DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 l’idolâtrie dans le bouddhisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
J&B



Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 11:08

C'est pour ça que le seul Maître à bord est la Conscience elle-même.


Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 11:41

J&B a écrit:
Humanlife,
Le boulot du psy est de remettre l'"égaré" sur la voie "normale" en déconstruisant et recollant les morceaux selon les normes édictées par les bons usages de la vie ordinaire.


Mais l'homme animal ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on en juge.

1, Corinthiens, 2,14

léger,trés léger

le role du psy est d'aider et de soigner les pathologies psychiatriques
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Messages : 2631
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 11:44

Dans tous ce que je lis ou écoute sur la méditation orientale dans les grandes traditions, il est TOUJOURS indispensable d'avoir un vrai gourou (ou un maître) pour ne pas se perdre et se ramasser en psychiatrie.

La méditation sans accompagnement est un réel danger car on ouvre des portes qu'il fait être en mesure de fermer ou de les contrôler. Sinon, c'est du New Age à la sauce 1970, un ramassis de n'importe quoi où on se retrouve aspiré par le vide que l'on créer en soi.

Pas de test à faire avec cela.

Les grandes traditions ont des millénaires d'expérimentation pour éviter la folie. Il faudrait être clair là-dessus.

Et je crois que c'est ce que JL essaie de dire.

Donc prudence avec le vide mental...

Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 2289
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 11:55

je doute un peu sur cet avis
du point de vue théologique JB a raison quand il dit que les choses de l'esprit sont folie pour une grande partie de l'humanité
et c'est bien ce que dis la bible et Jésus
alors peut-être relativisez parce que l'époque moderne a beaucoup stigmatisée l'esprit
il y a eu un mouvement important d'anti-psychiatrie dans les années 70
et peut-être qu'on arrive dans un temps où des changements importants pourraient avoir lieu dans les approches de ces domaines
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2631
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 12:02

Pour faire la différence entre le New Age et la véritable méditation, on peut s'informer auprès de ceux qui connaissent bien:



Ce site est très bien fait.

À visiter.

heureux
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2631
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 12:10

humanlife a écrit:
je doute un peu sur cet avis
du point de vue théologique JB a raison quand il dit que les choses de l'esprit sont folie pour une grande partie de l'humanité
et c'est bien ce que dis la bible et Jésus
alors peut-être relativisez parce que l'époque moderne a beaucoup stigmatisée l'esprit
il y a eu un mouvement important d'anti-psychiatrie dans les années 70
et peut-être qu'on arrive dans un temps où des changements importants pourraient avoir lieu dans les approches de ces domaines

Je ne crois pas que l'on puisse prendre cela à la légère. Les choses de l'esprit dont Jésus nous parle n'ont rien à voir avec le vide mental. Il faut faire attention à la réelle signification de cette affirmation.

Jésus n'a jamais parler de méditation. Il a parlé de prière. Ce n'est pas un gourou hindou. Il nous a même montré à prier. Alors, c'est le sentier qu'il nous a montrer qu'il faut suive lorsqu'on est chrétien.

Pas celui d'une autre tradition.

Jamais entendu parlé Jésus du vide mental...

La prière est un acte personnel vers Dieu. Et non une rumination de soi autour de soi...

neutral
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 12:16


:bisou:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 12:50

les portes ouvertes ne peuvent plus être refermée. Ce qui a pour conséquence qu'il faut :
- d'abord prendre conscience de ce que l'on a fait, de ce que l'on a ouvert
- de trouver une personne de confiance (psy, accompagnant spirituel de confiance voire les deux) pour se faire aider
- vivre de manière telle que "tout et n'importe quoi" ne puisse entrer par la (les) porte(s)

et n'oublions pas les "outils" (le mot est faible et peut être pas approprié mais sur le moment je n'en trouve pas d'autre) tels que la prière, la lecture de la Parole,etc et surtout un mode de vie "approprié" c'est à dire qui tend le plus possible à être "ajusté" à ce que Dieu attend de nous.

Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 12:55

L'Assoiffé a écrit:
Jésus n'a jamais parler de méditation. Il a parlé de prière. Ce n'est pas un gourou hindou. Il nous a même montré à prier. Alors, c'est le sentier qu'il nous a montrer qu'il faut suive lorsqu'on est chrétien.

Pas celui d'une autre tradition.

Jamais entendu parlé Jésus du vide mental...

La prière est un acte personnel vers Dieu. Et non une rumination de soi autour de soi...




Méditer :


Psaumes 1:2 Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, Et qui la médite jour et nuit !
Psaumes 36:4 (36 :5) Il médite l'injustice sur sa couche, Il se tient sur une voie qui n'est pas bonne, Il ne repousse pas le mal.
Psaumes 63:6 (63 :7) Lorsque je pense à toi sur ma couche, Je médite sur toi pendant les veilles de la nuit.
Psaumes 77:3 (77 :4) Je me souviens de Dieu, et je gémis ; Je médite, et mon esprit est abattu. -Pause.
Psaumes 77:6 (77 :7) Je pense à mes cantiques pendant la nuit, Je fais des réflexions au dedans de mon coeur, Et mon esprit médite.
Psaumes 119:15 Je médite tes ordonnances, J'ai tes sentiers sous les yeux.
Psaumes 119:23 Des princes ont beau s'asseoir et parler contre moi, Ton serviteur médite tes statuts.
Psaumes 119:78 Qu'ils soient confondus, les orgueilleux qui m'oppriment sans cause ! Moi, je médite sur tes ordonnances.
Psaumes 143:5 Je me souviens des jours d'autrefois, Je médite sur toutes tes oeuvres, Je réfléchis sur l'ouvrage de tes mains.



Prier :

Parakaleo :être consolé, prier, supplier, invoquer, demander, adresser, exhorter, inviter, apaiser, engager à, parler avec bonté, prière, exhortation, consolation,
Proseuche :       Prière, prier, prier avec instance
Proseuchomai : Prier, prière, faire des prières
Aiteo :              Demander, réclamer, solliciter, prier
Deesis :             Prières, prier, supplication
Deomai :            Prier, prière, supplier, demander
Epikaleomai  :    Surnommer, prier, invoquer, appeler, appeler à, en appeler à, prendre, porter
Erotao :             Dire avec instance, demander, adresser, interroger, prier, faire une question, presser
Euchomai   :       Plaire, impatience, vouloir, prier, demander, souhaiter
http://www.enseignemoi.com/bible/strong/search-bible-strong.php?search=prier&type=grec&action=strong

Différence ?
Méditer, c'est prier sans rien demander.
Louer Dieu, le remercier, réfléchir, etc..
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 13:09

rebelle a écrit:
les portes ouvertes ne peuvent plus être refermée. Ce qui a pour conséquence qu'il faut :
- d'abord prendre conscience de ce que l'on a fait, de ce que l'on a ouvert
- de trouver une personne de confiance (psy, accompagnant spirituel de confiance voire les deux) pour se faire aider
- vivre de manière telle que "tout et n'importe quoi" ne puisse entrer par la (les) porte(s)

et n'oublions pas les "outils" (le mot est faible et peut être pas approprié mais sur le moment je n'en trouve pas d'autre) tels que la prière, la lecture de la Parole,etc et surtout un mode de vie "approprié" c'est à dire qui tend le plus possible à être "ajusté" à ce que Dieu attend de nous.


Si l'on a ouvert des portes de par sa propre volonté, en désirant un bien spirituel particulier, ce n'est pas pareil que si la Grâce vient vous donner un coup de pouce, quand on ne s'y attend pas.
Dans le premier cas, c'est un peu le péché d'Adam et Eve, ils ont désiré quelque chose de plus....
C'est toujours ça le fond du problème, vouloir +++++++


Romains 10, 20 (qui parle des païens)
Et Esaïe pousse la hardiesse jusqu'à dire: J'ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas, Je me suis manifesté à ceux qui ne me demandaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 13:29

ce n'est pas toujours de notre propre volonté que l'on ouvre ces portes. c'est simplement que sur notre chemin de vie nous sommes en apprentissage permanent. c'est parfois bien involontairement que nous nous laissons "séduire" par certaines choses parce que tout simplement nous n'avons pas la connaissance utile au discernement. il faut donc parfois pouvoir analyser nos actes passés pour trouver l'origine du problème et changer son comportement (prise de conscience et repentir).
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 13:49

La contemplation montre l'esprit tel qu'il est et cela n a rien avoir avec nos raisonnements et nos conceptions limitées.
Cela n'a donc rien de rationnel et cela n'est pas un vide non plus comme certain le pense.

Nous devons être naturel et ne pas forcer sur quoi que ce soit. Sinon cela deviendrait une névrose.
Maintenant les hauts contemplatifs ont la vue pure et elle est tout sauf rationnelle.  C'est comme les Saints qui entendent des voix,  qui se font attaquer par le démon et divers troubles pour les rationnels comme les psys ils sont bon pour l'asile.
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 13:53


Rebelle a écrit:
c'est parfois bien involontairement que nous nous laissons "séduire" par certaines choses parce que tout simplement nous n'avons pas la connaissance utile au discernement.

On ne se laisse jamais séduire involontairement.
Se laisser séduire, c'est avoir préalablement formé un désir dont l'objet se présente sur notre chemin et que l'on emprunte ensuite.
Sinon, la séduction passerait inaperçue, du fait qu'on ait jamais désiré l'objet qu'implique la séduction.

Par contre, on peut se tromper, par manque d'instruction, mais quand Dieu donne sa Grâce, il donne aussi l'Intelligence qui va avec et les moyens de la vivre de la plus juste manière.
Ça peut aussi prendre du temps, jusqu'à ce qu'on ait compris le Mode d'Emploi ;)

C'est comme quand Dieu met la foi à l'épreuve, il donne les moyens de la vivre de la plus juste manière.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 14:14

effectivement, se laisser séduire implique un désir de ce + dont vous parlez...

Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 14:19

Mushotoku comme disent les Japonais.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 15:49

" Les mains ouvertes, vous pouvez tout recevoir ; les mains fermées, rien ne peut être obtenu. "
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 15:55

Saisir et comprendre Dieu au-delà de toute comparaison, tel qu’il est en lui-même, c’est être Dieu avec Dieu, sans intermédiaire, et sans la moindre altérité qui puisse devenir un obstacle ou un intermédiaire.
Quiconque souhaite comprendre ceci doit d’abord mourir à lui-même, vivre en Dieu et tourner son regard vers la lumière éternelle dans le paysage de son esprit là où la Vérité Cachée se fait connaître Elle-même sans rien signifier.

Ruysbroeck
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 15:59

Par mes propres forces je suis un homme aussi aveugle qu’un autre et ne puis rien, mais par l’esprit de Dieu, mon esprit inné pénètre tout mais pas toujours avec assez de persévérance. Lorsque l’esprit de l’Amour divin traverse mon esprit, alors la créature animale et la divinité ne forment qu’un seul être, une seule conception et une seule lumière.

Jacob BOEHME
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 16:10

Lorsque, sorti de ma volonté propre, j’ai remis celle-ci entre les mains de mon supérieur et que je ne veux rien pour moi, Dieu doit vouloir pour moi, – et ce qu’il néglige alors à mon endroit, il le néglige à son propre endroit. Ainsi en va-t-il en toutes choses : là où je ne veux pas pour moi-même, Dieu veut à ma place.

Maître Eckhart
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 16:14

Une fois, par un lumineux dimanche, il était assis et absorbé dans ses pensées. Advint alors dans le silence de son âme une image intelligible, qui était subtile dans l’usage de ses paroles, mais inexercée dans ses œuvres, et débordante d’une fastueuse richesse. Il commença à lui parler ainsi : « D’où viens-tu ? » Ça dit : « Je suis venu de nulle part. » Il dit : « Dis-moi ce que tu es ? » Ça dit : « Je ne suis pas. » Il dit : « Que veux-tu ? » La chose répondit et parla : « Je ne veux pas. » Il dit alors : « Ceci est un miracle ; dis-moi comment tu te nommes ? » Cela répondit : « Je m’appelle la chose sauvage sans nom.

Henri Suso
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 16:18

Discourir sans cesse sur l'Absolu revient à piétiner les choses saintes. Ou pour reprendre un vieux slogan publicitaire sur les frites Mac Cain, c'est celui qui en parle le plus qui en mange le moins...


A la divinité seule appartient de connaître infiniment son infinie perfection.


Saint Denys le pseudo-Aéropagite
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 16:19

thumleft

"Dans l'espace de la présence spontanée est la base pour tout ce qui émerge.
Vide dans son essence, non interrompue par nature,
elle n'a jamais existé d'aucune manière, mais toute chose émerge d'elle.

N'altérez, n'altérez pas,
N'altérez pas cet esprit qui est le vôtre.
Ne saisissez pas, ne saisissez pas,
Ne saisissez pas cet esprit qui est le vôtre.
Si vous altérez encore et encore votre esprit,
vous en agiterez les profondeurs obscurcies,
Et un esprit altéré masque sa véritable nature."


Longchenpa
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 16:36

Miles Templi a écrit:
Discourir sans cesse sur l'Absolu revient à piétiner les choses saintes.

Oui car en faisant ainsi nous faisons tout l'inverse de la voie sainte.
Nous continuons à formuler des points de vues et donc nous continuons à entretenir des vues fausses.
Ces mêmes vues fausses qui viennent créer le vouloir et le sentiment qu'un ego existe.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 17:33

on est loin du sujet,il me semble :offtopic:
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 17:46

Dieu ne nous a pas fait naître sur un nuage, mais sur cette terre, et il y a beaucoup à faire...

Je pense qu'il faut se garder de tout de ce qui nous replie sur nous-mêmes. Ce n'est pas en essayant de faire de notre esprit une sorte d'oeuvre d'art que nous atteindrons le Royaume !
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 17:55

On ne parle pas d'un repli sur soi même mais d'une ouverture qui est totale.
Cela implique de mourir à soi même et de laisser être ce qui est sans le souiller par nos désirs, nos envies, nos préférences etc...
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 18:00

jean-luc56 a écrit:
on est loin du sujet,il me semble :offtopic:


Non, on est au plus proche du sujet.
L'idolâtrie est fondée sur le désir d'un bien particulier, qu'il soit spirituel ou matériel.
L'idolâtre demande un bien quelconque, le plus souvent un bien matériel ou affectif, en contrepartie de ses prières.
Il marchande avec Dieu.

Le vrai croyant accepte toutes les circonstances de la vie, sachant que ce sont elles qui parlent le mieux de Dieu.


Cécile,
Pourquoi faire passer nos propos pour du repli sur soi ?
La mort à soi-même, n'est-ce pas ce qu'apprend (ou plutôt apprenait) l'Eglise ?
Parce que nous ne sommes pas canonisés ?  Pouffer de rire
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 18:29

dims a écrit:
On ne parle pas d'un repli sur soi même mais d'une ouverture qui est totale.
Cela implique de mourir à soi même et de laisser être ce qui est sans le souiller par nos désirs, nos envies, nos préférences etc...

propos trés New age que l'on retrouve dans la bouche de certaines personnes qui adorent les mélanges à la sauce NA. Wink

il me semble que l'on s'éloigne du sujet à grand pas. Pouffer de rire
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 18:36

Propos adaptées surtout pour vous Chrétiens ! Si j utilise un langage Bouddhiste rien n'est comprit.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 18:50

compris avec un S et non un T.
Adaptées aux Chrétiens? Wink
depuis quand le langage NA est adapté aux chrétiens? Pouffer de rire
je connais beaucoup de bouddhistes qui ont un langage trés claire pour nous chrétiens Wink
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 19:20

Le problème du langage Bouddhiste c'est qu'il est automatiquement stigmatisé sur ce forum. Depuis le temps que je suis sur ce forum personne n'a encore réalisé le sens de la vacuité ,de la co-production conditionnée , de l'interdépendance, du karma et de Rigpa. Donc il me faut intégrer des concepts Chrétiens pour rendre cela plus compréhensible.
Vous ne connaissez donc visiblement rien au yana supérieur du Bouddhisme comme Dzogchen / Mahamudra. Et même le Zen qui est subitiste en enseignant l'ouverture totale et pleinement conscient à l'être.

Pour le N.A c'est pareil c'est la seule manière que vous avez pour tenter de décrédibiliser mon discours que vous n'appréciez pas. Donc je vais vous dire ce que c'est pour éviter les amalgames permanents de votre part.
Le N.A fonctionne sur des messages de types chanelling que ses adeptes boivent comme du petit lait.
Leur doctrine émane de ces "messages célestes", Ils prônent une fin du monde proche et le retour du Christ ( qui serait peut être un extra-terrestres  alien ) . Une fracture est donc en train de se produire et les gens qui y sont réceptifs vont faire évoluer leur conscience. Dieu serait le résultat de l'adition de toutes les consciences spirituelles, consciences humaines etc...
Donc leur but est de passer sur des consciences de plus en plus subtiles. Et d'accéder à des dimensions supérieurs jusqu'à trouver Dieu.


Dernière édition par dims le Mer 29 Avr 2015, 19:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 19:24

jean-luc56 a écrit:
compris avec un S et non un T.
Adaptées aux Chrétiens? Wink
depuis quand le langage NA est adapté aux chrétiens? Pouffer de rire
je connais beaucoup de bouddhistes qui ont un langage trés claire pour nous chrétiens

Comme vous êtes sûr de vous, Jean-Luc !

Donc, si je vous suis, le fait que dims parle d'abandon et de laisser être passe pour du new-age. Mais, ça fait qu'au contraire un chrétien doit avoir des désirs, des envies et des préférences comme c'est conventionnel au monde actuel. C'est ça ?
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 20:07

j'écris que beaucoup de tournures de phrases sont trés NA.
ne plus avoir de désirs,d'envie ou de préférences est une utopie.
pour un chrétien le désir d'une vie tournée vers le message du christ ,d'avoir envie d'amour "divin" sont ils néfastes?
avoir des désirs est normal,nous sommes humains.
se battre contre cela par la pratique de la méditation c'est vouloir arrêter un feu de foret avec un verre d'eau.
il faut apprendre à composer avec, s'adapter pour contrôler en douceur ces désirs.
d'ailleurs on parle dans le bouddhisme d'émotions perturbatrices et non d'envies.
beaucoup de "valeurs" bouddhistes se retrouvent dans les "valeurs" chrétiennes.

il n'y a pas que le chanelling dans la NE.
"prôner" un type de méditation sur le vide est une "pub NA"

Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 20:20

jean-luc56 a écrit:

il faut apprendre à composer avec, s'adapter pour contrôler en douceur ces désirs.
d'ailleurs on parle dans le bouddhisme d'émotions perturbatrices et non d'envies.
beaucoup de "valeurs" bouddhistes se retrouvent dans les "valeurs" chrétiennes.


Le Nirvana est l'extinction total des désirs, des envies et des émotions.
Le but n'est pas de les refouler ! Le but est l'ouverture à l'être et c'est par cette abandon à l'être ( et non au vide ) que toutes les illusions qui construisent nos désirs, nos envies et nos émotions vont se dissoudre comme neige au soleil.

Il n y a rien qui soit guidé par l'ego et il n y a donc rien à refouler ou à accepter. Il faut être c'est tout, plus c'est simple et plus c'est compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 20:23

jean-luc56 a écrit:


il n'y a pas que le chanelling dans la NE.
"prôner" un type de méditation sur le vide est une "pub NA"


FAUX !

"Fred Sterling, dit Kahu, est un des nombreux channels américains au sein du courant New Age. Il prétend transmettre les messages d'une entité sur un autre plan d'existence qu'il nomme « maître Kirael »."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Channeling
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 20:36

le Nirvana ne se trouve pas sur cette terre ni sous cette forme.
d'ailleurs, le nirvana peut s'assimiler au paradis
les illusions sont construites par nos émotions perturbatrices;sans ces émotions, les autres émotions vont nous guider vers la perception de l'esprit du père et du fils:l(esprit saint.

beaucoup de channels surtout américains sont pilotés par des ministres du malin.affraid

quand à ce Kahu, il suffit de comprendre son parcours pour comprendre, Pouffer de rire :mdr: :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 20:53

Le Nirvana et le Samsara sont simplement des vues. Le Samsara c'est la vision tronquée ou il y a dualité, conditionnement et plan d'existence ( enfer / paradis ). Et le Nirvana c'est la vision réelle ou il n y a plus de dualité qui subsiste, plus de conditionnement, ce n'est ni un état et ni un lieu. Le Nirvana est juste l'inversion du Samsara. Le Nirvana n'est donc pas une opposition dualiste face au Samsara et il n'est ni la fin du Samsara ( qui n'est pas réel ).

Comme il est la fin de tout conditionnement il est la fin de tout ce qui conditionne un "je" et les émottions en sont un exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Mer 29 Avr 2015, 21:30

Le New Age (ou nouvel-âge) est un courant spirituel occidental des xxe siècle et xxie siècle, caractérisé par une approche individuelle et éclectique de la spiritualité. Défini par certains sociologues comme un « bricolage » syncrétique de pratiques et de croyances, ce courant sert de catégorie pour un ensemble hétéroclite d’auteurs indépendants et de mouvements dont la vocation commune est de transformer les individus par l’éveil spirituel et par voie de conséquence changer l'humanité.

Wikipédia

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Jeu 30 Avr 2015, 08:42

la fin des émotions? pensez vous vraiment que Bouddha n'avait plus d'émotion?
c'est une utopie.
l'absence d'émotion c'est la mort et encore.

l'important n'est il pas plus dans la gestion de nos émotions et surtout perturbatrices?

le jour où notre mental spirituel gère notre mental"matériel" notre monde des émotions et des désirs et que cela se fait de façon stable,là nous sommes en harmonie avec l'esprit saint qui circule librement et totalement en nous.
et c'est cela qui doit être notre quête de tous les jours en sachant que nous avons un corps et "qui veut voyager loin,ménage sa monture".
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Jeu 30 Avr 2015, 10:39

Quelle est l'émotion qui motive Jean-Luc à mener Dims par le bout du nez ?
Revenir en haut Aller en bas
Gaudius



Masculin Messages : 501
Inscription : 19/09/2014

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Jeu 30 Avr 2015, 11:39

jean-luc56 a écrit:
la fin des émotions? pensez vous vraiment que Bouddha n'avait plus d'émotion?
c'est une utopie.
l'absence d'émotion c'est la mort et encore.

l'important n'est il pas plus dans la gestion de nos émotions et surtout perturbatrices?

le jour où notre mental spirituel gère notre mental"matériel" notre monde des émotions et des désirs et que cela se fait de façon stable,là nous sommes en harmonie avec l'esprit saint qui circule librement et totalement en nous.
et c'est cela qui doit être notre quête de tous les jours en sachant que nous avons un corps et "qui veut voyager loin,ménage sa monture".
Ce sont surtout les émotions négatives et le stress qui posent problème, d'où la nécessité de la pratique régulière de la prière et de la méditation, entre autres. D'un simple point de vue physique, on "recharge ses batteries" et d'un point de vue émotionnel, cela nous permet de mieux gérer nos émotions négatives et de favoriser les émotions positives comme la paix, la bienveillance. En être réduit à une "intelligence pure", ce serait impossible.
Un petit entretien pour celles et ceux que cela pourrait intéresser:
http://www.rose-croix.org/mediatheque/livres_extraits_pdf/emotions_stress.pdf
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2631
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Jeu 30 Avr 2015, 12:03

J&B a écrit:
Quelle est l'émotion qui motive  Jean-Luc à mener Dims par le bout du nez ?

La question n'est pas là.

Nous avons eu plusieurs témoignages de gens qui se sont retrouvés en psychiatrie suite à l'expérimentation de la méditation non encadrée.

Une personne s'est retrouvé en HP après avoir méditer sur les couleurs, une autre a développé une dépendance à cet état de paix apparente (le non désir peut mener jusqu'au non envie de rester sur terre) jusqu'à en négliger son corps et avoir envie de s'enlever la vie.

Suffit de taper "danger de la méditation" dans Google pour voir qu'il y a de grands dangers.  

Même sur les sites de méditation, on en parle:

http://www.techniquesdemeditation.com/meditation-et-mal-etre/

C'est comme faire de la pongée sous-marine sans avoir reçu les instructions et les cours préalables.  Hospitalisation ou mort assurée.  

Il faut donc faire bien attention et ne pas prendre cela à la légère.  Ce n'est pas une partie de ping-pong.

On peut parler de la tradition bouddhiste, pas de problème, mais on ne peut inciter les gens à pratiquer la méditation sans être encadré par de sérieux connaisseurs des grandes traditions bouddhistes.

Ça semble banal à première vue, ça ne l'est pas du tout.

Rien de personnel envers quiconque dans ce que je dis ici.

Quelques références avant de se lancer à corps perdu dans ces pratiques:

http://www.info-sectes.org/newage/newage.htm#7

http://pncds72.free.fr/1002_med_transcendantale/1002_2_verlinde_dugourouajesus.pdf

neutral
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Jeu 30 Avr 2015, 12:15

Jean Luc vous confondez bonheur et plénitude .
Les émotions bonnes ou mauvaises sont toutes perturbatrices car elles masquent la nature fondamentale de l'esprit.
Cette nature fondamentale c'est la réalisation de l'état de Bouddha  ( Bouddha n'est pas un individu ).
Pour la personne qui réalise l'état de Bouddha il n'y a plus de personne qui demeure c'est la plénitude, c'est la transcendance.

"Son essence est vacuité, c'est-à-dire dépourvue d'être-en-soi, informulable, au-delà de tout concept et primordialement pure"

D'ailleurs une émotion n'est ni bonne ni mauvaise. C'est notre attitude à les saisir ou à les rejeter qui les conditionnent ainsi. Cela est du à nos penchants inconscient ( karma ).
Saisir / rejeter sont des attitudes mentales, ces attitudes nous maintiennent dans l'illusion que les émotions appartient à un "moi".
Dans la contemplation les émotions n'apparaissent plus ainsi, être conscient veut dire ne plus saisir et ne plus rejeter. Les émotions deviennent alors comme des nuages dans le ciel, elles apparaissent et disparaissent. Et bien qu'elles viennent et partent, elles n'altèrent pas la plénitude car elles ne sont plus identifier comme un "mien".

Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Jeu 30 Avr 2015, 12:34

Comme la dit J&B la méditation est dangereuse quand elle est recherchée pour combler un désir.
C'est pour cela qu'il faut faire la différence entre méditation et ETRE.

Dans le tantrisme par exemple ce sont des méditations de transformation, comme la visualisations des couleurs par exemple. Ce sont des pratiques dangereuses s'y elles ne sont pas encadrées par un Lama. Et d'ailleurs elles n'ont pas d'intérêt si ce n'est relatif pour ceux qui les pratiquent, certains les pratiques pour y développer des pouvoirs.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Jeu 30 Avr 2015, 12:47

ai je parlé de bonnes ou mauvaises émotions?
il y a celle perturbe et celle qui ne perturbe pas celui qui est sur le chemin;d'ailleurs c'est valable pour tout chemin de l'esprit.

parler ou écrire sur la vacuité c'est décrire ce qui ne peut se décrire.
parler ou écrire sur la plénitude c'est parler ou écrire sur le vent que l'on jamais ressenti
c'est tout à fait différent que d'expliquer le chemin qui en principe peut mener à.

je rejoins L'assoiffé sur les risques de l'absence d'encadrement dans certaines méditations et l'exemple de la plongée sous-marine est trés judicieux.
le NA veut simplifier le lourd travail et l'encadrement dans la méditation.
dans le bouddhisme avant de méditer sur la vacuité dans son coin,il y a de nombreuses étapes qu'il faut respecter sinon c'est l'accident.


Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Jeu 30 Avr 2015, 12:54

toute méditation est dangereuse si elle n'est pas encadrée.

je connais des jeunes que ce sont lancés dans la méditation dite"chrétienne" basée sur des visualisations des représentations de Jésus.
certains du fait de leur faiblesse et de l'absence d'encadrement sérieux ont comme on dit,peté les plombs et sont passés dans un mysticisme pathologique non géré.
je suppose que dans d'autres pratiques ont retrouve des accidents.

le seul hic c'est que le NA utilise les pratiques spirituelles orientales qui ont le vent en poupe.
beaucoup de choses d'orient ont la cote;trop d'ailleurs car le NA dénature tout .
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Jeu 30 Avr 2015, 13:26

jean-luc56 a écrit:
ai je parlé de bonnes ou mauvaises émotions?
il y a celle perturbe et celle qui ne perturbe pas celui qui est sur le chemin;d'ailleurs c'est valable pour tout chemin de l'esprit.

parler ou écrire sur la vacuité c'est décrire ce qui ne peut se décrire.
parler ou écrire sur la plénitude c'est parler ou écrire sur le vent que l'on jamais ressenti
c'est tout à fait différent que d'expliquer le chemin qui en principe peut mener à.


Je supposes que quand vous parlez d'émotion perturbatrice et d'émotion non perturbatrice vous parlez de bonne émotion à cultiver et de mauvaise émotion à rejeter. On en revient donc à la saisie et au rejet mental qui empêche de réaliser l'éveil.

L'éveil ne se trouve pas à la fin du chemin, il est la nature même du chemin. Vous n'atteindrez jamais la fin du chemin car il ne se termine jamais. L'éveil n'est donc pas au bout du chemin mais il se trouve dans le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Jeu 30 Avr 2015, 14:00

vous supposez mal ,on ne cultive pas des émotions,c'est encore une réflexion NA.
on ne saisit pas une émotion on la gère.

le but dans le bouddhisme n'est il pas d'arriver à l'Eveil?
et même mieux puisque c'est d'aider les autres sans les contraindre à prendre ce chemin pour un jour y arriver.

l'éveil est similaire à l'état dans la religion chrétienne de l"'illumination sainte" c'est probablement l état où nous sommes entièrement dans l'esprit saint en parfaite communion avec le père et le fils.

Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Jeu 30 Avr 2015, 14:26

Ce n'est pas ma réflexion mais la votre de cultiver les émotions ! Car gérer veut dire repousser une émotion négative et accepter les positives.
Toujours l attitude mentale de saisir et de rejeter.
Et c'est très N.A d associer la communion à l éveil. Dans le bouddhisme l éveil n'est pas la communion entre 2 etres.

Le Bouddhisme ne dit pas de savoir gérer ses émotions,  ni de le canaliser. Il enseigne de ne plus les saisir et de ne plus les refouler pour que l illusion du moi se dissipe. Dans l éveil il n y a plus que Dieu dans le sens inconditionné et il ne reste rien du moi qui d ailleurs n'a jamais réellement existé.

C'est la croyance du moi qui maintient hors de l éveil. Donc continuer à "gérer" ses émotions c'est continuer à croire que le "moi" existe.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Jeu 30 Avr 2015, 15:24

Voici comment le Dzogchen considère cela. ( le zen aussi d ailleurs )

"Appliquer l’état de présence sur les émotions qui apparaissent est un savoir-faire qui se  développe par la pratique quotidienne de la contemplation : dès que le pratiquant décèle une émotion,  qu’elle soit en train d’apparaître ou bien déjà manifeste, il s’agit de l’observer sans distraction et sans interférer en aucune façon. Ainsi, le pratiquant constate-t-il que les pensées, sensations ou émotions, se dissolvent d’elles-mêmes, laissant un espace de calme dans l’esprit.C’est ce qui est appelé l’entraînement à la présence dans la détente.En agissant ainsi, au lieu d’être entraîné par l’émotion vers l’action, le pratiquant expérimente quelque chose de nouveau : il ou elle voit l’émotion pour ce qu’elle est vraiment, une simple pulsion de l’esprit, une manifestation de son énergie. Dépourvue de toutes les caractéristiques habituelles, elle s’avère être neutre en soi ; en observant cela, le pratiquant peut voir clairement qu’il n’y a pas de lien direct  et impératif poussant à l’action."

Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Jeu 30 Avr 2015, 16:01

dims a écrit:
Ce n'est pas ma réflexion mais la votre de cultiver les émotions ! Car gérer veut dire repousser une émotion négative et accepter les positives.
Toujours l attitude mentale de saisir et de rejeter.
Et c'est très N.A d associer la communion à l éveil. Dans le bouddhisme l éveil n'est pas la communion entre 2 etres.

Le Bouddhisme ne dit pas de savoir gérer ses émotions,  ni de le canaliser. Il enseigne de ne plus les saisir et de ne plus les refouler pour que l illusion du moi se dissipe. Dans l éveil il n y a plus que Dieu dans le sens inconditionné et il ne reste rien du moi qui d ailleurs n'a jamais réellement existé.

C'est la croyance du moi qui maintient hors de l éveil. Donc continuer à "gérer" ses émotions c'est continuer à croire que le "moi" existe.

vous ne savez pas lire ou vous êtes trés dure de la feuille,à moins que votre mauvaise foi l'emporte.

gérer ne veut pas dire repousser ou accepter.

sur le chemin qui nous mène au sommet il y a beaucoup de raisons de se laisser distraire et de perdre notre chemin.
le chant des sirènes est trés captivant surtout quand il joue sur notre affectif;gérer c'est ne pas se laisser distraire du chemin tout en restant dans le moment présent en laissant couler ses émotions comme l'eau du torrent entre vos mains cela ne se repousse pas ni s'accepte,c'est .

vous êtes d'un occidentalisme redoutable . il faut utiliser la force de ce qui est pour avancer sur le chemin.
communion entre deux êtres? rien compris,c'est grave.

de tous vos propos je ne rencontre le plus souvent qu'un méli mélo de belles phrases trés dans le courant du NA chez un bouddhisme occidental de mauvaise trame. c'est triste mais votre recette est assez décevante.

mais cela est ce n'est ni personnel ni impersonnel. Wink

Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Jeu 30 Avr 2015, 19:28

C'est ce qui s'appelle un mauvais procès, docteur...

Ou alors, peut-être vouliez-vous soigner les boutons d'Espérance ?
:beret:
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: l’idolâtrie dans le bouddhisme   Jeu 30 Avr 2015, 19:44

Procès?
ah bon?:nawak:
à qui veut vous voire, verra ce qu'il veut voire Wink
Revenir en haut Aller en bas
 
l’idolâtrie dans le bouddhisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» l’idolâtrie dans le bouddhisme
» L'idolâtrie
» Formules surfaces géométrie dans l'espace ?
» La symbolique des nombres dans le bouddhisme
» La place de la prière dans le bouddhisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: