dieu.

Pour ma part je choisirais soit un petit monastère paisible ou un petit ermitage dans la foret très rudimentaire pour pouvoir n'avoir aucun désir et être présent uniquement à Dieu.

Exactement et les gens ne le savent même pas ... pourtant c'est franchement significatif !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 06:36

les vertus du jeune commencent à être reconnues dans les milieux médicaux.... mais l'idée doit faire son chemin. ils ont constaté que l'efficacité d'une chimio était augmentée lorsque le patient jeune durant 5 jours avant son traitement.

le jeune était régulièrement pratiqué en Allemagne et en URSS.... pays où les moyens pour soigner étaient plutôt maigres. çà date évidemment ..... mais les personnes agées de ces pays là savent qu'il y avait un certain pourcentage de guérison de maladies diverses (asthme, problèmes d'arthrite,etc....). ce pourcentage n'était pas de 100% mais était élevé (je ne sais plus combien - j'avais vu un documentaire à ce sujet). évidemment, quel médecin va préconiser ce genre de thérapie alors que ça ne coute rien? le milieu médical est à la solde de Mère Big pharma.

d'autres méthodes d'ailleurs étaient bien connues des médecins anciens et fonctionnaient. transfusion de son propre sang pour éliminer certaines maladies (je connais quelqu'un qui a subi ce traitement car les médicaments étaient sans effets - c'était un allemand, sans doute aujourd'hui décédé ou alors il devrait avoir aux alentours de 100 ans). Autrefois, quand quelqu'un avait ce qui ressemblait à une tumeur de le peau, le médecin le griffait avec un objet souillé... histoire de provoquer une jolie infection traitée ensuite. la tumeur disparaissait grace au fait que le système immunitaire se mettait en route pour contrer l'infection. c'était parait il une méthode connue chez les médecins de campagne autrefois.



en gros, un chercheur peut trouver n'importe quel traitement qui fonctionne, s'il ne rapporte pas suffisemment à l'entreprise pharmaceutique, on peut l'oublier. non seulement c'est une question d'argent, mais également c'est une question d'emplois. le milieu médical est financé par la sécu donc les médecins, infirmières sont en place grâce à ce système. et force est de constater que la maladie dont le cancer fait en réalité vivre bien plus de gens qu'elle n'en tue. mais bon, peut être qu'il y a espoir, la crise aidant, faudra peut être revoir le mode de fonctionnement.

chez nous, il n'y a pas grand chose pour la prévention.... du moins on appelle prévention des examens à passer pour voir si on a n'a pas tel ou tel cancer. en réalité, la prévention c'est mener une vie saine... mais les occidentaux que nous sommes, "couvés" par la mère sécu, n'ont pas trop envie de çà. on préfère manger et vivre comme on veut au nom de la liberté et prendre ensuite les pilules et remèdes pour lesquels on nous a donné l'illusion qu'elles pouvaient tout guériir. y a qu'à voir les réactions sur le forum rien qu'à l'idée de manger sainement ou au sujet de la cigarette.


l'autre jour, je faisais remarquer au vétérinaire qui soigne mes animaux que j'avais l'impression que ceux ci étaient mieux soigner que les humains. çà l'a fait rire et il m'a répondu, vous savez la différence? pour eux il n'y a pas de sécu. d'ailleurs à ce sujet, parler d'une pilule contraceptive pour votre compagne à 4 pattes, à non, cancer des mamelles assuré..... chez l'humain.... on tend même à vous faire croire que çà protègerait.

pour les vertus du jeune, regardez le film proposé par Dims car la cure de jus c'est une forme de jeune. je parierais que ce film ne passera pas sur les chaînes télé ordinaires.....


Dernière édition par rebelle le Mer 17 Juin 2015, 09:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 08:39

Espérance a écrit:
ça m'intéresserait de savoir si quelqu'un a essayé un jeûne total.

Je ne mets pas en doute l'aspect spirituel mais je ne crois pas du tout que seul, le jeûne, guérisse le cancer.

tu as raison,espérance,mais il est si facile de trouver des techniques spéciales qui guérissent,je m'explique:

-certaines personnes (trés peu,trés trés peu) qui se rendent dans des lieux saints guérissent d'un cancer,alors ont dit que la Foi guérit du cancer;mais on ne parle pas de tous ceux qui y viennent et qui ne sont pas guéris; ces lieux se retrouvent dans tous les religions.
-certaines personnes se lancent dans des traitements parfois bizarres toujours appuyés par des explications plus ou moins scientifiques,et trés trés peu guérissent de leur cancer.

en sachant que l'on ne parle pas de guérison mais de rémission.
il y a une flopée de techniques en passant par le jeune,la visualisation,les plantes carnivores,les remèdes X ou Y........
mais voilà les cas sont extrêmement localisés,bizarre,non.

DE nos jours,tout se retrouve sur le net chacun faisant preuve de narcissisme en vidéo sur le net.

si on compare les résultats obtenus par ces techniques et les résultats obtenus par les techniques dites classique,il n' y a pas photo;les techniques classiques sont plus efficace;n'en déplaise à certains convaincu de l'inverse mais qui le jour où ils ont un cancer courent voir le cancérologue.

les chimiothérapies font des progrès et on parle maintenant d'immunothérapie sélective dans les centres spécialisés,avec des taux de rémission trés élevé.

quand au jeune,il doit être fait sous contrôle médical et il n'est pas trop difficile à faire quand on voit l'hyperphagie et les déséquilibres alimentaires .

quand au statistique de qui refuserait la chimio ou pas, 100% des médecins savent que pour se soigner contre un cancer,il faut se diriger vers un centre de pointe et que dans les hôpitaux généraux il y a plus d’échec;les hôpitaux ne sont pas égaux pour soigner le cancer.

quant à la prévention passive (en évitant les facteurs favorisant), on sait que cela est trés vite dépassé et cela n’empêche pas les cancers et maladies graves d'augmenter.
l'OMS prévoit autour des années 2025 qu'une femme sur deux aura déclenché un cancer du sein.
en Autriche, il y a eu des médecins avec entre autre le Dr NIEPPER qui préconisaient il y a plus de 20 ans de passer à la prévention active tout en maintenant la prévention passive.
et dans cette prévention active,il y avait une ré-équilibration alimentaire et un jour de jeune de pomme par semaine.

j'ai suivit il y a plus de vingt ans une femme qui avait un cancer du sein et qui refusant tout traitement officiel s'est tournée vers un nombre important de techniques plus ou moins bizarres.
je l'ai soutenu et à chaque consultation, j'essayais de l'aider et de la décider avec beaucoup d'amour à entrer dans les techniques traditionnelles.
je précise que cette femme d'une grande FOI avait passé sa vie à soigner les gens de façon désintéressée ,comme elle disait:"dieu m'a donné un don,c'est de donner à ceux qui souffrent".
elle a essayé le jeune en inde associé à la médecine ayurvédique pendant de trés long mois.
les plantes et les remèdes de X ou Y.
le résultat:elle est partie un jour d'un centre de soins palliatifs pour d'autres horizons.

ce fut le seul cas de refus de traitements classiques;
quand les patients venaient me voir soit ils avaient un traitement classique et l'on apportait un encadrement pour adapter des techniques complémentaires,soit ils venaient refusant le classique et l'on apportait un encadrement classique(direction Villejuif)qu'ils étaient heureux d'accepter et l'avenir le confirmait quasiment à tous les coups.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 09:05

http://www.rtbf.be/info/societe/detail_un-futur-vaccin-belge-contre-un-cancer-tres-agressif-du-cerveau?id=8982244
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 09:17

cela démontre bien le dicton du Professeur Georges Mathé qui disait que tout individu est un perpétuel cancéreux potentiel, c'est l’efficacité du système immunitaire qui fait le ménage et qui le maintient en bonne santé.
Revenir en haut Aller en bas
Gaudius



Masculin Messages : 501
Inscription : 19/09/2014

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 09:25

Espérance a écrit:
ça m'intéresserait de savoir si quelqu'un a essayé un jeûne total.

Je ne mets pas en doute l'aspect spirituel mais je ne crois pas du tout que seul, le jeûne, guérisse le cancer.
Qui se souvient encore d'Evelyne MARSALEIX? Cette jeune femme, d'après ce que j'ai appris, avait entrepris un jeûne  et elle se soignait par les plantes, parce qu'elle avait appris qu'elle était atteinte d'un cancer du sein, sur les conseils d'adeptes du mouvement du graal. Malheureusement, ,son état n''a fait qu'empirer et elle est décédée. Associer jeûne et guérison du cancer, voilà qui me parait plus que discutable.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16706
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 09:38

Gaudius a écrit:
Espérance a écrit:
ça m'intéresserait de savoir si quelqu'un a essayé un jeûne total.

Je ne mets pas en doute l'aspect spirituel mais je ne crois pas du tout que seul, le jeûne, guérisse le cancer.
Qui se souvient encore d'Evelyne MARSALEIX? Cette jeune femme, d'après ce que j'ai appris, avait entrepris un jeûne  et elle se soignait par les plantes, parce qu'elle avait appris qu'elle était atteinte d'un cancer du sein, sur les conseils d'adeptes du mouvement du graal. Malheureusement, ,son état n''a fait qu'empirer et elle est décédée. Associer jeûne et guérison du cancer, voilà qui me parait plus que discutable.

Merci Gaudius, je cherchais son nom hier : c'est le médecin (de Tourcoing) qui a trinqué ensuite je crois ? la famille ayant porté plainte contre lui.


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 09:42

jeune + traitements classiques : mais ce n'est pas encore prouvé et il ne faut tomber en dénutrition.
http://www.cancer-environnement.fr/330-Point-sur-le-jeune-therapeutique.ce.aspx

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 09:43

il y a eu un autre cas en Belgique, la dame est décédée, sa méthode alternative c'était la "biologie totale" (guérison par la résolution des conflits - du moins soi disant guérison)
Revenir en haut Aller en bas
Gaudius



Masculin Messages : 501
Inscription : 19/09/2014

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 09:44

Espérance a écrit:
Gaudius a écrit:
Espérance a écrit:
ça m'intéresserait de savoir si quelqu'un a essayé un jeûne total.

Je ne mets pas en doute l'aspect spirituel mais je ne crois pas du tout que seul, le jeûne, guérisse le cancer.
Qui se souvient encore d'Evelyne MARSALEIX? Cette jeune femme, d'après ce que j'ai appris, avait entrepris un jeûne  et elle se soignait par les plantes, parce qu'elle avait appris qu'elle était atteinte d'un cancer du sein, sur les conseils d'adeptes du mouvement du graal. Malheureusement, ,son état n''a fait qu'empirer et elle est décédée. Associer jeûne et guérison du cancer, voilà qui me parait plus que discutable.

Merci Gaudius, je cherchais son nom hier : c'est le médecin (de Tourcoing)  qui a trinqué ensuite je crois ? la famille ayant porté plainte contre lui.

Il s'agit (s'agissait plutôt) du Docteur GUENIOT. Il a été relaxé dans cette affaire, par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16706
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 09:46

Gaudius a écrit:

Il s'agit (s'agissait plutôt) du Docteur GUENIOT. Il a été relaxé dans cette affaire, par la suite.

et le Dr Saint-Omer ?

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 09:50

un petit récapitulatif assez fidèle :

http://www.ccmm.asso.fr/spip.php?article2388
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 10:34

"si on compare les résultats obtenus par ces techniques et les résultats obtenus par les techniques dites classique,il n' y a pas photo;les techniques classiques sont plus efficace;n'en déplaise à certains convaincu de l'inverse mais qui le jour où ils ont un cancer courent voir le cancérologue."

Justement c'est incomparable vu que l'efficacité des traitements non conventionnels n'est pas étudié.  2,2 pourcent d'efficacité pour la chimio vous trouvez cela efficace ?

On ne dit pas aussi que la chimio peut être parfois mortelle, certains ne sont jamais ressorti après leur chimio. Je sais pas vous ne vous dites pas qu'il y a un hic à s'envoyer une dose extrêmement toxique dans le corps ?

Il y a l'étude de Valter Longo sur le jeune :

"L'auteur principal de l'étude explique 2 que "la combinaison de cycles de jeûne avec la chimiothérapie est soit plus efficace, soit nettement plus efficace que la chimiothérapie seule".

Pour étayer leur hypothèse de départ, les chercheurs ont fait subir 3 traitements à des souris exprimant différents types de cancers très agressifs  ( mélanome, gliome, cancer du sein et neuroblastome) : jêune seul, chimiothérapie seule ou les deux ensembles.  
En particulier, les cycles de jeûne étaient aussi efficaces que les agents chimiothérapeutiques pour faire reculer la progression des tumeurs spécifiques. Et associée à une chimiothérapie, la privation de nourriture permettait d'en augmenter l'efficacité, notamment sur le mélanome, le gliome et sur le cancer du sein.
Dans le cas des souris avec un neuroblastome, seule une association des deux traitements, jêune et chimiothérapie, avait permis la survie des animaux : alors qu'aucun animal soigné par chimiothérapie seule n'a survécu, 20% des souris (chez qui le cancer s'était étendu à tout l'organisme) ont guéri lorsque la chimiothérapie était associée au jeûne. Une statistique qui monte à 40% pour les souris chez qui le cancer était à un stade moins avancé."


Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 10:58

il existe tellement d'études avec des souris.
en effet une ré-équilibration alimentaire est nécessaire pour tous y compris pour les cancéreux.
et que si le cancéreux n'est pas dénutri par son cancer on peut peut être avoir un impact avec un certain de type de jeune non agressif.
car toute agression psychique pour un cancéreux est dramatique cela il ne faut pas l'oublier car cela joue automatiquement sur son système immunitaire.

de plus nous ne sommes pas des souris. Pouffer de rire
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 11:13

C'est en étude et Valter Longo pense que les résultats seront plutôt concluants.
Il est encore très difficile de pouvoir avoir un avis sur le sujet car il y a encore très peu d'information.

Un forum fait la publicité de 2 livres qui témoigneraient de nombreuses guérisons grâce au jeune :
http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t163-cas-de-retablissements-par-le-jeune
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 11:25

une phrase venant du forum:

"Effectué dans le repos et à l'abri du stress, le jeûne permet à l'organisme de digérer ses toxines, ses cellules et ses tissus endommagés. Le corps peut ainsi de se détoxiquer et même de rajeunir en profondeur"

il faut du REPOS et l'ABRI du STRESS.
deux autres paramètres qui neutralisent de causes de pathologie.

je pense que ces livres peuvent avoir un intérêt en sachant qu'il faut un SUIVI MÉDICAL au jeune.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 12:54

jean-luc56 a écrit:


il faut du REPOS et l'ABRI du STRESS.
deux autres paramètres qui neutralisent de causes de pathologie.


Oui c'est certain on pourrait parler aussi d'un jeune alimentaire et sensitif. Un repos physiologique complet !
D'ailleurs il est fortement déconseillé d'entreprendre un jeune en continuant ses activités quotidiennes.
Le jeune permet ce repos physiologique et permet donc au corps d'utiliser son énergie pour s'épurer.

Cependant si la personne continu à subir son stress et ses activités quotidiennes, il y a de forte chance que le jeune soit inutile voir dangereux. L'énergie doit être mobilisée uniquement pour la guérison à l'inverse l'organisme risque de s'épuiser.

Un jeune se prépare et ne se fait pas du jour au lendemain.
De même que certaines personnes ne peuvent pas l'entreprendre ( exemple les diabétiques ).
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 13:14

c'est pour cela qu'une alimentation équilibrée et adaptée est un élément prépondérant.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16706
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 14:17

dims a écrit:

Oui c'est certain on pourrait parler aussi d'un jeune alimentaire et sensitif. Un repos physiologique complet !
D'ailleurs il est fortement déconseillé d'entreprendre un jeune en continuant ses activités quotidiennes.
Le jeune permet ce repos physiologique et permet donc au corps d'utiliser son énergie pour s'épurer.

Cependant si la personne continu à subir son stress et ses activités quotidiennes, il y a de forte chance que le jeune soit inutile voir dangereux. L'énergie doit être mobilisée uniquement pour la guérison à l'inverse l'organisme risque de s'épuiser.

Un jeune se prépare et ne se fait pas du jour au lendemain.
De même que certaines personnes ne peuvent pas l'entreprendre ( exemple les diabétiques ).

Evidemment, mais je ne sais pas qui peut se permettre de ne pas travailler ? et si la personne est en arrêt de maladie, je la vois mal dire à son médecin "c'est bien gentil tout ça, mais je me mets au jeûne, donc je n'ai plus besoin de vous..."

Plus haut, Gaudius a rappelé l'histoire de cette femme qui a voulu jeûner pour guérir de son cancer du sein et ce sont les médecins qui ont trinqué puisqu'après, c'est la famille qui s'est retournée contre eux.

J'ai connu il y a une dizaine d'années un groupe de jeunes "écolos" qui s'étaient installés dans le village à côté du mien, en pleine nature. Ils avaient construit des tipis et ils cultivaient leurs légumes qu'ils vendaient au marché. L'été, ils accueillaient d'autres jeunes ayant le même "idéal". Dans un sens, ils faisaient vivre le village où j'habite puisqu'"ils venaient s'y approvisionner en bois, en lait, en beurre et en oeufs.

Ils vivaient en grande liberté (nus) et se reproduisaient avec la même liberté... mangeait à l'heure qu'ils voulaient (sainement d'accord), buvaient et fumaient de l'illicite jusqu'à pas d'heure. Comme ils n'avaient pas de courant, ils s'éclairaient au feu de camp, on le voyait de chez nous et parfois , selon le vent, nous avions l'odeur de "l'herbe"...

Jusqu'au jour où un bébé est tombé gravement malade et qu'ils ont dû chercher un médecin de garde. Ils sont allés voir un homéopathe qui a fait tout de suite hospitaliser l'enfant et... averti le Procureur. L'interne a fait aussi la même démarche, pour dénutrition et manque de soins.

Le "camp" a été fermé aussitôt. Nous n'avons jamais su si le bébé s'en était sorti.


Toujours en bretagne, il y a aussi le cas d'un couple d'enseignants pratiquant la kinésiologie :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2005/06/03/les-parents-de-kerywan-condamnes-a-5-ans-de-prison-dont-8-mois-ferme_658204_3224.html

Alors, je dis d'accord pour que les adultes fassent ce qu'ils veulent, mais pas quand il y a des enfants en jeu.


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 14:27

le régime de la maman n'était certainement pas végétarien mais bien végétalien et qui plus est déséquilibré. il devait déjà avoir des carences à la naissance et la mère ne s'est sûrement pas fait suivre durant sa grossesse car on aurait aussi déjà détecté des carences chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16706
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 14:30

rebelle a écrit:
le régime de la maman n'était certainement pas végétarien mais bien végétalien et qui plus est déséquilibré. il devait déjà avoir des carences à la naissance et la mère ne s'est sûrement pas fait suivre durant sa grossesse car on aurait aussi déjà détecté des carences chez elle.

bien sûr que non, les femmes qui accouchaient le faisaient entr'elles sans aucun aide médicale avant et après neutral
Quant à savoir si c'était végétarien ou végétalien, je ne sais pas, vu qu'ils achetaient quand même des oeufs au village.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 14:33

à ce stade c'est de la folie.. ceci dit, les fumeuses au régime omnivore vorace qui pèsent 120 kg quand elles sont enceintes posent aussi des problèmes à leur bébé, mais bizarrement, on en parlera moins car elles sont bien rangées des les "consommatrices" exemplaires de notre société.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 14:41

c'est fou ce que peut faire comme destruction les pratiques intégristes quelque soit le domaine et surtout dans celui de la santé.
la notion de raison n'est plus la panacée.
la kinésio a du bon et du trés mauvais.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alimentation, Jeûne et spirtualité   Mer 17 Juin 2015, 14:55

il parait qu'en France la kinésio est considérée comme sectaire, en Belgique non et j'ai déjà entendu des témoignages positifs à l'égard de cette pratiques (souvent des kinésithérapeuthes qui font des formations complémentaires en fait). qu'en est il réellement?
Revenir en haut Aller en bas
 
Alimentation, Jeûne et spirtualité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alimentation vivante : végétalisme à 80% cru
» plaquettes en baisse: alimentation? soja?des rapports entre?
» sclérose en plaques et alimentation
» Phosphates dans l’alimentation : les enfants en danger !
» Les types de crudivorisme / L'alimentation vivante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: